Слова на букву king-memb (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву king-memb (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
LUNAISON
. s. f. Le temps qui s'écoule depuis le commencement de la nouvelle lune, jusqu'à la fin du dernier quartier. Observer les lunaisons. Toute cette lunaison a été pluvieuse.
LUNATIQUE
. adj. des deux genres Qui est soumis aux influences de la lune. Il ne s'emploie guère au propre qu'en parlant D'un cheval qui est sujet à une fluxion périodique sur les ...
LUNDI
. s. m. Le second jour de la semaine. Nous nous verrons lundi prochain. On s'assemble tous les lundis.   Lundi gras, Le lundi de la semaine où le carnaval finit. Lundi ...
LUNE
. s. f. Planète, plus petite que la terre, dont elle est satellite et autour de laquelle elle tourne à peu près en vingt-sept jours : elle l'éclaire, pendant la nuit, ...
LUNETTE
. s. f. Instrument composé d'un ou de plusieurs verres, taillés de manière à faire voir les objets plus grands qu'à l'oeil nu, ou à rendre la vue plus nette et plus ...
LUNETTIER
. s. m. Faiseur de lunettes, marchand de lunettes.
LUNI-SOLAIRE
. adj. des deux genres T. d'Astron. Il se dit De ce qui est composé de la révolution du soleil et de celle de la lune. Le cycle luni-solaire.
LUNULE
. s. f. T. de Géom. Figure qui a la forme d'un croissant.
LUPERCALES
. s. f. pl. Fêtes annuelles, chez les Romains, en l'honneur de Pan.
LUPIN
. s. m. Plante légumineuse, à feuilles disposées en éventail. Farine de lupin.
LURON
, ONNE. s. Le masculin se dit d'Un homme joyeux et sans souci, d'un bon vivant, ou même d'Un homme vigoureux et déterminé ; et le féminin, d'Une femme réjouie, décidée, ...
LUSTRAL
, ALE. adj. T. d'Antiq. Il n'est guère usité que dans deux locutions. Eau lustrale, Eau dont les païens se servaient pour faire des lustrations ou des ablutions, et qui ...
LUSTRATION
. s. f. T. d'Antiq. Cérémonies, sacrifices par lesquels les païens purifiaient une ville, un champ, une armée, ou les personnes souillées, soit par quelque crime, soit par ...
LUSTRE
. s. m. L'éclat que l'on donne à un objet, soit en le polissant, soit en faisant usage de quelque eau, de quelque composition. L'ébène poli a un grand lustre. Le vernis de ...
LUSTRE
. s. m. Espace de cinq ans. Il n'est guère usité qu'en poésie. Après trois lustres, Après quinze ans. Il est dans son huitième lustre, Son âge est entre trente-cinq et ...
LUSTRER
. v. a. Donner le lustre à une étoffe, à une fourrure, à un chapeau, etc. Lustrer une étoffe, un chapeau. LUSTRÉ, ÉE. participe, Étoffe lustrée.
LUSTRINE
. s. f. Étoffe, espèce de droguet de soie.
LUT
. s. m. (On prononce le T.) Matière molle que l'on applique sur les bouchons des vases, pour mieux fermer ceux-ci, ou autour des cornues, des tubes de verre, de porcelaine, ...
LUTER
. v. a. Fermer avec du lut, enduire de lut les vaisseaux qu'on met au feu. Luter un vase. Il faut luter cette cornue. LUTÉ, ÉE. participe
LUTH
. s. m. (On prononce le T.) Instrument de musique à cordes, qui n'est plus en usage. Accorder un luth. Jouer du luth. La guitare a remplacé le luth. LUTH, de même que le ...
LUTHÉRANISME
. s. m. Doctrine de Luther, religion des luthériens.
LUTHÉRIEN
, IENNE. adj. Conforme à la doctrine de Luther. Opinion luthérienne. Sentiments luthériens.   Il se dit substantivement d'Un sectateur de Luther. Plusieurs princes ...
LUTHIER
. s. m. Ouvrier qui fait des instruments de musique à cordes. C'est un bon luthier.
LUTIN
. s. m. Suivant l'opinion populaire et superstitieuse, Espèce de démon ou d'esprit follet qui vient la nuit tourmenter les vivants. On prétend qu'il y a un lutin dans cette ...
LUTINER
. v. a. Tourmenter quelqu'un comme le ferait un lutin. Il nous a lutinés toute la nuit. Il est familier.  Il s'emploie aussi figurément. J'ai une affaire qui me lutine sans ...
LUTRIN
. s. m. Pupitre élevé dans le choeur d'une église, sur lequel on met les livres dont on se sert pour chanter l'office. Chanter au lutrin. Cet homme a une voix de lutrin.   ...
LUTTE
. s. f. Sorte d'exercice, de combat, où deux hommes se prennent corps à corps, et cherchent à se terrasser l'un l'autre. L'exercice de la lutte. S'exercer à la lutte. Un bon ...
LUTTER
. v. n. Se prendre corps à corps avec quelqu'un, pour le terrasser. Lutter avec quelqu'un, contre quelqu'un. Il est adroit, il lutte bien.   Il se dit figurément, en parlant ...
LUTTEUR
. s. m. Celui qui combat à la lutte. Les lutteurs qui combattaient aux jeux Olympiques. C'est un bon lutteur.
LUXATION
. s. f. T. de Chir. Déboîtement des os, sortie de la tête d'un os de la cavité où elle doit être.
LUXE
. s. m. Somptuosité, excès de dépense dans le vêtement, la table, l'ameublement, etc. Le luxe des habits, de la table, etc. Un luxe ruineux, scandaleux. Étaler, ...
LUXER
. v. a. T. de Chir. Faire sortir un os de la place où il doit être naturellement. Sa chute lui a luxé l'os de la cuisse. On peut l'employer avec le pronom personnel. Il y a ...
LUXURE
. s. f. Incontinence, lubricité. Le péché de luxure. La luxure est un des sept péchés capitaux. Il n'est guère usité que dans le style de la morale chrétienne.
LUXURIEUSEMENT
. adv. Avec luxure. Il est peu usité.
