Слова на букву cham-cont (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву cham-cont (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
CHERCHER
. v. a. Se donner du mouvement, du soin, de la peine pour trouver, pour découvrir quelqu'un ou quelque chose. Il cherche son domestique. Je vous cherchais. Il cherche une place ...
CHERCHEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui cherche. Il se prend ordinairement en mauvaise part. Ne vous laissez pas duper par ces chercheurs de trésors, par ces chercheurs de pierre ...
CHÈRE
. s. f. Terme sous lequel on comprend Tout ce qui regarde la quantité, la qualité, la délicatesse des mets, et la manière de les apprêter. Maigre chère. Grande chère. ...
CHÈREMENT
. adv. Tendrement, avec beaucoup d'affection, avec beaucoup d'amour. Je l'aime chèrement. Je conserve cela chèrement.   Il signifie aussi, À haut prix. Acheter chèrement. ...
CHÉRIF
. s. m. Nom que l'on donne à un descendant de Mahomet par Fatima, fille de Mahomet et femme d'Ali.  Il signifie aussi, Prince, chez les Arabes et chez les Maures.
CHÉRIR
. v. a. Aimer tendrement. Chérir ses enfants, ses amis. Il chérit extrêmement sa femme. Chérir le souvenir, la mémoire de quelqu'un. Chérir sa patrie. Un prince qui ...
CHÉRISSABLE
. adj. des deux genres Digne d'être chéri. La gloire la plus chérissable est celle qui naît de la vertu. La santé est un des biens les plus chérissables.
CHERSONÈSE
. s. f. (On prononce Kersonèse. ) T. de Géogr. ancienne. Presqu'île. La Chersonèse Taurique. La Chersonèse Cimbrique. La Chersonèse d'Or. Etc.
CHERTÉ
. s. f. Prix qui excède de beaucoup le prix ordinaire des choses. Grande, excessive cherté des vivres. Mettre la cherté aux vivres. Pourvoir à la cherté. Remédier à la ...
CHÉRUBIN
. s. m. T. de Théologie. Ange du second choeur de la première hiérarchie. Le chérubin qui était à la porte du paradis terrestre. Fam., Il a une face de chérubin, Il ...
CHERVIS
. s. m. T. de Botan. Plante ombellifère, dont la racine, qui porte le même nom, est bonne à manger. Une botte de chervis. Des chervis. Le chervis a une saveur douce et ...
CHÉTIF
, IVE. adj. Vil, méprisable. Une chétive créature ose-t-elle s'enorgueillir ?   Il signifie aussi, Mauvais, qui n'est pas de la bonté, de la qualité dont il devrait ...
CHÉTIVEMENT
. adv. D'une manière chétive. Cet homme vit chétivement, se traite fort chétivement.
CHEVAL
. s. m. Animal qu'on emploie à porter et à tirer, que l'homme monte, et dont il se sert en voyage, à la chasse, à la guerre, etc. Cheval sauvage. Cheval domestique. Cheval ...
CHEVALEMENT
. s. m. T. d'Archit. Espèce d'étai qui sert à soutenir des parties de bâtiment qu'on reprend sous oeuvre.
CHEVALER
. v. n. Faire plusieurs allées et venues, plusieurs démarches pour une affaire. Il m'a bien fait chevaler. J'ai chevalé plus de six mois pour cette affaire. Il est ...
CHEVALERESQUE
. adj. des deux genres Qui appartient à la chevalerie, ou qui tient de la chevalerie. Bravoure chevaleresque. Franchise chevaleresque. Des goûts chevaleresques.
CHEVALERIE
. s. f. Le rang, la qualité de chevalier. La chevalerie était le premier degré d'honneur dans les armées, et ne s'obtenait ordinairement que par de hauts faits d'armes. Il ...
CHEVALET
. s. m. Instrument de supplice ou de torture, chez les anciens. Ce mot n'est usité parmi nous qu'en parlant Des supplices que les persécuteurs faisaient endurer aux martyrs. ...
CHEVALIER
. s. m. Celui qui avait reçu l'ordre de la chevalerie. Chaque chevalier avait un écuyer. Preux, loyal chevalier. Chevalier félon, discourtois. Les anciens chevaliers. ...
CHEVALINE
. adj. f. Il n'est usité que dans cette locution, Bête chevaline, Un cheval ou une jument.
CHEVANCE
. s. f. Le bien qu'on a. Il a perdu toute sa chevance. Il est vieux.
CHEVAU-LÉGERS
. s. m. pl. Il se disait autrefois de Certaines compagnies de cavalerie légère qui faisaient partie de la maison du roi. Les chevau-légers de la garde du roi. Les ...
CHEVAUCHÉE
. s. f. Il se disait autrefois, en style de Pratique, Des voyages à cheval que certains officiers étaient obligés de faire, pour remplir des devoirs de leur charge. Les ...
CHEVAUCHER
. v. n. Aller à cheval. Il est vieux, et ne s'emploie guère que dans ces deux phrases peu usitées, Chevaucher court, chevaucher long, Se servir d'étriers courts ou longs.  ...
CHEVECIER
. s. m. Titre de dignité dans quelques églises.
CHEVELÉ
, ÉE. adj. T. de Blason. Il se dit D'une tête dont les cheveux sont d'autre émail ou d'autre couleur que la tête. Tête d'argent chevelée de sable.
CHEVELU
, UE. adj. Qui porte de longs cheveux. Les peuples septentrionaux sont plus chevelus que ceux du Midi. Clodion le Chevelu.   Gaule chevelue. Nom donné par les Romains à la ...
CHEVELURE
. s. f. coll. Les cheveux. Avoir une belle chevelure. Une longue chevelure. Une chevelure bien peignée, mal peignée. Chevelure en désordre. Laisser flotter sa chevelure. ...
CHEVET
. s. m. Traversin, long oreiller sur lequel on appuie sa tête quand on est dans le lit. Il s'endort aussitôt qu'il a la tête sur le chevet. Il ne peut dormir, si le chevet ...
