Слова на букву puce-resp (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву puce-resp (1564)

< 1 2 3 4 5 6 >>
RENGAGEMENT
. s. m. Action de se rengager. Depuis son rengagement dans tel corps.
RENGAGER
. v. a. Engager de nouveau. Il avait dégagé ses pierreries et sa vaisselle d'argent, il a été obligé de les rengager. Rengager un domaine. Il sort à peine d'une mauvaise ...
RENGAINER
. v. a. Remettre dans la gaîne, dans le fourreau. Rengainer une épée, un couteau. On l'emploie absolument dans le sens de Rengainer son épée. Ils allaient croiser le fer, ...
RENGORGER
(SE). v. pron. Il se dit Des femmes, lorsque, pour avoir meilleure grâce, elles avancent la gorge, et retirent la tête un peu en arrière. Voyez comme elle se rengorge.   Il ...
RENGRAISSER
. v. a. Faire redevenir gras, engraisser de nouveau. Le riz dont il fait usage le rengraisse à vue d'oeil. On a rengraissé ce cheval avec du son.   Il est aussi neutre, et ...
RENGRÉGEMENT
. s. m. Augmentation, accroissement. Rengrégement de mal. Rengrégement de douleur. Il ne se dit que Des maux, et il est vieux.
RENGRÉGER
. v. a. Augmenter, accroître. Il ne se dit qu'en parlant Du mal, de la douleur. Rengréger son mal. Rengréger sa douleur. Rengréger sa peine.   Il s'emploie aussi avec le ...
RENGRÉNEMENT
. s. m. Action de rengréner.
RENGRÉNER
. v. a. T. de Monnaie. Remettre sous le balancier les monnaies, les médailles qui n'ont pas bien reçu l'empreinte, ou qui exigent pour leur fabrication plus d'un coup de ...
RENIABLE
. adj. des deux genres Il n'est guère usité que dans cette phrase proverbiale, Tous vilains cas, tous mauvais cas sont reniables ; ce qui se dit Lorsqu'un homme a commis ...
RENIEMENT
ou RENÎMENT. s. m. Action de renier. Il n'est usité que dans cette locution, Le reniement de saint Pierre.
RENIER
. v. a. Déclarer contre la vérité qu'on ne connaît point une personne, une chose. Saint Pierre renia JÉSUS-CHRIST, renia son maître par trois fois.   Renier quelqu'un pour ...
RENIEUR
. s. m. Celui qui renie, qui blasphème. C'est un renieur, un blasphémateur. Il a vieilli.
RENIFLEMENT
. s. m. Action de renifler.
RENIFLER
. v. n. Retirer, en aspirant un peu fort, l'humeur ou l'air qui est dans les narines. Ne reniflez pas. Il renifle toujours.   Il se dit, figurément et familièrement, De ceux ...
RENIFLERIE
. s. f. Action de renifler. Il est populaire.
RENIFLEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui renifle.
RENNE
. s. m. Quadrupède mammifère qui est du même genre que les cerfs, et qu'on trouve dans les pays du Nord. En Laponie, le renne vit dans l'état de domesticité. Un traîneau ...
RENOM
. s. m. Réputation, opinion que le public a d'une personne, d'une chose. Bon renom. Mauvais renom Grand renom. Un homme de renom, de grand renom. Cet exploit lui acquit un ...
RENOMMÉE
. s. f. Renom, réputation. Bonne renommée. Mauvaise renommée. Grande renommée. Noircir, ternir la renommée de quelqu'un. Cela ferait tort, cela nuirait à sa renommée. ...
RENOMMER
. v. a. Nommer, élire de nouveau. Les électeurs l'ont renommé.   Il signifie aussi, Nommer avec éloge. Ce prince s'est fait renommer partout. Ses belles actions l'ont ...
RENONCE
. s. f. Terme dont on se sert, à certains Jeux de cartes, pour exprimer qu'on n'a point d'une certaine couleur. Au jeu du reversi, celui qui a le plus de renonces, a le plus ...
RENONCEMENT
. s. m. Action de renoncer. Il ne se dit que dans les sujets de morale, et particulièrement de morale chrétienne. Le renoncement aux honneurs, aux plaisirs, à la vanité. Le ...
RENONCER
. v. n. Se désister, se déporter de quelque chose, soit par acte exprès, soit autrement. Renoncer à la couronne. Renoncer à la succession de son père, de son parent. ...
RENONCIATION
. s. f. Acte par lequel on renonce à quelque chose. Renonciation par écrit. Renonciation verbale. Sa renonciation n'est pas en bonne forme. Donner acte à quelqu'un de sa ...
RENONCULE
. s. f. Plante dont il y a un grand nombre d'espèces, les unes cultivées dans les jardins pour la beauté de leurs fleurs, et les autres venant sans culture dans les bois, les ...
RENOUÉE
. s. f. T. de Botan. Plante dont les tiges ont beaucoup de noeuds : l'espèce commune, appelée aussi Centinode, croît dans les lieux incultes et arides, le long des chemins et ...
RENOUEMENT
ou RENOÛMENT. s. m. Rétablissement, renouvellement. Renouement d'amitié. Renouement d'une négociation. Il a vieilli.
RENOUER
. v. a. Nouer une chose dénouée. Renouer une jarretière, un ruban.   Il signifie quelquefois simplement, Nouer pour l'ornement. Ses cheveux étaient renoués de rubans, de ...
RENOUEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui fait le métier de remettre les membres disloqués. C'est un bon renoueur. Il faut aller au renoueur, à la renoueuse. On dit aussi, Rebouteur et ...
RENOUVEAU
. s. m. Le printemps, la saison nouvelle. Tout pousse au renouveau. Il faut attendre le renouveau, pour voir si ces arbres auront repris. Il est vieux, et ne s'emploie que dans ...
