Слова на букву hydr-kilo (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву hydr-kilo (1564)

< 1 2 3 4 5 6 >>
IVE
ou IVETTE. s. f. T. de Botan. Espèce de germandrée ou de bugle, dont les feuilles, légèrement amères et aromatiques, sont employées en médecine.
IVOIRE
. s. m. Nom que l'on donne à la matière des dents d'éléphant, surtout lorsqu'elles ont été détachées de la mâchoire de l'animal pour être mises en oeuvre. Morceau ...
IVRAIE
. s. f. Espèce de mauvaise herbe à graine noire, qui croît parmi le froment, et qui est de la famille des Graminées. Un champ plein d'ivraie. Arracher l'ivraie. Fig., ...
IVRE
. adj. des deux genres Qui a le cerveau troublé par les fumées et par les vapeurs du vin ou de quelque autre boisson. Il est ivre, il chancelle. Il est tellement ivre, qu'il ...
IVRESSE
. s. f. État d'une personne ivre. Il n'est pas encore revenu de son ivresse. Ivresse de bière, de cidre, etc. Être plongé dans l'ivresse.   Il s'emploie aussi figurément. ...
IVROGNE
. adj. Qui est sujet à s'enivrer ou à boire avec excès. Un valet ivrogne.   Il est aussi substantif. Un grand ivrogne. Un franc ivrogne. Un vieil ivrogne. C'est un ivrogne.
IVROGNER
. v. n. Boire avec excès et souvent. Il est tous les jours dans les cabarets à ivrogner. Il ne fait point d'autre métier que d'ivrogner. Il est populaire.
IVROGNERIE
. s. f. Habitude de s'enivrer. L'ivrognerie de cet homme mérite punition.   Il se dit au pluriel de L'action même de s'enivrer. Cette femme a beaucoup à souffrir des ...
IVROGNESSE
. s. f. Femme sujette à s'enivrer. C'est une ivrognesse, une vieille ivrognesse. Il est populaire.
IXIA
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes bulbeuses, dont presque toutes les espèces sont cultivées dans les jardins, à cause de leurs fleurs.
J
. s. m. Lettre consonne, la dixième de l'alphabet, qu'on nomme Ji, suivant l'appellation ancienne et usuelle, et Je, suivant la méthode moderne. On a long-temps appelé ...

. adverbe qu'on employait pour Déjà. Il est vieux.
JABLE
. s. m. T. de Tonnellerie. Rainure qu'on fait aux douves des tonneaux, pour arrêter les pièces du fond.
JABLER
. v. a. T. de Tonnellerie. Faire le jable des douves. JABLÉ, ÉE. participe
JABOT
. s. m. Espèce de poche que les oiseaux ont sous la gorge, et dans laquelle la nourriture qu'ils prennent est d'abord reçue, et séjourne quelque temps avant de passer dans ...
JABOTER
. v. n. Caqueter, parler sans cesse, dire des bagatelles. Elle ne fait que jaboter tout le long du jour. Entendez-vous comme elles jabotent. Il est très-familier.
JACASSER
. v. n. Crier. Il ne se dit que De la pie. Cette pie ne fait que jacasser.
JACÉE
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes de la famille des Composées, dont quelques espèces sont cultivées dans les jardins, à cause de la beauté de leur fleur.
JACENT
, ENTE. adj. T. de Palais. Il se dit Des biens qui n'ont point de propriétaire connu, d'une succession dont l'héritier n'apparaît point. Biens jacents. Succession jacente.
JACHÈRE
. s. f. T. d'Agricult. État d'une terre labourable qu'on laisse reposer. Dans ce pays, une terre est ordinairement en jachère de trois années l'une. Laisser une terre en ...
JACHÉRER
. v. a. T. d'Agricult. Labourer des jachères, donner le premier labour à une terre qu'on a laissée reposer. JACHÉRÉ, ÉE. participe
JACINTHE
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes liliacées, dont plusieurs espèces sont cultivées dans les jardins, à cause de l'élégance et de l'odeur suave de leurs fleurs. ...
JACOBÉE
. s. f. T. de Botan. Plante à fleurs radiées, espèce de seneçon qu'on nomme aussi Herbe de Saint-Jacques.
JACOBIN
, INE s. Nom qu'on donnait autrefois, en France, aux religieux et religieuses qui suivent la règle de Saint-Dominique. Le couvent des jacobins. Il n'était que du langage ...
JACONAS
. s. m. Espèce de mousseline. Une pièce de jaconas. Acheter du jaconas. Un jabot de jaconas.
JACTANCE
. s. f. Ce mot vient du verbe Jacter, qui n'est plus en usage. Vanterie. Il a bien de la jactance. Il disait cela par jactance. Des discours pleins de jactance.
JACULATOIRE
. adj. des deux genres Il ne s'emploie que dans cette locution, Oraison jaculatoire, Prière courte et fervente.
JADE
. s. m. Pierre d'une couleur verdâtre ou olivâtre, fort dure. Un vase de jade. De beau jade. Une pierre de jade.
JADIS
. adv. Autrefois, au temps passé, il y a longtemps. On pensait jadis tout autrement. Ce palais fut jadis la demeure de tel prince.   Il s'emploie quelquefois adjectivement avec ...
JAGUAR
. s. m. T. d'Hist. nat. Quadrupède du genre des Chats, dont la peau est mouchetée comme celle des léopards et des panthères.
JAÏET
. s. m. Voyez JAIS.
