Слова на букву phil-puce (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву phil-puce (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
PRÉS
. Préposition qui marque proximité de lieu ou de temps. Proche. S'asseoir près de quelqu'un. Être logé près de l'église. Il est logé près d'ici, fort près d'ici. Il a ...
PRÉSAGE
. s. m. Augure, signe par lequel on juge de l'avenir. Bon présage. Heureux présage. Mauvais présage. Un oiseau de sinistre présage. Cela est d'un heureux présage, d'heureux ...
PRÉSAGER
. v. a. Indiquer, annoncer une chose à venir. Cet accident ne nous présage rien de bon.   Il signifie aussi, Conjecturer ce qui doit arriver dans l'avenir. Je ne présage ...
PRESBYTE
. s. des deux genres T. d'Optique. Celui ou celle qui voit mieux de loin que de près, à cause de l'aplatissement du cristallin. Il est opposé à Myope. Les presbytes ne ...
PRESBYTÉRAL
, ALE. adj. Qui appartient à l'ordre de prêtrise. Bénéfice presbytéral, prébende presbytérale, Bénéfice, prébende qu'on ne peut tenir sans être prêtre.  Maison ...
PRESBYTÉRANISME
. s. m. Voyez PRESBYTÉRIANISME.
PRESBYTÈRE
. s. m. Maison presbytérale, maison destinée au curé, dans une paroisse. Bâtir un presbytère. Le presbytère touche à l'église. PRESBYTÈRE, en termes de Droit ...
PRESBYTÉRIANISME
. s. m. Doctrine, secte des presbytériens. Le presbytérianisme est la religion dominante en Écosse. Le presbytérianisme s'étend de plus en plus dans cette contrée. On dit ...
PRESBYTÉRIEN
, IENNE. adj. On appelle ainsi, en Angleterre, Les protestants qui ne reconnaissent point l'autorité épiscopale. Les églises presbytériennes. Le parti presbytérien.   Il ...
PRESCIENCE
. s. f. T. dogmatique. Connaissance de ce qui doit arriver. Il ne se dit qu'en parlant de Dieu. Dieu connaît tout par sa prescience. La prescience de Dieu n'ôte pas la ...
PRESCRIPTIBLE
. adj. des deux genres T. de Jurispr. Qui peut être prescrit. Droits prescriptibles.
PRESCRIPTION
. s. f. T. de Jurispr. Manière d'acquérir la propriété d'une chose, par la possession non interrompue pendant un temps que la loi détermine, ou de se libérer d'une ...
PRESCRIRE
. v. a. Ordonner, marquer précisément ce qu'on veut qui soit fait. Prescrivez-moi ce que vous désirez que je fasse. J'ai exécuté tout ce que vous m'avez prescrit. Son ...
PRÉSÉANCE
. s. f. (On prononce l'S fortement, comme dans Séance. ) Droit de prendre place au-dessus de quelqu'un, ou de le précéder. Disputer la préséance. L'ancienneté règle la ...
PRÉSENCE
. s. f. Existence d'une personne dans un lieu marqué. Votre présence est nécessaire dans ce pays. La présence du maître y était nécessaire. La présence du prince dans une ...
PRÉSENT
, ENTE. adj. Qui est, qui se rencontre dans le lieu dont on parle. En ce sens, il est opposé à Absent. Selon le dogme catholique, JESUS-CHRIST est présent dans ...
PRÉSENT
. s. m. Don, tout ce qu'on donne gratuitement et par pure libéralité. Présent magnifique. Il leur a fait de grands présents. Il est défendu aux juges de recevoir aucun ...
PRÉSENTABLE
. adj. des deux genres Qu'on peut présenter, qui peut se présenter. Cette raison n'est pas présentable. Voilà du vin qui n'est pas présentable. Ce jeune homme est ...
PRÉSENTATEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui avait le droit de présenter à un bénéfice. Le présentateur et le collateur.
PRÉSENTATION
. s. f. Action de présenter. La présentation d'une lettre de change. Un condamné dont la peine était remise, faisait la présentation de ses lettres et en entendait la ...
PRÉSENTEMENT
. adv. À présent, maintenant. Cela n'est plus présentement en usage. Je viens de le quitter présentement, tout présentement. Maison à louer présentement. Présentement ...
PRÉSENTER
. v. a. Offrir quelque chose à quelqu'un. Présenter un bouquet, des fruits à une dame. Présenter à boire. Présenter un fauteuil, une chaise, un siége. Dès que vous ...
PRÉSERVATEUR
, TRICE. adj. Qui préserve. Une méthode préservatrice. Un moyen préservateur. La vaccine est préservatrice de la petite vérole.
PRÉSERVATIF
, IVE. adj. Qui a la vertu, la faculté de préserver. Il ne se dit guère que Des remèdes. Remède préservatif.   Il s'emploie plus ordinairement comme substantif, au ...
PRÉSERVER
. v. a. Garantir quelqu'un d'un mal qui pourrait lui arriver. Dieu l'a préservé au milieu des périls. Dieu nous préserve de ce fléau, nous en préserve par sa ...
PRÉSIDENCE
. s. f. Fonction de président, droit de présider. La présidence de la chambre des pairs. La présidence de la chambre des députés. Présidence alternative. Aspirer à la ...
PRÉSIDENT
. s. m. Celui qui préside une compagnie, une assemblée. On s'adressa au président de l'assemblée. Le président de la chambre des pairs, de la chambre des députés. ...
PRÉSIDENTE
. s. f. Celle qui préside une assemblée, une réunion. Elle est la présidente de l'assemblée de charité.   Il se dit aussi de La femme d'un président. Madame la ...
PRÉSIDER
. v. a. Occuper la première place dans une assemblée, avoir droit d'y maintenir l'ordre, d'y donner la parole, de recueillir les voix, et de prononcer les décisions qu'elle ...
PRÉSIDES
. s. f. pl. Il se dit Des lieux où le gouvernement espagnol envoie ceux qui sont condamnés aux galères, aux travaux forcés. Les présides d'Afrique.
PRÉSIDIAL
. s. m. T. de Jurispr. Tribunal qui jugeait en dernier ressort dans certains cas et pour certaines sommes ; hors ces cas, il y avait lieu à l'appel de ses sentences devant le ...
