Слова на букву resp-silh (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву resp-silh (1564)

< 1 2 3 4 5 6 >>
SÉNÉCHAL
. s. m. Officier qui dans un certain ressort était chef de la justice, et qui était aussi chef de la noblesse quand elle était convoquée pour l'arrière-ban. Le sénéchal ...
SÉNÉCHALE
. s. f. Femme d'un sénéchal. Madame la sénéchale.
SÉNÉCHAUSSÉE
. s. f. Étendue de la juridiction d'un sénéchal. La sénéchaussée d'Anjou.   Il se disait aussi Du lieu où se tenait le tribunal dont le sénéchal était le chef.  Il ...
SENEÇON
. s. m. Plante à fleurs composées, qu'on donne ordinairement à certains oiseaux, et qu'on emploie aussi en médecine comme émolliente.
SENELLE
. s. f. Voyez CENELLE.
SÉNESTRE
. adj. des deux genres T. de Blason. Gauche. Le côté sénestre. On dit adverbialement, À sénestre, À gauche.
SÉNEVÉ
. s. m. La menue graine dont on fait la moutarde, et La plante même qui produit cette graine. Un boisseau de sénevé. Un grain de sénevé. Broyer du sénevé pour faire ...
SÉNIEUR
. s. m. Nom qu'on donnait dans plusieurs communautés au plus ancien, au doyen. Le sénieur de Sorbonne.
SÉNILE
. adj. des deux genres T. de Médec. Qui est dû, qui tient à la vieillesse. Débilité sénile.
SENNE
. s. f. T. de Pêche. Voyez SEINE.
SENS
. s. m. Faculté de l'homme et des animaux, par laquelle ils reçoivent l'impression des objets extérieurs et corporels. Les cinq sens de nature. La vue, l'ouïe, l'odorat, le ...
SENSATION
. s. f. Impression que l'âme reçoit des objets par les sens. Il est impossible d'expliquer comment se fait la sensation. Sensation agréable. Sensation douloureuse. Une ...
SENSÉ
, ÉE. adj. Qui a du bon sens, qui a de la raison, du jugement. C'est un homme sensé. Une personne, une tête bien sensée.   Il signifie aussi, Conforme à la raison, au bon ...
SENSÉMENT
. adv. D'une manière sensée, d'une manière judicieuse. Il parle sensément. Il écrit fort sensément. Tout ce qu'il fait, il le fait sensément.
SENSIBILITÉ
. s. f. Qualité par laquelle un sujet est sensible aux impressions des objets. Il est d'une grande sensibilité à toutes les impressions de l'air. Avoir une égale sensibilité ...
SENSIBLE
. adj. des deux genres Qui se fait sentir, qui fait impression sur les sens. Un objet sensible. La lumière rend les objets sensibles à la vue. Le froid a été très-sensible ...
SENSIBLEMENT
. adv. D'une manière sensible et perceptible. Cela se connaît, se voit sensiblement. On voit croître sensiblement la rivière.   Il signifie aussi, D'une manière sensible, ...
SENSIBLERIE
. s. f. Sensibilité fausse et outrée, affectation de sensibilité. Cette femme est ridicule par sa sensiblerie. Sa bonté prétendue n'est que sensiblerie. Ce drame est ...
SENSITIF
, IVE. adj. T. didactique. Qui a la faculté de sentir. Qui dit animal, dit sensitif. L'âme sensitive. On dit de même, La vertu, la faculté sensitive.
SENSITIVE
. s. f. Plante légumineuse qu'on appelle ainsi parce que, dès qu'on la touche, elle replie ses feuilles. Voyez MIMOSA.
SENSORIUM
. s. m. (On prononce Sainçoriome. ) T. didactique, emprunté du latin. Le point, la partie du cerveau que l'on suppose être le centre commun de toutes les sensations.
SENSUALITÉ
. s. f. Attachement aux plaisirs des sens. Vivre avec sensualité. Être plongé dans la sensualité. Boire avec sensualité, Avec volupté.  Il se dit quelquefois au pluriel, ...
SENSUEL
, ELLE. adj. Voluptueux, fort attaché aux plaisirs des sens. C'est un homme sensuel. Une femme sensuelle.   Il signifie aussi, Qui flatte les sens. Les plaisirs sensuels. Mener ...
SENSUELLEMENT
. adv. D'une manière sensuelle. C'est un homme qui vit fort sensuellement.
SENTE
. s. f. Voyez SENTIER.
SENTENCE
. s. f. Dit mémorable, apophthegme, maxime qui renferme un grand sens, une belle moralité. Les proverbes de Salomon sont autant de sentences. Un discours plein de ...
SENTENCIER
. v. a. Condamner quelqu'un par une sentence. Il ne se disait qu'en matière criminelle, et n'était guère d'usage qu'au participe et aux temps qui en sont formés. Il a été ...
SENTENCIEUSEMENT
. adv. D'une manière sentencieuse. Parler sentencieusement. Il se prend ordinairement en mauvaise part, et ironiquement.
SENTENCIEUX
, EUSE. adj. Qui contient des maximes, des mots remarquables. Discours sentencieux. Langage sentencieux. On dit de même, Phrase sentencieuse.   Il se dit aussi Des personnes ...
SENTÈNE
. s. f. Voyez CENTAINE.
SENTEUR
. s. f. Odeur, ce qui frappe l'odorat. La rose a une senteur agréable. Il est vieux en ce sens.  Il signifie plus ordinairement, Parfum, composition qui rend une odeur ...
