Слова на букву king-memb (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву king-memb (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
LINIÈRE
. s. f. T. d'Agriculture. Terre semée en lin.
LINIMENT
. s. m. T. de Médec. Médicament fait d'huile et d'autres substances, qui s'emploie en friction, et qui est propre à adoucir, amollir et résoudre. Résoudre une tumeur ...
LINON
. s. m. Sorte de toile de lin, très-claire et très-déliée. De la toile de linon, ou plus ordinairement, Du linon. Linon uni, rayé. Une robe de linon.
LINOT
, NOTTE. s. Petit oiseau de plumage gris, à bec conique, dont le chant est très-agréable. Le nom de la femelle s'emploie communément, même en parlant Du mâle. Le chant ...
LINTEAU
. s. m. Pièce de bois, de pierre, ou même de fer, qui se met en travers au-dessus de l'ouverture d'une porte ou d'une fenêtre, pour en former la partie supérieure et ...
LION
, ONNE. s. Quadrupède carnivore, d'un poil tirant sur le roux, très-fort, très-courageux, qui habite principalement l'Afrique : le mâle a le cou entouré d'une crinière. ...
LIONCEAU
. s. m. Diminutif. Le petit d'un lion.
LIPOGRAMMATIQUE
. adj. des deux genres Il se dit Des ouvrages d'où l'on affecte d'exclure une ou plusieurs lettres de l'alphabet. Les ouvrages lipogrammatiques sont des productions de mauvais ...
LIPOTHYMIE
. s. f. T. de Médec. Privation momentanée du sentiment et du mouvement.
LIPPE
. s. f. La lèvre d'en bas, lorsqu'elle est trop grosse ou trop avancée. Avoir une grosse lippe. Une vilaine lippe. Il est familier.  Faire sa lippe, faire une grosse lippe, ...
LIPPÉE
. s. f. Bouchée. Deux ou trois bonnes lippées. Il est familier et vieux.  Il signifie quelquefois, Repas ; et, dans ce sens, il s'emploie toujours avec l'épithète de ...
LIPPITUDE
. s. f. T. de Médec. Écoulement trop abondant de la chassie.
LIPPU
, UE. adj. Qui a une grosse lèvre. Les nègres sont lippus. Il est familier.  Il s'emploie plus ordinairement comme substantif. C'est un gros lippu.
LIQUATION
. s. f. (On prononce Licouation. ) Opération de métallurgie, qui consiste à séparer, par une douce chaleur, un métal très-fusible d'un autre beaucoup moins fusible, avec ...
LIQUÉFACTION
. s. f. (On fait sentir l'U dans la prononciation.) Changement d'état d'une substance qui, par l'effet de la chaleur, passe de l'état solide à l'état liquide. La ...
LIQUÉFIER
. v. a. (On prononce Likéfier. ) Fondre, rendre liquide. Le feu liquéfie le plomb, l'argent, etc.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel. La cire se liquéfie par la ...
LIQUEUR
. s. f. Substance fluide et liquide. L'eau est la plus abondante des liqueurs. La plupart des corps solides descendent dans les liqueurs en raison de leur poids.   Il se dit ...
LIQUIDATEUR
. adj. Chargé de travailler, de présider à une liquidation de comptes, ou de créances. Commissaire liquidateur.   Il s'emploie quelquefois substantivement. Le liquidateur ...
LIQUIDATION
. s. f. T. de Jurispr., de Finance et de Commerce. Action par laquelle on règle, on fixe ce qui était indéterminé, en toute espèce de comptes. Liquidation de dépens, ...
LIQUIDE
. adj. des deux genres Qui coule ou qui tend à couler. Les corps liquides. Ce breuvage est trop épais, il n'est pas assez liquide.   Métal liquide, Métal en état de ...
LIQUIDER
. v. a. T. de Jurispr., de Finance et de Commerce. Régler, fixer ce qui était indéterminé. On a liquidé les dépens. Liquider les intérêts à tant. Liquider ses ...
LIQUIDITÉ
. s. f. Qualité des substances liquides.
LIQUOREUX
, EUSE. adj. Qui est comme de la liqueur. Il ne se dit guère que De certains vins qui ont une douceur particulière, comme les vins muscats et quelques autres. Des vins ...
LIQUORISTE
. s. des deux genres Celui, celle qui fait et vend des liqueurs. Un fonds de liquoriste. Marchande liquoriste.
LIRE
. v. a. ( Je lis, tu lis, il lit ; nous lisons, etc. Je lisais. Je lus, vous lûtes, ils lurent. Je lirai. Lis. Que je lise. Que je lusse. Lisant. ) Parcourir des yeux ce qui ...
LIRON
. s. m. Voyez LÉROT.
LIS
. s. m. (On prononce l'S.) Plante bulbeuse qui porte, sur une haute tige, des fleurs à six pétales. Oignon de lis. Tige de lis. Planter des lis. Lis blanc. Lis jaune. Lis ...
LISÉRÉ
. s. m. Ruban fort étroit dont on borde un habit, un gilet, etc. Liséré d'or, d'argent, de soie.   Il se dit aussi d'Une raie plus ou moins étroite qui borde un ruban, un ...
LISERON
ou LISET. s. m. Plante à fleurs en entonnoir, dont on connaît plusieurs espèces, qui la plupart sont grimpantes, et s'entortillent autour des plantes voisines.
LISEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui a l'habitude de lire beaucoup. C'est un grand liseur, une grande liseuse. C'est une grande liseuse de romans. Il est familier.
LISIBLE
. adj. des deux genres Qui est aisé à lire. Son écriture n'est pas belle, mais elle est lisible. Ces caractères ne sont pas lisibles, ils sont à demi effacés. Fig., Cela ...
LISIBLEMENT
. adv. D'une manière lisible. Il n'écrit pas bien, mais il écrit lisiblement.
