Слова на букву offi-phil (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву offi-phil (1564)

1 2 3 4 5 6 > >>
OFFICIER
. s. m. (Il n'est que de trois syllabes.) Celui qui a un office, une charge, un emploi, qui est à la tête de quelque compagnie. Officier de justice. Officier de police. ...
OFFICIEUSEMENT
. adv. D'une manière officieuse. Il s'est offert à moi fort officieusement. Il l'a accompagné officieusement chez son juge.
OFFICIEUX
, EUSE. adj. Qui est prompt à rendre de bons offices, serviable. Il est très-officieux. Il est officieux envers tout le monde. Vous êtes trop officieux. Civil et officieux. ...
OFFICINAL
, ALE. adj. T. de Pharmacie. Il n'est guère usité que dans ces expressions : Plantes officinales, Celles qui entrent dans des préparations utiles ou agréables, et qu'on ...
OFFICINE
. s. f. Il se dit quelquefois, chez les pharmaciens, pour Laboratoire.
OFFRANDE
. s. f. Don que l'on offre à Dieu, à ses saints, ou à ses ministres. Belle offrande. Offrande agréable à Dieu. Faire une offrande. Les offrandes et les aumônes.   Il ...
OFFRANT
. adj. m. Celui qui offre. Il n'est usité que dans cette phrase de Pratique, Au plus offrant, À celui qui offre le plus haut prix de la chose mise à l'enchère. On a vendu ses ...
OFFRE
. s. f. Action d'offrir. Faire une offre. Recevoir une offre. Offre de service. Il m'a fait l'offre de me conduire chez vous.   Il signifie aussi, Ce que l'on offre. Une belle ...
OFFRIR
. v. a. ( J'offre, tu offres, il offre ; nous offrons, vous offrez, ils offrent. J'offrais. J'offris. J'offrirai. J'offrirais. Offre, offrez. Que j'offre. Que j'offrisse. ...
OFFUSQUER
. v. a. Il signifie, dans quelques phrases, Empêcher d'être vu : Les nuées offusquent le soleil, offusquent le jour. Dans d'autres, il signifie, Empêcher de voir : ...
OGIVE
. s. f. T. d'Archit. Il se dit Des nervures ou arêtes saillantes qui, en se croisant diagonalement, forment un angle au sommet d'une voûte. Les ogives sont communes dans ...
OGRE
. s. m. Personnage des contes de fées, espèce de monstre, de géant, d'homme sauvage, qu'on suppose se nourrir de chair humaine. Fam., Manger comme un ogre, Manger ...
OGRESSE
. s. f. C'est le féminin d'Ogre.
OH
. Interjection qui marque la surprise. Oh ! quelle chute ! Oh ! oh ! je n'y prenais pas garde.   Elle sert aussi à donner au sens plus de force. Oh ! je me vengerai. ...
OIE
. s. f. Espèce d'oiseau aquatique, plus gros et plus grand qu'une cane. Oie sauvage. Oie domestique. Oie grasse. Plume d'oie.   Tirer l'oie, se dit D'une sorte d'exercice ...
OIGNON
. s. m. (L'I ne se prononce point, mais il sert à mouiller le G. Quelques-uns écrivent, Ognon. ) Nom générique que l'on donne à Cette partie de la racine de quelques ...
OIGNONET
. s. m. Sorte de poire d'été.
OIGNONIÈRE
. s. f. Terre semée d'oignons.
OILLE
. s. f. (L'I ne se prononce point, mais il mouille les deux L.) Mot emprunté de l'espagnol. Espèce de potage dans lequel il entre plusieurs racines et plusieurs viandes ...
OINDRE
. v. a. ( J'oins, tu oins, il oint ; nous oignons. J'oignais. J'oignis. J'ai oint. J'oindrai. Que j'oigne. Que j'oignisse. Oignant. ) Frotter d'huile ou de quelque autre ...
OING
. s. m. (On ne prononce pas le G.) Il n'est usité que dans cette expression, Vieux oing, Vieille graisse de porc fondue, dont on se sert pour frotter les essieux des ...
OISEAU
. s. m. Animal ovipare à deux pieds, ayant des plumes et des ailes. Bel oiseau. Oiseau rare. Gros oiseau. Petit oiseau. Oiseau mâle. Oiseau femelle. Oiseaux de proie. ...
OISEAU
. s. m. Instrument dont les manoeuvres se servent pour porter le mortier sur leurs épaules. Porter l'oiseau. Cet architecte si riche a commencé par porter l'oiseau.
OISELER
. v. a. T. de Fauconnerie. Dresser un oiseau pour le vol. OISELER, signifie aussi, en termes de Chasse, Tendre des filets, des gluaux, etc., pour prendre des oiseaux. En ce ...
OISELEUR
. s. m. Celui qui fait métier de prendre des oiseaux à la pipée, aux filets, ou autrement. Les filets d'un oiseleur.   Il se disait aussi, autrefois, de Celui qui avait un ...
OISELIER
. s. m. Celui dont le métier est d'élever et de vendre des oiseaux. À la solennité de l'entrée des rois, le corps des oiseliers de Paris était obligé de lâcher cinq ...
OISELLERIE
. s. f. Art de prendre et d'élever des oiseaux. Il entend bien l'oisellerie.
OISEUX
, EUSE. adj. Qui, par goût ou par habitude, ne fait rien, ou ne fait que des riens. Gens oiseux et fainéants.   Il se dit aussi Des choses, et signifie, Inutile, vain, qui ...
OISIF
, IVE. adj. Qui ne fait rien, qui n'a point d'occupation. Un homme oisif. Il ne faut pas qu'un jeune homme reste oisif, soit oisif. Vous voilà bien oisif. Les gens oisifs sont ...
OISILLON
. s. m. Diminutif Petit oiseau. Il est familier.
OISIVEMENT
. adv. D'une manière oisive.
OISIVETÉ
. s. f. État, habitude d'une personne qui est oisive. Demeurer, croupir, languir dans l'oisiveté. Il ne fait cela que pour éviter l'oisiveté. Vivre dans une molle ...
OISON
. s. m. Le petit d'une oie. Un jeune oison. Un petit oison. Un oison farci.   Oison bridé, Celui à qui l'on a placé une plume dans les ouvertures de la partie supérieure ...
