Слова на букву bouf-cham (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву bouf-cham (1564)

< 1 2 3 4 5 6 >>
CAVALIER
, IÈRE. adj. Libre, aisé, dégagé. Il ne se dit que De l'air, des manières, et se prend rarement en bonne part. Avoir l'air cavalier, la mine cavalière. Je n'aime pas les ...
CAVALIÈREMENT
. adv. D'une façon cavalière, plus en homme du monde qu'en maître de l'art. Il danse cavalièrement. Ce sens a vieilli.  Il signifie plus souvent, D'une manière brusque, ...
CAVATINE
. s. f. T. de Musique. Sorte d'air, ordinairement assez court, qui n'a ni reprise ni seconde partie. Chanter une cavatine.
CAVE
. s. f. Lieu souterrain et voûté où l'on met ordinairement du vin et d'autres provisions. Bonne cave, Cave profonde. Une cave fraîche. Avoir du vin en cave. Avoir une cave ...
CAVE
. s. f. Le fonds d'argent que chacun des joueurs met devant soi à certains jeux de cartes, comme au brelan, à la bouillotte, etc. Perdre sa cave. Il est à sa première, à ...
CAVE
. adj. des deux genres Creux. Des joues caves. OEil cave.   En termes d'Anat., Veine cave, Chacune des deux grosses veines qui aboutissent à l'oreillette droite du coeur, et ...
CAVEAU
. s. m. Petite cave. Il ne peut tenir dans ce caveau que trois ou quatre tonneaux de vin.   Il se dit, dans un sens particulier, Des petites caves pratiquées sous les églises, ...
CAVECÉ
, ÉE. adj. Il ne se dit que dans ces phrases, Un cheval rouan cavecé de noir, une jument rouan cavecée de noir, Qui a la tête noire.
CAVEÇON
. s. m. T. de Manége. Demi-cercle de fer, monté de têtière et de sous-gorge, que l'on met sur le nez des jeunes chevaux, pour les dompter et les dresser. Mettre un ...
CAVÉE
. s. f. T. de Vénerie. Chemin creux. Longue cavée. Grande cavée.
CAVER
. v. a. Creuser, miner. L'eau a cavé cette pierre. La mer a cavé ce rocher. Les austérités lui avaient cavé les joues.   Il se dit quelquefois absolument. La rivière a ...
CAVER
. v. a. T. de Jeu. Faire fonds d'une certaine quantité d'argent à un jeu de renvi. Il cava d'abord cinquante francs ; on l'obligea à caver de nouveau.   Caver au plus ...
CAVERNE
. s. f. Antre, grotte, lieu creux dans des rochers, dans des montagnes, sous terre. Caverne profonde. Caverne obscure. La bouche, l'entrée d'une caverne.   Il se dit, ...
CAVERNEUX
, EUSE. adj. Plein de cavernes. Pays caverneux. Lieux caverneux. Montagnes, terres caverneuses. Fig., Voix caverneuse, Voix sourde et rude. CAVERNEUX, en termes d'Anatomie, ...
CAVET
. s. m. T. d'Archit. et de Menuiserie. Moulure concave dont le profil est d'un quart de cercle.
CAVIAR
. s. m. Nom qu'on donne à des oeufs d'esturgeon salés. On fait beaucoup de caviar en Russie.
CAVILLATION
. s. f. (On prononce les deux L sans les mouiller.) Sophisme, raisonnement captieux, fausse subtilité. Il y a beaucoup de cavillation dans ce raisonnement.   Il signifie ...
CAVITÉ
. s. f. Un creux, un vide dans un corps solide. Les cavités d'un rocher. Les cavités du cerveau. Les cavités du coeur.
CE
, CET m. ETTE, f. singulier ; CES, m. ou f. pluriel. Adjectif démonstratif qui indique les personnes ou les choses. On met Ce devant les noms qui commencent par une consonne ...
CÉANS
. adv. Ici dedans. Il ne se dit que De la maison où l'on est quand on parle. Il n'est pas céans. Il dînera céans. Le maître de céans. Il vieillit.
CECI
. Pronom démonstratif qui se dit par opposition à Cela, pour indiquer, de deux choses, La plus proche de celui qui parle. Ceci est à moi, cela est à vous. Ceci est beau, ...
CÉCITÉ
. s. f. L'état d'une personne aveugle. Cécité se dit au propre, et Aveuglement au figuré. Il fut frappé de cécité.
CÉDANT
, ANTE. adj. Qui cède son droit. Il ne s'emploie guère que substantivement, en termes de Droit et en style de Pratique. Le cédant et le cessionnaire.
CÉDER
. v. a. Laisser, abandonner une chose à quelqu'un. Céder sa place à un autre. Céder le pas, le haut au pavé. Céder la victoire.   Il signifie aussi, en termes de Commerce ...
CÉDILLE
. s. f. (On mouille l'L.) Petite marque en forme de c tourné de droite à gauche, qu'on met sous la lettre C, quand elle précède un A, un O, ou un U, pour indiquer qu'elle ...
CÉDRAT
. s. m. Espèce de citron d'une odeur fort agréable. Le cédrat est un excellent fruit. Du cédrat confit. De l'essence de cédrat.   Il se dit aussi de L'arbre qui porte ...
CÈDRE
. s. m. Arbre, espèce de mélèze odoriférant qui acquiert une très-grande hauteur, et dont le bois passe pour incorruptible. Les cèdres du Liban. Une boîte de cèdre. ...
CÉDRIE
. s. f. Résine qui coule naturellement du cèdre.
