Слова на букву phil-puce (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву phil-puce (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
POTENTAT
. s. m. Celui qui a la puissance souveraine dans un grand État. C'est un des plus grands potentats du monde. Tous les potentats de l'Europe. Il est du style soutenu. Fam., ...
POTENTIEL
, ELLE. adj. T. de Médec. Il se dit Des remèdes qui, quoique très-énergiques, n'agissent que quelque temps après leur application ; à la différence Des remèdes ...
POTERIE
. s. f. Toute sorte de vaisselle de terre ou d'étain. Vendre, acheter, fabriquer de la poterie. Poterie de terre. Poterie d'étain.  POTERIE, en Architecture, se dit de Ces ...
POTERNE
. s. f. T. de Fortification. Fausse porte, galerie souterraine, ménagée pour faire des sorties secrètes, et qui communique de l'intérieur d'une place ou d'un ouvrage, dans ...
POTIER
. s. m. Celui qui fait, qui vend des pots et de la vaisselle de terre.  Potier d'étain, Celui qui fait, qui vend toute sorte de vaisselle d'étain.
POTIN
. s. m. Mélange de cuivre jaune et de quelques parties de cuivre rouge. Il se dit aussi d'Une sorte de cuivre formé des lavures que donne la fabrication du laiton, et ...
POTION
. s. f. (On prononce Pocion. ) T. de Médec. Remède qui s'administre sous forme liquide, et qu'on ne boit ordinairement qu'à petite dose. Potion cordiale, pectorale, ...
POTIRON
. s. m. Espèce de citrouille ronde. Manger du potiron. Soupe de potiron, au potiron.
POTRON-JAQUET
ou POTRON-MINET. s. m. Mots populaires qui ne sont usités que dans ces locutions, Dès le potron-jaquet, dès le potron-minet, Dès la pointe du jour.
POU
. s. m. Insecte parasite qui s'attache à plusieurs espèces d'animaux. Les cochons, les sangliers, et la plupart des oiseaux, sont sujets aux poux.   Il se dit, ...
POU-DE-SOIE
. s. m. Étoffe de soie, unie et sans lustre, dont le grain est gros comme celui du gros de Naples, et moins serré que celui du gros de Tours. Quelques-uns écrivent, ...
POUACRE
. adj. des deux genres T. d'injure. Salope, vilain. Il faut être bien pouacre pour faire de ces saletés-là. Il est populaire.  Il est aussi substantif. C'est un pouacre, ...
POUAH
. Interjection familière qui exprime le dégoût. Pouah, quelle infection !
POUCE
. s. m. Le plus gros et le plus court des doigts de la main. Avoir mal au pouce. Fig. et fam., Serrer les pouces à quelqu'un, Le contraindre par des menaces à dire ce qu'on ...
POUCIER
. s. m. Morceau de fer-blanc, de corne, de cuivre ou d'autre matière, dont certains ouvriers se couvrent le pouce pour travailler.
POUDING
. s. m. (On prononce Poudingue. ) Mets composé ordinairement de mie de pain, de moelle de boeuf, de raisin de Corinthe et autres ingrédients. Le pouding est un mets ...
POUDINGUE
. s. m. T. de Minéralogie. Concrétion formée d'un mélange de petits cailloux, réunis ensemble par un ciment pierreux aussi dur que les cailloux mêmes. Le poudingue ...
POUDRE
. s. f. Poussière, petites particules de terre desséchée, qui s'élèvent en l'air à la moindre agitation, au moindre vent. Poudre légère, menue, épaisse. Il y a beaucoup ...
POUDRER
. v. a. Couvrir légèrement de poudre. Il ne se dit guère qu'en parlant Des cheveux sur lesquels on met de la poudre. Poudrer ses cheveux. Poudrer sa perruque. Avec le pronom ...
POUDRETTE
. s. f. Matière fécale desséchée et mise en poudre, dont on se sert pour amender les terres.
POUDREUX
, EUSE. adj. Couvert de poudre, de poussière. Un habit poudreux. Un chapeau tout poudreux. Une tapisserie toute poudreuse.   C'est un pied poudreux, se dit, par mépris, D'un ...
POUDRIER
. s. m. Celui qui fait de la poudre à canon. C'est un métier bien dangereux que celui de poudrier. Il est peu usité.
POUDRIER
. s. m. Petite boîte de métal ou d'autre matière, percée en dessus de plusieurs petits trous, et qu'on emplit de poudre pour mettre sur l'écriture fraîche, de peur qu'elle ...
POUDRIÈRE
. s. f. Lieu où l'on fabrique de la poudre à canon. La poudrière d'Essone a sauté.   Il signifie aussi, Magasin où l'on conserve de la poudre à canon. POUDRIÈRE, se ...
POUF
*  Mot dont on se sert pour exprimer Le bruit sourd que fait un corps en tombant.
POUF
. adj. invar. des deux genres Il se dit Des pierres qui, quand on les travaille, s'égrènent et tombent en poussière. Ce grès est pouf. Ce marbre, cette pierre est pouf. ...
POUFFER
. v. n. Il ne s'emploie que dans cette phrase familière, Pouffer de rire, Éclater de rire involontairement. J'ai pouffé de rire en le voyant. C'est à faire pouffer de rire. ...
POUILLÉ
. s. m. L'état et le dénombrement de tous les bénéfices qui sont dans une étendue de pays déterminée. Le pouillé général de tous les bénéfices du royaume. Le ...
POUILLER
. v. a. Dire des pouilles à quelqu'un. Il l'a étrangement pouillé. Il est populaire.  Il s'emploie aussi avec le pronom personnel, et comme verbe réciproque. Ils se sont ...
POUILLES
. s. f. pl. Reproches vifs et éclatants, mêlés d'injures. Il lui a chanté pouilles. Il lui a dit mille pouilles. Il lui a dit toutes les pouilles imaginables. Il est familier.
POUILLEUX
, EUSE. adj. Qui a des poux, qui est sujet aux poux. Un enfant pouilleux. Une tête pouilleuse.   Il s'emploie aussi substantivement. C'est un pouilleux.   Il se dit ...
POULAILLER
. s. m. Abri construit pour les poules, lieu où les poules se retirent la nuit, où elles pondent, où on les fait couver.
