Слова на букву resp-silh (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву resp-silh (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
RIBAMBELLE
. s. f. Il se dit familièrement et en mauvaise part, pour signifier, Kyrielle, longue suite. Il m'a fait une ribambelle ennuyeuse de ses titres, de ses qualités. Il m'a dit ...
RIBAUD
, AUDE. adj. Luxurieux, impudique. C'est un homme fort ribaud. Une femme ribaude. On l'emploie aussi comme substantif. C'est un ribaud, un franc ribaud. Il est populaire et ...
RIBAUDERIE
. s. f. Action de ribaud, divertissement licencieux. Il a donné dans toutes sortes de ribauderies. C'est un terme de mépris et de blâme, mais non pas un mot grossier comme ...
RIBLEUR
. s. m. Celui qui court les rues la nuit, comme les filous. C'est un ribleur, un batteur de pavé. Il est populaire et vieux.
RIBORDAGE
. s. m. T. de Marine. Dommage que le choc d'un bâtiment cause à un autre dans le port ou dans la rade, en changeant de place. Droit de ribordage.
RIBOTE
. s. f. Débauche, excès de table ou de boisson. Faire ribote. Être en ribote. Ce mot et ses dérivés sont populaires.
RIBOTER
. v. n. Faire ribote.
RIBOTEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui aime à riboter. C'est un grand riboteur.
RIC-À-RIC
. loc. adv. et fam. Avec une exactitude rigoureuse. Je le ferai payer ric-à-ric. On lui a payé ric-à-ric tout ce qui lui était dû. Compter ric-à-ric.
RICANEMENT
. s. m. Action de ricaner. Ce mot et les trois suivants sont familiers.
RICANER
. v. n. Rire à demi, soit par sottise, soit par malice. Il ne fait que ricaner. Au lieu de répondre sérieusement, il se mit à ricaner. C'est un homme qui ricane à tout ...
RICANERIE
. s. f. Ris moqueur.
RICANEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui ricane. C'est un sot ricaneur, une impertinente ricaneuse. Ricaneuse perpétuelle.   Il se prend quelquefois adjectivement. Un air ricaneur.
RICHARD
. s. m. Celui qui a beaucoup de bien. Il ne se dit ordinairement que Des personnes d'une condition médiocre, qui ont fait fortune. C'est un richard, un gros richard. Il est ...
RICHE
. adj. des deux genres Qui a beaucoup de bien, qui possède de grands biens. Un homme fort riche, extrêmement riche, puissamment riche. Il est riche en argent, en meubles, en ...
RICHEMENT
. adv. D'une manière riche, magnifiquement. Il est richement vêtu, richement meublé. Elle était richement parée.   Marier une fille richement, Lui faire épouser un homme ...
RICHESSE
. s. f. Opulence, abondance de biens. C'est le commerce qui fait la richesse, la plus grande richesse de ce pays-là. Le bétail est une grande richesse pour le cultivateur. ...
RICHISSIME
. adj. superlatif Extrêmement riche. C'est un homme richissime. Il est familier.
RICIN
. s. m. T. de Botan. Genre de plantes exotiques à fleurs unisexuelles et sans corolle : l'espèce la plus remarquable est le Palma-christi, qui, dans les pays chauds, croit ...
RICOCHER
. v. n. T. d'Artillerie. Faire des ricochets. Ce boulet a bien ricoché.
RICOCHET
. s. m. Bond que fait une pierre plate et légère, ou quelque autre chose semblable, jetée obliquement sur la surface de l'eau. Faire quatre ricochets du même coup.   En ...
RIDE
. s. f. Pli qui se fait sur le front, sur le visage, sur les mains, et qui est ordinairement l'effet de l'âge. Avoir des rides sur le visage. Elle a soixante ans, et n'a pas ...
RIDEAU
. s. m. Morceau d'étoffe, de toile, etc., qu'on emploie pour cacher, couvrir, entourer, ou conserver quelque chose, et auquel sont attachés des anneaux qui coulent sur une ...
RIDELLE
. s. f. Chacun des deux côtés d'une charrette, qui sont faits en forme de râtelier. La ridelle de la charrette empêche que ce qui est dedans ne tombe. Une des ridelles se ...
RIDER
. v. a. Faire des rides, causer des rides. Les années lui ont ridé le visage. Cette grande maladie l'a tout ridé. Le chagrin ride le front.   Il s'emploie aussi avec le ...
RIDICULE
. adj. des deux genres Digne de risée, de moquerie. Que cela est ridicule ! Il nous dit des choses fort ridicules. Cet homme s'est rendu ridicule. Il a des manières ...
RIDICULEMENT
. adv. D'une manière ridicule. Il chante, il danse ridiculement.
RIDICULISER
. v. a. Rendre ridicule, tourner en ridicule. Ridiculiser un homme. Ridiculiser l'action la plus sérieuse. Il est familier. RIDICULISÉ, ÉE. participe
RIDICULITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est ridicule. Je lui ai fait sentir la ridiculité de sa demande.   Il signifie aussi, Action ou parole ridicule. C'est une ridiculité de parler ...
RIÈBLE
. s. m. Voyez GRATERON.
RIEN
. s. m. Néant, nulle chose. Dieu a créé le monde de rien. Dans l'ordre de la nature, rien ne se fait de rien. Rien n'est plus glorieux, plus commode, plus avantageux, plus ...
RIEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui rit. Faites taire tous ces rieurs .  Il signifie aussi, Celui, celle qui aime à rire. C'est un grand rieur, une grande rieuse. Cette jeune personne ...
RIFLARD
. s. m. Espèce de grand rabot à deux poignées, qui sert à dresser le bois de charpente.  Il se dit aussi d'Un ciseau, en forme de palette, qui sert aux maçons pour ...
RIGAUDON
. s. m. Voyez Rigodon.
RIGIDE
. adj. des deux genres. Sévère, exact, austère. C'est un homme rigide, trop rigide, qui ne pardonne rien ni aux autres, ni à lui-même. Un confesseur rigide. Un censeur ...
RIGIDEMENT
. adv. Avec rigidité. Il a jeûné tout le carême rigidement. Un magistrat qui examine tout fort rigidement .
