Слова на букву bouf-cham (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву bouf-cham (1564)

1 2 3 4 5 6 > >>
BOUFFON
, ONNE. adj. Plaisant, facétieux. C'est un personnage bouffon. Avoir la mine bouffonne, l'humeur bouffonne. Discours bouffon. Style bouffon. Aventure bouffonne. Cela est ...
BOUFFONNER
. v. n. Faire ou dire des plaisanteries qui sentent le bouffon, qui ont quelque chose d'ignoble. Cet homme ne fait que bouffonner.
BOUFFONNERIE
. s. f. Ce qu'on fait ou ce qu'on dit pour exciter le rire. Plaisante bouffonnerie. Plate bouffonnerie.
BOUGE
. s. m. Espèce de petit cabinet auprès d'une chambre. Une chambre avec un bouge. On ne l'emploie guère qu'en parlant Des maisons où logent les gens du bas peuple.  Il se dit ...
BOUGEOIR
. s. m. Espèce de chandelier sans pied qu'on porte au moyen d'un manche ou d'un anneau, et dans lequel on met ordinairement une bougie. Un bougeoir d'argent. Un bougeoir de ...
BOUGER
. v. n. Se mouvoir de l'endroit où l'on est. Si vous bougez de votre place, vous me désobligerez. Si vous bougez, vous êtes mort.   Il s'emploie plus ordinairement avec la ...
BOUGETTE
. s. f. Petit sac de cuir qu'on porte en voyage. Il est vieux.
BOUGIE
. s. f. Chandelle de cire. Grosse bougie. Petite bougie. Bougie de table. Un bout de bougie. Allumer de la bougie. Ne brûler que de la bougie. Bougie blanche. Bougie jaune. Une ...
BOUGIER
. v. a. Passer sur la cire fondue d'une bougie allumée les bords de quelque étoffe, pour empêcher qu'elle ne s'effile. Bougier du taffetas. BOUGIÉ, ÉE. participe
BOUGONNER
. v. n. Gronder entre ses dents. Cette vieille ne fait que bougonner. Il est très-familier.
BOUGRAN
. s. m. Sorte de toile forte et gommée, dont les tailleurs se servent pour mettre dans quelques parties d'un habit, entre la doublure et l'étoffe, afin de les tenir plus ...
BOUILLANT
, ANTE. adj. Qui bout. De l'eau bouillante. De l'huile bouillante.   Il se dit figurément Des personnes, et signifie, Prompt, vif, ardent. Un homme bouillant. Un courage ...
BOUILLE
. s. f. Longue perche dont les pêcheurs se servent pour remuer la vase et troubler l'eau, afin que le poisson entre plus facilement dans les filets.
BOUILLER
. v. a. Troubler l'eau avec une bouille.  Bouiller une étoffe, La marquer suivant les règles prescrites. BOUILLÉ, ÉE. participe
BOUILLI
. s. m. Viande cuite dans un pot, dans une marmite, et qui a servi à faire du bouillon. Il se dit ordinairement Du boeuf. Ne manger que du bouilli. Couper, servir le bouilli. ...
BOUILLIE
. s. f. Sorte d'aliment qui est fait de lait et de farine bouillis ensemble jusqu'à une certaine consistance, et qu'on donne ordinairement aux petits enfants. Faire de la ...
BOUILLIR
. v. n. ( Je bous, tu bous, il bout ; nous bouillons, vous bouillez, ils bouillent. Je bouillais. Je bouillis. Je bouillirai. Je bouillirais. Bous. Qu'il bouille. Que je ...
BOUILLOIRE
. s. f. Vaisseau de cuivre, ou d'autre métal, destiné particulièrement à faire bouillir de l'eau.
BOUILLON
. s. m. Il se dit de Ces petites ondes qui se forment à la surface d'un liquide lorsqu'il bout. Faire bouillir de l'eau à petits bouillons, à gros bouillons.   Il n'y faut ...
BOUILLON-BLANC
. s. m. T. de Botan. Espèce de molène, plante fort commune, dont les fleurs sont employées en médecine comme pectorales.
BOUILLONNANT
, ANTE. adj. Qui bouillonne. Une eau bouillonnante.
BOUILLONNEMENT
. s. m. Mouvement, agitation d'un liquide qui bouillonne. Le bouillonnement de l'eau. Le bouillonnement d'une source. Le bouillonnement du sang.
BOUILLONNER
. v. n. Il se dit De l'eau et des autres liquides, lorsqu'ils jaillissent, tombent ou s'agitent en formant des bouillons. Une fontaine qui bouillonne. Une source qui ...
BOUILLOTTE
. s. f. Voyez BOUILLOIRE.
BOUILLOTTE
. s. f. Espèce de brelan à cinq personnes, où l'on cède sa place quand on a perdu sa cave, c'est-à-dire, tout ce qu'on avait devant soi. Jouer à la bouillotte.
BOUJARON
. s. m. T. de Marine. Petite mesure de fer-blanc qui sert, dans la cambuse, à distribuer les divers liquides à l'équipage, et qui contient le seizième d'une pinte. Un ...
BOULAIE
. s. f. Champ planté de bouleaux. Il est peu usité.
BOULANGER
, ÈRE. s. Celui, celle dont le métier est de faire et de vendre du pain. Maître boulanger. Garçon boulanger. Acheter du pain chez le boulanger. Pain de boulanger. La ...
BOULANGER
. v. a. Pétrir du pain, et le faire cuire. Un garçon qui boulange bien. Cette femme sait boulanger. BOULANGÉ, ÉE. participe, Du pain bien boulangé.
BOULANGERIE
. s. f. L'art de faire le pain, ou Le commerce du boulanger. Il entend bien la boulangerie.   Il se dit aussi Du lieu où se fait le pain, dans certains établissements ...
BOULE
. s. f. Corps sphérique, corps rond en tous sens. Il se dit surtout Des objets de cette forme qui sont faits par la main de l'homme. Boule de bois. Boule d'ivoire. Boule de ...
