Слова на букву bouf-cham (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву bouf-cham (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
CARDER
. v. a. Peigner avec des cardes ou avec des chardons à bonnetier. Carder de la laine, de la soie, du coton, du drap, etc. CARDÉ, ÉE. participe
CARDEUR
, EUSE. s. Ouvrier, ouvrière qui carde. Cardeur, cardeuse de matelas.
CARDIALGIE
. s. f. T. de Médec. Douleur de l'estomac.
CARDIAQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Nom donné aux médicaments toniques ou stimulants dont on croyait que l'action se portait principalement sur le coeur. Remède cardiaque. Il ...
CARDINAL
. s. m. Un des soixante et dix prélats qui composent le sacré collége, qui ont voix active et passive dans l'élection du pape, et parmi lesquels le pape est ordinairement ...
CARDINAL
, ALE. adj. Principal. En Astronomie et en Géographie, il désigne Les quatre points de l'horizon auxquels on rapporte généralement tous les autres points, et qui sont le ...
CARDINALAT
. s. m. Dignité de cardinal. Il a été promu au cardinalat. Avant sa promotion au cardinalat.
CARDINALE
. s. f. T. de Botan. Nom qu'on donne à deux plantes d'Amérique cultivées dans les jardins à cause de la beauté de leurs fleurs. Cardinale rouge. Cardinale bleue.
CARDON
. s. m. Plante potagère, du même genre que l'artichaut, et dont les feuilles sont bonnes à manger.
CARDONNETTE
. s. f. Voyez CHARDONNETTE.
CARÊME
. s. m. Temps d'abstinence, qui comprend quarante-six jours entre le mardi gras et le jour de Pâques, et pendant lequel les catholiques jeûnent tous les jours, hors les ...
CARÊME-PRENANT
. s. m. On appelle ainsi, familièrement, Les trois jours gras qui précèdent immédiatement le mercredi des Cendres. C'était à carême-prenant.   Tout est de ...
CARÉNAGE
. s. m. T. de Marine. Lieu où l'on donne la carène à un bâtiment. Le navire est au carénage.   Il signifie aussi, L'action de caréner, ou Le résultat de cette action. ...
CARENCE
. s. f. T. de Pratique. Il ne s'emploie guère que dans cette locution, Procès-verbal de carence, Procès-verbal qui constate qu'un débiteur ou qu'une personne décédée n'a ...
CARÈNE
. s. f. T. de Marine. La quille et les flancs du navire jusqu'à la ligne de flottaison. Les qualités d'un bâtiment dépendent de la forme de sa carène. Bordages de carène. ...
CARÉNÉ
, ÉE. adj. T. de Botan. Il se dit Des feuilles, des stipules, etc., qui ont la forme d'une carène. Feuille carénée. Les valves de cette silique sont carénées.
CARÉNER
. v. a. Donner carène à un bâtiment. Caréner des vaisseaux. CARÉNÉ, ÉE. participe, Vieux vaisseau caréné.
CARESSANT
, ANTE. adj. Qui aime à caresser. Cet enfant est fort caressant. Il est d'humeur caressante. Un chien caressant.   Il se dit également De l'air, des manières, etc. Prendre ...
CARESSE
. s. f. Témoignage d'affection que l'on donne à quelqu'un par ses actions ou par ses paroles. Douces caresses. Grandes caresses. Des caresses trompeuses. De perfides caresses. ...
CARESSER
. v. a. Faire des caresses. Caresser un enfant. Caresser un chien. Fig. et poétiq., Le zéphyr caresse les fleurs.   Il signifie aussi, figurément, Flatter, cajoler. Depuis ...
CARET
. s. m. Sorte de tortue dont l'écaille sert à faire des peignes et d'autres ouvrages.
CARET
. s. m. Sorte de dévidoir à l'usage des cordiers. On nomme Fil de caret, Une espèce de gros fil qui sert à fabriquer tous les cordages employés dans la marine.
CARGAISON
. s. f. T. de Marine marchande. L'ensemble de toutes les marchandises qui composent la charge principale d'un navire de commerce. Nous prîmes un bâtiment dont la cargaison ...
CARGUE
. s. f. T. de Marine. Il se dit Des cordages qui servent à plier, à retrousser les voiles contre leurs vergues.
CARGUER
. v. a. T. de Marine. Plier, retrousser les voiles contre leurs vergues, par le moyen des cargues. Carguer les voiles. CARGUÉ, ÉE. participe
CARIATIDE
. s. f. Figure de femme, ou même d'homme, qui soutient une corniche sur sa tête. Les cariatides sont un ornement d'architecture.
CARIBOU
. s. m. T. d'Hist. nat. Animal sauvage du Canada, qui a de très-grands rapports avec le renne.
CARICATURE
. s. f. T. de Peinture, emprunté de l'italien. Image satirique dans laquelle l'artiste représente d'une manière grotesque, bouffonne, les personnes ou les événements ...
CARIE
. s. f. Maladie qui attaque les os, ulcération des os. Il y a sujet de craindre que la carie n'attaque l'os. La carie des dents.   Il se dit aussi d'Une maladie des blés et ...
CARIER
. v. a. Gâter, pourrir. Il se dit principalement en parlant Des os et des blés. L'usage de cet élixir a carié toutes ses dents.   Il est aussi verbe pronominal. L'os se ...
CARILLON
. s. m. Battement de cloches à coups précipités, avec une sorte de mesure et d'accord. Sonner le carillon. Sonner à double carillon.   Il se dit aussi d'Une réunion de ...
CARILLONNER
. v. n. Sonner le carillon. Il est fête à la paroisse, on n'a fait que carillonner.   Il signifie aussi, Exécuter un air sur un carillon. CARILLONNÉ, ÉE. participe, On ...
