Слова на букву sili-têta (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву sili-têta (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
SUBTILEMENT
. adv. D'une manière subtile, très-adroite. Dérober, escamoter subtilement. Il entra subtilement dans mon cabinet. Il se dégagea subtilement d'entre les mains des gendarmes. ...
SUBTILISATION
. s. f. T. de Chimie. Action de subtiliser certains liquides par la chaleur du feu. La subtilisation des essences, des liqueurs. Il est vieux.
SUBTILISER
. v. a. Rendre subtil, délié, pénétrant. Le vin subtilise les esprits. Cela subtilise le sang. Subtiliser une substance.   Il signifie familièrement, Attraper, tromper ...
SUBTILITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est subtil, ou De celui qui est subtil. La subtilité des atomes, des parties de la matière. La subtilité de l'air. La subtilité du poison. La ...
SUBULÉ
, ÉE. adj. T. de Botan. Qui se termine insensiblement en pointe, comme une alêne. Feuilles subulées.
SUBURBICAIRE
. adj.des deux genres Il se dit Des provinces d'Italie qui composent le diocèse de Rome, et Des églises établies dans ces provinces. Provinces suburbicaires. Église ...
SUBVENIR
. v. n. (Il s'emploie avec la préposition à, et se conjugue comme Venir, avec cette différence que, dans les temps composés il prend l'auxiliaire Avoir, et non l'auxiliaire ...
SUBVENTION
. s. f. Secours d'argent, espèce de subside accordé ou exigé pour subvenir dans un cas pressant à une dépense imprévue de l'État. Subvention de guerre. La subvention ...
SUBVERSIF
, IVE. adj. Qui renverse, qui détruit. Il n'est d'usage qu'au figuré. Principe subversif. Doctrine subversive de toute morale.
SUBVERSION
. s. f. Renversement. Il n'est d'usage qu'au figuré. Cela causa l'entière subversion de cet État. L'esprit de parti amène la subversion de tous les principes.
SUBVERTIR
. v. a. Renverser. Il n'est d'usage qu'au figuré. Subvertir les lois, la constitution de l'État. Subvertir les principes de la morale. Subvertir la foi. Il est moins usité que ...
SUC
. s. m. Liqueur qui s'exprime de la viande, des plantes, des herbes, des légumes, des fleurs, etc., et qui contient ce qu'elles ont de plus substantiel. Le suc de ce fruit est ...
SUCCÉDANÉ
, ÉE. adj. T. de Médec. Il se dit Des médicaments qu'on peut substituer à d'autres, parce qu'ils ont les mêmes propriétés. On l'emploie aussi comme substantif, au ...
SUCCÉDER
. v. n. qui s'emploie avec la préposition à. Venir après, prendre la place de. La nuit succède au jour. Le jour succède à la nuit. Le jour et la nuit se succèdent l'un à ...
SUCCÈS
. s. m. Ce qui arrive à quelqu'un de conforme ou de contraire au but qu'il se proposait dans une affaire, dans une entreprise, dans un travail. Bon, heureux, avantageux ...
SUCCESSEUR
. s. m. Celui qui succède et entre à la place d'un autre dans ses biens, dans une dignité, dans une charge, dans un emploi. Successeur légitime. Le successeur au ...
SUCCESSIBILITÉ
. s. f. T. de Jurispr. et de Droit politique. Droit de succéder. L'ordre de successibilité au trône.
SUCCESSIBLE
. adj.des deux genres T. de Jurispr. Qui est ou qui rend habile à succéder. À défaut de parents au degré successible dans une ligne, les parents de l'autre ligne ...
SUCCESSIF
, IVE. adj. Il se dit De certaines choses dont les parties n'existent point ensemble, mais se succèdent les unes aux autres sans interruption. Mouvement successif. Progrès ...
SUCCESSION
. s. f. Suite, série de personnes ou de choses qui se succèdent les unes aux autres sans interruption, ou à peu d'intervalle l'une de l'autre. Dans cette maison souveraine, ...
SUCCESSIVEMENT
. adv. L'un après l'autre. Toutes ces choses arrivèrent successivement.
SUCCIN
. s. m. C'est la même chose que l'ambre jaune. Huile de succin.
SUCCINCT
, INCTE. adj. Court, bref. Il est opposé à Prolixe, et ne se dit proprement que Du discours. Un discours succinct. Une relation succincte.   Il se dit aussi Des personnes, ...
SUCCINCTEMENT
. adv. D'une manière succincte, en peu de mots. Il nous conta succinctement ses raisons. Je vous dirai la chose le plus succinctement que je pourrai. Fig. et fam., ...
SUCCION
. s. f. T. didactique. Action de sucer. Il y a des plaies qu'on guérit par la succion. Force de succion.
SUCCOMBER
. v. n. Être accablé sous un fardeau que l'on porte. Ce crocheteur succombait sous le poids. Succomber sous le faix. Ce mulet est trop chargé, il succombera sous le ...
SUCCUBE
. s. m. Démon qui, suivant l'opinion populaire, prend la forme d'une femme, pour avoir commerce avec un homme.
SUCCULENT
, ENTE. adj. Qui a beaucoup de suc, et qui est fort nourrissant. Il ne se dit que Des aliments. Viande succulente. Bouillon succulent. Potage succulent. Nourriture ...
SUCCURSALE
. adj. f. Il est usité surtout dans cette dénomination, Église succursale, Église qui supplée à l'insuffisance de l'église paroissiale. Ce n'est pas une paroisse, ce ...
SUCCURSALISTE
. s. m. Desservant d'une succursale.
SUCEMENT
. s. m. Action de sucer.
SUCER
. v. a. Tirer quelque liqueur, quelque suc avec les lèvres et à l'aide de l'aspiration. Il se dit également en parlant De la liqueur qu'on attire, et Du corps dont on attire ...
SUCEUR
. s. m. Celui qui suce. Il se disait particulièrement de Certaines personnes qui suçaient les plaies pour les guérir.  Il se dit, en termes d'Histoire naturelle, de ...
SUÇOIR
. s. m. T. d'Hist. nat. Organe qui sert à sucer. La cigale, la punaise, ont un suçoir.
SUÇON
. s. m. Espèce d'élevure qu'on fait à la peau en la suçant fortement. Faire un suçon.
