Слова на букву resp-silh (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву resp-silh (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
SALICAIRE
. s. f. T. de Botan. Plante à fleurs rouges et verticillées, qui croît parmi les saules, sur les bords des ruisseaux et des mares, et dont la décoction est légèrement ...
SALICOQUE
. s. f. Espèce d'écrevisse de mer.
SALICOR
. s. m. ou SALICORNE s. f. T. de Botan. Genre de plantes qui croissent sur le bord de la mer, dans les marais salants, et dont on retire de la soude. Salicorne herbacée. ...
SALIENS
. adj. m. pl. T. d'Antiq. Nom par lequel on désignait, à Rome, Les prêtres de Mars et Les poëmes chantés en l'honneur de ce dieu. Les chants des prêtres saliens étaient ...
SALIÈRE
. s. f. Pièce de vaisselle pour mettre le sel qu'on sert sur la table. Salière de faïence, de cristal, d'étain, d'argent, etc. Petite salière.   Il signifie aussi, Un ...
SALIFIABLE
. adj. des deux genres T. de Chimie. Il se dit Des substances qui jouissent de la propriété de former des sels en se combinant avec les acides. Base salifiable.
SALIGAUD
, AUDE. s. Celui, celle qui est sale, malpropre. Il est populaire.
SALIGNON
. s. m. Pain de sel fait d'eau de fontaine salée. On met des salignons dans les colombiers pour attirer les pigeons.
SALIN
, INE. adj. Qui contient du sel, qui est de la nature du sel. Substance, concrétion saline. Goût salin. SALIN, est quelquefois substantif, et signifie, Une saline. Les ...
SALINE
. s. f. Chair salée, poisson salé. La saline ne vaut rien aux goutteux, aux graveleux. Dans ce sens, il est peu usité.  Il signifie plus particulièrement, Le poisson ...
SALIQUE
. adj. des deux genres Il ne s'emploie guère que dans ces expressions : Terres saliques, Les terres qui furent distribuées aux guerriers francs après la conquête de la ...
SALIR
. v. a. Rendre sale. Salir son linge. Prenez garde de salir ce plancher. Salir ses mains. Cet enfant salit ses habits.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel. Cet enfant ...
SALISSANT
, ANTE. adj. Qui salit. Le drap noir est salissant, quand il est neuf.   Il signifie aussi, Qui se salit aisément. Le blanc est une couleur fort salissante.
SALISSON
. s. f. Il se dit d'Une petite fille malpropre. C'est une petite salisson, une vraie salisson. Il est populaire.
SALISSURE
. s. f. Ordure, souillure, ce qui rend une chose sale. Ce n'est pas une tache, ce n'est qu'une salissure.
SALIVAIRE
. adj. des deux genres T. d'Anat. Qui a rapport à la salive. Glandes salivaires. Conduits salivaires. Sucs salivaires.
SALIVATION
. s. f. T. de Médec. Écoulement de la salive, provoqué par quelque remède ou occasionné par quelque maladie. On lui a procuré une abondante salivation. Arrêter la ...
SALIVE
. s. f. Humeur aqueuse et un peu visqueuse qui coule dans la bouche. La salive est très-utile à la digestion. Une salive abondante. Avaler sa salive.
SALIVER
. v. n. Rendre beaucoup de salive. Le tabac mâché fait beaucoup saliver. Il faut le faire saliver.
SALLE
. s. f. Grande pièce dans un appartement. Un appartement composé d'une antichambre, d'une salle, d'une chambre et d'un cabinet. Salle basse. Salle haute. On le fit attendre ...
SALMIGONDIS
. s. m. Ragoût de plusieurs sortes de viandes réchauffées. Il fit un salmigondis de toutes les viandes qui étaient restées de la veille.   Il se dit figurément et ...
SALMIS
. s. m. Ragoût de certaines pièces de gibier déjà cuites à la broche. Salmis de perdrix. Salmis de bécasses.
SALOIR
. s. m. Vaisseau de bois dans lequel on met le sel. Il reste peu de sel dans le saloir.   Il se dit aussi d'Un vaisseau, communément de bois, destiné à recevoir les viandes ...
SALON
. s. m. Pièce, dans un appartement, qui est ordinairement plus grande et plus ornée que les autres, et qui sert à recevoir compagnie. Beau salon. Grand salon. Salon bien ...
SALOPE
. adj. des deux genres Qui est sale et malpropre. Cet enfant, cette petite fille est salope, est bien salope. Il est familier et peu usité.  Il s'emploie plus ordinairement ...
SALOPEMENT
. adv. D'une manière salope. Il mange salopement. Il est couché salopement. Il est familier et peu usité.
SALOPERIE
. s. f. Saleté, grande malpropreté. Il n'y a pas moyen de manger dans cette auberge, tout y est d'une saloperie dégoûtante.   Il signifie aussi, Discours, propos ...
SALORGE
. s. m. T. de Commerce. Amas de sel.
SALPÊTRE
. s. m. Sel neutre formé de potasse et d'acide nitrique : on le prépare ordinairement en décomposant par la potasse les nitrates tirés des plâtras de vieilles ...
SALPÊTRER
. v. a. Mettre du salpêtre sur un espace de terrain, le mêler avec la terre, qu'on frappe ensuite fortement, pour rendre ce mélange dur et impénétrable à la pluie. ...
SALPÊTRIER
. s. m. Ouvrier qui travaille a faire du salpêtre. Les salpêtriers de l'arsenal.
SALPÊTRIÈRE
. s. f. Lieu où l'on fait le salpêtre.  À Paris, La Salpêtrière, Hôpital de femmes, qui était en même temps maison de correction, et qui est aujourd'hui un hospice ...
SALSEPAREILLE
. s. f. T. de Botan. Plante d'Amérique dont la racine est souvent employée en médecine comme dépurative et sudorifique. Salsepareille en poudre. Sirop de salsepareille.
SALSIFIS
. s. m. Plante à fleurs composées, dont la racine, qui porte le même nom, est bonne à manger. Salsifis blanc, ou Salsifis commun. Salsifis noir, ou Salsifis d'Espagne. De ...