CÉDULE
. s. f. Écrit, billet sous seing privé, par lequel on reconnaît devoir quelque somme. On lui a prêté dix mille francs sur sa simple cédule. En ce sens, il est vieux ; on ...
CEINDRE
. v. a. (Il se conjugue comme Atteindre. ) Entourer, environner. Ceindre une ville de murailles, de fossés. Ceindre un parc d'une haie vive.   Il se dit, dans un sens ...
CEINTRAGE
. s. m. T. de Marine. Il se dit de Tous les cordages qui servent à ceindre, à lier un bâtiment, lorsqu'il menace de s'ouvrir.
CEINTURE
. s. f. Ruban de soie ou de fil, cordon, bande de cuir, ou autre chose semblable, dont on se ceint le milieu du corps. Mettre une ceinture par-dessus sa soutane. Ceinture de ...
CEINTURIER
. s. m. Faiseur ou marchand de ceintures, de ceinturons et de baudriers. Marchand ceinturier.
CEINTURON
. s. m. Sorte de ceinture faite ordinairement de cuir, et qui a des pendants auxquels on suspend un sabre, une épée, un couteau de chasse. Ceinturon de buffle, de maroquin, ...
CELA
. Pronom démonstratif qui se dit, par opposition à Ceci, pour indiquer, de deux choses, La plus éloignée de celui qui parle. Je n'aime point ceci, donnez-moi de cela. ...
CÉLADON
. s. m. Vert pâle tirant sur la couleur du saule ou de la feuille de pêcher. Taffetas céladon. Ruban céladon. On dit aussi, adjectivement, Vert céladon.
CÉLADON
. s. m. Amant délicat et passionné, tel que d'Urfé nous représente le berger de ce nom, dans son roman de l'Astrée. Cet homme est un parfait Céladon. Faire le Céladon. ...
CÉLÉBRANT
. s. m. Celui qui dit la messe, qui célèbre la messe, ou qui officie. Le célébrant assisté de diacre et de sous-diacre.
CÉLÉBRATION
. s. f. Action de célébrer. Il n'est guère usité que dans les phrases suivantes : La célébration de la messe. La célébration de l'office divin. La célébration d'une ...
CÉLÈBRE
. adj. des deux genres Fameux, renommé. Un auteur célèbre. Un lieu célèbre. Une célèbre université. Une action célèbre. Causes célèbres. Une célèbre assemblée. ...
CÉLÉBRER
. v. a. Exalter, louer avec éclat, publier avec éloge. Célébrer la mémoire de quelqu'un. Célébrer de grandes actions. Célébrer les exploits d'un prince. On dit ...
CÉLÉBRITÉ
. s. f. Réputation qui s'étend au loin. Acquérir de la célébrité. La célébrité d'un nom, d'une personne, d'un ouvrage, d'un événement. L'amour de la célébrité. ...
CELER
. v. a. Taire, ne pas donner à connaître, cacher. Celer un dessein. Celer une circonstance dans un récit. C'est un homme qui ne peut rien celer. Celer les effets d'une ...
CÉLERI
. s. m. Plante potagère dont on fait des salades, et qu'on mange aussi cuite. Une salade de céleri. Faire blanchir du céleri.
CÉLÉRITÉ
. s. f. Vitesse, diligence, promptitude dans l'exécution. Il fit ce trajet avec une étonnante célérité. Cette affaire demande de la célérité, requiert célérité.
CÉLESTE
. adj. des deux genres Qui appartient au ciel. Les globes célestes. La sphère céleste. Les corps célestes. Les influences célestes. Thème ou figure céleste.   Poétiq., ...
CÉLESTIN
. s. m. Religieux d'un ordre institué par le pape Célestin. Un couvent de célestins.
CÉLIAQUE
. adj. des deux genres Il se dit, en Médecine, D'un flux de ventre. Flux céliaque.   Il se dit, en termes d'Anatomie, D'une des artères du bas-ventre. L'artère céliaque. ...
CÉLIBAT
. s. m. L'état d'une personne qui n'est point mariée. Vivre dans le célibat. Passer sa vie dans le célibat. Garder le célibat. Demeurer dans le célibat.
CÉLIBATAIRE
. s. m. Celui qui vit dans le célibat, quoiqu'il soit d'âge à se marier. Il est célibataire. Rester célibataire. Un vieux célibataire.
CELLE
. pron. f. Voyez CELUI.
CELLÉRIER
, IÈRE. s. (On prononce Célérier, ère. ) Titre d'office qu'on donne dans un monastère au religieux, à la religieuse qui prend soin de la dépense de bouche.
CELLIER
. s. m. (On prononce Célier. ) Lieu au rez-de-chaussée d'une maison, dans lequel on serre le vin et d'autres provisions. Mettre des pièces de vin dans le cellier. Il n'y a ...
CELLULAIRE
. adj. des deux genres T. d'Anat. Il s'emploie principalement dans ces locutions : Tissu cellulaire, Tissu composé de filaments très-fins et entrelacés, qui entoure et ...
CELLULE
. s. f. Petite chambre d'un religieux ou d'une religieuse. La cellule d'un religieux. La cellule d'une religieuse.   Il se dit aussi de Chacun des petits logements qu'on fait ...
CELLULEUX
. adj. m. T. d'Anat. et de Botan. Qui est divisé en cellules. Le tissu celluleux des os. Fruit celluleux.
CELTIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient aux Celtes, anciens peuples de la Gaule. Monuments celtiques. La langue celtique, ou substantivement, Le celtique.
CELUI
m. ; CELLE. f. Pronom démonstratif qui fait au pluriel Ceux et Celles. Il se dit et Des personnes et Des choses. L'homme dont je vous ai parlé, c'est celui que vous voyez ...