JAILLIR
. v. n. Saillir, sortir impétueusement. Il se dit surtout De l'eau, ou de quelque autre chose de fluide. L'eau qui jaillit de sa source. Moïse fit jaillir une fontaine du ...
JAILLISSANT
, ANTE. adj. Qui jaillit. Il a dans son jardin des eaux jaillissantes. Fontaine jaillissante.
JAILLISSEMENT
. s. m. Action de jaillir. Le jaillissement des eaux. Le jaillissement du sang.
JAIS
. s. m. Substance bitumineuse, solide, et d'un noir luisant, qu'on taille pour en faire divers petits ouvrages, comme des colliers, des bracelets, des boutons de deuil, etc. ...
JALAGE
. s. m. Nom d'un droit seigneurial qui se levait sur le vin vendu en détail.
JALAP
. s. m. (On prononce le P.) Plante dont la fleur ressemble à celle du liseron, et dont la racine, qu'on appelle également Jalap, est un purgatif violent. Racine, résine de ...
JALE
. s. f. Espèce de grande jatte ou de baquet.
JALET
. s. m. Petit caillou rond. Il est vieux, et ne s'emploie plus que dans cette locution, Arbalète à jalet, ou Arc à jalet, Arbalète avec laquelle on lance des cailloux, de ...
JALON
. s. m. Perche ou grand bâton qu'on plante en terre pour prendre des alignements. Couper des branches d'arbres pour faire des jalons. Planter des jalons de distance en ...
JALONNER
. v. n. Planter des jalons de distance en distance. On le fait aussi actif. Jalonner une allée pour la dresser.   Dans la Théorie militaire, Jalonner une ligne, une ...
JALONNEUR
. s. m. T. de Théorie militaire. Homme qu'on place, ou qui se place, en guise de jalon, pour déterminer d'avance une direction, un alignement. Établir, placer des ...
JALOUSER
. v. a. Avoir de la jalousie contre quelqu'un. Jalouser ses concurrents.   Il s'emploie avec le pronom personnel, comme verbe réciproque. On ne voit que trop souvent les gens ...
JALOUSIE
. s. f. Chagrin, dépit qu'on a de ne pas obtenir ou posséder ce qu'un autre obtient ou possède, comme la richesse, les succès, la gloire, les talents, etc. Grande, ...
JALOUX
, OUSE. adj. Qui a de la jalousie, envieux. Être jaloux de son concurrent. Il est jaloux de votre gloire, de votre puissance. Cet enfant est jaloux des caresses que l'on fait ...
JAMAIS
. adv. de temps En aucun temps. On n'a jamais rien vu de pareil. Je n'en ai jamais entendu parler. Ne me parlez jamais de ces choses-là. On sous-entend quelquefois la négation ...
JAMBAGE
. s. m. Chaîne de pierre de taille ou de maçonnerie, qui soutient l'édifice, et sur laquelle on pose les grosses poutres. Une poutre posée sur un jambage de pierre dure, de ...
JAMBE
. s. f. Cette partie du corps humain qui s'étend depuis le genou jusqu'au pied. La jambe d'un homme, d'une femme. Avoir les jambes grosses, menues, courtes, tortues, cagneuses. ...
JAMBÉ
, ÉE. adj. Qui a la jambe bien faite. Il ne s'emploie guère qu'avec l'adverbe bien. C'est un jeune homme bien jambé. Il est très-familier.
JAMBETTE
. s. f. Petit couteau de poche dont la lame se replie dans le manche. Porter une jambette dans sa poche.
JAMBIER
, IÈRE. adj. T. d'Anat. Qui appartient ou qui a rapport à la jambe. Aponévrose jambière. Les trois muscles jambiers.   Il se dit, substantivement, Des muscles jambiers. Le ...
JAMBON
. s. m. La cuisse ou l'épaule d'un cochon ou d'un sanglier, qui a été salée. Jambon de sanglier. Jambon de cochon. Jambon fumé. Jambon bien salé. Gros jambon. Jambon ...
JAMBONNEAU
. s. m. diminutif. Petit jambon. Manger du jambonneau.
JAN
. s. m. T. du Jeu de trictrac, qui désigne Les deux tables de jeu : celle dans laquelle on range la pile des dames en commençant la partie, est le Petit jan ; l'autre est ...
JANISSAIRE
. s. m. Soldat de l'infanterie turque, qui servait à la garde du Grand Seigneur. Les janissaires firent bien leur devoir dans cette bataille. Le corps des janissaires a été ...
JANSÉNISME
. s. m. Doctrine de Jansénius sur la grâce et la prédestination. La morale austère du jansénisme.
JANSÉNISTE
. adj. et s. des deux genres Partisan du jansénisme. Il était janséniste. C'était un zélé, une zélée janséniste. La querelle des molinistes et des jansénistes. On dit ...
JANTE
. s. f. Pièce de bois courbée qui fait une partie du cercle de la roue d'un carrosse, d'un chariot, d'une charrette, etc. Il y a une jante rompue. Il faut remettre une ...
JANVIER
. s. m. Le premier mois de l'année, suivant l'usage actuel. Ce fut Charles IX qui, par l'ordonnance de Roussillon du mois de janvier 1563, établit que l'année, au lieu de ...
JAPON
. s. m. Nom que l'on donne à la porcelaine apportée du Japon. Ces tasses et cette théière sont d'ancien japon.
JAPPEMENT
. s. m. Action de japper. Il ne se dit que Des petits chiens.
JAPPER
. v. n. Aboyer. Il se dit plus ordinairement Du cri des petits chiens. Ce chien ne fait que japper.
