Слова на букву hydr-kilo (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву hydr-kilo (1564)

1 2 3 4 5 6 > >>
HYDROMÉTRIE
s. f. Science qui apprend à faire usage de l'hydromètre.
HYDROPHOBE
. s. et adj. des deux genres T. de Médec. Celui ou celle qui a l'eau et tous les liquides en horreur. On le dit particulièrement de Ceux qui sont attaqués de la rage. Il est ...
HYDROPHOBIE
s. f. T. de Médec. Horreur de l'eau et des autres liquides. L'hydrophobie est un symptôme de la rage.   Il se dit aussi de La rage même. Être atteint d'hydrophobie.
HYDROPIQUE
adj. des deux genres T. de Médec. Qui est malade d'hydropisie. Devenir hydropique. Mourir hydropique. Il est hydropique.   Il s'emploie aussi substantivement. C'est un ...
HYDROPISIE
s. f. T. de Médec. Accumulation de sérosité dans quelque partie du corps où il ne devrait point y en avoir. Hydropisie générale. Hydropisie de poitrine. Hydropisie de la ...
HYDROPNEUMATIQUE
adj. des deux genres T. de Chimie. Il se dit De l'appareil qui sert à recueillir les gaz, et dont la pièce principale est une cuve remplie d'eau. Appareil hydropneumatique. ...
HYDROSCOPE
s. m. Celui que l'on suppose avoir la faculté de sentir les émanations des eaux souterraines.
HYDROSCOPIE
s. f. Prétendue faculté de sentir les émanations des eaux souterraines.
HYDROSTATIQUE
s. f. Partie de la mécanique qui considère la pesanteur des corps liquides, et surtout de l'eau, ou celle des corps solides posés sur des corps liquides, en les comparant ...
HYDROSULFATE
ou HYDROSULFURE. s. m. T. de Chimie. Nom générique des sels formés d'acide hydrosulfurique et d'une base quelconque. Hydrosulfate d'ammoniaque, etc.
HYDROSULFURIQUE
adj. T. de Chimie. Il se dit D'un acide formé de soufre et d'hydrogène, qui est gazeux, incolore, et d'une odeur fétide analogue à celle des oeufs pourris. L'acide ...
HYDROTIQUE
adj. des deux genres Terme de Médecine, synonyme d' Hydragogue.
HYDRURE
s. m. T. de Chimie. Nom que l'on donne aux composés d'hydrogène et de tout autre corps simple que l'oxygène, lorsqu'ils ne sont ni acides ni gazeux. Hydrure d'arsenic, de ...
HYÉMAL
, ALE adj. Qui appartient à l'hiver. Il se dit principalement Des plantes qui croissent en hiver. Plantes hyémales.
HYÈNE
s. f. T. d'Hist. nat. Quadrupède de l'Asie et de l'Afrique méridionales, qui a beaucoup de rapport avec le loup par son naturel carnassier, par sa taille et par la forme de ...
HYGIÈNE
s. f. Partie de la médecine qui traite de la manière de conserver la santé. Professer l'hygiène. Traité d'hygiène. L'hygiène publique.
HYGIÉNIQUE
adj. des deux genres Qui a rapport à l'hygiène. Soins hygiéniques.
HYGROMÈTRE
. s. m. Instrument de physique servant à mesurer le degré d'humidité ou de sécheresse de l'air. Un hygromètre à cheveu.
HYGROMÉTRIE
s. f. Science qui s'occupe de déterminer l'état d'humidité ou de sécheresse de l'air.
HYGROMÉTRIQUE
adj. des deux genres Il se dit Des corps qui sont particulièrement sensibles aux changements accidentels d'humidité ou de sécheresse de l'air. Ce corps possède des ...
HYMEN
et HYMÉNÉE. s. m. (L'N finale se fait sentir dans Hymen. ) Noms de la divinité païenne qui présidait aux noces, au mariage. Ils s'emploient l'un et l'autre dans plusieurs ...
HYMÉNOPTÈRE
adj. des deux genres T. d'Hist. nat. Il se dit Des insectes qui ont quatre ailes membraneuses, nues, à nervures longitudinales, telles que les abeilles, les guêpes, les ...
HYMNE
s. m. Cantique en l'honneur de la Divinité. Seigneur, quels hymnes sont dignes de vous ?   Il signifiait, chez les anciens, Une sorte de poëme en l'honneur des dieux ou des ...
HYOÏDE
adj. et s. m. T. d'Anat. Il se dit De l'os qui est à la racine de la langue, et qui a une certaine ressemblance de forme avec l'Upsilon des Grecs ([grec]). L'os hyoïde, ou ...
HYPALLAGE
s. f. T. de Grammaire. Figure par laquelle on paraît attribuer à certains mots d'une phrase, ce qui appartient à d'autres mots de cette phrase, sans cependant qu'il soit ...
HYPERBATE
s. f. Figure de grammaire, qui consiste à intervertir, à renverser l'ordre naturel du discours.
HYPERBOLE
s. f. Figure de rhétorique, qui consiste à augmenter ou à diminuer excessivement la vérité des choses. Discours rempli d'hyperboles. Ce que je vous dis est vrai, ce ...
HYPERBOLIQUE
adj. des deux genres Qui exagère beaucoup au delà du vrai. Discours, langage hyperbolique. Expressions hyperboliques.   Il se dit quelquefois D'une personne qui est sujette à ...
HYPERBOLIQUEMENT
adv. Avec exagération. Parler hyperboliquement. Cela est dit hyperboliquement.
HYPERBORÉE
adj. des deux genres Il se dit Des peuples, des pays très-septentrionaux. Les nations hyperborées. Les mers hyperborées. On dit aussi, dans le même sens, Hyperboréen, ...
HYPERCRITIQUE
s. m. Censeur outré, critique qui ne laisse passer aucune faute, qui ne pardonne rien.
HYPERDULIE
s. f. Terme de Théologie, qui n'est usité que dans cette locution, Le culte d'hyperdulie, Le culte qu'on rend à la sainte Vierge, par opposition au Culte de dulie, Le culte ...
