Слова на букву acre-ascl (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву acre-ascl (1564)

< 1 2 3 4 5 6 >>
ARCHITECTONOGRAPHE
. s. m. Celui qui s'occupe de la description et de l'histoire des bâtiments, des édifices.
ARCHITECTONOGRAPHIE
. s. f. Description des bâtiments, des édifices.
ARCHITECTURE
. s. f. L'art de construire, disposer et orner les édifices. Ancienne et moderne architecture. Architecture gothique. Les cinq ordres d'architecture. Chef-d'oeuvre ...
ARCHITRAVE
. s. f. Membre d'architecture qui pose immédiatement sur le chapiteau des colonnes ou des pilastres, et au-dessus duquel est la frise.
ARCHITRICLIN
. s. m. T. d'Antiquité. Celui qui était chargé de l'ordonnance du festin. Il se dit quelquefois, familièrement et par plaisanterie, en parlant de Celui qui arrange un ...
ARCHIVES
. s. f. pl. Anciens titres, chartres, et autres papiers importants. Les archives de la couronne. Les archives du royaume. Les archives d'une grande maison, d'un monastère, ...
ARCHIVISTE
. s. m. Garde des archives. Il vient d'obtenir une place d'archiviste.
ARCHIVOLTE
. s. f. T. d'Archit. Bande large qui fait saillie sur le nu du mur, qui suit le cintre d'une arcade, et qui va d'une imposte à l'autre. Les archivoltes sont ornées des ...
ARCHONTAT
. s. m. (On prononce Arkontat. ) Dignité de l'archonte.
ARCHONTE
. s. m. (On prononce Arkonte. ) Titre des principaux magistrats des républiques grecques, et particulièrement à Athènes. Archontes décennaux. Les neuf archontes. ...
ARÇON
. s. m. L'une des deux pièces de bois coupées en cintre, qui servent à faire le corps de la selle d'un cheval, avec deux branches de fer qui les joignent l'une à l'autre. ...
ARCTIQUE
. adj. des deux genres Septentrional. Il n'est guère usité que dans ces dénominations : Pôle arctique. Cercle arctique. Terres arctiques.
ARCTURUS
. s. m. (On prononce l'S.) T. d'Astron., emprunté du latin et dérivé du grec. Nom d'une étoile fixe de la première grandeur, située dans la constellation du Bouvier, à ...
ARDÉLION
. s. m. Homme qui fait le bon valet, qui se mêle de tout, qui a l'air toujours affairé. Il est familier et peu usité.
ARDEMMENT
. adv. Avec ardeur. Il ne se dit que figurément. Aimer ardemment. Désirer ardemment. Se porter ardemment à quelque chose. Il est ardemment épris de cette femme.
ARDENT
, ENTE. adj. Qui est en feu, qui est allumé, enflammé. Fournaise ardente. Brasier ardent. Fer ardent. Charbon ardent. Lampe ardente. Torche ardente. Flambeaux ardents.   ...
ARDER
ou ARDRE. v. a. Brûler. Vieux mot qui s'est conservé longtemps dans cette phrase populaire, Le feu saint Antoine vous arde !
ARDEUR
. s. f. Chaleur vive, extrême. L'ardeur du feu. L'ardeur du soleil. Pendant les grandes ardeurs de la canicule.   Il se dit aussi de La chaleur âcre et piquante qu'on ...
ARDILLON
. s. m. Pointe de fer ou d'autre métal, faisant partie d'une boucle, et servant à arrêter la courroie que l'on passe dans la boucle. L'ardillon, les ardillons d'une ...
ARDOISE
. s. f. Espèce de pierre tendre, et de couleur bleuâtre, qui se sépare par feuilles, et qui est propre à couvrir les maisons. Carrière d'ardoise. Ardoise fine. Grosse ...
ARDOISÉ
, ÉE. adj. Qui tire sur la couleur d'ardoise. Une teinte ardoisée.
ARDOISIÈRE
. s. f. Carrière d'où l'on tire de l'ardoise.
ARDRE
. v. a. Voyez ARDER.
ARDU
, UE. adj. Escarpé, de difficile accès. Il n'est guère d'usage qu'au figuré, et il se dit Des idées auxquelles il est difficile d'atteindre, des questions qu'il est ...
ARE
. s. m. Nouvelle mesure de superficie pour les terrains, qui contient cent mètres carrés. Un are de terre. Deux ares de pré. L'hectare vaut cent ares.
AREC
. s. m. T. de Botan. Genre de palmiers auquel appartiennent les espèces qui portent les choux-palmistes et celle qui produit le cachou.
ARÈNE
. s. f. Menu sable, gravier dont la terre est couverte en certains endroits, et principalement aux rivages de la mer et des rivières. Les brûlantes arènes de la Libye. La ...
ARÉNEUX
, EUSE. adj. Sablonneux. La Libye aréneuse. Les plages aréneuses. Il est vieux, et ne s'emploie guère qu'en poésie.
ARÉOLE
. s. f. Petite aire, petite surface. Il se dit principalement Du cercle coloré qui entoure le mamelon de la femme, et de Celui qui se forme autour des boutons de la petite ...
ARÉOMÈTRE
. s. m. T. de Physiq. Pèse-liqueur ; instrument dont on se sert pour connaître les pesanteurs spécifiquement relatives des fluides.
ARÉOPAGE
. s. m. Nom d'un tribunal d'Athènes, placé dans un lieu consacré à Mars, et célèbre dans l'antiquité par sa réputation de sagesse.  Il se dit, figurément et par ...
ARÉOPAGITE
. s. m. Membre de l'aréopage.
