Слова на букву hydr-kilo (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву hydr-kilo (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
INTENSITÉ
. s. f. T. didactique. Degré de force ou d'activité d'une chose, d'une qualité, d'une puissance. L'intensité de la lumière, du son, du froid, d'une force mouvante, etc. ...
INTENTER
. v. a. T. de Jurispr. Il n'est usité que dans ces phrases, Intenter une action, intenter un procès, intenter une accusation contre quelqu'un, Faire un procès à quelqu'un, ...
INTENTION
. s. f. Dessein, vue ; mouvement de l'âme par lequel on tend à quelque fin. Bonne intention. Mauvaise intention. Une intention droite, louable. Avoir intention, l'intention ...
INTENTIONNÉ
, ÉE. adj. Qui a certaine intention. Il ne s'emploie guère qu'avec bien, mal, ou mieux. Une personne bien intentionnée. Des gens mal intentionnés.
INTENTIONNEL
, ELLE. adj. Qui appartient à l'intention. Le sens apparent de cette proposition est bien différent du sens intentionnel de l'auteur. L'accusé fut absous sur la question ...
INTERCADENCE
. s. f. T. de Médec., qui se dit en parlant Du pouls, lorsqu'il offre par intervalles une pulsation surnuméraire. L'intercadence, les intercadences du pouls.
INTERCADENT
, ENTE. adj. T. de Médec. , qui se dit Du pouls, lorsqu'il offre des intercadences. Pouls intercadent.
INTERCALAIRE
. adj. des deux genres Qui est ajouté et inséré. Il se dit proprement Du jour que l'on ajoute au mois de février dans l'année bissextile. Jour intercalaire.   Lune ...
INTERCALATION
. s. f. Action d'intercaler, ou Le résultat de cette action. Il se dit, proprement, de L'addition d'un jour dans le mois de février, aux années bissextiles. L'année où l'on ...
INTERCALER
. v. a. Insérer. Il se dit, proprement, en parlant Du jour qu'on ajoute, de quatre ans en quatre ans, dans le mois de février, afin que la manière de compter cadre plus ...
INTERCÉDER
. v. n. Prier, solliciter pour quelqu'un, afin de lui procurer quelque bien ou de le garantir de quelque mal. La Vierge, les saints intercèdent auprès de Dieu pour les ...
INTERCEPTER
. v. a. Arrêter, interrompre le cours direct de quelque chose. Intercepter les communications. Les nuages interceptent les rayons du soleil. Intercepter la lumière. ...
INTERCEPTION
. s. f. T. didactique. Il se dit en parlant De quelque chose dont le cours direct est interrompu. Interception du son. Interception des rayons de lumière.
INTERCESSEUR
. s. m. Celui qui intercède. Puissant intercesseur. Faible intercesseur. Les saints sont nos intercesseurs. Je veux être votre intercesseur auprès du ministre. Être ...
INTERCESSION
. s. f. Prière, action d'intercéder. Puissante, faible intercession. L'intercession des saints. Demander quelque chose à Dieu par l'intercession de la sainte Vierge, etc. J'ai ...
INTERCOSTAL
, ALE. adj. T. d'Anat. Il se dit De ce qui est entre les côtes. Muscles intercostaux. Nerf intercostal. Veine intercostale. Artères intercostales.
INTERCURRENTE
. adj. f. T. de Médec. Il ne s'emploie que dans cette locution, Maladies intercurrentes, Celles qui surviennent en différents temps de l'année.
INTERDICTION
. s. f. Défense, prohibition. L'interdiction d'un genre de commerce. Cette interdiction blesse des intérêts qu'il eût fallu ménager.   Il signifie particulièrement, ...
INTERDIRE
. v. a. (Il se conjugue comme Dire, excepté à la seconde personne du pluriel du présent de l'indicatif, qui fait, Vous interdisez. ) Défendre quelque chose à quelqu'un. On ...
INTERDIT
. s. m. Sentence ecclésiastique, qui défend à un ecclésiastique en particulier l'exercice des ordres sacrés, ou à tout ecclésiastique la célébration des sacrements et ...
INTÉRESSANT
, ANTE. adj. Qui intéresse. Ouvrage intéressant. Pièce intéressante. Sujet intéressant. Nouvelle intéressante. Figure, physionomie intéressante. Il cherche à se rendre ...
INTÉRESSER
. v. a. Faire entrer quelqu'un dans une affaire, en sorte qu'il ait part au succès. On l'a intéressé dans cette affaire, dans cette entreprise.   Il signifie aussi, Donner ...
INTÉRÊT
. s. m. Ce qui importe, ce qui convient, en quelque manière que ce soit, ou à l'honneur, ou à l'utilité de quelqu'un. Intérêt public, général, commun. Intérêt de ...
INTERFOLIER
. v. a. Brocher ou relier un livre, manuscrit ou imprimé, en insérant des feuillets blancs entre les feuillets qui portent l'écriture ou l'impression. Faire interfolier un ...
INTÉRIEUR
, EURE. adj. Qui est au dedans, ou Qui a rapport au dedans. Il est opposé à Extérieur. Les parties intérieures du corps. La conformation intérieure du corps humain. Il ...
INTÉRIEUREMENT
. adv. Au dedans. En faisant l'autopsie du corps, on trouva qu'il était bien conformé intérieurement. Ce fruit est beau en apparence, mais il est gâté intérieurement. Un ...
INTÉRIM
. s. m. (On prononce l'M.) Mot emprunté du latin, que l'on emploie quelquefois pour dire, L'entre-temps. Six mois s'écoulèrent avant que le vice-roi fût remplacé ; un tel ...
INTERJECTION
. s. f. Partie d'oraison qui sert à exprimer les passions, comme la douleur, la colère, la joie, l'admiration, etc. Ah ! hélas ! sont des interjections. Les interjections ...
INTERJETER
. v. a. T. de Jurispr. Il n'est usité que dans cette phrase, Interjeter appel, un appel, Appeler d'un jugement. Ils interjetèrent appel de ce jugement. INTERJETÉ, ÉE. ...
INTERLIGNE
. s. m. L'espace qui est entre deux lignes écrites ou imprimées. Écrire dans l'interligne, en interligne. De grands interlignes. INTERLIGNE, en termes d'Imprimerie, se dit ...
