Слова на букву phil-puce (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву phil-puce (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
POINTAL
. s. m. T. de Charpent. Pièce de bois posée debout et servant d'étai.
POINTE
. s. f. Bout piquant et aigu de quelque chose que ce soit. Pointe acérée. La pointe d'une épine, d'une arête. La pointe d'une épée, d'une aiguille, d'un clou, etc. Les ...
POINTEMENT
. s. m. T. d'Artillerie. Action de pointer le canon. On dit plus ordinairement, Pointage.
POINTER
. v. a. Porter un coup avec la pointe d'une épée, d'un sabre. Pendant qu'il haussait le bras, son ennemi le pointa. POINTER, signifie aussi, Diriger quelque chose vers un ...
POINTEUR
. adj. et s. m. Artilleur qui pointe le canon. Le sous-officier pointeur. Canonnier pointeur. C'est un habile pointeur.   Chanoine pointeur, Celui qui pique sur une feuille les ...
POINTILLAGE
. s. m. Petits points qu'on fait dans les ouvrages de miniature. Le pointillage coûte beaucoup de temps. Un pointillage bien fait.
POINTILLER
. v. n. Faire des points avec la plume, le burin, le pinceau, le crayon, etc. Dans les ouvrages en miniature, on ne fait ordinairement que pointiller. Ce graveur ne ...
POINTILLERIE
. s. f. Picoterie, contestation sur des bagatelles. Entre cet homme et sa femme, il y a des pointilleries continuelles. Ce ne sont que pointilleries entre eux. Il est familier.
POINTILLEUX
, EUSE. adj. Qui aime à pointiller, à reprendre, qui élève des difficultés sur les moindres choses ; qui est susceptible, exigeant dans la société. Un critique ...
POINTU
, UE. adj. Qui a une pointe aiguë, qui se termine en pointe. Cette épée est bien pointue. Ce couteau est trop pointu. Un bâton pointu par le bout. Les feuilles de cette ...
POINTURE
. s. f. T. d'Imprim. Il se dit de Deux petites pointes de fer attachées au tympan, lesquelles, perçant d'abord à deux de ses extrémités la feuille de papier qu'on veut ...
POIRE
. s. f. Fruit à pepin, bon à manger, ordinairement de figure oblongue, et qui va en diminuant vers la queue. Grosse poire. Petite poire. Belle poire. Poires cassantes. Poires ...
POIRÉ
. s. m. Sorte de boisson faite avec des poires. Bon poiré. Marchand de cidre et de poiré.
POIREAU
ou PORREAU. s. m. Plante potagère du genre des oignons. Planter des poireaux. Une soupe aux poireaux. POIREAU, signifie aussi, Une excroissance qui vient sur la peau, ...
POIRÉE
. s. f. Plante potagère dont les feuilles sont larges, et soutenues d'une côte fort épaisse. Acheter de la poirée. Des feuilles de poirée. Des cardes de poirée. On la ...
POIRIER
. s. m. Arbre qui porte des poires. Poirier de bon-chrétien. Poirier sauvage, cultivé, greffé, etc. Le bois du poirier est jaune ou rougeâtre. Une table de bois de ...
POIS
. s. m. Légume qui vient dans une gousse, dans une cosse, et qui est ordinairement de figure ronde. Pois verts. Petits pois. Pois en cosse. Une purée aux pois verts. ...
POISON
. s. m. Toute substance qui, prise intérieurement ou appliquée de quelque manière que ce soit sur un corps vivant, est capable de détruire ou d'altérer les fonctions ...
POISSARD
, ARDE. adj. Il n'est usité qu'en parlant De certains ouvrages modernes, dans lesquels on imite le langage et les moeurs du bas peuple. Le genre poissard. Le style poissard. ...
POISSARDE
. s. f. Il se dit Des femmes de la halle ; et, par extension, Des femmes qui ont des manières hardies et des expressions grossières. Une poissarde. Elle a le ton, les ...
POISSER
. v. a. Enduire, frotter de poix. Poisser du fil. Poisser un tonneau. POISSER, signifie aussi, Salir, gâter avec quelque chose de gluant, quoique ce ne soit pas de la ...
POISSON
. s. m. Animal à sang rouge et froid, qui respire par des branchies, et qui naît et vit dans l'eau, où il se meut à l'aide de nageoires. Gros poisson. Grand poisson. Poisson ...
POISSON
. s. m. Sorte de petite mesure, contenant la moitié d'un demi-setier, ou la huitième partie d'une pinte. Un poisson de vin, d'eau-de-vie, de lait.
POISSONNAILLE
. s. f. Petit poisson, fretin. Il ne nous a servi que de la poissonnaille. Il est familier.
POISSONNERIE
. s. f. Le lieu où l'on vend le poisson. Aller à la poissonnerie.
POISSONNEUX
, EUSE. adj. Qui abonde en poisson. Ce lac est fort poissonneux. Cette rivière est poissonneuse. L'Océan est plus poissonneux que la Méditerranée.
POISSONNIER
, ÈRE. s. Celui, celle qui vend du poisson. Prov. et fig., Se faire poissonnier la veille de Pâques, Prendre une profession, faire une entreprise à contre-temps, quand il ...
POISSONNIÈRE
. s. f. Ustensile de cuisine, qui est de figure oblongue, et qui sert à faire cuire du poisson. Une grande poissonnière. Cette poissonnière est trop petite.
POITRAIL
. s. m. La partie de devant du corps du cheval. Ce cheval a un beau poitrail. Un cheval qui a le poitrail large, qui a le poitrail étroit. Des poitrails.   Il se dit aussi de ...
POITRINAIRE
. adj. des deux genres Qui a la poitrine attaquée ; phthisique. Cet homme-là est poitrinaire. Il se dit aussi substantivement. Un poitrinaire.
POITRINE
. s. f. Partie du corps depuis le bas du cou jusqu'au diaphragme, contenant les poumons et le coeur. Poitrine large, étroite, serrée. La cavité de la poitrine. Avoir la ...
POIVRADE
. s. f. Sauce faite avec du poivre, du sel et du vinaigre. Faire une poivrade à un levraut.   Manger des artichauts à la poivrade, Les manger tout crus, avec du poivre et ...