CARILLONNEUR
. s. m. Celui qui carillonne.
CARISTADE
. s. f. Aumône. Demander la caristade. Donner la caristade. Il est familier et peu usité.
CARLIN
. s. m. Monnaie d'Italie dont la valeur varie selon les lieux. Carlin d'or, d'argent.
CARLIN
. s. m. Petit doguin, petit chien à poil ras, et à museau noir et écrasé.
CARLINGUE
. s. f. T. de Marine. Sorte de quille intérieure, qui règne presque tout le long du navire, au-dessus de la quille proprement dite.  Il désigne aussi, L'assemblage de ...
CARMAGNOLE
. s. f. Sorte de veste.
CARME
. s. m. Religieux de l'ordre du Carmel. Un couvent de carmes.   Eau des carmes, Eau spiritueuse dont l'invention est attribuée à des religieux carmes. Voyez MÉLISSE.  ...
CARMELINE
. adj. f. Il se dit D'une espèce de laine qu'on tire de la vigogne. Laine carmeline.
CARMÉLITE
. s. f. Religieuse de l'ordre du Carmel. Un couvent de carmélites.
CARMES
. s. m. pl. T. du Jeu de trictrac. Il se dit Lorsque d'un coup de dé on amène les deux quatre. Amenez carmes.
CARMIN
. s. m. Matière colorante, d'un rouge éclatant, qu'on obtient principalement de la cochenille. On emploie le carmin pour peindre en miniature. Fig., Des lèvres de ...
CARMINATIF
, IVE. adj. T. de Médec. Il se dit Des remèdes employés contre les maladies venteuses.  Il est souvent employé comme substantif, au masculin. Un bon carminatif. Employer les ...
CARNAGE
. s. m. Massacre, tuerie. Il se dit principalement en parlant Des hommes. On a fait un grand carnage des ennemis, un horrible carnage. Le carnage dura jusqu'à la nuit. La soif ...
CARNASSIER
, IÈRE. adj. Qui se paît de chair crue, et qui en est fort avide. Dans ce sens, il se dit Des animaux. Les corbeaux, les loups et les vautours sont carnassiers. En Histoire ...
CARNASSIÈRE
. s. f. Espèce de petit sac où l'on met le gibier qu'on a tué à la chasse.
CARNATION
. s. f. T. de Peinture. Représentation de la chair de l'homme par le coloris. Il ne s'emploie que d'une manière générale, pour exprimer L'ensemble des parties de chair que ...
CARNAVAL
. s. m. Temps destiné aux divertissements, lequel commence le jour des Rois et finit le mercredi des Cendres. Dans les premiers jours du carnaval. Pendant le carnaval. Les ...
CARNE
. s. f. L'angle extérieur d'une pierre, d'une table, etc. Il s'est blessé contre la carne de cette pierre. Se heurter contre la carne d'un volet.
CARNÉ
, ÉE. adj. T. de Fleuriste. Qui est de couleur de chair. Un oeillet carné. Une anémone carnée.
CARNET
. s. m. Petit livre de compte que l'on porte avec soi et dans lequel on recueille des notes. Le carnet d'un négociant, d'un agent de change.   Carnet d'échéances, Livre ...
CARNIFICATION
. s. f. T. de Médec. Altération morbide qui fait prendre au tissu d'un organe la consistance des parties charnues et musculeuses.
CARNIFIER
(SE). v. pron. T. de Médec, Acquérir la consistance des parties charnues. CARNIFIÉ, ÉE. participe
CARNIVORE
. adj. des deux genres Il se dit Des animaux qui peuvent se nourrir de chair, par opposition à Ceux qui ne mangent que des végétaux. Les animaux carnivores. L'homme est à la ...
CARNOSITÉ
. s. f. T. de Chirur. Il se disait autrefois d'Une excroissance ou tumeur charnue qu'on croyait développée accidentellement dans le canal de l'urètre.
CAROGNE
. s. f. On appelle ainsi, par injure, Une femme débauchée, une méchante femme. Quelle carogne ! Vieille carogne. Il est bas.
CAROLUS
. s. m. (On prononce l'S.) Ancienne monnaie qui valait dix deniers d'argent. Les carolus ont eu ce nom parce que les premiers furent frappés en France au coin de Charles VIII. ...
CARONADE
. s. f. T. d'Artillerie. Gros canon court, d'invention anglaise, et originairement en usage dans la marine seulement.
CARONCULE
. s. f. T. d'Anat. Diminutif de Chair. Petite chair. Il s'emploie principalement dans les deux locutions suivantes : Caroncules myrtiformes, Petits tubercules rougeâtres ...
CAROTIDE
. adj. et s. f. Chacune des deux principales artères qui conduisent le sang au cerveau. Les artères carotides. Carotide interne. Carotide externe.
CAROTIDIEN
. adj. m. T. d'Anat., qui s'emploie dans cette locution, Canal carotidien, Conduit de l'os temporal qui donne passage à l'artère carotide.
CAROTIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Qui a rapport au carus. Assoupissement carotique. État carotique.
CAROTTE
. s. f. Plante potagère de la famille des Ombellifères, dont la racine, pivotante et charnue, a le même nom, et s'emploie comme aliment. Planter des carottes. Faire cuire des ...
CAROTTER
. v. n. Jouer mesquinement, ne hasarder que peu d'argent à la fois. Ne faire que carotter. Il est familier.
CAROTTEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui joue timidement, et ne hasarde que peu d'argent à la fois. Il est familier. On dit aussi, mais moins ordinairement, Carottier, ière.
CAROUBE
ou CAROUGE. s. m. Fruit du caroubier ; gousse longue et plate, contenant une pulpe qu'on mange et qui a une saveur très-douce.