BOULEAU
. s. m. Arbre de nos forêts, dont le bois est blanc, et qui est employé à une foule d'usages économiques, surtout dans le nord de l'Europe. Les menues branches du bouleau ...
BOULEDOGUE
. s.m. qui est une altération du mot anglais Bulldog. Espèce de chien dogue dont les dents sont en crochet.
BOULET
. s. m. Boule de fer fondu, de différentes grosseurs, dont on charge les canons. Un boulet de canon. Un boulet de vingt-quatre livres. Un boulet de vingt-quatre. Un boulet de ...
BOULETÉ
, ÉE. adj. T. d'Art vétérinaire. Il se dit D'un cheval dont le boulet est hors de sa situation naturelle. Ce cheval est bouleté.
BOULETTE
. s. f. Petite boule de cire, de papier, de mie de pain, etc. Pendant toute la classe ces deux écoliers se sont lancé des boulettes de pain à la figure. Jeter des boulettes. ...
BOULEUX
. s. m. Il se dit D'un cheval trapu, qui n'est propre qu'à des services de fatigue. Le cheval qu'il a acheté est un assez bon bouleux. Fig. et fam., C'est un bon bouleux, ...
BOULEVARD
. s. m. (Quelques-uns écrivent encore, Boulevart. ) Le terre-plein d'un rempart, tout le terrain d'un bastion ou d'une courtine. Se promener sur le boulevard. Un boulevard ...
BOULEVERSEMENT
. s. m. Renversement qui produit un grand désordre. Ce tremblement de terre fit un bouleversement général.   Il se dit figurément en parlant D'un État, des affaires ...
BOULEVERSER
. v. a. Ruiner, abattre, renverser entièrement. L'ouragan, le tremblement de terre a tout bouleversé.   Il signifie quelquefois, Agiter, troubler avec violence. Quand la ...
BOULEVUE
  (À LA ou À). loc. adv. Voyez BOULE .
BOULIER
. s. m. T. de Pêche. Espèce de filet qu'on tend aux embouchures des étangs salés.
BOULIMIE
. s. f. T. de Médec. Faim excessive et si pressante, qu'elle cause des défaillances quand on ne là satisfait pas promptement.
BOULIN
. s. m. Trou pratiqué dans un colombier, afin que les pigeons s'y retirent et y fassent leurs petits. Un colombier garni de boulins.   Il se dit également de Pots de terre ...
BOULINE
. s. f. T. de Marine. Cordage amarré vers le milieu de chaque côté d'une voile carrée, pour lui faire prendre le vent de côté. La bouline de la grande voile, de la ...
BOULINER
. v. a. T. de Marine. Haler la bouline, les boulines. Bouliner une voile.   Il signifie aussi, Aller à la bouline, naviguer avec un vent de biais ; et, dans ce sens, il ...
BOULINGRIN
. s. m. Pièce de gazon que l'on tond et que l'on entretient, dans un jardin, dans un parc, etc. Passer le cylindre sur un boulingrin.
BOULINIER
. s. m. T. de Marine. Il se dit D'un bâtiment, selon qu'il va bien ou mal à la bouline. Ce navire est un bon boulinier, un mauvais boulinier. Ce terme vieillit.
BOULOIR
. s. m. Instrument avec lequel on remue la chaux quand on l'éteint, et quand on la mêle avec le sable ou le ciment.
BOULON
. s. m. T. de Serrurerie, de Charpenterie et de Charronnage. Grosse cheville de fer qui a une tête à un bout, et à l'autre une ouverture où l'on passe une clavette, pour ...
BOULONNER
. v. n. Arrêter avec un boulon. Il se dit surtout en parlant Des pièces de charpente. BOULONNÉ, ÉE. participe
BOUQUE
. s. f. Terme de navigation dont on se servait autrefois en Amérique pour désigner Une passe, une bouche, un canal, un détroit. Il est vieux, mais ses dérivés Embouquer et ...
BOUQUER
. v. a. et n. Baiser par force. Il ne se dit guère au propre que D'un singe ou d'un enfant, lorsqu'on les force à baiser ce qu'on leur présente. Bouquez cela. Faire bouquer ...
BOUQUET
. s. m. Assemblage de fleurs liées ensemble. Un bouquet de fleurs. Un bouquet de roses. Un bouquet de violettes. Un bouquet de diverses sortes de fleurs. Faire un bouquet. ...
BOUQUETIER
. s. m. Vase propre à mettre des fleurs.
BOUQUETIÈRE
. s. f. Celle qui fait des bouquets de fleurs naturelles, pour les vendre.
BOUQUETIN
. s. m. Sorte de bouc sauvage qui vit sur les plus hautes montagnes.
BOUQUIN
. s. m. Vieux bouc. Sentir le bouquin, Avoir l'odeur puante d'un vieux bouc.  Il se dit quelquefois Des satyres, parce que, selon la Fable, ils étaient faits comme des boucs ...
BOUQUINER
. v. n. Chercher de vieux livres, et en général des livres d'occasion, dans les boutiques ou sur les étalages de libraires. Il passe des journées entières à bouquiner. ...
BOUQUINERIE
. s. f. Amas de bouquins, de livres peu estimés. Ne vous arrêtez pas à voir ces livres, c'est de la bouquinerie. Il est familier et peu usité.
BOUQUINEUR
. s. m. Celui qui cherche de vieux livres, qui aime à bouquiner. C'est un bouquineur. Il est familier.
BOUQUINISTE
. s. m. Celui qui achète et revend de vieux livres, des bouquins.
BOURACAN
. s. m. Sorte de gros camelot. Manteau de bouracan.
BOURBE
. s. f. Fange, boue. Il ne se dit guère que de La fange de la campagne, et signifie particulièrement, Le fond des eaux croupissantes des étangs et des marais. Bourbe ...
BOURBEUX
, EUSE. adj. Plein de bourbe. Eau bourbeuse. Un étang bourbeux. Une rivière bourbeuse. Chemin bourbeux. Fossé bourbeux.