INTERLIGNER
. v. a. T. d'Impr. Séparer pas des interlignes. Cette composition n'est pas interlignée partout également. INTERLIGNÉ, ÉE. participe
INTERLINÉAIRE
. adj. des deux genres Qui est écrit dans l'interligne, dans les interlignes. Glose interlinéaire. Traduction interlinéaire.
INTERLOCUTEUR
, TRICE. s. Il se dit proprement Des personnages qu'on introduit dans un dialogue. Les interlocuteurs de tel dialogue. Le premier, le second interlocuteur.   Il se dit, par ...
INTERLOCUTION
. s. f. T. de Pratique. Jugement par lequel on prononce un interlocutoire. Arrêt d'interlocution. Il est peu usité.
INTERLOCUTOIRE
. adj. des deux genres T. de Pratique. Jugement qui ordonne une preuve, une instruction préalable, à l'effet de parvenir au jugement définitif, mais qui préjuge le fond. ...
INTERLOPE
. s. m. Navire marchand qui trafique en fraude dans les pays de la concession d'une compagnie de commerce, ou dans les colonies d'une autre nation que la sienne.  Il se prend ...
INTERLOQUER
. v. a. T. d'ancienne Pratique. Ordonner un interlocutoire. On a interloqué cette affaire. On l'employait aussi absolument. Les juges n'ont pas voulu juger définitivement, ...
INTERMÈDE
. s. m. Sorte de représentation et de divertissement, comme ballet, danse, choeur, etc., entre les actes d'une pièce de théâtre. Intermèdes de musique, en musique. ...
INTERMÉDIAIRE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui est entre-deux. Temps intermédiaire. Espace intermédiaire. Corps intermédiaire. Idées intermédiaires.   Gages intermédiaires, se ...
INTERMÉDIAT
, ATE. adj. Il se dit D'un intervalle de temps entre deux actions, entre deux termes, et ne s'emploie guère que dans cette locution, Le temps intermédiat. On dit plus ...
INTERMINABLE
. adj. des deux genres Qui ne saurait être terminé, qui dure très-longtemps. Ouvrage interminable. Difficultés interminables. Procès interminable. Disputes interminables.
INTERMISSION
. s. f. Interruption, discontinuation. On l'emploie surtout en termes de Médecine. La fièvre lui a duré trente heures sans intermission. Il y a eu quelque intermission, ...
INTERMITTENCE
. s. f. Caractère, qualité de ce qui est intermittent. Il ne se dit guère que dans cette locution, L'intermittence du pouls, de la fièvre.   Il signifie quelquefois la ...
INTERMITTENT
, ENTE. adj. Qui discontinue, et reprend par intervalles. Il n'est guère usité que dans les locutions suivantes :  En Médec., Pouls intermittent, Pouls dont les battements ...
INTERMUSCULAIRE
. adj. des deux genres T. d'Anat. Qui est placé entre les muscles. Aponévroses intermusculaires.
INTERNE
. adj. des deux genres Qui est au dedans, qui appartient au dedans. Une qualité, une vertu interne. Les causes externes et les causes internes. Principes internes. Douleur ...
INTERNONCE
. s. m. Ministre chargé des affaires de Rome au défaut d'un nonce. Il avait été internonce à Bruxelles.   Internonce autrichien, se dit Du ministre chargé des affaires de ...
INTEROSSEUX
, EUSE. adj. T. d'Anat. Qui est place entre les os. Muscles interosseux. Ligaments interosseux. Artères, veines interosseuses.
INTERPELLATION
. s. f. (On prononce les deux L dans ce mot et le suivant.) T. de Palais. Sommation, demande, interrogation. Sur l'interpellation de signer, il déclara ne savoir. Il ne ...
INTERPELLER
. v. a. T. de Palais. Requérir, sommer. L'huissier l'ayant interpellé de signer, il déclara ne savoir.   Il se dit, particulièrement, De la sommation de répondre, de ...
INTERPOLATEUR
. s. m. Celui qui interpole. Un interpolateur maladroit.
INTERPOLATION
. s. f. Action d'interpoler, ou Le résultat de cette action. L'interpolation de ce passage est évidente. Ce passage est une interpolation faite par le copiste.
INTERPOLER
. v. a. Insérer par ignorance ou par fraude un mot, une phrase dans le texte d'un acte, d'un manuscrit. Le copiste a interpolé la glose dans le texte. INTERPOLÉ, ÉE. ...
INTERPOSER
. v. a. Mettre une chose entre deux autres. Il n'est guère usité au propre que dans le langage didactique, et avec le pronom personnel. Quand la lune vient à s'interposer ...
INTERPOSITION
. s. f. Etat, situation d'un corps interposé entre deux autres. L'interposition de la terre entre le soleil et la lune. L'interposition de la lune entre le soleil et la terre. ...
INTERPRÉTATIF
, IVE. adj. Qui interprète, qui explique. Déclaration interprétative.
INTERPRÉTATION
. s. f. Explication d'une chose. Il prend tous les sens du verbe. Interpréter. Ceux qui ont travaillé à l'interprétation de l'Écriture sainte. L'interprétation qu'on donne ...
INTERPRÈTE
. s. des deux genres Traducteur, celui qui rend les mots, les phrases d'une langue par les mots, par les phrases d'une autre langue. Il a traduit ce discours, cette harangue, ...
INTERPRÉTER
. v. a. Traduire d'une langue en une autre. Les Septante ont interprété l'Ancien Testament. Cet ambassadeur fit à ce prince un discours qui fut interprété en français.   ...
INTERRÈGNE
. s. m. (On prononce les deux R.) C'est, dans un royaume, soit héréditaire, soit électif, Un intervalle de temps pendant lequel il n'y a point de roi. Après la mort de ...
INTERROGANT
. adj. (L'E est ouvert, et on ne prononce qu'un R dans ce mot et les suivants.) T. de Gram. Il n'est usité que dans cette locution, Point interrogant, Point dont on se sert dans ...
INTERROGATEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui interroge. On ne l'emploie guère que comme synonyme d'Examinateur. Il ne put répondre à aucune des questions que lui firent les interrogateurs. ...