SENTIER
. s. m. Chemin étroit au travers des champs, des bois, etc. Il y a un sentier qui abrége le chemin. Ce sentier passe dans la prairie.   Il s'emploie aussi figurément. Suivre ...
SENTIMENT
. s. m. Perception que l'âme a des objets, par le moyen des sens. Sentiment vif. Sentiment douloureux. Sentiment agréable.   Il signifie également, La faculté qu'a l'âme ...
SENTIMENTAL
, ALE. adj. Où il y a du sentiment, qui annonce du sentiment. Il ne s'emploie guère qu'ironiquement. Un ton sentimental. Un air sentimental.   Il se dit aussi Des personnes ...
SENTINE
. s. f. T. de Marine. Partie basse de l'intérieur d'un navire, dans laquelle les eaux s'amassent et croupissent. Il faut avoir soin de nettoyer la sentine. Vider la sentine. Il ...
SENTINELLE
. s. f. Soldat à pied qui fait le guet pour la garde d'un camp, d'une place, d'un palais, etc., et qui est détaché pour cela d'un corps, d'un poste de gens de guerre. Poser ...
SENTIR
. v. a. ( Je sens, tu sens, il sent ; nous sentons, etc. Je sentais. Je sentis. Je sentirai. Que je sente. Etc. )Recevoir quelque impression par le moyen des sens ; éprouver ...
SEOIR
. v. n. Être assis. Il n'est plus guère en usage qu'à ses participes Séant et Sis. Voyez SÉANT et SIS.  Il s'employait aussi autrefois avec le pronom personnel, Se ...
SEOIR
. v. n. Être convenable à la personne, à la condition, au lieu, au temps, etc. Ce verbe, dont l'infinitif n'est plus en usage, ne s'emploie que dans certains temps, et ...
SÉPARABLE
. adj. des deux genres Qui peut se séparer. Il n'y a pas de corps dont les parties ne soient séparables. C'est une erreur de prétendre que l'utile soit séparable de ...
SÉPARATION
. s. f. Action de séparer, ou Le résultat de cette action. Séparation entière. La séparation des chairs d'avec les os. Un mur de séparation. Ce fossé fait la séparation ...
SÉPARÉMENT
. adv. À part l'un de l'autre. Ils font leur ordinaire séparément. On les a interrogés séparément. Placez tous ces objets séparément. Il faut traiter toutes ces questions ...
SÉPARER
. v. a. Désunir des parties d'un même tout, qui étaient jointes ensemble. Un seul coup lui sépara la tête du corps, d'avec le corps. Séparer les chairs d'avec les os.   Il ...
SEPIA
. s. f. Nom latin de la sèche : il se dit, en français, de La matière colorante que répand cet animal, et qui sert pour le dessin au lavis. Un dessin lavé à la sépia. Un ...
SEPS
. s. m. T. d'Hist. nat. Lézard dont les jambes et les pieds sont si courts et si peu apparents, qu'il ressemble à un serpent.
SEPT
. adj. numéral des deux genres Nombre impair qui suit immédiatement le nombre six. (On ne prononce pas le P dans Sept ni dans ses composés Septième et Septièmement ; ...
SEPTANTE
. adj. numéral des deux genres Soixante et dix, nombre composé de sept dizaines. Il est vieux.  Subst. et absol., Les Septante, Les soixante et dix interprètes qui, suivant ...
SEPTEMBRE
. s. m. Le mois qui était le septième de l'année, quand elle commençait au mois de mars, et qui est maintenant le neuvième. L'automne commence le 21 ou le 22 septembre. ...
SEPTÉNAIRE
. adj. des deux genres Qui vaut, qui contient sept. Nombre septénaire.   Il est aussi substantif masculin, et signifie, Un des espaces de la vie de l'homme, quand on en divise ...
SEPTENNAL
, ALE. adj. (On fait sonner les deux N.) Qui arrive ou qui est renouvelé tous les sept ans. L'année sabbatique des Juifs était septennale. Assemblée, chambre septennale.
SEPTENNALITÉ
. s. f. Il se dit en parlant Des assemblées politiques dont la durée est de sept ans. La septennalité d'une chambre législative.
SEPTENTRION
. s. m. Le nord, celui des pôles du monde qui dans nos climats est élevé sur l'horizon. L'aiguille aimantée se tourne toujours du côté du septentrion, vers le pôle du ...
SEPTENTRIONAL
, ALE. adj. Qui est du côté du septentrion. Le pôle septentrional. L'océan septentrional. Les pays septentrionaux. À l'égard de la France, la Hollande est septentrionale. ...
SEPTIDI
. s. m. Le septième jour de la décade, dans le calendrier républicain.
SEPTIÈME
. adj. des deux genres Nombre ordinal, qui suit immédiatement le sixième. Le septième enfant. La septième génération. Le septième jour de la semaine. Le septième ...
SEPTIÈMEMENT
. adv. En septième lieu. Septièmement, je dis que ...
SEPTIER
. s. m. Voyez SETIER.
SEPTIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Il se dit Des topiques qui font pourrir les chairs sans causer beaucoup de douleur.
SEPTUAGÉNAIRE
. adj. des deux genres Âgé de soixante et dix ans. Il est septuagénaire. Une femme septuagénaire.   Il est aussi substantif. Les septuagénaires sont exempts de certaines ...
SEPTUAGÉSIME
. s. f. T. du Calendrier ecclésiastique. Le dimanche qui précède la Sexagésime, et qui est le troisième avant le premier dimanche de carême. Le dimanche de la ...
SEPTUPLE
. adj. des deux genres Qui vaut sept fois autant. Quatorze est septuple de deux. Une valeur septuple.   Il s'emploie aussi comme substantif masculin. Il a tiré de cette ...