LISIÈRE
. s. f. Ce qui termine des deux côtés la largeur d'une étoffe ; la partie où la trame s'est bouclée par le retour de la navette sur elle-même. Dans quelques étoffes, ...
LISSE
. adj. des deux genres Uni et poli. Surface lisse. Une étoffe lisse. Du papier lisse. Tronc lisse. Écorce lisse. Menton lisse. Tous les corps lisses sont froids au toucher. ...
LISSE
. s. f. T. de Manufact. Il se dit Des fils verticaux à mailles d'un métier à tisser, dans chacun desquels sont passés un ou plusieurs des fils horizontaux de la chaîne. Fil ...
LISSE
. s. f. T. de Marine. Voy. PRÉCEINTE.
LISSER
. v. a. Rendre lisse. Lisser du linge, de la dentelle, du papier, des bas. LISSÉ, ÉE. participe, Papier lissé.
LISSOIR
. s. m. Instrument de verre, de marbre, d'ivoire, ou d'autre matière dure, avec lequel on lisse le linge, le papier, etc. Lissoir de verre, de marbre. Passer le lissoir sur ...
LISTE
. s. f. Catalogue de plusieurs noms. Il se dit ordinairement Des personnes. Liste des conseillers d'État, des membres d'un tribunal, des membres de l'Académie. Il a demandé la ...
LISTEL
. s. m. T. d'Archit. Petite moulure carrée et unie qui surmonte ou qui accompagne une autre moulure plus grande, ou qui sépare les cannelures d'une colonne, d'un pilastre. ...
LISTON
. s. m. T. de Blason. Petite bande qui porte la devise.
LIT
. s. m. Meuble sur lequel on se couche pour dormir ou pour se reposer. On comprend, ordinairement, sous ce nom tout ce qui compose ce meuble, savoir : le bois de lit, le tour ...
LITANIES
. s. f. pl. Prière faite en l'honneur de Dieu, de la Vierge et des saints, en les invoquant les uns après les autres. Dire, réciter, chanter les litanies. Les litanies de la ...
LITEAU
. s. m. Il se dit Des raies colorées qui traversent, d'une lisière à l'autre, certaines nappes et serviettes de linge uni, et qui sont à quelque distance des extrémités. ...
LITEAU
. s. m. T. de Chasse. Lieu où le loup se repose pendant le jour.
LITÉE
. s. f. T. de Chasse. Réunion de plusieurs animaux dans le même gîte, dans le même repaire.
LITHARGE
. s. f. Oxyde de plomb fondu et cristallisé en lames. Le vin dans lequel on a mis de la litharge est très-nuisible.
LITHARGÉ
, ÉE ou LITHARGIRÉ, ÉE. adj. Altéré avec de la litharge. La vente du vin lithargé est défendue et punie.
LITHIASIE
. s. f. T. de Médec. Formation de la pierre dans le corps humain.  Il se dit aussi d'Une maladie des paupières, laquelle consiste en de petites tumeurs dures et comme ...
LITHOCOLLE
. s. f. Ciment dont les lapidaires se servent pour attacher et assujettir les pierres précieuses qu'ils veulent tailler sur la meule.
LITHOGRAPHE
. s. m. Celui qui imprime par les procédés de la lithographie. On dit aussi, Imprimeur lithographe.
LITHOGRAPHIE
. s. f. Procédé par lequel on obtient sur du papier, au moyen de la presse, l'empreinte de ce qui a été dessiné ou écrit, sur une pierre d'une espèce particulière, avec ...
LITHOGRAPHIER
. v. a. Imprimer par les procédés de la lithographie. On a lithographié les figures de ce livre. LITHOGRAPHIÉ, ÉE. participe, Portraits lithographiés.
LITHOGRAPHIQUE
. adj. des deux genres Qui a rapport à la lithographie, qui s'emploie dans la lithographie. Imprimerie lithographique. Pierre lithographique. Encre lithographique.
LITHOLOGIE
. s. f. Partie de l'histoire naturelle, qui a les pierres pour objet.
LITHOLOGUE
. s. m. Celui qui s'occupe de lithologie, qui écrit sur cette science.
LITHONTRIPTIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Il se dit Des médicaments qu'on a crus propres à dissoudre la pierre dans la vessie.  Il s'emploie plus ordinairement comme substantif, ...
LITHOPHAGE
. adj. des deux genres T. d'Hist. nat. Qui mange la pierre. Il se dit De certains coquillages qui s'introduisent dans les rochers et s'y creusent des demeures. On l'emploie ...
LITHOPHYTE
. s. m. T. d'Hist. nat. Production marine qui tient de la pierre par sa dureté, et de la plante par sa forme. Diverses espèces de polypiers sont des lithophytes. Les ...
LITHOTOME
. s. m. Instrument de chirurgie avec lequel on fait une ouverture à la vessie, pour en tirer la pierre.
LITHOTOMIE
. s. f. T. de Chirurg. Taille ou opération par laquelle on tire une pierre de la vessie.
LITHOTOMISTE
. s. m. Chirurgien qui s'applique particulièrement à l'opération de la taille.
LITHOTRITEUR
. s. m. T. de Chirurg. Instrument avec lequel on broie la pierre dans la vessie.
LITHOTRITIE
. s. f. T. de Chirurg. Opération par laquelle on broie la pierre dans la vessie, en y introduisant un lithotriteur par le canal de l'urètre. La lithotritie est d'invention ...
LITIÈRE
. s. f. Paille ou autre espèce de fourrage, qu'on répand dans les écuries, dans les étables, sous des chevaux, des boeufs, des moutons, etc., afin qu'ils se couchent dessus. ...
LITIÈRE
. s. f. Sorte de voiture ou de chaise, ordinairement couverte, portée sur deux brancards par deux chevaux ou deux mulets, l'un devant, l'autre derrière. Une grande litière. ...