INTERROGATIF
, IVE. adj. T. de Gram. Qui sert à interroger, qui marque interrogation. Particule interrogative. La même façon de parler peut être simple ou interrogative. Se servir de ...
INTERROGATION
. s. f. Question, demande qu'on fait à quelqu'un. Il a bien répondu aux interrogations qu'on lui a faites.   Il signifie aussi, Une figure de rhétorique par laquelle on ...
INTERROGATOIRE
. s. m. T. de Pratique. Il se dit Des questions que fait un juge sur des faits civils ou criminels, et Des réponses que fait celui qui est interrogé. Procéder à un ...
INTERROGER
. v. a. Faire une question ou des questions à quelqu'un. Pourquoi m'interrogez-vous ? Interrogez-le sur ce fait-là, sur cette matière-là. Interroger un accusé. Il le fit ...
INTERROMPRE
. v. a. Couper, rompre la continuité d'une chose ; ou Arrêter, empêcher, suspendre la continuation d'une chose. Cette allée est interrompue par un fossé qui la ...
INTERRUPTEUR
. s. m. Celui qui interrompt une personne qui parle. On mit les interrupteurs à la porte.
INTERRUPTION
. s. f. Action d'interrompre, ou État de ce qui est interrompu. Cette fontaine coule sans interruption. Éprouver des interruptions. Travailler, parler sans interruption. ...
INTERSECTION
. s. f. T. de Géom. Point où deux lignes, deux plans, etc., se coupent l'un l'autre. Le centre d'un cercle est situé à l'intersection de deux diamètres. Point ...
INTERSTICE
. s. m. Intervalle de temps, déterminé par quelque loi, par quelque usage, etc. Il se dit en parlant Du temps que L'Église fait observer entre la réception de deux ordres ...
INTERVALLE
. s. m. Distance d'un lieu ou d'un temps à un autre. Grand, long intervalle. Il y a un intervalle de tant de lieues entre ces deux villes. Il n'y a que quatre pieds d'intervalle ...
INTERVENANT
, ANTE. adj. T. de Pratique. Qui intervient. Il demande à être reçu partie intervenante dans ce procès, au procès.   Il est aussi substantif. L'intervenant a été ...
INTERVENIR
. v. n. Prendre part à une chose, entrer dans une affaire par quelque intérêt que ce soit. Intervenir dans une négociation. Le mari intervient dans ce contrat pour ...
INTERVENTION
. s. f. Action par laquelle on intervient dans un acte, dans une affaire controversée, dans un procès, etc. Par son intervention au contrat, il s'est rendu caution du prêt. ...
INTERVERSION
. s. f. Renversement, dérangement d'ordre.
INTERVERTIR
. v. a. Déranger, renverser. Intervertir l'ordre des droits, l'ordre des créances. Intervertir l'arrangement des mots d'une phrase. INTERVERTI, IE. participe
INTESTAT
*  T. de Jurispr. Il ne s'emploie que dans ces phrases : Mourir, décéder intestat, Mourir sans avoir fait de testament. Hériter ab intestat, Hériter d'une personne qui ...
INTESTIN
, INE. adj. Qui est interne, qui est dans le corps. Mouvements intestins. Douleur, chaleur, fièvre intestine.   Il se dit figurément, surtout en parlant De guerres civiles. ...
INTESTIN
. s. m. Boyau. Le gros intestin. L'intestin grêle. On distingue six intestins dans le corps humain. Il a les intestins gangrenés, les intestins offensés.
INTESTINAL
, ALE. adj. T. d'Anat. Qui appartient aux intestins. Conduit intestinal. Vers intestinaux.
INTIMATION
. s. f. Action d'intimer ; et, particulièrement, L'acte de procédure par lequel on intime. L'exploit ne porte point intimation. Intimation en cas d'appel.
INTIME
. adj. des deux genres Intérieur et profond. Il se dit surtout De ce qui fait l'essence d'une chose, ou De ce qui lie étroitement certaines choses entre elles. Connaître la ...
INTIMEMENT
. adv. Étroitement, fortement. Des parties intimement liées entre elles.   Il signifie aussi, figurément, Avec une affection très-particulière et très-étroite. Ils sont ...
INTIMER
. v. a. Déclarer, faire savoir, signifier avec autorité. On lui intima l'ordre de partir.   Il se dit particulièrement, dans la Pratique, en parlant D'une signification ...
INTIMIDER
. v. a. Donner de la crainte, de l'appréhension à quelqu'un. Il l'intimida en lui disant un seul mot. Il n'y a qu'à l'intimider pour venir à bout de lui. C'est un esprit ...
INTIMITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est intime. L'intimité des rapports qui unissent toutes les parties de ce système.   Il signifie particulièrement, Liaison intime. Ces deux ...
INTITULER
. v. a. Donner un titre à un livre, à une comédie, à quelque ouvrage d'esprit. Il a intitulé sa pièce... Il a donné au public un ouvrage qu'il a intitulé ainsi ...  Il ...
INTOLÉRABLE
. adj. des deux genres Qu'on ne peut souffrir, supporter patiemment. Des douleurs intolérables. La chaleur est intolérable.   Il signifie plus ordinairement, Qu'on ne peut ...
INTOLÉRANCE
. s. f. Défaut de tolérance, disposition à violenter, à persécuter ceux avec lesquels on diffère d'opinions. Il se dit surtout en matière de religion. Son intolérance ...
INTOLÉRANT
, ANTE. adj. Qui manque de tolérance, qui ne veut souffrir aucune autre opinion que la sienne. Il se dit surtout en matière de religion. On ne peut être fanatique sans être ...
INTOLÉRANTISME
. s. m. Sentiment de ceux qui ne veulent souffrir aucune autre religion que la leur.
INTONATION
. s. f. T. de Musiq. Action, manière d'attaquer une note, un son. Intonation fausse. Intonation douteuse. Toutes ses intonations sont justes. Il connaît les notes, mais il ...
INTRADOS
. s. m. T. d'Archit. La partie intérieure et concave d'une voûte. On l'appelle aussi Douelle intérieure.
INTRADUISIBLE
. adj. des deux genres Qu'on ne peut traduire. Ce passage, ce jeu de mots est intraduisible. Ce genre de beauté, de finesse est intraduisible.