CÉMENT
. s. m. T. de Chimie. Poudre au milieu de laquelle on chauffe certains corps pour leur donner de nouvelles propriétés.
CÉMENTATION
. s. f. T. de Chimie. Sorte de stratification qui consiste à entourer d'une poudre, un métal qu'on expose ensuite à une très-forte chaleur.
CÉMENTATOIRE
. adj. des deux genres T. de Chimie. Qui est relatif à la cémentation.  Cuivre cémentatoire, Cuivre qui a été précipité d'une dissolution de sulfate de cuivre par le ...
CÉMENTER
. v. a. T. de Chimie. Faire la cémentation. On cémente le fer, ou on le transforme en acier, en l'entourant de poussier de charbon et en l'exposant pendant long-temps à une ...
CÉNACLE
. s. m. Il n'est usité que dans le langage de l'Écriture sainte, et signifie, Une salle à manger. ÉSUS-CHRIST lava les pieds des apôtres dans le cénacle.
CENDRE
. s. f. La poudre qui reste du bois et des autres matières combustibles, après qu'elles ont été brûlées et consumées par le feu. Cendre chaude. Cendre de bois neuf, de ...
CENDRÉ
, ÉE. adj. Qui est de couleur de cendre. Gris cendré. Couleur cendrée. Des cheveux d'un blond cendré. La substance cendrée du cerveau.
CENDRÉE
. s. f. Écume de plomb. Il signifie plus ordinairement, La dragée ou le menu plomb dont on se sert à la chasse du menu gibier. Son fusil était chargé de cendrée.
CENDREUX
, EUSE. adj. Qui est plein de cendre. Un habit tout cendreux. Une table toute cendreuse.
CENDRIER
. s. m. La partie du fourneau qui est au-dessous de la grille ou du foyer, et dans laquelle tombent les cendres du bois ou du charbon.
CÈNE
. s. f. Le souper que Notre-Seigneur fit avec ses apôtres la veille de sa passion. ÉSUS-CHRIST fit la Cène avec ses apôtres. Après la Cène, il lava les pieds à ses ...
CÉNOBITE
. s. m. Moine qui vit en communauté. On ne le dit guère qu'en parlant Des anciens moines qui vivaient en commun, et par une espèce d'opposition à Ceux qui vivaient séparés ...
CÉNOBITIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient au cénobite. Il est principalement usité en parlant Des anciens cénobites ; et, par extension, il se dit De tous les moines qui vivent ...
CÉNOTAPHE
. s. m. Tombeau vide, dressé à la mémoire d'un mort. Élever un cénotaphe.
CENS
. s. m. (On prononce toujours l'S.) T. d'Hist. ancienne. Dénombrement des citoyens romains ; déclaration authentique qu'ils faisaient, tous les cinq ans, de leurs noms, ...
CENSE
. s. f. Métairie, ferme. Ce mot n'est en usage que dans certaines parties de la France et de la Belgique.
CENSÉ
, ÉE. adj. Réputé. Celui qui est trouvé avec les coupables est censé complice. Il est censé tel. Vous êtes censé l'avoir fait. Une loi est censée abolie par le ...
CENSEUR
. s. m. On appelait ainsi, chez les anciens Romains, Un magistrat qui tenait un registre du nombre des citoyens et de leurs biens, et qui avait en outre le droit de rechercher ...
CENSIER
. adj. m. T. de Jurispr. féodale. Il se disait De celui à qui le cens était dû. Seigneur censier.   Il se disait aussi Du livre où s'enregistraient les cens. Un livre ...
CENSIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui tient une cense à ferme. Le censier de tel propriétaire.
CENSITAIRE
. s. m. T. de Jurispr. féodale. Celui qui devait cens et rente à un seigneur de fief. Tous les censitaires d'un fief.
CENSIVE
. s. f. T. de Jurispr. féodale. Redevance, en argent ou en denrées, que certains biens devaient annuellement au seigneur du fief dont ils relevaient. Cette terre devait tant ...
CENSORIAL
, ALE. adj. Qui est relatif à la censure exercée par le gouvernement. Lois censoriales.
CENSUEL
, ELLE. adj. T. de Jurispr. féodale. Qui a rapport au cens. Droit censuel. Rente censuelle.
CENSURABLE
. adj. des deux genres Qui peut être censuré, qui mérite censure. Proposition censurable. Conduite censurable. Action censurable.
CENSURE
. s. f. La dignité et la fonction de censeur, chez les anciens Romains. Durant la censure de Caton.   Il signifie plus ordinairement, Correction, répréhension. Soumettre ...
CENSURER
. v. a. Blâmer, critiquer, reprendre. Il y a des gens qui ne se plaisent qu'à censurer les actions d'autrui. On a fort censuré sa conduite.   Il se dit aussi en parlant De ...
CENT
. adj. numéral des deux genres Nombre contenant dix fois dix. Cent ans. Cent hommes. Cent francs. Cent écus. Cent livres pesant. Deux cents hommes. Deux cent trente hommes. ...
CENT-SUISSES
. s. m. pl. Il se disait d'Une partie de la garde du roi, qui était composée de Suisses, au nombre de cent. Le capitaine des Cent-Suisses. On disait au singulier, Un ...
CENTAINE
. s. f. coll. Nombre de cent ou environ. Une centaine d'années. Une centaine d'écus, de francs. Il y avait une centaine d'écoliers. Fig., À centaines, par centaines, En ...
CENTAINE
. s. f. (Quelques-uns écrivent, Sentène. ) Le brin de fil ou de soie par lequel tous les fils d'un écheveau sont liés ensemble. On coupe la centaine pour dévider ...
