Слова на букву hydr-kilo (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву hydr-kilo (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
IMPÉNÉTRABLEMENT
. adv. D'une manière impénétrable. Il est peu usité.
IMPÉNITENCE
. s. f. État d'un homme impénitent, endurcissement dans le péché. Vivre, mourir dans l'impénitence.   Impénitence finale, L'impénitence dans laquelle on meurt.
IMPÉNITENT
, ENTE. adj. Qui est endurci dans le péché, et n'a aucun regret d'avoir offensé Dieu. C'est un état déplorable que celui d'un homme impénitent. On l'emploie aussi ...
IMPENSES
. s. f. pl. T. de Jurispr. Dépenses qu'on fait pour entretenir une maison, une terre, un héritage, ou pour les mettre en meilleur état. Rembourser les impenses et ...
IMPÉRATIF
, IVE. adj. Impérieux. Vous prenez un ton bien impératif. Il parle d'un air impératif. On ne l'emploie guère que dans le langage familier.  En Jurispr., Loi, disposition ...
IMPÉRATIVEMENT
. adv. D'une manière impérative. La loi prescrit impérativement cela. Parler impérativement.
IMPÉRATOIRE
. s. f. T. de Botan. Plante ombellifère, ainsi nommée à cause des grandes vertus qu'on attribuait à la racine de l'espèce appelée vulgairement Angélique française.
IMPÉRATRICE
. s. f. La femme d'un empereur ; ou La princesse qui, de son chef, possède un empire. L'impératrice d'Autriche. L'impératrice de Russie.
IMPERCEPTIBLE
. adj. des deux genres Qui ne peut être aperçu. Cela est imperceptible. Émanations imperceptibles. Animalcules imperceptibles. Changement imperceptible. Des nuances presque ...
IMPERCEPTIBLEMENT
. adv. D'une manière imperceptible, peu à peu, insensiblement. Cela se fait imperceptiblement.
IMPERDABLE
. adj. des deux genres Qu'on ne saurait perdre, dont le gain est sûr. Il ne se dit guère que dans ces locutions familières : Un procès, une cause imperdable. Une partie ...
IMPERFECTION
. s. f. État de ce qui n'est point achevé, parfait. L'état d'imperfection dans lequel cet ouvrage est resté. L'imperfection de notre nature.   Il signifie aussi, Défaut, ce ...
IMPERFORATION
. s. f. T. de Médec. Vice de conformation qui consiste en ce qu'une partie qui devrait être ouverte ne l'est pas. L'imperforation est ordinairement congéniale. ...
IMPERFORÉ
, ÉE. adj. T. de Médec. Qui n'est pas ouvert, et qui devrait l'être. Anus imperforé. Bouche imperforée.
IMPÉRIAL
, ALE. adj. Qui appartient à un empereur ou à un empire. Couronne impériale. Manteau impérial. Les ornements impériaux. La dignité impériale. Sa Majesté Impériale. ...
IMPÉRIALE
. s. f. Jeu de cartes qui tient du piquet et de la triomphe, et où l'on nomme également Impériale, Une certaine séquence de cartes. Jouer à l'impériale. Jouer ...
IMPÉRIALE
. s. f. Le dessus d'un carrosse. L'impériale de ce carrosse est ornée de bronzes. L'impériale d'une diligence. Monter sur l'impériale. On dit, dans un sens analogue, ...
IMPÉRIEUSEMENT
. adv. Avec orgueil, avec hauteur, superbement. Parler impérieusement. Traiter quelqu'un impérieusement.
IMPÉRIEUX
, EUSE. adj. Altier, hautain, qui commande avec orgueil. Homme impérieux. Femme impérieuse. Humeur impérieuse. Esprit impérieux. Avoir la mine impérieuse, le geste, ...
IMPÉRISSABLE
. adj. des deux genres Qui ne saurait périr. Les anciens philosophes soutiennent que la matière est impérissable.   Il se dit, par extension, Des choses qu'on suppose devoir ...
IMPÉRITIE
. s. f. (T se prononce comme C.) Incapacité, inhabileté ; ignorance de ce qu'on doit savoir dans sa profession. L'impéritie d'un chirurgien. Il fit voir une grande ...
IMPERMÉABILITÉ
. s. f. T. de Physique. Qualité de ce qui est imperméable.
IMPERMÉABLE
. adj. des deux genres T. de Physique. Il se dit Des corps qui ne se laissent point traverser par certains autres corps. Le verre est perméable à la lumière, et imperméable ...
IMPERSONNEL
, ELLE. adj. T. de Gram. Il se dit Des verbes qui sont employés à la troisième personne du singulier, sans relation à un sujet déterminé. Les verbes impersonnels ...
IMPERSONNELLEMENT
. adv. T. de Gram. D'une manière impersonnelle. Il se dit en parlant Des verbes personnels qui deviennent accidentellement impersonnels. Le verbe Avoir est employé ...
IMPERTINEMMENT
. adv. Avec impertinence. Il lui répondit impertinemment. Il se conduisit fort impertinemment. Il en usa fort impertinemment.
IMPERTINENCE
. s. f. Caractère d'une personne ou d'une chose impertinente. L'impertinence de cet homme est si grande, que chacun le déteste. J'admire l'impertinence de ce discours.   Il se ...
IMPERTINENT
, ENTE. adj. Qui parle ou qui agit contre la bienséance, ou contre le bon sens. C'est l'homme du monde le plus impertinent. L'impertinent auteur ?   Il signifie également, ...
IMPERTURBABILITÉ
. s. f. État de ce qui est imperturbable. L'imperturbabilité de son âme. L'imperturbabilité de sa mémoire.
IMPERTURBABLE
. adj. des deux genres Que rien ne peut troubler, ébranler, émouvoir. Il est imperturbable dans les résolutions qu'il a prises, dans les desseins qu'il a formés. Sa ...
IMPERTURBABLEMENT
. adv. D'une manière imperturbable. Savoir par coeur imperturbablement.
IMPÉTRABLE
. adj. des deux genres T. de Droit. Qu'on peut impétrer. Les lettres que vous sollicitez ne sont point impétrables.   Bénéfice impétrable, Bénéfice vacant par mort, ou ...