INTRAITABLE
. adj. des deux genres Rude, d'un commerce difficile, avec qui on ne peut traiter. Homme intraitable. Esprit intraitable. Il est d'une humeur intraitable. On ne sait comment ...
INTRANSITIF
, IVE. adj. (On prononce Intranzitif. ) T. de Gram. Il se dit Des verbes neutres, lesquels expriment des actions qui ne passent point hors du sujet. Dîner, souper, marcher, ...
INTRANT
. s. m. Nom que l'on donnait autrefois, dans l'université de Paris, à celui qui était choisi par l'une des quatre nations pour élire le recteur.
INTRÉPIDE
. adj. des deux genres Qui ne craint point le péril. Il se dit Des personnes et de ce qui leur est propre. Homme intrépide. Courage intrépide. Marcher à la mort d'un pas ...
INTRÉPIDEMENT
. adv. D'une manière intrépide. S'avancer intrépidement vers l'ennemi.
INTRÉPIDITÉ
. s. f. Courage, fermeté inébranlable dans le péril. Intrépidité héroïque. Il a fait preuve d'intrépidité, d'une grande intrépidité. Avec intrépidité.
INTRIGANT
, ANTE. adj. Qui se mêle de beaucoup d'intrigues. C'est un homme fort intrigant, une femme fort intrigante.   Il est aussi substantif. C'est un intrigant, une intrigante.
INTRIGUE
. s. f. Pratique secrète qu'on emploie pour faire réussir ou pour faire manquer une affaire. Intrigue difficile à démêler, à débrouiller. Former une intrigue. ...
INTRIGUER
. v. a. Embarrasser, donner à penser. Je l'ai bien intrigué par certaines choses que je lui ai dites. Cela m'intrigue beaucoup.   Il signifie, avec le pronom personnel, Se ...
INTRINSÈQUE
. adj. des deux genres Qui est intérieur et au dedans de quelque chose, qui lui est propre et essentiel. Qualités, propriétés intrinsèques. Bonté intrinsèque.   Valeur ...
INTRINSÈQUEMENT
. adv. D'une manière intrinsèque. Cela est bon intrinsèquement.
INTRODUCTEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui introduit. Je serai votre introducteur. Il m'a servi d'introducteur. Elle a été mon introductrice.   Introducteur des ambassadeurs, Celui dont la ...
INTRODUCTIF
, IVE. adj. T. de Procédure. Il se dit De ce qui sert de commencement à une procédure. Requête introductive. Exploit introductif.
INTRODUCTION
. s. f. Action d'introduire quelqu'un. L'introduction d'un ambassadeur auprès du roi. Son introduction dans leur société ne doit pas vous surprendre. Donner à quelqu'un une ...
INTRODUIRE
. v. a. Faire entrer, conduire quelqu'un dans un lieu. Il m'introduisit dans le cabinet du roi. Nous fûmes aussitôt introduits. Il a introduit les ennemis dans la place.   Il ...
INTROÏT
. s. m. (On prononce le T final.) Prières que le prêtre dit à la messe quand il est monté à l'autel, et qui sont chantées par le choeur au commencement des grandes ...
INTROMISSION
. s. f. T. de Physique. Action par laquelle un corps, soit solide, soit fluide, s'introduit ou est introduit dans un autre. L'intromission de l'air dans l'eau.
INTRONISATION
. s. f. Action par laquelle on intronise. Après son intronisation.
INTRONISER
. v. a. Il n'est d'usage qu'en parlant De la cérémonie qui se fait en plaçant un évêque sur son siége épiscopal, lorsqu'il prend possession de son église. Après ...
INTROUVABLE
. adj. des deux genres Qu'on ne peut trouver. Vous êtes un homme introuvable. Il est familier.
INTRUS
, USE. participe du verbe Intrure, qui n'est point en usage. Introduit, établi par force, par ruse, ou contre le droit, et sans titre, dans quelque dignité ecclésiastique. Il ...
INTRUSION
. s. f. Action par laquelle on s'introduit, contre le droit ou la forme, dans quelque dignité ecclésiastique, dans quelque bénéfice, et, par extension, dans quelque charge, ...
INTUITIF
, IVE. adj. T. de Théol. Il se dit De la vision, de la connaissance claire et certaine d'une chose. Les bienheureux ont la vision intuitive de Dieu.
INTUITION
. s. f. T. de Théol. Vision intuitive. Il se dit proprement de La vision de Dieu telle que les bienheureux l'ont dans le ciel.  Dans le langage philosophique, Vérité ...
INTUITIVEMENT
. adv. T. de Théol. D'une vision intuitive. Voir Dieu intuitivement.
INTUMESCENCE
. s. f. T. didactique. Action par laquelle une chose s'enfle. L'intumescence des chairs.
INTUSSUSCEPTION
. s. f. (On prononce les deux S.) T. didactique. Introduction d'un suc ou d'une matière quelconque dans un corps organisé. Les plantes se nourrissent et croissent par ...
INUSITÉ
, ÉE. adj. Qui n'est point usité. Jusqu'ici cela était inusité. C'était une chose inusitée parmi nous. Ce mot est inusité. Une façon de parler inusitée.
INUTILE
. adj. des deux genres Qui n'apporte aucun profit, aucun avantage ; qui n'est ou ne peut être d'aucune utilité, qui ne sert à rien. Un travail, une peine inutile. Un ...
INUTILEMENT
. adv. Sans utilité, en vain. Il a travaillé inutilement. Se fatiguer, se tourmenter inutilement. Ce serait inutilement que vous feriez cette démarche.
INUTILITÉ
. s. f. Manque d'utilité. On a reconnu l'inutilité de cette machine. Il s'est aperçu de l'inutilité de ses visites. Il s'est retiré, voyant l'inutilité de ses soins, de ses ...
INVAINCU
, UE. adj. Qui n'a jamais été vaincu. Il ne s'emploie guère qu'en poésie et dans le style soutenu.
INVALIDE
. adj. des deux genres Infirme, qui ne saurait travailler ni gagner sa vie. Les mendiants, tant valides qu'invalides.   Il se dit, particulièrement, Des gens de guerre que ...
