Слова на букву cham-cont (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву cham-cont (1564)

1 2 3 4 5 6 > >>
CHAMOISEUR
. s. m. Ouvrier qui prépare les peaux de chamois.
CHAMP
. s. m. Étendue, pièce de terre labourable, qui ordinairement n'est pas fermée de murailles. Champ fertile. Champ stérile. Champ de tant d'arpents, etc. Labourer, ...
CHAMPART
. s. m. T. de Jurispr. féodale. Droit que les seigneurs de fief avaient, en quelques lieux, de lever une certaine quantité de gerbes sur les terres qui étaient en leur ...
CHAMPARTER
. v. a. T. de Jurispr. féodale. Exercer le droit de champart. Champarter un champ. CHAMPARTÉ, ÉE. participe
CHAMPEAUX
. s. m. pl. Prés, prairies. Il a vieilli.
CHAMPÊTRE
. adj. des deux genres Qui appartient, qui a rapport aux champs ; ou Qui est éloigné des villes. Travaux, soins champêtres. Vie champêtre. Musique champêtre. Site ...
CHAMPIGNON
. s. m. Nom générique d'une famille nombreuse de plantes sans organes sexuels apparents, d'une consistance molle, spongieuse ou coriace, dénuées de feuilles et de racines, ...
CHAMPION
. s. m. Celui qui combattait en champ clos pour sa querelle, ou pour la querelle d'autrui. Brave, vaillant champion. Ceux qui ne pouvaient pas combattre de leur personne, ...
CHANCE
. s. f. Sorte de jeu de dés. Jouer à la chance.   Il se prend aussi pour Le point qu'on livre à celui contre lequel on joue aux dés, ou pour Le point qu'on se livre à ...
CHANCEL
. s. m. Voyez CANCEL.
CHANCELANT
, ANTE. adj. Qui chancelle. Je le vis chancelant. Aller d'un pas chancelant. Démarche chancelante.   Il s'emploie aussi figurément, tant au sens physique qu'au sens moral. ...
CHANCELER
. v. n. ( Je chancelle. Je chancellerai. ) Être peu ferme sur ses pieds, pencher de côté et d'autre, comme si on allait tomber. Il chancelle comme un homme ivre. Il est près ...
CHANCELIER
. s. m. Il se dit, en général, de Certains officiers chargés de garder les sceaux, et quelquefois d'administrer les biens d'un prince, d'un corps, d'un ordre militaire, etc. ...
CHANCELIÈRE
. s. f. La femme du chancelier. CHANCELIÈRE, se dit aussi d'Un petit meuble de bois ou de cuir, garni intérieurement de peau d'ours ou de mouton, qui sert à mettre les ...
CHANCELLEMENT
. s. m. Mouvement de ce qui penche de côté et d'autre, et qui menace de tomber. Je m'aperçus de son chancellement, et je le soutins.
CHANCELLERIE
. s. f. Lieu où l'on scelle certains actes avec le sceau du prince, de l'État. Officier de la chancellerie. Des lettres expédiées en chancellerie. En style de chancellerie. ...
CHANCEUX
, EUSE. adj. Qui a une chance favorable, qui est en bonheur. Il a eu le gros lot de la loterie, il est chanceux. Je ne suis pas si chanceux. Il est familier.  Ironiq., Voilà ...
CHANCIR
. v. n. Moisir. Il ne se dit guère que Des choses qui se mangent, comme des confitures, des pâtés, des jambons, etc. Ces confitures commencent à chancir. On l'emploie aussi ...
CHANCISSURE
. s. f. Moisissure. Ôter la chancissure de dessus un pâté. Voyez CHANCIR.
CHANCRE
. s. m. Nom donné vulgairement à plusieurs espèces d'ulcères qui rongent. Dans le langage médical, il se dit particulièrement Des ulcères vénériens. Chancre vénérien. ...
CHANCREUX
, EUSE. adj. Qui tient de la nature du chancre ou du cancer. Ulcère chancreux.   Il signifie aussi, Qui est attaqué du chancre. Arbre chancreux.
CHANDELEUR
. s. f. La fête de la présentation de Notre-Seigneur au temple, et de la purification de la Vierge ; ainsi nommée parce que, ce jour-là, il se fait une procession où ...
CHANDELIER
. s. m. Artisan qui fait et vend de la chandelle.
CHANDELIER
. s. m. Ustensile qui sert à mettre la chandelle, la bougie, ou les cierges. Chandelier d'étain, de cuivre, d'argent, de cristal. Grand chandelier. Chandelier à plusieurs ...
CHANDELLE
. s. f. Petit flambeau de suif, de cire, ou de quelque autre matière grasse et combustible. Il se dit plus communément de La chandelle de suif. Chandelles moulées. Grosse ...
CHANFREIN
. s. m. On appelait autrefois ainsi La pièce de fer qui couvrait le devant de la tête d'un cheval armé.  Il signifie maintenant, par extension, Le devant de la tête du ...
CHANFREINER
. v. a. T. d'Archit. Abattre l'arête d'une pierre ou d'une pièce de bois, pour former un chanfrein. CHANFREINÉ, ÉE. participe
CHANGE
. s. m. Troc d'une chose contre une autre. Il n'est guère usité, en ce sens, que dans ces phrases : Gagner au change. Perdre au change. CHANGE, signifie aussi, Banque, la ...
CHANGEANT
, ANTE. adj. Variable, muable, inconstant, qui change facilement. Voilà un temps bien changeant. Une nation fort changeante. Humeur changeante. Esprit changeant.   Couleur ...
CHANGEMENT
. s. m. Mutation, conversion, action de changer. Étrange, merveilleux, continuel changement. Tout est sujet au changement. Changement de saison. Changement de domicile. ...
CHANGER
. v. a. Céder une chose pour une autre. Il a changé sa vieille vaisselle pour de la neuve. Il a changé ses tableaux contre des meubles. Changer une pièce d'or pour de ...
CHANGEUR
. s. m. Celui qui fait commerce de changer des pièces de monnaie pour d'autres pièces, des billets de banque pour du numéraire, ou du numéraire pour des billets de banque. ...
