Слова на букву puce-resp (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву puce-resp (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
REGARNIR
. v. a. Garnir de nouveau. Regarnir une robe. Regarnir un bois. REGARNI, IE. participe
RÉGENCE
. s. f. La dignité qui donne pouvoir et autorité de gouverner un État pendant la minorité ou l'absence du souverain. Saint Louis, à son premier voyage d'outre-mer, ...
RÉGÉNÉRATEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui régénère. Lycurgue fut le régénérateur des moeurs à Lacédémone. Cette reine fut la régénératrice de sa nation.   Il s'emploie ...
RÉGÉNÉRATION
. s. f. Reproduction. La régénération des chairs.   Il s'emploie figurément, et signifie, Réformation, amélioration, renouvellement. La régénération des moeurs. La ...
RÉGÉNÉRER
. v. a. Engendrer de nouveau, donner une nouvelle naissance. Il n'est guère d'usage qu'au figuré. On dit en matière de religion, Le baptême nous régénère en ...
RÉGENT
, ENTE. adj. Qui régit, qui gouverne l'État pendant la minorité ou l'absence du souverain. La reine régente. Le prince régent.   Il est aussi substantif. Le régent du ...
RÉGENTER
. v. n. Enseigner en qualité de régent, professer. Il y a dix ans qu'un tel régente. Il régente dans tel collége. Il s'est retiré parce qu'il était las de régenter.   ...
RÉGICIDE
. s. m. Assassinat d'un roi. Il se dit aussi de Celui qui commet cet assassinat.  Il s'emploie quelquefois adjectivement. Doctrine régicide.
RÉGIE
. s. f. Administration de biens à la charge de rendre compte. On a mis cette succession, ces biens en régie. On lui en a confié, commis la régie. Sa terre est en régie. Ce ...
REGIMBER
. v. n. Il ne se dit au propre que Des bêtes de monture, comme chevaux, mulets, etc., qui ruent au lieu d'avancer, lorsqu'on les touche de l'éperon, de la houssine ou du ...
RÉGIME
. s. m. Ordre, règle dans la manière de vivre, par rapport à la santé. Il observe un régime bien incommode. Peu de personnes s'accommoderaient de cette sorte de régime. Il ...
RÉGIMENT
. s. m. Corps de gens de guerre, composé de plusieurs compagnies, et dont le chef s'appelle Colonel. Régiment d'infanterie, de cavalerie, de dragons, de lanciers, de ...
RÉGIMENTAIRE
. adj. Il ne s'emploie guère que dans cette locution, École régimentaire, École formée dans un régiment pour enseigner aux soldats à lire, à écrire et à compter. On ...
RÉGION
. s. f. Grande étendue de pays. Toutes les régions de la terre. Les régions d'Asie, d'Afrique, etc. Les régions tempérées. Les régions méridionales, septentrionales, ...
RÉGIR
. v. a. Gouverner, diriger, conduire. Régir un État. Il est difficile de régir un grand peuple. Ce monarque a sagement régi son royaume. Cet évêque a bien régi son ...
RÉGISSEUR
. s. m. Celui qui régit, qui gère par commission, et à la charge de rendre compte. Le régisseur d'un domaine, d'une terre. Quel est le régisseur de vos biens ? Le ...
RÉGISTRATEUR
. s. m. Nom de certains officiers de la chancellerie romaine, qui enregistrent les bulles et les suppliques.
REGISTRE
. s. m. (Quelques-uns écrivent et prononcent Regître. ) Livre où l'on écrit les actes, les affaires de chaque jour, pour y avoir recours au besoin. Les registres du conseil ...
REGISTRER
. v. a. (Quelques-uns prononcent et écrivent Regîtrer. ) Terme de Formule, qui se dit quelquefois pour Enregistrer, insérer dans le registre. Lu, publié et registré. ...
REGÎTRE
. s. m. Voyez REGISTRE.
REGÎTRER
. v. a. Voyez REGISTRER.
RÈGLE
. s. f. Instrument long, droit et plat, fait de bois, de métal ou d'autre matière, et qui sert à tirer des lignes droites. Règle de bois, de cuivre, d'acier. Cette règle est ...
RÈGLEMENT
. s. m. Ordonnance, statut qui détermine et prescrit ce que l'on doit faire. Règlement d'administration publique. Règlement de police. Faire un règlement. Publier un ...
RÉGLÉMENT
. adv. Avec règle, d'une manière réglée. On vit réglément dans cette maison. Il se porte mieux depuis qu'il vit réglément.   Il se dit aussi Des choses qui se font ...
RÉGLEMENTAIRE
. adj. des deux genres Qui appartient au règlement, qui concerne le règlement. Lois réglementaires.   Il se dit quelquefois en mauvaise part, en parlant D'une ...
RÉGLEMENTER
. v. n. Faire beaucoup de règlements, multiplier les règlements à l'excès. Il ne se dit qu'en mauvaise part. Il aime à réglementer.
RÉGLER
. v. a. Tirer avec la règle des lignes sur du papier, du parchemin, du vélin, du carton, etc. Régler du papier pour écrire droit. Régler du papier pour noter de la ...
RÉGLET
. s. m. T. d'Impr., synonyme de Filet. Réglet simple, double, triple. Séparez ces deux articles par un réglet. Le mot de Filet est beaucoup plus usité. RÉGLET, en termes ...
RÉGLETTE
. s. f. T. d'Impr. Il se dit de Petites règles de bois ou de fonte, qui servent principalement à former des garnitures.
RÉGLEUR
. s. m. Ouvrier dont le métier est de régler du papier de musique, des registres, etc. Un régleur expéditif. Un habile régleur.
RÉGLISSE
. s. f. Plante légumineuse dont la racine est d'un grand usage en médecine dans les tisanes pectorales. Racine de réglisse. Mettre de la racine de réglisse ou simplement de ...
RÉGNANT
, ANTE. adj. Qui règne. Le roi régnant. La reine régnante.   Il se dit aussi en parlant D'un souverain qui n'a pas le titre de roi. L'empereur régnant. Le duc régnant. Le ...
RÈGNE
. s. m. Gouvernement d'un roi, d'une reine, ou de tout autre prince souverain qui n'a pas le titre de roi. Le règne de Louis XIV. Le règne d'Élisabeth, de Catherine II, de ...
