Слова на букву offi-phil (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву offi-phil (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
PARFUMER
. v. a. Répandre une bonne odeur dans quelque lieu, sur quelque chose, ou sur quelqu'un. Les fleurs parfument l'air. Il y a un pot de tubéreuses qui parfume toute la chambre. ...
PARFUMEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui fait et qui vend des parfums. Un excellent parfumeur. C'est une parfumeuse renommée.
PARHÉLIE
ou PARÉLIE. s. m. Image du soleil réfléchi dans une nuée. On vit ce jour-là deux parhélies.
PARI
. s. m. Gageure, promesse réciproque, par laquelle deux ou plusieurs personnes qui soutiennent des choses contraires, s'engagent de payer une certaine somme à celui qui se ...
PARIA
. s. m. Homme de la dernière caste des Indiens qui suivent la loi de Brama. La caste des parias est réputée infâme par toutes les autres.
PARIADE
. s. f. T. de Chasse. État des perdrix, lorsqu'elles cessent d'aller par compagnies, pour s'apparier. Le temps de la pariade. La pariade est complète. La pariade est belle ...
PARIER
. v. a. Faire un pari, une gageure. Ils ont parié deux cents francs. Il parie que cela n'est pas. Voulez-vous parier que cela est ? Je parie cent contre un que cela est. Je ...
PARIÉTAIRE
. s. f. T. de Botan. Plante ainsi nommée parce qu'elle croît ordinairement sur les murailles. La pariétaire est diurétique.
PARIÉTAL
. adj. m. T. d'Anat. Il se dit De deux os qui forment les côtés et la voûte du crâne. Les deux os pariétaux, dans l'homme, couvrent la plus grande partie du cerveau. On dit ...
PARIEUR
. s. m. Celui qui parie. C'est un grand parieur. Il y a des parieurs de part et d'autre. Prov. et fig., Cela ne vaut rien pour les parieurs, se dit D'une chose qui doit faire ...
PARISIENNE
. s. f. Petit caractère d'imprimerie, qui est immédiatement au-dessous de la nonpareille, et dont le corps a cinq points. On le nomme aussi Sédanoise. Au-dessous de la ...
PARISIS
. adj. des deux genres (On prononce l'S finale.) On le disait De la monnaie qui se frappait à Paris, et qui était plus forte d'un quart que celle qui se frappait à Tours. ...
PARISYLLABIQUE
. adj. des deux genres T. de Grammaire grecque. Il se dit Des déclinaisons qui ont à tous les cas le même nombre de syllabes. Les deux premières déclinaisons sont ...
PARITÉ
. s. f. Égalité, similitude entre des objets de même qualité, de même nature. Il ne se dit guère Des personnes, et il appartient surtout au style didactique. Il y a ...
PARJURE
. s. m. Faux serment ; Violation de serment. Horrible parjure. Un parjure manifeste. Être convaincu de parjure. Commettre un parjure. Faire un parjure. Toutes ses ...
PARJURE
. adj. des deux genres Qui fait un faux serment, qui viole son serment, qui se parjure. Il est parjure. Ah ! malheureuse, vous êtes parjure. Vous serez déclarée ...
PARJURER
(SE). v. pron. Violer son serment. Il m'avait fait mille serments, et cependant il s'est parjuré.   Il signifie aussi, Faire un faux serment en justice. Il s'est parjuré ...
PARLAGE
. s. m. Verbiage, abondance de paroles inutiles ou dépourvues de sens. Ce n'est là que du parlage. Un ennuyeux parlage. Il a un parlage facile, une grande facilité de ...
PARLANT
, ANTE. adj. Qui parle. L'homme est la seule créature parlante. Le poëte italien Casti a fait un poëme intitulé, Les Animaux parlants. Dans les pièces de théâtre, ...
PARLEMENT
. s. m. On appelait ainsi, du temps de nos premiers rois, Une assemblée des grands du royaume, qui était convoquée pour traiter des affaires importantes. Ce roi tint trois ...
PARLEMENTAIRE
. adj. des deux genres Qui appartient au parlement. On l'employait rarement en parlant Des parlements de France ; mais on s'en sert très-souvent en parlant Du parlement ...
PARLEMENTER
. v. n. Faire et écouter des propositions pour rendre une place. Le gouverneur de la place demanda à parlementer.   Il s'emploie figurément, en parlant D'affaires, et ...
PARLER
. v. n. Proférer, prononcer, articuler des mots. L'homme est la seule créature qui ait véritablement le don de parler. Un enfant qui commence à parler, qui ne sait pas ...
PARLER
. s. m. Langage, manière de parler. Il a un parler doux et gracieux. Il a un parler rude et choquant. Il a un parler niais, le parler niais. Il a le parler bref, lent, ...
PARLERIE
. s. f. Babil. Une grande parlerie. Une parlerie continuelle. Il est familier et peu usité.
PARLEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui a l'habitude de parler beaucoup, de parler trop. C'est un parleur. C'est une parleuse. Ce n'est qu'un parleur. On l'emploie plus ordinairement avec ...
PARLOIR
. s. m. Lieu destiné pour parler, pour recevoir les étrangers. Il y a des parloirs dans presque toutes les maisons anglaises. Il est peu usité en ce sens.  Il se dit ...
PARMESAN
. s. m. Nom d'un fromage qui tire son nom du duché de Parme. Mettre du parmesan dans des macaronis.
PARMI
. préposition Entre, dans le nombre de, etc. Il ne se met qu'avec un pluriel indéfini, qui signifie plus de deux ou trois, ou avec un singulier collectif. Il se mêla parmi ...
PARNASSE
. s. m. Montagne de la Phocide, qui était consacrée à Apollon et aux Muses, et dont on ne met ici le nom que parce qu'il s'emploie figurément, dans quelques locutions ...
PARODIE
. s. f. Sorte d'ouvrage en vers, fait sur une pièce de poésie sérieuse, que l'on rend comique au moyen de quelques changements, et que l'on détourne à un autre sujet dont ...
PARODIER
. v. a. Faire une parodie. Parodier une scène, un air, une tragédie.   Parodier quelqu'un, Imiter, contrefaire ses gestes, ses manières, son langage. PARODIÉ, ÉE. ...