SEPTUPLER
. v. a. Rendre sept fois plus grand, multiplier un nombre par sept. SEPTUPLÉ, ÉE. participe
SÉPULCRAL
, ALE. adj. Qui appartient, qui a rapport au sépulcre. Inscription sépulcrale. Vase sépulcral. Urne sépulcrale. Colonne sépulcrale. Cérémonie sépulcrale. Lampes ...
SÉPULCRE
. s. m. Tombeau, monument, lieu particulier destiné pour y mettre un corps mort. Il ne se dit plus, dans le style ordinaire, que pour signifier Les tombeaux des anciens. ...
SÉPULTURE
. s. f. Inhumation. Les pyramides d'Égypte étaient destinées à la sépulture des rois. Les apprêts de sa sépulture. Les frais de sépulture. Il fut porté au lieu de sa ...
SÉQUELLE
. s. f. coll. Il se dit par mépris d'Un nombre de gens qui sont attachés au parti, aux sentiments, aux intérêts de quelqu'un. Je me moque de lui et de toute sa séquelle.   ...
SÉQUENCE
. s. f. T. de certains Jeux de cartes. Suite de trois cartes au moins, de la même couleur et dans le rang que le jeu leur donne : elle prend son nom de la carte la plus haute. ...
SÉQUESTRATION
. s. f. Action par laquelle on séquestre ; État de ce qui est séquestré. Séquestration de biens. Séquestration de personnes.
SÉQUESTRE
. s. m. T. de Jurispr. État d'une chose litigieuse remise en main tierce par ordre de justice, ou par convention des parties, jusqu'à ce qu'il soit réglé et jugé à qui ...
SÉQUESTRER
. v. a. Mettre quelque chose en séquestre. Les revenus furent séquestrés. On a séquestré les fruits.   Il signifie aussi, Renfermer illégalement une personne, la mettre ...
SEQUIN
. s. m. Monnaie d'or qui a cours dans le Levant. En Turquie, le sequin vaut environ neuf francs. Ce payement a été fait tout en sequins. Sequin de Gênes, valant environ ...
SÉRAIL
. s. m. Nom particulièrement affecté aux palais qu'habitent l'empereur des Turcs, les grands du pays, et plusieurs autres princes mahométans. Le sérail de Constantinople. Les ...
SÉRANCOLIN
. s. m. Sorte de marbre de couleur d'agate, qui tire son nom du lieu des Pyrénées où se trouve la carrière.
SÉRAPHIN
. s. m. Esprit céleste de la première hiérarchie des anges. Les séraphins et les chérubins.
SÉRAPHIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient aux séraphins. Ardeur séraphique. Zèle séraphique.   Le docteur séraphique, Saint Bonaventure. Le séraphique saint François, Saint ...
SÉRASQUIER
. s. m. Nom que les Turcs donnent à un général d'armée, à un commandant.
SERDEAU
. s. m. Officier de la maison du roi, qui recevait des mains des gentilshommes servants, les plats que l'on desservait de la table royale.  Il signifie aussi, Le lieu où l'on ...
SEREIN
, EINE. adj. Qui est clair, doux et calme. Il se dit proprement De la constitution de l'air. Un temps serein. Un jour serein. Le ciel, l'air était serein. Pendant une nuit ...
SEREIN
. s. m. Vapeur humide et froide, ordinairement malsaine, qui se fait sentir au coucher du soleil. Le serein est plus dangereux en été que dans d'autres saisons. Le serein ...
SÉRÉNADE
. s. f. Concert de voix ou d'instruments, que l'on donne, le soir, la nuit, dans la rue sous les fenêtres de quelqu'un. Il donna une sérénade à sa maîtresse. La sérénade ...
SÉRÉNISSIME
. adj. des deux genres Très-serein. Titre que l'on donne à quelques princes. Votre Altesse Sérénissime. On donne de l'altesse sérénissime à tel prince.
SÉRÉNITÉ
. s. f. État du temps, de l'air, qui est serein. La sérénité de l'air, du temps, du ciel.   Il s'emploie figurément, et signifie, L'état ou la marque d'un esprit ...
SÉREUX
, EUSE. adj. T. de Médec. Aqueux. Humeur séreuse. La partie séreuse du sang, du lait.   Il signifie aussi, Trop chargé, trop plein de sérosité. Sang séreux.   ...
SERF
, ERVE. adj. (F se prononce.) Dont la personne ou les biens sont assujettis à des droits contraires à la liberté naturelle ou à la propriété. Les hommes serfs. En Russie, ...
SERFOUETTE
. s. f. T. de Jardinage. Outil de fer, à deux branches ou à dents renversées, dont les jardiniers se servent pour donner un léger labour aux plantes potagères, telles que ...
SERFOUIR
. v. a. T. de Jardinage. Gratter, remuer légèrement la terre avec la serfouette. SERFOUI, IE. participe
SERFOUISSAGE
. s. m. T. de Jardinage. Action de serfouir.
SERGE
. s. f. Étoffe légère, ordinairement faite de laine. Serge drapée. Serge fine. Grosse serge. Serge de Saint-Lô, d'Aumale, de Londres, de Rome, de Nîmes, etc. Serge à deux ...
SERGENT
. s. m. Officier de justice dont la fonction est de donner des exploits, des assignations, de faire des exécutions, des contraintes, des saisies, d'arrêter ceux contre lesquels ...
SERGENTER
. v. a. Presser par le moyen des sergents. C'est un mauvais payeur, il le faut sergenter.   Il signifie figurément, Presser, importuner, fatiguer pour obtenir quelque chose. ...
