Слова на букву acre-ascl (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву acre-ascl (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
AGIO
. s. m. T. de Change et de Banque. Bénéfice qui résulte de l'échange d'une monnaie contre une autre, ou de l'échange de l'argent contre les effets de commerce. L'agio est ...
AGIOTAGE
. s. m. Trafic qu'on fait des effets publics, en les achetant ou les vendant suivant l'opinion qu'on a qu'ils baisseront ou hausseront de valeur. On a fait de grandes fortunes ...
AGIOTER
. v. n. Faire l'agiotage. Il s'est enrichi à agioter.
AGIOTEUR
. s. m. Celui qui fait l'agiotage. C'est un agioteur bien connu.
AGIR
. v. n. Faire quelque chose, prendre du mouvement. Il n'est jamais sans agir. Cet homme est trop sédentaire, il aurait besoin d'agir.   Il se dit souvent par opposition Aux ...
AGISSANT
, ANTE. adj. Qui agit, qui se donne beaucoup de mouvement. Un homme extrêmement agissant. Une femme fort agissante. On dit dans un sens analogue, Une vie agissante.   Il ...
AGITATEUR
. s. m. Celui qui excite du trouble, de la fermentation dans le public ou dans une assemblée.
AGITATION
. s. f. Ébranlement prolongé, mouvement en sens opposés. L'agitation du navire était violente. Il ne peut supporter l'agitation du cheval. L'agitation de la voiture lui fait ...
AGITER
. v. a. Ébranler, secouer, remuer en divers sens. Les vents agitent la mer. Les vagues agitent le vaisseau. Le vent agitait à peine les feuilles des arbres. Agiter son ...
AGLOMÉRATION
, AGLOMÉRER Voyez AGGLOMÉRATION , AGGLOMÉRER.
AGLUTINANT
, AGLUTINATIF, AGLUTINATION, AGLUTINER Voyez AGGLUTINANT, AGGLUTINATIF, ETC.
AGNAT
. s. m. (Dans ce mot et dans les deux suivants, on prononce le G dur.) Il désignait, dans le Droit romain, Un membre d'une famille ; et, comme la famille se composait en ...
AGNATION
. s. f. Qualité des agnats.
AGNATIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient aux agnats. Ligne agnatique. Il est peu usité.
AGNEAU
. s. m. (Le G se prononce mouillé ici et dans les six articles suivants.) Le petit d'une brebis. Agneau de lait. Agneau tardif.   Il se dit, particulièrement, Des agneaux ...
AGNEL
. s. m. Espèce de monnaie d'or qui a eu cours en France sous plusieurs rois, et dont le type ordinaire était un agneau pascal. Il y avait des agnels de différentes valeurs. ...
AGNELER
. v. n. Il se dit De la brebis qui met bas. Une brebis prête à agneler.
AGNELET
. s. m. Diminutif. Petit agneau. Il est vieux.
AGNELINE
. adj. f. Il se dit De la laine qui vient des agneaux. Laine agneline.
AGNÈS
. s. f. (On prononce l'S.) Jeune fille très-innocente. C'est une Agnès. Elle fait l'Agnès. Il est familier.
AGNUS
. s. m. (Prononcez l'S finale.) On appelle ainsi Une cire bénite par le pape, sur laquelle est imprimée la figure d'un agneau. On donne aussi le même nom à de Petites ...
AGNUS-CASTUS
. s. m. (On prononce le G dur, et les S finales.) T. de Botan. Espèce de gattilier, arbrisseau dont les branches sont pliantes comme celles de l'osier, et qu'on nomme aussi ...
AGONIE
. s. f. La dernière lutte de la nature contre la mort. Il ne se dit qu'en parlant De l'homme. Être à l'agonie. Une longue agonie. Une agonie douloureuse. Pendant une longue ...
AGONISANT
, ANTE. adj. Qui est à l'agonie. Je l'ai laissé agonisant.   Il est aussi substantif. Dire les prières des agonisants.
AGONISER
. v. n. Être à l'agonie. Il agonise. On l'a laissé qui agonisait.
AGONISTIQUE
. s. f. Partie de la gymnastique, chez les anciens, qui avait rapport aux combats, et où les athlètes luttaient tout armés.
AGONOTHÈTE
. s. m. T. d'Antiq. Officier qui présidait, chez les Grecs, aux jeux sacrés. Le tribunal des agonothètes distribuait les couronnes aux vainqueurs.
AGOUTI
. s. m. T. d'Hist. nat. Quadrupède de l'ordre des Rongeurs, qui a la physionomie et les habitudes du lapin. L'agouti se trouve en Amérique.
AGRAFE
. s. f. Sorte de crochet qui passe dans un anneau appelé Porte, et qui sert à attacher ensemble différentes choses. Agrafe d'or. Agrafe d'argent.   La porte de l'agrafe, ...
AGRAFER
. v. a. Attacher avec une agrafe. Agrafer un chapeau, un manteau.   AGRAFÉ, ÉE. participe
AGRAIRE
. adj. des deux genres Nom que la jurisprudence et l'histoire romaine donnent aux lois qui avaient pour objet la distribution des terres conquises entre les citoyens ou les ...
AGRANDIR
. v. a. Accroître, rendre plus grand, plus étendu. Agrandir une maison, un jardin. Il a agrandi son parc de tant d'arpents. Cette ouverture est trop petite, il faut l'agrandir. ...
AGRANDISSEMENT
. s. m. Accroissement, augmentation. L'agrandissement de son parc est de deux cents arpents. On abattit plusieurs maisons pour l'agrandissement de la place.   Il se dit ...
AGRAVANT
, AGRAVATION, AGRAVER Voyez AGGRAVANT, AGGRAVATION, AGGRAVER.
AGRÉABLE
. adj. Qui plaît, qui agrée. Une personne agréable. Conversation agréable. Musique agréable. Maison agréable. Demeure, jardin fort agréable. Campagne agréable. Si cela ...
