Слова на букву king-memb (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву king-memb (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
LAVE
. s. f. Matière fondue et enflammée, que les volcans vomissent dans le temps de leur éruption, et qui s'écoule en torrents. La lave, les laves du Vésuve. Des flots, des ...
LAVEMENT
. s. m. Action de laver. En ce sens, il n'est guère usité que dans ces locutions, qui appartiennent au langage de l'Église : Le lavement des pieds. Le lavement des mains. Le ...
LAVER
. v. a. Nettoyer avec de l'eau, ou avec quelque autre liquide. Laver du linge. Laver la lessive. Laver la vaisselle. Se laver le visage, les mains, les pieds, la bouche, la ...
LAVETTE
. s. f. Petit morceau de linge dont on se sert pour laver la vaisselle.
LAVEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui lave. Laveur de vaisselle. Laveuse d'écuelles.
LAVIS
. s. m. T. de Dessinateur. Manière de colorier un dessin avec de l'encre de Chine, du bistre, de la sépia ou quelque autre substance colorante. Lavis à l'encre de Chine, au ...
LAVOIR
. s. m. Lieu destiné à laver. Il se dit plus particulièrement d'Un réservoir d'eau où on lave le linge. Lavoir commun. Aller au lavoir. Construire un lavoir. Il y a un ...
LAVURE
. s. f. Il n'est guère usité que dans cette locution, Lavure de vaisselle, d'écuelles, Eau qui a servi à laver la vaisselle, les écuelles. Fam. et par exagérat., Lavure ...
LAXATIF
, IVE. adj. T. de Médec. Qui a la vertu, la propriété de lâcher le ventre. Remède laxatif. Tisane laxative.
LAYER
. v. a. T. d'Eaux et Forêts. (Il se conjugue comme Payer. ) Tracer une laie, une route étroite dans une forêt. Layer un bois, une forêt. Voyez LAIE. LAYÉ, ÉE. ...
LAYETIER
. s. m. Celui qui fait des layettes, des caisses de bois blanc.
LAYETTE
. s. f. Tiroir d'armoire où l'on serre des papiers. Mettre des papiers dans une layette. Dans le trésor des chartres, la plupart des layettes étaient marquées par les noms ...
LAYEUR
. s. m. T. d'Eaux et Forêts. Celui qui trace des laies dans une forêt, ou qui marque le bois qu'on veut layer.
LAZARET
. s. m. Lieu préparé dans quelques ports, principalement dans ceux de la Méditerranée, pour y faire passer la quarantaine aux personnes, aux effets et aux marchandises, qui ...
LAZULI
*  Voyez LAPIS .
LAZZI
. s. m. Mot emprunté de l'italien, qui signifie, Action, mouvement, geste bouffon dans la représentation des comédies. Les comédies italiennes sont pleines de lazzi. Les ...
LE
, LA, LES Le premier de ces trois mots est l'article du nom masculin, au singulier : Le jour. Le second est l'article du nom féminin, au singulier : La nuit. Le troisième est ...
LE
, LA, LES. Pronoms relatifs dont le premier est pour le genre masculin, le second pour le féminin, le troisième pour les deux genres au pluriel. Ils accompagnent toujours un ...

. s. m. Largeur d'une étoffe entre ses deux lisières. Un lé de velours, de satin, de taffetas, de toile, de percale. Draps de lit de deux lés, de trois lés. Cette toile ...
LÈCHE
. s. f. Tranche fort mince de quelque chose qui se mange. Une lèche de pain, de jambon. On ne lui en a donné qu'une lèche. Il est familier.
LÈCHEFRITE
. s. f. Ustensile de cuisine, ordinairement de fer, qu'on met sous la broche pour recevoir la graisse et le jus de la viande que l'on fait rôtir. Grande, petite lèchefrite. ...
LÉCHER
. v. a. Passer la langue sur quelque chose. Lécher un plat. Lécher la sauce qui reste sur une assiette. Quand les chats ont mangé quelque chose qu'ils trouvent bon, ils se ...
LEÇON
. s. f. Instruction qu'on donne, ordinairement dans une classe et du haut d'une chaire, à ceux qui veulent apprendre quelque science, quelque langue. Leçon de droit, de ...
LECTEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui lit à haute voix et devant d'autres personnes. C'est un bon lecteur, un fort bon lecteur, un lecteur infatigable. C'est un mauvais lecteur, sa voix ...
LECTURE
. s. f. Action d'une personne qui lit à haute voix. On fit la lecture du contrat de mariage en présence de tous les parents. Lecture faite des articles, on signa. J'ai ...
LÉGAL
, ALE. adj. Qui est établi par la loi, qui est selon la loi, qui résulte de la loi. Des formes légales. Voie légale. Moyens légaux. Intérêt légal. Incapacité légale. ...
LÉGALEMENT
. adv. D'une manière légale. Procéder légalement. Cela n'est pas fait légalement.
LÉGALISATION
. s. f. Attestation par laquelle un fonctionnaire public compétent certifie qu'un acte est authentique et que foi doit y être ajoutée. Un acte qui manque de légalisation. ...
LÉGALISER
. v. a. Attester, certifier l'authenticité d'un acte public, afin qu'il puisse faire foi hors du ressort où il a été passé. Faire légaliser une procuration, un acte de ...
LÉGALITÉ
. s. f. Caractère, qualité de ce qui est légal. La légalité d'un acte. On a contesté la légalité de ces formes, de ces moyens, de ces mesures.
LÉGAT
. s. m. Cardinal préposé par le pape pour gouverner quelque province de l'État ecclésiastique. Légat de Bologne. Légat de Ferrare.   Légat à latere (on prononce ...
LÉGATAIRE
. s. des deux genres T. de Jurispr. Celui ou celle à qui on fait un legs. Légataire particulier. Légataire universel. On ne peut être légataire et héritier tout ensemble. ...
LÉGATION
. s. f. La charge, l'office, l'emploi du légat. Le pape a donné la légation de cette province à tel cardinal. Les légats à latere ne pouvaient exercer leur légation en ...