SALTATION
. s. f. T. d'Antiq. romaine. Il se dit de L'art qui comprenait la danse, la pantomime, l'action théâtrale, l'action oratoire, etc.
SALTIMBANQUE
. s. m. Jongleur, bateleur ; charlatan ordinairement placé sur un théâtre dans une place publique, pour y faire ses exercices, et y débiter ses drogues.  Il se dit, ...
SALUADE
. s. f. Action de saluer en faisant la révérence. On ne le dit guère que dans la conversation et avec une épithète. Il me fit une grande saluade. Il est vieux.
SALUBRE
. adj. des deux genres Qui contribue à la santé. Ces eaux minérales sont fort salubres. Un air salubre. Une nourriture, un régime salubre.
SALUBRITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est salubre. La salubrité de l'air de tel pays.   Il se dit, particulièrement, en parlant Des soins que l'administration prend de la santé ...
SALUER
. v. a. Donner à quelqu'un une marque extérieure de civilité, de déférence ou de respect, en l'abordant, en le rencontrant, ou en quelques autres occasions. Les manières ...
SALURE
. s. f. Qualité que le sel communique. La salure de la mer. Ôter, diminuer la salure de quelque viande.
SALUT
. s. m. Conservation ou rétablissement dans un état heureux, dans un état convenable. Le salut du peuple, de la république. Le salut public. Le salut des particuliers. ...
SALUT
. s. m. Action de saluer. Il lui doit le salut comme à son supérieur. Un profond salut. Un salut gracieux. Il nous fit de loin beaucoup de saluts. Le salut des armes. Le ...
SALUTAIRE
. adj. des deux genres Utile, avantageux pour la conservation de la vie, des biens, de l'honneur, de la santé, pour le salut de l'âme. Remède, médicament salutaire. Le ...
SALUTAIREMENT
. adv. Utilement, avantageusement pour la conservation de la vie, des biens, etc. Cela a été salutairement inventé, institué, établi.
SALUTATION
. s. f. Action de saluer. Il n'est guère usité, on ce sens, que dans la conversation familière et en parlant d'Une manière de saluer un peu extraordinaire. Je l'ai ...
SALVAGE
. s. m. T. de Marine. Il n'est usité que dans cette locution, Droit de salvage, Le droit qui se perçoit sur ce qu'on a sauvé d'un bâtiment naufragé. Il est vieux : on dit ...
SALVANOS
. s. m. T. de Marine, emprunté du latin. (On fait sentir l'S finale.) Bouée de sauvetage. Voyez BOUÉE.
SALVATIONS
. s. f. pl. T. d'ancienne Pratiq. Écritures par lesquelles on répondait aux réponses à griefs. Fournir des salvations. Il employa pour salvations ...
SALVE
. s. f. Décharge d'un grand nombre de canons ou de fusils tirés en même temps, soit en l'honneur de quelqu'un, soit dans des occasions de réjouissance. Quand il arriva, on ...
SALVÉ
. s. m. Prière que l'Église catholique chante en l'honneur de la sainte Vierge, et que le peuple chantait autrefois à l'exécution d'un criminel. Chanter un Salvé. Dire un ...
SAMEDI
. s. m. Le septième jour de la semaine. Ce fut un samedi quinze du mois. Le samedi de Pâques. Le samedi de la Pentecôte. La nuit du samedi au dimanche. Je partirai samedi ...
SAMSCRIT
, ITE. adj. et s. Voyez SANSCRIT, ITE.
SAN-BENITO
. s. m. (On prononce Bénito. ) T. emprunté de l'espagnol. Sorte de casaque de couleur jaune, que l'inquisition fait revêtir à ceux qu'elle a condamnés.
SANCIR
. v. n. T. de Marine. Il se dit D'un navire qui coule bas en plongeant son avant le premier. Ce navire a sanci sous voiles, a sanci à l'ancre, sous ses amarres. Il est ...
SANCTIFIANT
, ANTE. adj. Qui sanctifie. L'esprit sanctifiant. La grâce sanctifiante.
SANCTIFICATION
. s. f. L'action et l'effet de la grâce qui sanctifie. La sanctification des fidèles. Travailler à la sanctification des âmes. Opérer la sanctification dans les âmes.   ...
SANCTIFIER
. v. a. Rendre saint. La grâce nous sanctifie. La grâce sanctifie nos âmes, nos actions. La descente du Saint-Esprit sanctifia les apôtres. Il fut sanctifié. Les lieux que ...
SANCTION
. s. f. Acte par lequel le roi, exerçant une partie de l'autorité législative, donne à une loi l'approbation, la confirmation sans laquelle elle ne serait point ...
SANCTIONNER
. v. a. Donner la sanction, approuver, confirmer. Sanctionner une loi. Le prince a sanctionné la promesse faite par son représentant. C'est un usage sanctionné par le ...
SANCTUAIRE
. s. m. On appelait ainsi, chez les Juifs, Le lieu le plus saint du temple, où reposait l'arche, et qu'on nommait autrement Le Saint des Saints. Le grand prêtre seul pouvait ...
SANDAL
ou SANTAL. s. m. Bois des Indes, dont on fait de petits meubles, et dont on se sert pour faire une couleur, une teinture rougeâtre, qui porte le même nom. Bois de sandal. ...
SANDALE
. s. f. Espèce particulière de chaussure qui ne couvre qu'en partie le dessus du pied, et dont se servent principalement certains religieux. Porter des sandales. Quitter ses ...
SANDALIER
. s. m. Celui qui fait des sandales. Il est peu usité.
SANDARAQUE
. s. f. Résine odorante qui coule d'une espèce de thuya, par les incisions que l'on y fait en été. On emploie la sandaraque dans la composition du vernis. Frotter de poudre ...
SANDJIAK
. s. m. Voyez SANGIAC.
SANDJIAKAT
. s. m. Voyez SANGIACAT.
SANG
. s. m. Liqueur rouge qui circule dans les veines et dans les artères de l'homme et des animaux vertébrés. Sang artériel. Sang veineux. Sang hémorroïdal. Sang menstruel. ...
