Слова на букву resp-silh (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву resp-silh (1564)

1 2 3 4 5 6 > >>
RESPIRATOIRE
. adj. des deux genres T. d'Anat. et de Physiol. Qui sert, qui a rapport à la respiration. Organes respiratoires. Mouvements respiratoires.
RESPIRER
. v. n. Attirer l'air dans sa poitrine, et le repousser dehors. Respirer facilement. Difficulté de respirer. Il est asthmatique, il a de la peine à respirer. Il fait si ...
RESPLENDIR
. v. n. Briller avec grand éclat. La nuit était belle, la lune resplendissait. Il y avait une infinité de lumières, et tout le palais resplendissait. Tout resplendit de ...
RESPLENDISSANT
, ANTE. adj. Qui resplendit. Tout resplendissant. Tout resplendissant de lumière. Une beauté resplendissante. Sa figure, sa face est resplendissante de santé.
RESPLENDISSEMENT
. s. m. Grand éclat formé par l'expansion, par la réflexion de la lumière. Ce grand amas de lumière formait un resplendissement merveilleux.
RESPONSABILITÉ
. s. f. Obligation de répondre de ses actions ou de celles des autres, d'être garant de quelque chose. La responsabilité des ministres. La responsabilité des magistrats. ...
RESPONSABLE
. adj. des deux genres Qui doit répondre de ses propres actions ou de celles des autres, qui doit être garant de quelque chose. Dans l'administration du royaume, tout ...
RESPONSIF
, IVE. adj. T. de Palais. Qui contient une réponse. Mémoire responsif.
RESSAC
. s. m. T. de Marine. Retour violent des vagues vers le large, après qu'elles ont frappé avec impétuosité une terre, un obstacle.
RESSAIGNER
. v. a. Saigner de nouveau. On a ressaigné le malade.   Il est aussi neutre, et se dit en parlant Du sang qui coule de nouveau, qui recommence à couler. Ma plaie ressaigne. ...
RESSAISIR
. v. a. Reprendre ; se remettre en possession de quelque chose. Je ressaisirai ce meuble partout où il se rencontrera. Ressaisir le pouvoir.   Il s'emploie, dans le même ...
RESSASSER
. v. a. Sasser de nouveau. Ressasser de la farine.   Il s'emploie figurément et familièrement, en parlant Des affaires, des comptes, et signifie, Examiner, discuter de ...
RESSAUT
. s. m. T. d'Archit. Saillie, avance que forme quelque partie, en dehors d'une ligne ou d'une surface. L'entablement de cet édifice a des ressauts au-dessus de chaque colonne. ...
RESSAUTER
. v. n. Sauter de nouveau. Il sautait et ressautait par-dessus la corde.   Il s'emploie aussi comme verbe actif. Ressauter un fossé. RESSAUTER, en termes d'Architecture, se ...
RESSEMBLANCE
. s. f. Rapport, conformité entre des personnes, entre des choses. Il y a une grande ressemblance, il y a grande ressemblance entre ces deux choses, entre ces deux personnes. ...
RESSEMBLANT
, ANTE. adj. Qui ressemble. Portrait ressemblant. Ce portrait est bien peint, mais il n'est pas ressemblant. Le peintre a bien pris tous vos traits, cependant il ne vous a pas ...
RESSEMBLER
. v. n. Avoir du rapport, de la conformité avec quelqu'un, avec quelque chose. Ce fils ressemble à son père. Les jumeaux d'ordinaire se ressemblent, se ressemblent fort, se ...
RESSEMELAGE
. s. m. Action de ressemeler, et Le résultat de cette action. Faire un ressemelage. Un bon ressemelage.
RESSEMELER
. v. a. Mettre de nouvelles semelles à une vieille chaussure. Ressemeler des bas. Ressemeler des souliers. Il a fait ressemeler ses bottes. RESSEMELÉ, ÉE. participe
RESSEMER
. v. a. Semer de nouveau. Il faut ressemer des pois dans ce champ. RESSEMÉ, ÉE. participe
RESSENTIMENT
. s. m. Faible attaque, faible renouvellement d'un mal qu'on a eu, d'une douleur qu'on a ressentie. Il n'est pas encore délivré de sa fièvre, il en a quelques ressentiments. ...
RESSENTIR
. v. a. Sentir, éprouver. Il a ressenti cette nuit des douleurs de colique. Ressentir un picotement à la gorge. Ressentir du bien-être, du malaise. Il ressentira les ...
RESSERREMENT
. s. m. Action par laquelle une chose est resserrée. Le resserrement des pores arrête la transpiration. Fig., Le resserrement de l'argent, L'effet de la crainte que les ...
RESSERRER
. v. a. Serrer davantage ce qui s'est lâché. Resserrez ce cordon, cette jarretière, cette ceinture, ce corset. Fig., Cet événement n'a servi qu'à resserrer les ...
RESSIF
. s. m. Voyez RÉCIF.
RESSORT
. s. m. T. de Physiq. La propriété par laquelle les corps pressés, pliés ou tendus se rétablissent d'eux-mêmes dans leur premier état. Le ressort de l'air. Les corps à ...
RESSORT
. s. m. Étendue de juridiction. Le ressort d'un bailliage, d'un présidial, d'un parlement, etc. Cette terre était du ressort du parlement de Paris. Par tel traité de ...
RESSORTIR
. v. n. ( Je ressors, tu ressors, il ressort ; nous ressortons, vous ressortez, ils ressortent. Je ressortais ; etc. Ressortant. )Sortir de nouveau, après être déjà sorti, ...
RESSORTIR
. v. n. ( Je ressortis, tu ressortis, il ressortit ; nous ressortissons, vous ressortissez, ils ressortissent. Je ressortissais ; etc. Ressortissant. )Être du ressort, de la ...
RESSORTISSANT
, ANTE. adj. Qui ressortit. Les tribunaux de plusieurs provinces étaient ressortissants au parlement de Paris.
RESSOUDER
. v. a. Souder de nouveau, refaire une soudure. Ressouder une cafetière de fer-blanc. Ressouder des tuyaux. RESSOUDÉ, ÉE. participe
RESSOURCE
. s. f. Ce qu'on emploie, ce à quoi on a recours dans une extrémité fâcheuse, pour se tirer d'embarras, pour vaincre des difficultés. Il n'a point de ressource. Il est sans ...