POULAILLER
. s. m. Celui qui fait métier de vendre de la volaille. Le poulailler doit fournir tant de volailles par semaine. Marchand poulailler. POULAILLER, se dit aussi d'Une ...
POULAIN
. s. m. Nom qu'on donne au cheval depuis sa naissance jusqu'à trois ans. Une cavale qui a mis bas un beau poulain. Un jeune poulain. Ce cheval a encore ses dents de lait, ce ...
POULAIN
. s. m. Nom vulgaire d'une tumeur des glandes inguinales, qui est ordinairement causée par le virus vénérien, et qui s'appelle, en termes de Médecine, Bubon.
POULAINE
. s. f. T. de Marine. Assemblage de plusieurs pièces de bois formant une portion de cercle terminée en pointe, et faisant partie de l'avant d'un vaisseau.  Souliers à la ...
POULAN
. s. m. T. des Jeux d'hombre, de quadrille, de tri, etc. Ce que celui qui donne les cartes met au jeu de plus que les autres. C'est vous qui avez fait, vous devez votre poulan. ...
POULARDE
. s. f. Jeune poule engraissée. Poularde rôtie. Poularde bouillie. Poularde en ragoût. Poularde du Mans.
POULE
. s. f. Oiseau domestique, la femelle du coq. Poule blanche. Poule noire. Poule huppée. Poule frisée. Poule pattue. Poule anglaise. Poule de la grosse espèce. Poule grasse. ...
POULET
. s. m. Le petit d'une poule. Cette poule a tant de poulets. Un poulet gras. Des poulets engraissés. Poulet piqué, bardé. Une fricassée de poulets. Poulets à la ...
POULETTE
. s. f. Jeune poule. Poulette grasse. Poulette engraissée. Une jeune poulette. Un oeuf de poulette. Une poulette prête à pondre. Les poulettes sont ordinairement plus tendres ...
POULEVRIN
. s. m. Poudre fine pour amorcer le canon.  Il se dit aussi de La poire qui contient cette poudre. Voyez PULVERIN.
POULICHE
. s. f. Il se dit Des jeunes cavales jusqu'à trois ans. Autrefois on disait, Poulaine ou Pouline.
POULIE
. s. f. Machine en forme de roue, dont la circonférence est creusée en demi-cercle, et sur laquelle passe une corde pour élever ou pour descendre des fardeaux. Poulie de ...
POULIN
, INE. s. Voyez POULAIN et POULICHE.
POULINER
. v. n. Il se dit D'une cavale qui met bas. Une cavale qui a pouliné, qui a fraîchement pouliné.
POULINIÈRE
. adj. f. Il n'est guère usité que dans l'expression, Jument poulinière, Cavale particulièrement destinée à produire des poulains.
POULIOT
. s. m. T. de Botan. Plante aromatique du genre des Menthes.
POULPE
. s. f. T. didactique. Voy. PULPE.
POULPE
. s. m. T. d'Hist. nat. Animal marin de la classe des Mollusques.
POULS
. s. m. (On ne prononce point l'L ni l'S.) Mouvement des artères qui se fait sentir en plusieurs endroits du corps, et particulièrement vers le poignet. Avoir le pouls fort, ...
POUMON
. s. m. Viscère renfermé dans l'intérieur de la poitrine, et qui est le principal organe de la respiration. On le dit aussi très-souvent, surtout en Médecine, de Chacune ...
POUPARD
. s. m. Enfant au maillot. Il n'est d'usage que parmi les enfants et les nourrices, et en parlant le langage ordinaire des nourrices. Voilà un joli poupard, un beau poupard, un ...
POUPART
. s. m. Crustacé du genre des Crabes, dont la chair est estimée.
POUPE
. s. f. La partie de l'arrière d'un navire. Poupe carrée. Poupe sculptée. La poupe d'un vaisseau. La poupe d'un brick. Avoir le vent en poupe. Aller de poupe à proue. ...
POUPÉE
. s. f. Petite figure humaine faite de bois, de carton, de cire, etc., pour servir de jouet aux enfants. Acheter une poupée. Poupée de Flandre. Poupée de carton. Poupée de ...
POUPIN
, INE. adj. Qui a une toilette affectée. Un abbé poupin. Une veuve poupine.   Il s'emploie aussi substantivement. Faire le poupin. Elle fait la poupine. Il est familier.
POUPON
. s. m. Jeune enfant qui a le visage plein et potelé. Voilà un beau poupon, un joli petit poupon.
POUPONNE
. s. f. Jeune fille qui a le visage plein et potelé. C'est une jolie pouponne.   Il se dit aussi familièrement en signe d'amitié, et par forme de caresse. Ma pouponne.
POUR
. Préposition qui sert à marquer Le motif, ou la cause finale, ou la destination. Dieu donne à l'homme pour soutiens l'espérance et la résignation. Cet homme fait de ...
POURBOIRE
. s. m. Petite libéralité en signe de satisfaction. Il a eu tant, sans compter le pourboire. Un bon pourboire. Un commissionnaire, un cocher qui demande le pourboire, son ...
POURCEAU
. s. m. Porc, cochon. Pourceau gras, maigre. Un pourceau ladre. Engraisser, tuer des pourceaux. Étable à pourceaux. Marchand de pourceaux. Langueyer des pourceaux. ...
POURCHASSER
. v. a. Poursuivre, rechercher avec obstination, avec ardeur. Ils ont pourchassé un cerf pendant quatre jours. Il pourchasse cet emploi. Cet homme me pourchasse sans cesse. Il ...
POURFENDEUR
. s. m. Celui qui pourfend. Il n'est guère usité que dans cette locution ironique et familière, Un grand pourfendeur de géants, Un fanfaron, un faux brave.
POURFENDRE
. v. a. Fendre un homme de haut en bas d'un coup de sabre, de cimeterre. Pourfendre un géant. Il le pourfendit jusqu'aux dents. Il est familier. POURFENDU, UE. participe
POURIR
. v. n. et a. Voyez POURRIR.
POURISSAGE
. s. m. Voyez POURRISSAGE.
POURISSOIR
. s. m. Voyez POURRISSOIR.
POURITURE
. s. f. Voyez POURRITURE.
POURPARLER
. s. m. Conférence, abouchement entre deux ou plusieurs personnes, pour parler d'accommodement, pour traiter d'affaires. Dans un pourparler de paix. Il y a eu plusieurs ...