HYPÈTHRE
adj. et s. m. T. d'Archit. Édifice, temple découvert. Les temples de Jupiter, du Ciel, du Soleil, étaient hypèthres.
HYPNOTIQUE
adj. des deux genres T. de Médec. Il se dit Des remèdes qui provoquent le sommeil. On dit plus communément, Narcotique.
HYPOCONDRE
s. m. T. d'Anat. On appelle ainsi Les parties latérales de la région supérieure du bas-ventre. L'hypocondre droit. L'hypocondre gauche. HYPOCONDRE, se dit aussi pour ...
HYPOCONDRIAQUE
adj. des deux genres T. de Médec. Qui appartient à l'hypocondrie. Affection hypocondriaque.   Il signifie aussi, Qui est atteint d'hypocondrie. La trop grande solitude peut ...
HYPOCONDRIE
s. f. T. de Médec. Sorte de maladie, ordinairement de longue durée, qui rend bizarre et morose, et dans laquelle on se plaint de douleurs variées, de souffrances excessives, ...
HYPOCRAS
s. m. Espèce de liqueur faite avec du vin, du sucre, de la cannelle, et d'autres ingrédients.
HYPOCRISIE
s. f. Vice qui consiste à affecter une piété, une vertu, un sentiment louable qu'on n'a pas. L'hypocrisie est détestable devant Dieu et devant les hommes. Être dévot ...
HYPOCRITE
adj. des deux genres Qui a de l'hypocrisie ; qui affecte des apparences de piété, de probité, de douceur, etc. Cet homme est hypocrite au dernier point. Cette femme est ...
HYPOGASTRE
s. m. T. d'Anat. La partie inférieure du bas-ventre.
HYPOGASTRIQUE
adj. des deux genres T. d'Anat. Qui appartient à l'hypogastre. La région hypogastrique.
HYPOGÉE
s. m. T. d'Archit. Souterrain. Il se dit, particulièrement, Des excavations et des constructions souterraines où les anciens déposaient leurs morts. On trouve beaucoup ...
HYPOGLOSSE
adj. et s. m. T. d'Anat. Il se dit Des nerfs qui se distribuent à la langue, et qui servent à la rendre l'organe du goût. Nerf hypoglosse. Le grand hypoglosse. Les ...
HYPOSTASE
s. f. T. de Théologie. Suppôt, personne. Il y a en Dieu trois hypostases et une seule nature. HYPOSTASE, en termes de Médecine, se dit Du sédiment des urines.
HYPOSTATIQUE
adj. des deux genres T. de Théologie. Il n'est usité que dans cette locution, Union hypostatique, L'union du Verbe avec la nature humaine.
HYPOSTATIQUEMENT
adv. T. de Théologie. D'une manière hypostatique. Le Verbe s'est uni hypostatiquement à la nature humaine.
HYPOTÉNUSE
s. f. T. de Géom. Le côté qui est opposé à l'angle droit dans un triangle rectangle. L'hypoténuse est le plus grand des trois côtés d'un triangle rectangle. Le carré ...
HYPOTHÉCAIRE
adj. des deux genres T. de Jurispr. Qui a droit d'hypothèque. Créancier hypothécaire.   Dette hypothécaire, Dette qui donne hypothèque.  Inscription hypothécaire, ...
HYPOTHÉCAIREMENT
adv. T. de Jurispr. Avec hypothèque ; ou Par rapport à l'hypothèque, aux hypothèques. S'obliger hypothécairement. L'héritier est tenu des dettes personnellement pour sa ...
HYPOTHÈQUE
s. f. T. de Jurispr. Droit réel qui grève les immeubles affectés à la sûreté, à l'acquittement d'une obligation, d'une dette, et qui les suit en quelques mains qu'ils ...
HYPOTHÈQUE
s. f. Composition faite avec de l'eau-de-vie, du sucre, des fruits, etc., qu'on boit après le repas. Boire de l'hypothèque. Prendre de l'hypothèque. Hypothèque de muscat, ...
HYPOTHÉQUER
v. a. T. de Jurispr. Soumettre à l'hypothèque, donner pour hypothèque. Hypothéquer tous ses biens. HYPOTHÉQUÉ, ÉE. participe, Un immeuble hypothéqué. Fig. et ...
HYPOTHÈSE
s. f. T. de Philosophie. Supposition d'une chose soit possible, soit impossible, de laquelle on tire une conséquence. Faire une hypothèse. Établir une hypothèse. ...
HYPOTHÉTIQUE
adj. des deux genres Qui est fondé sur une hypothèse. Proposition, raisonnement hypothétique.
HYPOTHÉTIQUEMENT
adv. Par hypothèse, par supposition. Cela n'est vrai qu'hypothétiquement.
HYPOTYPOSE
s. f. Figure de rhétorique : description animée, peinture vive et frappante. Cette hypotypose produit un grand effet.
HYSOPE
s. f. T. de Botan. Plante aromatique de la famille des Labiées. Fig., Il connaît tout, depuis le cèdre jusqu'à l'hysope, se dit D'un homme fort instruit dans les sciences ...
HYSTÉRIE
s. f. T. de Médec. Maladie chronique particulière aux femmes : elle est due à l'extrême sensibilité du système nerveux, et se manifeste par des convulsions ...
HYSTÉRIQUE
adj. des deux genres T. de Médec. Qui appartient à l'hystérie. Affection hystérique. Vapeurs hystériques. Phénomènes hystériques.   Il se dit aussi D'une femme ...
HYSTÉRITE
s. f. T. de Médec. Inflammation de la matrice.
HYSTÉROCÈLE
s. f. T. de Médec. Hernie de matrice.
HYSTÉROLITHE
s. f. Pierre ou pétrification qui offre une représentation assez exacte des parties naturelles de la femme.
HYSTÉROTOME
s. m. T. de Chirur. Instrument propre à ouvrir la matrice.
HYSTÉROTOMIE
s. f. T. de Chirur. Dissection de la matrice.  Il se dit aussi de L'opération césarienne.