BOURBIER
. s. m. Lieu creux et plein de bourbe. S'engager, entrer, tomber dans un bourbier. Se tirer d'un bourbier. Fig. et fam., Se mettre dans un bourbier, S'engager dans une ...
BOURBILLON
. s. m. Corps blanchâtre et filamenteux, portion de tissu cellulaire gangrené qu'on trouve au centre d'un furoncle, d'un javart. Quand le bourbillon est sorti, on est ...
BOURCETTE
. s. f. Voyez MÂCHE.
BOURDAINE
ou BOURGÈNE. s. f. T. de Botan. Arbrisseau dont l'écorce est purgative, et dont le bois, blanc et tendre, fournit le charbon le plus propre à la fabrication de la poudre ...
BOURDALOU
. s. m. Tresse qu'on attache avec une boucle autour de la forme d'un chapeau.  Il se dit aussi d'Une sorte de pot de chambre de forme oblongue.
BOURDE
. s. f. Mensonge, défaite. Il vous dit qu'il vient du travail, c'est une bourde : il sort du cabaret. Donner des bourdes à quelqu'un. C'est un donneur de bourdes. Conteur ...
BOURDER
. v. n. Se moquer, dire des mensonges, des sornettes.
BOURDEUR
. s. m. Menteur, celui qui donne des bourdes.
BOURDILLON
. s. m. Bois de chêne refendu et propre à faire des futailles.
BOURDON
. s. m. Long bâton fait au tour, surmonté d'un ornement en forme de pomme, et que les pèlerins portent ordinairement dans leurs voyages. Marcher avec un bourdon. Avoir le ...
BOURDON
. s. m. Genre d'insectes assez semblables aux abeilles, et qui ont à peu près les mêmes moeurs.  Il se dit aussi Des abeilles mâles, que les abeilles ouvrières tuent dès ...
BOURDONNEMENT
. s. m. Bruit que font entendre quelques petits oiseaux et beaucoup d'insectes, quand ils volent, quelquefois même quand on les saisit. Le bourdonnement des oiseaux-mouches, des ...
BOURDONNER
. v. n. Bruire sourdement. Il se dit, au propre, Du bourdonnement des insectes, etc. Des mouches qui bourdonnent aux oreilles. Un hanneton qui bourdonne. Les colibris ...
BOURDONNET
. s. m. T. de Chirur. Rouleau de charpie de forme oblongue, qui sert à tamponner une plaie, à en absorber le pus, etc.
BOURG
. s. m. (On prononce Bourk. ) Grand village où il se tient des marchés. Gros bourg. Grand bourg.
BOURGADE
. s. f. Petit bourg, village dont les maisons disséminées occupent un assez grand espace. Une bourgade de tant de maisons, de tant de feux.
BOURGÈNE
. s. f. Voyez BOURDAINE.
BOURGEOIS
, EOISE. s. Citoyen d'une ville. Bourgeois de Paris. Un riche bourgeois. Un bon bourgeois. Il épousa une riche bourgeoise.   Il se disait autrefois, collectivement, de Tout le ...
BOURGEOISEMENT
. adv. D'une manière bourgeoise, en simple bourgeois. Il vit bourgeoisement. Se mettre bourgeoisement.
BOURGEOISIE
. s. f. Qualité de bourgeois. Droit de bourgeoisie.   Il s'emploie aussi comme terme collectif, et signifie, Le corps des bourgeois, les bourgeois en général. La ...
BOURGEON
. s. m. Bouton un peu développé qui paraît aux arbres et aux arbrisseaux, et d'où il doit sortir des branches, des feuilles, ou du fruit. Au mois de mai, on commence à voir ...
BOURGEONNER
. v. n. Jeter des bourgeons, pousser des bourgeons au printemps. Tout commence à bourgeonner. Cet arbrisseau bourgeonne. Fig. et fam., Son nez, son visage commence à ...
BOURGMESTRE
. s. m. (On prononce Bourguemestre. ) Titre des premiers magistrats de quelques villes de Belgique, d'Allemagne, de Suisse, etc. Le bourgmestre de Hambourg. Les douze ...
BOURLET
. s. m. Voyez BOURRELET.
BOURRACHE
. s. f. Plante potagère qu'on emploie surtout à faire des tisanes pectorales Cueillir de la bourrache. Tisane de bourrache. On met quelquefois des fleurs de bourrache sur les ...
BOURRADE
. s. f. T. de Chasse. Atteinte donnée par le chien au lièvre qu'il court. Le chien a donné bien des bourrades au lièvre. Voyez BOURRER.  Il se dit, figurément et ...
BOURRAS
. s. m. Voyez BURE.
BOURRASQUE
. s. f. Tourbillon de vent impétueux et de peu de durée. Il s'éleva tout d'un coup une bourrasque. À peine étaient-ils en mer qu'il survint une bourrasque. Ce n'est qu'une ...
BOURRE
. s. f. Amas de poils détachés de la peau de certains animaux à poil ras, tels que les boeufs, les vaches, les chevaux, etc. La bourre sert à garnir des selles, des bâts, ...
BOURREAU
. s. m. Exécuteur des hautes oeuvres, des arrêts rendus en matière criminelle. Ce terme n'est pas employé dans la loi pénale actuelle. Mourir par la main du bourreau. Mettre ...
BOURRÉE
. s. f. Espèce de fagot de menues branches. Brûler une bourrée. Chauffer le four avec des bourrées. Prov. et fig., Fagot cherche bourrée, Les gens de même sorte sont ...
BOURRELER
. v. a. Tourmenter, gêner. Il ne s'emploie qu'au figuré, pour exprimer les peines intérieures que les reproches de la conscience font souffrir. La conscience bourrèle les ...
BOURRELERIE
. s. f. Le métier, le commerce du bourrelier.
BOURRELET
ou BOURLET. s. m. Espèce de coussin rempli de bourre ou de crin, fait en rond, et vide par le milieu. Bourrelet de cuir. Bourrelet à bassin.   Il se dit également d'Une ...
