Слова на букву sili-têta (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву sili-têta (1564)

1 2 3 4 5 6 > >>
SILICE
. s. f. T. d'Hist. nat. Terre, substance siliceuse. La silice entre dans la composition des pierres gemmes et de presque tous les quartz.
SILICEUX
, EUSE. adj. T. d'Hist. nat. Qui est de la nature du silex ou caillou. Terre siliceuse.
SILICULE
. s. f. T. de Botan. Silique dont la longueur n'excède pas la largeur. La passerage porte des silicules.
SILICULEUX
, EUSE. adj. T. de Botan. Il se dit Des plantes dont le fruit est une silicule. On l'emploie substantivement, au féminin. Les siliculeuses.
SILIQUE
. s. f. T. de Botan. Enveloppe de fruit, sorte de péricarpe sec et allongé, formé de deux pièces unies par des sutures longitudinales où les semences sont attachées, et ...
SILIQUEUX
, EUSE. adj. T. de Botan. Il se dit Des plantes dont le fruit est une silique. On l'emploie substantivement, au féminin. Les siliqueuses.
SILLAGE
. s. m. (On mouille les deux L.) T. de Marine. Trace que fait un bâtiment lorsqu'il navigue. Les vagues étaient si hautes, qu'on ne pouvait remarquer le sillage.   Faire ...
SILLE
. s. m. (On prononce Sile. ) Poëme mordant en usage chez les anciens Grecs. Le sille des Grecs répond à la satire des Romains.
SILLER
. v. n. T. de Marine. Il se dit D'un bâtiment qui coupe, qui fend les flots en avançant. Ce vaisseau sille bien. Ce bâtiment sillait à l'ouest, au nord. Il est peu usité.
SILLER
. v. a. T. de Fauconnerie. Coudre les paupières d'un oiseau de proie, afin qu'il ne se débatte point. SILLÉ, ÉE. participe
SILLET
. s. m. T. de Luthier. Petit morceau d'ivoire appliqué au haut du manche d'un violon, d'une guitare, ou autre instrument à cordes, et sur lequel portent les cordes. La ...
SILLON
. s. m. (On mouille les deux L.) Longue trace que le soc, le coutre de la charrue fait dans la terre qu'on laboure. Ces sillons ne sont pas assez profonds. Des sillons bien ...
SILLONNER
. v. a. Faire des sillons. Dans le sens propre, il n'est guère d'usage qu'au participe. Un champ bien sillonné.   Il se dit, figurément, De certaines choses qui font des ...
SILO
. s. m. Cavité pratiquée dans la terre pour y conserver du blé, des grains.
SILOUETTE
. s. f. Voyez SILHOUETTE.
SILURE
. s. m. T. d'Hist. nat. Genre de poissons à nageoires pectorales et dorsales munies de rayons épineux. Il y a une espèce de silure qui est, après l'esturgeon, le plus ...
SILVES
. s. f. pl. Nom que quelques auteurs latins ont donné à des recueils ou collections de pièces détachées, qui n'ont aucun rapport entre elles. Les Silves de Stace.
SIMAGRÉE
. s. f. Il se dit de Certaines manières affectées, de certaines minauderies. Cette femme fait bien des simagrées. Prenez ce qu'on vous donne, et ne faites pas tant de ...
SIMAISE
. s. f. Voyez CYMAISE.
SIMAROUBA
. s. m. T. de Botan. Arbre de l'Amérique méridionale, qui croît surtout à la Jamaïque et à Cayenne, et dont l'écorce est d'un grand usage en médecine contre le flux ...
SIMARRE
. s. f. Habillement long et traînant, dont les femmes se servaient autrefois. Une simarre magnifique.   Il se dit maintenant d'Une espèce de soutane que certains magistrats ...
SIMBLEAU
. s. m. Cordeau avec lequel les charpentiers tracent de grandes circonférences.
SIMILAIRE
. adj.des deux genres Il se dit D'un tout qui est de la même nature que chacune de ses parties, ou De parties qui sont chacune de la même nature que leur tout. Une masse d'or ...
SIMILITUDE
. s. f. Ressemblance, rapport exact entre deux choses. Il n'y a point de similitude entre ces deux objets. Je n'aperçois pas la similitude de ces deux choses. Il y a entre ces ...
SIMILOR
. s. m. Composition métallique, qui est un mélange de cuivre et de zinc, et qui a l'aspect de l'or.
SIMONIAQUE
. adj.des deux genres Il se dit Des choses où il entre, où il y a de la simonie. Contrat simoniaque. Traité simoniaque. Ordination simoniaque.   Il se dit aussi Des ...
SIMONIE
. s. f. Convention illicite par laquelle on donne ou on reçoit une récompense temporelle, une rétribution pécuniaire, pour quelque chose de saint et de spirituel. Le ...
SIMPLE
. adj.des deux genres Qui n'est point composé. Dieu, l'âme, sont des êtres simples. Les éléments sont des corps simples. Les machines les plus simples sont les meilleures. ...
SIMPLE
. s. m. Nom générique et vulgaire des herbes et des plantes médicinales. La mélisse est un simple d'une grande vertu. Il est plus usité au pluriel. Cet homme connaît bien ...
SIMPLEMENT
. adv. D'une manière simple. Cet adverbe reçoit différentes significations. Ainsi on dit : Il est vêtu bien simplement, Sans ornement, sans recherche ; Je vous raconterai ...
SIMPLESSE
. s. f. Simplicité naturelle, ingénuité accompagnée de douceur et de facilité. Elle a de la simplesse. On ne trouvait en lui qu'amour et simplesse. Il a vieilli.
SIMPLICITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est simple. Simplicité naturelle. Simplicité chrétienne. La simplicité d'un enfant. Simplicité de moeurs. Grande simplicité d'esprit. Simplicité ...
SIMPLIFICATION
. s. f. Action de simplifier, ou Le résultat de cette action. Travailler à la simplification d'une affaire.
SIMPLIFIER
. v. a. Rendre simple, moins composé. Simplifier le récit d'un fait, un raisonnement. Simplifier une question, un problème. Simplifier une méthode. Simplifier une ...