SANG-DE-DRAGON
. s. m. T. de Botan. Plante qui est une espèce de patience, et dont les feuilles rendent un suc rouge comme du sang. SANG-DE-DRAGON, se dit aussi d'Une gomme-résine d'un ...
SANGIAC
. s. m. On appelle ainsi, dans l'empire ottoman, Chacun des districts ou arrondissements territoriaux qui forment les principales subdivisions des provinces. Le chef-lieu, les ...
SANGIACAT
. s. m. Titre, dignité du gouverneur d'un sangiac ; ou Le sangiac même, le territoire d'un sangiac.
SANGLADE
. s. f. Grand coup de fouet, de sangle.
SANGLANT
, ANTE. adj. Taché de sang, souillé de sang. On lui apporta la robe de son fils toute sanglante. Un mouchoir sanglant. Votre cravate est toute sanglante. Il vient de tuer un ...
SANGLE
. s. f. Bande plate et large, faite de cuir, de tissu de chanvre, etc., qui sert à ceindre, à serrer, et à divers autres usages. Une sangle de cuir. Une sangle bien tissue. ...
SANGLER
. v. a. Ceindre, serrer avec une sangle, avec des sangles. Sangler un cheval. Sangler un mulet. Ce cheval n'est pas bien sanglé, assez sanglé. On l'emploie quelquefois avec ...
SANGLIER
. s. m. Porc sauvage. Grand sanglier. Jeune sanglier. Hure de sanglier. Les défenses d'un sanglier. La bauge d'un sanglier. La chasse du sanglier, au sanglier. Toiles pour le ...
SANGLOT
. s. m. Soupir redoublé, poussé avec une voix entrecoupée. Son plus grand usage est au pluriel. Sanglots continuels. Sanglots entrecoupés. Pousser des sanglots. Il ...
SANGLOTER
. v. n. Pousser des sanglots. On l'entend sangloter à tout moment. Elle se mit à sangloter.
SANGSUE
. s. f. (On ne prononce point le G.) Ver aquatique qui rampe au moyen de deux ventouses qu'il a à chaque extrémité, et qui suce le sang des parties du corps auxquelles il ...
SANGUIFICATION
. s. f. (On fait sentir l'U.) T. de Physiologie. Le changement de la nourriture ou du chyle en sang.
SANGUIN
, INE. adj. Qui appartient au sang. On appelle, en termes d'Anatomie, Vaisseaux sanguins, Les vaisseaux qui servent à la circulation du sang ; et, Système sanguin, L'ensemble ...
SANGUINAIRE
. adj. des deux genres Qui se plaît à répandre le sang humain. Il est cruel et sanguinaire. Un homme sanguinaire. Il est d'humeur sanguinaire.   Il se dit aussi Des ...
SANGUINE
. s. f. Mine de fer, sorte de schiste, d'un rouge foncé, qui sert à polir certains métaux, et dont on fait des crayons. SANGUINE, se dit aussi d'Une sorte de pierre ...
SANGUINOLENT
, ENTE. adj. Teint de sang. Il ne se dit guère qu'en Médecine et dans ces locutions : Flegmes, crachats sanguinolents. Glaires sanguinolentes. Déjections sanguinolentes.
SANHÉDRIN
. s. m. Nom donné aux tribunaux des Juifs. Les affaires importantes étaient soumises au grand sanhédrin, qui les jugeait en dernier ressort. Les sanhédrins inférieurs.
SANICLE
. s. f. T. de Botan. Plante ombellifère, à fleurs blanches et à tige rougeâtre, qui croît dans les lieux ombragés, et qui passe pour astringente et résolutive.
SANIE
. s. f. T. de Chirur. Pus séreux qui sort des ulcères. Le pus véritable est plus épais et plus blanc que la sanie.
SANIEUX
, EUSE. adj. T. de Chirur. Chargé de sanie. Ulcère sanieux.
SANITAIRE
. adj. des deux genres Qui a rapport à la santé, et particulièrement à la conservation de la santé publique. Police sanitaire. Commission, intendance sanitaire. Lois, ...
SANS
. Préposition exclusive Être sans argent, sans place, sans ressource. C'est un homme sans esprit, sans jugement, sans honneur, etc. Il est sans malice. Sans force ni vertu. ...
SANSCRIT
, ITE. adj. Il se dit De l'ancienne langue des brahmanes, qui est restée la langue sacrée de l'Indostan. On le dit également De ce qui a rapport à cette langue. La langue ...
SANSONNET
. s. m. Oiseau noir, semé de taches blanches ou fauves, qui apprend facilement à siffler et même à parler. On le nomme aussi Étourneau. Ce sansonnet siffle toute sorte ...
SANTAL
. s. m. Voyez SANDAL.
SANTÉ
. s. f. État de celui qui est sain, qui se porte bien. Bonne santé. Mauvaise santé. Parfaite santé. Santé entière, ferme, robuste. Forte santé. Santé chancelante. Santé ...
SANTOLINE
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes très-odorantes et très-amères, qui appartient à la famille des Composées. SANTOLINE, est aussi le nom pharmaceutique de La graine ...
SANTON
. s. m. Nom d'une sorte de moines chez les mahométans.
SANVE
. s. f. Nom vulgaire du sénevé sauvage.
SAOUL
, SAOULER Voy. SOÛL, SOÛLER.
SAPA
. s. m. T. de Pharmacie. Moût, suc de raisin évaporé jusqu'à consistance de miel. Le sapa est laxatif. Voyez RAISINÉ.
SAPAJOU
. s. m. Genre de singe d'Amérique, qui a la queue prenante, et qui est fort petit. Vous avez là un joli sapajou.   Il se dit, figurément et familièrement, d'Un petit homme ...
SAPAN
. s. m. Nom d'un bois propre à la teinture, et qui vient du Japon. Bois de sapan.
SAPE
. s. f. T. qui s'emploie principalement dans le Génie. Il se dit Du travail de la tranchée, lorsque les assiégeants, arrivés à portée de mousqueton de la place, ...