RIGIDITÉ
. s. f. Grande sévérité, exactitude rigoureuse, austérité. Les magistrats font observer cette loi avec une extrême rigidité. La rigidité de ses moeurs. La rigidité ...
RIGODON
. s. m. Air à deux temps, très-animé. Chanter un rigodon. Jouer un rigodon . On écrit aussi, Rigaudon .  Il se dit également de La danse qu'on exécutait sur cet air. ...
RIGOLE
. s. f. Petite tranchée, petit fossé qu'on fait dans la terre, ou petit canal qu'on creuse dans des pierres de taille, pour faire couler de l'eau dans un jardin, dans un ...
RIGORISME
. s. m. Morale trop sévère. Il affecte le rigorisme. Il y a du rigorisme dans cette opinion. Il a trop de rigorisme dans ses principes. Le rigorisme de cette secte .
RIGORISTE
. s. des deux genres. Celui, celle qui pousse trop loin la sévérité dans certains principes, et particulièrement dans ceux de la morale. Il y a des rigoristes dans toutes ...
RIGOUREUSEMENT
. adv. Avec rigueur, d'une manière dure et sévère. Il l'a traite rigoureusement. Punir rigoureusement. Vous le jugez bien rigoureusement.   Cela est rigoureusement vrai, ...
RIGOUREUX
, EUSE. adj. Qui a beaucoup de sévérité dans sa conduite, dans ses maximes à l'égard des autres. C'est un homme rigoureux qui n'excuse rien, qui ne pardonne rien. Vous ne ...
RIGUEUR
. s. f. Sévérité, dureté, austérité. Grande, extrême, insupportable rigueur. Vous me traitez avec la dernière rigueur, avec trop de rigueur. Tenir rigueur à ...
RIMAILLER
. v. n. Faire de mauvais vers. Il ne fait que rimailler. Il est familier.
RIMAILLEUR
. s. m. Celui qui fait de mauvais vers. Ce n'est qu'un rimailleur. C'est un plat rimailleur. Il est familier.
RIME
. s. f. Uniformité de son dans la terminaison de deux mots. Aimer et Charmer, Belle et Rebelle, sont de bonnes rimes. Rime masculine. Rime féminine. Rime heureuse. Rime ...
RIMER
. v. n. Il se dit Des mots dont les dernières syllabes ont la même terminaison, et forment le même son. Ces deux mots riment bien, ces deux autres ne riment pas, riment mal. ...
RIMEUR
. s. m. Il ne se dit guère que par mépris, en parlant d'Un mauvais poëte.  Il se dit quelquefois d'Un homme qui n'emploie que des rimes très-riches dans ses vers. C'est un ...
RINCEAU
. s. m. T. d'Archit. et de Peinture. Ornement sculpté ou peint, composé de branches et de fruits, ou de feuilles d'acanthe disposées par enroulement. Dans ce plafond il y a ...
RINCER
. v. a. Nettoyer en lavant et en frottant. Il ne se dit qu'en parlant Des bouteilles, des verres, des tasses, et de quelques autres vases. Rincez ces verres. Il faut rincer ...
RINÇURE
. s. f. L'eau avec laquelle on a rincé un verre, une bouteille, etc. Jetez ces rinçures.   Par exagérat., De la rinçure, de la rinçure de verre, Du vin dans lequel on a mis ...
RINGRAVE
. s. m. et f Voy. RHINGRAVE.
RIOTER
. v. n. Rire à demi. Elle ne fait que rioter. Il est populaire.
RIOTEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui ne fait que rioter. C'est un rioteur éternel. Une rioteuse perpétuelle. Il est populaire.
RIPAILLE
. s. f. Il n'est usité que dans cette locution familière, Faire ripaille, Faire grande chère, faire la débauche à table.
RIPE
. s. f. Outil qu'emploient les maçons, les tailleurs de pierre, les sculpteurs, et qui sert à gratter un enduit, de la pierre, une figure, etc.
RIPER
. v. a. Ratisser avec la ripe. RIPÉ, ÉE. participe
RIPOPÉE
. s. f. Mélange que les cabaretiers font de différents restes de vin. Ce vin n'est que de la ripopée. Il est familier et ne se dit que par mépris.  Il se dit également Du ...
RIPOSTE
. s. f. Réponse vive faite sur-le-champ, repartie prompte pour repousser quelque raillerie. Avoir la riposte prête, la riposte en main. Il lui fit une riposte fâcheuse. ...
RIPOSTER
. v. n. Répondre, repartir vivement et sur-le-champ pour repousser quelque raillerie. On lui fit une plaisanterie, il riposta fort à propos. Si vous le fâchez, il ripostera ...
RIPUAIRE
. adj. des deux genres Il se disait Des anciens peuples des bords du Rhin et de la Meuse, et il se dit encore Du code de leurs lois. Les Francs ripuaires, ou substantivement, ...
RIRE
. v. n. ( Je ris, tu ris, il rit ; nous rions, etc. Je riais ; nous riions, vous rirez. Je ris. J'ai ri. Je rirai. Je rirais. Ris ou Ri, riez. Que je rie. Que je risse. Riant. ...
RIRE
. s. m. Action de rire. Cette femme a le rire agréable, charmant. Un rire moqueur. Un rire fou et extravagant. Un rire ironique. Un rire amer. Un rire forcé. Un rire ...
RIS
. s. m. Il signifie la même chose que Rire, substantif. Ris agréable. Ris dédaigneux et moqueur. Ce n'est pas un véritable ris, c'est un ris forcé, un ris amer. Un ris qui ...
RIS
. s. m. Corps glanduleux qui est placé sous la gorge du veau, et qui est un manger assez délicat. Un ris de veau. Des ris de veau.
RIS
. s. m. pl. T. de Marine. OEillets qui sont à une voile, au-dessous de la vergue, et dans lesquels on passe de petites cordes qu'on nomme Garcettes, pour raccourcir la voile ...
RISBAN
. s. m. T. de Fortification. Terre-plein garni de canons pour la défense d'un fort. Le risban de Dunkerque.