IMPÉTRANT
, ANTE. s. T. de Droit. Celui, celle qui a obtenu des lettres du prince, ou quelque bénéfice. L'affaire fut jugée en faveur de l'impétrant, de l'impétrante. Les lettres de ...
IMPÉTRATION
. s. f. T. de Droit. Obtention. Il ne se dit que de L'action par laquelle on obtient des lettres du prince, ou quelque bénéfice. L'impétration d'une grâce. Après ...
IMPÉTRER
. v. a. T. de Droit. Obtenir en vertu d'une supplique, d'une requête. Impétrer des lettres du prince. Impétrer un bénéfice. IMPÉTRÉ, ÉE. participe
IMPÉTUEUSEMENT
. adv. Avec impétuosité. Le vent soufflait impétueusement. Ce fleuve coule impétueusement. Parler, agir impétueusement.
IMPÉTUEUX
, EUSE. adj. Violent, véhément, rapide. Un vent impétueux. Torrent impétueux.   Il signifie au figuré, Qui ne sait point se contenir, vif, bouillant, fougueux. C'est un ...
IMPÉTUOSITÉ
. s. f. Action, qualité de ce qui est impétueux. L'impétuosité des flots, du vent, de la tempête. L'impétuosité d'un torrent. L'impétuosité de la course d'un cheval Un ...
IMPIE
. adj. des deux genres Qui n'a point de religion, qui a du mépris pour les choses de la religion. C'est un homme impie. Un esprit impie. On le dit aussi, dans le style ...
IMPIÉTÉ
. s. f. Mépris pour les choses de la religion. Dieu voulut les punir de leur impiété. Il affiche l'impiété. Acte d'impiété.   Il s'applique également Aux actions et ...
IMPITOYABLE
. adj. des deux genres Qui est insensible à la pitié, qui est sans pitié, qui ne fait aucune grâce. C'est un homme impitoyable. Une âme, un coeur impitoyable. Juge ...
IMPITOYABLEMENT
. adv. D'une manière impitoyable, sans aucune pitié. On l'a traité impitoyablement. On l'a dépouillé impitoyablement. Il fut impitoyablement rançonné.
IMPLACABLE
. adj. des deux genres Qui ne peut être apaisé. C'est un homme implacable. Un ennemi implacable. Être implacable dans sa colère. Une colère implacable. Une haine ...
IMPLANTATION
. s. f. Action d'implanter, ou de s'implanter.
IMPLANTER
. v. a. Insérer dans, ficher, planter une chose dans une autre. En ce sens, il est peu usité.  Il ne s'emploie ordinairement qu'avec le pronom personnel, et il se dit alors ...
IMPLEXE
. adj. des deux genres Il se dit Des ouvrages dramatiques où il y a reconnaissance ou péripétie, ou l'un et l'autre ; et s'emploie surtout en parlant Du théâtre des ...
IMPLICATION
. s. f. T. de Jurispr. Action d'impliquer, état d'une personne impliquée dans une affaire criminelle. L'implication dans une affaire criminelle rend incapable de posséder un ...
IMPLICITE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui est contenu dans un discours, dans une clause, dans une proposition, non pas en termes clairs, exprès et formels, mais qui s'en tire ...
IMPLICITEMENT
. adv. T. didactique. D'une manière implicite. Cette proposition n'est dans ce livre-là qu'implicitement. Cette clause est contenue implicitement dans le contrat. Cela fut ...
IMPLIQUER
. v. a. Envelopper, engager, embarrasser. Il se dit en parlant De crime ou de quelque affaire fâcheuse. On a voulu l'impliquer dans ce crime. On l'a impliqué dans cette ...
IMPLORER
. v. a. Demander humblement et avec instance quelque secours, quelque faveur, quelque grâce. Implorer l'assistance de Dieu. Implorer le secours du ciel. Implorer la ...
IMPOLI
, IE. adj. Qui est sans politesse. Il se dit Des personnes et des choses. Homme impoli. Manières impolies. Réponse impolie.   Il s'emploie quelquefois substantivement. Vous ...
IMPOLIMENT
. adv. Avec impolitesse. Il m'a répondu fort impoliment.
IMPOLITESSE
. s. f. Manque de politesse, ignorance ou mépris des règles de la politesse. L'école du monde corrige l'impolitesse. La fierté et le manque d'éducation sont les sources ...
IMPOLITIQUE
. adj. des deux genres Qui est contraire à la bonne, à la saine politique. Cette mesure, cet acte impolitique lui aliéna tous les esprits. Conduite impolitique.
IMPOLITIQUEMENT
. adv. D'une manière impolitique. C'est agir bien impolitiquement.
IMPONDÉRABLE
. adj. des deux genres T. de Physique. Il sert à qualifier Diverses substances dont la matérialité est constatée, mais dont le poids spécifique échappe à nos ...
IMPOPULAIRE
. adj. des deux genres Qui n'est pas conforme aux désirs du peuple. Acte impopulaire. Lois impopulaires.   Il se dit aussi Des personnes, et signifie, Qui déplaît au peuple, ...
IMPOPULARITÉ
. s. f. Défaut de popularité, défaut de l'affection du peuple. Il est tombé dans une grande impopularité.
IMPORTANCE
. s. f. Ce qui fait qu'une chose est d'un grand intérêt, est considérable par elle-même, ou par les circonstances qui l'accompagnent, ou par les suites qu'elle peut avoir. ...
IMPORTANT
, ANTE. adj. Qui importe, qui est de conséquence, qui est considérable, d'un grand intérêt. Avis, conseil important. Service important. Dans les occasions importantes. Mot ...
IMPORTATION
. s. f. T. de Commerce. Action d'importer. L'importation de ces marchandises est prohibée. Permettre l'importation des blés étrangers. On lui doit l'importation de cette ...
IMPORTER
. v. a. T. de Commerce. Apporter, introduire dans un pays des productions étrangères, une industrie créée à l'étranger, etc. Importer des marchandises dans un pays. Cette ...
IMPORTER
. v. n. (Il n'est d'usage qu'à l'infinitif et aux troisièmes personnes.) Être d'importance, de conséquence. Cela ne lui importe en rien. En quoi cela peut-il lui importer ? ...