CHANOINE
. s. m. Celui qui possède un canonicat dans une église cathédrale ou collégiale. Chanoine de Notre-Dame de Paris. Chanoine de Saint-Denis. Chanoine honoraire.   ...
CHANOINESSE
. s. f. Celle qui possède une prébende dans un chapitre de filles. Chanoinesse de Maubeuge, de Remiremont. Un chapitre de chanoinesses.
CHANOINIE
. s. f. Canonicat. Posséder une chanoinie. Conférer une chanoinie. Il a vieilli.
CHANSON
. s. f. Pièce de vers que l'on chante sur quelque air, et dont les stances se nomment Couplets. Chanson nouvelle. Vieille chanson. Chanson à boire, ou Chanson bachique. Faire ...
CHANSONNER
. v. a. Faire des chansons satiriques sur quelqu'un. Il a été bien chansonné. CHANSONNÉ, ÉE. participe, Femme chansonnée.
CHANSONNETTE
. s. f. Diminutif Petite chanson. Une jolie chansonnette. Il se dit par opposition Aux airs graves et sérieux, et particulièrement Des chansons pastorales.
CHANSONNIER
, IÈRE. s. Faiseur ou faiseuse de chansons. Les bons chansonniers sont rares. C'est un chansonnier fort spirituel. Il est familier. CHANSONNIER, se dit aussi d'Un recueil de ...
CHANT
. s. m. Élévation et inflexion de voix sur différents tons, avec modulation. Chant agréable, harmonieux, mélodieux. Chant triste, lugubre. Chant d'allégresse. Chants ...
CHANTANT
, ANTE. adj. Qui se chante aisément. Air chantant. Musique chantante.   Vers chantants, paroles chantantes, Paroles, vers qui sont propres à être mis en chant.  Cette langue ...
CHANTEAU
. s. m. Morceau coupé à un grand pain. Un gros chanteau de pain.   Chanteau de pain bénit, ou absolument Chanteau, Le morceau de pain bénit qu'on envoie à celui qui doit ...
CHANTEPLEURE
. s. f. Sorte d'entonnoir qui a un long tuyau percé de plusieurs trous par le bout inférieur, pour faire couler du vin ou quelque autre liqueur dans un tonneau, sans la ...
CHANTER
. v. n. Former avec la voix une suite de sons variés, selon les règles de la musique. Chanter bien. Chanter avec goût. Chanter juste, agréablement, passablement. Chanter à ...
CHANTERELLE
. s. f. La corde d'un violon, d'une basse, etc., qui est la plus déliée, et qui a le son le plus aigu. Mettre une chanterelle. Hausser la chanterelle. Baisser la chanterelle. ...
CHANTEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui chante. Il se dit plus particulièrement Des personnes qui font métier de chanter. Les chanteurs, les chanteuses de l'Opéra. Chanteur des rues. ...
CHANTIER
. s. m. Grande enceinte où l'on arrange, où l'on entasse des piles de gros bois à brûler, de bois de charpente, ou de charronnage. Les chantiers sont pleins, on ne manquera ...
CHANTIGNOLE
. s. f. T. de Charpent. Pièce de bois qui soutient les pannes d'une charpente.
CHANTONNER
. v. n. Chanter à demi-voix. Il chantonnait en se promenant.
CHANTOURNÉ
. s. m. Pièce d'un lit, qui est de bois bien travaillé, ou couverte d'étoffe, et qui se met entre le dossier et le chevet. Ce chantourné est bien fait.
CHANTOURNER
. v. a. Couper en dehors ou évider en dedans une pièce de bois, de métal, de marbre, etc., suivant un profil donné. CHANTOURNÉ, ÉE. participe
CHANTRE
. s. m. Celui dont la fonction est de chanter dans l'église au service divin. Il y a de bons chantres dans telle église. Les chantres de Notre-Dame, de Saint-Roch. Voix de ...
CHANTRERIE
. s. f. Bénéfice, dignité de chantre, dans une église cathédrale ou collégiale. La chantrerie de telle église. La chantrerie d'un chapitre.
CHANVRE
. s. m. Plante dioïque qui porte le chènevis, et dont l'écorce sert à faire de la filasse. Chanvre mâle. Chanvre femelle. Cueillir du chanvre. Faire rouir le chanvre. ...
CHAOS
. s. m. (On ne prononce point l'H.) Confusion de toutes choses. Il se dit, au propre, de L'état où toutes choses étaient au moment de la création, avant que Dieu leur eût ...
CHAPE
. s. f. Vêtement d'église, en forme de manteau, qui s'agrafe par devant, et va jusqu'aux talons, et que portent l'évêque, le prêtre officiant, les chantres, etc., durant ...
CHAPEAU
. s. m. Coiffure d'homme, qui est ordinairement d'étoffe foulée, de laine ou de poil, et qui a une forme avec des bords. La forme d'un chapeau. Les bords d'un chapeau. Un ...
CHAPELAIN
. s. m. Bénéficier titulaire d'une chapelle. Les chapelains de Notre-Dame. Les chapelains de la sainte Chapelle. CHAPELAIN, se dit aussi d'Un prêtre qui reçoit des ...
CHAPELER
. v. a. Il n'est guère usité que dans cette phrase, Chapeler du pain, Ôter le dessus de la croûte du pain. CHAPELÉ, ÉE. participe, Du pain chapelé.
CHAPELET
. s. m. Certain nombre de grains enfilés, sur lesquels on dit des Avé Maria, et à chaque dizaine desquels il y en a un plus gros, sur lequel on dit le Pater. Chapelet de ...
CHAPELIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui fait ou qui vend des chapeaux. Marchand chapelier. Garçon chapelier. La boutique d'un chapelier.
CHAPELLE
. s. f. Petite église, petit édifice consacré à Dieu. Une chapelle qui est au milieu des champs. La chapelle d'un prieuré.   Il se dit aussi Des différents lieux où l'on ...
CHAPELLENIE
. s. f. Chapelle, bénéfice d'un chapelain. Il possédait une chapellenie dans la cathédrale.
CHAPELLERIE
. s. f. Art de fabriquer les chapeaux.  Il se dit aussi Du commerce des chapeaux.
CHAPELURE
. s. f. Ce que l'on a ôté de la croûte du pain en le chapelant ; Croûte de pain râpée ou pulvérisée. Mettre de la chapelure, des chapelures de pain dans une sauce ...