AGRÉABLEMENT
. adv. D'une manière agréable. Il reçut cela fort agréablement. Il parle agréablement. Il est agréablement à la cour. Il est agréablement logé. Il écrit, il plaisante ...
AGRÉÉ
. s. m. Défenseur admis à plaider habituellement devant un tribunal de commerce. Agréé près le tribunal de commerce de Paris, de Bordeaux, etc.
AGRÉER
. v. a. Recevoir favorablement. Dieu agrée nos offrandes, nos prières. Agréer le service de quelqu'un. Ils ont agréé la proposition que je leur ai faite. Sa proposition ...
AGRÉER
. v. a. T. de Marine. Il se disait autrefois dans le même sens que Gréer. AGRÉÉ, ÉE. participe
AGRÉEUR
. s. m. T. de Marine. Celui qui prépare, qui fournit les agrès d'un bâtiment.
AGRÉGAT
. s. m. T. didactique. Assemblage. Il se dit proprement, en Chimie, d'Un corps solide dont les molécules adhèrent entre elles. Un morceau de soufre est un agrégat. On dit ...
AGRÉGATION
. s. f. Association, admission dans un corps, dans une compagnie. Lettres d'agrégation. On s'est opposé à son agrégation.   Il se dit particulièrement et absolument, dans ...
AGRÉGER
. v. a. Associer quelqu'un à un corps, à une compagnie, pour le faire jouir des mêmes honneurs, des mêmes prérogatives que ceux qui en sont. Il n'était pas du corps, mais ...
AGRÉMENT
. s. m. Approbation, consentement. Il ne saurait disposer de cette maison qu'avec mon agrément. Il ne veut rien faire sans l'agrément de sa compagnie. La mère a donné son ...
AGRÈS
. s. m. pl. T. de Marine. Il se dit de Tous les objets qui tiennent à la mâture d'un bâtiment, qui servent à la garnir, tels que vergues, voiles, cordages, etc. Le vaisseau ...
AGRESSEUR
. s. m. Celui qui attaque le premier. L'agresseur a toujours tort. Il faut savoir lequel des deux est l'agresseur.
AGRESSION
. s. f. Action de celui qui est le premier à attaquer. Il y a preuve d'agression de sa part. Il a fait, il s'est permis un acte d'agression. Cette critique est une véritable ...
AGRESTE
. adj. des deux genres Rustique, sauvage, champêtre. Plantes agrestes. Site, lieu agreste.   Il se dit figurément Des choses morales. Humeur agreste. Moeurs agrestes.   ...
AGRICOLE
. adj. des deux genres Qui s'adonne à l'agriculture. Il est presque toujours joint à un nom collectif. Un peuple, une nation, un royaume, un pays agricole.   Il signifie ...
AGRICULTEUR
. s. m. Celui qui cultive la terre. Un bon agriculteur.
AGRICULTURE
. s. f. L'art de cultiver la terre. Cet homme aime l'agriculture, entend bien l'agriculture. Encourager, favoriser l'agriculture. Les travaux de l'agriculture. Traité ...
AGRIE
. s. f. T. de Médec. Nom donné par quelques auteurs à la dartre rongeante.
AGRIFFER
(S'). v. pron. S'attacher avec les griffes. Le chat s'agriffa à la tapisserie.   AGRIFFÉ, ÉE. participe
AGRIPAUME
. s. f. T. de Botan. Plante labiée à fleurs pourpres ou blanches, pourvues de bractées épineuses, et à feuilles laciniées : elle passait autrefois pour tonique, vermifuge ...
AGRIPPER
. v. a. Prendre, saisir avidement. Elle agrippe tout ce qu'elle voit. Il est populaire. AGRIPPÉ, ÉE. participe
AGRONOME
. s. m. Celui qui est versé dans la théorie de l'agriculture. L'Angleterre a produit d'habiles agronomes.
AGRONOMIE
. s. f. Théorie de l'agriculture. S'appliquer à l'agronomie. La chimie a contribué à perfectionner l'agronomie.
AGRONOMIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient, qui a rapport à l'agronomie. Dans le siècle dernier, on a appelé certains traités d'agriculture, des romans agronomiques.
AGUERRIR
. v. a. Accoutumer à la guerre, aux fatigues, aux fonctions de la guerre. Ce général sut aguerrir promptement ses troupes. Depuis ce siége, les troupes étaient tout à fait ...
AGUETS
. s. m. pl. Il n'est usité que dans les phrases suivantes : Être aux aguets, se tenir aux aguets, Épier, observer le temps, l'occasion ; être aux écoutes, soit pour ...
AH
. Interjection qui sert à marquer la joie, la douleur, l'admiration, l'amour, etc., suivant la différence des sujets. Ah ! que je suis aise de vous voir ! Ah ! que vous me ...
AHAN
. s. m. Peine de corps, grand effort, tel que celui d'un homme qui fend du bois ou qui lève quelque pesant fardeau. Il est populaire et ne s'emploie que dans cette phrase, ...
AHANER
. v. n. Avoir bien de la peine en faisant quelque chose. Il a bien ahané avant de venir à bout de ce travail, de cette affaire. Il est populaire et peu usité.
AHEURTEMENT
. s. m. Obstination, attachement opiniâtre à un sentiment, à un avis. C'est un étrange aheurtement que le sien.
AHEURTER
(S'). v. pron. S'opiniâtrer, s'obstiner. S'aheurter à un sentiment, à une opinion. Il s'aheurte à cela contre l'avis de tous ses parents. S'aheurter à faire quelque chose. ...
AHI
  Sorte d'interjection qui exprime la douleur. On dit aussi, Aïe : voyez ce mot.
AHURIR
. v. a. Jeter dans le trouble, interdire, étonner, rendre stupéfait. Vous l'avez ahuri à force de questions. N'ahurissez pas cet enfant. Il est familier. AHURI, IE. ...

. s. m. T. d'Hist. nat. Quadrupède qui se meut avec une extrême lenteur, et qui diffère de l'unau en ce qu'il est pourvu d'une queue.
