Слова на букву téta-vier (1580) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву téta-vier (1580)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
TORCHE-CUL
. s. m. Linge, papier, ou autre chose, dont on s'essuie le derrière après qu'on a été à la garde-robe. Il est bas.  Il se dit, figurément et très-familièrement, d'Un ...
TORCHE-NEZ
. s. m. T. de Manége. Corde ou ficelle dans laquelle on passe et on engage la lèvre antérieure du cheval, et que l'on serre ensuite avec un morceau de bois. Mettez le ...
TORCHER
. v. a. Essuyer, frotter pour ôter l'ordure. Les nourrices torchent leurs enfants. Prov., fig. et pop., Il n'a qu'à s'en torcher le bec, se dit Pour exprimer qu'un homme ...
TORCHÈRE
. s. f. Espèce de flambeau grossier, vase de fer et à jour, qui est placé à l'extrémité d'un long manche, et dans lequel on met des matières combustibles destinées à ...
TORCHIS
. s. m. Mortier composé de terre grasse et de paille ou de foin coupé, qu'on emploie pour certaines constructions. Dans ce pays, il n'y a point de pierres ; toutes les ...
TORCHON
. s. m. Espèce de serviette de grosse toile, dont on se sert pour torcher, pour essuyer la vaisselle, la batterie de cuisine, les meubles, etc. Torchon blanc. Torchon sale. ...
TORDAGE
. s. m. Action de tordre, façon qu'on donne à la soie, en doublant les fils sur les moulinets.
TORDRE
. v. a. ( Je tords, tu tords, il tord ; nous tordons, etc. Je tordais. J'ai tordu. Je tordis. Je tordrai. Tords, tordez, etc. )Tourner un corps long et flexible par ses deux ...
TORE
. s. m. T. d'Archit. Moulure ronde, faisant ordinairement partie de la base des colonnes, ou placée à l'extrémité du fût d'une colonne ou d'un piédestal circulaire.
TORÉADOR
. s. m. T. emprunté de l'espagnol. Cavalier qui combat les taureaux, dans les courses publiques.
TORMENTILLE
. s. f. T. de Botan. Plante de la famille des Rosacées, qui croît dans les bois et dans les lieux ombragés, et dont la racine est astringente.
TORON
. s. m. Assemblage de plusieurs fils de caret tournés ensemble, qui font partie d'une corde, d'un câble. TORON, en termes d'Architecture, Gros tore à l'extrémité d'une ...
TORPEUR
. s. f. Engourdissement, pesanteur insolite qui rend presque incapable de sentir et de se mouvoir. Ce malade est dans la torpeur.   Il se dit au figuré d'Un état de l'âme ...
TORPILLE
. s. f. T. d'Hist. nat. Poisson du genre des Raies, qui a la propriété de donner une commotion électrique d'où résulte l'engourdissement de la main de celui qui le touche, ...
TORQUET
. s. m. Il n'est usité que dans ces locutions populaires : Donner un torquet, donner le torquet, Tromper quelqu'un, lui dire une chose contraire à ce qu'on pense, pour lui ...
TORQUETTE
. s. f. Certaine quantité de marée arrangée dans de la paille, pour l'envoyer à une distance plus ou moins éloignée des ports de mer. Une torquette de poisson.
TORRÉFACTION
. s. f. T. didactique. Action de torréfier.
TORRÉFIER
. v. a. T. didactique. Griller, rôtir des substances végétales ou animales. Torréfier des grains de café. TORRÉFIÉ, ÉE. participe
TORRENT
. s. m. Courant d'eau rapide, qui ordinairement est produit par des orages ou des fontes de neige, et qui ne dure que peu de temps. Torrent rapide, impétueux. Il vint un ...
TORRIDE
. adj. f. Brûlant, excessivement chaud. Il n'est usité que dans cette locution, Zone torride, La portion de la terre ou du ciel qui est entre les deux tropiques. Les habitants ...
TORS
, ORSE. adj. Qui est tordu, ou qui paraît l'être. De la soie torse. Du fil tors. Du sucre tors. Des jambes torses. Cou tors. Colonnes torses. On dit populairement Torte, au ...
TORSADE
. s. f. T. de Passementier. Frange tordue en spirale, qu'on emploie pour orner les tentures, les rideaux et les draperies.  Il se dit aussi de Certains ornements d'or ou ...
TORSE
. s. m. T. de Sculpt. Figure tronquée, qui n'a qu'un corps sans tète, ou sans bras, ou sans jambes. Le torse du Vatican.   Il désigne aussi quelquefois, Le tronc, le buste ...
TORSION
. s. f. Action de tordre, et L'état de ce qui est tordu. Il s'emploie surtout dans le langage didactique.
TORT
. s. m. Ce qui est opposé à la justice et à la raison. Lequel des deux a tort ? Ils ont tort tous deux. Je ne sais qui a tort. Le tort est de votre côté. Il a tous les ...
TORTE
. adj. f. Voyez TORS.
TORTELLE
. s. f. Plante. Voyez VÉLAR.
TORTICOLIS
. s. m. Sorte de rhumatisme, ordinairement passager, qui fait qu'on ne peut tourner le cou sans douleur. Torticolis fort douloureux. Il a un torticolis.   Il signifie aussi, ...
TORTILLAGE
. s. m. Façon de s'exprimer confuse et embarrassée. Que veut-il dire avec ce tortillage ? Il est très-familier.
TORTILLE
. s. f. Il se dit de Petites allées, étroites et tortueuses, qu'on pratique dans un bois, dans les taillis d'un jardin ou d'un parc, pour s'y promener à l'ombre. Il y a dans ...
TORTILLEMENT
. s. m. Action de tortiller, ou L'état d'une chose tortillée. Le tortillement des câbles est une opération pénible. Le tortillement de cette corde est trop lâche. ...
TORTILLER
. v. a. Tordre à plusieurs tours. Il ne se dit qu'en parlant Des choses faciles à plier, comme le papier, la filasse, le ruban, etc. Tortiller du ruban, une corde, un ...
TORTILLÈRE
. s. f. Voyez TORTILLE.