BOURRELIER
. s. m. Ouvrier qui fait les harnais des chevaux et des bêtes de somme. Acheter des harnais chez un bourrelier. Payer un bourrelier.
BOURRELLE
. s. f. La femme du bourreau. Il est vieux.
BOURRER
. v. a. Enfoncer la bourre dans une arme à feu que l'on vient de charger. Bourrer un fusil, un pistolet, un canon. La baguette sert à bourrer.   Il signifie quelquefois, ...
BOURRICHE
. s. f. Espèce de panier long dont on se sert pour envoyer du gibier, de la volaille, du poisson, etc. J'ai reçu une bourriche. Une bourriche de gibier.
BOURRIQUE
. s. f. Ânesse. Un paysan monté sur une bourrique. Une bourrique chargée.   Il se dit, par dénigrement, de Toute sorte de petits mauvais chevaux dont on se sert à divers ...
BOURRIQUET
. s. m. Petit ânon, ou Âne d'une petite espèce. BOURRIQUET, en termes de Maçonnerie, Civière qui sert à enlever, au moyen d'une grue, des moellons ou du mortier dans ...
BOURRU
, UE. adj. Qui est d'une humeur brusque et chagrine. Un homme bourru. Cette femme est bien bourrue. On dit de même : Un esprit bourru. Avoir l'humeur bourrue. Etc. Il se prend ...
BOURSE
. s. f. Petit sac de peau, d'étoffe, ou d'un tissu quelconque, dans lequel on met ordinairement l'argent qu'on veut porter sur soi. Bourse de cuir, de peau, de velours. Une ...
BOURSICAUT
. s. m. Diminutif Petite bourse.  Il se dit aussi d'Une petite somme amassée avec économie, et tenue en réserve. Cet ouvrier s'est fait un boursicaut. Il est familier dans ...
BOURSIER
. s. m. Celui qui jouit d'une bourse dans un collége, dans une école publique, dans un séminaire. Boursier au collége de Louis le Grand.
BOURSIER
, IÈRE. s. Ouvrier, ouvrière qui fait et qui vend des bourses. Il est maintenant peu usité.
BOURSILLER
. v. n. (On mouille les L.) Contribuer chacun d'une petite somme pour quelque dépense commune. Il n'y avait pas assez d'argent, il fallut boursiller. Il fallut que chacun ...
BOURSON
. s. m. Petite poche au dedans de la ceinture d'une culotte. Mettre de l'argent dans son bourson. Il est vieux ; on dit aujourd'hui, Gousset.
BOURSOUFLAGE
. s. m. Enflure. Il ne se dit qu'au figuré, en parlant Du style, Un style plein de boursouflage. Il y a bien du boursouflage dans ce discours.
BOURSOUFLER
. v. a. Rendre enflé. Il ne se dit qu'en parlant De la bouffissure des chairs. Le vent lui a tout boursouflé le visage. Cette maladie lui a boursouflé les yeux. ...
BOURSOUFLURE
. s. f. Enflure. Il se dit au propre et au figuré. Avoir de la boursouflure dans le visage. La boursouflure du style. Son style n'est pas exempt de boursouflure.
BOUSCULER
. v. a. Mettre sens dessus dessous. On a bousculé tous mes livres.   Il signifie aussi, Pousser en tous sens. Nous fûmes horriblement bousculés dans la foule. Il est ...
BOUSE
. s. f. Fiente de boeuf ou de vache. La bouse de vache est un bon engrais pour les terres.
BOUSILLAGE
. s. m. (On mouille les L dans ce mot et les deux suivants.) Mélange de chaume et de terre détrempée, dont on se sert pour faire des murs de clôture dans les lieux où la ...
BOUSILLER
. v. n. Maçonner en bousillage, c'est-à-dire, avec du chaume et de la terre détrempée. Dans ce pays-là, on n'a ni pierre ni plâtre ; on ne fait que bousiller.   Il se ...
BOUSILLEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui travaille en bousillage.  Il se dit, figurément et familièrement, Des mauvais ouvriers en toute sorte d'ouvrages. Ce n'est qu'un bousilleur. Cette ...
BOUSIN
. s. m. Surface tendre des pierres de taille. Il faut abattre le bousin en taillant la pierre ; il n'y faut point laisser de bousin.
BOUSSOLE
. s. f. Sorte de cadran au centre duquel est fixée une aiguille qui tourne librement sur son pivot, et dont la pointe aimantée se dirige toujours vers le nord. La ...
BOUSTROPHÉDON
. s. m. Il se dit de La manière d'écrire alternativement de droite à gauche, et de gauche à droite, sans discontinuer la ligne, à l'imitation des sillons d'un champ. Les ...
BOUT
. s. m. L'extrémité d'un corps, d'un espace. Le bout, les deux bouts d'un bâton. Le bout d'une pique, d'une perche. Il lui présenta le bout du fusil. Appuyer le bout d'un ...
BOUT
. s. m. L'extrémité d'un corps, d'un espace. Le bout, les deux bouts d'un bâton. Le bout d'une pique, d'une perche. Il lui présenta le bout du fusil. Appuyer le bout d'un ...
BOUT-DEHORS
ou BOUTE-HORS. s. m. T. de Marine. Il se dit de Pièces de bois longues et rondes qu'on ajoute, par le moyen d'anneaux de fer, à chaque bout de vergue du grand mât et du mât ...
BOUTADE
. s. f. Caprice, saillie d'esprit et d'humeur. Quelle boutade vous prend ? Il a des boutades. N'agir que par boutade. Composer par boutade. C'est une boutade qui lui a pris.
BOUTANT
. adj. m. T. d'Archit., qui a le même sens que Butant, et qui ne s'emploie qu'avec le mot Arc. Voyez ARCBOUTANT.
BOUTARGUE
ou BOTARGUE. s. f. Sorte de mets qu'on prépare, en Italie et dans le midi de la France, avec des oeufs de poisson salé, confits dans le vinaigre. La boutargue est excitante ...