POIVRE
. s. m. Sorte d'épicerie des Indes orientales, qui est la graine d'un arbrisseau grimpant. Le poivre vient en grappes par petits grains ronds, et sert à assaisonner les ...
POIVRER
. v. a. Assaisonner de poivre. Ce cuisinier poivre trop, ne poivre pas assez ses sauces.   Il signifie, figurément et bassement, Communiquer une maladie ...
POIVRIER
. s. m. Arbrisseau sarmenteux qui porte le poivre. POIVRIER, se dit aussi d'Un petit vase, d'une petite boîte où l'on met du poivre. Un poivrier d'argent.
POIVRIÈRE
. s. f. Petite boîte à divers compartiments, où l'on met du poivre, de la muscade, etc.  Il se dit, plus ordinairement, d'Un ustensile de table de la forme d'une salière, ...
POIX
. s. f. Matière résineuse qui provient des pins ou des sapins.  Poix noire, ou simplement, Poix, Matière gluante et noire qui s'obtient en brûlant, dans un four d'une ...
POLACRE
ou POLAQUE. s. f. Sorte de bâtiment à voile latine, qui va à rames, et qui est en usage sur la Méditerranée. Une polacre turque.
POLACRE
ou POLAQUE. s. m. Cavalier polonais. Régiment de polaques.
POLAIRE
. adj. des deux genres Qui est auprès des pôles, qui appartient aux pôles du monde. Cercle polaire. Étoile polaire. Les glaces polaires.
POLARISATION
. s. f. Terme de Physiq. Sorte de disposition particulière que les rayons lumineux acquièrent lorsqu'ils sont réfléchis sous certains angles par des surfaces diaphanes, et ...
POLARISER
. v. a. T. de Physiq. Donner, faire prendre aux rayons lumineux la disposition appelée Polarisation. Polariser un rayon de lumière. On l'emploie aussi avec le pronom ...
POLARITÉ
. s. f. T. de Physiq. La propriété qu'a l'aimant ou une aiguille aimantée, de se diriger, en chaque lieu, vers un certain point fixe de l'horizon.
POLDER
. s. m. Il se dit de Vastes plaines des Pays-Bas, qui sont protégées par des digues. Les polders d'Anvers. La digue étant rompue, le polder fut inondé.
PÔLE
. s. m. Chacune des deux extrémités de l'axe immobile autour duquel la sphère céleste paraît tourner en vingt-quatre heures. Les pôles du monde. Ceux qui habitent sous ...
POLÉMARQUE
. s. m. T. d'Antiq. Chef de guerre ou de la guerre. C'était, à Athènes, Le nom distinctif du troisième archonte ; et chez les Grecs en général, Le titre de tout homme ...
POLÉMIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient à la dispute. Il se dit Des disputes ou guerres par écrit, qui se font en matière de théologie, de politique, de littérature, etc. ...
POLI
, IE. adj. Voyez le participe de POLIR.
POLICE
. s. f. Ordre, règlement établi dans un État, dans une ville, pour tout ce qui regarde la sûreté, la tranquillité et la commodité des citoyens, des habitants. Bonne ...
POLICER
. v. a. Civiliser ; adoucir les moeurs ; établir dans un pays des lois, des règlements pour la sûreté, la tranquillité, la commodité des habitants. Policer une ville, ...
POLICHINELLE
. s. m. Nom d'un personnage des farces napolitaines, représentant un paysan balourd, qui dit plaisamment de bonnes vérités.  Il se dit aussi d'Une marionnette de bois, ...
POLIMENT
. s. m. Action de polir. Le poliment d'un diamant, d'un rubis, d'une agate. Il faut bien du temps pour le poliment de cette pierre. Le poliment de l'acier, du marbre, des ...
POLIMENT
. adv. D'une manière polie. Il ne s'emploie qu'au figuré, et se dit en parlant De la manière d'agir, d'écrire, de s'exprimer. Parler poliment. Écrire poliment. Il en a ...
POLIR
. v. a. Rendre uni et luisant, à force de frotter. Il se dit particulièrement en parlant Des choses dures. Polir le fer, l'acier, le marbre. Polir de la vaisselle. Polir du ...
POLISSEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui polit certains ouvrages. Polisseur de glaces. Polisseuse d'argenterie.
POLISSOIR
. s. m. Instrument dont on se sert pour polir certaines choses. Il faut encore passer là-dessus le polissoir.
POLISSOIRE
. s. f. Sorte de décrottoire douce.
POLISSON
. s. m. T. d'injure. Petit garçon malpropre et vagabond, qui s'amuse à jouer dans les rues, dans les places publiques. C'est un vrai polisson, un petit polisson. Cet enfant ...
POLISSONNER
. v. n. Dire ou faire des polissonneries. Il ne fait que polissonner.
POLISSONNERIE
. s. f. Action, parole, tour de polisson ; bouffonnerie, plaisanterie basse ; action ou parole indécente, trop libre. Faire des polissonneries. Dire des polissonneries.
POLISSURE
. s. f. Action de polir quelque chose, ou Le résultat de cette action. La polissure d'une vaisselle.
POLITESSE
. s. f. Certaine manière de vivre, d'agir, de parler, civile et honnête, acquise par l'usage du monde. Avoir de la politesse. Il est d'une grande politesse. On remarque une ...
POLITIQUE
. adj. des deux genres Qui a rapport au gouvernement d'un État, ou aux relations mutuelles des divers États. Gouvernement politique. Maxime politique. Discours politique. ...
POLITIQUE
. s. f. L'art de gouverner un État, et de diriger ses relations avec les autres États. Bonne politique. Mauvaise politique. Fausse politique. Fine, adroite politique. ...
POLITIQUEMENT
. adv. Selon les règles de la politique. On a cru longtemps que dissimuler et mentir, c'était agir politiquement. Ce ministre conduit politiquement cette grande affaire.   ...
POLITIQUER
. v. n. Raisonner sur les affaires publiques. S'amuser à politiquer. Il est familier.
POLLEN
. s. m. (Dans ce mot et les trois suivants, on fait sentir les deux L.) T. de Botanique, emprunté du latin. La poussière fécondante renfermée dans la partie de l'étamine ...
POLLICITATION
. s. f. T. de Droit. Engagement contracté par quelqu'un, sans qu'il soit accepté ; à la différence du Pacte, qui est Une convention entre deux personnes.