SERGENTERIE
. s. f. Office de sergent. Sergenterie royale. Sergenterie héréditaire. Il est vieux.
SERGER
ou SERGIER. s. m. Ouvrier qui fait, qui fabrique des serges.
SERGERIE
. s. f. Fabrique ou commerce de serge. Établir une sergerie. Son commerce est la sergerie.
SÉRIE
. s. f. Suite, succession. Une série de propositions, de questions. Une série d'idées. La série des faits.   Il se dit aussi Des différentes divisions dans lesquelles on ...
SÉRIEUSEMENT
. adv. D'une manière grave et sérieuse. Il m'a écrit une lettre badine, mais je lui répondrai fort sérieusement. Il parle de tout sérieusement. Sérieusement parlant.   ...
SÉRIEUX
, EUSE. adj. Grave. Il est opposé à Enjoué, à gai. C'est un homme très-sérieux. Visage sérieux. Air, maintien sérieux. Mine sérieuse. Faire une mine sérieuse. Prendre ...
SERIN
, INE. s. Petit oiseau jaunâtre, à bec conique, dont le chant est fort agréable, et auquel on apprend à siffler, à chanter des airs. Serin de Canarie. Serin commun. Serin ...
SERINER
. v. a. Instruire un serin au moyen de la serinette. J'ai beau le seriner, il n'apprend rien.   Il signifie aussi, Jouer un air avec la serinette. Seriner un air à un ...
SERINETTE
. s. f. Instrument enfermé dans une boite, duquel on joue par le moyen d'une manivelle, et dont le principal usage est d'instruire les serins.  Il se dit, figurément et ...
SERINGAT
ou SYRINGA. s. m. Arbrisseau de la famille des Myrtes, qui porte, au printemps, des fleurs blanches dont l'odeur est très-forte.
SERINGUE
. s. f. Petite pompe portative qui sert à attirer et à repousser l'air et les liquides. Seringue d'étain. Seringue de fer-blanc. Seringue d'argent. Seringue à clystère, ...
SERINGUER
. v. a. Pousser une liqueur avec une seringue. Seringuer de l'eau-de-vie, de l'esprit-de-vin. Seringuer de l'eau sur quelque chose. Seringuer de l'eau à quelqu'un.   Seringuer ...
SERMENT
. s. m. Affirmation ou promesse en prenant à témoin Dieu, ou ce que l'on regarde comme saint, comme divin. Serment solennel. Serment en justice. Serment décisoire. ...
SERMENTÉ
, ÉE. participe du verbe Sermenter, qui n'est point en usage. Qui a prêté le serment requis pour l'exercice d'une charge, d'une place, etc. On dit plus ordinairement, ...
SERMON
. s. m. Prédication, discours chrétien, qui ordinairement se prononce en chaire, dans une église, pour instruire et pour exhorter le peuple. Beau sermon. Sermon ...
SERMONNAIRE
. s. m. Recueil de sermons. Sermonnaire pour l'avent, pour le carême, pour toute l'année. Il vieillit dans ce sens.  Il se dit plus communément Des prédicateurs dont on a ...
SERMONNER
. v. a. Faire des remontrances ennuyeuses et hors de propos. Il vient nous sermonner à toute heure. C'est un homme qui ne fait que sermonner. Il est familier. SERMONNÉ, ÉE. ...
SERMONNEUR
. s. m. Celui qui fait des remontrances ennuyeuses et hors de propos. C'est un sermonneur, un sermonneur éternel. On dit quelquefois au féminin, Sermonneuse. L'un et l'autre ...
SÉROSITÉ
. s. f. T. didactique. La partie la plus aqueuse des humeurs animales : elle est exhalée par les membranes séreuses, et fait partie constituante du sang, du lait, etc. Un sang ...
SERPE
. s. f. Instrument de fer, large, plat et tranchant, qui est recourbé vers la pointe, emmanché de bois, et dont on se sert pour émonder des arbres, pour les tailler, etc. ...
SERPENT
. s. m. Reptile allongé, cylindrique et sans pieds, tel que la vipère, la couleuvre, l'aspic, etc. Gros serpent. La peau d'un serpent. La dépouille d'un serpent. Serpent à ...
SERPENTAIRE
. s. f. Nom vulgaire d'une espèce de cactier à grandes fleurs rouges et à tiges rampantes.  Serpentaire de Virginie, Espèce d'aristoloche à tige flexueuse et marbrée, qui ...
SERPENTAIRE
. s. m. T. d'Astron. Constellation de l'hémisphère boréal, qu'on figure par Esculape tenant un serpent.
SERPENTE
. s. f. Sorte de papier très-fin et transparent. Grande serpente. Petite serpente. On dit aussi adjectivement, Papier serpente.
SERPENTEAU
. s. m. Petit serpent éclos depuis peu. Une couvée de serpenteaux. SERPENTEAU, en termes d'Artificier, se dit de Petites fusées enfermées dans une grosse, d'où elles ...
SERPENTER
. v. n. Il se dit Des choses qui ont un cours tortueux, une direction tortueuse. Un ruisseau qui serpente dans la prairie. Cette rivière va en serpentant dans la plaine. Ce ...
SERPENTIN
. adj. m. Il n'est guère usité que dans cette locution, Marbre serpentin, Marbre dont le fond est vert avec des taches rouges et blanches.
SERPENTIN
. s. m. Pièce de la platine d'un mousquet, à laquelle on attachait autrefois la mèche. Mettre la mèche sur le serpentin. SERPENTIN, en termes de Chimie, Tuyau ...