RESSOUVENIR
(SE). v. pron. Se souvenir d'une chose, soit qu'on l'eût oubliée, soit qu'on en ait conservé la mémoire. Je ferai ce que je pourrai pour m'en ressouvenir. Si vous ...
RESSOUVENIR
. s. m. Idée que l'on conserve ou que l'on se rappelle d'une chose passée. Il y a longtemps que je n'ai ouï parler de cette affaire, il m'en reste seulement un léger ...
RESSUAGE
. s. m. Action, état d'un corps qui ressue. RESSUAGE, en termes de Métallurgie, se dit d'Une opération, autrement appelée Liquation, qui consiste à séparer l'argent ...
RESSUER
. v. n. Il se dit Des corps qui rendent et laissent sortir leur humidité intérieure. Il faut laisser ressuer les plâtres. Les murs neufs ressuent pendant un certain temps. Il ...
RESSUI
. s. m. T. de Vénerie. Lieu où les bêtes fauves et le gibier se retirent pour se sécher, après la pluie ou après la rosée du matin.
RESSUSCITER
. v. a. Ramener de la mort à la vie. Notre-Seigneur ressuscita Lazare. Ressusciter les morts. Prov. et par exagérat., Cette liqueur, cette essence, ce vin serait capable de ...
RESSUYER
. v. n. Sécher. Il faut laisser ressuyer ce mur. On l'emploie aussi pronominalement. Se ressuyer au soleil. RESSUYÉ, ÉE. participe
RESTANT
, ANTE. adj. Qui reste. Il est le seul restant de cette famille. C'est le seul héritier restant de quatre qu'il y avait. De ces huit aunes d'étoffe, coupez-m'en six, et ...
RESTAUR
. s. m. T. de Commerce maritime. Recours que les assureurs ont les uns contre les autres, suivant la date de leur assurance ; ou contre le maître, si l'avarie provient de ...
RESTAURANT
, ANTE. adj. Qui restaure, qui répare les forces. Remède restaurant. Potion restaurante. Aliment restaurant.   Il s'emploie plus ordinairement comme substantif. C'est un bon ...
RESTAURATEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui répare, qui rétablit. Il ne se dit guère, au propre, qu'en parlant Des villes et des monuments publics. Cette ville avait été ruinée, ce prince ...
RESTAURATION
. s. f. Réparation, rétablissement. La restauration d'un monument public. La restauration d'une statue.   Il s'emploie souvent au sens moral. La restauration de l'État, ...
RESTAURER
. v. a. Réparer, rétablir, remettre en bon état, en vigueur. Restaurer ses forces, sa santé. Ce remède est bon pour restaurer l'estomac. Ce bouillon m'a bien restauré. ...
RESTE
. s. m. Ce qui demeure d'un tout, d'une plus grande quantité. Il se dit tant au sens physique qu'au sens moral. Voilà le reste de son argent, de son bien, de sa fortune, de ses ...
RESTER
. v. n. Être de reste. Voilà ce qui reste du dîner. C'est là tout ce qui reste de son bien. C'est tout ce qui me reste. Voilà vingt francs qui restent de votre argent. Il ...
RESTITUABLE
. adj. des deux genres Que l'on doit rendre. Toute cette somme est restituable à la veuve, comme lui appartenant en propre.   Il signifie aussi, en termes de Palais, Qui peut ...
RESTITUER
. v. a. Rendre ce qui a été pris, ou ce qui est possédé indûment, injustement. Restituer le bien d'autrui. Je le forcerai bien à me restituer ce qu'il m'a pris. Il a ...
RESTITUTION
. s. f. Action par laquelle on restitue, on rend. Vous êtes obligé à restitution. Il ne veut point entendre parler de restitution. Faire restitution. Restitution de fruits.   ...
RESTREINDRE
. v. a. Resserrer. Médicament qui restreint. Il n'est plus guère d'usage au sens propre.  Il signifie figurément, Réduire, diminuer, borner, limiter. C'est une maxime ...
RESTRICTIF
, IVE. adj. Qui restreint, qui limite. Des termes restrictifs. Clause restrictive.
RESTRICTION
. s. f. Condition qui restreint, modification. Mettre, apporter quelque restriction. L'édit fut vérifié sans restriction. Cette clause porte restriction.   Restriction ...
RESTRINGENT
, ENTE. adj. T. de Médec. Qui a la vertu de resserrer une partie relâchée. Médicament restringent. Eau restringente.   Il s'emploie aussi substantivement. Appliquer un ...
RÉSULTANT
, ANTE. adj. Qui résulte. Il ne se dit guère qu'en termes de Procédure. Les cas résultants du procès. Les preuves résultantes.
RÉSULTANTE
. s. f. T. de Dynamique. La force qui résulte de la composition de plusieurs forces appliquées à un point donné.
RÉSULTAT
. s. m. Ce qui résulte, ce qui s'ensuit d'une délibération, d'une conférence, d'un principe, d'une opération, d'une cause, d'un événement, etc. Voilà tout le résultat ...
RÉSULTER
. v. n. (Il se conjugue avec le verbe Avoir et avec le verbe Être. ) S'ensuivre. Il ne se dit qu'à l'infinitif et à la troisième personne des autres temps, et il s'emploie ...
RÉSUMER
. v. a. Resserrer et rendre en peu de paroles ce qu'il y a de plus important dans une discussion, dans un discours, dans un argument. Il a fort bien résumé ce long discours, ...
RÉSUMPTE
. s. f. La dernière thèse qu'un docteur en théologie est obligé de soutenir après sept ans de doctorat, pour avoir le droit de présider aux thèses.
RÉSUMPTÉ
. adj. m. Il se dit Du docteur qui a soutenu sa résumpte.
RÉSUMPTION
. s. f. T. didactique. Action de résumer. La résumption d'un argument. Il est peu usité.
RÉSURRECTION
. s. f. Retour de la mort à la vie. La résurrection de Notre-Seigneur. La résurrection de Lazare. La résurrection des morts. Fig., C'est une résurrection, une véritable ...
RETABLE
. s. m. Ornement d'architecture contre lequel est appuyé l'autel, et qui enferme ordinairement un tableau. Retable doré. Retable de marbre. Retable de menuiserie.
RÉTABLIR
. v. a. Remettre une personne ou une chose en son premier état, en bon état, en meilleur état. Il se dit au sens physique et au sens moral. Sa maison tombait en ruine, il l'a ...