SUÇOTER
. v. a. Sucer plusieurs fois et à plusieurs reprises. Il est familier. SUÇOTÉ, ÉE. participe
SUCRE
. s. m. Suc très-doux, qui se tire de plusieurs végétaux, principalement d'une espèce de graminée appelée Canne à sucre, et qui s'épaissit, se durcit, se cristallise par ...
SUCRER
. v. a. Mettre du sucre en masse ou en poudre dans quelque chose. Sucrer du café. Sucrer des fraises. Sucrer des confitures. SUCRÉ, ÉE. participe, Un verre d'eau sucrée. ...
SUCRERIE
. s. f. Lieu destiné pour faire le sucre. Il y a tant de sucreries dans l'île de la Martinique.   Il signifie aussi, Le lieu où on le raffine. Il y a une belle sucrerie dans ...
SUCRIER
. s. m. Pièce de vaisselle dans laquelle on met du sucre en poudre ou en morceaux. Sucrier d'argent. Sucrier de vermeil. Sucrier de porcelaine, de cristal, etc.
SUCRIN
. adj. m. Qui a le goût de sucre. Il ne se dit guère qu'en parlant Des melons. Melon sucrin.
SUD
. s. m. (On prononce le D.) Le midi, la partie du monde opposée au nord, au septentrion. Le vaisseau courut tant de degrés vers le sud. Naviguer du côté du sud. Orléans ...
SUD-EST
. s. m. La partie du monde qui est entre le sud et l'est. Cette ville est au sud-est de Paris. Le vent vient du sud-est. Le vent du sud-est, de sud-est.   Il signifie aussi, Le ...
SUD-OUEST
. s. m. La partie du monde qui est entre le sud et l'ouest. La ville de Tours est au sud-ouest de Paris. Le vent souffle du sud-ouest, est au sud-ouest. Le vent du sud-ouest, ...
SUDORIFÈRE
et plus communément SUDORIFIQUE. adj. des deux genres T. de Médec. Qui provoque la sueur. Poudres sudorifiques.   Il est aussi substantif. On lui a donné un sudorifique. ...
SUÉE
. s. f. Inquiétude subite et mêlée de crainte. On leur donna une terrible suée. Il eut une rude suée. Il est populaire.
SUER
. v. n. Rendre par les pores une humeur aqueuse. Suer à grosses gouttes. Suer de faiblesse. Suer pour s'être trop échauffé. Se faire suer. Suer de la tête, du visage, de ...
SUETTE
. s. f. T. de Médec. Nom sous lequel on désigne deux affections qui ont pour symptôme principal des sueurs abondantes : l'une, très-grave, ravagea l'Europe au XVesiècle ; ...
SUEUR
. s. f. Humeur aqueuse qui sort par les pores de la peau. Sueur abondante. Sueur copieuse. Sueur aigre. Sueur fétide. Sueur rentrée. Une sueur froide. La sueur de la mort. La ...
SUFFÈTES
. s. m. pl. T. d'Antiq. Nom que portaient à Carthage les premiers magistrats de la république, qui étaient annuels, comme les consuls de Rome.
SUFFIRE
. v. n. ( Je suffis, tu suffis, il suffit ; nous suffisons, vous suffisez, ils suffisent. Je suffisais. J'ai suffi. Je suffirai. Je suffirais. Suffis, suffisez. Que je suffise. ...
SUFFISAMMENT
. adv. Assez. Il a du bien suffisamment pour vivre. Il a suffisamment de bien pour vivre d'une manière agréable. Il y a du monde suffisamment. Il y a suffisamment de monde. Ce ...
SUFFISANCE
. s. f. Ce qui suffit, ce qui est assez. Avoir suffisance de blé, de vivres, etc. Vous êtes le maître, prenez-en votre suffisance. Il ne souhaite pas plus de bien, il en a sa ...
SUFFISANT
, ANTE. adj. Qui suffit. Cent hommes sont suffisants pour défendre ce château. Tant d'argent, tant de setiers de blé seront suffisants pour faire subsister la garnison ...
SUFFOCANT
, ANTE. adj. Qui suffoque, qui fait perdre ou gêne la respiration. Catarrhe suffocant. Vapeur suffocante. Chaleur suffocante.
SUFFOCATION
. s. f. Étouffement, perte de respiration, ou grande difficulté de respirer. Si ce catarrhe lui tombe sur la poitrine, la suffocation est à craindre.
SUFFOQUER
. v. a. Étouffer, faire perdre la respiration. Il se dit ordinairement Du manque de respiration qui arrive par quelque cause intérieure, ou par l'effet de quelque vapeur ...
SUFFRAGANT
. adj. m. Il se dit D'un évêque à l'égard de son métropolitain. Les évêques de Chartres, de Meaux, d'Orléans et de Blois sont suffragants de l'archevêque de Paris.   ...
SUFFRAGE
. s. m. Déclaration qu'on fait de son sentiment, de sa volonté, et qu'on donne, soit de vive voix, soit par écrit ou autrement, à l'occasion d'une élection, d'une ...
SUFFUMIGATION
. s. f. Il signifie la même chose que Fumigation, et s'emploie particulièrement en Médecine, ou en parlant de certaines cérémonies superstitieuses.
SUFFUSION
. s. f. T. de Médec. Épanchement. Il se dit Du sang et de la bile. Il a vieilli.
SUGGÉRER
. v. a. (Dans ce mot et le suivant, on prononce le premier G comme gue, et le second comme j. ) Mettre, insinuer, faire entrer dans l'esprit de quelqu'un, inspirer à une ...
SUGGESTION
. s. f. Instigation. Il ne se dit qu'en mauvaise part. Pernicieuse, dangereuse suggestion. Il a fait telle chose à la suggestion d'un tel. Céder aux suggestions de ...
SUICIDE
. s. m. Action de celui qui se tue lui-même. Les suicides deviennent fréquents. La religion, la morale, défendent le suicide.   Il se dit aussi de Celui qui se tue lui-même. ...
SUIE
. s. f. Matière noire et épaisse que la fumée laisse, et qui s'attache au tuyau de la cheminée ou du poêle. Noir comme suie, comme de la suie. La cheminée est pleine ...
SUIF
. s. m. La graisse de certains animaux, dont on se sert principalement pour faire de la chandelle. Suif de mouton. Suif de boeuf. Fondre du suif. Chandelle de suif. On tire ...
SUIFFER
. v. a. Voyez SUIVER.
SUINT
. s. m. Humeur épaisse qui suinte du corps des bêtes à laine. Le suint de la laine des moutons. Laine en suint.