I
. s. m. La neuvième lettre de l'alphabet, et La troisième des voyelles. La lettre I. Faire un i, un petit i, un grand I. Deux i. On met un point au-dessus de l' i, excepté ...
ÏAMBE
. s. m. T. de Versification grecque et de Versification latine. Pied dont la première syllabe est brève, et la dernière longue. Ce vers n'est composé que d'ïambes. Le ...
ÏAMBIQUE
. adj. Composé d'ïambes. Vers ïambique.
IBIDEM
*  Mot emprunté du latin, dont on se sert ordinairement dans les citations, pour signifier que le mot, la phrase, etc., que l'on cite se trouve à l'endroit déjà indiqué ...
IBIS
. s. m. (On prononce l'S.) Oiseau, espèce de courlis, qui était fort révéré des Égyptiens, parce que, se nourrissant de serpents, il en détruit une grande quantité. ...
ICELUI
, ICELLE. adj. démonstratif, ou pronom. Vieux mot employé quelquefois encore dans le style de Pratique, et dans le langage familier. Icelle dame. Dans la maison d'icelui.
ICHNEUMON
. s. m. (On prononce Ikneu. ) Quadrupède de la taille d'un chat et de la forme d'une martre, que les Égyptiens révéraient parce qu'il détruit les serpents et les jeunes ...
ICHNOGRAPHIE
. s. f. (On prononce Ikno. ) T. d'Archit. Plan horizontal et géométral d'un édifice. L'ichnographie d'un édifice.
ICHNOGRAPHIQUE
. adj. des deux genres (On prononce Ikno. ) Qui appartient à l'ichnographie. Plan, dessin ichnographique.
ICHOREUX
, EUSE. adj. (On prononce Iko. ) T. de Chirur. Il se dit d'Une espèce de sanie ou de pus séreux et âcre qui dé coule de certains ulcères. Pus ichoreux. Humeur, matière ...
ICHTHYOLITHE
. s. m. (On prononce Ikty. ) Poisson pétrifié, ou Pierre qui porte l'empreinte d'un poisson.
ICHTHYOLOGIE
. s. f. (On prononce Ikty. ) Partie de l'histoire naturelle qui traite des poissons. Cours d'ichthyologie.
ICHTHYOLOGIQUE
. adj. des deux genres (On prononce Ikty. ) Qui appartient, qui a rapport à l'ichthyologie ou aux poissons.
ICHTHYOLOGISTE
. s. m. (On prononce Ikty. ) Celui qui étudie, qui connaît l'histoire des poissons. Un savant ichthyologiste.
ICHTHYOPHAGE
. adj. des deux genres (On prononce Ikty. ) Qui se nourrit principalement de poisson. Il ne se dit guère qu'en parlant D'un peuple. Un peuple, une peuplade ichthyophage.   Il ...
ICI
. adv. de lieu En ce lieu-ci. Il est souvent opposé à l'adverbe Là. Venez ici. Je voudrais bien qu'il fût ici. Sortez d'ici. Hors d'ici. Il a passé par ici. Venez jusqu'ici. ...
ICOGLAN
. s. m. Page du Grand Seigneur. Un jeune icoglan.
ICONOCLASTE
. s. m. Briseur d'images ; celui qui brise, qui détruit les saintes images. L'iconomaque combattait le culte des images, et l'iconoclaste les brisait. L'hérésie des ...
ICONOGRAPHE
. s. m. Celui qui est savant en iconographie, qui s'occupe d'iconographie.
ICONOGRAPHIE
. s. f. Description des images, des tableaux, etc. Il se dit particulièrement de La connaissance des monuments antiques, tels que les bustes, les peintures, etc.
ICONOGRAPHIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient à l'iconographie.
ICONOLÂTRE
. s. m. Nom que les iconoclastes donnaient aux catholiques, qu'ils accusaient d'adorer les images.
ICONOLOGIE
. s. f. Interprétation, explication des images, des monuments antiques.
ICONOMAQUE
. s. m. Celui qui combat le culte des images.
ICOSAÈDRE
. s. m. T. de Géom. Corps solide qui a vingt faces. La surface de l'icosaèdre est composée de vingt triangles équilatéraux.
ICOSANDRIE
. s. f. T. de Botan. Classe du système de Linné, qui renferme les plantes dont les fleurs ont vingt étamines au moins, attachées sur le calice. Les roses appartiennent à ...
ICTÈRE
. s. m. T. de Médec. Maladie caractérisée par la couleur jaune que prennent les téguments, et qu'on peut attribuer à la présence de la bile dans le sang. On la nomme ...
ICTÉRIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Il se dit Des remèdes contre l'ictère ou jaunisse.  Il signifie aussi, Qui tient de l'ictère, ou Qui est affecté d'ictère. Affection ...
IDE
. s. T. de Jeu. Il se dit, au Piquet à écrire, de Chacun des deux coups que l'on joue pour la décision d'un pari.
IDÉAL
, ALE. adj. Qui existe dans l'idée ; qui n'existe ou ne peut exister que dans l'entendement, dans l'imagination. Les choses que désignent les mots abstraits, n'ont qu'une ...
IDÉE
. s. f. Représentation d'une chose dans l'esprit ; notion que l'esprit reçoit ou se forme de quelque chose. L'idée d'une montagne, d'un arbre. L'idée du blanc, du rouge. ...
IDEM
*  Mot emprunté du latin, qui signifie, Le même, et qu'on emploie pour éviter de répéter ce qui vient d'être dit ou écrit. Il est principalement en usage dans les ...
IDENTIFIER
. v. a. Comprendre deux choses sous une même idée. La définition doit toujours être identifiée avec le défini, ou, pronominalement, doit s'identifier avec le défini. Ce ...
IDENTIQUE
. adj. des deux genres Qui est le même qu'un autre, qui ne fait qu'un avec un autre, ou qui est compris sous une même idée. Deux et deux sont identiques avec quatre. Vous ...
IDENTIQUEMENT
. adv. D'une manière identique.