ARÉOSTYLE
. s. m. T. d'Archit. Édifice dont les colonnes sont très-éloignées les unes des autres, jusques à quatre diamètres d'entre-colonnement.
ARÉOTECTONIQUE
. s. f. Partie de la science de l'ingénieur qui concerne l'attaque et la défense des places.
ARÊTE
. s. f. Il se dit Des os longs, minces et pointus qui se trouvent dans la chair de certains poissons. Arête piquante. Petite arête. Grosse arête. Poisson qui a beaucoup ...
ARÊTIER
. s. m. T. d'Archit. Pièce de charpente, droite ou courbe dans sa longueur, qui se place à la partie saillante et rampante d'un comble formée par la rencontre de sa face ...
ARGANEAU
. s. m. Voyez ORGANEAU.
ARGÉMONE
. s. f. T. de Botan. Plante aussi nommée Pavot épineux, parce qu'elle est armée d'épines, et qu'elle ressemble au pavot.
ARGENT
. s. m. Métal blanc, brillant et très-ductile, qui est le plus précieux après l'or et le platine. Mine d'argent. Minière d'argent. Veine d'argent. Argent vierge. Barre, ...
ARGENTER
. v. a. Appliquer des feuilles d'argent sur des ouvrages de métal, de bois, de cuir, etc., de manière qu'ils paraissent être faits d'argent. Argenter un vase. Argenter des ...
ARGENTERIE
. s. f. Vaisselle et autres meubles ou ustensiles d'argent. Il a vendu toute son argenterie. Il a pour dix mille francs d'argenterie. Une belle argenterie. ARGENTERIE, dans les ...
ARGENTEUR
. s. m. Ouvrier qui argente les métaux, le bois, et autres matières.
ARGENTEUX
, EUSE. adj. Pécunieux, qui a beaucoup d'argent. C'est un homme qui n'est guère argenteux. Il est populaire.
ARGENTIER
. s. m. Nom qu'on donnait autrefois, chez les princes souverains, à l'officier préposé pour distribuer certains fonds d'argent.  Il se disait particulièrement, en France, ...
ARGENTIN
, INE. adj. Qui a un son clair et retentissant comme celui de l'argent. Cloche qui a un son argentin. Voix argentine.   Il se dit quelquefois Des choses qui ont l'éclat et la ...
ARGENTINE
. s. f. T. de Botan. Plante de la famille des Rosacées, qui a le dessous des feuilles d'un blanc luisant, et comme argenté.
ARGENTURE
. s. f. Argent en feuilles très-minces appliqué sur la superficie de quelque ouvrage. Ouvrages de dorure et d'argenture.   Il signifie aussi, L'art d'appliquer les feuilles ...
ARGILE
. s. f. Glaise, terre molle. Vase d'argile. Statue d'argile. Pétri d'argile. Une argile grossière.
ARGILEUX
, EUSE. adj. Qui tient de l'argile, qui est formé d'argile. Terre argileuse. Terrain argileux. Couche argileuse.
ARGO
. s. m. T. d'Astron. Constellation de l'hémisphère austral, qui a reçu le nom du navire sur lequel Jason et ses compagnons allèrent en Colchide conquérir la toison d'or.
ARGONAUTES
. s. m. pl. Nom des héros grecs qui, sous la conduite de Jason, s'embarquèrent sur le navire Argo, pour aller en Colchide conquérir la toison d'or. L'expédition, le voyage ...
ARGOT
. s. m. Certain langage des gueux et des voleurs, qui n'est intelligible qu'entre eux. Savoir l'argot. Apprendre l'argot. Parler l'argot. Un terme d'argot.   Il se dit ...
ARGOT
. s. m. T. de Jardinage. Il se dit Du bois qui est au-dessus de l'oeil. Retrancher les argots qui paraissent sur un arbre.
ARGOTER
. v. a. T. de Jardinage. Couper l'extrémité d'une branche morte. ARGOTÉ, ÉE. participe
ARGOULET
. s. m. Il s'est dit autrefois d'Un carabin ; et il se dit figurément d'Un homme de néant. Il est familier et très-peu usité.
ARGOUSIN
. s. m. Bas officier des bagnes, chargé de la garde des galériens ou forçats.
ARGUE
. s. f. Machine servant à dégrossir les lingots d'or, d'argent ou de cuivre, qui doivent ensuite passer par des filières plus fines.  Il se dit aussi d'Un bureau public où ...
ARGUER
. v. a. (L'U se prononce.) Reprendre, contredire, accuser. Il est vieux en ce sens, et n'est plus guère usité que dans cette phrase de Pratique, Arguer un acte de faux. ...
ARGUMENT
. s. m. T. de Logique. Raisonnement par lequel on tire une conséquence d'une ou de deux propositions. Argument en forme. Puissant argument. Argument concluant, ...
ARGUMENTANT
. s. m. Celui qui argumente dans un acte public contre le répondant. Le premier argumentant. Le second argumentant.
ARGUMENTATEUR
. s. m. Celui qui aime, qui se plaît, qui cherche à argumenter. Argumentateur perpétuel, continuel. Il ne se dit qu'en mauvaise part.
ARGUMENTATION
. s. f. Action, art d'argumenter. Une bonne argumentation. Pendant son argumentation. Traité de l'argumentation. Les règles de l'argumentation. Il excelle dans l'argumentation.
ARGUMENTER
. v. n. Faire un ou plusieurs arguments ; prouver par arguments ; ou Tirer des conséquences d'une chose à une autre. Il argumenta contre un tel. Argumenter contre une ...
