Слова на букву sili-têta (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву sili-têta (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
SPHÉNOÏDAL
, ALE. adj. T. d'Anat. Qui a rapport au sphénoïde. Fente ou suture sphénoïdale. Sinus sphénoïdaux.
SPHÉNOÏDE
. adj. et s. m. T. d'Anat. Il se dit D'un des os de la tête, qui forme une partie de la base du crâne. La forme de l'os sphénoïde, du sphénoïde est très-bizarre.
SPHÈRE
. s. f. T. de Géom. Globe, corps solide dans lequel toutes les lignes tirées du centre à la surface sont égales. Les propriétés de la sphère. Le centre, le diamètre, ...
SPHÉRICITÉ
. s. f. T. didactique. État de ce qui est sphérique. La sphéricité de la terre.
SPHÉRIQUE
. adj.des deux genres Qui est rond comme un globe. Corps sphérique. Figure sphérique.   Il signifie aussi, surtout en Géométrie, qui appartient à la sphère. Traité des ...
SPHÉRIQUEMENT
. adv. D'une manière sphérique, en forme sphérique.
SPHÉRISTE
. s. m. T. d'Antiq. Celui qui enseignait les différents exercices où l'on se servait de balles.
SPHÉRISTÈRE
. s. m. T. d'Antiq. Lieu destiné aux différents exercices où l'on se servait de balles.
SPHÉRISTIQUE
. adj.des deux genres Nom générique qui comprenait, chez les anciens, tous les exercices où l'on se servait de balles. On l'emploie presque toujours substantivement ; et ...
SPHÉROÏDE
. s. m. T. de Géom. Solide dont la figure approche de celle de la sphère. Sphéroïde allongé. Sphéroïde aplati.
SPHÉROMÈTRE
. s. m. T. d'Optique. Instrument qui sert à mesurer la courbure des surfaces sphériques.
SPHINCTER
. s. m. (On fait sentir l'R.) T. d'Anat. Muscle circulaire qui a la faculté de se contracter, et qui sert à rétrécir ou à fermer certaines ouvertures naturelles. Le ...
SPHINX
. s. m. Monstre imaginaire, que les poëtes disent avoir eu le visage et les mamelles d'une femme, le corps d'un lion, et les ailes d'un aigle.  Il se dit aussi, en termes de ...
SPIC
. s. m. Nom vulgaire de la grande lavande, qui fournit une huile odorante et volatile, appelée par corruption Huile d'aspic.
SPICA
. s. m. T. de Chirur. Sorte de bandage dont les tours, se couvrant en partie les uns les autres, représentent en quelque sorte les rangs d'un épi d'orge.
SPICILÉGE
. s. m. T. didactique. Recueil, collection de pièces, d'actes, etc.
SPINA-VENTOSA
. s. m. (On prononce vaintoza. ) T. de Médec. Expression latine adoptée dans notre langue, pour désigner et caractériser Une maladie du système osseux, dans laquelle le ...
SPINAL
, ALE. adj. T. d'Anat. Qui appartient à l'épine du dos. Le nerf spinal. Artères spinales.
SPINELLE
. adj. et s. m. T. de Joaillier. Il se dit D'un rubis d'un rouge pâle. Rubis spinelle.
SPINOSISME
. s. m. Doctrine professée par Spinosa, et suivant laquelle Dieu est un agent universel, une force répandue dans toute la nature.
SPINOSISTE
. s. des deux genres Celui ou celle qui admet les principes du spinosisme.
SPIRAL
, ALE. adj. Qui a la figure d'une spirale. Forme spirale. Ligne spirale. Le ressort spiral, ou substantivement Le spiral d'une montre. Des stores à ressort spiral. Des ...
SPIRALE
. s. f. T. de Géom. Courbe qui fait une ou plusieurs révolutions autour d'un point où elle commence, et dont elle s'écarte toujours de plus en plus. Il y a une infinité de ...
SPIRATION
. s. f. T. de Théologie. Il n'est d'usage que pour signifier comment le Saint-Esprit procède du Père et du Fils. Spiration active. Spiration passive. Le Saint-Esprit ...
SPIRE
. s. f. T. de Géom. Il se dit quelquefois de La ligne spirale en général ; et plus exactement d'Un seul de ses tours. SPIRE, en Architecture, se dit de La base d'une ...
SPIRÉE
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes de la famille des Rosacées, comprenant des herbes et des arbrisseaux dont plusieurs espèces servent à l'ornement des jardins. Spirée ...
SPIRITUALISATION
. s. f. T. de Chimie. Action d'extraire des liqueurs spiritueuses des corps solides et liquides. La spiritualisation se fait par la distillation. Il est vieux.
SPIRITUALISER
. v. a. T. de Chimie. Extraire les esprits des corps mixtes. On spiritualise les liqueurs, les sels par la distillation. Il est vieux. SPIRITUALISER, signifie aussi, ...
SPIRITUALISME
. s. m. Doctrine mystique, excès, abus de la spiritualité. Ses ouvrages sont remplis d'un spiritualisme obscur.   Il se dit aussi dans le sens opposé à celui de ...
SPIRITUALISTE
. s. et adj. des deux genres Celui ou celle dont la doctrine est opposée au matérialisme.
SPIRITUALITÉ
. s. f. Terme de Métaphysique, opposé à Matérialité. La spiritualité de l'âme.   Il se dit aussi de La théologie mystique, de celle qui regarde la nature de l'âme, ...
SPIRITUEL
, ELLE. adj. Incorporel, qui est esprit. Les anges sont des substances spirituelles. SPIRITUEL, signifie aussi, Qui a de l'esprit. Un homme fort spirituel. Une femme ...
SPIRITUELLEMENT
. adv. Avec esprit. Il lui répondit fort spirituellement. Ce tableau est composé spirituellement. Les arbres, dans ce paysage, sont touchés spirituellement.   Il signifie ...