RÉTABLISSEMENT
. s. m. Action de rétablir ; État d'une personne, d'une chose rétablie. Le rétablissement d'un mur, d'un édifice. Le rétablissement des chemins. Le rétablissement de la ...
RETAILLE
. s. f. Partie, morceau qu on retranche d'une chose en la façonnant. Retaille d'une étoffe, d'une peau, etc.
RETAILLER
. v. a. Tailler de nouveau. Retailler sa plume. On a mal taillé ces arbres, il faut les retailler. RETAILLÉ, ÉE. participe
RETAPER
. v. a. Retrousser les bords d'un chapeau en les serrant contre la forme. Cette acception a vieilli.  Il signifie aujourd'hui, Remettre un chapeau à neuf. Ce chapeau a besoin ...
RETARD
. s. m. Retardement, délai, remise. Un débiteur qui est en retard de payer, qui est en retard. Vous êtes en retard, nous vous attendons depuis une demi-heure. Je partirai ...
RETARDATAIRE
. adj. des deux genres Il se dit Des contribuables qui sont en retard de payer. Contribuable retardataire.   Il se dit aussi Des jeunes soldats appelés sous le drapeau et qui ...
RETARDATION
. s. f. Le ralentissement du mouvement d'un corps, lorsque ce ralentissement est l'effet d'une cause particulière. Newton est le premier qui ait donné les lois de la ...
RETARDATRICE
. adj. f. T. de Physiq. Il se dit De la force qui retarde le mouvement des corps. Force retardatrice.
RETARDEMENT
. s. m. Délai, remise ; action de retarder. Causer, apporter du retardement à quelque chose. Il n'y aura point de retardement de ma part. Le retardement de cette affaire ...
RETARDER
. v. a. Différer. Je retarde mon départ autant que je puis. Retarder le jugement d'un procès. Retarder un payement qu'on doit faire.   Il signifie aussi, Empêcher d'aller, ...
RETEINDRE
. v. a. Teindre de nouveau, soit de la même couleur, soit d'une couleur différente. Elle a fait reteindre sa robe, dont la couleur était passée. Sa robe était bleue, elle ...
RETENDRE
. v. a. Tendre de nouveau. Il faut retendre ce cordage. RETENDU, UE. participe
RETENIR
. v. a. Ravoir, tenir encore une fois. Si je puis retenir mes papiers, je ne les lui donnerai plus. Je voudrais bien retenir l'argent que je lui ai prêté. Fam., Il voudrait ...
RÉTENTION
. s. f. Réservation, réserve. Rétention d'une pension sur un bénéfice. Clause de rétention sur des revenus. La rétention des fruits.   En termes de Médec., Rétention ...
RÉTENTIONNAIRE
. s. m. T. de Jurispr. Celui qui retient ce qui appartient à d'autres. Il est peu usité.
RETENTIR
. v. n. Rendre, renvoyer un son éclatant. Cette chambre, ce cabinet a retenti du coup de fusil qu'on vient de tirer. Cette voûte retentit du bruit des trompettes. Les échos ...
RETENTISSANT
, ANTE. adj. Qui retentit. Lieu retentissant. Voix retentissante. Cette voûte est retentissante.
RETENTISSEMENT
. s. m. Bruit, son rendu, renvoyé avec plus ou moins d'éclat. Quand ce canon a tiré, il s'est fait un grand retentissement dans le vallon, contre ce mur, sur cette rivière. ...
RETENTUM
. s. m. (On prononce Rétaintome. ) T. de Procédure criminelle, qui a passé du latin dans le français. Il se disait d'Un article que les juges n'exprimaient pas dans un ...
RETENUE
. s. f. Modération, discrétion, modestie. Il ne s'emporte jamais, j'admire sa retenue. Il faut avoir de la retenue. Grande retenue. Il dit tout ce qui lui vient à la bouche, ...
RETERSAGE
. s. m. T. d'Agricult. Action de reterser, ou Le résultat de cette action.
RETERSER
. v. a. T. d'Agricult. Donner un second labour à la vigne, pour détruire l'herbe. Reterser une vigne. RETERSÉ, ÉE. participe
RÉTIAIRE
. s. m. (On prononce Réciaire. ) T. d'Antiq. Il se dit d'Une espèce de gladiateurs dont l'arme principale était un filet qu'ils jetaient sur leur adversaire, pour ...
RÉTICENCE
. s. f. Suppression ou omission volontaire d'une chose qu'on devrait dire. Il désigne aussi La chose même qu'on n'a pas dite. Dans le récit qu'il m'a fait, il a mis beaucoup ...
RÉTICULAIRE
. adj. des deux genres T. d'Anat. Qui ressemble à un réseau. Tissu réticulaire. Membrane réticulaire.
RÉTICULÉ
, ÉE. adj. T. d'Archit. et d'Antiq. Il se dit D'une sorte de maçonnerie fort employée par les Romains, d'un revêtement de petites pierres ou de briquetage en carrés ...
RÉTIF
, IVE. adj. Qui s'arrête ou qui recule au lieu d'avancer. Il ne se dit au propre que Des chevaux et autres bêtes de monture. Un cheval rétif. Les mules sont ordinairement ...
RÉTINE
. s. f. T. d'Anat. Membrane formée dans le fond de l'oeil par une expansion du nerf optique. Les objets se peignent sur la rétine. La rétine de l'oeil est offensée.
RETIRADE
. s. f. Ancien terme de Fortification. Retranchement fait derrière un ouvrage, et dans lequel les assiégés se retirent quand les assiégeants ont, emporté l'ouvrage. Le ...
RETIRATION
. s. f. T. d'Imprim. Action d'imprimer le second côté d'une feuille de papier, autrement dit, le verso Mettre une feuille en retiration.
RETIREMENT
. s. m. Contraction, raccourcissement. Il n'est usité qu'en termes de Chirurgie, et dans ces phrases, Le retirement des nerfs, des muscles ; un retirement de nerfs, de ...
RETIRER
. v. a. Tirer de nouveau. Cette loterie a été mal tirée, il faut la retirer.   Il signifie aussi, Tirer à soi ce que l'on avait poussé dehors, ou porté en avant. Retirer ...
RETOMBÉE
. s. f. T. d'Archit. Il se dit de La naissance d'une voûte, de cette portion d'une voûte ou d'une arcade qu'on peut poser sans cintre, et qui porte sur le mur ou sur un ...
RETOMBER
. v. n. Tomber encore. Il s'était relevé, il est retombé.   Il signifie figurément, Être attaqué de nouveau d'une maladie dont on croyait être guéri. S'il retombe, il en ...