SIMULACRE
. s. m. Image, statue, idole, représentation de fausses divinités. Il ne se dit guère qu'au pluriel. Les simulacres des dieux. Adorer des simulacres.   Il signifie aussi, ...
SIMULATION
. s. f. T. de Jurispr. Déguisement, fiction. Il y a bien de la simulation dans ce contrat.
SIMULER
. v. a. T. de Jurispr. Feindre, faire paraître comme réelle une chose qui n'est point. Simuler une vente. Simuler une donation.   Il s'emploie quelquefois dans le langage ...
SIMULTANÉ
, ÉE. adj. Il se dit De deux ou de plusieurs actions qui se font dans un même instant. Mouvement simultané. Action simultanée. Ces faits sont simultanés. Ces actions sont ...
SIMULTANÉITÉ
. s. f. T. didactique. Existence de deux ou plusieurs choses dans le même instant. La simultanéité de ces deux actions.
SIMULTANÉMENT
. adj. En même temps, au même instant. Ces deux coups de fusil sont partis simultanément.
SINAPISÉ
, ÉE. adj. T. de Médec. Il se dit Des médicaments, des remèdes où l'on met de la farine de graine de moutarde, pour les rendre plus actifs. Un bain de pieds sinapisé. ...
SINAPISME
. s. m. T. de Médec. Médicament topique composé de substances chaudes et âcres, dont la graine de moutarde fait ordinairement la base. On lui a mis, on lui a applique des ...
SINCÈRE
. adj.des deux genres Vrai, franc, qui est sans artifice, sans déguisement. Il se dit Des personnes et des choses. C'est un homme sincère dans ses discours, dans ses actions. ...
SINCÈREMENT
. adv. D'une manière sincère. Je vous parle sincèrement. Je vous le dis sincèrement. Il agit sincèrement.
SINCÉRITÉ
. s. f. Candeur, franchise, qualité de ce qui est sincère. Il paraît une grande sincérité dans ses actions, dans ses discours, dans ses manières. Je vous parle avec ...
SINCIPITAL
, ALE. adj. T. d'Anat. Qui a rapport au sinciput. Artère sincipitale. Région sincipitale.
SINCIPUT
. s. m. T. d'Anat., emprunté du latin. La partie supérieure de la tête, qu'on appelle aussi Le sommet.
SINDON
. s. m. T. de Chirur. Petit morceau de toile ou petit plumasseau arrondi, soutenu par un fil, qu'on introduit dans l'ouverture faite avec le trépan. SINDON, se dit, ...
SINÉCURE
. s. f. Mot emprunté de l'anglais, qui l'a pris du latin, Sine curâ. Place ou titre qui produit des émoluments, et qui n'oblige à aucune fonction, à aucun travail. Cette ...
SINGE
. s. m. Animal quadrumane, fort souple et fort agile, qui, dans sa conformation, a plusieurs rapports avec l'homme. Gros singe. Petit singe. Singe à longue queue. Singe à ...
SINGER
. v. a. Imiter, contrefaire. Singer les manières d'un autre. Singer le grand seigneur, le philosophe, etc. Il est familier. SINGÉ, ÉE. participe
SINGERIE
. s. f. Grimace, gestes, tours de malice. Il a fait mille singeries. Je ne prends point de plaisir à ses singeries. Il y a des enfants qui font de plaisantes singeries.   Il ...
SINGULARISER
. v. a. Rendre singulier, extraordinaire. Ayez une conduite qui vous distingue, et non qui vous singularise. Je ne veux rien dans mon habillement qui me singularise.   Il ...
SINGULARITÉ
. s. f. Ce qui rend une chose singulière. La singularité de cet événement. J'ai un exemplaire de ce livre, où il y a une singularité remarquable. J'ai passé deux mois à ...
SINGULIER
, IÈRE. adj. Particulier, qui ne ressemble point aux autres. Un cas singulier. Un exemple singulier. Méthode singulière. Cette plante a une propriété singulière. Cet ...
SINGULIÈREMENT
. adv. Particulièrement, spécialement, principalement, beaucoup, sur toutes choses. Il nous a recommandé ses enfants, et singulièrement l'aîné, qui est d'une santé ...
SINISTRE
. adj.des deux genres Malheureux, funeste ; qui cause des malheurs, ou qui en fait craindre. Un événement sinistre. Une aventure sinistre. Un avenir sinistre. Présage ...
SINISTREMENT
. adv. D'une manière sinistre. Vous jugez toujours sinistrement de l'état de vos affaires. C'est un homme qui pense sinistrement de tout. Il est peu usité.
SINON
. conjonction Autrement, faute de quoi, sans quoi. Faites ce qu'il souhaite, sinon n'en attendez aucune grâce. Vous me garantissez ce cheval de tout défaut, sinon marché nul. ...
SINOPLE
. s. m. T. de Blason, qui signifie, La couleur verte. Il porte de sinople à l'aigle d'argent. Il porte d'or à trois bandes de sinople. En gravure, le sinople se marque par des ...
SINUÉ
, ÉE. adj. T. de Botan. Il se dit Des parties, et particulièrement des feuilles dont le bord a des sinuosités. Feuilles sinuées.
SINUEUX
, EUSE. adj. Tortueux, qui fait plusieurs tours et détours. Il n'est guère usité que dans la poésie. Les replis sinueux d'un serpent, d'une couleuvre. Le cours sinueux du ...
SINUOSITÉ
. s. f. Tours et détours que fait une chose sinueuse ; État de ce qui est sinueux. Cette rivière a beaucoup de sinuosités, fait beaucoup de sinuosités. La sinuosité des ...
SINUS
. s. m. (On prononce l'S.) T. de Mathém. La perpendiculaire menée d'une des extrémités d'un arc, sur le rayon qui passe par l'autre extrémité. Table des sinus, des ...
SINUS
. s. m. (On prononce l'S.) T. d'Anat. Il se dit de Diverses parties qui forment une cavité, ou qui se courbent et se recourbent en divers sens. Ainsi on appelle Sinus frontaux ...
SIPHILIS
. s. f. Voyez SYPHILIS.
SIPHILITIQUE
. adj. Voy. SYPHILITIQUE.