OLÉAGINEUX
, EUSE. adj. Dont on peut tirer de l'huile, ou Qui tient de la nature de l'huile. Il n'est guère usité que dans le style didactique. Les olives, les noix, les amandes, etc., ...
OLÉANDRE
. s. m. Voyez Laurier-rose.
OLFACTIF
, IVE. adj. T. d'Anat. Qui appartient, qui est relatif à l'odorat. Les nerfs olfactifs. Trous olfactifs.
OLIBAN
. s. m. T. de Pharmacie. Le premier encens qui découle de l'arbre, en grosses larmes nettes, de couleur jaunâtre. Cet encens de première qualité est aussi appelé Encens ...
OLIBRIUS
. s. m. (On prononce l'S.) Étourdi qui fait le brave ou l'entendu, qui se donne des airs avantageux. Il fait l'olibrius. C'est un olibrius. Il est familier.
OLIGARCHIE
. s. f. Gouvernement politique où l'autorité souveraine est entre les mains d'un petit nombre de personnes. L'aristocratie dégénère quelquefois en oligarchie. Dans ce pays, ...
OLIGARCHIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient à l'oligarchie. État, gouvernement oligarchique.
OLIM
*  Mot emprunté du latin, qui signifie, Autrefois, et dont on s'est servi comme d'un substantif pluriel, pour désigner Les anciens registres du parlement de Paris. Les olim ...
OLINDE
. s. f. Sorte de lame d'épée. Les olindes viennent de la ville d'Olinde, dans le Brésil.
OLIVAIRE
. adj. des deux genres T. d'Anat. et de Chirur. Qui ressemble à une olive. Corps, éminences olivaires. Cautère olivaire.
OLIVAISON
. s. f. Saison où l'on fait la récolte des olives.  Il se dit aussi de La récolte même.
OLIVÂTRE
. adj. des deux genres Qui est couleur d'olive. Il n'est guère usité que dans ces locutions, Teint olivâtre, peau olivâtre, visage olivâtre, Teint, peau, visage jaune et ...
OLIVE
. s. f. Sorte de fruit à noyau, dont on tire de l'huile, et qui est bon à manger après une certaine préparation. Olive mûre, verte. Olive de Lucques, d'Espagne, de ...
OLIVÈTE
. s. f. Plante qui porte sa graine en tête comme le pavot : on tire de cette graine une huile bonne à manger.
OLIVETTES
. s. m. pl. Espèce de danse en usage chez les Provençaux, après qu'ils ont cueilli les olives. Danser les olivettes.
OLIVIER
. s. m. Arbre toujours vert, qui porte les olives. Olivier franc, sauvage. Planter des oliviers. Enter un olivier franc sur un olivier sauvage. Les oliviers ne viennent que ...
OLLAIRE
. adj. f. Il se dit D'une pierre tendre et facile à tailler, qui sert à faire des pots. Pierre ollaire.
OLOGRAPHE
. adj. m. T. de Jurispr. Il n'est usité que dans l'expression, Testament olographe, Testament écrit tout entier de la main du testateur.
OLYMPE
. s. m. Montagne de Thessalie, dont le nom n'est placé ici que parce qu'on s'en sert, en poésie, pour désigner Le séjour des divinités du paganisme ancien. Les dieux de ...
OLYMPIADE
. s. f. T. d'Antiq. Espace de quatre ans, qui s'écoulait d'une célébration des jeux Olympiques à une autre. Les Grecs supputaient les années par olympiades. Alexandre ...
OLYMPIEN
, IENNE. adj. Il se dit Des douze divinités de l'Olympe, savoir : Jupiter, Mars, Neptune, Pluton, Vulcain, Apollon, Junon, Vesta, Minerve, Cérès, Diane, et Vénus. Il ...
OLYMPIQUE
. adj. des deux genres T. d'Antiq. grecque. Il n'est guère usité que dans ces locutions : Jeux Olympiques, Jeux publics, ainsi nommés, parce qu'on les célébrait auprès ...
OMBELLE
. s. f. T. de Botan. Réunion de pédoncules ou de petits rameaux sans feuilles, qui, partant de l'extrémité d'une tige, s'évasent comme les rayons d'un parasol, et portent ...
OMBELLIFÈRE
. adj. des deux genres T. de Botan. Il se dit Des plantes qui portent des ombelles. Le fenouil est une plante ombellifère. On l'emploie aussi comme substantif féminin. Une ...
OMBILIC
. s. m. T. d'Anat. synonyme de Nombril. OMBILIC, se dit par une espèce d'analogie, en Botanique, de L'enfoncement qui se trouve à l'une ou à l'autre extrémité de certains ...
OMBILICAL
, ALE. adj. T. d'Anat. Qui appartient, qui a rapport à l'ombilic. Cordon ombilical. Région ombilicale. Vaisseaux ombilicaux.
OMBILIQUÉ
, ÉE. adj. T. de Botan. Pourvu d'un ombilic.  Feuille ombiliquée, Feuille attachée au pétiole par le milieu de sa surface, qui est un peu enfoncé, et d'où les nervures ...
OMBRAGE
. s. m. L'ensemble, la réunion des branches et des feuilles des arbres, qui produit de l'ombre. Ombrage frais, agréable, épais. Un ombrage impénétrable aux rayons du ...
OMBRAGER
. v. a. Faire de l'ombre, donner de l'ombre. Un grand arbre ombrageait sa chaumière.   Poétiq., Un panache ombrageait sa tête, son front, Il avait un panache sur sa ...
OMBRAGEUX
, EUSE. adj. Il ne se dit au propre que Des chevaux, des mulets, etc., qui sont sujets à avoir peur, et à s'arrêter, ou à se jeter subitement de côté, quand ils voient ...
OMBRE
. s. f. Obscurité que cause un corps opaque en interceptant la lumière. L'ombre de la terre cause l'éclipse de la lune. Les ombres s'allongent quand le soleil approche du ...
OMBRE
. s. m. Jeu. Voyez HOMBRE.
OMBRELLE
. s. f. Petit parasol dont se servent les dames.