POLLUER
. v. a. Profaner. Il n'est guère usité qu'en parlant Des temples, des églises, et de ce qui sert à l'usage des églises. Polluer les choses saintes. Polluer un temple. ...
POLLUTION
. s. f. Profanation ; état de ce qui est profane. La pollution d'une église dure jusqu'à ce qu elle ait été bénite de nouveau. POLLUTION, se dit aussi d'Un certain ...
POLTRON
, ONNE. adj. Lâche, pusillanime, qui manque de courage. C'est l'homme du monde le plus poltron. Je suis un peu poltronne.   Il s'emploie plus ordinairement comme substantif. ...
POLTRONNERIE
. s. f. Lâcheté, manque de courage. Il est d'une grande poltronnerie. Sa poltronnerie le fait mépriser.   Il se dit aussi Des actions qui dénotent la lâcheté, le défaut ...
POLYADELPHIE
. s. f. T. de Botan. Classe du système de Linné, qui renferme les plantes à plusieurs étamines réunies par leurs filets en plus de deux corps ou faisceaux distincts, dans ...
POLYANDRIE
. s. f. T. de Botan. Classe du système de Linné, qui renferme les plantes pourvues de vingt à cent étamines. Le pavot, le nénuphar, le tilleul, sont de la polyandrie.
POLYCHRESTE
. adj. des deux genres T. de Pharmacie, qui signifie, Servant à plusieurs usages, et qui se dit particulièrement D'un sel purgatif. Du sel polychreste.
POLYÈDRE
. s. m. T. de Géom. Corps solide à plusieurs faces. Polyèdre régulier.
POLYGAME
. s. des deux genres Celui qui est marié à plusieurs femmes, ou Celle qui est mariée à plusieurs hommes en même temps. C'est un polygame. Elle est polygame.   Il se dit ...
POLYGAMIE
. s. f. État d'un homme qui est marié à plusieurs femmes, ou d'une femme qui est mariée à plusieurs hommes en même temps. La polygamie est défendue dans le christianisme. ...
POLYGLOTTE
. adj. des deux genres Qui est écrit en plusieurs langues. Bible polyglotte. Dictionnaire polyglotte.   Il est aussi substantif féminin, et se dit d'Une bible polyglotte. La ...
POLYGONE
. adj. des deux genres T. de Géom. Qui a plusieurs angles et plusieurs côtés. Une forteresse de figure polygone.   Il est aussi substantif masculin. Cette figure est un ...
POLYGRAPHE
. s. m. Auteur qui a écrit sur plusieurs matières. Les polygraphes forment une classe particulière dans les catalogues des bibliothèques.
POLYGRAPHIE
. s. f. Nom donné par les bibliographes à la partie d'une bibliothèque qui comprend les polygraphes. Les oeuvres de cet auteur doivent être rangées dans la polygraphie.
POLYNÔME
. s. m. T. d'Algèbre. Il se dit de Toute quantité algébrique, composée de plusieurs termes distingués par les signes plus (+) ou moins (-).
POLYPE
. s. m. Espèce d'animal aquatique de la classe des Zoophytes, dont le corps gélatineux est de forme conique, et qui a autour de la bouche plusieurs filets mobiles appelés ...
POLYPÉTALE
. adj. des deux genres T. de Botan. Il se dit Des fleurs qui ont plusieurs pétales. La corolle des roses, des oeillets est polypétale.
POLYPEUX
, EUSE. adj. T. de Médec. Qui a rapport au polype, qui est de la nature du polype. Tumeur polypeuse.
POLYPIER
. s. m. T. d'Hist. nat. Habitation commune des polypes.
POLYPODE
. s. m. T. de Botan. Plante de la famille des Fougères, dont les racines s'attachent par une multitude de fibres sur les pierres et les troncs d'arbres, et particulièrement au ...
POLYSTYLE
. adj. des deux genres T. d'Architect. Il se dit D'un édifice où il y a beaucoup de colonnes. Temple polystyle.   Salle polystyle, Salle dont le plafond est soutenu par ...
POLYSYLLABE
. adj. des deux genres (L'S se prononce fortement, comme dans Syllabe. ) T. de Gram. Qui est de plusieurs syllabes. Ce mot est polysyllabe. On l'emploie aussi substantivement, ...
POLYSYNODIE
. s. f. (L'S se prononce fortement, comme dans Synode. ) Système d'administration qui consiste à remplacer chaque ministre par un conseil. Après la mort de Louis XIV, le ...
POLYTECHNIQUE
. adj. Qui concerne, qui embrasse plusieurs arts ou sciences. Il n'est usité que dans cette dénomination, École polytechnique, École où l'on forme des élèves destinés à ...
POLYTHÉISME
. s. m. Système de religion qui admet la pluralité des dieux.
POLYTHÉISTE
. s. des deux genres Celui, celle qui professe le polythéisme.
POMMADE
. s. f. Composition molle et onctueuse, faite avec de la cire, ou avec de la graisse de certains animaux, à laquelle on mêle différents ingrédients, suivant les divers ...
POMMADE
. s. f. T. de Manége. Tour qu'on fait en voltigeant et se soutenant d'une main sur le pommeau de la selle d'un cheval. Pommade simple, double, triple.
POMMADER
. v. a. Enduire de pommade. Pommader une perruque, des cheveux. Cette femme, avant de se coucher, se pommade les mains et le visage. POMMADÉ, ÉE. participe
POMME
. s. f. Sorte de fruit à pepin, de forme ronde, bon à manger. Pomme de reinette, de capendu, de rambour, d'api, de calville. Pomme-poire. Pomme pourrie. Pomme ridée. ...
POMMEAU
. s. m. Espèce de petite boule qui est au bout de la poignée d'une épée. Ce pommeau est bien travaillé. Coup de pommeau d'épée. Mettre la main sur le pommeau de son ...
POMMELER
(SE). v. pron. Il ne se dit guère qu'en parlant De certains petits nuages blancs et grisâtres, ordinairement arrondis, qui paraissent quelquefois au ciel ; et Des marques ...
POMMELLE
. s. f. Table de plomb battue en rond et percée de petits trous, qu'on met à l'ouverture d'un tuyau, pour empêcher les ordures de passer.