CAROUBIER
. s. m. Arbre de la famille des Légumineuses, qui porte des caroubes, et dont le bois, rouge et dur, est propre aux ouvrages de menuiserie et de marqueterie.
CAROUGE
. s. m. Voyez CAROUBE.
CARPE
. s. f. Sorte de poisson d'eau douce, couvert de grandes et larges écailles. Carpe de rivière. Carpe d'étang. Carpe de Seine. Carpe laitée. Carpe oeuvée. Le saut de la ...
CARPE
. s. m. T. d'Anat. La partie qui est entre l'avant-bras et la paume de la main, et qu'on nomme vulgairement Poignet. Les os du carpe sont au nombre de huit.
CARPEAU
. s. m. Diminutif Petite carpe.  Il se dit aussi d'Une variété de la carpe, que l'on pêche dans le Rhône et dans la Saône, et qui est d'un goût fort délicat.
CARPILLON
. s. m. Diminutif Très-petite carpe.
CARQUOIS
. s. m. Étui à flèches. Carquois d'ivoire, d'ébène, etc. Carquois garni de flèches. Vider son carquois. Tirer des flèches de son carquois. Le carquois de l'Amour. Fig., ...
CARRARE
. s. m. Nom qu'on donne au marbre blanc tiré des environs de Carrare, en Toscane.
CARRE
. s. f. Il n'est guère usité que dans ces locutions : La carre d'un chapeau, Le haut de la forme d'un chapeau. La carre d'un habit, Le haut de la taille d'un habit. La carre ...
CARRÉ
, ÉE. adj. Il se dit D'une surface plane qui a quatre côtés et quatre angles droits. Figure carrée. Table carrée. Jardin carré. Plan carré. Parfaitement carré.   ...
CARREAU
. s. m. Espèce de pavé plat, fait de terre cuite, de pierre, de marbre, etc., dont on se sert pour paver le dedans des maisons, des églises, etc. Petit carreau. Grand ...
CARREAU
. s. m. T. de Médec. Maladie qui rend le ventre des enfants dur et tendu. Cet enfant a le carreau.
CARREFOUR
. s. m. L'endroit où se croisent plusieurs rues dans les villes et dans les villages, deux ou plusieurs chemins dans la campagne. La foule qui remplissait le carrefour. ...
CARRELAGE
. s. m. Action de carreler ; Ouvrage de celui qui pose le carreau ; ou Le carreau même. Il m'a coûté tant pour le carrelage de ma chambre. Les ouvriers prennent tant pour ...
CARRELER
. v. a. Paver avec des carreaux. Carreler une salle, une chambre. Carreler de petits carreaux, de grands carreaux. Carreler de carreaux de Hollande. Carreler de pierres de ...
CARRELET
. s. m. Sorte de poisson de mer qui est plat, et qui a de petites taches rouges. CARRELET, signifie aussi, Une sorte de filet en forme de nappe carrée, dont on se sert pour ...
CARRELETTE
. s. f. Lime plate et fine.
CARRELEUR
. s. m. Celui qui pose le carreau.  Il se dit aussi d'Un savetier ambulant. Carreleur de souliers.
CARRELURE
. s. f. Les semelles neuves qu'on met à de vieux souliers, à de vieilles bottes. Mettre une carrelure à des souliers.
CARRÉMENT
. adv. En carré, à angle droit. Il ne se dit guère que dans ces phrases : Couper quelque chose carrément. Tracer un plan carrément. Cela est planté carrément.
CARRER
. v. a. Donner une figure carrée. Carrer un bloc de marbre.  Il signifie, en Géométrie, Trouver un carré équivalent à une surface terminée par des lignes d'une ...
CARRICK
. s. m. Sorte de redingote fort ample qui a plusieurs collets, ou un collet très-long.
CARRIER
. s. m. Ouvrier, homme de journée qui travaille à tirer la pierre des carrières, ou L'entrepreneur qui fait ouvrir une carrière pour en tirer de la pierre. Maître carrier. ...
CARRIÈRE
. s. f. Lice, lieu fermé de barrières, et disposé pour toute sorte de courses, principalement pour les courses à cheval ou en char. Le bout de la carrière. Aller jusqu'au ...
CARRIOLE
. s. f. Petite charrette couverte, et ordinairement suspendue. Aller en carriole, dans une carriole.
CARROSSE
. s. m. Espèce de voiture à quatre roues, suspendue et couverte, dont on se sert pour aller commodément par la ville et à la campagne. Carrosse à portière. Carrosse à ...
CARROSSÉE
. s. f. La quantité de personnes que contient un carrosse. Il nous vint une carrossée de provinciales. Il est familier.
CARROSSIER
. s. m. Faiseur de carrosses. Sellier-carrossier.   C'est un bon carrossier, se dit quelquefois D'un cheval épais, traversé, et propre à bien tirer le carrosse.
CARROUSEL
. s. m. Espèce de tournoi qui consiste ordinairement en courses de bagues, de têtes, etc., entre plusieurs chevaliers partagés en différentes quadrilles distinguées par la ...
CARROUSSE
. s. f. T. emprunté de l'allemand. On ne l'emploie que dans cette phrase familière, maintenant très-peu usitée, Faire carrousse, Faire débauche, boire avec excès.
CARRURE
. s. f. La largeur du dos à l'endroit des épaules. Voilà un homme d'une belle carrure.   Il se dit aussi en parlant D'un habit. Cet habit est trop large, trop étroit de ...
CARTAYER
. v. n. Il se dit D'un cocher qui met une ornière entre les deux chevaux et entre les deux roues de la voiture. Ce cocher a fort bien cartayé.
CARTE
. s. f. Assemblage de plusieurs papiers collés l'un sur l'autre. De la carte fine. De la carte bien battue. Dans ce sens, on emploie plus ordinairement le mot Carton ; et on ...