SIPHON
. s. m. Tuyau recourbé, dont les branches sont inégales, et dont on se sert principalement pour pomper une liqueur dans un vase et la faire passer dans un autre. Siphon de ...
SIRE
. s. m. Titre qu'on donne aux empereurs et aux rois, en leur parlant ou en leur écrivant. Sire, Votre Majesté est très-humblement suppliée.   Il se disait autrefois dans le ...
SIRÈNE
. s. f. Il se dit de Certains êtres fabuleux qui, selon les poëtes, étaient moitié femme, moitié poisson ; et qui, par la douceur de leur chant, attiraient les ...
SIRIUS
. s. m. (On prononce l'S.) T. d'Astron. Étoile de la constellation du grand Chien. Sirius est la plus brillante étoile du ciel.
SIROC
ou SIROCO. s. m. Nom qu'on donne sur la Méditerranée au vent qui se nomme Sud-est dans l'Océan. Le siroco est un vent brûlant.
SIROP
. s. m. (On ne prononce point le P.) Liqueur formée d'une dissolution de sucre, à laquelle on ajoute le suc de certains fruits, de certaines herbes, de certaines fleurs, ...
SIROTER
. v. n. Boire avec plaisir, à petits coups et longtemps. Il se plaît à siroter. On l'emploie quelquefois activement. Il sirote son vin. Il est familier. SIROTÉ, ÉE. ...
SIRSACAS
. s. m. Étoffe de coton fabriquée aux Indes. Une robe de sirsacas.
SIRTES
. s. f. pl. Sables mouvants, tantôt amoncelés, tantôt dispersés, et souvent très-dangereux pour les navires. Il n'est guère usité parmi les marins.
SIRUPEUX
, EUSE. adj. T. de Pharm. Qui est de la nature ou de la consistance du sirop.
SIRVENTE
. s. m. Sorte de poésie ancienne des troubadours et des trouvères, ordinairement satirique, et qui est presque toujours divisée en strophes ou couplets propres à être ...
SIS
, ISE. Participe du verbe Seoir, qui n'est plus en usage. Il ne s'emploie guère que comme adjectif et en style de Pratique, où il signifie, Situé, située. Un domaine sis à ...
SISON
. s. m. T. de Botan. Genre de plantes de la famille des Ombellifères, dont deux espèces sont employées en médecine comme aromatiques.
SISTRE
. s. m. T. d'Antiq. Instrument de musique dont les Égyptiens se servaient à la guerre et dans les cérémonies religieuses d'Isis. Le sistre était un petit cerceau de métal, ...
SISYMBRE
. s. m. T. de Botan. Genre de plantes de la famille des Crucifères, auquel appartiennent le Cresson de fontaine et la Roquette sauvage.
SITE
. s. m. Partie de paysage considérée relativement à l'aspect qu'elle présente. Un site agréable, riant, sauvage, agreste, etc. Un site pittoresque. Les sites des ...
SITÔT
. adv. Voyez TÔT.
SITUATION
. s. f. Assiette, position d'une ville, d'une place de guerre, d'une maison, d'un château, d'un jardin, etc. Belle situation. Situation avantageuse, commode, agréable. Voilà ...
SITUER
. v. a. Placer, poser en certain endroit soit par rapport aux environs, soit par rapport aux aspects du ciel, aux différentes expositions. Vous avez dessein de bâtir une ...
SIX
. adj. numéral des deux genres Nombre pair composé de deux fois trois, et qui se place entre cinq et sept. L' X ne se prononce pas quand le mot Six est suivi immédiatement ...
SIXAIN
. s. m. (X se prononce comme Z.) Petite pièce de poésie composée de six vers. Un tel a mis plusieurs maximes de morale en sixains.   Il signifie aussi, Un paquet de six jeux ...
SIXIÈME
. adj.des deux genres (X se prononce comme Z.) Nombre ordinal de six. Le sixième rang. La sixième année. Le sixième jour.   La sixième partie d'un tout, Chaque partie d'un ...
SIXIÈMEMENT
. adv. En sixième lieu. Cinquièmement, sixièmement.
SIXTE
. s. f. T. de Musique. Intervalle de deux sons différents, à distance l'un de l'autre de six degrés en montant, comme ut la, ré si, mi ut. Il y a trois espèces de ...
SIZETTE
. s. f. Sorte de jeu de cartes, ainsi nommé parce qu'il se joue à six personnes, et que chaque joueur y reçoit six cartes. Jouer à la sizette. Le jeu de la sizette.
SLOOP
. s. m. (On prononce, et quelques-uns écrivent, Sloupe. ) T. de Marine emprunté de l'anglais. Il se dit principalement, en France, d'Un petit bâtiment à un seul mât.  Sloop ...
SMILLE
. s. f. T. de Maçon. Marteau avec lequel on pique le moellon et le grès.
SMILLER
. v. a. Piquer du moellon ou du grès avec la smille. SMILLÉ, ÉE. participe
SOBRE
. adj.des deux genres Tempérant dans le boire et dans le manger. Il est opposé à Gourmand et à Ivrogne. C'est un homme fort sobre. Sobre dans ses repas.   Il a fait un ...
SOBREMENT
. adv. D'une manière sobre. Il vit sobrement. Il mange sobrement.   Il s'emploie figurément, et signifie, Avec circonspection, avec retenue, avec discrétion. Il faut ...
SOBRIÉTÉ
. s. f. Tempérance dans le boire et le manger. Grande sobriété. La sobriété est utile à la santé.   Il s'emploie figurément, et signifie, Réserve, retenue, ...
SOBRIQUET
. s. m. Sorte de surnom, qui le plus souvent se donne à une personne par dérision, et qui est fondé sur quelque défaut de corps ou d'esprit, ou sur quelque singularité. ...
SOC
. s. m. Instrument de fer qui fait partie d'une charrue, et qui sert à fendre et à renverser la terre d'un champ qu'on laboure. Le bec d'un soc. L'oreille du soc. Ce soc est ...
SOCIABILITÉ
. s. f. Aptitude à vivre en société. La sociabilité est une disposition naturelle à l'espèce humaine. On remarque dans certaines espèces d'animaux une sorte de ...