TORTILLON
. s. m. Coiffure d'une fille du bas peuple. Il se dit, par extension, d'Une petite servante prise au village. Les deux sens ont vieilli.
TORTIONNAIRE
. adj. des deux genres T. de Jurispr. Inique et violent. Il n'est guère usité que dans ces locutions : Un emprisonnement injurieux et tortionnaire ; une exécution, une ...
TORTIS
. s. m. Assemblage de plusieurs fils de chanvre, de laine, de soie, etc., tordus ensemble. TORTIS, se dit aussi d'Une espèce de couronne ou de guirlande de fleurs. Un tortis ...
TORTU
, UE. adj. Qui n'est pas droit, qui est de travers. Cet homme est tout tortu, bossu, etc. Il a les jambes tortues, les pieds tortus, le nez tortu. Un arbre tortu. Cette pièce ...
TORTUE
. s. f. Animal amphibie à quatre pieds, qui marche fort lentement, et dont tout le corps, à la réserve de la tête, des pieds et de la queue, est couvert d'une grande ...
TORTUER
. v. a. Rendre tortu. Tortuer une aiguille.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel. Cet arbre commence à se tortuer. TORTUÉ, ÉE. participe
TORTUEUSEMENT
. adv. D'une manière tortueuse.
TORTUEUX
, EUSE. adj. Qui fait plusieurs tours et retours. Il ne se dit guère que Des rivières, des chemins et des serpents. Le cours tortueux d'un fleuve. Un chemin, un sentier ...
TORTUOSITÉ
. s. f. État de ce qui est tortueux. Il est peu usité.
TORTURE
. s. f. Gêne, tourment qu'on fait souffrir. Les tyrans ont inventé d'horribles tortures.   Il signifie aussi, Le tourment qu'on fait souffrir à quelqu'un par ordre de ...
TORTURER
. v. a. Faire éprouver la torture. Les brigands l'ont inutilement torture pour lui faire dire où était son or. Il fut cruellement torturé avant d'avouer son crime. Fig., ...
TORY
. s. m. Nom qu'on a donné en Angleterre aux partisans de Charles II, et qui depuis est resté le nom générique du parti qui prétend soutenir la prérogative royale, et qui ...
TOSCAN
, ANE. adj. T. d'Archit. Il se dit Du plus simple et du plus solide des cinq ordres d'architecture, et De ce qui appartient à cet ordre. L'ordre toscan. Colonne toscane. ...
TOSTE
. s. m. Voyez TOAST.
TOSTER
. v. a. Porter un toast, des toasts ; boire en annonçant un voeu, un sentiment pour quelque personne, ou quelque événement heureux. Il faut toster le général qui a ...
TÔT
. adv. de temps. Promptement, vite, dans peu de temps. Allez tôt. Revenez tôt. Vite et tôt. Ces trois premières phrases sont du style populaire. Tôt ou tard. Il faut mourir ...
TOTAL
, ALE. adj. Complet, entier. Sa ruine totale. Somme totale. Le nombre total. Renversement, abandonnement total. TOTAL, s'emploie aussi comme substantif masculin, et signifie, ...
TOTALEMENT
. adv. Entièrement, tout à fait. Il est totalement ruiné. Il s'est totalement dévoué à cet homme-là.
TOTALITÉ
. s. f. Le total, le tout. La totalité du bien. La totalité de la succession. Il prit tant sur la totalité. Soit en totalité, soit en partie.
TOTON
. s. m. Espèce de dé qui est traversé d'une petite cheville sur laquelle on le fait tourner, et qui est marqué de différentes lettres sur ses quatre faces latérales. ...
TOU-COI
*  T. de Chasse. Mot qu'on emploie pour faire taire un limier lorsqu'il crie. Tou-coi, chien, tou-coi.
TOU-TOU
. s. m. Nom que les enfants donnent aux chiens.
TOUAGE
. s. m. T. de Marine. Action de touer, ou Le résultat de cette action. Voyez TOUÉE.
TOUAILLE
. s. f. Linge pendu sur un rouleau auprès d'un lieu où l'on se lave les mains, et qui sert à les essuyer.
TOUC
. s. m. Voyez TOUG.
TOUCAN
. s. m. Oiseau d'Amérique, dont le bec est très-gros et très-long. Il y a des toucans dont le bec est plus long que le corps entier. TOUCAN, est aussi le nom d'Une ...
TOUCHANT
, ANTE. adj. Qui touche le coeur, qui émeut. On le dit surtout en parlant D'émotions douces et attendrissantes. Un discours touchant. Un sermon bien touchant. Cela est fort ...
TOUCHANT
. préposition. Concernant, sur le sujet de. Il m'a entretenu touchant vos affaires, touchant vos intérêts.
TOUCHE
. s. f. Chacune des petites pièces d'ébène, d'ivoire, etc., qui composent le clavier d'un orgue, d'un piano, d'un clavecin, etc. Touches blanches. Touches noires. Cet ...
TOUCHER
. v. a. Mettre la main sur quelque chose, à quelque chose. Toucher les vases sacrés. Toucher doucement, légèrement. Il ne lui a pas touché le bout du doigt. Ne touchez ...
TOUCHER
. s. m. Le tact, celui des cinq sens par lequel on connaît les qualités palpables, comme le mou et le dur, le froid et le chaud, l'humide et le sec. Cela se connaît au ...
TOUE
. s. f. Espèce de bateau qui sert de bac sur certaines rivières.
TOUÉE
. s. f. T. de Marine. Action de touer, de se touer. Entrer à la touée dans un port. Sortir d'un port à la touée. Ancre de touée.   Il se dit aussi d'Une longueur de ...
TOUER
. v. a. T. de Marine. Faire avancer un navire en tirant d'un point fixe un câble à force de bras ou au moyen du cabestan ; à la différence de Remorquer, Faire avancer un ...
TOUFFE
. s. f. Assemblage de certaines choses, comme arbres, herbes, fleurs, cheveux, rubans, plumes, etc., lorsqu'elles sont en quantité et près à près. Touffe d'arbres. Touffe ...
TOUFFEUR
. s. f. Exhalaison chaude qui saisit en entrant dans un lieu où la chaleur est extrême. Touffeur incommode. J'ai senti en entrant une touffeur insupportable. Il est ...