PARODISTE
. s. m. Auteur d'une parodie, de parodies.
PAROI
. s. f. Muraille. Il désigne plus particulièrement Une cloison de maçonnerie, qui sépare une chambre ou quelque autre pièce d'un appartement d'avec une autre. S'appuyer ...
PAROISSE
. s. f. Certain territoire ou arrondissement dans lequel un curé exerce ses fonctions, et dirige, pour le spirituel, les habitants qui sont de sa communion. Grande, petite ...
PAROISSIAL
, ALE. adj. Appartenant à la paroisse. Église, messe paroissiale.
PAROISSIEN
, IENNE. s. Habitant d'une paroisse. Ce curé a bien soin de sa paroisse et de ses paroissiens. Les devoirs d'un paroissien. Bon paroissien. PAROISSIEN, se dit aussi d'Un ...
PAROLE
. s. f. Mot prononcé. Parole bien articulée, mal articulée. Il ne sait pas articuler ses paroles. Paroles distinctes. Paroles entrecoupées de soupirs, de sanglots. Dieu a ...
PAROLI
. s. m. T. employé dans certains Jeux, tels que la bassette, le pharaon, etc. Le double de ce qu'on a joué la première fois. Faire un paroli au roi, à l'as. Offrir, tenir, ...
PARONOMASE
. s. f. Figure de diction, qui consiste à employer, dans une même phrase, des mots dont le son est à peu près semblable, mais dont le sens est différent. Il y a une ...
PARONOMASIE
. s. f. T. didactique. Ressemblance entre des mots de différentes langues, qui peut marquer une origine commune.
PARONYME
. s. m. T. de Gram. Mot qui a du rapport avec un autre par son étymologie, ou seulement par sa forme. Abstraire et Distraire, Amende et Amande, sont des paronymes.
PAROTIDE
. s. f. T. d'Anat. Il se dit Des deux grosses glandes salivaires qui sont situées chacune derrière une oreille, près de l'angle de la mâchoire inférieure.  Il se dit aussi ...
PAROXYSME
. s. m. T. de Médec. Accès, redoublement, temps le plus fâcheux de la maladie. Il y a des paroxysmes réglés et périodiques, et d'autres qui ne suivent aucune règle. ...
PARPAING
. s. m. T. de Maçonnerie. Pierre, moellon qui tient toute l'épaisseur d'un mur, et qui a deux faces ou parements, l'un en dehors, l'autre en dedans. Mur de parpaing. Une ...
PARQUE
. s. f. Chacune des trois déesses, nommées Clotho, Lachésis et Atropos, qui, selon les anciens païens, filaient, dévidaient, et coupaient le fil de la vie des hommes. Les ...
PARQUER
. v. a. Mettre dans un parc, dans une enceinte. Parquer des boeufs, des moutons. Parquer des juments poulinières, des pouliches, des poulains. Parquer des huîtres pour les ...
PARQUET
. s. m. L'espace qui est enfermé par les siéges des juges, et par le barreau où sont les avocats. On fit entrer les parties dans le parquet. Traverser le parquet.   Il se ...
PARQUETAGE
. s. m. Ouvrage de parquet. Le parquetage de ce cabinet coûte tant.
PARQUETER
. v. a. Mettre du parquet dans un lieu. Il faut parqueter cette chambre, ce cabinet. PARQUETÉ, ÉE. participe, Une salle parquetée.
PARQUETERIE
. s. f. Art de faire du parquet.
PARQUETEUR
. s. m. Ouvrier qui fait du parquet.
PARRAIN
. s. m. Celui qui tient un enfant sur les fonts de baptême. Il est le parrain de mon fils. Les parrains donnent ordinairement leurs noms de baptême à leurs filleuls.   Il ...
PARRICIDE
. s. m. Celui qui tue son père ou sa mère, son aïeul ou son aïeule, ou quelque autre de ses ascendants. On qualifie aussi de Parricide, Celui qui attente à la personne du ...
PARSEMER
. v. a. Semer, jeter çà et là, répandre. Il ne se dit guère qu'en parlant Des choses qu'on répand pour orner, pour embellir. Parsemer un chemin de fleurs. Cet habit est ...
PARSI
. s. m. Voyez GUÈBRE.
PART
. s. m. (Le T final se prononce.) T. de Jurispr. L'enfant dont une femme vient d'accoucher. Il n'a point de pluriel, et il n'est guère usité que dans ces locutions, ...
PART
. s. f. Portion de quelque chose qui se divise entre plusieurs personnes. On a fait trois parts de tout le bien de la succession. Il a une part d'enfant dans cette succession. Il ...
PARTAGE
. s. m. Division de quelque chose en plusieurs portions. Faire le partage d'une succession. Faire le partage des meubles qu'on a achetés en commun. Faire le partage du butin. ...
PARTAGEABLE
. adj. des deux genres Qui peut être aisément partagé. Les experts ont reconnu que cette propriété n'est point partageable.
PARTAGEANT
. s. m. T. de Jurispr. Celui qui reçoit une part de quelque chose, qui est intéressé dans un partage. Chacun des partageants.
PARTAGER
. v. a. Diviser une chose en plusieurs parties séparées, pour en faire la distribution. Il a partagé également, inégalement son bien entre ses enfants. On a partagé la ...
PARTANCE
. s. f. T. de Marine. Départ d'une flotte, d'un vaisseau ou d'un autre bâtiment. Jour de partance. Faire une bonne partance, une mauvaise partance. Être sur le point de sa ...
PARTANT
. adv. Par conséquent. Vous avez signé au contrat, et partant vous êtes obligé. Reçu tant, payé tant, et partant quitte. Partant redoit la somme de... Sur quoi payé tant, ...
PARTENAIRE
. s. des deux genres Terme dont on se sert à plusieurs jeux, et principalement au jeu de whist, pour désigner L'associé avec lequel on joue. Vous serez mon partenaire, ma ...
PARTERRE
. s. m. Jardin, ou partie d'un jardin, qu'on orne de compartiments de gazon ou de buis, de plates-bandes garnies de fleurs, etc. Parterre de buis, de gazon, de fleurs. ...