CHEVÊTRE
. s. m. Licou. Chevêtre de crin. Chevêtre de cuir. Il est vieux. CHEVÊTRE, en termes de Charpentier, Pièce de bois dans laquelle on emboîte les soliveaux d'un ...
CHEVEU
. s. m. Poil de la tête. Il ne se dit qu'en parlant De l'homme. Il est chauve, il n'a pas un cheveu. Cela est délié fin comme un cheveu. Il ne s'en faut pas de l'épaisseur ...
CHEVILLE
. s. f. Morceau de bois, de fer, etc., rond ou carré, qu'on fait entrer dans un trou, pour le boucher, pour faire des assemblages, ou pour d'autres usages. Cheville de bois, de ...
CHEVILLER
. v. a. Joindre, assembler avec des chevilles. Cheviller une table, une armoire, une porte, etc. Fig. et fam., Cheviller des vers, Y mettre des mots inutiles. CHEVILLÉ, ÉE. ...
CHÈVRE
. s. f. La femelle du bouc. Chèvre sauvage. Troupeau de chèvres. Lait de chèvre. Fromage de chèvre. Poil de chèvre. Camelot de poil de chèvre. La chèvre broute.   ...
CHÈVRE-PIED
. adj. m. Qui a des pieds de chèvre. Il n'est usité qu'en parlant Des satyres, qu'on appelle Dieux chèvre-pieds.
CHEVREAU
. s. m. Le petit d'une chèvre. Il bondit comme un chevreau. Un quartier de chevreau. On l'appelle aussi Cabri.
CHÈVREFEUILLE
. s. m. Arbrisseau grimpant qui porte des fleurs odoriférantes, et dont on se sert ordinairement pour les berceaux de jardin, et dans les palissades. Chèvrefeuille des ...
CHEVRETTE
. s. f. La femelle du chevreuil.  Il se dit aussi d'Une sorte de petites écrevisses de mer, appelées plus ordinairement Crevettes.
CHEVRETTE
. s. f. Petit chenet bas, qui n'a point de branche devant.
CHEVREUIL
. s. m. Espèce de bête fauve, qui est beaucoup plus petite que le cerf, au genre duquel elle appartient, et qui a quelque chose de la figure de la chèvre. Courre le ...
CHEVRIER
. s. m. Celui qui mène paître les chèvres. Le chevrier du village.
CHEVRILLARD
. s. m. Petit chevreuil, faon de chevrette.
CHEVRON
. s. m. Pièce de bois qui sert à la couverture d'une maison, et qui soutient les lattes sur lesquelles on pose la tuile ou l'ardoise. CHEVRON, en termes de Blason, se dit ...
CHEVRONNÉ
, ÉE. adj. T. de Blason. Il se dit Des pièces ou de tout l'écu chargés de chevrons.
CHEVROTANT
, ANTE. adj. T. de Musique. Qui chevrote. Voix chevrotante.
CHEVROTEMENT
. s. m. T. de Musique. Action de chevroter. Les chevrotements sont désagréables.
CHEVROTER
. v. n. Faire des chevreaux. Cette chèvre a chevroté. CHEVROTER, en termes de Musique, Chanter d'une voix tremblotante. Ce chanteur chevrote. On le dit aussi De la voix. La ...
CHEVROTIN
. s. m. Peau de chevreau corroyée Gants de chevrotin.
CHEVROTINE
. s. f. Gros plomb dont on se sert pour tirer le chevreuil et autres bêtes fauves. Mon fusil est chargé de chevrotines, à chevrotines.
CHEZ
. préposition Dans la maison de, au logis de. J'ai été chez vous, chez mon père, etc. Chacun est maître chez soi. Allons-nous en chacun chez nous. Je viens de chez vous, ...
CHIAOUX
. s. m. Espèce d'huissier chez les Turcs.
CHIASSE
. s. f. Écume de métaux. Chiasse de fer, de cuivre, etc.   Chiasse de mouche, de ver, Excréments de mouche, de ver. Fig. et bass., Ce n'est que de la chiasse, se dit De ...
CHICANE
. s. f. Il se dit, par dénigrement, Des procès en général ; et, dans un sens particulier, de L'abus que font certaines personnes des ressources et des formalités de la ...
CHICANER
. v. n. User de chicane en procès. Ce procureur, cet avoué ne fait que chicaner.   Il signifie, par extension, Se servir de subtilités captieuses, contester sans ...
CHICANERIE
. s. f. Tour de chicane. C'est une pure chicanerie. Il m'a fait mille chicaneries. Il est familier.
CHICANEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui chicane, qui aime à chicaner, principalement en affaires. Insupportable chicaneur. Grand chicaneur. C'est une chicaneuse.   Il s'emploie aussi ...
CHICANIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui conteste, qui vétille sur les moindres choses. C'est un chicanier, un vrai chicanier. Il est familier.  Il s'emploie aussi adjectivement. Quel ...
CHICHE
. adj. des deux genres Trop ménager, qui a de la peine à dépenser ce qu'il faudrait. Il est bien chiche. Il est si chiche ! Que vous êtes chiche ! Il est ...
CHICHEMENT
. adv. Avec avarice, d'une manière chiche. Donner chichement. Récompenser chichement un service rendu. Vivre chichement.
CHICON
. s. m. Laitue romaine.
CHICORACÉES
. s. f. pl. T. de Botan. Famille de plantes laiteuses et à fleurs composées, dont la Chicorée est un des genres les plus remarquables. Les laitues appartiennent à la ...
CHICORÉE
. s. f. Plante potagère qu'on met ordinairement au pot et dans les salades. Chicorée blanche. Chicorée sauvage. Une salade de chicorée. Sirop de chicorée. Eau de ...
CHICOT
. s. m. Ce qui reste hors de terre d'un arbre cassé par le vent ou coupé. Cette forêt est pleine de chicots.   Il se dit aussi d'Un petit morceau de bois rompu. En passant ...
CHICOTER
. v. n. Contester sur des bagatelles. Il est populaire.
CHICOTIN
. s. m. Suc amer tiré de la coloquinte, et dont les nourrices se frottent le bout des mamelles, quand elles veulent sevrer les enfants. Cela est amer comme chicotin.   ...