SPIRITUEUX
, EUSE. adj. Il se dit Des liqueurs qui contiennent de l'esprit-de-vin ou alcool. Ce vin est fort spiritueux. L'usage des liqueurs spiritueuses est dangereux.   Il s'emploie ...
SPLANCHNIQUE
. adj.des deux genres (Dans ce mot et le suivant, CH se prononce K.) Qui appartient, qui a rapport aux viscères. Nerfs splanchniques. Cavités splanchniques, Celles qui ...
SPLANCHNOLOGIE
. s. f. Partie de l'anatomie qui traite des viscères.
SPLEEN
. s. m. (On prononce Spline. ) Mot emprunté de l'anglais. Maladie mentale qui consiste dans le dégoût de la vie. Avoir le spleen. Être dévoré de spleen.
SPLENDEUR
. s. f. Grand éclat de lumière. La splendeur du soleil. La splendeur des astres. Il n'est usité que dans le style soutenu et en poésie.  Il signifie figurément, Grand ...
SPLENDIDE
. adj.des deux genres Magnifique, somptueux. Un homme splendide. Il nous donna un repas splendide. Festin splendide. Il tient une table splendide. Avoir une cour splendide. ...
SPLENDIDEMENT
. adv. D'une manière splendide. Il vit splendidement. Il nous a traités splendidement.
SPLÉNIQUE
. adj.des deux genres T. d'Anat. Qui appartient à la rate, qui a rapport à la rate. Artère, veine splénique. Muscle splénique.   Il se dit aussi Des médicaments propres ...
SPODE
. s. f. T. de Chimie. Ancien nom de l'oxyde de zinc obtenu par sublimation en calcinant la tutie.
SPOLIATEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui spolie.  Il est quelquefois adjectif. Un acte spoliateur. Une mesure spoliatrice.
SPOLIATION
. s. f. Action par laquelle on dépossède par violence ou par fraude. Avant la spoliation de la succession. Il éprouve une véritable spoliation. Ce sont des spoliations, ...
SPOLIER
. v. a. Dépouiller par force ou par fraude. On l'a spolié de son héritage. Il faut avant toutes choses rétablir, réintégrer celui qui a été spolié. SPOLIÉ, ÉE. ...
SPONDAÏQUE
. adj. et s. m. T. de Versification latine et de Versification grecque. Il se dit D'un vers hexamètre dont le cinquième pied est un spondée, au lieu d'être un dactyle, ...
SPONDÉE
. s. m. Sorte de mesure ou de pied, dans les vers grecs et dans les vers latins, composé de deux syllabes longues. Le vers hexamètre est composé de dactyles et de ...
SPONDYLE
. s. m. T. d'Anat. Vertèbre. Il se dit particulièrement de La deuxième vertèbre du cou. SPONDYLE, est aussi Le nom d'un genre de coquilles bivalves, très-voisin de celui ...
SPONGIEUX
, EUSE. adj. Poreux, de la nature de l'éponge, semblable à l'éponge. Le poumon est spongieux. La rate est de substance spongieuse. Os spongieux. La pierre ponce est ...
SPONGITE
. s. f. Pierre remplie de plusieurs trous, et qui imite l'éponge.
SPONTANÉ
, ÉE. adj. Il se dit Des choses que l'on fait volontairement. Mouvement spontané. Action spontanée. Plusieurs écrivent encore Spontanée, au masculin.  Il se dit, en ...
SPONTANÉITÉ
. s. f. T. didactique. Qualité de ce qui est spontané. La spontanéité d'une action. La spontanéité d'un mouvement.
SPONTANÉMENT
. adv. D'une manière spontanée. Une résolution prise spontanément. Un mouvement qui s'exécute spontanément. Une maladie qui se développe spontanément.
SPONTON
. s. m. Voyez ESPONTON.
SPORADIQUE
. adj.des deux genres T. de Médec. Il se dit Des maladies qui ne sont point particulières à un pays, qui se montrent en tout temps, et qui attaquent chaque personne ...
SPORTULE
. s. f. T. d'Antiq. romaine. Sorte de dons ou d'aumônes en comestibles que les grands de Rome faisaient distribuer à leurs clients, par portions.
SPUTATION
. s. f. T. de Médec. Action de cracher. Sputation fréquente.
SQUALE
. s. m. (On prononce Scouale. ) T. d'Hist. nat. Genre de poissons cartilagineux, allongés, vulgairement connus sous le nom de Chiens de mer, et dont le requin est une espèce. ...
SQUAMMEUX
, EUSE. adj. (On prononce Scouammeux. ) T. d'Anat. et de Botan. Écailleux, qui est couvert d'écailles, ou qui a la forme d'une écaille. Tige squammeuse. La portion ...
SQUELETTE
. s. m. Assemblage de tous les ossements d'un corps mort et décharné, dans leur situation naturelle. Un squelette d'homme. Un squelette d'enfant. Le squelette d'un cheval, ...
SQUINANCIE
. s. f. Voyez ESQUINANCIE.
SQUINE
. s. f. T. de Botan. Plante exotique, du genre des Salsepareilles, dont la racine est employée en médecine, comme sudorifique, et qu'on appelle autrement Esquine ou China.
SQUIRRE
. s. m. (Quelques-uns, se conformant à l'étymologie, écrivent, Squirrhe et Squirrheux. ) T. de Médec. Tumeur dure et non douloureuse qui se forme en quelque partie du corps. ...
SQUIRREUX
, EUSE. adj. T. de Médec. Qui est de la nature du squirre. Tumeur squirreuse.
ST
, ST. Terme invariable, signe qu'on emploie dans l'écriture pour exprimer un son que forme quelquefois la voix, lorsqu'on appelle quelqu'un. St, st, venez ici tout de suite. Il ...
STABILITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est stable. La stabilité d'un édifice. Ce pont de bois n'a point de stabilité, manque de stabilité. En ce sens, on dit plus ordinairement, ...