AIDE
. s. f. Secours, assistance. Aide prompte. Aide assurée. Il faut tout attendre de l'aide de Dieu. Mon Dieu, venez à mon aide. Donner aide. Donner aide et faveur, aide et ...
AIDE
. s. des deux genres Il se dit Des personnes qui sont auprès de quelqu'un pour travailler, opérer ou servir conjointement avec lui et sous lui. J'ai besoin d'un aide. L'aide ...
AIDER
. v. a. Donner plus ou moins de secours, prêter plus ou moins d'assistance, seconder, servir. Aider quelqu'un dans ses besoins. Aider les pauvres. Aider quelqu'un de son ...
AÏE
. interjection Exclamation de douleur. Aïe ! que je souffre ! Aïe ! vous me blessez !   Il s'emploie plus fréquemment seul, lorsqu'on éprouve une douleur inattendue : ...
AÏEUL
. s. m. Grand-père. Aïeul paternel. Aïeul maternel. Au pluriel, on dit Aïeuls, quand on veut désigner précisément Le grand-père paternel et le grand-père ...
AÏEULE
. s. f. Grand'mère. Aïeule paternelle. Aïeule maternelle. Cela était bon du temps de nos aïeules.
AIGLE
. s. m. Très-grand et très-fort oiseau de proie. Aigle noir. Aigle royal. Aigle roux. Grand aigle. Le vol de l'aigle. L'aire d'un aigle. Aigle mâle. Aigle femelle. Fig., ...
AIGLETTE
. s. f. T. de Blason. Voyez ALÉRION.
AIGLON
. s. m. Le petit de l'aigle. Un aigle avec ses aiglons dans son aire. Un jeune aiglon.
AIGLON
. s. m. T. de Blason. Voy. ALÉRION.
AIGRE
. adj. des deux genres Acide, piquant au goût. Le vin, le lait, deviennent aigres quand ils se gâtent. Des fruits qui sont d'un goût aigre, qui ont un goût aigre, qui sont ...
AIGRE-DOUX
, OUCE. adj. Qui a un goût mêlé d'aigre et de doux. Il ne se dit guère au propre que Des fruits. Un fruit aigre-doux. Des oranges aigres-douces.   Il se dit figurément Du ...
AIGREFIN
. s. m. T. de mépris. Homme qui vit d'industrie. Gardez-vous de cet aigrefin. Il est familier.
AIGRELET
, ETTE. adj. Diminutif. Un peu aigre. Le fruit de l'épine-vinette a un petit goût aigrelet. Une sauce aigrelette.   Il se dit figurément Du ton, des discours, etc. Un ton ...
AIGREMENT
. adv. D'une manière aigre. Il n'est guère usité qu'en parlant De la manière aigre dont on parle ou dont on écrit. Parler aigrement à quelqu'un. Répondre aigrement. Il ...
AIGREMOINE
. s. f. T. de Botan. Plante de la famille des Rosacées, à fleurs jaunes disposées en épis, et à feuilles ailées. On emploie l'aigremoine en gargarisme contre les maux de ...
AIGREMORE
. s. m. Espèce de charbon pulvérisé propre aux feux d'artifice.
AIGRET
, ETTE. adj. Diminutif. Un peu aigre. Ce fruit-là est un peu aigret. Cette boisson a un goût aigret qui n'est pas désagréable. Une sauce qui est un peu aigrette.
AIGRETTE
. s. f. Faisceau de plumes effilées et droites qui orne la tête de quelques oiseaux. L'aigrette d'un paon.   Il se dit également d'Un bouquet de plumes effilées et droites ...
AIGRETTÉ
, ÉE. adj. T. de Botan. Pourvu d'une aigrette. Semences aigrettées.
AIGREUR
. s. f. Qualité de ce qui est aigre. Des fruits qui ont de l'aigreur, qui ont une petite aigreur. Ce vin a de l'aigreur. AIGREUR, se dit aussi Des rapports que causent ...
AIGRIR
. v. a. Rendre aigre, faire devenir aigre. Le tonnerre aigrit le vin. La chaleur aigrit le lait. Le levain aigrit la pâte.   Il se dit figurément, et signifie, Irriter, ...
AIGU
, UË. adj. Qui se termine en pointe ou en tranchant, et qui est propre à percer ou à fendre. Un javelot aigu. Un fer aigu. Un bâton aigu. Des coins de fer très-aigus. Des ...
AIGU
, UË. adj. Qui se termine en pointe ou en tranchant, et qui est propre à percer ou à fendre. Un javelot aigu. Un fer aigu. Un bâton aigu. Des coins de fer très-aigus. Des ...
AIGUADE
. s. f. (Ce mot et les cinq suivants se prononcent comme s'il n'y avait pas d'U.) T. de Marine. Provision d'eau douce que l'on va prendre sur le rivage de la mer pour les ...
AIGUAIL
. s. m. T. de Chasse. Rosée, petites gouttes d'eau qui demeurent sur les feuilles des herbes et des arbres.
AIGUAYER
. v. a. (Il se conjugue comme Payer. ) Baigner, laver dans l'eau. Aiguayer un cheval, Le faire entrer dans la rivière jusqu'au ventre, et l'y promener pour le laver et le ...
AIGUE-MARINE
. s. f. Pierre précieuse du même genre que l'émeraude, mais d'une couleur bleuâtre presque semblable à celle de l'eau de mer. Une belle aigue-marine.
AIGUIÈRE
. s. f. Sorte de vase fort ouvert, qui a une anse et un bec, et dans lequel on met de l'eau pour le service ordinaire de la table, et pour d'autres usages. Aiguière d'étain. ...
AIGUIÉRÉE
. s. f. Ce que contient une aiguière pleine. Une aiguiérée d'eau. Il lui a jeté une aiguiérée d'eau sur la tête. Il est peu usité.