CHIE-EN-LIT
. s. m. Nom que les enfants et les gens du peuple donnent par raillerie aux masques qui courent les rues pendant les jours gras. Une troupe de chie-en-lit. Ils leur crient de ...
CHIEN
, CHIENNE. s. Quadrupède, le plus familier et le plus intelligent des animaux domestiques. Gros chien. Petit chien. Chien à grandes oreilles. Cette chienne est chaude, est en ...
CHIENDENT
. s. m. Plante graminée qui a une grande quantité de racines longues, traçantes, noueuses par intervalles, et entrelacées les unes dans les autres. Cette terre est toute ...
CHIENNER
. v. n. Il se dit Des chiennes quand elles mettent bas. Une chienne qui a chienné. Il est peu usité.
CHIER
. v. n. Se décharger le ventre des gros excréments. Il est bas.  Il est aussi quelquefois actif. Chier du musc. CHIÉ, ÉE. participe
CHIEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui se décharge le ventre des gros excréments. Il est bas.
CHIFFE
. s. f. Nom que l'on donnait autrefois, dans les Papeteries, Aux vieux morceaux d'étoffe qui servent à faire le papier, et qu'on nomme plus ordinairement, Chiffons.   Il se ...
CHIFFON
. s. m. Mauvais linge, ou mauvais morceau de quelque vieille étoffe. Chercher, ramasser des chiffons. Vendre des chiffons. Le papier se fait ordinairement de chiffons broyés ...
CHIFFONNER
. v. a. Bouchonner, froisser. Chiffonner du linge. Chiffonner un habit. Il a été dans la foule, où on l'a tout chiffonné. Chiffonner du papier.   Il signifie encore, ...
CHIFFONNIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui ramasse des chiffons par la ville. La hotte, le crochet d'un chiffonnier. Fig. et fam., C'est un chiffonnier, ce n'est qu'un chiffonnier, se ...
CHIFFONNIER
. s. m. Sorte de petit meuble à plusieurs tiroirs, dans lequel les femmes mettent des morceaux d'étoffe et tout ce qui sert à leurs ouvrages d'aiguille.
CHIFFRE
. s. m. Caractère dont on se sert pour marquer les nombres. Chiffres arabes. Chiffres romains. Les nombres exprimés par un seul chiffre, par deux chiffres, etc. Un chiffre bien ...
CHIFFRER
. v. n. Marquer par chiffres ; compter avec la plume. Ne savoir pas chiffrer. Apprendre à chiffrer. Un homme qui chiffre bien.   Il s'emploie, comme verbe actif, dans le ...
CHIFFREUR
. s. m. Celui qui compte bien avec la plume. Il faut être habile chiffreur pour être bon arithméticien.
CHIGNON
. s. m. Le derrière du cou. Le chignon du cou.   Il s'est dit, par extension, de Cette partie de la coiffure des femmes, que formaient les cheveux de derrière relevés en ...
CHIMÈRE
. s. f. Monstre fabuleux, ayant le devant d'un lion, le milieu du corps d'une chèvre, et le derrière d'un dragon. Bellérophon combattit la Chimère.   Il se dit, ...
CHIMÉRIQUE
. adj. des deux genres Visionnaire, plein de chimères, d'imaginations ridicules et vaines. Esprit chimérique.   Il se dit aussi Des imaginations, des prétentions, des ...
CHIMIE
. s. f. Science qui a pour objet la connaissance de l'action réciproque et moléculaire de tous les corps de la nature les uns sur les autres. Enseigner la chimie. Étudier ...
CHIMIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient à la chimie. Moyen chimique. Composition chimique. Produits chimiques. Nomenclature chimique.
CHIMISTE
. s. m. Celui qui sait bien la chimie, qui s'occupe de chimie. C'est un chimiste. Un excellent chimiste. Les principes des chimistes.
CHINA
. s. m. T. de Botan. Voyez SQUINE.
CHINCILLA
ou CHINCHILLA. s. m. Animal du Pérou, dont la fourrure est très-estimée.
CHINER
. v. a. Il ne s'emploie guère que dans cette phrase, Chiner une étoffe, Donner des couleurs différentes aux fils de la chaîne, avant de tisser une étoffe, de manière qu'il ...
CHINOIS
, OISE. adj. Qui vient de la Chine, qui est dans le goût des ouvrages de la Chine. Tapisserie chinoise. Pavillon chinois. Cabinet chinois. Jardin chinois. Goût chinois. Des ...
CHIOURME
. s. f. coll. Il se disait de Tous les forçats et autres qui ramaient sur une galère. Une bonne chiourme. La chiourme de la réale, de la patronne. Renforcer la chiourme. ...
CHIPOTER
. v. n. Faire peu à peu, lentement, et à diverses reprises, ce qu'on a à faire ; vétiller, barguigner, lanterner. Elle ne fait que chipoter. Il est familier.
CHIPOTIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui vétille, qui ne fait que barguigner. C'est un franc chipotier. Il est familier.
CHIQUE
. s. f. Espèce d'insecte fort petit qui s'insinue sous la peau des pieds et y cause une vive douleur. CHIQUE, se dit aussi Du tabac en feuilles qu'on met dans sa bouche, pour ...
CHIQUENAUDE
. s. f. Coup que l'on donne du doigt du milieu, lorsque, après l'avoir plié et roidi contre le pouce, on le lâche sur le visage, sur le nez, etc. Donner une chiquenaude, une ...
CHIQUER
. v. n. Mâcher du tabac en feuilles. Il chique sans cesse. Tabac à chiquer.
CHIQUET
. s. m. Il n'est usité que dans cette locution adverbiale et familière, Chiquet à chiquet, Peu à peu, par petites parcelles. Payer chiquet à chiquet.
CHIRAGRE
. s. f. (On prononce Ki. ) T. de Médec. Goutte qui attaque les mains.  Il est aussi adjectif et substantif des deux genres, et signifie, Qui est attaqué de la chiragre. Cette ...