SUINTEMENT
. s. m. Action de suinter. Le suintement d'une plaie. Le suintement d'une roche, d'une muraille.
SUINTER
. v. n. Il se dit D'une liqueur, d'une humeur qui sort, qui s'écoule presque imperceptiblement. L'eau suinte à travers ces rochers, à travers ce plafond. Du vin qui suinte ...
SUISSE
. s. m. Nom donné au domestique à qui est confiée la garde de la porte d'une maison, parce qu'autrefois ce domestique était pris ordinairement parmi les Suisses. Le suisse ...
SUITE
. s. f. coll. Ceux qui suivent, ceux qui vont après. On laissa passer les trois premiers, et on ferma la porte à toute la suite. Fam., N'avoir point de suite, N'avoir point ...
SUITES
. s. f. pl. T. de Vénerie. Les testicules d'un sanglier ; par corruption de Luites, qui est le vrai nom.
SUIVANT
, ANTE. adj. Qui est après, qui va après. Le livre suivant contient l'histoire de... Par les nouvelles suivantes, vous apprendrez que... Le jour suivant il se mit en route. La ...
SUIVANT
. préposition Selon, conformément à. Suivant votre sentiment. Suivant l'opinion d'Aristote. Suivant Descartes. Suivant ce qu'il me dira.   Il signifie aussi, À proportion ...
SUIVER
. v. a. (Quelques-uns disent, Suiffer. ) Enduire de suif. Suiver une cheville avant de l'introduire dans le trou. Suiver la mèche d'un foret. Suiver un navire, un mât de ...
SUIVRE
. v. a. ( Je suis, tu suis, il suit ; nous suivons, vous suivez, ils suivent. Je suivais. Je suivis J'ai suivi. Je suivrai. Je suivrais. Suis, suivez. Que je suive. Etc. ) ...
SUJET
, ETTE. adj. Soumis, subordonné, qui est dans la dépendance, qui est obligé d'obéir. Nous sommes tous sujets aux lois et aux coutumes du pays où nous vivons. Le fils doit ...
SUJET
. s. m. Cause, raison, motif. Il vous a querellé sans sujet, pour un sujet fort léger. Vous ne lui en avez point donné sujet. J'ai sujet de me plaindre. À quel sujet ...
SUJÉTION
. s. f. Dépendance, état de ce qui est astreint, de ce qui est obligé à quelque chose, à quelque nécessité. Vivre dans la sujétion. Tenir dans la sujétion. S'affranchir ...
SULFATE
. s. m. T. de Chimie. Nom générique des sels formés par la combinaison de l'acide sulfurique avec différentes bases. Sulfate de chaux. Sulfate de potasse. Sulfate de ...
SULFITE
. s. m. T. de Chimie. Nom générique des sels formés par la combinaison de l'acide sulfureux avec différentes bases. Sulfite de potasse.
SULFURE
. s. m. T. de Chimie. Nom générique des combinaisons du soufre avec les alcalis, les terres et les métaux. Sulfure d'antimoine, de zinc, d'arsenic, etc.
SULFUREUX
, EUSE. adj. Qui tient de la nature du soufre. Matière sulfureuse. Exhalaisons sulfureuses. Eaux sulfureuses.   En Chimie, Acide sulfureux, Acide dont l'odeur est piquante, et ...
SULFURIQUE
. adj. T. de Chimie. Il se dit De l'acide du soufre le plus oxygéné. L'acide sulfurique est un liquide très-caustique. L'acide sulfurique affaibli par l'eau convertit, au ...
SULTAN
. s. m. Titre qu'on donne à l'empereur des Turcs. Le sultan Ibrahim. Le sultan Mahmoud. Le palais du sultan, des sultans.   C'est aussi Un titre de dignité qui se donnait ...
SULTAN
. s. m. Meuble de toilette à l'usage des dames : il consiste en une corbeille recouverte d'une étoffe de soie. Un beau sultan. Un sultan brodé.
SULTANE
. s. f. Titre qu'on donne aux femmes du Grand Seigneur. La sultane favorite. La sultane reine. La sultane mère ou sultane Validé.
SULTANE
. s. f. Sorte de vaisseau de guerre turc. Mettre une sultane en mer.
SULTANIN
. s. m. Nom d'une monnaie d'or, de Turquie.
SUMAC
. s. m. T. de Botan. Genre d'arbres et d'arbrisseaux qui comprend un grand nombre d'espèces ; les plus remarquables sont : le Sumac des corroyeurs, qui fournit une espèce ...
SUPER
. v. n. T. de Marine. Se boucher. Il s'emploie surtout dans cette phrase, La voie d'eau a supé, L'ouverture s'est bouchée, soit par l'herbe, soit par quelque autre corps que ...
SUPERBE
. s. f. Orgueil, vaine gloire, présomption, arrogance. L'esprit de superbe. La superbe précipita le démon dans les enfers. La superbe est le premier des sept péchés ...
SUPERBE
. adj.des deux genres Orgueilleux, arrogant, qui s'estime trop, qui présume trop de lui. C'est un homme fort superbe. Un vainqueur superbe. Dieu se plaît à abaisser les ...
SUPERBEMENT
. adv. Orgueilleusement, d'une manière superbe. Plus on lui parle avec soumission, plus il répond superbement. Ce sens vieillit.  Il signifie aussi, Avec magnificence. Il ...
SUPERCHERIE
. s. f. Tromperie, fraude avec finesse. Je me fiais à lui, et il m'a fait une supercherie. User de supercherie. Il n'a eu cela que par supercherie.
SUPERFÉTATION
. s. f. T. de Physiologie. Conception d'un foetus, lorsqu'il y en a déjà un dans la matrice.  Il s'emploie quelquefois figurément, dans le langage ordinaire, en parlant ...
SUPERFICIE
. s. f. T. de Géom. La surface ou l'étendue d'un corps solide, considéré quant à sa longueur et à sa largeur, sans égard à sa profondeur, à son épaisseur. La ...
SUPERFICIEL
, ELLE. adj. Qui n'est qu'à la superficie. Cette plaie n'est que superficielle.   Il est plus souvent figuré, et se dit, au sens moral, De ce qui s'arrête à l'extérieur, ...
SUPERFICIELLEMENT
. adv. D'une manière superficielle. Ce coup ne l'a touché que superficiellement.   Il s'emploie plus souvent au figuré. Il ne sait ces choses que superficiellement. Le sujet ...