LÉGATOIRE
. adj. Terme d'Hist. anc., qui n'est usité que dans cette locution, Province légatoire, Province gouvernée par un lieutenant, sous les empereurs romains.
LÉGE
. adj. des deux genres T. de Marine. Il se dit D'un bâtiment qui n'a pas sa charge complète, et dont la carène n'entre pas assez dans l'eau. Ce vaisseau est lége et n'a pas ...
LÉGENDAIRE
. s. m. Auteur de légendes. On reproche a la plupart des anciens légendaires d'avoir été trop crédules.
LÉGENDE
. s. f. Ouvrage contenant le récit de la vie des saints. Une vieille légende. Les anciennes légendes sont remplies de fables plus propres à scandaliser qu'à édifier. ...
LÉGER
, ÈRE. adj. Qui ne pèse guère. Un corps léger. L'air est plus léger que l'eau. Léger comme une plume. Léger comme l'air. Un habit léger. Une étoffe légère. Voilà de ...
LÉGÈREMENT
. adv. D'une manière légère, par opposition à pesante. Être vêtu, armé légèrement. Marcher, courir, sauter légèrement.   Il signifie aussi, Peu, au sens physique et ...
LÉGÈRETÉ
. s. f. Qualité de ce qui est léger, peu pesant. La légèreté de l'air. La légèreté des vapeurs.   Il signifie aussi, Agilité, vitesse. Marcher, courir avec ...
LÉGION
. s. f. T. d'Antiquité romaine. Corps de gens de guerre composé d'infanterie et de cavalerie. La première légion ; la deuxième, la quatorzième légion, etc. La légion ...
LÉGIONNAIRE
. s. m. Soldat dans une légion romaine. Les légionnaires firent des merveilles en cette occasion.   Il signifie aussi, Membre de la Légion d'honneur. Il était simple ...
LÉGISLATEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui donne des lois à un peuple. Moïse fut le législateur des Hébreux. Lycurgue et Solon sont des législateurs célèbres. Catherine II fut la ...
LÉGISLATIF
, IVE. adj. Qui fait les lois. Pouvoir législatif. Puissance, autorité législative. En France, le concours du roi et des deux chambres forme le pouvoir législatif. Corps ...
LÉGISLATION
. s. f. Droit de faire les lois. Dans lés gouvernements absolus, la législation n'appartient qu'au monarque.   Il se dit aussi Du corps même des lois. Bonne législation. ...
LÉGISLATURE
. s. f. Les trois pouvoirs qui concourent à la confection des lois. La législature vient de décider une grande question.   Il s'emploie, souvent, dans le sens d'Assemblée ...
LÉGISTE
. s. m. Celui qui connaît ou qui étudie les lois. Tous les légistes sont du même avis sur cette question. Un jeune légiste.
LÉGITIMAIRE
. adj. des deux genres T. de Jurisprud. Qui appartient à la légitime. Portion légitimaire. Droits légitimaires. Héritiers légitimaires.
LÉGITIMATION
. s. f. Changement d'état d'un enfant naturel que ses père et mère reconnaissent par mariage subséquent, et qui acquiert par là les droits des enfants nés en légitime ...
LÉGITIME
. adj. des deux genres Qui a les conditions, les qualités requises par la loi. Pouvoir légitime. Autorité légitime. Mariage légitime.   Enfant légitime, Enfant né ...
LÉGITIME
. s. f. T. de Jurisprud. La portion assurée par la loi à certains héritiers sur la part héréditaire qu'ils auraient eue en entier, si le défunt n'en avait disposé, ...
LÉGITIMEMENT
. adv. Conformément à la loi, à l'équité, à la raison, aux règles établies. Un bien légitimement acquis. Cette somme lui est légitimement due.
LÉGITIMER
. v. a. Donner à un enfant naturel les droits des enfants nés en légitime mariage. Son mariage a légitimé deux enfants qu'il avait eus auparavant. Ce prince fit légitimer ...
LÉGITIMITÉ
. s. f. La qualité de ce qui est conforme à la loi, à la justice, à la raison, ou aux règles établies. On attaqua la légitimité de son mariage. La légitimité d'un ...
LEGS
. s. m. (Le G ne se prononce pas.) Don fait par testament ou par autre acte de dernière volonté. Legs universel, particulier. Legs pieux. Faire, laisser, accepter, recevoir, ...
LÉGUER
. v. a. Donner par testament ou par autre acte de dernière volonté. Il lui a légué dix mille écus par son testament, par son codicille. Je léguerai tous mes biens. Cela ...
LÉGUME
. s. m. Il se dit, proprement, de Certaines graines qui viennent dans des gousses, comme les pois, les fèves, etc. Légumes nourrissants, savoureux. Légumes verts. Légumes ...
LÉGUMINEUX
, EUSE. adj. T. de Botan. Il ne s'emploie guère qu'au féminin, et se dit De certaines plantes dont la fleur est irrégulière, et dont le fruit est une gousse, comme le pois, ...
LEMME
. s. m. T. de Mathém. Proposition dont la démonstration est nécessaire pour une autre proposition qui doit la suivre.
LÉMURES
. s. f. plur. Voyez LARVES.
LENDEMAIN
. s. m. Le jour qui a suivi ou qui suivra celui dont on parle. Ils partirent le lendemain. On l'a remis au lendemain. Différer jusqu'au lendemain. Le lendemain de ses noces. Le ...
LENDORE
. s. des deux genres Personne lente et paresseuse, qui semble toujours assoupie. C'est un lendore, une grande lendore. Il est populaire.
LÉNIFIER
. v. a. T. de Médec. Adoucir au moyen d'un lénitif. LÉNIFIÉ, ÉE. participe
LÉNITIF
, IVE. adj. T. de Médec. Qui adoucit les humeurs, et qui calme les douleurs, ou Qui purge doucement. Remède lénitif. Potion lénitive. Électuaire lénitif.   Il s'emploie ...
LENT
, ENTE. adj. Tardif, qui n'est pas vite dans ses mouvements, dans ses actions, qui n'agit pas avec promptitude. L'âne est un animal lent et pesant. Que cet homme est lent ! ...