CHIROGRAPHAIRE
. adj. des deux genres (On prononce Ki. ) Qui est créancier en vertu d'un acte sous seing privé, qui dès lors ne peut emporter hypothèque. Créancier chirographaire. On ...
CHIROLOGIE
. s. f. (On prononce Ki. ) Art d'exprimer les pensées par des mouvements et des figures qu'on fait avec les doigts. Il est peu usité.
CHIROMANCIE
. s. f. (On prononce Ki. ) L'art prétendu de deviner, de prédire par l'inspection de la main. Savoir la chiromancie, les règles de la chiromancie. La chiromancie est une ...
CHIROMANCIEN
. s. m. (On prononce Ki. ) Celui qui fait profession de prédire par l'inspection de la main. Un chiromancien.
CHIRURGICAL
, ALE. adj. Qui appartient à la chirurgie. Opérations chirurgicales. Instruments chirurgicaux. Anatomie chirurgicale.
CHIRURGIE
. s. f. Partie de la médecine qui consiste à faire diverses opérations de la main sur le corps de l'homme, pour la guérison des blessures, des plaies, des fractures, des ...
CHIRURGIEN
. s. m. Celui qui fait profession de la chirurgie, qui exerce la chirurgie. Un excellent chirurgien. Être entre les mains des chirurgiens.
CHIRURGIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient à la chirurgie. Opération chirurgique. On dit plus ordinairement, Chirurgical, ale.
CHISTE
. s. m. (On prononce Ki. ) T. de Médec. Voyez KYSTE.
CHIURE
. s. f. Il ne se dit que Des excréments que font les mouches. Un miroir couvert de chiures de mouches. De la viande où il y a des chiures de mouches.
CHLAMYDE
. s. f. (On prononce Kla. ) Espèce de manteau des anciens, retroussé sur l'épaule droite. La chlamyde était l'habit militaire des patriciens romains.
CHLORATE
. s. m. (On prononce Klo. ) T. de Chimie. Nom générique des sels résultants de la combinaison de l'acide chlorique avec une base quelconque. Chlorate d'argent. Chlorate de ...
CHLORE
. s. m. (On prononce Klo. ) T. de Chimie. Substance simple, gazeuse, d'un jaune verdâtre, et d'une odeur suffocante. Le chlore sert à blanchir les toiles.
CHLORIQUE
. adj. (On prononce Klo. ) T. de Chimie. Il se dit D'un acide formé de chlore et d'oxygène. Acide chlorique.
CHLOROSE
. s. f. (On prononce Klo. ) T. de Médec. Maladie des pâles couleurs.
CHLOROTIQUE
. adj. des deux genres (On prononce Klo. ) T. de Médec. Qui est affecté de chlorose, ou Qui appartient à la chlorose. Femme chlorotique. Symptômes chlorotiques.
CHLORURE
. s. m. (On prononce Klo. ) T. de Chimie. Nom générique des corps composés de chlore et d'une substance simple, autre que l'oxygène et l'hydrogène. Chlorure de soufre. ...
CHOC
. s. m. Heurt d'un corps contre un autre corps. Rude choc. Choc violent. Le choc de deux vaisseaux. Il ne put résister au choc, et tomba.  Il se dit aussi de La rencontre et ...
CHOCOLAT
. s. m. Pâte alimentaire, composée de cacao, de sucre et de cannelle. Un bâton, une tablette de chocolat. Des pastilles de chocolat. Chocolat de santé. Chocolat à la ...
CHOCOLATIER
. s. m. Celui qui fait et vend du chocolat.
CHOCOLATIÈRE
. s. f. Vase d'argent, de cuivre, de terre, etc., pour faire fondre et bouillir le chocolat, lorsqu'on le veut prendre en boisson. Une chocolatière d'argent.
CHOEUR
. s. m. (On prononce Keur. ) Troupe de musiciens qui chantent ensemble. Un excellent choeur de musique. La messe fut chantée à quatre choeurs de musique. Les choeurs de ...
CHOIR
. v. n. (Il ne se dit guère qu'à l'infinitif, et au participe Chu. ) Tomber, être porté de haut en bas par son propre poids, ou par impulsion. Prenez garde de choir. Se ...
CHOISIR
. v. a. Élire, préférer une personne ou une chose à une autre, à plusieurs autres. Je l'ai choisi entre mille. Le roi l'a choisi pour être gouverneur de telle place. Il ...
CHOIX
. s. m. Élection, préférence donnée à une personne ou à une chose sur une ou plusieurs autres. Faire un bon choix, un mauvais choix. Faire choix de quelqu'un ou de quelque ...
CHOLÉDOLOGIE
. s. f. (On prononce Ko. ) Partie de la médecine qui traite de la bile.
CHOLÉDOQUE
. adj. m. (On prononce Ko. ) T. d'Anat. Il s'emploie dans cette dénomination, Le canal cholédoque, Canal qui conduit la bile du foie dans l'intestin duodénum.
CHOLÉRA-MORBUS
s. m. ou simplement CHOLÉRA. (On prononce Koléra-morbuce, Koléra. ) T. de Médec., emprunté du latin. Maladie caractérisée par des vomissements et des déjections de bile ...
CHOLÉRIQUE
. adj. des deux genres (On prononce Ko. ) T. de Médec. Qui appartient au choléra, ou Qui est atteint du choléra. Dans la seconde acception, il s'emploie ordinairement comme ...
CHÔMABLE
. adj. des deux genres Qu'on doit chômer. Il ne se dit que Des jours de fêtes. Fête chômable.
CHÔMAGE
. s. m. L'espace de temps qu'on est sans travailler. Déduire le chômage aux ouvriers qui ont manqué de se trouver à l'atelier. On paye tant pour le chômage d'un moulin, ...
CHÔMER
. v. n. Ne rien faire, faute d'avoir à travailler. Il se dit proprement Des ouvriers et des gens de travail. Un bon ouvrier ne doit point chômer. C'est dommage de laisser ...
CHONDROLOGIE
. s. f. (On prononce Kondrologie. ) Partie de l'anatomie qui traite des cartilages.