LUXURIEUX
, EUSE. adj. Lascif, qui est adonné à la luxure ; qui peut exciter à la luxure. Un homme luxurieux. Une femme luxurieuse. Des pensées, des paroles luxurieuses. Des ...
LUZERNE
. s. f. Plante légumineuse à feuilles en trèfle et à gousses en spirale, qui est employée comme fourrage. Semer, couper de la luzerne. Un champ de luzerne.
LUZERNIÈRE
. s. f. Terre semée en luzerne, champ de luzerne.
LYCANTHROPE
. s. m. Homme atteint de lycanthropie.
LYCANTHROPIE
. s. f. Maladie mentale de celui qui se croit métamorphosé en loup, et qui imite le cri de cet animal. Par extension, La manie de ceux qui se croient métamorphosés en ...
LYCÉE
. s. m. Lieu public où les Grecs s'assemblaient pour les exercices du corps.  Il signifie figurément, L'école d'Aristote, comme le Portique signifie, L'école de Zénon, ...
LYCOPODE
. s. m. T. de Bot. Plante cryptogame, de la famille des Mousses, dont les capsules sont remplies d'une poussière abondante qui prend feu comme la résine. Dans les ...
LYMPHATIQUE
. adj. des deux genres T. de Méd. Qui a rapport à la lymphe, où domine la lymphe. Vaisseaux lymphatiques. Ganglions lymphatiques. Tempérament, constitution, complexion, ...
LYMPHE
. s. f. T. de Méd. Humeur transparente qui circule dans des vaisseaux qui lui sont propres, et à laquelle on a long-temps attribué la cause de plusieurs maladies. Maladie de ...
LYNX
. s. m. Quadrupède carnassier auquel les anciens poëtes attribuaient une vue perçante, capable de pénétrer les murs les plus épais ; et que les naturalistes croient ...
LYRE
. s. f. Instrument de musique à cordes, qui était en usage parmi les anciens. Jouer de la lyre. Chanter des vers sur la lyre. Les poëtes grecs, en chantant leurs vers, ...
LYRIQUE
. adj. des deux genres Il se dit De la poésie et des vers qui se chantaient autrefois sur la lyre, comme les odes, les hymnes. Poésie lyrique. Poëme lyrique. Genre lyrique. ...
M
. s. f. et m. Consonne, la treizième lettre de l'alphabet. Lorsqu'on l'appelle Emme, suivant la prononciation ancienne et usuelle, le nom de cette lettre est féminin. Une M ( ...
MA
. adj. possessif féminin dont le masculin est Mon. Ma soeur. Devant les mots féminins qui commencent par une voyelle ou par une h non aspirée, on dit, par euphonie, Mon, et ...
MACAQUE
. s. m. T. d'Hist. natur. Genre de singes à tête plate et à queue courte.
MACARON
. s. m. Sorte de pâtisserie friande, dans laquelle il entre principalement des amandes et du sucre, et qu'on forme en petits pains ronds ou ovales. Un bon macaron. Faire, ...
MACARONÉE
. s. f. Pièce de vers en style macaronique.
MACARONI
. s. m. Mot emprunté de l'italien. Pâte faite de farine très-fine, qui est en forme de petits cylindres creux, et qu'on assaisonne de différentes manières, surtout avec du ...
MACARONIQUE
. adj. des deux genres Il se dit D'une sorte de poésie burlesque, où l'on faisait entrer beaucoup de mots de la langue vulgaire, auxquels on donnait une terminaison latine. ...
MACÉDOINE
. s. f. Mets composé d'un mélange de différents légumes, ou de différents fruits.  Il se dit, figurément et familièrement, d'Un livre, d'un ouvrage de littérature, où ...
MACER
. v. a. Voyez MASSER.
MACÉRATION
. s. f. Opération chimique qui consiste à laisser séjourner dans un liquide, à la température de l'atmosphère, quelque substance dont on veut extraire les principes ...
MACÉRER
. v. a. T. de Méd. et de Chim. Faire infuser à froid, dans l'eau ou dans quelque autre liquide, une substance qui doit y déposer ses principes solubles. Il faut macérer ...
MACHABÉES
. s. m. pl. (On prononce Makabées. ) On nomme ainsi Les deux derniers livres de l'Ancien Testament, qui contiennent l'histoire des Juifs sous les premiers princes de la race ...
MÂCHE
. s. f. Doucette, herbe potagère qu'on mange en salade. Planter de la mâche. Manger des mâches.
MÂCHECOULIS
ou MÂCHICOULIS. s. m. T. de Fortific. On appelle ainsi Les galeries établies à la partie supérieure des fortifications anciennes, et dans lesquelles sont pratiquées des ...
MÂCHEFER
. s. m. Scorie qui sort du fer à la forge, au fourneau, et lorsqu'on le bat rouge sur l'enclume. Le mâchefer pilé est très-bon à faire du ciment.
MÂCHELIÈRE
. adj. f. Il se dit Des grosses dents qui sont aux deux côtés de la bouche, et qui servent principalement à broyer les aliments. Dent mâchelière. On les appelle aussi ...
MÂCHER
. v. a. Broyer avec les dents. Mâcher du pain, de la viande. Les viandes bien mâchées sont à demi digérées. Avaler sans mâcher. Fam., Mâcher de haut, Manger sans ...
MÂCHEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui mâche. Mâcheur de tabac.   Il signifie aussi populairement, Celui, celle qui mange beaucoup. C'est un grand mâcheur, une grande mâcheuse.
MACHIAVÉLIQUE
. adj. des deux genres Conforme ou analogue aux principes politiques de Machiavel. Doctrine, système, conduite machiavélique.   Il se dit, par extension, Des maximes et des ...
MACHIAVÉLISME
. s. m. Système politique de Machiavel. Le machiavélisme a toujours révolté les âmes honnêtes.   Il signifie aussi, Principes et actions conformes ou analogues au ...
MACHIAVÉLISTE
. s. des deux genres Celui ou celle qui adopte, qui pratique les maximes de Machiavel. Cet homme est un profond machiavéliste, un machiavéliste raffiné .