RENOUVELER
. v. a. Rendre nouveau en substituant une chose à la place d'une autre de même espèce. Le sainfoin ne dure que tant d'années, il faut ensuite le renouveler. Renouveler une ...
RENOUVELLEMENT
. s. m. Rénovation, rétablissement d'une chose dans son premier état ou dans un état meilleur. Le renouvellement de l'année, de la saison. Le renouvellement de la lune. Le ...
RÉNOVATIQN
. s. f. Renouvellement, rétablissement d'une chose dans l'état où elle était. La rénovation du monde après le déluge. La rénovation de l'homme intérieur par la grâce. ...
RENSEIGNEMENT
. s. m. Indice, instruction qui met sur la voie de quelque chose, qui sert à faire connaître une chose. Donnez-moi quelques renseignements sur cette affaire, sur ce fait. Vous ...
RENSEIGNER
. v. a. Enseigner de nouveau, avec un nouveau soin. Il avait oublié le chemin, il a fallu le lui renseigner. On a mal montré le latin à cet enfant, il faut le lui renseigner. ...
RENTE
. s. f. Revenu annuel. Il a trente mille francs de rente. Il vit de ses rentes. Il n'a ni fonds ni rentes.   Il se dit plus ordinairement de Ce qui est dû tous les ans pour un ...
RENTER
. v. a. Donner, assigner certain revenu à un hôpital, à un collége, à une communauté, pour une fondation que l'on fait. Ce n'est pas tout de bâtir des hôpitaux, des ...
RENTIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui a des rentes constituées sur l'État, ou sur quelque communauté. Les rentiers sont payés par quartier, par semestre, ou par année.   Il se dit ...
RENTOILAGE
. s. m. Action de rentoiler. Le rentoilage d'une paire de manchettes. Le rentoilage d'un tableau.
RENTOILER
. v. a. Remettre de la toile neuve à la place de celle qui est usée. Il se dit en parlant Des choses qui sont garnies de dentelle, de point, ou d'autres ornements de fil. La ...
RENTRAIRE
. v. a. (Il se conjugue comme Traire. ) Coudre, rejoindre deux morceaux de drap, ou de quelque autre étoffe épaisse, qui ont été déchirés, coupés ; ou Joindre bord ...
RENTRAITURE
. s. f. Couture de ce qui est rentrait. Cela est si bien rentrait, qu'on ne voit point la rentraiture.
RENTRANT
. adj. T. de Géom. et de Fortific. Il se dit Des angles dont l'ouverture est en dehors, par opposition Aux angles saillants.
RENTRANT
. s. m. T. de Jeu. Celui qui prend la place du joueur qui a perdu la partie. On demande un rentrant.
RENTRAYEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui sait rentraire. Porter un habit, un manteau au rentrayeur, à la rentrayeuse.
RENTRÉE
. s. f. Action de rentrer. Il se dit Des tribunaux, des colléges, etc., lorsqu'ils recommencent leurs fonctions, leurs exercices après les vacations, après les vacances. ...
RENTRER
. v. n. Entrer de nouveau, entrer après être sorti. Rentrer dans sa maison, dans sa chambre, dans la ville. Il ne fut pas plutôt sorti, qu'on le vit rentrer. Il est rentré ...
RENVERSE
(À LA). loc. adv. Sur le dos, le visage en haut. Tomber à la renverse. Être couché à la renverse.
RENVERSEMENT
. s. m. Action de renverser ; État d'une chose renversée. Le renversement d'un buffet, d'une table. Il est peu usité en ce sens.  Il signifie aussi, Dérangement, ...
RENVERSER
. v. a. Jeter par terre, faire tomber une personne, une chose. Il renversa la table, le buffet, la bouteille, les plats, etc. Renverser un bâtiment, un mur, une maison. Le vent ...
RENVI
. s. m. T. de certains Jeux de cartes. Ce que l'on met par-dessus la vade ou l'enjeu. Faire un renvi de dix louis.   Jeux de renvi, Ceux où l'on fait des renvis.
RENVIER
. v. n. Mettre une certaine somme d'argent au jeu du brelan, etc., par-dessus la vade ou l'enjeu. Le fonds du jeu n'était que de six jetons, l'un renvia de quatre fiches, et ...
RENVOI
. s. m. Envoi d'une chose à la personne qui l'avait envoyée. Renvoi de marchandises. Renvoi d'une lettre de change. Le renvoi d'un présent.   Chevaux de renvoi, voitures de ...
RENVOYER
. v. a. (Il se conjugue comme Envoyer. ) Envoyer de nouveau. Je lui avais envoyé un cadeau ; il l'a refusé, je le lui ai renvoyé.   Il signifie aussi, Faire reporter à ...
RÉORDINATION
. s. f. Action par laquelle quelqu'un est réordonné.
RÉORDONNER
. v. a. Conférer pour la seconde fois les ordres sacrés à quelqu'un dont la première ordination a été faite contre la teneur des canons, et déclarée nulle par jugement ...
RÉORGANISATION
. s. f. Action d'organiser de nouveau, et Le résultat de cette action. Réorganisation d'une compagnie, d'une armée.
RÉORGANISER
. v. a. Organiser de nouveau. Réorganiser une administration. On l'emploie aussi avec le pronom personnel. Leur armée se réorganisa. RÉORGANISÉ, ÉE. participe
RÉOUVERTURE
. s. f. Action de rouvrir. Il ne se dit guère qu'en parlant D'un théâtre, d'un établissement de commerce, qui était resté fermé quelque temps. Depuis la réouverture de ...
REPAIRE
. s. m. Retraite, lieu où se retirent des bêtes malfaisantes, féroces, comme les tigres, les ours, les serpents, etc. C'est le repaire d'un lion. Un repaire de tigres, ...