CHOPINE
. s. f. Ancienne mesure de liquides, contenant la moitié de la pinte, à peu près la moitié d'un litre. Chopine d'étain.   Il se dit aussi de La quantité de vin, ou de ...
CHOPINER
. v. n. Boire du vin fréquemment, boire chopine à chopine. Il avait bien chopiné. Il s'amuse à chopiner. Il est populaire.
CHOPPER
. v. n. Faire un faux pas en heurtant du pied contre quelque chose. Il a choppé contre une pierre qui l'a presque fait tomber. Il a vieilli. Fig. et fam., Il a choppé ...
CHOQUANT
, ANTE. adj. Offensant, désagréable, déplaisant. Homme choquant. Mine choquante. Air choquant. Dire des paroles choquantes. Avoir des manières choquantes.
CHOQUER
. v. a. Donner un choc, heurter. Si ce navire vient à choquer cette barque, il la brisera. Choquer les verres à table l'un contre l'autre, ou simplement, Choquer le verre. ...
CHORAÏQUE
. adj. (On prononce Ko. ) T. de Versification grecque et de Versification latine. Il se dit D'un vers qui renferme des chorées. Vers choraïque.
CHORÉE
. s. m. (On prononce Ko. ) T. de Versification grecque et de Versification latine. Pied composé de deux syllabes brèves. On l'appelle aussi Trochée.
CHORÉGE
. s. m. (On prononce Ko. ) Celui qui, chez les Grecs, réglait la dépense des spectacles.
CHORÉGRAPHE
. s. m. (On prononce Ko. ) Celui qui connaît la chorégraphie, qui s'occupe de chorégraphie. Un habile chorégraphe.
CHORÉGRAPHIE
. s. f. (On prononce Ko. ) Art de noter les pas et les figures de danse, de composer des ballets.
CHORÉGRAPHIQUE
. adj. des deux genres (On prononce Ko. ) Qui appartient à la chorégraphie. Un ballet est une composition chorégraphique.
CHORÉVÊQUE
. s. m. (On prononce Ko. ) On appelait ainsi, dans la primitive Église, Certains prélats qui suppléaient les évêques diocésains dans quelques-unes de leurs fonctions. Les ...
CHORIAMBE
. s. m. (On prononce Ko. ) T. de Versification grecque et de Versification latine. Pied composé d'un chorée ou trochée, et d'un ïambe.
CHORION
. s. m. (On prononce Ko. ) T. d'Anat. Nom d'une des membranes du Foetus.
CHORISTE
. s. m. (On prononce Ko. ) Chantre du choeur. Une antienne chantée par deux choristes.   Il se dit également de Ceux qui chantent au théâtre, dans les choeurs. C'est un ...
CHOROGRAPHIE
. s. f. (On prononce Ko. ) Description, représentation de pays.
CHOROGRAPHIQUE
. adj. des deux genres (On prononce Ko. ) Qui appartient à la chorographie. Description chorographique. Table chorographique.
CHOROÏDE
. s. f. (On prononce Ko. ) T. d'Anat., qui désigne Une des membranes de l'oeil. La surface intérieure de la choroïde est revêtue d'un enduit noir très-foncé. On dit aussi, ...
CHORUS
*  (On prononce Fig. et fam., Faire chorus, Donner son assentiment à une opinion, à des éloges, etc. Il se répandit en éloges sur votre conduite, et tout le monde fit ...
CHOSE
. s. f. Ce qui est. Il se dit indifféremment De tout ; sa signification se détermine par la matière dont on traite. Dieu a créé toutes choses. Nous manquons des choses ...
CHOU
. s. m. Plante alimentaire, dont il existe un grand nombre d'espèces, et qu'on met ordinairement dans le pot. Choux blancs. Choux rouges. Choux verts. Choux de Milan. Choux ...
CHOUCAS
. s. m. Espèce de petite corneille ou de corbeau.
CHOUCROUTE
. s. f. Sorte de mets fait de choux hachés, et légèrement acidulés par un commencement de fermentation. On mange beaucoup de choucroute en Allemagne et en Suisse. Boeuf, ...
CHOUETTE
. s. f. Oiseau de nuit qui tient du hibou et du chat-huant. Le cri de la chouette. Prov., Larron comme une chouette.   Aux Jeux de piquet, de trictrac, de billard, etc., ...
CHOUQUET
. s. m. T. de Marine. Gros billot de bois servant à joindre un mât inférieur au mât supérieur qui en forme le prolongement. Il est percé de deux trous : l'un, qui est ...
CHOYER
. v. a. (Il se conjugue comme Employer. ) Conserver avec soin. Il se dit principalement en parlant Des personnes que l'on soigne avec tendresse, avec affection, et Des choses ...
CHRÊME
. s. m. (Dans ce mot et dans les suivants, jusqu'au mot Chuchoter, on ne prononce point l'H.) Huile sacrée, mêlée de baume, et servant aux onctions qu'on fait dans ...
CHRÉMEAU
. s. m. Sorte de petit bonnet de toile fine, qu'on met sur la tête de l'enfant, après l'onction du saint chrême.
CHRESTOMATHIE
. s. f. Nom donné à certains recueils et autres écrits publiés sur divers objets d'instruction. Il se dit particulièrement d'Un choix de morceaux tirés d'auteurs réputés ...
CHRÉTIEN
, IENNE. adj. Qui est baptisé et qui fait profession de la foi de JÉSUS-CHRIST. Le peuple chrétien. Le monde chrétien. Je suis chrétien. Vierge chrétienne. Dans ce sens, il ...
CHRÉTIENNEMENT
. adv. D'une manière chrétienne. Vivre chrétiennement. Mourir chrétiennement.
CHRÉTIENTÉ
. s. f. (La pénultième se prononce comme dans Chrétien. ) Toutes les nations chrétiennes, tous les pays où domine la religion chrétienne. Les infidèles menaçaient la ...
CHRIE
. s. f. T. de Rhétorique. Narration, amplification qu'on donne à faire aux écoliers.