MÂCHICATOIRE
. s. m. Il se dit Du tabac, ou de quelque autre drogue qu'on mâche sans l'avaler. Prendre du tabac en mâchicatoire.
MÂCHICOULIS
. s. m. Voyez MÂCHECOULIS.
MACHINAL
, ALE. adj. Qui est semblable au jeu d'une machine, qui est produit par le seul jeu des organes, sans intention ni réflexion. Mouvement, effet machinal. Action machinale. Agir ...
MACHINALEMENT
. adv. D'une manière machinale. Agir machinalement.
MACHINATEUR
. s. m. Celui qui fait quelque machination. Il fut le principal machinateur de ce complot.   Absolum., C'est un grand machinateur, C'est un homme habile à former des ...
MACHINATION
. s. f. Intrigue, menée secrète pour faire réussir quelque mauvais dessein, quelque complot, pour nuire à quelqu'un, pour le perdre. Machination sourde, infernale. Sa ...
MACHINE
. s. f. Engin, instrument propre à faire mouvoir, à tirer, lever, traîner, lancer quelque chose, ou à mettre en jeu quelque agent naturel, comme le feu, l'air, l'eau, etc. ...
MACHINER
. v. a. Former en secret quelque mauvais dessein contre quelqu'un, faire des menées sourdes pour lui nuire, pour le perdre. Il machine votre perte. Machiner une trahison. Il ...
MACHINISTE
. s. m. Celui qui invente, construit, ou conduit des machines. C'est un habile machiniste. Le machiniste de l'Opéra .
MÂCHOIRE
. s. f. Partie de la bouche dans laquelle les dents sont enchâssées. La mâchoire inférieure, supérieure. La mâchoire de dessous est mobile. Avoir la mâchoire démise. Un ...
MÂCHONNER
. v. a. Mâcher avec difficulté ou avec négligence. Il est familier. Fig., Ne faire que mâchonner ses paroles, N'articuler qu'à moitié, ne pas parler ...
MÂCHURER
. v. a. Barbouiller de noir. Mâchurer du papier, des habits, le visage, etc. Il est familier. MÂCHURER, en termes d'Imprimerie, Ne pas tirer sa feuille nette. MÂCHURÉ, ÉE. ...
MACIS
. s. m. Écorce intérieure de la noix muscade. Huile de macis .
MACLE
ou MACRE. s. f. Fruit de la grosseur et presque de la forme d'une châtaigne, qui croît dans les marais, et qui flotte sur l'eau. MACLE, se dit aussi d'Une pierre ...
MAÇON
. s. m. Ouvrier qui travaille à tous les genres de constructions, d'ouvrages pour lesquels on emploie principalement de la pierre, de la brique, du mortier, du plâtre. Un bon ...
MAÇONNAGE
. s. m. Travail du maçon. Le maçonnage de ce mur, de cette façade est bon. On a payé tant pour le maçonnage de cette maison.
MAÇONNER
. v. a. Travailler à un bâtiment, à une construction, en employant de la pierre, de la brique, du mortier, du plâtre, etc. Il y a beaucoup à maçonner dans cette maison. ...
MAÇONNERIE
. s. f. Ouvrage du maçon. Une bonne maçonnerie. Cloison de maçonnerie. Maçonnerie de blocage, de moellons, de limosinage. Maçonnerie en liaison. MAÇONNERIE, se dit ...
MAÇONNIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient à la franc-maçonnerie. Société maçonnique. Emblèmes maçonniques.
MACRE
. s. f. Voyez MACLE.
MACREUSE
. s. f. Oiseau aquatique qui ressemble à un canard, et qui a la chair noire. L'Église permet de manger des macreuses en carême. Prov. et fig., Il a un sang de macreuse, ...
MACULATURE
. s. f. T. d'Impr. Feuille de papier gâtée ou tachée, dont on ne se sert que pour faire des enveloppes. Il faut envelopper ces feuilles avec des maculatures.  Il se dit ...
MACULE
. s. f. Tache, souillure. Ce papier est plein de macules.   Agneau sans macule, Agneau sans tache. Il se dit, dans le langage de la Théologie et de la Dévotion, pour ...
MACULER
. v. a. Tacher, barbouiller. Il ne se dit qu'en parlant Des feuilles imprimées et des estampes. Il ne faut pas battre des feuilles fraîchement imprimées, de peur de les ...
MADAME
. s. f. Titre d'honneur qu'on ne donnait autrefois qu'aux femmes de qualité, et que l'on donne aujourd'hui communément aux femmes mariées, soit en parlant d'elles, soit en ...
MADÉFACTION
. s. f. T. de Pharm. Action de rendre humide, d'humecter.
MADÉFIER
. v. a. T. de Pharm. Humecter une substance, la rendre humide. MADÉFIÉ, ÉE. participe
MADEMOISELLE
. s. f. Titre qu'on donne ordinairement aux filles, soit en parlant d'elles, soit en leur parlant ou en leur écrivant. On dit au pluriel, Mesdemoiselles. MADEMOISELLE, est ...
MADONE
. s. f. Représentation de la Vierge. L'Italie est pleine de madones.
MADRAGUE
. s. f. T. de Pêche. Enceinte faite de câbles et de filets pour prendre des thons et autres poissons. Pêcher à la madrague. Affermer les madragues.
MADRAS
. s. m. Étoffe dont la chaîne est de soie et la trame de coton, et qui est ainsi nommée parce qu'elle a été fabriquée d'abord à Madras, ville de l'Inde. Une robe de ...
MADRÉ
, ÉE. adj. Tacheté, marqué de diverses couleurs. Porcelaine madrée. On appelle Bois madré, Celui qui a de petites taches brunes. On dit aussi, Léopard madré . Il n'est ...
MADRÉPORE
. s. m. Genre de polypiers pierreux, dont les cellules ont une forme rayonnée ou étoilée.
MADRIER
. s. m. Espèce de planche de chêne fort épaisse. On emploie des madriers pour faire la plate-forme d'une batterie de canons. Le plancher de ce pont de bateaux est formé de ...