RÉGNER
. v. n. Régir, gouverner un État avec le titre de roi. Régner heureusement, despotiquement. Régner longtemps. Régner en paix. Il régnait sur divers peuples. Il régnera ...
REGNICOLE
. adj. et s. des deux genres (Le G se prononce dur.) T. de Jurispr. et de Chancellerie. Il se dit Des habitants naturels d'un royaume, par rapport aux droits dont ils peuvent ...
REGONFLEMENT
. s. m. Élévation des eaux dont le cours est arrêté par quelque obstacle.
REGONFLER
. v. a. Gonfler de nouveau. Regonfler un ballon qui s'est dégonflé.   Il est aussi verbe neutre, et se dit Des eaux courantes qui s'enflent et s'élèvent quand elles sont ...
REGORGEMENT
. s. m. Action de ce qui regorge. Le regorgement de la rivière a inondé la prairie. Le regorgement de la bile. Le regorgement des humeurs.
REGORGER
. v. n. S'épancher hors de ses limites. Il ne se dit au propre que De l'eau et des autres fluides. Les ruines de ce pont ont fait regorger la rivière. Le sang, quand on en a ...
REGOULER
. v. a. Rabrouer, repousser avec des paroles rudes et fâcheuses une personne qui dit, qui propose quelque chose. Il ne faut pas ainsi regouler les gens.   Il signifie aussi, ...
REGRAT
. s. m. Petit négoce qui consiste à vendre en détail et de la seconde main certaines denrées, particulièrement du sel, des grains, du charbon, etc. Marchandise de regrat. ...
REGRATTER
. v. a. Gratter de nouveau. À force de gratter et de regratter sa plaie, il l'a envenimée.   Il signifie aussi, Racler ; et il se dit proprement en parlant Des bâtiments ...
REGRATTERIE
. s. f. Commerce des regrattiers ; Marchandise de regrat.
REGRATTIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui vend certaines denrées en détail et de la seconde main. On le disait particulièrement autrefois de Ceux qui vendaient du sel à petite mesure, à ...
REGRÈS
. s. m. T. de Jurispr. bénéficiale. Droit, pouvoir de rentrer dans un bénéfice qu'on avait résigné. On lui accorda le regrès. Il demandait le regrès. Aller au regrès. ...
REGRET
. s. m. Déplaisir d'avoir perdu un bien qu'on possédait, ou de n'avoir pu obtenir celui qu'on désirait. Le regret que lui cause la perte de ses biens, de sa fortune, de sa ...
REGRETTABLE
. adj. des deux genres Qui mérite d'être regretté. Une personne regrettable, très-regrettable. Un bien regrettable, peu regrettable.
REGRETTER
. v. a. Être affligé, être fâché d'une perte qu'on a faite, ou d'avoir manqué un bien qu'on désirait acquérir, d'avoir fait ou de n'avoir pas fait quelque chose. ...
RÉGULARISATION
. s. f. T. de Comptabilité. Action de régulariser. La régularisation d'une dépense.
RÉGULARISER
. v. a. Rendre régulier ce qui n'a point été fait selon les règles. Il s'emploie surtout en Matière de comptabilité. Régulariser une dépense. Régulariser un compte. ...
RÉGULARITÉ
. s. f. Conformité à un ordre, à des règles, soit naturelles, soit de convention. La régularité du mouvement des corps célestes. La régularité du flux et du reflux de ...
RÉGULATEUR
. s. m. T. de Mécanique. Il se dit de Toute pièce, de tout appareil qui s'applique à une machine pour en modérer les mouvements et les rendre réguliers. Le régulateur ...
RÉGULATEUR
, TRICE. adj. Qui sert de règle, qui règle. Il ne s'emploie que dans un petit nombre de phrases. Marchés régulateurs du prix des grains. Force régulatrice.
RÉGULE
. s. m. Terme que les anciens chimistes employaient pour désigner Les métaux cassants qui, pour eux, n'étaient que des demi-métaux. Régule d'arsenic. Régule d'antimoine. ...
RÉGULIER
, IÈRE. adj. Qui a de la régularité, qui est conforme à des règles, soit naturelles, soit de convention. Les mouvements réguliers des corps célestes. Le flux et reflux ...
RÉGULIÈREMENT
. adv. D'une manière régulière. Il vit fort régulièrement. Il tient régulièrement ses promesses.   Il signifie aussi, Exactement, uniformément. Il dîne régulièrement ...
RÉHABILITATION
. s. f. T. de Chancellerie et de Jurispr. Action de réhabiliter, rétablissement dans le premier état. Lettres de réhabilitation. Réhabilitation de noblesse, de mariage. ...
RÉHABILITER
. v. a. T. de Chancellerie et de Jurispr. Rétablir dans son premier état, dans ses droits, dans ses prérogatives, etc., celui qui en était déchu. Lorsqu'un prêtre est ...
RÉHABITUER
. v. a. Faire reprendre une habitude perdue. Il faut réhabituer peu à peu cet enfant au travail.   Il s'emploie plus souvent avec le pronom personnel. On a de la peine à se ...
REHAUSSEMENT
. s. m. Action de rehausser. Le rehaussement d'une muraille.   Le rehaussement des monnaies, L'augmentation de la valeur numéraire ou nominale des monnaies.
REHAUSSER
. v. a. Hausser davantage. Ce plancher s'est affaissé, il faut le rehausser. Les planchers de cette maison sont trop bas, ils ont besoin d'être rehaussés. Ce tableau tombe ...
REHAUTS
. s. m. pl. T. de Peinture. Retouches ou hachures brillantes servant à faire ressortir des figures, des ornements, des moulures peintes ou dessinées. Les ornements de cette ...
RÉIMPORTER
. v. a. Importer de nouveau. RÉIMPORTÉ, ÉE. participe
RÉIMPOSER
. v. a. Faire une nouvelle imposition pour achever le payement d'une taxe qui n'a pu être entièrement acquittée. Il se dit en parlant Des personnes et des choses. On m'a ...
RÉIMPOSITION
. s. f. Nouvelle imposition faite pour achever le payement d'une somme qui n'a pu être entièrement acquittée. RÉIMPOSITION, en termes d'Imprimerie, Action de réimposer ...