LENTE
. s. f. OEuf de pou. Avoir des lentes à la tête, dans les cheveux. Des lentes vives.
LENTEMENT
. adv. Avec lenteur. Marcher, se mouvoir, agir, parler, manger lentement. Il chante lentement. Il va lentement en besogne. Cette rivière coule lentement. Dans les travaux de ...
LENTEUR
. s. f. Manque d'activité et de célérité dans le mouvement et dans l'action. Grande lenteur. Lenteur insupportable. La lenteur de la tortue. La lenteur de sa prononciation ...
LENTICULAIRE
. adj. des deux genres Qui a la forme d'une lentille. Verre lenticulaire. Pierre lenticulaire. Corps lenticulaire. Corps de figure, de forme lenticulaire. En termes d'Anatomie ...
LENTICULÉ
, ÉE et LENTIFORME. adj. Voyez LENTICULAIRE.
LENTILLE
. s. f. Plante légumineuse dont la graine, petite, plate, ronde, amincie par les bords, et de couleur roussâtre, est employée comme aliment. Semer des lentilles.   Il se ...
LENTISQUE
. s. m. Espèce de pistachier que l'on cultive dans l'Orient pour en tirer la résine connue sous le nom de Mastic.
LÉONIN
, INE. adj. Qui appartient au lion, qui est propre au lion. Il est principalement usité dans cette locution, Société léonine, Société où tous les avantages sont pour un ...
LÉONIN
, INE. adj. Il se dit De certains vers latins dont les deux hémistiches riment ensemble. On n'est pas bien assuré du temps où les vers léonins ont commencé.
LÉOPARD
. s. m. Quadrupède carnassier qui a la peau tavelée, tachetée, marquetée. Le léopard est un animal fort vite. Fig., en poésie et dans le style oratoire, Les léopards, ...
LÉPAS
. s. m. (On prononce l'S.) T. d'Hist. nat. Coquillage univalve, qu'on nomme aussi Patelle.
LÉPIDOPTÈRE
. s. m. T. d'Hist. nat. Il se dit Des insectes qui ont quatre ailes couvertes d'une poussière écailleuse, et une trompe roulée en spirale. Les papillons sont des ...
LÈPRE
. s. f. Ladrerie, maladie qui couvre la peau de pustules et d'écailles. Chez les Juifs, ceux qui avaient la lèpre étaient séparés du reste du peuple. Il est tout couvert, ...
LÉPREUX
, EUSE. adj. Qui a la lèpre. Un homme lépreux. Une femme lépreuse.   Il est aussi substantif. Les dix lépreux de l'Évangile. Un hôpital pour les lépreux.
LÉPROSERIE
. s. f. Hôpital pour les lépreux. Il fonda une léproserie.
LEQUEL
, LAQUELLE. Adj. relatif et conjonctif composé de l'article Le, la, et de l'adjectif Quel, quelle. Il est synonyme de Qui. Duquel, de laquelle ; auquel, à laquelle. ...
LÉROT
. s. m. Espèce de petit loir gris, à taches noires sur l'oeil et derrière l'oreille. On le nomme aussi Liron.
LES
. Pluriel des articles Le et La, ainsi que du pronom relatif de la troisième personne. Voyez LE.
LÈSE
*  Mot emprunté d'un participe latin, et signifiant, Blessé, violé. Il s'emploie principalement avec le mot de Il se joint quelquefois, par allusion, à d'autres ...
LÉSER
. v. a. Faire tort. Je craindrais de vous léser. Être lésé d'outre moitié du juste prix.   Il signifie, en termes de Chirurgie, Blesser. Le coup a lésé les parties ...
LÉSINE
. s. f. Épargne sordide et raffinée jusque dans les moindres choses. Il est d'une lésine qui passe toute croyance. Faire quelque chose par lésine. Il n'y avait que lui qui ...
LÉSINER
. v. n. User de lésine. Il lésine sur tout.
LÉSINERIE
. s. f. Acte de lésine. Il a fait une grande lésinerie. Faire des lésineries.   Il signifie aussi, Le vice de caractère qui porte à lésiner. Cet homme est d'une ...
LÉSION
. s. f. Dommage, préjudice qu'on souffre dans quelque transaction, dans quelque marché, dans quelque contrat. Le vendeur est reçu à revenir contre la vente, quand il y a ...
LESSE
. s. f. Voyez LAISSE.
LESSIVE
. s. f. Eau chaude que l'on verse sur du linge à blanchir, qui est entassé dans un cuvier, et sur lequel on a mis un lit de soude ou de cendre de bois neuf. Bonne lessive. ...
LESSIVER
. v. a. Nettoyer, blanchir au moyen de la lessive ; faire la lessive. Il faut lessiver deux fois ces draps de lit, pour qu'ils redeviennent blancs.   Il signifie, en termes ...
LEST
. s. m. (Le T se prononce.) T. de Marine. Pierres, sable ou autres matières pesantes, dont on charge le fond d'un bâtiment pour lui faire prendre la quantité d'eau convenable, ...
LESTAGE
. s. m. T. de Marine. Action de lester un bâtiment.
LESTE
. adj. des deux genres Qui a de la facilité, de la légèreté dans ses mouvements. Ce vieillard est encore fort leste. Il marche d'un pas leste.   Il signifie aussi, Qui est ...
LESTEMENT
. adv. D'une manière leste. Il marche fort lestement. Il était lestement vêtu.   Il signifie figurément, Avec dextérité et promptitude. Il s'est lestement tiré de ce ...
LESTER
. v. a. T. de Marine. Mettre du lest dans un bâtiment. Lester un navire. Le vaisseau manqua de périr dans la tempête, parce qu'on ne l'avait pas bien lesté. Fig. et ...
LESTEUR
. s. m. T. de Marine. Bateau qui sert à transporter le lest. On dit aussi quelquefois adjectivement, Bateau lesteur.
LÉTHARGIE
. s. f. Sommeil profond, et maladif, qui ôte l'usage de tous les sens. Être en léthargie. Tomber en léthargie. On le croyait mort, il n'était qu'en léthargie.   Il ...