SERPENTINE
. s. f. Pierre fine tachetée comme la peau d'un serpent. Un vase, une tasse de serpentine.   Il se dit aussi Du marbre serpentin. SERPENTINE, en Botanique, est Le nom ...
SERPENTINE
. adj. f. T. de Manége. Il se dit De la langue du cheval, lorsqu'elle remue sans cesse au dehors ou au dedans de sa bouche, ce qui déplace ordinairement le vrai point d'appui ...
SERPETTE
. s. f. Petite serpe qui sert à tailler la vigne, à couper les raisins en vendanges, à émonder les arbres, et à d'autres usages. Emmancher une serpette.
SERPILLIÈRE
. s. f. Toile grosse et claire dont se servent les marchands pour emballer leurs marchandises. Serpillière neuve. Vieille serpillière.   Il se dit aussi Des grosses toiles ...
SERPOLET
. s. m. Petite plante odoriférante, et à fleurs labiées, qui vient dans les lieux extrêmement secs. Les lapins et les moutons qui se nourrissent de serpolet, ont ...
SERRE
. s. f. Lieu clos et couvert où, pendant l'hiver, on renferme les orangers et autres arbres ou plantes qui ont le plus besoin d'être à l'abri de la gelée. Une grande serre. ...
SERRE-FILE
. s. m. T. de Théorie militaire. Il se dit Des officiers et des sous-officiers placés derrière une troupe en bataille, sur une ligne parallèle au front de cette troupe. Se ...
SERRE-PAPIERS
. s. m. Arrière-cabinet où l'on serre des papiers.  Il se dit aussi d'Une sorte de tablette divisée en plusieurs compartiments, qui se met ordinairement au bout d'un bureau, ...
SERRE-TÊTE
. s. m. Ruban ou coiffe dont on se serre la tête. Des serre-tête de nuit.
SERRÉMENT
. adv. D'une manière trop ménagère, avec trop d'économie. Il vit fort serrément. Il est peu usité.
SERREMENT
. s. m. Action par laquelle on serre. Il lui a témoigné son amitié par un serrement de main.   Serrement de coeur, L'état où se trouve le coeur quand on est saisi de ...
SERRER
. v. a. Étreindre, presser. Serrer la main à quelqu'un. Serrer les doigts à quelqu'un. Je l'ai serré dans mes bras, contre mon coeur. Des souliers qui serrent les pieds. Ce ...
SERRETTE
. s. f. Voyez SARRETTE.
SERRON
. s. m. Boite dans laquelle on apporte des drogues des pays étrangers. Un serron de baume. Un serron d'ambre. Il vieillit.
SERRURE
. s. f. Machine ordinairement de fer ou de cuivre, qu'on applique à une porte, à une armoire, etc., pour servir à les fermer et à les ouvrir, et qui s'ouvre et se ferme par ...
SERRURERIE
. s. f. L'art du serrurier. Connaître la serrurerie. Atelier de serrurerie. La serrurerie est parvenue à une grande perfection.   Il se prend aussi pour Les ouvrages mêmes ...
SERRURIER
. s. m. Artisan, ouvrier qui fait des serrures et plusieurs autres ouvrages de fer. La boutique d'un serrurier. Maître serrurier. Apprenti serrurier.
SÉRUM
. s. m. (On prononce Sérome. ) T. didactique pris du latin, et synonyme de Sérosité. Sérum du lait, du sang, etc.
SERVAGE
. s. m. T. des anciennes Coutumes. État de celui qui est serf, esclave. Mettre en servage. Réduire en servage. Tenir en servage. Tirer de servage.   Poétiq., L'amoureux ...
SERVAL
. s. m. T. d'Hist. nat. Quadrupède de la famille des Chats.
SERVANT
. adj. m. Qui sert. On ne l'emploie que dans certaines dénominations particulières.  Chez le Roi, Gentilshommes servants, Officiers qui servaient à table par quartier. Les ...
SERVANTE
. s. f. Femme ou fille qui est employée aux travaux du ménage, aux bas offices d'une maison, et qui sert à gages. Jeune servante. Vieille servante. Servante de cuisine. Une ...
SERVIABLE
. adj. des deux genres Qui est prompt et zélé à rendre service, qui aime à rendre de bons offices, qui est officieux. C'est un homme serviable. C'est la personne du monde la ...
SERVICE
. s. m. L'état ou les fonctions d'une personne qui sert en qualité de domestique. Être au service de quelqu'un. La pauvreté l'a contraint de se mettre en service. Entrer en ...
SERVIETTE
. s. f. Linge qui fait partie du couvert que chacun trouve devant soi en se mettant en table, et dont on se sert aussi à divers autres usages. Serviette unie. Serviette ouvrée. ...
SERVILE
. adj. des deux genres Qui appartient à l'état d'esclave, de domestique. Emploi servile. Homme de condition servile.   Il s'emploie figurément, et signifie, Bas, rampant. ...
SERVILEMENT
. adv. D'une manière servile. Il fait servilement sa cour aux grands.   Il signifie aussi, en termes de Littérature et d'Arts, Trop exactement, trop à la lettre. Cet ...
SERVILITÉ
. s. f. Esprit de servitude, bassesse d'âme. La servilité de son caractère le rend méprisable.   Il signifie aussi, en termes de Littérature et d'Arts, Exactitude ...
SERVIR
. v. a. ( Je sers, tu sers, il sert, nous servons, vous servez, ils servent. Je servais. Je servis. Je servirai. Etc. ) Être à un maître comme domestique. Servir un maître. ...
SERVITEUR
. s. m. Celui qui est au service, aux gages d'autrui, qui est salarié par autrui pour quelque fonction subalterne. Il se dit surtout Des domestiques, et ne s'emploie guère, ...
