Слова на букву cham-cont (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву cham-cont (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
CIRCONVENIR
. v. a. Employer des moyens artificieux auprès de quelqu'un, pour le déterminer à faire ce qu'on souhaite de lui. Il croyait le circonvenir par ses artifices. Il a ...
CIRCONVENTION
. s. f. Tromperie artificieuse. User de circonvention. Il est peu usité.
CIRCONVOISIN
, INE. adj. Il n'est guère d'usage qu'au pluriel, et ne se dit que Des lieux, des choses, et des personnes collectivement, qui sont proche et autour de celles dont on parle. ...
CIRCONVOLUTION
. s. f. Il se dit de Plusieurs tours faits autour d'un centre commun. Faire plusieurs circonvolutions.   Il se dit aussi, en termes d'Anatomie, Des contours que forment les ...
CIRCUIT
. s. m. Enceinte, tour. Le circuit de la ville. Faire le circuit des murailles. Le circuit d'une province. Cette ville a une grande lieue de circuit. Un vaste circuit.   Il ...
CIRCULAIRE
. adj. des deux genres Qui a la forme, la figure d'un cercle. Forme circulaire. Figure circulaire. Ligne circulaire.   Il se dit aussi De ce qui se meut en décrivant un cercle. ...
CIRCULAIREMENT
. adv. D'une manière circulaire, en rond. Un corps qui se meut circulairement.
CIRCULANT
, ANTE. adj. Qui est en circulation. Espèces circulantes. Billets circulants. Richesses circulantes.
CIRCULATION
. s. f. Mouvement de ce qui circule. La circulation du sang. La circulation de la séve dans les plantes.   Il signifie, par extension, La facilité de passer, d'aller et de ...
CIRCULATOIRE
. adj. des deux genres T. de Physiologie. Qui appartient, qui a rapport à la circulation du sang. L'appareil circulatoire. Les mouvements circulatoires.
CIRCULER
. v. n. Se mouvoir circulairement. Il se dit Des choses que leur mouvement ramène au point de départ, et principalement Du sang et de la séve. Le sang circule dans les ...
CIRE
. s. f. Matière molle, très-fusible et ordinairement jaunâtre, avec laquelle les abeilles construisent les gâteaux de leurs ruches, et qu'on emploie à différents usages ...
CIRER
. v. a. Enduire ou frotter de cire. Cirer du fil, de la toile. Cirer un parquet, un meuble.   Il signifie aussi, Mettre du cirage sur une chaussure. Cirer des bottes, des ...
CIRIER
. s. m. Celui qui travaille en cire, qui fait et vend toutes sortes de cierges et de bougies.
CIROËNE
. s. m. T. de Pharm. Espèce d'emplâtre tonique principalement formé de cire et de vin. Un bon ciroëne. Mettre un ciroëne sur la partie offensée.
CIRON
. s. m. Sorte de petit insecte qui s'engendre entre cuir et chair, et qui est presque imperceptible. Tirer des cirons avec la pointe d'une épingle.   Par exagérat., Cela ...
CIRQUE
. s. m. Lieu destiné, chez les anciens Romains, pour les jeux publics, et particulièrement pour les courses de chevaux et de chars. Les jeux du cirque. Remporter le prix aux ...
CIRRE
ou CIRRHE. s. m. T. de Botan., synonyme de Vrille, mais moins usité.
CIRSAKAS
. s. m. Voyez SIRSACAS.
CIRURE
. s. f. Enduit de cire préparée. Une bonne cirure. Une mauvaise cirure.
CISAILLER
. v. a. T. de Monnaie. Couper avec les cisailles les pièces fausses ou légères. Cisailler des pièces de monnaie altérées, de crainte qu'elles ne soient données dans le ...
CISAILLES
. s. f. pl. Gros ciseaux qui servent à couper des plaques ou des feuilles de métal.  Il se dit aussi Des rognures qui restent de la monnaie qu'on a fabriquée. Dans ce sens, ...
CISALPIN
, INE. adj. Qui est en deçà des Alpes. Les peuples cisalpins. La Gaule cisalpine.
CISEAU
. s. m. Instrument plat, qui tranche par un des bouts, et qui sert à travailler le bois, le fer, la pierre, etc. Ciseau de sculpteur. Ciseau de maçon. Ciseau de menuisier. ...
CISEAUX
. s. m. pl. Instrument de fer composé de deux branches mobiles tranchantes en dedans, et jointes ensemble par une vis ou par un clou. Une paire de ciseaux. Couper une étoffe ...
CISELER
. v. a. Travailler avec le ciselet ; sculpter des figures, des ornements sur les métaux. Ciseler de la vaisselle d'argent. CISELÉ, ÉE. participe, Argent ciselé. ...
CISELET
. s. m. Petit ciseau dont se servent les orfévres, les graveurs, les armuriers, etc. Travailler au ciselet. Cela est fait au ciselet.
CISELEUR
. s. m. Ouvrier dont le métier est de ciseler. C'est un excellent, un habile ciseleur.
CISELURE
. s. f. L'art de ciseler, ou L'ouvrage qui se fait en ciselant. Cet ouvrier entend bien la ciselure. La façon de cette vaisselle d'argent est fort chère à cause de la ...
CISTE
. s. m. T. de Botan. Genre de plantes dont une espèce, le Ciste de Crète, donne une sorte de gomme odorante qui est de quelque usage en médecine.
CISTOPHORE
. s. f. T. d'Antiq. Il se dit de Jeunes filles qui portaient des corbeilles, dans les Orgies ou fêtes de Bacchus. Voyez CANÉPHORE.  Il se dit aussi de Certaines médailles ...
CITADELLE
. s. f. Forteresse qui commande à une ville. La citadelle de Lille, d'Anvers. Le Parthénon était dans la citadelle d'Athènes. Forte citadelle. La ville est prise, mais la ...