POURPIER
. s. m. Plante potagère à feuilles épaisses et à tige couchée. Feuille de pourpier. Une couche de pourpier. Une salade de pourpier. Eau de pourpier.   Pourpier doré, ...
POURPOINT
. s. m. La partie de l'ancien habillement français qui couvrait le corps depuis le cou jusque vers la ceinture. Collet, manches, basques de pourpoint. Pourpoint de satin. ...
POURPRE
. s. m. Rouge foncé qui tire sur le violet. Cette étoffe est d'un beau pourpre. Des tulipes panachées de pourpre et de blanc. Des oeillets tachetés de pourpre.   Le ...
POURPRE
. s. m. Maladie grave, qui se manifeste au dehors par de petites taches rouges qui viennent sur la peau. Il est malade du pourpre. Il a le pourpre. Il a une grosse fièvre, et ...
POURPRÉ
, ÉE. adj. De couleur de pourpre. Du rouge pourpré. Des tulipes d'un rouge pourpré.   Fièvre pourprée, Fièvre qui est accompagnée de pourpre.
POURPRIS
. s. m. Enceinte, enclos ; ce qui enferme un lieu, un espace. Le pourpris d'un temple. Le pourpris d'un champ. Il est vieux.  Poétiq., Le céleste pourpris, les célestes ...
POURQUOI
. conjonction Pour quelle chose, pour laquelle chose. Vous étiez absent, voilà pourquoi l'on vous a oublié. Dites-moi pourquoi. Je ne sais pourquoi vous n'avez pas réussi ...
POURRIR
. v. n. S'altérer, se gâter, se corrompre. Les fruits pourrissent quand on les garde trop longtemps. Il y a eu tant de pluies, que le raisin pourrissait sur le cep au lieu ...
POURRISSAGE
. s. m. T. de Papeterie. Opération qui consiste à faire macérer les chiffons dans l'eau, pour faciliter leur trituration.
POURRISSOIR
. s. m. T. de Papeterie. Le lieu où l'on fait pourrir et fermenter les chiffons.
POURRITURE
. s. f. Corruption, état de ce qui est pourri. Sa jambe est si gangrenée, qu'elle tombe en pourriture. La viande trop longtemps gardée est sujette à la pourriture.   En ...
POURSUITE
. s. f. Action de celui qui poursuit quelqu'un, qui court après quelqu'un pour l'atteindre, pour le prendre. Vigoureuse, vive poursuite. Il était à la poursuite des ennemis. ...
POURSUIVANT
. s. m. Celui qui brigue pour obtenir quelque chose. Ils sont deux ou trois poursuivants qui demandent cette charge, cet emploi.   Poursuivant d'armes, se disait anciennement ...
POURSUIVRE
. v. a. Suivre quelqu'un avec vitesse, courir après quelqu'un dans le dessein de l'atteindre, de le prendre. Poursuivre vivement, chaudement. Poursuivre l'épée dans les ...
POURTANT
. adv. Néanmoins, cependant. Il est habile, et pourtant il a fait une grande faute. Voilà pourtant qui est fini. Ce n'est pourtant pas qu'il faille désespérer.
POURTOUR
. s. m. Le tour, le circuit de certains objets. Ce pavillon, cette colonne a tant de pourtour. Pourtour extérieur, intérieur.
POURVOI
. s. m. T. de Jurispr. Action par laquelle on attaque devant la cour de cassation un jugement rendu en dernier ressort, pour défaut de forme ou pour infraction à la loi. Le ...
POURVOIR
. v. n. (Il se conjugue comme Voir, excepté au prétérit défini de l'indicatif, Je pourvus, tu pourvus, il pourvut, nous pourvûmes, vous pourvûtes, ils pourvurent ; au ...
POURVOIRIE
. s. f. Lieu où se gardent les provisions que les pourvoyeurs sont chargés de fournir. La pourvoirie du roi, de la reine.
POURVOYEUR
. s. m. Celui qui est chargé de fournir à quelqu'un, à quelque maison, la viande, la volaille, le gibier et le poisson. Le pourvoyeur de telle maison, de tel prince. Les ...
POURVU
. Conjonction conditionnelle qui est toujours suivie médiatement ou immédiatement de Que. En cas, à condition. Il vous accordera votre demande, pourvu que vous fassiez... ...
POUSSE
. s. f. Les jets, les petites branches que les arbres, les arbrisseaux poussent au printemps et au mois d'août. La première pousse, Les jets qui viennent au mois de mars et ...
POUSSE
. s. f. Maladie des chevaux, qui se manifeste par la gêne de la respiration et par l'irrégularité du mouvement des flancs. Ce cheval a la pousse. La pousse est un cas ...
POUSSE
. s. f. Terme populaire, par lequel on désigne collectivement Ceux qui sont ordinairement employés à mettre à exécution les contraintes par corps. La pousse l'arrêta. Il ...
POUSSE-CUL
. s. m. Terme populaire, dont on se sert en parlant de Certains agents subalternes qui aident à mener les gens en prison. On a mis vingt pousse-culs à ses trousses. Il est ...
POUSSE-PIEDS
. s. m. Nom vulgaire d'un genre de coquillage multivalve, nommé autrement Anatife, parce qu'on a cru long-temps qu'il en pouvait naître des canards.
POUSSÉE
. s. f. Action de pousser, effet de ce qui pousse. Il se dit particulièrement en Architecture. Il faut que ces arcs-boutants soient bien forts et bien construits pour soutenir ...
POUSSER
. v. a. Faire effort contre quelqu'un ou contre quelque chose, pour l'ôter de sa place. Pousser un homme hors de sa place. Ne me poussez pas tant. Vous poussez bien rudement. ...
POUSSETTE
. s. f. Jeu d'enfants, qui consiste à mettre deux épingles en croix l'une sur l'autre, chacun poussant la sienne à son tour ; celle qui se trouve dessus gagne l'autre. ...
POUSSIER
. s. m. Le menu charbon, la poussière de charbon qui demeure au fond d'un bateau ou d'un sac de charbon. Ce n'est point du charbon, ce n'est que du poussier. On dit, dans ...
POUSSIÈRE
. s. f. Terre réduite en poudre très-fine. Faire élever la poussière en marchant. La poussière vole partout, pénètre partout. Il fait beaucoup de poussière. Il s'éleva ...