IMPORTUN
, UNE. adj. Fâcheux, incommode, qui déplaît, qui ennuie, qui fatigue par ses assiduités, par ses discours, par ses demandes, etc. Il craint de vous être importun, de se ...
IMPORTUNÉMENT
. adv. D'une manière importune. Il revient importunément à la charge. Presser importunément. Il est peu usité.
IMPORTUNER
. v. a. Incommoder, fatiguer par ses assiduités, par ses demandes, par ses questions, etc. Je crains de vous importuner. Il ne faut pas importuner ses amis. On ne peut rien ...
IMPORTUNITÉ
. s. f. Action d'importuner. Grande importunité. Importunité continuelle. Obtenir quelque chose par importunité, à force d'importunité, d'importunités. Essuyer des ...
IMPOSABLE
. adj. des deux genres Qui doit, qui peut être imposé ; qui est sujet aux impositions, aux droits.
IMPOSANT
, ANTE. adj. Qui impose, qui est propre à s'attirer de l'attention des égards, du respect. Un ton imposant. Une gravité imposante. Une figure imposante. Regard, aspect ...
IMPOSER
. v. a. Mettre dessus. En ce sens, il ne se dit guère au propre que dans cette phrase, Imposer les mains. L'évêque impose les mains en donnant la prêtrise. Les apôtres ...
IMPOSITION
. s. f. Action d'imposer. Il n'est d'usage au propre que dans cette phrase, L'imposition des mains. Les apôtres ont fait plusieurs miracles par l'imposition des mains. Les ...
IMPOSSIBILITÉ
. s. f. Défaut de possibilité. Il y a de l'impossibilité à cela. Il est de toute impossibilité de faire ce que vous désirez. Il est de toute impossibilité que cela soit. ...
IMPOSSIBLE
. adj. des deux genres Qui ne peut être, qui ne se peut faire. Le mouvement perpétuel, la quadrature du cercle, etc., sont des problèmes dont la solution est regardée ...
IMPOSTE
. s. f. T. d'Archit. La dernière pierre du pied-droit d'une porte ou d'une arcade, faisant saillie sur les autres pierres, ayant ordinairement quelques moulures, et sur ...
IMPOSTEUR
. s. m. Il signifie en général, Celui qui en impose, qui trompe. C'est le plus grand imposteur qui fut jamais.   Il se dit en particulier d'Un calomniateur qui impute ...
IMPOSTURE
. s. f. Action de tromper, d'en imposer. Grossière imposture. On découvrit bientôt l'imposture. Par cette habile imposture, il s'empara des esprits.   Il signifie ...
IMPÔT
. s. m. Charge publique, droit imposé sur certaines choses. Impôt territorial. Impôt foncier. Impôt sur les personnes. Nouvel impôt sur les vins, sur les fers, etc. ...
IMPOTENCE
. s. f. T. de Médec. État de celui qui est impotent.
IMPOTENT
, ENTE. adj. Estropié, qui est privé de l'usage d'un bras, d'une jambe, etc., soit par vice de nature, soit par accident. La goutte l'a rendu impotent. Il est impotent d'un ...
IMPRATICABLE
. adj. des deux genres Qui ne peut se faire, s'exécuter. Ce que vous me proposez est tout à fait impraticable. Ce projet est beau, mais il est impraticable dans l'état où ...
IMPRÉCATION
. s. f. Malédiction, souhait qu'on fait contre quelqu'un. Quelle horrible imprécation ! Faire des imprécations, vomir des imprécations contre quelqu'un, le charger ...
IMPRÉGNER
. v. a. Il se dit en parlant D'un corps solide ou fluide dans lequel pénètrent et se répandent les particules d'une substance. Imprégner une liqueur de sels, de parties ...
IMPRENABLE
. adj. des deux genres Qui ne peut être pris. Il ne se dit qu'en parlant De villes et de places de guerre. Il n'y a guère de places imprenables. Ce fort avait toujours passé ...
IMPRESCRIPTIBILITÉ
. s. f. T. de Droit. Qualité de ce qui est imprescriptible. L'imprescriptibilité de son droit.
IMPRESCRIPTIBLE
. adj. des deux genres T. de Droit. Qui n'est pas susceptible de prescription. Droits imprescriptibles.   Il s'emploie quelquefois dans le langage ordinaire. Les droits de la ...
IMPRESSES
. adj. Voy. INTENTIONNELLES.
IMPRESSION
. s. f. Action par laquelle une chose appliquée sur une autre y laisse une empreinte, des traits, etc. ; ou Le résultat de cette action. L'impression d'un corps sur un autre ...
IMPRÉVOYANCE
. s. f. Défaut de prévoyance. L'imprévoyance des jeunes gens. Une coupable imprévoyance.
IMPRÉVOYANT
, ANTE. adj. Qui manque de prévoyance. Cet homme était imprévoyant. La jeunesse est imprévoyante.
IMPRÉVU
, UE. adj. Qu'on n'a pas prévu, et qui arrive lorsqu'on y pense le moins. Un accident imprévu. Une chose imprévue. Retour imprévu. Mort imprévue.
IMPRIMER
. v. a. Faire ou laisser une empreinte sur quelque chose, y marquer des traits, une figure. Imprimer un sceau sur de la cire. Le balancier imprime mieux les figures et les ...
IMPRIMERIE
. s. f. L'art d'imprimer des livres, etc. L'imprimerie est l'invention la plus féconde en grands résultats. On ne sait pas bien qui a été l'inventeur de l'imprimerie. Depuis ...
IMPRIMEUR
. s. m. Celui qui fait imprimer des livres, etc., par des ouvriers qu'il paye et qu'il dirige. Imprimeur du rot. Imprimeur de l'Institut. Envoyer une feuille à l'imprimeur. ...
IMPROBABLE
. adj. des deux genres Qui n'a point de probabilité. Rien ne me paraît plus improbable que cette assertion.
IMPROBATEUR
, TRICE. adj. Qui désapprouve, qui marque improbation. Geste improbateur. Coup d'oeil improbateur.   Il se prend aussi substantivement. C'est un improbateur décidé de tout ...