LITIGANT
, ANTE. adj. T. de Jurispr. Plaidant, ou qui plaide. Il y a plusieurs parties litigantes dans cette affaire. Il est vieux.
LITIGE
. s. m. T. de Jurispr. Contestation en justice. Cette terre est en litige. Un ancien litige. LITIGE, dans le langage ordinaire, se dit de Toute sorte de contestations. Cette ...
LITIGIEUX
, EUSE. adj. Qui est ou qui peut être en litige. Droit litigieux. Affaire litigieuse. Point, cas litigieux.   Il signifie aussi, Qui se plaît dans les contestations, dans les ...
LITISPENDANCE
. s. f. T. de Jurispr. Le temps durant lequel un procès est pendant en justice. Vous ne devez pas rester en possession durant la litispendance. Il a vieilli.
LITORNE
. s. f. Espèce de grive à tête cendrée. La litorne est moins bonne à manger que la grive ordinaire.
LITOTE
. s. f. Figure de rhétorique, qui consiste à se servir, par modestie ou par égard, d'une expression qui dit le moins pour faire entendre le plus. C'est ainsi que Chimène, ...
LITRE
. s. f. Grande bande ou ceinture noire, qu'aux obsèques d'un prince, d'un grand, d'un homme constitué en dignité, on tend autour de l'église ou de la chapelle, en dedans ...
LITRE
. s. m. Nouvelle mesure de capacité, d'un décimètre cube, et qui répond à une pinte et un vingtième environ. Le litre, pour les liquides, contient à peu près une ...
LITRON
. s. m. Ancienne mesure de capacité, qui contenait la seizième partie d'un boisseau, ou trente-six pouces cubes. Litron de farine, de fèves, de pois, de châtaignes, de ...
LITTÉRAIRE
. adj. des deux genres Qui appartient aux belles-lettres. Société, journal littéraire. Nouvelles, mémoires littéraires. Anecdote littéraire. Dispute littéraire. La ...
LITTÉRAIREMENT
. adv. Sous le rapport littéraire. Ce discours, considéré littérairement, n'est pas sans mérite. Littérairement parlant, cet ouvrage n'est digne d'aucune estime.
LITTÉRAL
, ALE. adj. Qui est selon la lettre, conforme à la lettre. Le sens littéral de ce passage de l'Écriture sainte est très-différent du sens allégorique. Il faut prendre ce ...
LITTÉRALEMENT
. adv. À la lettre. Il ne faut pas expliquer cela littéralement. Ce passage, pris littéralement, signifie tout autre chose que ce que l'auteur a voulu faire entendre. ...
LITTÉRALITÉ
. s. f. Attachement scrupuleux à la lettre, dans une traduction. Il n'est pas facile, dans une traduction, de concilier la littéralité avec l'élégance.
LITTÉRATEUR
. s. m. Celui qui est versé dans la littérature, qui en fait profession. Un grand, un bon, un profond littérateur.
LITTÉRATURE
. s. f. La science qui comprend la grammaire, l'éloquence et la poésie, et qu'on appelle autrement Belles-lettres. L'étude de la littérature a beaucoup d'attrait pour les ...
LITTORAL
, ALE. adj. Qui appartient aux bords de la mer, aux côtes. Il a visité la partie littorale du royaume, de ce département.   Oiseaux littoraux,Oiseaux qui fréquentent ...
LITURGIE
. s. f. L'espèce et l'ordre des cérémonies et des prières qui constituent le service divin. La liturgie grecque, anglicane. La liturgie de l'Église latine. L'ancienne ...
LITURGIQUE
. adj. des deux genres Qui a rapport à la liturgie. Ouvrage liturgique.
LITURGISTE
. s. m. Celui qui a composé quelque ouvrage sur la liturgie, ou qui en fait une étude spéciale. Pierre le Chantre était un des plus savants liturgistes.
LIURE
. s. f. Câble d'une charrette, qui sert à lier, à maintenir les fardeaux dont on la charge.  Il se dit aussi, en termes de Marine, surtout au pluriel, de Plusieurs tours de ...
LIVIDE
. adj. des deux genres Qui est de couleur plombée, bleuâtre et tirant sur le noir. Teint livide. Lèvres livides. La peau devient livide à la suite d'une forte contusion. Il ...
LIVIDITÉ
. s. f. État de ce qui est livide. La lividité du teint, de la peau.
LIVRAISON
. s. f. T. de Commerce. Action de livrer de la marchandise qu'on a vendue. Il a fait livraison, il a reçu livraison de tant de pièces d'étoffe. Il avait promis de fournir ...
LIVRE
. s. m. Assemblage de plusieurs feuilles de papier, de vélin, ou de parchemin, imprimées ou écrites à la main, cousues ensemble, et formant un volume, recouvert de papier, ...
LIVRE
. s. f. Poids contenant un certain nombre d'onces, plus ou moins, selon les différents usages des lieux et des temps, et que remplace à peu près le demi-kilogramme. À Paris ...
LIVRE
. s. f. Monnaie de compte valant vingt sous, qui a été remplacée par le franc. La livre tournois était de vingt sous, la livre parisis de vingt-cinq sous. Compter par ...
LIVRÉE
. s. f. Habits dont l'étoffe et les galons rappellent, par les dessins et par les couleurs, les armoiries du maître qui en revêt ses gens. Par extension, Habits d'une couleur ...
LIVRER
. v. a. Mettre en main ; mettre une chose au pouvoir, en la possession de quelqu'un, selon les conventions faites avec lui. Livrer de la marchandise. Il doit livrer telle chose ...
LIVRET
. s. m. Diminutif. Petit livre. Il se dit particulièrement d'Un petit livre dans lequel les ouvriers et les domestiques sont tenus de faire inscrire les époques où ils sont ...