RISDALE
. s. f. Voyez RIXDALE.
RISÉE
. s. f. Grand éclat de rire que font plusieurs personnes ensemble, en se moquant de quelqu'un ou de quelque chose. Il s'éleva une grande risée, une risée universelle de toute ...
RISIBILITÉ
. s. f. T. de l'École. Faculté de rire. Dans l'ancienne philosophie scolastique, on regardait la risibilité comme la faculté distinctive de l'homme.
RISIBLE
. adj. des deux genres T. de l'École. Qui a la faculté de rire. Il n'est usité qu'en parlant De l'homme. Les philosophes scolastiques disaient que l'homme est un animal ...
RISQUABLE
. adj. des deux genres Où il y a du risque. Une affaire, un projet risquable.   Il signifie aussi, Qu'on peut risquer avec quelques chances de succès. Cette entreprise n'est ...
RISQUE
. s. m. Péril, danger. Grand risque. Il n'y a nul risque à cela. S'exposer au risque de... J'en courrai le risque, les risques. Courir risque de la vie. Il courut grand risque ...
RISQUER
. v. a. Hasarder, mettre en danger. Risquer sa vie, son honneur, sa réputation, son argent. Songez-vous bien à la grande somme que vous risquez ? Prov., Qui ne risque rien, ...
RISSOLE
. s. f. Sorte de menue pâtisserie qui est faite de viande hachée, enveloppée dans de la pâte, et frite dans du saindoux.
RISSOLER
. v. a. Cuire, rôtir de manière que ce que l'on rôtit prenne une couleur dorée et appétissante. Le feu a bien rissolé ce cochon de lait. Il l'a trop rissolé.   Il ...
RISTORNE
. s. f. (Quelques-uns disent, Ristourne. ) T. de Commerce. Annulation d'une police d'assurance, lorsqu'elle fait double emploi avec une autre police, d'une date antérieure, ...
RIT
ou RITE. s. m. (On prononce toujours Rite. ) Ordre prescrit des cérémonies qui se pratiquent dans une religion. Il se dit surtout en parlant De ce qui regarde la religion ...
RITOURNELLE
. s. f. Petit morceau de musique instrumentale qui précède un chant, et qui quelquefois le suit. Cette ritournelle ne convient pas au chant.   Il se dit familièrement, par ...
RITUALISTE
. s. m. Auteur qui traite des différents rites.
RITUEL
. s. m. Livre contenant les cérémonies, les prières, les instructions, etc., qui regardent l'administration des sacrements, et particulièrement les fonctions curiales. Le ...
RIVAGE
. s. m. Les rives, les bords de la mer. Le long du rivage. Au rivage. Sur le rivage de la mer. De lointains rivages. Les pirates infestaient ces rivages. S'éloigner du rivage. ...
RIVAL
, ALE. s. Concurrent, celui qui aspire, qui prétend aux mêmes avantages, aux mêmes succès qu'un autre. Ils aiment tous deux la même personne, ils sont rivaux. Il a ...
RIVALISER
. v. n. Disputer de talent, de mérite, etc., avec quelqu'un, en approcher, l'égaler. Ce peintre rivalise en certaines parties avec Raphaël. Cet homme n'est point fait pour ...
RIVALITÉ
. s. f. Concurrence de deux ou de plusieurs personnes qui aspirent, qui prétendent à la même chose. Il n'y a point de rivalité entre eux. La rivalité de ces deux maisons a ...
RIVE
. s. f. Le bord d'un fleuve, d'une rivière, d'un étang, d'un lac. La rive de ce fleuve est fort basse du côté de la prairie. Sur les rives de la Loire, de la Seine, etc. ...
RIVER
. v. a. Abattre la pointe d'un clou sur l'autre côté de l'objet qu'il perce, et l'aplatir pour la fixer. On ne saurait arracher ce clou, il est rivé. Prov. et fig., ...
RIVERAIN
. s. m. Celui qui habite le long d'une rivière. Les riverains de la Garonne, de la Loire.   Il se dit également de Ceux qui ont des héritages le long d'une forêt, d'une ...
RIVET
. s. m. T. de Maréchalerie. L'extrémité inférieure, tronquée et relevée, du clou broché dans la corne du pied d'un cheval. Le rivet doit être noyé (enfoncé) dans ...
RIVIÈRE
. s. f. Cours naturel et abondant d'eaux qui coulent dans un lit plus ou moins étendu en largeur et en longueur, et qui se jettent dans une autre rivière, ou dans un fleuve, ...
RIVURE
. s. f. T. de Serrurerie. Broche de fer qui entre dans les charnières des fiches, pour en joindre les deux ailes.
RIXDALE
. s. f. Monnaie d'argent qui a cours dans quelques États du Nord, et dont la valeur n'est pas partout la même.
RIXE
. s. f. Querelle entre deux ou plusieurs personnes, accompagnée d'injures, de menaces, et quelquefois de coups. Cette rixe a fini par un meurtre. Il y eut plusieurs rixes entre ...
RIZ
. s. m. Plante céréale que l'on cultive dans les terres humides et marécageuses des pays chauds : elle produit un grain farineux qu'on appelle également Riz, et qu'on ...
RIZE
. s. m. Monnaie de compte dans les États du Grand Seigneur. Le rize est de quinze mille ducats.
RIZIÈRE
. s. f. Terre dans laquelle on cultive du riz. Tout ce pays est plein de rizières. Il y a beaucoup de rizières en Lombardie.
ROB
. s. m. (On prononce le B.) T. de Pharmacie. Suc dépuré des fruits cuits en consistance de miel ou de sirop très-épais. Rob de mûres, de noix, etc.
ROB
ou ROBRE. s. m. T. du Jeu de whist, formé par corruption de l'anglais Rubbers, qui signifie, Partie double, ou Parties liées. Le rob se compose de trois parties : le joueur ...
ROBE
. s. f. Sorte de vêtement long, ayant nes manches, qui est différent selon les personnes qui le portent. Robe d'enfant. Sa première robe. Robe de femme. Sa belle robe. Sa robe ...