POMMER
. v. n. Se former en pomme. Il ne se dit guère que Des choux et de certaines laitues. Ces choux commencent à pommer. Ces laitues ne pommeront point. POMMÉ, ÉE. participe, ...
POMMERAIE
. s. f. Lieu planté de pommiers. Une grande pommeraie.
POMMETTE
. s. f. Ornement de bois ou de métal, fait en forme de petites pommes ou boules. Pommette de bois, de cuivre, d'argent. Ces chenets sont ornés de vases terminés par des ...
POMMIER
. s. m. Arbre qui porte les pommes. Pommier sauvage. Pommier franc. Planter, greffer un pommier. Le bois de pommier. Un verger planté de pommiers. Une allée de pommiers. ...
POMPE
. s. f. Appareil magnifique, somptueux. La pompe d'un triomphe, d'une entrée solennelle, d'un tournoi. La pompe d'une cour. Pompe royale, superbe, magnifique, ...
POMPE
. s. f. Machine pour élever de l'eau, ou un liquide quelconque. Il n'a d'eau dans ses jardins que par le moyen d'une pompe. Éteindre un incendie par le secours des pompes. ...
POMPER
. v. a. Élever, attirer, puiser l'eau ou l'air avec une pompe. Pomper l'eau d'un vaisseau. Pomper l'air du récipient de la machine pneumatique.   Il est aussi neutre, et ...
POMPEUSEMENT
. adv. Avec pompe. Ce prince marche toujours pompeusement et avec une grande suite. Fig., S'exprimer pompeusement, Employer des expressions nobles, élevées, magnifiques ; ...
POMPEUX
, EUSE. adj. Qui a de la pompe, où il y a de la pompe. Appareil pompeux. Entrée pompeuse. Suite pompeuse. Cour pompeuse. Équipage pompeux. Fig., Style, discours pompeux, ...
POMPIER
. s. m. Celui qui fait des pompes.  Il se dit aussi de Ceux qui sont chargés de porter des secours dans les incendies, et particulièrement d'y faire agir des pompes. À ...
POMPON
. s. m. Terme générique qui se dit Des ornements de peu de valeur que les femmes ajoutent à leurs coiffures, et en général à leurs ajustements. POMPON, se dit aussi ...
POMPONNER
. v. a. Orner de pompons ; et, dans un sens plus étendu, Parer une personne, lui faire sa toilette. Pomponner une coiffure. Pomponner une mariée. On l'emploie aussi avec le ...
PONANT
. s. m. Occident, la partie du monde qui est au couchant du soleil. Depuis le levant jusqu'au ponant. Il se leva un vent du ponant.   Il signifie aussi, L'Océan, par ...
PONCE
. s. f. Sorte de pierre extrêmement sèche, poreuse et légère, qui est un produit des volcans. Ponce vitreuse. Ponce commune. Cette dernière s'appelle ordinairement Pierre ...
PONCE
. s. f. Petit sachet qui sert à poncer, et qui consiste en un morceau de toile claire qu'on emplit de charbon pilé, si l'on veut poncer sur une surface blanche, ou de ...
PONCEAU
. s. m. Petit pont d'une arche, pour passer un ruisseau.
PONCEAU
. s. m. Espèce de pavot sauvage d'un rouge fort vif, qui croît parmi les blés, et qu'on appelle plus ordinairement Coquelicot. Du sirop de ponceau.   Il se dit aussi d'Un ...
PONCER
. v. a. Polir, rendre uni, rendre ras avec la pierre ponce. Poncer du parchemin. Poncer du cuir. Poncer un chapeau.   Poncer de la vaisselle, La rendre mate avec de la ...
PONCER
. v. a. Passer sur un dessin dont on a piqué le trait avec une aiguille, un petit sachet rempli de charbon pilé ou de craie en poudre, de plâtre fin, pour contre-tirer ce ...
PONCIRE
. s. m. Sorte de citron, de limon fort gros et fort odorant, dont on fait ordinairement cette confiture sèche qu'on appelle Écorce de citron. Les poncires ne sont bons ...
PONCIS
. s. m. Le dessin qui a été piqué, et sur lequel on passe le petit sachet appelé Ponce. Il faut garder ce poncis, il pourra encore servir. Les poncis sont commodes pour ...
PONCTION
. s. f. T. de Chirur. Opération par laquelle on évacue les eaux épanchées dans quelque partie du corps, en y faisant une ouverture. Il se dit communément de Celle qui se ...
PONCTUALITÉ
. s. f. Exactitude à faire certaines choses dans de certains temps, comme on se l'est proposé, ou comme on l'a promis. Il est d'une grande ponctualité. Ponctualité ...
PONCTUATION
. s. f. L'art de ponctuer. Il entend bien la ponctuation. Les règles de la ponctuation. Il y a ici une faute de ponctuation. Les divers signes de ponctuation.   Il se dit ...
PONCTUEL
, ELLE. adj. Exact, régulier, qui fait à point nommé ce qu'il doit faire, ce qu'il a promis. Il est fort ponctuel. Il n'y a point d'homme plus ponctuel. Il est ponctuel à ...
PONCTUELLEMENT
. adv. Avec ponctualité. Se rendre ponctuellement à l'heure. Il s'acquitte ponctuellement de tous ses devoirs.
PONCTUER
. v. a. Mettre des points et des virgules dans un discours écrit, pour distinguer les phrases et les différents membres dont elles sont composées. Tous les éditeurs ne ...
PONDAGE
. s. m. Droit qu'on lève en Angleterre sur toutes les marchandises à l'entrée et à la sortie, et qui est réglé d'après le poids.
PONDÉRABLE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui a un poids appréciable, qui est susceptible d'être pesé.
PONDÉRATION
. s. f. T. de Physiq. Relation entre des poids ou des puissances qui s'équilibrent mutuellement.  Il se dit, en Peinture et en Sculpture, Du balancement des masses, de ...
PONDÉRER
. v. a. Équilibrer. Il ne s'emploie que figurément et en parlant De pouvoirs politiques. Pondérer les pouvoirs de l'État. PONDÉRÉ, ÉE, Un gouvernement bien pondéré.
PONDEUSE
. s. f. Il se dit d'Une femelle d'oiseau qui donne des oeufs. Cette poule est bonne pondeuse. Fig. et pop., Bonne pondeuse, Femme qui fait beaucoup d'enfants.