LIXIVIATION
. s. f. Opération chimique qui consiste à laver les cendres ou autres matières, pour en tirer les parties solubles qu'elles contiennent.
LIXIVIEL
, ELLE. adj. T. de Chimie. Il s'est dit Des sels alcalis obtenus par la lixiviation ou le lavage des cendres. Sel lixiviel.
LLAMA
. s. m. (On mouille les LL.) Voyez LAMA.
LOBE
. s. m. T. d'Anat. Division d'une partie du corps formée par des sillons ou des échancrures. Les lobes du cerveau du poumon, de foie.   Il se dit, particulièrement, Du ...
LOBÉ
, ÉE. adj. T. de Botan. Qui est divisé, partagé en lobes. Feuille lobée.
LOBULE
. s. m. T. d'Anat. Petit lobe. Chaque lobe de cet organe se divise en une multitude de lobules.
LOCAL
, ALE. adj. Qui appartient à un lieu, qui a rapport à un lieu. Coutume locale. Circonstance locale. Mouvement local. Les droits, les usages locaux. Les autorités locales.   ...
LOCALITÉ
. s. f. Particularité ou circonstance locale. Il s'emploie surtout au pluriel. Certaines lois doivent être modifiées en raison des localités.   Il se dit aussi Des lieux ...
LOCATAIRE
. s. des deux genres Celui, celle qui tient une maison ou une portion de maison à loyer. Il n'a qu'un locataire dans sa maison. Cette femme est ma locataire. Il a plusieurs ...
LOCATIF
, IVE. adj. Il ne s'emploie guère que dans ces locutions : Réparations locatives, Celles qui sont à la charge du locataire ; et, Valeur locative, Ce qu'un immeuble peut ...
LOCATION
. s. f. Action par laquelle le propriétaire d'une chose la donne à quelqu'un, à titre de louage ou de bail. Ce terme est corrélatif de celui de Conduction, qui signifie, ...
LOCATIS
. s. m. (L'S se prononce.) Mauvais cheval de louage. Prendre un locatis. Il est familier et peu usité.
LOCH
. s. m. (L'H ne se prononce pas.) T. de Marine. Petite pièce de bois plate et triangulaire, qui, attachée à une corde ou à une ligne, et jetée dans la mer, sert à mesurer ...
LOCHE
. s. f. Sorte de petit poisson qui se trouve dans des ruisseaux et dans de petites rivières.
LOCHER
. v. n. Branler, être près de tomber. Il ne se dit que D'un fer de cheval. Regardez aux pieds de ce cheval, j'entends un fer qui loche. Prov. et fig., Avoir toujours quelque ...
LOCHIES
. s. f. pl. T. de Médec. Évacuation utérine qui a lieu après l'accouchement, et qu'on appelle ordinairement Vidanges.
LOCMAN
. s. m. Voyez LAMANEUR.
LOCOMOTEUR
, TRICE. adj. Qui opère la locomotion. Muscles locomoteurs.
LOCOMOTIF
, IVE. adj. Qui a rapport à la locomotion. Il n'est guère usité que dans cette expression, Faculté locomotive, Faculté de changer de lieu par un acte de sa volonté.
LOCOMOTION
. s. f. Changement de lieu en vertu de la faculté locomotive. La locomotion est une faculté commune à presque tous les animaux.
LOCUTION
. s. f. Expression, façon de parler spéciale ou particulière. Une locution nouvelle. Une locution élégante. Une mauvaise locution. Une locution basse, impropre. Locution ...
LODS
. s. m. pl. T. de Jurispr. Il n'est usité que dans l'expression, Lods et ventes, Redevance qu'un seigneur avait droit de prendre sur le prix d'un héritage vendu dans sa ...
LOF
. s. m. T. de Marine. Le côté que le navire présente au vent. Aller au lof, venir au lof, Aller au plus près du vent. Virer lof pour lof, Virer vent arrière, pour mettre ...
LOFER
. v. n. T. de Marine. Venir au lof.
LOGARITHME
. s. m. T. de Mathémat. Nombre pris dans une progression arithmétique, et répondant à un autre nombre pris dans une progression géométrique. Tables de logarithmes. ...
LOGARITHMIQUE
. adj. des deux genres T. de Mathémat. Qui a rapport aux logarithmes, qui est de la nature des logarithmes. Courbe, spirale logarithmique.   Il se prend aussi ...
LOGE
. s. f. Petite hutte. Cet ermite s'est fait une petite loge.   Il se dit aussi d'Un petit logement pratiqué ordinairement au rez-de-chaussée d'une maison, près de la ...
LOGEABLE
. adj. des deux genres Où l'on peut loger commodément. Maison fort logeable. Il y a de belles maisons qui ne sont guère logeables. Il faudra faire beaucoup de dépense pour ...
LOGEMENT
. s. m. Il signifie, en général, Le lieu où on loge, et plus particulièrement, Le domicile habituel, le lieu où on habite ordinairement. Je voudrais trouver un logement ...
LOGER
. v. n. Habiter, demeurer dans une maison. La maison où il loge. Où irez-vous loger ? Loger chez soi, chez un de ses amis, en hôtel garni, en garni. Ils logent ensemble. Les ...
LOGETTE
. s. f. Diminutif. Petite loge. Il est peu usité.
LOGEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui tient des chambres garnies pour les ouvriers et les gens de la classe indigente.
LOGICIEN
. s. m. Celui qui possède bien la logique, qui raisonne avec justesse et avec méthode. Bon, grand, excellent, puissant logicien. Il n'est pas logicien. Il est mauvais ...
LOGIQUE
. s. f. Science qui enseigne à raisonner juste. Les règles de la logique. La logique sert à toutes les autres sciences. Traité de logique.   Il se dit aussi d'Un ouvrage ...