STABLE
. adj.des deux genres Qui est dans un état, dans une assiette, dans une situation ferme. Un édifice stable. Cet échafaud n'est pas assez stable. En ce sens, on dit plus ...
STADE
. s. m. T. d'Antiq. Carrière où les Grecs s'exerçaient à la course, et qui était de cent vingt-cinq pas géométriques de longueur, ou environ cent quatre-vingt-quatre ...
STAGE
. s. m. La résidence que doit faire chaque nouveau chanoine, afin de pouvoir jouir des revenus attachés à la prébende dont il a pris possession.  Il se dit aussi de ...
STAGIAIRE
. adj. m. Qui fait son stage. Avocat stagiaire.   Il s'emploie aussi substantivement. Les stagiaires de la cour royale.
STAGNANT
, ANTE. adj. (On prononce le G dur.) Il se dit principalement Des eaux qui ne coulent point. Une eau stagnante.   Il se dit aussi Du sang et des humeurs lorsqu'ils cessent de ...
STAGNATION
. s. f. État de ce qui est stagnant. La stagnation des eaux. La stagnation du sang, des humeurs.   Il se dit figurément en parlant Des affaires de commerce ou de banque qui ...
STALACTITE
. s. f. Concrétion pierreuse qui se forme à la voûte des cavités souterraines, et dont la forme ressemble à celle des glaçons qui pendent en hiver aux toits des maisons.
STALAGMITE
. s. f. Concrétion pierreuse qui se forme en mamelons sur le sol des cavités souterraines, par la chute des sucs lapidifiques.
STALLE
. s. f. On appelle ainsi, dans les églises, Les siéges de bois qui sont autour du choeur, dont le fond se lève et se baisse, et sur lesquels sont assis les chanoines, les ...
STANCE
. s. f. Il se dit d'Un nombre déterminé de vers formant un sens complet, et assujetti, pour la mesure des vers et le mélange des rimes, à une règle qui s'observe dans toute ...
STAPHISAIGRE
. s. f. T. de Botan. Plante dont la semence, réduite en poudre, et incorporée avec du beurre, forme une espèce d'onguent dont on frotte la tête pour faire mourir la ...
STAPHYLIN
. s. m. T. d'Entomologie. Genre d'insectes de l'ordre des Coléoptères, qui ont des antennes grenues, des élytres courts, et dont quelques espèces vivent dans le fumier, ...
STAPHYLÔME
. s. m. T. de Chirur. Tumeur qui se forme sur le globe de l'oeil, et qui ressemble à un grain de raisin. Staphylôme de la cornée, de la sclérotique, de l'iris.
STAROSTE
. s. m. Gentilhomme polonais jouissant d'une starostie.
STAROSTIE
. s. f. Fief faisant partie des anciens domaines de Pologne, cédé par les rois à des gentilshommes, pour les aider à soutenir les frais des expéditions militaires.
STASE
. s. f. T. de Médec. Il signifie la même chose que Stagnation ; avec cette seule différence qu'il ne suppose pas une altération des liquides.
STATHOUDER
. s. m. Mot emprunté du hollandais. Titre que l'on donnait au chef de l'ancienne république des Provinces-Unies.
STATHOUDÉRAT
. s. m. Dignité du stathouder ; Temps pendant lequel elle était exercée. On rétablit alors le stathoudérat. Ce fut pendant son stathoudérat.
STATICE
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes qui renferme un très-grand nombre d'espèces : la plus connue, appelée vulgairement Gazon d'Olympe, parce qu'elle forme de petites ...
STATION
. s. f. Pause, demeure de peu de durée qu'on fait dans un lieu. Je ne suis pas resté longtemps dans cet endroit, je n'y ai fait qu'une station. Pendant notre voyage, il ...
STATIONNAIRE
. adj.des deux genres T. d'Astron. Il se dit D'une planète lorsqu'elle semble n'avancer ni ne reculer dans le zodiaque. Jupiter était alors stationnaire, et Mercure ...
STATIONNALE
. adj. f. Il se dit Des églises où l'on fait des stations dans les temps de jubilé. Église stationnale.
STATIONNEMENT
. s. m. Action de stationner. Il ne se dit qu'en parlant Des voitures. Interdire le stationnement des voitures sur quelque partie de la voie publique.
STATIONNER
. v. n. Faire une station, s'arrêter dans un lieu. Il ne se dit guère qu'en parlant Des voitures. Les voitures de place ne peuvent stationner dans cette rue passé telle ...
STATIQUE
. s. f. Partie de la mécanique qui a pour objet l'équilibre des corps solides.
STATISTIQUE
. s. f. Science qui apprend à connaître un État sous les rapports de son étendue, de sa population, de son agriculture, de son industrie, de son commerce, etc. La ...
STATU QUO
(IN) Mots pris du latin, qui signifient, Dans l'état où sont actuellement les choses, et qu'on emploie surtout en Diplomatie, et dans le langage familier. Laissons les choses ...
STATUAIRE
. s. m. Sculpteur qui fait des statues. Un habile statuaire. Un excellent statuaire. Il se dit surtout Des sculpteurs de l'antiquité.  Adjectiv., Marbre statuaire, Marbre ...
STATUE
. s. f. Figure de plein relief, représentant un homme ou une femme en entier. Statue de marbre, de bronze, d'or, d'argent, de bois, d'argile, etc. Statue de grandeur ...
STATUER
. v. a. Ordonner, régler, déclarer. L'assemblée n'a rien statué sur cet objet. Nous avons statué et ordonné. Il faut voir ce que la loi statue sur cela. Le juge n'a ...
STATURE
. s. f. Hauteur de la taille d'une personne. Il est de grande stature, de moyenne stature. Il est d'une stature colossale.
STATUT
. s. m. Loi, règlement, ordonnance. Statuts réels, Les lois qui sont relatives aux biens-fonds ; et, Statuts personnels, Celles qui concernent les personnes. Les statuts du ...