CITADIN
, INE. s. Il se dit Des habitants d'une ville, d'une cité, par opposition à Ceux qui vivent habituellement à la campagne. Un honnête citadin.   Il s'est dit, plus ...
CITATEUR
. s. m. Celui qui cite habituellement, dans sa conversation ou dans ses écrits. Il est peu usité.
CITATION
. s. f. Ajournement. Il n'était guère d'usage autrefois qu'en matière ecclésiastique. Il ne comparut point à la première citation. Après les trois citations.   Il se dit ...
CITÉ
. s. f. Ville, grand nombre de maisons enfermées de murailles. Grande cité. Cité nombreuse. Une belle cité. Jérusalem s'appelait la sainte Cité. Il ne s'emploie guère ...
CITER
. v. a. Ajourner, appeler pour comparaître devant le magistrat. Dans ce sens, il ne s'employait guère autrefois qu'en matière ecclésiastique. Il fut cité devant l'official. ...
CITÉRIEUR
, EURE. adj. T. de Géographie. Qui est en deçà, de notre côté, plus près de nous. L'Inde citérieure est en deçà du Gange.
CITERNE
. s. f. Réservoir sous terre pour recevoir et garder l'eau de pluie. Construire une citerne. Une citerne creusée dans le roc. Eau de citerne.
CITERNEAU
. s. m. Petite citerne où l'eau s'épure avant de passer dans la citerne.
CITOYEN
, ENNE. s. Habitant d'une ville, d'une cité. Riche citoyen. Sage citoyen. Un simple citoyen. Les diverses classes de citoyens. Attenter à la liberté des citoyens. Le ...
CITRATE
. s. m. T. de Chimie. Nom générique des sels formés par la combinaison de l'acide citrique avec différentes bases. Les citrates, autres que le citrate de chaux, ne sont ...
CITRIN
, INE. adj. Qui est de couleur de citron. Couleur citrine. Onguent citrin.
CITRIQUE
. adj. T. de Chimie. Il se dit D'un acide qu'on trouve dans le citron et dans certains autres fruits. Acide citrique.
CITRON
. s. m. Sorte de fruit à pepins, de forme ovale, de couleur jaune-pâle, et qui est plein de jus. Citron aigre. Citron doux. Jus de citron. Couleur de citron. Chair de citron ...
CITRONNÉ
, ÉE. adj. Qui sent le citron, où l'on a mis du jus de citron. Tisane citronnée.
CITRONNELLE
. s. f. Nom donné à plusieurs plantes qui ont une odeur de citron.
CITRONNIER
. s. m. Arbre qui porte le citron. Fleur de citronnier. Les citronniers aiment les pays chauds.
CITROUILLE
. s. f. Espèce de courge dont les tiges rampent à terre, et qui produit un fruit très-gros. Semer des citrouilles.   Il se dit aussi Du fruit même de cette plante, qui est ...
CIVADIÈRE
. s. f. T. de Marine. Voile qu'on suspend sous le mât de beaupré. La vergue de civadière.
CIVE
ou CIVETTE. s. f. Espèce d'ail d'un goût fort et relevé, qu'on emploie dans la salade et dans les ragoûts.
CIVET
. s. m. T. de Cuisine. Ragoût fait de chair de lièvre. Faire un civet. Manger un civet. Un civet de lièvre. Mettre un lièvre en civet.
CIVETTE
. s. f. Voyez CIVE.
CIVETTE
. s. f. Animal qui ressemble à une grosse fouine, et dont on tire une sorte de liqueur épaisse et odoriférante. La civette est un animal fort sauvage.   Il signifie aussi, ...
CIVIÈRE
. s. f. Espèce de brancard sur lequel on porte à bras de la pierre, du fumier, et toute sorte de fardeaux. Charger de la pierre sur une civière. Cet homme était ...
CIVIL
, ILE. adj. Qui regarde et qui concerne les citoyens. La vie civile. La société civile. La guerre civile. Troubles civils. Lois civiles.   État civil, La condition d'une ...
CIVILEMENT
. adv. En matière civile, en procès civil. Procéder civilement. Juger civilement. Poursuivre civilement.   Être mort civilement, Être frappé de mort civile.  Être ...
CIVILISATION
. s. f. Action de civiliser, ou État de ce qui est civilisé. Retarder la civilisation d'un pays. Les progrès de la civilisation. Les résultats de la civilisation. ...
CIVILISER
. v. a. Il signifiait autrefois, Rendre civile une matière criminelle, réduire une cause criminelle à une procédure ordinaire et civile. Civiliser un procès. Civiliser une ...
CIVILITÉ
. s. f. Honnêteté, courtoisie, manière honnête de vivre et de converser dans le monde. Un homme plein de civilité. Il en a usé avec beaucoup de civilité. Manquer de ...
CIVIQUE
. adj. des deux genres Qui concerne le citoyen, ou Qui appartient à un bon citoyen. Droits civiques. Les vertus civiques.   Dégradation civique, Peine infamante qui consiste ...
CIVISME
. s. m. Le zèle du citoyen pour les intérêts de son pays. Il a donné des preuves de civisme. Un civisme éprouvé.
CLABAUD
. s. m. Il se dit proprement d'Un chien de chasse qui a les oreilles pendantes, et qui se récrie mal à propos sur les voies, c'est-à-dire, qui aboie sans être sur les voies ...
CLABAUDAGE
. s. m. Le bruit que font plusieurs chiens qui clabaudent, qui aboient. Le clabaudage des chiens dans un chenil.   Il signifie figurément et familièrement, Vaine ...
CLABAUDER
. v. n. Aboyer fréquemment. Il ne se dit au propre que D'un chien de chasse qui aboie ordinairement sans être sur les voies de la bête. Un chien qui ne fait que clabauder.   ...
CLABAUDERIE
. s. f. Criaillerie importune et sans sujet. Il croit l'emporter par ses clabauderies perpétuelles. Il est familier.
CLABAUDEUR
, EUSE. s. Criailleur, criailleuse ; celui, celle qui crie beaucoup et mal à propos. C'est un clabaudeur éternel. Il est familier.