LOGIQUEMENT
. adv. D'une manière conforme à la logique. Procéder, raisonner, discuter logiquement.
LOGIS
. s. m. Habitation, maison. Grand, petit, beau logis. Logis commode. Ne bouger du logis. Garder le logis. Demeurer au logis. Changer de logis. Être dans un logis d'ami, dans un ...
LOGOGRIPHE
. s. m. Sorte d'énigme consistant en un mot dont les lettres, diversement combinées, forment d'autres mots qu'il faut également deviner. Les logogriphes ne valent pas la ...
LOGOMACHIE
. s. f. T. didactique. Dispute de mots. Cette question est une pure logomachie. Il y a beaucoup de discussions qui ne roulent que sur une logomachie.
LOI
. s. f. Acte de l'autorité souveraine, qui règle, ordonne, permet ou défend. Faire, établir, porter une loi. Proposer, discuter, amender, voter, sanctionner, promulguer, ...
LOI
. s. f. T. de Monnayage. Aloi, titre auquel les monnaies doivent être alliées et fabriquées.
LOIN
. adv. de lieu À une grande distance. Bien loin. Fort loin. Si loin. Demeurer, aller loin. Sa vue porte loin, très-loin. Il y a loin d'ici chez nous. Pousser loin ses ...
LOINTAIN
, AINE. adj. Qui est fort loin du lieu où l'on est ou dont on parle. Il ne se dit que Des pays, des climats, des régions et des peuples. Un pays lointain. Des terres, des ...
LOIR
. s. m. Petit animal semblable à un rat, à poil gris, à queue velue, qui vit dans le creux des arbres, et qui dort durant tout l'hiver. Il dort comme un loir.
LOISIBLE
. adj. des deux genres Qui est permis. Cela n'est pas loisible. Il vous est loisible de penser ainsi. Il a vieilli.
LOISIR
. s. m. Temps dont on peut disposer sans manquer à ses devoirs. Avoir du loisir. Jouir d'un doux loisir, d'un honnête loisir. Il emploie bien les heures de son loisir. Vous ...
LOK
. s. m. T. de Médec. Voyez LOOCH.
LOMBAIRE
. adj. des deux genres T. d'Anat. Qui appartient aux lombes. La région lombaire. Les vertèbres lombaires.
LOMBARD
. s. m. Nom d'un établissement autorisé, dans plusieurs villes, pour faire des prêts sur gages. Dans les lombards, l'intérêt est réglé par le magistrat.
LOMBES
. s. m. pl. T. d'Anat. Partie inférieure du dos, composée de cinq vertèbres et des chairs qui y sont attachées.
LONDRIN
. s. m. Drap léger fait à l'imitation de quelques draps de Londres. Les londrins se fabriquent dans nos provinces méridionales.
LONG
, ONGUE. adj. Il se dit Des objets considérés dans leur étendue, d'un bout, d'une extrémité à l'autre, et par opposition à Court. Un bâton long de tant de pieds. La ...
LONG-JOINTÉ
, ÉE. adj. T. de Manége. Il se dit D'un cheval, d'une jument dont les articulations inférieures sont trop longues. Ce cheval est long-jointé, trop long-jointé.
LONGANIMITÉ
. s. f. Patience avec laquelle un être puissant et bon endure les fautes, les insultes qu'il pourrait punir. La longanimité de Dieu envers les pécheurs. On ne saurait trop ...
LONGE
. s. f. T. de Cuisine. La moitié de l'échine d'un veau ou d'un chevreuil, depuis le bas de l'épaule jusqu'à la queue. Une longe de veau, de chevreuil.   Il se dit plus ...
LONGER
. v. a. Marcher le long de. L'armée longea la rivière. Le cerf a longé cette route.   Il signifie aussi, S'étendre le long de ; et, en ce sens, il se dit Des choses. Un ...
LONGÉVITÉ
. s. f. Longue durée de la vie. La longévité des carpes, des corbeaux, des cerfs. Tables de longévité.
LONGIMÉTRIE
. s. f. T. de Géom. Art de mesurer les longueurs.
LONGITUDE
. s. f. T. de Géogr. Distance en degrés d'un lieu quelconque à un premier méridien. On compte les degrés de longitude depuis le premier méridien convenu. Prendre les ...
LONGITUDINAL
, ALE. adj. T. didactique. Qui est étendu en long. Les membranes qui composent les vaisseaux sont tissues de deux plans de fibres, les unes circulaires, les autres ...
LONGITUDINALEMENT
. adv. En longueur. Mesurer une chose longitudinalement.
LONGTEMPS
. adv. Il exprime Un long espace de temps. Cela dure longtemps, trop longtemps. Il a négligé trop longtemps ses études. Il y a longtemps qu'il est revenu. Il est bien ...
LONGUEMENT
. adv. Durant un long temps. Vivre longuement. Il a parlé longuement, et a fort ennuyé l'assemblée.
LONGUET
, ETTE. adj. Diminutif de Long. Qui est un peu long. Cela est longuet. Son discours a été longuet, un peu longuet. Il est familier.
LONGUEUR
. s. f. Dans le sens où Long est opposé à Court, L'étendue d'un objet considéré d'un bout, d'une extrémité à l'autre. La longueur d'un bâton, d'une lance, d'une allée, ...
LOOCH
. s. m. T. de Médecine, emprunté de l'arabe. (On prononce, et quelques-uns écrivent, Lok. ) Potion médicinale adoucissante et calmante. Looch blanc. Looch vert. Les loochs ...
LOPIN
. s. m. Morceau de quelque chose qui se mange, et principalement de viande. Il est populaire, et ne se dit guère qu'en plaisanterie. Gros, petit lopin. On lui en a donné, il en ...