OMBRER
. v. a. T. de Peint. Distinguer, par le moyen du crayon ou du pinceau, ce qui dans la nature n'est pas frappé de la lumière, d'avec ce qui en est frappé. Il faut ombrer ...
OMBREUX
, EUSE. adj. Qui fait de l'ombre. Des bois ombreux. Les forêts ombreuses.   Il signifie aussi, Qui est couvert d'ombre. Les vallées ombreuses. Dans les deux acceptions, on ne ...
OMÉGA
. s. m. Nom de la dernière lettre de l'alphabet grec. Fig., L'alpha et l'oméga, Le commencement et la fin ; La première chose et la dernière, en parlant de choses rangées ...
OMELETTE
. s. f. OEufs battus ensemble, et cuits dans la poêle avec du beurre, du lard ou de l'huile. Omelette au beurre, au lard, aux fines herbes, au rognon. Omelette soufflée. ...
OMETTRE
. v. a. (Il se conjugue comme Mettre. ) Manquer, soit volontairement, soit involontairement, à faire ou à dire ce qu'on pouvait, ce qu'on devait faire ou dire. Je n'omettrai ...
OMISSION
. s. f. Action d'omettre, ou La chose omise. Faire une omission. Ce n'est qu'une faute d'omission. Omission volontaire et coupable. C'est une omission grave. Une omission ...
OMNIBUS
. s. m. (On fait sentir l'S.) Mot latin qui signifie Pour tous, et dont on se sert depuis quelque temps pour désigner Certaines voitures fort grandes qui parcourent la ville ...
OMNIPOTENCE
. s. f. Toute-puissance. L'omnipotence est un des attributs de Dieu.   Il se dit, particulièrement, de La faculté de décider souverainement en certaines matières. ...
OMNISCIENCE
. s. f. Terme dont les théologiens se servent quelquefois pour exprimer La science infinie de Dieu.
OMNIVORE
. adj. des deux genres Il se dit Des animaux qui se nourrissent également de chair et de végétaux. L'homme est omnivore.
OMOPLATE
. s. f. Os large, mince et triangulaire, qui forme la partie postérieure de l'épaule, et auquel s'articule l'os du bras. Il avait l'omoplate rompue.   Il se dit, ...
ON
. Pronom personnel indéfini, et des deux genres, qui indique d'une manière générale une ou plusieurs personnes, et qui ne se joint jamais qu'avec la troisième personne du ...
ONAGRE
. s. m. Âne sauvage. Les onagres du désert. ONAGRE, se dit aussi d'Une ancienne machine de guerre qui servait à lancer des pierres.
ONANISME
. s. m. Voyez MASTURBATION.
ONC
ou ONQUES. adv. de temps Jamais. Je ne vis onc un si méchant homme. C'est le plus méchant homme qui fut onques. Il n'en fut onques de plus maladroit. Il est vieux, et ne ...
ONCE
. s. f. Ancien poids qui forme la huitième partie du marc, ou la seizième partie de la livre de Paris. Une once. Une demi-once. Une once et demie. Vendre quelque chose à ...
ONCE
. s. f. Quadrupède carnivore dont la peau est tachetée comme celle du léopard, mais plus irrégulièrement. En Perse, on se sert de l'once pour chasser et prendre les ...
ONCIALE
. adj. f. T. d'Antiq. Il se dit Des grandes lettres dont on se servait anciennement pour les inscriptions et les épitaphes, et même pour les manuscrits. Lettres onciales. ...
ONCLE
. s. m. Le frère du père ou de la mère. Oncle paternel, maternel. L'oncle et le neveu. L'oncle et la nièce.   Grand-oncle, Le frère du grand-père ou de la ...
ONCTION
. s. f. Action d'oindre. Il se dit surtout, en Médecine, de L'action de frotter doucement quelque partie du corps avec une substance grasse, huileuse.  Il se dit aussi, ...
ONCTUEUSEMENT
. adv. Avec onction. Il écrit, il parle onctueusement.
ONCTUEUX
, EUSE. adj. Qui est d'une substance grasse et huileuse. Ce bois est onctueux. Cette liqueur a quelque chose d'onctueux. Une terre onctueuse.   Il signifie aussi, figurément, ...
ONCTUOSITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est onctueux. Il n'est guère usité que dans le langage didactique. Les bois qui ont de l'onctuosité brûlent facilement.
ONDE
. s. f. Flot, soulèvement de l'eau agitée. Le vent fait des ondes sur les rivières. Il ne fait pas bon sur la rivière, les ondes sont trop grosses. En ce sens, il ne ...
ONDÉ
, ÉE. adj. Qui offre des dessins, des lignes, etc., en forme d'ondes. Camelot ondé. Il y a de certains bois qui sont ondés.
ONDÉE
. s. f. Grosse pluie qui vient tout à coup, et qui ne dure pas longtemps. Grosse ondée. Une bonne ondée. J'ai eu toute l'ondée sur le dos. Il faut laisser passer l'ondée. ...
ONDIN
, INE. s. Nom que les cabalistes donnent aux prétendus génies élémentaires qu'ils supposent habiter les eaux.
ONDOIEMENT
. s. m. Baptême où l'on n'observe que l'essentiel du sacrement, en se réservant de suppléer ensuite les cérémonies qui ont été omises.
ONDOYANT
, ANTE. adj. Qui ondoie, qui a un mouvement par ondes. Vagues ondoyantes. Fumée ondoyante. Les moissons, les plaines ondoyantes. Les flammes ondoyantes. Des cheveux ondoyants. ...
ONDOYER
. v. n. (Il se conjugue comme Employer. ) Flotter par ondes. Il ne se dit guère qu'au figuré. Les flammes ondoient. On voyait la fumée ondoyer. Les drapeaux ondoyaient dans ...
ONDULATION
. s. f. Mouvement dans un fluide dont les parties s'élèvent et s'abaissent alternativement. Il s'emploie surtout en termes de Physique. Une pierre jetée dans l'eau y cause ...
ONDULATOIRE
. adj. des deux genres T. de Phys. Il n'est guère usité que dans cette locution, Mouvement ondulatoire, Mouvement d'ondulation.
ONDULÉ
, ÉE. adj. Dont la surface présente ou semble présenter des ondulations. La surface du lac était légèrement ondulée. Cette moire est bien ondulée.