JAQUE
. s. f. Vieux mot qui signifiait, Un habillement court et serré. Il n'est plus usité que dans la locution suivante : Jaque de mailles, Armure faite de mailles ou annelets de ...
JAQUEMART
. s. m. Figure de fer, de plomb ou de fonte, qui représente un homme armé, et qu'on met quelquefois sur le haut d'une tour pour frapper les heures avec un marteau sur la ...
JAQUETTE
. s. f. Sorte d'habillement qui descend jusqu'aux genoux ou plus bas, et qui était anciennement à l'usage des paysans et des hommes du peuple. Une grande jaquette. Jaquette à ...
JAQUIER
. s. m. T. de Botan. Genre de plantes monoïques, dont l'espèce la plus connue est l' Arbre à pain, ainsi nommé parce que son fruit contient une pulpe blanche et farineuse ...
JARDIN
. s. m. Lieu découvert, ordinairement fermé de murailles, de fossés, de haies, et joignant les maisons, dans lequel on cultive des légumes, des fleurs, des arbres, etc. Grand ...
JARDINAGE
. s. m. L'art de cultiver les jardins, ou Le travail que l'on fait aux jardins. Il entend bien le jardinage. Les produits du jardinage.   Il s'emploie aussi comme nom ...
JARDINER
. v. n. Travailler au jardin. Il ne se dit guère que D'une personne pour laquelle ce genre de travail est un amusement, un passe-temps. Il s'occupe à jardiner. Il s'amuse à ...
JARDINET
. s. m. diminutif. Petit jardin. Il n'y a qu'un jardinet. Petit jardinet.
JARDINEUSE
. adj. f. T. de Joaillerie. Il se dit Des émeraudes qui ont quelque chose de sombre et de peu net. Une émeraude jardineuse.
JARDINIER
, IÈRE s. Celui, celle dont le métier est de travailler aux jardins, ou qui cultive un jardin pour en vendre les produits. Bon jardinier. C'est votre jardinier, votre ...
JARDONS
. s. m. pl. T. d'Art vétérinaire. Tumeurs calleuses qui viennent aux jambes d'un cheval, et qui sont placées en dehors du jarret, au lieu que l'éparvin est en dedans.
JARGON
. s. m. Langage corrompu. Cet homme parle si mal français, que je n'entends point son jargon.   Il se dit aussi, abusivement et par mépris, Des langues étrangères qu'on ...
JARGON
. s. m. T. de Joaillerie. Espèce de diamant jaune.
JARGONNER
. v. n. Parler un langage barbare, corrompu, non intelligible. Ils jargonnaient ensemble.   Il est quelquefois actif. Qu'est-ce qu'ils jargonnent ? Ils jargonnaient je ne ...
JARRE
. s. f. Grand vaisseau de terre vernissé dans lequel on met de l'eau, pour la conserver, particulièrement sur les navires. Mettre de l'eau dans des jarres. Les jarres se ...
JARRET
. s. m. La partie du corps humain qui est derrière le genou, et qui lui est opposée. Il a le jarret souple. Plier le jarret. Roidir, tendre le jarret.   Il se dit aussi de ...
JARRETÉ
, ÉE. adj. Il se dit De tout quadrupède qui a les jambes de derrière tournées en dedans, et si peu ouvertes, que les deux jarrets se touchent presque en marchant. Je ne veux ...
JARRETIÈRE
. s. f. Sorte de ruban, de courroie, de tissu dont on lie ses bas au-dessus, ou au-dessous du genou. Belles jarretières. Jarretières de rubans. Jarretières de laine. ...
JARS
. s. m. Le mâle de l'oie. Un beau jars. Il faut un jars à vos oies. Fig. et pop., Il entend le jars, Il est fin, on ne lui en fait pas accroire aisément.
JAS
. s. m. T. de Marine. Assemblage de deux pièces de bois qui sont ajustées par le milieu à l'extrémité de la verge d'une ancre, et qui servent, lorsqu'on jette l'ancre, à ...
JASER
. v. n. Causer, babiller. Vous jasez beaucoup. Elles ont jasé toute la soirée. Il ne fait que jaser. Prov., Vous jasez bien à votre aise, vous avez les pieds chauds. Voyez ...
JASERIE
. s. f. Babil, caquet. Jaserie continuelle. Il est familier.
JASEUR
, EUSE s. Causeur, babillard. C'est un grand jaseur, une grande jaseuse.   Il se dit aussi de Celui qui est sujet à redire ce qu'il entend. Défiez-vous de lui, c'est un ...
JASMIN
. s. m. Arbuste sarmenteux, dont on connaît plusieurs espèces, et qui produit des fleurs odoriférantes. Jasmin commun. Jasmin d'Espagne. Fleurs de jasmin. Jasmin jaune, ou ...
JASPE
. s. m. Pierre dure et opaque, de la nature de l'agate. Jaspe-onyx. Jaspe sanguin. Jaspe panaché. Jaspe d'Orient. Jaspe purpurin. Jaspe blanc. Vase de jaspe.
JASPER
. v. a. Bigarrer de diverses couleurs, en imitant le jaspe. Jasper la tranche d'un livre. JASPÉ, ÉE. participe, Peint et bigarré, naturellement ou par art, d'une manière ...
JASPURE
. s. f. Action de jasper, ou Le résultat de cette action. La jaspure d'un livre.
JATTE
. s. f. Espèce de vase de bois, de faïence, de porcelaine, etc., qui est rond, tout d'une pièce, et sans rebord. Grande jatte. Petite jatte. Jatte de bois. Jatte de ...