MADRIGAL
. s. m. Pièce de poésie qui renferme, dans un petit nombre de vers, une pensée ingénieuse et galante. Un madrigal bien tourné. Un joli madrigal. Faire des madrigaux.   Il ...
MAËSTRAL
. s. m. Voyez MISTRAL.
MAFFLÉ
, ÉE. adj. Qui a de grosses joues. Un visage mafflé. Figure mafflée. Il s'emploie quelquefois substantivement. C'est une grosse mafflée. On dit aussi, Mafflu, ue. Il est ...
MAGASIN
. s. m. Lieu où l'on garde, où l'on serre un amas de marchandises. On a construit de grands magasins. J'ai loué cette maison pour en faire un magasin. Avoir des marchandises ...
MAGASINAGE
. s. m. T. de Commerce. Dépôt et séjour d'une marchandise dans un magasin, dans un entrepôt. Droit de magasinage. Payer tant pour le magasinage.
MAGASINIER
. s. m. Celui qui est chargé de la garde, du soin des objets renfermés dans un magasin.
MAGDALÉON
. s. m. T. de Pharm. Masse d'emplâtre ou de toute autre composition pharmaceutique, à laquelle on a donné la forme cylindrique.
MAGE
. s. m. Prêtre de la religion des anciens Perses.  Les trois mages, ou simplement Les mages , Les trois personnages qui vinrent de l'Orient à Bethléem, pour adorer ...
MAGE
ou MAJE. adj. m. Il n'est usité que dans cette expression, Juge mage, Titre qu'on donnait, dans plusieurs provinces, au lieutenant du sénéchal.
MAGICIEN
, ENNE. s. Celui, celle qui fait profession de la magie, ou qui passe pour en faire usage. Grand, fameux magicien. Circé, Médée, étaient des magiciennes. Tout le village le ...
MAGIE
. s. f. Art prétendu auquel on attribue le pouvoir d'opérer, par des moyens surnaturels, des effets surprenants et merveilleux. Opération de magie. Agrippa fut accusé de ...
MAGIQUE
. adj. des deux genres Appartenant à la magie. Art, vertu, pouvoir, illusion magique. Paroles magiques. Caractères magiques.   Baguette magique, Baguette, verge dont les ...
MAGISTER
. s. m. (On fait sonner l'R finale. ) Mot emprunté du latin. Maître d'école de village. Un magister. C'est le magister du village. Il n'est plus en usage.
MAGISTÈRE
. s. m. La dignité du grand maître de l'ordre de Malte. Il prétendait au magistère.   Il signifie aussi, Le temps du gouvernement d'un grand maître. Rhodes fut prise par ...
MAGISTÈRE
. s. m. T. de Chimie et de Pharmacie. Préparation médicale, à laquelle on attribuait une grande vertu. Magistère d'étain, de plomb, de perles, de coraux, etc.
MAGISTRAL
, ALE. adj. Qui tient du maître, qui convient à un maître. Il ne se dit guère que D'une personne qui parle comme ayant droit d'enseigner. Il s'exprime d'un air, d'un ton ...
MAGISTRALEMENT
. adv. D'un ton, d'un air magistral. Parler magistralement.
MAGISTRAT
. s. m. Officier civil revêtu d'une autorité administrative ou judiciaire. Ce mot s'emploie plus particulièrement pour désigner Les membres des cours de justice. C'est un ...
MAGISTRATURE
. s. f. La dignité, la charge de magistrat. Exercer la magistrature. Aspirer, parvenir à la magistrature. Être revêtu d'une grande magistrature. Il s'est distingué dans ...
MAGNANIME
. adj. des deux genres Qui a l'âme grande, qui a des sentiments élevés, généreux. Prince magnanime. Coeur magnanime. Se montrer magnanime.   Il se prend quelquefois ...
MAGNANIMEMENT
. adv. D'une manière magnanime.
MAGNANIMITÉ
. s. f. Vertu de celui qui est magnanime, grandeur d'âme. La magnanimité est la vertu des héros.
MAGNAT
. s. m. Mot usité autrefois en Pologne, et encore aujourd'hui en Hongrie, pour désigner Un grand du royaume. Il se dit principalement au pluriel. Les magnats de Pologne, de ...
MAGNÉSIE
. s. f. T. de Chimie. Terre absorbante, blanche, insipide, insoluble dans l'eau, mais soluble dans les acides, et qu'on extrait, par la potasse ou la soude, d'un sulfate ...
MAGNÉTIQUE
. adj. des deux genres T. de Physiq. Qui appartient à l'aimant, qui dépend des propriétés de l'aimant, ou qui en est doué. Vertu, attraction magnétique. Matière ...
MAGNÉTISER
. v. a. Employer sur une personne les procédés indiqués par les adeptes de la doctrine appelée Magnétisme. Se faire magnétiser. MAGNÉTISÉ, ÉE. participe
MAGNÉTISEUR
. s. m. Celui qui pratique les procédés du magnétisme.
MAGNÉTISME
. s. m. T. de Physiq. Nom générique, qui se dit Des propriétés de l'aimant. Les effets du magnétisme.   Magnétisme animal, ou simplement Magnétisme , Doctrine dont les ...
MAGNIFICAT
. s. m. (On prononce le G et le T.) T. de la Liturgie cathol. Cantique de la Vierge, qu'on chante à vêpres et au salut, et qui commence par le mot Magnificat. Entonner le ...
MAGNIFICENCE
. s. f. Qualité de celui qui est magnifique. La magnificence des grands n'est souvent que de l'ostentation. Cet homme est d'une grande magnificence. Sa magnificence l'a ruiné. ...
MAGNIFIER
. v. a. Exalter, élever la grandeur de. Il ne se dit guère qu'en parlant De Dieu. Mon âme magnifie le Seigneur. Il est vieux. MAGNIFIÉ, ÉE. participe
MAGNIFIQUE
. adj.des deux genres Splendide, somptueux dans ses dons, qui se plait à faire de grandes et éclatantes dépenses, principalement pour le public. Prince magnifique. Les ...