CARTEL
. s. m. Défi par écrit pour un combat singulier. Il s'est dit aussi d'Un défi par écrit pour un combat dans une fête, comme aux tournois. Un cartel de défi. Envoyer un ...
CARTERON
. s. m. Voyez QUARTERON.
CARTÉSIANISME
. s. m. Philosophie de Descartes.
CARTÉSIEN
, IENNE. adj. Qui a rapport, qui appartient à la doctrine de Descartes. La philosophie cartésienne. Les opinions cartésiennes. Les principes cartésiens.   Il signifie ...
CARTHAME
. s. m. T. de Botan. Plante, autrement nommée Safran bâtard, dont les fleurs servent à teindre en rouge, et qui porte des semences purgatives, appelées Graines de ...
CARTIER
. s. m. Celui qui fait et vend des cartes à jouer. Maître cartier.
CARTILAGE
. s. m. T. d'Anat. Partie blanche, dure, lisse, élastique, privée de sentiment, qui se trouve surtout aux extrémités des os, et qu'on appelle vulgairement le croquant dans ...
CARTILAGINEUX
, EUSE. adj. T. d'Anat. Qui est de la nature du cartilage, qui est composé de cartilages. Les parties cartilagineuses.
CARTISANE
. s. f. Petits morceaux de carton fin, autour desquels on a tortillé du fil, de la soie, de l'or ou de l'argent, et qui font relief dans les dentelles et dans les broderies. ...
CARTON
. s. m. Carte grosse et forte, faite de papier broyé, battu et collé. Gros carton. Carton mince. Carton épais. Feuille de carton. Un livre relié avec du carton, en carton. ...
CARTONNAGE
. s. m. Action de cartonner un livre, de le relier en carton ; ou L'ouvrage qui en résulte.
CARTONNER
. v. a. Relier un livre en carton. Cartonner un livre. CARTONNÉ, ÉE. participe, Un livre cartonné à la Bradel.
CARTONNIER
. s. m. Celui qui fabrique et vend du carton.  Il se dit aussi de Celui qui travaille en carton, qui fabrique des objets de carton.
CARTOUCHE
. s. m. Sorte d'ornement de sculpture ou de peinture, représentant un carton roulé et tortillé par les bords. Graver, peindre des armes dans un cartouche. L'inscription ...
CARTOUCHE
. s. f. Charge pour le canon, composée de clous, de balles de fusil, et de morceaux de fer enveloppés dans du carton ou enfermés dans une boîte de mitraille. Canon chargé ...
CARTOUCHE
. s. f. Il se disait autrefois Du congé absolu ou limité donné à un militaire par un écrit scellé du sceau du régiment.  Cartouche jaune, Cartouche qu'on délivrait ...
CARTULAIRE
. s. m. Recueil d'actes, titres et autres principaux papiers, concernant le temporel d'un monastère, d'un chapitre, ou de quelque église. Cartulaire de Cluny, etc.
CARUS
. s. m. (On prononce l'S.) T. de Médec. Affection soporeuse, profond assoupissement accompagné d'une complète insensibilité.
CARVI
. s. m. T. de Botan. Plante ombellifère, dont les semences sont employées en médecine comme vermifuges et carminatives, et dont on mange les racines, les feuilles et les ...
CARYATIDE
. s. f. Voyez CARIATIDE.
CARYOPHYLLÉE
. adj. f. T. de Botan. Il se dit Des fleurs de l'oeillet, et de toutes celles qui y ressemblent par leur structure. Fleur caryophyllée.   Il se dit aussi, substantivement, de ...
CAS
. s. m. T. de Grammaire. Il se dit Des différentes désinences que prennent les substantifs, les adjectifs et les participes, dans les langues où ils se déclinent. Il n'y a ...
CAS
, CASSE. adj. Qui sonne le cassé. Cela sonne cas. Une voix casse et enrouée. Il est vieux.
CASANIER
, IÈRE. adj. Qui aime à demeurer chez lui. C'est l'homme du monde le plus casanier. On dit dans un sens analogue : Mener une vie casanière. Être d'humeur casanière. Avoir ...
CASAQUE
. s. f. Sorte d'habillement dont on se sert comme d'un manteau, et qui a ordinairement des manches fort larges. Une casaque pour la campagne. Une casaque pour la pluie. Les ...
CASAQUIN
. s. m. Diminutif Espèce de déshabillé court, qu'on porte pour sa commodité. Il ne se dit guère aujourd'hui que d'Un vêtement à l'usage des femmes du peuple ou de la ...
CASCADE
. s. f. Chute d'eau ; eau qui tombe de rocher en rocher. Il y a des cascades naturelles et des cascades artificielles. La rivière fait une cascade en cet endroit. La cascade de ...
CASCATELLE
. s. f. Mot emprunté de l'italien, qui signifie, Petite cascade. On ne l'emploie guère que dans cette phrase, Les cascatelles de Tivoli.
CASE
. s. f. Maison. Il ne se dit guère au propre que Des cabanes où logent les nègres employés à la culture des plantations, dans les colonies. Fam., Le patron de la case, Le ...
CASÉEUX
, EUSE. adj. T. didactique. Qui est de la nature du fromage. La partie caséeuse du lait.
CASEMATE
. s. f. T. de Fortification. Souterrain voûté à l'épreuve de la bombe, pour défendre la courtine et les fossés, ou pour loger des troupes au besoin. Les casemates ...
CASEMATÉ
, ÉE. adj. Il n'est guère usité que dans cette locution, Bastion casematé, Bastion où il y a des casemates.
CASER
. v. n. T. du Jeu de trictrac. Faire une case, remplir une case avec deux dames. Caser bien. Caser mal. CASER, s'emploie quelquefois activement, et signifie, ...