STÉATITE
. s. f. Pierre onctueuse, d'un grain très-fin, qui se dissout dans l'eau, et y fait de l'écume comme du savon.
STÉATOCÈLE
. s. f. T. de Chirur. Tumeur du scrotum causée par l'accumulation d'une matière semblable à du suif.
STÉATÔME
. s. m. T. de Chirur. Tumeur enkystée, qui contient une matière grasse pareille à du suif.
STÉGANOGRAPHIE
. s. f. Art d'écrire en chiffres, et d'expliquer cette écriture. Traité de stéganographie.
STÉGANOGRAPHIQUE
. adj.des deux genres Qui appartient à la stéganographie. Écriture stéganographique. Signe stéganographique.
STÈLE
. s. f. T. d'Archit. Monument monolithe ayant la forme d'un fût de colonne, d'un obélisque, d'un cippe.
STELLAIRE
. adj.des deux genres (On fait sentir les deux L.) T. d'Astron. Qui a rapport aux étoiles. La lumière stellaire. Radiation stellaire. L'astronomie stellaire.
STELLIONAT
. s. m. T. de Jurispr. Crime que commet un homme en vendant un immeuble qui n'est pas à lui, ou en déclarant par un contrat que le bien qu'il vend est franc de toute ...
STELLIONATAIRE
. s. des deux genres Celui ou celle qui commet le crime de stellionat. Les stellionataires ne sont admis ni à la réhabilitation, ni au bénéfice de cession.
STÉNOGRAPHE
. s. m. Celui qui possède et exerce l'art de la sténographie. Ce discours a été recueilli par un sténographe.
STÉNOGRAPHIE
. s. f. Art d'écrire par abréviations, d'une manière aussi prompte que la parole.
STÉNOGRAPHIQUE
. adj.des deux genres Qui appartient à la sténographie. Écriture sténographique. Caractères, signes sténographiques.
STENTOR
. s. m. Nom d'un guerrier qui était au siége de Troie, et qui avait, dit-on, une voix si éclatante, qu'elle faisait seule plus de bruit que celle de cinquante hommes criant ...
STEPPE
. s. m. Nom donné, dans l'empire de Russie, à des plaines vastes, élevées, dont les unes sont privées d'eau et stériles, dont les autres offrent des ruisseaux et des ...
STÈRE
. s. m. Mesure égale au mètre cube, et destinée particulièrement à mesurer le bois de chauffage.
STÉRÉOBATE
. s. m. T. d'Archit. Espèce de soubassement sans moulure, qui supporte un édifice.
STÉRÉOGRAPHIE
. s. f. T. de Perspective. Art de représenter les solides sur un plan.
STÉRÉOGRAPHIQUE
. adj.des deux genres T. de Perspective. Qui a rapport à la stéréographie. Projection stéréographique de la sphère.
STÉRÉOMÉTRIE
. s. f. T. de Géom. La science qui traite de la mesure des solides. Traité de stéréométrie.
STÉRÉOTOMIE
. s. f. T. de Géom. La science de la coupe des solides, et particulièrement de la coupe des pierres. Traité de stéréotomie.
STÉRÉOTYPAGE
. s. m. T. d'Impr. Action de stéréotyper, ou L'ouvrage qui en résulte. Procédé de stéréotypage.
STÉRÉOTYPE
. adj.des deux genres T. d'Impr. Il se dit Des ouvrages imprimés avec des pages ou planches dont les caractères ne sont pas mobiles, et que l'on conserve pour de nouveaux ...
STÉRÉOTYPER
. v. a. T. d'Impr. Imprimer un livre avec des pages ou planches solides. au lieu de formes composées de caractères mobiles. On a stéréotypé Racine, Corneille, etc. ...
STÉRÉOTYPIE
. s. f. T. d'Impr. Art de stéréotyper.  Il se dit aussi de L'atelier où on stéréotype.
STÉRILE
. adj.des deux genres Qui ne porte point de fruit, quoiqu'il soit de nature à en porter. Champ stérile. Terre stérile. Arbre stérile.   En Botan., Fleur stérile, Celle où ...
STÉRILITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est stérile. La stérilité de ce champ, de ces terres. Des campagnes frappées de stérilité. Chez les anciens, la stérilité d'une femme était ...
STERLING
. s. m. Monnaie de compte en Angleterre. Il ne se dit point seul et il est invariable. Une livre sterling. La livre sterling vaut environ vingt-cinq francs. Cinquante livres ...
STERNUM
. s. m. (On prononce Sternome. ) T. d'Anat., emprunté du latin. Partie osseuse et aplatie qui s'étend du haut en bas de la partie antérieure de la poitrine, et avec laquelle ...
STERNUTATOIRE
. adj.des deux genres Il se dit Des remèdes, des substances qui excitent l'éternument. Poudre sternutatoire.   Il s'emploie aussi substantivement, au masculin. Le tabac, la ...
STÉTHOSCOPE
. s. m. T. de Médec. Sorte de cornet acoustique, formé d'un cylindre de buis percé dans sa longueur : on applique cet instrument sur la poitrine d'une personne malade ...
STIBIÉ
, ÉE. adj. T. de Médec. Il se dit Des remèdes où il entre de l'antimoine, appelé en latin Stibium. Tartre stibié. Pommade stibiée.
STIGMATE
. s. m. Marque que laisse une plaie, cicatrice. Il vient d'avoir la petite vérole, il en porte encore les stigmates.   Les stigmates de saint François, Les marques ...
STIGMATISER
. v. a. Marquer une personne avec un fer rouge ou autrement. On stigmatisait autrefois les esclaves fugitifs.   Il signifie figurément, Blâmer, critiquer quelqu'un avec ...
STIL
DE GRAIN. s. m. Nom d'une couleur jaune que les peintres emploient.
STILLATION
. s. f. (On fait sentir les deux L, sans les mouiller.) T. de Physique. Action d'un liquide qui tombe goutte à goutte. Les stalagmites se forment par stillation.