BOUTÉ
, ÉE. adj. T. de Manége. Il se dit D'un cheval qui a les jambes droites depuis le genou jusqu'à la couronne. Cheval bouté.
BOUTE-EN-TRAIN
. s. m. T. de Haras. Cheval entier dont on se sert pour mettre les juments en chaleur.  Il se dit aussi d'Un petit oiseau qui sert à faire chanter les autres.  Il se dit, ...
BOUTE-FEU
. s. m. Baguette garnie à son extrémité d'une mèche d'étoupe qui sert à mettre le feu à certaines pièces de canon. Devant l'ennemi le boute-feu est toujours allumé.   ...
BOUTE-HORS
. s. m. Espèce de jeu qui n'est plus en usage. On dit figurément et familièrement, Ils jouent au boute-hors, en parlant De deux hommes qui tâchent de se débusquer l'un ...
BOUTE-SELLE
. s. m. T. de Guerre. Signal qui se donne avec la trompette, pour avertir les cavaliers de seller leurs chevaux, et de se tenir prêts à monter à cheval. Sonner le ...
BOUTEILLE
. s. f. Vase à goulot, de formes diverses et d'une capacité plus ou moins grande, destiné à contenir du vin, ou d'autres liquides. Bouteille de verre, de terre, de grès, ...
BOUTEILLER
. s. m. Voyez BOUTILLIER.
BOUTEILLES
. s. f. pl. T. de Marine. Les lieux d'aisance, dans un vaisseau, où ils sont ordinairement placés à la poupe. Aller aux bouteilles.
BOUTER
. v. a. Mettre. Vieux mot qui n'est plus usité que dans le bas langage, ou en termes de Marine. Bouter au large, Pousser une embarcation au large. Voyez BOUTE-EN-TRAIN, ...
BOUTER
. v. n. Il se dit D'un vin qui pousse au gras. Les vins de ce cru sont sujets à bouter. Cette cave fait bouter.
BOUTEROLLE
. s. f. Garniture qu'on met au bout d'un fourreau d'épée. Une bouterolle d'acier. Une bouterolle d'argent. Il s'emploie aussi en termes de Blason.
BOUTILLIER
. s. m. (On mouille les L.) Échanson. Il ne s'emploie que dans cette dénomination ancienne, Grand boutillier de France, Grand officier de la couronne qui avait l'intendance de ...
BOUTIQUE
. s. f. Lieu où un marchand étale et vend sa marchandise, où un artisan travaille. Les boutiques sont ordinairement au rez-de-chaussée des maisons, et ouvertes sur la rue. ...
BOUTIQUIER
. s. m. Artisan ou marchand qui est en boutique. Il se dit surtout d'Un petit marchand, et quelquefois par dénigrement.
BOUTIS
. s. m. T. de Chasse, L'endroit où un sanglier a fouillé avec son boutoir, et Les traces de cette fouille. Cette partie de la forêt est pleine de boutis.
BOUTISSE
. s. f. T. de Maçonnerie. Pierre taillée qu'on place dans un mur suivant sa longueur, de manière que sa largeur paraît en dehors. Placer alternativement des pierres en ...
BOUTOIR
. s. m. Instrument avec lequel les maréchaux enlèvent la corne superflue du pied d'un cheval, avant de le ferrer. BOUTOIR, se dit aussi Du groin d'un sanglier. Le sanglier ...
BOUTON
. s. m. Il se dit de Petits corps arrondis ou allongés que poussent les arbres et les arbustes, et d'où naissent les branches, les feuilles ou les fleurs. Bouton à bois. ...
BOUTONNER
. v. n. Il ne se dit que Des arbres et des arbustes qui commencent à pousser des boutons. Les rosiers commencent à boutonner. BOUTONNER, est aussi verbe actif, et signifie, ...
BOUTONNERIE
. s. f. Marchandise ou commerce du boutonnier. Fabriquer de la boutonnerie.   Il se dit aussi d'Une fabrique, d'un atelier où l'on fait des boutons.
BOUTONNIER
. s. m. Celui qui fait et qui vend des boutons. C'est un bon boutonnier.
BOUTONNIÈRE
. s. f. Petite fente faite à un vêtement pour y passer un bouton, et qui est bordée de soie, de fil, de laine, etc. Faire une boutonnière. Border de soie les boutonnières ...
BOUTS-RIMÉS
. s. m. pl. Rimes, souvent très-bizarres, données pour faire des vers dont le sujet est ordinairement à volonté. Donner des bouts-rimés. Remplir des bouts-rimés. On ...
BOUTURE
. s. f. Branche coupée à un arbre, à un arbuste, et qui, étant plantée en terre, y prend racine. Il y a des arbres qui viennent de bouture, comme le saule, l'osier, etc. ...
BOUVARD
. s. m. Marteau dont on se servait pour frapper les monnaies, avant l'invention du balancier.
BOUVERIE
. s. f. Étable à boeufs. Il se dit particulièrement Des étables qui sont dans les environs des marchés publics.
BOUVET
. s. m. T. de Charpentier et de Menuisier. Sorte de rabot à faire des rainures.
BOUVIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui conduit les boeufs et qui les garde. Fig. et fam., C'est un gros bouvier, un vrai bouvier, se dit D'un homme grossier. BOUVIER, en termes ...
BOUVILLON
. s. m. Diminutif de Boeuf. Jeune boeuf. Il est peu usité.
BOUVREUIL
. s. m. Oiseau de volière, dont le plumage est de plusieurs couleurs, qui a le bec noir, et qui chante assez agréablement.
BOVINE
. adj. f. Il ne s'emploie que dans ces locutions, Les bêtes bovines, la race bovine, Les boeufs, les vaches, les taureaux. Améliorer la race bovine.
BOWL
. s. m. Voyez BOL.
BOXER
. v. n. Mot emprunté de l'anglais. Se battre à coups de poing. On dit aussi, dans le même sens, avec le pronom personnel, Se boxer.