INVALIDEMENT
. adv. D'une manière invalide, nulle, sans force, sans effet. Un prêtre suspens consacre illicitement, mais non pas invalidement. Un homme interdit ne peut contracter ...
INVALIDER
. v. a. T. de Jurispr. Rendre nul ; déclarer, rendre invalide. Son second testament a invalidé le premier. Le mariage d'un tel a invalidé la donation qu'il avait faite. Le ...
INVALIDITÉ
. s. f. T. de Jurispr. Manque de validité. Il démontra l'invalidité de la procédure. L'invalidité d'un contrat, d'un titre. L'invalidité d'un mariage.
INVARIABILITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est invariable. L'invariabilité de ses principes.
INVARIABLE
. adj. des deux genres Qui ne change point. Le cours invariable des astres. L'ordre invariable des saisons. Être invariable dans ses principes, dans ses promesses, dans ses ...
INVARIABLEMENT
. adv. D'une manière invariable. Il est invariablement attaché à son devoir.
INVASION
. s. f. Irruption faite dans le dessein de piller un pays, ou de s'en emparer. L'invasion de la Chine par les Tartares. Grande, subite invasion. De fréquentes invasions. Faire ...
INVECTIVE
. s. f. Discours amer et violent, expression injurieuse contre quelque personne ou contre quelque chose. Sanglante, longue, furieuse invective. Se répandre en invectives, vomir ...
INVECTIVER
. v. n. Dire des invectives. Invectiver contre le vice, contre quelqu'un.
INVENDABLE
. adj. des deux genres Qu'on ne peut vendre. Cette terre est invendable. Ces marchandises sont invendables.
INVENDU
, UE. adj. Qui n'a pas été vendu. Ces étoffes sont restées invendues. Marchandises invendues.
INVENTAIRE
. s. m. T. de Jurisprudence, de Commerce, etc. Rôle, mémoire, état, catalogue dans lequel sont énumérés et décrits, article par article, les biens, meubles, titres, ...
INVENTER
. v. a. Trouver quelque chose de nouveau, d'ingénieux, par la force de son esprit, de son imagination. Inventer un art, une science. Inventer un système, une machine, un ...
INVENTEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui a inventé. Le premier inventeur. L'inventeur de l'art d'écrire, de l'imprimerie, etc. C'est lui qui en est l'inventeur. Accorder un brevet à ...
INVENTIF
, IVE. adj. Qui a le génie, le talent d'inventer. Homme inventif. Esprit inventif. Une imagination inventive.
INVENTION
. s. f. Faculté d'inventer, disposition de l'esprit à inventer. Ce poëte, ce peintre n'a point d'invention. Cet homme est plein d'invention.   Il se prend aussi pour ...
INVENTORIER
. v. a. Dresser l'inventaire de certaines choses, ou Mettre dans un inventaire. Inventorier les meubles d'une maison. On a inventorié ces livres. Inventorier les pièces d'un ...
INVERSABLE
. adj. des deux genres Qui ne peut verser. On a fait plusieurs mémoires sur la construction des voitures inversables.
INVERSE
. adj. des deux genres Opposé, renversé, par rapport à l'ordre, au sens, à la direction actuelle ou naturelle des choses. L'arrangement de ces objets ne me plaisait pas, je ...
INVERSION
. s. f. T. de Gram. Transposition, changement de l'ordre dans lequel les mots sont ordinairement rangés dans le discours. Inversion élégante, heureuse, poétique. Inversion ...
INVERTÉBRÉ
, ÉE. adj. T. d'Hist. nat. Il se dit Des animaux qui n'ont point de colonne vertébrale, tels que les insectes, les mollusques, les vers, etc. Les animaux invertébrés.   Il ...
INVESTIGATEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui fait des recherches suivies sur quelque objet. Investigateur des secrets de la nature.   Il s'emploie aussi comme adjectif ; et alors il se dit De ...
INVESTIGATION
. s. f. Recherche suivie sur quelque objet. L'investigation de la vérité. Cette longue investigation ne produisit aucun résultat. Poursuivre son investigation, ses ...
INVESTIR
. v. a. Donner ou ratifier, avec de certaines formalités, avec de certaines cérémonies, le titre d'un fief ou d'une dignité ecclésiastique et la faculté de le posséder. ...
INVESTISSEMENT
. s. m. Action d'investir une place, une ville, etc. L'investissement de la place a été fait promptement, à propos, etc.
INVESTITURE
. s. f. Acte par lequel on investit quelqu'un d'un fief, ou d'une dignité ecclésiastique. Donner l'investiture d'un fief, d'un évêché. Lettres d'investiture. La querelle ...
INVÉTÉRER
(S'). v. pron. Devenir ancien. Il ne se dit que Des maladies, des mauvaises coutumes, des préjugés, des haines, etc., qui persistent, que l'on garde longtemps. Le mal s'est ...
INVINCIBLE
. adj. des deux genres Qu'on ne saurait vaincre. Ce prince est invincible. Une armée invincible. Un courage invincible.   Il se dit figurément De ce qu'on ne peut surmonter, ...
INVINCIBLEMENT
. adv. D'une manière invincible. Ce fait prouve invinciblement ce que j'avance.
INVIOLABILITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est inviolable. L'inviolabilité du monarque. L'inviolabilité des ambassadeurs. L'inviolabilité des serments, du droit des gens. L'inviolabilité ...
INVIOLABLE
. adj. des deux genres Qu'on ne doit jamais violer, auquel on ne doit jamais attenter. La personne du roi est inviolable. Les serments doivent être inviolables. Le droit des ...
INVIOLABLEMENT
. adv. D'une manière inviolable. Ce qu'il a une fois promis, il le tient inviolablement.
INVISIBILITÉ
. s. f. État de ce qui est invisible. L'invisibilité des atomes. L'invisibilité des esprits.
INVISIBLE
. adj. des deux genres Qu'on ne peut voir, qui échappe à la vue par sa nature, par sa petitesse, par sa position, ou seulement à cause de la distance. Les anges, les ...
INVISIBLEMENT
. adv. D'une manière invisible. Le corps de Notre-Seigneur JÉSUS-CHRIST est réellement, quoique invisiblement, sous les espèces sacramentelles.
