Слова на букву bouf-cham (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву bouf-cham (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
CAMBRER
. v. a. Courber légèrement en arc. Cambrer la forme d'un soulier. Il faut chauffer ce bois pour le cambrer.   Il se met aussi avec le pronom personnel. Cette poutre ...
CAMBRURE
. s. f. Courbure en arc. La cambrure d'un soulier.
CAMBUSE
. s. f. T. de Marine. L'endroit d'un bâtiment où l'on distribue aux gens de l'équipage les rations de vivres, les provisions. Aller à la cambuse.
CAMBUSIER
. s. m. T. de Marine. Celui qui est chargé de distribuer les rations de vivres à l'équipage d'un bâtiment.
CAME
. s. f. T. d'Hist. nat. Voyez CHAME.
CAMÉE
. s. m. Pierre composée de différentes couches, et sculptée en relief. Un beau camée est plus rare qu'une belle pierre taillée en creux.   Il se dit aussi, en Peinture, ...
CAMÉLÉON
. s. m. Espèce de lézard auquel on a longtemps attribué la faculté de prendre la couleur des objets dont il approche. Plus changeant que le caméléon.   Il se dit ...
CAMÉLÉOPARD
. s. m. Nom qu'on donnait autrefois à la Girafe.
CAMELINE
. s. f. T. de Botan. Plante crucifère dont on extrait une huile bonne à brûler, qu'on appelle improprement Huile de camomille.
CAMELOT
. s. m. Espèce d'étoffe faite ordinairement de poil de chèvre, ou de laine, mêlée quelquefois de soie en chaîne. Camelot de Hollande, de Bruxelles. Camelot de Turquie. ...
CAMÉRIER
. s. m. Officier de la chambre du pape. Camérier secret. Camérier d'honneur. Camérier participant.
CAMÉRISTE
. s. f. Titre qu'on donne, dans plusieurs cours, aux femmes qui servent les princesses dans leur chambre.
CAMERLINGAT
. s. m. Dignité de camerlingue.
CAMERLINGUE
. s. m. Un des premiers officiers de la cour de Rome, qui est toujours un cardinal : sa fonction ordinaire est de présider à la chambre apostolique, et il a l'autorité ...
CAMION
. s. m. Fort petite épingle. CAMION, se dit aussi d'Une espèce de petite charrette ou de haquet, ordinairement traînée par un cheval ou par deux hommes.
CAMIONNEUR
. s. m. Celui qui conduit ou qui traîne un camion.
CAMISADE
. s. f. Attaque faite la nuit ou de grand matin, par des gens de guerre, pour surprendre les ennemis. Donner une camisade. Il est vieux.
CAMISARD
. s. m. Nom qui fut donné aux calvinistes des Cévennes, pendant leur révolte sous Louis XIV.
CAMISOLE
. s. f. Chemisette. Camisole de ratine, de toile, de futaine, de basin, etc.   Camisole de force, Espèce de camisole qu'on met quelquefois à certains aliénés, pour leur ...
CAMOMILLE
. s. f. T. de Botan. Plante odoriférante dont la fleur, qui est radiée, porte le même nom et s'emploie souvent en médecine. Infusion de camomille. Prendre de la camomille. ...
CAMOUFLET
. s. m. Fumée épaisse qu'on souffle malicieusement au nez de quelqu'un avec un cornet de papier allumé. Ce laquais dormait, on lui donna un camouflet.   Il signifie, ...
CAMP
. s. m. L'espace de terrain où une armée dresse des tentes ou construit des baraques, pour s'y loger en ordre, ou pour s'y retrancher. Camp retranché, ouvert, fortifié. ...
CAMPAGNARD
, ARDE. adj. Qui vit ordinairement à la campagne. Gentilhomme campagnard.   Il est aussi substantif, et se dit, avec quelque sorte de mépris, d'Une personne qui n'a pas les ...
CAMPAGNE
. s. f. Plaine, grande étendue de pays plat et découvert. Grande, vaste campagne. Rase campagne. En pleine campagne.   En termes de Guerre, Tenir la campagne, être maître de ...
CAMPAGNOL
. s. m. T. d'Hist. nat. Espèce de mulot, de souris des champs, brune et à queue courte.
CAMPANE
. s. f. Ouvrage de soie, d'argent filé, etc., avec de petits ornements en forme de cloches, faites aussi de soie, d'or, etc. Une belle, une riche campane. La campane d'un lit, ...
CAMPANILE
. s. m. T. d'Archit. Clocher à jour ; petite tour ouverte et légère, haute, et souvent isolée, dans laquelle sont suspendues des cloches. Le campanile de Florence est ...
CAMPANULE
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes dont il existe un très-grand nombre d'espèces, qui toutes portent des fleurs en forme de cloches, et que l'on cultive, pour la plupart, ...
CAMPANULÉ
, ÉE. adj. T. de Botan. En forme de cloche. Corolle campanulée.
CAMPÊCHE
. s. m. Arbre d'Amérique, dont le bois, très-dur et très-pesant, fournit une belle teinture rouge. Bois de campêche.
CAMPEMENT
. s. m. Action de camper, ou Le camp même. Dans notre premier campement, nous eûmes nouvelles des ennemis. L'art des campements. Il n'a plus que trois campements à faire pour ...
CAMPER
. v. n. Il se dit proprement D'une armée qui dresse des tentes ou construit des baraques en quelque lieu, pour s'y loger en ordre, ou pour s'y retrancher. Nous campâmes en ...
CAMPHORATA
. s. f. Voyez CAMPHRÉE.
CAMPHRE
. s. m. Substance concrète, blanche et demi-transparente, d'une odeur très-forte, d'une saveur amère et brûlante, qu'on extrait de certains végétaux, et principalement ...