ROBIN
. s. m. Terme de mépris, de dénigrement ou de plaisanterie, dont on se servait en parlant Des gens de robe. Elle avait épouse un gros robin. C'est un robin, un jeune ...
ROBIN
. s. m. Nom propre qu'on ne met ici que parce qu'il est employé dans quelques phrases proverbiales et figurées.  Toujours souvient à Robin de ses flûtes, On se rappelle ...
ROBINET
. s. m. Pièce d'un tuyau de fontaine, qui sert à retenir l'eau, et à la faire couler quand on veut. Robinet de cuivre. Gros robinet. Robinet à deux eaux, à trois eaux. La ...
ROBINIER
. s. m. T. de Botan. Genre de plantes de la famille des Légumineuses, qui comprend des arbres et des arbrisseaux, originaires de l'Asie et de l'Afrique septentrionale, parmi ...
ROBORATIF
, IVE. adj. T. de Médec. Qui fortifie. Remède roboratif. Propriété roborative. Il est peu usité : on dit, Corroborant.
ROBRE
. s. m. T. de Jeu. Voyez ROB.
ROBUSTE
. adj. des deux genres Fort, vigoureux. Il se dit principalement Des personnes. C'est un homme robuste. Corps robuste. Il est de complexion, de constitution robuste. Il a une ...
ROBUSTEMENT
. adv. D'une manière robuste. Il est peu usité.
ROC
. s. m. Masse de pierre très-dure, qui tient à la terre. Ce roc est fort dur. Bâtir sur le roc. Des fossés taillés dans le roc. Percer le roc. Cette forteresse est sur un ...
ROCAILLE
. s. f. Décoration, ouvrage fait avec des coquillages et des pierres irrégulières et brutes ou des cailloux incrustés. Des grottes de rocaille. Une voûte de rocaille.
ROCAILLEUR
. s. m. Celui qui travaille en rocaille.
ROCAILLEUX
, EUSE. adj. Plein de petits cailloux. Un chemin rocailleux. Fig., Un style rocailleux, Un style dur, désagréable à l'oreille.
ROCAMBOLE
. s. f. Espèce d'ail moins fort que l'ail ordinaire, et qu'on appelle aussi Échalote d'Espagne. Mettre de la rocambole, un peu de rocambole dans un ragoût. ROCAMBOLE, ...
ROCHE
. s. f. Il a la même signification que Roc, avec cette différence que la roche entre moins avant dans la terre, et qu'elle est quelquefois isolée. Roche dure. La pointe d'une ...
ROCHER
. s. m. Il a la même signification que Roc et Roche, avec cette différence que le rocher est ordinairement très-élevé, très-escarpé, et terminé en pointe. Un grand ...
ROCHET
. s. m. Sorte de surplis à manches étroites, que portent les évêques et plusieurs autres ecclésiastiques. Les évêques prêchent en rochet et en camail.   En termes de ...
ROCK
. s. m. Voyez ROUC.
ROCOU
. s. m. Voyez ROUCOU.
RÔDER
. v. n. Tournoyer, courir, errer çà et là. Il ne se dit guère qu'en mauvaise part. Il y a des voleurs qui rôdent dans cette forêt. On voit des gens qui rôdent autour de ...
RÔDEUR
. s. m. Celui qui rôde. Si la patrouille attrape ces rôdeurs, elle les mènera au corps-de-garde. C'est un grand rôdeur, un rôdeur de nuit.
RODOMONT
. s. m. Fanfaron qui vante de prétendus actes de bravoure pour se faire valoir et se faire craindre. Il fait trop le rodomont. C'est un rodomont. Il est familier.
RODOMONTADE
. s. f. Fanfaronnade, vanterie en fait de bravoure. Rodomontade extravagante, ridicule, outrée. Il se vante d'avoir tué dix hommes de sa main ; c'est une rodomontade. Il ...
ROGATIONS
. s. f. pl. T. de Liturgie cathol. Prières publiques accompagnées de processions, que l'Église fait pour les biens de la terre pendant les trois jours qui précèdent la ...
ROGATOIRE
. adj. des deux genres T. de Procéd. Il n'est usité que dans cette phrase, Commission rogatoire, Commission qu'un juge adresse à un autre juge, et par laquelle il l'invite à ...
ROGATON
. s. m. Il se dit Des restes de viandes ramassés. Ce mendiant avait sa besace pleine de rogatons.   Il se dit aussi Des plats composés de choses qui ont déjà été ...
ROGNE
. s. f. Gale invétérée. Ce n'est pas une simple gale, c'est une rogne. Une vieille rogne. Guérir la rogne.
ROGNE-PIED
. s. m. Espèce de couteau avec lequel le maréchal rogne et retranche des portions inutiles de l'ongle du cheval.
ROGNER
. v. a. Retrancher, ôter quelque chose des extrémités, de la longueur ou de la largeur d'une étoffe, d'un cuir, d'un morceau de bois, d'un morceau de fer-blanc, etc. Il ...
ROGNEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui rogne. Il ne se dit guère que de Ceux qui rognent les pièces de monnaie. Les rogneurs et les faux monnayeurs.
ROGNEUX
, EUSE. adj. Qui a la rogne. Un enfant rogneux. Un chien rogneux. Une vieille chienne rogneuse.
ROGNON
. s. m. Le rein d'un animal. Il ne se dit guère qu'en parlant De certains animaux dont les reins sont bons à manger. Rognons de veau. Rognons de boeuf. Des rognons de mouton ...
ROGNONNER
. v. n. Gronder, grommeler, murmurer entre ses dents. Cette vieille ne fait que rognonner. Il est populaire.
ROGNURE
. s. f. Ce qu'on retranche, ce qu'on enlève quand on rogne quelque chose. Rognure de papier, de livres. Rognure de gants. Rognure d'ongles. Rognure de louis d'or, de pièces ...
ROGOMME
. s. m. Eau-de-vie ou autre liqueur forte. Boire le rogomme. Un petit verre de rogomme. Il est populaire.  Voix de rogomme, Voix rauque d'une personne qui fait abus de liqueurs ...
ROGUE
. adj. des deux genres Fier, arrogant, superbe. Que vous êtes rogue ! Humeur rogue. Il a l'air bien rogue, la mine rogue. Un ton rogue. Il est familier.