PONDRE
. v. a. ( Je ponds, tu ponds, il pond ; nous pondons, etc. Je pondais. Je pondis. Je pondrai. Je pondrais. Ponds, pondez. Que je ponde. Que je pondisse, etc. ) Il se dit D'une ...
PONGO
. s. m. T. d'Hist. nat. Nom donné à de grands singes.
PONT
. s. m. Construction de pierre, de fer ou de charpente, élevée d'un bord à l'autre sur une rivière, un ruisseau, un fossé, etc., pour les traverser. Pont de pierre. Pont ...
PONT-NEUF
. s. m. Chanson populaire sur un air fort connu. Chanter un pont-neuf. Il sait tous les ponts-neufs qui courent les rues.
PONTE
. s. f. L'action de pondre. Il s'emploie principalement en parlant De quelques oiseaux, comme perdrix, faisans, etc., qui ne pondent qu'en certains temps de l'année. Pendant ...
PONTE
. s. m. T. du Jeu de l'hombre. L'as de coeur, quand on fait jouer en coeur, et L'as de carreau, quand on fait jouer en carreau. Il jouait à vilain jeu, mais le baste et le ...
PONTÉ
, ÉE. adj. Il se dit D'un bâtiment de mer qui a un pont. Navire ponté, non ponté. Il a fait le trajet sur un bâtiment qui n'était pas ponté.
PONTER
. v. n. Être ponte, jouer contre le banquier, au pharaon, au trente et quarante, etc. Voulez-vous ponter ? Il y a un grand désavantage à ponter.
PONTET
. s. m. T. d'Arquebusier. Demi-cercle de fer qui forme la sous-garde d'un fusil, d'un pistolet. PONTET, en termes de Sellier, Partie d'une selle, en forme d'arcade.
PONTIFE
. s. m. Personne revêtue d'un saint ministère, et qui a juridiction et autorité dans les choses de la religion. Aaron était le grand pontife des Hébreux. Il y avait à ...
PONTIFICAL
, ALE. adj. Qui appartient à la dignité de pontife, d'évêque. Autorité pontificale. Dignité pontificale. Habits, ornements pontificaux. Quelques abbés avaient le ...
PONTIFICAL
. s. m. Livre qui contient les différentes prières et l'ordre des cérémonies que l'évêque doit observer particulièrement dans l'ordination, la confirmation, les sacres, ...
PONTIFICALEMENT
. adv. Avec les cérémonies et les habits pontificaux. Officier pontificalement. Célébrer pontificalement.
PONTIFICAT
. s. m. Dignité de grand pontife. César brigua, obtint le pontificat.   Il se dit ordinairement, parmi les Catholiques, de La dignité de pape. Il fut élevé au pontificat. ...
PONTON
. s. m. Pont flottant, machine composée de deux bateaux joints par des poutres, et couverts de planches, dont on se sert pour faire passer une rivière, un ruisseau à de la ...
PONTONAGE
. s. m. Droit qui se perçoit en quelques lieux sur les personnes, voitures ou marchandises qui traversent une rivière, soit sur un pont, soit dans un bac.
PONTONNIER
. s. m. Celui qui reçoit le droit de pontonage.  Il se dit aussi, en termes de Guerre, Des soldats d'artillerie qui sont chargés du service des pontons. Un bataillon de ...
PONTUSEAU
. s. m. T. de Papeterie. Verge de métal qui traverse les vergeures dans les formes sur lesquelles on coule le papier.  Il se dit aussi Des raies que ces verges laissent sur le ...
POPE
. s. m. Nom que les Russes donnent à leurs prêtres du rite grec.
POPELINE
. s. f. Étoffe dont la chaîne est de soie, et la trame de laine lustrée. Popeline noire, grise. Popeline unie, façonnée. Une robe de popeline. On dit aussi, Papeline.
POPLITÉ
, ÉE. adj. T. d'Anat. Qui a rapport, qui appartient au jarret. Le muscle poplité. L'artère poplitée.
POPULACE
. s. f. coll. Le bas peuple, le menu peuple. Ils essayèrent de soulever la populace. Apaiser la populace. Faire courir quelque bruit parmi la populace. La plus vile populace. ...
POPULACIER
, ÈRE. adj. Qui appartient, qui est propre à la populace. Style populacier. Propos populacier. Harangue populacière.
POPULAIRE
. adj. des deux genres Qui est du peuple, qui concerne le peuple, qui appartient au peuple. Opinion populaire. Bruit populaire. Erreur populaire. Émeute populaire. Façon de ...
POPULAIREMENT
. adv. D'une manière populaire, à la manière du peuple. C'est parler populairement que de se servir de telle expression. On dit populairement, Jouer de la mâchoire, pour ...
POPULARISER
. v. a. Rendre populaire ou vulgaire. Il a popularisé la science par ses ouvrages.   Il signifie aussi, Attirer, mériter à quelqu'un la faveur et l'affection du peuple. Rien ...
POPULARITÉ
. s. f. Caractère d'un homme populaire ; conduite propre à gagner la faveur du peuple. Affecter beaucoup de popularité. Il a un air de popularité qui lui gagne tous les ...
POPULATION
. s. f. coll. Il se dit Du nombre des habitants d'un pays, d'un lieu, relativement à l'étendue de ce pays, de ce lieu. La population de l'Angleterre est considérable. Il y a ...
POPULÉUM
. adj. m. (On prononce Populéome. ) T. de Pharmacie. Onguent populéum, Onguent calmant fait avec des germes de peuplier noir, de la graisse de porc et des feuilles de ...
POPULEUX
, EUSE. adj. Où la population est considérable. Un pays populeux. Une ville populeuse. Un quartier populeux. Il y a des pays qui, par leur nature, sont plus populeux que ...
POPULO
. s. m. Terme populaire et badin, qui se dit d'Un petit enfant gras et potelé. Un joli petit populo. Une bande de petits populos.
PORACÉ
, ÉE. adj. T. de Médec. Il se dit Des humeurs dont la couleur verdâtre tire sur celle du poireau. Pus poracé. Bile poracée.