MAGNIFIQUEMENT
. adv. Avec magnificence. Il bâtit magnifiquement. Il les traita magnifiquement. Il reçut magnifiquement cet ambassadeur. Il vit magnifiquement chez lui.
MAGNOLIER
. s. m. Arbre d'Amérique, remarquable par la beauté de ses fleurs.
MAGOT
. s. m. Gros singe sans queue, du genre des Macaques. Un magot qui danse sur la corde. Fig. et fam., Il est laid comme un magot ; c'est un magot, un vrai magot, un laid ...
MAHALEB
. s. m. Voy. Bois de Sainte-Lucie.
MAHOMÉTAN
, ANE. s. Celui, celle qui professe la religion de Mahomet. Un dévot mahométan. Épouser une mahométane. Les mahométans font de fréquentes ablutions.   Il est aussi ...
MAHOMÉTISME
. s. m. La religion de Mahomet. Le mahométisme règne dans une partie de l'Asie.
MAI
. s. m. Le cinquième mois de l'année. Le mois de mai. Les arbres reverdissent au mois de mai. Le quinze mai. À la fin de mai. C'était en mai. Mai a trente et un jours.   ...
MAÏDAN
. s. m. T. de Relation. Nom qu'on donne, dans l'Orient, aux places où se tiennent les marchés.
MAÏEUR
. s. m. Titre qui, dans quelques villes, répondait à celui de Maire.
MAIGRE
. adj.des deux genres Qui n'a point de graisse, ou qui en a très-peu, qui est sec et décharné. Cet homme est fort maigre. Il devient maigre. Il est si maigre, que les os ...
MAIGRE
. s. m. Grand poisson de mer.
MAIGRELET
, ETTE. adj. Diminutif de Maigre. Il se dit seulement Des enfants et des jeunes personnes. Cet enfant est maigrelet. Il a épousé une femme jeune, un peu maigrelette. Il est ...
MAIGREMENT
. adv. dérivé de Maigre. Il n'est guère usité au propre. Il se dit familièrement, au figuré, pour Petitement, chétivement. Il nous a traités fort maigrement. Il a de ...
MAIGRET
, ETTE. adj. Diminutif de Maigre. Il est un peu maigret. Il est familier et peu usité.
MAIGREUR
. s. f. L'état du corps des personnes et des animaux maigres. Je ne vis jamais une si grande maigreur. Je ne croyais pas qu'il pût venir à un tel point de maigreur.   Il ...
MAIGRIR
. v. n. Devenir maigre. Il maigrit à vue d'oeil. Elle maigrit de jour en jour. MAIGRI, IE. part. Je le trouve bien maigri. Elle est bien maigrie.
MAIL
. s. m. Espèce de petite masse cylindrique de bois, garnie d'un cercle de fer à chaque bout, qui a un long manche un peu pliant, et dont on se sert pour jouer en poussant, en ...
MAILLE
. s. f. Chaque noeud que forme le fil, la soie, la laine, etc., dans des tissus serrés et sans intervalles. Il y a une maille rompue à votre bas. Voilà deux mailles de votre ...
MAILLER
. v. n. T. de Chasse. Il se dit Des perdreaux à qui les mailles viennent. Les perdreaux ne maillent pas encore.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel. Les perdreaux ...
MAILLET
. s. m. Espèce de marteau à deux têtes, qui est ordinairement de bois. Un gros, un petit maillet.
MAILLOCHE
. s. f. Gros maillet de bois.
MAILLOT
. s. m. Morceau de toile ou d'étoffe dans lequel on laçait un petit enfant pour le coucher. Les conseils de Jean-Jacques ont fait abandonner l'usage du maillot .  Il se dit, ...
MAILLURE
. s. f. T. de Faucon. Il se dit Des taches ou mouchetures qui forment des espèces de mailles sur les plumes d'un oiseau de proie.
MAIN
. s. f. Partie du corps humain, qui est à l'extrémité du bras, qui s'étend depuis le poignet jusqu'au bout des doigts, et que sa conformation rend propre à toute sorte ...
MAIN
. s. f. Partie du corps humain, qui est à l'extrémité du bras, qui s'étend depuis le poignet jusqu'au bout des doigts, et que sa conformation rend propre à toute sorte ...
MAIN-D'OEUVRE
. s. f. Façon, travail de l'ouvrier. La main-d'oeuvre de cette rampe, de cette grille a coûté beaucoup. La main-d'oeuvre est fort chère cette année. Ce bijou a plus ...
MAIN-FORTE
. s. f. Assistance qu'on donne à quelqu'un pour exécuter quelque chose. Il se dit plus ordinairement Du secours qu'on prête à la justice, afin que la force demeure à ses ...
MAINLEVÉE
. s. f. T. de Jurispr. Acte judiciaire ou volontaire qui lève l'empêchement résultant d'une saisie, d'une opposition, d'une inscription. Demander, obtenir, accorder ...
MAINMISE
. s. f. T. de Jurispr. féod. Saisie. Il y avait mainmise par défaut de foi et hommage. Fig. et fam., User de mainmise, Mettre la main sur quelqu'un, le frapper. Il a ...
MAINMORTABLE
. adj.des deux genres T. de Jurispr. Qui est sujet au droit de mainmorte. Anciennement les paysans de quelques provinces de France étaient mainmortables .  Il se disait aussi ...
MAINMORTE
. s. f. T. de Jurispr. État des vassaux qui, en vertu d'anciens droits féodaux, étaient attachés à la glèbe, et privés de la faculté de disposer de leurs biens. La ...
MAINT
, AINTE. adj. collectif Plusieurs. Maint homme. Mainte femme. Dans quelques locutions, on l'emploie indifféremment au singulier ou au pluriel. Mainte fois. Maintes fois. ...
MAINTENANT
. adv. de temps À présent, à cette heure, aujourd'hui, au temps où nous sommes. J'ai achevé l'ouvrage que vous m'aviez demandé ; que voulez-vous maintenant que je fasse ? ...
