Слова на букву puce-resp (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву puce-resp (1564)

1 2 3 4 5 6 > >>
PUCELLE
. s. f. Fille qui n'a point connu d'homme. Une jeune pucelle. Il est familier, excepté dans cette dénomination, La Pucelle d'Orléans, Jeanne d'Arc, qui, sous le règne de ...
PUCELLE
. s. f. Poisson qui ressemble à l'alose, mais qui est moins estimé.
PUCERON
. s. m. Petit insecte qui s'attache aux feuilles et aux rameaux des plantes, et qui les suce. Les tilleuls, les rosiers sont sujets aux pucerons.
PUDEUR
. s. f. Honte honnête, mouvement excité par l'appréhension de ce qui blesse ou peut blesser la décence, la modestie, l'honnêteté. Pudeur virginale. C'est un reste de ...
PUDIBOND
, ONDE. adj. Qui a une certaine pudeur naturelle. Il n'est guère usité que dans des phrases familières, et ne se dit que par plaisanterie. Un jeune homme pudibond. Avoir ...
PUDICITÉ
. s. f. Chasteté. La pudicité est le principal ornement d'une femme.
PUDIQUE
. adj. des deux genres Chaste et modeste dans les moeurs, dans les actions et dans les discours. Le pudique Joseph. La pudique Lucrèce. On le dit aussi Des moeurs, des ...
PUDIQUEMENT
. adv. D'une manière pudique. Les chrétiens doivent vivre pudiquement, même dans le mariage. En parlant contre l'impudicité, on doit s'exprimer pudiquement.
PUER
. v. n. (Ce verbe n'est usité qu'à l'infinitif, au présent, à l'imparfait, au futur de l'indicatif et au conditionnel présent. Je pue, tu pues, il pue ; nous puons, vous ...
PUÉRIL
, ILE. adj. Qui appartient à l'enfance. Âge puéril. L'instruction puérile.   La Civilité puérile. Titre d'un vieux livre fait pour apprendre la civilité aux ...
PUÉRILEMENT
. adv. D'une manière puérile. C'est raisonner bien puérilement.
PUÉRILITÉ
. s. f. Ce qui tient de l'enfant, soit dans le raisonnement, soit dans les actions ; discours, action d'enfant. Il ne se dit qu'en parlant De personnes qui ont passé l'âge de ...
PUERPÉRALE
. adj. f. T. de Médec. Il n'est usité que dans cette expression, Fièvre puerpérale, Fièvre qui attaque les femmes en couche.
PUGILAT
. s. m. Combat à coups de poing qui était en usage dans les gymnases des anciens. Les bras des athlètes étaient armés de cestes dans l'exercice du pugilat.
PUINE
. s. m. T. de Gruerie. Il se dit Des arbrisseaux qui sont censés mort-bois. Voyez Mort-bois, à l'article BOIS.
PUÎNÉ
, PUÎNÉE. adj. Qui est né depuis un de ses frères ou une de ses soeurs. C'est mon frère puîné. C'est ma soeur puînée.   Il s'emploie substantivement pour distinguer ...
PUIS
. adv. de temps Ensuite, après. Ils se proposent d'aller à Orléans, à Blois, puis à Tours. Il leur dit quelques mots, puis il sortit.   Il est quelquefois adverbe de lieu. ...
PUISAGE
. s. m. Action de puiser. Il a droit de puisage dans cette fontaine.
PUISARD
. s. m. Espèce de puits pratiqué pour recevoir des eaux inutiles et les absorber. Puisard qui reçoit les eaux du comble. Bâtir un puisard à pierres sèches. Pratiquer des ...
PUISER
. v. a. Prendre de l'eau avec un vaisseau qu'on plonge dans une rivière, dans une fontaine, etc. Puiser de l'eau à la rivière, dans la fontaine.   Il s'emploie ...
PUISQUE
*  Conjonction servant à marquer une cause, un motif, une raison. (L'E s'élide ordinairement devant les pronoms Il, elle, on, et devant Un, une. ) Il ne sert de rien de ...
PUISSAMMENT
. adv. Avec force, d'une manière puissante. Ce prince est en état de secourir puissamment ses alliés. Solliciter puissamment pour quelqu'un. Agir puissamment dans une ...
PUISSANCE
. s. f. Pouvoir, autorité. Puissance absolue, tyrannique. Pisistrate usurpa sur les Athéniens la puissance souveraine. Puissance légitime, usurpée, indépendante, limitée, ...
PUISSANT
, ANTE. adj. Qui a beaucoup de pouvoir. Un puissant prince. Avoir de puissants amis, de puissants protecteurs. Il a des ennemis puissants. C'est un puissant État. Un puissant ...
PUITS
. s. m. Trou profond, creusé de main d'homme, ordinairement revêtu de pierre en dedans, et que l'on a fait exprès pour en tirer de l'eau. Un puits très-profond, très-creux. ...
PULLULER
. v. n. Multiplier en abondance, en peu de temps. Les chenilles ont beaucoup pullulé cette année. Le chiendent pullule beaucoup. La fougère pullule extrêmement.   Il se ...
PULMONAIRE
. adj. des deux genres T. d'Anat. et de Médec. Qui appartient au poumon. Artère pulmonaire. Veine pulmonaire. Catarrhe pulmonaire.   Phthisie pulmonaire, Maladie de ...
PULMONIE
. s. f. Maladie du poumon. Il est attaqué de pulmonie.
PULMONIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Qui est malade du poumon, qui a les poumons affectés. Il est pulmonique. Un jeune homme pulmonique. Une fille pulmonique. On dit aussi, ...
PULPATION
. s. f. T. de Pharmacie. Action de réduire en pulpe.
PULPE
. s. f. T. de Botan. Substance charnue ou molle des fruits et des légumes.  Il se dit particulièrement, en Pharmacie, de La pulpe des végétaux réduite en une espèce de ...