SERVITUDE
. s. f. Esclavage, captivité, état de celui qui est serf, qui est esclave. Mettre en servitude. Le joug de la servitude. Délivrer, tirer de servitude. Sortir de ...
SES
*  Pluriel de l'adjectif possessif Son, sa. Voyez ces mots.
SÉSAME
. s. m. T. de Botan. Plante à fleurs blanches et ponctuées de pourpre, dont les graines, un peu plus grosses que celles du millet, sont alimentaires, et fournissent une ...
SÉSAMOÏDE
. adj. m. T. d'Anat. Il se dit De certains petits os que l'on a comparés à la graine de sésame, et qui se trouvent dans les extrémités de quelques tendons. Os ...
SÉSÉLI
. s. m. T. de Botan. Plante ombellifère très-commune aux environs de Marseille, et qui porte une graine longue et âcre, employée dans la composition de la thériaque.
SESQUIALTÈRE
. adj. des deux genres T. de Mathém. Il se dit De deux quantités dont l'une contient l'autre une fois et demie. Nombres sesquialtères. Rapport sesquialtère. Raison ...
SESSILE
. adj. des deux genres T. de Botan. Il se dit Des parties qui sont immédiatement fixées et comme assises sur celles d'où elles naissent, qui ne sont point portées par un ...
SESSION
. s. f. Temps pendant lequel un corps délibérant est assemblé. Session annuelle. La session de la chambre des pairs, de la chambre des députés, la session des chambres a ...
SESTERCE
. s. m. T. d'Antiq. romaine. Monnaie d'argent qui faisait originairement le quart d'un denier, et valait deux as et demi. C'est ce qu'on appelle Petit sesterce, pour le ...
SETIER
. s. m. Ancienne mesure de grains ou de liqueurs, différente selon les lieux. Un setier de blé. Un setier d'avoine. Un setier de vin. Le setier de blé à Paris était de ...
SÉTON
. s. m. Petit cordon fait de plusieurs fils de soie ou de coton, ou petite bandelette de linge, effilée sur les bords, dont on se sert dans plusieurs opérations de chirurgie, ...
SEUIL
. s. m. Pièce de bois ou de pierre qui est au bas de l'ouverture de la porte, et qui la traverse. Il était sur le seuil de la porte. Quand il eut passé le seuil de la porte
SEUL
, EULE. adj. Qui est sans compagnie, qui n'est point avec d'autres. Je l'a trouvé seul. Vous voilà bien seul. Il était tout seul. Il demeure tout seul dans une grande maison. ...
SEULEMENT
. adv. Rien de plus, pas davantage. Je vous demande seulement votre parole. Dites-lui seulement un mot. Nous serons trois seulement. Laissez-moi seulement reposer un quart ...
SEULET
, ETTE. adj. Diminutif de Seul. Il n'est plus guère en usage que dans de petites chansons pastorales. Je n'irai plus au bois seulette.
SÉVE
. s. f. Humeur nutritive qui se répand par tout l'arbre, par toute la plante, et qui lui fait pousser des fleurs, des feuilles, de nouveau bois. La séve de mars. La séve du ...
SÉVÈRE
. adj. des deux genres Rigide, qui exige une extrême régularité, et qui pardonne peu ou point. Un prince sévère. Un juge sévère. Un sévère censeur. Ce père est trop ...
SÉVÈREMENT
. adv. D'une manière sévère, avec sévérité. Châtier sévèrement. Punir sévèrement. On l'a traité sévèrement. Cela est écrit, composé sévèrement.
SÉVÉRITÉ
. s. f. Rigidité, rigueur. La sévérité des lois. La sévérité d'un juge. La sévérité d'une peine, d'une sentence, d'un arrêt. La sévérité de la critique. La trop ...
SÉVICES
. s. m. pl. T. de Palais. Mauvais traitement que fait un mari à sa femme, ou un père à ses enfants, ou un maître à ses serviteurs, et qui va jusqu'aux coups. Cette femme ...
SÉVIR
. v. n. Traiter avec rigueur, punir, châtier un coupable. On a justement sévi contre ce scélérat. Il a eu raison de sévir contre ce fils coupable.   Il se dit aussi en ...
SEVRAGE
. s. m. Action de sevrer un enfant. Je remettrai le sevrage de mon enfant au mois de mai.   Il se dit aussi Du temps nécessaire pour accoutumer un enfant à se passer de ...
SEVRER
. v. a. Ôter à un enfant l'usage du lait de sa nourrice, pour le faire passer à une nourriture plus solide. On n'a sevré cet enfant qu'à deux ans. Il n'avait que six mois ...
SEVREUSE
. s. f. Femme qui a le soin de sevrer un enfant. Une bonne sevreuse.
SEX-DIGITAIRE
. s. des deux genres Celui ou celle qui est né avec six doigts. C'est un sex-digitaire.   Il s'emploie aussi adjectivement. Un enfant sex-digitaire.
SEX-DIGITAL
, ALE. adj. Il se dit D'une main ou d'un pied qui, par une monstruosité, a six doigts. Un pied sex-digital. Une main sex-digitale.
SEXAGÉNAIRE
. adj. des deux genres Qui a soixante ans. Un homme sexagénaire. Une femme sexagénaire.   Il s'emploie aussi substantivement. C'est un sexagénaire.
SEXAGÉSIME
. s. f. T. du Calendrier ecclésiastique. Le dimanche qui précède de quinze jours le premier dimanche de carême. Le dimanche de la Sexagésime.