CENTAURE
. s. m. Être fabuleux, moitié homme et moitié cheval. L centaure Chiron prit soin de l'éducation d'Achille. Le combat des centaures contre les Lapithes. CENTAURE, en ...
CENTAURÉE
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes à fleurs composées, dont une espèce très-connue, la Centaurée commune ou Grande centaurée, s'emploie souvent en médecine.  Il se ...
CENTENAIRE
. adj. des deux genres Qui a cent ans, qui contient cent ans. Il n'est guère usité que dans ces locutions : Un homme centenaire. Nombre centenaire. Prescription centenaire. ...
CENTENIER
. s. m. Il est employé, dans l'Écriture et les ouvrages de piété, pour désigner L'officier qu'on appelait Centurion chez les Romains, et qui commandait une troupe de cent ...
CENTÉSIMAL
, ALE. adj. T. d'Arithm. Il se dit De toute valeur qu'on présente comme partie de la centaine considérée collectivement. Fraction centésimale. Deux pour cent, quatre pour ...
CENTIARE
. s. m. Nouvelle mesure de surface, qui vaut la centième partie de l'are, ou un mètre carré.
CENTIÈME
. adj. des deux genres Nombre ordinal de cent. La centième année. Vous êtes le centième sur la liste. On dit de même, La deux centième année ; vous êtes le deux ...
CENTIGRADE
. adj. des deux genres Divisé en cent degrés. Il se dit principalement Du thermomètre dont l'échelle au-dessus de zéro est divisée en cent degrés ; à la différence Du ...
CENTIME
. s. m. Nouvelle monnaie, la centième partie du franc. Un centime. Un franc soixante centimes. Cinq centimes font un sou. Centimes additionnels : voyez ADDITIONNEL.
CENTIMÈTRE
. s. m. Nouvelle mesure de longueur, la centième partie du mètre. Centimètre carré. Centimètre cube Un mètre cinquante-huit centimètres.
CENTINODE
. s. f. T. de Botan. Espèce de renouée fort commune, qui croît dans les lieux incultes et le long des chemins. On la nomme aussi Renouée des oiseaux ; et quelquefois, ...
CENTON
. s. m. Pièce de poésie composée de vers ou fragments de vers pris de quelque auteur célèbre. Un centon d'Homère, un centon de Virgile, Un ouvrage tout composé de vers ...
CENTRAL
, ALE. adj. Qui est dans le centre, qui a rapport au centre. Point centrai. Éclipse centrale.   Feu central, se dit Du feu que quelques philosophes ont cru être au centre ...
CENTRALISATION
. s. f. Action de réunir dans un même centre.
CENTRALISER
. v. a. Concentrer, réunir dans un même centre. Centraliser l'administration. CENTRALISÉ, ÉE. participe
CENTRE
. s. m. C'est, dans un cercle ou dans une sphère, Un point tel que tous les points de la circonférence, ou de la surface sphérique, en sont également éloignés. Le centre ...
CENTRIFUGE
. adj. des deux genres T. de Physique. Qui tend à éloigner d'un centre. Un corps qui se meut circulairement a une force centrifuge.
CENTRIPÈTE
. adj. des deux genres T. de Physique. Qui tend à approcher d'un centre. Un corps libre qui se meut circulairement est retenu dans son orbite par une force centripète.
CENTUMVIR
. s. m. (Dans ce mot et dans ses deux dérivés, U se prononce O.) Magistrat de l'ancienne Rome, établi pour juger de certaines affaires civiles.
CENTUMVIRAL
, ALE. adj. Qui appartient aux centumvirs, qui est de leur ressort.
CENTUMVIRAT
. s. m. Dignité de centumvir.
CENTUPLE
. adj. des deux genres Qui vaut cent fois autant. Un nombre centuple d'un autre.   Il est aussi substantif masculin. On lui a donné le centuple. Un fonds qui rapporte, qui rend ...
CENTUPLER
. v. a. Rendre cent fois plus grand ; multiplier un nombre par cent. Le gain qu'il a retiré de cette affaire a centuple sa fortune. Centupler un nombre. CENTUPLÉ, ÉE. ...
CENTURIATEUR
. s. m. Ce mot n'est usité qu'en parlant de Certains auteurs allemands luthériens, qui ont composé une Histoire ecclésiastique, divisée par centaines d'années. Les ...
CENTURIE
. s. f. Centaine. On ne l'emploie guère que dans les phrases suivantes : Le peuple romain fut distribué par centuries. La première, la seconde centurie, etc.   Les Centuries ...
CENTURION
. s. m. T. d'Hist. ancienne. Celui qui commandait une compagnie de cent hommes dans la milice romaine. Les soldats se plaignaient du mauvais traitement qu'ils éprouvaient de ...
CEP
. s. m. Pied de vigne. Cep de vigne. Cep de treille. Arracher le cep, des ceps. Cep tortu. CEP, signifie aussi, Un lien, ou une espèce de chaîne ; et, en ce sens, on ne ...
CÈPE
. s. m. T. de Botan. Nom que l'on donne à certains champignons dont la plupart sont bons à manger, et particulièrement aux bolets comestibles. Faire cuire des cèpes. Manger ...
CÉPÉE
. s. f. T. d'Agricult. Touffe de plusieurs tiges de bois qui sortent d'une même souche. Faire la coupe des cépées de saules.
CEPENDANT
. adv. Pendant cela, pendant ce temps-là. Nous nous amusons, et cependant la nuit vient.   Il signifie aussi, Néanmoins, toutefois, nonobstant cela ; et, en ce sens, il est ...