RÉIMPRESSION
. s. f. Action de réimprimer, ou Le résultat de cette action. La réimpression d'un ouvrage. Ce n'est pas une nouvelle édition, ce n'est qu'une réimpression.
RÉIMPRIMER
. v. a. Imprimer de nouveau. Cet ouvrage a été réimprimé plusieurs fois. RÉIMPRIMÉ, ÉE. participe
REIN
. s. m. Viscère double dont le principal usage est de recevoir et de filtrer les sérosités du sang qui forment l'urine, et qui passent ensuite dans la vessie. Le rein droit. ...
REINE
. s. f. Femme de roi, ou Princesse qui de son chef possède un royaume. Grande reine. Sage reine. Reine vertueuse. Elle est reine de son chef. Reine régnante. Reine mère. ...
REINE-CLAUDE
. s. f. Espèce de prune très-estimée. Prunes de reine-Claude. Manger des reines-Claude.
REINE-MARGUERITE
. s. f. Voyez MARGUERITE.
REINETTE
. s. f. Sorte de pomme très-estimée. Reinette blanche. Reinette grise. Reinette d'Angleterre, de Canada. Compote de pommes de reinette. On écrit aussi, Rainette.
RÉINSTALLATION
. s. f. Action de réinstaller.
RÉINSTALLER
. v. a. Installer de nouveau. On l'a réinstallé dans ses fonctions. RÉINSTALLÉ, ÉE. participe
REINTÉ
, ÉE. adj. Large de reins, qui a les reins larges et forts. Cet homme de peine, ce portefaix est bien reinté.   Il s'emploie plus ordinairement dans la Vénerie, en parlant ...
RÉINTÉGRANDE
. s. f. T. de Jurispr. Rétablissement dans la jouissance d'un bien, d'un immeuble dont on avait été dépossédé par force. Demander la réintégrande dans un bénéfice. ...
RÉINTÉGRATION
. s. f. Action de réintégrer, ou Le résultat de cette action. Il a obtenu sa réintégration dans ce poste.
RÉINTÉGRER
. v. a. T. de Jurispr. Remettre, rétablir quelqu'un dans la possession d'une chose dont il avait été dépouillé. Il a été réintégré par arrêt dans cette terre, On ...
REIS
. s. m. Terme emprunté de l'arabe, qui signifie, Chef, et qui est Le titre de plusieurs officiers ou dignitaires de l'empire turc. Le reis-effendi.
RÉITÉRATION
. s. f. Action de réitérer. La réitération de ces menaces le fit changer de conduite. La réitération d'un ordre. La réitération de la saignée le tira d'affaire.
RÉITÉRER
. v. a. Faire de nouveau une chose qui a déjà été faite. Il faut réitérer cette médecine, réitérer la saignée. Vous avez fait telle chose, il faut la réitérer. On a ...
REÎTRE
. s. m. On appelait ainsi, dans le seizième siècle, Un cavalier allemand. Un régiment de reîtres. Quelques-uns écrivent, Rêtre. Fig. et fam., Vieux reître, se dit ...
REJAILLIR
. v. n. Il se dit Des corps liquides, et il signifie la même chose que Jaillir. Faire rejaillir de l'eau. Faire rejaillir de la boue contre quelqu'un. Quand on vint à lui ...
REJAILLISSEMENT
. s. m. Action, mouvement de ce qui rejaillit. Le rejaillissement de l'eau. Le rejaillissement de la lumière. Le rejaillissement au sang.
REJET
. s. m. Action de rebuter une chose, de n'en pas vouloir, de ne pas l'agréer, l'admettre. On a ordonné le rejet de cette pièce comme inutile, falsifiée, supposée. Il a ...
REJET
. s. m. T. d'Agricult. Il se dit Du nouveau bois, de la nouvelle pousse d'une plante, d'un arbre. Voilà le rejet de cette année. Ce n'est encore là que le rejet d'une ...
REJETABLE
. adj. des deux genres Qui doit être rejeté. Proposition rejetable. Cette excuse ne peut être que rejetable. Cette pièce de monnaie est rejetable, parce qu'elle n'est plus ...
REJETER
. v. a. Jeter de nouveau. Vous n'avez pas pu prendre la balle quand je vous l'ai jetée ; renvoyez-la-moi, je vous la rejetterai.   Il signifie aussi, Repousser, renvoyer. On ...
REJETON
. s. m. Nouveau jet que pousse une plante, un arbre par le pied, ou par le tronc, ou par la tige. Voilà un beau rejeton, un rejeton bien vert. Pousser des rejetons. Les ...
REJOINDRE
. v. a. (Il se conjugue comme Joindre. ) Réunir des parties qui avaient été séparées. Rejoindre les deux lèvres d'une plaie. Il faut un onguent qui puisse rejoindre les ...
REJOINTOYER
. v. a. T. d'Archit. Remplir d'un nouveau mortier les joints des pierres d'un vieux bâtiment. Il faut rejointoyer ce mur. REJOINTOYÉ, ÉE. participe
REJOUER
. v. n. Jouer de nouveau, se remettre à jouer. Il voulut rejouer, et perdit tout ce qu'il avait gagné.   Il est quelquefois actif. Rejouons la partie. Rejouer un air sur ...
RÉJOUIR
. v. a. Donner de la joie. Cette nouvelle doit vous réjouir. Cela réjouit tout le monde. Fig., Cette couleur réjouit la vue, Elle est agréable, elle plaît aux yeux. Fam., ...
RÉJOUISSANCE
. s. f. Démonstration de joie. Grande réjouissance. Ce fut une réjouissance publique par toute la France. On fit de grandes réjouissances, il y eut de grandes réjouissances ...
RÉJOUISSANT
, ANTE. adj. Qui réjouit. Un conte fort réjouissant. C'est un homme très-réjouissant.
RELÂCHANT
, ANTE. adj. T. de Médec. Il se dit Des remèdes propres à relâcher, à étendre, à amollir quelque partie du corps.  Il s'emploie plus ordinairement comme substantif. ...
RELÂCHE
. s. m. Interruption, discontinuation de quelque travail, de quelque étude, de quelque exercice. Travailler, étudier sans relâche. Il y a longtemps que vous étudiez, prenez ...