REPAIRE
. s. m. T. d'Arts et Métiers. Voyez REPÈRE.
REPAÎTRE
. v. n. (Il se conjugue comme Paître, et a de plus un prétérit défini et un prétérit indéfini : Je repus. J'ai repu. ) Manger, prendre sa réfection. Il se dit Des ...
RÉPANDRE
. v. a. Épancher, verser, laisser tomber un liquide. Répandre de l'eau par terre. Répandre de la sauce sur la nappe. Par extension : Répandre du sel, du poivre, etc. ...
RÉPARABLE
. adj. des deux genres Qui se peut réparer. Il se dit dans tous les sens du verbe. Ce dommage est réparable. La perte du temps est difficilement réparable. Il a manqué une ...
REPARAÎTRE
. v. n. Paraître de nouveau. Cet homme n'a jamais reparu. Les ennemis ne reparaîtront pas. Après une longue absence, on le vit tout à coup reparaître, reparaître avec un ...
RÉPARATEUR
. s. m. Celui qui répare. ÉSUS-CHRIST est appelé le réparateur du genre humain.   Il s'emploie quelquefois adjectivement. Un gouvernement réparateur. Fam. et ironiq., ...
RÉPARATION
. s. f. Ouvrage qu'on fait ou qu'il faut faire pour réparer. Cette voiture, cette machine a besoin d une réparation. Les réparations de cette église, de ce pont, de ce ...
RÉPARER
. v. a. Refaire, rétablir quelque chose à une construction, à un ouvrage, le raccommoder. Cette maison va tomber, si vous ne la réparez. Cette église a besoin d'être ...
RÉPARITION
. s. f. T. d'Astron. Voyez RÉAPPARITION.
REPARLER
. v. n. Parler de nouveau. Reparlez-lui de cette affaire. Nous en reparlerons.
REPARTIE
. s. f. Réplique, réponse prompte. Bonne repartie. Faire une repartie brusque, plaisante, fine, vive, juste, spirituelle. Il est prompt à la repartie, heureux à la ...
REPARTIR
. v. actif et quelquefois neutre (Il se conjugue comme Partir. ) Répliquer, répondre sur-le-champ et vivement. Il ne lui a reparti que des impertinences. Il ne lui a reparti ...
REPARTIR
. v. n. (Il se conjugue comme le verbe ci-dessus.) Retourner, ou Partir de nouveau. À peine était-il arrivé, qu'il fut obligé de repartir. REPARTI, IE. participe, Il est ...
RÉPARTIR
. v. a. ( Je répartis, tu répartis, il répartit ; nous répartissons, vous répartissez, ils répartissent Je répartissais. Je répartis. Je répartirai. Je répartirais. ...
RÉPARTITEUR
. s. m. T. d'Administration. Celui qui lait, qui est chargé de faire une répartition.  Adjectivem., Commissaires répartiteurs, Commissaires chargés de répartir les ...
RÉPARTITION
. s. f. Partage, division, distribution. Faire la répartition des troupes pour les quartiers d'hiver. La répartition des effets, des biens d'une succession. La répartition ...
REPAS
. s. m. Nourriture que l'on prend a certaines heures réglées. Il se dit principalement Du dîner et du souper. L'heure du repas. Aux heures du repas. Avant le repas. Repas ...
REPASSAGE
. s. m. Action de repasser. Le repassage d'une robe, d'une chemise, etc. Le repassage d'un chapeau, d'un canif, etc. Cet ouvrier ne fait que des repassages.
REPASSER
. v. n. Passer de nouveau ; après être allé d'un lieu à un autre, revenir de celui-ci au premier, traverser de nouveau l'espace qui est entre-deux. La chasse a passé et ...
REPASSEUSE
. s. f. Celle dont le métier est de repasser du linge.
REPAVER
. v. a. Paver de nouveau. On repave cette rue, cette cour. REPAVÉ, ÉE. participe
REPÊCHER
. v. a. Retirer de l'eau, du fond de l'eau ce qui y était tombé. Il était tombé dans le fond de la rivière, on l'a repêché à demi mort. Repêcher des ballots, des ...
REPEINDRE
. v. a. Peindre de nouveau. Il a fait repeindre sa galerie, les boiseries de son appartement. REPEINT, EINTE participe, C'est un tableau repeint.   Il s'emploie aussi comme ...
REPENSER
. v. n. Penser de nouveau, réfléchir plus profondément sur une chose. Ce que vous me dites mérite que j'y repense. Vous n'avez point assez pensé à cette affaire, à ce ...
REPENTANCE
. s. f. Regret, douleur qu'on a de ses péchés. Il est mort avec beaucoup de repentance, avec une grande repentance de ses péchés. Il ne s'emploie guère que dans le langage ...
REPENTANT
, ANTE. adj. Qui se repent d'avoir péché. Donner l'absolution à un homme vraiment contrit et repentant. Elle est contrite et repentante. Est-il bien repentant de ses ...
REPENTIR
(SE). v. pron. Avoir une véritable douleur, un véritable regret. Se repentir d'avoir offensé Dieu. Se repentir de ses fautes, de ses torts, de ses péchés, de ses ...
REPENTIR
. s. m. Regret sincère d'avoir fait ou de n'avoir pas fait quelque chose. Il se dit particulièrement en parlant Des fautes qu'on a commises. Repentir sincère, cuisant. Il ...
REPERCER
. v. a. Percer de nouveau. Ce muid a été percé trop haut, il faut le repercer.   En termes d'Orfévre, Repercer un ouvrage, Découper un ouvrage tracé pour être à ...
RÉPERCUSSIF
, IVE. adj. T. de Médec. Qui a la propriété de répercuter. Il se dit Des médicaments qu'on applique sur un exanthème, sur une tumeur, pour faire refluer au dedans du ...