SOCIABLE
. adj.des deux genres Qui est naturellement porté à chercher la société, qui est né propre à vivre en société. L'homme est sociable. Il y a des nations plus sociables ...
SOCIABLEMENT
. adv. D'une manière sociable. Il s'est conduit assez sociablement. Il est peu usité.
SOCIAL
, ALE. adj. Qui concerne la société. L'ordre social. La vie sociale. Les institutions sociales. Le contrat social. Le pacte social. Les vertus, les qualités sociales. Les ...
SOCIÉTAIRE
. s. et adj. des deux genres Il se dit d'Une personne qui fait partie de quelque société. On ne l'emploie guère qu'en parlant De certaines sociétés littéraires, musicales, ...
SOCIÉTÉ
. s. f. Assemblage d'hommes qui sont unis par la nature ou par des lois ; commerce que les hommes réunis ont naturellement les uns avec les autres. L'homme est né pour la ...
SOCINIANISME
. s. m. Hérésie des partisans de Socin, qui rejettent les mystères de la religion, particulièrement la divinité de JÉSUS-CHRIST.
SOCINIEN
, IENNE. s. Nom des hérétiques qui suivent la doctrine de Socin, qui professent le socinianisme. On dit adjectivement, La doctrine socinienne, etc.
SOCLE
. s. m. T. d'Archit. Membre carré plus large que haut, et qui sert de base à toutes les décorations d'architecture et d'édifices.  Il se dit aussi d'Une sorte de petit ...
SOCQUE
. s. m. Chaussure de bois, haute de trois à quatre pouces, que portaient certains religieux.  Il se dit encore de Certaines chaussures de bois et de cuir, qui s'adaptent à la ...
SOCRATIQUE
. adj.des deux genres Qui appartient à Socrate. Philosophie socratique. Ironie socratique.
SODIUM
. s. m. (On prononce Sodiome. ) T. de Chimie. Substance métallique qui, unie à l'oxygène, constitue la soude. Le sodium est une découverte récente.
SODOMIE
. s. f. Péché contre nature.
SODOMITE
. s. m. Celui qui est coupable de sodomie.
SOEUR
. s. f. Fille née de même père et de même mère qu'une autre personne, ou née de l'un des deux seulement. Soeur aînée. Soeur cadette. Elles sont soeurs. Le frère et la ...
SOEURETTE
. s. f. Diminutif de Soeur. Petite soeur. Mot d'amitié qu'on emploie quelquefois dans le langage familier.
SOFA
ou SOPHA. s. m. T. emprunté de la langue turque. Espèce d'estrade fort élevée, et couverte d'un tapis. Le grand vizir donne ses audiences sur un sofa. Quand le grand vizir ...
SOFFITE
. s. m. T. d'Archit. Plafond, dessous d'un plancher, d'un larmier, d'une architrave, orné de compartiments, de caissons, de rosaces, etc. Le soffite du larmier, de ...
SOFI
ou SOPHI. s. m. Nom que les Occidentaux donnaient au roi de Perse, et qu'ils ont remplacé par le titre de Schah.
SOI
. Pronom singulier de la troisième personne, et des deux genres. Employé absolument, il est toujours accompagné d'une préposition, excepté dans la phrase Être soi (voyez ...
SOI-DISANT
*  T. de Pratiq. On l'emploie quand on ne veut pas reconnaître la qualité que prend quelqu'un. Il se dit aussi par raillerie ou par mépris, dans le langage ordinaire. Un ...
SOIE
. s. f. Fil délié et brillant, produit par une espèce de ver, qu'on appelle Ver à soie. Soie blanche. Soie rouge. Soie bleue. Soie grége. Soie crue ou écrue. Soie cuite. ...
SOIE
. s. f. Il se dit, surtout au pluriel, Du poil long et rude de certains animaux. Des soies de cochon. Des soies de sanglier.   Il se dit, par extension, Du poil doux et long ...
SOIE
. s. f. La partie du fer d'une épée, d'un sabre, d'un couteau, qui entre dans la poignée, dans le manche. La soie d'une épée, d'un sabre. La soie de ce sabre est trop ...
SOIE
. s. f. T. d'Art vétérinaire. Voyez SEIME.
SOIERIE
. s. f. Il se dit de Toutes sortes de marchandises de soie. Les soieries du Levant. Les soieries de Lyon. C'est un homme qui se connaît en soieries. Il fait le commerce de ...
SOIF
. s. f. Altération ; désir, envie, besoin de boire. Grande soif. Soif brûlante, ardente, cruelle, pressante. Avoir soif. Brûler de soif. Mourir de soif. Enrager de soif. ...
SOIGNER
. v. a. Avoir soin de quelqu'un ou de quelque chose. Sa femme l'a bien soigné durant sa maladie. Il est soigné par tous ceux qui l'entourent. Soigner sa santé. Les orangers ...
SOIGNEUSEMENT
. adv. Avec soin, avec attention, avec exactitude. J'ai examiné soigneusement cette affaire, ce livre. Travaillez-y soigneusement.
SOIGNEUX
, EUSE. adj. Qui fait avec soin, avec attention ce qu'il fait. Un ouvrier, un domestique soigneux. C'est un homme fort soigneux. Il faut être plus soigneux.   Il signifie ...
SOIN
. s. m. Attention, application d'esprit à faire quelque chose. Grand soin. Peu de soin. Soin particulier. Il travaille avec soin. Cet ouvrage n'est pas fait avec assez de soin. ...
SOIR
. s. m. La dernière partie du jour les dernières heures du jour. Il travaille depuis le matin jusqu'au soir. Il prie Dieu soir et matin. Il se retire dès quatre heures du ...
SOIRÉE
. s. f. L'espace de temps qui est depuis le déclin du jour jusqu'à ce qu'on se couche. Une belle soirée. Les belles soirées de l'été, du printemps. En hiver, les ...
SOIT
*  Façon de parler elliptique, pour dire, Que cela soit, je le veux bien. Ainsi soit-il. Espèce de voeu par lequel on termine plusieurs prières religieuses. SOIT, est ...
SOIXANTAINE
. s. f. coll. Nombre de soixante ou environ. (X se prononce comme deux S dans ce mot et dans les mots suivants. ) Une soixantaine de personnes. Une soixantaine d'années.   ...