RELÂCHEMENT
. s. m. L'état, la disposition d'une chose qui devient moins tendue qu'elle n'était, qui a perdu de son ressort. Le relâchement des cordes d'un violon. Cela lui a causé un ...
RELÂCHER
. v. a. Faire qu'une chose soit moins tendue. Le temps humide relâche le papier des châssis. On l'emploie quelquefois avec le pronom personnel. La sécheresse fait que les ...
RELAIS
. s. m. Il se dit d'Un ou de plusieurs chevaux frais, soit de selle, soit d'attelage, que l'on poste en quelque endroit, pour que les voyageurs ou les chasseurs s'en servent à ...
RELAIS
. s. m. T. de Fortification. Espace de quelques pieds de largeur qu'on réserve entre le pied du rempart et l'escarpe du fossé, pour recevoir les terres qui s'éboulent. ...
RELAIS
. s. m. T. de Manufacture de tapisseries. Les ouvertures que l'ouvrier laisse dans une tapisserie quand il change de couleur et de figure. Les relais sont repris à ...
RELAISSÉ
. adj. T. de Chasse. Il se dit D'un lièvre qui, après avoir été longtemps couru, s'arrête de lassitude.
RELANCER
. v. a. T. de Chasse. Lancer de nouveau. Il se dit en parlant Des bêtes fauves, quand, après avoir été lancées, elles se reposent, et qu'ensuite on les fait partir du lieu ...
RELAPS
, APSE. adj. (On prononce les deux dernières lettres.) Qui est retombé dans l'hérésie. Il y avait autrefois des édits fort sévères contre ceux qui étaient relaps. ...
RÉLARGIR
. v. a. Rendre plus large. Il est obligé de faire rélargir tous ses habits. On va rélargir cette rue. RÉLARGI, IE. participe
RELATER
. v. a. Rapporter, mentionner. Il ne s'emploie guère qu'en style de Procédure et dans les actes. Ce fait a été relaté avec toutes ses circonstances. On a relaté cette ...
RELATIF
, IVE. adj. Qui a quelque relation, quelque rapport. Cette clause est relative à la précédente. Cet article est relatif au premier. Les termes de père et de fils sont des ...
RELATION
. s. f. Rapport d'une chose à une autre. Cet article a relation au précédent. Ce traité a relation avec celui qui a été fait auparavant. Ce que vous dites n'a aucune ...
RELATIVEMENT
. adv. Par rapport, d'une manière relative. Cela doit se prendre, cela doit se considérer relativement à telle chose. Cela a été dit relativement à ce qui précède. Cela ...
RELAVER
. v. a. Laver de nouveau. Relaver les degrés, l'escalier. On a eu beau laver et relaver, la tache est restée. RELAVÉ, ÉE. participe
RELAXATION
. s. f. T. didactique. Relâchement, état d'une chose qui n'a pas sa tension ordinaire. Il se dit particulièrement en Médecine. Relaxation des nerfs, des fibres, des muscles. ...
RELAXER
. v. a. T. de Jurispr. Il se dit en parlant D'un prisonnier qu'on remet en liberté. RELAXÉ, ÉE. participe, Il se dit, en Chirurgie, Des muscles, des nerfs, des tendons, qui ...
RELAYER
. v. a. (On le conjugue comme Payer. ) Il se dit en parlant Des ouvriers, des travailleurs, etc., qu'on occupe les uns après les autres à quelque ouvrage. On envoyait de deux ...
RELÉGATION
. s. f. T. de Jurispr. Exil, bannissement dans un lieu déterminé.
RELÉGUER
. v. a. Envoyer en exil dans un lieu déterminé. Ils furent tous relégués dans une île.   Il se dit, par extension, en parlant D'une personne que l'on envoie demeurer dans ...
RELENT
. s. m. Mauvais goût que contracte une viande renfermée dans un lieu humide. De la viande qui sent le relent, qui a un goût de relent, une odeur de relent.
RELEVAILLES
. s. f. pl. Cérémonie qui se fait à l'église, lorsqu'une femme y va la première fois après ses couches, pour se faire bénir par le prêtre. Le jour de ses relevailles. ...
RELEVÉE
. s. f. T. de Procéd. Le temps de l'après-dînée. À deux heures de relevée. L'audience de relevée. Vacations de relevée.
RELÈVEMENT
. s. m. Action par laquelle on relève une chose. Le relèvement d'un mur. Le relèvement d'un navire échoué. RELÈVEMENT, signifie aussi, Relevé, énumération exacte. On ...
RELEVER
. v. a. Remettre debout ce qui était tombé ; remettre une chose dans la situation où elle doit être, une personne dans son attitude naturelle. Relever une chaise qu'on ...
RELEVEUR
. adj. m. T. d'Anat. Il se dit De différents muscles dont la fonction est de relever les parties auxquelles ils sont attachés. Muscles releveurs.   Il s'emploie aussi ...
RELIAGE
. s. m. Action de relier des cuves, des tonneaux, etc.
RELIEF
. s. m. Ouvrage de sculpture plus ou moins relevé en bosse. On appelle Haut relief ou Relief entier, Celui qui est de l'épaisseur de toute la chose représentée ; ...
RELIER
. v. a. Lier de nouveau, refaire le noeud qui liait, et qui est défait. Relier une gerbe, une botte de foin. Cela s'est délié, reliez-le.   Il signifie aussi, Coudre ...
RELIEUR
. s. m. Celui dont le métier est de relier les livres. Le métier, l'art du relieur. L'atelier d'un relieur. Bon relieur. Les livres sont encore chez le relieur.
RELIGIEUSEMENT
. adv. Avec religion. Vivre très-religieusement.   Il signifie encore, Exactement, scrupuleusement, ponctuellement. Observer religieusement les traités. Garder sa parole ...
RELIGIEUX
, EUSE. adj. Qui appartient à la religion. Culte religieux. Cérémonies religieuses. Doctrine religieuse. Les idées religieuses. Les opinions religieuses. La morale ...
RELIGIEUX
, EUSE. s. Il se dit Des personnes qui se sont engagées par des voeux à suivre une certaine règle autorisée par l'Église. Les religieux de Saint-Benoît, de Saint-Augustin, ...
RELIGION
. s. f. Le culte qu'on rend à la Divinité. La religion juive. La religion chrétienne. La religion naturelle. La religion révélée. La vraie, la fausse religion. La religion ...