RETONDRE
. v. a. Tondre de nouveau. Le poil de cette pièce de drap est encore trop long, il faut le retondre. RETONDRE, en termes d'Architecture, Retrancher à la surface d'une ...
RETORDEMENT
. s. m. T. de Manufacture. Action de retordre, ou Le résultat de cette action. Il ne se dit guère qu'en parlant Des soies.
RETORDRE
. v. a. (Il se conjugue comme Tordre. ) Tordre de nouveau. Tordre et retordre du linge mouille.   Il signifie aussi simplement, Tordre ; et dans ce sens il ne se dit guère ...
RÉTORQUER
. v. a. Employer contre son adversaire les raisons, les arguments, les preuves dont il s'est servi. Rétorquer un argument, un raisonnement, une preuve, etc. Je lui ai ...
RETORS
, ORSE. adj. Qui a été retordu plusieurs fois. Du fil retors. De la soie retorse. Fig. et fam., C'est un homme retors, il est bien retors, ou substantivement, C'est un ...
RÉTORSION
. s. f. T. de Dialectique. Emploi que l'on fait contre son adversaire, des raisons, des arguments, des preuves dont il s'est servi. Cet argument est sujet à rétorsion.
RETORTE
. s. f. T. de Chimie. Cornue, vaisseau de terre ou de verre, qui a un bec recourbé pour se joindre au récipient. On dit plus ordinairement, Cornue.
RETOUCHE
. s. f. T. de Peint. Il se dit Des endroits d'un tableau auxquels on a changé, corrigé quelque chose. Il y a bien des retouches maladroites à ce tableau.   Il se dit aussi ...
RETOUCHER
. v. n. Toucher de nouveau. On dit dans ce sens à un enfant : Ne touchez plus à cela ; si vous y retouchez, vous serez puni.   Il signifie plus ordinairement, Corriger, ...
RETOUR
. s. m. Tour contraire ou presque contraire, tour multiplié. En ce sens, il ne s'emploie guère qu'au pluriel et avec le mot tours. Les tours et retours que fait cette rivière. ...
RETOURNE
. s. f. Carte qu'on retourne à certains jeux, quand chacun des joueurs a le nombre de cartes qu'il doit avoir : elle détermine la triomphe ou l'atout. De quelle couleur est la ...
RETOURNER
. v. n. Aller de nouveau en un lieu où l'on a déjà été. Il est retourné dans son pays. Il veut retourner à l'armée. Retournez chez lui si souvent, qu'enfin vous le ...
RETRACER
. v. a. Tracer de nouveau, ou d'une manière nouvelle. Cela n'est pas bien tracé, il faut le retracer.   Il signifie figurément, Raconter les choses passées et connues, en ...
RÉTRACTATION
. s. f. Acte, discours ou écrit contenant le désaveu formel de ce qu'on a fait, dit ou écrit précédemment. Rétractation publique, volontaire, forcée. Il a fait sa ...
RÉTRACTER
. v. a. Déclarer qu'on n'a plus l'opinion que l'on avait avancée, se dédire d'une chose qu'on avait dite ou écrite, la désavouer. Il avait avancé telle proposition, il ...
RÉTRACTILE
. adj. des deux genres T. d'Hist. nat. Qui a la faculté de se retirer, de rentrer en dedans. Les lions, les tigres, les chats ont les ongles rétractiles, les griffes ...
RÉTRACTILITÉ
. s. f. T. d'Hist. nat. Qualité de ce qui est rétractile.
RÉTRACTION
. s. f. T. de Médec. Raccourcissement, contraction d'une partie. Rétraction de la cuisse. Rétraction du scrotum.
RETRAIRE
. v. a. (Il se conjugue comme Traire. ) T. de Jurispr. Exercer un retrait. Il avait droit, comme parent, de retraire cet héritage. Les clauses du contrat de vente lut donnent ...
RETRAIT
. s. m. T. de Jurispr. Action en justice, par laquelle on retire un héritage qui avait été vendu. Faire, exercer un retrait. Retrait de biens ecclésiastiques. Il fut ...
RETRAIT
. s. m. Le lieu secret d'une maison, où l'on va aux nécessités naturelles. Cureur de retraits. Il est peu usité.
RETRAIT
. s. m. Diminution de volume du mortier, de la terre, etc., lorsqu'ils sont secs, et des métaux lorsqu'ils sont refroidis. Le retrait du mortier fait gercer les enduits. La ...
RETRAITE
. s. f. Action de se retirer. Il est temps de faire retraite. Songeons à la retraite. L'heure de la retraite est arrivée.   Il se dit, particulièrement, de La marche que ...
RETRAITE
. s. f. T. de Banque et de Commerce. Traite que le porteur d'une lettre de change protestée, faute d'acceptation ou de payement, fait sur celui qui avait donné la lettre.  ...
RETRAITÉ
, ÉE. adj. Qui est à la retraite, qui reçoit la pension de retraite. Il n'est guère d'usage que dans cette locution, Officier retraité.
RETRANCHEMENT
. s. m. Suppression de quelque partie d'un tout. Le retranchement d'une partie de sa pension, de ses appointements le gêne, l'incommode fort. La réforme du calendrier s'est ...
RETRANCHER
. v. a. Séparer une partie du tout, ôter quelque chose d'un tout. Il faut retrancher plusieurs branches de cet arbre. Il y a plusieurs endroits à retrancher dans ce livre. On ...
RETRAVAILLER
. v. a. Travailler de nouveau. Il faut retravailler cette pièce d'argenterie. Retravailler un discours. Retravailler un ouvrage. Retravailler des vers négligés. Il est ...
RETRAYANT
, ANTE. s. T. de Jurispr. Celui, celle qui exerce un retrait.
RÊTRE
. s. m. Voyez REÎTRE.
RÉTRÉCIR
. v. a. Rendre plus étroit, moins large. Rétrécir un chemin, une rue. Rétrécir le canal de la rivière. Il a fait rétrécir ses habits. Le froid rétrécit les corps.   Il ...
RÉTRÉCISSEMENT
. s. m. Action par laquelle une chose est rétrécie ; État d'une chose rétrécie. Le rétrécissement d'une pièce de toile, d'une pièce de drap. Le rétrécissement du ...
RETREMPER
. v. a. Tremper de nouveau. Il faudra retremper plusieurs fois ce linge dans l'eau, pour le bien blanchir. Quand l'acier a été remis à la forge, il faut le retremper.   Il ...