LÉTHARGIQUE
. adj. des deux genres Qui tient de la léthargie. État, repos, sommeil léthargique.   Il signifie au figuré, Nonchalant, indolent, insensible. Âme léthargique. ...
LÉTHIFÈRE
. adj. des deux genres Qui cause la mort. Le suc de cet arbrisseau est léthifère.
LETTRE
. s. f. On appelle ainsi Chaque caractère de l'alphabet. Un enfant qui commence à connaître ses lettres, à assembler ses lettres. L'A est la première lettre de l'alphabet. ...
LETTRÉ
, ÉE. adj. Qui a des lettres, du savoir. Un homme lettré. Une femme lettrée. Gens ignares et non lettrés .  Il s'emploie, substantivement, en parlant D'une classe d'hommes ...
LETTRINE
. s. f. T. d'Imprimerie. Petite lettre qui se met au-dessus ou à côté d'un mot, pour renvoyer le lecteur à des notes placées soit à la marge, soit au bas des pages.  Il ...
LEUCORRHÉE
. s. f. T. de Médec. Catarrhe utérin, maladie des femmes connue sous le nom impropre de Fleurs blanches.
LEUDE
. s. m. Nom que, dans les premiers temps de la monarchie, on donnait à de grands vassaux qui suivaient volontairement leur roi à la guerre.
LEUR
. Pronom personnel pluriel des deux genres qui signifie, À eux, à elles. Il se place immédiatement devant le verbe, et se dit principalement Des personnes. Il aime ses ...
LEUR
. adj. possessif des deux genres Il fait au pluriel Leurs, et signifie, D'eux, d'elles, qui appartient à eux, à elles. Il est ordinairement relatif Aux personnes. Les enfants ...
LEURRE
. s. m. T. de Fauconnerie. Morceau de cuir façonné en forme d'oiseau, dont les fauconniers se servent pour rappeler les oiseaux de fauconnerie, lorsqu'ils ne reviennent pas ...
LEURRER
. v. a. T. de Fauconnerie. Dresser un oiseau au leurre. Ces oiseaux-là ne sont pas aisés à leurrer, ne se leurrent pas facilement.   Il se dit, figurément, en parlant Des ...
LEVAIN
. s. m. Substance capable d'exciter un gonflement, une fermentation interne dans le corps avec lequel on la mêle. Levain de bière.   Il se dit, particulièrement, d'Un ...
LEVANT
. adj. m. Qui se lève. Il n'est usité que dans l'expression, Soleil levant. Je serai là à soleil levant, au soleil levant. Le soleil levant regarde cette maison. Prov. ...
LEVANT
. s. m. L'orient, relativement au lieu où l'on est, la partie de l'horizon où le soleil se lève. Du levant au couchant. Entre le levant et le midi. Les quatre points ...
LEVANTIN
, INE. adj. Natif des pays du Levant. Les peuples levantins. Les nations levantines.   Il s'emploie aussi substantivement. Les Levantins. C'est un Levantin.
LEVANTINE
. s. f. Étoffe de soie toute unie. Robe de levantine.
LÈVE
. s. f. Espèce de cuiller de bois à long manche, dont on se sert au jeu de mail, pour lever la boule.
LEVÉE
. s. f. Action de lever, de recueillir certaines choses ; et Ce qui se lève, se recueille. Il se dit Des fruits, et principalement des graines ; alors il signifie, Récolte. ...
LEVER
. v. a. (Au futur, Je lèverai, et au conditionnel, Je lèverais. ) Hausser, faire qu'une chose soit plus haute qu'elle n'était. Levez cela plus haut. Levez cela davantage. ...
LEVER
. s. m. L'heure, le temps auquel on se lève. Il faut aller chez lui à l'heure de son lever, à son lever, pour le trouver. Il était au lever du roi. On dit aussi, Le lever ...
LEVER-DIEU
. s. m. Le temps de la messe où le prêtre élève l'hostie. Il n'est arrivé qu'au lever-Dieu. Il est invariable.
LEVIER
. s. m. Bâton, barre de fer ou de quelque autre matière solide, propre à soulever, à remuer des fardeaux. Un gros levier. Ce levier est trop court. Le levier est la ...
LEVIS
. adj. Il n'est usité que dans cette expression, Pont-levis, Pont qui se baisse et se lève pour ouvrir ou fermer le passage d'un fossé. On leva, on abaissa le pont-levis du ...
LÉVITE
. s. m. Israélite de la tribu de Lévi, destiné au service du temple. Les lévites avaient le second rang dans le service du temple.
LÉVITE
. s. f. Sorte de vêtement.
LÉVITIQUE
. s. m. Nom du troisième livre du Pentateuque, qui établit les cérémonies du culte.
LEVRAUDER
. v. a. Harceler, poursuivre quelqu'un comme un lièvre. Il ne s'emploie qu'au figuré. Il est triste d'être sans cesse levraudé par des critiques de mauvaise foi. Il est ...
LEVRAUT
. s. m. Jeune lièvre. Petit levraut. Grand levraut de trois quarts.
LÈVRE
. s. f. Partie extérieure et charnue qui borde la bouche, qui couvre les dents, et qui aide à la formation des sons, à l'articulation des mots. La lèvre supérieure. La ...
LEVRETTE
. s. f. La femelle du lévrier. Une grande, une petite levrette.
LEVRETTÉ
, ÉE. adj. Qui a la taille mince comme un lévrier. Épagneul levretté.
LÉVRIER
. s. m. Sorte de chien haut monté sur jambes, qui a la tête longue et menue, le corps fort délié, et dont on se servait beaucoup autrefois pour la chasse du lièvre. Beau, ...
LEVRON
. s. m. Diminutif. Lévrier au-dessous de six mois ou environ. Beau, jeune levron.   Il désigne aussi, Une sorte de lévrier de fort petite taille. Voilà un joli levron. ...
LEVÛRE
. s. f. Écume que fait la bière quand elle bout, et dont les boulangers et les pâtissiers se servent quelquefois au lieu d'autre levain. Il a été défendu aux boulangers ...