PARTHÉNON
. s. m. T. d'Antiq. Le temple de Minerve à Athènes. Le Parthénon d'Athènes est aussi célèbre dans l'antiquité, que le Panthéon de Rome.
PARTI
. s. m. Union de plusieurs personnes contre d'autres qui ont un intérêt, une opinion contraire. Un grand, un puissant parti. Il est dans le bon parti, dans le mauvais parti, ...
PARTIAIRE
. adj. m. (On prononce Parciaire. ) T. de Jurispr. Il ne s'emploie que dans cette expression, Colon partiaire, Cultivateur qui rend au propriétaire une portion convenue des ...
PARTIAL
, ALE. adj. (On prononce Parcial. ) Qui s'affectionne de préférence, et par esprit de prévention, à une personne, à une opinion, à un parti. Vous n'êtes pas croyable, ...
PARTIALEMENT
. adv. Avec partialité. Se conduire partialement dans une affaire. Agir partialement.
PARTIALITÉ
. s. f. Attachement de préférence et passionné à un parti, à une personne, à une opinion. Il a trop de partialité. Il est d'une partialité révoltante. Il est sans ...
PARTIBUS
(IN) (On sous-entend Infidelium. ) Phrase latine qu'on emploie en parlant De celui qui a un titre d'évêché dans un pays occupé par les infidèles. Un évêque in partibus. ...
PARTICIPANT
, ANTE. adj. Qui participe à quelque chose. Si cette entreprise donne des bénéfices, vous en serez participant.   Protonotaires participants, camériers participants, Les ...
PARTICIPATION
. s. f. L'action de participer à quelque chose. La participation aux mérites de JÉSUS-CHRIST, aux prières des saints, aux prières des fidèles. La participation au corps et ...
PARTICIPE
. s. m. T. de Gram. Partie du discours qui est une des modifications du verbe. On l'appelle Participe parce que c'est un mot qui tient à la fois de la nature du verbe et de ...
PARTICIPER
. v. n. Avoir part. En ce sens, il s'emploie avec la préposition à. Je veux que vous participiez à ma fortune, comme vous avez participé à ma disgrâce. Il participe à ...
PARTICULARISER
. v. a. Faire connaître le détail, les particularités d'une affaire, d'un événement. Il est bon dans de certaines affaires de particulariser jusqu'à la moindre ...
PARTICULARITÉ
. s. f. Circonstance particulière. Particularité essentielle, remarquable, importante, curieuse. Il m'a conté toutes les particularités de cette affaire. Il a omis dans son ...
PARTICULE
. s. f. Petite partie. Les particules dont les corps sont composés. La moindre particule. En ce sens, il ne s'emploie guère que dans le style didactique. PARTICULE, en ...
PARTICULIER
, IÈRE. adj. Qui appartient, proprement et singulièrement, à certaines choses ou à certaines personnes ; qui n'est point commun à d'autres personnes, à d'autres choses de ...
PARTICULIÈREMENT
. adv. Singulièrement. Il vous honore particulièrement. Il vous a recommandé particulièrement cette affaire.   Il signifie aussi, Spécialement. J'en connais plusieurs, et ...
PARTIE
. s. f. Portion d'un tout. Il se dit au sens physique et au sens moral. Petite partie. Grande partie. La meilleure partie. Une bonne partie. J'en ai la meilleure partie. Parties ...
PARTIEL
, ELLE. adj. (On prononce Parciel. ) Qui fait partie d'un tout. Les sommes partielles.   Il signifie aussi, Qui n'existe ou qui n'a lieu qu'en partie. Éclipse partielle.
PARTIELLEMENT
. adv. Par parties. J'ai été payé partiellement, au lieu de recevoir toute la somme en un seul payement.
PARTIR
. v. a. Diviser en plusieurs parts. Il est vieux ; on ne l'emploie guère qu'à l'infinitif, et dans cette phrase proverbiale et figurée, Avoir maille à partir avec ...
PARTIR
. v. n. ( Je pars, tu pars, il part ; nous partons. Je partais. Je partis. Je suis ou J'ai parti. Pars. Partez. Etc. ) Se mettre en chemin, commencer un voyage. Nous partons ...
PARTISAN
. s. m. Celui qui est attaché à la fortune d'une personne ou d'un parti, qui en épouse les intérêts, qui en prend la défense. Les partisans de César, de Pompée. Les ...
PARTITIF
, IVE. adj. T. de Grammaire. Qui désigne une partie d'un tout. --- Moitié, dizaine, etc., sont des substantifs partitifs. Plusieurs, quelques, sont des adjectifs partitifs. ...
PARTITION
. s. f. L'ensemble, la réunion de toutes les parties d'une composition musicale, rangées les unes au-dessous des autres, selon la nature de leur diapason, et de manière à ...
PARTNER
. s. Voyez PARTENAIRE.
PARTOUT
. adv. En tous lieux. Il va partout. Il est partout. Il passe partout. On dit partout. Prov., On ne peut être partout, On ne saurait être en même temps en deux endroits, on ...
PARURE
. s. f. Ornement, ajustement, ce qui sert à parer. Belle parure. La parure d'une femme. Elle ne s'occupe que de sa parure. Elle n'a pas besoin de parure. La parure ne lui sied ...
PARVENIR
. v. n. Arriver à un terme qu'on s'est proposé, y arriver avec difficulté. Après une longue route, ils parvinrent au pied des Alpes. Il ne put jamais parvenir au haut de la ...
PARVIS
. s. m. Place devant la grande porte d'une église, et principalement d'une église cathédrale. Le parvis de Notre-Dame, et plus ordinairement, Le parvis Notre-Dame. ...
PAS
. s. m. Le mouvement que fait une personne ou un animal en mettant un pied devant l'autre pour marcher. Le pas d'un homme. Le pas d'un enfant. Le pas d'un cheval. Petit pas. ...
PAS
. Adverbe de négation qui est toujours précédé ou censé précédé de l'une des négatives Ne ou Non. Point, nullement. Je ne le veux pas. N'y allez pas. Je n'entends pas ...