INVITATION
. s. f. Action d'inviter. Invitation à un festin, à un bal, à une noce. Recevoir, accepter une invitation. Se rendre à une invitation. On a fait les invitations aux corps ...
INVITATOIRE
. s. m. Il se dit, dans la Liturgie catholique, de L'antienne qui se chante avec le Venite exultemus. L'invitatoire du dimanche. L'invitatoire du commun des apôtres.
INVITER
. v. a. Convier, prier de se trouver, de se rendre quelque part, d'assister à. Inviter à dîner. Inviter aux noces de quelqu'un. Il ne se trouva pas à l'assemblée, parce ...
INVOCATION
. s. f. Action d'invoquer. Invocation à Dieu, à la Divinité. Après l'invocation du Saint-Esprit. L'invocation des saints. L'invocation des démons, des esprits malins. Le ...
INVOLONTAIRE
. adj. des deux genres Qui se fait sans le concours, sans le consentement de la volonté. Toutes les actions vitales sont involontaires. Acte involontaire. Mouvements ...
INVOLONTAIREMENT
. adv. Sans le vouloir. Il a fait cela involontairement.
INVOLUCRE
. s. m. T. de Botan. Assemblage de bractées ou de feuilles florales qui entourent la base commune de plusieurs pédoncules, ou qui enveloppent plusieurs fleurs comme une sorte ...
INVOLUTION
. s. f. T. de Palais. Assemblage d'embarras, de difficultés. Involution de procès, de procédures.
INVOQUER
. v. a. Appeler à son secours, à son aide. Il se dit surtout en parlant De la Divinité, ou de quelque autre puissance surnaturelle. Invoquer Dieu à son aide. Invoquer la ...
INVRAISEMBLABLE
. adj. des deux genres (S se prononce fortement dans ce mot et dans le suivant.) Qui n'est pas vraisemblable. Ce fait est invraisemblable.
INVRAISEMBLANCE
. s. f. Défaut de vraisemblance. L'invraisemblance de ce fait, de ce récit.   Il se dit aussi Des choses invraisemblables que contient une pièce de théâtre, un roman, etc. ...
INVULNÉRABLE
. adj. des deux genres Qui ne peut être blessé. La Fable a dit qu'Achille était invulnérable, excepté au talon.   Il se dit aussi figurément. Être invulnérable aux ...
IODE
. s. m. T. de Chimie. Substance simple, lamelleuse, d'un gris bleuâtre et d'un éclat métallique, volatile à une température un peu élevée, et qui, lorsqu'on la ...
IONIEN
, IENNE. adj. On ne le met point ici comme nom de nation, mais seulement parce qu'il est quelquefois synonyme d'Ionique. Mode ionien. Vers ionien. Le dialecte ionien, ou ...
IONIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient, qui est particulier à l'ancienne Ionie ; ou Qui est imité des Ioniens. Le dialecte ionique. Le mode ionique. La secte ionique ou de ...
IOTA
. s. m. La neuvième lettre de l'alphabet grec, et dont la figure est la plus simple de toutes. Ce mot n'est mis ici qu'à cause de son emploi figuré dans certaines phrases ...
IOTACISME
. s. m. T. de Gram. Emploi fréquent du son i dans les mots d'une langue. On reproche l'iotacisme à la langue grecque moderne.
IPÉCACUANA
. s. m. T. de Botan. et de Pharm. Nom d'une petite racine brune ou grise, noueuse, inodore, d'une saveur âcre et nauséabonde, qui nous est apportée d'Amérique, et qu'on ...
IPSO
FACTO Expression adverbiale empruntée du latin, qui se dit De tout ce qui suit infailliblement et immédiatement de quelque fait. On l'emploie surtout en parlant D'une ...
IRASCIBLE
. adj. des deux genres Qui s'emporte facilement, qui est prompt à se mettre en colère. C'est un homme fort irascible. On dit de même, Caractère, tempérament irascible. ...
IRATO
(AB) Locution latine qui signifie, Par un homme en colère. Testament ab irato. Une satire écrite ab irato.
IRE
. s. f. Courroux, colère. Il est vieux, et n'est plus usité que dans la poésie familière.
IRIS
. s. m. (On prononce l'S.) Météore qu'on appelle vulgairement l'Arc-en-ciel. Les couleurs de l'iris. L'iris se forme dans les gouttes de pluie par les rayons da soleil rompus ...
IRISÉ
, ÉE. adj. T. d'Hist. nat. Qui présente les couleurs de l'arc-en-ciel. Pierre irisée.
IRONIE
. s. f. Figure de rhétorique, par laquelle on dit le contraire de ce qu'on veut faire entendre. Ce compliment n'est qu'une ironie. L'ironie était la figure favorite de ...
IRONIQUE
. adj. des deux genres Où il y a de l'ironie. Il dit cela d'un ton ironique. Discours ironique.
IRONIQUEMENT
. adv. D'une manière ironique, par ironie. Il a dit cela ironiquement.
IROQUOIS
. s. m. On ne met pas ici ce mot comme nom de nation, mais parce qu'il se dit quelquefois, figurément et familièrement, pour désigner Une personne dont les actions et la ...
IRRACHETABLE
. adj. des deux genres (Dans ce mot et dans les suivants, on prononce les deux R.) Qu'on ne peut racheter. Des rentes irrachetables.
IRRADIATION
. s. f. T. didactique. Émission des rayons d'un corps lumineux. Il se dit proprement de L'espèce d'effusion que l'on suppose opérée dans les images des corps lumineux, et ...
IRRADIER
. v. n. T. de Physique et de Médec. Diverger, se développer, s'étendre de l'intérieur à l'extérieur, ou d'un point quelconque vers les parties environnantes. Il est peu ...
IRRAISONNABLE
. adj. des deux genres Qui n'est pas doué de raison. Animal irraisonnable. Il ne s'emploie guère que dans le langage didactique.
IRRATIONNEL
, ELLE. adj. T. de Géom. Il se dit Des quantités qui n'ont aucune commune mesure avec l'unité, c'est-à-dire, qui ne peuvent être représentées ni par des nombres entiers, ...
IRRÉCONCILIABLE
. adj. des deux genres Qu'on ne peut réconcilier. Ce sont des ennemis irréconciliables. Haine irréconciliable. Une inimitié irréconciliable.