SAPER
. v. a. Travailler avec le pic et la pioche à détruire les fondements d'un édifice, d'un bastion, etc. Saper une muraille, la saper par le pied, par le fondement.   Il se ...
SAPEUR
. s. m. Celui qui est employé à la sape. On commanda les sapeurs.   Il se dit, particulièrement, d'Une espèce de soldats armés d'une hache et portant un grand tablier de ...
SAPHÈNE
. s. f. T. d'Anat. Nom donné à Deux veines de la jambe que l'on aperçoit aisément sous la peau, près de chaque malléole, et à l'une ou l'autre desquelles se pratique la ...
SAPHIQUE
. adj. et s. m. Il se dit D'une sorte de vers composé de onze syllabes, qui était fort en usage chez les Grecs et les Latins, et qu'on prétend avoir été inventé par Sapho. ...
SAPHIR
. s. m. Pierre précieuse moins dure que le diamant, brillante et de couleur bleue. Saphir bien net. Saphir bien mis en oeuvre. Saphir d'Orient. Saphir du Brésil.
SAPHIRINE
. s. f. Variété de calcédoine, qui a la couleur du saphir. Un cachet de saphirine. Graver une saphirine.
SAPIDE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui a de la saveur. Les corps, les substances sapides.
SAPIENCE
. s. f. Sagesse. Il est vieux, et ne s'emploie guère que dans cette phrase proverbiale, Le pays de sapience, La Normandie.  Absol., La Sapience, se dit quelquefois, en style ...
SAPIENTIAUX
. adj. m. pl. Il ne se dit que De certains livres de l'Écriture sainte. Les Proverbes, l'Ecclésiaste, l'Ecclésiastique, sont du nombre des livres sapientiaux.
SAPIN
. s. m. Grand arbre résineux et toujours vert, dont le tronc est ordinairement fort droit. Le sapin croît surtout dans les régions du Nord et sur le haut des montagnes. Une ...
SAPINE
. s. f. Solive ou planche de bois de sapin.
SAPINIÈRE
. s. f. Lieu planté de sapins.
SAPONAIRE
. s. f. T. de Botan. Plante de la famille des OEillets, qui vient dans les endroits frais, au bord des champs et des bois, et à laquelle on attribue des vertus fondantes : ses ...
SAPORIFIQUE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui produit la saveur. Les particules saporifiques d'une substance. Il est peu usité.
SAPOTÉ
ou SAPOTILLE. s. f. Fruit du sapotier ou sapotillier.
SAPOTIER
ou SAPOTILLIER. s. m. Arbre des Antilles qui porte un fruit excellent.
SARABANDE
. s. f. Danse grave sur un air à trois temps. Danser une sarabande. Sarabande espagnole. Danser la sarabande avec des castagnettes.   Il se dit aussi de L'air sur lequel on ...
SARBACANE
. s. f. Long tuyau par lequel on peut jeter quelque chose en soufflant. Sarbacane de verre, de bois, de fer-blanc. Jeter des pois avec une sarbacane. Ils se parlaient par une ...
SARBOTIÈRE
. s. f. T. de Limonadier. Vase de métal dans lequel on prépare les liqueurs qui doivent être servies en glaces ou en sorbets.
SARCASME
. s. m. Raillerie amère et insultante. Ce trait passe la plaisanterie ; c'est un sarcasme. Essuyer des sarcasmes. Démosthène emploie souvent le sarcasme, pour reprocher ...
SARCASTIQUE
. adj. des deux genres Qui tient du sarcasme. Un ton sarcastique.
SARCELLE
. s. f. Oiseau aquatique semblable au canard, mais plus petit. La sarcelle est le plus délicat des oiseaux de rivière.
SARCLAGE
. s. m. Action de sarcler, ou Le résultat de cette action. Faire le sarclage. Payer tant pour le sarclage d'un jardin.
SARCLER
. v. a. Arracher avec la main, ou couper entre deux terres avec un instrument tranchant, les mauvaises herbes qui croissent dans un champ, dans un jardin. Sarcler les mauvaises ...
SARCLEUR
. s. m. Homme de journée qu'on emploie à sarcler un champ, un jardin. Il lui faut trente sarcleurs pour arracher les mauvaises herbes de son champ, de son jardin, etc.
SARCLOIR
. s. m. Instrument propre à sarcler. Un bon sarcloir.
SARCLURE
. s. f. Ce qu'on arrache d'un champ, d'un jardin en le sarclant. Les sarclures d'une allée de jardin.
SARCOCÈLE
. s. m. T. de Chirur. Tumeur charnue et dure qui se forme au scrotum : c'est le squirre ou cancer du testicule.
SARCOCOLLE
. s. f. Matière végétale résineuse que l'on employait autrefois comme astringente et détersive, et que l'on croyait propre à hâter la consolidation des plaies.
SARCOCOLLIER
. s. m. T. de Botan. Arbuste de l'Éthiopie et des bords de la mer Rouge, duquel découle la matière résineuse appelée Sarcocolle.
SARCOLOGIE
. s. f. Partie de l'anatomie qui traite des chairs et des parties molles. Traité de sarcologie.
SARCOMATEUX
, EUSE. adj. T. de Chirur. Qui tient du sarcome. Tumeur sarcomateuse.
SARCOME
. s. m. T. de Chirur. Toute excroissance ou tumeur qui a la consistance de la chair.
SARCOPHAGE
. s. m. Tombeau dans lequel les anciens mettaient les corps qu'ils ne voulaient pas brûler, et qui était fait, dit-on, d'une sorte de pierre caustique propre à consumer les ...
SARCOPHAGE
. adj. des deux genres T. de Médec. Il se dit Des médicaments qui brûlent les chairs, et qu'on nomme aussi Cathérétiques. Médicaments sarcophages.   Il s'emploie ...
SARCOTIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Il s'est dit Des remèdes que l'on croyait propres à accélérer la régénération des chairs, et que l'on appelait aussi Incarnatifs.   ...