ONDULER
. v. n. Avoir un mouvement d'ondulation lent, mais sensible. Le vent faisait onduler l'eau de ce lac. L'eau commençait à onduler. Des moissons qui ondulent mollement.
ONDULEUX
, EUSE. adj. Qui forme des ondulations, des sinuosités. Des replis onduleux.
ONÉRAIRE
. adj. des deux genres T. de Jurispr. Qui a le soin et la charge d'une chose. Il est opposé à Honoraire, et ne s'emploie guère que dans ces qualifications, Tuteur onéraire, ...
ONÉREUX
, EUSE. adj. Qui est à charge, qui est incommode. Condition onéreuse. Succession, tutelle onéreuse. Charge onéreuse. Cela lui est onéreux. Il n'a point voulu accepter ce ...
ONGLE
. s. m. Partie ferme et cornée qui couvre le dessus du bout des doigts. Les ongles des mains, des pieds. Arracher un ongle. L'ongle lui est tombé. L'ongle lui reviendra. Il a ...
ONGLÉE
. s. f. Engourdissement douloureux au bout des doigts, causé par un grand froid. Je ne puis écrire, j'ai l'onglée. ONGLÉE, en termes d'Art vétérinaire, Excroissance ...
ONGLET
. s. m. Bande de papier ou de parchemin que l'on coud au dos d'un livre en le reliant, pour y coller des estampes, des cartes, etc.  Il se dit, en termes d'Imprimerie, d'Un ...
ONGLETTE
. s. f. Voyez ONGLET.
ONGUENT
. s. m. Médicament d'une consistance plus molle que dure, qu'on étend sur du linge, sur du papier, etc., et qu'on applique ensuite extérieurement pour guérir les plaies, ...
ONGUICULÉ
, ÉE. adj. (On prononce UI diphthongue.) Il se dit, en Histoire naturelle, Des animaux qui ont un ongle à chaque doigt.  Il se dit, en Botanique, Des pétales qui sont ...
ONGULÉ
, ÉE. adj. T. d'Hist. nat. Il se dit Des animaux dont le pied est terminé par un sabot continu, ou divisé seulement en deux parties.
ONIROCRITIE
. s. f. (On prononce Onirocricie. ) Explication des songes.
ONIROMANCE
ou ONIROMANCIE. s. f. Divination par les songes.
ONOCROTALE
. s. m. Voyez PÉLICAN.
ONOMATOPÉE
. s. f. T. de Gram. Formation d'un mot dont le son est imitatif de la chose qu'il signifie. Les mots Trictrac, glouglou, coucou, cliquetis, sont formés par onomatopée.   ...
ONTOLOGIE
. s. f. T. didactique. Science de l'être en général. L'ontologie est une des parties de la métaphysique.   Il signifie aussi, Traité sur cette matière. L'Ontologie de ...
ONTOLOGIQUE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui a rapport à l'ontologie. Notions ontologiques. Termes ontologiques.
ONYX
. s. m. Espèce d'agate très-fine, qui présente des couches parallèles de différentes couleurs. Il a une tête d'Auguste gravée sur un onyx. On dit adjectivement, Une agate ...
ONZE
. adjectif numéral des deux genres Nombre qui contient dix et un. Ils étaient onze. Onze chevaux. Onze francs. Il est onze heures. Il est arrivé entre dix et onze.   ...
ONZIÈME
. adj. des deux genres (La première syllabe est ordinairement aspirée.) Nombre d'ordre qui suit immédiatement le dixième. Le onzième du mois. Dans sa onzième année. La ...
ONZIÈMEMENT
. adv. En onzième lieu.
OOLITHE
. s. m. Pierre composée de petites coquilles pétrifiées, qui ressemblent à des oeufs de poisson.
OPACITÉ
. s. f. T. didactique. Qualité de ce qui est opaque, impénétrable aux rayons de la lumière. Il se dit par opposition à Diaphanéité, transparence. L'opacité de ce ...
OPALE
. s. f. Pierre précieuse, dont le fond est de couleur laiteuse, mais qui, par différents changements de position, présente des couleurs très-vives, très-variées, et assez ...
OPAQUE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui n'est point transparent, qui ne laisse point passer la lumière. Corps opaque. La terre est opaque.
OPÉRA
. s. m. Espèce de poëme dramatique, fait pour être mis en musique, et chanté sur le théâtre, avec des accompagnements, des danses et des changements de décorations. Un ...
OPÉRATEUR
. s. Celui qui fait certaines opérations de chirurgie. Opérateur oculiste. Opérateur pour les dents. Opérateur pour la pierre. Fameux opérateur.   Il signifie aussi, ...
OPÉRATION
. s. f. L'action d'une puissance, d'une faculté qui agit, selon sa nature, pour produire un effet. Les opérations de Dieu. Les opérations de la nature.   En termes de ...
OPERCULE
. s. m. T. d'Hist. nat. Couvercle. Il se dit Des pièces osseuses et mobiles qui ferment les ouïes d'un grand nombre de poissons ; de La pièce testacée ou cartilagineuse, ...
OPERCULÉ
, ÉE. adj. T. d'Hist. nat. Muni d'un opercule. Coquillage operculé. L'urne des mousses est operculée.
OPÉRER
. v. a. Faire, produire quelque effet. C'est Dieu qui a opéré ces miracles. Le général, en faisant attaquer sur ce point, a opéré une diversion utile à ses desseins. Il ...
OPES
. s. m. pl. T. d'Archit. Trous qui reçoivent les poutres, les solives, les chevrons, les boulins, etc. Les métopes sont entre les opes de la frise dorique.
OPHICLÉIDE
. s. m. Serpent à clefs, instrument de basse dans la musique militaire.
OPHITE
. s. m. Espèce de porphyre antique, ainsi nommé, parce qu'il rappelle, par son fond vert tacheté de blanc, la peau bigarrée des serpents. On dit aussi, Du marbre ophite ; ...
OPHTHALMIE
. s. f. T. de Médec. Maladie des yeux, qui consiste dans l'inflammation de la conjonctive. Ophthalmie humide, Celle où il y a écoulement de larmes. Ophthalmie sèche, Celle ...