ARGUS
. s. m. (On prononce l'S.) T. de Mythologie. Nom d'un prince argien à qui Junon confia la garde d'Io changée en vache ; et qui avait cent yeux, dont cinquante restaient ...
ARGUTIE
. s. f. (On prononce Argucie.) Raisonnement pointilleux, vaine subtilité. Il y a plus d'arguties dans ce discours que de raisonnements solides. Ce sont là des arguties, de ...
ARGYRASPIDES
. s. m. pl. T. d'Antiq. Nom d'un corps d'élite de l'armée d'Alexandre, ainsi nommé parce que les soldats dont il était composé, portaient un bouclier d'argent.
ARIANISME
. s. m. Hérésie, doctrine des ariens.
ARIDE
. adj. des deux genres Qui est sec, dépourvu de toute humidité. Terre aride. Sables arides. Roches arides. Montagne aride. Herbes arides. Saison aride. Citerne aride.   Il ...
ARIDITÉ
. s. f. Sécheresse. Il se dit au propre et au figuré. L'aridité de la terre. L'aridité d'un terroir. L'aridité de la saison. L'aridité de l'herbe brûlée par le soleil. ...
ARIEN
, IENNE. s. Il se dit Des sectateurs d'Arius, hérésiarque célèbre du commencement du quatrième siècle, qui niait la consubstantialité.  Il s'emploie aussi ...
ARIETTE
. s. f. T. de Musiq. Air léger, d'un mouvement plus ou moins vif et marqué, qui s'adapte à des paroles, et qui se chante avec des accompagnements. Comédie mêlée ...
ARISTARQUE
. s. m. Nom propre d'un grammairien célèbre d'Alexandrie, qui publia neuf livres de corrections sur Homère. On l'emploie figurément pour désigner Un critique judicieux et ...
ARISTOCRATE
. s. des deux genres Partisan de l'aristocratie. Un aristocrate. Une aristocrate.   Il est aussi adjectif. Cet homme est fort aristocrate.
ARISTOCRATIE
. s. f. Gouvernement politique où le pouvoir souverain est possédé et exercé par un certain nombre de personnes considérables. La république de Venise était une ...
ARISTOCRATIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient à l'aristocratie. État aristocratique. Gouvernement aristocratique.
ARISTOCRATIQUEMENT
. adv. D'une manière aristocratique. Cet État est gouverné aristocratiquement.
ARISTOLOCHE
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes à fleurs monopétales et irrégulières, en forme de cornet renflé à la base. La serpentaire de Virginie est une espèce d'aristoloche. ...
ARISTOTÉLICIEN
, IENNE. adj. Conforme à la doctrine d'Aristote. La philosophie aristotélicienne.   Il se dit, substantivement, Des partisans d'Aristote. Les aristotéliciens.
ARISTOTÉLISME
. s. m. La philosophie, la doctrine d'Aristote.
ARITHMÉTICIEN
. s. m. Qui sait l'arithmétique. Bon arithméticien. Savant arithméticien.
ARITHMÉTIQUE
. s. f. Science des nombres, art de calculer. Arithmétique spéculative. Arithmétique pratique. Arithmétique décimale. Les quatre premières règles de l'arithmétique. ...
ARITHMÉTIQUE
. adj. des deux genres Qui est fondé sur les nombres, sur les quantités ; qui est selon les règles de l'arithmétique. Calcul arithmétique. Proposition arithmétique.   ...
ARITHMÉTIQUEMENT
. adv. D'une manière arithmétique. Procéder arithmétiquement.
ARLEQUIN
. s. m. Personnage de la comédie italienne, que nous avons introduit sur notre théâtre, et dont le vêtement est formé de pièces de diverses couleurs. Jouer les arlequins. ...
ARLEQUINADE
. s. f. Bouffonnerie d'arlequin, soit dans le jeu, soit dans les paroles.  Il se dit aussi d'Un genre de pièces de théâtre où l'arlequin joue le principal rôle. On vient de ...
ARMADILLE
. s. f. Petite flotte que le roi d'Espagne entretenait autrefois dans le nouveau monde, pour empêcher que les étrangers ne commerçassent dans ses possessions. Il y avait ...
ARMATEUR
. s. m. Celui qui arme, qui équipe à ses frais un ou plusieurs bâtiments pour les envoyer en course, ou seulement pour commercer. Les armateurs du Havre, de Marseille, etc. ...
ARMATURE
. s. f. Assemblage de différentes barres ou liens de métal pour soutenir ou contenir les parties d'un ouvrage de maçonnerie, de charpenterie, de mécanique, d'un modèle ...
ARME
. s. f. Instrument qui sert à attaquer ou à se défendre. Arme offensive. Arme défensive. Arme à feu. Arme blanche. Le fusil et le pistolet sont des armes à feu. L'épée, ...
ARMÉE
. s. f. Nombre plus ou moins considérable de troupes assemblées en un corps, sous la conduite d'un général. Grande, puissante, nombreuse armée. Petite armée. Armée ...
ARMELINE
. s. f. Peau très-fine et fort blanche, qui vient de Laponie, et qui appartient à l'hermine.
ARMEMENT
. s. m. Appareil de guerre. Grand, puissant, formidable armement. Faire un armement. Armement par terre et par mer. Armement par terre. Armement sur mer. Armement naval.   Il ...
ARMER
. v. a. Pourvoir d'armes. Il y a dans cet arsenal de quoi armer cinquante mille hommes. Il en a coûté tant pour armer cette compagnie.  Il signifie encore, Revêtir d'armes ...
ARMET
. s. m. Armure de tête, petit casque fermé qui était en usage dans les quatorzième, quinzième et seizième siècles. Il n'est plus employé qu'en parlant De la ...