JATTÉE
. s. f. Plein une jatte. Une grande jattée de soupe. Une jattée de lait.
JAUGE
. s. f. La juste mesure que doit avoir un vaisseau fait pour contenir quelque liqueur ou du grain. Ce tonneau, ce boisseau, cette pinte n'est pas de jauge, n'a pas la jauge. ...
JAUGEAGE
. s. m. Action de jauger. Il a fait le jaugeage de ces tonneaux. Il entend le jaugeage.   Il signifie aussi, Le droit que prennent les jaugeurs. Il y a tant pour le jaugeage et ...
JAUGER
. v. a. Mesurer un tonneau, une futaille, et en général un vase quelconque, pour voir s'il est de la mesure dont il doit être. Il a jaugé ces tonneaux, ces futailles, etc. ...
JAUGEUR
. s. m. Celui dont l'emploi est de jauger. Maître jaugeur.
JAUNÂTRE
. adj. des deux genres Qui tire sur le jaune. Cela est jaunâtre, de couleur jaunâtre.
JAUNE
. adj. des deux genres Qui est de couleur d'or, de citron, de safran. Drap jaune. Couleur jaune. Fleur jaune. Cela est jaune. Il a le teint jaune. Cela est jaune comme du ...
JAUNIR
. v. a. Rendre jaune, peindre ou teindre en jaune. Le soleil jaunit les moissons. Il faut jaunir cette toile. Jaunir un plancher. JAUNIR, est aussi neutre, et signifie ...
JAUNISSANT
, ANTE. adj. Qui jaunit. On ne l'emploie guère que dans le style poétique. Les blés jaunissants. Des moissons jaunissantes.
JAUNISSE
. s. f. Maladie qui jaunit la peau, et qu'on peut attribuer à la présence de la bile dans le sang. Les médecins la nomment Ictère. Cette fille a la jaunisse. Tel remède ...
JAVART
. s. m. T. d'Art vétérinaire. Tumeur dure et douloureuse qui vient au bas de la jambe des chevaux, et qui est analogue à celle que, dans l'homme, on appelle Clou ou Furoncle. ...
JAVEAU
. s. m. T. d'Eaux et Forêts. Nom qu'on donne à une île formée de sable et de limon par un débordement d'eau.
JAVELER
. v. a. T. d'Agricult. Mettre les blés par petites poignées, et les laisser couchés sur les sillons, afin que le grain sèche et jaunisse. Il faut javeler ces blés, ces ...
JAVELEUR
. s. m. T. d'Agricult. Celui qui javelle. Il y avait tant de javeleurs dans ce champ.
JAVELINE
. s. f. Espèce de dard long et menu. Lancer une javeline. On ne se sert plus de javeline à la guerre.
JAVELLE
. s. f. T. d'Agricult. Plusieurs poignées de blé scié, qui demeurent couchées sur le sillon jusqu'à ce qu'on en fasse des gerbes. Mettre du blé, de l'avoine en javelle. ...
JAVELOT
. s. m. Espèce de dard, arme de trait. Lancer, darder un javelot.
JE
. Pronom de la première personne du singulier, et des deux genres Voyez NOUS.  Il est toujours le sujet de la proposition, ou, comme on parle en Grammaire, le nominatif du ...
JECTISSES
. adj. f. pl. Il se dit Des terres qui ont été remuées ou rapportées. Il ne faut pas bâtir sur ce fonds, ce sont des terres jectisses.   En termes de Maçonnerie, ...
JÉHOVAH
. s. m. Nom de Dieu en hébreu. Les Juifs, par respect, ne prononçaient point le nom de Jéhovah.   Il se dit aussi de L'assemblage de caractères qui représente ce nom. On a ...
JEJUNUM
. s. m. (On prononce Jéjunome. ) T. d'Anat., emprunté du latin. Le second intestin grêle, ainsi nommé parce qu'on le trouve souvent vide.
JOUG
. s. m. (On fait sentir un peu, et comme gue, le G final, même devant une consonne.) Pièce de bois qu'on met par-dessus la tête des boeufs, et avec laquelle ils sont ...
JOUIR
. v. n. Avoir l'usage, la possession actuelle de quelque chose, et en tirer tous les fruits, tous les émoluments, tous les avantages, etc. Jouir d'une terre, d'un emploi, d'une ...
JOUISSANCE
. s. f. Usage et possession de quelque chose. Jouissance paisible. Longue jouissance. Pleine jouissance. La jouissance d'un privilége, d'un droit. La jouissance des droits ...
JOUISSANT
, ANTE. adj. T. de Jurispr. Qui jouit. Majeur usant et jouissant de ses droits. Fille usante et jouissante de ses droits.
JOUJOU
. s. m. Jouet d'enfant. Il faut lui donner un joujou pour l'apaiser. Donner des joujoux à un enfant. Il est familier.
JOUR
. s. m. Clarté, lumière que le soleil répand lorsqu'il est sur l'horizon, ou qu'il en est proche. Le jour et la nuit. Avant le jour. Le jour va bientôt paraître. Le jour ...
JOURNAL
. adj. m. Qui est relatif à chaque jour. Il ne se dit guère que dans cette locution, Livre journal, Registre où l'on écrit, jour par jour et de suite, ce qu'on reçu ou ...
JOURNALIER
, IÈRE. adj. Qui se fait chaque jour. C'est un travail journalier. Exercice journalier. Occupation journalière. Ma tâche journalière.   Il signifie aussi, Inégal, qui est ...