SARDANAPALE
. s. m. Nom d'un monarque d'Assyrie qui vécut dans la mollesse et dans la volupté : on l'applique, par antonomase, Aux princes et aux grands qui mènent une vie ...
SARDINE
. s. f. Poisson de mer qui ressemble au hareng commun, mais qui est plus petit. Petite sardine. Grosse sardine. Sardine de Royan. Sardine de Marseille. La pêche des sardines. ...
SARDOINE
. s. f. Sorte d'agate, non transparente, qui est de deux ou trois couleurs. Sardoine orientale. Sardoine de prix.
SARDONIEN
ou SARDONIQUE. adj. m. Il ne s'emploie que dans la locution, Ris sardonien ou sardonique, Sorte de ris convulsif causé par une contraction dans les muscles du visage. Fig., ...
SARIGUE
. s. m. T. d'Hist. nat. Animal mammifère dont la femelle a sous le ventre une espèce de bourse ou de poche dans laquelle elle porte ses petits.
SARMENT
. s. m. Le bois que pousse un cep de vigne. Cette vigne a poussé beaucoup de sarment cette année. Couper du sarment pour en faire des fagots, des javelles. Un fagot de ...
SARMENTEUX
, EUSE. adj. Il se dit D'une vigne qui pousse beaucoup de sarment. Vigne sarmenteuse.   Il se dit, par extension, en Botanique, Des plantes dont la tige est longue, flexible ...
SARONIDE
. s. m. Nom d'une classe de prêtres gaulois. Les saronídes étaient des espèces de druides.
SARRASIN
. adj. m. Il n'est point mis ici comme nom de peuple ; on le mentionne à cause de son emploi dans cette locution, Blé sarrasin, Espèce de renouée, qu'on appelle autrement ...
SARRASINE
. s. f. T. de Fortification. Herse formée de gros pieux de bois ferrés en pointe par le bas, que l'on suspend entre le pont-levis et la porte d'une ville, d'un château ...
SARRAU
. s. m. Espèce de souquenille que portent les paysans, les rouliers, etc., et qui faisait autrefois partie de l'équipement des soldats. Un sarrau de toile. Un large sarrau.
SARRETTE
ou SERRETTE. s. f. Plante vivace, à fleurs composées, qui se plait dans les lieux humides et ombragés : elle fournit une couleur jaune assez solide, mais moins brillante ...
SARRIETTE
. s. f. Plante odoriférante de la famille des Labiées, qui sert pour assaisonner des ragoûts.
SARROT
. s. m. Voyez SARRAU.
SAS
. s. m. Tissu de crin, de soie, etc., qui est entouré d'un cercle de bois, et qui sert à passer de la farine, du plâtre, des liquides, etc. Gros sas. Sas délié. De la ...
SAS
. s. m. T. d'Archit. hydraulique. Bassin ménagé, dans la longueur d'un canal de navigation, pour y retenir les eaux, qu'on verse, suivant le besoin, dans la chambre ...
SASSAFRAS
. s. m. Arbre grand et rameux, de la famille des Lauriers, qui croît principalement dans l'Amérique septentrionale, et dont le bois et l'écorce sont d'un grand usage en ...
SASSE
. s. f. T. de Marine. Sorte de pelle creuse qui a une anse ou poignée : elle sert à jeter l'eau hors des navires, et surtout hors des petites embarcations. Voy. ESCOPE.
SASSENAGE
. s. m. Fromage qui tire son nom d'un lieu du Dauphiné où il se fait.
SASSER
. v. a. Passer au sas. Sasser de la farine, du plâtre.   Il signifie, figurément et familièrement, Discuter, examiner, rechercher avec exactitude. On a bien sassé ...
SATAN
. s. m. Nom que l'Écriture donne ordinairement à l'esprit tentateur. Renoncer à Satan et à ses pompes. Retire-toi, Satan. Arrière, Satan. Les ruses de Satan.   En langage ...
SATANIQUE
. adj. des deux genres De Satan. Il est synonyme de Diabolique, et plus fort, Satan étant réputé le chef des démons. Esprit satanique. Méchanceté satanique. Il est ...
SATELLITE
. s. m. On appelle ainsi Tout homme armé qui est aux gages et à la suite d'un autre, comme le ministre et l'exécuteur de ses violences. Il se fait toujours accompagner de deux ...
SATIÉTÉ
. s. f. Réplétion d'aliments qui va jusqu'au dégoût. Manger jusqu'à satiété, jusqu'à la satiété.   Il se dit aussi figurément. La satiété des plaisirs, des ...
SATIN
. s. m. Étoffe de soie plate, qui est fine, douce, moelleuse et lustrée. Satin de Gênes, de Tours, de Lyon, de Bruges, de la Chine. Satin plain, ou mieux Satin uni. Satin ...
SATINADE
. s. f. Petite étoffe de soie très-mince qui imite le satin. Il ne faut pour doublure à cet habit que de la satinade. Chambre meublée d'une satinade.
SATINAGE
. s. m. Action de satiner, ou Le résultat de cette action. Le satinage rend le papier plus lisse et plus fin.
SATINER
. v. a. Donner à une étoffe, à un ruban, à du papier, l'oeil du satin.  En termes de Fleuriste, Cette tulipe satine, Elle approche, par sa blancheur, de l'éclat du ...
SATIRE
. s. f. Ouvrage en vers, fait pour reprendre, pour censurer, pour tourner en ridicule les vices, les passions déréglées, les sottises, les impertinences des hommes. Satire ...
SATIRIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient à la satire, qui tient de la satire. Ouvrage satirique. Pièce satirique. Poëte satirique. Poésie satirique. Trait satirique. Discours ...
SATIRIQUEMENT
. adv. D'une manière satirique. Cela est dit satiriquement.
SATIRISER
. v. a. Railler quelqu'un d'une manière piquante et satirique. C'est un homme qui satirise ses meilleurs amis. On l'emploie aussi neutralement. Il ne fait autre chose que ...