CHAPERON
. s. m. Coiffure de tête autrefois commune aux hommes et aux femmes, qui avait un bourrelet sur le haut, et une queue pendante par derrière. Chaperon de drap, d'écarlate. ...
CHAPERONNER
. v. a. Coiffer d'un chaperon : il se dit en parlant Des oiseaux de proie dressés pour la fauconnerie. Chaperonner l'oiseau. Fig., Chaperonner une jeune personne, La ...
CHAPIER
. s. m. Celui qui porte chape. Les deux chapiers se promènent dans le choeur en certains temps de l'office divin.
CHAPITEAU
. s. m. T. d'Archit. La partie du haut de la colonne qui pose sur le fût. Chapiteau corinthien. Chapiteau ionique.   Il se dit, dans un sens plus général, de Quelques ...
CHAPITRE
. s. m. Une des parties qui servent à diviser certains livres. Chapitre premier. Chapitre second. Chapitre deux. Un livre divisé par chapitres. Ce livre est divisé en tant de ...
CHAPITRER
. v. a. Réprimander un chanoine ou un religieux en plein chapitre. Il n'est guère usité au propre.  Il signifie, figurément et familièrement, Réprimander une personne, ...
CHAPON
. s. m. Coq châtré que l'on engraisse. Engraisser des chapons. Gros chapon. Chapon gras. Chapon de Bruges. Chapon du Mans. Chapon de pailler. Chapon bouilli. Chapon rôti. ...
CHAPONNEAU
. s. m. Diminutif Jeune chapon. Il est peu usité.
CHAPONNER
. v. a. Châtrer un jeune coq. Chaponner des cochets. CHAPONNÉ, ÉE. participe
CHAPONNIÈRE
. s. f. Vase de cuisine pour faire cuire un chapon en ragoût.
CHAQUE
. adj. distributif des deuxgenres. Il se met toujours avant le substantif, et n'a point de pluriel. Chaque homme. Chaque maison. Chaque arbre. Chaque chose. À chaque personne. ...
CHAR
. s. m. Sorte de voiture à deux roues, dont les anciens se servaient ordinairement dans les triomphes, dans les jeux, dans les cérémonies publiques, dans les combats, etc. ...
CHARADE
. s. f. Espèce de logogriphe, qui consiste à décomposer un mot de plusieurs syllabes en parties dont chacune fait un mot. En voici un exemple sur le mot Chiendent : Ma ...
CHARANÇON
. s. m. Genre d'insectes coléoptères, très-nombreux en espèces, dont plusieurs rongent les blés dans les greniers. Le charançon s'est mis dans ces blés, et les a gâtés.
CHARANÇONNÉ
, ÉE. adj. Il se dit Du grain attaqué par les charançons. Blé charançonné.
CHARBON
. s. m. Morceau de bois qui est entièrement embrasé, qui ne jette plus de flamme. Le bois neuf fait de bon charbon. Charbon ardent. Charbon tout rouge. Charbon éteint. ...
CHARBONNÉE
. s. f. Petit aloyau, côte de boeuf. Manger une charbonnée.   Il signifie aussi, Un morceau de porc ou de boeuf grillé sur le charbon.
CHARBONNER
. v. a. Réduire en charbon. Il ne s'emploie guère, dans ce sens, qu'avec le pronom personnel. Le bois, plongé dans l'acide sulfurique concentré, se charbonne.   Il ...
CHARBONNEUX
, EUSE. adj. T. de Médec. Qui est de la nature du charbon. Tumeur charbonneuse.
CHARBONNIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui fait ou qui vend du charbon. Maître charbonnier. Noir comme un charbonnier. Prov., La foi du charbonnier, La foi d'un homme simple, qui croit ...
CHARBONNIÈRE
. s. f. Le lieu où l'on fait du charbon dans les bois. Il y a une charbonnière dans telle forêt.
CHARBOUILLER
. v. a. T. d'Agricult. Il se dit De l'effet que la nielle produit sur les blés. CHARBOUILLÉ, ÉE. participe, Des blés charbouillés par la nielle.
CHARCUTER
. v. a. Découper de la chair et la mettre en pièces. Il n'est plus en usage au propre ; mais figurément il signifie, Couper malproprement de la viande à table. Il a ...
CHARCUTERIE
. s. f. L'état et le commerce de charcutier.
CHARCUTIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui prépare et qui vend de la chair de porc, des boudins, des saucisses, des andouilles, etc. Maître charcutier. Garçon charcutier. Une boutique de ...
CHARDON
. s. m. Genre de plantes à fleurs composées, dont les nombreuses espèces ont des feuilles épineuses, et un calice formé d'écailles terminées par des piquants ...
CHARDONNERET
. s. m. Petit oiseau qui a la tête rouge autour du bec, les ailes marquetées de jaune et de brun, qui aime la graine de chardon, et qui a un joli ramage. Nourrir des ...
CHARDONNETTE
. s. f. Espèce d'artichaut sauvage, dont la fleur sert à faire cailler le lait. On dit aussi, Cardonnette.
CHARGE
. s. f. Faix, fardeau. Charge pesante, excessive, légère. On a donné trop de charge à ce plancher.   Payer les charges d'un mur, Indemniser le voisin, à raison de la ...
CHARGEMENT
. s. m. Tout ce qui est chargé sur un bâtiment. Le chargement d'un vaisseau de guerre se compose de ses armes, de ses munitions et de ses vivres.   Il se dit, ...
CHARGER
. v. a. Mettre une charge sur. Charger un crocheteur. Charger un cheval, un mulet. L'architecte a trop chargé ce mur. Il n'y a point de danger à charger une voûte. Charger ...
CHARGEUR
. s. m. Celui qui charge des marchandises ou autres fardeaux. Chargeur de bois. Chargeur de charbon.   Adjectiv., Commissionnaire chargeur, Celui qui se charge de ...
CHARIOT
. s. m. Sorte de voiture à quatre roues, propre à porter diverses choses. Chariot de bagage. Chariot de foin. Chariots d'ambulance. Chariots d'artillerie. Chariots des ...