PRÉSIDIALEMENT
. adv. T. de Jurispr. Il n'était guère usité que dans cette locution, Juger présidialement, qui se disait Lorsqu'un présidial jugeait en dernier ressort et sans appel.
PRESLE
. s. f. Plante. Voyez PRÊLE.
PRÉSOMPTIF
, IVE. adj. Il n'est guère usité que dans cette locution, Héritier présomptif, Le plus proche parent, celui qui est appelé à hériter ab intestat, soit en ligne directe, ...
PRÉSOMPTION
. s. f. Conjecture, jugement fondé sur des apparences, sur des indices. Légère, faible présomption. Présomption forte. Il y a de grandes présomptions contre lui. La ...
PRÉSOMPTUEUSEMENT
. adv. Avec présomption, d'une manière présomptueuse. C'est un homme qui pense présomptueusement de lui-même. Il s'engagea présomptueusement dans une entreprise au-dessus ...
PRÉSOMPTUEUX
, EUSE. adj. Qui a une trop grande opinion de lui-même. Un homme présomptueux. Une femme présomptueuse. Il a été assez présomptueux pour aspirer à cette place.   Il se ...
PRESQU'ÎLE
. s. f. Partie de terre jointe à une autre par un isthme étroit, et environnée d'eau de tous les autres côtés. La Morée est une presqu'île.   Il se dit aussi, par ...
PRESQUE
. adv. À peu près, peu s'en faut. Un ouvrage presque achevé. Il est presque nuit. Un habit presque usé. Un homme presque nu. Presque tous les philosophes ont pensé que... Il ...
PRESSAMMENT
. adv. Instamment, d'une manière pressante. Solliciter pressamment. Il est peu usité.
PRESSANT
, ANTE. adj. Qui presse vivement, qui insiste sans relâche. C'est un homme bien pressant. C'est l'homme du monde le plus pressant. Vous êtes trop pressant.   Il se dit aussi ...
PRESSE
. s. f. Foule, multitude de personnes qui se pressent. Se mettre dans la presse. Craindre la presse. Éviter la presse. N'allez pas là, il y a trop de presse. Il y a presse ...
PRESSE
. s. f. Sorte de pêche dont la chair adhère au noyau, et qui diffère du pavie en ce qu'elle ne se colore pas.
PRESSENTIMENT
. s. m. Certain mouvement intérieur, dont la cause n'est pas. distincte, et qui fait craindre ou espérer quelque événement futur. Il avait de secrets pressentiments du ...
PRESSENTIR
. v. a. Prévoir confusément quelque chose par un mouvement intérieur, dont on ne connaît pas soi-même la raison. Il avait pressenti le malheur qui lui est arrivé. À voir ...
PRESSER
. v. a. Serrer avec plus ou moins de force. Presser un citron, une orange. Presser une éponge. Presser quelqu'un dans ses bras, entre ses bras, sur son sein, contre son ...
PRESSIER
. s. m. Ouvrier d'imprimerie qui travaille à la presse.
PRESSION
. s. f. T. de Physiq. Action de presser. La pression de l'air. La pression que l'air exerce. La pression que ce corps reçoit, éprouve. Ce corps a cédé à la trop grande ...
PRESSIS
. s. m. Jus que l'on fait sortir de la viande en la pressant. Les malades ont besoin de bons pressis pour se remettre. Il se dit aussi Du suc que l'on exprime de quelques ...
PRESSOIR
. s. m. Grande machine servant à presser du raisin, des pommes, etc., pour faire du vin, du cidre, etc. Un grand pressoir. Un bon pressoir. L'arbre d'un pressoir. La vis d'un ...
PRESSURAGE
. s. m. Action de pressurer au pressoir. J'ai fait le pressurage de ma vendange. Droit de pressurage.   Il signifie aussi, Le vin qu'on fait sortir du marc à force de ...
PRESSURER
. v. a. Presser des raisins ou d'autres fruits, et en tirer la liqueur par le moyen du pressoir. Pressurer la vendange. Pressurer des pommes.   Il signifie aussi, Presser, ...
PRESSUREUR
. s. m. Ouvrier qui travaille à faire mouvoir un pressoir.
PRESTANCE
. s. f. Maintien imposant. C'est un homme qui a de la prestance, qui a une belle prestance. C'est un homme de grande prestance, de belle prestance. Il n'a pas assez de prestance ...
PRESTANT
. s. m. T. de Musique. Un des principaux jeux de l'orgue, sur lequel s'accordent tous les autres jeux.
PRESTATION
. s. f. Il s'emploie dans ces locutions :  Prestation de serment, L'action de prêter serment. Il a été reçu à la prestation de serment. Après la prestation de ...
PRESTE
. adj. des deux genres Prompt, adroit, agile. C'est un homme preste et habile. Il a la main bien preste. Un coup bien preste. Voilà un tour bien preste.   Il se dit ...
PRESTEMENT
. adv. D'une manière preste, prompte. Il a fait cela prestement, un peu plus prestement qu'il ne fallait.
PRESTESSE
. s. f. Vitesse, agilité, subtilité. Il a fait cela avec une grande prestesse avec une grande prestesse de main. La prestesse du coup. Ce cheval manie avec une grande ...
PRESTIGE
. s. m. Illusion attribuée à la magie, à quelque sortilége ; fascination. Tous les changements que semblaient opérer les magiciens d'Égypte, n'étaient que des ...
PRESTIGIEUX
, EUSE. adj. Qui opère des prestiges. Un art prestigieux. Une éloquence prestigieuse. Un débit prestigieux.
PRESTIMONIE
. s. f. T. de Droit. can. Fonds ou revenu affecté à l'entretien d'un ecclésiastique, sans qu'il y ait érection en titre de bénéfice.
PRESTO
. adv. T. de Musique emprunté de l'italien, pour désigner un mouvement vif et prompt. On dit, au superlatif, Prestissimo, Très-vite, très-promptement.
PRESTOLET
. s. m. Terme de mépris, pour désigner Un ecclésiastique sans considération. Il fait l'important, et ce n'est qu'un prestolet. Cela m'a l'air d'un prestolet.