POUSSIF
, IVE. adj. Qui a la pousse. Il ne se dit proprement que Des chevaux. Un cheval poussif.   Par extens. et pop., C'est un gros poussif, se dit D'un gros homme qui a quelque peine ...
POUSSIN
. s. m. Petit poulet nouvellement éclos. La poule et les poussins. Une poule qui appelle ses poussins, qui rassemble ses poussins. Fig. et fam., Il est empêché comme une ...
POUSSINIÈRE
. s. f. Nom vulgaire de la constellation des Pléiades.
POUSSOIR
. s. m. T. d'Horlogerie. Cylindre terminé par un bouton qu'on pousse pour faire sonner une montre à répétition.
POUSSOLANE
. s. f. Voyez POUZZOLANE.
POUT-DE-SOIE
. s. m. Voyez POU-DE-SOIE.
POUTRE
. s. f. Grosse pièce de bois équarri, qui sert à soutenir les solives ou les planches d'un plancher, et qu'on emploie aussi dans la construction des ponts, des navires, etc. ...
POUTRELLE
. s. f. Petite poutre. Dans ce bâtiment il ne faut que des poutrelles.
POUVOIR
. v. n. ( Je puis ou je peux, tu peux, il peut ; nous pouvons, vous pouvez, ils peuvent. Je pouvais. Je pus, tu pus, il put ; nous pûmes, vous pûtes, ils purent. J'ai pu. ...
POUVOIR
. s. m. Faculté de faire. En ce sens, il ne se dit qu'au singulier. Je n'ai ni le pouvoir ni la volonté de vous nuire. Je n'en ai pas le pouvoir. Il est en pouvoir d'obliger. ...
POUZZOLANE
. s. f. (Quelques-uns disent, Pozzolane. ) Terre volcanique rougeâtre, qu'on mêle avec de la chaux pour en faire un mortier qui se durcit dans l'eau. La pouzzolane des ...
PRAGMATIQUE
. adj. f. Il n'est usité que dans cette locution, Pragmatique sanction, qui se dit particulièrement d'Un règlement fait en matière ecclésiastique. La pragmatique sanction ...
PRAIRIAL
. s. m. Le neuvième mois du calendrier républicain.
PRAIRIE
. s. f. Étendue de terre qui produit de l'herbe, du foin. Une grande, une petite prairie. Vaste prairie qui sert au pâturage. Il y a en cet endroit une prairie de deux lieues ...
PRALINE
. s. f. Amande qu'on fait rissoler dans du sucre. Manger des pralines. Servir des pralines. Pralines grises. Pralines rouges.
PRALINER
. v. a. Faire rissoler dans le sucre, à la manière des pralines. Praliner de la fleur d'orange. PRALINÉ, ÉE. participe
PRAME
. s. f. Sorte de navire de guerre à un seul pont, qui tire peu d'eau, et qui va à rames et à voiles.
PRATICABLE
. adj. des deux genres Qui peut être pratiqué, qui peut être employé, dont on peut se servir. Il a employé tous les moyens praticables pour venir à bout de cette affaire. ...
PRATICIEN
. s. m. Celui qui entend l'ordre et la manière de procéder en justice. Grand praticien. Bon praticien. Cet avoué est habile praticien. PRATICIEN, se dit aussi, dans ...
PRATIQUE
. s. f. T. didactique. Il signifie, en parlant D'art ou de science, L'application, l'usage des règles et des principes ; par opposition à Théorie, qui en est la connaissance ...
PRATIQUE
. adj. des deux genres Qui ne s'arrête pas à la simple spéculation, qui tend, qui conduit à l'action, qui agit. Cette science se divise en spéculative et en pratique. Il y ...
PRATIQUEMENT
. adv. Dans la pratique. Vous avez raison théoriquement, mais pratiquement vous auriez tort.
PRATIQUER
. v. a. Mettre en pratique. Il ne suffit pas de savoir les règles de cet art, les principes de cette science, il faut aussi les pratiquer. Pratiquer la vertu, les bonnes ...
PRÉ
. s. m. Terre où l'on recueille du foin, ou qui sert au pâturage. Un grand, un bon pré. Bas pré. Haut pré. Pré vert. Pré fleuri. La verdure, les fleurs des prés. Ce ...
PRÉADAMITES
. s. pl. des deux genres Sectaires chrétiens qui prétendaient qu'avant Adam il avait existé d'autres hommes.
PRÉALABLE
. adj. des deux genres Qui doit être dit, être fait, être examiné avant qu'on passe outre. Il est principalement usité dans les discussions d'affaires. Dans les ...
PRÉALABLEMENT
. adv. Il signifie la même chose que Au préalable. Avant que de juger le fond, il faut préalablement... Préalablement à toute discussion, il faut s'occuper de ...
PRÉAMBULE
. s. m. Espèce d'exorde, d'avant-propos. Préambule ingénieux, bien tourné. Long, ennuyeux préambule. Faire un préambule. Préambule inutile. Préambule nécessaire.   ...
PRÉAU
. s. m. Petit pré. Il ne se dit plus que de Cet espace découvert qui est au milieu du cloître des maisons religieuses, ou de La cour d'une prison. Toute prison devrait avoir ...
PRÉBENDE
. s. f. Revenu ecclésiastique, attaché, annexé ordinairement à une chanoinie. Il a obtenu un canonicat en cour de Rome, mais il n'a point de prébende.   Il se dit ...
PRÉBENDÉ
, ÉE. adj. Qui jouit d'une prébende. Chanoine prébendé.
PRÉBENDIER
. s. m. Ecclésiastique qui, en certaines fonctions, sert au choeur au-dessous des chanoines. Ce chapitre est composé de vingt-quatre chanoines et d'autant de prébendiers.
PRÉCAIRE
. adj. des deux genres Qui ne s'exerce que par une tolérance qui peut cesser, par une permission révocable, par emprunt, avec dépendance, avec incertitude. Autorité ...
PRÉCAIREMENT
. adv. D'une manière précaire. Il en jouit précairement.
PRÉCAUTION
. s. f. Ce qu'on fait par prévoyance, pour ne pas tomber en quelque inconvénient, pour éviter quelque mal. Précaution nécessaire. Précaution inutile. Prendre ses ...