STIMULANT
, ANTE. adj. T. de Médec. Qui est propre à éveiller, à exciter. Potion stimulante.   Il s'emploie aussi substantivement. Employer un stimulant, des stimulants.   Il se ...
STIMULER
. v. a. Aiguillonner, exciter. Il a de bonnes intentions, mais il faut le stimuler. Stimuler un enfant. Il suffit de son intérêt pour le stimuler.   Il s'emploie quelquefois ...
STIMULUS
. s. m. (On fait sentir l'S finale. ) T. de Médec. Mot emprunté du latin, qui signifie, Aiguillon, et dont on se sert pour désigner Tout ce qui peut produire une ...
STIPE
. s. m. T. de Botan. Nom que l'on donne à la tige des palmiers, des grandes fougères, etc.
STIPENDIAIRE
. adj.des deux genres Qui est à la solde de quelqu'un. Des troupes stipendiaires. Il est peu usité.
STIPENDIER
. v. a. Payer, gager quelqu'un, l'avoir à sa solde. Stipendier des troupes.   Il ne se dit plus guère qu'en parlant De gens qu'on veut employer à l'exécution de mauvais ...
STIPULANT
, ANTE. adj. T. de Jurispr. Qui stipule. Un tel stipulant et acceptant pour un tel. Les parties stipulantes dans ce contrat.
STIPULATION
. s. f. T. de Jurispr. Il se dit de Toutes sortes de clauses, conditions et conventions qui entrent dans un contrat. Stipulation expresse, précise. Stipulation illicite.
STIPULE
. s. f. T. de Botan. Il se dit de Certains appendices membraneux ou foliacés qui, dans plusieurs plantes, accompagnent la base du pétiole ou de la feuille. Stipules caduques, ...
STIPULER
. v. a. T. de Jurispr. Convenir de quelque chose dans un contrat, par un contrat ; demander, exiger, faire promettre à quelqu'un en contractant, l'obliger à telle et telle ...
STOCKFISCH
. s. m. (On prononce Stokfiche. ) Mot emprunté de l'allemand. Il se dit de Toute sorte de poisson salé et séché.  Il se dit, particulièrement, d'Une espèce de morue ...
STOÏCIEN
, IENNE. adj. Qui suit la doctrine de Zénon. Philosophe stoïcien.   Il se dit aussi Des choses qui appartiennent à cette doctrine. Opinion stoïcienne. Maxime stoïcienne. ...
STOÏCISME
. s. m. Philosophie de Zénon. Les principes du stoïcisme.   Il signifie aussi, Fermeté, austérité, telle qu'était celle des stoïciens. C'est par pur stoïcisme qu'il ...
STOÏQUE
. adj.des deux genres Qui tient de l'insensibilité et de la fermeté qu'affectaient les stoïciens. Vertu stoïque. Moeurs stoïques. Visage stoïque. Coeur, âme, courage ...
STOÏQUEMENT
. adv. En stoïcien, avec le courage et la fermeté d'un stoïcien.
STOKFICHE
. s. m. Voyez STOCKFISCH.
STOMACAL
, ALE. adj. Qui fortifie l'estomac. Le bon vin est fort stomacal. Une poudre stomacale.
STOMACHIQUE
. adj.des deux genres T. d'Anat. et de Médec. Qui appartient à l'estomac. Veines stomachiques. Ce sens est peu usité.  Il signifie aussi, Bon à l'estomac. Élixir ...
STORAX
ou STYRAX. s. m. Espèce de résine odoriférante qui découle d'un arbre des Indes, et qui s'emploie dans la pharmacie. On le dit également de Diverses autres substances ...
STORE
. s. m. Espèce de rideau de coutil, de taffetas ou d'autre étoffe, qui se lève et se baisse par un ressort, et qu'on met devant une fenêtre ou à une portière de ...
STRABISME
. s. m. T. de Médec. Disposition vicieuse des yeux qui ne sont pas dirigés simultanément vers le même objet. Le strabisme rend louche, et fait regarder de travers.
STRAMONIUM
. s. m. (On prononce Stramoniome. ) T. de Botan. Plante de la famille des Solanées, à feuilles larges et à grandes fleurs blanches, dont le fruit, appelé Pomme épineuse, ...
STRANGULATION
. s. f. T. didactique. Action d'étrangler, étranglement.
STRANGURIE
. s. f. T. de Médec. Difficulté extrême d'uriner, dans laquelle on ne peut rendre l'urine qu'en petite quantité, goutte à goutte, et avec douleur.
STRAPASSER
. v. a. Maltraiter de coups. On l'a bien strapassé. Il est vieux.  Il signifie, en termes de Peinture, Peindre ou dessiner à la hâte et sans correction, en affectant la ...
STRAPASSONNER
. v. a. T. de Peinture, synonyme de Strapasser, mais encore moins usité. Ce peintre ne fait que strapassonner ses figures. STRAPASSONNÉ, ÉE. participe
STRAPONTIN
. s. m. Siége garni, que l'on met sur le devant dans les carrosses coupés, ou aux portières dans les grands carrosses, et qui peut se lever et s'abaisser. S'asseoir, se ...
STRAS
. s. m. (On prononce l'S finale.) Composition qui imite le diamant, et qui tire son nom de celui qui en est l'inventeur.
STRASSE
. s. f. Bourre ou rebut de la soie.
STRATAGÈME
. s. m. Ruse de guerre. Vieux, nouveau, merveilleux stratagème. Trouver un stratagème. User, se servir de stratagème.   Il s'emploie figurément, et signifie, Finesse, tour ...
STRATÉGIE
. s. f. Il se dit de La partie de l'art militaire qui s'applique aux grandes opérations de la guerre. Il est habile en stratégie. Il a étudié la stratégie.
STRATÉGIQUE
. adj.des deux genres Qui appartient à la stratégie, ou auquel on applique la stratégie. Études stratégiques. Opérations stratégiques.
STRATÉGISTE
. s. m. Celui qui connaît la stratégie. Un habile stratégiste.