CÉPHALALGIE
. s. f. T. de Médec. Toute sorte de douleur de tête.
CÉPHALIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Qui appartient à la tête. Il n'est guère usité que dans les dénominations suivantes : Veine céphalique, Une des veines du bras, qu'on ...
CÉPHÉE
. s. m. T. d'Astron. Constellation de l'hémisphère septentrional.
CÉRASTE
. s. m. T. d'Hist. nat. Vipère d'Égypte, qui a sur la tête deux éminences en forme de cornes, et dont la morsure est dangereuse.
CÉRAT
. s. m. T. de Pharmacie. Espèce de pommade ou d'onguent où il entre ordinairement de la cire. Cérat de Galien. Cérat soufré. Mettre du cérat sur des gerçures.
CERBÈRE
. s. m. Nom du chien à trois têtes qui, selon la Fable, gardait la porte des enfers. Il se dit quelquefois, figurément et familièrement, d'Un portier brutal, d'un gardien ...
CERCEAU
. s. m. Lame de fer mince, ou tringle de bois flexible, formant un cercle, dont on se sert pour maintenir les douves des tonneaux, des cuves, etc. Faire des cerceaux. Cerceau ...
CERCELLE
. s. f. Voyez SARCELLE.
CERCLE
. s. m. Surface plane limitée par une ligne courbe que l'on nomme Circonférence, et dont tous les points sont également distants d'un même point qu'on appelle Centre. La ...
CERCLER
. v. a. Garnir, entourer de cerceaux, de cercles. Cercler une cuve, un tonneau, etc. CERCLÉ, ÉE. participe
CERCUEIL
. s. m. Bière ; espèce de caisse de bois ou de plomb, etc., dans laquelle on met un corps mort. Cercueil de bois. Cercueil de plomb. Cercueil de marbre. Mettre un mort ...
CÉRÉALE
. adj. f. Il se dit, en général, Des plantes qui, telles que le froment, le seigle, etc., produisent les grains dont on se sert pour faire du pain. On le dit également De ...
CÉRÉBRAL
, ALE. adj. Il se dit, en termes d'Anatomie, De ce qui appartient au cerveau. Artères cérébrales. Nerfs cérébraux.   Il se dit aussi, en Médecine, Des maux qui affectent ...
CÉRÉMONIAL
. s. m. L'usage réglé dans chaque pays, dans chaque cour, touchant les cérémonies religieuses ou politiques. Le cérémonial de Rome est fort rigoureux, est régulièrement ...
CÉRÉMONIE
. s. f. Il se dit Des formes extérieures et régulières du culte religieux. Les cérémonies du baptême. Les cérémonies de l'Église. La cérémonie d'un mariage. Le sacre ...
CÉRÉMONIEUX
, EUSE. adj. Qui fait trop de cérémonies. C'est un homme cérémonieux, fort cérémonieux.
CÉRÈS
. s. f. T. d'Astron. Planète, découverte par Piazzi, qui est placée entre Mars et Jupiter, et dont la révolution est d'environ quatre ans et sept mois.
CERF
. s. m. Espèce de bête fauve, très-rapide à la course, et qui porte sur la tête des cornes ramifiées, appelées Bois. Un jeune cerf. Un vieux cerf. Un cerf dix cors. Le ...
CERF-VOLANT
. s. m. (On prononce Cervolant. ) Gros insecte volant, qu'on appelle autrement Escarbot . Cerf-volant, se dit aussi d'Une espèce de machine en forme de grande raquette, faite ...
CERFEUIL
. s. m. Plante potagère dont les feuilles sont assez semblables à celles du persil, mais plus grandes, et qui est employée dans la cuisine comme assaisonnement. Cueillir du ...
CERISAIE
. s. f. Lieu planté de cerisiers. Une belle cerisaie.
CERISE
. s. f. Espèce de petit fruit à noyau, dont la chair est fort aqueuse, et la peau rouge et très-mince. Cerise à courte queue. Cerises précoces. Cerises tardives. Cerises ...
CERISIER
. s. m. Arbre de la famille des Rosacées, qui porte des cerises. Les cerisiers jettent beaucoup de gomme. Les feuilles du cerisier.
CERNE
. s. m. Rond tracé sur la terre, sur le sable, etc. Un grand cerne. Faire un cerne.   Il se dit aussi Du rond livide qui se fait quelquefois autour d'une plaie lorsqu'elle ...
CERNEAU
. s. m. La moitié du dedans d'une noix, tirée de la coque avant sa maturité. Faire des cerneaux. Manger des cerneaux. Éplucher des cerneaux. Un cent de cerneaux.   Vin ...
CERNER
. v. a. Faire un cerne autour de quelque chose. Cerner l'écorce d'un arbre.   Il signifie aussi, Détacher, séparer une chose de ce qui l'environne. Cerner des noix, Les ...
CERTAIN
, AINE. adj. Indubitable, vrai, sûr. En ce sens, il ne se dit que Des choses. Cela est certain. La nouvelle est certaine. Faire un rapport certain. J'ai eu un avis certain, j'ai ...
CERTAINEMENT
. adv. En vérité, assurément. Certainement les hommes sont bien aveugles. Viendrez-vous ? Certainement non. Il est certainement le plus habile de tous. Bien certainement.   ...
CERTES
. adv. Certainement, sans mentir, en vérité. Oui certes. Non certes. Et certes, ce fut avec beaucoup de raison. Certes, ou je me trompe, ou, etc. Il y a, certes, du courage à ...
CERTIFICAT
. s. m. Écrit faisant foi de quelque chose. Donner, délivrer un certificat. Prendre un certificat. Avoir un certificat. Produire un certificat. Certificat de propriété. ...