CHARITABLE
. adj. des deux genres Qui a de la charité pour son prochain. Il faut être charitable envers tout le monde.   Il signifie particulièrement, Qui fait l'aumône. Cette dame ...
CHARITABLEMENT
. adv. D'une manière charitable, par charité. Assister, consoler charitablement les pauvres. Instruire charitablement. Avertir charitablement.
CHARITÉ
. s. f. L'une des trois vertus théologales : amour par lequel nous aimons Dieu comme notre souverain bien. La charité couvre la multitude des péchés. Si je n'ai point la ...
CHARIVARI
. s. m. Bruit tumultueux de poêles, poêlons, chaudrons, etc., accompagné de cris et de huées, que l'on faisait, la nuit, devant la maison des femmes du petit peuple, veuves ...
CHARLATAN
. s. m. Celui qui vend des drogues, de l'orviétan, et qui les débite dans les places publiques, monté sur des tréteaux. C'est ordinairement un terme de mépris. Remède de ...
CHARLATANER
. v. a. Tâcher d'amadouer, de tromper par des flatteries, par de belles paroles. Ne vous laissez pas charlataner. Il est familier et peu usité. CHARLATANÉ, ÉE. participe
CHARLATANERIE
. s. f. Hâblerie, flatterie, discours artificieux pour tromper quelqu'un. Tout ce qu'il vous dit n'est que charlatanerie. Ses charlataneries lui ont réussi. Il est familier.
CHARLATANISME
. s. m. Il se dit Des ruses, des artifices, des tromperies de charlatan. Ce médecin fait la guerre au charlatanisme. Son charlatanisme fut bientôt dévoilé. Il affecte la ...
CHARLOTTE
. s. f. T. de Cuisine. Plat d'entremets, fait de marmelade de pommes, qu'on entoure de morceaux de pain grillés et frits. Manger de la charlotte. Servir une charlotte.   ...
CHARMANT
, ANTE. adj. Agréable, qui plait extrêmement, qui ravit. Femme charmante. Lieux charmants. Concert charmant. Voix charmante. Cette maison est charmante. Conversation charmante. ...
CHARME
. s. m. Ce qu'on suppose fait par art magique pour produire un effet extraordinaire. Faire un charme, des charmes. Rompre, ôter, lever un charme. Porter un charme sur soi. ...
CHARME
. s. m. Arbre de haute tige, qui pousse des branches dès sa racine, et qui sert ordinairement à faire des palissades. Bois de charme. Allée, palissade de charmes.
CHARMER
. v. a. Produire un effet extraordinaire sur quelqu'un ou sur quelque chose, par charme, par un prétendu art magique. On croit, dans le village, que ce berger charme les ...
CHARMILLE
. s. f. coll. Plant de petits charmes. Botte de charmille. Planter de la charmille pour faire une palissade.   Il se dit aussi Des haies, des palissades, des allées plantées ...
CHARMOIE
. s. f. Lieu planté de charmes.
CHARNAGE
. s. m. Il se dit Du temps pendant lequel il est permis de manger de la chair, de la viande. On fait meilleure chère en charnage qu'en carême. Il est populaire.
CHARNEL
, ELLE. adj. Qui est de la chair, qui appartient à la chair. Il s'emploie surtout dans ces phrases : Plaisir charnel. Appétit charnel. Copulation charnelle. Commerce ...
CHARNELLEMENT
. adv. Selon la chair. On ne l'emploie guère que dans cette phrase, Connaître une femme charnellement.
CHARNEUX
, EUSE. adj. T. de Médec. Qui est principalement composé de chair. Les joues, les muscles, sont des parties charneuses. Il est vieux : on dit, Charnu.
CHARNIER
. s. m. Lieu où l'on garde les viandes salées.  Il se dit aussi d'Un lieu couvert où l'on met les ossements des morts. On disait autrefois, dans ce sens, Les charniers des ...
CHARNIÈRE
. s. f. Assemblage mobile de deux pièces de métal, de bois, ou d'autre matière, enclavées l'une dans l'autre, et jointes ensemble par une broche, par un clou qui les ...
CHARNU
, UE. adj. Bien fourni de chair. Corps charnu. Personne charnue. Main charnue. Cette perdrix a l'estomac bien charnu.   Il signifie aussi, Formé de chair. Une masse charnue. ...
CHARNURE
. s. f. La chair, les parties charnues, considérées selon les différentes qualités qu'elles peuvent avoir. Il ne se dit qu'en parlant Des personnes. Charnure ferme. Charnure ...
CHAROGNE
. s. f. Corps de bête morte, exposé et corrompu. Vieille charogne. Puant comme une charogne.
CHARPENTE
. s. f. Assemblage de pièces de bois servant à une construction, ou en faisant partie. Charpente de bois de chêne, de châtaignier. La charpente d'une église, d'une ...
CHARPENTER
. v. a. Tailler, équarrir des pièces de bois avec la hache. Il n'est guère d'usage en ce sens ; mais, au figuré, il signifie, Couper, tailler d'une manière maladroite. ...
CHARPENTERIE
. s. f. L'art de travailler en charpente.  Il signifie aussi la même chose que Charpente, surtout lorsqu'il s'agit de la manière dont le travail est exécuté. Échafaud de ...
CHARPENTIER
. s. m. Artisan qui travaille en charpente. Maître charpentier. Garçon charpentier. Il est dans l'embarras, il a les charpentiers et les maçons chez lui.   Charpentier de ...
CHARPIE
. s. f. Amas de petits filets tirés d'une toile usée, que l'on a coupée par morceaux. Faire de la charpie. La charpie sert à panser les plaies, les ulcères. On porta tant ...
CHARRÉE
. s. f. Cendre qui a servi à faire la lessive. La charrée est bonne au pied des arbres.
CHARRETÉE
. s. f. La charge d'une charrette. Charretée de bois, de foin, de vin. Demi-charretée.
CHARRETIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui conduit une charrette, un chariot. Bon charretier. On disait autrefois, Chartier. Prov., Jurer comme un charretier embourbé, Jurer beaucoup, ...
CHARRETIER
, IÈRE. adj. Par où peuvent passer les charrettes. Chemin charretier. Porte charretière.   Voie charretière, L'espace compris entre les roues d'une charrette, lequel est ...