CAMPHRÉ
, ÉE. adj. Qui contient du camphre. Potion camphrée. Esprit-de-vin camphré. Eau-de-vie camphrée.
CAMPHRÉE
. s. f. T. de Botan. Plante fort commune dans le midi de la France, et dont on fait usage en médecine : on la nomme ainsi parce qu'elle a une forte odeur de camphre.
CAMPHRIER
. s. m. T. de Botan. Espèce de laurier dont on retire une partie du camphre qui se débite dans le commerce.
CAMPINE
. s. f. T. de Cuisine. Espèce de petite poularde fine.
CAMPOS
. s. m. (On ne fait point sentir l'S.) Mot pris du latin, qui signifie proprement, Le congé qu'on donne à des écoliers. Des écoliers qui ont campos, qui demandent campos, ...
CAMUS
, USE. adj. Qui a le nez court et plat. Il est camus. Elle est camuse. On dit de même, Un nez camus.   Il se dit également De quelques animaux. Un chien camus. Un cheval ...
CANAILLE
. s. f. coll. Terme de mépris, qui se dit de La plus vile populace. Il n'y avait là que de la canaille. Il fut insulté par la canaille. Toute la canaille s'attroupa dans la ...
CANAL
. s. m. Conduit par où l'eau passe. En ce sens, il se dit Des aqueducs et des tuyaux de fontaines. Canal de bois, de plomb, de pierre. Conduire l'eau par canaux. Les canaux de ...
CANAMELLE
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes dont la Canne à sucre est une des principales espèces.
CANAPÉ
. s. m. Sorte de grand siége à dossier, où plusieurs personnes peuvent être assises ensemble, et dont on se sert quelquefois comme de lit de repos. Un canapé de velours. Se ...
CANAPSA
. s. m. Sac de cuir que porte sur les épaules un goujat, ou un pauvre artisan, quand il voyage. Ce mot est vieux.  Il s'est dit aussi de L'homme qui portait ce sac. Je l'ai vu ...
CANARD
. s. m. Sorte d'oiseau aquatique. Canard de rivière. Canard privé. Canard sauvage. Chasser aux canards. On se sert de canards privés pour prendre des canards sauvages. ...
CANARDER
. v. a. Tirer sur quelqu'un d'un lieu où l'on est à couvert. Les soldats qui s'avancèrent dans les faubourgs, furent tués par les habitants qui les canardaient des fenêtres. ...
CANARDIÈRE
. s. f. Lieu qu'on prépare dans un marais ou sur un étang, pour prendre des canards sauvages dans des nasses. CANARDIÈRE, se dit aussi d'Une sorte de long fusil propre à ...
CANARI
. s. m. Serin des îles Canaries.
CANCAN
. s. m. T. corrompu du latin Quanquam. Il s'est dit d'abord dans cette phrase proverbiale, Faire un cancan, un grand cancan de quelque chose, Faire beaucoup de bruit, beaucoup ...
CANCEL
. s. m. (Quelques-uns disent, Chancel. ) L'endroit du choeur d'une église qui est le plus proche du grand autel, et qui est ordinairement fermé d'une balustrade. Il est ...
CANCELLER
. v. a. T. de Jurispr. Annuler une écriture en la barrant ou croisant à traits de plume, ou en passant le canif dedans. Canceller et annuler des lettres. Il est maintenant ...
CANCER
. s. m. T. de Médec. (On prononce l'R.) Nom donné à diverses affections, et particulièrement à Une espèce de tumeur qui dégénère en ulcère, et qui vient surtout au ...
CANCÉREUX
, EUSE. adj. T. de Médec. Qui tient de la nature du cancer, qui appartient au cancer. Tumeur cancéreuse. Ulcère cancéreux. Diathèse cancéreuse.
CANCRE
. s. m. Espèce d'écrevisse de mer. Manger des cancres. Voyez CRABE.
CANCRE
. s. m. Terme de mépris ou de compassion, dont on se sert pour désigner, Un homme sans fortune, et qui ne peut faire ni bien ni mal à personne. C'est un pauvre cancre. Ce ...
CANDÉLABRE
. s. m. Grand chandelier fait à l'antique. Il y avait dans la salle plusieurs candélabres.   Il se dit aussi d'Un chandelier à plusieurs branches, plus grand que les ...
CANDEUR
. s. f. Pureté d'âme. La candeur de son âme. La candeur de ses moeurs. Agir avec candeur. Un procédé plein de candeur. Abuser de la candeur de quelqu'un. Un faux air de ...
CANDI
. adj. m. Il s'emploie le plus ordinairement dans cette locution, Sucre candi, Sucre dépuré et cristallisé. On dit aussi substantivement : Candi blanc. Candi rouge. Candi en ...
CANDIDAT
. s. m. Celui qui, chez les anciens Romains, aspirait à quelque charge, à quelque dignité. Les candidats étaient vêtus de blanc.   Il se dit, par extension, de Toute ...
CANDIDATURE
. s. f. L'état d'un candidat, la poursuite que fait un candidat. Renoncer à la candidature.
CANDIDE
. adj. des deux genres Qui a de la candeur. Un homme candide. Une âme candide. Un procédé candide.
CANDIDEMENT
. adv. Avec candeur.
CANDIR
(SE). v. pron. Il ne se dit proprement que Du sucre, lorsque, après l'avoir rendu liquide, on le fait cristalliser. Faire candir du sucre. Dans cet exemple, le pronom est ...
CANE
. s. f. La femelle du canard. Cane sauvage. Cane privée. Cane d'Inde. Fam., Marcher comme une cane, se dit D'une femme qui se balance en marchant, qui marche ...