PRÉCAUTIONNER
. v. a. Prémunir quelqu'un par ses conseils contre quelque mal dont il est menacé. Précautionner les fidèles contre l'erreur.   Il s'emploie plus ordinairement avec le ...
PRÉCÉDEMMENT
. adv. Auparavant, ci-devant. Comme nous avons dit précédemment.
PRÉCÉDENT
, ENTE. adj. Qui précède, qui est immédiatement avant. Il se dit ordinairement par rapport au temps. Le jour précédent. Je vous ai écrit par le courrier précédent. Sous ...
PRÉCÉDER
. v. a. Aller devant, marcher devant. Les gardes qui précédaient la voiture du roi. Le régiment était précédé de sa musique. Il les précédait d'une lieue. Comme il ...
PRÉCEINTE
. s. m. T. de Marine. Il se dit Des bordages peu élevés qui règnent tout autour d'un bâtiment, et qui en distinguent les étages. C'est ce que l'on nomme autrement Lisse.
PRÉCEPTE
. s. m. Règle, leçon, enseignement. Les préceptes de la rhétorique, de la morale. Donner de bons préceptes. Suivre exactement les préceptes qu'on a reçus. Cette pièce ...
PRÉCEPTEUR
. s. m. Celui qui est chargé de l'instruction et de l'éducation d'un enfant, d'un jeune homme. Précepteur habile. Savant précepteur. Cet homme a pris un tel pour précepteur ...
PRÉCEPTORAL
, ALE. adj. Qui appartient au précepteur. Ton préceptoral. Gravité préceptorale. Il est peu usité.
PRÉCEPTORAT
. s. m. État, fonction de précepteur. Les devoirs du préceptorat. Pendant le temps de son préceptorat.
PRÉCESSION
. s. f. T. d'Astron. Il n'est usité que dans cette phrase, La précession des équinoxes, Le mouvement rétrograde des points équinoxiaux.
PRÊCHE
. s. m. Il se dit Des sermons que les ministres de la religion protestante font dans leurs temples. Aller, assister au prêche.   Il se dit aussi Du lieu où les protestants ...
PRÊCHER
. v. a. Annoncer la parole de Dieu, instruire le peuple par des sermons. Prêcher l'Évangile. Prêcher la parole de Dieu. Prêcher les mystères de la religion chrétienne. ...
PRÊCHEUR
. s. m. Prédicateur, celui qui prêche. Il ne se dit que par ironie, par dérision. Voilà un beau prêcheur. Voilà un pauvre prêcheur, un mauvais prêcheur. Fam., C'est ...
PRÉCIEUSE
. s. f. Femme qui est affectée dans son air, dans ses manières, et principalement dans son langage. C'est une précieuse. Il n'est rien de si incommode qu'une précieuse. Ce ...
PRÉCIEUSEMENT
. adv. Avec grand soin. Il s'emploie le plus souvent avec les verbes Garder, conserver, et se dit en parlant Des choses que l'on conserve comme ayant beaucoup de prix, comme ...
PRÉCIEUX
, EUSE. adj. Qui est de grand prix. Une étoffe précieuse. Des meubles précieux. Le plus précieux des métaux. La Madeleine versa sur les pieds du Seigneur un onguent ...
PRÉCIOSITÉ
. s. f. Affectation dans les manières et dans le langage. Il est peu usité.
PRÉCIPICE
. s. m. Abîme, lieu très-profond, où l'on ne peut tomber sans péril de sa vie. Précipice profond. Précipice affreux. Le fond du précipice. Marcher à travers des ...
PRÉCIPITAMMENT
. adv. Avec précipitation, à la hâte. Courir précipitamment. Il ne faut rien faire précipitamment.
PRÉCIPITANT
. s. m. T. de Chimie. Ce qui opère la précipitation. L'acide sulfurique est le précipitant des sels de baryte et de plomb dissous.
PRÉCIPITATION
. s. f. Extrême vitesse, grande hâte. Marcher avec précipitation, avec trop de précipitation.  Il se dit figurément Du trop d'empressement, de la trop grande vivacité que ...
PRÉCIPITER
. v. a. Jeter d'un lieu élevé dans un lieu fort bas, jeter dans un lieu profond. Précipiter un homme du haut des murailles dans le fossé. Les anciens Romains précipitaient ...
PRÉCIPUT
. s. m. T. de Jurispr. Avantage que le testateur ou la loi donne à un des cohéritiers par-dessus les autres, avec lesquels néanmoins il partage le reste de l'hérédité. ...
PRÉCIS
, ISE. adj. Fixe, déterminé, arrêté. Temps précis. Jour précis. Venir à l'heure précise. À cinq heures précises. Au terme précis. Je ne sais pas la date précise ...
PRÉCIS
. s. m. Le sommaire, l'abrégé de ce qu'il y a de principal, de plus essentiel, de plus important dans une affaire, dans un livre, dans une histoire, etc. Il nous a donné le ...
PRÉCISÉMENT
. adv. Exactement, au juste, sans manquer à rien. Dire, écrire précisément ce qu'il faut. Il a fait les choses précisément comme il l'avait promis. Répondez précisément ...
PRÉCISER
. v. a. Fixer, déterminer. Il faut préciser davantage les faits, les termes de la question. Préciser les époques, les dates, les circonstances. PRÉCISÉ, ÉE. participe
PRÉCISION
. s. f. Exactitude dans le discours, par laquelle on se renferme tellement dans le sujet dont on parle, qu'on ne dit rien de superflu. C'est un homme qui s'exprime, qui écrit ...
PRÉCITÉ
, ÉE. adj. Cité précédemment. La loi précitée. La pièce précitée. Il n'est guère d'usage qu'en style de Palais.
PRÉCOCE
. adj. des deux genres Mûr avant la saison. Il se dit De certains fruits, de certains légumes qui viennent avant les autres de la même espèce. Fruit précoce. Des cerises ...
PRÉCOCITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est précoce. L'exposition au midi, la chaleur, et la légèreté de la terre, contribuent à la précocité des fruits. Cet enfant est d'une grande ...
PRÉCOMPTER
. v. a. Compter par avance les sommes qui sont à déduire. Il faut précompter sur cette somme de dix mille francs, les trois mille francs que vous avez reçus. ...
PRÉCONISATION
. s. f. Action par laquelle un cardinal, et quelquefois le pape même, déclare en plein consistoire que tel sujet, nommé à un évêché par son souverain, a toutes les ...