OPHTHALMIQUE
. adj. des deux genres T. d'Anat. et de Médec. Qui a rapport ou qui appartient aux yeux ; Qui est propre aux maladies des yeux. Artère ophthalmique. Nerf ophthalmique. ...
OPHTHALMOGRAPHIE
. s. f. Partie de l'anatomie, qui traite de la composition de l'oeil, et de l'usage des différentes parties dont il est composé.
OPIACÉ
, ÉE. adj. T. de Médec. Il se dit Des médicaments qui contiennent de l'opium.
OPIAT
. s. m. (Le T se prononce.) T. de Médec. Sorte d'électuaire d'une consistance un peu molle, et qui est composé de diverses substances. De l'opiat purgatif. Quelques -uns ...
OPILATIF
, IVE. adj. T. de Médec. Qui a pour effet de boucher les passages, les conduits intérieurs du corps. Les viandes qui se digèrent difficilement sont opilatives.
OPILATION
. s. f. T. de Médec. Obstruction. Il est malade d'une opilation de rate. Cela cause des opilations.
OPILER
. v. a. T. de Médec. Boucher, obstruer les vaisseaux, les conduits intérieurs du corps. Ces viandes opilent la rate. OPILÉ, ÉE. participe
OPIMES
. adj. f. pl. T. d'Antiq. Il n'est usité que dans cette locution, Dépouilles opimes, Celles que remportait, chez les Romains, un général d'armée qui avait tué de sa main le ...
OPINANT
. s. m. Celui qui opine dans une délibération. Le premier opinant. Tous les opinants. Tout le monde fut de l'avis du premier opinant.
OPINER
. v. n. Dire son avis dans une assemblée, dans une compagnie, sur un sujet qui a été mis en délibération. Quand on eut opiné sur cette affaire. Ceux qui opinèrent les ...
OPINIÂTRE
. adj. des deux genres Obstiné, entêté, qui est trop fortement attaché à son opinion, à sa volonté. Il est trop opiniâtre. Un esprit opiniâtre. Il ne faut point être ...
OPINIÂTRÉMENT
. adv. Avec opiniâtreté. Il soutient opiniâtrément cette erreur.   Il signifie aussi quelquefois, Avec fermeté, avec constance. Il n'avait que cinq cents hommes avec ...
OPINIÂTRER
. v. a. Contredire, contrarier quelqu'un, de manière à le rendre opiniâtre. N'opiniâtrez point cet enfant.   Il signifie aussi, Soutenir une chose avec obstination. ...
OPINIÂTRETÉ
. s. f. Obstination forte, trop grand attachement à son opinion, à sa volonté. Grande, extrême, furieuse opiniâtreté. Opiniâtreté invincible. Il soutient cette erreur, ...
OPINION
. s. f. Avis, sentiment de celui qui opine sur quelque affaire mise en délibération. Aller aux opinions. Recueillir, prendre les opinions. Résumer les opinions. Les juges ...
OPIUM
. s. m. (On prononce Opiome. ) Suc épaissi et concret des capsules de pavot blanc, qui a une qualité narcotique et soporative. On lui a donné de l'opium. Deux grains ...
OPLOMACHIE
. s. f. T. d'Antiq. Escrime, combat de gladiateurs armés d'épées ou de poignards.
OPPORTUN
, UNE. adj. Qui est à propos, selon le temps et le lieu. Dans un temps plus opportun. L'occasion est opportune.
OPPORTUNITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est opportun. Opportunité de la circonstance, de la conjoncture, du lieu, etc.   Il se dit quelquefois, absolument, pour Occasion propre, ...
OPPOSANT
, ANTE. adj. T. de Jurispr. Qui s'oppose suivant les formes judiciaires à une sentence, à un arrêt, à un payement, à une vente, etc. Il s'est rendu opposant à ...
OPPOSER
. v. a. Placer une chose de manière qu'elle fasse obstacle à une autre. Opposer une digue à l'impétuosité de la mer. Opposer une batterie à une autre.   Il se dit aussi ...
OPPOSITE
. s. des deux genres Ce mot, qui signifie Opposé, et qui est originairement adjectif, ne s'emploie plus que substantivement, et il est peu usité. Ce caractère est l'opposite, ...
OPPOSITION
. s. f. Empêchement, obstacle qu'une personne met à quelque chose. Opposition formelle. Je n'y apporterai, je n'y mettrai aucune opposition. Vous n'aurez aucune opposition de ...
OPPRESSER
. v. a. Presser fortement. Il se dit en parlant De certaines affections corporelles, dans lesquelles il semble qu'on ait une espèce de poids sur l'estomac, sur la poitrine, ...
OPPRESSEUR
. s. m. Celui qui opprime. Il fut l'oppresseur du peuple.
OPPRESSIF
, IVE. adj. Qui tend à opprimer, qui sert à opprimer. Système oppressif. Loi oppressive. Moyens oppressifs.
OPPRESSION
. s. f. État de ce qui est oppressé. Oppression de poitrine.   Il se dit, figurément, de L'action d'opprimer, et de L'état de ce qui est opprimé. Jamais on ne poussa ...
OPPRIMER
. v. a. Accabler par violence, par autorité. Les puissants oppriment trop souvent les faibles. Il n'était point de ces princes qui oppriment leurs peuples, leurs sujets. ...
OPPROBRE
. s. m. Ignominie, honte, affront. Grand opprobre. Opprobre éternel. Souffrir, endurer un opprobre, des opprobres. Il est couvert d'opprobres.   Être l'opprobre de sa ...
OPTATIF
, IVE. adj. Qui exprime le souhait. Formule optative.   En Grammaire, Mode optatif, ou simplement et plus ordinairement, Optatif, Mode qui, dans certaines langues, sert à ...
OPTER
. v. n. Choisir entre deux ou plusieurs choses qu'on ne peut avoir ensemble, entre deux ou plusieurs partis pour l'un desquels il faut se déterminer. Il a opté pour celle de ...
OPTICIEN
. s. m. Celui qui sait, qui enseigne l'optique, qui est versé dans l'optique. Habile opticien.   Il signifie plus ordinairement, Celui qui fait, qui vend des instruments ...