BOXEUR
. s. m. Celui qui boxe, qui fait en quelque sorte un métier de ce genre de combat.
BOYARD
. s. m. Nom qu'on donne aux anciens feudataires de Russie, de Transylvanie.
BOYAU
. s. m. Intestin, conduit qui fait plusieurs circonvolutions, et sert à recevoir les aliments au sortir de l'estomac, ainsi qu'à rejeter du corps les excréments. Un gros ...
BOYAUDERIE
. s. f. Lieu où l'on nettoie et où l'on prépare les boyaux de certains animaux, destinés à différents usages dans les arts.
BOYAUDIER
. s. m. Celui qui prépare et file des cordes à boyau.
BRACELET
. s. m. Ornement qui se porte au bras, et qui sert, parmi nous, à la parure des femmes. Bracelet de perles. Bracelet de corail, de diamants, d'émeraudes. Bracelet de ...
BRACHIAL
, ALE. adj. (On prononce Brakial. ) T. d'Anat. Qui appartient, qui a rapport au bras. Muscle brachial. Artère brachiale. Les nerfs brachiaux.
BRACONNAGE
. s. m. Action de braconner. Réprimer le braconnage.
BRACONNER
. v. n. Chasser furtivement et sans permission sur les terres d'autrui, pour faire son profit du gibier. On l'a surpris à braconner.
BRACONNIER
. s. m. Celui qui braconne, qui chasse furtivement et sans permission sur les terres d'autrui, pour vendre le gibier qu'il tue. Les braconniers détruisent tout notre gibier. ...
BRACTÉE
. s. f. T. de Botan. On nomme ainsi de Petites feuilles, ordinairement colorées, qui naissent avec la fleur de certaines plantes, et qui diffèrent des autres feuilles par la ...
BRAGUETTE
. s. f. Voyez BRAYETTE.
BRAHMANE
. s. m. Nom donné à ceux qui forment la première des quatre grandes castes chez les Indiens, et qui professent la doctrine des Védas.
BRAHMANIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient, qui a rapport aux brahmanes. Les traditions, les croyances brahmaniques.
BRAHMANISME
. s. m. Doctrine des brahmanes.
BRAI
. s. m. Suc résineux et noirâtre qu'on tire du pin et du sapin ; résine refondue dont on a extrait la térébenthine. Brai sec. Brai gras, Celui qu'on a rendu liquide ...
BRAIE
. s. f. Linge dont on enveloppe le derrière des enfants. Attacher une braie à un enfant. Lui changer de braie. Il a vieilli : on dit, Lange ou Couche. BRAIES, au pluriel, ...
BRAILLARD
, ARDE. adj. Qui parle ordinairement beaucoup, fort haut et mal à propos. C'est l'homme du monde le plus braillard. Une femme braillarde.   Il s'emploie le plus souvent comme ...
BRAILLER
. v. n. Parler très-haut, beaucoup et mal à propos. Cet homme a l'habitude de brailler.   Il signifie aussi, Crier d'une manière importune ou ridicule. Cet enfant ne fait ...
BRAILLEUR
, EUSE. adj. Qui braille, qui ne fait que brailler. Un homme extrêmement brailleur. Une femme fort brailleuse. Cet enfant est bien brailleur.   Il s'emploie plus ordinairement ...
BRAIMENT
. s. m. Cri de l'âne.
BRAIRE
. v. n. Il se dit D'un âne qui crie. On ne l'emploie guère qu'à l'infinitif, et aux troisièmes personnes du présent de l'indicatif, du futur et du conditionnel. Son âne ...
BRAISE
. s. f. Bois réduit en charbons ardents. Du bois qui fait de bonne braise. Des pommes de terre cuites sous la braise. Un gigot à la braise, Que l'on fait cuire dans un ...
BRAISER
. v. a. T. de Cuisine. Faire cuire de la viande dans une braisière. Il s'emploie surtout au participe. BRAISÉ, ÉE. participe, Gigot braisé.
BRAISIER
. s. m. Huche où le boulanger met la braise quand elle est étouffée.
BRAISIÈRE
. s. f. T. de Cuisine. Vaisseau dans lequel on fait cuire à la braise différents mets.
BRAME
ou BRAMINE. s. m. Voyez BRAHMANE.
BRAMER
. v. n. Crier. Il ne se dit que Du cerf. Le cerf brame quand il est en rut.
BRAN
. s. m. Matière fécale. Il est bas.  Bran de son, Partie du son la plus grossière. Bran de scie, Poudre qui tombe du bois lorsqu'on le scie. Ces locutions ont ...
BRANCARD
. s. m. Espèce de civière à bras et à pieds sur laquelle on transporte un malade couché, ou des meubles, des objets fragiles, etc. Il fut porté à l'hôpital sur un ...
BRANCHAGE
. s. m. coll. L'ensemble des branches d'un arbre. Ce branchage est trop touffu, il faut l'élaguer.
BRANCHE
. s. f. Bois que pousse le tronc d'un arbre, d'un arbrisseau, et qui s'allonge comme une sorte de bras. Petite branche. Grosse branche. Cet arbre étend ses branches bien loin, ...
BRANCHE-URSINE
. s. f. (Quelques-uns disent, Brancursine. ) Voyez ACANTHE et BERCE.
BRANCHER
. v. a. Pendre, attacher à une branche d'arbre. Il est vieux, familier, et ne se disait guère qu'en parlant D'un voleur ou d'un déserteur qu'on pendait à un arbre. Le ...
BRANCHIER
. adj. m. T. de Fauconnerie. Il ne se dit que dans cette locution, Oiseau branchier, Celui qui n'a encore que la force de voler de branche en branche.
BRANCHIES
. s. f. pl. T. d'Hist. nat. Il se dit Des organes en forme de peignes, qui servent à la respiration de l'eau, dans les poissons, et qu'on nomme vulgairement Ouïes.  Il se ...