CLAIE
. s. f. Ouvrage à claire-voie en forme de carré long, et fait de brins d'osier ou de branches d'arbre entrelacées. Une claie à passer de la terre, à passer du sable. Faire ...
CLAIR
, AIRE. adj. Éclatant, lumineux, qui jette, qui répand de la lumière. Le soleil est le plus clair de tous les astres. La lune est claire. Le feu est clair de sa nature. Le ...
CLAIR-OBSCUR
. s. m. T. de Peinture. Imitation de l'effet que produit la lumière en éclairant les surfaces qu'elle frappe, et en laissant dans l'ombre celles qu'elle ne frappe pas. L'art, ...
CLAIR-SEMÉ
, ÉE. adj. Qui n'est pas bien serré, qui n'est pas près à près. Du blé clair-semé. De l'avoine clair-semée. Les arbres sont clair-semés dans ce verger. Prov., L'argent ...
CLAIRE
. s. f. On nomme ainsi, dans l'affinage, Les cendres lavées ou les os calcinés dont on se sert pour faire les coupelles.
CLAIRE-VOIE
. s. f. Ouverture faite à rez-de-chaussée dans le mur d'un parc ou d'un jardin, et qui n'est fermée que par une grille, ou par une espèce de fossé appelé Saut de loup. ...
CLAIREMENT
. adv. D'une manière claire, nettement, distinctement. De là on distingue clairement tous les navires qui sont dans le port. J'ai distingué clairement sa voix.   Il ...
CLAIRET
. adj. Vin d'une couleur faible. Vin clairet. On l'emploie aussi substantivement, Boire du clairet. CLAIRET. substantif, se dit également d'Une composition aromatique que ...
CLAIRET
. s. m. T. de Joaillier. Pierre dont la couleur est trop faible.
CLAIRIÈRE
. s. f. Endroit d'une forêt tout à fait dégarni d'arbres. Il y a tant d'arpents dans cette forêt, sans compter les clairières. CLAIRIÈRE, en termes de Lingère, se dit ...
CLAIRON
. s. m. Sorte de trompette dont le son est aigu et perçant. Le son des trompettes et des clairons. Le clairon guerrier.
CLAIRVOYANCE
. s. f. Sagacité et pénétration dans les affaires. C'est un homme habile et qui a de la clairvoyance. Rien ne saurait échapper à son exactitude et à sa clairvoyance.
CLAIRVOYANT
, ANTE. adj. Intelligent, éclairé, et pénétrant dans les affaires. C'est un homme fort clairvoyant. Il a l'esprit clairvoyant. Vous ne le tromperez pas, il est trop ...
CLAMEUR
. s. f. Grand cri. Il se dit ordinairement Des cris confus de plusieurs personnes réunies. Clameur tumultueuse. Il s'éleva une clameur universelle. Les clameurs d'une populace ...
CLAN
. s. m. Nom qu'on donne, en Écosse et en Irlande, à une tribu formée d'un certain nombre de familles. Chef de clan. Un clan de montagnards. Il était de tel clan.
CLANDESTIN
, INE. adj. Qui se fait en cachette et contre les lois ou la morale. Mariage clandestin. Assemblée clandestine. Démarches clandestines. Relations clandestines. Écrit ...
CLANDESTINE
. s. f. T. de Botan. Plante ainsi nommée parce que ses tiges croissent dans la terre ou sous la mousse.
CLANDESTINEMENT
. adv. D'une manière clandestine, en cachette. Ils se sont mariés clandestinement. Ils complotèrent, ils s'assemblèrent clandestinement.
CLANDESTINITÉ
. s. f. T. de Jurispr. Le vice d'une chose faite en secret et contre la loi. La clandestinité empêche la validité d'un mariage.
CLAPET
. s. m. Espèce de petite soupape qui se lève et se baisse par le moyen d'une simple charnière. Clapet de pompe.
CLAPIER
. s. m. On appelle ainsi Certains petits trous creusés exprès, où les lapins se retirent. Un clapier bien peuplé. On fait des clapiers dans les garennes.   Il se dit, par ...
CLAPIR
(SE). v. pron. Se blottir, se tapir, se cacher dans un trou. Il se dit particulièrement Des lapins. CLAPI, IE. participe
CLAPOTAGE
ou CLAPOTIS. s. m. T. de Marine. Agitation légère des vagues, qui se croisent et s'entrechoquent dans tous les sens.
CLAPOTER
. v. n. T. de Marine. Éprouver l'agitation qu'on nomme clapotage. La mer clapote.
CLAPOTEUSE
. adj. f. Il se dit De la mer lorsqu'elle clapote après avoir été agitée par différents vents. La mer est clapoteuse.
CLAPOTIS
. s. m. Voyez CLAPOTAGE.
CLAQUE
. s. f. Coup du plat de la main. Une claque sur les fesses. Donner une claque à quelqu'un. Il est familier. CLAQUE, se dit aussi d'Une espèce de sandale qu'on met ...
CLAQUE
. s. m. Chapeau aplati ou pouvant s'aplatir, qui est particulièrement propre à être mis sous le bras. Acheter un claque. Porter un claque.
CLAQUEDENT
. s. m. Terme d'injure et de mépris, qui se dit d'Un gueux, d'un misérable qui tremble de froid. C'est un claquedent. Il est populaire. CLAQUEDENT, signifie aussi, Un homme ...
CLAQUEMENT
. s. m. On ne l'emploie guère que dans les deux acceptions suivantes : Claquement de dents, Le bruit que font les dents d'une personne qui tremble de froid ou de peur. ...
CLAQUEMURER
. v. a. Renfermer, resserrer dans une étroite prison. Il est pris, on l'a claquemuré. Il fut claquemuré à la Force.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel, et ...
CLAQUER
. v. n. Faire un certain bruit aigu et éclatant. Claquer des mains. Un charretier qui fait claquer son fouet. Un fouet qui claque bien. Fig. et fam., Faire claquer son ...