ROI
. s. m. Monarque, prince souverain d'un État ayant le titre de royaume. Grand roi. Puissant roi. Roi héréditaire. Roi électif. Roi légitime. Roi absolu. Roi ...
ROIDE
. adj. des deux genres (En conversation et quelquefois dans le discours soutenu, on prononce Rède, rédeur, rédir ; aussi plusieurs écrivent-ils, Raide, raideur, raidir. ) ...
ROIDEUR
. s. f. Qualité de ce qui est roide. La roideur d'une corde tendue. La roideur d'une barre de fer. Il lui est resté de la roideur dans le bras. Soyez à cheval sans roideur. ...
ROIDILLON
. s. m. Petite élévation qu'on ne peut regarder comme une montagne, et qui se trouve dans un chemin. Nos chevaux eurent de la peine à monter ce roidillon.
ROIDIR
. v. a. Tendre ou étendre avec force, rendre roide. Roidissez le bras. Roidissez la jambe. Il eut bien de la peine à recouvrer l'usage de ses jambes, que le froid avait ...
ROITELET
. s. m. Fort petit oiseau à bec fin, dont le plumage est olivâtre, et qui a sur la tête une tache d'un beau jaune. La fable de l'Aigle et du Roitelet. ROITELET, signifie ...
RÔLE
. s. m. On appelait autrefois ainsi Une ou plusieurs feuilles de papier, de parchemin, collées bout à bout, sur lesquelles on écrivait des actes, des titres. Grand rôle. ...
RÔLER
. v. n. Faire des rôles d'écriture. Cet avoué aime à rôler. Il est familier, peu usité, et ne se dit qu'en mauvaise part.
RÔLET
. s. m. Petit rôle. Il n'est plus guère d'usage qu'au figuré dans ces deux phrases proverbiales : Jouer bien son rôlet, Jouer bien son personnage ; et, Être au bout de ...
ROMAIN
, AINE. adj. Il se dit Des personnes et des choses qui appartenaient à l'ancienne Rome. Empereur romain. Citoyen romain. Droit romain. Lois romaines. L'empire romain.   Il ...
ROMAIN
. s. m. T. d'Imprim. On appelle Gros romain, Le caractère qui est entre le petit parangon et le gros texte ; et Petit romain, Celui qui est entre la philosophie et la ...
ROMAINE
. s. f. Peson, instrument dont on se sert pour peser avec un seul poids. Peser avec la romaine. Cette romaine n'est pas juste.
ROMAN
. s. m. Il se dit proprement Des histoires, des narrations, vraies ou feintes, écrites en vieux langage, soit en vers, soit en prose ; et, par extension, de Toute histoire ...
ROMAN
, ANE. adj. Il se dit De la langue qui s'est formée de la corruption du latin, et qui a été parlée et écrite dans le midi de l'Europe, depuis le dixième siècle ...
ROMANCE
. adj. f. Il n'est usité que dans cette locution, La langue romance, qui signifie la même chose que La langue romane.
ROMANCE
. s. f. Ancienne histoire écrite en petits vers simples et naïfs, dont le sujet est ordinairement touchant, et qui est faite pour être chantée. La romance d'Alexis. Les ...
ROMANCIER
. s. m. On appelle ainsi Les auteurs des anciens romans écrits en vieux langage. Les vieux romanciers.   Il se dit aussi Des auteurs de romans modernes. Les meilleurs ...
ROMANESQUE
. adj. des deux genres Qui tient du roman ; qui est merveilleux comme les aventures de roman, ou exalté comme les personnages de roman, comme les sentiments qu'on leur ...
ROMANESQUEMENT
. adv. D'une manière romanesque.
ROMANTIQUE
. adj. des deux genres Il se dit Des lieux, des paysages qui rappellent à l'imagination les descriptions des poëmes et des romans. Aspect, site romantique. Il habite une petite ...
ROMARIN
. s. m. Arbuste aromatique de la famille des Labiées. Un bouquet de romarin. Miel de romarin. Le romarin entre dans la composition d'un liquide spiritueux qu'on nommait ...
ROMPEMENT
. s. m. Il ne s'emploie que dans cette locution peu usitée, Rompement de tête, La fatigue que cause le grand bruit, ou un discours importun, ou une forte application, etc. ...
ROMPRE
. v. a. ( Je romps, tu romps, il rompt ; nous rompons, etc. Je rompais. Je rompis. J'ai rompu. Je romprai. Je romprais. Romps. Que je rompe. Que je rompisse. Rompant. Rompu. ) ...
RONCE
. s. f. Arbuste épineux et rampant, de la famille des Rosacées, qui vient dans les haies et dans les bois, et qui porte un fruit assez semblable à une petite mûre. La ...
ROND
, ONDE. adj. Qui est de telle figure, que toutes les lignes droites tirées du centre à la circonférence sont égales. Il se dit Des surfaces comme Des solides. Un cercle est ...
ROND
. s. m. Figure circulaire, cercle. Faire un rond. Tracer un rond avec le compas. Le rond de la lune. Un grand rond. Au milieu du rond. Un rond de verdure. Donner dans le rond. ...
ROND-POINT
. s. m. T. d'Archit. Partie demi-circulaire qui termine quelquefois le fond d'une église.  Il se dit aussi d'Une grande place circulaire, à laquelle aboutissent plusieurs ...
RONDACHE
. s. f. Espèce de grand bouclier dont on se servait autrefois. Il entra au combat avec l'épée et la rondache.
RONDE
. s. f. La visite qui se fait la nuit autour d'une place, dans une ville, dans un camp, pour observer si les sentinelles, les corps de garde font leur devoir, et si tout est en ...
RONDE
. s. f. T. de Musiq. La plus longue de toutes les notes, celle qui a le plus de valeur : elle a la figure d'un O incliné à droite ( O ). La ronde vaut deux blanches, ou ...
RONDE
. s. f. Sorte d'écriture. Voyez ROND, adjectif, dernier alinéa.
RONDEAU
. s. m. Petite pièce de poésie particulière aux Français, composée de treize vers sur deux rimes, avec une pause au cinquième et une au huitième, et dont le premier ...