IRRÉCONCILIABLEMENT
. adv. D'une manière irréconciliable. Ils ont rompu irréconciliablement. Ils sont brouillés irréconciliablement.
IRRÉCUSABLE
. adj. des deux genres Qui ne peut être récusé. Un juge irrécusable. Des témoins irrécusables. Des témoignages irrécusables.
IRRÉDUCTIBILITÉ
. s. f. T. didactique. Qualité de ce qui est irréductible. L'irréductibilité d'une équation.
IRRÉDUCTIBLE
. adj. des deux genres T. de Chimie. Il se dit D'un oxyde métallique qu'on ne peut ramener à l'état de métal.  Il se dit aussi, en Chirurgie, Des luxations, des ...
IRRÉFLÉCHI
, IE. adj. Qui n'est pas réfléchi, qui est dit ou fait sans réflexion. Un propos irréfléchi. Des actions irréfléchies.
IRRÉFLEXION
. s. f. Défaut, manque de réflexion. L'irréflexion est un défaut des esprits légers. Cette bévue lui est échappée dans un moment d'irréflexion.
IRRÉFORMABLE
. adj. des deux genres T. de Palais. Qui ne peut être réformé. Jugement irréformable.
IRRÉFRAGABLE
. adj. des deux genres Qu'on ne peut contredire, qu'on ne peut récuser. Docteur irréfragable. Une autorité irréfragable. Un témoignage irréfragable. Il n'est guère ...
IRRÉGULARITÉ
. s. f. Manque de régularité. L'irrégularité d'un bâtiment. L'irrégularité d'un poëme. L'irrégularité des traits du visage. L'irrégularité du pouls. ...
IRRÉGULIER
, IÈRE. adj. Qui n'est point selon les règles, qui ne suit point les règles. Ce bâtiment est irrégulier. Fortification irrégulière. Poëme irrégulier. Nom, verbe ...
IRRÉGULIÈREMENT
. adv. D'une façon irrégulière. Cela est bâti fort irrégulièrement.
IRRÉLIGIEUSEMENT
. adv. Avec irréligion. Vivre irréligieusement. Il se comporte dans l'église fort irréligieusement.
IRRÉLIGIEUX
, EUSE. adj. Qui ne respecte pas la religion, qui l'offense par sa conduite, par ses discours, par ses écrits. Cet homme est bien irréligieux. Un écrivain irréligieux.   Il ...
IRRÉLIGION
. s. f. Manque de religion. On l'accuse d'irréligion. La débauche, les mauvaises compagnies, l'ont jeté dans l'irréligion. Entretenir l'esprit d'irréligion.
IRRÉMÉDIABLE
. adj. des deux genres À quoi on ne peut remédier. C'est un mal irrémédiable.   Il se dit aussi figurément. Une faute irrémédiable. La calomnie cause des maux ...
IRRÉMISSIBLE
. adj. des deux genres Qui n'est pas pardonnable, qui ne mérite point de pardon, de rémission. Faute irrémissible. Crime irrémissible. Le case est irrémissible.
IRRÉMISSIBLEMENT
. adv. Sans rémission, sans miséricorde. Il sera puni, condamné irrémissiblement.
IRRÉPARABLE
. adj. des deux genres Qui ne peut être réparé. La perte du temps est irréparable. C'est une injure irréparable. Il lui a fait un affront irréparable. Un dommage, un ...
IRRÉPARABLEMENT
. adv. D'une manière irréparable.
IRRÉPRÉHENSIBLE
. adj. des deux genres Qu'on ne saurait blâmer, reprendre. Il est irrépréhensible dans ses moeurs, dans ses actions. C'est une action irrépréhensible. Il mène une vie ...
IRRÉPROCHABLE
. adj. des deux genres Qui ne mérite point de reproche, à qui on n'en peut faire aucun. C'est un homme irréprochable. La conduite de cet homme est irréprochable. Sa vie, ses ...
IRRÉPROCHABLEMENT
. adv. D'une manière irréprochable. Cet homme a toujours vécu irréprochablement. Il est peu usité.
IRRÉSISTIBLE
. adj. des deux genres À quoi on ne peut résister. Charme irrésistible. Un penchant irrésistible m'entraîne. Force irrésistible.
IRRÉSISTIBLEMENT
. adv. D'une manière irrésistible. Il est entraîné irrésistiblement.
IRRÉSOLU
, UE. adj. Qui a peine à se résoudre, à se déterminer. Un homme irrésolu. Un caractère, un esprit irrésolu. Il y a trois jours que je suis irrésolu sur cette affaire. ...
IRRÉSOLUMENT
. adv. D'une manière irrésolue, incertaine.
IRRÉSOLUTION
. s. f. Incertitude, état de celui qui demeure irrésolu, qui ne prend point de résolution. C'est un état pénible que celui de l'irrésolution, que l'irrésolution. Il est ...
IRRESPECTUEUX
, EUSE. adj. Qui manque au respect, ou Qui blesse le respect. Il se montra fort irrespectueux envers son supérieur. Contenance irrespectueuse. Propos irrespectueux.
IRRÉVÉREMMENT
. adv. Avec irrévérence. Il est peu usité.
IRRÉVÉRENCE
. s. f. Manque de respect, de révérence. Grande, extrême irrévérence. Affecter l'irrévérence.   Il se dit aussi Des actions, des paroles irrévérentes. Quelle ...
IRRÉVÉRENT
, ENTE. adj. Qui est contre le respect, contre la révérence qu'on doit. Il ne se dit guère qu'en parlant De religion, et de choses saintes. Être dans une posture ...
IRRÉVOCABILITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est irrévocable. L'irrévocabilité des jugements, des décrets de Dieu.
IRRÉVOCABLE
. adj. des deux genres Qui ne peut être révoqué. Serment irrévocable. Loi irrévocable. Donation irrévocable. Arrêt irrévocable. Les décrets de Dieu sont irrévocables. ...
IRRÉVOCABLEMENT
. adv. D'une manière irrévocable. Cela a été décidé irrévocablement.