IMPROBATION
. s. f. Action d'improuver. Se taire quand on entend louer un ouvrage, est une marque d'improbation. Manifester son improbation. Murmure d'improbation.
IMPROBITÉ
. s. f. Défaut de probité, mépris de la justice et de l'honnêteté. Il ne trompera plus personne, son improbité est maintenant reconnue. Il y a de l'improbité à se ...
IMPRODUCTIF
, IVE. adj. Qui ne produit point, qui ne rapporte point. Des capitaux improductifs. Une terre improductive.
IMPROMPTU
. s. m. T. emprunté du latin. Ce qui se fait sur-le-champ, sans avoir été prémédité, préparé. Il ne nous attendait pas, le dîner qu'il nous donna était un impromptu. ...
IMPROPRE
. adj. des deux genres Qui ne convient pas, qui n'est pas juste, exact. Il ne se dit guère qu'en parlant Du langage. Ce terme est impropre. Il s'est servi d'un mot impropre, ...
IMPROPREMENT
. adv. D'une manière qui ne convient pas, qui n'est pas juste, exacte. Il ne se dit qu'en parlant Du langage. C'est parler improprement que de s'exprimer ainsi.
IMPROPRIÉTÉ
. s. f. Qualité de ce qui est impropre. Il ne se dit qu'en parlant Du langage. L'impropriété de ses expressions rend son style obscur.
IMPROUVER
. v. a. Désapprouver, blâmer. Tout le monde improuve sa conduite. Improuver hautement ce que fait une personne. IMPROUVÉ, ÉE. participe
IMPROVISATEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui improvise, qui a le talent d'improviser. Célèbre improvisateur. Grande improvisatrice.
IMPROVISATION
. s. f. Action d'improviser des vers, un discours, de la musique. S'habituer à l'improvisation.   Il se dit également Des vers, du discours, de la musique qu'on improvise. ...
IMPROVISER
. v. n. Faire, sans préparation et sur-le-champ, des vers sur une matière donnée. Les Italiens improvisent beaucoup. Il improvise avec une étonnante facilité.   Il se dit ...
IMPROVISTE
(À L'). loc. adv. Subitement, lorsqu'on y pense le moins. Nous étions à table, il est survenu à l'improviste.
IMPRUDEMMENT
. adv. Avec imprudence. Il avait agi fort imprudemment en cette rencontre. Parler imprudemment. Répondre imprudemment.
IMPRUDENCE
. s. f. Défaut, manque de prudence. Cet homme est d'une grande imprudence. Il l'a fait par imprudence. Il s'est conduit en cela avec une grande imprudence, avec une extrême ...
IMPRUDENT
, ENTE. adj. Qui manque de prudence. C'est un homme fort imprudent. Elle a été bien imprudente de se confier à lui.   Il se dit aussi Des actions et des discours. Tenir une ...
IMPUBÈRE
. adj. des deux genres T. de Droit romain. Il se dit De celui ou celle qui n'a pas encore atteint l'âge de puberté. Il est impubère. Elle est encore impubère. L'homme est ...
IMPUDEMMENT
. adv. Effrontément, avec impudence. Parler impudemment. Répondre impudemment. Quoique déshonoré, il se montre impudemment partout. Mentir impudemment.
IMPUDENCE
. s. f. Effronterie, manque de pudeur. Il a l'impudence de soutenir une chose qu'il sait être fausse. Il a eu l'impudence de nier sa signature. Quelle impudence ! Cela est de ...
IMPUDENT
, ENTE. adj. Insolent, effronté, qui n'a point de pudeur. Homme impudent. Fille impudente. C'est une impudente créature. C'est un impudent menteur.   Il se dit aussi Des ...
IMPUDEUR
. s. f. Défaut, manque de pudeur. Il a tenu des discours pleins d'impudeur. Il y a de l'impudeur dans son geste, dans son attitude.   Il signifie aussi, Défaut, manque de ...
IMPUDICITÉ
. s. f. Vice contraire à la chasteté. Être plongé dans l'impudicité. L'impudicité l'a conduit à cet état avilissant. L'impudicité perd le corps et l'âme.   Il se dit ...
IMPUDIQUE
. adj. des deux genres Qui fait des actions contraires à la chasteté. Une femme impudique est la honte de sa famille.   Il se dit aussi De tout ce qui blesse la chasteté ...
IMPUDIQUEMENT
. adv. D'une manière impudique.
IMPUGNER
. v. a. Attaquer, combattre une proposition, un point de doctrine, un droit. Je n'oserais impugner l'opinion d'un si grand philosophe. Impugner un acte, un titre. Il est ...
IMPUISSANCE
. s. f. Manque de pouvoir, de moyens pour faire quelque chose. Je suis dans l'impuissance de vous servir. Il est dans l'impuissance de payer ses dettes. Mon zèle vous est ...
IMPUISSANT
, ANTE. adj. Qui a peu ou point de pouvoir. Ses ennemis sont faibles et impuissants.   Il se dit plus ordinairement en parlant Des choses, et signifie, Incapable de produire ...
IMPULSIF
, IVE. adj. Qui agit par impulsion. Force impulsive.
IMPULSION
. s. f. Action de pousser ; mouvement ou tendance à se mouvoir qu'un corps donne à un autre par le choc. La plus légère impulsion suffit pour mettre cette machine en ...
IMPUNÉMENT
. adv. Avec impunité, sans subir aucune punition. Voler impunément. Commettre impunément des crimes. C'est un homme qu'on n'offense point impunément. On ne m'attaquerait ...
IMPUNI
, IE. adj. Qui demeure sans punition. Il est principalement d'usage en parlant Des offenses, des fautes, des crimes. Cette faute ne demeurera pas impunie. Dieu ne laisse point ...
IMPUNITÉ
. s. f. Manque de punition, exemption d'une peine méritée. L'impunité enhardit au crime. Les coupables puissants se flattent de l'impunité. Ils sont assurés de ...
IMPUR
, URE. adj. Qui n'est pas pur, qui est altéré ou corrompu par quelque mélange, qui est souillé. Séparer les métaux de ce qu'ils ont d'impur. Ce qu'il y avait d'impur est ...