TOUFFU
, UE. adj. Qui est en touffe, qui est épais, bien garni. Un bois touffu. Un arbre bien touffu. Une fleur bien touffue. Une barbe touffue.
TOUG
ou TOUC. s. m. Demi-pique au bout de laquelle est attachée une queue de cheval avec un bouton d'or, et qu'on porte en manière d'étendard devant les vizirs, les pachas, et ...
TOUJOURS
. adv. de temps. Continuellement, sans interruption, sans cesse, sans relâche, sans fin. C'est une source qui coule toujours. Les bienheureux jouiront toujours de la vue de ...
TOUPET
. s. m. Petite touffe de poil, de cheveux, de crin, de laine. Les Tartares se rasent la tête, mais ils gardent un toupet de cheveux. Il n'a qu'un toupet de cheveux sur le ...
TOUPIE
. s. f. Sorte de jouet de bois qui est fait en forme de poire, et qu'on enveloppe d'une corde tournée en spirale, par le moyen de laquelle, lorsqu'on l'en dégage en le ...
TOUPILLER
. v. n. Tournoyer comme une toupie. Il n'est usité qu'en parlant Des personnes, et signifie, Ne faire qu'aller et venir dans une maison sans savoir pourquoi. Elle ne fait que ...
TOUPILLON
. s. m. Petit toupet. Toupillon de cheveux.   Il se dit aussi Des branches inutiles et confuses d'un oranger.
TOUR
. s. f. Sorte de bâtiment élevé, rond ou carré, ou à plusieurs côtés, dont on fortifiait jadis l'enceinte des villes, des châteaux, etc., ou qui sert de prison, de ...
TOUR
. s. m. Mouvement en rond. Le tour du soleil, des planètes. Jupiter fait son tour en douze ans. Tour de boule. Tour de roue. Tour de meule. Fam., D'ici là il n'y a qu'un ...
TOURBE
. s. f. Substance combustible spongieuse, légère, brune ou noirâtre, qui est formée par l'accumulation des débris de végétaux. Tourbe de marais. Tourbe profonde ou ...
TOURBE
. s. f. Multitude confuse composée de menu peuple.
TOURBEUX
, EUSE. adj. Qui contient de la tourbe. Terrain tourbeux.
TOURBIÈRE
. s. f. Endroit d'où l'on tire de la tourbe.
TOURBILLON
. s. m. Vent impétueux qui va en tournoyant. Ce tourbillon a fait bien du dégât. Violent, furieux tourbillon.   Il se dit quelquefois De l'eau qui tournoie avec violence. ...
TOURBILLONNER
. v. n. Aller en tournoyant. L'eau tourbillonne dans cet endroit de la rivière.
TOURD
. s. m. T. d'Hist. nat. Poisson de mer.
TOURD
. s. m., ou TOURDELLE. s. f. Nom donné à une espèce de grive.
TOURDILLE
. adj. Il ne s'emploie que dans cette locution, Gris tourdille, La couleur du poil d'un cheval qui est d'un gris sale approchant de la couleur d'une grive.
TOURELLE
. s. f. Diminutif. Petite tour. Il y a quatre tourelles à son château. Dans les fortifications et les châteaux, il y a des tourelles en encorbellement qui servent de ...
TOURET
. s. m. Petite roue qui, dans les machines à tourner, reçoit son mouvement d'une plus grande.  Il se dit aussi d'Une pièce mécanique de fer, de cuivre, etc., ayant deux ...
TOURIÈRE
. s. f. On appelle ainsi, dans les Monastères de filles, Une domestique de dehors, qui a soin de faire passer au tour toutes les choses qu'on y apporte. La tourière du ...
TOURILLON
. s. m. T. de plusieurs Arts. Il se dit Des axes de fer sur lesquels se meuvent les treuils, les bascules, etc. ; et, particulièrement, Du gros pivot sur lequel tourne une ...
TOURMALINE
. s. f. Sorte de pierre cristallisée, qui, étant échauffée, devient électrique, et attire la poussière de charbon, les cendres, et autres corps légers.
TOURMENT
. s. m. Grande, violente douleur corporelle. La goutte, la pierre, la néphrétique, sont de cruels tourments. Le chirurgien qui l'a opéré lui a fait souffrir d'horribles ...
TOURMENTANT
, ANTE. adj. Qui tourmente. C'est un homme bien tourmentant.
TOURMENTE
. s. f. Orage, bourrasque, tempête sur la mer. Grande, furieuse, horrible tourmente. Durant la tourmente. Il s'éleva une tourmente. Les bons matelots prévoient la ...
TOURMENTER
. v. a. Faire souffrir quelque tourment de corps. On l'a si horriblement tourmenté, qu'il en est mort.   Il se dit également Des douleurs causées par quelque maladie, ou ...
TOURMENTEUX
, EUSE. adj. T. de Marine. Il se dit De certains parages fort sujets aux tempêtes. Il est peu usité.
TOURMENTIN
. s. m. T. de Marine. Petit foc qu'on nomme ainsi, parce que, dans les grands bâtiments, on ne s'en sert que durant les tourmentes. Voyez TRINQUETTE.
TOURNAILLER
. v. n. Faire beaucoup de tours et de détours sans s'éloigner du même lieu, du même point. Le cerf n'a fait que tournailler. Cessez de tournailler autour de moi.   Il ...
TOURNANT
. s. m. Le coin des rues, le coin des chemins, et L'endroit où le cours d'une rivière fait un coude. Il fut attaqué au tournant de telle rue, au tournant du chemin. Au ...
TOURNANT
, ANTE. adj. Qui tourne. Un pont tournant. Des rames tournantes.
TOURNEBRIDE
. s. m. Espèce de cabaret établi auprès d'un château ou d'une maison de campagne, pour recevoir les domestiques et les chevaux des étrangers qui y viennent.
TOURNEBROCHE
. s. m. Machine servant à faire tourner la broche. Tournebroche à ressort. Tournebroche à poids.   Il se dit également Des petits garçons qui tournent la broche.  Il ...