PRÉSUMABLE
. adj. des deux genres Qu'on peut conjecturer, présumer. La chose n'est pas certaine, mais elle est présumable. Il est présumable qu'il viendra. Il n'est pas présumable ...
PRÉSUMER
. v. a. Conjecturer, juger par induction. Que présumez-vous de cette affaire-là ? Je n'en présume rien de bon. Il est à présumer qu'il n'en demeurera pas là. Il n'est pas ...
PRÉSUPPOSER
. v. a. (On prononce fortement la première S, comme dans Supposer. ) Supposer préalablement. Pour bien entendre ce système, il faut présupposer que... Ce que vous ...
PRÉSUPPOSITION
. s. f. Supposition préalable. Sa présupposition est absurde.
PRÉSURE
. s. f. Certain acide animal ou végétal, qui sert à faire prendre, à faire cailler le lait. Plus on garde la présure, meilleure elle est.
PRÊT
, ÊTE. adj. Qui est en état de faire, de dire, de recevoir, d'entendre quelque chose ; qui est disposé, préparé à quelque chose. Je suis prêt à faire tout ce qu'il vous ...
PRÊT
. s. m. Action par laquelle on prête de l'argent. Il n'est guère usité qu'en parlant De l'argent qu'on prête par contrat ou par obligation. Ce n'est pas une vente, une ...
PRETANTAINE
. s. f. Il n'est guère usité que dans cette phrase familière, Courir la pretantaine, Aller, venir, courir çà et là, sans sujet, sans dessein.  Cette femme court la ...
PRÊTE-NOM
. s. m. Celui qui prête son nom dans quelque acte où le véritable contractant ne veut point paraître. Le fermier dénommé dans le bail de cette terre n'est qu'un ...
PRÉTENDANT
, ANTE. s. Celui, celle qui prétend, qui aspire à une chose. Il y a plusieurs prétendants à cette place, à cet emploi. Tant de prétendants se nuisent les uns aux autres. ...
PRÉTENDRE
. v. a. Demander, réclamer comme un droit. Je prétends un dixième, une moitié dans cette société. Il a prétendu le remboursement de ses avances. Ce corps prétend le ...
PRETENTAINE
. s. f. Voyez PRETANTAINE.
PRÉTENTIEUX
, EUSE. adj. Où il y a de la prétention, de l'affectation, de la recherche. Il a le ton bien prétentieux. Un style prétentieux.
PRÉTENTION
. s. f. Droit que l'on a, ou que l'on croit avoir, de prétendre, d'aspirer à une chose ; espérance, dessein, vue. Il a réussi dans sa prétention, dans ses prétentions. ...
PRÊTER
. v. a. Donner une chose sous condition que celui qui la reçoit la rendra. Prêter des meubles. Prêter de l'argent. Prêter un cheval. Prêter sa voiture. Prêtez-moi cette ...
PRÉTÉRIT
. s. m. (On prononce un peu le T final.) T. de Gram. Il se dit de L'inflexion du verbe par laquelle on marque un temps passé. Prétérit imparfait (Je lisais). Prétérit ...
PRÉTÉRITION
ou PRÉTERMISSION. s. f. Figure de rhétorique par laquelle on déclare ne vouloir point parler d'une chose dont cependant on parle. PRÉTÉRITION, en termes de Droit écrit, ...
PRÉTERMISSION
. s. f. Voyez PRÉTÉRITION.
PRÉTEUR
. s. m. Chez les Romains, Magistrat qui rendait la justice dans Rome, ou qui gouvernait une province. Un édit du préteur. Le préteur de telle province.
PRÊTEUR
, EUSE. adj. Qui prête à un autre de l'argent ou quelque autre chose d'utile. Il n'est pas prêteur de son naturel. Prov. et fig., La fourmi n'est pas prêteuse, se dit en ...
PRÉTEXTE
. s. m. Cause simulée, supposée ; raison apparente dont on se sert pour cacher le véritable motif d'un dessein, d'une action. Prétexte spécieux, plausible. Faux ...
PRÉTEXTE
. s. f. T. d'Antiq. romaine. Robe blanche bordée d'une large bande de pourpre, et qui était une marque de dignité. Les consuls prenaient la prétexte le premier jour ...
PRÉTEXTER
. v. a. Prendre pour prétexte. Il prétexta une maladie, un voyage. Il a prétexté qu'il n'était pas assez riche.   Il signifie aussi, Couvrir d'un prétexte, cacher sous ...
PRETINTAILLE
. s. f. Ornement en découpure qui se mettait sur les robes des femmes. Robe garnie de pretintailles.   Il se disait, figurément et familièrement, lorsque ce genre ...
PRETINTAILLER
. v. a. Mettre des pretintailles. Pretintailler une jupe. PRETINTAILLÉ, ÉE. participe
PRÉTOIRE
. s. m. Chez les Romains, Le lieu où le préteur et quelques autres magistrats rendaient la justice. Ils entrèrent dans le prétoire. Un beau prétoire.   Préfet du ...
PRÉTORIEN
, IENNE. adj. Qui est propre ou qui appartient au préteur. La dignité prétorienne.   Provinces prétoriennes, Les provinces où l'on envoyait des gouverneurs avec le titre ...
PRÊTRAILLE
. s. f. Terme d'injure et de mépris, employé pour dénigrer Les ecclésiastiques.
PRÊTRE
. s. m. Celui qui exerce un ministère sacré, et qui préside aux cérémonies d'un culte religieux. Les prêtres du paganisme. Les prêtres de Baal, de Cybèle, d'Apollon. ...
PRÊTRESSE
. s. f. Il n'est usité qu'en parlant Des cultes païens, et il signifie, Une femme attachée au service d'une divinité. La prêtresse d'Apollon. La prêtresse de Diane, de ...
PRÊTRISE
. s. f. Sacerdoce ; ordre sacré par lequel un homme est prêtre. Il a reçu l'ordre de prêtrise. Il a reçu la prêtrise. Il a ses lettres de prêtrise. Il n'est guère usité ...
PRÉTURE
. s. f. Magistrature, charge, office de préteur. Un tel demanda la préture, obtint la préture.   Il se dit aussi Du temps pendant lequel un homme exerçait la préture. ...
PREUVE
. s. f. Ce qui établit la vérité d'une proposition, d'un fait. Preuve convaincante. Preuve démonstrative. Preuve authentique. Preuve incontestable. Preuve concluante. ...