CHARRETTE
. s. f. Sorte de voiture à deux roues, qui a deux limons et ordinairement deux ridelles, et dont on se sert pour transporter des fardeaux. Charger une charrette. Mener, conduire ...
CHARRIAGE
. s. m. Action de charrier. Le charriage coûte souvent plus que la pierre, que le bois. Le charriage est difficile en hiver.
CHARRIER
. s. m. Pièce de grosse toile dans laquelle on met la cendre au-dessus du cuvier, quand on fait la lessive. Ce drap servira de charrier.
CHARRIER
. v. a. Voiturer dans une charrette, dans un chariot, etc. Charrier des pierres. Charrier des gerbes du champ à la grange. Charrier du vin. Fig. et fam., Charrier droit, ...
CHARROI
. s. m. Charriage, transport par chariot, charrette, tombereau, etc. On lui a payé tant pour le charroi. On a requis tant de charrois par village. On ne saurait aller là par ...
CHARRON
. s. m. Ouvrier, artisan qui fait des trains de carrosse, des chariots, des charrettes, etc. Un habile charron.
CHARRONNAGE
. s. m. Art du charron ; Ouvrage de charron. Apprendre le charronnage. Le charronnage de mon cabriolet me revient à ...  Bois de charronnage, Bois propre aux ouvrages de ...
CHARROYER
. v. a. Transporter sur des chariots, charrettes, tombereaux, etc. Il en a coûté beaucoup pour charroyer toutes ces pierres. CHARROYÉ, ÉE. participe
CHARRUE
. s. f. Machine à labourer la terre ; instrument d'agriculture composé d'un train monté ordinairement sur deux roues, qui porte un gros fer pointu et un soc tranchant pour ...
CHARTE
ou CHARTRE. s. f. Ancien titre, lettres patentes, loi fondamentale, constitution. Trésor des chartres. École des chartres. C'est la plus ancienne chartre que je connaisse. ...
CHARTRE
. s. f. Vieux mot qui signifiait Prison : il s'est conservé dans cette dénomination, Saint-Denis de la Chartre, Lieu où saint Denis fut autrefois en prison ; et dans la ...
CHARTREUSE
. s. f. Couvent de chartreux. La grande chartreuse.   Il se dit figurément d'Une petite maison de campagne isolée, solitaire. CHARTREUSE, en termes de Cuisine, Mets ...
CHARTREUX
. s. m. Religieux de l'ordre fondé par saint Bruno.
CHARTREUX
. s. m. Chat dont le poil est d'un gris bleuâtre. On dit aussi, adjectivement, Un chat chartreux.
CHARTRIER
. s. m. Lieu où l'on conserve les chartres d'une abbaye, etc. Le chartrier de Saint-Denis. Beau chartrier. Chartrier en bon ordre.   Il se dit aussi de Celui qui garde les ...
CHARYBDE
. s. m. (On prononce Carybde. ) Nom que les anciens donnaient à un gouffre situé dans le détroit de Sicile, vis-à-vis d'un écueil appelé Scylla. On le rapporte ici à ...
CHAS
. s. m. Le trou d'une aiguille. Le chas de cette aiguille est trop grand, est trop petit.
CHÂSSE
. s. f. Sorte de caisse, de coffre où l'on garde les reliques de quelque saint. Châsse de bois doré, d'argent, d'or. Châsse enrichie de pierreries. On descendit la châsse ...
CHASSE
. s. f. (L'A est bref.) Action de chasser, de poursuivre. Il se dit particulièrement de La poursuite des bêtes. Chasse à courre. Chasse au tir, au tiré, au vol. Chasse du ...
CHASSÉ
. s. m. Pas de danse qui s'exécute en allant de côté, soit à droite, soit à gauche.
CHASSE-COUSIN
. s. m. Terme familier qui se dit d'Un mauvais vin, et d'autres choses propres à éloigner les parasites. Il leur a donné du chasse-cousin.
CHASSE-MARÉE
. s. m. Voiturier qui apporte la marée. Cheval de chasse-marée.   Il se dit aussi d'Une voiture qui sert à transporter la marée. Fig. et fam., Aller un train ou d'un ...
CHASSE-MOUCHE
. s. m. Espèce de petit balai avec lequel on chasse les mouches.  Il se dit aussi d'Une espèce de filet à cordons pendants, dont on couvre les chevaux dans la saison des ...
CHASSELAS
. s. m. Sorte de raisin. Une grappe de chasselas. Chasselas de Fontainebleau.
CHASSER
. v. a. Mettre dehors avec violence, contraindre, forcer de sortir de quelque lieu. Chasser les ennemis du royaume, hors du royaume. Il a été chassé de son pays. On l'a ...
CHASSERESSE
. adj. et s. f. Ce mot, qui est synonyme de Chasseuse, ne s'emploie guère qu'en poésie. Diane la chasseresse, ou Diane chasseresse. Les nymphes chasseresses. Une jeune ...
CHASSEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui chasse actuellement, ou qui aime à chasser. Je trouvai des chasseurs dans la plaine. C'est un grand chasseur. Il n'est point chasseur. Il a un ...
CHASSIE
. s. f. Humeur gluante qui s'amasse sur le bord des paupières. Il a toujours de la chassie aux yeux.
CHASSIEUX
, EUSE. adj. Qui a de la chassie aux yeux. Il est chassieux. On dit aussi, Avoir les yeux chassieux.
CHÂSSIS
. s. m. Ouvrage de menuiserie, composé de plusieurs pièces qui forment ordinairement des carrés où l'on met des vitres, de la toile, ou des feuilles de papier huilé, pour ...
CHASTE
. adj. des deux genres Qui s'abstient des plaisirs d'un amour illicite. Homme chaste. Femme chaste. Chaste épouse.   Il signifie aussi, Pur, éloigné de tout ce qui blesse ...
CHASTEMENT
. adv. D'une manière chaste. Vivre chastement.
CHASTETÉ
. s. f. Vertu par laquelle on est chaste. Garder la chasteté. Cela blesse la chasteté. Chasteté conjugale.   Il signifie quelquefois, Une entière abstinence des plaisirs de ...
CHASUBLE
. s. f. Ornement que le prêtre met par-dessus l'aube et l'étole pour célébrer la messe. Chasuble de camelot, de damas, de toile d'or, etc. Mettre la chasuble. Ôter la ...