RÉTRIBUER
. v. a. Donner à quelqu'un le salaire, la récompense qu'il mérite. Il faut le rétribuer convenablement. RÉTRIBUÉ, ÉE. participe
RÉTRIBUTION
. s. f. Salaire, récompense du travail qu'on a fait, de la peine qu'on a prise pour quelqu'un, ou du service qu'on lui a rendu. Rétribution légitime. Rétribution honnête. ...
RÉTROACTIF
, IVE. adj. Qui agit sur le passé. Il s'emploie principalement avec le mot Effet. Un effet rétroactif. Cela opère par un effet rétroactif. Les lois ne doivent point avoir ...
RÉTROACTION
. s. f. Effet de ce qui est rétroactif.
RÉTROACTIVITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est rétroactif. La rétroactivité d'une loi, d'une mesure d'administration.
RÉTROCÉDER
. v. a. T. de Jurispr. Remettre à quelqu'un le droit qu'il nous avait cédé. Je lui ai rétrocédé la créance qu'il m'avait transportée. RÉTROCÉDÉ, ÉE. participe
RÉTROCESSION
. s. f. T. de Jurispr. Acte par lequel on rétrocède. Faire rétrocession d'une créance.
RÉTROGRADATION
. s. f. T. d'Astron. Mouvement par lequel les corps célestes vont ou paraissent aller contre l'ordre des signes. La rétrogradation de Mars, de Jupiter.   Il se dit ...
RÉTROGRADE
. adj. des deux genres Qui se fait en arrière. Marche rétrograde. Mouvement rétrograde. Ordre rétrograde.   Il se dit particulièrement Des corps célestes, lorsqu'ils vont ...
RÉTROGRADER
. v. n. Retourner en arrière. L'armée a été obligée de rétrograder.   Il se dit particulièrement Des corps célestes, lorsqu'ils vont ou paraissent aller contre l'ordre ...
RETROUSSEMENT
. s. m. Action de retrousser.
RETROUSSER
. v. a. Replier, relever en haut ce qui est détroussé. Retroussez votre robe, votre jupe, votre manteau, ou absolument, avec le pronom personnel, Retroussez-vous. ...
RETROUSSIS
. s. m. La partie du bord d'un chapeau retroussée à l'ancienne mode, à la Henri IV. Il avait un beau diamant au retroussis de son chapeau.   Il signifie aussi, La partie des ...
RETROUVER
. v. a. Trouver de nouveau. Je l'ai retrouvé à la place où je l'avais laissé. Je l'ai retrouvé dans le même état. J'avais trouvé un passage dans tel auteur, je ne peux ...
RETS
. s. m. Filet, ouvrage de corde, de fil, etc., noué par mailles et à jour, pour prendre du poisson, des oiseaux. Jeter le rets dans la mer, dans la rivière. Le rets était si ...
RÉUNION
. s. f. Action de rapprocher, de réunir des parties qui avaient été divisées, désunies, isolées ; et L'effet qui résulte de cette action. La réunion des lèvres d'une ...
RÉUNIR
. v. a. Rejoindre ce qui est désuni, séparé. Il faut essayer de réunir ces chairs. Réunir les lèvres d'une plaie.   Il se dit, quelquefois, De ce qui sert à unir une ...
RÉUSSIR
. v. n. Avoir un succès heureux. Il se dit Des personnes et des choses. Il a réussi dans son dessein, dans ce qu'il a entrepris. Il a réussi à souhait. Réussir dans un art, ...
RÉUSSITE
. s. f. Bon succès. Il ne se dit que Des choses. La réussite d'une affaire. Cette pièce de théâtre a eu une grande réussite, beaucoup de réussite. Son livre n'a point eu ...
REVALOIR
. v. a. (Il se conjugue comme Valoir. ) Rendre la pareille en bien ou en mal, et plus communément en mal. Cet homme m'a fait une injure, je lui revaudrai cela. Il m'avait fait ...
REVANCHE
. s. f. Action par laquelle on se revanche du mal qu'on a reçu. On l'avait maltraité, mais il a eu sa revanche, il a pris sa revanche.   Il se dit aussi en bonne part. Vous ...
REVANCHER
. v. a. Défendre quelqu'un qui est attaqué, le soutenir, l'aider, le secourir dans une batterie, dans une querelle. Il a bien revanché son ami. Il est venu revancher son ...
REVANCHEUR
. s. m. Celui qui revanche, qui défend quelqu'un. Il a trouvé dans son camarade un bon, un excellent revancheur. Il est très-peu usité.
RÊVASSER
. v. n. Avoir de fréquentes et diverses rêveries pendant un sommeil inquiet. Il ne se porte pas bien, il n'a fait que rêvasser toute la nuit. J'ai eu un sommeil fort ...
RÊVASSERIE
. s. f. Action de rêvasser ; État de celui qui rêvasse. Ce n'était pas un véritable rêve, ce n'était qu'une rêvasserie. Il est dans une rêvasserie continuelle.   Il ...
RÊVASSEUR
. s. m. Celui qui rêvasse. Il est familier, et ne s'emploie guère qu'au figuré.
RÊVE
. s. m. Songe. Il a été toute la nuit dans de fâcheux rêves. J'ai eu de mauvais rêves. J'ai fait un singulier rêve. Il se pique d'expliquer les rêves. Fig., Il a fait ...
REVÊCHE
. adj. des deux genres Rude, âpre au goût. Ces poires sont revêches. Voilà du vin revêche.   Diamant revêche, Diamant auquel on ne peut faire prendre le poli dans toutes ...
RÉVEIL
. s. m. Cessation de sommeil. Un doux réveil. A mon réveil. Nous serons chez vous à votre réveil. Il apprit cette nouvelle à son réveil, à l'heure de son réveil. Depuis ...
RÉVEILLE-MATIN
. s. m. Horloge, montre, ou partie d'une horloge, d'une montre qui sonne pendant un certain espace de temps, pour éveiller à l'heure sur laquelle on a mis l'aiguille en se ...
RÉVEILLER
. v. a. Faire cesser le sommeil de quelqu'un. Il a défendu qu'on le réveillât. Il dormirait jusqu'à midi, si on ne le réveillait.   Réveiller quelqu'un d'un ...
RÉVEILLON
. s. m. Petit repas extraordinaire qui se fait vers le milieu de la nuit. Donner, faire un réveillon. Faire réveillon. Faire le réveillon après la messe de minuit. ...
RÉVÉLATEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui fait la révélation d'un complot politique, ou de quelque association criminelle. On lui avait proposé d'entrer dans cette conspiration, il en ...
RÉVÉLATION
. s. f. Action de révéler. Révélation d'un secret, d'un complot, d'une conspiration, d'un crime. La non-révélation des crimes qui peuvent compromettre la sûreté de ...
RÉVÉLER
. v. a. Découvrir, déclarer, faire savoir une chose qui était inconnue et secrète. Révéler la conduite, les actions de quelqu'un. Révéler les secrets de l'État, le ...
REVENANT
, ANTE. adj. Qui plaît, qui revient. Air revenant. Physionomie revenante.
REVENANT
. s. m. Il se dit Des esprits qu'on suppose revenir de l'autre monde. Il a peur des revenants. Elle assure avoir vu un revenant. Croire aux revenants Des contes, des histoires ...
REVENANT-BON
. s. m. Profit casuel et éventuel provenant d'un marché, d'une charge, etc. Les revenants-bons de cette affaire, de cette charge. Mes revenants-bons.   Il signifie aussi, ...
REVENDEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui revend, qui achète pour revendre. Revendeur de livres.   Il se dit particulièrement, au féminin, Des femmes dont le métier est d'acheter de ...
REVENDICATION
. s. f. T. de Jurispr. Action de revendiquer. Revendication d'un terrain. Revendication de marchandises saisies injustement. Exercer une action en revendication. ...
REVENDIQUER
. v. a. Réclamer une chose qui nous appartient, et qui est dans les mains d'un autre. Revendiquer des meubles, un cheval. Saisir-revendiquer. Revendiquer un héritage. Il s'est ...
REVENDRE
. v. a. Vendre ce qu'on a acheté. C'est un homme qui achète pour revendre. Acheter en gros pour revendre en détail. Revendre une chose plus qu'elle n'avait coûté. Fig. et ...
REVENIR
. v. n. Venir une autre fois, de nouveau. Je reviens pour vous dire... Il est revenu vous chercher. Je ne puis vous entendre en ce moment, vous reviendrez tantôt.   Il se dit ...
REVENTE
. s. f. Seconde vente, nouvelle vente. La revente d'un bien. Il a fait la revente de cette maison au même prix qu'il venait de l'acheter.   Une tapisserie de revente, un lit ...
REVENU
. s. m. Ce qu'on retire annuellement d'un domaine, d'un emploi, d'une pension, d'une constitution de rente, etc. Revenu clair et net, clair et liquide, médiocre, bien ...
REVENUE
. s. f. T. d'Eaux et Forêts. Il se dit Du jeune bois qui revient sur une coupe de taillis. Voilà une belle revenue.
RÊVER
. v. n. Faire des songes. Je n'ai fait que rêver toute la nuit. Il est sujet à rêver toutes les nuits. J'ai rêvé que je voyais... Rêver de combats, de naufrages, etc. ...
RÉVERBÉRATION
. s. f. Réfléchissement, réflexion. Il ne se dit guère que De la lumière et de la chaleur. Les rayons du soleil ne viennent jamais dans cette chambre que par ...
RÉVERBÈRE
. s. m. Miroir réflecteur, ordinairement de métal, que l'on adapte à une lampe, pour ramener vers les objets que l'on veut éclairer, la portion de sa lumière qui se ...
RÉVERBÉRER
. v. a. Réfléchir, repousser, renvoyer. Il ne se dit proprement qu'en parlant De la lumière et de la chaleur. Cette muraille réverbère fortement les rayons du soleil. ...
REVERDIR
. v. a. Repeindre en vert. Ces barreaux ont perdu leur couleur, il faut les reverdir.   Il est plus ordinairement neutre, et signifie, Redevenir vert. Les arbres reverdissent ...
RÉVÉREMMENT
. adv. Avec respect, avec révérence. Parler révéremment de Dieu, des choses saintes. Il est peu usité.
RÉVÉRENCE
. s. f. Respect, vénération. Il faut traiter les choses saintes avec révérence. Vous lui devez porter honneur et révérence.   Pop., Sauf révérence, révérence parler, ...
RÉVÉRENCIELLE
. adj. f. Il ne s'emploie que dans cette locution, Crainte révérencielle, Le sentiment mêlé de crainte et de respect que les enfants doivent avoir pour leurs pères et ...
RÉVÉRENCIEUSEMENT
. adv. Avec respect, d'une manière humble et cérémonieuse.
RÉVÉRENCIEUX
, EUSE. adj. Qui affecte de faire quantité de révérences. Voilà un homme bien révérencieux. Il est familier, et ne se dit que par moquerie.  Il signifie figurément, ...
RÉVÉREND
, ENDE. adj. Digne d'être révéré. Il ne s'emploie que comme un titre d'honneur qu'on donne aux prélats, aux religieux et aux religieuses. Révérend père en Dieu messire ...
RÉVÉRENDISSIME
. adj. des deux genres Titre d'honneur plus relevé que celui de Très-révérend, et que l'on donne aux évêques, aux archevêques et aux généraux d'ordres. Monseigneur ...
RÉVÉRER
. v. a. Honorer, respecter. Révérer Dieu, les saints, les reliques, les images. Révérer les ministres de la religion. Révérer les puissances. Révérer les lois. Révérer ...
RÊVERIE
. s. f. Il se dit de L'état de l'esprit occupé d'idées vagues qui l'intéressent, et Des pensées riantes ou tristes auxquelles se laisse aller l'imagination. Profonde, ...
REVERQUIER
. s. m. Voyez REVERTIER.
REVERS
. s. m. Le côté d'une chose opposé à celui que l'on regarde ou qui se présente d'abord. Le revers de la main. Le revers ou le verso d'un feuillet. Il a couvert en un ...
RÉVERSAL
, ALE. adj. Il s'est dit D'un acte d'assurance donné à l'appui d'un engagement précédent. Diplôme réversal. Lettres réversales, ou substantivement, Réversales.   ...
REVERSEMENT
. s. m. T. de Marine. Action de reverser. On dit mieux, Transbordement.
REVERSER
. v. a. Verser de nouveau. Reverser du vin dans son verre. Reverser à boire.   Il signifie, en termes de Marine, Transporter la cargaison d'un bâtiment dans un autre. ...