IDENTITÉ
. s. f. Ce qui fait qu'une chose est la même qu'une autre, que deux ou plusieurs choses ne sont qu'une ou sont comprises sous une même idée. Identité de raisons. Identité de ...
IDÉOLOGIE
. s. f. Science des idées, des opérations de l'entendement. Traité d'idéologie.
IDÉOLOGIQUE
. adj. des deux genres Qui a rapport, qui appartient à l'idéologie. Connaissances, vérités idéologiques.
IDÉOLOGUE
. s. m. Celui qui s'occupe d'idéologie. Un profond idéologue. On dit aussi quelquefois, Idéologiste.
IDIOME
. s. m. Langue propre à une nation. L'idiome français. L'idiome allemand. Etc.   Il signifie, par extension, Le langage particulier d'une province. L'idiome gascon. L'idiome ...
IDIOPATHIE
. s. f. T. de Médec. Il se dit de Toute maladie primitive, c'est-à-dire, qui n'est point le symptôme d'une autre maladie, qui n'en dépend pas. IDIOPATHIE, en termes de ...
IDIOPATHIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Il se dit D'une affection qui n'est liée à aucune autre, qui n'en dépend pas. Cette migraine n'est point idiopathique ; elle n'est qu'un ...
IDIOT
, IOTE. adj. Stupide, imbécile. C'est l'homme du monde le plus idiot. Cette femme-là n'est pas si idiote que vous pensez.   Il s'emploie aussi comme substantif. C'est un ...
IDIOTISME
. s. m. T. de Médec. L'espèce d'aliénation mentale qui rend idiot, stupide. Être atteint d'idiotisme. Tomber dans l'idiotisme. IDIOTISME, en Grammaire, signifie, Une ...
IDOINE
. adj. des deux genres Propre à quelque chose. Apte et idoine. Il est vieux.
IDOLÂTRE
. adj. des deux genres Qui adore les idoles, et leur rend des honneurs qui n'appartiennent qu'à Dieu. Toute la terre était idolâtre. Les nations idolâtres. Les peuples ...
IDOLÂTRER
. v. n. Adorer les idoles. Les Hébreux idolâtrèrent dans le désert. Les femmes portèrent Salomon à idolâtrer.   Il est aussi verbe actif, et signifie figurément, Aimer ...
IDOLÂTRIE
. s. f. Adoration des idoles, culte des faux dieux. Ces peuples étaient encore dans l'idolâtrie, adonnés à l'idolâtrie.   Il se dit figurément d'Un amour, d'un ...
IDOLE
. s. f. Figure, statue représentant une fausse divinité, et exposée à l'adoration. Idole d'or, d'argent, de pierre. L'idole de Jupiter, de Mercure, etc. Le culte des ...
IDYLLE
. s. f. Petit poëme dont le sujet est ordinairement pastoral ou amoureux, et qui tient de l'églogue. Composer une idylle. Une belle idylle. Les idylles de Théocrite, de ...
IF
. s. m. Arbre toujours vert, qui a la feuille fort étroite et un peu longue, et qui porte un petit fruit rouge et rond. Planter des ifs. Une palissade d'ifs. Tondre des ifs. ...
IGNAME
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes grimpantes, et toutes exotiques. L'espèce la plus remarquable est l' Igname ailée, plante des Indes orientales, dont la racine, qui pèse ...
IGNARE
. adj. des deux genres Qui n'a point étudié, qui n'a point de lettres. Il n'est usité que dans certaines phrases du langage familier, comme : Gens ignares et non lettrés. ...
IGNÉ
, ÉE. adj. (On prononce le G dur.) T. didactique. Qui est de feu, qui a les qualités du feu. Substance ignée. D'une nature ignée. Les parties ignées. Corpuscules ignés. ...
IGNICOLE
. adj. des deux genres (On prononce le G dur.) Il se dit Des adorateurs du feu.
IGNITION
. s. f. (On prononce le G dur.) T. de Chimie. État des corps en combustion. Un corps en ignition, dans l'état d'ignition.   Il se dit également en parlant D'un corps ...
IGNOBLE
. adj. des deux genres Qui est bas, sans noblesse, qui marque une âme dépourvue de sentiments nobles. Langage ignoble. Expressions ignobles. Avoir l'air ignoble. Le maintien ...
IGNOBLEMENT
. adv. D'une manière ignoble. Il parle ignoblement. Il s'est conduit ignoblement dans cette affaire.
IGNOMINIE
. s. f. Infamie, grand déshonneur. Être couvert d'ignominie. Chargé d'opprobres et d'ignominie. C'est une éternelle ignominie pour lui. C'est une grande ignominie pour son ...
IGNOMINIEUSEMENT
. adv. Avec ignominie. On l'a traité ignominieusement.
IGNOMINIEUX
, EUSE. adj. Qui porte ignominie, qui cause de l'ignominie. Mort ignominieuse. Supplice ignominieux. Traitement ignominieux. Cela est ignominieux à toute sa race, pour toute ...
IGNORAMMENT
. adv. Avec ignorance. Il parle de ces matières-là fort ignoramment. Il est peu usité.
IGNORANCE
. s. f. Défaut de connaissance, manque de savoir. Ignorance grossière. Ignorance crasse. Grande ignorance. Profonde ignorance. Ignorance excusable. Ignorance invincible. ...
IGNORANT
, ANTE. adj. Qui est sans lettres, sans étude, qui n'a point de savoir. Être ignorant. Il est extrêmement ignorant. Elle est ignorante au dernier point. Tous ces peuples-là ...
IGNORANTIN
. adj. m. Il ne s'emploie que dans cette dénomination, Les frères ignorantins, Les frères de la congrégation de Saint-Yon, qui tiennent des écoles élémentaires. Un ...
IGNORER
. v. a. Ne savoir pas, ne pas connaître. C'est une chose qu'il ignore. J'en ignore la cause. J'ignorais ce fait. Je n'ignore pas qu'il a voulu me nuire. J'ignorais qu'il fût ...
IL
. Pronom masculin qui désigne la troisième personne. Votre frère va venir, il est prêt. J'ai lu cet ouvrage, il est bien écrit. Ces gens-là sont pressés, ils courent.   ...