CANÉFICIER
. s. m. Voyez CASSE.
CANEPETIÈRE
. s. f. Espèce d'outarde.
CANÉPHORE
. s. f. T. d'Antiq. grecque. Il se dit de Jeunes filles qui, aux fêtes de Minerve, de Bacchus et de Cérès, portaient dans des corbeilles les choses destinées au ...
CANEPIN
. s. m. Épiderme des peaux d'agneau et de chevreau, dont on fait des gants de femme, et dont les chirurgiens se servent pour éprouver la qualité des lancettes.
CANETON
. s. m. Diminutif Le petit d'une cane.
CANETTE
. s. f. Diminutif Le petit d'une cane. Il se dit également d'Une petite cane. CANETTE, se dit aussi d'Une mesure de liquides, qui s'emploie communément pour la bière.
CANEVAS
. s. m. Espèce de grosse toile claire, sur laquelle on fait des ouvrages de tapisserie, et qui sert à quelques autres usages. Gros canevas. Canevas fin. Tracer un dessin sur ...
CANEZOU
. s. m. Vêtement de femme, sorte de corps de robe sans manches. Canezou de mousseline.
CANICHE
. s. des deux genres Nom que l'on donne quelquefois aux chiens barbets. Un joli caniche. Une caniche.   Il est aussi adjectif. Un chien, une chienne caniche.
CANICULAIRE
. adj. des deux genres Il se dit Des jours pendant lesquels la constellation du Chien se lève et se couche avec le soleil. Jours caniculaires.
CANICULE
. s. f. Constellation autrement nommée le Grand Chien, à laquelle on a attribué les grandes chaleurs, parce qu'elle se lève et se couche avec le soleil, durant les mois de ...
CANIF
. s. m. Petite lame de fer emmanchée de bois ou d'ivoire, etc., et dont on se sert pour tailler des plumes. Bon canif. Un canif qui coupe bien. Canif à deux, à trois lames.
CANIN
, INE. adj. Qui tient du chien. Il n'est guère usité qu'au féminin, dans ces locutions : Faim canine, Faim dévorante qu'on a peine à apaiser ; et, Dents canines, Les ...
CANIVEAU
. s. m. T. de Maçonnerie. Pierre creusée dans le milieu, pour faire écouler l'eau.
CANNAGE
. s. m. Mesurage des étoffes, toiles, rubans, etc., qui se fait à la canne.
CANNAIE
. s. f. Lieu planté de cannes et de roseaux.
CANNE
. s. f. Nom générique donné à plusieurs espèces de roseaux, tels que le roseau commun, la canne d'Inde, la canne odorante, le bambou, etc. Les cannes viennent ...
CANNEBERGE
. s. f. T. de Botan. Espèce d'airelle qui croît dans les lieux humides, et qui porte de petites baies d'un goût agréable.
CANNELAS
. s. m. Espèce de dragée faite avec de la cannelle. Cannelas de Verdun. Le cannelas est bon après le repas.
CANNELER
. v. a. T. d'Archit. Orner de cannelures. Canneler une colonne, un pilastre, etc. CANNELÉ, ÉE. participe, Il se dit en général De tout objet qui offre des cannelures, des ...
CANNELLE
. s. f. Écorce odoriférante d'une espèce de laurier qui croît aux Indes orientales. Un bâton de cannelle. De la poudre de cannelle. De l'esprit de cannelle. Faire de ...
CANNELLE
ou CANNETTE. s. f. Robinet formé d'un morceau de bois creusé, qu'on met à une cuve, à un pressoir, pour en faire écouler le vin, après qu'on a foulé la vendange.  Il ...
CANNELLIER
. s. m. T. de Botan. L'espèce de laurier dont on tire la cannelle. Plusieurs savants ont cru que le cannellier était le cinnamome des anciens.
CANNELURE
. s. f. T. d'Archit. Il désigne Ces espèces de petits canaux ou sillons creusés du haut en bas à la surface d'une colonne, d'un pilastre, ou de quelque autre objet. La ...
CANNETILLE
. s. f. Petite lame très-fine d'or ou d'argent tortillé. Cannetille d'or ou d'argent. Il y a beaucoup de cannetille dans cette broderie.
CANNETTE
. s. f. Voyez CANNELLE.
CANNIBALE
. s. m. Nom donné aux anthropophages d'Amérique.  Il se dit, par extension, de Tout homme cruel et féroce. Une joie de cannibales. C'est un vrai cannibale.
CANON
. s. m. Pièce d'artillerie qui sert à lancer des boulets. Canon de fonte. Canon de fer, de bronze. Canon de batterie. Une batterie de canons. Canon renforcé. L'âme, la ...
CANON
. s. m. Règle, décret. Il ne désigne proprement que Les décisions des conciles touchant la foi et la discipline. Les canons de l'Église. Les saints canons. Cela est contre ...
CANONIAL
, ALE. adj. Il n'est guère usité que dans les locutions suivantes :  Heures canoniales, Certaines parties du bréviaire que l'Église récite à diverses heures du jour.  ...
CANONICAT
. s. m. Bénéfice d'un chanoine dans une église cathédrale ou collégiale. Obtenir un canonicat. Postuler un canonicat. On lui a donné un canonicat. Fig. et fam., C'est ...
CANONICITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est canonique. La canonicité des livres saints.
CANONIQUE
. adj. des deux genres Qui est selon les canons. Doctrine canonique. Mariage canonique.   Droit canonique, se dit quelquefois, improprement, pour Droit canon.   Livres ...