RÉPERCUSSION
. s. f. T. didactique. Action des humeurs qui refluent au dedans du corps ; Action des médicaments répercussifs. La répercussion des humeurs. Cela fait répercussion.   Il ...
RÉPERCUTER
. v. a. T. didactique. Il se dit en parlant Des humeurs, lorsque, étant en mouvement pour sortir, quelque cause les fait rentrer au dedans. Cela répercute les humeurs.   Il ...
REPERDRE
. v. a. Perdre de nouveau. Sa fortune, qu'il avait eu bien de la peine à rétablir, il vient de la reperdre. Reperdre au jeu. REPERDU, UE. participe
REPÈRE
. s. m. T. commun à beaucoup d'Arts et Métiers. Il signifie principalement, Trait ou marque que l'on fait à différentes pièces d'un ouvrage, pour les ajuster avec ...
RÉPERTOIRE
. s. m. Inventaire, table, recueil où les choses, les matières sont rangées dans un ordre qui fait qu'on les trouve facilement. Avec mon répertoire, j'aurai bientôt trouvé ...
RÉPÉTAILLER
. v. a. Répéter la même chose jusqu'à l'ennui. Cet enfant répétaille toujours la même chose. Il ne fait que répétailler. Il est familier. RÉPÉTAILLÉ, ÉE. participe
RÉPÉTER
. v. a. Redire, dire ce qu'on a déjà dit soi-même. Je vous ai dit cela, et je vous le répète. On ne saurait trop lui répéter ces sages paroles. Répétez-moi votre ...
RÉPÉTITEUR
. s. m. Celui qui répète des élèves, qui fait profession de répéter. Répétiteur de mathématiques, de droit, de langue grecque. Répétiteur au collége Louis le ...
RÉPÉTITION
. s. f. Redite, retour de la même idée, du même mot. Son livre est plein de répétitions. Les répétitions sont ennuyeuses. Éviter les répétitions. Répétition de ...
REPEUPLEMENT
. s. m. Action de repeupler. Le repeuplement d'une colonie. Le repeuplement d'un étang. Le repeuplement d'une forêt.
REPEUPLER
. v. a. Peupler de nouveau un pays qui avait été dépeuplé. La peste et la guerre avaient fait périr la moitié des habitants de ce pays, on y a envoyé du monde pour le ...
REPIC
. s. m. T. du Jeu de piquet. Il se dit Lorsque l'un des joueurs, avant de jouer aucune carte, compte jusqu'à trente, sans que celui contre qui il joue ait pu rien compter ; ce ...
RÉPIT
. s. m. Relâche, délai, surséance. Je le poursuivrai incessamment et ne lui donnerai point de répit. Je lui ai donné un répit d'un mois. Ce créancier n'a jamais donné ...
REPLACER
. v. a. Remettre en place. Replacer une statue. Replacez ce livre. Le domestique que vous avez renvoyé est replacé. On l'emploie aussi avec le pronom personnel. Replacez-vous. ...
REPLANTER
. v. a. Planter de nouveau. Il faut ôter cet arbre de là, et le replanter ailleurs. Il faut replanter tout le coteau. Replanter un bois, une forêt. REPLANTÉ, ÉE. ...
REPLÂTRAGE
. s. m. Action de replâtrer ; Le résultat de cette action. Il se dit surtout d'Une réparation superficielle, faite avec du plâtre.  Il signifie, figurément et ...
REPLÂTRER
. v. a. Renduire de plâtre.  Il signifie, figurément et familièrement, Chercher à réparer, à couvrir une faute, une sottise. Il voudrait replâtrer ce qu'il a dit, ce ...
REPLET
, ÈTE. adj. Qui a trop d'embonpoint, qui est trop gras. Il ne va plus à la chasse, il est devenu trop replet. Elle est trop replète. Il ne se dit point Des animaux.
RÉPLÉTION
. s. f. Abondance de sang et d'humeurs, excès d'embonpoint, surcharge d'aliments. Il n'est malade que de réplétion. La saignée et la diète conviennent aux personnes ...
REPLI
. s. m. Pli doublé. Faire un repli à du papier, à une étoffe, à un vêtement.   Il se dit aussi Des sinuosités, des cercles que forme un reptile quand il se meut ou ...
REPLIER
. v. a. Plier une chose qui avait été dépliée. En repliant cette étoffe, tâchez de la remettre dans les mêmes plis. Replier une robe, un manteau. Il faut replier cette ...
RÉPLIQUE
. s. f. T. de Palais. Réponse sur ce qui a été répondu ; réponse à la réponse faite par la partie adverse. Il se dit, tant d'Un écrit par lequel le demandeur ...
RÉPLIQUER
. v. a. Répondre sur ce qui a été répondu par celui à qui l'on parle. Il me répondit telle et telle chose, mais je lui répliquai cela et cela. Mon avocat a parlé le ...
REPLONGER
. v. a. Plonger de nouveau. Cette étoffe n a pas assez bien pris la teinture, il faut la replonger dans la cuve. Avec le pronom personnel, Se replonger dans l'eau.   Il ...
REPOLIR
. v. a. Polir de nouveau. Repolir de l'argenterie, de l'acier.   Il s'emploie, figurément, en parlant Des ouvrages d'esprit. Polissez et repolissez sans cesse vos écrits. ...
REPOLON
. s. m. T. de Manége. Volte que le cheval forme en cinq temps.
RÉPONDANT
. s. m. Celui qui subit un examen public, qui soutient une thèse. Le président et le répondant. Ce répondant a fort bien soutenu son examen, sa thèse.   Il signifie ...