CLAQUET
. s. m. Petite latte qui est sur la trémie d'un moulin, et qui bat continuellement avec bruit. On entend le bruit du claquet.   Pop., La langue lui va comme un claquet de ...
CLAQUEUR
. s. m. Il se dit, par mépris, Des applaudisseurs à gages, des gens payés pour applaudir les pièces ou les acteurs. Une troupe de claqueurs. Imposer silence aux claqueurs. ...
CLARIFICATION
. s. f. Action par laquelle on rend une liqueur claire, on purifie une substance fluide. La clarification d'une liqueur, d'un sirop.
CLARIFIER
. v. a. Rendre claire une liqueur qui est trouble. Il y a plusieurs manières de clarifier le vin.   Il signifie, par extension, Purifier une substance fluide quelconque. ...
CLARINE
. s. f. Sonnette pendue au cou des animaux qu'on fait paître dans les forêts.
CLARINETTE
. s. f. Sorte de hautbois. L'anche d'une clarinette.   Il se dit aussi de Celui qui joue de cet instrument. C'est une excellente clarinette.
CLARTÉ
. s. f. Lumière, lueur, splendeur. La clarté du jour. La clarté du soleil, de la lune, des étoiles. Clarté douteuse. Une trop grande clarté éblouit. Lire à la clarté ...
CLASSE
. s. f. L'ordre suivant lequel on range, on distribue, on suppose rangées ou distribuées, diverses personnes ou diverses choses. Sur les côtes de France, on a distribué les ...
CLASSEMENT
. s. m. Action de classer, de mettre dans un certain ordre ; État de ce qui est classé. Le classement de ces papiers sera fort long. Le classement des matières. Il ne ...
CLASSER
. v. a. Ranger, distribuer par classes. Classer des matelots. Classer des plantes.   Il signifie aussi, simplement, Mettre dans un certain ordre. Il faudra classer tous ces ...
CLASSIFICATION
. s. f. Action de classer ; État de ce qui est classé. La classification des lois. Classification des minéraux, des végétaux, etc. Bonne, mauvaise classification.
CLASSIQUE
. adj. des deux genres Il se dit Des auteurs du premier rang, qui sont devenus modèles dans une langue quelconque. Platon, Aristote, Homère, Démosthène, Cicéron, Virgile, ...
CLATIR
. v. n. T. de Chasse. Il se dit D'un chien qui redouble son cri, en poursuivant le gibier. Il est peu usité.
CLAUDE
. s. et adj. Sot, imbécile. C'est un claude. Il n'est pas si claude qu'on le croit. Il est familier.
CLAUDICATION
. s. f. T. de Médec., et d'Art vétérinaire. Action de boiter.
CLAUSE
. s. f. Disposition particulière faisant partie d'un traité, d'un édit, d'un contrat, ou de tout autre acte public ou particulier, etc. Clause expresse. Clause conditionnelle. ...
CLAUSTRAL
, ALE. adj. Appartenant au cloître ou monastère. Les lieux claustraux. La discipline claustrale.   Offices claustraux, Certains bénéfices qui sont du corps d'une abbaye ...
CLAVEAU
. s. m. Maladie contagieuse qui attaque les brebis et les moutons. Quand le claveau se met dans un troupeau de moutons, il y fait de grands ravages. CLAVEAU, en Architecture, ...
CLAVECIN
. s. m. Instrument de musique, sorte de longue épinette à un ou plusieurs claviers, dont les cordes sont de métal et doubles. Jouer du clavecin. Toucher le clavecin. ...
CLAVELÉ
, EE. adj. Qui a le claveau, qui a une maladie contagieuse.
CLAVELÉE
. s. f. Claveau. Les brebis sont fort sujettes au tac et à la clavelée. Plus de la moitié de son troupeau est mort de la clavelée.
CLAVETTE
. s. f. Espèce de clou plat, qu'on passe dans l'ouverture faite au bout d'une cheville, d'un boulon, etc., pour les arrêter. Mettre une clavette dans une cheville, dans un ...
CLAVICULE
. s. f. T. d'Anat. Chacun des deux os longs par lesquels les épaules tiennent en devant à la partie supérieure de la poitrine. La clavicule droite. La clavicule gauche. Se ...
CLAVICULÉ
, ÉE. adj. T. de Zoologie. Pourvu de clavicules. Les animaux claviculés.
CLAVIER
. s. m. Chaîne ou cercle d'acier ou d'argent, servant à tenir plusieurs clefs ensemble. Clavier d'argent. Clavier d'acier. Anciennement le clavier faisait partie de la parure ...
CLAYON
. s. m. Petite claie sur laquelle on fait ordinairement égoutter des fromages.  Il se dit aussi d'Une claie ronde sur laquelle les pâtissiers portent diverses pâtisseries. ...
CLAYONNAGE
. s. m. Assemblage fait avec des pieux et des branches d'arbres en forme de claies, pour soutenir des terres, et les empêcher de s'ébouler. Il faut faire là un clayonnage, de ...
CLEF
. s. f. (On prononce Clé, même devant une voyelle, et plusieurs l'écrivent de cette façon.) Instrument, fait ordinairement de fer ou d'acier, qui sert à ouvrir et à fermer ...
CLÉMATITE
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes grimpantes, dont une espèce a reçu le nom d' Herbe aux gueux, parce que les mendiants se servent de ses feuilles pour faire paraître ...
CLÉMENCE
. s. f. Vertu qui consiste à pardonner les offenses, et à modérer les châtiments. Il ne se dit proprement que de Dieu, des souverains, et de ceux qui sont dépositaires de ...
CLÉMENT
, ENTE. adj. Qui a la vertu de clémence. Prince clément. Vainqueur clément. Juge clément. Père clément.   En termes de Dévotion, Dieu est clément et miséricordieux, ...