JOURNALISTE
. s. m. Celui qui fait, qui rédige un journal, qui travaille, comme rédacteur, à un journal. La profession de journaliste. Il s'est fait journaliste. Le journaliste a été ...
JOURNÉE
. s. f. L'espace de temps qui s'écoule depuis l'heure où l'on se lève, jusqu'à l'heure où l'on se couche. Il a passé la journée tristement. Il a bien employé la journée. ...
JOURNELLEMENT
. adv. Tous les jours, chaque jour. Il travaille à cela journellement. Il s'y emploie journellement. C'est ce que je lui répète journellement.
JOUTE
. s. f. Combat à cheval d'homme à homme avec la lance. S'exercer à la joute. Ce n'est plus le temps des joutes et des tournois. Il emporta le prix de la joute. Une joute à ...
JOUTER
. v. n. Combattre avec des lances l'un contre l'autre. S'exercer à jouter. Le lieu où l'on joutait.   Faire jouter des coqs, des cailles, Les faire combattre. JOUTER, ...
JOUTEUR
. s. m. Celui qui joute. Un grand, un habile jouteur. Fam., C'est un rude jouteur, C'est un homme avec lequel il ne fait pas bon se mesurer. On le dit au propre et au figuré.
JOUVENCE
. s. f. Jeunesse. Il n'est usité que dans cette locution, La fontaine de Jouvence, Fontaine fabuleuse qu'on suppose avoir la vertu de rajeunir. Je crois, vraiment, qu'il ...
JOUVENCEAU
. s. m. Jeune homme qui est encore dans l'adolescence. On ne le dit que par plaisanterie. Un beau jouvenceau. Un aimable jouvenceau. Vous êtes un joli jouvenceau de me venir ...
JOUVENCELLE
. s. f. Jeune fille. Une aimable jouvencelle. Il est vieux, mais on l'emploie quelquefois encore dans le style badin.
JOUXTE
. préposition. Vieux mot qui signifie, Proche : Jouxte le palais ; et Conformément à : Jouxte la copie originale.
JOVIAL
, ALE. adj. Gai, joyeux. Esprit jovial. Il est jovial. Humeur joviale. Être de complexion joviale. Face joviale. Il est familier, et n'a point de pluriel au masculin.
JOYAU
. s. m. Ornement précieux d'or, d'argent, de pierreries, qui sert à la parure des femmes, comme sont les bracelets, les pendants d'oreilles, etc. Beau joyau. Riche joyau.   ...
JOYEUSEMENT
. adv. Avec joie. Nous allâmes et nous revînmes joyeusement. Nous passâmes joyeusement la journée.
JOYEUSETÉ
. s. f. Plaisanterie, mot pour rire. On ne le dit guère que par raillerie. C'est un homme de belle humeur, qui dit force joyeusetés. Ces sortes de joyeusetés ne réussissent ...
JOYEUX
, EUSE. adj. Qui a de la joie, qui est rempli de joie. Un homme joyeux, bien joyeux. Cela l'a rendu plus joyeux. J'en suis bien joyeux. Je suis tout joyeux de vous voir. Vous le ...
JUBÉ
. s. m. Espèce de tribune, lieu élevé dans une église en forme de galerie, et qui est ordinairement entre la nef et le choeur. Il était dans le jubé. Monter au jubé. ...
JUBILAIRE
. adj. des deux genres Qui appartient au jubilé. Année jubilaire.   Il est quelquefois synonyme de Jubilé, adjectif. Docteur jubilaire. Voyez ci-aprèsJUBILÉ.
JUBILATION
. s. f. Réjouissance. Il y avait grande jubilation dans cette maison. Ils étaient en jubilation. Avoir un air de jubilation. C'est un vrai visage de jubilation. Il est familier.
JUBILÉ
. s. m. C'était, chez les Juifs, dans la loi de Moïse, Une solennité publique qui se célébrait de cinquante ans en cinquante ans, et lors de laquelle toutes sortes de ...
JUCHER
. v. n. Il se dit Des poules, et de quelques autres oiseaux qui se mettent sur une branche, sur une perche pour dormir. Les poules juchent dans le poulailler. Les faisans ...
JUCHOIR
. s. m. L'endroit où juchent les poules.
JUDAÏQUE
. adj. des deux genres Qui appartient aux Juifs. La loi judaïque. Les antiquités judaïques. Superstition judaïque.   En termes d'Hist. nat., Pierres judaïques, Pierres que ...
JUDAÏSER
. v. n. Suivre et pratiquer en quelques points les cérémonies de la loi judaïque. C'est judaïser que de garder le jour du sabbat. Ces hérétiques judaïsaient en ...
JUDAÏSME
. s. m. La religion des juifs. Faire profession du judaïsme.
JUDAS
. s. m. On ne le met point ici comme nom propre du disciple qui trahit JÉSUS-CHRIST, mais seulement à cause de son emploi dans le sens de Traître. C'est un Judas, un vilain ...
JUDELLE
. s. f. T. d'Hist. nat. Sorte d'oiseau aquatique.
JUDICATUM
SOLVI Expression empruntée du latin, et dont on se sert au Palais dans cette locution, Caution judicatum solvi, La caution qu'on peut obliger un étranger à fournir lorsqu'il ...
JUDICATURE
. s. f. État, condition, profession du juge, de toute personne employée à l'administration de la justice. Charge de judicature. Office de judicature. Il a mieux aimé se ...
JUDICIAIRE
. adj. des deux genres Qui est relatif à la justice, à l'administration de la justice. Les membres de l'ordre judiciaire. La hiérarchie judiciaire. Police judiciaire.   ...