CHRIST
. s. m. (On prononce l'S et le T dans ce mot, quand il est seul ; on ne les prononce pas dans JÉSUS-CHRIST.) Ce mot, selon son étymologie, veut dire Oint, celui qui a reçu ...
CHRISTE
MARINE. s. f. Nom donné vulgairement à trois plantes de genres différents, et dont la plus remarquable est le Passe-pierre ou Bacile. Voyez BACILE.
CHRISTIANISME
. s. m. La loi et la religion de Notre-Seigneur JÉSUS-CHRIST. L'établissement du christianisme. Le christianisme veut qu'on pardonne à ses ennemis, et même qu'on les aime. ...
CHROMATE
. s. m. T. de Chimie. Nom générique des sels composés d'acide chromique et d'une base quelconque. Chromate de chaux, de fer, etc. Le chromate de potasse est employé ...
CHROMATIQUE
. adj. des deux genres T. de Musique. Qui procède par plusieurs semi-tons de suite. Chromatique en montant. Chromatique en descendant. Gamme chromatique. Genre chromatique. ...
CHROME
. s. m. T. de Chimie. Substance métallique, dont toutes les combinaisons avec d'autres corps sont colorées.
CHROMIQUE
. adj. m. T. de Chimie. Il se dit De l'acide formé de chrome et d'oxygène. Acide chromique.
CHRONICITÉ
. s. f. T. de Médec. Qualité de ce qui est chronique. Des maladies qui passent à l'état de chronicité.
CHRONIQUE
. s. f. Histoire rédigée suivant l'ordre des temps. Il ne se dit guère que de Certaines histoires écrites anciennement. Vieille chronique. Anciennes chroniques. Chroniques ...
CHRONIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Il se dit Des maladies qui durent longtemps, et dont les symptômes ne se développent qu'avec lenteur ; à la différence Des maladies ...
CHRONIQUEUR
. s. m. Auteur de chronique. Les vieux chroniqueurs. Un grand chroniqueur.
CHRONOGRAMME
. s. m. Inscription dans laquelle les lettres numérales forment la date de l'événement dont il s'agit. Ainsi les lettres numérales de ce vers latin,  FranCorVM tVrbIs ...
CHRONOLOGIE
. s. f. Science des temps, connaissance des époques. Il y a plusieurs systèmes de chronologie. La chronologie d'Ussérius. Exacte chronologie. Il sait bien la chronologie. ...
CHRONOLOGIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient, qui a rapport à la chronologie. Table chronologique. Abrégé chronologique. Difficultés chronologiques. Recherches chronologiques.
CHRONOLOGISTE
. s. m. Celui qui sait la chronologie, qui enseigne la chronologie, qui écrit sur la chronologie. Un grand chronologiste.
CHRONOLOGUE
. s. m. Chronologiste. C'est un grand chronologue. Il a vieilli.
CHRONOMÈTRE
. s. m. Nom générique des instruments qui servent à mesurer le temps. Dans l'usage, on ne l'emploie que pour désigner Ceux de ces instruments qui marchent par l'action d'un ...
CHRYSALIDE
. s. f. État d'un insecte qui s'est renfermé dans une coque, où il est sous la forme d'une espèce de fève, et d'où il sortira transformé en papillon. Cet insecte est ...
CHRYSANTHÈME
. s. m. T. de Botan. Plante de la famille des Composées, que l'on cultive dans les jardins à cause de ses belles fleurs jaunes.
CHRYSOCALE
. s. m. Sorte de composition métallique qui imite l'or. Une chaîne de chrysocale.
CHRYSOCOLLE
. s. f. Matière que l'eau entraîne et détache des mines de cuivre, d'or, d'argent et de plomb, et qui était auparavant adhérente au métal. Les anciens chimistes donnaient ...
CHRYSOCOME
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes exotiques, de la famille des Composées, qui portent des fleurs d'un jaune doré fort éclatant.
CHRYSOLITHE
. s. f. Pierre précieuse, d'un jaune d'or mêlé d'une légère teinte de vert.
CHRYSOPRASE
. s. f. Pierre précieuse, d'un vert clair mêlé d'une nuance de jaune.
CHUCHOTEMENT
. s. m. Action de chuchoter. Il est familier.
CHUCHOTER
. v. n. Parler bas à l'oreille de quelqu'un, pour n'être pas entendu d'autres personnes. Elles chuchotent entre elles. Ces gens ne font que chuchoter. Il est quelquefois actif. ...
CHUCHOTERIE
. s. f. Entretien de personnes qui se parlent à l'oreille, pour n'être pas entendues des autres. Il y eut une longue chuchoterie entre cet homme et cette femme. Leurs ...
CHUCHOTEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui a coutume de chuchoter. Les chuchoteurs sont incommodes. Il est familier.
CHUT
*  (Le T se prononce.) Mot dont on se sert pour avertir ou ordonner de faire silence.
CHUTE
. s. f. Mouvement d'une chose qui tombe. Il est tombé de son haut, et a fait une lourde chute. Il est incommodé d'une chute de cheval. En tombant, il m'entraîna dans sa chute. ...
CHYLE
. s. m. T. de Physiologie. Liquide blanchâtre qui se sépare des aliments pendant l'acte de la digestion, et qui est porté, par les vaisseaux lactés et le canal ...
CHYLIFÈRE
. adj. des deux genres T. d'Anat. Il se dit Des vaisseaux qui portent le chyle. Les vaisseaux chylifères.
CHYLIFICATION
. s. f. T. de Physiologie. Formation du chyle par suite de la digestion.
CI
. adv. de lieu Ici. Il indique L'endroit où est celui qui parle, ou du moins un lieu proche de lui, ou bien encore Une chose présente. Le mémoire ci-joint. Vous recevrez ...
CIBLE
. s. f. Planche ou but contre lequel on tire avec un arc un fusil, etc., et qui a au milieu un point noir où l'on vise. Tirer à la cible.
CIBOIRE
. s. m. T. du Culte catholique. Vase sacré où l'on conserve les saintes hosties pour la communion des fidèles. Le saint ciboire. Donner la bénédiction avec le saint ...