CLÉMENTINES
. adj. f. pl. pris substantivement. Recueil des décrétales de Clément V, fait par Jean XXII.  Il se dit aussi d'Un recueil de pièces faussement attribuées à saint ...
CLEPHTE
. s. m. (On écrit aussi, Klephte. ) Nom tiré du grec, qui signifie Voleur, et qui a été donné aux montagnards libres de l'Olympe, du Pinde, etc., parce qu'ils faisaient ...
CLEPSYDRE
. s. f. Horloge qui indique la marche du temps par l'écoulement d'une certaine quantité d'eau, ou même de mercure. Les anciens se servaient ordinairement de clepsydres pour ...
CLERC
. s. m. (Le C final ne se prononce point, excepté dans la locution De clerc à maître. ) Celui qui est entré dans l'état ecclésiastique en recevant la tonsure. En ce sens, ...
CLERGÉ
. s. m. Le corps des ecclésiastiques. Les membres du clergé. Le clergé de France, de l'Église gallicane. Le clergé était autrefois le premier ordre du royaume. ...
CLÉRICAL
, ALE. adj. Appartenant au clerc, à l'ecclésiastique. La tonsure cléricale. Les fonctions cléricales.   Titre clérical, Le revenu dont chaque clerc devait autrefois faire ...
CLÉRICALEMENT
. adv. D'une manière cléricale. Vivre cléricalement.
CLÉRICATURE
. s. f. L'état ou la condition du clerc, de l'ecclésiastique. Lettres de cléricature. Droit de cléricature. Priviléges de cléricature.
CLICHAGE
. s. m. T. de Typographie. L'art ou l'action de clicher. Les procédés du clichage varient.
CLICHER
. v. a. T. de Typographie. Faire des planches solides qui reproduisent en relief l'empreinte d'une composition en caractères mobiles, et qui peuvent servir à plusieurs ...
CLICHEUR
. s. m. T. de Typographie. Ouvrier qui cliche. Un habile clicheur.
CLIENT
, ENTE. s. Il se disait, chez les anciens Romains, de Ceux qui se mettaient sous la protection des plus puissants citoyens. Les clients rendaient beaucoup d'honneur à leurs ...
CLIENTÈLE
. s. f. coll. Il se disait, chez les anciens Romains, de Tous les clients d'un patron. Il avait assemblé toute sa clientèle.   Il signifie aussi, La protection que le ...
CLIFOIRE
. s. f. Espèce de seringue que font les enfants avec un bâton de sureau.
CLIGNE-MUSETTE
. s. f. Jeu d'enfants dans lequel l'un d'eux ferme les yeux, tandis que les autres se cachent en divers endroits, où il doit ensuite les chercher pour les prendre. Jouer à ...
CLIGNEMENT
. s. m. Action de cligner les yeux. Il se dit ordinairement d'Une mauvaise habitude de cligner les yeux. Il est sujet à un clignement d'yeux. Il a un clignement perpétuel. ...
CLIGNER
. v. a. Il ne se dit qu'en parlant Des yeux, et n'est usité que dans ces phrases, Cligner les yeux, cligner l'oeil, Fermer l'oeil, fermer les yeux à demi pour diminuer ...
CLIGNOTANT
, ANTE. adj. Qui clignote. Des yeux clignotants.   En termes d'Anat. comparée, Membrane clignotante, Membrane qui, chez certains animaux, tels que les oiseaux, les chats, ...
CLIGNOTEMENT
. s. m. Mouvement involontaire qui fait qu'on remue continuellement les paupières. Il est sujet à un clignotement d'yeux continuel.
CLIGNOTER
. v. n. Remuer et baisser les paupières fréquemment, coup sur coup. Il ne fait que clignoter. Une lumière trop vive fait clignoter les yeux. On dit aussi, Clignoter des yeux. ...
CLIMAT
. s. m. T. de Géographie. Partie du globe de la terre, comprise entre deux cercles parallèles à l'équateur, et telle que le jour du solstice d'été est plus long d'une ...
CLIMATÉRIQUE
. adj. des deux genres Il n'est usité que dans ces locutions, An climatérique, année climatérique, Chaque septième année de la vie humaine, et particulièrement la ...
CLIN
. s. m. Prompt mouvement de la paupière qu'on baisse et qu'on relève au même instant. Il se joint toujours au mot OEil. Faire un clin d'oeil. Se faire obéir par un clin ...
CLINCAILLE
, CLINCAILLERIE, CLINCAILLIER Voyez QUINCAILLE, QUINCAILLERIE, QUINCAILLIER.
CLINIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient au lit. Il se dit D'une secte de chrétiens qui recevaient le baptême au lit de la mort. Dans ce sens, on ne l'emploie guère que ...
CLINQUANT
. s. m. Petite lame d'or ou d'argent qu'on met dans les broderies, les dentelles, etc. Il y a beaucoup de clinquant dans la garniture de cette robe.   Il se dit aussi Des lames ...
CLIQUART
. s. m. Nom d'une pierre très-estimée pour bâtir. Le cliquart commence à devenir rare.
CLIQUE
. s. f. Société de gens qui s'unissent pour cabaler, pour tromper. C'est une dangereuse clique. Il est de la clique. Tous deux sont de la même clique. Il est très-familier.
CLIQUETER
. v. n. Faire un bruit qui imite le claquet d'un moulin, quand il est en mouvement.
CLIQUETIS
. s. m. Il se dit proprement Du bruit que font les armes quand on les choque les unes contre les autres ; et, par extension, Du bruit à peu près semblable que font certains ...
CLIQUETTE
. s. f. Sorte d'instrument fait de deux os, de deux morceaux de bois, ou de deux tessons, etc., qu'on met entre les doigts, et dont on tire quelque son mesuré, en les battant ...
CLISSE
. s. f. Clayon ; espèce de petite claie faite d'osier, de jonc, qui sert à divers usages, et particulièrement à faire égoutter des fromages. CLISSE, en termes de ...