SOIXANTE
. adj. numéral des deux genres Nombre composé de six dizaines. Soixante hommes. Soixante francs. Soixante et un. Soixante-deux. Soixante et dix. On dit aussi, mais moins ...
SOIXANTER
. v. n. T. du Jeu de piquet. Compter soixante avant que l'adversaire ait rien compté. Le point, une quinte basse, et quelques mauvaises tierces, l'ont fait soixanter.
SOIXANTIÈME
. adj.des deux genres Nombre d'ordre. Soixantième chapitre. Il est le soixantième sur la liste. Il est dans sa soixantième année.   La soixantième partie, Chaque partie ...
SOL
. s. m. Monnaie. Voyez SOU.
SOL
. s. m. Terrain, terroir considéré quant à sa nature ou à ses qualités productives. Sol granitique, calcaire, argileux, etc. Un sol léger, sablonneux, marécageux. Ce ...
SOL
. s. m. T. de Musiq. La cinquième note de la gamme d'ut. C'est aussi le nom du signe qui représente cette note. Sol dièse. Le ton de sol. Jouer dans le ton de sol majeur, ...
SOLACIER
. v. a. Consoler, soulager. Avec le pronom personnel, il signifie, Se divertir. Il est vieux. SOLACIÉ, ÉE. participe
SOLAIRE
. adj.des deux genres Qui concerne le soleil, qui a rapport au soleil. Les rayons solaires. Une éclipse solaire. L'année solaire. Cadran solaire. Spectre solaire.   ...
SOLANDRE
. s. f. T. d'Art vétérinaire. Maladie qui survient au pli du genou du cheval, à la différence de la Malandre, qui affecte le pli des jarrets.
SOLANÉES
. s. f. pl. T. de Botan. Famille de plantes qui renferme les solanums. La famille des solanées. On l'emploie aussi au singulier. La pomme de terre est une solanée.
SOLANUM
. s. m. (On prononce Solanome. ) T. de Botan. Genre de plantes dont plusieurs espèces sont vénéneuses, et dont quelques autres fournissent des racines ou tubercules propres à ...
SOLBATU
, UE. adj. T. d'Art vétérinaire. Il se dit D'un cheval dont la sole a été comprimée par le fer, ou par l'appui répété sur des corps durs.
SOLBATURE
. s. f. T. d'Art vétérinaire. Maladie d'un cheval solbatu. On dit plus ordinairement, Sole battue.
SOLDANELLE
. s. f. T. de Botan. Nom d'une très-jolie petite plante à fleurs bleues, qui croit sur le sommet de nos plus hautes montagnes, auprès des neiges et des glaciers.  Il ...
SOLDAT
. s. m. Homme de guerre qui est à la solde d'un prince, d'un État. Lever, enrôler, licencier, congédier des soldats. Vieux soldat. Sa maison fut cernée par des soldats. ...
SOLDATESQUE
. s. f. coll. Il se dit quelquefois, par mépris, Des simples soldats ; et, plus ordinairement, d'Une troupe de soldats indisciplinés. La bourgeoisie était exposée aux ...
SOLDE
. s. f. La paye qu'on donne à ceux qui portent les armes pour le service d'un prince, d'un État. Payer la solde. Faire une retenue sur la solde des troupes. Ce prince a tant ...
SOLDE
. s. m. T. de Commerce et de Comptabilité. Le payement qui se fait pour demeurer quitte d'un reste de compte. Pour solde. Pour solde de tout compte.   Dans la Tenue des ...
SOLDER
. v. a. Donner une solde à des troupes, les avoir à sa solde. Solder des troupes. SOLDÉ, ÉE. participe, Charles VII fut le premier des rois de France qui entretint des ...
SOLDER
. v. a. T. de Commerce et de Comptabilité. Acquitter un compte, une dette, en faire l'entier payement. Solder un compte, un mémoire. Il ne m'avait donné que des à-compte, ...
SOLE
. s. f. T. d'Agricult. Certaine étendue de champ, sur laquelle on sème successivement par années, des blés, puis des menus grains, et qu'on laisse en jachère la troisième ...
SOLE
. s. f. Le dessous du pied d'un cheval, d'un mulet, d'un âne, d'un cerf, etc. Ce cheval a la sole fort tendre, la sole battue, foulée, entamée, etc.
SOLE
. s. f. Poisson de mer qui est plat et de figure à peu près ovale. Grande sole. Petite sole. Soles frites. Soles au gratin.
SOLÉAIRE
. adj. m. T. d'Anat. Il se dit D'un muscle placé à la partie postérieure de la jambe, et qu'on a ainsi nommé parce que sa forme est comparée à celle d'une semelle de ...
SOLÉCISME
. s. m. Faute contre la syntaxe. Faire un solécisme. Il y a un solécisme dans cette phrase.   Il se dit quelquefois, figurément et par plaisanterie, d'Une faute quelconque. ...
SOLEIL
. s. m. L'astre qui produit la lumière du jour. La lumière du soleil. Les rayons du soleil. Éclipse de soleil. Le cours du soleil. Le mouvement du soleil autour de son axe. ...
SOLEN
. s. m. T. d'Hist. nat. (Prononcez Solén. ) Coquillage qui a la forme d'un étui, ou d'un manche de couteau. SOLEN, en termes de Chirurgie, Boîte ronde et oblongue qui ...
SOLENNEL
, ELLE. adj. (On prononce toujours Solanel, et on fait l' a bref ; il en est de même dans les dérivés. Plusieurs écrivent Solemnel, et de même dans les dérivés. ) ...
SOLENNELLEMENT
. adv. D'une manière solennelle. Ce mariage a été fait solennellement. La paix a été jurée, publiée solennellement.
SOLENNISATION
. s. f. Action par laquelle on solennise. La solennisation d'une fête. On a fait de grands préparatifs pour la solennisation de cette fête.
SOLENNISER
. v. a. Célébrer avec cérémonie. Solenniser une fête. C'est un jour de réjouissance, il faut le solenniser. Solenniser la naissance d'un prince. SOLENNISÉ, ÉE. ...