CANONIQUEMENT
. adv. Selon les canons. Il vit canoniquement. Un mariage fait canoniquement. Une élection faite canoniquement.
CANONISATION
. s. f. Cérémonie, déclaration solennelle par laquelle le pape met dans le catalogue des saints une personne morte en odeur de sainteté. Le procès-verbal de la ...
CANONISER
. v. a. Mettre dans le catalogue des saints, suivant les règles et avec les cérémonies pratiquées par l'Église. Il est béatifié, mais il n'est pas encore canonisé. Le ...
CANONISTE
. s. m. Celui qui est savant en droit canon. Tous les canonistes demeurent d'accord... Il est grand canoniste.
CANONNADE
. s. f. Plusieurs coups de canon tirés à la fois, ou de suite. Les deux flottes se séparèrent après quelques canonnades. Une vive canonnade. Le bruit de la canonnade.
CANONNAGE
. s. m. Art du canonnier. On l'emploie surtout en termes de Marine militaire. Un marin exercé au canonnage des bâtiments.
CANONNER
. v. a. Battre à coups de canon. Canonner une place. Canonner un camp, un retranchement. On l'emploie aussi avec le pronom personnel, comme verbe réciproque. Les deux armées ...
CANONNIER
. s. m. Celui dont la profession est de servir le canon. Bon canonnier. Canonnier pointeur. Canonnier boute-feu.   En termes de Marine, Maître canonnier, Celui qui est ...
CANONNIÈRE
. s. f. Il se disait autrefois d'Une meurtrière ouverte dans une muraille pour tirer des coups de fusil sans être vu.  Il s'est dit aussi d'Une sorte de tente qui était ...
CANOT
. s. m. Petit bateau fait d'écorce d'arbres, ou du tronc d'un seul arbre creusé. Les canots des sauvages.   Il se dit également d'Une embarcation légère, sans pont, à ...
CANOTIER
. s. m. T. de Marine. Matelot de l'équipage d'un canot.
CANTABILE
*  (En prononçant, on fait sentir légèrement un accent aigu sur l'E.) adj. italien qui signifie, Facile à chanter : nous en avons fait, dans le langage musical, un ...
CANTAL
. s. m. Sorte de fromage estimé qui se fait en Auvergne.
CANTALOUP
. s. m. Sorte de melon à côtes saillantes et rugueuses. Manger un cantaloup.
CANTATE
. s. f. Petit poëme fait pour être mis en musique, composé de récitatifs et d'airs. Belle cantate. Les cantates de J. B. Rousseau.   Il se dit aussi de La musique ...
CANTATILLE
. s. f. Petite cantate. Il se dit Du poëme et de la musique. Chanter une cantatille.
CANTATRICE
. s. f. Chanteuse de profession. Il se dit Des femmes qui ont acquis quelque célébrité dans l'art du chant. Cantatrice italienne. Célèbre, grande, habile cantatrice.
CANTHARIDE
. s. f. Espèce d'insecte coléoptère, dont on fait souvent usage en médecine, surtout pour les vésicatoires. Appliquer un emplâtre de cantharides. Appliquer des ...
CANTINE
. s. f. Petit coffre divisé par compartiments, pour porter des bouteilles ou des fioles en voyage.  Il se dit aussi, dans les places de guerre, dans les prisons, etc., Du ...
CANTINIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui tient une cantine.
CANTIQUE
. s. m. Chant consacré à la gloire de Dieu, en action de grâces. Entonner un cantique. Le cantique de Moïse. Cantique d'action de grâces. Le cantique de la sainte Vierge. Le ...
CANTON
. s. m. Certaine partie d'un pays, considérée comme distincte du reste de ce pays. Il n'y a dans cette province qu'un canton où l'on recueille du vin. Je ne suis établi que ...
CANTONADE
. s. f. T. de Théâtre. L'intérieur des coulisses. Parler à la cantonade, Parler à un personnage qui n'est pas vu des spectateurs.
CANTONAL
, ALE. adj. Qui appartient au canton. Contingent cantonal. Comité cantonal. Fête cantonale.
CANTONNÉ
, ÉE. adj. Il se dit, en Architecture, D'un bâtiment dont les encognures sont ornées d'une colonne, d'un pilastre, de chaînes de pierres dont les assises sont marquées par ...
CANTONNEMENT
. s. m. État des troupes cantonnées, ou Lieu dans lequel elles se cantonnent. Quartiers de cantonnement. Mettre des troupes en cantonnement. Être en cantonnement. Choisir de ...
CANTONNER
. v. a. T. de Guerre. Distribuer des troupes dans plusieurs villages. Cantonner des troupes. Autrefois on cantonnait surtout avant l'ouverture de la campagne, ou avant l'entrée ...
CANTONNIER
. s. m. Homme employé par l'administration pour travailler à l'entretien des routes.
CANTONNIÈRE
. s. f. Pièce de la tenture d'un lit à colonnes, qui couvre les colonnes du pied du lit, et qui passe par-dessus les rideaux. Les lits à la moderne n'ont point de ...
CANULE
. s. f. Petit tuyau qu'on adapte au bout d'une seringue.  Il signifie aussi, Une sorte de tuyau ou robinet de bois qu'on met à un tonneau en perce.  Il se dit également, en ...
CAOLIN
. s. m. Voyez KAOLIN.
CAOUTCHOUC
. s. m. Gomme élastique. Voyez GOMME.
CAP
. s. m. (On prononce le P.) Tête. Il n'est d'usage en ce sens que dans les phrases suivantes : De pied en cap ; armé de pied en cap. Parler cap à cap. Cette dernière phrase ...
CAPABLE
. adj. des deux genres Il se dit Des choses considérées par rapport à leur capacité intérieure ; et, dans cette acception, il n'est guère usité qu'avec Tenir ou ...