ARMILLAIRE
. adj. f. Il n'est usité que dans cette locution, Sphère armillaire, Espèce de machine ronde et mobile, composée de divers cercles qui représentent ceux que les astronomes ...
ARMILLES
. s. f. pl. Petites moulures qui entourent en façon d'anneaux le chapiteau dorique, immédiatement au-dessous de l'ove. Ces moulures carrées se nomment Filets ou Listeaux, ...
ARMISTICE
. s. m. Suspension d'armes. Un long armistice. Convenir d'un armistice. Rompre l'armistice. Armistice de quelques jours. L'armistice fut de courte durée, ne tarda pas à ...
ARMOIRE
. s. f. Meuble ordinairement de bois, fermé par une ou deux portes, garni de tablettes ou de tiroirs dans l'intérieur, et servant à renfermer toutes sortes de choses. Grande ...
ARMOIRIES
. s. f. pl. Il signifie la même chose qu'Armes, en termes de Blason. Faire peindre, sculpter ses armoiries.
ARMOISE
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes corymbifères et à fleurs composées, qui renferme un grand nombre d'espèces. L'armoise commune est d'un grand usage en médecine, comme ...
ARMOISIN
. s. m. Taffetas faible et peu lustré.
ARMON
. s. m. T. de Carrossier. Une des deux pièces du train d'un carrosse, entre lesquelles le gros bout du timon est placé. Les armons d'un carrosse.
ARMORIAL
. s. m. Livre contenant les armoiries de la noblesse d'un royaume, d'une province. L'armorial de France. L'armorial d'Espagne. Armorial de Normandie, de Bretagne, de ...
ARMORIER
. v. a. Mettre, peindre, graver ou appliquer des armoiries sur quelque chose. Faire armorier une voiture, de la vaisselle, un cachet. ARMORIÉ, ÉE. participe, Un ...
ARMORISTE
. s. m. Celui qui fait des armoiries, qui enseigne le blason, ou qui écrit sur le blason. Il est peu usité.
ARMURE
. s. f. Les armes défensives qui garantissent le corps ou les membres des guerriers, comme la cuirasse, le casque, etc. Armure légère. Armure pesante. Armure complète. Les ...
ARMURIER
. s. m. Ouvrier qui fabrique ou qui vend des armes défensives, comme casques, cuirasses ; et même des armes à feu, comme fusils, pistolets.
AROMATE
. s. m. Il se dit de Toute substance qui appartient au règne végétal, et qui exhale une odeur forte et agréable. Le baume, le storax, la cannelle, l'encens, le ...
AROMATIQUE
. adj. des deux genres Qui est de la nature des aromates, qui a une odeur forte et agréable. Substance aromatique. Plante, herbe aromatique. Odeur aromatique.
AROMATISATION
. s. f. T. de Pharmacie. Action d'aromatiser.
AROMATISER
. v. a. Mêler quelque substance aromatique à un remède, à un aliment. Aromatiser de l'eau d'orge avec du sirop de cannelle. Aromatiser une sauce avec de la muscade. ...
AROME
. s. m. Le principe odorant des fleurs, et en général des substances végétales qui ont une odeur agréable. L'arome des fleurs. L'arome du café.
ARONDE
. s. f. Hirondelle. Il n'est guère usité que dans cette locution, À queue d'aronde, qui se dit D'une pièce de bois taillée par un bout en forme de queue d'hirondelle, et ...
ARPÉGE
ou ARPÉGEMENT. s. m. T. de Musique. Manière de frapper successivement et rapidement tous les sons d'un accord, au lieu de les frapper à la fois. Faire des arpéges, des ...
ARPÉGER
. v. n. T. de Musique. Faire des arpéges.
ARPENT
. s. m. Certaine étendue de terre, contenant ordinairement cent perches carrées de superficie, ou cinquante et un ares. Un arpent de terre labourable. Un arpent de pré. Un ...
ARPENTAGE
. s. m. Mesurage de terres par arpents ou parties d'arpent, ou autres mesures. Faire l'arpentage d'une terre.   Il se dit aussi de La science de mesurer les terres. Entendre ...
ARPENTER
. v. a. Mesurer des terres par arpents ou parties d'arpent, ou autres mesures. Arpenter le terrain d'un village. Faire arpenter une pièce de terre. Arpenter des terres.   Il ...
ARPENTEUR
. s. m. Celui dont le métier ou l'office est de mesurer et d'arpenter les terres. Manuel de l'arpenteur. Arpenteur juré.
ARPENTEUSE
. adj. et s. f. T. d'Entomologie. Il se dit De certaines chenilles dont le corps est très-long, et qui, ne pouvant marcher qu'en pliant et allongeant alternativement leur ...
ARQUEBUSADE
. s. f. Coup d'arquebuse. Il fut blessé d'une arquebusade.   Eau d'arquebusade, Eau composée, dont on se servait autrefois principalement contre les coups de feu.
ARQUEBUSE
. s. f. Ancienne arme à feu qui se portait sur l'épaule.  Arquebuse rayée, Arquebuse dont le canon est rayé en dedans. Arquebuse à croc, Grosse et lourde arquebuse qu'on ...
ARQUEBUSER
. v. a. Tuer à coups d'arquebuse. On le fit arquebuser. Il est vieux. ARQUEBUSÉ, ÉE. participe
ARQUEBUSERIE
. s. f. L'art, le métier de celui qui fait des armes à feu portatives. Il est très-habile, très-expérimenté dans l'arquebuserie.