RÉPONDRE
. v. a. ( Je réponds, tu réponds, il répond ; nous répondons, etc. Je répondais. Je répondis. Je répondrai. Je répondrais. Que je réponde. Que je répondisse. Etc. ) ...
RÉPONS
. s. m. Paroles, ordinairement tirées de l'Écriture, qui se disent ou se chantent dans l'office de l'Église après les leçons ou après les chapitres, et que l'on répète et ...
RÉPONSE
. s. f. Ce que nous disons à celui qui nous fait une demande ou une question. Bonne réponse. Réponse positive, précise, laconique. Réponse favorable, sèche, sotte, ...
REPORT
. s. m. T. de Comptabilité. Action de reporter une somme, un total ; La somme, le total même qu'on a reporté. Faire un report. Report de l'autre part.
REPORTER
. v. a. Porter au lieu où la chose était auparavant. On reporta chez lui tout ce qu'il avait envoyé. Reportez ce livre à votre maître. Il reporta la guerre dans les pays ...
REPOS
. s. m. Privation, cessation de mouvement. La matière est d'elle-même en repos, et ne peut recevoir de mouvement que par l'action d'une cause étrangère. Cet enfant est dans ...
REPOSÉE
. s. f. T. de Chasse. Le lieu où une bête fauve se repose. Ils ont trouve le cerf à la reposée.
REPOSER
. v. a. Mettre dans une situation tranquille, mettre en état de tranquillité. Reposer sa jambe sur un tabouret. Reposer sa tête sur un oreiller. Fig., N'avoir pas où ...
REPOSOIR
. s. m. Autel qu'on élève et qu'on prépare dans les lieux où la procession passe le jour de la Fête-Dieu, pour y faire reposer le saint sacrement. Beau, riche reposoir. ...
REPOUSSANT
, ANTE. adj. Qui inspire de l'aversion, du dégoût. Laideur repoussante. Manières repoussantes. Cet objet est repoussant.
REPOUSSEMENT
. s. m. Action de repousser. Il ne se dit guère que D'une arme à feu, qui, pour être trop chargée, repousse celui qui la tire. Cette contusion a été causée par le ...
REPOUSSER
. v. a. Rejeter, renvoyer. On lui avait poussé la balle, il la repoussa avec la même force.   Il signifie aussi, Pousser quelqu'un en le faisant reculer avec quelque ...
REPOUSSOIR
. s. m. Cheville de fer qui sert à faire sortir une autre cheville de fer ou de bois.  Il se dit aussi d'Un instrument dont les dentistes se servent pour arracher les ...
RÉPRÉHENSIBLE
. adj. des deux genres Qui mérite répréhension, qui est digne de blâme. Il est très-répréhensible. Cela n'est pas si répréhensible que vous croyez.
RÉPRÉHENSION
. s. f. Réprimande, blâme, correction. Une sévère, une aigre répréhension. Cela est digne de répréhension, sujet à répréhension.
REPRENDRE
. v. a. (Il se conjugue comme Prendre. ) Prendre de nouveau. Reprendre son épée. Reprendre les armes. Reprendre une ville. Reprendre un prisonnier qui s'était échappé, un ...
REPRÉSAILLE
. s. f. Traitement fâcheux que l'on fait à un ennemi pour s'indemniser d'un dommage qu'il a causé, ou pour se venger d'une violence qu'il a exercée contre le droit de la ...
REPRÉSENTANT
. s. m. Celui qui en représente un autre, qui tient sa place, qui a reçu de lui des pouvoirs pour agir en son nom. Les ambassadeurs sont les représentants des souverains qui ...
REPRÉSENTATIF
, IVE. adj. Qui représente. Les ambassadeurs ont le caractère représentatif. Les cérémonies de l'ancienne loi étaient des types et des figures représentatives des ...
REPRÉSENTATION
. s. f. Exhibition, exposition devant les yeux. Il intervint un arrêt qui ordonnait la représentation des titres, la représentation des titres en original. On exigea la ...
REPRÉSENTER
. v. a. Présenter de nouveau. Ne me représentez plus cet homme-là. On l'emploie souvent avec le pronom personnel. Dites au portier de ne pas le laisser entrer, s'il se ...
RÉPRESSIF
, IVE. adj. Qui réprime. Lois répressives.
RÉPRESSION
. s. f. Action de réprimer. La répression des crimes, des délits, des abus.
RÉPRIMABLE
. adj. des deux genres Qui doit ou peut être réprimé. C'est une licence, un abus réprimable.
RÉPRIMANDE
. s. f. Répréhension, correction faite avec autorité. Douce, forte, sévère réprimande. Faire des réprimandes. Il ne peut souffrir les réprimandes. C'est un grand ...
RÉPRIMANDER
. v. a. Reprendre quelqu'un avec autorité, lui reprocher sa faute. Je l'ai fort réprimandé, fortement réprimandé sur telle chose. Je l'en ai réprimandé. Il ne peut ...
RÉPRIMANT
, ANTE. adj. Qui réprime, qui est capable de réprimer. Force réprimante. Motif réprimant.
RÉPRIMER
. v. a. Arrêter l'action, l'effet, le progrès de quelque chose. Réprimer par des calmants l'effervescence du sang.   Il est plus usité au sens moral. Réprimer les ...
REPRISE
. s. f. Continuation de ce qui a été interrompu. Le mur a été fait à plusieurs reprises, à différentes reprises. Ce poëme, ce livre a été imprimé à plusieurs ...
RÉPROBATEUR
, TRICE. adj. Qui annonce, qui exprime la réprobation. Un ton réprobateur. Cet accent réprobateur. Sa voix réprobatrice.
RÉPROBATION
. s. f. Action par laquelle on réprouve, on rejette. Il se dit, en termes de Théologie, Du jugement que Dieu a rendu de toute éternité contre les pécheurs qui mourront ...