CASERNE
. s. f. Bâtiment destiné au logement des troupes. Tous les soldats furent logés dans des casernes. Belle, vaste caserne. Aller à la caserne. Caserne de cavalerie. Caserne ...
CASERNEMENT
. s. m. Action de caserner. Le casernement des troupes. Effets de casernement.
CASERNER
. v. n. Loger dans des casernes. La garnison logeait chez les bourgeois, mais on la fit caserner. La moitié de la garnison casernera cet hiver.   Il est aussi verbe actif, ...
CASIER
. s. m. Garniture de bureau, composée de plusieurs cases, dans lesquelles on place les papiers ou autres objets que l'on veut tenir en ordre.
CASILLEUX
. adj. m. T. de Vitrier. Il se dit Du verre qui se casse au lieu de se couper, quand on y applique le diamant.
CASIMIR
. s. m. Étoffe de laine croisée, fine et légère. Pantalon, gilet de casimir.
CASOAR
. s. m. T. d'Hist. nat. Oiseau de l'Inde, presque aussi gros, mais moins grand que l'autruche, dont la tête est couverte d'une espèce de casque osseux, et dont le plumage ...
CASQUE
. s. m. Arme défensive qui garantit la tête, et qui sert de coiffure. Une armure complète avec le casque, la cuirasse, les brassards, les gantelets, etc. Tous les ...
CASQUETTE
. s. f. Coiffure d'homme, faite d'étoffe ou de peau, qui a quelquefois un bord sur le devant. Beaucoup d'ouvriers portent des casquettes. Casquette de voyage. Ce petit garçon ...
CASSADE
. s. f. Mensonge pour plaisanter, ou pour servir d'excuse, de défaite. Donner une cassade. C'est un donneur de cassades. Il est familier et vieux.  À certains Jeux de ...
CASSANT
, ANTE. adj. Fragile, sujet à se casser, à se rompre ; qui se casse aisément. C'est dommage que le verre soit si cassant, que la porcelaine soit si cassante. Le cristal ...
CASSATION
. s. f. T. de Jurispr. Acte juridique par lequel on casse des jugements, des actes et des procédures. La cassation d'une procédure. La cassation d'une sentence. La cassation ...
CASSAVE
. s. f. Farine faite de la racine de manioc séchée.  Il se dit aussi Du pain que l'on fait avec cette farine.
CASSE
. s. f. Genre de plantes légumineuses, dont plusieurs espèces sont employées en médecine.  Il se dit plus particulièrement de La pulpe noire, douce et un peu sucrée, ...
CASSE
. s. f. Peine militaire qui consiste dans la perte d'un grade. Il craint la casse. Cela mérite la casse.   Lettres de casse, Ordre écrit que donnait le roi pour casser un ...
CASSE
. s. f. T. d'Impr. Sorte de caisse ou de boîte plate et découverte, composée de deux parties qui forment ensemble un carré, et divisée en petites cases contenant, ...
CASSE-COU
. s. m. On appelle ainsi Un endroit où il est aisé de tomber, si l'on n'y prend garde. Cet escalier est un vrai casse-cou. CASSE-COU, au Jeu de colin-maillard, est le cri ...
CASSE-NOISETTE
ou CASSE-NOIX. s. m. Petit instrument avec lequel on casse des noisettes ou des noix.
CASSE-TÊTE
. s. m. Espèce de massue, faite de pierre ou de bois très-dur, dont plusieurs peuples sauvages se servent dans les combats.  Il se dit aussi, figurément et familièrement, ...
CASSEAU
. s. m. T. d'Impr. Moitié de casse dont les compartiments sont plus grands et plus profonds, et qui sert de réserve pour différents caractères.
CASSER
. v. a. Briser, rompre. Casser un verre. Casser des noix. Casser des os. Casser les bras à quelqu'un. Casser la tête à quelqu'un d'un coup de massue, d'un coup de pistolet. ...
CASSEROLE
. s. f. Ustensile de cuisine, qui sert à divers usages. Casserole de cuivre. Casserole de terre cuite.
CASSETIN
. s. m. T. d'Impr. Chacune des petites cases ou cellules de différentes grandeurs qui divisent une casse d'imprimerie. Chaque lettre a son cassetin.
CASSETTE
. s. f. Petit coffre où l'on serre ordinairement des objets précieux et de peu de volume. On lui a pris ses pierreries dans sa cassette. Il avait tout son argent dans une ...
CASSEUR
. s. m. Il n'est guère usité que dans ces phrases proverbiales et populaires :  Un grand casseur de raquettes, Un homme vert et vigoureux. Il se vante fort, et se donne pour ...
CASSIER
. s. m. Arbre qui porte la casse, et que l'on nomme aussi Canéficier.
CASSINE
. s. f. Il se dit, en termes de Guerre, d'Une petite maison détachée au milieu des champs, où l'on peut s'embusquer, se retrancher. On délogea les ennemis de plusieurs ...
CASSIOPÉE
. s. f. T. d'Astron. Constellation de l'hémisphère septentrional.
CASSIS
. s. m. (Quelques-uns écrivent, Cacis. On prononce l'S finale.) Espèce de groseillier, dont les fruits noirs et aroma tiques viennent en grappes. Les feuilles et l'écorce du ...
CASSOLETTE
. s. f. Vase dans lequel on fait brûler ou évaporer des parfums, et qui a ordinairement un couvercle percé d'ouvertures par lesquelles s'échappe la fumée ou la vapeur. ...
CASSON
. s. m. Pain informe de sucre fin. Sucre en cassons.
CASSONADE
. s. f. Sucre qui n'a été raffiné qu'une fois. Ces confitures ne sont faites qu'avec de la cassonade.