IMPURETÉ
. s. f. Ce qu'il y a dans une chose d'impur, de grossier et d'étranger, qui l'altère ou la gâte. L'impureté de l'air cause plusieurs maladies. L'impureté des métaux se ...
IMPUTABLE
. adj. des deux genres Qui peut, qui doit être attribué à. Ces abus ne sont imputables qu'à la mauvaise administration du pays.   Il se dit aussi, en termes de Finances et ...
IMPUTATION
. s. f. Action d'attribuer à quelqu'un une chose digne de blâme. Il se dit surtout Des accusations faites sans preuve. Il s'est justifié des imputations dont ses ennemis ...
IMPUTER
. v. a. Attribuer à quelqu'un une chose digne de blâme. On lui impute une mauvaise action. On lui impute d'avoir voulu corrompre des témoins. On lui impute que, loin ...
IN
*  Particule qui entre, avec deux sens différents, dans la composition de beaucoup de mots : 1° comme Elle a le premier sens dans les mots Imbu, incorporer, induire, ...
IN EXTREMIS
*  Voyez EXTREMIS (IN) .
IN MANUS
*  Voyez MANUS (IN) .
IN NATURALIBUS
*  Voyez NATURALIBUS (IN).
IN PACE
*  Voyez PACE (IN) .
IN PARTIBUS
*  Voyez PARTIBUS (IN) .
IN PETTO
*  Voyez PETTO (IN) .
IN-DIX-HUIT
. adj. et s. m. T. d'Imprimerie et de Librairie. Il se dit Du format où la feuille est pliée en dix-huit feuillets ; et Des livres, des volumes qui ont ce format. Le ...
IN-DOUZE
. adj. et s. m. T. d'Imprimerie et de Librairie. Il se dit Du format où la feuille est pliée en douze feuillets ; et Des livres, des volumes qui ont ce format. Le format ...
IN-FOLIO
. adj. et s. T. d'Imprimerie et de Librairie. Il se dit Du format où la feuille est pliée en deux ; et D'un livre, d'un volume qui a ce format. Format in-folio. L'in-folio ...
IN-OCTAVO
. adj. et s. T. d'Imprimerie et de Librairie. Il se dit Du format où la feuille est pliée en huit feuillets ; et Des livres, des volumes qui ont ce format. Le format ...
IN-PLANO
. adj. et s. T. d'Imprimerie et de Librairie. Il se dit Du format où la feuille imprimée ne contient qu'une page de chaque côté. Le format in-plano. L'in-plano est un ...
IN-PROMPTU
*  Voyez IMPROMPTU .
IN-QUARTO
. adj. et s. T. d'Imprimerie et de Librairie. Il se dit Du format où la feuille est pliée en quatre feuillets ; et Des livres, des volumes qui ont ce format. Le format ...
IN-SEIZE
. adj. et s. T. d'Imprimerie et de Librairie. Il se dit Du format où la feuille est pliée en seize feuillets ; et Des volumes, des livres qui ont ce format. Le format ...
IN-TRENTE-DEUX
. adj. et s. T. d'Imprimerie et de Librairie. Il se dit Du format où la feuille est pliée en trente-deux feuillets ; et Des livres, des volumes qui ont ce format. Le ...
INABORDABLE
. adj. des deux genres Qu'on ne peut aborder. Cette partie de la côte est inabordable.   Il se dit quelquefois, par extension, D'un endroit dont on ne peut approcher. Les ...
INACCEPTABLE
. adj. des deux genres Qu'on ne peut, qu'on ne doit pas accepter. Une telle offre est inacceptable.
INACCESSIBLE
. adj. des deux genres Dont on ne peut approcher, dont l'accès est impossible. Un château inaccessible. Un rocher inaccessible. Une plage inaccessible.   Il se dit ...
INACCOMMODABLE
. adj. des deux genres Qui ne se peut accommoder. C'est une querelle inaccommodable. Ils ont poussé l'affaire si loin, qu'elle est devenue inaccommodable. Il est peu usité.
INACCORDABLE
. adj. des deux genres Qu'on ne peut mettre d'accord. Des caractères inaccordables.   Il signifie aussi, Qu'on ne peut accorder, octroyer. Cette demande est inaccordable.
INACCOSTABLE
. adj. des deux genres Qu'on ne peut accoster. C'est un homme inaccostable. Il est familier et peu usité.
INACCOUTUMÉ
, ÉE. adj. Qui n'a pas coutume de se faire, d'arriver. Sentir des mouvements inaccoutumés qui présagent une maladie. Des cérémonies inaccoutumées. Des honneurs ...
INACHEVÉ
, ÉE. adj. Qui n'a point été achevé. Un ouvrage qui reste inachevé. Une oeuvre inachevée.
INACTIF
, IVE. adj. Qui n'a point d'activité. C'est l'homme du monde le plus inactif. Rester inactif.
INACTION
. s. f. Cessation de toute action. Être dans l'inaction. Des troupes qui restent dans l'inaction. Tirer une personne de son inaction.
INACTIVITÉ
. s. f. Manque, défaut d'activité. Son inactivité m'impatiente.
INADMISSIBILITÉ
. s. f. Qualité de ce qui ne peut être admis. L'inadmissibilité d'une preuve. Après avoir établi l'inadmissibilité de ce premier moyen, il ajouta ...
INADMISSIBLE
. adj. des deux genres Qui n'est point recevable, qui ne saurait être admis. Ses moyens ont été trouvés inadmissibles. Cette preuve est inadmissible. Cette proposition, ...
INADVERTANCE
. s. f. Défaut d'attention à quelque chose. Il a fait cela par inadvertance. C'est pure inadvertance.   Il se dit aussi d'Une action, d'une faute que l'on fait par ...
INALIÉNABILITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est inaliénable. L'inaliénabilité du domaine de la couronne.
INALIÉNABLE
. adj. des deux genres Qui ne peut s'aliéner. Le domaine de la couronne est inaliénable. Les biens dotaux sont inaliénables.
INALLIABLE
. adj. des deux genres Il ne s'emploie guère qu'en parlant Des métaux qui ne peuvent s'allier l'un avec l'autre. Ces deux métaux sont inalliables.   Il s'emploie quelquefois ...