PULPER
. v. a. T. de Pharmacie. Réduire en pulpe. PULPÉ, ÉE. participe
PULPEUX
, EUSE. adj. T. de Botan. Qui est de la pulpe, qui est formé d'une pulpe plus ou moins épaisse. Fruit pulpeux. Matière pulpeuse.
PULSATIF
, IVE. adj. T. de Médec. Il se dit D'un battement douloureux qui accompagne ordinairement les inflammations. Douleur pulsative.
PULSATION
. s. f. T. didactique. Battement. Il se dit particulièrement en parlant Du pouls. Pulsation fréquente. Pulsation inégale. Pulsation de l'artère. Son pouls fait tant de ...
PULVÉRIN
. s. m. Poudre à canon écrasée et passée au tamis, dont on se sert pour amorcer, pour faire des traînées, et pour la composition des artifices.  Il se dit aussi d'Une ...
PULVÉRISATION
. s. f. Action de pulvériser, ou Le résultat de cette action.
PULVÉRISER
. v. a. Réduire en poudre. Il a trouvé le secret de pulvériser les corps les plus solides et les plus compactes.   Il s'emploie aussi figurément, et signifie, Détruire, ...
PULVÉRULENT
, ENTE. adj. T. didactique. Qui se réduit facilement en poudre. La craie est souvent dans un état pulvérulent.   Il se dit, en Botanique, Des parties de certaines plantes ...
PUMICIN
. s. m. Huile de palme.
PUNAIS
, AISE. adj. Qui rend par le nez une odeur infecte, et qui est presque privé du sentiment de l'odorat par le défaut de l'organe. On ne saurait durer auprès de lui, il est ...
PUNAISE
. s. f. Insecte de forme plate, et qui sent très-mauvais : l'espèce commune n'a point d'ailes, suce le sang de l'homme, et se tient surtout dans les bois de lit. Un lit plein ...
PUNAISIE
. s. f. Maladie du punais.
PUNCH
. s. m. (On prononce Ponche. ) Sorte de liqueur ordinairement composée de rum ou de rack ou d'eau-de-vie, d'infusion de thé, de jus de citron, et de sucre. Punch au rum. ...
PUNIQUE
. adj. Il ne s'emploie guère que dans ces locutions : Les guerres puniques, Les trois guerres des Romains contre Carthage ; Foi punique, Mauvaise foi insigne, par allusion ...
PUNIR
. v. a. Infliger, faire subir à quelqu'un la peine de son crime, de sa faute. Dieu l'en a bien puni. On l'a puni comme il le méritait. Après ce qu'il a fait, on ne saurait ...
PUNISSABLE
. adj. des deux genres Qui mérite punition. C'est un homme très-punissable. Rien n'est plus punissable qu'une pareille trahison. Crime punissable de mort.
PUNISSEUR
. adj. et s. m. Qui punit. Le foudre punisseur. Il a vieilli.
PUNITION
. s. f. Action de punir. La punition des crimes et des délits appartient aux juges criminels. Il est peu usité en ce sens.  Il signifie plus ordinairement, Châtiment, peine ...
PUPILLAIRE
. adj. des deux genres (On prononce les L dans ce mot et les suivants, mais sans les mouiller.) T. de Jurispr. Qui appartient au pupille. Deniers pupillaires. Intérêts ...
PUPILLARITÉ
. s. f. T. de Droit. Le temps qu'un enfant est pupille. Il est peu usité.
PUPILLE
. s. des deux genres Personne mineure qui a perdu son père et sa mère, ou l'un des deux, et qui est sous la conduite d'un tuteur. Il faut qu'un tuteur ait soin de la personne ...
PUPILLE
. s. f. T. d'Anat. L'ouverture de l'iris de l'oeil, la prunelle. Avoir la pupille très-dilatée.
PUPITRE
. s. m. Meuble dont on se sert soit pour écrire, soit pour poser des livres ou des cahiers de musique, de manière qu'on puisse les lire commodément. Pupitre de table. Pupitre ...
PUR
, URE. adj. Qui est sans mélange. De l'or pur. Boire de l'eau pure, du vin pur. Il rend le sang tout pur. Ce pain est fait de pur froment.   Il signifie aussi, Qui n'est ...
PUREAU
. s. m. T. de Couvreur. La partie d'une tuile ou d'une ardoise, qui n'est pas recouverte par la tuile ou l'ardoise supérieure. La tuile a ordinairement trois à quatre pouces ...
PURÉE
. s. f. Sorte de bouillie tirée des pois ou autres légumes de cette espèce, cuits dans l'eau Purée claire. Purée épaisse. Purée de pois. Purée de lentilles. Potage à ...
PUREMENT
. adv. Il prend différentes significations, selon les différentes phrases où il est employé. Vivre purement, Vivre d'une manière pure et innocente. Parler, écrire purement, ...
PURETÉ
. s. f. Qualité par laquelle une chose est pure et sans mélange. Par le moyen du feu, on porte les métaux au plus haut degré de pureté dont ils soient susceptibles. La ...
PURGATIF
, IVE. adj. Qui a la faculté de purger. Remède purgatif. Tisane, poudre purgative. Cette plante a une vertu purgative. Drogue purgative. Médicaments purgatifs. PURGATIF, ...
PURGATION
. s. f. Évacuation par le moyen d'un remède qui purge. Il se porte beaucoup mieux depuis sa purgation. La purgation est nécessaire aux personnes replètes.   Il signifie plus ...
PURGATOIRE
. s. m. Lieu où, selon la doctrine de l'Église catholique, les âmes de ceux qui meurent en état de grâce, vont expier les péchés dont ils n'ont pas fait une pénitence ...
PURGER
. v. a. Purifier, nettoyer. Il signifie particulièrement, en Médecine, Ôter, faire sortir ce qu'il y a dans le corps d'impur, de grossier, de superflu, de malfaisant, avec ...
PURIFICATION
. s. f. Action de purifier, d'ôter d'une substance ce qui s'y trouve d'impur et d'étranger. Cela sert à la purification des métaux. La purification du sang, des humeurs. ...
PURIFICATOIRE
. s. m. Linge dont les prêtres se servent à l'autel pour essuyer le calice après la communion.