PASCAL
, ALE. adj. Qui appartient à la pâque des Juifs, ou à la fête de Pâques des chrétiens. Les Juifs mangeaient l'agneau pascal, debout, les reins ceints, et un bâton à la ...
PASIGRAPHIE
. s. f. Écriture universelle.
PASQUIN
. s. m. Nom moderne d'une vieille statue mutilée, qui est à Rome, et à laquelle on a coutume d'attacher de petits écrits satiriques. On désigne quelquefois par ce nom, Un ...
PASQUINADE
. s. f. Il se dit Des placards satiriques qu'on attache à la statue de Pasquin à Rome ; et, par extension, Des railleries bouffonnes et triviales. Faire des pasquinades. Un ...
PASSABLE
. adj. des deux genres Qui peut être admis, comme n'étant pas mauvais dans son espèce. Ce vin n'est pas excellent, mais il est passable. Cette femme n'est pas si laide que ...
PASSABLEMENT
. adv. D'une manière supportable, de telle sorte qu'on peut s'en contenter. Du vin passablement bon. Il s'est acquitté passablement, passablement bien de cette commission, de ...
PASSACAILLE
. s. f. Espèce de chaconne d'un mouvement plus lent que la chaconne ordinaire. Une belle passacaille. On ne compose plus de passacailles.   Il se dit aussi de L'espèce de ...
PASSADE
. s. f. Passage d'un homme dans un lieu où il fait peu de séjour. Il n'a pas séjourné là, il n'y a fait qu'une passade. Ce gîte serait mauvais pour un long séjour, ...
PASSAGE
. s. m. Action de passer. Il se dit activement De la personne qui passe, et passivement Du lieu qui est traversé, par lequel on passe. Le passage de l'armée. Le passage des ...
PASSAGER
. v. a. T. de Manége. Passager un cheval, Le conduire et le tenir dans l'action du passage.  Il se dit neutralement Du cheval qui est dans cette action. Ce cheval passage ...
PASSAGER
, ÈRE. adj. Qui ne s'arrête point dans un lieu, qui ne fait que passer. Cet aubergiste n'a guère que des hôtes passagers. Les grues sont des oiseaux passagers. Les ...
PASSAGER
, ÈRE. s. Celui, celle qui s'embarque sur un bâtiment pour ne faire que passer en quelque lieu. Il y avait sur ce bâtiment cent soldats et vingt passagers.   Il signifie ...
PASSAGÈREMENT
. adv. En passant, pour peu de temps. Je ne suis ici que passagèrement.
PASSANT
, ANTE. adj. Il n'est usité que dans ces locutions, Chemin passant, rue passante, Chemin, rue par lesquels il passe beaucoup de monde. Chemin passant, se dit aussi d'Un chemin ...
PASSANT
. s. m. Celui qui passe par une rue, par un chemin, etc. Un passant. Il fait chez lui un bruit à rassembler, à amasser les passants. Il vend du vin aux passants. Un voleur ...
PASSATION
. s. f. T. de Pratique. Action de passer un contrat. Assister à la passation d'un contrat, d'un acte.
PASSAVANT
. s. m. T. de Marine. Passage établi de chaque côté d'un grand vaisseau de guerre, pour servir de communication entre les deux gaillards.
PASSAVANT
. s. m. T. de Douanes et de Contributions indirectes. Acte, billet qui autorise à transporter d'un lieu à un autre une quantité de denrées ou marchandises, de moindre valeur ...
PASSE
. s. f. La petite somme qu'il faut ajouter à des pièces de monnaie, pour achever un compte. Vous me devez soixante-deux francs, et vous ne me donnez que trois pièces de vingt ...
PASSE-CARREAU
. s. m. Morceau de bois long sur lequel les tailleurs passent les coutures au fer.
PASSE-CHEVAL
. s. m. Espèce de petit bac destiné à passer un cheval d'un bord de la rivière à l'autre.
PASSE-DEBOUT
. s. m. T. de Finances. Permission donnée à un négociant ou à un voiturier, de faire entrer, sans payer l'octroi, des marchandises dans une ville, où elles ne pourront ...
PASSE-DIX
. s. m. Sorte de jeu qui se joue avec trois dés, et dans lequel un des joueurs parie amener plus de dix.
PASSE-DROIT
. s. m. Grâce qu'on accorde à quelqu'un contre le droit et contre l'usage ordinaire, sans tirer à conséquence. On l'a reçu docteur sans l'examiner, c'est un passe-droit ...
PASSE-FLEUR
. s. f. Sorte de plante et de fleur, qu'ordinairement on appelle Anémone.
PASSE-MÉTEIL
. s. m. Blé où il y a deux tiers de froment sur un tiers de seigle.
PASSE-PAROLE
. s. m. T. de Guerre. Commandement donné à la tête d'une troupe, et qu'on fait passer de bouche en bouche jusqu'à la queue.
PASSE-PARTOUT
. s. m. Clef faite de façon qu'elle puisse ouvrir plusieurs serrures différentes dans un même appartement, dans une même maison. Les supérieurs des communautés avaient des ...
PASSE-PASSE
. s. m. Il n'est usité que dans cette locution, Tours de passe-passe, Tours d'adresse, de subtilité, que font les joueurs de gobelets, les charlatans. Voilà un beau tour de ...
PASSE-PIED
. s. m. Espèce de danse sur un air à trois temps, dont le mouvement est fort vite. Danser le passe-pied.   Il se dit aussi de L'air sur lequel on danse le passe-pied. Jouer un ...
PASSE-PIERRE
. s. f. Plante qui croît naturellement sur les bords de la mer, et qui sort des fentes des rochers. On la nomme aussi Bacile, Perce-pierre, et Fenouil marin.
PASSE-POIL
. s. m. Liséré de soie, de drap, etc., qui borde certaines parties d'un habit, d'un gilet, etc., ou qui règne le long d'une couture : il est formé d'une bande étroite ...
PASSE-PORT
. s. m. Ordre par écrit donné par les autorités compétentes, pour la liberté et la sûreté du passage des personnes, des effets, des marchandises, etc. Signer, expédier, ...
PASSE-ROSE
. s. f. Nom vulgaire de l'Alcée rose, appelée aussi Rose trémière.