INALTÉRABLE
. adj. des deux genres Qui ne peut être altéré. On prétend que l'or est inaltérable.   Il s'emploie figurément, surtout au sens moral. Il supporte les maux de la vie avec ...
INAMISSIBILITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est inamissible. Il ne s'emploie que dans cette locution du langage théologique, L'inamissibilité de la justice.
INAMISSIBLE
. adj. des deux genres Qui ne se peut perdre. Il ne s'emploie que dans cette locution du langage théologique, Grâce inamissible.
INAMOVIBILITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est inamovible. L'inamovibilité d'un emploi.
INAMOVIBLE
. adj. des deux genres Qui ne peut être ôté d'un poste, qui ne peut être destitué de sa place arbitrairement. En France, les juges sont inamovibles. Magistrat inamovible. ...
INANIMÉ
, ÉE. adj. Qui n'est point animé, ou qui a cessé de l'être. Créatures inanimées. Corps inanimé. Ce n'est plus qu'un corps froid et inanimé.   Il se dit au figuré De ce ...
INANITÉ
. s. f. Le vide d'une chose. Il ne s'emploie que figurément, en parlant Des choses vaines, inutiles. L'inanité des choses terrestres.
INANITION
. s. f. Faiblesse, manque de force causé par défaut de nourriture. Il ne mange point, il mourra d'inanition. Il tombe d'inanition.
INAPERCEVABLE
. adj. des deux genres Qui ne peut être aperçu. Il est peu usité.
INAPERÇU
, UE. adj. Qui n'est point aperçu. Le hasard n'est que l'effet de causes inaperçues. Des effets presque inaperçus.
INAPPÉTENCE
. s. f. T. de Médec. Défaut d'appétit, de goût pour les aliments. La plupart des maladies sont accompagnées d'inappétence, causent de l'inappétence.
INAPPLICABLE
. adj. des deux genres Qui ne peut être appliqué. Cet exemple est inapplicable au fait dont il s'agit.
INAPPLICATION
. s. f. Inattention ; défaut, manque d'application. Il est d'une inapplication que rien ne peut corriger. Son inapplication est cause qu'il ne fera jamais rien.
INAPPLIQUÉ
, ÉE. adj. Qui n'a point d'application, d'attention. Un homme inappliqué. C'est un esprit inappliqué. Les esprits inappliqués ne réussissent en rien, à rien.
INAPPRÉCIABLE
. adj. des deux genres Qui ne peut être apprécié, déterminé. Quantité inappréciable. Ces deux objets se ressemblent tellement, que la différence en est presque ...
INAPTITUDE
. s. f. Défaut d'aptitude à quelque chose. Son inaptitude l'exclut de tout emploi.
INARTICULÉ
, ÉE. adj. Qui n'est point articulé, ou qui ne l'est qu'imparfaitement. Cet enfant ne forme encore que des sons inarticulés. Quelques mots inarticulés s'échappaient de sa ...
INATTAQUABLE
. adj. des deux genres Qu'on ne peut attaquer. Un poste inattaquable.   Il s'emploie aussi figurément. Un droit, un titre inattaquable.
INATTENDU
, UE. adj. Qu'on n'attendait pas, qu'on n'avait pas lieu d'attendre. Visite inattendue. Malheur inattendu. Disgrâce inattendue.
INATTENTIF
, IVE. adj. Qui n'a point d'attention. Un enfant inattentif. Un esprit inattentif. Vous êtes bien inattentif.
INATTENTION
. s. f. Défaut d'attention. Il a fait cette faute par inattention. C'est pure inattention.
INAUGURAL
, ALE. adj. Qui a rapport à l'inauguration. Fête, cérémonie inaugurale. Discours inaugural. Harangue inaugurale.   Discours inaugural, se dit aussi Du discours qu'un ...
INAUGURATION
. s. f. Cérémonie religieuse qui se pratique au sacre, au couronnement des souverains. L'inauguration d'un empereur. On dit plus ordinairement, Sacre ou Couronnement.   Il ...
INAUGURER
. v. a. Faire l'inauguration d'un temple, d'un monument, d'une statue, etc. Inaugurer un temple. On a inauguré la statue de ce prince. INAUGURÉ, ÉE. participe
INCAGUER
. v. a. Défier quelqu'un, le braver, en lui témoignant beaucoup de mépris. Il me menace, mais je le défie de me rien faire ; je l'incague. Ce mot familier a ...
INCALCULABLE
. adj. des deux genres Qui ne peut se calculer. Le nombre des étoiles est incalculable.   Il se dit, par extension, pour Très-nombreux, ou très-considérable, très-grave. ...
INCAMÉRATION
. s. f. T. de Chancellerie de la cour de Rome. Union de quelque terre au domaine de la chambre ecclésiastique.
INCAMÉRER
. v. a. T. de Chancellerie de la cour de Rome. Unir quelque terre au domaine de la chambre ecclésiastique. Cette terre ne peut plus se vendre, elle est incamérée. ...
INCANDESCENCE
. s. f. État d'un corps qui est échauffé et pénétré de feu jusqu'à devenir blanc. Barre de fer échauffée jusqu'à l'incandescence. Ce métal est dans l'état ...
INCANDESCENT
, ENTE. adj. Qui est en incandescence. Une masse de fer incandescente.
INCANTATION
. s. f. Action de faire des enchantements pour opérer un charme, un sortilége ; cérémonies, pratiques des prétendus magiciens.
INCAPABLE
. adj. des deux genres Qui n'est pas capable, qui n'est pas en état de faire une chose. Il est incapable de se tenir debout, de marcher, de courir. Cet enfant, ce cheval est ...
INCAPACITÉ
. s. f. Défaut de capacité. On ne le dit qu'en parlant Des personnes. Il a laissé voir toute son incapacité. Complète incapacité. Il est d'une telle incapacité, qu'on ne ...
INCARCÉRATION
. s. f. T. de Jurispr. Action d'incarcérer, ou État de celui qui est incarcéré. Ordonner l'incarcération d'une personne. Être en état d'incarcération. Son incarcération ...