CLISSÉ
, ÉE. adj. Qui est garni, enveloppé d'une clisse. Bouteille clissée.
CLITORIS
. s. m. T. d'Anat. Petit organe charnu, de forme ronde et allongée, qui est placé à l'endroit le plus élevé des parties naturelles de la femme et de toutes les femelles ...
CLIVER
. v. a. T. de Lapidaire. Fendre un diamant suivant ses joints naturels, au lieu de le scier. Cliver un diamant. CLIVÉ, ÉE. participe
CLOAQUE
. s. m. Lieu destiné à recevoir les immondices. Tomber dans un cloaque. Un cloaque infect.   Il se dit, par extension, d'Un lieu malpropre et malsain. Sa maison est un ...
CLOAQUE
. s. f. Conduit fait de pierre, et voûté, par où s'écoulent les eaux et les immondices d'une ville. Il n'est guère usité qu'en parlant Des ouvrages des anciens. Les ...
CLOCHE
. s. f. Instrument fait de métal, ordinairement de fonte, creux, ouvert, qui va en s'élargissant par en bas, et dont on tire du son au moyen d'un battant suspendu dans ...
CLOCHE-PIED
*  (À). loc. adv. Sur un seul pied. Aller à cloche-pied. Sauter à cloche-pied.
CLOCHEMENT
. s. m. Action de boiter.
CLOCHER
. s. m. Bâtiment de maçonnerie ou de charpente, dans lequel sont pendues les cloches, et qui est ordinairement élevé au-dessus d'une église. Petit clocher. Gros clocher. ...
CLOCHER
. v. n. Boiter en marchant. Clocher du pied droit, du côté droit. Clocher des deux côtés. Il est familier. Prov. et fig., Il ne faut pas clocher devant les boiteux, Il ne ...
CLOCHETTE
. s. f. Diminutif Petite cloche qui se peut porter à la main. Petite clochette. Sonner une clochette.
CLOISON
. s. f. Espèce de petit mur peu épais, fait de bois ou de maçonnerie, et servant à la distribution d'un appartement. Faire une cloison. Approcher, reculer une cloison. ...
CLOISONNAGE
. s. m. Toute sorte d'ouvrages de cloison. Le mètre de cloisonnage vaut tant. Ces chambres ne sont séparées que par du cloisonnage.   Il se dit quelquefois d'Une cloison ...
CLOISONNÉ
, ÉE. adj. T. de Botan. et de Conchyliologie. Qui a une ou plusieurs séparations dans son intérieur. Coquillage cloisonné. Les filaments de certaines conferves sont ...
CLOÎTRE
. s. m. Cette partie d'un monastère où sont les cellules et qui est faite en forme de galeries, avec un jardin ou une cour au milieu. Le cloître des cordeliers. Le cloître ...
CLOÎTRER
. v. a. Contraindre à entrer dans un monastère, et à y prendre l'habit. Les parents de cette fille résolurent de la cloîtrer. On l'emploie aussi avec le pronom personnel. ...
CLOÎTRIER
. s. m. Religieux fixé dans un monastère ; à la différence de Ceux qui ne font que passer, ou qui ont ailleurs un bénéfice où ils sont domiciliés.
CLOPIN-CLOPANT
. loc. adv. et fam. En clopinant. Aller clopin-clopant.
CLOPINER
. v. n. Marcher avec peine et en clochant un peu. Il s'est blessé au pied, il va en clopinant. Il clopine. Il ne fait que clopiner. Ce mot est familier.
CLOPORTE
. s. m. Petit insecte sans ailes, qui a une grande quantité de pattes, et qui est très-commun dans les lieux humides et obscurs. Autrefois les cloportes passaient pour ...
CLOQUE
. s. f. T. d'Agricult. Espèce de maladie qui attaque les feuilles du pêcher.
CLORE
. v. a. (Ce verbe, quant aux temps simples, n'est usité qu'aux trois personnes du singulier du présent de l'indicatif, Je clos, tu clos, il clôt ; au futur de l'indicatif, ...
CLOS
. s. m. Espace de terre cultivé et fermé de murailles, ou de haies, de fossés, etc. Un clos de vingt arpents. Clos de vigne. Clos d'arbres fruitiers. Faire un clos. Entrer ...
CLOSEAU
. s. m. Petit jardin de paysan, clos de haies.
CLOSSEMENT
. s. m. Cri naturel de la poule. Voyez GLOUSSEMENT.
CLOSSER
. v. n. Il se dit Du cri de la poule. Voyez GLOUSSER.
CLÔTURE
. s. f. Enceinte de murailles, de haies, etc. Faire une clôture autour d'un bois, d'un pré, etc. La clôture de ce parc est endommagée en beaucoup d'endroits. Mur de clôture. ...
CLOU
. s. m. Petit morceau de fer ou d'autre métal, qui a une pointe et ordinairement une tête, et qui sert à attacher ou à pendre quelque chose. Gros clou. Petit clou. Clou bien ...
CLOUER
. v. a. Attacher avec des clous. Clouer des pentures de portes, de fenêtres. Clouer des ais, des planches. Clouer des lattes, des ardoises. Clouer une caisse.   Il signifie ...
CLOUTER
. v. a. Garnir, orner de clous. Il ne se dit qu'en parlant De ces petits clous d'or ou d'argent dont on garnit des boîtes, des tabatières, etc., pour les orner. Clouter une ...
CLOUTERIE
. s. f. Commerce de clous.  Il se dit aussi d'Un lieu où l'on fabrique des clous.
CLOUTIER
. s. m. Celui qui fait ou qui vend des clous. Marchand cloutier. La boutique d'un cloutier.
CLOYÈRE
. s. f. Espèce de panier dans lequel on apporte les huîtres. Une cloyère d'huîtres.   Il se dit aussi Des huîtres contenues dans ce panier. On a mangé à ce déjeuner ...
CLUB
. s. m. Mot emprunté de l'anglais. (Plusieurs prononcent Cloub ou Clob. ) Il se dit d'Une société de personnes qui s'assemblent à jours fixes pour s'entretenir des affaires ...