CHASUBLIER
. s. m. Ouvrier qui fait toute sorte d'ornements d'église.
CHAT
, CHATTE. s. Animal domestique qui prend les rats et les souris. Gros chat. Chat noir, blanc, gris, etc. Chat d'Espagne. Chat chartreux. Chat angora. Ce chat est bon pour les ...
CHAT-HUANT
. s. m. (Le T de la première syllabe ne se prononce pas, et l'H de la seconde est aspirée.) Sorte de hibou, de chouette. On prétend que les chats-huants voient plus clair ...
CHÂTAIGNE
. s. f. Sorte de fruit farineux, dont l'écorce est de couleur brune tirant un peu sur le rouge, et qui est renfermé dans une capsule hérissée. Grosses châtaignes. Un ...
CHÂTAIGNERAIE
. s. f. Lieu planté de châtaigniers. Il a fait abattre une châtaigneraie qu'il avait près de sa maison.
CHÂTAIGNIER
. s. m. Grand arbre, de la famille des Amentacées, qui produit des châtaignes. Un bois de châtaigniers. Charpente de bois de châtaignier. Perches, cerceaux de châtaignier. ...
CHÂTAIN
. adj. m. Qui est de couleur de châtaigne. Il n'est guère usité que dans ces locutions, Poil châtain, cheveux châtains. Il est invariable quand il est suivi d'un autre ...
CHATAIRE
. s. f. Plante. Voyez CATAIRE.
CHÂTEAU
. s. m. Forteresse environnée de fossés, et de gros murs flanqués de tours ou de bastions. Château situé sur un rocher, sur une montagne. Le château de Namur. Château ...
CHÂTELAIN
. s. m. Il se disait anciennement de Celui qui commandait dans un château.  Il s'est dit également de Celui qui avait droit de fortifier son manoir, et de rendre la justice ...
CHÂTELÉ
, ÉE. adj. T. de Blason. Il se dit D'une bordure ou d'un lambel chargé de plusieurs châteaux. La bordure de Portugal et le lambel d'Artois sont châtelés.
CHÂTELET
. s. m. Vieux mot qui signifie, Petit château. Il est resté longtemps en usage dans quelques villes, et particulièrement à Paris, où il y a eu deux anciens châteaux : Le ...
CHÂTELLENIE
. s. f. La seigneurie et la juridiction du seigneur châtelain. Droit de châtellenie. Ériger une châtellenie en marquisat.   Il signifiait aussi, L'étendue de pays ...
CHÂTIER
. v. a. Punir, corriger quelqu'un qui a failli, lui faire souffrir la peine qu'il mérite. C'est au père à châtier ses enfants. Quand il plaît à Dieu de nous châtier. Les ...
CHATIÈRE
. s. f. Trou qu'on pratique aux portes des greniers, ou ailleurs, pour laisser passer les chats. Faire une chatière à une porte.
CHÂTIMENT
. s. m. Punition, correction, peine que l'on fait souffrir à celui qui a failli. Léger châtiment. Rude, sévère, rigoureux, cruel châtiment. C'est un châtiment de Dieu. ...
CHATON
. s. m. Petit chat. Un chaton. Un petit chaton. CHATON, en termes de Botanique, se dit de L'assemblage des fleurs mâles ou femelles de certains arbres, disposées sur un ...
CHATON
. s. m. La partie d'une bague dans laquelle une pierre précieuse est enchâssée. La pierre est tombée du chaton.   Il se dit aussi de La pierre montée. Elle avait au ...
CHATOUILLEMENT
. s. m. Action de chatouiller, ou La sensation qui en résulte. Être sensible au moindre chatouillement. Le chatouillement excite ordinairement à rire.   Il se dit, par ...
CHATOUILLER
. v. a. Causer en certaines parties du corps, par un attouchement léger, un mouvement involontaire, un tressaillement qui provoque ordinairement à rire. Chatouiller quelqu'un ...
CHATOUILLEUX
, EUSE. adj. Qui est fort sensible au chatouillement. La plante des pieds est une partie bien chatouilleuse. Vous êtes chatouilleux.   Il se dit aussi Du cheval. Ce cheval est ...
CHATOYANT
, ANTE. adj. Il se dit Des objets qui, vus sous différents aspects, semblent changer de couleur, comme l'oeil du chat. Étoffe chatoyante. Pierre chatoyante. Couleur chatoyante. ...
CHATOYER
. v. n. T. de Lapidaire. Changer de couleur selon les différents aspects.
CHÂTRER
. v. a. Ôter les testicules. Châtrer un homme, un cheval, un chat, un bélier, un taureau, etc.   Châtrer une truie, une chienne, Leur faire une opération qui les mette ...
CHÂTREUR
. s. m. Celui qui fait métier de châtrer les animaux. Châtreur de chiens. Couteau de châtreur.
CHATTEMITE
. s. f. Il se dit d'Une personne qui affecte une contenance douce, humble et flatteuse, pour tromper quelqu'un. Voyez -vous cette chattemite. Comme elle fait la chattemite. Il ...
CHATTER
. v. n. Il se dit D'une chatte qui fait ses petits. Une chatte qui est prête à chatter. Elle a chatté cette nuit.
CHAUD
, AUDE. adj. Qui a de la chaleur, qui donne de la chaleur. Le feu est chaud. Le soleil est bien chaud aujourd'hui. Temps chaud. Climat chaud. La journée a été très-chaude. ...
CHAUDEAU
. s. m. Sorte de brouet ou de bouillon chaud, que l'on portait quelquefois aux mariés, le matin du lendemain de leurs noces. On le dit aussi de Toute boisson chaude. Il ...
CHAUDEMENT
. adv. De manière que la chaleur se puisse conserver. Se bien vêtir et se tenir chaudement. Mettre de la viande devant le feu, pour la tenir chaudement. On est fort chaudement ...
CHAUDIÈRE
. s. f. Grand vaisseau, ordinairement de cuivre, où l'on fait cuire, bouillir, chauffer quelque chose. Chaudière de cuisine. Chaudière de teinturier, de raffineur de ...