CERTIFICATEUR
. s. m. T. de Pratique et de Commerce. Celui qui certifie une caution, une promesse, un billet. Certificateur de caution. Donner un certificateur. Recevoir un certificateur.   ...
CERTIFICATION
. s. f. T. de Palais. Assurance par écrit. Sa certification est au bas de la promesse d'un tel. Certification de caution. Certification de criées. Il vieillit.
CERTIFIER
. v. a. Témoigner qu'une chose est vraie, l'assurer. Certifier quelque chose. Je vous certifie que cela est. Je puis vous le certifier.   En termes de Pratique, Certifier une ...
CERTITUDE
. s. f. Assurance pleine et entière. Quelle certitude en avez-vous ? La certitude que j'en ai, est que... Cela est de toute certitude. J'ai la certitude de réussir. J'ai la ...
CÉRUMEN
. s. m. (On prononce l'N.) T. didactique, emprunté du latin. Matière épaisse et jaunâtre qui se trouve dans l'oreille, à l'intérieur du conduit auditif externe.
CÉRUMINEUX
, EUSE. adj. T. didactique. Qui forme le cérumen, qui est relatif au cérumen. L'humeur cérumineuse des oreilles. Glandes cérumineuses, ou Follicules cérumineux.
CÉRUSE
. s. f. Carbonate de plomb, dont la couleur est blanche. La céruse est insoluble dans l'eau. Blanc de céruse.
CERVAISON
. s. f. T. de Vénerie. Le temps où le cerf est gras et bon à chasser.
CERVEAU
. s. m. Masse de substance molle, enfermée dans la capacité osseuse du crâne, et qui est un des principaux organes de la vie. Le cerveau est regardé, par les physiologistes, ...
CERVELAS
. s. m. Espèce de grosse et courte saucisse remplie de chair salée et épicée. Un bon cervelas. Une tranche de cervelas.
CERVELET
. s. m. T. d'Anat. La partie postérieure du cerveau.
CERVELLE
. s. f. Nom que l'on donne vulgairement au cerveau. Il lui a fait sauter la cervelle d'un coup de pistolet. On lui voyait la cervelle. Le coup fit jaillir la cervelle.   ...
CERVICAL
, ALE. adj. T. d'Anat. Qui appartient au cou. Muscle cervical. Glandes cervicales. Nerfs cervicaux.
CERVIER
. adj. f. Voyez LOUP-CERVIER.
CERVOISE
. s. f. Boisson faite avec du grain et des herbes. La bière est une espèce de cervoise. Il n'est guère usité qu'en parlant De quelques breuvages des anciens.
CÉSAR
. s. m. T. d'Antiquité romaine. Nom commun à Jules César et aux onze princes qui héritèrent de sa puissance. Suétone a écrit l'histoire des douze Césars.   Ce fut ...
CÉSARIENNE
. adj. f. T. de Chirur. Il se dit D'une opération qui consiste à tirer l'enfant du corps de la mère, en faisant une incision à la matrice. Opération césarienne.
CESSANT
, ANTE. adj. Qui cesse. Il ne s'emploie guère que dans ces phrases : Tous empêchements cessants. Toutes choses cessantes. Toutes affaires cessantes. Toute affaire cessante.
CESSATION
. s. f. Intermission, discontinuation. Cessation d'armes. Cessation d'hostilités. Cessation de poursuites. Cessation de commerce. Cessation de travail. Etc.
CESSE
. s. f. Mot devant lequel on ne met jamais l'article, et qui s'emploie principalement dans cette locution, Sans cesse, Toujours, continuellement. Parler sans cesse. Travailler ...
CESSER
. v. n. Discontinuer. Cesser de vivre. Cesser de parler. Cesser d'agir. Depuis ce matin, il n'a pas cessé de travailler. Il ne cesse de pleurer. Le bruit a cessé. Sa fièvre ...
CESSIBLE
. adj. des deux genres T. de Jurispr. Qui peut être cédé. Ce droit est cessible, n'est pas cessible.
CESSION
. s. f. Action de céder, de transporter à un autre ce dont on est propriétaire. Il se dit principalement Du transport des droits. Faire cession de sa créance.   Cession de ...
CESSIONNAIRE
. s. des deux genres Celui ou celle qui accepte une cession, un transport. Il agit en qualité de cessionnaire. Il est cessionnaire des droits d'un tel.   Il se dit aussi, mais ...
CESTE
. s. m. Espèce de gantelet garni de fer ou de plomb, dont les anciens athlètes se servaient dans les combats du pugilat. Il y a dans Virgile une belle description du combat ...
CÉSURE
. s. f. Repos qui dans le vers alexandrin est marqué après la sixième syllabe, et après la quatrième dans les vers de dix syllabes. La césure sépare les hémistiches. ...
CET
. adjectif démonstratif Voyez CE.
CÉTACÉ
, ÉE. adj. T. d'Hist. nat. Il se dit Des grands mammifères qui ont la forme de poissons, tels que les baleines, les dauphins. Les animaux cétacés.   Il s'emploie aussi ...
CÉTÉRAC
. s. m. T. de Botan. Espèce de fougère qu'on emploie quelquefois en médecine. On la nomme aussi Doradille.
CHABLIS
. s. m. Bois abattus dans les forêts par le vent. Il y a beaucoup de chablis dans cette forêt. Vendre les chablis.
CHABOT
. s. m. Espèce de poisson qui est très-commun dans les eaux douces d'Europe, et dont la chair est agréable à manger. On l'appelle aussi Meunier.
CHABRAQUE
. s. f. Voyez SCHABRAQUE.