CLUBISTE
. s. m. Membre d'un club.
CLYSOIR
. s. m. Espèce de long entonnoir, fait de toile imperméable, qui sert à prendre des lavements.
CLYSTÈRE
. s. m. Médicament liquide qu'on introduit dans le corps par le fondement, à l'aide d'une seringue. Clystère laxatif, rafraîchissant. Prendre un clystère. Donner un ...
COACCUSÉ
, ÉE. s. T. de Jurispr. crim. Celui qui est accusé avec un ou plusieurs autres. Ses coaccusés le chargent beaucoup.
COACTIF
, IVE. adj. T. didactique. Qui a droit ou pouvoir de contraindre. Puissance coactive. Pouvoir coactif.
COACTION
. s. f. T. didactique. Contrainte, violence qui ôte la liberté du choix. User de coaction. La coaction prouvée détruit l'acte.
COADJUTEUR
. s. m. Celui qui est adjoint à un prélat, pour l'aider à remplir ses fonctions, et qui est ordinairement destiné à lui succéder après sa mort. Coadjuteur d'un ...
COADJUTORERIE
. s. f. La charge et dignité de coadjuteur ou de coadjutrice. La coadjutorerie d'un archevêché, d'un évêché, d'une abbaye, etc. On lui a donné, il a eu la ...
COADJUTRICE
. s. f. Religieuse adjointe à une abbesse ou prieure pour les fonctions de sa place, et qui est ordinairement destinée à lui succéder après sa mort. Coadjutrice de telle ...
COAGULATION
. s. f. T. didactique. L'état d'une chose coagulée, ou L'action par laquelle elle se coagule. La coagulation du sang. La coagulation du lait.
COAGULER
. v. a. T. didactique. Cailler, figer, faire qu'une chose liquide prenne de la consistance, l'épaissir en sorte qu'elle ne soit plus liquide. La présure coagule le lait. ...
COAGULUM
. s. m. (On prononce Coagulome. ) T. de Chimie. Coagulation qui résulte du mélange de quelques liqueurs. Les acides mêlés au lait forment un coagulum.   Il se dit aussi de ...
COALISER
(SE). v. pron. Se liguer, former une coalition. On s'indigna de voir tant de princes se coaliser contre un seul. Ces deux partis se sont coalisés. Les ouvriers se coalisèrent ...
COALITION
. s. f. Réunion de différents partis, ligue de plusieurs puissances. Former une coalition. Une coalition redoutable. Détruire une coalition.   Il se dit aussi, dans la ...
COASSEMENT
. s. m. Le cri des grenouilles.
COASSER
. v. n. Crier. Il ne se dit qu'en parlant Des grenouilles. Les grenouilles coassent.
COASSOCIÉ
. s. m. Celui qui est associé avec d'autres. Il ne s'emploie qu'en termes de Commerce.
COATI
. s. m. T. d'Hist. nat. Mammifère commun en Amérique, et qui est de la grosseur d'un chat.
COBAEA
. s. m. T. de Botan. Plante grimpante à grandes fleurs bleues et campanulées, qui croît très-vite, et que l'on cultive dans les jardins d'agrément, sur les fenêtres, etc. ...
COBALT
. s. m. Métal blanc, dur et cassant, ordinairement combiné avec l'arsenic, et dont l'oxyde a la propriété de donner au verre une couleur bleue. Oxyde de cobalt. Bleu de ...
COCAGNE
. s. f. Il est principalement usité dans cette locution proverbiale et figurée, Pays de cocagne, Pays où tout abonde, où l'on fait bonne chère à bon marché. C'est un vrai ...
COCARDE
. s. f. Signe qui diffère de couleur pour chaque nation, et que les militaires portent à leur coiffure : il consiste en un morceau d'étoffe taillé en rond et plissé, ou en ...
COCASSE
. adj. des deux genres Plaisant, risible, ridicule. On le dit Des personnes et des choses. Cet homme est fort cocasse. Peut-on rien voir de plus cocasse ? Il est populaire.
COCCYX
. s. m. (L'X se prononce comme S.) T. d'Anat. Petit os qui est comme un appendice de l'os sacrum, à l'extrémité duquel il est attaché. La queue des animaux n'est qu'un ...
COCHE
. s. m. Il se disait autrefois d'Une espèce de chariot couvert, dont le corps n'était pas suspendu, et dans lequel on voyageait. Mener un coche. Aller en coche. Coches ...
COCHE
. s. f. Truie. Grosse coche. Vieille coche.
COCHE
. s. f. Entaille faite à un corps solide. Faire une coche à un bâton.   La coche d'une arbalète, L'entaille qui est sur le fût, et qui sert pour arrêter la corde quand on ...
COCHENILLAGE
. s. m. Décoction faite avec la cochenille, pour teindre en cramoisi ou en écarlate.
COCHENILLE
. s. f. Insecte qui sert à teindre en cramoisi et en écarlate. La cochenille du Mexique vit sur le nopal, espèce de cactus ; avant la découverte de l'Amérique, on ...
COCHENILLER
. v. a. Teindre une étoffe dans un bain fait avec de la cochenille. COCHENILLÉ, ÉE. participe
COCHER
. s. m. Celui qui mène un carrosse ou toute autre voiture du même genre. Bon cocher. Mauvais cocher. Cocher sûr. Cocher adroit, maladroit. Cocher hardi. Cocher qui mène ...
CÔCHER
. v. a. Il se dit proprement Du coq quand il couvre la poule ; et, par extension, Des autres oiseaux quand ils couvrent leurs femelles. CÔCHÉ, ÉE. participe
COCHÈRE
. adj. f. Il se dit D'une porte par laquelle les voitures peuvent passer pour entrer dans la cour d'une maison, d'un hôtel. Une maison à porte cochère. La première porte ...