OPTIMÈ
*  Mot latin qui signifie Très-bien, et qu'on emploie quelquefois en français, pour marquer son approbation de ce qu'une personne a dit ou a fait. Il est familier.
OPTIMISME
. s. m. T. didactique. Système des philosophes qui soutiennent que tout ce qui existe est le mieux possible.
OPTIMISTE
. s. et adj. des deux genres Celui ou celle qui admet l'optimisme. Leibnitz était optimiste.   Il se dit, par extension, de Quiconque, sans avoir fait de l'optimisme un ...
OPTION
. s. f. Pouvoir, faculté, action d'opter. Avoir l'option. Cela est à votre option, n'est pas à votre option. Je laisse cela à votre option. Je vous donne l'option de ces ...
OPTIQUE
. s. f. Partie des mathématiques mixtes qui traite de la lumière et des lois de la vision. L'optique comprend la dioptrique, la catoptrique et la perspective. Traité ...
OPTIQUE
. adj. des deux genres Qui sert à la vue, qui a rapport à la vision. Le nerf optique. Apparence optique. Illusion optique. Verres optiques.
OPULEMMENT
. adv. Avec opulence. Ce financier vivait opulemment. Il est peu usité.
OPULENCE
. s. f. Grande richesse, abondance de biens. Grande opulence. L'opulence de cette contrée. Il est, il vit dans l'opulence. Il y a dans cette maison un air d'opulence.
OPULENT
, ENTE. adj. Très-riche, qui est dans l'opulence. Cet homme est devenu opulent. Le commerce rend les villes opulentes. Une maison opulente.
OPUNTIA
. s. f. Plante de la famille des Cactiers, dont la tige, dépourvue de feuilles, est articulée, aplatie, et s'élargit, entre les articulations, en forme de raquette. On la ...
OPUSCULE
. s. m. Petit ouvrage de science ou de littérature. Opuscule posthume. Les opuscules de Plutarque. Il a laissé quelques opuscules très-curieux.
OR
. Particule dont on se sert pour lier un discours à un autre. Or, pour revenir à ce que nous disions.   Il sert aussi à lier une proposition à une autre, comme la mineure ...
OR
. s. m. Métal d'un jaune brillant, très-ductile, très-pesant, mou, inaltérable à l'air, insoluble dans les acides, et dont on fait les monnaies de la plus haute valeur, ...
ORACLE
. s. m. Réponse que les païens s'imaginaient recevoir de leurs dieux. Les oracles étaient ordinairement ambigus. Rendre des oracles. Expliquer des oracles.   Les oracles des ...
ORAGE
. s. m. Tempête, vent impétueux ; grosse pluie ordinairement de peu de durée, et quelquefois accompagnée de vent, de grêle, d'éclairs et de tonnerre. Grand, furieux ...
ORAGEUX
, EUSE. adj. Qui cause de l'orage, qui menace d'orage. Vent orageux. Le temps est orageux. Le ciel est orageux.   Il signifie aussi, Sujet aux orages. Une mer orageuse. La ...
ORAISON
. s. f. T. de Gram. Discours, assemblage de mots qui forment un sens complet, et qui sont construits suivant les règles grammaticales. Les parties d'oraison ou de l'oraison sont ...
ORAL
, ORALE. adj. Qui passe de bouche en bouche. Il n'est guère usité qu'au féminin et dans ces deux locutions, Loi orale, tradition orale, Loi, tradition non écrite, mais ...
ORANG-OUTANG
. s. m. Espèce de singe sans queue, dont la taille et la conformation se rapprochent de celles de l'homme.
ORANGE
. s. f. Fruit à pepin, de forme ronde, de couleur jaune doré, d'odeur agréable, et qui a beaucoup de jus. Orange douce, aigre. Orange de Portugal, de Malte, de la Chine. ...
ORANGE
, ÉE. adj. Qui est de couleur d'orange. Taffetas, velours, satin orangé. Rubans orangés.   Il s'emploie aussi substantivement. L'orangé est une des sept couleurs primitives ...
ORANGEADE
. s. f. Sorte de boisson qui se fait avec du jus d'orange, du sucre et de l'eau. Boire de l'orangeade.
ORANGEAT
. s. m. Espèce de confiture sèche faite de petits morceaux d'écorce d'orange.  Il se dit aussi de Certaines dragées faites d'écorce d'orange.
ORANGER
. s. m. Arbre toujours vert, qui porte les oranges. Bel oranger. Oranger en caisse, en pleine terre. Une allée d'orangers. Dormir sous des orangers. Greffer, tailler des ...
ORANGER
, ÈRE. s. Celui, celle qui vend des oranges. Il se joint ordinairement au mot Fruitier. Un fruitier oranger. Une fruitière orangère.
ORANGERIE
. s. f. Lieu fermé, où l'on met, pendant l'hiver, des orangers en caisse et d'autres plantes frileuses. Il a fait bâtir une belle orangerie. Une orangerie bien garnie.   Il ...
ORATEUR
. s. m. Celui qui compose, qui prononce des discours, des ouvrages d'éloquence. Orateur éloquent, véhément. Un froid orateur. C'est un grand orateur. Il n'est pas orateur. ...
ORATOIRE
. adj. des deux genres Appartenant à l'orateur. L'art oratoire. Figure oratoire. Discours oratoire. Style oratoire. Précautions oratoires. Débit oratoire.
ORATOIRE
. s. m. Petite pièce qui, dans une maison, est destinée aux actes de dévotion. Petit oratoire. Il a fait un oratoire dans son cabinet. Il était retiré, enfermé dans son ...
ORATOIREMENT
. adv. D'une manière oratoire. Cela se dit oratoirement. C'est parler oratoirement.
ORATORIEN
. s. m. Membre de la congrégation de l'Oratoire. Massillon était oratorien. Beaucoup d'oratoriens ont été des hommes de grand mérite. On disait adjectivement, Les pères ...
ORATORIO
. s. m. Terme emprunté de l'italien. Espèce de drame en latin ou en langue vulgaire, divisé par scènes à l'imitation des pièces de théâtre, dont le sujet est toujours ...