PREUX
. adj. m. Brave, vaillant. Il n'est usité que dans ces phrases : C'est un preux chevalier. C'était un preux et hardi chevalier.   Il est aussi substantif. Les neuf preux. ...
PRÉVALOIR
. v. n. (Il se conjugue comme Valoir, excepté au subjonctif, où il fait, Que je prévale, qu'il prévale, etc. ) Avoir l'avantage, remporter l'avantage. Son adversaire a ...
PRÉVARICATEUR
. s. m. Celui qui prévarique. Je serais un prévaricateur, si je faisais telle chose. C'est un prévaricateur dans son emploi. Punir les prévaricateurs.   Il s'emploie aussi ...
PRÉVARICATION
. s. f. Action de trahir la cause, l'intérêt des personnes qu'on est obligé de soutenir ; action de manquer par mauvaise foi au devoir de sa charge, aux obligations de son ...
PRÉVARIQUER
. v. n. Se rendre coupable de prévarication. Prévariquer dans son emploi. Ce serait prévariquer que d'en user de la sorte. Ce juge, cet avocat, cet avoué a prévariqué.
PRÉVENANCE
. s. f. Manière obligeante de prévenir. Il n'y a point de prévenance qu'il ne m'ait faite. Il m'a recherché par mille prévenances.
PRÉVENANT
, ANTE. adj. Obligeant, qui va au-devant de tout ce qui peut faire plaisir. C'est un homme très-prévenant. La maîtresse de la maison est fort prévenante.   Il signifie ...
PRÉVENIR
. v. a. Devancer, venir le premier. Cette nouvelle a prévenu le courrier. Le courrier de France a prévenu celui d'Espagne. Vous arrivez bien tard au rendez-vous, je vous ai ...
PRÉVENTIF
, IVE. adj. Qui prévient. Système préventif. Des mesures préventives.
PRÉVENTION
. s. f. Préoccupation d'esprit, opinion favorable ou contraire avant examen. Il faut se défaire, se dépouiller de toute prévention. Juger des choses sans prévention. ...
PRÉVISION
. s. f. T. dogmatique. Vue des choses futures. La prévision de Dieu. On a cru que certaines personnes avaient le don de la prévision, le don de prévision.   Il se dit ...
PRÉVOIR
. v. a. (Il se conjugue comme Voir, excepté au futur de l'indicatif et au conditionnel, où il fait, Je prévoirai, je prévoirais. ) Juger par avance qu'une chose doit ...
PRÉVÔT
. s. m. Nom qu'on donnait à certaines personnes qui exerçaient une juridiction, qui étaient préposées pour avoir soin de quelque chose, pour avoir autorité sur quelque ...
PRÉVÔTAL
, ALE. adj. Qui concerne la juridiction du prévôt. Un vol commis sur le grand chemin était un cas prévôtal. La fausse monnaie était un des cas prévôtaux. Jugement ...
PRÉVÔTALEMENT
. adv. Il n'est usité qu'en parlant Des crimes qui étaient de la compétence du prévôt, et qui étaient jugés par lui sans appel. Ce criminel a été jugé ...
PRÉVÔTÉ
. s. f. Qualité, fonction, juridiction de prévôt ; Territoire où s'exerçait cette sorte de juridiction. La prévôté de l'hôtel. La prévôté des marchands. La ...
PRÉVOYANCE
. s. f. Faculté de prévoir. Rien n'échappe à sa prévoyance. Cet homme est doué d'une grande prévoyance.   Il signifie aussi, L'action de prévoir, et de prendre des ...
PRÉVOYANT
, ANTE. adj. Qui juge bien de ce qui doit arriver, et qui prend des mesures pour l'avenir. Il est bien prévoyant. Il n'est pas assez prévoyant. La sagesse est prévoyante. ...
PRIAPÉE
. s. f. Nom que l'on donne à une pièce de poésie obscène, à une peinture licencieuse. Il n'est guère d'usage qu'au pluriel. Des priapées.
PRIAPISME
. s. m. T. de Médec. Maladie qui consiste dans une érection continuelle et douloureuse.
PRIE-DIEU
. s. m. Sorte de pupitre au bas duquel est un marchepied, où l'on s'agenouille pour prier Dieu. On avait mis un prie-Dieu au milieu de l'église. Le prie-Dieu était couvert ...
PRIER
. v. a. (On écrit au présent de l'indicatif et à l'impératif, Prions, priez ; à l'imparfait de l'indicatif et au présent du subjonctif, Nous priions, vous priiez. ) ...
PRIÈRE
. s. f. Demande faite à titre de grâce et avec une sorte de soumission. Humble prière. Très-humble prière. Instante prière. Faire une prière à quelqu'un. Il a fait cela ...
PRIEUR
. s. m. Celui qui a la supériorité et la direction, dans certains monastères de religieux. Prieur claustral. Prieur conventuel. Le père prieur. Prieur régulier.   ...
PRIEURE
. s. f. Religieuse qui a la supériorité, dans un monastère de filles, ou en chef, ou sous une abbesse. La mère prieure. Madame la prieure.   Dans quelques Monastères de ...
PRIEURÉ
. s. m. Communauté religieuse d'hommes, sous la conduite d'un prieur ; ou de filles, sous la conduite d'une prieure. Prieuré régulier. Prieuré d'hommes. Prieuré de ...
PRIMAGE
. s. m. T. du Commerce maritime. Bonification de tant pour cent que l'on accorde quelquefois au capitaine, sur le fret du navire qu'il commande.
PRIMAIRE
. adj. des deux genres Qui est au premier degré en commençant. Il n'est guère usité que dans ces locutions : Assemblée primaire, Assemblée qui forme le premier degré ...
PRIMAT
. s. m. Prélat dont la juridiction est au-dessus de celle des archevêques. Le primat des Gaules. L'archevêque de Tolède se dit primat d'Espagne. L'archevêque de Cantorbéry ...
PRIMATIAL
, ALE. adj. Qui appartient au primat. Siége primatial. Église primatiale. Juridiction primatiale.
PRIMATIE
. s. f. (On prononce Primacie. ) La dignité de primat. La primatie des Gaules. La primatie d'Aquitaine.   Il signifie également, L'étendue du ressort de la juridiction ...