SUPERFIN
, INE. adj. Terme surtout employé dans le Commerce, pour signifier, Un degré supérieur de finesse dans des choses de même nature. Papier superfin. Liqueur superfine. ...
SUPERFLU
, UE. adj. Qui est de trop. Ces meubles, ces ornements sont superflus. Ces provisions sont superflues. Dépense superflue, Train superflu.   Il signifie aussi, Inutile. Des ...
SUPERFLUITÉ
. s. f. Abondance vicieuse, ce qui est superflu. La superfluité est condamnable en toutes choses. Éviter la superfluité des paroles dans un discours. Superfluité en ...
SUPÉRIEUR
, EURE. adj. Qui est situé au-dessus. Il est opposé à Inférieur. La région supérieure de l'air. L'orifice supérieur de l'estomac. La partie supérieure d'un édifice. Les ...
SUPÉRIEUR
, EURE. s. Celui, celle qui a autorité sur un autre, qui a le droit de commander à un autre. Il faut obéir à ses supérieurs, nous laisser conduire par nos supérieurs. Les ...
SUPÉRIEUREMENT
. adv. D'une manière supérieure. Ces deux auteurs ont écrit sur la même matière, mais l'un bien supérieurement à l'autre.   Il s'emploie aussi absolument, et sans qu'il y ...
SUPÉRIORITÉ
. s. f. Prééminence, autorité, élévation, excellence au-dessus des autres. Sa charge lui donne une grande supériorité, lui donne la supériorité sur beaucoup de gens. ...
SUPERLATIF
, IVE. adj. T. de Gram. Qui exprime la qualité bonne ou mauvaise, portée au plus haut degré. Adjectif, adverbe superlatif. Plusieurs langues ont des terminaisons ...
SUPERLATIVEMENT
. adv. Au superlatif. Il est peu usité, et ne se dit guère que par plaisanterie. Elle est superlativement laide.
SUPERPOSER
. v. a. T. didactique. Poser une ligne, une surface, un corps sur un autre. SUPERPOSÉ, ÉE. participe, Plans superposés. Couches superposées.
SUPERPOSITION
. s. f. T. didactique. Action de superposer, ou État des choses superposées. On démontre quelquefois en géométrie par superposition. La superposition des couches ...
SUPERPURGATION
. s. f. T. de Médec. Purgation excessive. Les superpurgations sont dangereuses. Ce purgatif est bien violent, je crains qu'il ne vous cause une superpurgation.
SUPERSÉDER
. v. n. T. de Jurispr. Surseoir, différer pour un temps. Superséder aux poursuites, à l'exécution d'un arrêt. Ordonné qu'il sera supersédé aux poursuites. Il est ...
SUPERSTITIEUSEMENT
. adv. D'une manière superstitieuse. Il y a des gens qui s'attachent superstitieusement à de certaines pratiques, à de certaines dévotions.   Il se dit, figurément, en ...
SUPERSTITIEUX
, EUSE. adj. Qui a de la superstition. Un dévot superstitieux. Femme superstitieuse. Le peuple est superstitieux. On l'emploie quelquefois substantivement. C'est un ...
SUPERSTITION
. s. f. Fausse idée que l'on a de certaines pratiques de religion, auxquelles on s'attache avec trop de crainte ou trop de confiance. Les esprits faibles sont sujets à la ...
SUPIN
. s. m. T. de Gram. latine. Cette partie du verbe latin qui sert à former plusieurs temps, et qui est une sorte de nom substantif verbal.
SUPINATEUR
. s. m. T. d'Anat. Il se dit de Deux muscles qui font mouvoir l'avant-bras et la main de manière que, lorsqu'ils se contractent, le plat de la main se tourne en dehors. Le long ...
SUPINATION
. s. f. T. didactique. On appelle, en Physiologie, Mouvement de supination, Le mouvement que les muscles supinateurs font exécuter à l'avant-bras et à la main. SUPINATION, ...
SUPPLANTER
. v. a. Faire perdre à quelqu'un le crédit, la faveur, l'autorité, l'établissement qu'il avait auprès d'une personne, le ruiner dans l'esprit de cette personne, et se ...
SUPPLÉANT
. s. m. Celui qui remplace quelqu'un, qui le représente, qui fait ses fonctions à son défaut. Je serai votre suppléant. On lui a donné, on lui a nommé un suppléant. Il a ...
SUPPLÉER
. v. a. Ajouter ce qui manque, fournir ce qu'il faut de surplus. Ce sac doit être de mille francs, et ce qu'il y aura de moins, je le suppléerai, je suppléerai le reste.   ...
SUPPLÉMENT
. s. m. Ce qu'on donne pour suppléer, et quelquefois Ce qu'on donne en sus. On lui a donné tant en argent pour supplément, pour supplément de partage. Supplément de dot. ...
SUPPLÉMENTAIRE
. adj.des deux genres Qui sert de supplément. Ouvrir à quelqu'un un crédit supplémentaire. Articles supplémentaires.   Jurés supplémentaires, Ceux qui sont désignés ...
SUPPLÉTIF
, IVE. adj. Qui complète, qui sert de supplément. Articles supplétifs.
SUPPLIANT
, ANTE. adj. Qui supplie. Il était si fier autrefois, le voilà devenu bien suppliant. Je l'ai vue suppliante et prosternée à vos pieds. Une posture suppliante. Un visage ...
SUPPLICATION
. s. f. Prière avec soumission. Très-humble supplication. Faire une supplication, des supplications. Il fallut en venir aux supplications. Par prières et supplications. Des ...
SUPPLICE
. s. m. Punition corporelle ordonnée par la justice. Le supplice de la roue, celui du gibet, du fouet, de la marque, du carcan, sont abolis en France. Le supplice de la ...
SUPPLICIER
. v. a. Faire souffrir le supplice de la mort. On a supplicié aujourd'hui trois assassins. Il fut supplicié en place de Grève, en Grève. On dit plus ordinairement, ...
SUPPLIER
. v. a. Prier avec soumission, avec instance. Je vous supplie, monsieur, d'aller le voir, de faire telle chose. Je vous en supplie. Je vous supplie de croire. Je vous supplie ...
SUPPLIQUE
. s. f. Requête qu'on présente pour demander quelque grâce. Présenter sa supplique. Une supplique tendante à ... Fig. et fam., Ayez égard à ma supplique, Ayez égard à ...
SUPPORT
. s. m. Ce qui soutient une chose, ce sur quoi elle pose. Si vous ôtez cette colonne, la voûte tombera, car elle n'aura plus de support. Ce pilier est le support de toute la ...