PRÉCONISER
. v. a. Louer extraordinairement, donner de grands éloges à quelqu'un. Un tel ne cesse de vous préconiser.   En Médecine, Préconiser un remède, Vanter l'excellence, ...
PRÉCORDIAL
, ALE. adj. T. d'Anat. Qui a rapport au diaphragme. Région précordiale.
PRÉCURSEUR
. s. m. Celui qui vient avant quelqu'un pour en annoncer la venue. Il se dit principalement de saint Jean-Baptiste, que l'on appelle Le précurseur de JÉSUS-CHRIST, du Messie. ...
PRÉDÉCÉDER
. v. n. T. de Jurispr. Mourir avant un autre. Celui des deux qui viendra à prédécéder. PRÉDÉCÉDÉ, ÉE. participe, La femme étant prédécédée.   Il s'emploie aussi ...
PRÉDÉCÈS
. s. m. T. de Jurispr. Mort de quelqu'un avant celle d'un autre. Arrivant le prédécès de l'un d'eux, le survivant aura tel avantage.
PRÉDÉCESSEUR
. s. m. Celui qui a précédé quelqu'un dans un emploi, dans une charge, dans une dignité, etc. Prédécesseur immédiat. Il marche sur les traces de ses prédécesseurs. Ce ...
PRÉDESTINATION
. s. f. T. de Théologie. Décret de Dieu, par lequel, suivant l'opinion de certains docteurs, il a réglé d'avance que tels hommes seront sauvés. Le dogme de la ...
PRÉDESTINER
. v. a. Destiner de toute éternité au salut. Dieu a prédestiné les élus. Ceux que Dieu prédestine à la grâce, à la gloire.   Il se dit aussi en parlant Du choix que ...
PRÉDÉTERMINANT
, ANTE. adj. T. de Théologie. Qui prédétermine. Décret prédéterminant.
PRÉDÉTERMINATION
. s. f. T. de Théologie. Action par laquelle Dieu meut et détermine la volonté humaine. La prédétermination physique.
PRÉDÉTERMINER
. v. a. T. de Théologie. Il se dit De l'action, du décret par lequel Dieu meut et détermine la volonté humaine. PRÉDÉTERMINÉ, ÉE. participe
PRÉDICABLE
. adj. des deux genres T. de Logique. Il se dit D'une qualité, d'une épithète générale que l'on peut donner à différents sujets. Le terme Animal est prédicable autant ...
PRÉDICAMENT
. s. m. T. de Logique. Catégorie, ordre, rang, classe où les philosophes de l'école ont coutume de ranger tous les êtres, selon leur genre et leur espèce. L'être est le ...
PRÉDICANT
. s. m. On appelle ainsi Un ministre de la religion protestante, dont la fonction est de prêcher. Tous les prédicants furent bannis. Il ne s'emploie guère que par ...
PRÉDICATEUR
. s. m. Celui qui prêche, qui annonce en chaire la parole de Dieu, les vérités de l'Évangile. Prédicateur évangélique. Prédicateur éloquent. Prédicateur zélé, ...
PRÉDICATION
. s. f. Action de prêcher. La prédication de l'Évangile est la plus noble fonction de l'épiscopat. Cet homme a un grand talent pour la prédication. S'appliquer, s'attacher ...
PRÉDICTION
. s. f. Action de prédire. Faire une prédiction. Se mêler de prédiction. Avoir le don de prédiction. Les astrologues avaient fait un art de la prédiction.   Il ...
PRÉDILECTION
. s. f. Préférence d'amitié, d'affection. Avoir, marquer de la prédilection pour quelqu'un. Ce père a de la prédilection pour sa fille. Prenez garde que vos prédilections ...
PRÉDIRE
. v. a. ( Je prédis, tu prédis, il prédit ; nous prédisons, vous prédisez. Aux autres temps il se conjugue comme Dire. ) Prophétiser, annoncer par inspiration divine ce ...
PRÉDISPOSANTE
. adj. f. T. de Médec. Il ne s'emploie que dans cette locution, Cause prédisposante, Tout ce qui dispose par degrés à telle ou telle maladie. Causes prédisposantes ...
PRÉDISPOSER
. v. a. T. de Médec. Il se dit De ce qui dispose par degrés à quelque maladie. Une mauvaise nourriture prédispose aux affections gastriques. PRÉDISPOSÉ, ÉE. participe
PRÉDISPOSITION
. s. f. T. de Médec. Disposition de l'économie, qui précède et prépare le développement d'une maladie.
PRÉDOMINANCE
. s. f. T. de Médec. Action de ce qui prédomine. La prédominance du système nerveux.
PRÉDOMINANT
, ANTE. adj. Qui prédomine. Vice prédominant. Humeur prédominante. Passion prédominante. Vertu prédominante .
PRÉDOMINER
. v. n. Prévaloir, exceller, s'élever au-dessus. Il se dit Des choses morales ou physiques qui prévalent sur les autres, qui se font le plus remarquer ou sentir. L'ambition ...
PRÉÉMINENCE
. s. f. Avantage, prérogative, supériorité qu'on a sur les autres, en ce qui regarde la dignité et le rang. La prééminence des évêques sur les prêtres, des ...
PRÉÉMINENT
, ENTE. adj. Qui est audessus des autres choses du même genre. Il n'est guère usité qu'en parlant De choses morales. Une dignité prééminente. La charité est la vertu ...
PRÉÉTABLIR
. v. a. T. didactique. Établir d'abord. C'est ce qu'il faut préétablir. Vous n'avez pas préétabli la question . Préétabli, ie. participe. L'ordre ancien et préétabli ...
PRÉEXISTANT
, ANTE. adj. T. de Théol. Qui existe avant un autre. Dieu a créé le monde de rien, et non d'une matière préexistante. On a discuté la question de savoir si l'âme est ...
PRÉEXISTENCE
. s. f. T. de Théol. Existence antérieure. La préexistence des âmes .
PRÉEXISTER
. v. n. T. de Théol. Exister avant.
PRÉFACE
. s. f. Avant-propos, discours préliminaire que l'on met ordinairement à la tête d'un livre, pour donner quelques indications nécessaires au lecteur, ou pour le prévenir ...