PRIMAUTÉ
. s. f. Prééminence, premier rang. La primauté du saint-siége, du pape. C'est un homme vain qui voudrait avoir partout la primauté. PRIMAUTÉ, au Jeu de cartes et à ...
PRIME
. s. f. T. de Liturgie cathol. La première des heures canoniales. Chanter prime. Réciter prime. Dire prime. Assister à prime.
PRIME
. s. f. Jeu où l'on ne donne que quatre cartes. Il y a deux sortes de prime : la grande prime, la petite prime. Jouer à la prime. Il a perdu son argent à la petite prime.   ...
PRIME
ABORD (DE). loc. adv. et fam. Du premier abord, au premier abord. De prime abord, je le pris pour un autre.
PRIME SAUT
(DE). loc. adv. et fam. Subitement, tout d'un coup.
PRIME-SAUTIER
, IÈRE. adj. Qui se détermine, qui agit, qui parle ou qui écrit de premier mouvement, sans délibération, sans réflexion préalable. Il est prime-sautier. Un esprit ...
PRIMER
. v. n. Tenir la première place. Il ne se dit, au propre, qu'au Jeu de la paume, en parlant De celui qui reçoit le service, et de celui qui tient la droite de l'autre côté. ...
PRIMEUR
. s. f. Première saison des fruits et des légumes. Les fraises, les pois sont chers dans la primeur, dans leur primeur.   Il se dit aussi en parlant Du vin. Certains vins ...
PRIMEVÈRE
. s. f. Plante qui fleurit vers la fin du mois de février, et qui est une des premières qu'on voit avant le printemps. Primevère double. Primevère simple. Bouquet de ...
PRIMEVÈRE
. s. m. Printemps. Il est vieux.
PRIMICÉRIAT
. s. m. Dignité, office de primicier.
PRIMICIER
. s. m. Celui qui a la première dignité dans certaines églises, dans certains chapitres. On dit aussi, Princier.
PRIMIDI
. s. m. Le premier jour de la décade, dans le calendrier républicain.
PRIMIPILAIRE
ou PRIMIPILE. s. m. T. d'Antiq. Nom distinctif du premier centurion, chez les Romains, c'est-à-dire, de celui qui commandait la première compagnie de chaque cohorte.
PRIMITIF
, IVE. adj. Qui est le premier, le plus ancien. Titre primitif. Les titres qu'on a produits ne sont pas suffisants, il faut voir le titre primitif. La valeur primitive d'une ...
PRIMITIVEMENT
. adv. Originairement. Ce mot a été employé primitivement dans un sens beaucoup plus restreint.
PRIMO
. adv. Mot emprunté du latin, qui signifie, Premièrement, et qui se dit en français dans le même sens.
PRIMOGÉNITURE
. s. f. T. de Jurispr. Aînesse. Ésaü vendit son droit de primogéniture pour un plat de lentilles. Les enfants mâles succèdent, dans ce pays, par ordre de primogéniture. ...
PRIMORDIAL
, ALE. adj. Primitif, qui est le premier, qui est le plus ancien, le premier en ordre. Titre primordial. L'état primordial des choses. Les montagnes, les mines primordiales.   ...
PRIMORDIALEMENT
. adv. Primitivement, originairement.
PRINCE
. s. m. Celui qui possède une souveraineté en titre, ou qui est d'une maison souveraine. Prince souverain. Prince feudataire. Prince étranger. Les princes chrétiens. Les ...
PRINCEPS
*  Mot latin qu'on emploie adjectivement pour désigner La première édition d'un auteur ancien. Édition princeps. L'édition princeps de Virgile. Consulter une édition ...
PRINCERIE
. s. f. Dignité de princier ou de primicier.
PRINCESSE
. s. f. Fille ou femme de prince. Une jeune princesse. La princesse de ...  Il se dit aussi d'Une femme, souveraine de quelque État. Élisabeth, reine d'Angleterre, était une ...
PRINCIER
, IÈRE. adj. Il n'est usité que dans ces expressions, Maison princière, famille princière, qui se disent de Certaines maisons, de certaines familles d'Allemagne., dont le ...
PRINCIPAL
, ALE. adj. Qui est le premier, le plus considérable, le plus remarquable en son genre. Principal emploi. Son principal but. Les points et les articles principaux d'un traité, ...
PRINCIPAL
. s. m. Celui qui a la direction d'un collége. Le principal de Navarre. Monsieur le principal. Le père principal. On ne donne aujourd'hui le titre de Principal qu'aux chefs ...
PRINCIPALEMENT
. adv. Particulièrement, sur toutes choses. Ce qu'il faut lui recommander principalement, c'est de ...
PRINCIPALITÉ
. s. f. Emploi d'un principal de collége. On lui a donné la principalité de tel collége. Il a vieilli.
PRINCIPAUTÉ
. s. f. Dignité de prince. La principauté donne un rang élevé. On ne lui conteste pas sa principauté.   Il se dit aussi de La terre, de la seigneurie qui donne la ...
PRINCIPE
. s. m. Commencement, origine, source, première cause. Dieu est le principe, le premier principe de toutes choses. Dieu est le principe de tout bien, le souverain principe. ...
PRINCIPION
. s. m. T. de dérision. Un petit prince, le prince d'un petit État. Ce n'est qu'un principion. Un petit principion.
PRINTANIER
, IÈRE. adj. Qui est du printemps. La saison printanière. Des fleurs printanières.   Étoffes printanières, Étoffes légères qu'on porte au printemps.
PRINTEMPS
. s. m. La première des quatre saisons de l'année, qui commence lorsque le soleil entre dans le signe du Bélier. Dans le printemps. Nous aurons un agréable printemps. Toutes ...
PRIORI
(À) Expression latine qui s'emploie en termes de Logique. Démontrer une vérité à priori, D'après un principe antérieur, évident, d'où elle dérive. Voilà qui est ...
PRIORITÉ
. s. f. Antériorité, primauté en ordre de temps. Priorité d'hypothèque. Priorité de date. Cette proposition ayant la priorité, elle doit être discutée d'abord.   Il ...