AIGUILLADE
. s. f. (UI est diphthongue.) Gaule dont les laboureurs et les voituriers se servent pour piquer leurs boeufs.
AIGUILLAT
. s. m. T. d'Hist. nat. Espèce de chien de mer, ainsi nommé parce qu'il a une pointe ou épine cornée au devant des nageoires dorsales. La peau de l'aiguillat sert aux ...
AIGUILLE
. s. f. (Dans ce mot et dans ses dérivés, UI est diphthongue.) Petite verge de fer ou d'autre métal, pointue par un bout, et percée par l'autre, pour y passer du fil, de la ...
AIGUILLÉE
. s. f. Certaine étendue de fil, de soie, ou de laine, coupée de la longueur qu'il faut pour travailler à l'aiguille. Aiguillée de fil, de soie, de laine. Faire des ...
AIGUILLER
. v. a. T. d'Oculiste. Abaisser la cataracte de l'oeil. Il est vieux. AIGUILLÉ, ÉE. participe
AIGUILLETAGE
. s. m. T. de Marine. Action d'aiguilleter, ou Le résultat de cette action. Faire un aiguilletage.
AIGUILLETER
. v. a. Attacher ses chausses à son pourpoint avec des aiguillettes. On l'emploie surtout avec le pronom personnel. La mode de s'aiguilleter a duré long-temps.   Aiguilleter ...
AIGUILLETTE
. s. f. Cordon, ruban, tissu, etc., ferré par les deux bouts, pour servir à attacher, mais qui ne sert quelquefois que d'ornement. Aiguillette de fil. Aiguillette de soie. ...
AIGUILLETTIER
. s. m. Artisan dont le métier est de ferrer les aiguillettes et les lacets.
AIGUILLIER
. s. m. Petit étui où l'on met des aiguilles. Un aiguillier d'argent. Un aiguillier de chagrin. Il a vieilli.
AIGUILLON
. s. m. (Dans ce mot et dans ses dérivés, UI est diphthongue.) Il se dit proprement d'Une pointe de fer qui est au bout d'un grand bâton, et dont on se sert pour piquer les ...
AIGUILLONNER
. v. a. Piquer un boeuf avec l'aiguillon pour le faire aller.  Il s'emploie plus ordinairement au figuré, et signifie, Inciter par quelque chose. C'est un homme lent et ...
AIGUISEMENT
. s. m. (Dans ce mot et dans le suivant, UI est diphthongue.) Action d'aiguiser. L'aiguisement d'un canif. Il est peu usité.
AIGUISER
. v. a. Rendre aigu, rendre plus pointu, plus tranchant. Aiguiser le fer d'une lance. Aiguiser la pointe d'un couteau, le tranchant d'un sabre. Aiguiser un sabre, un couteau, ...
AIL
. s. m. (On prononce l'A et on mouille l'L.) Espèce d'oignon d'une odeur et d'un goût très-forts, composé de plusieurs petites gousses réunies sous une enveloppe commune. ...
AILE
. s. f. Partie du corps des oiseaux, de quelques mammifères et du plus grand nombre des insectes, qui leur sert à voler et à se soutenir en l'air. Les ailes des oiseaux sont ...
AILE
. s. f. Mot emprunté de l'anglais Ale, qu'on prononce Èle. Espèce de bière qui se fait sans houblon. Boire de l'aile.
AILÉ
, ÉE. adj. Qui a des ailes. Il ne se dit guère que De certains animaux à qui il n'est pas ordinaire d'avoir des ailes. Des poissons ailés. Des fourmis ailées. Suivant les ...
AILERON
. s. m. L'extrémité de l'aile d'un oiseau, à laquelle tiennent les grandes plumes de l'aile. Un oiseau qui a l'aileron rompu. Un ragoût, une fricassée d'ailerons. Ailerons ...
AILLADE
. s. f. Sauce faite avec de l'ail. Faire une aillade.
AILLEURS
. adv. de lieu En un autre lieu. On souffre cela ici, mais ailleurs on ne le souffrirait pas. S'il ne se trouve pas bien où il est, que ne va-t-il ailleurs ? Qu'il aille se ...
AIMABLE
. adj. des deux genres Qui est digne d'être aimé, qui mérite d'être aimé. La vertu est aimable. Un objet aimable. Un caractère aimable. Des manières aimables. Aimez tout ...
AIMANT
. s. m. Minéral qui a la propriété d'attirer le fer, et dont chaque masse ou chaque fragment, étant suspendu à un fil sans torsion, possède la propriété de se tourner ...
AIMANT
, ANTE. adj. Porté à aimer. Il est d'un caractère aimant. Elle a une âme naturellement aimante.
AIMANTER
. v. a. Communiquer la propriété de l'aimant à un autre corps, ce qui s'opère en général par frottement. Aimanter l'aiguille d'une boussole, en la frottant sur un aimant ...
AIMANTIN
, INE. adj. Qui appartient à l'aimant, qui est propre à l'aimant. Vertu aimantine. Il est vieux : on dit, Magnétique.
AIMER
. v. a. Avoir un sentiment plus ou moins vif, plus ou moins profond d'affection, d'attachement. On le dit en parlant De la Divinité et des personnes. Il faut aimer Dieu ...
AINE
. s. f. La partie du corps humain qui est entre le haut de la cuisse et le bas-ventre. Il fut blessé dans l'aine. Avoir une excroissance dans l'aine, un bubon dans l'aine. ...
AÎNÉ
, ÉE. adj. Le premier-né des enfants du même père et de la même mère, ou de l'un des deux seulement. Son fils aîné, sa fille aînée. Votre frère aîné. Votre soeur ...
AÎNESSE
. s. f. Primogéniture, priorité d'âge entre frères et soeurs. Il n'est guère usité que dans cette locution, Droit d'aînesse. Ésaü vendit son droit d'aînesse à Jacob ...
AINS
. conjonction adversative Mais. Ains au contraire. Il est vieux.