PORC
. s. m. (Le C final ne se prononce point devant les consonnes.) Cochon, animal domestique qu'on engraisse pour le manger, et qui a entre la chair et la peau une graisse qu'on ...
PORCELAINE
. s. f. Sorte de terre très-fine dont on fait des vases et des ustensiles de toutes formes, à demi vitrifiés par l'action du feu, et le plus souvent ornés de peintures et de ...
PORCHAISON
. s. f. T. de Chasse. État du sanglier dans la saison où il est le plus gras et le meilleur à manger. À la fin de septembre, les sangliers sont en porchaison.
PORCHE
. s. m. Portique, lieu couvert à l'entrée d'un temple, d'une église, ou même d'un palais. Le porche du temple de Jérusalem. Le porche d'une église de village.   Porche ...
PORCHER
, ÈRE. s. Celui, celle qui garde les pourceaux. Le porcher du village. Fig. et fam., C'est un porcher, un vrai porcher, se dit D'un homme grossier et malpropre.
PORE
. s. m. Ouverture imperceptible dans la peau de l'animal, par où se fait la transpiration, par où sortent les sueurs. Il n'est guère d'usage qu'au pluriel. En été les pores ...
POREUX
, EUSE. adj. Qui a des pores. Le verre est poreux. Il n'y a point de corps qui ne soit poreux.
POROSITÉ
. s. f. T. didactique. Qualité d'un corps considéré comme poreux. La porosité du verre.
PORPHYRE
. s. m. Sorte de roche extrêmement dure, dont le fond est communément rouge, et quelquefois vert, marqué de petites taches blanches. Table de porphyre. Colonne de porphyre. ...
PORPHYRISATION
. s. f. Action de porphyriser ; État de ce qui est porphyrisé.
PORPHYRISER
. v. a. Broyer une substance avec la molette sur une table très-dure et bien unie, ordinairement de porphyre, pour la réduire en une poudre très-fine. PORPHYRISÉ, ÉE. ...
PORPHYROGÉNÈTE
. s. m. T. d'Antiq. Nom qu'on donnait aux enfants des empereurs d'Orient, lorsqu'ils étaient nés dans la pourpre, c'est-à-dire pendant le règne de leur père.
PORRACÉ
, ÉE. adj. Voyez PORACÉ.
PORREAU
. s. m. Voyez POIREAU.
PORRECTION
. s. f. (On fait sentir les deux R.) T. du Rituel catholiq. Action de tendre, de présenter une chose. Il ne se dit que De la manière dont on confère les ordres mineurs, et ...
PORT
. s. m. Lieu sur une côte, où la mer, s'enfonçant dans les terres, offre aux bâtiments un abri contre les vents et les tempêtes. Port de mer. Petit port. Grand port. Bon ...
PORT
. s. m. La charge d'un bâtiment, le poids qu'il peut porter. Ce navire est du port de cent tonneaux. Un bâtiment du port de six cents tonneaux, de mille tonneaux, etc.   Il ...
PORTABLE
. adj. des deux genres Qu'on peut porter. Cet habit n'est plus portable, est encore portable.   En Jurispr., Rente ou redevance portable, Celle qui doit être acquittée dans un ...
PORTAGE
. s. m. Action de porter, de transporter. Il faut tant de chevaux, tant de voitures pour le portage de ces marchandises. Frais de portage.   Droit de portage, Droit que chaque ...
PORTAIL
. s. m. Le frontispice, la façade d'une église où est sa porte principale. Portail magnifique, superbe, de bon goût. Le dedans de cette église ne répond pas au portail. ...
PORTANT
, ANTE. adj. Il ne s'emploie qu'avec les adverbes Bien et Mal. Il est bien portant, Il est en bonne santé. Elle est toujours mal portante, Elle est toujours dans un état de ...
PORTATIF
, IVE. adj. Qu'on peut aisément porter. Les petits livres sont commodes en ce qu'ils sont portatifs. Cette lunette n'est pas portative. On a dans les armées des fours, des ...
PORTE
. s. f. Ouverture faite pour entrer dans un lieu fermé, et pour en sortir. Petite porte. Grande porte. Porte carrée. Porte ronde. Porte bâtarde. Porte cochère. Porte ...
PORTE
. adj. f. T. d'Anat. Il n'est usité que dans cette locution, Veine porte, Tronc de veine assez considérable qui reçoit le sang de l'estomac, de la rate, du pancréas, et des ...
PORTE-AIGUILLE
*  Pour ce mot et tous les autres mots semblables, formés du verbe Porter, voyez après PORTER.
PORTÉE
. s. f. Ventrée, totalité des petits que les femelles des animaux quadrupèdes portent et mettent bas en une fois. Première, seconde portée. Il y a des chiennes qui font ...
PORTEFAIX
. s. m. Crocheteur, celui dont le métier est de porter des fardeaux.
PORTEFEUILLE
. s. m. Carton plié en deux, couvert de peau ou de quelque étoffe, et servant à renfermer des papiers, des dessins, etc. Il se fait aussi des portefeuilles sans carton, de ...
PORTEMANTEAU
. s. m. Officier dont la charge était de porter le manteau du roi, ou des princes de la famille royale, quand ils sortaient. Il y avait autrefois douze portemanteaux servant ...
PORTEMENT
. s. m. Action de porter. Il n'est d'usage qu'en parlant Des tableaux où JÉSUS-CHRIST est représenté portant sa croix. Ce peintre a fait un portement de croix fort estimé. ...
PORTER
. v. a. Soutenir quelque chose, être chargé de quelque poids. Porter un sac de blé. Porter un ballot de livres. Porter du bois. Porter de l'eau. Porter un fardeau. Porter ...
PORTEUR
, EUSE. s. Celui, celle dont le métier ordinaire est de porter quelque fardeau. Il y a des porteurs, des porteuses dans les marchés pour porter ce qu'on achète. Les ...
PORTIER
, ÈRE. s. Celui, celle qui a le soin d'ouvrir, de fermer et de garder la principale porte d'une maison. C'est un bon portier. Ce portier est exact. Ce portier est fidèle. La ...
PORTIÈRE
. s. f. Ouverture du carrosse, de la voiture, par où l'on monte et l'on descend. La portière est trop large, trop étroite. Mettre la tête à la portière.   Il se dit ...