RELIGIONNAIRE
. s. Il se disait, dans le temps des guerres de religion, de Celui, de celle qui faisait profession de la religion réformée. C'était un zélé religionnaire. Les ...
RELIQUAIRE
. s. m. Sorte de boîte, de coffret, etc., où l'on enchâsse des reliques. Beau reliquaire. Reliquaire d'or, de cristal, etc. Un reliquaire garni de beaucoup de reliques. ...
RELIQUAT
. s. m. T. de Jurispr., de Comptabilité et de Commerce. Ce qui reste dû d'après la clôture et l'arrêté d'un compte. Le reliquat d'un compte de tutelle. Il se trouvera ...
RELIQUATAIRE
. s. T. de Jurispr., de Comptabilité, etc. Celui ou celle qui, après son compte rendu, doit quelque chose de reste. Ce tuteur est reliquataire de telle somme envers ses ...
RELIQUE
. s. f. Ce qui reste d'un saint après sa mort, soit le corps entier, soit une partie du corps. Précieuse relique. Relique bien sûre, bien avérée. Relique supposée. Les ...
RELIRE
. v. a. (Il se conjugue comme Lire. ) Lire de nouveau. Il faut lire et relire les bons auteurs de l'antiquité. Je ne relirai jamais cet ouvrage. On a relu le projet de loi. ...
RELIURE
. s. f. L'ouvrage d'un relieur, et La manière dont un livre est relié. J'ai payé tant pour la reliure de ce livre. Reliure de veau, de parchemin, de maroquin. Belle ...
RELOCATION
. s. f. T. de Jurispr. Acte par lequel on reloue, on sous-loue une chose. Un principal locataire fait des relocations. On dit plus ordinairement, Sous-location.
RELOUER
. v. a. Louer de nouveau. À l'expiration de mon bail, j'ai demandé au propriétaire qu'il me relouât l'appartement.   Il signifie aussi, Sous-louer ; louer à d'autres ...
RELUIRE
. v. n. Briller, luire en réfléchissant la lumière. Les diamants, les pierreries reluisent. Toutes les surfaces extrêmement polies reluisent, et renvoient la lumière. Tout ...
RELUISANT
, ANTE. adj. Qui reluit. Des armes reluisantes. Une étoffe très-reluisante.   Elle a le visage tout reluisant de rouge, tout reluisant, se dit D'une femme extrêmement ...
RELUQUER
. v. a. Lorgner curieusement du coin de l'oeil. Il reluque bien cette femme. Il est très-familier. Fig. et fam., Il reluque cette terre, cette maison, cet héritage, Il a des ...
REMÂCHER
. v. a. Mâcher une seconde fois. Les animaux qui ruminent remâchent ce qu'ils ont déjà mâché.   Il signifie, figurément et familièrement, Repasser plusieurs fois dans ...
REMANIEMENT
. s. m. (On prononce et plusieurs écrivent, Remanîment. ) Action de remanier, ou L'effet, le résultat de cette action. Remaniement d'un toit, d'un pavé.   Il se dit ...
REMANIER
. v. a. Manier de nouveau. Il a manié et remanié ces étoffes, sans avoir pu décider laquelle était la meilleure.   Il se dit en parlant De certains ouvrages, et signifie, ...
REMARIER
. v. a. Faire passer à de nouvelles noces. Sa fille était veuve, il vient de la remarier.   Il s'emploie plus ordinairement avec le pronom personnel, et il signifie, Passer à ...
REMARQUABLE
. adj. des deux genres Qui se fait remarquer, qui est digne d'être remarqué. Il se dit en bien et en mal. Événement remarquable. Phénomène remarquable. Action ...
REMARQUABLEMENT
. adv. D'une manière remarquable. Cette femme est remarquablement belle, remarquablement laide.
REMARQUE
. s. f. Action de remarquer, d'observer ; Observation, note. Remarque utile, judicieuse, importante. Remarque curieuse. Une chose digne de remarque. J'en ai fait la remarque. ...
REMARQUER
. v. a. Marquer de nouveau. On avait déjà marqué ces pièces de vin, on les a remarquées.   Il signifie aussi, Observer quelque chose, faire attention à quelque chose. ...
REMÈDE
. s. m. Ce qui sert à guérir quelque mal, quelque maladie, ce qu'on emploie dans ce dessein. Remède doux, violent, innocent, bénin. Remède topique, chimique, ...
REMÉDIER
. v. n. Apporter remède, apporter du remède. Avec un bon régime, on remédie à la plupart des incommodités. Vous négligez votre mal, vous devriez y remédier de bonne ...
REMÊLER
. v. a. Mêler de nouveau. Il faut remêler les cartes. REMÊLÉ, ÉE. participe
REMEMBRANCE
. s. f. Souvenir. J'en ai quelque remembrance. Il est vieux.
REMÉMORATIF
, IVE. adj. Qui sert à rappeler la mémoire. Les fêtes sont remémoratives de quelque événement, ou simplement, sont remémoratives. Il est peu usité.
REMÉMORER
. v. a. Remettre en mémoire. Je vais vous remémorer tout ce qui se passa dans cette bataille. Il a vieilli.  Se remémorer quelque chose, Le rappeler dans sa mémoire. Je ...
REMENER
. v. a. Mener, conduire une personne, un animal au lieu où il était auparavant. Vous m'avez amené, vous me remènerez. Remenez cet enfant à son père. Remenez -la chez elle. ...
REMERCIER
. v. a. Rendre grâce. Remercier Dieu de ses bienfaits. Je vous remercie de la bonté que vous avez eue. Je vous remercie de l'honneur que vous me faites. Ce n'est pas moi qu'il ...
REMERCÎMENT
ou REMERCIEMENT. s. m. Action de grâces, discours par lequel on remercie. Faire un remercîment. Cela vaut bien un remercîment. Je vous fais mes remercîments de ce que vous ...
RÉMÉRÉ
. s. m. T. de Jurispr. Rachat, recouvrement d'un immeuble vendu, et dont on rend le prix à l'acheteur. Faculté de réméré, Le droit, la faculté de racheter dans un ...
REMETTRE
. v. a. (Il se conjugue comme Mettre. ) Mettre une chose au même endroit où elle était auparavant. Remettre un livre en sa place, à sa place. Remettre l'épée dans le ...