BRANCHU
, UE. adj. Qui a beaucoup de branches. Un arbre fort branchu.
BRANDADE
. s. f. T. de Cuisine. Manière d'apprêter la morue, qui consiste à l'émincer et à la faire cuire avec de la crème, des blancs d'oeufs, de l'ail haché, de l'huile, etc. ...
BRANDE
. s. f. Sorte de bruyère, de petit arbuste qui croît dans des campagnes incultes. Un pays de brandes. Chauffer le four avec des brandes.   Il se dit aussi Des lieux ...
BRANDEBOURG
. s. m. Espèce d'ornement de broderie ou de galon qui entoure les boutonnières de certains habits. Brandebourg d'or. Brandebourg d'argent. Un habit à brandebourgs. ...
BRANDEVIN
. s. m. T. emprunté de l'allemand. Eau-de-vie de vin.
BRANDEVINIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui vend et qui crie du brandevin, de l'eau-de-vie dans un camp, dans une garnison. Il est vieux.
BRANDILLEMENT
. s. m. Mouvement qu'on se donne en se brandillant. Il est familier.
BRANDILLER
. v. a. Mouvoir, agiter deçà et delà. Brandiller les jambes. Brandiller les bras. BRANDILLER, avec le pronom personnel, Se mouvoir, s'agiter en l'air par le moyen d'une ...
BRANDILLOIRE
. s. f. Il se dit de Branches entrelacées ou de quelque autre chose semblable, sur quoi l'on peut s'asseoir pour se brandiller. Se mettre sur une brandilloire. Il est familier ...
BRANDIR
. v. a. Secouer, agiter dans sa main une lance, un épieu, une épée, etc., comme si on se préparait à frapper. Il brandissait une pique. Brandir une lance. Brandir une ...
BRANDON
. s. m. Espèce de flambeau fait avec de la paille tortillée. Allumer des brandons.   Il se dit aussi Des corps enflammés qui s'élèvent d'un incendie. Le vent poussait ...
BRANDONNER
. v. a. Mettre des brandons aux extrémités d'un héritage où l'on a fait une saisie de fruits. Brandonner un champ, une terre. BRANDONNÉ, ÉE. participe
BRANLANT
, ANTE. adj. Qui branle, qui penche tantôt d'un côté, tantôt de l'autre. Avoir la tête branlante, les jambes branlantes. Une poutre branlante. Prov. et fig., C'est un ...
BRANLE
. s. m. Oscillation, mouvement qui porte un corps tantôt d'un côté, tantôt de l'autre. Le branle d'une cloche. Mettre les cloches en branle. Le branle du carrosse lui fait ...
BRANLE-BAS
. s. m. T. de Marine, Action de détendre tous les hamacs d'entre les ponts, de les mettre dans les filets de bastingage, et de dégager les batteries, pour se disposer au ...
BRANLEMENT
. s. m. Mouvement de ce qui branle. Branlement de tête. Le branlement d'une charrette.
BRANLER
. v. a. Agiter, mouvoir, remuer, faire aller deçà et delà. Branler les jambes. Branler les bras. Branler la tête.   Il est aussi neutre, et signifie, Être agité, ...
BRANLOIRE
. s. f. Planche ou solive posée en travers et en équilibre sur un point d'appui un peu élevé, et aux deux bouts de laquelle deux personnes se balancent en faisant tour à ...
BRAQUE
. s. des deux genres Espèce de chien de chasse. Un braque. Une braque. Ce braque arrête bien. Prov., Étourdi comme un braque, fou comme un braque. Fig. et fam., C'est un ...
BRAQUEMART
. s. m. Épée courte et large qu'on portait autrefois le long de la cuisse.
BRAQUEMENT
. s. m. Action de braquer. Le braquement d'un canon. Il est peu usité.
BRAQUER
. v. a. Tourner, placer dans une direction déterminée, une pièce de canon, une lunette, etc. Braquer un canon. Braquer le canon contre les ennemis. Braquer une lunette. ...
BRAS
. s. m. Membre du corps humain qui tient à l'épaule. Les deux bras. Bras droit. Bras gauche. Bras fort. Bras nerveux. Gros bras. Bras long. La force du bras. Lever, hausser, ...
BRASER
. v. a. T. d'Arts. Joindre ensemble deux morceaux de fer, d'acier, ou de cuivre, au moyen d'une soudure. Braser un fusil, un canon. Ce canon de fusil a été mal brasé. ...
BRASIER
. s. m. Feu de charbons ardents. Brasier ardent. Grand brasier. BRASIER, se dit aussi d'Une espèce de grand bassin de métal où l'on met de la braise pour échauffer une ...
BRASILLEMENT
. s. m. T. de Marine. Effet de la mer qui brasille, qui réfléchit les rayons du soleil ou de la lune. Le brasillement nuit aux observations nautiques.   Il se dit également ...
BRASILLER
. v. a. Faire griller quelque chose un peu de temps sur de la braise. Il n'est guère usité que dans cette phrase, Faire brasiller des pêches, où il est pris ...
BRASQUE
. s. f. T. de Métallurgie. Mélange d'argile et de charbon pilé, dont on enduit la surface des creusets dans lesquels on réduit les mines.
BRASQUER
. v. a. T. de Métallurgie. Enduire de brasque la surface des creusets. BRASQUÉ, ÉE. participe
BRASSAGE
. s. m. La somme que prenait autrefois le maître des monnaies, sur chaque marc d'or, d'argent ou de billon ouvré en espèces, pour les frais de fabrication et les déchets.
BRASSARD
. s. m. Sorte d'ancienne armure qui couvrait le bras d'un homme de guerre. Il était armé de toutes pièces, de cuirasse, brassards, cuissards, etc.   Il se dit, par ...
BRASSE
. s. f. Mesure de la longueur des deux bras étendus, qui est ordinairement de cinq à six pieds. La brasse marine est de cinq pieds. Mesurer des cordes, des cordages à la ...