SATISFACTION
. s. f. Contentement. J'ai eu bien de la satisfaction dans son entretien. Cet enfant donne de la satisfaction à ses parents. Éprouver une douce satisfaction. Je lui en ai ...
SATISFACTOIRE
. adj. des deux genres T. dogmatique. Qui est propre à réparer, à expier les fautes commises. Dans cette acception, il ne se dit que De la mort de JÉSUS-CHRIST, et Des ...
SATISFAIRE
. v. a. (Il se conjugue comme Faire. ) Contenter, donner sujet de contentement. Un enfant qui satisfait son père et sa mère. Un écolier qui satisfait ses maîtres. C'est un ...
SATISFAISANT
, ANTE. adj. Qui contente, qui satisfait. Ce discours n'est guère satisfaisant. Des manières satisfaisantes. Des raisons satisfaisantes. Cela est bien satisfaisant pour eux.
SATRAPE
. s. m. Titre des gouverneurs de province, chez les anciens Perses. Le luxe et l'orgueil des satrapes avaient passé en proverbe chez les Grecs. Fig., C'est un satrape, un ...
SATRAPIE
. s. f. Gouvernement d'un satrape.
SATURATION
. s. f. T. de Chimie. État d'un liquide qui est saturé. L'acide est au point de la saturation. Il y a saturation dans le sulfate de soude neutre.
SATURER
. v. a. T. de Chimie. Dissoudre dans un liquide le plus de matière qu'il est possible ; mettre dans un liquide tout ce qu'il peut dissoudre d'une matière, en sorte que ce ...
SATURNALES
. s. f. pl. Fêtes en l'honneur de Saturne. Les saturnales se célébraient à Rome au mois de décembre. Les saturnales étaient des jours privilégiés pendant lesquels les ...
SATURNE
. s. m. T. d'Astron. Nom emprunté à la mythologie, et donné à une des planètes du système solaire. La planète de Saturne. Le ciel de Saturne. L'anneau de Saturne. Les ...
SATYRE
. s. m. Sorte de demi-dieu qui, selon la Fable, habitait les bois, et qui avait des jambes et des pieds de bouc. Les faunes et les satyres. Fig. et fam., C'est un satyre, ...
SATYRE
. s. f. T. d'Antiq. Ce nom désignait, chez les Grecs, Certains poëmes mordants, espèce de pastorales ainsi nommées, parce que les satyres en étaient les principaux ...
SATYRIASIS
. s. m. (On fait sentir l'S finale). T. de Médec. Maladie qui consiste en une érection continuelle.
SATYRION
. s. m. T. de Botan. Plante de la famille des orchis, qui exhale une odeur de bouc fort désagréable, et dont les racines tuberculeuses imitent un scrotum.
SATYRIQUE
. adj. des deux genres T. d'Antiq. Qui appartient aux satyres. Danse satyrique, Danse qui consistait en postures indécentes et lubriques. Jeux satyriques, Espèces de farces ...
SAUCE
. s. f. Assaisonnement liquide où il entre du sel, et ordinairement quelques épices pour y donner du goût. Bonne sauce. Sauce friande. Sauce de haut goût. Sauce d'un goût ...
SAUCER
. v. a. Tremper du pain, de la viande, etc., dans la sauce. Saucez votre pain, la sauce est bonne. Cette viande n'est pas bonne si on ne la sauce. Fig., fam. et par ...
SAUCIÈRE
. s. f. Vase creux dans lequel on sert des sauces sur la table. Saucière d'argent, de porcelaine. Petite saucière.
SAUCISSE
. s. f. Boyau de porc ou d'autre animal, rempli de viande crue, hachée, et assaisonnée. Saucisse de porc. Saucisse de veau. Faire rôtir, faire griller des saucisses. ...
SAUCISSON
. s. m. Sorte de saucisse qui est fort grosse et de très-haut goût. Saucisson de Bologne, de Lyon. Une tranche de saucisson. Saucisson à l'ail. Saucisson cru. Saucisson cuit. ...
SAUF
, AUVE. adj. Qui n'est point endommagé, qui est hors de péril. On le joint souvent avec Sain. Il en est revenu sain et sauf. Il a eu la vie sauve. Les assiégés sortirent ...
SAUF-CONDUIT
. s. m. Sorte de passeport par lequel il est permis à une personne d'aller en quelque endroit, d'y demeurer un certain temps, et de s'en retourner librement, sans crainte ...
SAUGE
. s. f. Plante aromatique à fleurs labiées et verticillées, à feuilles ridées et un peu épaisses, qui est souvent employée en médecine comme tonique et antispasmodique. ...
SAUGRENU
, UE. adj. Impertinent, absurde, ridicule. Il ne se dit que Des choses. Question saugrenue. Réponse saugrenue. Raisonnement saugrenu. Il est familier.
SAULE
. s. m. Arbre qui croît ordinairement dans les prés et le long des ruisseaux. Branche de saule. Un fossé bordé de saules. Les saules reprennent de bouture, viennent de ...
SAUMÂTRE
. adj. des deux genres Il ne s'emploie que dans ces expressions : Eau saumâtre, Eau qui a un goût approchant de celui de l'eau de mer ; et, Goût saumâtre, Saveur qui ...
SAUMON
. s. m. Poisson de mer du même genre que les truites, qui remonte les rivières, et dont la chair est rouge. Gros saumon. Petit saumon. Pêcher du saumon. Saumon frais. Saumon ...
SAUMONÉ
, ÉE. adj. Il se dit De certains poissons, particulièrement des truites, quand la chair en est rouge comme celle des saumons. Truite saumonée. Perche saumonée.
SAUMONEAU
. s. m. dimin. Petit saumon, saumon qui n'a pas encore acquis toute sa croissance. Des saumoneaux du Rhin.
SAUMURE
. s. f. Liqueur qui se fait du sel fondu et du suc de la chose salée. La saumure n'est pas encore faite. Cette viande nageait dans la saumure. Saumure d'anchois. Saumure de ...
SAUNAGE
. s. m. Débit, trafic de sel. Faire le saunage.   Faux-saunage, La vente, le débit du sel en fraude et contre les ordonnances.