TOURNÉE
. s. f. Voyage qu'on fait en divers endroits. Il ne se dit proprement que Des courses que certains fonctionnaires publics font avec autorité dans leur ressort, dans leur ...
TOURNELLE
. s. f. Petite tour. Ce mot est vieux dans ce sens : on l'emploie en parlant de Quelques anciens bâtiments, comme, Le palais des Tournelles. De là on dit encore, La rue des ...
TOURNELLE
. s. f. Chambre du parlement, qui était composée d'un certain nombre de juges, pris tour à tour moitié dans la grand'chambre et moitié dans les chambres des enquêtes, ...
TOURNEMAIN
. s. m. Il n'est usité que dans cette locution, En un tournemain, En aussi peu de temps qu'il en faut pour tourner la main. Il a vieilli : on dit, En un tour de main.
TOURNER
. v. a. Mouvoir en rond. Tourner une roue. Tourner une broche.   Il se dit aussi De plusieurs autres mouvements, pour peu qu'ils tiennent du mouvement en rond. Tourner la ...
TOURNESOL
. s. m. (L'S doit se prononcer fortement.) Plante à grande fleur radiée, ainsi nommée parce qu'on a prétendu qu'elle se tournait du côté du soleil. On la nomme ...
TOURNEUR
. s. m. Artisan qui fait des ouvrages au tour. Excellent tourneur. Tourneur en bois, en ivoire, etc.   Il signifie quelquefois, Celui qui tourne longtemps et rapidement sur ...
TOURNEVIS
. s. m. (On prononce la finale S.) T. d'Arts. Instrument de fer ou d'acier avec lequel on serre et l'on desserre des vis.
TOURNIQUET
. s. m. Croix de bois ou de fer mobile, et posée horizontalement sur un pivot, dans une rue, dans un chemin, pour ne laisser passer que des gens de pied. On a mis des ...
TOURNIS
. s. m. T. d'Art vétérinaire. Maladie des moutons qui est produite par le ver-coquin, et dans laquelle ils tournent et exécutent des mouvements convulsifs. On dit aussi, ...
TOURNOI
. s. m. Fête publique et militaire, où il y avait ordinairement un grand concours de princes, de seigneurs, de chevaliers, etc., et où l'on s'exerçait à plusieurs sortes de ...
TOURNOIEMENT
ou TOURNOÎMENT. s. m. Action de ce qui tournoie. Le tournoiement de l'eau. Voyez TOURNIS.  Tournoiement de tête, Certaine indisposition de cerveau, durant laquelle il semble ...
TOURNOIS
. adj. des deux genres Nom que l'on donnait à la monnaie qui se frappait autrefois à Tours, et qui était plus faible d'un cinquième que celle de Paris. Il s'est dit ensuite ...
TOURNOYER
. v. n. (Il se conjugue comme Employer. ) Tourner en faisant plusieurs tours. Cet homme ne fait que tournoyer. Ce fleuve, après avoir tournoyé dans une plaine de longue ...
TOURNURE
. s. f. Tour. Il ne se dit qu'au figuré. Le succès de votre affaire dépend de la tournure qu'on y donnera. Il a une tournure d'esprit agréable. Tournure de phrase. La ...
TOURTE
. s. f. Espèce de pâtisserie. Tourte de pigeonneaux. Tourte à la moelle. Tourte d'épinards. Tourte de confitures.
TOURTEAU
. s. m. Sorte de gâteau. Il est vieux.  Il signifie aussi, Une masse formée du résidu de certaines graines, de certains fruits, dont on a exprimé de l'huile.
TOURTEREAU
. s. m. Jeune tourterelle. Élever des tourtereaux. Manger des tourtereaux.
TOURTERELLE
. s. f. Espèce d'oiseau qui ressemble beaucoup au pigeon, mais qui est plus petit. Les tourterelles volent ordinairement deux à deux, le mâle et la femelle. La fidélité ...
TOURTIÈRE
. s. f. Ustensile de cuisine qui sert à faire cuire des tourtes. Tourtière d'argent. Tourtière de cuivre.
TOURTRE
. s. f. Nom qu'on donne à la tourterelle, quand on parle de cet oiseau comme bon à manger. Manger des tourtres. On servit un plat de tourtres. Il a vieilli. Voyez TOURTERELLE.
TOUSELLE
. s. f. Sorte de froment dont l'épi est sans barbe.
TOUSSAINT
. s. f. La fête de tous les saints, qui est toujours le premier novembre. On l'attend à la Toussaint. Le jour de la Toussaint.
TOUSSER
. v. n. Faire l'effort et le bruit que cause la toux. Il tousse toute la nuit. Ce vieillard ne fait que tousser et cracher. Ce malade tousse beaucoup.   Il signifie aussi, ...
TOUSSEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui tousse souvent. Voilà un importun, un fatigant tousseur. Il est familier.
TOUT
, TOUTE. adj. Qui comprend l'intégrité d'une chose considérée par rapport au nombre, à l'étendue, ou à l'intensité d'action. Tout l'univers. Tout le monde. Toute la ...
TOUT
. s. m. Une chose qui a des parties, considérée en son entier. Le tout est plus grand qu'une de ses parties. Diviser un tout en plusieurs parties. Je ne veux point diviser ...
TOUT
. adv. Entièrement, complétement, sans exception, sans réserve. Je suis tout à vous. Il est tout dévoué à votre service. Il est tout en Dieu. Ils furent tout étonnés. ...
TOUT-OU-RIEN
. s. m. Partie de la répétition d'une montre, d'une pendule, qui fait qu'elle répète entièrement l'heure indiquée par les aiguilles, ou qu'elle ne répète rien ; ce ...
TOUT-PUISSANT
. adj. et s. Voyez PUISSANT.
TOUTE-BONNE
. s. f. Nom vulgaire d'une espèce de sauge, qu'on appelle autrement Orvale.
TOUTE-ÉPICE
. s. f. Nom vulgaire d'une espèce de nielle, qui est légèrement âcre et odorante, et qui sert, dans quelques pays, à l'assaisonnement des viandes. On la nomme aussi Herbe ...