PORTIÈRE
. adj. f. Il n'est usité que dans ces locutions, Vache portière, brebis portière, Vache, brebis qui est en âge de porter des petits, ou qui en a déjà porté.
PORTION
. s. f. (On prononce Porcion. ) Partie d'un tout divisé, ou considéré comme tel. Portion de maison à vendre. Portion de maison à louer. Les héritiers ont partagé tout le ...
PORTIONCULE
. s. f. Petite portion. Il est peu usité.
PORTIQUE
. s. m. T. d'Archit. Galerie ouverte, dont la voûte ou le plafond est soutenu par des colonnes, par des arcades. Grand, magnifique, superbe portique. Le portique d'un ...
PORTOR
. s. m. Sorte de marbre noir, marqué de grandes veines jaunes qui imitent l'or. Une table, une cheminée de portor.
PORTRAIRE
. v. a. Tirer la ressemblance, la figure, la représentation d'une personne au naturel, avec le pinceau, le crayon, etc. Portraire au vif, au naturel. Il s'est fait ...
PORTRAIT
. s. m. Image, ressemblance d'une personne, faite avec le pinceau, le burin, le crayon, le ciseau, etc. Beau portrait. Portrait au naturel. Portrait en grand, en petit. ...
PORTRAITURE
. s. f. Portrait. Il est vieux.  En termes de Peinture, Livre de portraiture, Livre qui enseigne à dessiner toutes les parties du corps humain.
PORTULAN
. s. m. T. de Marine. Ancien livre qui contient le gisement et la description des ports de mer et des côtes, qui indique la direction des courants et des marées, les heures ...
POSAGE
. s. m. Le travail et la dépense qu'il faut faire pour poser, pour mettre en place certains ouvrages. Il faut tant pour le posage de ces tuyaux. On a payé tant pour le posage ...
POSE
. s. f. T. d'Archit. Action de poser une pierre, de la mettre en place dans une construction. La pose des grandes pierres est difficile. On paye tant pour la taille d'une pierre, ...
POSÉ
, ÉE. adj. Rassis, grave. Un enfant posé, bien posé. Une personne posée. Il parle d'un ton posé.
POSÉMENT
. adv. Doucement, modérément, sans se presser. Il parle posément. Elle marche posément. Lisez plus posément.
POSER
. v. a. Placer, mettre sur quelque chose. Poser un vase sur un buffet. Posez cela doucement sur la table. Prendre garde où l'on pose quelque chose. Dans un lieu glissant, il ...
POSEUR
. s. m. Celui qui, dans un bâtiment, pose les pierres ou en dirige la pose. Aide-poseur.   Poseur de sonnettes, Celui qui pose des sonnettes.
POSITIF
, IVE. adj. Certain, constant, assuré. Cela est positif. Ce fait est positif. Je vous donne cela pour une chose positive. C'est une nouvelle positive. On en a des preuves ...
POSITIF
. s. m. T. de Gram. Le premier degré dans les adjectifs et dans les adverbes qui admettent comparaison. Le positif, le comparatif, le superlatif. Beau est le positif, plus ...
POSITIF
. s. m. T. de Musiq. Petit buffet d'orgues qui est au devant du grand orgue, et qui en est séparé. L'organiste a joué ce couplet sur le positif. Il y a des orgues qui ...
POSITION
. s. f. Lieu, point où une chose est placée ; manière dont elle est placée, situation. La position des lieux n'est pas juste, n'est pas bien indiquée dans cette carte. La ...
POSITIVEMENT
. adv. D'une manière sûre, certaine. Je l'ai ouï dire, mais je ne le sais pas positivement.   Il signifie aussi, Précisément. Voilà positivement ce qu'il m'a dit.
POSPOLITE
. s. f. Nom donné à la noblesse de Pologne, assemblée en corps d'armée.
POSSÉDER
. v. a. Avoir entre ses mains, en son pouvoir. Posséder justement. Posséder injustement. Posséder à bon titre, à juste titre. Posséder de bonne foi. Posséder ...
POSSESSEUR
. s. m. Celui qui possède quelque bien, quelque héritage, etc. Légitime possesseur. Paisible possesseur. Possesseur de bonne foi. Possesseur de fait. Possesseur à long ...
POSSESSIF
. adj. m. T. de Gram. Il n'est usité que dans ces expressions, Pronom possessif, adjectif possessif, Pronom, adjectif qui sert à marquer la possession de la chose dont on ...
POSSESSION
. s. f. Jouissance, liberté, faculté actuelle de disposer ou de jouir d'un bien. Possession légitime. Possession injuste. Possession paisible. Être en paisible ...
POSSESSOIRE
. s. m. T. de Jurisprudence. Il n'est en usage que dans les matières où il s'agit de La possession d'un bien immobilier. Contester le possessoire d'un bien. Plaider, juger ...
POSSIBILITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est possible. Je trouve de la possibilité à ce qu'il vous propose. Je ne nie pas la possibilité du fait, mais je soutiens qu'il n'a pas eu lieu. Il ...
POSSIBLE
. adj. des deux genres Qui peut être, ou qui peut se faire. Ce que vous dites est possible. Cela est difficile, mais cependant possible. Les êtres possibles. Il a éprouve ...
POST-SCRIPTUM
. s. m. (On prononce Scriptome. ) Mot pris du latin. Il se dit de Ce qu'on ajoute à une lettre après la signature, et qu'on marque ordinairement par ces deux lettres, P. S. ...
POSTCOMMUNION
. s. f. Oraison que le prêtre dit à la messe, immédiatement après la prière appelée Communion. Le prêtre en était à la postcommunion.
POSTDATE
. s. f. Date fausse et postérieure à la vraie date d'un acte, d'une lettre, etc. Il est peu usité.
POSTDATER
. v. a. Dater une lettre, un acte, d'un temps postérieur à celui où la lettre a été écrite, où l'acte a été fait. Postdater une lettre. POSTDATÉ, ÉE. participe
POSTE
. s. f. Établissement de chevaux, placé de distance en distance, pour le service des personnes qui veulent voyager avec célérité. Chevaux de poste. Chaise de poste. On a ...
POSTE
. s. f. Il se dit de Certaines petites balles de plomb dont on charge un fusil, un pistolet, etc. Il ne s'emploie guère qu'au pluriel. Son fusil était chargé de douze ou ...