JUDICIAIRE
. s. f. La faculté de juger. Cet homme a la judiciaire fort bonne, excellente. Avoir une bonne judiciaire. Il est familier.
JUDICIAIREMENT
. adv. En forme judiciaire. Informer judiciairement contre quelqu'un.
JUDICIEUSEMENT
. adv. Avec jugement, d'une manière judicieuse. Il agit toujours judicieusement. Cela est judicieusement pensé.
JUDICIEUX
, EUSE. adj. Qui a le jugement bon. Un homme judicieux. Il est fort judicieux. Il est peu judicieux.   Il signifie aussi, Fait avec jugement. Réflexion judicieuse. Critique ...
JUGE
. s. m. Celui qui juge, qui a le droit et l'autorité de juger. Dieu est le souverain juge, le juge suprême. L'Église est juge de tout ce qui a rapport à la foi. Les jurés ...
JUGEMENT
. s. m. Action de juger, de prononcer une décision ; ou La décision prononcée. On l'emploie surtout en termes de Jurisprudence. Il se réserva le jugement de certaines ...
JUGER
. v. a. Décider une affaire, un différend en qualité de juge. Juger un procès. Quand jugerez-vous cette affaire ? Bien juger. Mal juger. Juger définitivement. Juger ...
JUGULAIRE
. adj. des deux genres T. d'Anat. Qui appartient à la gorge. Les glandes jugulaires. Fosse jugulaire. Veines jugulaires.   Il se prend quelquefois substantivement au ...
JUIF
, IVE. adj. et s. Celui, celle qui professe la religion judaïque. Il est juif. Elle est juive. Un marchand juif. Les juifs de Pologne, d'Allemagne, de France. Une juive. ...
JUILLET
. s. m. (On mouille les L.) Le septième mois de l'année. Au mois de juillet. Le premier, le deux de juillet. Le premier, le deux juillet. Il est né en juillet. À la ...
JUIN
. s. m. Le sixième mois de l'année. Au mois de juin. Le premier, le deux de juin. Le premier, le deux juin. À la mi-juin.
JUIVERIE
. s. f. Quartier d'une ville habité par les juifs. La juiverie de Metz. JUIVERIE, se dit aussi, familièrement, d'Un marché usuraire. C'est une vraie juiverie. Il m'a fait ...
JUJUBE
. s. f. Le fruit du jujubier, qui consiste en un noyau à deux loges renfermé dans une enveloppe pulpeuse, et qui s'emploie fréquemment en médecine comme pectoral et ...
JUJUBIER
. s. m. T. de Botan. Arbre de la même famille que le houx et le fusain, dont le bois tortueux est armé de fortes épines. Le jujubier croît naturellement en Provence et ...
JULE
. s. m. T. d'Entomologie. Voyez IULE.
JULE
. s. m. Nom d'une monnaie qui a cours en Italie, et surtout à Rome. Le jule vaut environ trente centimes, et tire son nom du pape Jules II.
JULEP
. s. m. (On prononce le P.) T. de Médec. Potion adoucissante que l'on administre particulièrement la nuit. Julep rafraîchissant. Julep cordial. Julep somnifère. Donner, ...
JULIENNE
. adj. f. T. de Chronologie. Il se dit De l'année commune de trois cent soixante-cinq jours, ou bissextile de trois cent soixante-six, ainsi que De la correction qui a ...
JULIENNE
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes crucifères, qui se rapprochent beaucoup des giroflées, et dont plusieurs espèces sont employées en médecine, ou cultivées dans les ...
JULIENNE
. s. f. T. de Cuisine. Potage fait avec plusieurs sortes d'herbes et de légumes. Servir une julienne. On dit aussi, Potage à la julienne.
JUMART
. s. m. Animal qu'on supposait engendré soit d'un taureau et d'une ânesse, ou d'un âne et d'une vache, soit d'un cheval et d'une vache, ou d'un taureau et d'une jument.
JUMEAU
, ELLE. adj. Il se dit De deux ou de plusieurs enfants nés d'un même accouchement. Deux frères jumeaux. C'est sa soeur jumelle. On le dit quelquefois en parlant Des animaux. ...
JUMELÉ
, ÉE. adj. T. de Blason. Il se dit D'un sautoir, d'un chevron, de toute pièce formée de deux jumelles.
JUMELLES
. s. f. pl. T. de Charpenterie. Il se dit de Deux pièces de bois montantes qui entrent dans la composition d'un pressoir.  Il se dit en général, dans presque tous les Arts, ...
JUMENT
. s. f. Cavale, la femelle du cheval. Bonne, grande, petite, belle jument. Jument poulinière. Jument de haras. Être monté sur une jument. Monter une jument. Jument pleine. ...
JUNON
. s. f. T. d'Astron. Planète qui est entre Vesta et Cérès, et qui fait sa révolution autour du soleil en mille cinq cent quatre-vingt-onze jours.
JUNTE
. s. f. Nom qu'on donne à différents conseils, en Espagne et en Portugal. Junte sanitaire. La junte du commerce. La junte apostolique. La junte suprême.
JUPE
. s. f. La partie de l'habillement des femmes qui descend depuis la ceinture jusqu'aux pieds. Jupe de dessus. Jupe de dessous. Jupe de serge. Jupe de taffetas, de satin, etc. ...
JUPITER
. s. m. (On prononce l'R.) T. d'Astron. Planète qui est entre Pallas et Saturne, et qui fait sa révolution autour du soleil en quatre mille trois cent trente-trois jours. ...