TOUTE-PUISSANCE
. s. f. Voyez PUISSANCE.
TOUTE-SAINE
. s. f. Arbrisseau ainsi nommé parce qu'il est fort utile en médecine, surtout comme vulnéraire.
TOUTEFOIS
. adv. Néanmoins, cependant, mais, pourtant. Tous les hommes recherchent les richesses, et toutefois on voit peu d'hommes riches qui soient heureux. Si toutefois il est ...
TOUTENAGUE
. s. f. Alliage métallique blanc fait avec de l'étain et du bismuth. On le nomme aussi Tintenague.
TOUX
. s. f. Expiration bruyante de l'air, plus ou moins violente et plus ou moins répétée, accompagnée d'un petit mouvement convulsif du larynx et de la trachée artère. La ...
TOXICODENDRON
. s. m. T. de Botan. Espèce de sumac qui est fort vénéneux, et qui produit des boutons à la peau, lorsqu'on en touche les feuilles.
TOXICOLOGIE
. s. f. Science qui traite des poisons, des toxiques ; Traité sur les poisons.
TOXIQUE
. s. m. Nom générique qui se donne à toutes sortes de poisons. Les animaux, les végétaux et les minéraux fournissent des toxiques.
TRABAN
. s. m. Mot qui, en allemand, signifie Garde, et qu'on a quelquefois employé pour désigner Des militaires armés de hallebardes, et chargés d'un service particulier. Il y a ...
TRABÉE
. s. f. Nom qu'on donnait, chez les Romains, à une robe de cérémonie qui était différente selon les personnes. Les triomphateurs portaient une trabée de pourpre brodée ...
TRAC
. s. m. Il se dit de L'allure du cheval, du mulet, etc. Le trac des chevaux.   Il se dit aussi de La trace et de la piste des bêtes. Suivre une bête au trac. Il est vieux ...
TRAÇANT
, ANTE. adj. Il n'est guère usité que dans cette locution, Racine traçante, Racine d'arbre ou de plante qui s'étend entre deux terres ; à la différence de Racine ...
TRACAS
. s. m. Mouvement accompagné d'embarras, le plus souvent pour des choses de peu d'importance. Il y a bien du tracas dans cette maison. Il est dans le tracas du déménagement. ...
TRACASSER
. v. n. Aller et venir, s'agiter, se tourmenter pour peu de chose. Il ne peut se tenir en repos, il tracasse sans cesse. Il ne fait que tracasser. Il aime à tracasser.   Il se ...
TRACASSERIE
. s. f. Chicane, mauvais incident, mauvaise difficulté. Nous étions près de conclure notre marché, mais il nous a fait une tracasserie.   Il signifie aussi, Propos, ...
TRACASSIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui tracasse, qui ne sait ce qu'il veut, qui est sujet à faire de mauvaises difficultés dans les affaires dont il se mêle. C'est un tracassier, une ...
TRACE
. s. f. Vestige qu'un homme ou quelque animal laisse à l'endroit où il a passé. Voilà la trace de ses pas. Suivre des voleurs à la trace. La bête a passé par ici, en ...
TRACEMENT
. s. m. Action de tracer. Le tracement d'un fort sur le terrain. Le tracement d'une plate-bande.
TRACER
. v. a. Tirer, disposer les lignes d'un dessin, d'un plan, sur le papier, sur la toile, sur le terrain, sur un mur, etc. Tracer un plan. Tracer une épure. Tracer en grand. ...
TRACHÉE-ARTÈRE
. s. f. T. d'Anat. Canal communiquant du larynx aux bronches, et servant au passage de l'air pendant l'aspiration et l'expiration. La trachée-artère est placée devant ...
TRACHÉOTOMIE
. s. f. T. de Chirur. Opération qui consiste à ouvrir la trachée-artère.
TRADITEUR
. s. m. T. d'Hist. ecclésiastique. On appelait ainsi Ceux qui, dans la persécution, avaient livré les livres sacrés aux païens. Saint Cyprien a écrit un livre sur les ...
TRADITION
. s. f. T. de Jurispr. et de Liturgie. Action par laquelle on livre une chose à quelqu'un. La vente se consomme par la tradition de la chose vendue. La vente d'une terre se ...
TRADITIONNAIRE
. s. m. Il se dit Des Juifs qui expliquent l'Écriture par les traditions du Talmud. Le traditionnaire est opposé au caraïte.
TRADITIONNEL
, ELLE. adj. Fondé sur la tradition. Des lois, des opinions traditionnelles.
TRADITIONNELLEMENT
. adv. Suivant la tradition, d'après la tradition. On ne sait cela que traditionnellement.
TRADUCTEUR
. s. m. Celui qui traduit d'une langue en une autre. Bon, fidèle traducteur. Traducteur exact, élégant. Mauvais, servile, froid traducteur. J'ai lu tous les traducteurs de ...
TRADUCTION
. s. f. Action de traduire. La traduction est un travail difficile. La traduction demande une grande intelligence des deux langues, et de la matière dont il s'agit.   Il ...
TRADUIRE
. v. a. T. de Palais. Transférer d'un lieu à un autre. Il ne se dit qu'en parlant Des personnes. Il fut traduit des prisons du Châtelet à la Conciergerie.   Traduire ...
TRADUISIBLE
. adj. des deux genres Qui peut se traduire. Croyez-vous cet ouvrage traduisible ? Cette phrase n'est pas traduisible.
TRAFIC
. s. m. Négoce, commerce de marchandises. Bon, grand, riche trafic. Le trafic des cuirs, des porcelaines, des grains, des vins, du blé, etc. Il fait un grand trafic en Espagne, ...
TRAFIQUANT
. s. m. Commerçant, négociant. C'est un gros trafiquant.
TRAFIQUER
. v. n. Faire trafic. Trafiquer par mer en tel et tel pays. Trafiquer en gros, en détail. Trafiquer en laines, en soieries, en épiceries, etc.   Il est quelquefois actif. ...
TRAGACANTHE
. s. f. Nom donné à plusieurs arbrisseaux du genre Astragale, qui donnent la gomme adragant. Le mont Ida, dans l'île de Crète, produit beaucoup de tragacanthe. Voyez ...