PURIFIER
. v. a. Rendre pur, ôter ce qu'il y a d'impur, de grossier, d'étranger. Purifier l'air. Purifier l'eau. Purifier les métaux. Purifier un métal de tout mélange. Purifier la ...
PURIFORME
. adj. des deux genres T. de Médec. Qui ressemble à du pus. Crachats puriformes.
PURISME
. s. m. Défaut de celui qui affecte la pureté du langage. Cet homme est d'un purisme si rigoureux, qu'il en est fatigant. Cette femme donne dans le purisme.
PURISTE
. s. Celui ou celle qui affecte la pureté du langage, et qui s'y attache trop scrupuleusement. Le puriste est voisin du pédant. C'est une puriste sévère.
PURITAIN
, TAINE. s. Nom donné aux presbytériens rigides d'Angleterre, qui se piquaient de suivre la religion la plus pure. Les puritains d'Angleterre. Les puritains d'Écosse. Il ...
PURITANISME
. s. m. La doctrine des puritains.
PURPURIN
, INE. adj. Qui approche de la couleur de pourpre. Des fleurs purpurines. Des joues purpurines.
PURPURINE
. s. f. Le bronze moulu qui s'applique à l'huile et au vernis.
PURULENCE
. s. f. T. de Médec. Qualité de ce qui est purulent.
PURULENT
, ENTE. adj. T. de Médec. Qui est mêlé de pus. Crachats purulents. Urines purulentes. Déjections purulentes.   Foyer purulent. Voyez FOYER.
PUS
. s. m. Matière liquide, épaisse, blanchâtre, qui se forme dans les abcès, qui sort des plaies et des ulcères. Le pus commence à se former. Dès qu'on lui eut donné un ...
PUSILLANIME
. adj. des deux genres (Dans ce mot et le suivant, on prononce les L, mais sans les mouiller.) Qui manque de coeur, qui a l'âme faible, lâche. Un homme pusillanime. On dit ...
PUSILLANIMITÉ
. s. f. Excessive timidité, manque de courage, lâcheté. On ne vit jamais tant de pusillanimité.
PUSTULE
. s. f. Petite tumeur inflammatoire qui s'élève sur la peau, et qui se termine par suppuration. Dans la petite vérole, le corps est couvert de pustules. Les pustules de la ...
PUSTULEUX
, EUSE. adj. T. de Médec. Qui est accompagné de pustules, ou Qui en a l'apparence. Érésipèle pustuleux. Dartre pustuleuse.
PUTAIN
. s. f. Terme injurieux et malhonnête, qui signifie, Prostituée.
PUTANISME
. s. m. T. malhonnête. Désordre dans lequel vivent les prostituées.  Il se dit aussi Du commerce avec les femmes prostituées. Cet homme a longtemps donné dans le ...
PUTASSERIE
. s. f. T. malhonnête. La fréquentation habituelle des femmes de mauvaise vie.
PUTASSIER
. s. m. T. malhonnête. Celui qui est adonné aux femmes de mauvaise vie. C'est un grand putassier.
PUTATIF
, IVE. adj. Qui est réputé être ce qu'il n'est pas. On ne l'emploie guère que dans cette expression, Père putatif, Celui qu'on croit être le père d'un enfant, quoiqu'il ne ...
PUTOIS
. s. m. Animal sauvage assez semblable à la fouine, mais qui répand une odeur beaucoup plus fétide, et dont la peau sert à faire des fourrures. Un manchon de putois. ...
PUTRÉFACTION
. s. f. Action par laquelle un corps se pourrit ; État de ce qui est putréfié. La putréfaction est le dernier degré de la fermentation animale ou végétale. Un air ...
PUTRÉFAIT
, AITE. adj. Corrompu, infect, puant. Un corps tout putréfait. Il est peu usité : on dit, Putréfié.
PUTRÉFIER
. v. a. Corrompre, faire pourrir. La gangrène putréfie les parties voisines.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel, et signifie, Se corrompre, se pourrir. Le ...
PUTRIDE
. adj. des deux genres T. de Chirur. et de Médec. Il se dit Des humeurs corrompues et fétides. Suppuration putride. Humeurs putrides.   Fièvre putride, Fièvre qu'on attribue ...
PUTRIDITÉ
. s. f. État de ce qui est putride.
PYGMÉE
. s. m. Nom que l'antiquité donnait à de petits hommes qu'elle supposait n'avoir qu'une coudée de hauteur. Les anciens ont dit que les Pygmées combattaient contre les ...
PYLÔNE
. s. m. T. d'Archit. Il se dit de Ces grands portails, surmontés d'une tour carrée, qui décorent la façade des temples égyptiens.
PYLORE
. s. m. T. d'Anat. Orifice inférieur de l'estomac, par lequel les aliments entrent dans les intestins. Obstruction au pylore.
PYLORIQUE
. adj. des deux genres T. d'Anat. Qui appartient ou qui a rapport au pylore. Orifice pylorique. Muscle pylorique. Artère, veine pylorique.
PYRACANTHE
. s. f. Plante qu'on nomme aussi Buisson ardent. Voyez BUISSON.
PYRAMIDAL
, ALE. adj. Qui est en forme de pyramide. Figure pyramidale. Forme pyramidale. En termes d'Anat. : Muscles pyramidaux. Corps pyramidaux.
PYRAMIDALE
. s. f. T. de Botan. Espèce de campanule qui s'élève en pyramide, et qui porte des fleurs bleues depuis sa base jusqu'à son sommet.
PYRAMIDE
. s. f. Solide composé de triangles, ayant un même plan pour base, et dont les sommets se réunissent en un même point. Dans le langage ordinaire, il s'entend presque toujours ...
PYRAMIDER
. v. n. T. d'Art. Être disposé en pyramide, former la pyramide. Il s'emploie surtout en Peinture. Ce groupe pyramide bien. Cet artiste fait bien pyramider ses ...