RONDELET
, ETTE. adj. Diminutif de Rond. Il ne se dit que Des personnes, et signifie, Qui a un peu trop d'embonpoint. Il est rondelet. Elle est rondelette. Il est familier.  Soies ...
RONDELETTES
. s. f. pl. Toiles à voiles qui se fabriquent en Bretagne.
RONDELLE
. s. f. Petit bouclier rond, dont les gens de pied armés à la légère se servaient autrefois.  Il se dit, en termes d'Arts, de Certaines pièces rondes, de métal, de cuir, ...
RONDEMENT
. adv. Uniment, également. Il travaille rondement. Ce cocher mène rondement.   Il signifie aussi, Promptement, avec vitesse. Nous avons fait ce voyage rondement.   Mener ...
RONDEUR
. s. f. Figure de ce qui est rond, de ce qui est sphérique, circulaire, ou cylindrique. Une parfaite rondeur. La rondeur de la terre. La rondeur d'une boule. La rondeur d'un ...
RONDIN
. s. m. Morceau de bois de chauffage, qui est rond. Un petit rondin. Ce sont des rondins de hêtre, des rondins de chêne. Ce n'est pas du bois de quartier, ce sont des ...
RONDINER
. v. a. Donner à quelqu'un des coups de rondin. On l'a rondiné d'importance. Il est populaire. RONDINÉ, ÉE. participe
RONDON
. s. m. T. de Fauconnerie. Il n'est usité que dans cette phrase, Fondre en rondon, qui se dit D'un oiseau lorsqu'il fond avec impétuosité sur sa proie.
RONFLANT
, ANTE. adj. Sonore et bruyant. Un instrument ronflant. Une voix ronflante.   Il se dit particulièrement Des phrases, des mots, etc. Style ronflant. Phrase ronflante. Vers ...
RONFLEMENT
. s. m. Bruit qu'on fait en ronflant. Son rhume est cause de son ronflement. On entend son ronflement de toute la maison.   Il se dit, figurément, de Certains bruits qui ont ...
RONFLER
. v. n. Faire un certain bruit de la gorge et des narines en respirant pendant le sommeil. Cet homme n'a fait que ronfler toute la nuit. Il y a des chiens qui ronflent comme ...
RONFLEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui ronfle, qui a l'habitude de ronfler. On ne saurait dormir dans la même chambre que lui, c'est un ronfleur insupportable.
RONGE
. s. m. T. de Vénerie. Il n'est usité que dans cette phrase, Le cerf fait le ronge, Il rumine.
RONGER
. v. a. Couper avec les dents à plusieurs et à fréquentes reprises. Un chien qui ronge un os. Les rats, les souris rongent la paille dans les greniers, rongent les ...
RONGEUR
. adj. Qui ronge. Il s'emploie surtout dans cette expression figurée, Le ver rongeur, Le remords qui tourmente le coupable. On dit aussi, Les remords, les soucis rongeurs. ...
ROQUEFORT
. s. m. Fromage très-estimé, qui tire son nom d'un lieu du Languedoc où il se fabrique. Le roquefort est fait de lait de brebis.
ROQUENTIN
. s. m. Terme burlesque dont on se sert pour désigner Un vieillard ridicule. Voyez ce vieux roquentin.
ROQUER
. v. n. T. du Jeu des échecs. Mettre sa tour, son roc auprès de son roi, et faire passer le roi de l'autre côté de la tour. On ne peut roquer qu'une fois à chaque partie. ...
ROQUET
. s. m. Sorte de petit chien très-commun. Un vilain petit roquet. Fig. et fam., C'est un roquet qui aboie, se dit D'un homme méprisable et sans valeur qui use de paroles ...
ROQUETTE
. s. f. Plante crucifère, espèce de chou d'une odeur forte, que l'on cultive dans les potagers, et qui se mange en salade.  Roquette sauvage, Plante crucifère à fleurs ...
ROQUILLE
. s. f. Petite mesure de vin, contenant le quart du setier. On ne lui donne que roquille à son déjeuner. Il a vieilli.
ROSACE
. s. f. Ornement d'architecture en forme de grande rose, qu'on place dans le renfoncement des caissons d'une voûte ou d'un plafond.
ROSACÉES
. s. f. pl. T. de Botan. Famille de plantes dont les corolles se composent de pétales disposés comme ceux de la rose. Le pommier, le poirier, la ronce, le fraisier, sont ...
ROSAGE
. s. m. Voyez RHODODENDRON.
ROSAIRE
. s. m. Grand chapelet qu'on dit à l'honneur de la Vierge : il est composé de quinze dizaines d' Avé, chacune précédée d'un Pater. Dire son rosaire. La confrérie du ...
ROSAT
. adj. des deux genres Il se dit De quelques compositions dans lesquelles il entre des roses. Onguent rosat. Vinaigre rosat. Sirop rosat. De l'huile rosat.
ROSBIF
. s. m. Mot pris de l'anglais Roastbeef, qui se prononce rôstbif, et qui signifie, Du boeuf rôti. Servir un rosbif. Manger du rosbif.
ROSE
. s. f. Fleur odoriférante, qui est ordinairement d'un rouge un peu pale, et qui croit sur un arbuste épineux. Rose simple, ou Rose sauvage, ou Rose d'églantier. Rose ...
ROSE
. adj. des deux genres Qui est de la couleur de la rose. La couleur rose est une des plus agréables. Du ruban rose. Du taffetas rose. Une robe rose.   Il s'emploie comme ...
ROSÉ
, ÉE. adj. Qui est d'un rouge faible approchant de la couleur de la rose. Vin rosé. Couleur rosée. Teint rosé.
ROSE-CROIX
. s. m. Nom d'une certaine secte d'empiriques qui prétendaient posséder toutes les sciences, avoir la pierre philosophale, rendre les hommes immortels, etc. Les rose-croix. ...
ROSEAU
. s. m. Plante aquatique dont la tige, fort lisse et fort droite, est ordinairement creuse et remplie de moelle. Roseau faible., pliant. Roseau à balai. Couvrir une maison ...