ARQUEBUSIER
. s. m. Nom qu'on donnait autrefois à un homme de guerre armé d'une arquebuse. Arquebusier à pied, à cheval.   Il se dit aujourd'hui de Celui qui fait partie d'une ...
ARQUER
. v. a. Courber en arc. Arquer une pièce de bois, une barre de fer.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel. On a fait marcher cet enfant trop tôt, ses jambes se sont ...
ARRACHEMENT
. s. m. Action d'arracher. On a payé tant pour l'arrachement des souches. ARRACHEMENT, en termes d'Architecture, se dit Des pierres qu'on arrache d'un mur pour y en mettre ...
ARRACHER
. v. a. Détacher avec effort ce qui tient à quelque chose ; Ôter de force quelque chose. Arracher des arbres. Arracher des herbes. Arracher les cheveux. S'arracher les ...
ARRACHEUR
. s. m. Celui qui arrache. Il n'est usité que dans ces locutions : Arracheur de dents. Arracheur de cors. Prov., Il ment comme un arracheur de dents, se dit D'un homme ...
ARRAISONNER
. v. a. Chercher à amener quelqu'un à un avis, à une opinion, en lui donnant des raisons pour le déterminer. Je l'ai arraisonné à ce sujet, et il s'est rendu.   ...
ARRANGEMENT
. s. m. Action d'arranger ; État de ce qui est arrangé. Je l'ai chargé de l'arrangement de mes livres. Arrangement de vases, de porcelaines, de tableaux. Il y a du goût dans ...
ARRANGER
. v. a. Mettre dans l'ordre convenable, dans un certain ordre. Arrangez bien tout cela. Arranger des livres.   Arranger ses idées, ses paroles, Les disposer convenablement, ...
ARRENTEMENT
. s. m. Action de donner ou de prendre à rente. Donner un arrentement. Faire un arrentement. Prendre un arrentement. Tenir un champ, une vigne, un pré par arrentement.
ARRENTER
. v. a. Donner à rente quelque héritage, ou quelque pièce de terre, de vigne, etc. Il a arrenté toutes ses vignes. Il lui a arrenté tant d'arpents de terre, moyennant ...
ARRÉRAGER
. v. n. Il se dit Des rentes en redevance annuelle qui ne sont pas payées, et qui s'accumulent. Il ne faut pas laisser arrérager ses rentes, ses pensions. Il ne faut pas se ...
ARRÉRAGES
. s. m. pl. Ce qui est dû, ce qui est échu d'un revenu, d'une rente, d'un loyer, d'une ferme. Il lui doit tant d'années d'arrérages. Cela fait mille écus, tant en principal ...
ARRESTATION
. s. f. Action d'arrêter quelqu'un, de l'empêcher de continuer sa route. Il signifie plus ordinairement, L'action de se saisir d'une personne et de l'emprisonner, en ...
ARRÊT
. s. m. Jugement d'une cour, d'une justice souveraine, par lequel une question de fait ou de droit est décidée. Arrêt de la cour royale, de la cour de cassation. Arrêt ...
ARRÊTÉ
. s. m. Résolution prise dans une compagnie, dans une assemblée délibérante. Après une longue délibération, l'assemblée a pris un arrêté.   Il se dit aussi d'Une ...
ARRÊTE-BOEUF
. s. m. T. de Botan. Espèce de bugrane, plante légumineuse ainsi nommée parce que ses racines traçantes font souvent obstacle à la charrue. L'arrête-boeuf est ...
ARRÊTER
. v. a. Empêcher la continuation d'un mouvement, le cours, le progrès de quelque chose, l'écoulement de quelque liqueur. Arrêter une horloge. Arrêter un homme qui ...
ARRÊTISTE
. s. m. Compilateur ou commentateur d'arrêts, de déclarations, etc.
ARRHEMENT
. s. m. Action d'arrher. Il a vieilli. On le disait particulièrement, autrefois, de L'achat de grains en vert et sur pied.
ARRHER
. v. a. S'assurer d'un achat ou d'une location en donnant des arrhes. Arrher des marchandises.   ARRHÉ, ÉE. participe
ARRHES
. s. f. pl. L'argent qu'un acquéreur ou un locataire donne pour assurance de l'exécution d'un marché verbal, et qu'il perd s'il rompt le marché. Le marché est-il conclu ? ...
ARRIÈRE
. préposition et adverbe Loin. Il n'est guère usité que dans certaines phrases par lesquelles on enjoint de se retirer, de s'éloigner, et qui marquent l'horreur ou le ...
ARRIÈRE
(EN). Locution adverbiale qui indique Mouvement, direction, position vers le lieu ou le côté qui est derrière. Aller en arrière. Retourner en arrière. Faire un pas en ...
ARRIÈRE-BAN
. s. m. Convocation qu'un souverain faisait autrefois de tous les nobles de ses États, pour les conduire à la guerre. Publier l'arrière-ban.   Il se disait, par extension et ...
ARRIÈRE-BEC
. s. m. T. d'Archit. Angle, éperon de chaque pile d'un pont, du côté d'aval.
ARRIÈRE-BOUCHE
. s. f. T. d'Anat., synonyme de Pharynx.
ARRIÈRE-BOUTIQUE
. s. f. Pièce placée immédiatement et dé plain-pied derrière la boutique. Il a ses marchandises les plus précieuses dans son arrière-boutique. Ce marchand couche dans son ...
ARRIÈRE-CORPS
. s. m. T. d'Archit. Partie verticale d'un bâtiment ou d'une façade, qui est en retraite d'une autre.
ARRIÈRE-COUR
. s. f. Petite cour qui, dans un corps de bâtiment, sert à dégager et à éclairer les appartements. Cette maison a une arrière-cour fort commode.