ÎLE
. s. f. Espace de terre entouré d'eau de tous côtés. Île déserte. Île peuplée, fertile, inaccessible, sablonneuse. Île flottante. Les îles qui sont dans la mer, dans ...
ILÉON
ou ILÉUM. s. m. ( Iléum se prononce Iléome. ) T. d'Anat. Le dernier et le plus long des intestins grêles. On dit aussi, adjectivement, L'intestin iléon.
ILES
. s. m. pl. T. d'Anat. Les flancs, les parties latérales et inférieures du bas-ventre.  Os des iles, Os larges et plats qui forment les hanches. On dit aussi, Os iliaques.
ILÉUS
. s. m. (On prononce l'S.) T. de Médec. Voyez l'article suivant.
ILIAQUE
. adj. des deux genres T. d'Anat. et de Médec., qui s'emploie dans les locutions suivantes :  Os iliaques, Os des iles. On appelle Fosses iliaques, crête iliaque, Les fosses, ...
ILION
. s. m. T. d'Anat. Nom d'un des trois os qui forment les os des hanches ou os iliaques.
ILLÉGAL
, ALE. adj. (Dans ce mot et dans les suivants, on prononce les deux L.) Qui est contre la loi. Convention illégale. Assemblée illégale. Formes illégales. Des actes ...
ILLÉGALEMENT
. adv. D'une manière illégale. Agir illégalement.
ILLÉGALITÉ
. s. f. Caractère, vice de ce qui est illégal. L'illégalité d'une convention. L'illégalité d'une destitution.
ILLÉGITIME
. adj. des deux genres Qui n'a pas les conditions, les qualités requises par la loi pour être légitime. Enfant illégitime. Mariage illégitime.   Il signifie aussi, ...
ILLÉGITIMEMENT
. adv. Injustement, sans fondement, sans raison. Il prétend cela illégitimement. Posséder illégitimement.
ILLÉGITIMITÉ
. s. f. Défaut de légitimité. L'illégitimité d'un titre. L'illégitimité de sa naissance. L'illégitimité d'un enfant.
ILLETTRÉ
, ÉE. adj. Qui n'a point de connaissances en littérature, ignorant. C'est un homme illettré. Il est tout à fait illettré.
ILLICITE
. adj. des deux genres Qui est défendu par la morale ou par la loi. Action illicite. Plaisir illicite. Amour illicite. Pratique illicite. Conventions illicites. Des assemblées ...
ILLICITEMENT
. adv. Contre le droit et la justice. Il est vrai que cela s'est fait, mais toujours illicitement.
ILLIMITÉ
, ÉE. adj. Qui n'a point de bornes, de limites, de terme. Espace illimité. Étendue illimitée. Autorité illimitée. Ces ambassadeurs ont un pouvoir illimité. Liberté ...
ILLISIBLE
. adj. des deux genres Qu'on ne saurait lire. Cette écriture est illisible. Voyez INLISIBLE.
ILLUMINATEUR
. s. m. Celui qui illumine, qui se charge de faire des illuminations.
ILLUMINATIF
, IVE. adj. Qui illumine. Il n'est usité qu'en termes de Dévotion mystique. La vie illuminative.
ILLUMINATION
. s. f. Action d'illuminer, ou État de ce qui est illuminé. L'illumination de la terre par le soleil. Dans ce sens, il est peu usité.  Il se dit plus ordinairement d'Une ...
ILLUMINER
. v. a. Éclairer, répandre de la lumière sur quelque chose. Toute la ville était illuminée par les feux de joie qu'on avait allumés dans les rues.   Il signifie ...
ILLUMINISME
. s. m. Opinions chimériques des illuminés. L'illuminisme a fait beaucoup de progrès dans ce pays.
ILLUSION
. s. f. Apparence trompeuse ; erreur des sens ou de l'esprit qui fait voir les choses autrement qu'elles ne sont, ou qui fait prendre l'apparence pour la réalité. Quand on ...
ILLUSOIRE
. adj. des deux genres Captieux, qui tend à tromper sous une fausse apparence. Il s'emploie surtout dans le langage didactique. Une proposition illusoire. Contrat illusoire.   ...
ILLUSOIREMENT
. adv. D'une façon illusoire. Il n'est guère usité qu'en termes de Pratique.
ILLUSTRATION
. s. f. Action d'illustrer, ou État de ce qui est illustre. Cette ville leur doit son illustration. Les victoires qui contribuèrent à l'illustration de son règne, à ...
ILLUSTRE
. adj. des deux genres Éclatant, célèbre par le mérite, par la noblesse, par quelque chose de louable et d'extraordinaire. Un homme illustre. Les hommes illustres de ...
ILLUSTRER
. v. a. Rendre illustre. Les victoires qui ont illustré ce règne. Cet auteur a illustré son pays par ses ouvrages. Illustrer son nom. De grandes charges avaient illustré ...
ILLUSTRISSIME
. adj. des deux genres Titre qu'on donne par honneur à quelques personnes élevées en dignité, et principalement aux ecclésiastiques. Illustrissime et révérendissime ...
ÎLOT
. s. m. Très-petite île. Les îles, îlots et atterrissements. Il y a un îlot à côté de cette île.
ILOTE
. s. m. Nom que les Spartiates donnaient à leurs esclaves. Les ilotes étaient réduits à la condition la plus abjecte.
ILOTISME
. s. m. La condition d'ilote. Il se dit, par extension, de L'état d'abjection et d'ignorance où quelque partie d'un peuple est réduite par ceux qui la dominent. Ils tenaient ...
IMAGE
. s. f. Représentation de quelque chose en sculpture, en peinture, en gravure, en dessin, etc. Cette statue est l'image d'un grand homme. Dans les pompes triomphales, on ...
IMAGER
, ÈRE. s. Celui, celle qui vend des images, des estampes. Cet imager a un beau choix d'estampes. Il est vieux.