LEXICOGRAPHE
. s. m. Auteur d'un lexique, d'un dictionnaire. Il se dit aussi de Celui qui s'occupe d'études, de travaux lexicographiques.
LEXICOGRAPHIE
. s. f. Science, art du lexicographe. La lexicographie exige une grande rectitude d'esprit et beaucoup de connaissances.
LEXICOGRAPHIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient à la lexicographie. Art, science lexicographique. Travaux lexicographiques.
LEXIQUE
. s. m. Mot qui est emprunté du grec, et qui signifie, Dictionnaire. Il se dit particulièrement Des dictionnaires grecs.  Adjectiv., Manuel lexique, Petit dictionnaire dont ...
LEZ
. adv. À côté de, proche de, tout contre. Ancienne façon de parler, qui n'est plus usitée que dans quelques noms de lieux, comme Le Plessis-lez-Tours, ...
LÉZARD
. s. m. Quadrupède ovipare, et à longue queue. Les lézards se retirent ordinairement dans les haies et dans les trous de murailles. Un gros lézard. Un lézard vert. Un ...
LÉZARDE
. s. f. Fente, crevasse qui se fait dans un ouvrage de maçonnerie. Ce mur est plein de lézardes. Boucher les lézardes d'un mur.
LÉZARDÉ
, ÉE. adj. Qui a une ou plusieurs lézardes. Ce mur est tout lézardé. Cette construction est lézardée.
LIAIS
. s. m. Pierre calcaire dure, d'un grain très-fin, qui est propre à faire des sculptures. Liais d'Arcueil. Liais de Saint-Cloud. Pierre de liais. La chapelle de Versailles ...
LIAISON
. s. f. Union, jonction de plusieurs corps ensemble. Ces pièces sont si bien jointes, qu'on n'en voit pas la liaison. La liaison de ces pièces de bois. La liaison des pierres. ...
LIAISONNER
. v. a. T. de Maçonnerie. Arranger les pierres d'un édifice de façon que le milieu des unes porte sur les joints des autres. Bien liaisonner une construction.   Il se dit, ...
LIANE
. s. f. Nom donné à diverses plantes sarmenteuses et grimpantes de l'Amérique.
LIANT
, ANTE. adj. Souple, élastique, qui a un mouvement facile et doux. Cette voiture a des ressorts bien liants.   Il signifie figurément, Doux, complaisant, affable, propre ...
LIARD
. s. m. Petite monnaie de cuivre valant trois deniers. On ne fabrique plus de liards. Fam., N'avoir pas un liard, n'avoir pas le liard, Être fort pauvre, ou Être sans argent ...
LIARDER
. v. n. Boursiller, donner chacun une petite somme. Nous avons été obligés de liarder pour faire un écu entre nous tous.   Il signifie aussi, Lésiner, payer liard à ...
LIASSE
. s. f. Amas de papiers liés ensemble, et ordinairement relatifs à un même objet. Liasse de lettres. Mettre des papiers en liasse.   Il se dit, plus particulièrement, Des ...
LIBAGE
. s. m. Quartier de pierre, ou gros moellon dur, équarri grossièrement, et qu'on emploie dans les fondements d'un édifice.
LIBATION
. s. f. Effusion, soit de vin, soit d'autre liqueur, que les anciens faisaient en l'honneur d'une divinité. Les libations étaient pratiquées par les Juifs dans leurs ...
LIBELLE
. s. m. Écrit, ordinairement de peu d'étendue, injurieux, diffamatoire, et le plus souvent calomnieux. Libelle calomnieux, séditieux, diffamatoire. Le libelle fut ...
LIBELLER
. v. a. T. de Pratique. (On prononce les deux L.) Rédiger, motiver convenablement une demande judiciaire. Libeller un exploit, une demande. Il fallait mieux libeller cet ...
LIBELLISTE
. s. m. (On fait sentir légèrement les deux L.) Auteur d'un libelle, faiseur de libelles. C'est un mauvais métier que celui de libelliste.
LIBER
. s. m. (On fait sentir l'R.) T. de Botan. Mot emprunté du latin. Pellicule qui existe entre l'écorce et le bois de certains arbres. Anciennement on écrivait sur le liber du ...
LIBERA
. s. m. (On prononce Libéra. ) Mot emprunté du latin. Il se dit, dans la Liturgie catholique, de La prière que l'Église fait pour les morts, et qui commence par ce mot. ...
LIBÉRAL
, ALE. adj. Qui aime à donner, qui se plaît à donner. Généreux et libéral. Libéral envers les gens de mérite. La nature lui a été libérale de ses dons. Être libéral ...
LIBÉRALEMENT
. adv. D'une manière libérale. Donner libéralement. Il en usa libéralement.   Il signifie aussi, D'une manière favorable à la liberté civile et politique. Il pense, il ...
LIBÉRALITÉ
. s. f. Penchant, disposition à donner avec discernement. Grande libéralité. Fausse libéralité. Exercer sa libéralité envers quelqu'un. Il tient cela de votre ...
LIBÉRATEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui a délivré une personne, une ville, un peuple, de captivité, de servitude, ou de quelque grand péril. Voilà mon libérateur. Le libérateur de ...
LIBÉRATION
. s. f. T. de Jurispr. Décharge d'une dette ou d'une servitude. Les lois sont toujours favorables à la libération du débiteur. J'ai obtenu, moyennant telle somme, la ...
LIBÉRER
. v. a. T. de Jurispr. Délivrer de quelque chose qui incommode, qui est à charge. Il veut libérer sa maison de cette servitude.   Il s'emploie aussi avec le pronom ...
LIBERTÉ
. s. f. Le pouvoir d'exercer sa volonté, en agissant ou n'agissant pas. Liberté entière, absolue, illimitée. Liberté d'approuver et de contredire.   Il se dit ...
LIBERTIN
, INE. adj. Déréglé dans ses moeurs, dans sa conduite. Ce jeune homme est devenu fort libertin. Cette femme, malgré sa mine hypocrite, était fort libertine. En ce sens, il ...