AINSI
. adv. En cette manière, de cette façon. L'orateur parla ainsi. La chose est ainsi, se passa ainsi. Les choses étant ainsi, je n'ai plus rien à dire. Cela n'ira pas ainsi. Il ...
AIR
. s. m. Fluide élastique, pesant, dont la masse totale forme l'atmosphère qui enveloppe la terre de toutes parts. Air atmosphérique. L'air est un composé d'oxygène et ...
AIRAIN
. s. m. Métal composé en grande partie de cuivre jaune, mêlé avec du zinc, de l'étain, et une petite quantité d'antimoine. L'airain sert principalement à faire les ...
AIRE
. s. f. Place qu'on a unie et préparée pour y battre les grains. L'aire d'une grange. Aire à battre les grains.   Il se dit quelquefois, principalement en Architecture, de ...
AIRÉE
. s. f. La quantité de gerbes qu'on met en une fois sur l'aire. Une airée de froment, de seigle, etc.
AIRELLE
. s. f. T. de Botan. Sous-arbrisseau à fleurs rougeâtres, qui porte une petite baie bleue et légèrement acide, dont on fait usage en médecine et dans la teinture.
AIRER
. v. n. Faire son nid, en parlant De certains oiseaux de proie.
AIS
. s. m. Planche de bois. Ais de chêne, de hêtre, de sapin. Ais de six pieds, de neuf pieds, de douze pieds. Faire des ais. Scier des ais. Scieur d'ais. Cloison d'ais. Il ...
AISANCE
. s. f. Facilité. Porter avec aisance un pesant fardeau.   Il signifie particulièrement, Liberté d'esprit et de corps dans le travail, dans les mouvements, dans les ...
AISE
. s. f. Contentement, sentiment de joie, de plaisir, émotion douce et agréable, causée par la présence, par la possession d'un bien. Tressaillir d'aise. Être transporté ...
AISE
. adj. des deux genres Qui a de la joie, qui est content. Que je suis aise de vous avoir rencontré ! Je suis bien aise de vous voir en bonne santé. J'en suis très-aise, ...
AISÉ
, ÉE. adj. Facile. Cela est aisé, bien aisé. C'est une chose aisée. Il n'y a rien de si aisé. Des moyens courts et aisés. Voilà le chemin le plus aisé. Une chose aisée ...
AISEMENT
. s. m. Commodité. Il est vieux, et ne se dit plus que dans cette phrase proverbiale, maintenant peu usitée, À son point et aisement, à ses bons points et aisements, À son ...
AISÉMENT
. adv. Facilement. J'en viendrai aisément à bout. Je veux des souliers que je puisse mettre aisément. Travailler aisément. Faire aisément des vers. Il change aisément ...
AISSELLE
. s. f. Le dessous du bras à l'endroit où il se joint à l'épaule. L'aisselle droite. L'aisselle gauche. Porter quelque chose sous ses aisselles.   Il se dit par analogie, ...
AISSIEU
. s. m. Voyez ESSIEU.
AITIOLOGIE
. s. f. Voyez ÉTIOLOGIE.
AJONC
. s. m. Arbuste fort épineux, à fleurs légumineuses et jaunes, et à feuilles petites, qui croit dans les lieux incultes et stériles, et qui est employé à divers usages ...
AJOURNEMENT
. s. m. T. de Pratique. Assignation, ou avertissement qu'on fait donner, par officier public, à une personne, pour qu'elle se présente devant la justice à un jour désigné. ...
AJOURNER
. v. a. Assigner quelqu'un à certain jour en justice. Ajourner par exploit. Ajourner à comparaître devant, etc. Faire ajourner. Ajourner des témoins. Ajourner quelqu'un ...
AJOUTAGE
. s. m. T. d'Arts mécaniques. Chose ajoutée à une autre.
AJOUTER
. v. a. Mettre quelque chose de plus ; Joindre une chose à une autre ; Faire addition d'un nombre. Ce passage a été ajouté à ce livre. Il a ajouté de nouveaux legs à ...
AJOUTOIR
. s. m. Voyez AJUTAGE.
AJUSTAGE
. s. m. T. de Monnayeur. Action d'ajuster, de donner à une pièce le poids légal.
AJUSTEMENT
. s. m. Action par laquelle on ajuste quelque chose. L'ajustement d'un poids, d'une mesure, d'une machine.   Il signifie aussi, Accommodement. Chercher, trouver des ajustements ...
AJUSTER
. v. a. Rendre un poids ou une mesure juste, conforme à l'étalon. Ajuster un poids, une mesure sur l'étalon. Ajuster un boisseau, un litre sur l'étalon. On dit de même, ...
AJUSTEUR
. s. m. T. de Monnayeur. Celui qui ajuste les flans et les met au poids que doivent avoir les espèces.
AJUSTOIR
. s. m. Petite balance où l'on pèse et ajuste les monnaies avant de les marquer. Il n'est plus usité : on dit, Trébuchet.
AJUTAGE
ou AJUTOIR ou AJOUTOIR. s. m. (Le premier est le plus usité.) Tuyau de métal que l'on soude à l'extrémité du tuyau d'une fontaine, d'un jet d'eau, pour en former le jet ...
ALAMBIC
. s. m. Sorte de vaisseau d'une construction plus ou moins compliquée, de formes très-variées, qui sert à distiller, et dont les pièces essentielles sont une cucurbite et ...
ALAMBIQUER
. v. a. Il ne s'emploie qu'au figuré, et dans ces phrases, Alambiquer l'esprit, s'alambiquer l'esprit, la cervelle, Fatiguer l'esprit, se fatiguer l'esprit, épuiser son ...
ALANGUIR
. v. a. Rendre languissant. Il est peu usité. ALANGUI, IE. participe
ALARGUER
. v. n. Se mettre au large, s'éloigner de la côte ou de quelque vaisseau. Il a vieilli. ALARGUÉ, ÉE. participe
ALARMANT
, ANTE. adj. Qui alarme. Nouvelle alarmante. Situation alarmante.