CAPACITÉ
. s. f. La profondeur et la largeur d'une chose, considérée comme contenant, ou pouvant contenir. La capacité d'un vaisseau. La capacité du cerveau. La capacité de ...
CAPARAÇON
. s. m. Sorte de couverture qu'on met sur les chevaux. Caparaçon de toile. Mettre un caparaçon à un cheval.
CAPARAÇONNER
. v. a. Mettre un caparaçon. Il faut caparaçonner ce cheval. CAPARAÇONNÉ, ÉE. participe, Un cheval caparaçonné.
CAPE
. s. f. Manteau à capuchon qui était fort en usage autrefois. Cape de Béarn. Ces bergers portent des capes. Prov. et fig., N'avoir que la cape et l'épée, se disait ...
CAPELAN
. s. m. On appelle ainsi, par mépris, Un prêtre pauvre ou cagot, qui ne s'attire pas le respect dû à son caractère. Ce n'est qu'un capelan. Il a vieilli. CAPELAN, désigne ...
CAPELET
. s. m. T. d'Art vétérinaire. Espèce de loupe, de tumeur qui vient au train de derrière du cheval, à l'extrémité du jarret.
CAPELINE
. s. f. Espèce de chapeau dont les femmes se servaient contre le soleil.
CAPENDU
. s. m. Espèce de pomme rouge.
CAPERON
. s. m. Voyez CAPRON.
CAPILLAIRE
. adj. des deux genres (On prononce les L sans les mouiller.) Délié comme des cheveux. Il se dit principalement, en termes de Botanique, De certaines parties des plantes. ...
CAPILOTADE
. s. f. Sorte de ragoût fait de plusieurs morceaux de viandes déjà cuites. Bonne capilotade. Faire une capilotade de perdrix, de poulets. Fig. et fam., Mettre quelqu'un en ...
CAPISCOL
. s. m. Dignité de chapitre, dans quelques provinces, qui répond au titre de doyen.
CAPITAINE
. s. m. Chef d'une compagnie de gens de guerre, soit à pied, soit à cheval. Capitaine d'infanterie, de cavalerie, de gendarmes, de carabiniers, de dragons, etc. Capitaine des ...
CAPITAINERIE
. s. f. Charge de capitaine d'une maison royale, d'un château, etc., ou de capitaine des chasses. Capitainerie de Fontainebleau. Voyez CAPITAINE.  Capitainerie des chasses, ...
CAPITAL
, ALE. adj. Principal. C'est là le point capital de l'affaire. Affaire capitale. Cette clause est capitale dans le contrat. Défaut capital.   En termes de Peinture, Tableau ...
CAPITALISTE
. s. des deux genres Celui ou celle qui a des capitaux, des sommes d'argent considérables, et qui les fait valoir dans les entreprises de commerce, d'agriculture, de ...
CAPITAN
. s. m. T. de mépris. Rodomont, fanfaron qui se vante d'une bravoure qu'il n'a point.
CAPITAN-PACHA
. s. m. Amiral turc, chef des forces navales de l'empire ottoman.
CAPITANE
. s. et adj. f. Nom qu'on donnait autrefois à la première galère d'une armée navale. La capitane. La galère capitane.
CAPITATION
. s. f. Taxe par tête. Payer la capitation.
CAPITEUX
, EUSE. adj. Qui porte à la tête. Il ne se dit que Des liqueurs fermentées. Le vin nouveau est capiteux. Liqueur capiteuse.
CAPITOLE
. s. m. Nom d'un ancien édifice ou temple de Rome, consacré à Jupiter, qui fut surnommé, par cette raison, Jupiter Capitolin. Dans la plupart des colonies romaines, le ...
CAPITOLIN
. adj. m. Du Capitole. Jupiter Capitolin. Jeux Capitolins.   Fastes capitolins, Tables de marbre qui furent trouvées à Rome en 1547, et qui contenaient la suite des consuls, ...
CAPITON
. s. m. Soie grossière dont on se sert pour divers ouvrages. Ce n'est pas de la fine soie, ce n'est que du capiton.
CAPITOUL
. s. m. Nom que l'on donnait autrefois aux échevins ou officiers municipaux de Toulouse. L'office de capitoul anoblissait.
CAPITOULAT
. s. m. Dignité de capitoul.
CAPITULAIRE
. adj. des deux genres Appartenant au chapitre, à une assemblée de chanoines ou de religieux. Acte capitulaire. Résolution capitulaire. Assemblée capitulaire.
CAPITULAIRE
. s. m. Ordonnance, règlement sur les matières civiles, criminelles et ecclésiastiques, rédigé par chapitres. Il n'est guère usité qu'au pluriel, et dans ces phrases, Les ...
CAPITULAIREMENT
. adv. En chapitre. Les chanoines, les religieux capitulairement assemblés.
CAPITULANT
. adj. m. Qui a voix dans un chapitre. Chanoine capitulant. Religieux capitulant.   Il est aussi substantif. Les capitulants assemblés pour l'élection.
CAPITULATION
. s. f. T. de Guerre. Composition, le traité qu'on fait pour la reddition d'une place, d'un poste, ou pour mettre bas les armes. La capitulation d'une ville. Les articles de la ...
CAPITULE
. s. m. T. de Liturgie. Espèce de petite leçon qui se dit à la fin de certains offices.
CAPITULER
. v. n. Parlementer, traiter de la reddition d'une place, d'un poste. Battre la chamade pour capituler. La ville capitula après huit jours de tranchée ouverte. On ne put les ...
CAPLAN
. s. m. Poisson. Voyez CAPELAN.