IMAGINABLE
. adj. des deux genres Qui peut être imaginé, conçu. Cela est-il imaginable ? On lui a fait tous les remèdes imaginables. Tous les malheurs imaginables lui sont arrivés. ...
IMAGINAIRE
. adj. des deux genres Qui n'est que dans l'imagination, qui n'est point réel. Un honneur imaginaire. Des maux, des biens imaginaires. Une dignité imaginaire. Il se repaît de ...
IMAGINATIF
, IVE. adj. Qui imagine aisément, qui a une grande fertilité d'imagination. Avoir l'esprit imaginatif. C'est une personne fort imaginative.   La faculté, la puissance ...
IMAGINATION
. s. f. Faculté d'imaginer, de se représenter quelque chose dans l'esprit. Avoir l'imagination vive, ardente, sombre, riante. Son imagination va toujours au delà de la ...
IMAGINER
. v. a. Se représenter quelque chose dans l'esprit. La faculté d'imaginer. On ne peut rien imaginer de plus surprenant. Cela est au delà de tout ce qu'on peut imaginer. ...
IMAN
. s. m. Ministre de la religion mahométane. Un iman est une espèce de curé de mosquée.
IMARET
. s. m. Hôpital chez les Turcs.
IMBÉCILE
. adj. des deux genres Qui est dans l'imbécillité. Le grand âge et les infirmités l'ont rendu imbécile. Il devient imbécile. Un vieillard imbécile.   Il se dit ...
IMBÉCILEMENT
. adv. Avec imbécillité. Il s'est conduit bien imbécilement dans cette affaire.
IMBÉCILLITÉ
. s. f. (On fait sentir les deux L.) Faiblesse d'esprit qui ôte plus ou moins la faculté de raisonner, de comprendre, etc. L'imbécillité de l'enfance. L'imbécillité de ...
IMBERBE
. adj. des deux genres Qui est sans barbe. Plusieurs nations de l'Amérique sont imberbes. Ce jeune homme est encore imberbe. Menton imberbe.   Il signifie quelquefois, par ...
IMBIBER
. v. a. Abreuver, pénétrer d'eau ou de quelque autre liquide. La pluie a imbibé la terre suffisamment. Imbiber une compresse, l'imbiber d'eau-de-vie, de vinaigre. Imbiber ...
IMBIBITION
. s. f. L'action d'imbiber, ou L'action, la faculté de s'imbiber.
IMBRIQUÉ
, ÉE. adj. T. d'Hist. nat. Il se dit Des parties qui se recouvrent les unes les autres comme les tuiles d'un toit. Les écailles des poissons, les plumes des oiseaux, sont ...
IMBROGLIO
. s. m. (Mot italien qui se prononce Imbroillo à l'italienne, ou Imbroille à la française, sans faire sentir l' i, et en mouillant les l. ) Embrouillement, confusion. Il y a ...
IMBU
, UE. participe passé de l'ancien verbe Imboire (Imbiber). Il ne se dit guère qu'au figuré, et signifie, Qui est rempli, pénétré. On l'applique Aux opinions, aux doctrines, ...
IMITABLE
. adj. des deux genres Qui peut être imité, qui doit être imité. Cela n'est pas imitable. Cette action est plus admirable qu'imitable.
IMITATEUR
, TRICE. adj. Qui imite, qui s'attache à imiter. Le singe est un animal imitateur. Un esprit imitateur. Le peuple est imitateur.   Il s'emploie très-souvent comme ...
IMITATIF
, IVE. adj. Qui imite. Sons imitatifs. Harmonie imitative.
IMITATION
. s. f. Action d'imiter, de quelque manière que ce soit ; ou Le résultat de cette action. Avoir l'instinct, le goût, la manie de l'imitation. L'imitation des vertus, des ...
IMITER
. v. a. Faire ou s'efforcer de faire exactement la même chose que fait une personne, un animal ; contrefaire, copier. Imitez-le dans tout ce que vous lui verrez faire. Il ...
IMMACULÉ
, ÉE. adj. (Dans ce mot et dans les suivants, on prononce les deux M, et l'I conserve le son qui lui est naturel.) Qui est sans tache de péché. Il n'est guère usité que dans ...
IMMANENT
, ENTE. adj. T. de Philosophie scolastique. Qui est continu, constant. Les actions immanentes sont opposées aux actions transitoires.
IMMANGEABLE
. adj. des deux genres Qui ne peut pas se manger. Ce ragoût est si mauvais qu'il est immangeable.
IMMANQUABLE
. adj. des deux genres Qui ne peut manquer d'être, qui ne peut manquer d'arriver, de réussir. Le gain de sa cause est immanquable. C'est une affaire immanquable. L'effet de ...
IMMANQUABLEMENT
. adv. Infailliblement, sans manquer. Cela arrivera immanquablement.
IMMARCESSIBLE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui ne peut se flétrir.
IMMATÉRIALITÉ
. s. f. Qualité, état, manière d'être de ce qui est immatériel. L'immatérialité de l'âme.
IMMATÉRIEL
, ELLE. adj. Qui est sans aucun mélange de matière. Les substances immatérielles. Les formes immatérielles.
IMMATÉRIELLEMENT
. adv. D'une manière immatérielle, en esprit.
IMMATRICULATION
. s. f. Action d'immatriculer, ou État de ce qui est immatriculé.
IMMATRICULE
. s. f. Enregistrement. Il s'est dit particulièrement, autrefois, en parlant Des rentes sur l'hôtel de ville. Immatricule d'une partie de rente.   Il ne se dit guère ...
IMMATRICULER
. v. a. Mettre dans la matricule, insérer dans le registre. On l'a immatriculé. Il s'est fait immatriculer. IMMATRICULÉ, ÉE. participe, Huissier immatriculé.
IMMÉDIAT
, ATE. adj. Qui agit, qui est produit sans intermédiaire. Cause immédiate. Action immédiate. Pouvoir immédiat. Effet immédiat.   Il signifie aussi, Qui suit ou précède ...
IMMÉDIATEMENT
. adv. D'une manière immédiate. Dans les républiques, c'est du peuple que les magistrats tiennent immédiatement leur autorité. Ce village est situé immédiatement ...