SUPPORTABLE
. adj.des deux genres Tolérable, qu'on peut supporter, souffrir. Je sens de la douleur, mais c'est une douleur supportable. Le froid qu'il fait est supportable. Il fait une ...
SUPPORTABLEMENT
. adv. D'une manière supportable, tolérable. Cela est écrit supportablement. Il est peu usité.
SUPPORTER
. v. a. Porter, soutenir. Ces piliers, ces colonnes supportent toute cette maison. Il n'y a qu'un seul pilier qui supporte toute la voûte.   Il signifie aussi, Souffrir, ...
SUPPOSABLE
. adj.des deux genres Qu'on peut supposer. Cela n'est pas supposable.
SUPPOSER
. v. a. Poser une chose pour établie, pour reçue, faire une hypothèse, afin d'en tirer ensuite quelque induction. Vous commencez par supposer ce qui est en question. ...
SUPPOSITION
. s. f. Proposition que l'on suppose comme vraie ou comme possible, afin d'en tirer quelque induction. Dans la supposition que vous faites, il faudrait que... Il ne faut point ...
SUPPOSITOIRE
. s. m. Espèce de médicament en forme de cône long et gros comme le petit doigt, que l'on met dans le rectum pour lâcher le ventre ou pour agir comme adoucissant. User ...
SUPPÔT
. s. m. Celui qui est membre d'un corps, et qui remplit de certaines fonctions pour le service de ce corps. Anciennement les imprimeurs et les libraires étaient suppôts de ...
SUPPRESSION
. s. f. Action de supprimer. La suppression d'un libelle. La suppression d'un contrat. La suppression d'une circonstance, dans un exposé. La suppression d'un ordre religieux. ...
SUPPRIMER
. v. a. Empêcher de paraître, ou faire cesser de paraître, ne pas publier un écrit, un livre, un libelle. On supprima tel livre, tel journal. Cet article fut supprimé par ...
SUPPURATIF
, IVE. adj. T. de Chirur. et de Médec. Qui facilite la suppuration, qui aide les plaies à suppurer. Onguent suppuratif.   Il est quelquefois substantif, au masculin. C'est ...
SUPPURATION
. s. f. T. de Chirur. et de Médec. La formation, l'écoulement du pus. Si sa plaie vient à suppuration. La suppuration se fait bien. La suppuration est abondante, louable. ...
SUPPURER
. v. n. T. de Chirur. et de Médec. Rendre, jeter du pus. Une plaie qui commence à suppurer. Sa plaie suppure beaucoup.
SUPPUTATION
. s. f. Calcul. Supputation exacte. Supputation d'un compte. La supputation d'une dépense. Faire une supputation, des supputations. La supputation des temps. Il se trompe dans ...
SUPPUTER
. v. a. Calculer, compter à quoi montent plusieurs nombres. Supputer un compte. Supputez à quoi toutes ces sommes-là montent. Il faut supputer à quoi se monte la dépense de ...
SUPRÉMATIE
. s. f. Supériorité, excellence au-dessus de tous les autres. Il prétend à la suprématie dans son art. Cette nation a conservé la suprématie dans le commerce, dans la ...
SUPRÊME
. adj.des deux genres Qui est au-dessus de tout en son genre, en son espèce. Pouvoir suprême. Autorité suprême. Dignité suprême. Une vertu suprême. Une bonté suprême. ...
SUR
, URE. adj. Qui a un goût acide et aigret. Ce fruit est sur. Ces pommes sont sures. L'oseille est fort sure.
SÛR
, ÛRE. adj. Certain, indubitable, vrai. C'est une chose sûre. Cela est sûr. Rien n'est si sûr. Rien n'est plus sûr. Cela est-il bien sûr ? C'est une chose moralement ...
SUR
. Préposition de lieu qui sert à marquer La situation d'une chose à l'égard de celle qui la soutient. Sur la terre. Sur terre. Sur mer et sur terre. Sur le haut d'une ...
SUR-ALLER
. v. n. T. de Vénerie. Il se dit D'un limier ou chien courant qui passe sur la voie sans se rabattre et sans rien dire.
SUR-ANDOUILLER
. s. m. T. de Vénerie. Andouiller plus grand que les autres, qui se trouve à la tête de quelques cerfs.
SUR-ARBITRE
. s. m. Arbitre choisi par les parties ou par le juge pour la décision d'une contestation sur laquelle les arbitres sont partagés. On leur a donné deux arbitres et un ...
SURABONDAMMENT
. adv. Plus que suffisamment. Il en a parlé surabondamment. JÉSUS-CHRIST a satisfait surabondamment pour tous les hommes.
SURABONDANCE
. s. f. Très-grande abondance. Surabondance de grâces, de faveurs, de toutes sortes de biens. Surabondance de droit. Surabondance de blé, de vin, etc. Surabondance d'idées, ...
SURABONDANT
, ANTE. adj. Qui surabonde. Pour preuve surabondante de son bon droit, il allègue ...  Il signifie quelquefois, Superflu. Vous avez déjà fait comprendre ce que vous vouliez ...
SURABONDER
. v. n. Être très-abondant. Les denrées surabondent dans ce pays. Le vin surabonde cette année. L'Écriture dit : Où le péché abondait, la grâce a surabondé.
SURACHETER
. v. a. Acheter une chose plus qu'elle ne vaut. Il est peu usité. SURACHETÉ, ÉE. participe
SURAIGU
, GUË. adj. T. de Musique. Fort aigu.
SURAJOUTER
. v. a. Ajouter à ce qui a déjà été ajouté. SURAJOUTÉ, ÉE. participe
SURANNATION
. s. f. La cessation de l'effet d'un acte qui n'est valable que pour un temps déterminé, et qu'on n'a pas renouvelé quand il le fallait. On a stipulé que cette procuration ...
SURANNER
. v. n. Avoir plus d'un an de date. Il se dit surtout Des lettres de chancellerie, des passeports, etc. Il a laissé suranner ses lettres, il ne peut plus en faire usage. Il a ...
SURARD
. adj. m. Il ne s'emploie que dans cette locution, Vinaigre surard, Vinaigre préparé avec des fleurs de sureau.
SURBAISSÉ
, ÉE. adj. T. d'Archit. Il se dit Des arcades et des voûtes qui ne sont pas en plein cintre, qui vont en s'abaissant vers le milieu. Une voûte surbaissée.