REMEUBLER
. v. a. Regarnir de meubles. Il a fait remeubler ses appartements à neuf. REMEUBLÉ, ÉE. participe
RÉMINISCENCE
. s. f. Ressouvenir, renouvellement d'une idée presque effacée. J'ai quelque réminiscence de ce qui eut lieu à cette époque. Les Platoniciens croyaient que toutes les ...
REMISE
. s. f. Action de remettre, de rendre, de livrer, etc. La remise des prisonniers s'est effectuée, a eu lieu tel jour. La remise du paquet est constatée par un récépissé. ...
REMISER
. v. a. Placer sous une remise. Il faut remiser cette voiture.   Il s'emploie aussi absolument. Ce cocher a eu bien de la peine à remiser. REMISÉ, ÉE. participe
RÉMISSIBLE
. adj. des deux genres Qui est pardonnable, qui est digne de rémission. C'est une faute rémissible. Ce crime-là n'est pas rémissible. C'est un cas rémissible, fort ...
RÉMISSION
. s. f. Pardon. Il n'est usité, dans ce sens, qu'en termes de Théologie. La rémission des péchés. Obtenir de Dieu la rémission de ses péchés.   Il se dit aussi de La ...
RÉMISSIONNAIRE
. s. m. T. de Jurispr. Celui qui était porteur de lettres de rémission, qui avait obtenu des lettres de rémission. Tout rémissionnaire était obligé de se mettre à ...
RÉMITTENT
, ENTE. adj. T. de Médec. Il se dit Des maladies, et principalement des fièvres qui éprouvent des rémissions, de la diminution, du relâchement.
REMMENER
. v. a. (On prononce Ranmener ). Emmener ce qu'on avait amené. Il se dit en parlant Des personnes et des animaux. Remmenez cet homme. Remmenez votre cheval. REMMENÉ, ÉE. ...
RÉMOLADE
ou RÉMOULADE. s. f. Espèce de sauce piquante.  Il se dit aussi d'Une espèce de remède dont les maréchaux se servent pour guérir les foulures des chevaux.
REMOLE
. s. f. T. de Marine. Tournant d'eau qui est quelquefois dangereux pour les navires. Il est très-peu usité. Voyez REMOUS.
REMONTAGE
. s. m. T. de Cordonnier. Action de remonter des bottes ; L'ouvrage qui en résulte. Payer tant pour le remontage d'une paire de bottes. Un bon remontage.
REMONTE
. s. f. Il se dit en parlant Des chevaux qu'on donne à des cavaliers, pour les remonter. On acheta dix mille chevaux pour la remonte de la cavalerie. On a donné tant à ce ...
REMONTER
. v. n. Monter une seconde fois, monter de nouveau ; Retourner où l'on était avant de descendre. Il monta, descendit, et remonta. Remonter à sa chambre, à son cabinet. ...
REMONTRANCE
. s. f. Discours par lequel on représente à quelqu'un les inconvénients d'une chose qu'il a faite, ou qu'il est sur le point de faire. Sa remontrance fut écoutée, fut bien ...
REMONTRER
. v. a. Montrer de nouveau. On ne l'emploie guère en ce sens qu'avec le pronom personnel. Comment ose-t-il se remontrer ! REMONTRER, signifie aussi, Représenter à ...
RÉMORA
. s. m. Espèce de petit poisson ainsi appelé du latin Remora, parce que les anciens lui attribuaient le pouvoir d'arrêter les vaisseaux dans leur course. Quelques-uns disent ...
REMORDRE
. v. a. Mordre de nouveau. Il l'a mordu et remordu.   Il s'emploie plus ordinairement comme verbe neutre. Cette poire est si âpre, que quand on y a mordu une fois, on n'y veut ...
REMORDS
. s. m. Reproche violent que le coupable reçoit de sa conscience. Grands remords. Remords cuisant, importun, éternel. Des remords déchirants. La voix du remords, des ...
RÉMORE
. s. f. Voyez RÉMORA.
REMORQUE
. s. f. T. de Marine. Action de remorquer. La remorque est d'un grand secours en plusieurs occasions. Conduire un bateau à la remorque. Traîner à la remorque. Prendre à la ...
REMORQUER
. v. a. T. de Marine. Il se dit D'un bâtiment qui en traîne un autre derrière soi, pour le faire marcher, pour en accélérer la vitesse, pour l'empêcher de s'écarter, etc. ...
REMORQUEUR
. s. m. T. de Marine. Bâtiment, bateau qui donne la remorque, qui remorque. Un bon remorqueur. On l'emploie surtout en parlant Des bâtiments, des bateaux qui servent ...
RÉMOTIS
(À) Expression empruntée du latin, qui signifie, À l'écart. (On fait sentir l'S.) J'ai mis cet habit à rémotis. J'ai mis cette affaire à rémotis. Il est familier et peu ...
REMOUDRE
. v. a. Moudre de nouveau. Voyez MOUDRE. REMOULU, UE. participe
RÉMOUDRE
. v. a. Émoudre de nouveau. Voyez ÉMOUDRE. RÉMOULU, UE. participe
RÉMOULADE
. s. f. Voyez RÉMOLADE.
RÉMOULEUR
. s. m. Celui qui émoud les couteaux, les ciseaux, etc. On dit autrement, Gagne-petit.
REMOUS
. s. m. T. de Marine. Tournoiement d'eau occasionné par le mouvement d'un navire.  Il se dit aussi d'un Tournoiement d'eau causé par un obstacle, par un corps solide ...
REMPAILLER
. v. a. Empailler de nouveau, garnir d'une nouvelle paille. Rempailler des chaises. REMPAILLÉ, ÉE. participe
REMPAILLEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui regarnit des siéges de paille.
REMPARER
(SE). v. pron. Se faire une défense contre quelque attaque. Se voyant surpris par les ennemis, ils se remparèrent avec des chariots, et avec tout ce qu'ils purent trouver. ...
REMPART
. s. m. Levée de terre qui environne et défend une place. Large rempart. Rempart revêtu de pierre, ou simplement, Rempart revêtu. Faire le tour du rempart. Se promener sur ...
REMPLAÇANT
. s. m. Il se dit de Celui qui remplace un jeune homme appelé au service militaire. Fournir un remplaçant. Il a acheté un remplaçant. Son remplaçant a déserté.   Il se ...