STRATÈGUE
ou STRATÉGE. s. m. T. d'Antiq. Celui qui commandait les armées chez les Athéniens.
STRATIFICATION
. s. f. T. de Chimie. Arrangement de diverses substances qu'on place par couches dans un vaisseau.
STRATIFIER
. v. a. T. de Chimie. Arranger des substances par couches dans un vaisseau. STRATIFIÉ, ÉE. participe
STRATOCRATIE
. s. f. Gouvernement militaire. Il est peu usité.
STRATOGRAPHIE
. s. f. Description d'une armée, et de tout ce qui la compose, des différentes armes, de la manière de camper, etc. Végèce a donné la stratographie des Romains. Il est ...
STRÉLITZ
. s. m. pl. Corps d'infanterie moscovite, qui avait à peu près la même organisation que celui des janissaires turcs. Le corps des strélitz fut dissous par Pierre le Grand.
STRIBORD
. s. m. T. de Marine. (On prononce toujours, et on écrit plus ordinairement, Tribord. ) Le côté droit du navire, en allant de la poupe à la proue. Il est opposé à ...
STRICT
, ICTE. adj. Étroit, resserré. Il ne s'emploie qu'au sens moral, et signifie, Rigoureux. Obligation stricte. Devoir strict. Sens strict et rigoureux.   Il se dit quelquefois ...
STRICTEMENT
. adv. D'une manière stricte. Il remplit strictement ses devoirs.
STRIÉ
, ÉE. adj. Dont la surface présente des stries. Coquille striée. Élytres striés. Tige striée. Graine striée.   Il se dit, en Architecture, Des colonnes et des pilastres ...
STRIES
. s. f. pl. Petites côtes ou filets séparés par des raies ou lignes enfoncées. Il s'emploie surtout en Histoire naturelle et en Botanique. Les stries d'une coquille. Les ...
STRIGILE
. s. m. Instrument dont les anciens se servaient dans le bain pour racler la peau et en détacher la crasse.
STRIURES
. s. f. pl. Il est synonyme de Stries, et se dit surtout en parlant Des coquilles ou des colonnes striées.
STROBILE
. s. m. T. de Botan., synonyme de Cône. Voyez CÔNE.
STROPHE
. s. f. Couplet ou stance d'une ode. Il y a de fort belles strophes dans cette ode. La seconde strophe de cette ode est la plus belle de toutes.
STRUCTURE
. s. f. La manière dont un édifice est bâti. La structure de ce bâtiment est agréable. Ce palais est d'une structure solide. Belle structure. Structure magnifique. ...
STRYGE
. s. m. Synonyme de Vampire.
STUC
. s. m. Espèce de mortier qui est fait de marbre blanc pulvérisé, mêlé avec de la chaux et diverses couleurs, et dont on fait quelquefois des enduits de muraille, des ...
STUCATEUR
. s. m. Ouvrier qui travaille en stuc.
STUDIEUSEMENT
. adv. Avec soin, avec application. Studieusement travaillé.
STUDIEUX
, EUSE. adj. Qui aime l'étude. Un tel est fort studieux. Une personne studieuse.
STUPÉFACTIF
, IVE. adj. T. de Médec., synonyme de Stupéfiant. Il est peu usité.
STUPÉFACTION
. s. f. Engourdissement d'une partie du corps. Ce remède cause, produit la stupéfaction.   Il signifie au figuré, Étonnement extraordinaire et extatique. À cette ...
STUPÉFAIT
, AITE. adj. Que la surprise rend comme interdit et immobile. Il demeura tout stupéfait. Il en fut stupéfait. Il est familier.
STUPÉFIANT
, ANTE. adj. T. de Médec. Qui stupéfie. Remède stupéfiant.   Il s'emploie aussi substantivement. Tous les narcotiques sont des stupéfiants. Voyez NARCOTIQUE.
STUPÉFIER
. v. a. T. de Médec. Engourdir, diminuer ou suspendre le sentiment et le mouvement. Le propre de l'opium est de stupéfier. Il est peu usité.  Il s'emploie figurément, et ...
STUPEUR
. s. f. T. de Médec. Engourdissement, suspension des facultés intellectuelles, accompagnée d'une sorte d'immobilité et d'une expression d'étonnement ou d'indifférence ...
STUPIDE
. adj.des deux genres Hébété, d'un esprit lourd et pesant. Il est si stupide qu'on ne peut rien faire de lui. Un homme stupide.   Il se dit quelquefois Des choses, dans un ...
STUPIDEMENT
. adv. D'une manière stupide. Il répond toujours stupidement. Il restait stupidement immobile.
STUPIDITÉ
. s. f. Pesanteur d'esprit, privation d'esprit et de jugement. Il est d'une grande stupidité. Admirez la stupidité de cet homme.   Il signifie aussi, Parole, action stupide. ...
STYGMATE
. s. m. Voyez STIGMATE.
STYGMATISER
. v. a. Voyez STIGMATISER.
STYLE
. s. m. T. d'Antiq. Sorte de poinçon ou de grosse aiguille, avec la pointe de laquelle les anciens écrivaient sur des tablettes enduites de cire. L'autre bout était aplati, ...
STYLER
. v. a. Former, dresser, habituer. Il est fort stylé dans les affaires. On l'a style à cela. Il est familier. STYLÉ, ÉE. participe
STYLET
. s. m. Sorte de poignard, dont la lame est très-menue et ordinairement triangulaire. Il fut assassiné à coups de stylet.
STYLITE
. adj. m. Surnom donné à quelques solitaires qui avaient placé leurs cellules au-dessus de portiques ou de colonnades en ruine. Saint Siméon Stylite.
STYLOBATE
. s. m. T. d'Archit. Piédestal ou soubassement qui porte des colonnes.
STYPTIQUE
. adj.des deux genres T. de Médec. Qui a la vertu de resserrer. Plante astringente et styptique.   Il s'emploie aussi substantivement, au masculin. Un styptique. Les ...