PYRÈTHRE
. s. m. T. de Botan. Plante, espèce de camomille dont on mâche la racine pour exciter la salivation et soulager le mal de dents.
PYRIQUE
. adj. des deux genres Qui concerne le feu. Il se dit De certains feux d'artifice qu'on fait jouer dans un lieu clos et couvert. Spectacle pyrique. Amusement pyrique. Science ...
PYRITE
. s. f. T. de Chimie. Combinaison de soufre avec le fer ou le cuivre. Pyrite de fer. Pyrite de cuivre. Veine de pyrite.
PYRITEUX
, EUSE. adj. T. de Minéralogie. Qui est de la nature de la pyrite, qui contient de la pyrite.
PYROLIGNEUX
. adj. T. de Chimie. Il n'est usité que dans cette expression, Acide pyroligneux, Acide acétique qui tient en dissolution de l'huile empyreumatique, et qui est un des ...
PYROMÈTRE
. s. m. T. de Physiq. Instrument qui sert à mesurer les dilatations produites par l'action du feu dans les corps solides.
PYROPHORE
. s. m. Préparation chimique qui a la propriété de s'enflammer à l'air. Le pyrophore s'obtient en calcinant l'alun avec l'amidon.
PYROTECHNIE
. s. f. L'art de se servir du feu. La pyrotechnie chirurgicale.   Il se dit plus communément en parlant Des feux d'artifice. Il entend bien la pyrotechnie. Traité de ...
PYROTECHNIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient à la pyrotechnie.
PYRRHIQUE
. adj. f. Il n'est usité que dans cette expression, La danse pyrrhique, ou substantivement, La pyrrhique, Danse militaire, inventée, dit-on, par Pyrrhus, fils d'Achille.
PYRRHONIEN
, IENNE. adj. Qui appartient à une école de philosophes, dont Pyrrhon était le chef, et où l'on faisait profession de douter des choses les plus certaines. La secte ...
PYRRHONISME
. s. m. Doctrine de Pyrrhon et de ses disciples ; Habitude ou affectation de douter de tout. Pyrrhonisme historique. Pyrrhonisme en matière de religion.
PYTHAGORICIEN
, ENNE. adj. Qui appartient à une école de philosophes, dont Pythagore était le chef, et dont il avait formé une sorte de corporation monastique vouée à des pratiques ...
PYTHIE
. s. f. T. d'Antiq. Nom que les Grecs donnaient à la prêtresse de l'oracle d'Apollon à Delphes. La pythie sur son trépied.
PYTHIEN
. adj. Voyez PYTHIQUES.
PYTHIQUES
. adj. pl. des deux genres T. d'Antiq. Nom des jeux qui se célébraient tous les quatre ans à Delphes en l'honneur d'Apollon, surnommé Pythien. On dit aussi, Les jeux ...
PYTHONISSE
. s. f. T. d'Antiq. La pythie de Delphes ; et, par extension, Toute femme qui se mêlait de prédire l'avenir. La pythonisse d'Endor. Saül consulta la pythonisse.
Q
. s. m. Lettre consonne, la dix-septième de l'alphabet. On la nomme Qu ( ku ), suivant l'appellation ancienne et usuelle, et Que ( ke ), suivant la méthode moderne. Un grand ...
QU'EN-DIRA-T-ON
. s. m. Les propos que pourra tenir le public. Il est toujours précédé de l'article Le. Se moquer du qu'en-dira-t-on. Se mettre au-dessus du qu'en-dira-t-on. Mépriser le ...
QUADRAGÉNAIRE
. adj. des deux genres (On prononce Coua. ) Qui contient quarante unités. Le nombre quadragénaire.   Il signifie aussi, Qui est âgé de quarante ans. Un homme, une femme ...
QUADRAGÉSIMAL
, ALE. adj. (On prononce Coua. ) Appartenant au carême. Il n'est usité que dans ces locutions : Jeûne quadragésimal. Abstinence quadragésimale. Féries quadragésimales. ...
QUADRAGÉSIME
. s. f. (On prononce Coua. ) Il n'est usité que dans cette phrase, Le dimanche de la Quadragésime, Le premier dimanche de carême.
QUADRANGULAIRE
. adj. des deux genres (On prononce Coua. ) T. de Géom. Qui a quatre angles. Figure quadrangulaire. Pyramide quadrangulaire. Prisme quadrangulaire.
QUADRAT
. adj. m. (On prononce Coua. ) T. d'Astrologie. Il n'est usité que dans cette locution, Quadrat aspect, La position de deux planètes, éloignées l'une de l'autre de ...
QUADRAT
. s. m. T. d'Impr. Voyez CADRAT.
QUADRATIN
. s. m. T. d'Impr. Voyez CADRATIN.
QUADRATRICE
. s. f. (On prononce Coua. ) T. de Géom. Courbe inventée par les anciens pour parvenir à la quadrature approchée du cercle. La quadratrice de Dinostrate.
QUADRATURE
. s. f. (On prononce Coua. ) Réduction géométrique de quelque figure curviligne à un carré équivalent en surface. La quadrature des courbes. La quadrature du cercle ...
QUADRATURE
. s. f. T. d'Horlogerie. (On prononce Kadrature. ) Assemblage des pièces qui servent à faire marcher les aiguilles du cadran, et à faire aller la répétition, quand la ...
QUADRIENNAL
. adj. Voyez QUATRIENNAL.
QUADRIFIDE
. adj. des deux genres (On prononce Coua. ) T. de Botan. Qui a quatre divisions. Calice quadrifide. --- Plusieurs autres termes de Botanique, auxquels il serait inutile de ...
QUADRIGE
. s. m. (On prononce Coua. ) T. d'Antiq. Char monté sur deux roues, et attelé de quatre chevaux de front, dont l'usage passa des jeux Olympiques aux autres jeux solennels de la ...
QUADRILATÈRE
. s. m. (On prononce Coua. ) T. de Géom. Figure qui a quatre côtés. Les côtés d'un quadrilatère.