TRAGÉDIE
. s. f. Pièce de théâtre qui offre une action importante, des personnages illustres, qui est propre à exciter la terreur ou la pitié, et qui se termine ordinairement par ...
TRAGÉDIEN
, ENNE. s. Acteur, actrice tragique. C'est un grand tragédien, une grande tragédienne.
TRAGI-COMÉDIE
. s. f. Pièce de théâtre, dans laquelle on représente une action sérieuse entre des personnes considérables, mêlée d'incidents et de personnages qui peuvent appartenir ...
TRAGI-COMIQUE
. adj. des deux genres Il se dit De quelque accident fâcheux qui tient du comique. Cette aventure a quelque chose de tragi-comique. Ce que vous nous racontez est ...
TRAGIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient à la tragédie. Poëme tragique. Un poëte tragique. Un acteur tragique. Il excelle dans le genre tragique. Situation tragique. Incident, ...
TRAGIQUEMENT
. adv. D'une manière tragique. Il est mort tragiquement. Il a fini tragiquement.
TRAHIR
. v. a. Faire une perfidie à quelqu'un, lui manquer de foi. Judas trahit Notre-Seigneur. Trahir son roi. Trahir sa patrie. Trahir ses amis. Quand il aperçut les soldats, il ...
TRAHISON
. s. f. Action de celui qui trahit, acte d'une méchanceté perfide. Trahison lâche, insigne, signalée, noire, détestable, horrible, énorme, manifeste. J'ai reconnu ...
TRAILLE
. s. f. Bateau qui sert à passer les grandes rivières ; espèce de bac qu'on nomme aussi Pont volant.
TRAIN
. s. m. Allure. Il se dit principalement Des chevaux et des autres bêtes de voiture. Le train de ce cheval est doux, est incommode, est rude. Ce cheval va grand train, bon ...
TRAÎNAGE
. s. m. Action de traîner. Il se dit principalement en parlant Des voitures appelées traîneaux. La saison, le temps du traînage.
TRAÎNANT
, ANTE. adj. Qui traîne à terre. Robe traînante. Queue traînante.   Drapeaux traînants, Les drapeaux qu'on portait renversés, et qu'on laissait traîner, à la pompe ...
TRAÎNARD
. s. m. Soldat qui reste en arrière de la troupe avec laquelle il doit marcher. Les traînards de l'armée. Voyez TRAÎNEUR.  Il se dit, par extension, d'Un homme lent, ...
TRAÎNASSE
. s. f. Nom que l'on donne quelquefois à la renouée commune, parce que ses tiges sont couchées.
TRAÎNE
. s. f. Il n'est usité que dans ces phrases : Des perdreaux qui sont en traîne, Des perdreaux qui ne peuvent pas encore voler, ni se séparer de leur mère ; et, Un bateau ...
TRAÎNEAU
. s. m. Sorte de voiture sans roues, dont on se sert pour aller sur la neige ou sur la glace, soit par nécessité, soit par plaisir. Aller en traîneau. Se promener en ...
TRAÎNÉE
. s. f. Petite quantité de certaines choses répandues en longueur, comme blé, farine, cendres, plâtre, etc. Le sac de plâtre s'est troué, et a fait une longue traînée ...
TRAÎNER
. v. a. Tirer après soi. Les chevaux qui traînent un carrosse, une charrette, un bateau. Les chevaux qui traînaient le canon. Traîner un coffre, une table. Traîner un ...
TRAÎNEUR
. s. m. Celui qui traîne quelque chose. En ce sens, on ne l'emploie guère que dans cette locution familière, aujourd'hui peu usitée, Traîneur d'épée, Vagabond, fainéant ...
TRAIRE
. v. a. ( Je trais, tu trais, il trait ; nous trayons, vous trayez, ils traient. Je trayais. J'ai trait. Je trairai. Je trairais. Trais, trayez. Que je traie. Que j'eusse trait. ...
TRAIT
. s. m. Terme générique, qui signifie également, Les flèches qu'on tire avec l'arc ou avec l'arbalète, et Les dards, les javelots qui se lancent avec la main. Décocher, ...
TRAITABLE
. adj. des deux genres Doux, maniable, avec qui on peut facilement traiter. Il est fort traitable. C'est un esprit traitable. Je ne veux point d'affaire avec cet homme-là, il ...
TRAITANT
. s. m. Celui qui se chargeait du recouvrement des impositions ou deniers publics, à certaines conditions réglées par un traité. Gros traitant. Petit traitant. Les traitants ...
TRAITE
. s. f. Étendue de chemin qu'un voyageur fait d'un lieu à un autre sans s'arrêter, sans se reposer. Aller tout d'une traite d'un lieu à un autre. Si vous faites vos traites ...
TRAITÉ
. s. m. Ouvrage où l'on traite de quelque art, de quelque science, de quelque matière particulière. Traité de mathématiques. Traité de minéralogie. Traité de physique. ...
TRAITEMENT
. s. m. Accueil, réception, manière d'agir avec quelqu'un. Bon traitement. Traitement favorable. Mauvais traitement. On lui a fait, il a reçu toutes sortes de bons ...
TRAITER
. v. a. Discuter, agiter, discourir sur, raisonner sur. Traiter un sujet. Traiter une matière. Tel auteur a traité cette question. Il a traité la matière à fond ; il ne ...
TRAITEUR
. s. m. Celui qui apprête, qui donne habituellement à manger pour de l'argent, ou qui entreprend de grands repas, tels que des repas de noces. TRAITEUR, est aussi Le nom ...
TRAÎTRE
, ESSE. adj. Qui trahit. Cet homme-là est bien traître. Un esprit traître. Le coeur du monde le plus traître. Une âme traîtresse. Prov. et pop., Traître comme Judas.   ...
TRAÎTREUSEMENT
. adv. En trahison. Il lui donna un coup de poignard traîtreusement. Il n'est plus guère usité que dans le langage familier.
TRAJECTOIRE
. s. f. T. de Géom. Il se dit de La route droite ou courbe que parcourt actuellement un corps soumis à des forces motrices quelconques. La trajectoire que décrivent les ...