MAINTENIR
. v. a. Tenir ferme et fixe. Cette barre de fer maintient la charpente.   Il se dit plus ordinairement au sens moral, et signifie, Conserver dans le même état. Il vous a ...
MAINTENUE
. s. f. T. de Jurispr. Confirmation, par jugement, dans la possession d'un bien ou d'un droit litigieux. On voulait m'obliger à déguerpir, mais j'ai eu arrêt de maintenue. ...
MAINTIEN
. s. m. Conservation. Le maintien de l'ordre, de la discipline, de l'autorité publique. Veiller au maintien des lois. Les bonnes moeurs contribuent au maintien de la société. ...
MAIRAIN
. s. m. Voyez MERRAIN.
MAIRE
. s. m. Le premier officier municipal d'une ville, d'une commune. Le maire de Bordeaux. À Paris, il y a douze maires.   Adjoint du maire, Officier municipal qui assiste le ...
MAIRIE
. s. f. Office de maire. La mairie de Bordeaux.   Il signifie aussi, Le temps durant lequel on exerce cette fonction. Pendant sa mairie.   Il signifie encore, Le bâtiment où ...
MAIS
. conjonct. adversative Il sert à marquer Opposition, exception, différence. Il est fort honnête homme, mais il est un peu brutal. Il est riche, mais avare. Vous pouvez ...
MAÏS
. s. m. Voyez Blé de Turquie.
MAISON
. s. f. Bâtiment servant de logis, d'habitation, de demeure. Maison commode, bien logeable. Belle, grande maison. Maison à porte cochère. Maison basse. Maison élevée, ...
MAISONNÉE
. s. f. collect. Tous les gens d'une famille qui demeurent dans une même maison. On a mené en prison toute la maisonnée. Toute la maisonnée est venue dîner chez moi. Il est ...
MAISONNETTE
. s. f. Diminutif de Maison. Maison basse et petite. Il a fait bâtir une maisonnette. Il est logé dans une maisonnette .
MAÎTRE
. s. m. Celui qui a des sujets, des domestiques, des esclaves. Bon maître. Mauvais maître. Rude maître. Maître fâcheux. Chercher maître. Servir son maître. Ce laquais a ...
MAÎTRESSE
. s. f. Ce mot a presque toutes les acceptions de celui de Maître. Cette femme est fort bonne maîtresse, elle traite bien ses domestiques. La maîtresse du logis. Elle est ...
MAÎTRISE
. s. f. Qualité de maître. Il se disait autrefois en parlant Des métiers. Il avait acheté la maîtrise. MAÎTRISE, ou GRANDE MAÎTRISE, se dit de Certaines charges ou ...
MAÎTRISER
. v. a. Gouverner en maître, avec une autorité absolue. C'est une injustice que de vouloir maîtriser ses égaux. Il ne faut pas se laisser maîtriser. Fig., Maîtriser ses ...
MAJESTÉ
. s. f. Grandeur suprême, caractère auguste qui imprime le respect. La majesté divine. La majesté royale. La majesté des autels. La majesté du trône. La majesté de ...
MAJESTUEUSEMENT
. adv. Avec majesté, avec grandeur. Il marche majestueusement. Ces globes qui roulent majestueusement sur nos têtes.
MAJESTUEUX
, EUSE. adj. Qui a de la majesté, de l'éclat, de la grandeur. Un port, un air majestueux. Une taille, une démarche majestueuse. Front majestueux. Temple, dôme majestueux. ...
MAJEUR
, EURE. adj. comparatif Qui est plus grand, plus important, plus considérable. La majeure partie.   En Matière ecclésiastique, Ordres majeurs , La prêtrise, le ...
MAJEURE
. s. f. T. de Logique. La proposition d'un syllogisme, qui contient le grand terme ou l'attribut de la conclusion. Je vous accorde la majeure, et vous nie la mineure. ...
MAJOR
. s. m. Officier supérieur qui dirige l'administration et la comptabilité d'un régiment, et qui est chargé en outre de tout ce qui concerne le recrutement et l'état civil ...
MAJORAT
. s. m. Immeuble inaliénable attaché à la possession d'un titre de noblesse, et qui passe avec ce titre à l'héritier naturel ou adoptif du titulaire. Constituer, ...
MAJORDOME
. s. m. Mot tiré de l'italien, et qui signifie, Maître d'hôtel. On l'emploie en parlant Des officiers qui servent en cette qualité à la cour de Rome, dans les autres cours ...
MAJORITÉ
. s. f. La pluralité des votants, des suffrages, dans une assemblée délibérante, dans un corps politique ; des individus, dans un pays, dans une nation. Les questions se ...
MAJUSCULE
. adj.des deux genres T. d'Écriture et d'Imprim. Il n'est usité que dans ces expressions, Lettre majuscule, caractère majuscule, Grande lettre, lettre capitale.  Il est ...
MAKI
. s. m. Animal de l'ordre des Quadrumanes, qui ressemble au singe par le corps, les jambes et les pieds, et qui a le museau allongé comme le renard. Joli maki. Maki fort ...
MAL
. s. m. Ce qui est contraire au bien, ce qui est mauvais, nuisible, désavantageux, préjudiciable, etc. Il n'y a pas de bien sans quelque mélange de mal. Le mal et le bien ...
MAL-APPRIS
. adj. et s. masc. Voyez le participe d 'APPRENDRE.
MAL-EN-POINT
. adv. En mauvais état de santé, de fortune, dans une situation critique ou périlleuse. Cet homme a un procès fâcheux, il est bien mal-en-point. Il est familier et peu ...
MAL-ÊTRE
. s. m. État de langueur, indisposition vague et sourde. Avoir, sentir, éprouver du mal-être.
MAL-JUGÉ
. s. m. Jugement défectueux, mais sans prévarication. Il faut prouver le mal-jugé, quand on appelle d'une sentence, d'un premier jugement. Le mal-jugé n'est pas un moyen ...
MALACHITE
. s. f. (On prononce Malakite .) Pierre opaque, mamelonnée et d'un beau vert, qui est susceptible de poli. La malachite est un minerai de cuivre.