CIBOULE
. s. f. Petit oignon bon à manger en salade et en ragoût. Les ciboules relèvent le goût des sauces. Prov. et pop., Marchand d'oignons se connaît en ciboules, On est ...
CIBOULETTE
. s. f. Nom vulgaire de l'espèce d'ail qu'on appelle autrement Civette.
CICATRICE
. s. f. Marque des blessures, des plaies, qui reste après la guérison ; peau, tissu de nouvelle formation qui réunit ou recouvre les parties divisées ou ulcérées. La ...
CICATRISER
. v. a. Il se dit Des remèdes qui aident à fermer une plaie. Ce médicament cicatrisa la plaie.   Il signifie aussi, Faire des cicatrices. La petite vérole lui a ...
CICÉRO
. s. m. Caractère d'imprimerie, qui est entre le saint-augustin et la philosophie. Le corps du cicéro est de onze points. Cicéro gros oeil, petit oeil.
CICEROLE
. s. f. Nom donné par les botanistes au pois chiche.
CICERONE
. s. m. (On prononce Chichéroné. ) Mot emprunté de l'italien. Celui qui montre aux étrangers les curiosités d'une ville. Nous étions accompagnés d'un cicerone. Plusieurs ...
CICÉRONIEN
, IENNE. adj. Qui est imité de Cicéron. Il se dit Du style, des phrases, etc. Style cicéronien. Période cicéronienne.
CICISBÉE
. s. m. Voyez SIGISBÉE.
CICUTAIRE
. s. f. T. de Botan. Plante ombellifère qui ressemble beaucoup à la ciguë, et qui est également un poison. On la nomme autrement Ciguë aquatique.
CID
. s. m. Mot emprunté de l'arabe, qui signifie, Chef, commandant, seigneur. La tragédie du Cid.
CIDRE
. s. m. Boisson faite ordinairement avec du jus de pommes pressurées. Gros cidre. Petit cidre. Cidre doux. Cidre piquant. Cidre paré, qui a fermenté. Ce cidre sent le ...
CIEL
. s. m. qui fait au pluriel CIEUX. L'espace indéfini dans lequel se meuvent tous les astres ; La partie de cet espace que nous voyons au-dessus de nos têtes. Les étoiles du ...
CIERGE
. s. m. Chandelle de cire à l'usage de l'église. Un gros cierge. Le cierge bénit. Le cierge pascal. Cierge blanc. Cierge jaune. Allumer un cierge. Fam., Il est droit comme ...
CIGALE
. s. f. Insecte qui vole, et qui fait un bruit aigre et importun dans les champs pendant l'été. Petite cigale. Le chant de la cigale. J'ai entendu chanter les cigales.
CIGARE
. s. m. Petit rouleau de feuilles de tabac, que l'on fume comme une pipe. Fumer un cigare. Avoir un cigare à la bouche. Un paquet de cigares. Cigares de la Havane.   Il se ...
CIGOGNE
. s. f. Gros oiseau de passage, qui a le plumage blanc et noir, un long bec, de longues pattes, et qui fait son nid sur le haut des maisons. On conte des choses merveilleuses ...
CIGUË
. s. f. Genre de plantes ombellifères, dont une espèce, la Grande ciguë, est très-vénéneuse.  Il se dit aussi Du poison extrait de la grande ciguë, dont les Athéniens ...
CIL
. s. m. (On mouille l'L.) Le poil des paupières. De longs cils. Les cils des paupières. Un cil m'est entré dans l'oeil.
CILICE
. s. m. Espèce de large ceinture, qui est faite d'un tissu de poil de chèvre, de crin de cheval, ou de quelque autre poil rude et piquant, et que l'on porte sur la chair par ...
CILIÉ
, ÉE. adj. T. de Botan. Qui est garni de poils rangés comme des cils. Les pétales de la capucine sont ciliés. Feuilles ciliées.
CILLEMENT
. s. m. Action de ciller. Il ne se dit que Des yeux et des paupières. Il a un cillement d'yeux continuel.
CILLER
. v. a. Il ne se dit qu'en parlant Des yeux et des paupières, et signifie, Les fermer et les rouvrir dans le moment. Il ne fait que ciller les yeux. Ciller les paupières.   ...
CIMAISE
. s. f. Voyez CYMAISE.
CIMBALAIRE
. s. f. Voyez CYMBALAIRE.
CIME
. s. f. Le sommet, la partie la plus haute d'une montagne, d'un rocher, d'un arbre, etc. La cime de la montagne était couverte de neige. La cime d'un roc. Les écureuils ...
CIMENT
. s. m. Toute matière gluante, tenace, propre à lier et à faire tenir ensemble des pierres, des briques, etc. Il se dit plus particulièrement Des briques ou des tuileaux ...
CIMENTER
. v. a. Lier avec du ciment, enduire de ciment. Cimenter du pavé. Cimenter un bassin de fontaine.   Il signifie figurément, Confirmer, affermir. Cimenter la paix par ...
CIMETERRE
. s. m. Espèce de sabre, qui est principalement en usage chez les Turcs, et qui a une lame très-large recourbée à son extrémité. Un coup de cimeterre. Porter le cimeterre. ...
CIMETIÈRE
. s. m. Lieu découvert et ordinairement clos de murs, dans lequel on enterre les morts. Porter un corps au cimetière, l'enterrer dans le cimetière. Un cimetière de village. ...
CIMIER
. s. m. L'ornement qu'on porte au haut du casque. Il avait un sphinx, un lion pour cimier.   Il désigne, en termes de Blason, La figure de quelque animal, ou de quelque ...
CIMOLÉE
. s. f. Espèce d'argile qui se trouve principalement à Cimolis, île de l'Archipel, et qui servait dans les temps anciens aux usages pour lesquels on emploie aujourd'hui la ...
CINABRE
. s. m. Minéral rouge fort pesant, qui résulte d'une combinaison naturelle ou artificielle du mercure avec le soufre. Cinabre naturel ou natif. Cinabre artificiel. Le ...