CHACAL
. s. m. T. d'Hist. nat. Espèce de chien d'Orient, qui vit dans l'état sauvage, et qui est très-féroce. Une troupe de chacals.
CHACONNE
. s. f. Ancien air de danse d'une longue durée, espèce de symphonie dansante et d'un mouvement modéré, qu'on écrivait ordinairement à trois temps, quelquefois à quatre, ...
CHACUN
, UNE. pronom distributif, sans pluriel Chaque personne, chaque chose. Chacun de nous. Chacun avait sa chacune. Ils ont payé chacun leur écot. Donnez à chacun sa part. ...
CHAFOUIN
, INE. s. Il se dit d'Une personne maigre, de petite taille, et qui a la mine basse. Petit chafouin. Petite chafouine. Il est familier.  Il est aussi adjectif, et se dit De la ...
CHAGRIN
. s. m. Peine, affliction, déplaisir. Chagrin cuisant. Grand, profond chagrin. Noir chagrin. Chagrin mortel. De longs chagrins. Avoir du chagrin, des chagrins. Apprendre ...
CHAGRIN
, INE. adj. Mélancolique, triste ; de fâcheuse, de mauvaise humeur. Il est si chagrin depuis quelque temps, qu'on ne le reconnaît plus. Il est né chagrin. Il est ...
CHAGRIN
. s. m. Espèce de cuir grenu, fait ordinairement de peau de mulet ou d'âne. Peau de chagrin. Un livre couvert de chagrin. Étui de chagrin. Fig. et fam., Avoir une peau de ...
CHAGRINANT
, ANTE. adj. Qui chagrine. Cela est chagrinant. Cet homme-là est bien chagrinant.
CHAGRINER
. v. a. Attrister, rendre chagrin. Sa maladie le chagrine. Cela me chagrine. Quel plaisir prenez-vous à le chagriner ? Je n'ai pas eu intention de vous chagriner.   Il ...
CHAGRINER
. v. a. T. d'Arts. Préparer, travailler une peau de manière à la rendre grenue, à la convertir en chagrin. CHAGRINÉ, ÉE. participe, Peau chagrinée.
CHAÎNE
. s. f. Espèce de lien de métal, composé d'anneaux engagés les uns dans les autres. Chaîne de fer. Chaîne d'or. Chaîne d'argent. Montre à chaîne. Une chaîne de montre. ...
CHAÎNETIER
. s. m. Ouvrier qui fait des agrafes et toutes sortes de petites chaînes.
CHAÎNETTE
. s. f. Petite chaîne. La chaînette d'une bride.   En termes de Tailleur et de Couturière, Points de chaînette, Points dont l'assemblage imite une ...
CHAÎNON
. s. m. Anneau d'une chaîne. Cette chaîne s'est rompue, il y a deux ou trois chaînons de perdus.
CHAIR
. s. f. Substance molle et sanguine, qui est entre la peau et les os de l'homme et des animaux. Chair vive. Chair morte. Chair ferme. Chair molle. Avoir un coup d'épée dans ...
CHAIRE
. s. f. C'est, dans les églises, Une espèce de tribune élevée et ordinairement surmontée d'un dais ou baldaquin, dans laquelle on se place pour prêcher, pour faire ...
CHAISE
. s. f. Siége à dossier, et ordinairement sans bras. Chaise de bois, de paille, de velours, de tapisserie. Chaise de salon. Donnez une chaise à monsieur. Prenez une ...
CHAKO
. s. m. Voyez SHAKO.
CHALAND
, ANDE. s. Il se dit de Ceux qui achètent ordinairement chez un même marchand. Bon chaland. Un marchand qui a beaucoup de chalands. Il a force chalands. C'est un de ses ...
CHALAND
. s. m. T. de Rivière. Grand bateau plat, dont on se sert pour transporter les marchandises. Un chaland chargé de foin, de vin, etc. Les chalands qui vont du Havre à Paris, ...
CHALANDISE
. s. f. Habitude d'acheter chez un marchand. Vous êtes trop cher ; vous n'aurez pas ma chalandise.   Il se dit aussi de Ceux à qui un marchand débite ordinairement ses ...
CHALASTIQUE
. adj. des deux genres (On prononce Ca. ) T. de Médec. Il se dit Des médicaments que l'on croyait propres à relâcher les fibres.
CHALCOGRAPHE
. s. m. (On prononce Cal. ) Graveur en airain. Il se dit aussi de Tout graveur sur métaux.
CHALCOGRAPHIE
. s. f. (On prononce Cal. ) L'art de graver sur l'airain, ou sur les autres métaux.  Il se dit quelquefois d'Un lieu, d'un établissement destiné à l'exercice de cet art. ...
CHALDAÏQUE
. adj. des deux genres (On prononce Cal. ) Qui appartient aux Chaldéens, ancien peuple de la Babylonie. La langue chaldaïque, ou Le chaldéen, La langue de ce peuple.
CHALDÉEN
. s. m. Voyez l'article précédent.
CHÂLE
. s. m. Longue pièce d'étoffe dont les Orientaux s'enveloppent la tête, et qui entre aussi, de diverses manières, dans leur vêtement.  Il se dit aussi d'Une grande pièce ...
CHALET
. s. m. Nom qu'on donne, en Suisse, aux maisons des paysans. Un petit chalet.   Il se dit souvent, dans un sens particulier, Des cabanes où se font les fromages, et qui, dans ...
CHALEUR
. s. f. Qualité de ce qui est chaud, sensation produite par un corps chaud. Chaleur actuelle. Chaleur naturelle. Chaleur étrangère. Différents degrés de chaleur. Vive, ...