STYRAX
. s. m. Voyez STORAX.
SUAIRE
. s. m. Linceul dans lequel on ensevelit un mort. Un mort enveloppé de son suaire.   Saint suaire, Linge que l'on dit avoir servi à ensevelir Notre-Seigneur.  Saint suaire, ...
SUANT
, ANTE. adj. Qui sue. Il est venu tout suant. Avoir la peau suante, les mains suantes.
SUAVE
. adj. des deux genres Qui est d'une douceur agréable aux sens. et particulièrement à l'odorat. Une odeur suave. Un parfum suave. Un mets d'un goût suave. Une mélodie ...
SUAVITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est suave. La suavité de cette odeur, de ces parfums. La suavité de cette mélodie. La suavité de son pinceau. Dans les ouvrages de ce peintre, ...
SUBALTERNE
. adj.des deux genres Subordonné, inférieur, secondaire. Officier, magistrat subalterne. Emploi subalterne. Fonctions subalternes. Juridiction, justice subalterne. Dans cette ...
SUBDÉLÉGATION
. s. f. Action de subdéléguer ; Commission par laquelle une personne est autorisée à agir en la place d'une autre. Il se disait principalement en parlant De certains ...
SUBDÉLÉGUER
. v. a. Commettre avec pouvoir d'agir, de négocier. Il se dit lorsqu'un homme investi de quelque autorité par son prince, par son gouvernement, commet quelqu'un pour agir en ...
SUBDIVISER
. v. a. Diviser en plusieurs parties quelque partie d'un tout déjà divisé. Il a divisé son sermon en trois points, et subdivisé chaque point.   Il s'emploie aussi avec le ...
SUBDIVISION
. s. f. Division d'une des parties d'un tout déjà divisé. Faire une subdivision, des subdivisions. Tant de divisions et de subdivisions embrouillent un discours plutôt ...
SUBHASTATION
. s. f. T. de Coutumes. Vente publique au plus offrant et dernier enchérisseur, soit de meubles, soit d'immeubles. Il est vieux.
SUBINTRANTE
. adj. f. T. de Médec. Il n'est usité que dans cette locution, Fièvre subintrante, Fièvre primitivement intermittente, dont un accès commence avant que le précédent soit ...
SUBIR
. v. a. Souffrir, supporter de gré ou de force le commandement d'un supérieur, la nécessité, la peine qui est imposée, un mal, un mauvais traitement quelconque. Subir la ...
SUBIT
, ITE. adj. Soudain, qui arrive tout à coup. Mouvement subit. Mort subite. Changement subit. Prospérité subite. Résolution subite. Cela a été si subit, que... Son départ ...
SUBITEMENT
. adv. Soudainement, d'une manière subite. Il partit si subitement, qu'il ne dit adieu à personne. Il est mort subitement. Cela est arrivé bien subitement.
SUBITO
. Adverbe latin qui signifie, Subitement, tout à coup ; et qu'on emploie quelquefois en français, dans le langage familier. Il est parti subito.
SUBJONCTIF
. s. m. T. de Gram. Mode du verbe, qui se place toujours après un autre verbe, ou une conjonction, et dans une phrase ou proposition subordonnée ou incidente. Le présent, ...
SUBJUGUER
. v. a. Réduire en sujétion par la force des armes. Subjuguer une province, une nation. Les Romains subjuguèrent les Carthaginois, subjuguèrent les Gaules.   Il s'emploie ...
SUBLIMATION
. s. f. Opération de chimie par laquelle les parties volatiles d'un corps, élevées par la chaleur du feu, s'attachent au haut du vaisseau.
SUBLIMATOIRE
. s. m. T. de Chimie. Vaisseau dans lequel on recueille les parties volatiles élevées par le moyen du feu.
SUBLIME
. adj.des deux genres Haut, relevé. Il n'est usité qu'en parlant Des choses morales ou intellectuelles. C'est un homme d'un génie sublime. C'est un génie sublime. Esprit ...
SUBLIMÉ
. s. m. T. de Chimie. Le produit de la sublimation. Il se dit particulièrement de Certaines préparations de mercure. Il y a plusieurs sortes de sublimés. Sublimé doux. ...
SUBLIMEMENT
. adv. D'une manière sublime. Il est peu usité.
SUBLIMER
. v. a. T. de Chimie. Élever les parties volatiles d'un corps, d'une substance sèche, par le moyen du feu, dans un matras ou dans une cornue. Sublimer de la fleur ...
SUBLIMITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est sublime. La sublimité du style. La sublimité des pensées. La sublimité de cette science.
SUBLINGUAL
, ALE. adj. (On prononce goual. ) T. d'Anat. Qui est placé sous la langue. Artère sublinguale. Glande sublinguale.
SUBLUNAIRE
. adj.des deux genres T. didactique. Qui est entre la terre et l'orbite de la lune. Les corps sublunaires. Tous les êtres sublunaires. La région sublunaire.   Le globe, le ...
SUBMERGER
. v. a. Inonder, couvrir d'eau. Si l'on rompt ces digues, on submergera tout le pays.   Il signifie aussi, Plonger, enfoncer entièrement dans l'eau. On l'emploie surtout ...
SUBMERSION
. s. f. Grande et forte inondation qui couvre totalement le terrain inondé. Cela a causé la submersion de tout le pays.   Il se dit aussi en parlant D'un navire ou de quelque ...
SUBODORER
. v. a. Sentir de loin, à la trace. Il est peu usité. SUBODORÉ, ÉE. participe
SUBORDINATION
. s. f. Certain ordre établi entre les personnes, et qui fait que les unes dépendent des autres. Établir, maintenir la subordination. Détruire la subordination. L'esprit de ...
SUBORDONNÉMENT
. adv. En sous-ordre. Il ne commande dans cette place que subordonnément au gouverneur. Il est peu usité.