CINÉRAIRE
. adj. Il se dit D'une urne qui renferme les cendres d'un corps brûlé après la mort. Urne cinéraire.
CINÉRAIRE
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes à fleurs composées, dont plusieurs espèces sont cultivées dans les jardins d'agrément.
CINGLAGE
. s. m. T. de Marine. Le chemin qu'un bâtiment fait ou peut faire en vingt-quatre heures. Il a vieilli.
CINGLER
. v. n. Naviguer. Cingler en haute mer. On ne le dit en termes de Marine qu'en parlant De la route sur laquelle on gouverne. Nous cinglâmes à l'est, à l'ouest.   Il est aussi ...
CINNAMOME
. s. m. Sorte d'aromate. On croit communément que la cannelle est le cinnamome des anciens.
CINQ
. adj. numéral des deux genres Nombre impair qui est entre quatre et six. La lettre finale Q ne se prononce point quand Cinq est immédiatement suivi de son substantif ...
CINQUANTAINE
. s. f. coll. Nombre de cinquante ou environ. Une cinquantaine de personnes. Une cinquantaine de francs.   Il se dit absolument de L'âge de cinquante ans. Il a la ...
CINQUANTE
. adj. numéral des deux genres Nombre composé de cinq dizaines ; cinq fois dix. Cinquante francs. Cinquante hommes. Cinquante fois.   Il s'emploie quelquefois pour ...
CINQUANTENIER
. s. m. Celui qui commande cinquante hommes. Il s'est dit anciennement en parlant De la milice et de la police des villes. On fit avertir les cinquanteniers.
CINQUANTIÈME
. adj. des deux genres Nombre ordinal de cinquante. Le cinquantième chapitre. L'article cinquantième. Vous êtes le cinquantième, la cinquantième sur la liste.   La ...
CINQUIÈME
. adj. des deux genres Nombre ordinal de cinq. La cinquième année. Le cinquième étage, ou elliptiquement, Le cinquième. Le cinquième régiment. Le cinquième roi. La ...
CINQUIÈMEMENT
. adv. En cinquième lieu. Troisièmement, quatrièmement, cinquièmement.
CINTRE
. s. m. Figure en arcade, en demi-cercle. Bâtir à plein cintre. Cette cave est en cintre. Cintre surbaissé.   Il signifie aussi, L'appareil de charpente sur lequel on ...
CINTRER
. v. a. Faire un cintre, bâtir en cintre, faire un ouvrage en cintre. Cintrer une galerie. Cintrer une porte. CINTRÉ, ÉE. participe, Une bordure cintrée. Une porte ...
CIOUTAT
. s. m. Sorte de raisin, à peu près semblable au chasselas.
CIPAYE
. s. m. (On prononce Cipa-ye. ) Soldat indien. Un corps de cipayes.
CIPPE
. s. m. T. d'Archit. et d'Archéologie. Demi-colonne sans chapiteau, sur laquelle on grave quelquefois des inscriptions. Ce tombeau est surmonté d'un cippe.
CIRAGE
. s. m. Action de cirer, ou Le résultat de cette action. Il a employé beaucoup de temps à ce cirage. Le cirage d'un parquet.   Il se dit aussi de La cire appliquée sur ...
CIRCÉE
. s. f. T. de Botan. Plante commune aux environs de Paris, et qu'on employait autrefois pour de prétendus charmes.
CIRCOMPOLAIRE
. adj. des deux genres Qui environne les pôles terrestres. Les régions, les mers circompolaires.   Il s'emploie plus particulièrement en Astronomie, et se dit, dans chaque ...
CIRCONCIRE
. v. a. ( Je circoncis, nous circoncisons. Je circoncirai. Que je circoncisse. ) Couper le prépuce. Il était ordonné dans l'ancienne loi de circoncire les enfants mâles. Les ...
CIRCONCISION
. s. f. Action de circoncire. La circoncision était ordonnée dans l'ancienne loi. La circoncision des Juifs.   La fête de la Circoncision, ou simplement La Circoncision, Le ...
CIRCONFÉRENCE
. s. f. Le contour d'un cercle. Toutes les lignes droites tirées du centre et terminées à la circonférence sont égales en longueur. La circonférence d'un grand cercle du ...
CIRCONFLEXE
. adj. Il s'emploie surtout avec le mot d' accent, et désigne Celui des trois accents de la langue grecque qui a la figure d'une S couchée (~). En parlant de la langue ...
CIRCONLOCUTION
. s. f. Périphrase, circuit de paroles. User de circonlocution. Une grande, une longue circonlocution. Parler par circonlocution.
CIRCONSCRIPTION
. s. f. Ce qui borne, ce qui limite l'étendue d'un corps. La circonscription est une propriété naturellement inséparable des corps.   Il se dit aussi de La division ...
CIRCONSCRIRE
. v. a. Donner des limites, mettre des bornes alentour. Il s'emploie rarement au propre. Dieu est un être infini, qui ne se peut circonscrire, ni par les lieux, ni par les ...
CIRCONSPECT
, ECTE. adj. Discret, retenu, qui prend garde à ce qu'il fait, à ce qu'il dit. Homme fort circonspect. Circonspect dans ses actions, dans ses paroles.  Il se dit également ...
CIRCONSPECTION
. s. f. Prudence, retenue, discrétion. Il faut user de grande circonspection. Il apporta, il mit beaucoup de circonspection dans cette affaire. Agir, parler avec ...
CIRCONSTANCE
. s. f. Certaine particularité qui accompagne un fait, une nouvelle, ou quelque chose de semblable. Circonstances aggravantes. Circonstances atténuantes. Circonstance ...
CIRCONSTANCIER
. v. a. Marquer, détailler les circonstances. Circonstancier une affaire. Circonstancier un fait. CIRCONSTANCIÉ, ÉE. participe, Un fait bien circonstancié. Relation bien ...
CIRCONVALLATION
. s. f. Tranchée à parapet, à redoutes, à place d'armes, etc., que des assiégeants font autour de leur camp, pour se garantir des attaques du dehors, et pour empêcher ...

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.024 c;