SEXE
. s. m. Différence physique et constitutive du mâle et de la femelle. Sexe masculin, féminin. Cet animalcule a, réunit les deux sexes.   Il s'emploie collectivement pour ...
SEXTANT
. s. m. T. d'Astron. Instrument qui contient la sixième partie d'un cercle, c'est-à-dire, soixante degrés.
SEXTE
. s. f. T. de Liturgie cathol. Une des heures canoniales, appelées ordinairement Les petites heures, laquelle, selon l'institution, devait se dire à la sixième heure du ...
SEXTE
. s. m. Le sixième livre des décrétales, rédigé par ordre de Boniface VIII.
SEXTIDI
. s. m. Le sixième jour de la décade, dans le calendrier républicain.
SEXTIL
, ILE. adj. T. d'Astrol. Il se dit pour marquer la distance de deux planètes éloignées l'une de l'autre de soixante degrés. Aspect sextil. Sextil aspect.
SEXTULE
. s. m. Poids de droguiste, qui pesait une drachme et un scrupule, ou quatre scrupules.
SEXTUPLE
. adj. des deux genres Qui vaut six fois autant. Douze est sextuple de deux.   Il s'emploie aussi comme substantif masculin. Le sextuple de deux est douze.
SEXTUPLER
. v. a. Rendre six fois plus grand, multiplier un nombre par six. SEXTUPLÉ, ÉE. participe
SEXUEL
, ELLE. adj. Qui caractérise le sexe dans les animaux et dans les plantes. Les qualités sexuelles. Les différences sexuelles. Les parties sexuelles. Les organes sexuels.   ...
SGRAFFITE
. s. m. T. emprunté de l'italien. Espèce de dessin tracé, avec une pointe, sur l'endroit d'un mur où l'on a appliqué une teinte grise.
SHAKO
. s. m. (On prononce Chaco. ) Sorte de bonnet à l'usage des hussards et de la plupart des corps d'infanterie.
SHALL
. s. m. Voyez CHÂLE.
SHELING
. s. m. Voyez SCHELLING.
SHÉRIF
. s. m. (On prononce Chérif. ) Officier municipal en Angleterre, chargé de différentes fonctions de police et de justice.
SI
. Conjonction conditionnelle qui signifie, En cas que, pourvu que, à moins que, supposé que. Je vous donnerai tant, si vous faites ce que vous m'avez promis. Si vous voulez ...
SI
. s. m. T. de Musique. La septième note de la gamme. C'est aussi le nom du signe qui représente cette note. Si naturel. Si bémol. Le ton de si. Mettez un bémol à côté ...
SIALAGOGUE
. adj.des deux genres T. de Médec. Il se dit Des remèdes qui provoquent l'excrétion de la salive. On l'emploie quelquefois substantivement, au masculin. Le pyrèthre, le ...
SIALISME
. s. m. T. de Médec. Évacuation abondante de salive.
SIAMOISE
. s. f. Étoffe de coton fort commune, imitée des toiles de coton fabriquées à Siam. Siamoise de Rouen.
SIBARITE
. s. m. Voyez SYBARITE.
SIBYLLE
. s. f. (Les L ne se mouillent pas.) Les anciens ont appelé de ce nom certaines femmes auxquelles ils attribuaient la connaissance de l'avenir et le don de prédire. La sibylle ...
SIBYLLIN
. adj. m. Il n'est guère usité qu'au pluriel, et dans ces locutions, Les oracles, les livres, les vers sibyllins, Les prétendus oracles, les livres et les vers des sibylles.
SICAIRE
. s. m. Assassin gagé. Il fut tué par des sicaires que son ennemi avait envoyés à sa poursuite.
SICCATIF
, IVE. adj. Il se dit Des substances qui ont la propriété de faire sécher en peu de temps les couleurs auxquelles on les mêle. Huile siccative.   Il s'emploie aussi comme ...
SICCITÉ
. s. f. T. didactique. Qualité, état de ce qui est sec. Faire évaporer jusqu'à siccité.
SICILIQUE
. s. m. Poids de droguiste, qui pèse un sextule et deux scrupules.
SICLE
. s. m. Certain poids et certaine monnaie en usage particulièrement chez les Hébreux. On dit que le sicle du sanctuaire était plus pesant que le sicle commun.
SICOMORE
. s. m. Voyez SYCOMORE.
SIDÉRAL
, ALE. adj. T. d'Astron. Il n'est guère usité que dans ces locutions : Révolution sidérale, Retour à la même étoile ; Jour sidéral, Le temps de la révolution de la ...
SIDÉRITIS
. s. m. Voyez CRAPAUDINE.
SIÈCLE
. s. m. Espace de temps composé de cent années. Nous sommes dans le dix-neuvième siècle de l'ère chrétienne. Il s est écoulé tant de siècles depuis le déluge, depuis ...
SIÉGE
. s. m. Meuble fait pour s'asseoir. Un siége pliant. Donnez un siége. Donnez des siéges. Apportez, avancez un siége. Prenez un siége.   Siéges de paille, de jonc, de ...
SIÉGER
. v. n. Tenir le siége pontifical ou épiscopal. Tel pape, tel évêque siégea tant d'années. SIÉGER, se dit aussi Des juges, des tribunaux. La cour de cassation siége ...
SIEN
, IENNE. adj. possessif et relatif de la troisième personne. Ce n'est pas mon livre, c'est le sien. Quand vous aurez dit votre avis, il dira le sien. Mes intérêts et les ...
SIESTE
. s. f. Mot emprunté de l'espagnol. Sommeil auquel on se livre après le dîner, pendant la chaleur du jour. Faire la sieste. Ma sieste a été interrompue. Vous avez fait une ...