JUPON
. s. m. Courte jupe que les femmes mettent sous les autres jupes. Jupon de ratine, de basin, etc. Jupon piqué.
JURANDE
. s. f. La charge de juré d'un métier, ou Le temps pendant lequel on l'exerçait. Passer par la jurande. Pendant sa jurande. Les jurandes ont été abolies en France.   Il ...
JURAT
. s. m. Nom que l'on donnait aux consuls ou échevins de Bordeaux. Les jurats de Bordeaux. Le premier jurat. La livrée, le chaperon des jurats. Faire des jurats. Élire des ...
JURATOIRE
. adj. T. de Jurispr. Il n'est usité que dans cette locution, Caution juratoire, Serment que fait quelqu'un en justice de représenter sa personne, ou de rapporter quelque ...
JURÉ
, ÉE. adj. Il se disait autrefois, dans les Corporations, De celui qui avait fait les serments requis pour la maîtrise. Chirurgien juré. Écrivain juré. Juré vendeur de ...
JUREMENT
. s. m. Serment qu'on fait en vain, sans nécessité et sans obligation. On ne vous croira pas, malgré tous vos jurements.   Il se dit plus ordinairement dans le sens de ...
JURER
. v. a. Affirmer par serment, en prenant Dieu, ou quelqu'un, ou quelque chose à témoin. Dieu en vain tu ne jureras. Jurer sa foi. Il jure son Dieu, sa foi, que ...  Il ...
JUREUR
. s. m. Celui qui jure beaucoup par mauvaise habitude ou par emportement. C'est un jureur, un grand jureur du nom de Dieu.
JURI
. s. m. Voyez JURY.
JURIDICTION
. s. f. Pouvoir du juge, de celui qui a droit de juger. Juridiction ecclésiastique. Juridiction laïque. Juridiction ordinaire. Juridiction contentieuse. Juridiction gracieuse. ...
JURIDICTIONNEL
, ELLE. adj. Qui est relatif à la juridiction. Droit, pouvoir juridictionnel.
JURIDIQUE
. adj. des deux genres Qui se fait en justice, qui est conforme à la manière de procéder en justice. Sentence juridique. Cela n'est pas juridique. Intenter une action ...
JURIDIQUEMENT
. adv. D'une manière juridique. Une sentence prononcée juridiquement. Il faut y procéder juridiquement. Être condamné juridiquement à ...
JURISCONSULTE
. s. m. Celui qui est versé dans la science du droit et des lois, et qui fait profession de donner son avis sur des questions de droit. Savant jurisconsulte. Bon jurisconsulte. ...
JURISPRUDENCE
. s. f. La science du droit et des lois. Il est savant en jurisprudence. Il entend, il sait la jurisprudence. Enseigner la jurisprudence. Termes de jurisprudence.   Il signifie ...
JURISTE
. s. m. Celui qui écrit, qui a écrit sur les matières de droit. Tous les juristes disent que... C'est un savant juriste.
JURON
. s. m. Certaine façon de jurer dont une personne se sert habituellement. Ventre-saint-gris était le juron de Henri IV. C'est son juron, son grand juron.   Il se dit aussi ...
JURY
. s. m. (Quelques-uns écrivent, Juri. ) T. de Jurispr. Criminelle. Le corps, la réunion des jurés. Il se dit, soit de Tous les citoyens qui peuvent être jurés, soit de Tous ...
JUS
. s. m. Suc, liqueur que l'on tire de quelque chose, soit par pression, soit par coction, soit par préparation. Jus de citron. Jus d'orange. Du jus d'herbes. Ces pommes ont ...
JUSANT
. s. m. T. de Marine. Reflux de la marée. Ces navires attendent le jusant pour sortir du port. On dit, Flot et jusant, pour Flux et reflux.
JUSQUE
. Préposition qui marque un certain terme au delà duquel on ne passe pas, qu'on n'excède point. Depuis la Loire jusqu'à la Seine. De Paris jusqu'à Rome. Depuis Pâques ...
JUSQUIAME
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes de la famille des Solanées, dont l'espèce commune, la Jusquiame noire, ou Hanebane, est vénéneuse, narcotique, d'une odeur ...
JUSSION
. s. f. Commandement. Il se disait autrefois de Lettres scellées, adressées par le prince aux juges d'une compagnie supérieure, ou d'une autre, pour leur enjoindre de faire ...
JUSTAUCORPS
. s. m. Espèce de vêtement à manches qui descend jusqu'aux genoux et qui serre le corps. Justaucorps de drap. Justaucorps de velours. Justaucorps brodé.
JUSTE
. adj. des deux genres Équitable, qui est conforme au droit, à la raison et à la justice. Un arrêt, une sentence juste. Rien de plus juste, assurément. Ce que vous me ...
JUSTE
. s. m. Habillement de paysanne.
JUSTEMENT
. adv. Avec justice. Il a jugé justement. Il agit justement. Il a été puni justement.   Il signifie aussi, Dans la juste proportion, ni plus ni moins qu'il ne faut, ...
JUSTESSE
. s. f. Qualité de ce qui est juste, exact, convenable, tel qu'il doit être. Cette balance est d'une grande justesse, d'une extrême justesse. La justesse de la voix. La ...
JUSTICE
. s. f. Vertu morale qui fait que l'on rend à chacun ce qui lui appartient, que l'on respecte tous les droits d'autrui. La justice est la première des vertus. Ce prince ...
JUSTICIABLE
. adj. des deux genres Qui doit répondre devant certains juges. Il est domicilié à Versailles, et par conséquent justiciable de la cour royale de Paris. Vous êtes ...