POSTE
. s. f. T. d'Archit. Voyez POSTES.
POSTE
. s. m. T. de Guerre. Lieu où un soldat, un officier est placé par son chef ; lieu où l'on a placé des troupes, ou qui est propre à en recevoir, pour une opération ...
POSTER
. v. a. Placer quelqu'un en quelque endroit. Poster des tireurs pour le loup, pour le sanglier. On l'avait posté au coin du bois.   Il signifie particulièrement, en termes ...
POSTÉRIEUR
, EURE. adj. Qui suit, qui est après dans l'ordre des temps. Votre hypothèque est postérieure à la sienne. Son droit est postérieur au mien. Ce testament a été annulé ...
POSTÉRIEUREMENT
. adv. de temps Après. Cet acte fut fait postérieurement à l'autre. Cela est arrivé postérieurement à ce que vous dites, n'est arrivé que postérieurement.
POSTERIORI
(À). T. de Logique, emprunté du latin. Il signifie, De ce qui suit, de ce qui est postérieur. Raisonner à posteriori, Prouver la vérité ou la fausseté d'une proposition ...
POSTÉRIORITÉ
. s. f. État d'une chose postérieure à une autre. Postériorité de date. Postériorité de temps. Postériorité d'hypothèque. Il n'est guère usité que dans ces sortes ...
POSTÉRITÉ
. s. f. coll. Suite de ceux qui descendent d'une même origine. Toute la postérité d'Adam. La postérité d'Abraham. Il a laissé une nombreuse postérité. Il est mort sans ...
POSTES
. s. f. pl. Ornement d'architecture, de peu de relief, qu'on place ordinairement sur les plinthes, et qui est une sorte d'enroulements courants.
POSTFACE
. s. f. Avertissement placé à la fin d'un livre. Quelques auteurs, par bizarrerie, font des postfaces. La préface et la postface de son livre.
POSTHUME
. adj. des deux genres Qui est né après la mort de son père. Un enfant posthume. Un fils posthume. Une fille posthume. Il s'emploie aussi substantivement. C'est un posthume. ...
POSTICHE
. adj. des deux genres Fait et ajouté après coup. Les ornements de ce portail sont postiches.   Des dents postiches, De fausses dents. Des cheveux postiches, De faux ...
POSTILLON
. s. m. Homme attaché au service de la poste aux chevaux, pour conduire les voyageurs. Suivre le postillon. Payer un postillon. Démonter son postillon pour changer de cheval. ...
POSTSCÉNIUM
. s. m. (On prononce Postcéniome. ) T. d'Antiq. La partie du théâtre des anciens qui était située derrière la scène, et où les acteurs attendaient l'instant de ...
POSTULANT
, ANTE. s. Celui, celle qui demande, qui recherche avec beaucoup d'instance. Il y avait plusieurs postulants pour cette place, pour cet emploi.   Il se dit, particulièrement, ...
POSTULATION
. s. f. T. de Palais. Action de postuler, d'occuper pour une partie, devant un tribunal. POSTULATION, en Matière ecclésiastique, se dit, principalement en parlant Des ...
POSTULER
. v. a. Demander avec instance, insister pour obtenir quelque chose. Postuler un emploi, une place. Postuler l'admission dans une maison religieuse. On l'a fait longtemps ...
POSTURE
. s. f. État, situation où se tient le corps ; manière dont on tient son corps, sa tête, ses bras, ses jambes, etc. Posture commode, incommode, libre, naturelle, forcée, ...
POT
. s. m. Vase de terre ou de métal servant à divers usages. Pot de terre. Pot de fer. Pot de cuivre. Pot de faïence. Pot d'argent. Pot d'étain. Pot de grès. Pot de ...
POTABLE
. adj. des deux genres Qui se peut boire, qu'on peut boire sans répugnance. Du vin qui n'est pas potable. Une liqueur potable. Ce vin n'est pas excellent, mais il est potable. ...
POTAGE
. s. m. Aliment fait de bouillon et de tranches de pain, ou de quelque autre substance alimentaire. Potage gras. Potage maigre. Potage de santé. Potage aux herbes. Potage ...
POTAGER
. s. m. Jardin destiné pour y semer, planter, cultiver toutes sortes d'herbages, de légumes et de fruits. Un beau potager. Un excellent potager. Un potager qui est dans ...
POTAGER
, ÈRE. adj. Il n'est usité que dans ces locutions : Jardin potager, Jardin destiné à la culture des légumes ; Herbes, plantes, racines potagères, Herbes, etc., dont on ...
POTASSE
. s. f. T. de Chimie. Matière solide, blanche, très-caustique, qui n'est que l'oxyde de potassium ordinairement uni à l'eau, et que les chimistes emploient comme réactif. ...
POTASSIUM
. s. m. (On prononce Potassiome. ) T. de Chimie. Substance métallique qui est la base de la potasse pure. Le potassium est une découverte de la chimie moderne.
POTE
. adj. f. Il n'est usité que dans cette locution familière, Main pote, Main grosse ou enflée, et dont on ne saurait s'aider que malaisément. Il a la main pote. Il a une main ...
POTEAU
. s. m. Pièce de bois de charpente, posée debout. Les poteaux sont ordinairement de la grosseur d'une solive. Les poteaux d'une cloison. Il manque un poteau à cette ...
POTÉE
. s. f. Ce qui est contenu dans un pot. On lui a jeté une potée d'eau. Fig. et pop., Une potée d'enfants, Un grand nombre d'enfants. Prov., Il est éveillé comme une ...
POTÉE
. s. f. Oxyde d'étain ; étain calciné qui sert à polir. Potée d'étain.   Potée d'émeri, La poudre qui se trouve sur les meules qui ont servi pour tailler les ...
POTELÉ
, ÉE. adj. Gras et plein. Il n'est guère usité qu'en parlant De la charnure des enfants et des jeunes personnes. Un enfant potelé. Des joues potelées. Des bras potelés. ...
POTELET
. s. m. T. de Charpent. Il se dit de Petits poteaux qui servent principalement à garnir des pans de bois.
POTENCE
. s. f. Assemblage de trois pièces de bois ou de fer, dont une est posée verticalement, une autre est mise dessus en travers, et la troisième est entée dans celle qui est ...

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.021 c;