SOLENNITÉ
. s. f. Cérémonie publique qui rend une chose solennelle. La solennité d'une fête. La solennité du jour. La solennité de Pâques. La solennité d'un mariage. Il fut reçu ...
SOLFÉGE
. s. m. Recueil de leçons de musique vocale, dans lequel les difficultés du chant sont graduées. Ce compositeur a fait un excellent solfége. Étudier le solfége.
SOLFIER
. v. a. Chanter, en les nommant, les notes d'un air, d'un morceau ou d'un exercice de musique. Solfier un air. Il solfie déjà tout couramment. Elle ne fait encore que solfier. ...
SOLIDAIRE
. adj.des deux genres T. de Jurispr. Qui fait que, de plusieurs personnes, chacune est obligée directement au payement de la somme totale. Cette obligation est solidaire. ...
SOLIDAIREMENT
. adv. T. de Jurispr. D'une manière solidaire ; tous ensemble, et chacun pour tous. Ils sont obligés solidairement.
SOLIDARITÉ
. s. f. T. de Jurispr. Engagement par lequel deux ou plusieurs personnes s'obligent les unes pour les autres, et chacune pour toutes, s'il est nécessaire. Ce contrat, cette ...
SOLIDE
. adj.des deux genres Qui a de la consistance, et dont les parties demeurent naturellement dans la même situation. Il est opposé à Fluide. Les corps solides et les corps ...
SOLIDEMENT
. adv. D'une manière solide. Bâtir solidement. Établir solidement sa fortune. Penser, raisonner solidement.
SOLIDIFIER
. v. a. T. didactique. Rendre solide ce qui était liquide, fluide. Il s'emploie souvent avec le pronom personnel. L'oxygène se solidifie en se combinant avec les substances ...
SOLIDITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est solide. La solidité des corps. La solidité d'un bâtiment. La solidité d'un discours, d'un raisonnement. Ce discours a du brillant, mais il n'a ...
SOLILOQUE
. s. m. Discours d'un homme qui s'entretient avec lui-même. Il ne s'emploie guère que dans cette phrase, Les Soliloques de saint Augustin. Dans les pièces de théâtre, on ...
SOLINS
. s. m. pl. T. d'Archit. Les intervalles qui sont entre les solives.  Il se dit aussi Du plâtre qu'on met sur la poutre pour séparer les solives.  Il se dit également de ...
SOLIPÈDE
. adj.des deux genres T. d'Hist. nat. Il se dit Des animaux qui n'ont qu'une corne ou sabot à chaque pied. Le cheval, l'âne, le mulet, le zèbre, sont des animaux solipèdes. ...
SOLITAIRE
. adj.des deux genres Qui est seul, qui aime à vivre dans la solitude, à être seul, qui fuit le monde. Homme solitaire. Femme solitaire. Vous êtes bien solitaire ...
SOLITAIREMENT
. adv. D'une manière solitaire. Il a toujours vécu solitairement. Il aime à vivre solitairement.
SOLITUDE
. s. f. État d'une personne qui est seule, qui est retirée du commerce du monde. Vivre dans la solitude. Il aime la solitude. Il ne saurait souffrir la solitude. Troubler la ...
SOLIVE
. s. f. Pièce de charpente qui sert à former et à soutenir le plancher d'une chambre, d'une salle, etc., et qui porte sur les murs ou sur les poutres. Solive de brin. ...
SOLIVEAU
. s. m. Petite solive.
SOLLICITATION
. s. f. Action de solliciter. C'est à la sollicitation d'un de ses amis qu'il a fait telle chose. Il s'est rendu à mes sollicitations. Céder, résister aux sollicitations. ...
SOLLICITER
. v. a. Inciter, exciter à faire quelque chose. Qui est-ce qui vous a sollicité à cela ? Solliciter à la révolte. Solliciter au mal, au péché. Solliciter quelqu'un à ...
SOLLICITEUR
. s. m. Celui qui est chargé de solliciter les procès, les affaires d'autrui. Un habile solliciteur. Un solliciteur diligent, actif. Un solliciteur d'affaires. Solliciteur de ...
SOLLICITUDE
. s. f. Soin affectueux. La sollicitude pastorale. La sollicitude maternelle. On l'a soigné avec sollicitude, avec une vraie, une tendre sollicitude.   Il signifie ...
SOLO
. s. m. T. de Musique emprunté de l'italien. Il se dit Des passages d'une pièce de musique qu'un instrument doit jouer seul. Il se dit aussi d'Une pièce ou morceau de musique, ...
SOLSTICE
. s. m. T. d'Astron. Temps auquel le soleil est arrivé à son plus grand éloignement de l'équateur, et paraît, pendant quelques jours, y être stationnaire. Solstice ...
SOLSTICIAL
, ALE. adj. T. d'Astron. Qui a rapport aux solstices. Hauteur solsticiale. Points solsticiaux.
SOLUBILITÉ
. s. f. T. didactique. Qualité de ce qui est soluble.
SOLUBLE
. adj.des deux genres Qui peut être résolu. Ce problème n'est pas soluble.   Il se dit aussi Des substances qui ont la propriété de se fondre dans un liquide, de s'y ...
SOLUTION
. s. f. Dénoûment d'une difficulté. Donnez la solution de cette difficulté, de cette question. La solution est bonne, est mauvaise. Solution d'un problème. SOLUTION, en ...
SOLVABILITÉ
. s. f. Le pouvoir, les moyens qu'on a de payer. Doutez-vous de ma solvabilité ? Sa solvabilité est connue, est fort douteuse.
SOLVABLE
. adj.des deux genres Qui a de quoi payer. Il est solvable. Caution bonne et solvable. Gardien solvable.
SOMATOLOGIE
. s. f. T. de Médec. Traité des parties solides du corps humain. La somatologie renferme l'ostéologie et la myologie.
SOMBRE
. adj.des deux genres Qui est peu éclairé, qui reçoit peu de lumière. Cette maison est bien sombre. Dans une forêt sombre. Un temps sombre.   Il fait sombre, Le temps est ...
SOMBRER
. v. n. T. de Marine. Il se dit D'un bâtiment, lorsque, étant sous voiles, il est renversé par un coup de vent qui le fait couler bas : Ce vaisseau a sombré sous voiles. Ce ...