CASSURE
. s. f. Il se dit de L'endroit où un objet est cassé. Raccommoder une cassure. La cassure de ce métal offre des points brillants. On dit familièrement, La cassure de son bras ...
CASTAGNETTE
. s. f. Instrument composé de deux petits morceaux de bois creusés, que l'on tient dans la main, et que l'on frappe l'un contre l'autre en cadence, en mettant les deux ...
CASTE
. s. f. Il se dit Des tribus dans lesquelles sont divisés les peuples de l'Inde. Il y a quatre castes principales. La caste des brahmanes. La caste des guerriers. La caste des ...
CASTEL
. s. m. Vieux mot d'où est venu celui de Château. Il s'emploie encore dans le langage familier. Un vieux castel. Un petit castel. Il vit retiré dans son humble castel.
CASTILLE
. s. f. Débat, démêlé, différend de peu d'importance. Il n'est plus guère usité que dans ces phrases familières : Ils ont toujours quelque castille ensemble ; il s ...
CASTINE
. s. f. Pierre calcaire, d'un gris blanchâtre, qui, mêlée avec certains minerais de fer, en facilite la fusion.
CASTOR
. s. m. Quadrupède mammifère de l'ordre des Rongeurs, qui habite ordinairement dans les lieux aquatiques, et dont l'espèce unique est commune au nord des deux continents. ...
CASTORÉUM
. s. m. (On prononce Castoréome. ) Substance grasse et odorante, que l'on tire des aines du castor, et qu'on emploie en médecine comme antispasmodique.
CASTORINE
. s. f. Étoffe de laine légère et soyeuse. Une redingote de castorine.
CASTRAMÉTATION
. s. f. L'art de camper. Il se dit surtout en parlant de La manière de camper des anciens. Ce livre traite de la castramétation des Grecs, des Romains.
CASTRAT
. s. m. Chanteur qu'on a châtré dans l'enfance, pour lui conserver une voix semblable à celle des enfants et des femmes. Les castrats chantent les, dessus. Voix de castrat.
CASTRATION
. s. f. T. de Chirur. Opération par laquelle on châtre un homme, un animal.  Il se dit aussi, en Botanique, d'Une opération analogue, par laquelle on ôte à une plante la ...
CASUALITÉ
. s. f. Qualité de ce qui n'a rien de certain, d'assuré. Il est peu usité.
CASUEL
, ELLE. adj. Fortuit, accidentel, qui peut arriver ou n'arriver pas. Cela est casuel, est fort casuel.   Emplois casuels, charges casuelles, s'est dit Des emplois révocables, ...
CASUELLEMENT
. adv. Fortuitement, par hasard. Il n'est guère usité.
CASUISTE
. s. m. Théologien qui enseigne la morale religieuse, et qui résout les cas de conscience. Casuiste sévère. Casuiste rigide. Casuiste relâché. Les anciens casuistes. Les ...
CATACHRÈSE
. s. f. (On prononce Catakrèse. ) Figure, espèce de métaphore qui consiste dans l'abus d'un terme, comme : Ferré d'argent, aller à cheval sur un bâton.
CATACLYSME
. s. m. T. didactique. Grande inondation.
CATACOIS
. s. m. T. de Marine. Voyez CACATOIS.
CATACOMBES
. s. f. pl. Cavités souterraines ou excavations d'anciennes carrières, dans lesquelles on enterrait les corps morts. Les catacombes de Rome. Les catacombes de Naples. Plusieurs ...
CATACOUSTIQUE
. s. f. T. de Physique. Partie de l'acoustique qui a pour objet les propriétés des échos.
CATADIOPTRIQUE
. s. f. T. de Physique. Partie de l'optique qui s'occupe des effets réunis de la lumière réfléchie et de la lumière réfractée. On l'emploie aussi adjectivement. Télescope ...
CATADOUPE
ou CATADUPE. s. f. Cataracte, chute d'un fleuve. Les catadoupes du Borysthène.
CATAFALQUE
. s. m. Estrade, décoration funèbre qu'on élève au milieu d'une église, pour y placer le cercueil ou la représentation d'un mort à qui l'on veut rendre les plus ...
CATAIRE
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes labiées, dont une espèce a reçu le nom vulgaire d' Herbe aux chats, parce que son odeur forte plaît beaucoup à ces animaux.
CATALECTES
. s. m. pl. Il se dit d'Un recueil de fragments, de morceaux détachés.
CATALECTIQUE
. adj. Il se dit D'un vers grec ou latin auquel il manque une syllabe.
CATALEPSIE
. s. f. T. de Médec. Maladie caractérisée par la suspension complète des sensations et des mouvements volontaires, et par la faculté qu'ont les membres de conserver la ...
CATALEPTIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Qui est attaqué de la catalepsie, ou Qui a rapport à la catalepsie.
CATALOGUE
. s. m. Liste, dénombrement. Un catalogue de livres. Le catalogue d'une bibliothèque. Catalogue par ordre alphabétique, par ordre de matières. Rayer un livre d'un ...
CATALPA
. s. m. T. de Botan. Arbre d'agrément, originaire de la Caroline, dont les fleurs, d'un beau blanc ponctué de rouge, sont disposées en corymbe à l'extrémité des rameaux.
CATAPLASME
. s. m. Espèce d'emplâtre propre à fomenter, à fortifier une partie débilitée, à amollir et résoudre les duretés. Faire un cataplasme. Appliquer un cataplasme. ...
CATAPULTE
. s. f. Machine de guerre dont les anciens se servaient pour lancer des pierres ou des traits.
CATARACTE
. s. f. Opacité plus ou moins complète du cristallin ou de sa membrane, qui s'oppose à la vision en interceptant le passage des rayons lumineux. Avoir la cataracte. ...