ARRIÈRE-FAIX
. s. m. Ce qui reste dans la matrice après la sortie du foetus ; c'est-à-dire, le placenta, le cordon ombilical, et les membranes qui enveloppaient le foetus.
ARRIÈRE-FIEF
. s. m. Fief mouvant d'un autre fief. Cette terre avait plusieurs arrière-fiefs.
ARRIÈRE-GARANT
. s. m. T. de Jurispr. Garant du garant. Il est peu usité.
ARRIÈRE-GARDE
. s. f. La partie d'une armée qui marche la dernière. Les ennemis donnèrent, tombèrent sur l'arrière-garde. Ils harcelaient perpétuellement l'arrière garde. On mit notre ...
ARRIÈRE-GOÛT
. s. m. Goût que laissent dans la bouche certains aliments ou certaines liqueurs, différent de celui qu'on avait éprouvé d'abord. Il se prend le plus souvent en mauvaise ...
ARRIÈRE-MAIN
. s. m. Coup du revers de la main. Dans ce sens, il n'est guère usité qu'au Jeu de paume. J'ai gagné la partie par un bel arrière-main.   Il s'emploie comme féminin dans ...
ARRIÈRE-NEVEU
. s. m. Le fils du neveu, par rapport à l'oncle. C'est son arrière-neveu.   Dans le style soutenu, Nos arrière-neveux, La postérité la plus reculée.
ARRIÈRE-PENSÉE
. s. f. Pensée que l'on tient secrète ; intention que l'on cache, tandis qu'on en manifeste une autre. Il y a dans cette proposition quelque arrière-pensée dont je me ...
ARRIÈRE-PETIT-FILS
. s. m., et ARRIÈRE-PETITE-FILLE. s. f. Le fils ou la fille du petit-fils ou de la petite-fille, par rapport au bisaïeul ou à la bisaïeule. Louis XV était ...
ARRIÈRE-POINT
. s. m. Point d'aiguille qui empiète sur celui qu'on vient de faire. Faire un rang d'arrière-points.
ARRIÈRE-SAISON
. s. f. L'automne, et plus ordinairement La fin de l'automne, ou même Le commencement de l'hiver. Les fruits de l'arrière-saison. Ces pommes, ces poires, etc., sont pour ...
ARRIÈRE-VASSAL
. s. m. Celui qui relevait d'un seigneur vassal d'un autre seigneur. Il était arrière-vassal de tel prince.
ARRIÈRE-VOUSSURE
. s. f. T. d'Archit. Espèce de voûte pratiquée derrière une porte ou une fenêtre pour couronner l'embrasure. Arrière-voussure de Marseille. Arrière-voussure ...
ARRIÉRER
. v. a. Retarder. On ne le dit guère que dans cette phrase, Arriérer un payement, Le différer, ne pas le faire à son échéance.  Il s'emploie quelquefois avec le pronom ...
ARRIMAGE
. s. m. T. de Marine. Action d'arrimer, ou Le résultat de cette action. Chargement d'un bon arrimage, d'un difficile arrimage. Frais d'arrimage. Arrimage bien fait, mal fait.
ARRIMER
. v. a. T. de Marine. Distribuer, arranger convenablement et placer avec solidité, dans l'intérieur d'un bâtiment, les divers objets qui composent sa charge, sa ...
ARRIMEUR
. s. m. T. de Marine. Celui qui arrime.
ARRISER
. v. a. T. de Marine. Prendre des ris ; détendre la surface des voiles en les amenant un peu. Arriser les voiles. On dit aussi, par abréviation, Riser.   ARRISÉ, ÉE. ...
ARRIVAGE
. s. m. Abord des navires dans un port. Il se dit plus Des bateaux de rivière que des bâtiments de mer.  Il signifie aussi, L'arrivée des marchandises par les voitures ...
ARRIVÉE
. s. f. L'action d'arriver ; Le moment où une personne arrive en quelque endroit. Son arrivée m'a fait grand plaisir. Je me trouvai à son arrivée, à l'arrivée du ...
ARRIVER
. v. n. Aborder, approcher de la rive. La tempête nous obligea de relâcher, et nous arrivâmes à une plage déserte. Arriver au port.   Il se dit, en termes de Marine, ...
ARROBE
. s. f. Mesure de poids usitée dans les possessions d'Espagne et de Portugal, et qui varie suivant les différents lieux. Vingt arrobes de sucre.
ARROCHE
. s. f. Plante potagère, qu'on nomme aussi Belle-dame ou Bonne-dame, et dont les feuilles, d'un vert glauque et d'un goût fade, ne se mangent que mêlées avec les épinards, ...
ARROGAMMENT
. adv. Avec arrogance. Parler arrogamment.
ARROGANCE
. s. f. Fierté, orgueil, présomption, qui fait qu'on s'attribue un mérite, un droit, une autorité qu'on n'a pas. Sotte arrogance. Arrogance insupportable. Parler avec ...
ARROGANT
, ANTE. adj. Hautain, fier, superbe. Un homme arrogant. Une personne arrogante. Paroles arrogantes. Mine arrogante. Ton arrogant.   Il s'emploie aussi substantivement. C'est un ...
ARROGER
. v. a. Il ne s'emploie qu'avec le pronom personnel régime indirect, et signifie, S'attribuer mal à propos quelque chose. Il s'arroge un pouvoir, une qualité, une autorité ...
ARROI
. s. m. Train, équipage. Se mettre en arroi, en magnifique arroi. Il est vieux, et ne se dit plus que dans cette phrase familière, Être en mauvais arroi.