TRAJET
. s. m. Espace à traverser d'un lieu à un autre par eau. Le trajet de Calais à Douvres est de sept lieues. Le trajet d'un bord de cette rivière à l'autre est d'un grand ...
TRAMAIL
. s. m. T. de Pêche. Espèce de filet qu'on tend dans les rivières pour prendre du poisson. Pêcher avec le tramail. Pêcher au tramail.
TRAME
. s. f. Fil passé, conduit par la navette entre les fils qu'on nomme Chaîne, et qui sont tendus sur le métier, pour faire de la toile, de la serge, du drap, etc. Il y a des ...
TRAMER
. v. a. Passer la trame entre les fils qui sont tendus sur le métier. Tramer une étoffe ; la tramer de soie ; la tramer de fil.   Il signifie figurément, Machiner, faire ...
TRAMONTANE
. s. f. On appelle ainsi, dans la Méditerranée, ce qu'on nomme Le vent du nord dans l'Océan. Le vent de tramontane. La tramontane.   Il signifie aussi, Le côté du nord. ...
TRANCHANT
, ANTE. adj. Qui tranche. Couteau tranchant. Épée tranchante.   Écuyer tranchant, Officier qui coupe les viandes à la table des rois et des princes.  En Vénerie, Côtés ...
TRANCHANT
. s. m. Le fil, le côté tranchant d'une épée, d'un couteau, d'un rasoir, etc. Aiguiser le tranchant d'un sabre, d'un couteau, etc. Émousser le tranchant. Une épée à ...
TRANCHE
. s. f. Morceau coupé un peu mince. Il ne se dit guère que Des choses qu'on mange. Tranche de pain, d'aloyau, de jambon, de pâté. Une tranche de melon. Coupez-en une ...
TRANCHE-MONTAGNE
. s. m. Fanfaron qui fait grand bruit de son courage et de ses prétendus exploits. Il est familier.
TRANCHÉE
. s. f. Ouverture, excavation longue et plus ou moins profonde, pratiquée dans la terre, afin d'asseoir les fondations d'un mur, de placer des conduites pour les eaux, de ...
TRANCHEFILE
. s. f. T. de Relieur. Petit rouleau de papier ou de parchemin, qui est recouvert de soie ou de fil, et qui se met aux deux extrémités du dos d'un livre, pour tenir les ...
TRANCHELARD
. s. m. Couteau à lame fort mince, dont les cuisiniers et les rôtisseurs se servent pour couper des tranches de lard.
TRANCHER
. v. a. Couper, séparer en coupant. L'acier de Damas tranche le fer. Trancher la tête à quelqu'un. Ce couteau tranche comme un rasoir. Fig. et poétiq., La Parque a ...
TRANCHET
. s. m. Outil à l'usage des cordonniers, des bourreliers, etc., servant à couper le cuir.
TRANCHOIR
. s. m. Tailloir, espèce de plateau de bois sur lequel on tranche la viande.
TRANQUILLE
. adj. des deux genres (Dans ce mot et ses dérivés, les L ne se mouillent point, et on n'en fait sonner qu'une.) Paisible, calme, sans aucune agitation. Cet enfant était ...
TRANQUILLEMENT
. adv. D'une manière tranquille. Il dormait tranquillement. Il passait tranquillement ses jours, sa vie, loin du monde. Vivre tranquillement. Il a reçu cette mauvaise nouvelle ...
TRANQUILLISANT
, ANTE. adj. Qui tranquillise. Cette nouvelle est fort tranquillisante. Cela n'est pas tranquillisant.
TRANQUILLISER
. v. a. Calmer, rendre tranquille. Tranquilliser les sens. Tranquilliser l'esprit. Tranquilliser les esprits. J'étais inquiet, ce que vous dites me tranquillise.   Il ...
TRANQUILLITÉ
. s. f. État de ce qui est tranquille. La tranquillité de l'air, de la mer. Il dort avec tranquillité. Rien ne trouble la tranquillité de son sommeil.   Il s'emploie aussi ...
TRANS
. Préposition qui est empruntée du latin, et qui entre dans la composition de plusieurs mots français, pour ajouter à leur signification naturelle celle de Au delà, à ...
TRANSACTION
. s. f. (On prononce Tranzaction. ) Acte par lequel on transige sur un différend, sur un procès, etc. Passer une transaction. Faire homologuer une transaction. Le troisième ...
TRANSALPIN
, INE. adj. (On prononce Tranzalpin. ) Qui est au delà des Alpes. Peuples transalpins. Plantes transalpines.
TRANSBORDEMENT
. s. m. T. de Marine. Action de transborder.
TRANSBORDER
. v. a. T. de Marine. Transporter tout ou partie de la cargaison d'un bâtiment dans un autre. Transborder des munitions de guerre ou de bouche, des marchandises, etc. ...
TRANSCENDANCE
. s. f. Supériorité marquée, éminente, d'une personne ou d'une chose sur une autre. La transcendance de son talent, de son génie. Il est peu usité.
TRANSCENDANT
, ANTE. adj. Élevé, sublime, qui excelle en son genre. Il se dit particulièrement De l'esprit, et de certaines choses qui y ont rapport. Esprit transcendant. Génie ...
TRANSCRIPTION
. s. f. Action de transcrire, et Le résultat de cette action. Je vous donnerai tant pour la transcription de ce manuscrit. Transcription d'un contrat, d'une obligation, d'un ...
TRANSCRIRE
. v. a. Copier un écrit. Transcrivez-moi ce cahier. J'ai fait transcrire toutes ses lettres. Il ne fait que transcrire ce qu'il a lu dans les livres. Transcrire un contrat sur ...
TRANSE
. s. f. Frayeur, grande appréhension d'un mal qu'on croit prochain. Il est toujours en transe. Il est dans de grandes transes, dans des transes mortelles, dans les transes de ...
TRANSFÉRER
. v. a. Transporter, porter d'un lieu à un autre, faire passer d'un lieu à un autre. Il s'emploie principalement dans les phrases suivantes : Transférer un prisonnier d'une ...