LOQUACE
. adj. des deux genres (On prononce Locouace. ) Qui parle beaucoup. Cet homme est bien loquace.
LOQUACITÉ
. s. f. (On prononce Locouacité. ) Habitude de parler beaucoup. Cet homme est d'une loquacité fatigante.
LOQUE
. s. f. Pièce, morceau d'une étoffe, d'une toile usée et déchirée. Cet habit s'en va en loques, est en loques, tombe en loques. Il est familier.
LOQUÈLE
. s. f. (On prononce Locüèle. ) Facilité à parler des choses communes en termes communs. Il a de la loquèle. Il est familier.
LOQUET
. s. m. Sorte de fermeture très-simple que l'on met aux portes qui n'ont point de serrure, et à celles dont le pêne est dormant. Cette porte ne ferme qu'au loquet. Haussez, ...
LOQUETEAU
. s. m. Petit loquet qu'on met ordinairement aux volets d'en haut d'une fenêtre, et auquel on attache un cordon, afin de pouvoir les ouvrir et les fermer aisément.
LOQUETTE
. s. f. Diminutif de Loque. Petite pièce, petit morceau. Une loquette de morue. Il est populaire.
LORD
. s. m. Titre d'honneur usité en Angleterre. Il signifie Seigneur, et Milord veut dire Monseigneur. Lord Buckingham. Lord Marlborough. La chambre des lords, des pairs ...
LORGNER
. v. a. Regarder en tournant les yeux de côté, et comme à la dérobée. Lorgner quelqu'un, quelque chose. Il est familier.  Il signifie aussi, Regarder avec une lorgnette. ...
LORGNERIE
. s. f. Action de lorgner. Les lorgneries d'un fat. Il est familier et peu usité.
LORGNETTE
. s. f. Petite lunette d'approche, dont on se sert pour voir les objets peu éloignés. Lorgnette de spectacle. Une bonne lorgnette. Lorgnette achromatique.
LORGNEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui lorgne. Il est familier.
LORGNON
. s. m. Petite lunette à un seul verre, qu'on porte ordinairement suspendue à un cordon.
LORIOT
. s. m. Oiseau de l'ordre des Passereaux, qui est à peu près de la grosseur d'un merle. Le plumage du mâle est d'un beau jaune, celui de la femelle est verdâtre.
LORS
. adv. de temps. Alors, le temps dont on parle. On ne l'emploie maintenant que dans les locutions suivantes :  Pour lors, En ce temps-là. Je voulais le secourir dans sa ...
LORSQUE
. conjonct. (L'E s'élide ordinairement devant les pronoms Il, elle, on, et devant Un, une. ) Quand. J'en jugerai lorsque je serai mieux informé. Lorsqu'ils viendront. Lorsqu'un ...
LOS
. s. m. Vieux mot qui signifie, Louange.
LOSANGE
. s. f. Figure quadrilatère, formée de deux angles aigus et de deux angles obtus. Un diamant taillé en losange. D'après les règles du blason, les filles portent l'écu de ...
LOT
. s. m. Portion d'un tout qui se partage entre plusieurs personnes. Il se dit principalement en matière de succession. Faire des lots. Voilà trois lots, choisissez. La ...
LOTERIE
. s. f. Sorte de jeu de hasard où l'on fait des mises, pour lesquelles on reçoit des billets portant des numéros : celui ou ceux de ces numéros qui sortent, lorsque le ...
LOTIER
. s. m. Plante odorante de la famille des Légumineuses, qui ressemble au trèfle, et dont l'espèce la plus remarquable est appelée Trèfle musqué ou Faux baume du Pérou. ...
LOTION
. s. f. Il se dit, en Chimie, de L'action de laver des terres, des cendres, ou autres matières, pour en extraire les parties solubles qu'elles contiennent. Tirer les sels d'un ...
LOTIR
. v. a. Faire des lots, des portions d'une succession à partager entre plusieurs personnes. Lotir une succession, les effets d'une succession.   Il se dit aussi en parlant De ...
LOTISSAGE
. s. m. Opération de docimastique, qui consiste à former un tas avec le minéral pulvérisé, et à y prendre de quoi en faire l'essai.
LOTISSEMENT
. s. m. Action de faire des lots. Il se dit principalement en parlant De marchandises.
LOTO
. s. m. Jeu ressemblant à une loterie, et qu'on joue avec des numéros, dont les uns sont sur des boules qu'on tire au hasard, les autres sur des tableaux distribués aux ...
LOTTE
. s. f. Poisson de rivière à plusieurs barbillons. Manger des foies de lottes.
LOTUS
ou LOTOS. s. m. (On fait sentir l'S.) Plante aquatique du genre Nénuphar, qui croît dans les Indes et en Égypte, et qu'on trouve figurée sur plusieurs monuments égyptiens. ...
LOUABLE
. adj. des deux genres Qui est digne de louange. Une action, une conduite louable. Cela est bien louable. C'est une chose louable.   Il ne s'emploie, en parlant Des personnes, ...
LOUABLEMENT
. adv. D'une manière louable. Il s'est conduit très-louablement dans cette affaire. Il est peu usité.
LOUAGE
. s. m. Transport, cession de l'usage de quelque chose, faite par le propriétaire pour un certain temps, moyennant un certain prix. Donner, prendre, tenir à louage. Le louage ...
LOUANGE
. s. f. Discours par lequel on relève le mérite de quelqu'un, de quelque action, de quelque chose. Grande louange. Louange excessive, exagérée, outrée, fade, grossière, ...
LOUANGER
. v. a. Louer, donner des louanges. Il ne se dit qu'en plaisantant. C'est un homme qui aime à être louangé. Elle veut qu'on la louange depuis le matin jusqu'au soir. ...
LOUANGEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui est dans l'habitude de donner des louanges sans discernement. C'est un fade louangeur, un louangeur à gages, un louangeur fastidieux. Une ...