SAUNER
. v. n. Faire du sel.
SAUNERIE
. s. f. Nom collectif qu'on donne au lieu, aux bâtiments, puits, fontaines et instruments propres à la fabrique du sel.
SAUNIER
. s. m. Ouvrier qui travaille à faire le sel. Il y a tant de sauniers en cet endroit.   Il signifie aussi, Celui qui débite, qui vend le sel. Prov., Se faire payer comme un ...
SAUNIÈRE
. s. f. Vaisseau, espèce de coffre où l'on conserve le sel.
SAUPIQUET
. s. m. T. de Cuisine. Sauce ou ragoût qui pique, qui excite l'appétit. Faire un saupiquet, un excellent saupiquet. Saupiquet de boeuf. Boeuf en saupiquet.
SAUPOUDRER
. v. a. Poudrer de sel. Saupoudrer de la viande.   Il se dit aussi en parlant De ce qu'on poudre d'autre chose que de sel, comme de farine, de poivre, etc. Saupoudrer des ...
SAUR
. adj. m. Voyez SAURE.
SAURAGE
. s. m. T. de Fauconnerie. Première année d'un oiseau avant qu'il ait mué.
SAURE
. adj. des deux genres De couleur jaune qui tire sur le brun. Il ne se dit guère que Des chevaux. Un cheval saure.   Hareng saur, par abréviation de Saure, Le hareng salé, ...
SAURER
. v. a. Faire sécher à la fumée. Saurer des harengs. SAURÉ, ÉE. participe
SAURET
. adj. m. Voyez SAURE.
SAURIENS
. s. m. pl. T. d'Hist. nat. Nom donné à l'une des quatre grandes divisions des reptiles : c'est celle qui comprend les lézards et les crocodiles. On l'emploie quelquefois ...
SAUSSAIE
. s. f. Lieu planté de saules. Il se promenait dans la saussaie. On ferait là une saussaie.
SAUT
. s. m. Action de sauter, mouvement par lequel on saute. Grand saut. Petit saut. Il franchit tant de semelles d'un saut. Il s'élança tout d'un saut, de plein saut, d'un plein ...
SAUTE
. s. f. T. de Marine. Il ne s'emploie que dans l'expression, Saute de vent, Changement subit de plusieurs quarts dans le vent régnant. Les sautes de vent causent quelquefois ...
SAUTÉ
. s. m. T. de Cuisine. Sorte de ragoût. On nous servit un sauté de chevreuil.   Il s'emploie aussi adjectivement. Rognons sautés au vin de Champagne. Filet de boeuf ...
SAUTELLE
. s. f. T. d'Agricult. Sarment que l'on transplante avec sa racine.
SAUTER
. v. n. S'élever de terre avec effort, ou S'élancer d'un lieu à un autre. Sauter de bas en haut, de haut en bas. Sauter en avant, en arrière. Sauter par-dessus une muraille. ...
SAUTEREAU
. s. m. Petite pièce de bois, garnie d'une languette de plume, qui, en sautant par le mouvement de la touche, fait sonner la corde d'un clavecin, d'une épinette. Il manque ...
SAUTERELLE
. s. f. Insecte ailé qui s'avance en sautant, à l'aide de ses deux pattes postérieures, beaucoup plus longues que les autres. Sauterelle verte, grise. Petite sauterelle. ...
SAUTEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui saute, dont la profession est de faire des sauts et des tours de force. Grand sauteur. Bon sauteur. Les danseurs de corde et les sauteurs. Fig. et ...
SAUTILLANT
, ANTE. adj. Qui sautille, qui ne fait que sautiller.
SAUTILLEMENT
. s. m. Action de sautiller, d'avancer en faisant de petits sauts. La plupart des oiseaux vont par sautillement. Un sautillement continuel.
SAUTILLER
. v. n. Sauter à petits sauts. Les pies, les moineaux sautillent au lieu de marcher. Ce danseur ne fait que sautiller. Dans la danse noble, il ne faut pas sautiller. Fig., Ne ...
SAUTOIR
. s. m. La figure que présentent deux ou plusieurs objets disposés de manière à imiter une croix de Saint-André X. On ne l'emploie guère que dans la locution adverbiale, ...
SAUVAGE
. adj. des deux genres Il se dit proprement De certains animaux qui vivent dans les bois, qui se tiennent dans les déserts, dans les lieux éloignés de la fréquentation des ...
SAUVAGEON
. s. m. T. d'Agricult. Jeune arbre venu sans culture. Un beau sauvageon. Sauvageon de belle venue. Greffer un sauvageon. Greffer sur sauvageon.   Il se dit aussi quelquefois ...
SAUVAGERIE
. s. f. Manière, humeur, habitudes sauvages. Il est d'une sauvagerie peu commune. Il est familier.
SAUVAGIN
, INE. adj. Il n'est guère usité que dans cette locution, Goût sauvagin, Certain goût, certaine odeur qu'ont quelques oiseaux de mer, d'étang, de marais. Cela a un goût ...
SAUVAGINE
. s. f. coll. Il se dit Des oiseaux de mer, d'étang et de marais qui ont le goût sauvagin. C'est un pays de lacs et d'étangs, tout y est plein de sauvagine, on y trouve ...
SAUVE-VIE
. s. f. Nom vulgaire d'une espèce de petite fougère qui croît à l'ombre, dans les fentes des vieux murs et des rochers, et qui a beaucoup de rapport avec les capillaires. On ...
SAUVEGARDE
. s. f. Protection accordée par le souverain, par une autorité quelconque. Il est en la protection et sauvegarde du roi. On l'a mis en la protection et sauvegarde du roi et ...
SAUVER
. v. a. Garantir, tirer du péril, mettre en sûreté. Il a sauvé la ville, sauvé son pays. Je l'ai sauvé des mains, d'entre les mains des ennemis. Sauver un homme du ...
SAUVETAGE
. s. m. T. de Marine militaire et marchande. Action de retirer des flots et de recueillir les débris d'un naufrage, les marchandises et les effets naufragés. Faire le ...