ALARME
. s. f. Cri, signal pour faire courir aux armes. Chaude alarme. Fausse alarme. Sonner l'alarme. Canon d'alarme. Cloche d'alarme.   Il se dit aussi d'Une émotion causée dans ...
ALARMER
. v. a. Donner l'alarme, causer de l'émotion, de l'épouvante, de l'inquiétude. Cela va alarmer tout le camp. Il ne faut pas que cela vous alarme. Il fut fort alarmé de cette ...
ALARMISTE
. s. des deux genres Celui, celle qui se plaît à répandre des bruits alarmants.
ALATERNE
. s. m. T. de Botan. Arbrisseau, espèce de nerprun dont les feuilles sont rangées alternativement le long des tiges.
ALBÂTRE
. s. m. Pierre d'une pâte homogène, d'un grain fin, demi-transparente, susceptible d'un beau poli, et qui souvent est remplie de veines colorées. Albâtre oriental. Vase ...
ALBATROS
. s. m. (On fait sentir l'S.) T. d'Hist. nat. Genre d'oiseaux palmipèdes, qui habitent les mers australes, et qui sont très-voraces. L'albatros est le plus grand des oiseaux ...
ALBERGE
. s. f. Sorte de pêche ou d'abricot, d'un goût très-agréable. Un panier d'alberges.
ALBERGIER
. s. m. Arbre qui porte des alberges.
ALBINOS
. s. m. (On fait sentir l'S.) Homme qui a la peau blafarde, les cheveux et le poil presque blancs, et les yeux d'un gris pâle ou rougeâtre. Les albinos ont les yeux ...
ALBRAN
. s. m. Voyez HALBRAN.
ALBRENÉ
. adj. Voyez HALBRENÉ.
ALBUGINÉ
, ÉE. adj. T. d'Anat. Il se dit De certaines membranes, de certains tissus dont la couleur est blanche. Tunique albuginée. Fibre albuginée. La membrane albuginée des ...
ALBUGINEUX
, EUSE. adj. T. d'Anat. Qui est formé par la fibre albuginée.
ALBUGO
. s. f. T. de Médec. Tache blanche qui se forme à l'oeil, et qui est causée par le dépôt d'une matière blanche dans les lames de la cornée.
ALBUM
. s. m. (On prononce Albome. ) Mot emprunté du latin. Il se dit d'Un cahier que portent les voyageurs, et sur lequel ils engagent les personnes célèbres à écrire leur nom, ...
ALBUMINE
. s. f. T. de Chimie. Il se dit Du blanc d'oeuf, et d'une substance de même nature qu'on trouve dans diverses matières végétales et animales. Albumine animale, végétale.
ALBUMINEUX
, EUSE. adj. Qui contient de l'albumine. Liquide albumineux. Substance albumineuse.
ALCADE
. s. m. Mot emprunté de l'arabe. Nom qu'on donne, en Espagne, à certains juges ou magistrats : leur attribut distinctif est une longue baguette blanche.
ALCAÏQUE
. adj. des deux genres Il se dit D'une sorte de vers ou mètre grec inventé par Alcée, et adopté par les Latins. Un vers alcaïque. Dans ce sens, il est quelquefois ...
ALCALESCENCE
. s. f. T. de Chimie. État d'un corps alcalescent.
ALCALESCENT
, ENTE. adj. T. de Chimie. Il se dit D'une substance dans laquelle les propriétés alcalines commencent à se développer, ou même prédominent déjà.
ALCALI
. s. m. Nom donné primitivement à la plante marine qui fournit la soude du commerce, et ensuite au produit salin de l'incinération de ce végétal.  Il s'applique, par ...
ALCALIN
, INE. adj. T. de Chimie. Qui a rapport aux alcalis. Caractère alcalin. Propriété, réaction alcaline.   Il signifie aussi, Qui appartient à la classe des alcalis ; et, ...
ALCALISER
. v. a. T. de Chimie. Faire développer dans une substance les propriétés alcalines qui y étaient masquées par une autre substance, ou Rendre alcaline une substance en y ...
ALCANTARA
. s. m. Ordre militaire d'Espagne, institué en 1170. On nommait anciennement les chevaliers d'Alcantara, Chevaliers du Poirier.
ALCARAZAS
. s. m. (On fait sentir l'S.) Mot tiré de l'espagnol. Il se dit d'Un vase que l'espèce de terre dont il est fait rend très-poreux, et dans lequel l'eau se rafraîchit, ...
ALCÉE
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes de la famille des Malvacées, qui comprend trois espèces : l'Alcée rose, appelée aussi Rose trémière et Passe-rose ; l'Alcée à ...
ALCHIMIE
. s. f. Art chimérique qui consistait dans la recherche d'un remède universel, et d'un moyen propre à opérer la transmutation des métaux.
ALCHIMILLE
. s. f. Voyez Pied-de-lion, dans l'articlePIED.
ALCHIMIQUE
. adj. de deux genres Qui a rapport, qui appartient à l'alchimie. Livres alchimique. Travaux alchimiques. Rêveries alchimiques.
ALCHIMISTE
. s. m. Celui qui s'occupe d'alchimie. Les alchimistes passaient leur vie à chercher ce qu'ils appelaient la Pierre philosophale ou le Grand oeuvre, c'est-à-dire, un moyen ...
ALCOOL
. s. m. T. de Chimie, emprunté de l'arabe. Liquide léger et volatil qui est le principal résultat de la fermentation du sucre, et que, par des manipulations diverses, on ...
ALCOOLIQUE
. adj. des deux genres Qui contient de l'alcool. Liqueur alcoolique.
ALCOOLISER
. v. a. T. de Chimie. Dégager l'esprit-de-vin de sa partie aqueuse ; ou Mêler de l'alcool à un autre liquide. Il est peu usité, surtout dans la première ...
ALCORAN
. s. m. Le livre qui contient la loi de Mahomet. Lire l'Alcoran. On dit aussi et mieux, Le Coran.   Il signifie également, La loi de Mahomet contenue dans l'Alcoran. Abjurer ...