CAPON
. s. m. Hypocrite, qui cherche à tromper, qui dissimule pour arriver à ses fins. Faire le capon. Il est familier et peu usité.  Il se dit aussi d'Un joueur rusé, fin, et ...
CAPON
. s. m. T. de Marine. Palan muni d'un crochet de fer qui sert à hisser l'ancre au bossoir.
CAPONNER
. v. n. User de finesse au jeu, et être attentif à y prendre toute sorte d'avantages. Caponner au jeu.   Il signifie aussi, Montrer de la poltronnerie. Il caponne et n'ose ...
CAPONNER
. v. a. Terme de Marine. Il ne s'emploie que dans cette phrase, Caponner l'ancre, La retirer de l'eau, et la hisser au bossoir, à l'aide du capon. CAPONNÉ, ÉE. participe ...
CAPONNIÈRE
. s. f. T. de Fortification. Logement creusé en terre, qu'on fait ordinairement dans des fossés secs, et où il peut tenir quinze ou vingt fusiliers qui tirent presque à ...
CAPORAL
. s. m. Sous-officier de la moindre classe, dans l'infanterie : il est immédiatement au-dessous du sergent, et commande une escouade. C'est ordinairement le caporal qui pose ...
CAPOT
. adj. des deux genres et des deux nombres T. du Jeu de piquet. Il se dit D'un joueur qui ne fait aucune levée. Être capot. Fig. et fam., Être capot, demeurer capot, ...
CAPOTE
. s. f. Espèce de cape ou de grand manteau d'étoffe grossière, auquel est attaché un capuchon. Dans le mauvais temps, les sentinelles ont ordinairement une capote. Capote ...
CÂPRE
. s. f. Il se dit Des boutons à fleurs du câprier, que l'on confit ordinairement dans le vinaigre. On le dit surtout au pluriel. Manger des câpres. Un baril de câpres. De ...
CAPRE
. s. m. T. de Marine. Sorte de vaisseau corsaire. Capre hollandais. Capre anglais. Il est vieux. On le disait aussi Des matelots qui allaient en course sans solde, avec ...
CAPRICE
. s. m. Fantaisie, boutade, inégalité d'humeur. Il se gouverne plus par caprice que par raison. Avoir des caprices. Contenter les caprices d'une personne. Être sujet aux ...
CAPRICIEUSEMENT
. adv. Par caprice. Cet homme agit capricieusement.
CAPRICIEUX
, EUSE. adj. Qui a des caprices. Un esprit capricieux. Un homme capricieux. Une femme capricieuse. Avoir l'humeur capricieuse. Ce cheval est capricieux. Cette mule est ...
CAPRICORNE
. s. m. T. d'Astron. Constellation zodiacale qui est entre le Sagittaire et le Verseau, et qu'on a coutume de représenter par la figure d'un bouc. La constellation du ...
CÂPRIER
. s. m. Arbrisseau qui porte les câpres.
CAPRISANT
. adj. m. T. de Médec. Il se dit D'un pouls dur et inégal.
CAPRON
ou CAPERON. s. m. Sorte de grosse fraise.
CAPSE
. s. f. Espèce de boîte servant au scrutin d'une compagnie. La capse de Sorbonne. Il est vieux.
CAPSULAIRE
. adj. des deux genres T. de Botan. Qui forme capsule. Fruit capsulaire.   Il se dit, en termes d'Anatomie, De certaines parties dépendantes de celles qu'on nomme Capsules. ...
CAPSULE
. s. f. T. de Botan. Enveloppe sèche, et ordinairement formée de plusieurs pièces, qui renferme les semences ou graines de certaines plantes. La balsamine porte des capsules ...
CAPTAL
. s. m. Titre connu dans notre histoire, et qui signifiait, Chef. Le captal de Buch.
CAPTATEUR
. s. m. T. de Droit. Celui qui, par des manoeuvres artificieuses, tâche de se procurer un avantage, de surprendre un testament, une donation. Il est maintenant peu usité. ...
CAPTATION
. s. f. T. de Droit. Insinuation artificieuse dont on se sert pour se procurer quelque avantage. Il a usé de captation pour obtenir cette libéralité. Ce testament est une ...
CAPTATOIRE
. adj. des deux genres T. de Droit. Il se dit De toute disposition testamentaire qu'on fait pour provoquer une libéralité, en faveur de soi ou des siens, dans le testament ...
CAPTER
. v. a. Employer adroitement, auprès d'une personne, tous les moyens de parvenir à quelque chose ; chercher à obtenir par voie d'insinuation. Capter la bienveillance, ...
CAPTIEUSEMENT
. adv. (Le T se prononce comme C.) D'une manière captieuse.
CAPTIEUX
, EUSE. adj. (Le T se prononce comme C.) Qui tend à induire en erreur et à surprendre par quelque belle apparence. Il se dit surtout Des raisonnements, des discours, etc. ...
CAPTIF
, IVE. adj. Qui a été fait esclave à la guerre. Il se dit proprement en parlant Des guerres de l'antiquité. Les Grecs, ayant pris la ville, passèrent les hommes au fil de ...
CAPTIVER
. v. a. Rendre captif. Il ne s'emploie qu'au figuré. La beauté qui le captive. Captiver l'esprit de quelqu'un. Captiver les esprits. Captiver l'attention. Captiver ...
CAPTIVITÉ
. s. f. Privation de liberté, esclavage. Tenir en captivité. Vivre dans la captivité. Sortir de captivité. Délivrer de captivité. Être en captivité. Racheter de ...
CAPTURE
. s. f. Prise au corps. Il ne se dit guère qu'en parlant D'un homme arrêté pour dettes ou pour crime, par ordre de justice. Ces gendarmes ont fait deux captures ce matin. On ...