SIEUR
. s. m. (Il n'est que d'une syllabe.) Espèce de titre d'honneur, dont l'usage ordinaire est renfermé dans les plaidoyers, dans les actes publics, et autres écritures de la ...
SIFFLABLE
. adj.des deux genres Qui mérite d'être sifflé. Une pièce sifflable. Cette comédie n'est pas un chef-d'oeuvre, mais elle ne me paraît pas sifflable. Un acteur sifflable.
SIFFLANT
, ANTE. adj. Qui siffle ; qui fait, qui produit un sifflement, ou qui est accompagné d'un sifflement. Une respiration sifflante. Une poitrine sifflante. Une voix, une ...
SIFFLEMENT
. s. m. Le bruit qu'on fait en sifflant. Le sifflement d'un cocher. Les sifflements d'un laquais. Il nous étourdit par ses sifflements continuels.   Il se dit aussi Du bruit ...
SIFFLER
. v. n. Former un son aigu, soit en serrant les lèvres en rond, et en poussant son haleine, soit en soufflant dans un sifflet, dans une clef forée, etc. Il siffle bien ort. ...
SIFFLET
. s. m. Petit instrument avec lequel on siffle. Sifflet de bois, d'argent, etc. Porter un sifflet dans sa poche. Sifflet de berger. Les machinistes sur les théâtres, et les ...
SIFFLEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui siffle. Voilà un siffleur importun. Les siffleurs du parterre. On a nus les siffleurs à la porte.   Il s'emploie aussi adjectivement en parlant ...
SIGILLÉ
, ÉE. adj. Il n'est guère usité que dans cette locution, Terre sigillée, Sorte de terre glaise qui vient des des îles de l'Archipel, et qui ordinairement est marquée d'un ...
SIGISBÉE
. s. m. T. emprunté de l'italien. Il se dit d'Un homme qui fréquente régulièrement une maison, qui rend des soins assidus à la maîtresse, et qui est à ses ordres. Elle a ...
SIGMOÏDE
. adj.des deux genres T. d'Anat. Qui a la forme de la lettre grecque appelée Sigma. On ne l'emploie guère que dans ces dénominations : Cavités ou fosses sigmoïdes, Les ...
SIGNAL
. s. m. Signe convenu entre deux ou plusieurs personnes, pour servir d'avertissement. Faire un signal. Donner le signal. À ce signal, tout le monde se rangea autour de lui. Ils ...
SIGNALEMENT
. s. m. Description que l'on fait de tout l'extérieur d'une personne qu'on veut faire reconnaître. Faire un signalement. Prendre le signalement de quelqu'un. On a donné à la ...
SIGNALER
. v. a. Faire par écrit une espèce de description de la personne d'un soldat qu'on enrôle, indiquant son âge, sa taille, la couleur de ses cheveux, etc. Signaler les soldats ...
SIGNATAIRE
. s. des deux genres Celui, celle qui a signé. Les signataires d'une pétition, d'une protestation.
SIGNATURE
. s. f. Le seing, le nom d'une personne écrit de sa main, mis à la fin d'une lettre, d'un billet, d'un contrat, ou d'un acte quelconque, pour le certifier, pour le ...
SIGNE
. s. m. Indice, marque d'une chose présente, passée ou à venir. Signe certain. Signe infaillible. Signes équivoques. Signes douteux. Signe évident. Signe remarquable. ...
SIGNER
. v. a. Mettre son seing à une lettre, à une promesse, à un contrat, ou à un autre acte, pour le certifier, pour le confirmer, pour le rendre valable et pour s'engager ...
SIGNET
. s. m. (Le G ne se prononce pas.) On appelle ainsi Plusieurs petits rubans ou filets liés ensemble, qui tiennent à un bouton ou peloton, et qu'on met au haut d'un ...
SIGNIFIANT
, ANTE. adj. Qui signifie. En Théologie, Les sacrements sont signes signifiants et effectifs de la grâce, Ils la signifient et l'opèrent. Fam., Cela est très-signifiant, ...
SIGNIFICATIF
, IVE. adj. Qui signifie, qui exprime bien, qui contient un grand sens. Ce terme, ce mot est bien significatif. Se servir de mots significatifs.   Un geste, un souris, etc., ...
SIGNIFICATION
. s. f. Ce que signifie une chose. Dites-mot la signification de ces hiéroglyphes, de ce symbole. La signification d'un mot. Ce mot a plusieurs significations. Verbe pris dans ...
SIGNIFIER
. v. a. Dénoter, marquer quelque chose, être signe de quelque chose. Il comprit ce que signifiait ce geste, ce regard. Tous ces murmures, toutes ces assemblées clandestines ...
SIL
. s. m. Terre minérale dont les anciens faisaient des couleurs rouges ou jaunes, selon ses diverses préparations.
SILENCE
. s. m. Il ne se dit proprement qu'en parlant De l'homme, et sert à marquer L'état où est une personne qui se tait, qui s'abstient de parler. Garder le silence. Garder le ...
SILENCIEUX
, EUSE. adj. Qui ne parle guère, qui garde habituellement le silence. Les hommes méditatifs sont silencieux. Il est fort silencieux.   Il se dit aussi Des lieux où l'on ...
SILEX
. s. m. Mot emprunté du latin, et qui signifie, Caillou.
SILHOUETTE
. s. f. Espèce de dessin qui représente un profil tracé autour de l'ombre du visage. Dessiner à la silhouette. Un portrait à la silhouette, ou simplement, Une silhouette. ...

< 1 2 3 4 5 6 >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.021 c;