PRÉFECTURE
. s. f. Nom de plusieurs charges principales dans l'empire romain. La préfecture du prétoire. La préfecture de la ville. Durant sa préfecture. PRÉFECTURE, signifie ...
PRÉFÉRABLE
. adj. des deux genres Qui mérite d'être préféré. La vertu est préférable à tous les autres biens. Une glorieuse mort est préférable à une vie honteuse. Peu de gens en ...
PRÉFÉRABLEMENT
. adv. Par préférence. On lui a donné cette place, préférablement à tous ceux qui la demandaient. Il faut aimer Dieu préférablement à toutes choses.
PRÉFÉRENCE
. s. f. Acte par lequel on préfère une personne, une chose à une autre. Juste préférence. Demander, avoir, obtenir la préférence. Disputer, emporter la préférence. ...
PRÉFÉRER
. v. a. Se déterminer en faveur d'une personne, d'une chose plutôt qu'en faveur d'une autre. Il faut préférer l'honnête à l'utile. Virgile est l'auteur qu'il préfère. ...
PRÉFET
. s. m. Celui qui occupait une préfecture dans l'empire romain. Le préfet du prétoire. Le préfet de Rome. Le préfet des Gaules. Le préfet d'Égypte.   Il se disait ...
PRÉFINIR
. v. a. T. de Palais. Fixer un terme, un délai dans lequel une chose doit être faite. La loi préfinit les délais des assignations. Il est peu usité. PRÉFINI, IE. ...
PRÉFIX
, IXE. adj. T. de Palais. Qui est déterminé. Il ne s'emploie que dans les locutions suivantes : Jour préfix. Terme préfix. Temps préfix. Somme préfixe.   Douaire ...
PRÉFIXION
. s. f. T. de Palais. Détermination. Il n'est guère usité qu'en parlant D'un temps, d'un délai qu'on accorde. On lui a donné deux mois pour toute préfixion et délai. Il ...
PRÉJUDICE
. s. m. Tort, dommage. Notable préjudice. Préjudice fort considérable. Porter préjudice à quelqu'un. Causer, faire un grand préjudice à quelqu'un. Souffrir un grand ...
PRÉJUDICIABLE
. adj. des deux genres Nuisible, qui porte ou qui cause du préjudice, qui fait tort. Cela est préjudiciable à sa réputation, à son honneur, à sa conscience, à sa santé. ...
PRÉJUDICIAUX
. adj. m. pl. T. de Pratique. Il n'est usité que dans cette locution, Frais préjudiciaux, Les frais de procédure qu'on est obligé de rembourser avant que d'être reçu à se ...
PRÉJUDICIEL
, ELLE. adj. T. de Jurispr. Il n'est usité que dans ces locutions : Question préjudicielle, Question qui doit être jugée avant la contestation principale. Moyens ...
PRÉJUDICIER
. v. n. Nuire, porter préjudice, faire tort, ou faire du tort. L'excès du travail préjudicie beaucoup à la santé. Cela préjudicie beaucoup à mes intérêts, à mes ...
PRÉJUGÉ
. s. m. Ce qui a été jugé auparavant dans un cas semblable ou analogue. Cet arrêt, cette sentence, est un préjugé pour notre cause.   Il se dit, dans le discours ...
PRÉJUGER
. v. a. T. de Palais. Rendre un jugement interlocutoire qui tire à conséquence pour la décision d'une question qui se juge après. La cour a préjugé cela, quand elle a ...
PRÉLASSER
(SE). v. pron. Affecter un air de gravité, de dignité, de morgue.
PRÉLAT
. s. m. Celui qui a une dignité considérable dans l'Église, avec juridiction spirituelle. Cet évêque est un digne prélat. Tous les prélats du royaume étant ...
PRÉLATION
. s. f. Droit établi, pour les enfants, d'avoir par préférence les charges que leurs pères avaient possédées.
PRÉLATURE
. s. f. Dignité de prélat. Grande prélature. Riche prélature. Cet évêque s'acquitte parfaitement de toutes les fonctions de la prélature. Les devoirs, les honneurs, les ...
PRÊLE
. s. f. T. de Botan. Plante dont les tiges striées et rudes au toucher, servent à plusieurs espèces d'ouvriers pour polir leurs ouvrages.
PRÉLEGS
. s. m. T. de Jurispr. Legs particulier qu'un testateur fait à un de ses légataires, et qui doit être pris sur la masse avant le partage.
PRÉLÉGUER
. v. a. T. de Jurispr. Faire un ou plusieurs prélegs. PRÉLÉGUÉ, ÉE. participe
PRÉLÈVEMENT
. s. m. Action de prélever. Faire un prélèvement. Faire le prélèvement de telle somme sur la masse d'une succession, sur les bénéfices d'une maison de commerce.
PRÉLEVER
. v. a. Lever préalablement une certaine portion sur le total. Il faut prélever telle somme sur la succession, pour les frais funéraires. Sur cinquante gerbes, il fallait en ...
PRÉLIMINAIRE
. adj. des deux genres Il se dit en parlant De sciences et de littérature ; et il signifie, Qui précède la matière principale, et qui sert à l'éclaircir. Discours ...
PRÉLIMINAIREMENT
. adv. Préalablement, avant d'entrer en matière.
PRÉLIRE
. v. a. T. d'Impr. Lire la première épreuve à l'imprimerie, avant de l'envoyer à l'auteur. Il faut prélire cette épreuve. Il est peu usité. PRÉLU, UE. participe
PRÉLUDE
. s. m. T. de Musique. Ce qu'on chante pour se mettre dans le ton, et pour essayer en même temps la portée de sa voix. Il se dit pareillement de Ce qu'on joue sur un ...
PRÉLUDER
. v. n. T. de Musique. Essayer sa voix par une suite de tons différents ; Jouer sur un instrument pour se mettre dans le ton, et pour juger si l'instrument est d'accord. Ce ...
PRÉMATURÉ
, ÉE. adj. Il se dit proprement Des fruits qui mûrissent avant le temps ordinaire. Ces fruits sont prématurés. Les fruits prématurés ne sont pas ordinairement d'aussi bon ...
PRÉMATURÉMENT
. adv. Avant le temps convenable. Voilà des fruits qu'on a cueillis prématurément. Il a voulu intenter cette action prématurément. Il est mort prématurément.
PRÉMATURITÉ
. s. f. Maturité avant le temps ordinaire. Il ne s'emploie qu'au figuré. Prématurité d'esprit. Prématurité de jugement.