ORBE
. s. m. T d'Astron. Cercle. Il signifie particulièrement, L'espace que parcourt une planète dans toute l'étendue de son cours. L'orbe de Saturne, de Vénus.   Le grand ...
ORBE
. adj. des deux genres T. de Chirur. Il n'est guère usité que dans cette locution, Coup orbe, Coup qui n'entame pas la chair, mais qui fait une forte contusion, une grande ...
ORBICULAIRE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui est rond, qui va en rond. Figure orbiculaire. Mouvement orbiculaire.
ORBICULAIREMENT
. adv. En rond. Cette machine se meut orbiculairement.
ORBITAIRE
. adj. des deux genres T. d'Anat. Qui a rapport à l'orbite de l'oeil. Arcade orbitaire. Artère orbitaire. Nerf orbitaire.
ORBITE
. s. f. (Quelques-uns le font masculin.) T. didactique. La route, le chemin que décrit une planète par son mouvement propre. L'orbite de Saturne, de Jupiter, etc.   En ...
ORCANÈTE
. s. f. Plante de la famille des Bourraches, dont la racine sert à teindre en rouge.
ORCHESTIQUE
. adj. m. (On prononce Orkestique. ) T. d'Antiq. Il n'est usité que dans cette locution, Genre orchestique, Celui des deux genres principaux de la gymnastique ancienne, qui ...
ORCHESTRE
. s. m. (On prononce Orkestre. ) C'était, dans le théâtre des Grecs, Le lieu où l'on dansait ; et, dans le théâtre des Romains, Le lieu où se plaçaient les sénateurs et ...
ORCHIS
. s. m. (On prononce Orkisse. ) T. de Botan. Plante herbacée qui a sous ses racines deux tubercules ovales, et dont les fleurs en épi ont leur corolle divisée en six pétales ...
ORD
, ORDE. adj. Vilain, sale. Il est vieux.
ORDALIE
. s. f. Il se dit Des diverses épreuves qui étaient usitées dans le moyen âge sous le nom de Jugement de Dieu. L'ordalie du fer chaud, de l'eau froide, du fromage bénit, ...
ORDINAIRE
. adj. des deux genres Qui est dans l'ordre commun, qui a coutume de se faire, qui arrive communément, dont on se sert communément. L'état ordinaire des choses. Le cours ...
ORDINAIREMENT
. adv. Le plus souvent. Cela arrive ordinairement.
ORDINAL
. adj. m. Qui regarde l'ordre dans lequel les choses sont rangées. Premier, dixième, centième, sont des nombres ordinaux.   En Grammaire, Adjectif ordinal, adverbe ...
ORDINAND
. s. m. Celui qui se présente à l'évêque pour être promu aux ordres sacrés. Examiner les ordinands. Il ne se trouva pas un ordinand.
ORDINANT
. s. m. Évêque qui confère les ordres sacrés.
ORDINATION
. s. f. Action de conférer les ordres de l'Église. C'est tel évêque qui a fait l'ordination. Il s'est présenté à l'ordination.
ORDO
. s. m. Mot emprunté du latin. Livret qui s'imprime tous les ans, pour indiquer aux ecclésiastiques la manière dont ils doivent faire et réciter l'office de chaque jour. ...
ORDONNANCE
. s. f. Disposition, arrangement. L'ordonnance d'une bataille. L'ordonnance d'un poëme, d'un tableau, d'un bâtiment. Ce dessin, ce tableau, ce bâtiment, sont d'une belle ...
ORDONNANCER
. v. a. T. de Finance. Écrire au bas d'un état, d'un mémoire, l'ordre d'en payer le montant. Ordonnancer un état de dépense. Ordonnancer un mémoire. ORDONNANCÉ, ÉE. ...
ORDONNATEUR
. s. m. Celui qui ordonne, qui dispose. Dieu est l'ordonnateur de l'univers, le suprême ordonnateur, le grand ordonnateur des mondes. Quel architecte a été l'ordonnateur de ...
ORDONNER
. v. a. Ranger, disposer, mettre en ordre. Dieu a ordonné toutes choses. Les matières ont été bien ordonnées, mal ordonnées dans cet ouvrage. L'architecte qui a ordonné ...
ORDRE
. s. m. Arrangement, disposition des choses mises en leur rang, à leur place. Bel ordre. Bon ordre. Merveilleux ordre. Ordre naturel. Ordre nécessaire. L'ordre admirable que ...
ORDURE
. s. f. Il se dit Des excréments et des autres impuretés du corps. Ce chien a fait là son ordure. Cette plaie, cet abcès a bien suppuré, a bien jeté de l'ordure.   Il se ...
ORDURIER
, IÈRE. adj. Qui se plaît à dire ou à écrire des ordures, des choses sales et déshonnêtes. Cet homme-là est bien ordurier. Un auteur, un écrivain, un poëte ordurier. Il ...
ORÉADE
. s. f. T. de Mythologie. Nymphe ou divinité des montagnes.
ORÉE
. s. f. Le bord, la lisière d'un bois. Il était à l'orée du bois. Il est vieux.
OREILLARD
, ARDE. adj. Il se dit D'un cheval, d'une jument dont les oreilles sont longues, basses, pendantes ou mal plantées, et qui les remue ordinairement en marchant. Un cheval ...
OREILLE
. s. f. Organe de l'ouïe, placé de chaque côté de la tête. Oreille droite. Oreille gauche. Les deux oreilles. Le tympan, le trou de l'oreille. Se boucher les oreilles. Se ...
OREILLER
. s. m. Coussin carré qui sert à soutenir la tête, quand on est couché. Petit oreiller. Gros oreiller. Oreiller de crin, de plume, de duvet. Taie d'oreiller. Prov. et ...
OREILLETTE
. s. f. T. d'Anat. Il se dit Des deux cavités du coeur, qui reçoivent le sang des veines, et dont chacune est au-dessus de l'un des deux ventricules. Les oreillettes du ...
OREILLONS
. s. m. pl. On appelle ainsi vulgairement Les tumeurs des parotides, qui sont des glandes voisines de l'oreille. On dit aussi, Orillons.
ORÉMUS
. s. m. (On fait sentir l'S finale.) Terme emprunté du latin. Prière, oraison. Dire des orémus. Il est familier.