SOMMAIRE
. adj.des deux genres Succinct, court, abrégé, qui expose un sujet en peu de paroles. Traité sommaire. Réponse sommaire. Discours sommaire. Requête sommaire. Exposé ...
SOMMAIREMENT
. adv. D'une manière sommaire, succinctement, brièvement. Je vous rapporterai sommairement ce qui se passa en cette occasion, ce qui est contenu dans ce livre. J'exposerai ...
SOMMATION
. s. f. Action de sommer. Sommation verbale. Sommation par écrit. Faire une sommation. Les trois sommations qui précèdent l'emploi de la force armée contre les ...
SOMMATION
. s. f. T. de Mathém. Opération par laquelle on trouve la somme de plusieurs quantités, on réduit à un petit nombre de termes un grand nombre de quantités. La sommation ...
SOMME
. s. f. Une quantité d'argent. Petite somme. Grosse somme. La somme de trois mille francs, etc. Ces trois sommes jointes ensemble font la somme de... On lui donna une somme ...
SOMME
. s. f. Charge, fardeau que peut porter un cheval, un mulet, un âne, etc. Somme de blé. Somme de vendange. Bête de somme. Cheval de somme.
SOMME
. s. m. Repos causé par l'assoupissement naturel de tous les sens : il ne se dit guère qu'en parlant De l'homme. Un long somme. Un bon somme. Un léger somme. Dormir d'un ...
SOMMEIL
. s. m. Il signifie la même chose que Somme, mais il a des usages différents : par exemple on ne dirait pas, Faire un sommeil, comme on dit, Faire un somme. Profond sommeil. ...
SOMMEILLER
. v. n. Dormir d'un sommeil léger, d'un sommeil imparfait. Il n'avait pu dormir depuis quinze jours, mais il a sommeillé cette nuit. Sommeiller à diverses reprises. Il ...
SOMMELIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui dans une communauté, dans une maison, a en sa charge le linge, la vaisselle, le pain, le vin et les liqueurs. Bon, fidèle sommelier.
SOMMELLERIE
. s. f. La charge, la fonction de sommelier. Il entend bien la sommellerie.   Il signifie aussi, Le lieu où le sommelier garde le linge, la vaisselle qui lui sont confiés. ...
SOMMER
. v. a. Signifier, déclarer à quelqu'un dans les formes établies, qu'il ait à faire telle ou telle chose, sinon qu'on l'y obligera. Je l'ai sommé de payer, sommé de sortir ...
SOMMER
. v. a. T. de Mathém. Trouver la somme de plusieurs quantités algébriques ou numériques. Sommer une suite. SOMMÉ, ÉE. participe
SOMMET
. s. m. Le haut, la partie la plus élevée de certaines choses, comme d'une montagne, d'un rocher, d'une tour, de la tête, etc. Sur le sommet d'une montagne. Au sommet d'un ...
SOMMIER
. s. m. T. de Finances et de Commerce. Gros registre où les commis inscrivent les sommes qu'ils reçoivent. Le sommier des aides, des gabelles, etc. Le sommier d'une abbaye, ...
SOMMIER
. s. m. Cheval de somme. Les sommiers de tel messager. Les sommiers des pourvoyeurs de la maison du prince. SOMMIER, signifie aussi, Un matelas de crin servant de ...
SOMMITÉ
. s. f. (On prononce les deux M.) Le sommet, la partie la plus élevée de certaines choses. La sommité d'une tour, d'un toit. L'armée ennemie occupa les sommités des ...
SOMNAMBULE
. s. et adj. des deux genres (On prononce l'M.) Celui ou celle qui se lève tout endormi, et qui marche, agit, parle, sans s'éveiller. C'est un somnambule, une somnambule. Il ...
SOMNAMBULISME
. s. m. État, affection, incommodité du somnambule.  Somnambulisme magnétique, L'espèce de sommeil dans lequel tombent quelques-unes des personnes que l'on magnétise. ...
SOMNIFÈRE
. adj.des deux genres (On prononce l'M.) T. de Médec. Qui provoque, qui cause le sommeil. Le pavot est somnifère.   Il est quelquefois substantif masculin. Le pavot est un ...
SOMNOLENCE
. s. f. (On prononce l'M.) T. de Médec. État intermédiaire entre le sommeil et la veille ; Disposition habituelle à dormir. État de somnolence.
SOMNOLENT
, ENTE. adj. T. de Médec. Qui a rapport à la somnolence. État somnolent.
SOMPTUAIRE
. adj.des deux genres Il se dit Des lois qui restreignent et règlent la dépense dans les festins, dans les habits, dans les édifices, etc. Lois somptuaires. Édit ...
SOMPTUEUSEMENT
. adv. D'une manière somptueuse. Vivre somptueusement.
SOMPTUEUX
, EUSE. adj. Magnifique, splendide, de grande dépense. Somptueux édifice. Habit somptueux. Festin somptueux. Le train de cet ambassadeur était somptueux.   Il se dit aussi ...
SOMPTUOSITÉ
. s. f. Grande et magnifique dépense. Somptuosité en habits, en bâtiments, etc. On célébra cette fête avec une grande somptuosité.
SON
, SA, SES. Adjectifs possessifs qui répondent aux pronoms de la troisième personne Soi, se, il. On les met toujours devant le substantif. Le premier est du genre masculin : ...
SON
. s. m. La partie la plus grossière du blé moulu. Gros son. Un boisseau de son. Il en a tiré toute la farine, il n'en reste plus que le son. Eau de son. Il faut donner de ...
SONATE
. s. f. Pièce de musique instrumentale, composée de deux, trois ou quatre morceaux d'un caractère et d'un mouvement différents. Sonate de harpe, de piano, de violon, de ...
SONDAGE
. s. m. Action de sonder. Il se dit surtout en parlant Des terrains. Les opérations du sondage ont occasionné de grandes dépenses .
SONDE
. s. f. Instrument qui consiste en un plomb attaché à une corde, et dont on se sert à la mer et dans les rivières pour connaître la profondeur de l'eau ou la qualité du ...