LIBERTINAGE
. s. m. Déréglement dans les moeurs, dans la conduite. Vivre dans le libertinage, dans un libertinage continuel. Donner dans le libertinage. Ce jeune homme est tombé dans un ...
LIBERTINER
. v. n. Faire le libertin, se livrer au libertinage. Depuis qu'il ne voit plus mauvaise compagnie, il a cessé de libertiner.   Il se dit aussi Des enfants, des écoliers ...
LIBIDINEUX
, EUSE. adj. Dissolu, lascif. Appétits libidineux. Il est peu usité.
LIBRAIRE
. s. m. Marchand de livres. La boutique d'un libraire. Cet écrivain s'est mis aux gages d'un libraire. Tous ses ouvrages sont restés chez le libraire. Il a ruiné son libraire. ...
LIBRAIRIE
. s. f. La profession de libraire, le commerce des livres. Un fonds, un magasin, une boutique de librairie. Il a quitté la librairie. Il s'est enrichi dans la librairie. Il ...
LIBRATION
. s. f. T. d'Astronomie. Balancement apparent de la lune autour de son axe, mouvement par lequel elle nous cache et nous découvre alternativement une partie de sa surface.
LIBRE
. adj. des deux genres Qui a le pouvoir de faire ce qu'il veut, d'agir ou de n'agir pas. L'homme est né libre. La volonté est libre, est une faculté libre. Prov., Les ...
LIBREMENT
. adv. Avec liberté, sans gêne, sans contrainte. Agir, vivre, penser, parler, écrire librement. J'en use librement avec vous. Je vous ai dit librement ma pensée sur cet ...
LICE
. s. f. Lieu préparé pour les courses de tête ou de bague, pour les tournois, les combats à la barrière, et autres exercices de ce genre. Entrer dans la lice, en lice. ...
LICE
. s. f. T. de Manufact. Voyez LISSE.
LICE
. s. f. Femelle d'un chien de chasse. Il y a dans toutes les meutes des lices destinées à faire race.   Cette lice est nouée, Elle a été couverte, et elle a retenu.
LICENCE
. s. f. Permission. Ce religieux était sorti sans en avoir demandé la licence à son supérieur. Dans ce sens, il est vieux. LICENCE, signifie plus ordinairement, Une ...
LICENCIEMENT
. s. m. Action de licencier, de congédier. Il n'est d'usage qu'en parlant Des troupes. Licenciement de troupes. La paix a été suivie du licenciement d'une partie de ...
LICENCIER
. v. a. Congédier. Il ne se dit qu'en parlant Des troupes. Licencier des troupes. Après la paix, on licencia une partie de l'armée. LICENCIER, s'emploie aussi avec le ...
LICENCIEUSEMENT
. adv. D'une manière licencieuse. Vivre, penser, parler, écrire licencieusement.
LICENCIEUX
, EUSE. adj. Déréglé, désordonné, contraire à la pudeur. Mener une vie licencieuse. Il est fort licencieux en paroles. Dire des paroles licencieuses. Tenir des propos, ...
LICET
. s. m. (On prononce le T.) Terme emprunté du latin. Permission. Obtenir un licet.
LICHEN
. s. m. (On prononce Likène. ) T. de Botan. Genre de plante de la famille des Algues, ordinairement en forme de croûte, qui croît sur les troncs d'arbres, sur les rochers, ...
LICITATION
. s. f. T. de Jurispr. Vente, au plus offrant et dernier enchérisseur, d'une maison, d'un héritage qui appartient en commun à plusieurs cohéritiers ou copropriétaires, et ...
LICITE
. adj. des deux genres Qui est permis par la loi. Ce n'est pas une chose licite. Il ne fait que des gains honnêtes et licites.
LICITEMENT
. adv. D'une manière licite, sans aller contre la loi. Peut-on faire licitement telle action ?
LICITER
. v. a. T. de Jurispr. Mettre à l'enchère une maison, un héritage, etc., qui appartient à plusieurs cohéritiers ou copropriétaires. Faire liciter une maison, un ...
LICOL
. s. m. Voyez LICOU.
LICORNE
. s. f. Quadrupède qui, selon quelques relations, aurait une corne au milieu du front, et du reste serait assez semblable à un petit cheval. Suivant l'opinion la plus ...
LICOU
ou LICOL. s. m. Lien de cuir, de corde ou de crin, qu'on met autour de la tête des chevaux, des mulets, et d'autres bêtes de somme, pour les attacher, au moyen d'une ou deux ...
LICTEUR
. s. m. Officier public qui marchait devant les premiers magistrats de Rome, et qui portait une hache placée dans un faisceau de verges. Les licteurs faisaient à la fois ...
LIE
. s. f. Ce qu'il y a de plus grossier dans une liqueur, et qui va au fond. Lie de vin. Lie d'huile, de bière, etc. Tirer du vin jusqu'à la lie. La lie vient, il n'y a plus de ...
LIE
. adj. Vieux mot qui signifiait, Gai, joyeux, et qui n'est plus usité que dans cette phrase familière, Faire chère lie, Faire bonne chère avec gaieté.
LIÉGE
. s. m. Espèce de chêne vert, dont l'écorce est épaisse, spongieuse et fort légère. Les glands du liége.   Il se prend ordinairement pour L'écorce de cet arbre. Le ...
LIEN
. s. m. (On prononce Li-èn. ) Ce qui sert à lier. Gros lien. Un lien de paille, de jonc, d'osier. Un lien de fer. Le lien d'une gerbe, d'un fagot. Faire des liens. Il faut ...
LIENTERIE
. s. f. (On prononce Lianterie. ) T. de Médecine. Espèce de dévoiement dans lequel on rend les aliments tels qu'on les a pris. Il vieillit.
LIENTÉRIQUE
. adj. des deux genres T. de Médecine. Qui tient de la lienterie. Flux lientérique.
LIER
. v. a. Serrer avec un lien ou avec quelque autre chose que ce soit. Lier le bras, la main, le corps. Lier un fagot, une botte de foin, une gerbe de blé. Lier un cerceau ...
LIERRE
. s. m. Plante toujours verte qui rampe à terre ou qui grimpe le long des murailles et autour des arbres. Petit lierre. Lierre à larges feuilles. Branche, couronne, graine, ...