ROSÉE
. s. f. Vapeur qui s'élève dans l'air le matin ou le soir, et qui retombe sur la terre, où elle se résout en petites gouttes d'eau. La rosée du matin. La rosée du soir. ...
ROSERAIE
. s. f. Terrain qui n'est planté que de rosiers.
ROSETTE
. s. f. Petite rose. Il n'est point usité au propre, mais il se dit au figuré de Certains ornements qui sont faits en forme de rose, et que l'on emploie dans la broderie et ...
ROSETTE
. s. f. Sorte d'encre rouge faite avec du bois de Brésil. Écrire avec de la rosette. Régler du papier, des registres avec de la rosette.   Il se dit aussi d'Une sorte de ...
ROSIER
. s. m. Arbuste qui porte des roses. Rosier sauvage, ou Églantier. Rosier cultivé. Rosier blanc. Rosier de Hollande. Rosier muscat. Rosier de Gueldre. Planter des rosiers. ...
ROSIÈRE
. s. f. On appelle ainsi Celle des jeunes filles qui, dans certains villages, a obtenu la rose destinée à être le prix de la sagesse. La rosière de Salency.
ROSON
. s. m. Voyez ROSACE.
ROSSE
. s. f. Cheval sans force, sans vigueur. Une vieille rosse. Une méchante rosse. Ce cheval est une vraie rosse. Prov. et fig., Il n'est si bon cheval qui ne devienne rosse, Il ...
ROSSER
. v. a. Battre quelqu'un violemment. Si je vais là, je te rosserai bien. Il fut rossé d'importance. Il est familier. ROSSÉ, ÉE. participe
ROSSIGNOL
. s. m. Petit oiseau à bec fin et à plumage grisâtre, dont le chant est fort agréable. Petit rossignol. J'ai entendu chanter le rossignol. Quand le rossignol a des petits, ...
ROSSIGNOLER
. v. n. Imiter le chant du rossignol. Il est familier.
ROSSINANTE
. s. f. Nom que Cervantes donne au cheval maigre et efflanqué de don Quichotte, et que l'on applique par plaisanterie à Un cheval ruiné et de mauvaise mine. L'usage a rendu ...
ROSSOLIS
. s. m. Liqueur composée d'eau-de-vie, de sucre et de quelques parfums. Rossolis de Turin. Boire du rossolis. ROSSOLIS, en termes de Botanique, Plante dont les feuilles sont ...
ROSTRALE
. adj. f. T. d'Antiq. Il n'est usité que dans ces expressions, Couronne, colonne rostrale, Couronne, colonne ornée de proues de navires. On décernait la couronne rostrale à ...
ROSTRES
. s. m. pl. T. d'Antiq. La tribune aux harangues, chez les Romains ; espèce de plate-forme située au milieu de la place publique de Rome, et dont la base était ornée de ...
ROT
. s. m. Vent qui sort de l'estomac par la bouche avec bruit. Gros rot. Rot aigre, vineux. Faire un rot, des rots. Il est bas, et l'on évite de s'en servir.
RÔT
. s. m. Du rôti, viande rôtie à la broche. On appelle Gros rôt, La grosse viande rôtie, comme longe de veau, dindon, etc. ; et Petit rôt, menu rôt, Les poulets, les ...
ROTANG
. s. m. Voyez ROTIN.
ROTATEUR
. adj. m. T. d'Anat. Il se dit Des muscles qui font tourner sur leur axe les parties auxquelles ils sont attachés. Muscle rotateur.   Il s'emploie aussi substantivement. Le ...
ROTATION
. s. f. T. de Physiq. Mouvement circulaire d'un corps qui tourne sur lui-même. La rotation de la terre autour de son axe.   Il se dit de même, en termes d'Anatomie, Du ...
ROTE
. s. f. Juridiction de Rome, composée de douze docteurs ecclésiastiques nommés Auditeurs de rote, et pris dans les quatre nations d'Italie, France, Espagne et Allemagne. ...
ROTER
. v. n. Faire un rot, des rots. C'est un vilain, il ne fait que roter. Ce mot est bas, et l'on évite de s'en servir.
RÔTI
. s. m. Viande rôtie. Il a toujours du rôti à son dîner. On a servi le rôti.
RÔTIE
. s. f. Tranche de pain qu'on fait rôtir sur le gril ou devant le feu. Rôtie au vin, à l'huile, au beurre. Il faut mettre une rôtie sous ces bécasses, sous ces grives.   ...
ROTIN
ou ROTANG. s. m. Genre de plantes des Indes, à tige articulée et percée d'une infinité de très-petites tubulures longitudinales. Il y a une espèce de rotin dont on se ...
RÔTIR
. v. a. Faire cuire de la viande à la broche en la tournant devant le feu. Rôtir de la viande. Rôtir à grand feu. Prov. et par exagérat., C'est un feu à rôtir un ...
RÔTISSERIE
. s. f. Le lieu où les rôtisseurs vendent leurs viandes rôties ou prêtes à rôtir. Aller à la rôtisserie chercher quelque chose pour dîner. La rôtisserie était bien ...
RÔTISSEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui vend des viandes rôties ou prêtes à rôtir. Il y a beaucoup de rôtisseurs dans cette rue.   Rôtisseur en blanc, Rôtisseur qui vend et fournit ...
RÔTISSOIRE
. s. f. Ustensile de cuisine qui sert à rôtir la viande.
ROTONDE
. s. f. T. d'Archit. Édifice de forme circulaire à l'extérieur comme à l'intérieur, et surmonté d'une coupole. Le Panthéon, à Rome, s'appelle maintenant la Rotonde.   ...
ROTONDITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est rond. Il ne s'emploie guère que dans le style familier, en parlant D'une personne fort grosse. Il remplit un grand fauteuil de sa rotondité.
ROTULE
. s. f. T. d'Anat. Os placé en avant du genou, à l'endroit où le fémur s'articule avec les os de la jambe. Il a la rotule cassée.
ROTURE
. s. f. L'état d'une personne ou d'un héritage qui n'est pas noble. Il était né dans la roture. On lui prouva sa roture. Terre en roture. Ce n'était pas un fief, une ...