CHALEUREUX
, EUSE. adj. Qui a beaucoup de chaleur naturelle. Il ne se dit que Des personnes, et il est peu usité. À l'âge de soixante et dix ans, on n'est guère chaleureux.   Il se ...
CHÂLIT
. s. m. Bois de lit. Châlit de bois de noyer. Le châlit est rompu. Châlit de fer. Il vieillit.
CHALOIR
. v. n. Il ne s'emploie qu'impersonnellement, et ne se dit guère que dans cette phrase, Il ne m'en chaut, Il ne m'importe. Ce mot est vieux.
CHALON
. s. m. T. de Pèche. Grand filet que les pêcheurs traînent dans les rivières, par le moyen de deux bateaux au bout desquels les côtés du filet sont attachés.
CHALOUPE
. s. f. Sorte de petit bâtiment non ponté dont on se sert principalement dans les ports et les rades, et qu'on embarque aussi pour le service des navires qui vont en mer. ...
CHALUMEAU
. s. m. Tuyau de paille, de roseau, de métal, etc. Les enfants font des bulles de savon avec un chalumeau. Quand le pape communie solennellement, il prend avec un chalumeau ...
CHALYBÉ
, ÉE. adj. (On prononce Ca. ) Il se dit, en Chimie, Des préparations où il entre du tartrate de potasse et de fer. Vin chalybé.
CHAMADE
. s. f. T. de Guerre. Signal que des assiégés donnent avec la trompette ou le tambour, quelquefois en arborant un drapeau blanc, pour avertir qu'ils veulent parlementer. ...
CHAMAILLER
. v. n. Il ne se dit qu'en parlant De plusieurs personnes qui se battent confusément et avec grand bruit. Ils chamaillèrent longtemps. Il est familier.  Il s'emploie aussi, ...
CHAMAILLIS
. s. m. Mêlée, combat où l'on chamaille ; dispute bruyante. Durant le chamaillis. Voilà un grand chamaillis. Il est familier.
CHAMARRER
. v. a. Orner un habit, un meuble, de passements, de dentelles, de galons, de bandes de velours, etc. Chamarrer un habit. Chamarrer un meuble de galons.   Il ne se dit plus ...
CHAMARRURE
. s. f. Manière de chamarrer ; Ornements avec lesquels on chamarre. Chamarrure à ondes. La chamarrure de cet habit est très-riche.   Il ne se dit plus guère aujourd'hui ...
CHAMBELLAGE
. s. m. T. de Jurispr. féodale. Droit en argent que devaient certains vassaux à leurs seigneurs.
CHAMBELLAN
. s. m. On appelle ainsi, chez quelques princes, Les gentilshommes qui les servent dans la chambre, en l'absence du premier gentilhomme de la chambre. La marque distinctive de ...
CHAMBOURIN
. s. m. Espèce de pierre qui sert à faire le faux cristal.
CHAMBRANLE
. s. m. Ornement de bois ou de pierre, qui encadre, qui borde les portes, les fenêtres et les cheminées. Chambranle de menuiserie. Chambranle de pierre, de marbre, etc.
CHAMBRE
. s. f. Il se dit De la plupart des pièces d'une maison, et principalement de Celle où l'on couche. Chambre à coucher. Belle chambre. Chambre de parade. Chambre bonne et ...
CHAMBRÉ
, ÉE. adj. Il se dit Des pièces d'artillerie qui ont des chambres. Ce canon est chambré. Refondre une pièce chambrée.
CHAMBRÉE
. s. f. Certain nombre de soldats qui logent et mangent ensemble. Les chambrées ont été de cinq à douze soldats. CHAMBRÉE, se dit aussi, dans les Théâtres, de La ...
CHAMBRELAN
. s. m. Ouvrier qui travaille en chambre.  Il se dit aussi d'Un locataire qui n'occupe qu'une chambre dans une maison. Dans les deux sens, il est populaire et peu usité.
CHAMBRER
. v. n. Être de la même chambrée. Ces deux soldats chambrent ensemble. Dans ce sens, il a vieilli. CHAMBRER, est aussi actif. Chambrer quelqu'un, Le tenir enfermé par une ...
CHAMBRETTE
. s. f. Diminutif de Chambre. Elle se tient renfermée dans sa chambrette. Il est familier.
CHAMBRIER
. s. m. Certain officier claustral dans quelques monastères rentés, et dans quelques chapitres.  Grand chambrier, se disait autrefois d'Un des grands officiers de la couronne ...
CHAMBRIÈRE
. s. f. Servante de personnes de petite condition. Chambrière qui cherche condition. Il a congédié sa chambrière. CHAMBRIÈRE, dans les Manéges, Bâton de trois ou quatre ...
CHAME
ou CAME. s. f. T. d'Hist. nat. Genre de coquilles bivalves, qui comprend un grand nombre d'espèces, toutes marines.
CHAMEAU
. s. m. Quadrupède ruminant haut de jambes, qui a le cou fort long, la tête petite, les oreilles courtes, et deux bosses sur le dos. Chameau mâle. Chameau femelle. Chameau ...
CHAMELIER
. s. m. Celui qui est chargé de conduire et de soigner des chameaux.
CHAMOIS
. s. m. Espèce de chèvre sauvage, qui vit dans les rochers et dans les montagnes. Il tua, il prit deux chamois. Chamois mâle. Chamois femelle.   Il se dit souvent de La ...
CHAMOISERIE
. s. f. Lieu où l'on prépare les peaux de chamois.  Il se dit aussi de La marchandise que prépare le chamoiseur. Faire le commerce de chamoiserie.

< 1 2 3 4 5 6 >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.026 c;