REMPLACEMENT
. s. m. L'action de remplacer une chose par une autre ; Le résultat de cette action. Ces meubles sont vieux, sont brisés, j'en ai ordonné le remplacement. Planter de jeunes ...
REMPLACER
. v. a. Succéder à quelqu'un dans une place, dans un emploi, C'est son fils qui le remplace dans son emploi, dans ses fonctions. Ce magistrat est mort, et a été remplacé par ...
REMPLAGE
. s. m. Action de remplir une pièce de vin qui n'est pas tout à fait pleine. Il faudra près d'un muid de vin pour le remplage de toutes ces pièces-là. Le remplage doit ...
REMPLI
. s. m. T. de Tailleur, de Tapissier et de Couturière. Pli que l'on fait à du linge, à de l'étoffe, à une tapisserie, pour les rétrécir ou pour les accourcir, sans en ...
REMPLIER
. v. a. T. de Tailleur, de Tapissier et de Couturière. Faire un rempli. Remplier une robe. Il faut porter l'habit de cet enfant chez le tailleur, pour qu'il le remplie. ...
REMPLIR
. v. a. Emplir de nouveau. Ce tonneau, qui était plein, a fui ; il faut le remplir. Il faut remplir la pièce de vin à mesure qu'elle baisse.   Il signifie plus ...
REMPLISSEUSE
. s. f. Ouvrière qui remplit et raccommode des points, des dentelles. Portez ces points à la remplisseuse.
REMPLOI
. s. m. T. de Jurispr. Remplacement, nouvel emploi. Le remploi des biens dotaux est stipulé d'ordinaire dans les contrats de mariage. Il ne peut vendre qu'à charge de remploi. ...
REMPLOYER
. v. a. Employer de nouveau. REMPLOYÉ, ÉE. participe
REMPLUMER
. v. a. Regarnir de plumes. Il n'est guère d'usage qu'en parlant D'un clavecin qu'on regarnit de plumes. Il faut remplumer ce clavecin. REMPLUMER, avec le pronom personnel, ...
REMPOCHER
. v. a. Remettre dans sa poche. Vous ne voulez pas me donner cette marchandise à tel prix, je rempoche mon argent. REMPOCHÉ, ÉE. participe
REMPOISSONNEMENT
. s. m. Action de rempoissonner, et Le résultat de cette action.
REMPOISSONNER
. v. a. Empoissonner de nouveau, repeupler de poisson un vivier, un étang. Les fermiers sont tenus de rempoissonner les étangs à la fin de leur bail. REMPOISSONNÉ, ÉE. ...
REMPORTER
. v. a. Reprendre et rapporter de quelque lieu ce qu'on y avait apporté. Vous pouvez remporter votre livre. Ce marchand n'a qu'à remporter ses marchandises, je n'en veux ...
REMPOTAGE
. s. m. T. de Jardinage. Action de rempoter.
REMPOTER
. v. a. T. de Jardinage. Remettre une plante dans un pot ; Changer une plante de pot.
REMUAGE
. s. m. Action de remuer une chose. Le remuage du blé, du vin. Congé de remuage.
REMUANT
, ANTE. adj. Qui est sans cesse en mouvement. Cet enfant est très-remuant. Il est vif et remuant. Fig., Un esprit remuant, Un esprit actif, ennemi du repos, propre à exciter ...
REMUE-MÉNAGE
. s. m. Dérangement de plusieurs meubles, de plusieurs choses que l'on transporte d'un lieu à un autre. Voilà un grand remue-ménage.   Il se dit, figurément, Des troubles ...
REMUEMENT
ou REMÛMENT. s. m. Action de ce qui remue. Remuement d'humeurs.   Remuement des terres, Le transport de beaucoup de terres d'un lieu à un autre. Le remuement des terres coûte ...
REMUER
. v. a. Mouvoir quelque chose. Remuer une chose de sa place. On a remué cette table, ce buffet. Ne remuez rien, tout est bien rangé. Remuer du blé, de peur qu'il ne ...
REMUEUSE
. s. f. Femme qui est spécialement chargée de remuer un enfant, c'est-à-dire, de le nettoyer et de le changer de langes. La remueuse du prince, de la princesse.
REMUGLE
. s. m. Odeur qu'exhale ce qui a été longtemps enfermé, ou dans un mauvais air. Cela sent le remugle. Il est vieux.
RÉMUNÉRATEUR
. s. m. Celui qui récompense. Dieu est le souverain rémunérateur, le juste rémunérateur des bonnes oeuvres. Ce prince est un juste rémunérateur de la vertu, des grandes ...
RÉMUNÉRATION
. s. f. Récompense. Juste rémunération. Il attend de Dieu la rémunération de ses bonnes oeuvres.
RÉMUNÉRATOIRE
. adj. des deux genres T. de Jurispr. Qui tient lieu de récompense. Contrat, donation, legs rémunératoire.
RÉMUNÉRER
. v. a. Récompenser. Il est d'un grand roi de rémunérer les belles actions. Tous les peuples croient à l'existence d'un Dieu qui rémunère la vertu et châtie le vice. Il ...
RENÂCLER
. v. n. Faire certain bruit en retirant impétueusement son haleine par le nez, lorsqu'on est en colère. Il tempête, il jure, il renâcle. Il est populaire.  Il se dit ...
RENAISSANCE
. s. f. Seconde, nouvelle naissance, renouvellement. La renaissance du phénix est une fable.   Il est principalement d'usage au figuré. Notre renaissance en JÉSUS-CHRIST. ...
RENAISSANT
, ANTE. adj. Qui renaît. La nature renaissante. Les plaisirs renaissants. Des besoins sans cesse renaissants, toujours renaissants. Une autorité renaissante. L'herbe ...
RENAÎTRE
. v. n. Naître de nouveau. Selon les anciens, le phénix renaissait de ses cendres. La Fable fait renaître Hippolyte sous le nom de Virbius. Les pères semblent renaître ...
RÉNAL
, ALE. adj. T. d'Anat. Il se dit Des parties qui ont rapport aux reins, qui appartiennent aux reins. Nerf rénal. Artère, veine rénale. Calculs rénaux.