QUADRILLE
. s. f. Troupe de chevaliers d'un même parti dans un carrousel. Une belle quadrille. La première quadrille était magnifiquement vêtue. Un tel était chef de la seconde ...
QUADRILLE
. s. m. Espèce de jeu d'hombre qui se joue à quatre. Faire un quadrille. Jouer une partie de quadrille.
QUADRINÔME
. s. m. (On prononce Coua. ) T. d'Algèbre. Expression algébrique composée de quatre termes.
QUADRUMANE
. adj. des deux genres (On prononce Coua. ) T. d'Hist. nat. Il se dit Des animaux qui ont des mains comme l'homme, et des pieds conformés comme des mains. Les animaux ...
QUADRUPÈDE
. adj. des deux genres (On prononce Coua. ) Qui a quatre pieds. Il ne se dit que Des animaux. Parmi les animaux quadrupèdes, il y en a de féroces et de domestiques.   Il est ...
QUADRUPLE
. s. m. (On prononce Coua. ) Quatre fois autant. Mon jardin est le quadruple du vôtre. Il m'a vendu cela le quadruple de sa valeur ; il me l'a vendu au quadruple. On l'a ...
QUADRUPLER
. v. a. (On prononce Coua. ) Prendre quatre fois le même nombre. Quadrupler une somme. Il n'avait que mille francs de rente, il en a quatre mille ; il a quadruplé son revenu. ...
QUAI
. s. m. Levée ordinairement revêtue de pierres de taille, et faite le long d'une rivière, entre la rivière même et les maisons, pour rendre le chemin plus commode, et pour ...
QUAIAGE
. s. m. Voyez QUAYAGE.
QUAICHE
. s. f. T. de Marine. Petite embarcation des mers du Nord. La quaiche est mâtée en fourche comme le yacht.
QUAKER
ou QUACRE. s. m. (On prononce Couacre. ) Nom anglais qui signifie Trembleur, et qu'on donne à une secte religieuse établie principalement en Angleterre et dans les États-Unis ...
QUALIFICATEUR
. s. m. Nom qu'on donne, en Espagne et en Italie, aux théologiens chargés de déterminer par leur avis la nature, la qualité, le genre et le degré d'un crime quelconque ...
QUALIFICATIF
, IVE. adj. T. de Gram. Qui qualifie. L'adjectif est un nom qualificatif. Il est peu usité.
QUALIFICATION
. s. f. Attribution d'une qualité, d'un titre. Qualification de faussaire. La qualification des délits, des crimes. Cette proposition a été qualifiée de téméraire, de ...
QUALIFIER
. v. a. Marquer de quelle qualité est une chose, une proposition, une action. La Sorbonne condamna cette proposition, et la qualifia d'erronée, d'impie. L'ouvrage fut ...
QUALITÉ
. s. f. Ce qui fait qu'une chose est telle ou telle, bonne ou mauvaise, grande ou petite, chaude ou froide, blanche ou noire, etc. Bonté, petitesse, blancheur, noirceur, ...
QUAND
. adv. de temps Lorsque, dans le temps que. Quand je pense à la fragilité des choses humaines. Quand Dieu créa le monde. Quand les armées furent en présence. J'irai vous ...
QUANQUAM
. s. m. (On prononce Couancouame. ) T. de Collége, emprunté du latin. Harangue latine que prononçait d'ordinaire un jeune écolier à l'ouverture de certaines thèses de ...
QUANQUAN
. s. m. T. corrompu du latin Quanquam. Voyez CANCAN.
QUANT
. adv. Il est toujours suivi de la préposition à, et signifie, Pour, employé dans le sens de, Pour ce qui est de. Quant à lui, il en usera comme il lui plaira. Quant à moi. ...
QUANTES
. adj. f. pl. Il n'est usité que dans ces locutions familières, Toutes et quantes fois que, ou Toutes fois et quantes que, Toutes les fois que, autant de fois que. Je vous ...
QUANTIÈME
. adj. des deux genres Terme par lequel on désigne ou l'on demande le rang, l'ordre numérique d'une personne, d'une chose, dans un certain nombre de personnes ou de choses. Je ...
QUANTITÉ
. s. f. Il se dit de Tout ce qui peut être mesuré ou nombré, de tout ce qui est susceptible d'accroissement ou de diminution. Mesurer une quantité. Deux quantités égales. ...
QUARANTAINE
. s. f. coll. Nombre de quarante ou environ. Une quarantaine d'écus, de francs, de maisons, de jours, d'années, etc.   Absol., Jeûner la quarantaine, Jeûner quarante ...
QUARANTE
. adj. numéral des deux genres Quatre fois dix. Quarante hommes. Quarante francs. Quarante et un. Quarante-deux ; etc. Âgé de quarante ans. Dans quarante jours.   Dans la ...
QUARANTIE
. s. f. Nom qu'on donnait, dans la république de Venise, à un tribunal composé de quarante membres. Ordonnance de la Quarantie.
QUARANTIÈME
. adj. des deux genres Nombre ordinal de quarante. Le quarantième jour. Il est dans sa quarantième année, dans sa quarante et unième, dans sa quarante-deuxième année. Il ...
QUARDERONNER
. v. a. T. d'Architect. Faire un quart de rond sur l'angle d'une pierre, d'une pièce de bois, d'un battant de porte, etc. Quarderonner les marches d'un perron. QUARDERONNÉ, ...
QUARRE
. s. f. Voyez CARRE.
QUARRÉ
. adj. et s. Voyez CARRÉ.
QUARRÉMENT
. adv. Voyez CARRÉMENT.
QUARRER
(SE). v. pron. Voyez CARRER.
QUARRURE
. s. f. Voyez CARRURE.
QUART
. s. m. La quatrième partie d'un tout. Il en faut rabattre le quart, un bon quart. Réduire au quart. Du tiers au quart. Un quart d'heure. Deux heures et un quart. Deux ...
QUART
, ARTE. adj. Quatrième. Il n'est guère usité que dans les locutions suivantes :  En termes de Finances, Le quart denier, Droit qui se payait aux parties casuelles, pour la ...