PRÉMÉDITATION
. s. f. Délibération, consultation que l'on fait en soi-même sur une chose, avant que de l'exécuter. Il n'a pas fait cela sans préméditation. Il l'a fait avec ...
PRÉMÉDITER
. v. a. Méditer quelque temps sur une chose, avant que de l'exécuter. Préméditer une action. Il y a longtemps qu'il préméditait de faire ce mauvais coup. PRÉMÉDITÉ, ...
PRÉMICES
. s. f. pl. Les premiers fruits, les premiers produits de la terre ou du bétail. Abel offrit à Dieu les prémices de ses troupeaux. Offrir à Dieu les prémices de tous les ...
PREMIER
, IÈRE. adj. Qui précède tous les autres par rapport au temps, au lieu, à l'ordre, à la dignité, etc. Le premier homme. Adam, notre premier père. Nos premiers parents. Les ...
PREMIÈREMENT
. adv. En premier lieu. Il n'est guère d'usage que suivi des termes Secondement, ou en Second lieu, ensuite, etc. Premièrement je traiterai de.... en second lieu, je dirai... ...
PRÉMISSES
. s. f. pl. T. de Logique. Les deux premières propositions d'un syllogisme, c'est-à-dire, la majeure et la mineure. Quand l'argument est en forme, si vous accordez les ...
PRÉMONTRÉS
. s. m. pl. Nom d'un ordre religieux de chanoines réguliers, dont la principale abbaye était à Prémontré, près de Laon. L'ordre des Prémontrés.
PRÉMOTION
. s. f. T. de Théologie et de Philosophie scolastique. Action de Dieu agissant avec la créature, et la déterminant à agir. Prémotion physique.
PRÉMUNIR
. v. a. Munir par précaution, précautionner. Il fallait le prémunir contre les faux rapports, contre la séduction.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel. Se ...
PRENABLE
. adj. des deux genres Qui peut être pris, qui n'est pas si fort qu'il ne puisse être pris. Il se dit proprement Des villes et des places fortifiées. Cette place est prenable. ...
PRENANT
, ANTE. adj. Qui prend. En termes de Finances, Partie prenante, Celui qui a droit de recevoir d'un comptable une certaine somme. Cette expression signifie aussi, en termes ...
PRENDRE
. v. a. ( Je prends, tu prends, il prend ; nous prenons, vous prenez, ils prennent. Je prenais. Je pris. Je prendrai. Je prendrais. Prends. Prenez. Que je prenne. Que je prisse. ...
PRENEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui prend, qui a coutume de prendre. Il se dit Des personnes qui sont dans l'habitude de prendre certaines choses par la bouche, par le nez, etc. Preneur ...
PRÉNOM
. s. m. Le nom qui, chez les anciens Romains, précédait le nom de famille, et qui distinguait chaque particulier. César portait le prénom de Caïus. Le prénom de Cicéron ...
PRÉNOTION
. s. f. T. didactique. Connaissance première et superficielle qu'on a d'une chose, avant de l'avoir bien examinée, bien étudiée. Je n'ai là-dessus que des prénotions ...
PRÉOCCUPATION
. s. f. Disposition d'un esprit tellement occupé d'un seul objet, qu'il ne peut faire attention à aucun autre. Il est dans une telle préoccupation d'esprit, que vous lui ...
PRÉOCCUPER
. v. a. Occuper fortement l'esprit, l'absorber tout entier. Cette idée le préoccupe du matin au soir. Cette affaire est assez grave pour le préoccuper.   Il signifie aussi, ...
PRÉOPINANT
. s. m. Celui qui opine avant un autre. Il fut de l'avis du préopinant. Tous les préopinants ont nié ce fait.
PRÉOPINER
. v. n. Opiner avant quelqu'un. Je suis de l'avis de celui qui a préopiné. Il est peu usité.
PRÉPARANT
. adj. m. T. d'Anat. Il n'est usité que dans cette expression, Vaisseaux préparants, Vaisseaux qui servent à la préparation de la semence ; par opposition à Vaisseaux ...
PRÉPARATIF
. s. m. Apprêt. On fait de grands préparatifs pour l'entrée de ce prince, pour cette fête. On n'a fait encore aucun préparatif. C'est un préparatif nécessaire. ...
PRÉPARATION
. s. f. Action par laquelle on prépare, on se prépare. Parler, prêcher, plaider sans préparation. Toute la vie d'un chrétien doit être une préparation à la mort. Il est ...
PRÉPARATOIRE
. adj. des deux genres Qui prépare. Procédures préparatoires.   Jugement préparatoire, Celui qui n'est qu'une préparation au jugement définitif, qui tend à ...
PRÉPARER
. v. a. Apprêter, disposer, mettre une chose dans l'état convenable à l'usage auquel on la destine. Préparer une maison. Préparer un dîner. Préparer de la viande, un ...
PRÉPONDÉRANCE
. s. f. Supériorité d'autorité, de crédit, de considération, etc. Cet avis a la prépondérance. Ce magistrat a une grande prépondérance dans sa compagnie. Ce ministre a ...
PRÉPONDÉRANT
, ANTE. adj. Qui a plus de poids qu'un autre. Il n'est guère usité que dans les locutions suivantes :  Voix prépondérante, Voix qui l'emporte en cas de partage. Dans ...
PRÉPOSER
. v. a. Commettre, établir quelqu'un avec autorité, avec pouvoir de faire quelque chose, d'en prendre soin. On l'a préposé à la conduite de tous les travaux. Ceux que l'on ...
PRÉPOSITIF
, IVE. adj. des deux genres T. de Gram. Qui a rapport à la préposition. Particules prépositives, Certaines prépositions latines qui entrent dans la composition de beaucoup de ...
PRÉPOSITION
. s. f. T. de Gram. Partie d'oraison invariable qui se place entre deux termes, qu'elle lie ensemble en exprimant un rapport de l'un avec l'autre. Préposition de temps, de ...
PRÉPUCE
. s. m. La peau qui couvre l'extrémité du membre viril.
PRÉROGATIVE
. s. f. Privilége, avantage attaché à certaines fonctions, à certaines dignités, etc. Cette charge donne de belles prérogatives. Cette église a de grandes prérogatives, ...

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.022 c;