MALACIE
. s. f. T. de Médec. Dépravation du goût, désir plus ou moins grand de certains aliments inusités ou même dégoûtants. La malacie est une maladie des femmes grosses.
MALACTIQUE
. adj.des deux genres T. de Médec. Il se dit Des médicaments émollients. Il s'emploie aussi comme substantif, au masculin.
MALADE
. adj.des deux genres Qui éprouve, qui souffre quelque altération dans sa santé. Bien malade. Fort malade. Légèrement, gravement, dangereusement malade. Malade à la ...
MALADIE
. s. f. Altération dans la santé. Maladie légère. Grande, fâcheuse, longue maladie. Maladie grave, dangereuse, incurable, mortelle, compliquée, contagieuse, épidémique, ...
MALADIF
, IVE. adj. Valétudinaire, qui est sujet à être malade. Il est très-maladif. Il a épousé une femme bien maladive. Un corps maladif. Une complexion maladive.
MALADRERIE
. s. f. Hôpital anciennement affecté aux personnes malades de la lèpre, et qu'on appelait aussi Léproserie.
MALADRESSE
. s. f. Défaut d'adresse. La maladresse de cet ouvrier. Ce domestique est d'une si grande maladresse, qu'il ne peut toucher à rien sans le briser.   Il s'emploie aussi au ...
MALADROIT
, OITE. adj. Qui manque d'adresse. C'est un ouvrier fort maladroit. Il est maladroit dans tout ce qu'il fait. Avoir la main maladroite.   Il s'emploie aussi au sens moral. Il ...
MALADROITEMENT
. adv. D'une manière maladroite. Cette machine est exécutée maladroitement. Cet homme se conduit bien maladroitement.
MALAGUETTE
. s. f. Espèce de poivre qu'on nomme aussi Graine de paradis.
MALAI
. s. m. Nom d'une langue très-répandue dans les îles de l'Inde orientale. Le malai, qui était la langue savante de l'Inde, y est devenu celle du commerce. Plusieurs écrivent ...
MALAISE
. s. m. État incommode du corps, dans lequel les fonctions, sans être assez dérangées pour qu'il y ait maladie, ne s'exécutent pas avec une pleine liberté. Avoir du ...
MALAISÉ
, ÉE. adj. Difficile. Cela n'est pas si malaisé que vous croyez. Il est malaise de faire telle chose. Il est malaisé à gouverner. Il est bien aisé de censurer cet ...
MALAISÉMENT
. adv. Difficilement, avec peine. Vous réussirez malaisément à ce que vous entreprenez.
MALANDRE
. s. f. T. de Médec. vétérinaire. Espèce de crevasse, de fente qu'on aperçoit aux plis du genou d'un cheval, et d'où découle une humeur séreuse et fétide. Les ...
MALANDREUX
, EUSE. adj. Il n'est usité que dans cette expression, Bois malandreux, Bois de construction où il y a des noeuds pourris.
MALART
. s. m. Le mâle des canes sauvages.
MALAVISÉ
, ÉE. adj. Imprudent, indiscret, qui parle ou agit mal à propos, et sans y prendre garde. C'est un homme malavisé. Il a été assez malavisé pour tomber dans le piége ...
MALAXER
. v. a. T. de Pharm. Pétrir des drogues pour les rendre plus molles, plus ductiles. Malaxer un emplâtre. MALAXÉ, ÉE. participe
MALBÂTI
, IE. adj. Mal fait, mal tourné. C'est un homme malbâti. On le dit aussi substantivement. Un grand malbâti. Il est familier.
MALCONTENT
, ENTE. adj. Qui n'est pas aussi satisfait qu'il espérait ou qu'il avait droit de l'être. Il est malcontent de ses voisins. Vous ne serez pas malcontent de moi. Il est vieux.
MALDISANT
, ANTE. adj. Qui aime à dire du mal des autres. C'est un homme bien maldisant. On l'emploie aussi substantivement. Il est peu usité.
MÂLE
. s. m. Mot qui désigne le sexe de l'homme dans notre espèce, et le sexe masculin dans toutes les espèces d'animaux : il est corrélatif de Femelle. La loi salique ne ...
MALEBÊTE
. s. f. Une personne dangereuse, et dont on doit se défier. C'est une malebête qu'un chicaneur. Ce sont des malebêtes . Il est familier et peu usité.
MALÉDICTION
. s. f. Imprécation, voeu pour qu'il arrive du mal à quelqu'un. Ce père a donné sa malédiction à son fils. S'attirer des malédictions. Être chargé de malédictions ...
MALEFAIM
. s. f. Faim cruelle. Mourir de malefaim. Il est vieux.
MALÉFICE
. s. m. Action par laquelle on est censé causer du mal, soit aux hommes, soit aux animaux et aux fruits de la terre, en employant des moyens cachés et surnaturels. Faire ...
MALÉFICIÉ
, ÉE. adj. Maltraité par l'effet de quelque maléfice. On le dit aussi, et plus ordinairement, D'une personne maltraitée par la nature, ou par quelque maladie. Cet homme est ...
MALÉFIQUE
. adj.des deux genres T. d'Astrologie judiciaire, qui se dit Des planètes et des étoiles auxquelles l'ignorance et la superstition attribuent de malignes influences. La tête ...
MALEMORT
. s. f. Mort funeste. Ce coquin mourra de malemort. Il est vieux.
MALENCONTRE
. s. f. Mauvaise rencontre, accident. Par malencontre, il y trouva son rival. Il vous arrivera malencontre. Il est familier.
MALENCONTREUSEMENT
. adv. Par malencontre. Il arriva malencontreusement. Il est familier.
MALENCONTREUX
, EUSE. adj. Qui est sujet à éprouver des revers, des accidents. Il est malencontreux dans toutes ses entreprises. Il est si malencontreux, que je n'ose aller en sa ...
MALENTENDU
. s. m. Paroles ou actions prises dans un autre sens que celui où elles ont été dites ou faites. Ils ne s'expliquèrent pas bien clairement, et le malentendu causa une grande ...
MALEPESTE
*  Espèce d'interjection qui exprime la surprise. Malepeste, que vous êtes difficile ! Il est familier.