REPROCHABLE
. adj. des deux genres Qui mérite reproche. Action reprochable. Ce n'est pas là une faute reprochable.   Il se dit, en termes de Procédure, Des témoins, des témoignages ...
REPROCHE
. s. m. Ce qu'on dit à une personne, ce qu'on lui remet en quelque sorte devant les yeux, pour lui causer du regret ou pour lui faire honte. Grand reproche. Sanglant ...
REPROCHER
. v. a. Dire à quelqu'un, lui remettre en quelque sorte devant les yeux, une chose qu'on croit devoir lui causer du regret ou lui faire honte. Reprocher à un homme les ...
REPRODUCTEUR
, TRICE. adj. T. didactique. Qui reproduit, qui sert à la reproduction. Les organes reproducteurs des végétaux. Forces reproductrices.
REPRODUCTIBILITÉ
. s. f. T. didactique. Faculté d'être reproduit. La reproductibilité des êtres.
REPRODUCTIBLE
. adj. des deux genres Susceptible de reproduction.
REPRODUCTION
. s. f. Action par laquelle les êtres vivants perpétuent leurs espèces. La reproduction des êtres. Dans les pays septentrionaux, on ne peut pas compter sur la reproduction de ...
REPRODUIRE
. v. a. Produire de nouveau. La plupart des arbres coupés jusque sur leurs racines, reproduisent un nouveau plant.   Il signifie aussi, Présenter de nouveau, montrer de ...
REPROUVER
. v. a. Prouver de nouveau. On a prouvé et reprouvé cela de cent manières, à cent reprises. REPROUVÉ, ÉE. participe
RÉPROUVER
. v. a. Rejeter une chose, la désapprouver, la condamner. L'Église a réprouvé cette doctrine. Un honnête homme réprouvera toujours de pareilles actions. Le comique ...
REPS
. s. m. Étoffe de soie très-forte qui se fabrique principalement à Lyon. Acheter du reps. Une aune de reps.
REPTILE
. adj. des deux genres Qui rampe, qui se traîne sur le ventre. Animal reptile. Insecte reptile.   Il est plus ordinairement substantif masculin ; et alors il se dit, ...
RÉPUBLICAIN
, AINE. adj. Qui appartient à la république. Gouvernement républicain. Forme républicaine. Constitution républicaine.   Il signifie aussi, Qui affectionne, qui favorise le ...
RÉPUBLICANISME
. s. m. Affectation d'opinions républicaines.
RÉPUBLIQUE
. s. f. Gouvernement de plusieurs ; État gouverné par plusieurs. Il est opposé à Monarchie. République démocratique, aristocratique, oligarchique. République ...
RÉPUDIATION
. s. f. Action de répudier. La répudiation existait dans l'antiquité. Répudiation de succession. Acte de répudiation.
RÉPUDIER
. v. a. Renvoyer sa femme suivant les formes légales. Les Hébreux, les Romains avaient droit de répudier leurs femmes en certains cas. La religion catholique défend de ...
RÉPUGNANCE
. s. f. Opposition, sorte d'aversion pour quelqu'un, pour quelque chose, à faire quelque chose. J'ai une grande répugnance à prendre ce parti. J'ai grande répugnance à cela. ...
RÉPUGNANT
, ANTE. adj. Contraire, opposé. Proposition répugnante à la raison, à la foi.
RÉPUGNER
. v. n. Être plus ou moins opposé. Cette nouvelle proposition répugne à la première. Ces choses répugnent l'une à l'autre. Sa vie répugne à sa doctrine. Cela répugne au ...
RÉPULLULER
. v. n. Renaître en grande quantité. Les insectes ont répullulé pendant ces grandes chaleurs. Les mauvaises herbes répullulent sans cesse dans ce jardin. Les erreurs ont ...
RÉPULSIF
, IVE. adj. T. de Physiq. Qui repousse. Vertu répulsive. Force répulsive.
RÉPULSION
. s. f. T. de Physiq. Action de ce qui repousse ; État de ce qui est repoussé. L'attraction et la répulsion. La répulsion des corps élastiques. L'attraction et la ...
RÉPUTATION
. s. f. Renom, estime, opinion que le public a d'une personne. Bonne réputation. Mauvaise réputation. Réputation équivoque, douteuse, usurpée. Réputation brillante, ...
RÉPUTER
. v. a. Estimer, présumer, croire ; tenir pour, compter pour. On le réputait homme sage. Il est réputé pour homme de bien. Il est réputé fort riche. On ne le répute pas ...
REQUÉRABLE
. adj. des deux genres T. de Jurispr. Qui doit être demandé par le créancier, qu'il doit aller chercher lui-même ; par opposition à Portable, Qui doit lui être porté dans ...
REQUÉRANT
, ANTE. adj. T. de Procéd. Qui requiert, qui demande en justice. Les parties requérantes.   Il est plus ordinairement employé comme substantif. Le requérant. La requérante. ...
REQUÉRIR
. v. a. (Il se conjugue comme Acquérir. ) Prier de quelque chose. Qui est-ce qui vous a requis ? C'est lui qui m'en a requis. Il en a été requis.   Il signifie plus ...
REQUÊTE
. s. f. T. de Jurispr. Demande par écrit, présentée à qui de droit et suivant certaines formes établies. Présenter requête aux juges d'un tribunal, à un tribunal, au ...
REQUÊTÉ
. s. m. Ton de chasse pour rappeler les chiens à soi.
REQUÊTER
. v. a. T. de Vénerie. Quêter de nouveau. Requêter le cerf. REQUÊTÉ, ÉE. participe
REQUIEM
. s. m. (On prononce Récuième. ) Mot emprunté du latin. Prière que l'Église fait pour les morts. Chanter un requiem, des requiem. Un requiem en musique.   Messes de ...