CATARACTE
. s. f. Saut, chute des eaux d'une grande rivière, lorsqu'elles se précipitent d'un lieu très-élevé. Les cataractes du Nil. Le Rhin a deux cataractes. CATARACTES, se dit ...
CATARACTÉ
, ÉE. adj. T. de Médec. Qui est affecté de la cataracte. OEil cataracté. Cet homme est cataracté.
CATARRHAL
, ALE. adj. T. de Médec. Qui appartient ou qui a rapport au catarrhe. Affection catarrhale. Épidémie catarrhale.
CATARRHE
. s. m. T. de Médec. Il se dit de Tout écoulement d'un liquide, plus ou moins clair ou épais, par une membrane muqueuse, quelle qu'en soit d'ailleurs la cause. Catarrhe ...
CATARRHEUX
, EUSE. adj. T. de Médec. Qui est sujet aux catarrhes. Un vieillard catarrheux.   Il s'est employé aussi comme synonyme de Catarrhal.
CATASTROPHE
. s. f. Le dernier et principal événement d'un poëme dramatique. Il se dit surtout Du dénoûment funeste d'une tragédie. On doit préparer habilement la catastrophe. ...
CATÉCHISER
. v. a. Instruire des mystères de la foi, et des principaux points de la religion chrétienne. Catéchiser les infidèles, les ignorants, les enfants.   Il signifie, ...
CATÉCHISME
. s. m. Instruction sur les principes et les mystères de la foi. Faire le catéchisme. Aller au catéchisme. Un enfant qui sait bien son catéchisme. Le catéchisme du concile ...
CATÉCHISTE
. s. m. Celui qui enseigne le catéchisme aux enfants. C'est le catéchiste de la paroisse.
CATÉCHUMÈNE
. s. des deux genres (On prononce Catékumène. ) Il se dit d'Une personne qu'on instruit pour la disposer au baptême. Les catéchumènes. Les nouveaux catéchumènes. Une ...
CATÉGORIE
. s. f. T. de Logique. Sorte de classe dans laquelle on range plusieurs choses qui sont d'espèce différente, mais qui appartiennent à un même genre. Les dix catégories ...
CATÉGORIQUE
. adj. des deux genres Qui est selon la raison, qui est à propos ; ou Qui est clair, précis. Une réponse catégorique. Cela n'est pas catégorique.
CATÉGORIQUEMENT
. adv. Pertinemment, à propos ; ou D'une manière claire, précise. Il a parlé catégoriquement. Répondre catégoriquement.
CATHARTIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Qui est très-purgatif, mais moins que les drastiques.
CATHÉDRALE
. adj. f. Il se dit De la principale église d'un évêché, de l'église où est le siége de la résidence de l'évêque. Église cathédrale. Un chanoine de l'église ...
CATHÉDRANT
. s. m. Celui qui préside à une thèse de théologie ou de philosophie. Il est maintenant peu usité.
CATHÉRÉTIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Il se dit Des médicaments qui rongent, qui détruisent les excroissances charnues.
CATHÉTER
. s. m. (On prononce l'R.) Instrument de chirurgie, sonde creuse et recourbée, faite pour être introduite dans la vessie.
CATHOLICISME
. s. m. Communion ou religion catholique. Embrasser le catholicisme.
CATHOLICITÉ
. s. f. Il se dit, soit De la doctrine de l'Église catholique, soit Des personnes qui en font profession. La catholicité d'une opinion. On doute de la catholicité de cet ...
CATHOLICON
. s. m. Espèce de remède ainsi appelé, ou parce qu'il est composé de plusieurs sortes d'ingrédients, ou parce qu'on le croyait autrefois propre à toutes sortes de maladies. ...
CATHOLIQUE
. adj. des deux genres Qui est universel, qui est répandu partout. Il ne se dit que De la religion romaine, et De ce qui n'appartient qu'à elle. La foi catholique. La ...
CATHOLIQUEMENT
. adv. Conformément à la foi de l'Église catholique. Il a prêché, il a écrit très-catholiquement.
CATI
. s. m. Apprêt propre à rendre les étoffes plus fermes et plus lustrées. Donner le cati à du drap.
CATIMINI
(EN). loc. adv. En cachette, à la manière des chats. Il a fait cela en catimini. Elle est venue en catimini. Il est familier.
CATIN
. s. f. Femme ou fille de mauvaises moeurs. C'est une franche catin. Il est familier et un peu libre.
CATIN
. s. m. Bassin qui sert à recevoir un métal fondu.
CATIR
. v. a. Donner le lustre à une étoffe. Catir du drap. Catir à chaud. Catir à froid. CATI, IE. participe
CATISSEUR
. s. m. Ouvrier qui donne le cati aux étoffes.
CATOGAN
. s. m. Noeud qui retrousse les cheveux et les attache près de la tête. Le catogan n'est plus de mode.
CATON
. s. m. Nom d'un Romain célèbre par l'austérité de ses moeurs. On l'emploie, figurément et familièrement, en parlant d'Un homme très-sage, ou qui affecte de l'être. C'est ...
CATOPTRIQUE
. s. f. T. de Physique. Partie de l'optique qui explique les effets de la réflexion de la lumière. Un traité de catoptrique.   Il est quelquefois adjectif des deux genres, ...
CAUCHEMAR
. s. m. Oppression ou étouffement qui survient quelquefois durant le sommeil, en sorte qu'on croit avoir un poids énorme sur l'estomac, mais qui cesse dès qu'on vient à ...
CAUCHOIS
. adj. m. Il s'emploie particulièrement dans cette locution, Pigeons cauchois, Gros pigeons, ainsi nommés parce que les pigeons de Caux en Normandie sont plus gros que ceux ...
CAUDATAIRE
. s. m. Celui qui porte la queue de la robe d'un cardinal.  Il se prend aussi adjectivement. Gentilhomme caudataire.