QUARTAINE
. adj. f. Il n'est plus usité que dans cette locution populaire, Fièvre quartaine, qu'on dit quelquefois par imprécation. Que la fièvre quartaine te serre !
QUARTAN
. s. m. Voyez QUART, ARTE.
QUARTANIER
. s. m. T. de Chasse. Sanglier de quatre ans. On dit aussi, Un sanglier à son quart an, dans son quartan.
QUARTATION
. s. f. Opération de métallurgie, par laquelle on joint avec de l'or assez d'argent pour que dans la masse totale il n'y ait qu'un quart d'or contre trois quarts d'argent, ...
QUARTAUT
. s. m. Vaisseau tenant la quatrième partie d'un muid. Un quartaut de vin. Faire mettre son vin dans des quartauts.
QUARTE
. s. f. Ancienne mesure contenant deux pintes. Une quarte de bière. QUARTE, signifie aussi, La soixantième partie de la tierce, qui est elle-même la soixantième partie ...
QUARTENIER
. s. m. Voyez QUARTINIER.
QUARTERON
. s. m. Poids qui est la quatrième partie d'une livre. Mettez encore le quarteron dans la balance.   Il signifie aussi, La quatrième partie d'une livre dans les choses qui ...
QUARTERON
, ONNE. s. Celui, celle qui provient d'un blanc et d'une mulâtre, ou d'un mulâtre et d'une blanche.
QUARTIDI
. s. m. (On prononce Couar. ) Le quatrième jour de la décade, dans le calendrier républicain.
QUARTIER
. s. m. La quatrième partie de certains objets. Un quartier de veau. Un quartier d'agneau. Un quartier de mouton. Le quartier de devant, de derrière d'un mouton. Un quartier ...
QUARTIER-MAÎTRE
. s. m. Officier qui est chargé de la comptabilité d'un corps de troupes, et qui fait partie de l'état-major. Quartier-maître d'un régiment de dragons, d'un régiment ...
QUARTIER-MESTRE
. s. m. Nom que l'on donnait autrefois au maréchal des logis d'un régiment de cavalerie étrangère.
QUARTILE
. adj. (On prononce Coua. ) T. d'Astrologie. Il ne s'emploie guère que dans cette locution, Quartile aspect, L'aspect de deux planètes éloignées l'une de l'autre de la ...
QUARTINIER
. s. m. Officier de ville, qui était préposé pour avoir soin d'un certain quartier. Les quartiniers de Paris. Quelques-uns disent, Quartenier.
QUARTO
(IN) Voyez IN-QUARTO.
QUARTZ
. s. m. (On prononce Couartz. ) T. de Minéralogie. Mot emprunté de l'allemand. Substance minérale de la classe des pierres, assez dure pour rayer le verre, auquel elle ...
QUARTZEUX
, EUSE. adj. De la nature du quartz. Terre quartzeuse.
QUASI
. s. m. T. de Boucherie et de Cuisine. Un quasi de veau, Un morceau de la cuisse d'un veau.
QUASI
. adv. Presque, peu s'en faut, il ne s'en faut guère. Il n'arrive quasi jamais que je m'y trompe. On se trompe quasi toujours là-dessus. Il est familier et peu usité.
QUASI-CONTRAT
. s. m. T. de Jurispr. Fait purement volontaire dont il résulte un engagement quelconque envers un tiers, et quelquefois un engagement réciproque des deux parties, sans ...
QUASI-DÉLIT
. s. m. T. de Jurispr. Dommage que l'on cause involontairement à quelqu'un par imprudence ou par négligence. Le quasi-délit oblige son auteur à réparer le mal qui en ...
QUASIMODO
. s. f. Terme latin qui se trouve en tête de l'introït de la messe du dimanche d'après Pâques, et par lequel ce jour est désigné dans la liturgie. Le dimanche de la ...
QUATERNAIRE
. adj. des deux genres (On prononce Coua. ) Qui vaut quatre, ou Qui est divisible par quatre. Le nombre quaternaire était regardé par les pythagoriciens comme un nombre ...
QUATERNE
. s. m. Combinaison de quatre numéros pris ensemble à la loterie, et sortis ensemble de la roue de fortune. Avoir un quaterne. Gagner un quaterne. Il est sorti un quaterne.   ...
QUATORZAINE
. s. f. T. de Pratique ancienne. L'espace de quatorze jours qui s'observait de l'une à l'autre des quatre criées des biens saisis réellement. Les criées se faisaient par ...
QUATORZE
. adj. numéral des deux genres Dix et quatre, quatre avec dix. Quatorze hommes. Quatorze jours. Quatorze lieues. Quatorze francs. Deux fois sept font quatorze. Les rois de ...
QUATORZIÈME
. adj. des deux genres Nombre ordinal de quatorze. Louis, quatorzième du nom. Le quatorzième jour. Dans sa quatorzième année. Vous êtes le quatorzième sur la liste.   ...
QUATORZIÈMEMENT
. adv. En quatorzième lieu.
QUATRAIN
. s. m. Petite pièce de poésie qui contient quatre vers, dont les rimes sont ordinairement croisées. Les quatrains de Pibrac.   Il signifie quelquefois, Quatre vers qui font ...
QUATRE
. adj. numéral des deux genres Nombre composé de deux fois deux. Deux et deux font quatre. Quatre hommes. Quatre cents chevaux. Ils marchaient quatre de front. Ils défilaient ...
QUATRE-TEMPS
. s. m. pl. Les trois jours où l'Église ordonne de jeûner en chacune des quatre saisons de l'année, et où les évêques ont coutume de faire les ordinations. Jeûner les ...
QUATRE-VINGTIÈME
. adj. des deux genres Nombre ordinal de quatre-vingts. Vous êtes le quatre-vingtième sur la liste, le quatre-vingt-unième, le quatre-vingt-deuxième, le ...
QUATRE-VINGTS
. adj. numéral des deux genres Quatre fois vingt. Il s'écrit toujours avec une s quand il n'est pas suivi d'un autre nombre. Quatre-vingts hommes. Quatre-vingts chevaux. ...