ROTURIER
, IÈRE. adj. Qui n'est pas noble. Homme roturier. Femme roturière. Famille roturière. Biens roturiers.   Il signifie aussi, Qui tient du roturier, qui n'a rien de noble, qui ...
ROTURIÈREMENT
. adv. À la manière des roturiers, selon les lois qui concernent la roture. Il n'y avait ni fief, ni seigneurie à cette terre, elle devait se partager roturièrement.   ...
ROUAGE
. s. m. La réunion, l'ensemble des roues d'une machine. Tout le rouage de cette machine est rompu. Il faut raccommoder le rouage.   Il se dit quelquefois Des roues mêmes. ...
ROUAN
. adj. et s. Il n'est usité qu'au masculin, et en parlant Des chevaux dont le poil est mêlé de blanc, de gris et de bai. Rouan vineux, se dit lorsque le bai domine ; et, ...
ROUANNE
. s. f. Instrument dont les employés des contributions indirectes se servent pour marquer les pièces de vin.
ROUANNER
. v. a. Marquer avec la rouanne. Rouanner une pièce de vin. ROUANNÉ, ÉE. participe
ROUANNETTE
. s. f. Instrument dont les charpentiers se servent pour marquer les bois.
ROUBLE
. s. m. Monnaie d'argent de Russie, qui vaut environ quatre francs de France. C'est aussi Une monnaie de compte et Un papier-monnaie.
ROUC
ou ROCK. s. m. Oiseau fabuleux qu'on suppose être d'une force et d'une grandeur prodigieuses, et sur lequel les Arabes ont débité beaucoup de contes.
ROUCHE
. s. f. T. de Marine. Carcasse d'un navire sur le chantier, sans mâture et sans manoeuvres.
ROUCOU
. s. m. Pellicule rougeâtre qui enveloppe les semences du roucouyer, et dont on fait une sorte de pâte propre à teindre en rouge. Pâte de roucou. Teinture de roucou. Le ...
ROUCOUER
. v. a. Peindre en rouge avec du roucou. Il s'emploie communément avec le pronom personnel. Les sauvages aiment beaucoup à se roucouer. ROUCOUÉ, ÉE. participe
ROUCOULEMENT
. s. m. Le bruit que font les pigeons et les tourterelles en roucoulant.
ROUCOULER
. v. n. Il se dit en parlant Du bruit, du murmure triste et tendre que les pigeons et les tourterelles font avec le gosier.  Il se dit quelquefois, figurément et par ...
ROUCOUYER
. s. m. Arbre de la famille des Liliacées, qui croît sur le bord des eaux dans l'Amérique méridionale et dans l'archipel des Indes, et dont les semences fournissent une belle ...
ROUDOU
ou REDOUL. s. m. T. de Botan. Plante dont les feuilles, réduites en poudre, sont fort employées pour la teinture des étoffes et le tannage des cuirs, et dont les fruits sont ...
ROUE
. s. f. Machine de forme circulaire qui, en tournant sur son essieu, sert au mouvement de quelque chose. Voiture à quatre roues. Voiture à deux roues. Roue de charrette. ...
ROUELLE
. s. f. Tranche de certaines choses coupées en rond. Rouelle de citron, de pomme, de betterave. Couper des concombres par rouelles.   Rouelle de veau, Partie de la cuisse ...
ROUENNERIE
. s. f. Il se dit, dans le Commerce, Des toiles de coton peintes que l'on tire des fabriques de Rouen, ou qu'on fabrique ailleurs par imitation. Ce marchand tient la ...
ROUER
. v. a. Punir du supplice de la roue. On l'a roué vif. Il fut condamné à être roué vif. Fig. et fam., Rouer quelqu'un de coups de bâton, de coups, Le battre ...
ROUERIE
. s. f. Action de roué, tour de roué. C'est une rouerie, une vraie rouerie. Il est familier.
ROUET
. s. m. Machine à roue, qui sert à filer. Un rouet à filer de la soie, du chanvre, de la laine, de la corde. Filer au rouet. ROUET, en parlant De certaines armes à feu ...
ROUGE
. adj. des deux genres Qui est d'une couleur semblable a celle du feu, du sang, etc. La couleur rouge est la première du prisme. Avoir les lèvres rouges, les joues rouges. ...
ROUGE
. s. m. Oiseau de rivière qui ressemble à un canard, et qui a les pieds rouges.
ROUGE-GORGE
. s. m. Petit oiseau à bec fin qui a la gorge et la poitrine rouges, et qui est très-bon à manger. Voilà d'excellents rouges-gorges.
ROUGE-QUEUE
. s. m. On donne ce nom à plusieurs oiseaux à bec fin, de différents pays et de diverses grandeurs.
ROUGEÂTRE
. adj. des deux genres Qui tire sur le rouge. L'or faux devient rougeâtre. La lune était rougeâtre. Le temps est rougeâtre.
ROUGEAUD
, AUDE. adj. Qui a naturellement le visage rouge, un peu haut en couleur. Il est rougeaud. Elle est rougeaude. Il est familier.  Il est aussi substantif. Un gros rougeaud. Une ...
ROUGEOLE
. s. f. Maladie contagieuse qui se manifeste par une éruption universelle de petites taches rouges, et qui est accompagnée de fièvre. Mon enfant a eu la rougeole. Il est ...
ROUGET
. s. m. On donne ce nom, en Provence, au Surmulet, petit poisson rouge qui a deux longues barbes sous la mâchoire inférieure ; mais, à Paris, il désigne le Grondin rouge, ...
ROUGETTE
. s. f. T. d'Hist. nat. Sorte de chauve-souris. Voyez ROUSSETTE.
ROUGEUR
. s. f. Couleur rouge. La rougeur des joues, des lèvres. La rougeur lui est montée au visage. La rougeur virginale. La rougeur de l'innocence. Cette eau est bonne pour ôter ...
ROUGIR
. v. a. Rendre rouge ; peindre ou teindre en rouge. Le soleil rougira ces fruits. Rougir un plancher. Rougir une porte. Rougir la tranche d'un livre. Rougir un train, des ...

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.021 c;