IMMÉMORIAL
, ALE. adj. Qui est si ancien qu'on n'en sait pas l'origine, qu'il n'en reste aucune mémoire. Temps immémorial. Cela est d'un usage immémorial. Possession immémoriale.
IMMENSE
. adj. des deux genres Qui est sans bornes, sans mesure ; dont l'étendue, la grandeur est infinie. En ce sens, il ne se dit que De Dieu. Dieu est immense. C'est un être ...
IMMENSÉMENT
. adv. D'une manière immense. Il est immensément riche. J'ai perdu immensément. Il en a coûté immensément pour achever cet édifice.
IMMENSITÉ
. s. f. Grandeur infinie, sans bornes. Il ne se dit proprement que De Dieu. L'immensité est un attribut de Dieu.   Il se dit aussi d'Une très-vaste étendue. L'immensité de ...
IMMERSION
. s. f. Action par laquelle on plonge dans l'eau ou dans quelque autre liquide. Dans les premiers siècles du christianisme, on baptisait par immersion, par trois immersions. ...
IMMEUBLE
. adj. des deux genres T. de Jurispr. Qui ne peut être transporté d'un lieu à un autre. Il se dit Des biens-fonds, et de certaines autres choses qui leur sont assimilées par ...
IMMINENCE
. s. f. Qualité de ce qui est imminent. L'imminence du péril.
IMMINENT
, ENTE. adj. Qui est près de tomber sur quelqu'un, sur quelque chose. Il ne s'emploie guère que figurément et dans certaines phrases. Une ruine, une disgrâce imminente. ...
IMMISCER
*  (S'). v. pron. T. de Jurispr. Se mêler. Il se dit De celui qui est appelé à une succession, et qui jouit des biens qui la composent comme propriétaire. Il signifie ...
IMMIXTION
. s. f. T. de Jurispr. Action de s'immiscer dans une succession. Les actes conservatoires n'emportent point immixtion.
IMMOBILE
. adj. des deux genres Qui ne se meut pas. On a cru longtemps que la terre était immobile. Demeurer immobile comme une statue.   Il se dit figurément, au sens moral, pour ...
IMMOBILIER
, IÈRE. adj. T. de Jurispr. Immeuble, ou composé de biens immeubles. Succession immobilière. Effets immobiliers. Droit immobilier. Fonds immobilier.   Il signifie aussi, Qui ...
IMMOBILISATION
. s. f. T. de Jurispr. Action d'immobiliser, ou Le résultat de cette action. Immobilisation de rentes sur l'État.
IMMOBILISER
. v. a. T. de Jurispr. Donner à un effet mobilier la qualité d'immeuble, le convertir fictivement en immeuble. Immobiliser des rentes sur l'État. IMMOBILISÉ, ÉE. ...
IMMOBILITÉ
. s. f. L'état d'une chose qui ne se meut point. On a cru longtemps à l'immobilité de la terre. Il est dans un état d'immobilité complète.   Il signifie aussi, L'état ...
IMMODÉRÉ
, ÉE. adj. Excessif, violent. Chaleur immodérée. Ardeur immodérée. Passion immodérée. Ris immodéré. Dépense immodérée. Luxe immodéré. Désir immodéré. Zèle ...
IMMODÉRÉMENT
. adv. Sans modération, avec excès. Boire immodérément. Travailler immodérément.
IMMODESTE
. adj. des deux genres Qui manque à la modestie, à la pudeur, aux bienséances. Être immodeste à l'église. C'est la personne du monde la plus immodeste. Une personne ...
IMMODESTEMENT
. adv. D'une manière immodeste. S'habiller immodestement. Parler immodestement.
IMMODESTIE
. s. f. Manque de modestie, de bienséance. C'est une chose honteuse que l'immodestie de la plupart des chrétiens à l'église.   Il signifie aussi, Manque de pudeur. ...
IMMOLATION
. s. f. Action d'immoler. L'immolation de la victime. Pendant l'immolation. Il ne se dit qu'au propre.
IMMOLER
. v. a. Offrir en sacrifice. Il se dit en parlant Des victimes qu'on tuait chez le peuple juif, pour les offrir en sacrifice à Dieu, et De celles que les païens offraient ...
IMMONDE
. adj. des deux genres Sale, impur. Il se dit surtout en parlant Des choses que certains législateurs ont déclarées impures. S'abstenir des choses immondes. Un animal ...
IMMONDICE
. s. f. Ordure, boue, saletés entassées dans les maisons, dans les rues. Dans ce sens, il ne se dit guère qu'au pluriel. Emporter, enlever, nettoyer les immondices. Les ...
IMMORAL
, ALE. adj. Qui est sans principes de morale, sans moeurs. Caractère immoral. C'est l'homme le plus immoral que je connaisse.   Il se dit aussi Des choses contraires à la ...
IMMORALITÉ
. s. f. Opposition aux principes de la morale, absence de ces principes. Cet homme est d'une immoralité révoltante.
IMMORTALISER
. v. a. Rendre immortel dans la mémoire des hommes. Immortaliser son nom, sa mémoire. Ses exploits l'ont immortalisé. Les poètes immortalisent les héros, les actions des ...
IMMORTALITÉ
. s. f. Qualité, état de ce qui est immortel. L'immortalité de l'âme. L'immortalité des esprits. L'immortalité des bienheureux. L'immortalité bienheureuse.   Il ...
IMMORTEL
, ELLE. adj. Qui n'est point sujet à la mort. Dieu est immortel. Les anges sont immortels. L'âme est immortelle. Les anciens appelaient leurs dieux, les Dieux immortels. ...
IMMORTELLE
. s. f. Plante de la famille des Composées, qui est ainsi nommée parce que ses fleurs ne se fanent jamais. Les fleurs de l'immortelle sont ordinairement jaunes.   Il se dit ...
IMMORTIFICATION
. s. f. État d'une personne qui n'est pas mortifiée. Il n'est que du style ascétique.