PRISE
. s. f. Action de prendre, de s'emparer. Faire une prise. Ce vaisseau a fait plusieurs prises. La prise d'une place de guerre. Les soldats perdirent courage après la prise de ...
PRISÉE
. s. f. Le prix que met le commissaire-priseur ou l'huissier aux choses qui doivent être vendues en public, au plus offrant et dernier enchérisseur. Faire la prisée. Le ...
PRISER
. v. a. Mettre le prix à une chose, en faire l'estimation. Combien prisez-vous cette étoffe ? On a choisi deux libraires pour priser les livres de cette bibliothèque. ...
PRISEUR
. s. m. Il n'est usité que dans cette dénomination, Huissier-priseur, ou maintenant, Commissaire-priseur, Huissier, commissaire qui met le prix à ce qui se vend en public au ...
PRISMATIQUE
. adj. des deux genres Il n'est usité que dans ces expressions : Corps, figure prismatique, Corps qui a la figure d'un prisme ; et, Couleurs prismatiques, Couleurs qu'on ...
PRISME
. s. m. Polyèdre composé de deux bases égales et parallèles, unies par des parallélogrammes. Prisme triangulaire. Prisme pentagone.   Il se dit, particulièrement, de ...
PRISON
. s. f. Lieu où l'on enferme les accusés, les criminels, les débiteurs, etc. Mettre en prison. Tirer de prison. Tenir en prison. Sortir de prison. S'échapper de prison. ...
PRISONNIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui est arrêté pour être mis en prison, ou qui y est détenu. On l'a mené prisonnier. Il s'est rendu prisonnier. Se constituer prisonnier. Visiter ...
PRIVATIF
, IVE. adj. T. de Gram. Qui marque privation. Particule privative. En français, la particule in est privative au commencement de plusieurs mots, comme Incorrigible, ...
PRIVATION
. s. f. Perte, absence, manque d'un bien, d'un avantage qu'on avait, ou qu'on devait, qu'on pouvait avoir. La privation de la vue. La privation de l'ouïe. La privation du ...
PRIVATIVEMENT
. adv. Exclusivement, à l'exclusion. Il n'est guère usité que dans cette locution, Privativement à tout autre. Ce qu'il demandait lui a été accordé privativement à tout ...
PRIVAUTÉ
. s. f. Familiarité extrême. Il vit dans cette maison avec beaucoup de privauté.   Prendre, se permettre des privautés, Prendre de grandes libertés : cela se dit surtout ...
PRIVÉ
, ÉE. adj. Qui est simple particulier, qui n'a aucune charge publique. C'est un homme privé. Vivre en homme privé. Une personne publique est obligée à plus de ...
PRIVÉ
. s. m. Lieux d'aisances, l'endroit de la maison destiné pour y aller faire ses nécessités.
PRIVÉMENT
. adv. Familièrement, d'une manière privée, libre et familière. Ils ont toujours vécu privément, fort privément ensemble. Il a vieilli.
PRIVER
. v. a. Ôter à quelqu'un ce qu'il a, ce qu'il possède, l'empêcher de jouir de quelque avantage qu'il avait ou pouvait avoir, le dépouiller de quelque chose qui lui ...
PRIVILÉGE
. s. m. Faculté accordée à un particulier ou à une communauté, de faire quelque chose, ou de jouir de quelque avantage qui n'est pas de droit commun. Privilége ...
PRIVILÉGIÉ
, ÉE. adj. Qui a un privilége, qui jouit d'un privilége. Il y avait autrefois des marchands privilégiés. Toutes les personnes privilégiées.   En Jurispr., Créancier ...
PRIX
. s. m. Estimation d'une chose, ce qu'elle se vend, ce qu'on l'achète, ce qu'on en paye. Prix raisonnable. Prix modique. Prix excessif, énorme, exorbitant. Prix convenu. ...
PROBABILISME
. s. m. T. de Théologie. La doctrine de la probabilité ou des opinions probables. Voyez PROBABILITÉ.
PROBABILITÉ
. s. f. Vraisemblance, apparence de vérité. Il n'y a pas de probabilité à ce que vous dites. Je n'y vois pas de probabilité. Ce que vous avancez n'a pas de probabilité, ...
PROBABLE
. adj. des deux genres Qui a une apparence de vérité, qui paraît fondé en raison. Cette opinion est beaucoup plus probable que l'autre. Ce ne sont pas là des raisonnements ...
PROBABLEMENT
. adv. Vraisemblablement. Je l'engageais à ne pas intenter ce procès, probablement il le perdra. Il réussira probablement dans son entreprise.
PROBANTE
. adj. f. Qui prouve. Il n'est guère usité que dans ces locutions : Pièce probante, Pièce qui sert de preuve ; Raison probante, Raison démonstrative, convaincante ; En ...
PROBATION
. s. f. Épreuve. On appelle ainsi, dans quelques Ordres religieux, Le temps du noviciat, parce qu'on y éprouve les novices avant que de les recevoir à faire profession. ...
PROBATIQUE
. adj. f. Il n'est usité que dans cette locution de l'Évangile, Piscine probatique, La piscine où on lavait les victimes qui devaient être offertes dans le temple de ...
PROBATOIRE
. adj. des deux genres Il n'est guère usité que dans cette locution, Acte probatoire, Acte propre à constater la capacité d'un aspirant à un grade, dans les facultés de ...
PROBE
. adj. des deux genres Qui a de la probité. C'est un homme probe.
PROBITÉ
. s. f. Droiture de coeur qui porte à l'observation stricte et constante des devoirs de la justice, de la morale. Probité éprouvée, incorruptible. Probité sévère, ...
PROBLÉMATIQUE
. adj. des deux genres Dont on peut soutenir l'affirmative ou la négative. Cette proposition, cette doctrine est problématique.   Il signifie aussi, simplement, Douteux, dont ...
PROBLÉMATIQUEMENT
. adv. D'une manière problématique. On peut traiter cette question problématiquement.
PROBLÈME
. s. m. T. de Mathémat. Question à résoudre, suivant les règles de la science. Problème de géométrie. Problème d'algèbre. Proposer un problème. Résoudre un ...
PROBOSCIDE
. s. f. La trompe d'un éléphant, d'un insecte, etc. Il n'est guère employé que dans les anciens traités d'histoire naturelle, et dans le blason.