LIESSE
. s. f. Joie. Vieux mot qui n'est guère usité que dans cette phrase familière, Vivre en joie et en liesse, et dans cette expression, Notre-Dame de liesse.
LIEU
. s. m. L'espace qu'un corps occupe. Tout corps occupe un lieu, remplit un lieu, est dans un lieu. Un corps ne peut naturellement être en même temps dans plusieurs lieux.   ...
LIEUE
. s. f. Mesure itinéraire, dont l'étendue varie selon les provinces, selon les pays. La lieue commune de France est de deux mille deux cent quatre-vingt-deux toises, à ...
LIEUR
. s. m. Celui qui lie des bottes de foin, des gerbes de blé, etc.
LIEUTENANCE
. s. f. Charge, office, emploi, grade de lieutenant. Il a une lieutenance dans l'artillerie, dans le dixième régiment. Il avait occupé autrefois la lieutenance de roi dans ...
LIEUTENANT
. s. m. Officier qui est immédiatement au-dessous d'un chef, qu'il supplée dans certains cas. Lieutenant-colonel d'un régiment de cavalerie, d'infanterie. Lieutenant d'une ...
LIEUTENANTE
. s. f. Il se disait de La femme de certains magistrats qui portaient le titre de lieutenants. Madame la lieutenante civile. Madame la lieutenante criminelle.
LIÈVRE
. s. m. Quadrupède sauvage, très-léger à la course et fort timide, à longues oreilles, à courte queue, et un peu plus grand que le lapin. La chair du lièvre est bonne ...
LIGAMENT
. s. m. T. d'Anat. Partie blanche et fibreuse qui sert à attacher des os ou des viscères, et quelquefois à les soutenir. Un ligament large. Les ligaments du foie. Les ...
LIGAMENTEUX
, EUSE. adj. T. d'Anat. Qui est de la nature des ligaments. LIGAMENTEUX, terme de Botanique, se dit Des plantes dont les racines ou les tiges sont grosses et tortillées en ...
LIGATURE
. s. f. T. de Chirurgie. Noeud de fil, ou autre lien, avec lequel on serre un vaisseau pour prévenir ou arrêter l'écoulement du sang ; L'action, la manière de placer ce ...
LIGE
. adj. des deux genres T. de Féodalité. Il se disait Du vassal tenant une certaine sorte de fief qui le liait d'une obligation plus étroite que les autres, envers son ...
LIGNAGE
. s. m. collectif. Race, famille. Un homme de haut lignage. Tous ceux de son lignagé. Ils sont de même lignage. Il est vieux.
LIGNAGER
. s. m. T. de Jurispr. Celui qui est du même lignage. Les lignagers, dans la coutume de Paris, avaient les quatre quints des propres.   Il est aussi adjectif, et n'est guère ...
LIGNE
. s. f. Trait simple, considéré comme n'ayant ni largeur ni profondeur. Il s'emploie surtout dans les Sciences mathématiques. Ligne droite. Ligne courbe. Ligne brisée. Le ...
LIGNÉE
. s. f. Race descendance. Avoir une nombreuse lignée. Ce prince est mort sans laisser de lignée. Il vieillit.
LIGNETTE
. s. f. Ficelle de médiocre grosseur, pour faire des filets.
LIGNEUL
. s. m. Fil enduit de poix, dont se servent les cordonniers.
LIGNEUX
, EUSE. adj. T. de Botan. De la nature ou de la consistance du bois. Plantes ligneuses. Fibres ligneuses. La coque de la noix est ligneuse.   Le corps ligneux, Le bois de ...
LIGUE
. s. f. Union, confédération de plusieurs États, pour se défendre ou pour attaquer. Ligue défensive. Ligue offensive. Ligue offensive et défensive. Puissante ligue. La ...
LIGUER
. v. a. Unir dans une même ligue. Il a ligué tous les princes chrétiens contre le Turc.   Il s'emploie souvent avec le pronom personnel, tant dans le sens réfléchi que ...
LIGUEUR
, EUSE. s. Il se dit seulement Des personnes qui étaient de la Ligue, du temps de Henri III et de Henri IV. C'était un ligueur furieux. Cette femme était une ligueuse ...
LILAS
. s. m. Arbrisseau qui fleurit un des premiers au printemps, et qui porte de petites fleurs par bouquets très-odorants et très-nombreux. Lilas blanc. Lilas rouge ou violet. ...
LILIACÉE
. adj. f. T. de Botan. Il se dit Des plantes analogues au lis. Plante liliacée.   Il est aussi substantif. Une liliacée. La famille des liliacées.
LIMACE
. s. f. ou LIMAS. s. m. Mollusque rampant, sans coquille, de forme allongée, à quatre tentacules, et ordinairement rougeâtre. La bave de la limace. Les limaces se ...
LIMAÇON
. s. m. Mollusque rampant semblable à une limace, mais habitant une coquille dont l'ouverture est en forme de croissant. Les cornes du limaçon. Cet homme vit retiré chez ...
LIMAILLE
. s. f. Les petites parties de métal que la lime fait tomber. Limaille d'acier, de fer, d'or, d'argent. La limaille de fer est un remède. Prendre de la limaille.
LIMANDE
. s. f. Poisson de mer fort plat, et à peu près de la forme d'un carrelet, mais à peau rude. Limande fraîche. Limande frite.
LIMAS
. s. m. Voyez LIMACE.
LIMBE
. s. m. T. de Mathém. et d'Astron. Bord. Le limbe d'un instrument de mathématique. Le limbe supérieur, le limbe inférieur du soleil. Le limbe supérieur, le limbe inférieur ...
LIMBES
. s. m. pl. Lieu où, selon quelques théologiens, étaient les âmes de ceux qui étaient morts dans la grâce de Dieu, avant la venue de Notre-Seigneur, et où vont celles ...
LIME
. s. f. Outil de fer ou d'acier, plus ou moins long et étroit, d'une forme plate, ronde ou triangulaire, dont la surface est couverte d'entailles qui se croisent, et qui sert à ...