REQUIN
. s. m. Gros poisson de mer très-vorace, du genre des Squales ou Chiens de mer. Les mâchoires du requin sont garnies de plusieurs rangées de dents.
REQUINQUER
(SE). v. pron. Il se dit Des vieilles qui se parent plus qu'il ne convient à leur âge. C'est une vieille qui se requinque. On le dit aussi, en général, De tous ceux qui se ...
REQUINT
. s. m. T. de Jurispr. féod. La cinquième partie du quint, que l'on payait au seigneur, dans certaines coutumes, outre le quint, quand on vendait un fief qui relevait de sa ...
REQUISITION
. s. f. T. de Jurispr. et d'Administration. Action de requérir. À la réquisition d'un tel. Sur la réquisition du procureur du roi. Sur sa simple réquisition. Condition qui ...
RÉQUISITOIRE
. s. m. T. de Procéd. Acte de réquisition que fait par écrit celui qui remplit dans un tribunal les fonctions du ministère public. Son réquisitoire n'est pas favorable à ...
RESCIF
. s. m. Voyez RÉCIF.
RESCINDANT
. s. m. T. de Pratique. Demande tendante à faire annuler un acte, un jugement. On a jugé le rescindant. Par cet arrêt, on n'a jugé que le rescindant. Nous avons gagné le ...
RESCINDER
. v. a. T. de Pratique. Casser, annuler un acte, un partage, etc. Il a fait rescinder l'obligation, le contrat, le partage, etc. RESCINDÉ, ÉE. participe
RESCISION
. s. f. T. de Pratique. Annulation d'un acte, d'un partage, etc. Action en rescision. Il a demandé la rescision de tel acte, du partage.
RESCISOIRE
. s. m. T. de Pratique. L'objet principal pour lequel on s'est pourvu, soit contre un acte, soit contre un jugement, et qui reste à juger, quand l'acte ou le jugement a été ...
RESCRIPTION
. s. f. Ordre, mandement par écrit que l'on donne pour toucher certaine somme sur quelque fonds, sur quelque personne. On lui a donné une rescription de trois mille francs sur ...
RESCRIT
. s. m. On appelle ainsi La réponse des empereurs romains aux questions sur lesquelles ils étaient consultés par les gouverneurs des provinces, par les juges, ou par les ...
RÉSEAU
. s. m. Petit rets. Tendre un réseau. Mettre des réseaux à l'entrée d'un terrier, pour prendre des lapins.   Il se dit plus ordinairement d'Un ouvrage de fil, de soie, de ...
RÉSÉDA
. s. m. Plante herbacée, d'une odeur très-agréable, qui croît à la hauteur d'environ un pied, et dont les feuilles sont alternes, les fleurs irrégulières et d'un jaune ...
RÉSERVATION
. s. f. Action par laquelle on réserve. Il ne se dit guère que Du droit en vertu duquel le pape, dans les pays d'obédience, se réserve la nomination, la collation de ...
RÉSERVE
. s. f. Action de réserver. Dans ce contrat, il a fait plusieurs réserves. Il a donné sa terre à ferme, sans faire aucune réserve. Il a fait donation de son bien, sous la ...
RÉSERVÉ
, ÉE. adj. Circonspect, discret, qui ne se hâte pas trop de dire ni de faire connaître ce qu'il pense. Il faut être fort réservé avec ces gens-là. On ne saurait être ...
RÉSERVER
. v. a. Garder, retenir quelque chose d'un tout, une chose entre plusieurs autres. Il a vendu la propriété de ce domaine, mais il s'en est réservé l'usufruit, la ...
RÉSERVOIR
. s. m. Lieu fait exprès pour y tenir certaines choses en réserve. Il se dit plus spécialement d'Un lieu où l'on amasse des eaux pour les distribuer, suivant le besoin, en ...
RÉSIDANT
, ANTE. adj. Qui réside, qui demeure. Le lieu où il est résidant, où elle était résidante. Voyez aussiRÉSIDENT.
RÉSIDENCE
. s. f. Demeure ordinaire en quelque ville, en quelque lieu, en quelque pays. Il fait sa résidence en tel lieu. C'est le lieu de sa résidence. Il a depuis longtemps établi sa ...
RÉSIDENT
. s. m. Celui qui est envoyé de la part d'un souverain vers un autre pour résider auprès de lui, et qui est moins qu'un ambassadeur, mais plus qu'un agent. Le résident de ...
RÉSIDER
. v. n. Faire sa demeure en quelque endroit. Résider dans un lieu. Il est de telle ville, mais il réside ordinairement à Paris. On l'a imposé au lieu où il résidait. Il ...
RÉSIDU
. s. m. T. de Commerce. Le restant. Résidu du compte. Pour le résidu, nous en composerons. Il m'a fait son billet du résidu. Les dépenses prélevées, il s'est trouvé un ...
RÉSIGNANT
. s. m. Celui qui résigne un office ou un bénéfice à quelqu'un. La résignation n'eut pas lieu, parce que le résignant mourut avant qu'elle fût admise.
RÉSIGNATAIRE
. s. m. Celui à qui on a résigné un office ou un bénéfice. Le résignant et le résignataire. Le résignataire n'avait pas encore pris possession.
RÉSIGNATION
. s. f. T. de Jurispr. Abandon en faveur de quelqu'un. Il a fait cession et résignation de tous ses droits à son frère.   Il se dit aussi de La démission d'un office, ...
RÉSIGNER
. v. a. Se démettre d'un office, d'un bénéfice en faveur de quelqu'un. Résigner un office, un bénéfice, une cure à quelqu'un. Employé absolument, il s'entend ...