CHAUDRON
. s. m. Petite chaudière qui a une anse, et qui sert principalement à la cuisine. Faites bouillir cela dans un chaudron. Écurer un chaudron. Mettre un chaudron sur le feu. ...
CHAUDRONNÉE
. s. f. Ce qu'un chaudron peut contenir.
CHAUDRONNERIE
. s. f. L'art, le commerce du chaudronnier, et Toute marchandise de chaudronnier.
CHAUDRONNIER
, IÈRE. s. Artisan qui fait, qui vend des chaudrons, des marmites, et autres ustensiles de cuisine, de fer ou de cuivre. Maître chaudronnier. Boutique de chaudronnier.
CHAUFFAGE
. s. m. La quantité de bois, ou de tout autre combustible, que l'on consomme dans une année pour se chauffer. Il m'en coûte vingt voies de bois pour mon chauffage. Bois de ...
CHAUFFE
. s. f. T. de Fonderie. Lieu où se jette et se brûle le bois qu'on emploie à la fonte des pièces.
CHAUFFE-CIRE
. s. m. Officier de chancellerie qui avait la charge de chauffer la cire pour sceller.
CHAUFFER
. v. a. Rendre chaud. Chauffer le four. Chauffer un poêle. Chauffer des draps. Chauffer de l'eau. Se chauffer les pieds, les mains. On l'emploie aussi avec le pronom personnel. ...
CHAUFFERETTE
. s. f. Espèce de boîte percée de plusieurs trous par le haut, dans laquelle on met du feu pour se tenir les pieds chauds. Il y a aussi des chaufferettes de terre cuite.
CHAUFFERIE
. s. f. Forge destinée à forger le fer qu'on veut réduire en barres.
CHAUFFEUR
. s. m. Ouvrier chargé d'entretenir le feu d'une forge, d'une machine à vapeur, etc. On dit aussi, adjectivement, Ouvrier chauffeur.
CHAUFFOIR
. s. m. Lieu d'un monastère, où les religieux, les religieuses vont se chauffer. C'est l'heure où les religieuses sont au chauffoir.   Il s'est dit aussi, dans les ...
CHAUFOUR
. s. m. Grand four à cuire la chaux. On dit plus ordinairement, Four à chaux.
CHAUFOURNIER
. s. m. Ouvrier qui fait la chaux.
CHAULAGE
. s. m. T. d'Agricult. Action de chauler du blé.
CHAULER
. v. a. T. d'Agricult. Faire tremper du blé dans de l'eau de chaux, avant de le semer. CHAULÉ, ÉE. participe
CHAUMAGE
. s. m. T. d'Agricult. Action de couper le chaume, ou Le temps auquel on le coupe.
CHAUME
. s. m. T. de Botan. Tige herbacée, creuse, simple, garnie de noeuds, qui est propre aux graminées, telles que le blé, l'avoine, etc.  Il signifie plus ordinairement, en ...
CHAUMER
. v. a. et n. T. d'Agricult. Couper, arracher du chaume. Il est allé chaumer. Je ne veux pas qu'elle chaume mon champ, dans mon champ. CHAUMÉ, ÉE. participe
CHAUMIÈRE
. s. f. Petite maison couverte de chaume. Petite chaumière. Il loge dans une chaumière. C'est un pays pauvre, où l'on ne trouve que des chaumières.
CHAUMINE
. s. f. Petite chaumière. Une pauvre chaumine.
CHAUSSANT
, ANTE. adj. Qu'on chausse facilement. Il ne se dit guère que Des bas. Un bas de soie est plus chaussant qu'un bas de fil. Il est peu usité.
CHAUSSE
. s. f. Pièce d'étoffe que les membres des universités portent sur l'épaule dans les fonctions publiques, et qu'on nomme aussi Chaperon. Chausse de docteur en théologie. ...
CHAUSSE-PIED
. s. m. Instrument de corne ou long morceau de cuir dont on se sert pour chausser plus facilement un soulier.
CHAUSSE-TRAPE
. s. f. Petite pièce de fer à quatre ou plusieurs pointes fortes et aiguës, dont il s'en trouve toujours une en haut, de quelque manière que la pièce de fer soit jetée. On ...
CHAUSSÉE
. s. f. Levée de terre qu'on fait au bord d'une rivière, d'un étang, pour retenir l'eau. La chaussée d'un étang. La chaussée d'une rivière.   Il se dit aussi d'Une ...
CHAUSSER
. v. a. Mettre des bas, des souliers, etc. Chausser ses bas. Chausser ses souliers. On dit de même, Chausser des bas, des souliers à quelqu'un. Fig., Chausser le cothurne, ...
CHAUSSES
. s. f. pl. Une culotte, un caleçon, la partie du vêtement des hommes, qui couvre depuis la ceinture jusqu'aux genoux. Chausses de drap, de velours, de chamois. Chausses de ...
CHAUSSETIER
. s. m. Marchand qui fait et qui vend des bas, des bonnets, etc. Chaussetier-bonnetier.
CHAUSSETTE
. s. f. Demi-bas de toile, de fil, etc., que l'on met sous des bas. Une paire de chaussettes. Chaussettes à étrier. Des chaussettes pour des enfants.
CHAUSSON
. s. m. Chaussure qu'on met au pied par-dessous les bas, et quelquefois par-dessus. Une paire de chaussons. Des chaussons de toile. Des chaussons de fil, de coton, de laine. ...
CHAUSSURE
. s. f. Ce que l'on met au pied pour se chausser, comme les souliers, les pantoufles, les bottes, etc. Bonne chaussure. Chaussure mignonne, élégante. Chaussure propre. ...
CHAUVE
. adj. des deux genres Qui n'a plus de cheveux, ou qui n'en a guère. Homme chauve. Femme chauve. Devenir chauve. Être chauve. Avoir la tête chauve. Prov. et fig., ...
CHAUVE-SOURIS
. s. f. Mammifère volant qui a des ailes membraneuses, et qui ressemble à une souris, pour la forme et la grosseur du corps. Les chauves-souris ne commencent à voler que le ...
CHAUVETÉ
. s. f. État d'une personne chauve. Il vieillit.
CHAUVIR
. v. n. Il n'est usité que dans cette phrase, Chauvir des oreilles, Dresser les oreilles ; et il ne se dit que Des chevaux, des mulets, et des ânes. Ce cheval chauvit des ...