PROCÉDÉ
. s. m. Conduite, manière d'agir d'une personne envers une autre. Son procédé est fort honnête. Il a un bon procédé, de bons procédés. Le procédé de cet homme n'est pas ...
PROCÉDER
. v. n. Provenir, tirer son origine. Cette maladie ne procède que de l'âcreté des humeurs. D'où procèdent tous ces troubles ? Tout son mal ne procède que de chagrin. Leur ...
PROCÉDURE
. s. f. Forme, manière de procéder en justice. Il entend la procédure. Procédure civile. Procédure commerciale. Procédure criminelle : on a dit aussi, Procédure ...
PROCÈS
. s. m. Instance devant un juge, sur un différend entre deux ou plusieurs parties. Procès civil. Procès criminel. Procès de grande discussion. Procès injuste. Procès ...
PROCÈS-VERBAL
. s. m. Voyez PROCÈS.
PROCESSIF
, IVE. adj. Qui aime à intenter, à prolonger des procès. Cet homme est fort processif. C'est un mauvais voisin, il est processif, il a l'esprit processif, l'humeur ...
PROCESSION
. s. f. Cérémonie religieuse, conduite par des ecclésiastiques, des religieux, etc., qui marchent en ordre, récitant des prières, ou chantant les louanges de Dieu. Grande, ...
PROCESSIONNAL
. s. m. (Quelques-uns disent, Processionnel. ) Livre d'église où sont écrites et notées les prières qu'on chante aux processions. On a imprimé un nouveau processionnal.
PROCESSIONNELLEMENT
. adv. En procession. Toutes les paroisses allèrent processionnellement à Notre-Dame.
PROCHAIN
, AINE. adj. Qui est proche. Au prochain village. Dans la ville prochaine. Nous relâcherons au port le plus prochain.   Il se dit aussi Des époques et des choses qui sont ...
PROCHAINEMENT
. adv. de temps Bientôt, dans un temps fort peu éloigné. Cela se fera prochainement. Je viendrai très-prochainement.
PROCHE
. adj. des deux genres Voisin, qui est près de quelqu'un, de quelque chose. Les maisons proches de la rivière sont sujettes aux inondations. La ville la plus proche. Ces ...
PROCHRONISME
. s. m. Erreur de chronologie, qui consiste à placer un fait dans un temps antérieur à celui où il est réellement arrivé. Il est opposé à Parachronisme.
PROCLAMATION
. s. f. Publication solennelle, action par laquelle on proclame. La proclamation de l'empereur. À la proclamation de tel prince. Faire une proclamation. Faire des proclamations. ...
PROCLAMER
. v. a. Publier à haute voix et avec solennité. Proclamer un roi, un empereur. L'armée le proclama empereur. Il fut proclamé vainqueur aux jeux Olympiques. Proclamer une ...
PROCONSUL
. s. m. Celui qui, chez les Romains, gouvernait certaines grandes provinces, avec l'autorité de consul. Proconsul d'Asie. Proconsul d'Afrique. Cicéron, quelque temps après son ...
PROCONSULAIRE
. adj. des deux genres Propre ou appartenant au proconsul. Autorité proconsulaire. Gouvernement proconsulaire.   Province proconsulaire, Province gouvernée par un ...
PROCONSULAT
. s. m. Dignité de proconsul ; Durée des fonctions d'un proconsul.
PROCRÉATION
. s. f. Génération. La procréation des enfants.
PROCRÉER
. v. a. Engendrer. La fin du mariage est de procréer des enfants. PROCRÉÉ, ÉE. participe, Les enfants procréés en légitime mariage. Les hoirs procréés de son corps. ...
PROCURATEUR
. s. m. Titre d'une des principales dignités de la république de Venise et de celle de Gênes. Procurateur de Saint-Marc. Tous les deux ans on élisait à Gênes deux ...
PROCURATION
. s. f. Pouvoir donné par quelqu'un à un autre, d'agir en son nom, comme il pourrait faire lui-même. Il agit en vertu de procuration, par procuration. Procuration générale ...
PROCURER
. v. a. Faire en sorte par son crédit, par ses bons offices, etc., qu'une personne obtienne quelque grâce, quelque avantage. C'est vous qui lui avez procuré son emploi. Il lui ...
PROCUREUR
, PROCURATRICE. s. Celui, celle qui a pouvoir d'agir pour autrui. Procureur fondé. Habile, fidèle procureur. Procureur diligent. Agir par procureur. Le roi seul plaide par ...
PROCUREUSE
. s. f. Voyez PROCUREUR.
PRODIGALITÉ
. s. f. Caractère, habitude de celui ou de celle qui est prodigue. La prodigalité est moins honteuse que l'avarice. Donner avec prodigalité.   Il se dit aussi de L'action ...
PRODIGE
. s. m. Effet surprenant qui arrive contre le cours ordinaire des choses. Grand prodige. Prodige étonnant. Cela tient du prodige. Les anciens croyaient que les grands ...
PRODIGIEUSEMENT
. adv. D'une manière excessive, étonnante. Il est prodigieusement riche. Il a prodigieusement grossi. Maison prodigieusement grande.
PRODIGIEUX
, EUSE. adj. Qui tient du prodige, extraordinaire. Il se dit en bien et en mal. L'effet de ce remède fut prodigieux. Il a une mémoire prodigieuse. Il est d'une grandeur ...
PRODIGUE
. adj. des deux genres Qui dissipe son bien en excessives et folles dépenses. Il n'est pas libéral, il est prodigue. Cette femme est trop prodigue. Prodigue de son bien et du ...
PRODIGUER
. v. a. Donner avec profusion. Prodiguer son bien, ses trésors. Il a prodigué toutes les richesses que son père avait amassées. Il ne faut pas prodiguer les choses ...
PRODITOIREMENT
. adv. En trahison. Il était d'usage autrefois en style de Palais, dans les matières criminelles où il s'agissait d'assassinat. Il l'a tué proditoirement.
PRODROME
. s. m. Sorte de préface : titre de certains ouvrages qui servent comme d'introduction à quelque étude. On l'emploie surtout en parlant De certains traités d'histoire ...