IRRIGATION
. s. f. Arrosement des prés, des terres, par des rigoles ou saignées qui amènent l'eau d'une rivière, d'un ruisseau, etc. Canaux d'irrigation.
IRRITABILITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est irritable. L'irritabilité des fibres, des muscles. L'irritabilité du genre nerveux. Il est d'une grande irritabilité. L'irritabilité du ...
IRRITABLE
. adj. des deux genres T. de Physiologie. Susceptible d'irritation, de contraction. Les muscles sont irritables.   Il se dit aussi en parlant De la disposition à éprouver ...
IRRITANT
, ANTE. adj. T. de Jurispr. Qui casse, qui annule. Il s'emploie surtout dans cette locution, Condition, clause irritante, Condition, clause tellement essentielle à la ...
IRRITANT
, ANTE. adj. T. de Médec. Il se dit Des médicaments qui déterminent une irritation en quelque partie du corps. Médicaments irritants.   Il s'emploie aussi comme substantif, ...
IRRITATION
. s. f. Action de ce qui irrite les membranes, les organes, les nerfs, etc. ; ou L'état qui résulte de cette action. L'irritation d'une membrane. L'application de ce ...
IRRITER
. v. a. Mettre en colère. Rien ne m'irrite plus que de pareils discours. N'irritez pas cet homme. Un rien suffit pour l'irriter. On vous a irrité contre moi. Irriter les ...
IRRORATION
. s. f. T. didactique. Action d'exposer à la rosée, ou à un arrosement. Bain par irroration.
IRRUPTION
. s. f. Entrée soudaine et imprévue des ennemis dans un pays, ordinairement accompagnée de dégât et de ravage. Grande irruption. Soudaine irruption. Les ennemis firent une ...
ISABELLE
. adj. des deux genres Qui est de couleur mitoyenne entre le blanc et le jaune, mais dans lequel le jaune domine. Il se dit surtout Du poil des chevaux. Couleur isabelle. Cheval ...
ISCHION
. s. m. (CH a le son de K dans ce mot et dans les deux suivants.) T. d'Anat. Nom qu'on donne à un des trois os qui forment les os innominés. L'os de la cuisse est emboîté ...
ISCHURÉTIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Il se dit Des remèdes propres à guérir l'ischurie.
ISCHURIE
. s. f. T. de Médec. Rétention d'urine complète.
ISIAQUE
. adj. Qui appartient à Isis, divinité égyptienne. Il ne se dit qu'en parlant D'un célèbre monument de l'antiquité, sur lequel sont représentés les mystères d'Isis. La ...
ISLAMISME
. s. m. Nom que l'on donne quelquefois au mahométisme.  Il se dit aussi relativement Aux pays mahométans, dans le même sens que Chrétienté par rapport aux pays ...
ISOCÈLE
. adj. des deux genres T. de Géom. Il se dit D'un triangle qui a deux côtés égaux entre eux. Triangle isocèle.
ISOCHRONE
. adj. des deux genres (CH se prononce K dans ce mot et dans le suivant. ) T. de Mécanique. Il se dit Des mouvements qui se font en temps égaux. Vibrations isochrones.
ISOCHRONISME
. s. m. T. de Mécanique. Égalité de durée dans les mouvements d'un corps. L'isochronisme des vibrations du pendule.
ISOLATION
. s. f. T. de Physique. Action d'isoler le corps que l'on veut électriser.
ISOLEMENT
. s. m. État d'une personne qui vit isolée. Vivre dans l'isolement, dans un grand, dans un complet isolement. Cet état d'isolement lui est pénible. ISOLEMENT, se dit, en ...
ISOLÉMENT
. adv. D'une manière isolée, séparément, à part. Si l'on considère chacun de ces objets isolément.
ISOLER
. v. a. Faire qu'un corps ne tienne à aucun autre. Pour isoler son palais, il a fait abattre toutes les maisons qui y tenaient.   Il signifie particulièrement, en termes de ...
ISOLOIR
. s. m. T. de Physique. Appareil formé de substances non conductrices de l'électricité, et sur lequel on pose les corps que l'on veut électriser, afin de les isoler des ...
ISRAÉLITE
. s. m. On ne met pas ici ce mot comme un nom de nation, mais parce qu'il entre dans cette phrase, C'est un bon Israélite, C'est un homme simple et plein de candeur.  Il ...
ISSU
, UE. participe du verbe Issir, qui n'est plus en usage. On ne s'en sert que pour signifier, Venu, descendu d'une personne ou d'une race. De ce mariage sont issus tant ...
ISSUE
. s. f. Sortie, lieu par où l'on sort. Ce logis n'a point d'issue sur le derrière. Il a issue dans telle rue. Il boucha toutes les issues de cette maison. Ce château a des ...
ISTHME
. s. m. T. de Géogr. Langue de terre entre deux mers ou deux golfes, qui joint une terre à une autre, une presqu'île au continent. L'isthme de Suez. L'isthme de Corinthe. ...
ITALIANISME
. s. m. T. de Gram. Manière de parler propre à la langue italienne. On ne le dit guère qu'en parlant D'un tour italien, d'une expression italienne transportée dans une autre ...
ITALIQUE
. adj. des deux genres T. d'Impr. Caractère différent du caractère romain, et un peu incliné de droite à gauche, comme l'écriture. Il y a beaucoup de livres imprimés en ...
ITEM
. adv. Mot tiré du latin. De plus. On s'en sert dans les comptes, dans les états que l'on fait. J'ai donné tant pour cela, item pour cela ...  Il est quelquefois substantif, ...
ITÉRATIF
, IVE. adj. T. de Pratique. Fait une seconde, une troisième ou quatrième fois. Faire des mandements itératifs. Itératif commandement. Itérative défense. Itératives ...
ITÉRATIVEMENT
. adv. T. de Pratique. Pour la seconde, troisième ou quatrième fois. On l'a sommé itérativement.
ITINÉRAIRE
. s. m. Chemin à suivre pour aller d'un lieu à un autre. Je vais vous tracer votre itinéraire.   Il signifie, par extension, Un mémoire de tous les lieux par où l'on passe ...
IULE
. s. m. T. d'Entomologie. Genre d'insectes sans ailes, qui appartient à la même famille que les scolopendres. Voyez MILLE-PIEDS.

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.023 c;