ARRONDIR
. v. a. Rendre rond ; donner à quelque chose la forme ronde, c'est-à-dire, une forme sphérique, cylindrique, ou circulaire. Arrondir une boule. Ce bâton n'est pas assez ...
ARRONDISSEMENT
. s. m. Action par laquelle on arrondit ; État de ce qui est arrondi. L'arrondissement de ce globe a coûté beaucoup de temps. L'arrondissement de ces figures est parfait.   ...
ARROSAGE
. s. m. Action de conduire l'eau d'une rivière ou d'un ruisseau sur des terres trop sèches. La pente légère du terrain facilite l'arrosage. Cette prairie a besoin de ...
ARROSEMENT
. s. m. Action d'arroser. L'arrosement est nécessaire, à cause de la sécheresse. Ces plantes, ces légumes ont besoin d'arrosement. L'arrosement d'une chambre, d'une ...
ARROSER
. v. a. Humecter, mouiller quelque chose en versant de l'eau dessus, ou quelque autre liquide. Arroser des fleurs, des plantes, des légumes. Arroser le pied des arbres. Arroser ...
ARROSOIR
. s. m. Vase fait pour arroser. Arrosoir de cuivre. Arrosoir de fer-blanc. Ce jardin est sec, il faut que le jardinier ait toujours l'arrosoir à la main. Arrosoir à pomme. ...
ARRUGIE
. s. f. Il se dit, dans les minières, d'Un canal pour faire écouler les eaux.
ARS
. s. m. pl. T. d'Art vétérinaire. Il ne se dit guère que dans ces phrases : Saigner un cheval des quatre ars, aux quatre ars, Aux quatre membres. Un cheval frayé aux ars, ...
ARSENAL
. s. m. Lieu où l'on garde des armes et des munitions de guerre. L'arsenal de Paris. L'arsenal de Venise. Arsenal bien muni. Arsenal formidable. Arsenal maritime. Les ateliers ...
ARSÉNIATE
. s. m. T. de Chimie. Nom générique des sels composés d'acide arsénique et d'une base. Arséniate de potasse, de soude, d'ammoniaque.
ARSENIC
. s. m. Métal qui a la propriété de se volatiliser au feu sous la forme d'une fumée dont l'odeur est semblable à celle de l'ail. L'arsenic est un poison très-dangereux. ...
ARSENICAL
, ALE. adj. Qui tient des qualités de l'arsenic, ou Qui contient de l'arsenic. Un poison arsenical. Des poisons arsenicaux. Sel arsenical. Pâte arsenicale.
ARSÉNIQUE
. adj. T. de Chimie. Il se dit D'un acide formé d'arsenic et d'oxygène. Acide arsénique.
ARSÉNITE
. s. m. T. de Chimie. Nom générique des sels composés d'oxyde d'arsenic et d'une base. Arsénite de potasse, de soude, d'ammoniaque. Tous les arsénites sont le produit de ...
ART
. s. m. Méthode pour faire un ouvrage, pour exécuter ou opérer quelque chose selon certaines règles. Savoir un art. Savoir l'art. Les termes de l'art. Les préceptes de ...
ARTÈRE
. s. f. T. d'Anat. Vaisseau du corps de l'homme ou de l'animal, qui porte le sang du coeur vers les extrémités. Le chirurgien lui piqua l'artère en le saignant. Il eut ...
ARTÉRIEL
, ELLE. adj. T. d'Anat. Qui appartient aux artères. Le sang artériel est plus rouge que le sang veineux. Canal artériel.   Veines artérielles, Les veines pulmonaires.
ARTÉRIOLE
. s. f. T. d'Anat. Petite artère.
ARTÉRIOLOGIE
. s. f. Partie de l'anatomie qui traite des artères.
ARTÉRIOTOMIE
. s. f. T. de Chirur. Ouverture qu'on fait à une artère avec la lancette, comme on en fait à une veine.
ARTÉSIEN
. adj. Voyez PUITS.
ARTHRITIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Il se dit Des maladies, telles que la goutte, qui attaquent les jointures, et Des médicaments qu'on emploie contre les affections de ce ...
ARTICHAUT
. s. m. Plante potagère de la famille des Composées, qui porte une espèce de légume fait à peu près en forme de gros chardon, et composé de feuilles larges et piquantes ...
ARTICLE
. s. m. Jointure des os, dans le corps de l'homme ou de l'animal. Il ne désigne proprement que Les articulations mobiles. Il était blessé à un des articles du petit doigt. ...
ARTICULAIRE
. adj. des deux genres T. d'Anat. et de Médec. Qui a rapport aux articulations, aux jointures du corps. Apophyses articulaires. Nerf articulaire. La goutte est une maladie ...
ARTICULATION
. s. f. Jonction, jointure des os. L'articulation des doigts. Les articulations du pouce, de l'index, etc. Les anatomistes remarquent plusieurs sortes d'articulations dans le ...
ARTICULER
. v. a. Prononcer distinctement les lettres, les syllabes, les mots. Les petits enfants ne peuvent articuler les mots, les articuler distinctement. Il commence déjà à ...
ARTIFICE
. s. m. Art, industrie. Cette horloge, cette machine est faite avec un artifice merveilleux. L'artifice d'un ouvrage.   Ne vivre que par artifice, Ne vivre qu'à force de ...
ARTIFICIEL
, ELLE. adj. Qui se fait par art. Il est opposé à Naturel. Fontaine artificielle. Des fleurs artificielles. Des yeux artificiels. Des dents artificielles. Pièces d'anatomie ...
ARTIFICIELLEMENT
. adv. Avec art. Il est opposé à Naturellement, et il ne se dit guère qu'en parlant Des ouvrages de l'art. Fontaines qui vont artificiellement. Ce corps ne se meut ...