ALCÔVE
. s. f. Enfoncement pratiqué dans une chambre pour y placer un lit. Alcôve carrée. Alcôve cintrée. Une belle alcôve. Une alcôve magnifique. Une chambre à alcôve.
ALCYON
. s. m. Oiseau de mer de l'ordre de Passereaux. Les poëtes ont feint que les alcyons rendaient la mer calme pendant qu'ils faisaient leurs petits. Le martin-pêcheur est une ...
ALCYONIEN
. adj. m. Appartenant à l'alcyon. Il n'est usité que dans cette locution, Les jours alcyoniens, qui sont Sept jours avant le solstice d'hiver, et sept jours après, pendant ...
ALDÉBARAN
. s. m. Terme d'Astron., emprunté de l'arabe. Nom d'une étoile fixe de la première grandeur, qui est dans l'oeil du Taureau.
ALDÉE
. s. f. T. de Géogr., qui est une corruption du mot espagnol et portugais Aldea. Il sert à désigner Les bourgs et les villages des possessions européennes, en Afrique et ...
ALDERMAN
. s. m. Nom qu'on donne, en Angleterre, à certains officiers municipaux, chargés de la police. Les aldermans de Londres.
ALÉATOIRE
. adj. des deux genres T. de Droit. Il se dit D'une convention dont les effets, quant aux avantages et aux pertes, soit pour toutes les parties, soit pour l'une ou plusieurs ...
ALÈGRE
. adj. Voyez ALLÈGRE.
ALÉGREMENT
. adv. Voyez ALLÉGREMENT.
ALÉGRESSE
. s. f. Voyez ALLÉGRESSE.
ALÉGRETTO
adv. Voyez ALLÉGRETTO.
ALÉGRO
. adv. Voyez ALLÉGRO.
ALÊNE
. s. f. Espèce de poinçon de fer, qui est emmanché dans un morceau de bois rond, et dont on se sert pour percer le cuir et pour le coudre. Alêne plate, ronde, carrée. ...
ALÊNIER
. s. m. Celui qui fait et vend des alênes.
ALÉNOIS
. adj. m. Il ne s'emploie que dans cette dénomination, Cresson alénois, Plante crucifère qui a, comme le cresson, une saveur piquante, et qu'on met dans les salades de ...
ALENTOUR
. adv. Aux environs. Tourner, rôder alentour. Les échos d'alentour. Les bois d'alentour. Quand il n'est pas précédé de la préposition de, quelques-uns écrivent, À ...
ALENTOURS
. s. m. pl. Les lieux circonvoisins. Les alentours de ce château sont magnifiques.   Il se dit aussi Des gens qui vivent familièrement avec quelqu'un, qui sont en liaison ...
ALÉRION
. s. m. T. de Blason. Petit aiglon qu'on représente avec les ailes étendues, et sans bec ni pieds.
ALERTE
. adv. Debout, soyez sur vos gardes, prenez garde à vous. Alerte, alerte, soldats.   Il s'emploie aussi substantivement, et alors il est féminin. Donner une vive alerte. ...
ALERTE
. adj. des deux genres Qui est vigilant, et qui se tient sur ses gardes. On ne le surprendra pas aisément, il est toujours alerte.   Il signifie aussi, Habile à voir et ...
ALEVIN
. s. m. Menu poisson qui sert à peupler les étangs. Il faut jeter de l'alevin dans cet étang.
ALEVINAGE
. s. m. Menu poisson que les pêcheurs rejettent dans l'eau.
ALEVINER
. v. a. Jeter de l'alevin dans un étang. Aleviner un étang.   ALEVINÉ, ÉE. participe
ALEXANDRIN
. adj. m. Il n'est usité que dans cette locution, Vers alexandrin, Vers français de douze syllabes quand la rime est masculine, et de treize syllabes quand elle est féminine. ...
ALEXIPHARMAQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Il s'est dit Des remèdes que l'on croyait propres à expulser du corps les principes morbifiques, ou à prévenir l'effet des poisons pris ...
ALEXITÈRE
. adj. des deux genres T. de Médec. Il s'est dit Des médicaments qu'on employait pour prévenir l'effet des poisons, des venins mis en contact avec l'extérieur du corps. Eau ...
ALEZAN
, ANE. adj. De couleur fauve, tirant sur le roux. Il ne se dit qu'en parlant De chevaux. Un cheval de poil alezan. Un cheval alezan. Une jument alezane. Un cheval alezan ...
ALÈZE
. s. f. T. de Médec. Drap ou lé de toile, plié en plusieurs doubles, dont on se sert pour soulever les malades et les tenir propres. Les alèzes sont ordinairement de vieux ...
ALGALIE
. s. f. T. de Chirur. Mot d'origine arabe, qui signifie, Une sonde creuse.
ALGANON
. s. m. Chaîne qu'on met aux galériens.
ALGARADE
. s. f. Sortie contre quelqu'un, insulte faite brusquement, avec un certain éclat, sans sujet, ou pour un sujet très-léger. Faire une algarade. Il lui a fait mille ...
ALGÈBRE
. s. f. Partie des mathématiques qui, considérant les grandeurs d'une même nature sous la seule acception abstraite de leur inégalité, les exprime par des caractères ...
ALGÉBRIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient à l'algèbre. Calcul algébrique. Formule algébrique. Opérations algébriques.
ALGÉBRISTE
. s. m. Celui qui sait l'algèbre, qui fait des opérations d'algèbre. C'est un bon algébriste.
ALGIDE
. adj. des deux genres T. de Médec. Qui fait éprouver ou dans lequel on éprouve une sensation de froid glacial. Fièvre algide. La période algide du choléra morbus.
ALGUAZIL
. s. m. (On prononce Algouazil. ) Mot qui a passé de l'arabe dans l'espagnol, et qui se dit par plaisanterie ou par mépris, en français, Des gens que la police ou la justice ...