COCHET
. s. m. Petit coq, poulet à qui la crête vient et qui commence à chanter. Un cochet et une poulette. Chaponner des cochets.
COCHEVIS
. s. m. Sorte d'alouette ayant une huppe sur la tête. Un cochevis qui chante à merveille.
COCHLÉARIA
. s. m. (On prononce Cocléaria. ) T. de Botan. Plante crucifère, qu'on nomme aussi Herbe aux cuillers, parce que ses feuilles ont la forme d'un cuilleron. Le cochléaria est ...
COCHON
. s. m. Porc, pourceau. Petit cochon. Cochon d'un an. Cochon gras. Cochon maigre. Engraisser un cochon. Tuer un cochon. Saler un cochon. Mettre un cochon au gland, ...
COCHON
. s. m. T. de Métallurgie. Mélange impur de métal et de scories, qui bouche quelquefois les fourneaux où l'on fait fondre les métaux. Dans l'affinage, on emploie ce mot ...
COCHONNÉE
. s. f. Ce qu'une truie fait de petits cochons en une portée. Elle a fait tant de petits cochons en une cochonnée.
COCHONNER
. v. n. Il se dit D'une truie qui met bas. La truie a cochonné. Elle cochonnera bientôt. COCHONNER, s'emploie aussi comme verbe actif, dans le sens figuré de Faire salement ...
COCHONNERIE
. s. f. Malpropreté. Cet homme est d'une cochonnerie dégoûtante.   Il se dit, par extension, Des choses sales, gâtées, ou sans valeur. Jetez toutes ces cochonneries. Que ...
COCHONNET
. s. m. Sorte de boule à douze faces, marquées chacune d'un point ou d'un chiffre, depuis un jusqu'à douze. Jouer au cochonnet.   Il se dit aussi de Ce que des gens qui ...
COCO
. s. m. Le fruit du cocotier : il est composé d'une enveloppe filamenteuse, d'une grosse coque ovale et très-dure, et d'une amande creuse, blanche et succulente, ...
COCO
. s. m. Espèce de boisson, faite avec de l'eau et du bois de réglisse. Marchand de coco. Boire du coco. Un verre de coco. Il est populaire.
COCON
. s. m. La coque qui enferme le ver à soie quand il a achevé de filer, et dont on obtient la soie en la dévidant. Un cocon de ver à soie.
COCOTIER
. s. m. Espèce de palmier très-élevé qui porte le coco, et dont les feuilles ont jusqu'à quinze pieds de longueur.
COCTION
. s. f. T. didactique. Action soutenue de la chaleur sur des matières animales ou végétales, et L'effet de cette action. Il se dit surtout en parlant D'une chose que l'on fait ...
COCU
. s. m. Terme de dérision et un peu libre, qui se dit de Celui dont la femme manque à la fidélité conjugale. Il est cocu. C'est un cocu. Sa femme l'a fait cocu.
COCUAGE
. s. m. Terme de dérision et un peu libre, qui se dit de L'état d'un homme qui est cocu. Il souffre patiemment le cocuage.
CODE
. s. m. Il s'est dit d'abord Du recueil, de la compilation des lois, constitutions, rescrits, etc., faite par ordre de certains empereurs romains. Le code théodosien ou de ...
CODÉBITEUR
. s. m. T. de Jurispr. Celui qui a contracté une dette conjointement avec un autre. Codébiteurs solidaires.
CODÉCIMATEUR
. s. m. Celui qui percevait des dîmes avec un autre décimateur.
CODÉTENTEUR
. s. m. T. de Jurispr. Celui qui retient avec un autre, une somme, une succession, un héritage.
CODEX
. s. m. T. de Pharmacie, emprunté du latin. Voyez CODE.
CODICILLAIRE
. adj. des deux genres (Les L ne sont pas mouillées dans ce mot et dans le suivant.) Qui est contenu dans un codicille. Legs codicillaire. Disposition codicillaire. Etc.   ...
CODICILLE
. s. m. Il se dit d'Un acte postérieur à un testament, qui a pour objet d'y ajouter ou d'y changer quelque chose. Par son codicille, il révoqua trois ou quatre articles de ...
CODILLE
. s. m. T. du Jeu de l'hombre, du tri, du quadrille, qu'on emploie dans cette phrase, Faire ou gagner codille, Gagner sans avoir fait jouer.
CODONATAIRE
. adj. des deux genres T. de Jurispr. Associé, conjoint avec un autre dans une même donation.
COECUM
. s. m. (On prononce Cécome. ) T. d'Anat., emprunté du latin. Le premier des gros intestins.
COEFFICIENT
. s. m. T. d'Algèbre. Le nombre ou la quantité connue, ou censée telle, qui s'écrit au devant d'une quantité algébrique inconnue, et qui la multiplie.
COELIAQUE
. adj. Voyez CÉLIAQUE.
COEMPTION
. s. f. T. de Droit romain. Achat réciproque.
COERCIBLE
. adj. des deux genres T. de Physique. Qui peut être resserré et retenu dans un certain espace. Tous les gaz sont coercibles.
COERCITIF
, IVE. adj. T. de Droit. Qui renferme le droit de coercition. Pouvoir coercitif. Puissance coercitive.
COERCITION
. s. f. T. de Droit. Action par laquelle on empêche quelqu'un d'agir contre son devoir ; droit qu'on a de contraindre quelqu'un à faire son devoir. Le droit de coercition est ...
COÉTAT
. s. m. État ou prince qui partage la souveraineté avec un autre. Il est peu usité.
COÉTERNEL
, ELLE. adj. Qui existe de toute éternité avec un autre. Le Verbe est coéternel au Père. Quelques philosophes païens ont cru que la matière était coéternelle à Dieu. ...
COEUR
. s. m. Viscère qui est le principal organe de la circulation du sang, et qui est situé dans la poitrine : il consiste en un muscle creux dont la forme est à peu près ...
COEXISTANT
, ANTE. adj. T. didactique. Qui coexiste.

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.020 c;