SURBAISSEMENT
. s. m. T. d'Archit. Quantité dont une arcade est surbaissée.
SURCENS
. s. m. T. de Jurispr. féod. Rente seigneuriale dont un héritage était chargé par-dessus le cens. Il lui était dû vingt deniers de cens, et vingt livres de surcens.
SURCHARGE
. s. f. Nouvelle charge ajoutée à une autre. Ce cheval est assez chargé, il ne lui faut point de surcharge. Cette surcharge l'accablera.   Il s'emploie quelquefois au ...
SURCHARGER
. v. a. Imposer une charge excessive, un trop grand fardeau. Vous avez surchargé ce cheval, il ne saurait aller. Ce mur est surchargé.   Se surcharger l'estomac, se ...
SURCHAUFFER
. v. a. T. de Forge. Donner trop de feu au fer, le brûler en partie. SURCHAUFFÉ, ÉE. participe
SURCHAUFFURE
. s. f. T. de Forge. Défaut du fer surchauffé.
SURCOMPOSÉ
, ÉE. adj. T. de Gram. Il se dit Des temps des verbes dans la conjugaison desquels on redouble l'auxiliaire Avoir. J'aurais eu fait, vous auriez eu dit, sont des temps ...
SURCOMPOSÉ
. s. m. T. de Chimie. Corps qui résulte de la combinaison des corps que l'on appelle Composés.
SURCROÎT
. s. m. Augmentation, ce qui est ajouté à quelque chose, et qui en accroît le nombre, ou la quantité, ou la force. Grand surcroît. Notable surcroît. Surcroît de ...
SURCROÎTRE
. v. n. Il ne se dit guère que Des chairs qui se forment dans les plaies avec trop d'abondance et de rapidité. Il faut couper la chair qui surcroît dans cette plaie, qui ...
SURDENT
. s. f. Dent qui vient hors de rang sur une autre, ou entre deux autres. Il a une surdent qu'il faut arracher.   Il se dit, en termes d'Art vétérinaire, en parlant D'un ...
SURDITÉ
. s. f. Perte ou diminution considérable du sens de l'ouïe. Guérir la surdité d'un homme. Guérir un homme de la surdité. Sa surdité augmente. Une surdité complète.
SURDORER
. v. a. Dorer doublement, dorer à fond, solidement. Surdorer un lingot d'argent qui doit être mis à la filière. SURDORÉ, ÉE. participe
SURDOS
. s. m. T. de Sellier. Bande de cuir qui porte sur le dos du cheval de carrosse, et qui sert à soutenir les traits et le reculement.
SURFACE
. s. f. Superficie, l'extérieur, le dehors d'un corps. Surface plate, unie, raboteuse. La surface de la terre. La surface de l'eau. Une surface plane. Une surface concave. Une ...
SURFAIRE
. v. a. (Il se conjugue comme Faire. ) Demander plus qu'il ne faut d'une chose qui est à vendre. Surfaire sa marchandise.   Il s'emploie aussi neutralement. Les marchands ...
SURFAIX
. s. m. T. de Sellier. Sangle de cheval qui se met sur les autres sangles, et qui, passant sur la selle, embrasse le dos et le ventre du cheval.
SURGEON
. s. m. T. d'Agricult. et de Jardinage. Rejeton qui sort du tronc, du pied d'un arbre. Cet arbre n'a point poussé de rameaux, il en est seulement sorti quelques surgeons. ...
SURGIR
. v. n. Arriver, aborder. Il a vieilli et n'est guère usité qu'à l'infinitif. Surgir au port. Surgir à bon port. Fig., Surgir au port, Atteindre au but de ses voeux, ...
SURHAUSSEMENT
. s. m. Action de surhausser ; État de ce qui est surhaussé. Le surhaussement d'une voûte, d'un édifice. Le surhaussement des espèces fut une des fautes de ce prince. Le ...
SURHAUSSER
. v. a. T. d'Archit. Élever plus haut. Il se dit surtout en parlant Des voûtes qu'on élève au delà de leur plein cintre. Cette voûte est surhaussée. SURHAUSSER, ...
SURHUMAIN
, AINE. adj. Qui est au-dessus de l'humain, soit au physique, soit au moral. Une taille surhumaine. Un courage surhumain. Un effort surhumain.
SURINTENDANCE
. s. f. Inspection et direction générale au-dessus des autres ; Charge, commission de surintendant, de surintendante. Il eut la surintendance des vivres des hôpitaux. La ...
SURINTENDANT
. s. m. Celui qui a l'intendance de quelque chose au-dessus des autres. Il se disait principalement autrefois de Celui qui était ordonnateur, administrateur en chef des ...
SURINTENDANTE
. s. f. La femme du surintendant. Madame la surintendante.   Surintendante de la maison de la reine, La dame qui avait la première charge de la maison de la ...
SURJET
. s. m. Espèce de couture qu'on fait en tenant les deux étoffes qui doivent être jointes, appliquées l'une sur l'autre bord à bord, et en les traversant toutes deux à ...
SURJETER
. v. a. T. de Couture. Coudre en surjet. SURJETÉ, ÉE. participe
SURLENDEMAIN
. s. m. Le jour qui suit le lendemain. Le surlendemain de son départ.
SURLONGE
. s. f. T. de Boucher. La partie du boeuf qui reste après qu'on a levé l'épaule et la cuisse, et où l'on prend les aloyaux.
SURMENER
. v. a. Il se dit en parlant Des chevaux et des autres bêtes de somme, et signifie, Les excéder de fatigue, en les faisant aller trop vite, ou trop longtemps. Surmener un ...
SURMONTABLE
. adj.des deux genres Qu'on peut surmonter. Cet obstacle, cette difficulté est surmontable.
SURMONTER
. v. a. Monter au-dessus. Il faut secourir ce pauvre homme, l'eau le surmonte. Au déluge, l'eau surmonta de quinze coudées les plus hautes montagnes.   Il s'emploie aussi ...
SURMOÛT
. s. m. Vin tiré de la cuve sans avoir cuvé ni avoir été pressuré. Un muid de surmoût. Faire du surmoût.
SURMULET
. s. m. Poisson de mer dont la mâchoire inférieure porte deux longs barbillons. Le surmulet est un assez bon manger. On le nomme autrement Rouget.
SURNAGER
. v. n. Se soutenir sur la surface d'un fluide. Le liége plongé dans l'eau surnage. Quand on met de l'huile dans de l'eau, l'huile surnage.   Il se dit figurément D'une ...