ALGUE
. s. f. Sorte d'herbe qui croît dans la mer, et qu'elle jette quelquefois sur ses bords. L'algue et le sable servent à faire des digues. Il croît beaucoup d'algues sur les ...
ALIBI
. s. m. T. de Jurispr. criminelle. Présence d'une personne dans un lieu autre que celui où a été commis le crime ou le delit dont on l'accuse. Il ne prend pas d'S au ...
ALIBIFORAIN
. s. m. Propos qui n'a point de rapport à la chose dont il est question. Il ne m'a donné que de mauvaises excuses, de mauvaises défaites, des alibiforains. Il est familier et ...
ALIBILE
. adj. des deux genres T. de Médec. Qui est propre à nourrir.
ALIBORON
. s. m. Il ne s'emploie que dans cette locution familière, Maître aliboron, Homme ignorant, stupide, ridicule. C'est un maître aliboron.
ALIDADE
. s. f. Règle mobile qui tourne sur le centre d'un instrument avec lequel on prend la mesure des angles. Diriger l'alidade vers un objet.
ALIÉNABLE
. adj. des deux genres Qui se peut aliéner. On l'emploie surtout en termes de Jurisprudence. Il y a des biens qui ne sont pas aliénables. Les terres substituées ne sont pas ...
ALIÉNATION
. s. f. Transport de la propriété d'un fonds, ou de ce qui tient lieu de fonds. On l'emploie surtout en termes de Jurisprudence. Aliénation d'un domaine, d'une terre. ...
ALIÉNER
. v. a. Transférer à un autre la propriété d'un fonds, ou de ce qui tient lieu de fonds. On l'emploie surtout en termes de Jurisprudence. Aliéner une rente. Aliéner une ...
ALIGNEMENT
. s. m. Ligne qu'on tire, afin qu'une muraille, qu'une rue, qu'une allée, qu'un chemin, soient dirigés en ligne droite. On a pris l'alignement de la rue qu'on veut bâtir. ...
ALIGNER
. v. a. Ranger, dresser sur une même ligne droite. Il se dit ordinairement Des bâtiments et des jardins. On n'a pas bien aligné cette muraille, cette allée. Cette nouvelle ...
ALIMENT
. s. m. Nourriture, ce qui se mange, se digère, et entretient la vie. Le pain est un bon aliment. Les aliments les plus simples sont les plus sains. Des aliments légers, ...
ALIMENTAIRE
. adj. des deux genres Qui est propre à servir d'aliment. Les substances alimentaires. Plantes alimentaires.   En Médec., Régime alimentaire, Régime que l'on suit à ...
ALIMENTATION
. s. f. Action de nourrir, de se nourrir. Il ne s'emploie guère qu'en termes d'Hygiène. Substituer un mode d'alimentation à un autre.
ALIMENTER
. v. a. Nourrir, fournir les aliments nécessaires. Le marché ne fournit pas de quoi alimenter la ville. Ces provinces alimentaient la capitale de l'empire.   Il s'emploie ...
ALIMENTEUX
, EUSE. adj. T. de Médec. Qui nourrit. Remèdes alimenteux. Sucs alimenteux.
ALINÉA
. Loc. adv. empruntée du latin, et qui signifie, À la ligne. Quand on dicte à quelqu'un, on dit Alinéa, c'est-à-dire, Quittez la ligne où vous en êtes, et commencez-en une ...
ALIQUANTE
. adj. des deux genres T. de Mathém. Il se dit Des parties qui ne sont pas exactement contenues dans un tout ; par opposition Aux parties aliquotes, qui y sont contenues ...
ALIQUOTE
. adj. f. Il n'est usité que dans cette locution, Partie aliquote, Partie contenue un certain nombre de fois juste dans un tout. Trois est partie aliquote de douze. Le pouce ...
ALITER
. v. a. Forcer à se mettre au lit, à garder le lit. Cette blessure l'a alité pendant trois mois.   Il s'emploie plus ordinairement avec le pronom personnel, et signifie, Se ...
ALIZE
. s. f. Sorte de fruit aigrelet, de la grosseur d'une petite cerise. Manger des alizes.
ALIZÉ
. adj. m. T. de Marine. Il se dit De certains vents réguliers, spécialement de ceux qui règnent entre les deux tropiques, et qui soufflent de l'est à l'ouest. Les vents ...
ALIZIER
. s. m. Arbre de la famille des Rosacées, qui porte des alizes, et qui croît naturellement dans les bois. On cultive plusieurs espèces d'aliziers. Alizier blanc. Alizier de ...
ALKALI
  et dérivés. Voyez ALCALI, RTC .
ALKÉKENGE
. s. m. T. de Botan. Plante de la famille des Solanées, qui croît dans les haies et dans les vignes, et dont le fruit est un baie légèrement aigrelette, renfermée dans ...
ALKERMÈS
. adj. des deux genres T. de Pharmacie, emprunté de l'arabe. Nom donné à diverses préparations dans lesquelles il entre du suc de kermès. Conection alkermès.   Il se ...
ALLAH
. s. m. (On fait sentir les deux L.) Nom que les mahométans donnent à Dieu, et qui est leur exclamation ordinaire de joie, de surprise, de crainte, etc. Invoquer Allah. Le ...
ALLAITEMENT
. s. m. Action d'allaiter. La santé de la nourrice a forcé d'abréger le temps de l'allaitement.
ALLAITER
. v. a. Nourrir de son lait. La nourrice qui l'a allaité. Une mère qui allaite son enfant.   Il se dit également en parlant Des femelles des animaux. Une chienne qui allaite ...
ALLANT
. s. m. Celui qui va. Il n'est guère d'usage qu'au pluriel, et joint au mot Venants. Les allants et les venants. À tous allants et venants. Cette maison est ouverte aux allants ...
ALLANT
, ANTE. adj. Qui aime à aller, à courir. C'est un homme allant. Une femme fort allante. Il est encore fort allant, malgré son âge, pour son âge.

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.018 c;