REVERSI
. s. m. (Plusieurs écrivent, Reversis. ) Sorte de jeu de cartes où celui des joueurs qui fait le moins de levées gagne la partie, et où le valet de coeur, qu'on nomme le ...
RÉVERSIBILITÉ
. s. f. T. de Jurispr. Qualité de ce qui est réversible. La réversibilité des apanages. Réversibilité de douaire. Réversibilité d'un héritage, d'une rente, d'une ...
RÉVERSIBLE
. adj. des deux genres T. de Jurispr. Il se dit Des biens, des terres qui doivent en certains cas retourner au propriétaire qui en a disposé. Tous les héritages donnés à ...
RÉVERSION
. s. f. T. de Jurispr. Retour, droit de retour, en vertu duquel les biens dont une personne a disposé en faveur d'une autre, lui reviennent quand celle-ci meurt sans enfants. ...
REVERTIER
. s. m. Sorte de jeu qui se joue dans un trictrac, et qui consiste à faire revenir ses dames dans la même table d'où elles sont parties. On disait autrefois, Reverquier.
REVESTIAIRE
. s. m. Lieu séparé dans l'église, où les prêtres se revêtent des habits sacerdotaux pour l'office divin. Il est vieux.
REVÊTEMENT
. s. m. T. d'Archit. Espèce de placage de plâtre, de mortier, de bois, de marbre, etc., qu'on fait à une construction pour la rendre plus agréable, ou plus riche, ou ...
REVÊTIR
. v. a. (Il se conjugue comme Vêtir. ) Donner des habits à quelqu'un qui en a besoin. Revêtir les pauvres. Ce pauvre garçon n'avait qu'un habit tout déchiré, je l'ai ...
RÊVEUR
, EUSE. adj. Qui rêve, qui s'entretient de ses imaginations. Cet homme est fort rêveur. C'est un esprit rêveur. Vous voilà bien rêveuse. Il me parut triste et rêveur.   Il ...
REVIRADE
. s. f. T. du Jeu de trictrac. Action d'un joueur qui, pour faire une case avancée, emploie une ou deux dames de cases déjà faites. Faire une revirade, la revirade.
REVIREMENT
. s. m. T. de Marine. Action de revirer. Revirement par la tête, par la queue. On dit mieux, Virement.   En termes de Banque et de Commerce, Revirement de parties, de fonds, ...
REVIRER
. v. n. T. de Marine. Tourner d'un autre côté. Revirer par la tête, par la queue. Revirer de bord. Fig. et fam., Revirer de bord, Changer de parti. Quand il vit la tournure ...
REVISER
. v. a. Revoir, examiner de nouveau. Reviser une affaire, un compte, un procès. Reviser le règlement d'une académie, d'une assemblée. Un article de cette constitution fixe ...
RÉVISEUR
. s. m. Celui qui revoit après un autre. Vous avez là un bon réviseur. Réviseur de comptes.
RÉVISION
. s. f. Action par laquelle on revoit, on examine de nouveau. La révision des lois, d'une constitution. Soumettre à une révision. En Imprimerie, Faire la révision d'une ...
RÉVIVIFICATION
. s. f. T. de Chimie. Opération par laquelle on fait reparaître sous sa forme naturelle un métal qui était masqué sous une forme différente. Voyez RÉDUCTION.
RÉVIVIFIER
. v. a. Vivifier de nouveau. Cette partie était presque morte, on l'a révivifiée en la frottant avec de l'alcool, en la frictionnant. Fig., en Chimie, Révivifier le ...
REVIVRE
. v. n. (Il se conjugue comme Vivre. ) Ressusciter, revenir à la vie. ÉSUS-CHRIST fit revivre Lazare, qui était mort depuis trois jours. Vous avez beau pleurer, vos larmes ...
RÉVOCABLE
. adj. des deux genres Qui peut être révoqué, qui peut être destitué. Ordinairement une procuration est révocable. Une commission révocable. Les donations à cause de ...
RÉVOCATION
. s. f. Action de révoquer. J'ai révoqué mon avoué, et j'ai fait signifier sa révocation à ma partie. La révocation d'un testament. Des emplois sujets à révocation. ...
RÉVOCATOIRE
. adj. des deux genres T. de Jurispr. Qui révoque. Acte révocatoire. Disposition révocatoire.
REVOICI
et REVOILÀ. Prépositions réduplicatives qui signifient, Voici et voilà de nouveau. Le revoici, le revoilà encore. Ces deux mots sont familiers.
REVOIR
. v. a. (Il se conjugue comme Voir. ) Voir de nouveau. Je l'avais vu hier, je l'ai revu aujourd'hui. Si vous m'en croyez, vous reverrez votre rapporteur. J'aurai l'honneur de ...
REVOLER
. v. n. Voler de nouveau, retourner quelque part en volant. Il se dit au propre et au figuré. Cet oiseau revole vers son nid. Mes affaires terminées, je revolerai vers vous. ...
REVOLIN
. s. m. T. de Marine. Effet du vent lorsqu'il est réfléchi, renvoyé par un objet quelconque. Les navires qui étaient à l'ancre près de ces terres élevées, furent ...
RÉVOLTANT
, ANTE. adj. Qui révolte, qui choque excessivement, qui indigne. Procédé révoltant. Proposition révoltante. Absurdité révoltante. Cette idée est révoltante. C'est un ...
RÉVOLTE
. s. f. Rébellion, soulèvement des sujets contre le souverain, ou d'un inférieur contre son supérieur. Révolte générale. Être en révolte, en révolte ouverte, en état ...
RÉVOLTER
. v. a. Soulever, porter à la révolte. C'est lui qui a révolté ces provinces. Il a révolté tous mes enfants, toute ma famille contre moi. Révolter des troupes contre leur ...
RÉVOLU
, UE. adj. Il se dit Du cours des planètes et des astres, lorsque, par leur mouvement périodique, ils sont revenus au même point d'où ils étaient partis. Avant que le cours ...
RÉVOLUTION
. s. f. Le retour d'une planète, d'un astre au même point d'où il était parti. La révolution des planètes. Les révolutions célestes. La révolution de la terre autour ...
RÉVOLUTIONNAIRE
. adj. des deux genres Qui a rapport aux révolutions politiques, qui est favorable à ces révolutions. Gouvernement révolutionnaire. Principes, opinions révolutionnaires. ...
REVOMIR
. v. a. Vomir ce qu'on a avalé. Il revomit son dîner. Dès qu'il a pris un bouillon, il le revomit.   Il signifie aussi, Vomir de nouveau. En se levant, il vomit ; une ...