SURNATUREL
, ELLE. adj. Qui est au-dessus des forces de la nature. Effet surnaturel. La grâce est un don surnaturel. Cause, puissance, vertu surnaturelle. Lumière surnaturelle. Qualité ...
SURNATURELLEMENT
. adv. D'une manière surnaturelle. Cela ne se peut faire que surnaturellement.
SURNOM
. s. m. Le nom ajouté au nom propre d'une personne ou d'une famille, et qui désigne quelque qualité ou quelque circonstance particulière. Scipion eut le surnom d'Africain. On ...
SURNOMMER
. v. a. Ajouter une épithète au nom d'une personne, pour marquer quelqu'une de ses actions, ou de ses qualités bonnes ou mauvaises, pour la désigner par quelque chose de ...
SURNUMÉRAIRE
. adj.des deux genres Qui est au-dessus du nombre déterminé. Employé surnuméraire. Officier surnuméraire.   Il s'emploie aussi comme substantif. On vient de le recevoir ...
SURNUMÉRARIAT
. s. m. Il se dit Du temps pendant lequel on est employé comme surnuméraire. Il a fait deux ans de surnumérariat avant d'être commis en pied.
SUROS
. s. m. T. d'Art vétérin. Tumeur dure qui se forme sur la jambe du cheval, et qui dépend de l'os même. J'achetai bien cher un cheval, et je m'aperçus ensuite qu'il avait un ...
SURPASSER
. v. a. Excéder, être plus haut, plus élevé. Cela surpasse la muraille de deux pieds. Il est beaucoup plus grand que lui, il le surpasse de toute la tête.   Il signifie ...
SURPAYER
. v. a. Payer au delà de la juste valeur. Cette étoffe ne vaut pas davantage, c'est la surpayer que d'en donner tant.   Il se dit aussi en parlant Des personnes, et signifie, ...
SURPEAU
. s. f. Il signifie la même chose qu'Épiderme. Voyez ÉPIDERME.
SURPLIS
. s. m. Sorte de vêtement d'église, qui est fait de toile, qui va à mi-jambes, et qui a ordinairement, au lieu de manches, des espèces d'ailes longues et plissées qui ...
SURPLOMB
. s. m. État, défaut de ce qui n'est pas à plomb, de ce dont le haut avance plus que la base ou le pied. On le dit surtout en parlant De constructions. Ce mur est en ...
SURPLOMBER
. v. n. Être hors de l'aplomb, être en surplomb. Ce mur surplombe.
SURPLUS
. s. m. Ce qui reste, l'excédant. Je vous abandonne le surplus. Je vous tiens quitte du surplus. Vous me payerez le surplus. AU SURPLUS. loc. adv.Au reste. Au surplus vous ...
SURPRENANT
, ANTE. adj. Étonnant, qui cause de la surprise. Discours surprenant. Nouvelle surprenante. Action surprenante. Effet surprenant. Cette femme est d'une beauté surprenante.
SURPRENDRE
. v. a. (Il se conjugue comme Prendre. ) Prendre quelqu'un sur le fait, le trouver dans une action, dans un état où il ne croyait pas être vu. Surprendre un voleur qui force ...
SURPRISE
. s. f. Action par laquelle on surprend. Il s'est rendu maître de cette place par surprise. Il s'est servi de surprise autant que de force. Il a usé de surprise. Il faut ...
SURSAUT
. s. m. Mouvement brusque occasionné par quelque sensation subite et violente. Il ne se dit guère que dans cette phrase, S'éveiller en sursaut, Être éveillé subitement ...
SURSÉANCE
. s. f. Délai, suspension, temps pendant lequel une affaire est sursise. Surséance de tant de jours, de semaines, de mois.   Lettres de surséance, Lettres qu'un débiteur ...
SURSEMER
. v. a. Semer une nouvelle graine dans une terre déjà ensemencée. SURSEMÉ, ÉE. participe
SURSEOIR
. v. a. ( Je sursois, tu sursois, il sursoit ; nous sursoyons, vous sursoyez, ils sursoient. Je sursoyais. Je sursis. Je surseoirai. Je surseoirais. Que je sursisse. Sursoyant. ...
SURSOLIDE
. s. et adj. des deux genres T. d'Algèbre. Il se dit De la quatrième puissance d'une grandeur que l'on nomme ainsi par la supposition ou la fiction qu'elle a une dimension ...
SURTAUX
. s. m. Taxe, imposition excessive. Il n'est guère usité que dans cette phrase, Se plaindre en surtaux, présenter, former une plainte en surtaux, Se plaindre à ...
SURTAXE
. s. f. Taxe ajoutée à d'autres, nouvelle taxe. Payer la taxe et la surtaxe.   Il signifie aussi, Taxe excessive et illégale. Je me ferai décharger de cette surtaxe.
SURTAXER
. v. a. Taxer trop haut. Il se plaint de ce qu'on l'a surtaxé. On a surtaxé cette denrée dans le tarif des douanes. SURTAXÉ, ÉE. participe
SURTOUT
. adv. Principalement, plus que toute autre chose. Il lui recommanda surtout de bien servir Dieu. Faites telle et telle chose, mais surtout n'oubliez pas ...
SURTOUT
. s. m. Sorte de justaucorps fort large, que l'on met sur tous les autres habits. Il a un surtout sur son habit. Il avait deux beaux surtouts. SURTOUT, se dit aussi d'Une ...
SURVEILLANCE
. s. f. Action de surveiller. La bonne éducation des filles dépend surtout de la surveillance de leur mère. Exercer une surveillance active, continuelle sur quelqu'un, sur ...
SURVEILLANT
, ANTE. s. Celui, celle qui surveille. C'est un surveillant soigneux, habile, éclairé. Il faut leur donner une bonne surveillante. Il ne sait pas que je lui ai donné un ...
SURVEILLE
. s. f. Avant-veille, le jour qui précède immédiatement la veille. La surveille de Noël. La surveille de son départ, de sa mort. La surveille du combat.
SURVEILLER
. v. n. Veiller particulièrement et avec autorité sur quelque chose. Ce n'est pas assez que tels et tels prennent le soin de cette affaire, il faut encore quelqu'un pour y ...
SURVENANCE
. s. f. T. de Jurispr. Arrivée que l'on n'a point prévue. Il ne se dit guère qu'en parlant Des enfants qui surviennent après une donation faite. Une donation est ...