QUATRIÈME
. adj. des deux genres Nombre ordinal de quatre. Premier, second, troisième et quatrième. Il était le quatrième en rang. Il était assis le quatrième. Il est le quatrième ...
QUATRIÈMEMENT
. adv. En quatrième lieu.
QUATRIENNAL
, ALE. adj. Il se dit D'un office, d'une charge qui s'exerce de quatre années l'une. Office quatriennal. Charge quatriennale.   Il se dit aussi De l'officier qui exerce cette ...
QUATUOR
. s. m. (On prononce Coua. ) T. de Musique : Morceau de musique vocale ou instrumentale, qui est à quatre parties récitantes. Exécuter un quatuor. Les quatuor de ce ...
QUAYAGE
. s. m. T. de Commerce maritime. Droit que payent les marchands pour avoir la liberté de se servir du quai d'un port, et d'y placer leurs marchandises.
QUE
. Pronom relatif des deux genres et des deux nombres servant de régime au verbe qui le suit. Il s'élide devant une voyelle. Celui que vous avez vu. Les gens que vous avez ...
QUEL
, QUELLE. Adjectif dont on se sert pour demander ce que c'est qu'une personne, qu'une chose, son nom, ses qualités, ou pour marquer de l'incertitude, du doute. Quel homme ...
QUELCONQUE
. adj. des deux genres Quel que ce soit, quel qu'il soit, quelle qu'elle soit. Il s'emploie, en général, avec la négation, et il se place toujours après le substantif. Il ne ...
QUELLEMENT
. adv. Il ne s'emploie que dans cette locution familière, Tellement quellement, Ni fort bien ni fort mal, mais plutôt mal que bien. Il fait son devoir, il s'acquitte de ses ...
QUELQU'UN
, UNE. s. Un, une entre plusieurs. Nous attendons des hommes, il en viendra quelqu'un. Plusieurs femmes m'ont promis de venir, nous en aurons quelqu'une. QUELQU'UN pris ...
QUELQUE
. adj. des deux genres Un ou plusieurs, entre un plus grand nombre. Si cela était, quelque historien en aurait parlé. Connaissez-vous quelque personne qui soit de cet avis ? ...
QUELQUEFOIS
. adv. De fois à autre, parfois. Cela est arrivé quelquefois. Il va quelquefois à pied, quelquefois en voiture.
QUÉMANDER
. v. n. Mendier par pure fainéantise, mendier clandestinement. Il se dit particulièrement De ceux qui font métier d'aller demander l'aumône dans les maisons. Il a vieilli. ...
QUÉMANDEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui quémande. Il a vieilli.
QUENOTTE
. s. f. Dent de petit enfant. Cet enfant a mal à ses quenottes. De belles, de jolies quenottes. Il est très-familier.
QUENOUILLE
. s. f. Sorte de petite canne ou de bâton, que l'on entoure, vers le haut, de soie, de chanvre, de lin, de laine, etc., pour filer. Charger une quenouille. Coiffer une ...
QUENOUILLÉE
. s. f. La quantité de laine, de chanvre, etc., nécessaire pour garnir une quenouille.
QUÉRABLE
. adj. T. de Jurispr. Rente ou Redevance quérable, Celle que le créancier doit aller chercher, par opposition à Rente ou Redevance portable, Celle que le débiteur doit ...
QUERCITRON
. s. m. T. de Botan. Espèce de chêne vert de l'Amérique septentrionale, dont l'écorce sert à teindre en jaune.
QUERELLE
. s. f. Contestation, démêlé, dispute mêlée d'aigreur et d'animosité. Grande querelle. Grosse querelle. Petite, légère, violente, sanglante querelle. Vieille querelle. ...
QUERELLER
. v. a. Faire querelle à quelqu'un. Il est venu nous quereller mal à propos. Ne querellez personne.   Il s'emploie aussi avec le pronom réciproque, et signifie, Disputer ...
QUERELLEUR
, EUSE. adj. Qui fait, qui cherche souvent querelle aux gens. C'est un homme fort querelleur. Il est faible et querelleur. Cette femme est méchante et querelleuse.   Il est ...
QUÉRIMONIE
. s. f. (On prononce Cué. ) T. d'Officialité. Requête présentée au juge d'Église, pour obtenir la permission de faire publier un monitoire.
QUERIR
. v. a. Chercher avec charge d'amener la personne, ou d'apporter la chose dont il est question. Il ne s'emploie qu'à l'infinitif, et avec les verbes Aller, venir, envoyer. ...
QUESTEUR
. s. m. (On prononce Cués. ) T. d'Antiq. romaine. C'était le nom de Certains magistrats chargés, à Rome, dans les armées ou dans les provinces, de l'administration des ...
QUESTION
. s. f. Interrogation, demande que l'on fait pour s'éclaircir de quelque chose. Il m'a fait cent questions. Il m'a fait question sur question. Accabler, presser, pousser ...
QUESTIONNAIRE
. s. m. Celui qui donnait la question aux accusés et aux condamnés.
QUESTIONNER
. v. a. Interroger quelqu'un, lui faire des questions. Je l'ai questionné sur plusieurs choses. Il m'est venu questionner. Avec le pronom réciproque, Se questionner l'un ...
QUESTIONNEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui fait sans cesse des questions. C'est un des plus grands questionneurs qu'on ait jamais vus. C'est un rude questionneur, un importun questionneur ...
QUESTURE
. s. f. (On prononce Cués. ) Dignité, charge de questeur. Exercer la questure. César brigua la questure. Il est un des candidats pour la questure de la chambre des ...
QUÊTE
. s. f. Action par laquelle on cherche. Il y a longtemps que je suis en quête d'un tel, en quête de telle chose. Se mettre en quête. Après une si pénible et si longue ...
QUÊTE
. s. f. T. de Marine. Saillie que font l'étrave et l'étambot hors de la quille.