LIME
. s. f. Sorte de petit citron qui a une eau fort douce, et que, par cette raison, l'on appelle Lime douce.
LIMER
. v. a. Couper, dégrossir, amenuiser, polir avec la lime. Limer un canon de fusil, un ressort de pendule, une grille de fer. Cela est forgé et limé.   Il se dit, ...
LIMIER
. s. m. Gros chien de chasse avec lequel le veneur quête et détourne la bête, pour la lancer quand on veut la courir. Mener un limier au bois. Dresser un chien pour en faire ...
LIMITATIF
, IVE. adj. Qui limite, qui renferme dans des bornes certaines.  En Jurispr., Assignat limitatif, disposition limitative, Assignat, disposition dont l'objet est tellement ...
LIMITATION
. s. f. Fixation, restriction, détermination. Il a obtenu un congé sans aucune limitation de temps.
LIMITE
. s. f. Borne, ce qui sert à séparer un territoire, un terrain, d'un territoire, d'un terrain contigu ou voisin. Les Pyrénées sont la limite de la France du côté de ...
LIMITER
. v. a. Borner, donner des limites. La mer limite ce royaume au midi et au couchant. Ces deux princes ont limité leurs États par une convention amicale.   Il se dit, ...
LIMITROPHE
. adj. des deux genres Qui est sur les limites. Pays, terres limitrophes. Cette province est limitrophe de l'Allemagne.
LIMON
. s. m. Boue, terre détrempée, bourbe. Les anguilles et quelques autres poissons se tiennent dans le limon. Ce fleuve traîne beaucoup de limon.   Il s'emploie ...
LIMON
. s. m. L'une des deux branches de la limonière d'une voiture. Le limon droit, gauche d'une charrette. Les limons d'une charrette. Mettre un cheval dans les limons, en ...
LIMON
. s. m. Sorte de citron qui a beaucoup de jus. Gros limon. Des limons aigres, verts. Du jus, du sirop de limon.
LIMONADE
. s. f. Boisson qui se fait avec du jus de limon ou de citron, de l'eau et du sucre. La limonade est rafraîchissante. Boire un verre de limonade. Entrer dans un café, pour ...
LIMONADIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui fait et qui vend de la limonade, de l'orgeat, des liqueurs, du café, du chocolat, des glaces, etc.
LIMONEUX
, EUSE. adj. Bourbeux, plein de limon. Eau limoneuse. Terrain limoneux.
LIMONIER
. s. m. Cheval qu'on met aux limons. Bon, fort limonier. Ce cheval est trop petit pour être limonier.
LIMONIER
. s. m. Arbre qui porte les limons.
LIMONIÈRE
. s. f. Espèce de brancard formé par les deux limons adaptés au devant d'une voiture.  Il se dit aussi d'Une voiture à quatre roues, ayant, au lieu d'un timon, un brancard ...
LIMOSINAGE
. s. m. Ouvrage de maçonnerie fait avec des moellons et du mortier. Maçonnerie de limosinage.
LIMPIDE
. adj. des deux genres Clair, net, transparent. Eau, source limpide. Cette eau-de-vie est bien limpide.
LIMPIDITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est limpide. Cette eau est d'une limpidité admirable.
LIMURE
. s. f. Action de limer. La limure de cette grille sera longue.   Il signifie aussi, L'état d'une chose limée. Cette tabatière est d'une limure parfaite. La limure de ces ...
LIN
. s. m. Plante dont la graine est employée à beaucoup d'usages, et dont la tige fournit un fil qui sert à fabriquer des toiles fines et des dentelles. Semer, cueillir du ...
LINAIRE
. s. f. Plante ainsi nommée parce que ses feuilles ont de la ressemblance avec celles du lin. On la nomme aussi Lin sauvage.
LINCEUL
. s. m. Drap de toile dont on se sert pour ensevelir un mort. Il n'y avait pas même un linceul pour l'ensevelir.
LINÉAIRE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui a rapport aux lignes, qui se fait par des lignes. Problème linéaire. Perspective linéaire. Étude du dessin linéaire.   En ...
LINÉAL
, ALE. adj. T. de Jurispr. Qui est dans l'ordre d'une ligne. Succession linéale. Substitution graduelle et linéale.
LINÉAMENT
. s. m. Trait, ligne délicate, ou Première trace, premier rudiment d'un être, d'un objet. Les physionomistes prétendent juger du caractère par les linéaments du visage. On ...
LINGE
. s. m. Toile mise en oeuvre selon les différents usages auxquels on veut l'employer. Beau linge. Gros linge. Menu linge. Linge fin. Linge plain, uni, ouvré, damassé. Linge ...
LINGER
, ÈRE. s. Celui, celle qui fait commerce de toile, qui vend, qui fait du linge, qui travaille en linge. Il est linger. Elle est lingère. Marchand linger. Marchande lingère. ...
LINGERIE
. s. f. Commerce de linge, métier de linger, de lingère. Elle sait bien la lingerie. Il entend bien la lingerie.   Il se dit aussi, dans les hôpitaux, dans les colléges, ...
LINGOT
. s. m. Barre ou morceau de métal fondu, qui n'est ni monnayé ni ouvragé. Il se dit principalement en parlant De l'or et de l'argent. Lingot d'or, d'argent. De l'or, de ...
LINGOTIÈRE
. s. f. Morceau de fer creux et long, destiné à recevoir le métal en fusion qui doit former le lingot.
LINGUAL
, ALE. adj. (On prononce Lingoual. ) Qui appartient, qui a rapport à la langue. En Anatomie : Muscle, nerf lingual. Artère linguale. LINGUAL, en Grammaire, se dit Des ...
LINGUISTE
. s. m. (Dans ce mot et dans le suivant, on prononce UI diphthongue.) Celui qui écrit sur les principes et les rapports des langues, ou qui en fait une étude spéciale. Un ...
LINGUISTIQUE
. s. f. Étude des principes et des rapports des langues, science de la grammaire générale appliquée aux diverses langues. Depuis quelques années, la linguistique a fait de ...

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.026 c;