LOUCHE
. adj. des deux genres Dont les yeux ont une différente direction. Il est louche. Cette femme est louche.   Il se dit aussi Des yeux mêmes et du regard. Avoir les yeux ...
LOUCHER
. v. n. Avoir des yeux dont l'un n'a pas la même direction que l'autre. Voilà un bel enfant, c'est dommage qu'il louche. Cette dame a les yeux beaux, mais elle louche un ...
LOUCHET
. s. m. Sorte de hoyau propre à fouir la terre.
LOUER
. v. a. Donner à louage. Louer une maison à quelqu'un. Louer un appartement dans sa maison. Maison, chambre à louer. Louer une loge dans un théâtre. Louer des habits, ...
LOUER
. v. a. Honorer et relever le mérite de quelqu'un, de quelque action, de quelque chose, par des termes qui témoignent l'estime qu'on en fait. Louer hautement, dignement, ...
LOUEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui fait métier de donner quelque chose à louage. Un loueur de chevaux, de voitures, de chambres garnies. Loueuse de chaises dans une église, dans ...
LOUEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui donne des louanges. Il ne se dit guère qu'en mauvaise part, et en parlant d'Un flatteur qui loue à tout propos. C'est un loueur perpétuel. Un ...
LOUGRE
. s. m. T. de Marine. Espèce de bâtiment marchand.
LOUIS
. s. m. Monnaie d'or, ainsi appelée, depuis Louis XIII, du nom des rois qui l'ont fait frapper. Le louis d'or fabriqué en 1640 valait dix francs. Quand on dit absolument, Un ...
LOUPEUX
, EUSE. adj. Qui a des loupes. Un arbre loupeux. Il est peu usité.
LOURD
, OURDE. adj. Pesant, difficile à remuer, à porter. En ce sens, il est opposé à Léger. Un fardeau bien lourd, trop lourd. Un lourd fardeau. Cette charge est trop lourde ...
LOURDAUD
, AUDE. s. Grossier et maladroit. C'est un lourdaud, un gros lourdaud, un vrai lourdaud. Un lourdaud de village. Une grosse lourdaude. Il est familier.
LOURDEMENT
. adv. Pesamment, rudement. Marcher, tomber lourdement.   Il se dit au figuré pour Gauchement, sans finesse. Plaisanter lourdement.   Il se dit aussi pour Grossièrement. ...
LOURDERIE
. s. f. Faute grossière contre le bon sens, contre la civilité, contre la bienséance. Il a fait une étrange lourderie. Il est familier et peu usité.
LOURDEUR
. s. f. Pesanteur. Il ne se dit guère qu'au figuré. La lourdeur de son ton. Lourdeur de style. Cet écrivain est d'une lourdeur assommante. Il y a de la lourdeur dans la ...
LOURDISE
. s. f. Sa signification est la même que celle de Lourderie. Il vieillit.
LOURE
. s. f. T. de Musique. Sorte de danse grave dont l'air, qui porte le même nom, se bat à deux temps, et d'un mouvement marqué. Jouer, danser une loure.
LOURER
. v. a. T. de Musique. Lier les notes en appuyant sur la première de chaque temps. Il faut lourer ces notes, cet air. LOURÉ, ÉE. participe
LOUTRE
. s. f. Quadrupède carnassier, grand à peu près comme un renard, mais plus bas de jambes, et à tête plate et obtuse : il vit au bord des rivières. La loutre dépeuple ...
LOUVE
. s. f. La femelle du loup. Rémus et Romulus furent, dit-on, allaités par une louve. Fig. et fam., C'est une louve, se dit D'une femme très-adonnée à la débauche.
LOUVE
. s. f. Outil de fer qu'on place dans un trou fait exprès à une pierre, et qui sert à l'enlever.
LOUVER
. v. a. Faire un trou dans une pierre, pour y mettre la louve. Louver une pierre. LOUVÉ, ÉE. participe
LOUVET
, ETTE. adj. Il ne se dit qu'en parlant De la couleur du poil d'un cheval, lorsqu'elle approche de la couleur du poil du loup. Cheval louvet. Jument louvette.
LOUVETEAU
. s. m. Petit loup qui est encore sous la mère. Prendre la louve et ses louveteaux.
LOUVETER
. v. n. Il se dit D'une louve qui fait ses petits.
LOUVETERIE
. s. f. Équipage pour la chasse du loup. Officier de la louveterie. Les capitaines de louveterie sont chargés de la destruction des loups.   Il se dit aussi Du lieu ...
LOUVETIER
. s. m. Il ne s'employait guère autrefois que dans cette dénomination, Grand louvetier, Officier de la maison du roi, qui commande l'équipage pour la chasse du loup.  Il se ...
LOUVIERS
. s. m. Sorte de drap fabriqué dans la ville de Louviers. Habit de louviers. Un beau louviers.
LOUVOYER
. v. n. T. de Mar. (Il se conjugue comme Employer. ) Faire plusieurs routes en zigzag au plus près du vent, en lui présentant tantôt un côté du bâtiment, tantôt l'autre. ...
LOUVRE
. s. m. Il se dit Des maisons superbes et magnifiques, par allusion au palais qui porte ce nom à Paris. Ce n'est pas la maison d'un particulier, c'est un Louvre.
LOXODROMIE
. s. f. T. de Mar. Chemin qu'un bâtiment fait sur mer, ou La ligne courbe qu'il décrit, en suivant toujours le même rumb de vent.
LOXODROMIQUE
. adj. des deux genres T. de Mar. Qui a rapport à la loxodromie. Ligne loxodromique.   Tables loxodromiques, Tables par lesquelles on peut calculer le chemin que fait un ...