CAPTURER
. v. a. Faire capture ; appréhender au corps, saisir une personne pour l'arrêter.  Il signifie aussi, Prendre un bâtiment, s'en emparer. Ce bâtiment a été capturé ...
CAPUCE
. s. m. Il est synonyme de Capuchon.
CAPUCHON
. s. m. Couverture de tête, qui fait une partie de l'habillement de certains moines, et qui est ordinairement de drap ou de serge. Capuchon de moine. Capuchon pointu. ...
CAPUCHONNÉ
, ÉE. adj. T. de Botan. En forme de capuchon. Les pétales de l'ancolie sont capuchonnés. Feuilles capuchonnées.
CAPUCIN
, INE. s. Religieux, religieuse de l'un des ordres fondés par saint François.  Capucin de carte, Carte pliée et coupée de manière qu'elle peut se tenir droite, et que sa ...
CAPUCINADE
. s. f. Il se dit d'Un plat discours de morale ou de dévotion. Ce sermon n'est qu'une capucinade. Il est familier.
CAPUCINE
. s. f. Plante potagère et d'ornement, ainsi nommée parce que sa fleur est terminée par un prolongement en forme de capuchon. Cultiver des capucines. La capucine a les ...
CAPUCINIÈRE
. s. f. Maison, demeure de capucins. Il est familier et ne s'emploie que par dénigrement.
CAPUT-MORTUUM
. s. m. (On prononce Mortuome. ) T. de Chimie. On appelait autrefois ainsi Les résidus d'opération dont on croyait ne pouvoir tirer aucun parti.
CAQUAGE
. s. m. Façon qu'on donne aux harengs, lorsqu'on veut les saler.
CAQUE
. s. f. Espèce de barrique ou de baril. Une caque de harengs. Mettre des harengs en caque. Une caque de poudre. Prov., Être rangés, serrés, pressés comme des harengs en ...
CAQUER
. v. a. Préparer le poisson pour l'encaquer, pour le mettre en caque.  Il signifie quelquefois, Mettre des harengs en caque ; mais, dans ce sens, on dit plus ordinairement, ...
CAQUET
. s. m. Babil. Caquet importun. Avoir bien du caquet. Avoir trop de caquet. Elle a le caquet bien affilé. Cet homme n'a que du caquet. Ce perroquet, cette pie me fatigue par ...
CAQUETAGE
. s. m. Action de caqueter. Il m'étourdit par son caquetage. Il n'a que du caquetage. Un insipide caquetage.   Il se prend aussi pour Caquets. Tout cela n'est que du ...
CAQUÈTE
. s. f. Sorte de baquet ou les harengères mettent des carpes.
CAQUETER
. v. n. Il se dit, au propre, Du bruit que font les poules quand elles veulent pondre.  Il signifie, par extension et familièrement, Babiller. Des femmes qui ne font que ...
CAQUETERIE
. s. f. Action de caqueter. Il se dit principalement au pluriel, dans le sens de Caquets. D'éternelles caqueteries. Il est familier.
CAQUETEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui caquette et habille beaucoup. Un grand caqueteur. Une grande caqueteuse. Il est familier.
CAQUEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui caque les harengs.
CAR
*  Conjonction qui sert à marquer que l'on va donner la raison d'une proposition énoncée. Il ne faut pas faire telle chose, car Dieu le défend. Vous ne le trouverez pas ...
CARABÉ
. s. m. Un des noms de l'ambre jaune ou succin.
CARABIN
. s. m. Il se disait d'Un cavalier qui portait une carabine. Capitaine de carabins. Mestre de camp des carabins. CARABIN, se dit, figurément et familièrement, d'Un homme ...
CARABIN
. s. m. Frater, garçon chirurgien. Il ne s'emploie aujourd'hui que dans le langage familier et par dénigrement, pour désigner, Un étudiant en médecine.
CARABINADE
. s. f. Tour de carabin. Il a fait une carabinade, et s'en est allé. Il est familier et peu usité.
CARABINE
. s. f. Sorte de fusil dont le canon est rayé en dedans. Charger une carabine. La carabine porte plus loin et plus juste que les fusils ordinaires.   Il se dit aussi Du ...
CARABINER
. v. a. Creuser des raies en dedans du canon d'une arme à feu portative. CARABINÉ, ÉE. participe, En termes de Marine, Brise carabinée, Vent qui souffle avec une violence ...
CARABINER
. v. n. Combattre à la manière des carabins. Ce régiment ne s'amusa point à carabiner. Un cavalier qui sort de son rang pour carabiner. En ce sens, il n'est plus usité : ...
CARABINIER
. s. m. Soldat armé d'une carabine, ou qui dans l'origine était armé ainsi. En France, les carabiniers à cheval n'ont point de carabine, ni de mousqueton. Colonel des ...
CARACH
. s. m. Voyez CARATCH.
CARACO
. s. m. Vêtement de femme qui est passé de mode.
CARACOLE
. s. f. T. de Manége. Mouvement en rond, ou en demi-rond, qu'on fait exécuter à un cheval, en changeant quelquefois de main. Faire une caracole. Faire plusieurs caracoles. ...
CARACOLER
. v. n. Faire des caracoles. Il y avait plaisir à les voir caracoler. Il caracolait autour de la voiture où étaient les dames.
CARACTÈRE
. s. m. Empreinte, marque ; figure tracée sur une surface quelconque avec une plume, un burin, un ciseau, ou de quelque autre manière, et à laquelle on attribue une ...