ARTIFICIER
. s. m. Celui qui fait des artifices, ou des feux d'artifice. Les artificiers de l'arsenal, C'est le meilleur artificier de Paris.
ARTIFICIEUSEMENT
. adv. D'une manière artificieuse. Il a exposé le fait très-artificieusement. Il s'y est pris artificieusement.
ARTIFICIEUX
, EUSE. adj. Plein d'artifice, de ruse. Il ne se prend qu'en mauvaise part. C'est l'homme du monde le plus artificieux. Une femme artificieuse. Esprit artificieux. Conseil ...
ARTILLÉ
, ÉE. adj. T. de Marine. Garni de son artillerie. Un vaisseau artillé de toutes pièces. Il a vieilli.
ARTILLERIE
. s. f. La partie du matériel de guerre qui comprend les canons, les mortiers, les boulets, les bombes, etc. On manquait de grosse artillerie. La grosse artillerie ne put ...
ARTILLEUR
. s. m. Militaire employé au service de l'artillerie. Il se dit surtout Des soldats. C'est un bon, un excellent artilleur.
ARTIMON
. s. m. T. de Marine. Nom du mât de l'arrière, le plus petit ou le troisième d'un grand bâtiment. Le mât d'artimon. Hunier, perroquet d'artimon.   Il désigne aussi, La ...
ARTISAN
. s. m. Celui qui exerce un art mécanique, un métier. Simple artisan. Habile artisan. Un honnête artisan. Les boutiques des artisans. La classe des artisans.   Il se dit ...
ARTISON
. s. m. Dénomination commune à Tous les insectes qui, comme les teignes, rongent les étoffes, les pelleteries, le bois, etc.
ARTISONNÉ
, ÉE. adj. Il se dit De tout ce qui est troué par les insectes appelés Artisons. Ce bois est tout artisonné.
ARTISTE
. s. m. Celui qui travaille dans un art où le génie et la main doivent concourir, qui cultive les arts libéraux. Un peintre, un sculpteur, un musicien, un architecte, sont ...
ARTISTEMENT
. adv. Industrieusement, avec art et industrie. Ouvrage artistement fait, artistement travaillé. Cela est artistement combiné.
ARUM
. s. m. (On prononce Arome. ) T. de Botan. Genre de plantes dont les fleurs naissent sur un réceptacle cylindrique et allongé, s'élevant d'une spathe en forme de cornet. ...
ARUSPICE
. s. m. Ministre de la religion chez les anciens Romains, dont la fonction consistait à chercher des présages dans les mouvements de la victime avant le sacrifice, et dans ...
AS
. s. m. (On prononce l'S.) Un point seul marqué sur un des côtés d'un dé, ou sur une carte. Ces dés font petit jeu, ils n'amènent que des as. As de pique, de coeur, etc. À ...
ASARET
. s. m. T. de Botan. Plante de la même famille que l'aristoloche, dont la tige est très-courte, et qu'on emploie en médecine comme émétique et sternutatoire. On la nomme ...
ASBESTE
. s. m. (On prononce Azbeste. ) Pierre qui est composée de filets moins flexibles que ceux de l'amiante, et qui, comme cette pierre, n'éprouve aucune altération dans le ...
ASCARIDE
. s. m. T. d'Hist. nat. Petit ver rond qui ne se trouve que dans les gros intestins.
ASCENDANT
, ANTE. adj. Qui va en montant. Mouvement ascendant. Force ascendante. Ligne ascendante. En termes d'Anatomie : Aorte ascendante. Muscle oblique ascendant. Etc.   Il se ...
ASCENDANT
. s. m. Il désigne, en Astronomie, Le point de l'écliptique situé dans l'horizon oriental, c'est-à-dire, le point qui se lève. Tel signe était à l'ascendant quand la ...
ASCENSION
. s. f. Action de monter, de s'élever. Il se dit de L'élévation miraculeuse de Notre-Seigneur JÉSUS-CHRIST, lorsqu'il monta au ciel. La glorieuse ascension du Fils de Dieu. ...
ASCENSIONNEL
, ELLE. adj. T. didactique. Il n'est guère usité que dans ces locutions : Force ascensionnelle, La force par laquelle un corps tend à s'élever. Différence ascensionnelle ...
ASCÈTE
. s. des deux genres Celui ou celle qui se consacre d'une manière particulière aux exercices de la piété. Il est peu usité.
ASCÉTIQUE
. adj. des deux genres Qui a rapport aux exercices de la vie spirituelle. Vie ascétique. Auteur ascétique. Ouvrage ascétique.   Il s'emploie aussi comme substantif, pour ...
ASCIENS
. s. m. pl. T. de Géogr., qui signifie, Sans ombre. Il se dit Des habitants de la zone torride, qui n'ont point d'ombre le jour de l'année où le soleil est perpendiculaire ...
ASCITE
. s. f. T. de Médec. On nomme ainsi L'hydropisie de l'abdomen, et spécialement Celle qui résulte de l'épanchement d'un fluide séreux dans le péritoine.
ASCLÉPIADE
. adj. Il se dit D'un vers, grec ou latin, composé d'un spondée, de deux choriambes et d'un ïambe. La première ode d'Horace est en vers asclépiades.   Il se prend aussi ...
ASCLÉPIADE
. s. f., ou ASCLÉPIAS. s. m. (On prononce l'S finale d' Asclépias. ) Genre de plantes à graines laineuses, dont une seule espèce, le Dompte-venin, croît naturellement dans ...

< 1 2 3 4 5 6 >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.025 c;