CHAUX
. s. f. Il se dit, en Chimie, d'Un alcali qui se trouve ordinairement combiné avec certains acides, et surtout avec l'acide carbonique : on donne à cette dernière ...
CHAVIRER
. v. n. T. de Marine. Tourner sens dessus dessous. Il se dit D'un bâtiment qui tourne sur lui-même, de manière à montrer sa quille au-dessus de l'eau. On le dit aussi D'un ...
CHEBEC
. s. m. T. de Marine. Bâtiment de la Méditerranée, à trois mâts et pointu des deux bouts, qui va à voiles et à rames. Un chebec à voiles latines, à voiles carrées. ...
CHEF
. s. m. (On prononce l'F.) Tête. Il ne se dit guère maintenant, au propre, qu'en parlant De reliques. Le chef de saint Jean. Le chef de saint Denis.   Il s'emploie quelquefois ...
CHEF-D'OEUVRE
. s. m. (On prononce Chè-d'oeuvre. ) Ouvrage difficile que faisaient autrefois les ouvriers pour prouver leur capacité dans le métier où ils voulaient se faire passer ...
CHEF-LIEU
. s. m. (On prononce l'F.) Lieu principal. Il se disait autrefois Du principal manoir d'un seigneur, d'un chef d'ordre. L'hommage se rendait au chef-lieu. Cluny était le ...
CHEFECIER
. s. m. Voyez CHEVECIER.
CHEIK
. s. m. Chef de tribu chez les Arabes.
CHÉLIDOINE
. s. f. (On prononce Ké. ) T. de Botan. Genre de plantes dont l'espèce commune, appelée Grande chélidoine ou Éclaire, contient un suc jaune et caustique propre à ...
CHÊMER
(SE). v. pron. Maigrir beaucoup, tomber en chartre. Voilà un enfant qui se chême. Il est peu usité.
CHEMIN
. s. m. Voie, route pratiquée pour communiquer, pour aller d'un lieu à un autre. Chemin battu, frayé. Beau chemin. Bon chemin. Vilain, mauvais chemin. Chemin uni. Chemin ...
CHEMINÉE
. s. f. L'endroit où l'on fait le feu dans les maisons, et où il y a un tuyau pour donner issue à la fumée. Cheminée étroite, large. L'âtre, le foyer d'une cheminée. ...
CHEMINER
. v. n. Marcher, aller, faire du chemin pour arriver quelque part. Il y a tant d'heures que nous cheminons. Ils cheminèrent longtemps ensemble. Cheminer lentement. Fig. et ...
CHEMISE
. s. f. Vêtement de linge qu'on porte sur la chair, et qui prend depuis le cou et les épaules jusqu'au genou. Chemise de nuit. Chemise de jour. Grosse chemise. Chemise fine. ...
CHEMISETTE
. s. f. Diminutif Sorte de vêtement qui se met sur la chemise, et qui prend d'ordinaire depuis les épaules jusqu'aux hanches. Chemisette de toile de coton. Chemisette de ...
CHÊNAIE
. s. f. Lieu planté de chênes. Une belle chênaie.
CHENAL
. s. m. Courant d'eau bordé de terres, par lequel les navires peuvent passer, et qui sert à les faire entrer dans un port.  Il se dit aussi d'Un courant d'eau pratiqué pour ...
CHENAPAN
. s. m. Mot tiré de l'allemand, où il désigne Un brigand des montagnes Noires. En français, il signifie, Un vaurien, un bandit. C'est un vrai chenapan. Il est populaire.
CHÊNE
. s. m. Arbre qui porte le gland, et dont certaines espèces, très-communes dans nos forêts, acquièrent une grosseur et une hauteur considérables. Un grand chêne. Un ...
CHÊNEAU
. s. m. Jeune chêne. Des cotrets de chêneau.
CHÉNEAU
. s. m. Conduit de plomb ou de bois, qui recueille les eaux du toit, et les porte dans la gouttière ou dans le tuyau de descente.
CHENET
. s. m. Ustensile de cuisine et de chambre qu'on place par paire dans les cheminées, pour élever le bois et le faire brûler plus facilement. Chenet de fer. Une paire de ...
CHÈNEVIÈRE
. s. f. Champ semé de chènevis, champ où croît le chanvre. Une chènevière. Cette terre est trop sèche pour y faire une chènevière.   Épouvantail à chènevière, ...
CHÈNEVIS
. s. m. Graine de chanvre. Semer du chènevis. Les oiseaux aiment le chènevis. Mettre du chènevis dans l'auget.
CHÈNEVOTTE
. s. f. Brin, morceau de la partie ligneuse du chanvre dépouillé de son écorce. Monceau de chènevottes. Feu de chènevottes.
CHÈNEVOTTER
. v. n. T. d'Agricult. Pousser du bois faible comme des chènevottes. Les vignes n'ont fait que chènevotter cette année.
CHENIL
. s. m. (On ne prononce point l'L.) Lieu où l'on met les chiens de chasse. Enfermer les chiens dans le chenil. Fig. et fam., C'est un vrai chenil, se dit D'un logement fort ...
CHENILLE
. s. f. Nom générique des larves de tous les papillons : elles ont le corps formé de douze anneaux, et rampent à l'aide de plusieurs pattes. La plupart des chenilles ...
CHENILLETTE
. s. f. T. de Botan. Plante légumineuse, ainsi nommée parce qu'elle produit une gousse roulée sur elle-même et de la figure d'une chenille.
CHENU
, UE. adj. Qui est tout blanc de vieillesse. Devenir chenu. Tête chenue. Front chenu. Barbe chenue. Fig., Montagnes chenues, Montagnes couvertes de neige. Arbre chenu, Arbre ...
CHEPTEL
. s. m. (On prononce Chetel. ) T. de Jurispr. Bail de bestiaux, ou contrat par lequel l'une des parties donne à l'autre des bestiaux pour les garder, les nourrir et les ...
CHER
, ÈRE. adj. Qui est tendrement aimé, auquel on tient beaucoup. C'est une personne qui lui est extrêmement chère. C'est, de tous ses enfants, celui qui lui est le plus cher. ...

1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.027 c;