PASSE-TEMPS
. s. m. Divertissement, occupation légère et agréable. Passe-temps innocent, doux, agréable. Se donner du passe-temps, un passe-temps. Le jeu est le passe-temps ordinaire ...
PASSE-VELOURS
. s. m. Nom vulgaire de l'Amarante.
PASSE-VOLANT
. s. m. Homme qui, sans être enrôlé, se présentait dans une revue pour faire paraître une compagnie plus nombreuse, et pour toucher la paye au profit du capitaine. Il y a ...
PASSÉE
. s. f. T. de Chasse. Le moment du soir où les bécasses se lèvent du bois pour aller dans la campagne. Tuer, prendre des bécasses à la passée. Voici bientôt l'heure de la ...
PASSÉGER
. v. n. T. de Manége. Voyez PASSAGER.
PASSEMENT
. s. m. Tissu plat et un peu large, de fil d'or, de soie, de laine, etc., qu'on met pour ornement sur des habits, sur des meubles. Passement d'or, d'argent, de soie, etc.
PASSEMENTER
. v. a. Chamarrer de passements. Passementer un habit. PASSEMENTÉ, ÉE. participe
PASSEMENTERIE
. s. f. Art et commerce du passementier.
PASSEMENTIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui fait, qui vend des passements d'or, d'argent, de soie, etc.
PASSER
. v. n. Aller d'un lieu, d'un endroit à un autre, traverser l'espace qui est entre-deux ; ou simplement, Traverser un lieu, une chose. Passez de ce côté-ci. Il a passé le ...
PASSER
. v. a. Traverser. Passer la grande cour du Louvre. Passer le pont. Passer la rivière ; la passer à gué ; la passer à la nage ; la passer en bateau. Passer la ligne. ...
PASSERAGE
. s. f. Plante crucifère, qui est antiscorbutique, et que l'on croyait autrefois propre à guérir la rage.
PASSEREAU
. s. m. Moineau ; sorte de petit oiseau de plumage gris, qui fait son nid dans les trous des murailles. On dit plus communément, Moineau. PASSEREAUX, au pluriel, se dit, ...
PASSERELLE
. s. f. Sorte de pont étroit, qui ne sert qu'aux piétons. Établir une passerelle sur une rivière.
PASSEUR
. s. m. Celui qui conduit un bac, un bateau pour passer l'eau. Appelez le passeur. Où est le passeur ?
PASSIBILITÉ
. s. f. T. dogmatique. Qualité des corps passibles, des corps qui peuvent éprouver des sensations, le plaisir, la douleur.
PASSIBLE
. adj. des deux genres T. dogmatique. Capable d'éprouver des sensations, de souffrir la douleur, de sentir le plaisir. Le corps humain dans son état naturel est passible.   ...
PASSIF
, IVE. adj. T. didactique. Qui souffre, qui reçoit l'action, l'impression. Il est l'opposé d'Actif. Corps passif. Principe passif. État passif. Qualité, puissance passive.   ...
PASSION
. s. f. Souffrance. En ce sens, il ne se dit guère que Des souffrances de JÉSUS-CHRIST, pour la rédemption du genre humain. La passion de Notre-Seigneur. Sermon sur la ...
PASSION
. s. f. Mouvement de l'âme, sentiment, agitation qu'elle éprouve, comme l'amour, la haine, la crainte, l'espérance, le désir, etc. Grande, forte passion. Passion violente, ...
PASSIONNÉMENT
. adv. Avec beaucoup de passion. Il ne se dit que De l'amour et du désir. Il aime passionnément sa femme, il en est passionnément amoureux, passionnément aimé. Il désire ...
PASSIONNER
. v. a. Donner un caractère animé, et qui marque de la passion. Passionner sa voix, son chant, son récit, sa déclamation, son langage.   Il s'emploie plus ordinairement ...
PASSIVEMENT
. adv. D'une manière passive. Il y a plusieurs verbes qui se prennent activement et passivement.
PASSOIRE
. s. f. Vaisseau de terre ou de métal percé d'un grand nombre de petits trous, et dans lequel on écrase des pois, des lentilles, etc., pour en tirer la purée ; des ...
PASTEL
. s. m. Sorte de crayon fait de couleurs pulvérisées, mêlées, soit avec du blanc de plomb, soit avec du talc, et incorporées avec une eau de gomme. On fait des pastels ...
PASTEL
. s. m. Plante dont on tire une fécule qui remplace l'indigo pour quelques usages. On l'appelle aussi Guède.   Orangé-pastel, Sorte de couleur orangée, qui tire un peu plus ...
PASTENADE
. s. f. Voyez PANAIS.
PASTÈQUE
. s. f. Plante qu'on appelle aussi Melon d'eau, et dont le fruit, de même nom, ne mûrit que dans nos provinces méridionales. La pastèque est très-rafraîchissante.
PASTEUR
. s. m. Celui qui possède ou qui garde des troupeaux. Dans cette acception, il ne se dit guère qu'en parlant Des peuples anciens. La plupart des anciens patriarches étaient ...
PASTICHE
. s. m. Mot emprunté de l'italien. Tableau où un peintre a imité la manière d'un autre, son goût, son coloris, ses formes favorites. Il prend pour un tableau du Guide ce ...
PASTILLE
. s. f. Il se dit de Petits pains de diverses formes, et composés de différentes substances odorantes, dont on se sert ordinairement pour parfumer l'air d'une chambre, en les ...
PASTORAL
, ALE. adj. Champêtre, qui appartient aux pasteurs ou bergers, et en général aux personnes des champs. Chant pastoral. Habit pastoral. Vie pastorale. Moeurs pastorales.   Il ...
PASTORALE
. s. f. Pièce de théâtre dont les personnages sont des bergers et des bergères. Composer, jouer une pastorale. L'Aminte du Tasse est la plus estimée de toutes les ...
PASTORALEMENT
. adv. En bon pasteur. Il n'est d'usage qu'au figuré. Il l'a repris pastoralement. C'est un saint évêque qui prêche pastoralement.
PASTOUREAU
, ELLE. s. Petit pasteur, petite bergère. Il n'est guère usité que dans les chansonnettes.