SUBORDONNER
. v. a. Établir un ordre de dépendance de l'inférieur au supérieur. Les règlements de cette maison subordonnent tous les employés au directeur.   Il se dit aussi en ...
SUBORNATION
. s. f. Séduction par laquelle on engage quelqu'un à faire quelque chose contre son devoir. Subornation de témoins. Il est convaincu de subornation. On le soupçonne ...
SUBORNER
. v. a. Séduire, porter à faire une mauvaise action, une action contre le devoir. Suborner des enfants de famille. Il a suborné cette fille. Suborner des domestiques. Suborner ...
SUBORNEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui suborne. Suborneur de filles. Suborneur de témoins. C'est un suborneur. On l'a condamnée comme suborneuse.   Il se prend aussi adjectivement. Des ...
SUBRÉCARGUE
. s. m. T. de Commerce maritime, emprunté de l'espagnol. Celui qui est chargé de gérer une cargaison, pour en faire la vente et les retours. Ce jeune homme est parti ...
SUBRÉCOT
. s. m. Le surplus de l'écot, ce qu'il en coûte au delà de ce qu'on s'était proposé de dépenser. Ils voulaient ne dépenser chacun que dix francs, il y a eu trois francs ...
SUBREPTICE
. adj.des deux genres T. de Jurispr. et de Chancellerie. Il se dit Des lettres, grâces, provisions, concessions, etc., qui sont obtenues sur un faux exposé ; à la ...
SUBREPTICEMENT
. adv. D'une manière subreptice. Il a obtenu ces lettres subrepticement.
SUBREPTION
. s. f. Surprise qu'on fait à un supérieur, en obtenant de lui des grâces sur un faux exposé.  Moyens d'obreption et de subreption, Les moyens par lesquels on prouve que des ...
SUBROGATION
. s. f. T. de Jurispr. Acte par lequel on subroge. Requête de subrogation. Il a consenti à la subrogation. La subrogation assure mon hypothèque. Subrogation légale. ...
SUBROGER
. v. a. T. de Jurispr. Substituer, mettre en la place de quelqu'un. Subroger quelqu'un en ses droits. Je rembourserai cette somme pour vous, à condition que vous me ferez ...
SUBSÉQUEMMENT
. adv. T. de Jurispr. Ensuite, après. Il a déclaré verbalement qu'il ne voulait pas se prévaloir de cette donation, et subséquemment il y a renoncé en forme.
SUBSÉQUENT
, ENTE. adj. Qui suit, qui vient après. Par un acte subséquent. Par traité subséquent. Un testament subséquent annule le premier. Cette matière sera traitée dans les ...
SUBSIDE
. s. m. Impôt, levée de deniers qu'on fait sur le peuple pour les nécessités de l'État. Nouveau subside. Imposer, lever, payer un subside, des subsides.   Il se dit aussi ...
SUBSIDIAIRE
. adj.des deux genres T. de Jurispr. Qui sert à fortifier un moyen principal dans une affaire contentieuse ; qui vient à l'appui ; ce qu'on allègue à la suite des raisons ...
SUBSIDIAIREMENT
. adv. T. de Jurispr. D'une manière subsidiaire, en second lieu. Il aura subsidiairement recours contre son vendeur. Il conclut subsidiairement à ce que ...
SUBSISTANCE
. s. f. Nourriture et entretien. Pourvoir à la subsistance d'une armée. Fournir à la subsistance de quelqu'un. Il a sa subsistance assurée. Il travaille pour la subsistance ...
SUBSISTER
. v. n. Exister encore, continuer d'être. Dans ce sens, il ne se dit que Des choses. Les pyramides d'Égypte subsistent depuis bien des siècles. La plupart des grands ...
SUBSTANCE
. s. f. T. de Philosophie. Être qui subsiste par lui-même, à la différence de L'accident, qui ne subsiste qu'étant adhérent à un sujet. Substance spirituelle, ...
SUBSTANTIEL
, ELLE. adj. Qui est succulent, nourrissant, rempli de substance. On a tiré de cette viande ce qu'elle avait de substantiel. Une nourriture substantielle.   Il se dit, ...
SUBSTANTIELLEMENT
. adv. Quant à la substance. Il n'est guère usité que dans cette phrase de la Théologie catholique, Dans le sacrement de l'eucharistie, on reçoit le corps de ...
SUBSTANTIF
. adj. m. T. de Gram. Il se dit De tout nom qui seul, et sans le secours d'aucun autre mot, signifie tout être, toute chose qui est l'objet de notre pensée. Homme, animal, ...
SUBSTANTIVEMENT
. adv. En manière de substantif. Il y a plusieurs adjectifs qu'on emploie quelquefois substantivement, qui se prennent substantivement.
SUBSTITUER
. v. a. Mettre une chose, une personne à la place d'une autre. Substituer un mot à un autre. On l'accuse d'avoir tiré des pièces du dossier, et d'en avoir substitué ...
SUBSTITUT
. s. m. Celui qui tient la place d'un autre, qui exerce les fonctions d'un autre, en cas d'absence ou d'empêchement légitime. Il l'a nommé son substitut. Vous serez mon ...
SUBSTITUTION
. s. f. Action de mettre une chose, une personne à la place d'une autre. La substitution d'un titre faux a fait perdre ce procès. Une substitution d'enfant. SUBSTITUTION, ...
SUBSTRUCTION
. s. f. Fondement d'un édifice, ou Construction souterraine, construction d'un édifice sous un autre. Il se dit particulièrement en parlant Des édifices antiques sur les ...
SUBTERFUGE
. s. m. Échappatoire, moyen détourné et artificieux pour se tirer d'embarras en matière d'affaires ou de discussion. Il ne se prend qu'en mauvaise part. Trouver, chercher ...
SUBTIL
, ILE. adj. Délié, fin, menu. Il est opposé à Grossier, à épais. Matière subtile. Air subtil. Poussière subtile. Émanation subtile. On a fait évaporer ce qu'il y ...

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.028 c;