QUÊTER
. v. a. T. de Chasse. Chercher. Quêter un cerf, un sanglier, un lièvre. Quêter des perdrix.   Il s'emploie quelquefois absolument. Nous avons quêté tout le matin sans ...
QUÊTEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui quête pour quelqu'un. Il y avait plusieurs quêteurs à la suite les uns des autres. Une quêteuse. Cette quêteuse a fait beaucoup d'argent. Dans ...
QUEUE
. s. f. La partie qui termine le corps de la plupart des animaux, par derrière.  Il signifie, en parlant Des quadrupèdes, Cette partie qui est un prolongement de l'épine du ...
QUEUE
. s. f. Sorte de futaille contenant environ un muid et demi. Mettre du vin dans des queues. C'est un vin qui se vend cent écus la queue. Défoncer une queue de vin. Les ...
QUEUE
. s. f. Sorte de pierre à aiguiser. Il faut repasser ce rasoir sur la queue. Queue à faux. Queue à l'huile. On écrit aussi, Queux.
QUEUSSI-QUEUMI
. loc. adv. et fam. Absolument de même. Ce remède ne lui fera pas plus de bien que les autres ; ce sera queussi-queumi. Vous avez entendu ce qu'il vient de dire ; eh bien, ...
QUEUTER
. v. n. T. de Billard. Pousser d'un seul coup les deux billes avec sa queue. Quand on queute, on perd un point, et si l'on fait la bille, elle ne compte pas.
QUEUX
. s. m. Vieux mot qui signifiait autrefois, Cuisinier. Les traiteurs de Paris se qualifiaient de maîtres queux. Il y avait des maîtres queux dans la maison du roi. QUEUX, ...
QUI
. Pronom relatif des deux genres et des deux nombres Lequel, laquelle. L'homme qui raisonne. La femme qui a soin de son ménage. Le livre qui traite de cette matière. Le meuble ...
QUI-VA-LÀ
*  Cri d'une personne qui entend du bruit, et qui craint quelque surprise. (On écrit plus ordinairement, Prov. et fig., C'est un homme qui a toujours réponse à qui-va-là, ...
QUI-VIVE
*  T. de Guerre. Cri d'une sentinelle, d'une patrouille, etc., qui entend du bruit, qui aperçoit une personne ou une troupe. Fig. et fam., Être sur le qui-vive, Être ...
QUIA
*  (On prononce Cuia. ) T. emprunté du latin. Il n'est usité que dans ces phrases proverbiales, Être à quia, mettre à quia, Être réduit ou réduire quelqu'un à ne ...
QUIBUS
. s. m. (On prononce Cuibusse. ) Terme populaire qui n'est guère usité que dans cette phrase, Avoir du quibus, Être riche.
QUICONQUE
. Pronom masculin indéfini qui n'a point de pluriel. Toute personne qui, quelque personne que ce soit qui. Quiconque n'observera pas cette loi, sera puni. La loi porte que ...
QUIDAM
, QUIDANE. s. (On prononce Kidan. ) T. de Palais et d'Officialité, emprunté du latin. Il s'emploie dans les monitoires, procès-verbaux, informations, etc., pour désigner Les ...
QUIDDITÉ
. s. f. (On prononce Cui, et on fait sentir les deux D.) T. de Philosophie scolastique. Ce qu'une chose est en elle-même.
QUIESCENT
, ENTE. adj. (On prononce Cui. ) T. de Gram. hébraïque. Il se dit Des lettres qui ne se prononcent point. Lettres quiescentes.
QUIET
, ÈTE. adj. (On prononce Cui dans ce mot et dans les deux suivants.) adj. Tranquille, calme, point agité. Une âme quiète. Il est vieux.
QUIÉTISME
. s. m. Erreur de certains mystiques, qui, par une fausse spiritualité, font consister toute la perfection chrétienne dans le repos ou l'inaction complète de l'âme, et ...
QUIÉTISTE
. adj. des deux genres Qui suit les erreurs du quiétisme. Ce directeur est quiétiste. Il est aussi substantif. C'est un quiétiste.
QUIÉTUDE
. s. f. T. du langage mystique. Tranquillité, repos. La grâce, l'amour de Dieu met l'esprit dans une entière quiétude, dans une parfaite quiétude, donne une entière ...
QUIGNON
. s. m. Gros morceau de pain. Il mange un quignon de pain, un gros quignon de pain à son déjeuner. Il est familier.
QUILLAGE
. s. m. (On mouille les L dans ce mot et les suivants.) Il n'est usité que dans cette locution, Droit de quillage, Droit que les navires marchands payent dans les ports de ...
QUILLE
. s. f. T. de Marine. Longue pièce de bois qui va de la poupe à la proue d'un navire, et qui lui sert comme de fondement. La quille d'un vaisseau. Ce vaisseau a cent pieds ...
QUILLE
. s. f. Morceau de bois long et rond, plus mince par le haut que par le bas, servant à un jeu où il y a neuf de ces morceaux de bois, qu'on range ordinairement trois à trois ...
QUILLER
. v. n. Il se dit Lorsque, avant de faire une partie de quilles, chaque joueur en jette une, et vise à la placer le plus près de la boule, pour savoir ceux qui seront ...
QUILLETTE
. s. f. T. d'Agricult. Il se dit Des brins d'osier gros comme le petit doigt, et longs d'un pied, qu'on enfonce en terre d'un demi-pied, pour qu'ils prennent racine. Planter ...
QUILLIER
. s. m. L'espace carré dans lequel on range les neuf quilles. Pousser une boule auprès du quillier. Faire poser un quillier de pierre.   Il se dit aussi de L'assemblage de ...
QUINA
. s. m. Voyez QUINQUINA.
QUINAIRE
. adj. (On prononce Cui. ) T. de Mathém. Il se dit D'un nombre divisible par cinq. Nombre quinaire.
QUINAIRE
. s. m. T. d'Antiq. Nom par lequel les monétaires anciens et les antiquaires désignent les pièces de monnaie de la troisième grandeur, fabriquées soit en or, soit en ...

1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.021 c;