PAT
. s. invariable (Le T se prononce.) Terme du Jeu des échecs, qui se dit Lorsqu'un des deux joueurs, n'ayant pas son roi en échec, ne peut plus jouer sans le mettre en prise. ...
PATACHE
. s. f. Il s'est dit autrefois d'Une sorte de bâtiment léger, employé au service des grands navires, pour aller à la découverte, et pour envoyer des nouvelles en ...
PATAGON
. s. m. Monnaie d'argent fabriquée au coin du roi d'Espagne, et valant à peu près trois livres tournois. Payer en patagons.
PATARAFFE
. s. f. Traits informes, lettres confuses et brouillées ou mal formées. Cette écriture ne se peut lire, elle est pleine de pataraffes. Une grande et vilaine pataraffe. Cet ...
PATARD
. s. m. Petite monnaie ancienne. Il ne s'emploie que dans ces phrases familières : Je n'en donnerais pas un patard. Cela ne vaut pas un patard. Il n'a pas un patard.
PATATE
. s. f. Plante du genre des Liserons, qui a de grosses racines tuberculeuses semblables à des pommes de terre. Il se dit aussi de Ces racines mêmes.
PATATRAS
*  (On ne prononce pas l'S.) Onomatopée dont on se sert, dans le langage familier, pour exprimer le bruit d'un corps qui tombe avec fracas. Il pose le pied maladroitement, ...
PATAUD
. s. m. Il se dit d'Un jeune chien qui a de grosses pattes. Voyez quel gros pataud de chien, quel gros pataud, quel pataud. Fam., Être à nage pataud, se dit D'un chien ...
PATAUD
, AUDE. adj. Il se dit D'une personne grossièrement faite. Cet homme est bien pataud. Cette femme est bien pataude. Le plus souvent il s'emploie substantivement. Quel gros ...
PATAUGER
. v. n. Marcher dans une eau bourbeuse. Patauger dans les chemins, dans les rues, dans les ruisseaux, dans la boue. Il est familier.  Il s'emploie figurément, et signifie, ...
PATE
. s. f. Voyez PATTE.
PÂTE
. s. f. Farine détrempée et pétrie, pour faire du pain, ou quelque autre chose de semblable bon à manger. Pâte dure. Pâte molle. Pâte blanche. Pâte bise. Pâte fine. Du ...
PÂTÉ
. s. m. Sorte de pâtisserie qui renferme de la chair ou du poisson. Pâté chaud. Pâté froid. Petit pâté. Des petits pâtés tout chauds. Pâté de canard, de perdrix, de ...
PÂTÉE
. s. f. Sorte de pâte faite avec de la farine et des herbes, dont on nourrit les jeunes dindons et quelques autres oiseaux.  Il se dit aussi d'Un mélange de pain émietté ...
PATELIN
. s. m. Nom d'un personnage d'une vieille comédie, qui est devenu nom commun pour désigner Un homme souple et artificieux, qui, par des manières flatteuses et insinuantes, ...
PATELINAGE
. s. m. Manière insinuante et artificieuse d'un patelin. Toute son habileté, toute sa conduite, tout ce qu'il dit n'est que patelinage.
PATELINER
. v. n. Agir en patelin. Il ne va point droit, il ne fait que pateliner.   Il est quelquefois actif, et signifie, Ménager adroitement l'esprit d'une personne dans la vue de ...
PATELINEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui tâche de faire venir les autres à ses fins par des manières souples et artificieuses. C'est un patelineur. C'est une grande patelineuse.
PATELLE
. s. f. T. d'Hist. nat. Voyez LÉPAS.
PATÈNE
. s. f. T. du Culte cathol. Vase sacré fait en forme de petite assiette, qui sert à couvrir le calice et à recevoir l'hostie, et qu'on donne à baiser aux personnes qui ...
PATENÔTRE
. s. f. L'oraison dominicale, ou le Pater noster. On comprend aussi sous ce nom l' Avé, et les autres premières prières qu'on apprend aux enfants. Cet enfant sait sa ...
PATENÔTRIER
. s. m. Fabricant, marchand de chapelets, de boutons, etc. Maître patenôtrier. Il a vieilli.
PATENT
, ENTE. adj. Évident, manifeste. Une vérité patente. Cela est patent.   En termes de Chancellerie et de Finance, Acquit-patent, se disait d'Un brevet du roi, scellé du ...
PATENTÉ
, ÉE. adj. Qui a une patente. Marchand patenté. Marchande patentée. Il n'est pas patenté.
PATER
. s. m. (On prononce l'R.) Mot qui commence l'oraison dominicale en latin, et dont on se sert pour nommer cette prière. Cet enfant a dit son Pater. Il ne sait pas son Pater. ...
PATÈRE
. s. f. T. d'Antiq. Espèce de soucoupe de bronze ou d'argile, munie quelquefois d'un manche, dont les anciens faisaient usage dans les sacrifices. Il remplit de vin une ...
PATERNE
. adj. des deux genres Paternel, qui appartient à un père. Il me parla d'un ton paterne. Il est vieux, et ne s'emploie qu'en badinant.
PATERNEL
, ELLE. adj. Du père, qui appartient au père. Cet enfant a quitté la maison paternelle. Recevoir la bénédiction paternelle.   Il signifie aussi, Qui vient du père, qui ...
PATERNELLEMENT
. adv. En père, comme un père doit faire. Il l'a traité paternellement.
PATERNITÉ
. s. f. L'état, la qualité de père. La paternité et la filiation sont deux termes relatifs. Paternité légale, présumée, supposée. La paternité a de grandes douceurs et ...
PÂTEUX
, EUSE. adj. Il se dit Du pain qui n'est pas assez cuit. Ce pain est pâteux.   Il se dit aussi Des choses qui font dans la bouche le même effet que ferait de la pâte. Ces ...
PATHÉTIQUE
. adj. des deux genres Qui émeut les passions. Ce discours est très-pathétique. Un orateur pathétique. Le dernier acte de cette tragédie est fort pathétique. Il a traité ...
PATHÉTIQUEMENT
. adv. D'une manière pathétique. Cette scène est écrite fort pathétiquement. Cet acteur a rendu son rôle très-pathétiquement.
PATHOGNOMONIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Il se dit Des signes ou symptômes qui sont propres, particuliers à la santé et à chaque maladie, et qui en sont inséparables.
PATHOLOGIE
. s. f. T. didactique. Partie de la médecine qui traite de la nature, des causes et des symptômes des maladies.
PATHOLOGIQUE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui appartient à la pathologie. Questions pathologiques. Signes pathologiques.
PATHOS
. s. m. (On fait sentir l'S.) Mot grec, qui signifie, Passion, et que nous employons en mauvaise part, pour signifier, Une chaleur, une emphase affectée et déplacée dans un ...
PATIBULAIRE
. adj. des deux genres Qui appartient au gibet, qui est destiné à servir de gibet. Des fourches patibulaires. Fam., Avoir la mine, la figure, la physionomie patibulaire, ...
PATIEMMENT
. adv. Avec patience. Souffrir patiemment. Il a attendu patiemment. J'aurais supporté plus patiemment sa haine que son indifférence.
PATIENCE
. s. f. Vertu qui fait supporter les adversités, les douleurs, les injures, les incommodités, etc., avec modération et sans murmurer. Grande patience. Il faut avoir une ...
PATIENCE
. s. f. Genre de plantes dont l'espèce commune, appelée aussi Parelle, croît dans les terres incultes, et a des feuilles semblables à celles de l'oseille, mais plus longues. ...
PATIENT
, ENTE. adj. Qui souffre avec modération et sans murmurer, les adversités, les injures, les mauvais traitements, etc. C'est l'homme du monde le plus patient. Il faut être ...
PATIENTER
. v. n. Prendre patience, attendre avec patience. Patientez un peu, vous serez content. Il faut patienter.
PATIN
. s. m. Sorte de soulier dont la semelle était fort épaisse, et que les femmes portaient autrefois pour se grandir. Elle portait des patins. Elle était montée sur des ...
PATINE
. s. f. Oxyde vert de bronze ; vert-de-gris noirâtre qui se forme sur les statues et les médailles de bronze de l'antiquité, et qui leur sert en quelque sorte de vernis. ...
PATINER
. v. a. Manier indiscrètement. Ces fruits ont perdu toute leur fleur, on les a trop patinés.   Il signifie aussi, Prendre et manier les mains et les bras d'une femme. En ce ...
PATINER
. v. n. Glisser sur la glace avec des patins. Dans les pays froids, c'est un divertissement commun pendant l'hiver que de patiner, d'aller voir patiner.
PATINEUR
. s. m. Celui qui prend et manie les mains et les bras d'une femme. C'est un grand patineur, un patineur insupportable. Les patineurs n'ont pas beau jeu avec elle. Il est ...
PATINEUR
. s. m. Celui qui glisse sur la glace avec des patins. Il y avait beaucoup de patineurs sur la rivière, sur le canal.
PÂTIR
. v. n. Souffrir, avoir du mal, être dans la misère. L'armée pâtit beaucoup dans cette marche. Les chevaux y ont plus pâti que les hommes. Il faut qu'un soldat sache ...
PÂTIS
. s. m. T. d'Économie rurale. Espèce de lande ou de friche, dans laquelle on met paître des bestiaux. Mettre des moutons, des vaches dans le pâtis, dans un pâtis. Ce ...
PÂTISSER
. v. n. Faire de la pâtisserie. Il pâtisse fort bien. PÂTISSÉ, ÉE. participe, Cela est bien pâtissé.
PÂTISSERIE
. s. f. Pâte préparée et assaisonnée, qu'on fait cuire ordinairement dans le four. Bonne, excellente pâtisserie. Manger de la pâtisserie. La pâtisserie charge l'estomac. ...
PÂTISSIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui fait des pâtés et autres pièces de four. Bon pâtissier. Mauvaise pâtissière.
PÂTISSOIRE
. s. f. Table avec des rebords, sur laquelle on pâtisse.
PATOIS
. s. m. Le langage du peuple et des paysans, particulier à chaque province. Chaque province a son patois. Le patois bourguignon, picard, normand, champenois, gascon, ...
PÂTON
. s. m. Il se dit de Certains morceaux de pâte dont on engraisse les chapons, les poulardes, etc. On a engraissé ce chapon avec des pâtons.
PATRAQUE
. s. f. Machine usée ou mal faite, et de peu de valeur. Cette montre n'est qu'une patraque, une vieille patraque. La voiture que ce sellier m'a livrée, est une patraque, une ...
PÂTRE
. s. m. Celui qui garde, qui fait paître des troupeaux de boeufs, de vaches, de chèvres, etc. Il y a beaucoup de pâtres dans ce pays.
PATRES
(AD) (On prononce Patrèsse. ) Expression latine, qui s'emploie dans ces phrases familières : Aller ad patres, Mourir ; Envoyer ad patres, Faire mourir. Cet homme est allé ...
PATRIARCAL
, ALE. adj. Qui appartient à la dignité de patriarche. Siége, trône patriarcal. Dignité patriarcale. Croix patriarcale. Il y a à Rome cinq églises patriarcales.   Il ...
PATRIARCAT
. s. m. Dignité de patriarche. Il fut élevé au patriarcat de Constantinople.   Il se dit aussi de L'étendue de territoire soumise à la juridiction d'un patriarche. Le ...
PATRIARCHE
. s. m. Nom donné à plusieurs saints personnages de l'Ancien Testament. Noé, Abraham, et les autres patriarches. Les saints patriarches. Fig., Il a l'air d'un patriarche, ...
PATRICE
. s. m. Titre d'une dignité instituée dans l'empire romain, par Constantin. Les patrices avaient le premier rang dans l'empire après les Césars. La dignité de patrice était ...
PATRICIAT
. s. m. Dignité de patrice. On ne parvenait ordinairement au patriciat, qu'après avoir passé par les plus grandes charges, comme celle de consul, de préfet du prétoire, ...
PATRICIEN
, IENNE. adj. Il se dit De ceux qui, parmi les Romains, étaient issus des premiers sénateurs institués par Romulus. Dans les premiers temps de la république romaine, on ne ...