ORÉOGRAPHIE
. s. f. Description par écrit des montagnes, de quelque montagne. Il a publié l'oréographie des Pyrénées.
ORFÉVRE
. s. m. Ouvrier et marchand qui fait et qui vend toute sorte d'ouvrages d'or et d'argent. Il a porté sa vieille vaisselle chez l'orfévre, pour en avoir de la neuve. Le quai ...
ORFÉVRERIE
. s. f. L'art des orfévres. Il sait fort bien l'orfévrerie. Ouvrage, chef-d'oeuvre d'orfévrerie. L'orfévrerie est aujourd'hui bien perfectionnée.   Il se dit aussi Des ...
ORFÉVRI
, IE. adj. Il se dit De l'or et de l'argent travaillé par l'orfévre. L'argent monnayé et l'argent orfévri.
ORFRAIE
. s. f. Oiseau de proie, qu'on nomme autrement Aigle de mer. Le cri de l'orfraie est fort désagréable.
ORFROI
. s. m. Nom qu'on donnait autrefois aux étoffes tissues d'or, et qui s'est conservé dans l'Église, pour signifier, Les parements d'une chape, d'une chasuble.
ORGANDI
. s. m. Sorte de mousseline ou de toile de coton fort claire.
ORGANE
. s. m. Partie du corps organisé, laquelle remplit quelque fonction nécessaire ou utile à la vie. L'organe de la vue, de l'ouïe, de l'odorat, du goût, de la voix. Les ...
ORGANEAU
. s. m. T. de Marine. Anneau de fer où l'on attache un câble. L'organeau d'une ancre. On a dit aussi, Arganeau.
ORGANIQUE
. adj. des deux genres T. de Physiq. Il n'est guère usité que dans ces locutions, Corps organique, Le corps de l'animal, en tant qu'il agit par le moyen des organes ; Partie ...
ORGANIQUE
. s. f. T. d'Antiq. Les anciens donnaient ce nom à La partie de la musique qui s'exécute avec les instruments.
ORGANISATION
. s. f. La manière dont un corps est organisé. L'organisation du corps humain. L'organisation des végétaux.   Il se dit, figurément, en parlant Des États, des ...
ORGANISER
. v. a. Donner aux parties d'un corps la disposition nécessaire pour les fonctions auxquelles il est destiné. La nature est admirable dans la formation des corps qu'elle ...
ORGANISME
. s. m. T. de Physiologie. L'ensemble des fonctions qu'exécutent les organes. L'organisme du corps humain est un assemblage de merveilles.
ORGANISTE
. s. Celui, celle dont la profession est de jouer de l'orgue. Bon, savant organiste. L'organiste de telle église. Il y avait une bonne organiste dans ce couvent.
ORGANSIN
. s. m. T. de Manufact. Fil de soie très-fin composé de plusieurs brins de soie grége, déjà apprêtés isolément par une première opération qui les tord à droite, et ...
ORGANSINAGE
. s. m. Action d'organsiner. L'organsinage piémontais est d'une grande perfection.
ORGANSINER
. v. a. Tordre ensemble plusieurs brins de soie pour en faire de l'organsin. Les Piémontais ont les premiers excellé dans l'art d'organsiner les soies, dans l'art d'organsiner. ...
ORGASME
. s. m. T. de Médec. État de gonflement et d'excitation des organes, et particulièrement de ceux de la génération. Faire cesser l'orgasme.
ORGE
. s. f. Sorte de grain, du nombre de ceux qu'on appelle Menus grains, et qui se sèment ordinairement en mars. On le dit aussi de La plante qui porte ce grain. De belle orge. De ...
ORGEAT
. s. m. Sorte de boisson rafraîchissante, faite avec de l'eau, du sucre, des amandes, et de la graine pilée des quatre semences froides. Un verre, une carafe d'orgeat. ...
ORGELET
. s. m. Maladie des paupières, qui consiste en une petite tumeur du volume et de la forme d'un grain d'orge.
ORGIES
. s. f. pl. T. d'Antiq. Fêtes consacrées à Bacchus. Célébrer les orgies.   Il signifie aujourd'hui, Débauche de table ; et en ce sens il a un singulier. Ce sont des ...
ORGUE
. s. m. ORGUES, au pluriel. s. f Instrument de musique à vent et à touches, composé de tuyaux de différentes grandeurs, d'un ou de plusieurs claviers, et de soufflets qui ...
ORGUEIL
. s. m. (La finale se prononce comme celle de Deuil. ) Présomption, opinion trop avantageuse de soi-même. Étrange orgueil. Orgueil insupportable. Être enflé, bouffi, ...
ORGUEILLEUSEMENT
. adv. D'une manière orgueilleuse. Agir, parler orgueilleusement. Il lui répondit orgueilleusement.
ORGUEILLEUX
, EUSE. adj. Qui a de l'orgueil. Il est insolent et orgueilleux. Un esprit orgueilleux. Il est orgueilleux de ses bons succès. Une beauté orgueilleuse. Ce prince brava ...
ORIENT
. s. m. La partie, le point du ciel où le soleil se lève sur l'horizon. L'orient d'été. L'orient d'hiver.   Ce pays est à l'orient de tel autre, Il est situé, à son ...
ORIENTAL
, ALE. adj. Qui est du côté de l'orient, qui appartient à l'Orient. Pays oriental. Régions orientales. Peuples orientaux.   Indes orientales, La partie de l'Asie qui est ...
ORIENTALISTE
. s. m. Celui qui est versé dans la connaissance des langues orientales. C'est un de nos plus savants orientalistes.
ORIENTER
. v. a. Disposer une chose selon la situation qu'elle doit avoir par rapport à l'orient et aux trois autres points cardinaux. Orienter avec la boussole. Orienter une serre, ...
ORIFICE
. s. m. Ouverture qui sert comme d'entrée et de sortie à certaines cavités du corps de l'animal. L'orifice inférieur de l'estomac. L'orifice de la matrice, de la vessie.   ...
ORIFLAMME
. s. f. Étendard que les anciens rois de France faisaient porter devant eux quand ils allaient à la guerre. Le roi alla prendre l'oriflamme à Saint-Denis. Un tel portait ...

1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.024 c;