JUSTICIER
. v. a. (Il est de quatre syllabes. ) Punir quelqu'un d'une peine corporelle, en exécution de sentence ou d'arrêt. Il a été justicié. On en a justicié quatre. ...
JUSTICIER
. s. m. (Il n'est que de trois syllabes.) Celui qui aime à rendre, à faire justice. Ce prince était grand justicier.   Il signifie aussi, tant adjectivement que ...
JUSTIFIABLE
. adj. des deux genres Qui peut être justifié. Sa conduite n'est pas justifiable. Ses procédés ne sont pas justifiables.
JUSTIFIANT
, ANTE. adj. T. de Théologie. Qui rend juste intérieurement. Il n'est guère usité que dans ces deux locutions : La grâce justifiante. La foi justifiante.
JUSTIFICATIF
, IVE. adj. Qui tend, qui sert à justifier quelqu'un, ou à prouver ce qu'on avance, ce qu'on allègue. Fait justificatif. Moyen justificatif. Mémoire justificatif. Titre ...
JUSTIFICATION
. s. f. Action de justifier quelqu'un, de se justifier ; ou Les preuves qui servent à justifier. J'entreprendrai leur justification. Il sera reçu, admis à sa ...
JUSTIFIER
. v. a. Montrer, prouver, déclarer que quelqu'un est innocent, qu'il ne mérite point de châtiment, de blâme. Il a été justifié de ce crime. Cela le justifie ...
JUTEUX
, EUSE. adj. Qui a beaucoup de jus. Melon juteux. Pêche juteuse.
JUXTAPOSER
(SE). v. pron. T. de Physique. Il se dit Des molécules matérielles qui viennent se joindre successivement à d'autres déjà réunies en une masse sensible. Un minéral ...
JUXTAPOSITION
. s. f. T. de Physique. Action des molécules qui se juxtaposent. Les cristaux qui se forment avec lenteur dans une dissolution tranquille, augmentent graduellement de volume ...
K
.. s. m. Lettre consonne, la onzième de l'alphabet. On la nomme Ka suivant l'appellation ancienne et usuelle, et Ke suivant la méthode moderne. Un grand K. Un petit k.  ...
KABAK
. s. m. T. de Relation. Nom que les Moscovites donnent à une espèce d'estaminet où l'on vend du vin, de la bière, de l'eau-de-vie, des cartes, etc.
KABIN
. s. m. T. de Relation. Mariage en usage chez les mahométans, par lequel un homme épouse une femme pour un temps limité.
KAHOUANNE
. s. f. Espèce de tortue dont l'écaille s'emploie dans les ouvrages de marqueterie.
KAKATOËS
. s. m. (On prononce Kakatoua. Quelques personnes disent, par corruption, Katakoua. )  T. d'Hist. nat. Sorte de perroquet remarquable par une huppe formée de longues ...
KALI
. s. m. T. de Botan. Nom que les Arabes donnent à la soude. Il se dit particulièrement, en français, d'Une espèce de soude à feuilles épineuses qui croît abondamment ...
KAMICHI
. s. m. T. d'Hist. nat. Grand oiseau noir de l'ordre des Échassiers, dont la tête est ornée d'une espèce de casque, et dont les ailes sont armées d'éperons. Le kamichi ...
KAN
. s. m. T. de Relation. Prince, commandant chez les Tartares, les Persans, etc. Le kan des Tartares. Le grand kan. KAN, se dit aussi d'Un lieu où les caravanes se reposent. ...
KANDJAR
. s. m. (Quelques-uns écrivent et prononcent, Kangiar. ) Sorte de poignard à lame très-large, dont se servent les Asiatiques et les Africains.
KANGUROO
. s. m. T. d'Hist. nat. Quadrupède de la Nouvelle-Hollande, remarquable par le volume de sa queue, sur laquelle il s'appuie en sautant, et par l'extrême longueur de ses ...
KAOLIN
. s. m. Nom chinois d'une terre qui entre dans la composition de la porcelaine.
KARABÉ
. s. m. Voyez CARABÉ.
KARAT
. s. m. Voyez CARAT.
KARATA
. s. m. Espèce d'aloès qui croît en Amérique, et dont les sauvages tirent une sorte de fil qui leur sert à faire de la toile, des filets, des hamacs, etc.  Il se dit aussi ...
KARMESSE
. s. f. Voyez KERMESSE.
KATAKOUA
. s. m. Voyez KAKATOËS.
KÉRATOPHYTE
. s. m. Nom donné par les anciens naturalistes à toute production polypeuse dont la substance est transparente comme la corne.
KERMÈS
. s. m. (On prononce l'S.) T. d'Hist. nat. Espèce de cochenille qui vit sur un petit chêne vert, et qui donne une belle teinture écarlate. Le kermès est aujourd'hui ...
KERMESSE
ou KARMESSE. s. f. Nom qu'on donne, en Hollande et dans les Pays-Bas, à des foires annuelles qui se célèbrent avec des processions, et avec des mascarades, des danses et ...
KILOGRAMME
. s. m. Poids de mille grammes, équivalant à un peu plus de deux livres de l'ancien poids de marc. Cinq cents kilogrammes. On dit souvent par abréviation, dans le Commerce, ...
KILOLITRE
. s. m. Mesure de capacité, qui contient mille litres.
KILOMÈTRE
. s. m. Mesure itinéraire de mille mètres, qui vaut environ cinq cents toises, ou un quart de lieue ancienne. À deux kilomètres de distance.

< 1 2 3 4 5 6 >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.027 c;