TRANSFERT
. s. m. T. de Finance et de Commerce. Acte par lequel on déclare transporter à un autre la propriété d'une rente sur l'État, d'une action de la Banque, etc., ou d'une ...
TRANSFIGURATION
. s. f. Changement d'une figure en une autre. Il n'est usité que dans cette phrase, La transfiguration de Notre-Seigneur, L'état glorieux où JÉSUS-CHRIST parut sur le mont ...
TRANSFIGURER
(SE). v. pron. Changer d'une figure en une autre. Il n'est usité qu'en parlant De JÉSUS-CHRIST. Notre-Seigneur se transfigura sur le mont Thabor. TRANSFIGURÉ, ÉE. participe
TRANSFORMATION
. s. f. Métamorphose, changement d'une forme en une autre. Les transformations fabuleuses. La transformation des insectes. La transformation d'une chenille en papillon.
TRANSFORMER
. v. a. Métamorphoser, donner à une personne ou à une chose une autre forme que celle qui lui est propre ou qu'elle avait précédemment. La femme de Lot fut transformée en ...
TRANSFUGE
. s. m. Celui qui, à la guerre, abandonne le parti dont il est, pour passer dans celui des ennemis. On eut cet avis par un transfuge. Les transfuges rapportaient ...  Il se dit ...
TRANSFUSER
. v. a. T. didactique. Il signifie proprement, Faire passer un liquide d'un récipient dans un autre ; et ordinairement, Faire la transfusion du sang. Il est peu ...
TRANSFUSION
. s. f. T. didactique. Action de transfuser. Il ne se dit guère que de L'opération par laquelle on fait passer le sang du corps d'un animal dans celui d'un autre. La ...
TRANSGRESSER
. v. a. Contrevenir à quelque ordre, à quelque loi. Cet ambassadeur a transgressé les ordres qu'il avait.   Il se dit particulièrement De la violation des préceptes divins. ...
TRANSGRESSEUR
. s. m. Celui qui transgresse. Il est dit dans la loi de Moïse : Le transgresseur de la loi sera puni de mort.
TRANSGRESSION
. s. f. Action de transgresser. La transgression des commandements de Dieu. C'est une transgression manifeste de la loi.
TRANSIGER
. v. n. (On prononce Tranziger. ) Passer un acte pour accommoder un différend, un procès. Las de plaider, ils transigèrent. Après qu'ils eurent transigé. Transiger sur tel ...
TRANSIR
. v. a. Pénétrer et engourdir de froid. Il fait un vent qui me transit. Le froid m'a transi. Je suis transi de froid.   Il se dit aussi en parlant De l'effet que produit la ...
TRANSISSEMENT
. s. m. L'état où est un homme transi. Transissement de froid, de peur. À cette nouvelle, il lui prit un transissement universel. Il est peu usité.
TRANSIT
. s. m. (On prononce Tranzite. ) T. de Douanes et de Contributions indirectes. Faculté de faire passer des marchandises, des denrées, à travers un État, une ville, sans payer ...
TRANSITIF
. adj. m. (On prononce Tranzitif. ) T. de Gram. Il se dit Des verbes qui marquent l'action du sujet de la proposition sur la chose ou la personne que désigne le régime ou ...
TRANSITION
. s. f. (On prononce Tranzicion. ) Manière de passer d'un raisonnement à un autre, de lier ensemble les parties d'un discours, d'un ouvrage. Bonne transition. Belle ...
TRANSITOIRE
. adj. des deux genres (On prononce Tranzitoire. ) T. didactique. Passager. Toutes les choses de ce monde sont transitoires.   Il se dit aussi De ce qui remplit l'intervalle ...
TRANSLATER
. v. a. Traduire d'une langue en une autre. Il est vieux. TRANSLATÉ, ÉE. participe
TRANSLATEUR
. s. m. Traducteur. Il est vieux.
TRANSLATIF
, IVE. adj. T. de Droit. Par lequel on transporte, on cède une chose à quelqu'un. Acte translatif de propriété.
TRANSLATION
. s. f. Transport, action par laquelle on fait passer quelque chose d'un lieu à un autre. Il s'emploie principalement dans les phrases suivantes : La translation d'un corps ...
TRANSMETTRE
. v. a. (Il se conjugue comme Mettre. ) Céder, mettre ce qu'on possède en la possession d'un autre. Le donateur transmet au donataire la propriété des choses données. ...
TRANSMIGRATION
. s. f. Action d'un peuple, d'une nation, d'une troupe d'hommes qui abandonnent leur pays pour en aller habiter un autre. La transmigration des peuples amène des changements ...
TRANSMISSIBLE
. adj. des deux genres Qui peut être transmis. Il y a de certains droits qui ne sont point transmissibles.
TRANSMISSION
. s. f. Action de transmettre, ou Le résultat de cette action. La transmission d'un droit.
TRANSMUABLE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui peut être transmué. Les alchimistes croyaient que les métaux étaient transmuables.
TRANSMUER
. v. a. T. didactique. Changer, transformer. Il ne se dit guère qu'en parlant Des métaux. Les alchimistes cherchaient le secret de transmuer les métaux en or, de transmuer ...
TRANSMUTABILITÉ
. s. f. T. didactique. Propriété de ce qui est transmuable.
TRANSMUTATION
. s. f. T. didactique. Changement d'une chose en une autre. La prétendue transmutation des métaux en or. La transmutation métallique. Dans l'ancienne philosophie, on ...
TRANSPARENCE
. s. f. Qualité de ce qui est transparent. La transparence de l'eau, du verre.
TRANSPARENT
, ENTE. adj. Diaphane, au travers de quoi l'on peut voir les objets. Le verre est transparent. Les corps transparents. L'eau est transparente. Un voile transparent. Elle a la ...
TRANSPARENT
. s. m. Il se dit d'Un papier où sont tracées plusieurs lignes noires, et dont on se sert pour s'accoutumer a écrire droit, en le mettant sous le papier lorsqu'on écrit. Cet ...
TRANSPERCER
. v. a. Percer de part en part. Le coup qu'il reçut le transperça. Il eut le bras transpercé d'un coup d'épée. Avec le pronom personnel, Se transpercer. Fig., Transpercer ...

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.024 c;