INCARCÉRER
. v. a. T. de Jurispr. Mettre en prison. Faire incarcérer son débiteur. INCARCÉRÉ, ÉE. participe
INCARNADIN
, INE. adj. Il se dit D'une couleur plus faible que l'incarnat ordinaire. Du ruban incarnadin. Moire incarnadine. Il y a des anémones qu'on appelle incarnadines.   Il est ...
INCARNAT
, ATE. adj. Espèce de couleur entre le couleur de cerise et le couleur de rose. Du satin, du velours incarnat. Avoir les lèvres incarnates.   Il est aussi substantif, au ...
INCARNATION
. s. f. Action de la Divinité qui s'incarne, ou Le résultat de cette action. L'incarnation de JÉSUS-CHRIST. L'incarnation du Fils de Dieu. La mythologie indienne raconte ...
INCARNER
(S'). v. pron. Il se dit De la Divinité qui prend un corps de chair, qui se fait homme. C'est la seconde personne de la Trinité qui a voulu s'incarner. Selon les Indiens, leur ...
INCARTADE
. s. f. Espèce d'insulte qu'une personne fait brusquement et inconsidérément à une autre. Étrange incartade. Il lui a fait une incartade fort mal à propos. C'est une ...
INCENDIAIRE
. s. des deux genres Auteur volontaire d'un incendie. Les incendiaires sont punis de mort.   Il signifie au figuré, Séditieux ; et alors il peut s'employer comme adjectif. ...
INCENDIE
. s. m. Grand embrasement. Un horrible, un vaste incendie. L'incendie d'une maison, d'un temple, d'un palais, d'une ville. L'incendie d'une forêt. L'incendie a tout ...
INCENDIER
. v. a. Brûler, consumer par le feu. Il ne se dit que D'un grand embrasement. Il incendia lui-même sa maison. L'ennemi incendia tous les villages qui se trouvèrent sur sa ...
INCERTAIN
, AINE. adj. Douteux, qui n'est pas assuré. Le succès en est fort incertain. Rien n'est plus incertain. La victoire fut longtemps incertaine. L'avenir est incertain. Chances ...
INCERTAINEMENT
. adv. Avec doute et incertitude. Il ne faut pas assurer les choses quand on ne les sait qu'incertainement. On n'en peut parler qu'incertainement. Il est peu usité.
INCERTITUDE
. s. f. État d'une personne irrésolue sur ce qu'elle doit faire, ou incertaine de ce qui doit arriver. Il est dans l'incertitude du parti qu'il doit prendre. L'incertitude où ...
INCESSAMMENT
. adv. Sans délai, au plus tôt. Dans ce sens, il ne s'emploie que par rapport au temps futur. Le roi a ordonné à son ambassadeur de partir incessamment. Il doit arriver ...
INCESSIBLE
. adj. des deux genres T. de Jurispr. Qui ne peut être cédé. Les droits et priviléges personnels sont incessibles.
INCESTE
. s. m. Conjonction illicite entre les personnes qui sont parentes ou alliées au degré prohibé par les lois. Commettre un inceste avec sa soeur.   Inceste spirituel, ...
INCESTUEUSEMENT
. adv. Avec inceste, dans l'inceste. Vivre incestueusement.
INCESTUEUX
, EUSE. adj. Coupable d'inceste. Un homme incestueux. Une femme incestueuse. On dit de même, surtout en poésie : Des mains incestueuses. Un oeil incestueux. Des regards ...
INCHOATIF
, IVE. adj. (On prononce Inkoatif. ) T. de Gram. Qui commence. Il se dit Des verbes qui expriment le commencement d'une action. Suivant quelques grammairiens, Vieillir, ...
INCIDEMMENT
. adv. Par incident, ou Par occasion. Il s'est constitué incidemment demandeur. On n'a traité cette question qu'incidemment. Il en a parlé incidemment dans son histoire.
INCIDENCE
. s. f. T. de Géom. La rencontre d'une ligne ou d'une surface avec une autre ligne ou une autre surface. Il s'applique spécialement à La rencontre des corps par les rayons ...
INCIDENT
. s. m. Événement qui survient dans le cours d'une entreprise, d'une affaire. Toutes ses mesures furent rompues par un incident imprévu. Comme il continuait son voyage, il ...
INCIDENT
, ENTE. adj. Il se dit De certains cas qui surviennent dans les affaires, et s'emploie principalement dans le style de Pratique. Une demande incidente. Une requête incidente. ...
INCIDENTAIRE
. s. m. Celui qui forme des incidents, chicaneur. Il est peu usité.
INCIDENTER
. v. n. T. de Procéd. Faire naître, élever un incident, des incidents dans le cours d'un procès. Il éloigne le jugement du procès, à force d'incidenter.   Il signifie ...
INCINÉRATION
. s. f. T. de Chimie. Action de réduire en cendres, ou État de ce qui est réduit en cendres.
INCINÉRER
. v. a. T. de Chimie. Réduire en cendres. INCINÉRÉ, ÉE. participe
INCIRCONCIS
, ISE. adj. Qui n'est point circoncis. Le mâle incirconcis, dit l'Écriture, sera retranché du milieu du peuple. Nation incirconcise.   Il se disait également, chez les ...
INCIRCONCISION
. s. f. État de celui qui est incirconcis. Il ne se dit qu'au figuré. L'incirconcision du coeur.
INCISE
. s. f. T. de Gram. Petite phrase qui forme un sens partiel, et qui entre dans le sens total de la période ou d'un membre de la période. Cette période est embarrassée de ...
INCISER
. v. a. Faire une fente avec quelque chose de tranchant. Il se dit principalement De cette opération de chirurgie qui consiste à faire des taillades sur la chair. Le ...
INCISIF
, IVE. adj. T. de Médec. Il se disait autrefois Des remèdes que l'on croyait propres à diviser, à atténuer les humeurs grossières. Remèdes incisifs. On l'employait ...
INCISION
. s. f. Fente, taillade, ouverture faite avec un instrument tranchant. Faire une incision dans les chairs. Faire une incision au bras, à la cuisse. Faire une incision à ...
INCITANT
, ANTE. adj. T. de Médec. Qui donne du ton. Remèdes incitants. On l'emploie aussi comme substantif, au masculin. Les incitants.