SONDER
. v. a. Reconnaître par le moyen d'un plomb, attaché au bout d'une corde ou de quelque autre chose semblable, la qualité du fond ou la profondeur d'un lieu dont on ne peut ...
SONDEUR
. s. m. Celui qui sonde.
SONGE
. s. m. Rêve, idée, imagination d'une personne qui dort. Un beau songe. Un songe agréable, riant. Un songe fâcheux, pénible, effrayant. Un songe qui inquiète, que l'on ...
SONGE-CREUX
. s. m. Il se dit d'Un homme qui affecte d'avoir des pensées profondes, et qui déraisonne, ou d'un homme qui rêve habituellement à des projets chimériques. Il se donne pour ...
SONGE-MALICE
. s. m. Celui qui fait souvent des malices, de mauvais tours. Il est vieux.
SONGER
. v. n. Faire un songe. Je dormais, et je songeais que... J'ai songé que je voyageais sur mer.   Il s'emploie aussi activement. J'ai songé telle et telle chose. Qu'avez-vous ...
SONGEUR
. s. m. Celui qui a raconté ses songes. Il ne se dit guère que dans la phrase de l'Écriture, Voilà notre songeur, en parlant de Joseph.
SONICA
*  T. du Jeu de la bassette. Il se dit d'Une carte qui vient, ou en gain ou en perte, le plus tôt qu'elle puisse venir pour faire gagner ou pour faire perdre. Il s'emploie ...
SONNA
. s. f. Nom d'un livre qui contient les traditions de la religion mahométane.
SONNAILLE
. s. f. Clochette attachée au cou des bêtes, lorsqu'elles paissent ou qu'elles voyagent.
SONNAILLER
. s. m. L'animal qui, dans un troupeau ou dans un attelage, va le premier avec la clochette.
SONNAILLER
. v. n. Sonner souvent et sans besoin. On ne fait que sonnailler dans ce couvent. Il est familier.
SONNANT
, ANTE. adj. Qui rend un son clair et distinct. De l'étain sonnant. Airain sonnant.   Horloge sonnante, montre sonnante, Horloge, montre qui sonne les heures, à la ...
SONNER
. v. n. Rendre un son. Les cloches sonnent. Cet écu est faux ; faites-le sonner, vous verrez qu'il ne vaut rien. Cela sonne creux. J'entends sonner la trompette.   Sonner de ...
SONNERIE
. s. f. coll. Le son de plusieurs cloches ensemble. Il y a une bonne sonnerie dans telle église. La grosse sonnerie. La petite sonnerie.   Il se dit aussi de La totalité des ...
SONNET
. s. m. Ouvrage de poésie, composé de quatorze vers distribués en deux quatrains et en deux tercets : les quatrains sont sur deux rimes seulement. Sonnet italien. Sonnet ...
SONNETTE
. s. f. Clochette, ordinairement fort petite, dont on se sert pour appeler ou pour avertir. Sonnette d'argent. Sonnette de cuivre. Sonnette de fonte. Faire poser des sonnettes. ...
SONNEUR
. s. m. Celui qui sonne les cloches. Payer les sonneurs. Le sonneur d'une église. Prov., Boire comme un sonneur, Boire beaucoup, et jusqu'a s'enivrer.
SONNEZ
. s. m. (On prononce Sonè. ) Terme dont on se sert aux Jeux de dés, particulièrement au Trictrac, lorsque le coup de dés amène les deux six. Il a rempli par un sonnez. J'ai ...
SONORE
. adj.des deux genres Qui a un beau son, un son agréable et éclatant. Une voix sonore. Cela rend le vers plus sonore. Un mot bien sonore.   Il signifie aussi, Qui renvoie ...
SONORITÉ
. s. f. T. de Physiq. Qualité de ce qui est sonore. On le dit surtout de La propriété qu'ont certains corps de renforcer les sons en les répercutant.
SOPEUR
. s. f. T. de Médec. Voy. SOPOR.
SOPHA
. s. m. Voyez SOFA.
SOPHI
. s. m. Voyez SOFI.
SOPHISME
. s. m. Argument captieux, qui pèche ou dans le fond ou dans la forme. Prenez garde à cet argument, c'est un sophisme. Ce livre est tout plein de sophismes. Découvrir, ...
SOPHISTE
. s. m. Nom qui se donnait chez les anciens aux philosophes et aux rhéteurs. Il se prend aujourd'hui en mauvaise part, et signifie, Celui qui fait des arguments captieux. Ce ...
SOPHISTICATION
. s. f. Frelaterie, action de sophistiquer des drogues, etc. La sophistication des drogues.
SOPHISTIQUE
. adj.des deux genres Qui est de la nature du sophisme, qui contient des sophismes. Un argument, un raisonnement sophistique. Un écrit sophistique.   Il signifie aussi, Qui ...
SOPHISTIQUER
. v. a. Subtiliser avec excès. Cet auteur sophistique tout, sophistique toutes ses pensées.   Il s'emploie aussi absolument. Il sophistique sans cesse. Il se plaît à ...
SOPHISTIQUERIE
. s. f. Excessive subtilité dans le discours, dans le raisonnement. Il y a bien de la sophistiquerie dans ces raisonnements-là. Ce sens est familier.  Il signifie aussi, ...
SOPHISTIQUEUR
. s. m. Celui qui falsifie, qui altère les drogues. Il se dit aussi, familièrement, de Celui qui subtilise avec excès.
SOPHORE
. s. m. T. de Botan. Genre de plantes de la famille des Légumineuses, comprenant six ou huit espèces, les unes herbacées, les autres ligneuses ; toutes cultivées dans les ...
SOPHRONISTES
. s. m. pl. T. d'Antiq. grecque. Magistrats d'Athènes, dont les fonctions étaient les mêmes que celles des censeurs à Rome.
SOPOR
. s. m. T. de Médec. emprunté du latin. Sommeil lourd et pesant dont le réveil est difficile.
SOPORATIF
, IVE. adj. Qui a la force, la vertu d'endormir, d'assoupir. L'opium est très-soporatif. Les drogues soporatives.   Il est quelquefois substantif, au masculin. Le laudanum est ...

1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.019 c;