IMMORTIFIÉ
, ÉE. adj. Qui n'est point mortifié. Esprit immortifié. Vie immortifiée. Une âme immortifiée. Il n'est que du style ascétique.
IMMUABLE
. adj. des deux genres Qui n'est point sujet à changer. Dieu seul est immuable. Une immuable volonté. Les décrets immuables de la volonté de Dieu.
IMMUABLEMENT
. adv. D'une manière immuable. Personnes immuablement et indissolublement unies par le mariage.
IMMUNITÉ
. s. f. Exemption d'impôts, de devoirs, de charges, etc. Il jouit de cette immunité. Le roi confirma les immunités de cette ville, lui accorda de grandes immunités. Les ...
IMMUTABILITÉ
. s. f. État, qualité de ce qui est immuable. L'immutabilité des décrets de Dieu.
IMPAIR
, AIRE. adj. T. d'Arithm., opposé à Pair. Il se dit Des nombres entiers qui ne sont pas composés de couples complets d'unités. Trois, cinq, sept, etc., sont des nombres ...
IMPALPABLE
. adj. des deux genres Il se dit De ce qui est si ténu, si fin, si délié, qu'il ne fait aucune impression sensible au toucher. On a réduit ces perles, ce corail en poudre ...
IMPANATION
. s. f. T. dogmatique et de Théologie. Il n'est d'usage qu'en parlant De l'opinion des luthériens, qui croient que la substance du pain n'est pas détruite dans le sacrement ...
IMPARDONNABLE
. adj. des deux genres Qui ne mérite point de pardon, qui ne doit pas être pardonné. Une faute impardonnable. Un outrage, un affront impardonnable.
IMPARFAIT
, AITE. adj. Qui n'est pas achevé. Laisser un ouvrage imparfait. Cette construction est demeurée imparfaite.   Il signifie aussi, À qui il manque quelque chose pour être ...
IMPARFAITEMENT
. adv. D'une manière imparfaite. Il n'est guéri qu'imparfaitement. Il n'a traité cette matière que fort imparfaitement. Je ne connais qu'imparfaitement cette affaire.
IMPARISYLLABIQUE
. adj. des deux genres (S se prononce fortement, comme dans Syllabe. ) T. de Gram. grecque. Il se dit Des noms qui ont, au génitif singulier, une syllabe de plus qu'au ...
IMPARTABLE
. adj. des deux genres T. de Palais. Qui ne peut être partagé. Il faut liciter cet immeuble, il est impartable. Ce mot a vieilli.
IMPARTAGEABLE
. adj. des deux genres Qui ne peut être partagé, qui n'est pas susceptible de partage. Il est peu usité.
IMPARTIAL
, ALE. adj. Exempt de partialité, qui ne sacrifie point la justice ou la vérité à des préventions, à des affections, à des considérations particulières. Un juge ...
IMPARTIALEMENT
. adv. Sans partialité. Discuter impartialement une affaire, une cause, une question. Juger impartialement.
IMPARTIALITÉ
. s. f. Qualité, caractère de celui qui est impartial. L'impartialité est une qualité essentielle à un juge, à un historien. Juger une opinion avec impartialité.
IMPASSE
. s. f. Cul-de-sac, petite rue qui n'a point d'issue.
IMPASSIBILITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est impassible. Le don d'impassibilité. L'impassibilité des corps glorieux. Impassibilité stoïque.
IMPASSIBLE
. adj. des deux genres Qui n'est pas susceptible de souffrance. Les corps glorieux sont impassibles.   Il se dit, par extension, De celui qui, par la force de son caractère, ...
IMPASTATION
. s. f. T. de Maçonnerie. Composition faite de substances broyées et mises en pâte. Le stuc est une impastation.
IMPATIEMMENT
. adv. Avec impatience, avec inquiétude d'esprit, avec chagrin. Il supporte fort impatiemment ce revers. Il souffre impatiemment qu'on lui ait refusé justice. Il attend ...
IMPATIENCE
. s. f. Manque de patience ; sentiment d'inquiétude que l'on éprouve, soit dans la souffrance d'un mal, soit dans l'attente de quelque bien. L'impatience dans les maux, dans ...
IMPATIENT
, ENTE. adj. Qui manque de patience, soit dans la souffrance de quelque mal, soit dans l'attente de quelque bien. C'est un homme fort impatient dans ses maux. Un malade ...
IMPATIENTANT
, ANTE. adj. Qui impatiente. Rien n'est plus impatientant que d'attendre. Cette bavarde est impatientante. Les enfants mal élevés sont impatientants. Il est familier.
IMPATIENTER
. v. a. Faire perdre patience. Il dit de si mauvaises raisons, que cela impatiente tous ceux qui l'entendent. Il m'impatiente avec sa lenteur. Vous m'impatientez par vos ...
IMPATRONISER
(S'). v. pron. Acquérir tant de crédit, tant d'autorité dans une maison, qu'on y gouverne tout. Il s'est impatronisé dans cette maison. Il est familier, et se prend ...
IMPAYABLE
. adj. des deux genres Qui ne se peut trop payer. Voilà un tableau impayable, un ouvrier impayable.   Il se dit, figurément, De ce qui est extraordinaire, très-bizarre, ...
IMPECCABILITÉ
. s. f. T. de Théologie. État de celui qui est incapable de pécher. L'impeccabilité par nature n'appartient qu'à Dieu seul. Les anges confirmés en grâce et les saints ...
IMPECCABLE
. adj. des deux genres T. de Théologie. Incapable de pécher. Il n'y a que Dieu qui soit impeccable par nature. La Vierge n'a pu être impeccable que par grâce. Il n'y a ...
IMPÉNÉTRABILITÉ
. s. f. État de ce qui est impénétrable. L'impénétrabilité de la matière. L'impénétrabilité des corps.   Il se dit quelquefois figurément. L'impénétrabilité des ...
IMPÉNÉTRABLE
. adj. des deux genres Qui ne peut être pénétré ; au travers duquel on ne peut passer, pénétrer. Une cuirasse impénétrable aux coups de mousquet. Un cuir ...

1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.021 c;