RENARD
. s. m. Quadrupède carnassier, à longue queue touffue, qui mange les poules, les oies, les lapins, etc., et qui est fort ruse. Le renard exhale une odeur fétide. Vieux ...
RENARDE
. s. f. La femelle du renard. On prit la renarde et ses petits. C'est une bonne prise qu'une renarde pleine.
RENARDEAU
. s. m. Petit renard. On prit la renarde et tous ses renardeaux.
RENARDIER
. s. m. Celui qui, dans une terre, a le soin de prendre les renards.
RENARDIÈRE
. s. f. Tanière du renard.
RENCAISSAGE
. s. m. Action de rencaisser.
RENCAISSER
. v. a. T. de Jardinage. Remettre dans une caisse. Il ne se dit guère qu'en parlant Des arbres et des arbrisseaux que l'on change de caisse. Rencaisser des orangers, des ...
RENCHÉRIR
. v. actif et quelquefois neutre. Il se conjugue comme Enchérir ; et il a les mêmes significations, tant au propre qu'au figuré. Renchérir des marchandises. Tout renchérit. ...
RENCHÉRISSEMENT
. s. m. Il signifie la même chose qu'Enchérissement. Le renchérissement des denrées.
RENCOGNER
. v. a. Pousser, serrer quelqu'un dans un coin. Je l'ai rencogné dans une embrasure, dans une croisée, pour lui dire ce que j'avais sur le coeur. Il est ...
RENCONTRE
. s. f. Hasard, aventure par laquelle on trouve fortuitement une personne, une chose. Bonne, mauvaise rencontre. Heureuse, malheureuse rencontre. Fâcheuse rencontre. Faire ...
RENCONTRER
. v. a. Trouver une personne, une chose, soit qu'on la cherche, soit qu'on ne la cherche pas. Rencontrer quelqu'un dans la rue, à la promenade. Je rencontrai cet homme sur mon ...
RENCORSER
. v. a. T. de Tailleur et de Couturière. Mettre un corsage neuf à une robe. Elle est bonne ménagère, elle fait rencorser ses robes. RENCORSÉ, ÉE. participe
RENDANT
, ANTE. s. T. de Jurispr. et de Comptabilité. Celui, celle qui rend un compte. On dit aussi, Le rendant compte.
RENDEZ-VOUS
. s. m. Convention que deux ou plusieurs personnes font de se trouver ensemble en certain temps, à certaine heure, en un lieu désigné. Assigner, donner, indiquer un ...
RENDONNÉE
. s. f. T. de Vénerie. Voyez RANDONNÉE.
RENDORMIR
. v. a. Faire dormir de nouveau quelqu'un qui était réveillé. Allez rendormir cet enfant. On ne saurait le rendormir.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel, et ...
RENDOUBLER
. v. a. Remplier un vêtement pour le raccourcir. Rendoubler un manteau. Rendoubler une jupe qui est trop longue. RENDOUBLÉ, ÉE. participe
RENDRE
. v. a. ( Je rends, tu rends, il rend ; nous rendons, vous rendez, ils rendent. Je rendais. Je rendis. J'ai rendu. Je rendrai. Je rendrais. Rends, rendez. Que je rende. Que je ...
RENDURCIR
. v. a. Rendre plus dur ce qui l'était déjà. La trempe rendurcit le fer. Avec le pronom personnel, Se rendurcir. RENDURCI, IE. participe
RÊNE
. s. f. Courroie de la bride d'un cheval. Une des rênes de la bride. Il y a une rêne de rompue. La rêne droite est plus courte que la gauche. Son cheval rompit ses rênes, ...
RENÉGAT
, ATE. s. Celui, celle qui a renié la religion chrétienne pour embrasser une autre religion, et particulièrement le mahométisme. Il s'est fait renégat. C'est une ...
RÉNETTE
. s. f. Instrument dont les maréchaux se servent pour couper l'ongle du cheval par sillons.
RÉNETTER
. v. a. T. de Maréchalerie. Couper le sabot par sillons, et y pratiquer des raies avec la rénette. Les maréchaux affaiblissent souvent les quartiers en rénettant un pied. ...
RENFAÎTAGE
. s. m. L'action de renfaîter ; L'ouvrage qui en est le résultat. Ce renfaîtage me coûtera fort cher.
RENFAÎTER
. v. a. Raccommoder le faîte d'un toit. RENFAÎTÉ, ÉE. participe
RENFERMER
. v. a. Enfermer de nouveau. Ce prisonnier s'était échappé, on l'a repris et on l'a renfermé.   Il signifie encore simplement, Enfermer. C'est un fou qu'il faudrait ...
RENFLEMENT
. s. m. État de ce qui est renflé. Il signifie particulièrement, en termes d'Architecture, Augmentation insensible du diamètre d'une colonne depuis la base jusqu'au tiers ...
RENFLER
. v. n. Il se dit Des choses qui augmentent de grosseur en cuisant ou en fermentant. Voilà des pois, des haricots qui renflent bien. Cette pâte a bien renflé. RENFLÉ, ...
RENFONCEMENT
. s. m. T. d'Art. Effet de perspective qui fait paraître une chose enfoncée et éloignée. Le renfoncement d'une décoration de théâtre.   Il se dit aussi Du creux que ...
RENFONCER
. v. a. Enfoncer de nouveau, enfoncer plus avant. Renfoncer son chapeau. Renfoncez le bouchon de cette bouteille.   En termes d'Imprim., Renfoncer une ligne, La faire ...
RENFORCEMENT
. s. m. Action de renforcer, ou L'effet de cette action. Le renforcement d'une poutre.
RENFORCER
. v. a. Fortifier, rendre plus fort. Renforcer des troupes. Renforcer une armée. Renforcer une garnison. Renforcer les gardes, les postes. Renforcer un mur par des chaînes de ...
RENFORMIR
. v. a. T. de Maçonnerie. Mettre des moellons ou des pierres où il en manque, crépir un vieux mur pour consolider la construction. RENFORMI, IE. participe
RENFORMIS
. s. m. T. de Maçonnerie. Réparation d'un vieux mur, sans démolition.
RENFORT
. s. m. Augmentation de force. Un renfort de troupes. L'armée était faible, on y a envoyé un renfort considérable. L'armée a reçu des renforts.
RENFROGNER
(SE). v. pron. Voyez REFROGNER.

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.028 c;