SAUVETÉ
. s. f. État d'une personne, d'une chose mise hors de péril. Il est vieux, et ne s'emploie guère que dans ces phrases : Il est en lieu de sauveté. Ses marchandises sont en ...
SAUVEUR
. s. m. Celui qui sauve, libérateur. Joseph fut appelé le sauveur de l'Égypte. Ce héros fut le sauveur de son pays. Ce médecin, ce remède a été mon sauveur. Cette femme ...
SAVAMMENT
. adv. D'une manière savante. Il écrit, il parle savamment sur un grand nombre de sujets. Il traita cette matière savamment.   Parler savamment d'une chose, En parler avec ...
SAVANE
. s. f. Nom que l'on donne, en Canada, aux forêts d'arbres résineux ; et, dans la Guyane, à tous les endroits où il n'y a pas de grandes forêts, qu'ils soient secs ou ...
SAVANT
, ANTE. adj. Qui sait beaucoup en matière d'érudition ou de science. C'est un homme fort savant. Il est savant dans l'antiquité. Il est savant en mathématique, en ...
SAVANTASSE
. s. m. (En poésie, on écrit quelquefois, Savantas. ) T. de dénigrement. Il se dit d'Un homme qui affecte de paraître savant, mais qui n'a qu'un savoir confus. C'est un ...
SAVATE
. s. f. Vieux soulier fort usé. Il n'a-que des savates. Il ne porte que des savates. Fam., Traîner la savate, Être dans l'indigence. SAVATE, en termes de Poste aux ...
SAVATERIE
. s. f. Lieu où l'on vend de vieux souliers. Se fournir de souliers à la savaterie.
SAVETER
. v. a. Gâter un ouvrage en le faisant ou en le raccommodant malproprement. Voyez comme il a saveté cet habit ! Voyez comme cela est saveté ! Il est populaire. SAVETÉ, ...
SAVETIER
. s. m. Ouvrier dont le métier est de raccommoder de vieux souliers. La boutique d'un savetier. Le savetier du coin de la rue. Fig. et pop., C'est un savetier, ce n'est qu'un ...
SAVEUR
. s. f. Qualité qui est l'objet du goût, qui se fait sentir au goût. Bonne, agréable saveur. Saveur douce, amère, piquante, etc. La saveur des viandes. La saveur du pain, du ...
SAVOIR
. v. a. ( Je sais, tu sais, il sait ; nous savons, vous savez, ils savent. Je savais. Je sus. J'ai su. Je saurai. Je saurais. Sache, sachez. Que je sache. Que je susse. Sachant. ...
SAVOIR
. s. m. Érudition, connaissance acquise par l'étude, par l'expérience. Grand, profond, immense savoir. C'est un homme de peu de savoir. J'admire son savoir. Il a acquis un ...
SAVOIR-FAIRE
. s. m. Habileté, industrie pour faire réussir ce qu'on entreprend. Il a un grand savoir-faire, du savoir-faire, beaucoup de savoir-faire. Il n'a ni héritage ni revenu, il ...
SAVOIR-VIVRE
. s. m. Connaissance des usages du monde et des égards de politesse que les hommes se doivent en société. Il a du savoir-vivre. Il manque de savoir-vivre. Il devrait bien ...
SAVON
. s. m. Pâte ou composition faite avec de l'huile ou autre matière grasse, et un alcali, et qui sert à blanchir le linge, à nettoyer, à dégraisser. Un pain de savon. ...
SAVONNAGE
. s. m. Nettoiement, blanchissage par le savon. Mettre du linge au savonnage. Eau de savonnage. Faire un savonnage.
SAVONNER
. v. a. Nettoyer, dégraisser, blanchir avec du savon. Savonner du linge, des draps de lit, des chemises. Savonner une robe, des bas, etc.   Il signifie, en termes de ...
SAVONNERIE
. s. f. Lieu où l'on fait le savon.  Absol., La Savonnerie, Manufacture à Chaillot, dans Paris, où l'on fabriquait autrefois des ouvrages de tapisserie veloutée, et des ...
SAVONNETTE
. s. f. Petite boule de savon purifié, préparé, et ordinairement parfumé, dont on se sert pour rendre la barbe plus tendre au rasoir. Savonnette de Grasse, de Bologne. ...
SAVONNEUX
, EUSE. adj. Qui tient de la qualité du savon. Il y a quelques eaux minérales qui sont savonneuses.   Terre savonneuse, Terre argileuse, très-fine et douce au toucher, telle ...
SAVONNIER
. s. m. Fabricant de savon. SAVONNIER, en Botanique, Arbre du Brésil et des Antilles, dont le fruit rend l'eau blanche, écumeuse, et propre à blanchir le linge.
SAVOUREMENT
. s. m. Action de savourer. Le savourement des viandes. Il est peu usité.
SAVOURER
. v. a. Goûter avec attention et avec plaisir. Savourez bien ce vin-là. Un gourmand ne mangerait pas cela sans le savourer, sans le bien savourer.   Il s'emploie figurément, ...
SAVOURET
. s. m. Il se dit d'Un gros os de trumeau de boeuf, que les pauvres gens mettent dans leur pot, pour donner du goût, de la saveur au bouillon ; et d'Un os de porc salé ...
SAVOUREUSEMENT
. adv. En savourant. Manger savoureusement. Boire savoureusement. Il est peu usité.
SAVOUREUX
, EUSE. adj. Qui a une bonne saveur, une saveur agréable. Un mets savoureux. Des fruits savoureux. Une viande savoureuse.
SAXATILE
. adj. des deux genres T. d'Hist. nat. Qui se trouve, qui croît parmi des pierres. Poisson saxatile. Plante saxatile.
SAXIFRAGE
. adj. de deux genres T. de Médec. Il se dit Des médicaments qu'on a crus propres à dissoudre la pierre dans la vessie. Il est synonyme de Lithontriptique, mais beaucoup ...
SAXIFRAGE
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes grasses dont il y a un grand nombre d'espèces, les unes servant d'ornement, les autres employées en médecine.

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.022 c;