INCITATION
. s. f. Instigation, impulsion. Incitation au crime, à la débauche. Incitation à la vertu. Il n'eût pas fait cela de lui-même ; il a cédé à l'incitation d'autrui.   Il ...
INCITER
. v. a. Pousser, déterminer, induire à faire quelque chose. Inciter à bien faire. Inciter au mal. Les bons exemples incitent à la vertu. Inciter les peuples à la ...
INCIVIL
, ILE. adj. Qui manque de civilité. Un homme incivil. Une personne incivile.   Il se dit également Des manières, des actions, des paroles, etc., qui sont contraires à la ...
INCIVILEMENT
. adv. D'une manière incivile. Entrer incivilement dans une compagnie. Parler incivilement. Traiter quelqu'un incivilement.
INCIVILITÉ
. s. f. Manque de civilité. Son incivilité choque tout le monde. Il y a de l'incivilité à répondre ainsi. Une incivilité marquée.   Il signifie aussi, Action ou parole ...
INCIVIQUE
. adj. des deux genres Qui n'est point civique. Il ne se dit que Des choses. Une conduite, une proposition incivique.
INCIVISME
. s. m. Défaut de civisme. Acte d'incivisme.
INCLÉMENCE
. s. f. Rigueur. Il ne s'emploie guère au propre que dans cette phrase poétique, L'inclémence des dieux.   Il se dit plus ordinairement au figuré, en parlant Du temps, de ...
INCLÉMENT
, ENTE. adj. Qui n'a pas de clémence, rigoureux. Des dieux incléments. Il ne s'emploie guère qu'en poésie. Fig., Un ciel inclément, se dit d'Un temps ou d'un climat ...
INCLINAISON
. s. f. Dans le langage ordinaire, il exprime spécialement L'obliquité des lignes droites ou des surfaces planes sur le plan de l'horizon. L'inclinaison du terrain facilite ...
INCLINANT
. adj. m. T. de Gnomonique. Il se dit Des cadrans solaires tracés sur un plan qui n'est pas perpendiculaire à l'horizon, mais qui incline du côté du midi. On les appelle ...
INCLINATION
. s. f. Action de pencher. Dans ce sens, il ne se dit guère que de L'action de pencher la tête ou le corps en signe d'acquiescement ou de respect. Il fit une légère ...
INCLINER
. v. a. Mettre dans une situation oblique, pencher. On le dit surtout par rapport au plan de l'horizon. Incliner un vase pour verser la liqueur qu'il renferme. On incline un ...
INCLUS
, USE. participe du verbe Inclure, qui n'est plus usité. Enfermé, enveloppé. Le paquet ci-inclus. Le billet ci-inclus. La lettre ci-incluse. Vous trouverez ci-inclus copie ...
INCLUSIVEMENT
. adv. Il est opposé à Exclusivement, et signifie, En y comprenant, y compris. Depuis le six janvier jusqu'au trente inclusivement. Depuis tel lieu jusqu'à tel autre ...
INCOERCIBLE
. adj. des deux genres T. de Physique. Qui n'est pas coercible. Fluide incoercible.
INCOGNITO
. adv. (On mouille GN.) T. emprunté de l'italien. Sans être connu. Il se dit en parlant Des personnes de qualité, qui, en pays étranger, ne voulant pas être connues, ou ...
INCOHÉRENCE
. s. f. Qualité de ce qui est incohérent. L'incohérence des parties de l'eau.   Il se dit aussi figurément. L'incohérence des idées.
INCOHÉRENT
, ENTE. adj. Qui manque de liaison. Les parties de l'eau sont incohérentes.   Il se dit aussi figurément. Ces idées, ces images sont incohérentes.
INCOLORE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui n'est pas coloré. L'eau est un fluide incolore.
INCOMBUSTIBILITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est incombustible. L'incombustibilité de l'amiante.
INCOMBUSTIBLE
. adj. des deux genres Qui ne peut être brûlé, qui ne se consume point au feu. Corps incombustible. Mèche incombustible. La toile qu'on fait avec l'amiante est ...
INCOMMENSURABILITÉ
. s. f. T. de Géom. État, caractère de ce qui est incommensurable.
INCOMMENSURABLE
. adj. des deux genres T. de Géom. Il se dit De deux quantités qui n'ont point de commune mesure. Le côté d'un carré et sa diagonale sont incommensurables.
INCOMMODE
. adj. des deux genres Qui n'est pas commode, dont on ne se sert pas facilement. Outil incommode. Être logé dans une maison fort incommode. Des habits incommodes. Cela est fort ...
INCOMMODÉMENT
. adv. Avec incommodité. Être logé incommodément. Être assis incommodément.
INCOMMODER
. v. a. Apporter, causer quelque sorte d'incommodité, de gêne, de malaise. La moindre chose l'incommode. La foule incommode. Il ne peut rien souffrir qui l'incommode. J'ai ...
INCOMMODITÉ
. s. f. La peine, la gêne, le malaise que cause une chose incommode. C'est une grande incommodité que d'être mal logé. Cela est d'une grande incommodité. Je serais fâché ...
INCOMMUNICABLE
. adj. des deux genres Qui ne se peut communiquer, dont on ne peut faire part. La toute-puissance de Dieu est incommunicable. C'est un bien incommunicable. Des honneurs, des ...
INCOMMUTABILITÉ
. s. f. T. de Jurisprudence, qui se dit en parlant D'une possession où l'on ne peut être légitimement troublé. Il prouve l'incommutabilité de sa possession par une ...
INCOMMUTABLE
. adj. des deux genres T. de Jurisprudence, qui est principalement usité dans ces locutions, Propriétaire incommutable, possesseur incommutable, Propriétaire, possesseur ...
INCOMMUTABLEMENT
. adv. T. de Jurispr. En telle sorte qu'on ne puisse être dépossédé légitimement. Posséder incommutablement une terre. Il est peu usité.
INCOMPARABLE
. adj. des deux genres À qui ou à quoi rien ne peut être comparé. C'est un homme d'une valeur incomparable. Un homme d'une sagesse, d'une piété incomparable. Il est d'une ...

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.026 c;