PATRIE
. s. f. Le pays où l'on a pris naissance. La France est notre patrie. Dans des contrées pauvres, dont le climat est rude, on voit les hommes chérir leur patrie. L'équipage ...
PATRIMOINE
. s. m. Le bien qui vient du père et de la mère, qu'on a hérité de son père et de sa mère. Ample patrimoine. Son père et sa mère lui ont laissé un grand patrimoine, un ...
PATRIMONIAL
, ALE. adj. Qui est de patrimoine. Héritage patrimonial. Biens patrimoniaux. Terre patrimoniale.
PATRIOTE
. s. Celui, celle qui aime sa patrie, et qui cherche à lui être utile. Un bon patriote. Un faux patriote. Il a parlé, il s'est conduit en vrai patriote, en zélé patriote. ...
PATRIOTIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient au patriote. Sentiment patriotique. Discours patriotique. Action patriotique. Zèle, ardeur patriotique.   Don patriotique, Don fait à la ...
PATRIOTIQUEMENT
. adv. En patriote. Il a agi patriotiquement.
PATRIOTISME
. s. m. Amour de la patrie. Acte de patriotisme.
PATROCINER
. v. n. Parler longuement et jusqu'à l'importunité, pour persuader. Il se joint ordinairement avec le verbe Prêcher. Prêchez et patrocinez tant qu'il vous plaira. Vous ...
PATRON
, ONNE. s. Protecteur. Il se dit Du saint dont on porte le nom, de celui sous l'invocation de qui une église est dédiée, et de celui qu'un pays, une ville, une confrérie, ...
PATRON
. s. m. Modèle sur lequel travaillent certains artisans, comme les brodeurs, les tapissiers, et autres. Un beau patron. Un nouveau patron. Un patron extrêmement riche. Un ...
PATRONAGE
. s. m. Le droit qu'un prélat ou un seigneur laïque avait de nommer à un bénéfice. Ce bénéfice était en patronage ecclésiastique, en patronage laïque. Sa terre lui ...
PATRONAL
, ALE. adj. Qui appartient au patron, au saint du lieu. Fête patronale.
PATRONNER
. v. n. T. de Cartier. Enduire de couleur, en se servant d'un patron évidé aux endroits où la couleur doit paraître.
PATRONYMIQUE
. adj. Il n'est usité que dans cette locution, Nom patronymique, Nom commun à tous les descendants d'une race, et tiré du nom de celui qui en est le père. Héraclides, ...
PATROUILLAGE
. s. m. Saleté, malpropreté qu'on fait en patrouillant. Quel patrouillage faites-vous là ? Il est populaire.
PATROUILLE
. s. f. T. de Guerre. Marche qu'une partie des troupes de garde dans une ville fait, pendant la nuit, pour la sûreté des habitants ; et, en général, Toute marche que fait un ...
PATROUILLER
. v. n. T. de Guerre. Faire la patrouille, aller en patrouille. Il est familier.
PATROUILLER
. v. n. Agiter, remuer de l'eau sale et bourbeuse avec les mains, les pieds, ou autrement. Des enfants qui patrouillent dans les rues, dans le ruisseau.   Il signifie aussi, ...
PATROUILLIS
. s. m. Patrouillage. Quel patrouillis est-ce là ?   Il se dit aussi d'Un bourbier. Mettre le pied dans le patrouillis. Il est populaire dans les deux acceptions.
PATTE
. s. f. Il se dit Du pied des animaux quadrupèdes qui ont des doigts, des ongles ou des griffes ; et de Celui de tous les oiseaux, à l'exception des oiseaux de proie. Patte ...
PATTE-D'OIE
. s. f. Point de réunion de plusieurs routes, de plusieurs allées divergentes, d'où on les aperçoit d'un coup d'oeil.  Il se dit aussi, familièrement, de Ces rides ...
PATTE-PELU
. s. m. Homme qui va adroitement à ses fins, sous des apparences de douceur et d'honnêteté. C'est un franc patte-pelu. On dit aussi Patte-pelue, au féminin, même en ...
PATTU
, UE. adj. Qui a ou qui semble avoir de grosses pattes. Il n'est usité qu'en parlant De certains oiseaux d'une espèce particulière, qui ont de la plume jusque sur les pieds. ...
PÂTURAGE
. s. m. Lieu où les bestiaux pâturent. Bons pâturages. Gras pâturages. On ne saurait faire des nourritures dans ce domaine, il n'y a point de pâturages.   Il signifie ...
PÂTURE
. s. f. Ce qui sert à la nourriture des bêtes, des oiseaux, et même des poissons. Dieu a soin de tous les animaux, il leur donne à chacun leur pâture, il leur apprend à ...
PÂTURER
. v. n. Prendre la pâture. Les bêtes cherchent à pâturer, vont pâturer. C'est un lieu où les troupeaux pâturent commodément.
PÂTUREUR
. s. m. Ce mot n'est guère usité qu'à la guerre, où il se dit Des cavaliers et des valets qui mènent les chevaux à l'herbe. Donner une escorte aux pâtureurs.
PATURON
. s. m. T. d'Art vétérin. La partie du bas de la jambe d'un cheval, entre le boulet et la couronne. Un cheval blessé au paturon.
PAULETTE
. s. f. Droit que la plupart des officiers de justice et de finance payaient tous les ans au roi, afin de pouvoir disposer de leurs charges, et pour que le prix en demeurât à ...
PAULÔ-POST-FUTUR
. s. m. Terme de Grammaire, composé de deux mots pris du latin et d'un mot français, et signifiant, Futur très-prochain. C'est le nom d'un temps propre à la langue ...
PAUME
. s. f. Le dedans de la main entre le poignet et les doigts. Avoir la paume de la main longue, courte, etc. Il a été blessé à la paume de la main.   Pop., Siffler en ...
PAUME
. s. f. Sorte de jeu auquel jouent deux ou plusieurs personnes qui se renvoient une balle avec une raquette ou un battoir, dans un lieu préparé exprès. Jeu de la paume. ...
PAUMELLE
. s. f. Espèce d'orge très-commune dans quelques provinces.

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.023 c;