RÉSILIATION
. s. f. T. de Jurispr. Résolution, annulation d'un acte. La résiliation d'un bail, d'un contrat. Résiliation de vente. On dit aussi Résilîment, et quelques-uns écrivent, ...
RÉSILIER
. v. a. Casser, annuler un acte. Les juges ont résilié ce contrat. Il travaille à faire résilier son bail. Ce contrat a été résilié du consentement mutuel des parties. ...
RÉSILÎMENT
ou RÉSILIEMENT. s. m. Voyez RÉSILIATION.
RÉSILLE
. s. f. Sorte de coiffure espagnole, espèce de filet ou de réseau qui enveloppe les cheveux.
RÉSINE
. s. f. Matière inflammable, grasse et onctueuse, qui suinte, qui découle de certains arbres, tels que le pin, le sapin, le mélèze, le lentisque, le térébinthe, etc. ...
RÉSINEUX
, EUSE. adj. Qui produit la résine, ou Qui en a quelque qualité. Les arbres résineux. Ce bois est un peu résineux. Goût résineux. Odeur résineuse.   En Physiq., Fluide ...
RÉSIPISCENCE
. s. f. Reconnaissance de sa faute avec amendement. Il est enfin venu à résipiscence. Avez-vous quelque preuve de sa résipiscence ?
RÉSISTANCE
. s. f. Qualité par laquelle un corps résiste à l'action d'un autre corps. Il est difficile de graver sur les pierres dures, à cause de la résistance de la matière. Cette ...
RÉSISTER
. v. n. Il se dit proprement D'un corps qui ne cède pas, ou qui cède difficilement au choc, à l'effort, à l'impression d'un autre corps. Le marbre résiste plus au ciseau ...
RÉSOLUBLE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui peut être résolu. Il se dit principalement, en Mathématiques, Des questions et des problèmes dont on peut trouver la solution par ...
RÉSOLÛMENT
. adv. Avec une résolution fixe et déterminée, absolument. Je veux résolûment que cela soit. Résolûment je n'en ferai rien. Tout résolûment.   Il signifie aussi, ...
RÉSOLUTIF
, IVE. adj. T. de Médec. Il se dit Des remèdes qui déterminent la résolution des tumeurs, des engorgements. Cet onguent est résolutif. Les eaux minérales sont ...
RÉSOLUTION
. s. f. Cessation totale de consistance, réduction d'un corps en ses premiers principes. La résolution des corps en leurs éléments, en leurs principes. La résolution de la ...
RÉSOLUTOIRE
. adj. des deux genres T. de Jurispr. Il se dit De ce qui a pour effet de résoudre quelque acte. Acte, convention, clause résolutoire.
RÉSOLVANT
, ANTE. adj. T. de Médec. Qui résout. Un remède résolvant. Il s'emploie aussi substantivement. C'est un résolvant.
RÉSONNANCE
. s. f. Prolongation de la durée du son. Les résonnances produites par la vibration des cordes d'un instrument. Les résonnances d'un corps sonore. Une oreille fine démêle ...
RÉSONNANT
, ANTE. adj. Retentissant, qui renvoie le son. Cette voûte, cette église est bien résonnante. La musique réussit mal dans ce salon, parce qu'il est trop résonnant.   Il ...
RÉSONNEMENT
. s. m. Retentissement et renvoi du son. Le résonnement de cette voûte nuit à la voix.
RÉSONNER
. v. n. Retentir, renvoyer le son. Cette voûte résonne bien. Cette salle ne résonne pas, résonne trop. Faire résonner les échos. Tout résonnait du bruit des instruments ...
RÉSORPTION
. s. f. T. didactique. Action d'absorber une seconde fois.  Il se dit particulièrement, en Médecine, Lorsqu'un liquide que les vaisseaux exhalants ou autres avaient déposé ...
RÉSOUDRE
. v. a. ( Je résous, tu résous, il résout ; nous résolvons, vous résolvez, ils résolvent. Je résolvais. Je résolus. J'ai résolu. Je résoudrai. Je résoudrais. Résous, ...
RESPECT
. s. m. Égard, relation. La même proposition est vraie et fausse sous divers respects. Ce sens est vieux. RESPECT, signifie plus ordinairement, La vénération, la ...
RESPECTABLE
. adj. des deux genres Qui mérite du respect. Cette personne est respectable par son âge et par ses vertus. Il s'est rendu respectable par ses belles actions. Son nom est ...
RESPECTER
. v. a. Honorer, révérer, porter respect. Respecter la vieillesse. Respecter la qualité. Respecter les lieux saints. Je l'ai toujours honoré et respecté. Si je ne ...
RESPECTIF
, IVE. adj. Qui a rapport à chacun en particulier, qui concerne réciproquement les parties intéressées, les choses correspondantes. Demandes respectives. Droits respectifs. ...
RESPECTIVEMENT
. adv. D'une manière réciproque, d'une manière respective. Ils ont présenté respectivement leurs requêtes. Ils sont tous deux respectivement demandeurs et défendeurs. Il ...
RESPECTUEUSEMENT
. adv. Avec respect. Parler, écrire respectueusement à quelqu'un. Agir respectueusement avec quelqu'un. S'approcher respectueusement de l'autel.
RESPECTUEUX
, EUSE. adj. Qui témoigne du respect. Un homme respectueux. Cet enfant est fort respectueux envers ses parents, envers ses maîtres.   Il signifie aussi, Qui marque du ...
RESPIRABLE
. adj. des deux genres Qu'on peut respirer. Cet air est respirable, n'est pas respirable. Les gaz respirables.
RESPIRATION
. s. f. L'action de respirer. Avoir la respiration libre, facile, gênée, difficile. Le poumon et les autres parties qui servent à la respiration. Les organes de la ...

< 1 2 3 4 5 6 >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.029 c;