PRODUCTEUR
. s. m. T. d'Économie politique. Il se dit de Ceux qui créent, par leur travail, les produits agricoles ou industriels ; par opposition à Ceux qui s'en servent, qui ...
PRODUCTEUR
, TRICE. adj. Qui est cause de production. Les causes productrices de nos idées.
PRODUCTIF
, IVE. adj. Qui produit, qui rapporte. Un bien productif. Cette espèce de terre est la plus productive de toutes.
PRODUCTION
. s. f. Action de produire, de donner naissance. La nature n'est pas moins admirable dans la production d'un ciron que dans celle d'un éléphant. La production des êtres ...
PRODUIRE
. v. a. Engendrer, donner naissance. Chaque animal produit son semblable.   Il se dit plus ordinairement De la terre, d'un pays, d'un arbre, et signifie, Porter. Tout ce que la ...
PROÉMINENCE
. s. f. État de ce qui est proéminent. La proéminence du globe de l'oeil, du nez, etc.
PROÉMINENT
, ENTE. adj. Qui est plus en relief que ce qui l'environne. Le nez est proéminent dans le visage de l'homme.
PROFANATEUR
. s. m. Celui qui profane les choses saintes. ÉSUS-CHRIST chassa du temple tous les profanateurs. Les profanateurs des choses saintes.
PROFANATION
. s. f. Action de profaner les choses saintes ; irrévérence commise contre les choses de la religion. Profanation horrible. La profanation des églises, des vases sacrés. ...
PROFANE
. adj. des deux genres Qui est contre le respect qu'on doit aux choses sacrées. C'est une action profane et impie. Discours profane.   Il se dit, plus ordinairement, Des ...
PROFANER
. v. a. Abuser des choses de la religion, les traiter avec irrévérence, avec mépris, les employer à des usages profanes. Profaner les vases sacrés. Profaner les temples, ...
PROFECTIF
, IVE. adj. T. de Jurispr. Il se dit Des biens qui viennent à quelqu'un des successions de ses père, mère, ou autres ascendants. Biens profectifs. Il est peu usité.
PROFÉRER
. v. a. Prononcer, articuler, dire. Proférer nettement, distinctement. Il n'a pas proféré une parole, un mot de tout le jour. Ce furent les dernières paroles qu'il ...
PROFÈS
, ESSE. adj. Il se dit De celui ou de celle qui a fait les voeux par lesquels on s'engage dans un ordre religieux, après que le temps du noviciat est expiré. Religieux ...
PROFESSER
. v. a. Avouer publiquement, reconnaître hautement quelque chose. Professer une religion. Professer la religion chrétienne, la religion juive, la religion mahométane. ...
PROFESSEUR
. s. m. Celui qui enseigne quelque science, quelque art dans une école publique ou particulière. Professeur de philosophie, en philosophie. Professeur de mathématique. ...
PROFESSION
. s. f. Déclaration publique d'un sentiment habituel. Je fais profession d'être votre obligé, j'en fais une profession publique, une profession solennelle. Les sentiments ...
PROFESSO
(EX) Locution empruntée du latin. Avec soin, en homme instruit, en homme qui a étudié son sujet. Il en parle ex professo. Il a traité cette matière ex professo.
PROFESSORAL
, ALE. adj. Qui appartient, qui a rapport à la qualité, à la condition de professeur. Un ton professoral. Il est dégoûté de la vie professorale.
PROFESSORAT
. s. m. L'emploi, l'état, la condition d'un homme qui professe quelque science. Le professorat est un des états qui méritent le plus d'être honorés. Il a vingt années de ...
PROFIL
. s. m. (On prononce l'L, mais elle n'est pas mouillée.) T. de Peinture. Il se dit proprement Du trait et de la délinéation du visage d'une personne, vu par un de ses ...
PROFILER
. v. a. T. de Dessin. Représenter en profil. Il ne s'emploie guère qu'en Architecture. Profiler une corniche, un entablement, etc., Dessiner la coupe d'une corniche, d'un ...
PROFIT
. s. m. Gain, bénéfice, émolument, avantage, utilité. Grand profit. Profit médiocre. Profit légitime. Profit clair et net. Tirer du profit d'une affaire. Ils ont ...
PROFITABLE
. adj. des deux genres Utile, avantageux. Cela ne vous sera guère profitable. Un emploi profitable. On lui avait donné des avis profitables, s'il eût voulu les suivre. Cette ...
PROFITER
. v. n. Tirer un émolument, faire un gain. Il a beaucoup profité sur les marchandises qu'il a vendues. Il profite à ce marché. Il s'est associé à des gens avec lesquels ...
PROFOND
, ONDE. adj. Qui a une cavité considérable, dont le fond est éloigné de la superficie, de l'ouverture, du bord, etc. Il se dit plus généralement Des choses qui vont de ...
PROFONDÉMENT
. adv. Bien avant, d'une manière profonde. Il se dit au propre et au figuré. Creuser la terre trop profondément. Un arbre profondément enraciné. Saluer profondément ...
PROFONDEUR
. s. f. L'étendue d'une chose considérée depuis la superficie ou l'entrée jusqu'au fond. La profondeur d'un précipice. La profondeur d'une rivière. La profondeur d'un ...
PROFUSÉMENT
. adv. Avec profusion. Il donne profusément.
PROFUSION
. s. f. Excès de libéralité ou de dépense. Donner avec profusion. Ce prince fait de grandes profusions. Dans ce festin, il y avait une profusion extraordinaire. Il y avait ...
PROGÉNITURE
. s. f. Ce qu'un homme, ce qu'un animal a engendré. Tout père aime sa progéniture. Il est vieux, et ne se dit guère qu'en plaisantant.
PROGNOSTIC
. s. m. T. de Médec. Voyez PRONOSTIC.
PROGNOSTIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Qui fournit le pronostic. Signes prognostiques.
PROGRAMME
. s. m. Placard, écrit qu'on affiche ou qu'on distribue pour annoncer quelque exercice, pour proposer quelque prix, etc. Distribuer des programmes. Le programme des prix de ...
PROGRÈS
. s. m. Avancement, mouvement en avant. Le progrès du soleil dans l'écliptique. Le progrès journalier du soleil. Arrêter le progrès, les progrès du feu, de l'incendie. Le ...

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.021 c;