MALÉVOLE
. adj.des deux genres Malveillant. Il est familier et peu usité.
MALFAÇON
. s. f. Ce qu'il y a de mal fait dans un ouvrage. Il y a de la malfaçon à cet habit-là, dans ce mur, dans cette charpente. Malfaçon par ignorance, par négligence.   Il se ...
MALFAIRE
. v. n. Faire de méchantes actions. Il n'est usité qu'à l'infinitif. Être enclin à malfaire. Il ne se plaît qu'à malfaire.
MALFAISANCE
. s. f. Disposition à faire du mal à autrui. Il a donné des preuves de malfaisance. Il est peu usité.
MALFAISANT
, ANTE. adj. Qui se plaît à nuire, à faire du mal aux autres. Homme, esprit malfaisant. Il est d'un naturel malfaisant, d'une humeur malfaisante.   Il se dit aussi Des ...
MALFAITEUR
. s. m. Qui commet des crimes, qui fait de méchantes actions. Il faut punir les malfaiteurs. C'est un malfaiteur déjà repris de justice.
MALFAMÉ
, ÉE. adj. Qui a mauvaise réputation. C'est un homme bien malfamé. On écrit aussi, Mal famé, en deux mots. Voyez FAMÉ.
MALGRACIEUSEMENT
. adv. De mauvaise grâce, d'une manière malgracieuse. Parler, répondre malgracieusement. Il est familier et vieux.
MALGRACIEUX
, EUSE. adj. Rude, incivil. Il se dit Des personnes et Des choses. Cet homme est malgracieux. Réponse malgracieuse . Il est vieux.
MALGRÉ
. préposition Contre le gré de. Il a fait ce mariage malgré son père, malgré père et mère.   Il se dit aussi par rapport Aux choses, dans le sens de Nonobstant. Il est ...
MALHABILE
. adj.des deux genres Qui n'est point intelligent, qui manque de capacité, d'adresse. Malhabile dans ses affaires, dans les négociations. Il a conduit cette affaire en ...
MALHABILEMENT
. adv. D'une manière malhabile. Il s'y est pris bien malhabilement.
MALHABILETÉ
. s. f. Manque d'habileté, de capacité, d'adresse. Sa malhabileté lui a fait perdre son emploi.
MALHEUR
. s. m. Mauvaise fortune, mauvaise destinée. Le malheur lui en veut. Le malheur le poursuit, l'accable. Le malheur ne saurait l'abattre. Avoir du malheur, bien du malheur. C'est ...
MALHEUREUSEMENT
. adv. D'une manière malheureuse. Il est mort malheureusement. Il a fini malheureusement. Il joue toujours malheureusement.   Il signifie aussi, Par malheur. Il est arrivé ...
MALHEUREUX
, EUSE. adj. Qui n'est pas heureux. Il est malheureux, bien malheureux. Il y a des hommes malheureux par leur faute. Il est né malheureux. Il a toujours été malheureux. Il est ...
MALHONNÊTE
. adj.des deux genres Qui manque, qui est contraire à l'honneur, à la probité. Il se dit Des personnes et des choses. Cette action est d'un malhonnête homme. Il a eu avec ...
MALHONNÊTEMENT
. adv. D'une manière contraire à la probité, à l'honneur. Agir malhonnêtement. En user malhonnêtement .  Il signifie aussi, Avec incivilité. Il m'a répondu fort ...
MALHONNÊTETÉ
. s. f. Incivilité, manque de bienséance. Il y a de la malhonnêteté dans son procédé. Il est d'une malhonnêteté choquante. Il m'a parlé avec malhonnêteté.   Il se ...
MALICE
. s. f. Inclination à nuire, à mal faire, à causer de la peine. Grande malice. Il a un fonds de malice. Cela procède d'une malice noire. Sa malice s'est décelée dans ...
MALICIEUSEMENT
. adv. Avec malice. Il l'a fait malicieusement. Il disait cela malicieusement. Il interprète tout malicieusement .
MALICIEUX
, EUSE. adj. Qui a de la malice, où il y a de la malice. Il est malicieux comme un vieux singe. Dessein malicieux. Intention malicieuse. Il est malicieux. C'est un esprit ...
MALIGNEMENT
. adv. Avec malignité. Interpréter malignement quelque chose.
MALIGNITÉ
. s. f. Inclination à faire, à penser, à dire du mal. Connaissez mieux la malignité de cet homme. C'est une étrange malignité. La malignité du siècle, du coeur humain. ...
MALIN
, IGNE. adj. Qui prend plaisir à nuire, à faire ou à dire du mal. C'est un esprit malin. Il est malin comme un vieux singe. C'est une maligne bête.   Il se prend plus ...
MALINE
. s. f. T. de Marine. Il se dit Des grandes marées qui ont lieu à la nouvelle et à la pleine lune, et dont les plus considérables arrivent aux équinoxes. On l'emploie ...
MALINES
. s. f. Dentelle très-fine qui s'est fabriquée originairement dans la ville de Malines, en Flandre. De belle malines brodée. Des manchettes de malines.
MALINGRE
. adj.des deux genres Qui a peine à recouvrer ses forces et sa santé après une maladie, ou qui est d'une complexion faible et sujette à se déranger. Il a bien de la ...
MALINTENTIONNÉ
, ÉE. adj. Qui a de mauvaises intentions. Ces personnes étaient très-malintentionnées. Il est malintentionné pour vous, malintentionné à votre égard.   Il se prend aussi ...
MALITORNE
. adj.des deux genres Grossier, maladroit et gauche. Il s'emploie ordinairement comme substantif. Ce valet n'est qu'un malitorne, un vrai malitorne. C'est une grosse malitorne. ...
MALLE
. s. f. Coffre de bois de la forme d'un carré long, couvert de peau, fermant à clef, et servant à renfermer les hardes, les effets qu'on porte en voyage. Grande, petite ...
MALLÉABILITÉ
. s. f. (On fait sentir les deux L dans ce mot et dans le suivant.) Qualité de ce qui est malléable.

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.027 c;