LOYAL
, ALE. adj. Sans fraude, d'une qualité bonne et convenable. Marchandise bonne et loyale. Vin loyal et marchand. Il est peu usité dans cette acception.  En termes de Palais, ...
LOYALEMENT
. adv. Avec fidélité, franchise, bonne foi. Vendre loyalement. Agir, se comporter loyalement.
LOYAUTÉ
. s. f. Fidélité, probité. C'est un homme qui a beaucoup de loyauté. Ce procédé est plein de loyauté.
LOYER
. s. m. Le prix du louage d'une maison. Prendre une maison à loyer. Donner à loyer. Payer un gros loyer de maison. Payer son loyer. Il doit encore tous les loyers de l'année ...
LOZANGE
. s. f. Voyez LOSANGE.
LUBIE
. s. f. Caprice extravagant. Il a des lubies. Il lui prend souvent des lubies. Il est familier.
LUBRICITÉ
. s. f. Lasciveté excessive. Rien ne lui coûte pour satisfaire sa lubricité. Lubricité insatiable.
LUBRIFIER
. v. a. T. didactique. Oindre, rendre glissant. La mucosité des intestins sert à les lubrifier. LUBRIFIÉ, ÉE. participe
LUBRIQUE
. adj. des deux genres Qui a ou qui exprime, qui inspire de la lubricité. Homme, femme lubrique. Ardeur lubrique. Mouvements, actions, postures, paroles, vers, tableaux, ...
LUBRIQUEMENT
. adv. D'une manière lubrique. Danser lubriquement. Il est peu usité.
LUCARNE
. s. f. Ouverture, petite fenêtre pratiquée au toit d'une maison, pour donner du jour aux greniers, aux galetas, aux chambres du comble. Petite lucarne. Il a passé par la ...
LUCIDE
. adj. des deux genres Clair, lumineux. Il n'est guère d'usage qu'au figuré. Un esprit lucide. Des idées lucides. Des raisonnements lucides.   Avoir des intervalles lucides, ...
LUCIDITÉ
. s. f. Qualité, état de ce qui est lucide. On ne l'emploie guère qu'au figuré. Cet auteur est remarquable par sa lucidité, par la lucidité de son style.
LUCIFER
. s. m. Chez les anciens païens, L'étoile de Vénus, quand elle précédait le soleil. Chez les chrétiens, Le chef des démons.
LUCRATIF
, IVE. adj. Qui apporte du gain, du lucre. Un commerce lucratif. Un emploi fort lucratif. Une entreprise, une charge lucrative.
LUCRE
. s. m. Gain, profit qui se tire de l'industrie, d'un négoce, d'un travail mercenaire, de l'exercice d'une charge, d'un emploi. Travailler pour le lucre. Il travaille moins ...
LUCUBRATION
. s. f. Voyez ÉLUCUBRATION.
LUETTE
. s. f. Partie charnue, saillante, au milieu du voile du palais, à l'entrée du gosier. Il a la luette enflée, relâchée, engorgée. Se gargariser la luette. Remettre la ...
LUEUR
. s. f. Lumière faible ou affaiblie. Lueur blafarde. Faible lueur. Lueur passagère. On commence à voir quelque lueur du côté de l'orient. Grande lueur. La lueur de la lune, ...
LUGUBRE
. adj. des deux genres Funèbre, qui marque, qui inspire une sombre tristesse. Voix lugubre. Cris lugubres. Plainte, ton lugubre. Cette cloche a un son lugubre. Vous avez un ...
LUGUBREMENT
. adv. D'une manière lugubre. Chanter lugubrement. Être vêtu lugubrement.
LUI
. pronom de la troisième personne. Il est du nombre singulier, et presque toujours du genre masculin. Cependant, quand la préposition à est sous-entendue, comme dans cette ...
LUIRE
. v. n. ( Je luis, tu luis, il luit ; nous luisons, etc. Je luisais. Je luirai. Je luirais. Que je luise. Luisant. Lui. ) Éclairer ; jeter, répandre de la lumière. Quand ...
LUISANT
, ANTE. adj. Qui luit, qui jette quelque lumière. Un ver luisant. Une étoile luisante.   Il signifie aussi, Qui a quelque éclat, qui réfléchit quelque lumière. Des ...
LUITES
. s. f. pl. T. de Vénerie. Les testicules d'un sanglier. Voyez SUITES.
LUMACHELLE
. s. f. Espèce de marbre où se trouvent des débris de coquilles.
LUMBAGO
. s. m. (On prononce Lombago. ) T. de Médec. Rhumatisme dans les lombes, dans les reins. Avoir un lumbago.
LUMIÈRE
. s. f. Ce qui éclaire, et qui rend les objets visibles. Dieu dit : « Que la lumière soit, » et la lumière fut. Les physiciens ne s'accordent point sur la nature de la ...
LUMIGNON
. s. m. Bout de la mèche d'une bougie, d'une chandelle ou d'une lampe allumée. Quand j'ai voulu moucher la bougie, le lumignon est tombé.   Il signifie aussi, Ce qui ...
LUMINAIRE
. s. m. Corps naturel qui éclaire. Il n'est employé, en ce sens, que dans cette phrase de l'Écriture : Dieu fit deux grands luminaires, l'un pour présider au jour, et ...
LUMINEUX
, EUSE. adj. Qui a, qui jette de la lumière. Corps lumineux. Le soleil est lumineux. Les étoiles sont lumineuses. Trace lumineuse. Sillon lumineux. Des traits, des rayons ...
LUNAIRE
. adj. des deux genres Qui appartient à la lune. Un mois, une année lunaire. L'année lunaire est de trois cent cinquante-quatre jours environ. Les Turcs comptent par ...
LUNAIRE
. s. f. T. de Botan. Plante de la famille des Crucifères. On mange en salade la racine de la lunaire annuelle.

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.024 c;