BRASSÉE
. s. f. Autant que les bras peuvent entourer, contenir et porter. Grande brassée. Brassée de foin, de bois, de paille. Emporter à brassées. Emporter une brassée, une ...
BRASSER
. v. a. Remuer avec les bras, à force de bras, plusieurs matières ayant quelque fluidité, pour qu'elles s'incorporent ensemble. Il faut bien brasser tout cela. Brasser de ...
BRASSERIE
. s. f. Lieu où l'on brasse de la bière. Il y a tant de brasseries dans cette ville.
BRASSEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui brasse de la bière et qui en vend en gros.
BRASSEYER
. v. a. T. de Marine. Voyez BRASSER.
BRASSIAGE
. s. m. T. de Marine. Mesurage à la brasse.  Il signifie aussi, La quantité de brasses d'eau que l'on trouve dans un endroit quelconque de la mer. Le brassiage est ...
BRASSIÈRES
. s. f. pl. Espèce de petite camisole qui sert à maintenir le corps, et qui est particulièrement en usage pour les femmes et les enfants. Brassières de basin, de futaine, ...
BRASSIN
. s. m. Vaisseau, cuve où les brasseurs font la bière.  Il signifie aussi, La quantité de bière qu'on tire de la masse de grains sur laquelle on opère.  Il signifie ...
BRASURE
. s. f. T. d'Arts. Endroit où deux pièces de métal sont brasées, soudées.
BRAVACHE
. s. m. Faux brave, fanfaron. Ce n'est qu'un bravache. Il est familier.
BRAVADE
. s. f. Action, parole, manière par laquelle on brave quelqu'un. Il lui a fait une bravade. Il pensait m'intimider par ses bravades. De vaines bravades.
BRAVE
. adj. des deux genres Vaillant, qui a beaucoup de valeur, beaucoup de courage. Brave soldat. Brave capitaine. Il est fort brave, brave comme son épée, comme l'épée qu'il ...
BRAVEMENT
. adv. D'une manière brave, vaillamment. Il monta bravement à l'assaut.   Il signifie quelquefois, Habilement, adroitement. Il joua bravement son personnage. Il s'est ...
BRAVER
. v. a. Témoigner ouvertement qu'on ne craint pas quelqu'un, et qu'on le méprise, qu'on le défie. Il l'alla braver jusque chez lui. Est-ce pour me braver que vous parlez ...
BRAVERIE
. s. f. Magnificence en habits. Les enfants aiment la braverie. Il est familier et il vieillit.
BRAVO
. adv. Terme emprunté de l'italien, dont on se sert en français pour applaudir. Dès qu'il eut fini de chanter, toute l'assemblée cria bravo.   Il s'emploie aussi comme ...
BRAVOURE
. s. f. Courage guerrier, vaillance. Il a beaucoup de bravoure. Il a fait preuve de bravoure en mille occasions.   Il se dit quelquefois, au pluriel, Des actions de valeur. Cet ...
BRAYER
. s. m. T. de Chirur. Bandage destiné à contenir les hernies. Porter un brayer. Un faiseur de brayers.
BRAYER
. v. a. Enduire de brai liquide et chaud. Brayer un navire. BRAVÉ, ÉE. participe
BRAYETTE
. s. f. Fente de devant d'une culotte à l'ancienne mode. Fermer sa brayette. Boutonner sa brayette.
BRAYON
. s. m. T. de Vénerie. Piége pour prendre les bêtes puantes.
BRÉANT
ou BRUANT. s. m. Oiseau de la grosseur du moineau franc, qui a le plumage presque entièrement jaune, et dont le ramage est assez agréable.
BREBIS
. s. f. Quadrupède portant laine, et qui est la femelle du bélier. Brebis blanche. Brebis noire. Lait de brebis. Toison de brebis. Prov., Fuir, éviter une personne comme ...
BRÈCHE
. s. f. Ouverture faite par force ou autrement à ce qui sert de clôture, comme un mur, une haie. Ils pénétrèrent dans le jardin par une brèche, et volèrent tous les ...
BRÈCHE
. s. f. Sorte de marbre qui semble formé d'un amas de cailloux unis ensemble. De la brèche violette. Brèche d'Alep, de Dourlais, etc.
BRÈCHE-DENT
. adj. des deux genres Qui a perdu une ou plusieurs dents de devant. Cet homme est brèche-dent. Cette fille est brèche-dent.   Il s'emploie quelquefois substantivement. C'est ...
BRECHET
. s. m. L'os de la poitrine, celui auquel aboutissent les côtes par devant ; plus particulièrement, L'extrémité inférieure de cet os. Avoir mal au brechet. Il est ...
BREDI-BREDA
  Expression adverbiale et très-familière, qui s'emploie en parlant D'une chose dite ou faite avec trop de précipitation. Il nous a raconté cela bredi-breda. Il commence ...
BREDINDIN
. s. m. T. de Marine. Palan moyen dont on se sert pour enlever de médiocres fardeaux.
BRÉDISSURE
. s. f. T. de Médec. Impossibilité d'écarter les mâchoires, produite par l'adhérence de la membrane des gencives à celle qui revêt les joues intérieurement.
BREDOUILLE
. s. f. T. du Jeu de trictrac. Jeton ou pavillon qui servent à marquer, le premier qu'on a pris douze points de suite, le second qu'on a pris de suite six trous : l'avantage ...
BREDOUILLEMENT
. s. m. Action de bredouiller. Il est familier.
BREDOUILLER
. v. n. Parler d'une manière précipitée et peu distincte. On n'entend rien à ce qu'il dit, il ne fait que bredouiller. On l'emploie aussi activement. Que bredouillez-vous ...
BREDOUILLEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui bredouille. On n'entend point ce qu'il dit, c'est un bredouilleur. Il est familier.
BREF
, BRÈVE. adj. Court, prompt, de peu de durée ou d'étendue. Le temps que vous me donnez est bien bref. Assigner quelqu'un à bref délai. Cet homme est bref dans ses ...

1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.018 c;