RÉVOQUER
. v. a. Rappeler, destituer. Il se dit proprement De ceux à qui on ôte, par des raisons de mécontentement, les fonctions, le pouvoir, l'emploi amovible qu'on leur avait ...
REVUE
. s. f. Recherche, inspection exacte. Avant de se coucher, il a fait la revue dans toute sa maison. Le proviseur fit la revue dans tous les coins et recoins du collége. Il ...
RÉVULSIF
, IVE. adj. T. de Médec. Il se dit Des médicaments et autres moyens employés pour détourner d'un organe le principe d'une maladie qui semble s'y être fixé. Saignée ...
RÉVULSION
. s. f. T. de Médec. Il se dit de L'action par laquelle, au moyen de médicaments ou d'autres agents, on détourne la cause d'une maladie d'une partie du corps vers une autre. ...
REZ
. préposition Tout contre, joignant. Il n'est plus usité que dans ces locutions, Rez pied, rez terre, À fleur de terre, au niveau du sol. On a abattu cette maison, cette ...
REZ-DE-CHAUSSÉE
. s. m. Niveau du terrain. Le mur n'était encore qu'au rez-de-chaussée, qu'à rez-de-chaussée. Depuis le rez-de-chaussée jusqu'au haut, il y a tant de toises. Les fondations ...
RHABDOLOGIE
. s. f. Voy. RABDOLOGIE.
RHABILLAGE
. s. m. Raccommodage. Voilà un méchant rhabillage. Il est familier.  Il se dit, figurément et familièrement, en parlant D'une affaire, d'un ouvrage qu'on a essayé de ...
RHABILLER
. v. a. Habiller une seconde fois. Il était déshabillé, il a fallu le rhabiller.   Il signifie aussi, Fournir de nouveaux habits. Il en a coûté tant pour rhabiller ce ...
RHABILLEUR
. s. m. Voyez RENOUEUR.
RHAGADE
. s. f. T. de Médec. Il se dit de Certaines gerçures, de certains ulcères étroits et allongés qui se forment à l'origine des membranes muqueuses, et qui sont dus en ...
RHAPONTIC
. s. m. T. de Botan. Espèce de rhubarbe qui purge très-violemment.
RHAPSODE
. s. m. Voyez RAPSODE.
RHAPSODIE
. s. f. Voyez RAPSODIE.
RHAPSODISTE
. s. m. Voyez RAPSODISTE.
RHÉTEUR
. s. m. Celui qui enseigne l'art de bien dire, et qui ordinairement fait profession de donner des règles et des préceptes d'éloquence, soit de vive voix, soit par écrit. ...
RHÉTORICIEN
. s. m. Celui qui sait la rhétorique. Cet homme-là est rhétoricien. C'est un grand rhétoricien, un excellent rhétoricien. Un rhétoricien consommé.   Il se dit plus ...
RHÉTORIQUE
. s. f. L'art de bien dire. Enseigner la rhétorique. Il sait fort bien la rhétorique. Traité, cours de rhétorique. Les préceptes, les règles de la rhétorique.   Figures ...
RHINGRAVE
. s. m. Comte du Rhin. Il se disait Des juges, des gouverneurs de villes situées le long du Rhin, et de Quelques princes d'Allemagne. La femme du Rhingrave était appelée ...
RHINGRAVE
. s. f. Nom qu'on donnait autrefois à une espèce de culotte ou haut-de-chausses fort ample, attaché par le bas avec plusieurs rubans.
RHINOCÉROS
. s. m. (On prononce l'S.) Grand quadrupède sauvage et féroce, portant une ou deux cornes sur le nez. Une corne de rhinocéros. Le combat d'un rhinocéros contre un ...
RHODIUM
. s. m. (On prononce Rodiome. ) T. de Chimie. Métal très-difficile à fondre, et fort rare, qu'on n'a encore trouvé qu'allié au platine.
RHODODENDRON
. s. m. T. de Botan. Arbrisseau toujours vert, qui appartient à la famille des Rosacées, et dont les diverses espèces sont recherchées pour la beauté de leurs fleurs. On ...
RHOMBE
. s. m. T. de Géom. Quadrilatère plan dont les côtés opposés sont parallèles entre eux, sans que ses angles soient droits. Tout rhombe est un parallélogramme à angles ...
RHOMBOÏDAL
, ALE. adj. Qui a la figure du rhombe ou du rhomboïde. Il s'emploie principalement dans ce dernier sens. Cristal rhomboïdal. Forme rhomboïdale.
RHOMBOÏDE
. s. m. T. de Géom. Corps solide ayant six faces parallèles deux à deux, et dont chacune est un rhombe.
RHUBARBE
. s. f. Plante médicinale dont la racine, qui porte le même nom, est très-grosse, jaune, amère, tonique à de petites doses, et purgative à des doses plus élevées. La ...
RHUM
. s. m. (On prononce Rom, en faisant sentir l' m. ) Eau-de-vie de sucre. Du rhum très-fort. Ce rhum est violent. Du rhum de la Jamaïque. Une bouteille, un verre de rhum. ...
RHUMATIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Il a le même sens que Rhumatismal. Goutte rhumatique.
RHUMATISMAL
, ALE. adj. Qui appartieht au rhumatisme. Douleur rhumatismale. Goutte rhumatismale.
RHUMATISME
. s. m. Maladie inflammatoire qui affecte, tantôt les muscles, tantôt les articulations, et qui est accompagnée de difficulté dans les mouvements. Rhumatisme musculaire. ...
RHUME
. s. m. Espèce de fluxion causée par l'irritation ou par l'inflammation de la membrane muqueuse qui tapisse la gorge, et accompagnée de toux, d'enrouement, d'expectoration, ...
RHUS
. s. m. (On prononce l'S.) T. de Botan. Voyez SUMAC.
RHYTHME
. s. m. Nombre, cadence, mesure. Le rhythme de la musique ancienne. Le rhythme poétique. Rhythme harmonieux. Les anciens observaient soigneusement le rhythme. La prose a ...
RHYTHMIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient au rhythme. L'harmonie rhythmique.
RIANT
, ANTE. adj. Qui annonce de la gaieté, de la joie. Un visage riant. Une mine, une physionomie riante. Une bouche riante. Un oeil riant. Il vint à moi d'un air riant.   Il ...

1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.026 c;