CARACTÉRISER
. v. a. Marquer, déterminer, faire connaître le caractère d'une personne ou d'une chose. Ce poëte dramatique caractérise bien ses personnages. Il caractérise bien les ...
CARACTÉRISME
. s. m. T. de Botan. Ressemblance et conformité des plantes avec quelques parties du corps humain. Il est très-peu usité.
CARACTÉRISTIQUE
. adj. des deux genres Qui caractérise. Signe caractéristique. Trait caractéristique. Différence caractéristique.   Lettre caractéristique, ou simplement, ...
CARAFE
. s. f. Sorte de bouteille de verre ou de cristal, plus large par le bas que par le haut, qui sert principalement à contenir l'eau, et quelquefois le vin ou les liqueurs que ...
CARAFON
. s. m. Sorte de vaisseau de liége ou de bois, dans lequel on met un flacon avec de la glace, pour faire rafraîchir du vin, de l'eau, ou d'autres liqueurs. Carafon de ...
CARAGNE
. s. f. Gomme-résine aromatique dont on use en médecine. On dit quelquefois, adjectivement, Gomme caragne.
CARAÏTE
. s. m. Juif qui s'attache à la lettre de l'Écriture, et qui rejette les traditions, le Talmud, etc.
CARAMBOLAGE
. s. m. T. du Jeu de billard. Action de caramboler. J'ai fait trois carambolages de suite.
CARAMBOLER
. v. n. T. du Jeu de billard. Toucher deux billes avec la sienne du même coup.
CARAMEL
. s. m. Sucre à demi brûlé et durci. Le caramel est bon pour le rhume. Cerises au caramel. Mettre du caramel dans une sauce.
CARAPACE
. s. f. T. d'Hist. nat. Le test, l'espèce de cuirasse qui couvre le dos de la tortue.
CARAQUE
. s. f. T. de Marine. Nom qu'on donne à des bâtiments portugais qui font les voyages du Brésil et des Indes orientales. Les caraques d'aujourd'hui sont beaucoup moins grandes ...
CARAT
. s. m. Chacune des parties d'or fin contenues dans une quantité d'or quelconque que l'on suppose partagée en vingt-quatre parties égales. Il n'y a point dans le commerce d'or ...
CARATCH
. s. m. Tribut, espèce de capitation que les chrétiens et les juifs payent au Grand Seigneur, et dont les Turcs sont exempts.
CARAVANE
. s. f. Troupe de marchands, de voyageurs ou de pèlerins, qui vont de compagnie pour se garantir des voleurs ou des corsaires : il ne se dit que De ceux qui vont, par terre ou ...
CARAVANIER
. s. m. Conducteur des animaux qui portent les bagages dans les caravanes.
CARAVANSÉRAI
. s. m. (Quelques-uns disent, Caravansérail. ) Espèce d'hôtellerie, dans le Levant, où les caravanes sont reçues gratuitement, ou pour un prix modique.
CARAVELLE
. s. f. T. de Marine. Il se dit, dans la Méditerranée, de Gros vaisseaux de guerre turcs fort mal construits. On appelle aussi Caravelle, Une sorte de petit bâtiment à voiles ...
CARBATINE
. s. f. Peau de bête fraîchement écorchée.
CARBONATE
. s. m. T. de Chimie. Nom générique des sels composés d'acide carbonique et d'une base quelconque. Carbonate de chaux, d'ammoniaque, de potasse, de soude, etc.
CARBONE
. s. m. T. de Chimie. Substance élémentaire, tantôt pure, comme dans le diamant, tantôt unie à d'autres principes, comme dans les substances végétales et animales, le ...
CARBONÉ
, ÉE. adj. T. de Chimie. Qui contient du carbone. Gaz hydrogène carboné.
CARBONIQUE
. adj. T. de Chimie. Il se dit D'un acide gazeux qui est formé de carbone et d'oxygène, et qui est très-répandu dans la nature. Gaz acide carbonique.
CARBONISATION
. s. f. T. de Chimie. Opération par laquelle on réduit un corps en charbon.
CARBONISER
. v. a. T. de Chimie. Réduire en charbon. CARBONISÉ, ÉE. participe
CARBONNADE
. s. f. Manière d'apprêter les viandes en les faisant griller sur des charbons. Faire une carbonnade. Mettre des tranches de jambon à la carbonnade.
CARBURE
. s. m. T. de Chimie. Résultat de la combinaison du carbone avec une substance simple. Carbure de fer.
CARCAN
. s. m. Cercle de fer avec lequel on attachait par le cou à un poteau celui qui avait été condamné à cette peine. Condamner au carcan. Attacher au carcan. Mettre au carcan. ...
CARCASSE
. s. f. Les ossements du corps d'un animal, lorsqu'il n'y a plus guère de chair, et qu'ils tiennent encore ensemble. Tout le champ de bataille était encore couvert de ...
CARCINOMATEUX
, EUSE. adj. T. de Médec. Qui tient de la nature du cancer. Ulcère carcinomateux.
CARCINOME
. s. m. T. de Médec., synonyme de Cancer.
CARDAMINE
. s. f. T. de Botan. Plante crucifère qui croît dans les lieux humides, et dont le goût approche de celui du cresson. La cardamine est apéritive et antiscorbutique. On la ...
CARDAMOME
. s. m. T. de Botan. Plante qui produit des graines aromatiques, employées dans la composition de la thériaque, et nommées également Cardamome.
CARDASSE
. s. f. Un des noms vulgaires de la plante appelée Nopal.
CARDE
. s. f. La côte qui est au milieu des feuilles de certaines plantes, comme la poirée et l'artichaut, et qui est bonne à manger. Botte de cardes. Cardes poirées. Cardes ...

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.027 c;