SURVENANT
, ANTE. adj. Qui survient. On l'emploie presque toujours substantivement. Il y a place pour les survenants.
SURVENDRE
. v. a. (Il se conjugue comme Vendre. ) Vendre trop cher, plus cher que les choses ne valent. Survendre sa marchandise. Tout a été survendu à cet inventaire.   Il s'emploie ...
SURVENIR
. v. n. (Il se conjugue comme Venir. ) Arriver inopinément. Comme ils étaient ensemble, il survint du monde. S'il me survient des affaires. Comme nous étions prêts à ...
SURVENTE
. s. f. Vente à un prix excessif. C'est une survente trop visible.
SURVIDER
. v. a. Ôter une partie de ce qui est dans un vase, dans un vaisseau, dans un sac trop plein. Il faut survider ce sac, ce vaisseau. SURVIDÉ, ÉE. participe
SURVIE
. s. f. T. de Jurispr. État de celui qui survit à un autre. Et en cas de survie, l'un des contractants s'oblige ...  Gains de survie, ou Gains nuptiaux, Avantages qui se font ...
SURVIVANCE
. s. f. Droit, faculté de succéder à un homme dans sa charge après sa mort. Il avait un gouvernement, et le roi lui en accorda la survivance pour son fils. Il fut reçu en ...
SURVIVANCIER
. s. m. Celui qui a la survivance d'une charge. Souvent le survivancier exerçait du vivant du titulaire, et de son consentement.
SURVIVANT
, ANTE. adj. Qui survit à un autre. On l'emploie presque toujours substantivement. Le survivant des époux. Le survivant, la survivante aura tout le bien.
SURVIVRE
. v. n. (Il se conjugue comme Vivre. ) Demeurer en vie après une autre personne. Selon l'ordre de la nature, les enfants doivent survivre à leur père. Il survécut à ses ...
SUS
. préposition Sur. Il n'est plus guère usité que dans cette phrase de Déclarations, d'Ordonnances, etc., Courir sus à quelqu'un. EN SUS. loc. prépositive ou adverbiale, ...
SUS
. Interjection familière dont on se sert pour exhorter, pour exciter. Sus mes amis, sus donc, levez-vous. Or sus,dites-nous . ..
SUSCEPTIBILITÉ
. s. f. Il ne se dit guère que de La disposition à se choquer trop aisément. C'est un homme d'une extrême susceptibilité, d'une susceptibilité fâcheuse. Blesser, ...
SUSCEPTIBLE
. adj.des deux genres Capable de recevoir certaine qualité, certaine modification. Il se dit tant au sens physique qu'au sens moral. La matière est susceptible de toutes ...
SUSCEPTION
. s. f. L'action de prendre les ordres sacrés. La susception des ordres sacrés oblige à des devoirs sévères.   Il se dit aussi de Deux fêtes de l'Église catholique. La ...
SUSCITATION
. s. f. Suggestion, instigation. Il a fait cela à la suscitation d'un tel. Il est vieux.
SUSCITER
. v. a. Faire naître, faire paraître dans un certain temps. Il se dit particulièrement en parlant Des hommes extraordinaires que Dieu inspire, qu'il conduit et pousse à ...
SUSCRIPTION
. s. f. Adresse écrite sur le pli extérieur d'une lettre missive. C'est lui qui a mis la suscription à cette lettre. La suscription était : Au Roi, À son Altesse ...
SUSDIT
, ITE. adj. Nommé ci-dessus. Il ne s'emploie guère qu'en style de Pratique. La susdite maison. La susdite somme payable au susdit terme. On le dit quelquefois substantivement, ...
SUSPECT
, ECTE. adj. Qui est soupçonné, ou qui mérite de l'être. Il se dit Des choses et des personnes. Cet homme m'est suspect, me devient suspect. Il m'est suspect en cela. Tout ce ...
SUSPECTER
. v. a. Soupçonner, tenir pour suspect. Je suspecte fort la fidélité de ce domestique. On suspectait sa doctrine, ses moeurs. On reconnut qu'on l'avait suspecté à tort. ...
SUSPENDRE
. v. a. Élever quelque corps en l'air, l'attacher, le soutenir en l'air avec un lien, de telle sorte qu'il pende et qu'il ne porte sur rien. Suspendre en l'air. Suspendre des ...
SUSPENS
. adj. m. Interdit. Il n'est usité qu'en parlant D'un ecclésiastique qu'on suspend des fonctions de son état. Un prêtre suspens, déclaré suspens. Il est suspens de fait et ...
SUSPENSE
. s. f. Censure par laquelle un ecclésiastique est déclaré suspens. Un prêtre qui a encouru la suspense.   Il signifie aussi, L'état où un ecclésiastique est mis par ...
SUSPENSEUR
. adj. m. T. d'Anat. Qui soutient, qui tient suspendu. Ligament suspenseur du foie, de la verge. Muscle suspenseur du testicule, ou Crémaster.
SUSPENSIF
, IVE. adj. T. de Jurispr. Qui suspend, qui arrête et empêche d'aller en avant, de continuer. Il y a des cas où le simple appel est suspensif ; il y en a où il n'est que ...
SUSPENSION
. s. f. L'action de suspendre, ou L'état d'une chose suspendue. La suspension du pendule par une soie ou par un fil de métal. Le point de suspension d'une balance.   Il ...
SUSPENSOIR
ou SUSPENSOIRE. s. m. T. de Chirur. Sorte de bandage dont on se sert pour soutenir le scrotum, et pour prévenir les descentes d'intestins et autres incommodités de ce genre. ...
SUSPICION
. s. f. Soupçon, défiance. Il n'est guère usité qu'en termes de Jurisprudence. Grande suspicion. Juste suspicion. Suspicion de fraude. Suspicion de simonie. Avoir ...
SUSTENTER
. v. a. Nourrir, entretenir la vie par le moyen des aliments. Il ne se dit qu'en parlant Des personnes. Tant de livres de pain par jour suffisent pour sustenter tant de pauvres. ...
SUTURE
. s. f. T. d'Anat. Jointure de deux parties du crâne qui entrent l'une dans l'autre par des dentelures, et qui paraissent comme cousues ensemble. Les sutures du crâne.   Il ...
SUZERAIN
, AINE. adj. T. de Féodalité. Il se dit D'un seigneur qui possède un fief dont d'autres fiefs relèvent. Seigneur suzerain. Dame suzeraine.   Il s'emploie aussi ...

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.026 c;