CAUDEBEC
. s. m. Espèce de chapeau de laine, dont la première fabrique fut établie dans la ville de Caudebec. Acheter un caudebec. Il est vieux.
CAULICOLES
. s. f. pl. T. d'Archit. Tiges qui sortent d'entre les feuilles d'acanthe, et qui sont roulées en volutes sous le tailloir du chapiteau corinthien.
CAURIS
ou CORIS. s. m. Petite coquille qui sert de monnaie dans plusieurs contrées de l'Inde et de l'Afrique. Payer en cauris.
CAUSAL
, ALE. adj. Voyez CAUSATIF, IVE.
CAUSALITÉ
. s. f. T. didactique. Manière dont une cause agit.
CAUSATIF
, IVE. adj. T. de Grammaire. Il se dit Des mots, des conjonctions qu'on emploie quand on veut énoncer la raison de ce qui a été dit. Car, Parce que, sont des conjonctions ...
CAUSE
. s. f. Principe, ce qui fait qu'une chose est, a lieu. Dieu est la première de toutes les causes, la cause des causes, la souveraine cause, la cause universelle, la cause ...
CAUSER
. v. a. Être cause, occasionner. Il a pensé causer un grand malheur. Causer du dommage. Causer la guerre. Causer de la joie. Causer de la douleur, du chagrin. Causer du ...
CAUSER
. v. n. S'entretenir familièrement avec quelqu'un. Ils ont été une heure à causer ensemble. Nous causâmes longtemps de cette affaire. Ils ont causé d'affaires. Fam., ...
CAUSERIE
. s. f. Babil, action de causer. C'est une causerie perpétuelle.   Il signifie quelquefois, Propos indiscret. Ses causeries finiront par nous compromettre. Dans les deux ...
CAUSEUR
, EUSE. adj. Qui aime à causer. Quel homme causeur ! Cette femme est bien causeuse. Il est d'humeur causeuse.   Il est aussi substantif. Faites taire ces causeurs. Une ...
CAUSEUSE
. s. f. Petit canapé où peuvent s'asseoir deux personnes.
CAUSTICITÉ
. s. f. T. de Médec. Qualité, propriété des substances caustiques. La causticité des acides.   Il signifie figurément, dans le langage ordinaire, Malignité, inclination ...
CAUSTIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Brûlant, corrosif. Il se dit Des substances qui ont la propriété de brûler ou de désorganiser, par leur action chimique, les ...
CAUSTIQUE
. s. f. T. de Dioptrique et de Catoptrique. La courbe sur laquelle concourent les rayons successivement réfléchis ou rompus par une surface. Caustique par réflexion. ...
CAUTÈLE
. s. f. Finesse, ruse. Il est vieux.  Il signifie, en termes de Droit canon, Précaution ; et n'est usité que dans cette phrase, Absolution à cautèle.
CAUTELEUSEMENT
. adv. Avec ruse, avec finesse. Il se prend toujours en mauvaise part. Il a fait cela cauteleusement.
CAUTELEUX
, EUSE. adj. Rusé, fin. Il se prend toujours en mauvaise part. C'est un esprit malin et cauteleux.
CAUTÈRE
. s. m. T. de Médec. Médicament qui brûle ou désorganise les parties vivantes sur lesquelles on l'applique. Pierre à cautère. Appliquer un cautère.   Cautère actuel, ...
CAUTÉRÉTIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Qui brûle, qui consume les chairs. Voyez CAUSTIQUE.
CAUTÉRISATION
. s. f. Action de cautériser ; Effet d'un caustique. La cautérisation est un des préservatifs les plus efficaces contre la rage.
CAUTÉRISER
. v. a. Appliquer un cautère, brûler au moyen d'un cautère. Cautériser les morsures faites par un animal enragé. CAUTÉRISÉ, ÉE. participe, En termes de Morale ...
CAUTION
. s. f. Celui qui répond pour un autre, qui s'engage à satisfaire à l'obligation contractée par un autre, dans le cas où celui-ci n'y satisferait pas. Caution légale. ...
CAUTIONNEMENT
. s. m. Contrat par lequel la caution s'oblige ; L'acte même qui constate l'existence de ce contrat. Il s'est obligé pour un tel ; ce cautionnement l'a ruiné. Signer un ...
CAUTIONNER
. v. a. Se rendre caution pour quelqu'un. Je le cautionne. Il a trouvé un de ses amis qui l'a cautionné pour vingt mille francs. On l'a cautionné jusqu'à concurrence de ...
CAVAGNOLE
. s. m. Sorte de jeu de hasard, espèce de biribi où tous les joueurs ont des tableaux, et tirent les boules chacun à son tour. Le cavagnole ne se joue plus.
CAVALCADE
. s. f. Marche pompeuse de gens à cheval. Aller en cavalcade. Le pape va en cavalcade prendre possession de l'église de Saint-Jean de Latran. La cavalcade du pape. Belle ...
CAVALCADOUR
. adj. m. Il n'est usité que dans cette dénomination, Écuyers cavalcadours, Écuyers qui ont la surveillance des chevaux et de tous les équipages de l'écurie, dans la ...
CAVALE
. s. f. Jument, la femelle du cheval. Belle cavale. Grande cavale. Faire couvrir une cavale. Faire saillir une cavale. Une cavale qui a été couverte par un bel étalon. Une ...
CAVALERIE
. s. f. Nom collectif qui désigne Les différentes espèces de troupes servant à cheval. Faire des levées de cavalerie. La cavalerie française. Commander la cavalerie. ...
CAVALIER
. s. m. Homme qui est à cheval. Il trouva des cavaliers sur le chemin. Il y avait trois ou quatre cavaliers autour de la voiture.   Être bon cavalier, Être bien à cheval, ...

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.019 c;