Слова на букву cham-cont (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву cham-cont (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
COMPÉRAGE
. s. m. La relation, l'affinité qui existe entre deux personnes qui ont tenu ensemble un enfant sur les fonts de baptême. Ils se voyaient tous les jours, sous prétexte de ...
COMPÈRE
. s. m. Nom qui se donne par un homme et par une femme à celui qui a tenu sur les fonts quelqu'un de leurs enfants, et réciproquement par le parrain et par la marraine à ...
COMPÉTEMMENT
. adv. (On prononce Compétament. ) D'une manière compétente, suffisamment, convenablement. Il est peu usité.
COMPÉTENCE
. s. f. T. de Jurispr. Le droit qu'un tribunal, qu'un juge a de connaître de telle ou telle matière, de telle ou telle cause. On lui dispute la compétence. Faire juger la ...
COMPÉTENT
, ENTE. adj. T. de Jurispr. Qui appartient, qui est dû. Il ne se dit, en ce sens, que D'une portion de quelque bien, de quelque héritage ; encore est-il peu usité. Le père ...
COMPÉTER
. v. n. T. de Jurispr. Appartenir en vertu de certains droits. Ce qui lui peut compéter et appartenir dans la succession de son père.   Il signifie aussi, Être de la ...
COMPÉTITEUR
. s. m. Concurrent, celui qui prétend à la même dignité, à la même charge ou au même emploi que veut obtenir une autre personne. Puissant compétiteur. C'est son ...
COMPILATEUR
. s. m. Celui qui compile. Grand compilateur. Laborieux, habile compilateur. Cet auteur n'est qu'un simple compilateur.
COMPILATION
. s. f. Recueil, réunion de plusieurs choses mises en corps d'ouvrage. Ce livre n'est qu'une compilation. C'est une compilation. C'est une compilation utile.
COMPILER
. v. a. Faire une compilation, des compilations. Il compila ce qu'il avait trouvé de plus intéressant dans les auteurs sur telle matière, et il en fit un livre. Passer sa ...
COMPITALES
. s. f. pl. Fêtes que les Romains célébraient, dans les carrefours, en l'honneur des dieux domestiques.
COMPLAIGNANT
, ANTE. adj. T. de Pratique. Qui se plaint en justice de quelque tort qu'il prétend qu'on lui a fait. Il est complaignant. Il s'est rendu complaignant. La partie complaignante. ...
COMPLAINTE
. s. f. T. de Pratique. Plainte en justice, ou action qu'on intente soit pour être conservé dans sa possession, soit pour y être réintégré. Complainte en cas de saisine ...
COMPLAIRE
. v. n. S'accommoder, se conformer au sentiment, au goût, à l'humeur de quelqu'un pour lui plaire, acquiescer à ce qu'il souhaite. Je veux bien vous complaire en cela. Ce ...
COMPLAISAMMENT
. adv. Avec complaisance. Il est entré complaisamment dans mes vues. Il m'a écouté complaisamment.
COMPLAISANCE
. s. f. Douceur, et facilité de caractère, qui fait qu'on se conforme, qu'on acquiesce aux sentiments, aux volontés d'autrui. La complaisance doit être réciproque. Avoir ...
COMPLAISANT
, ANTE. adj. Qui a de la complaisance pour les autres. Un homme complaisant. Être complaisant pour tout le monde. Il s'est montré fort complaisant envers nous. Se faire le ...
COMPLANT
. s. m. T. d'Agricult. Plant de vigne composé de plusieurs pièces de terre. Un bon complant. Un nouveau complant. Des vignes de bon complant.
COMPLÉMENT
. s. m. Ce qui s'ajoute où doit s'ajouter à une chose pour la rendre entière, complète. Le complément d'une somme. Le complément de la dot. Cette loi sert de complément ...
COMPLÉMENTAIRE
. adj. des deux genres Qui sert à compléter.  Jours complémentaires, s'est dit, dans le Calendrier républicain, Des cinq ou six jours que l'on complait à la fin de ...
COMPLET
, ÈTE. adj. Entier, achevé, parfait, à quoi il ne manque aucune des parties nécessaires. Un habillement complet. OEuvres complètes. Nombre complet. Victoire complète. ...
COMPLÉTEMENT
. s. m. L'action de rendre complet. Le complétement des hommes de ce régiment. Le complétement des compagnies d'un bataillon.
COMPLÉTEMENT
. adv. D'une manière complète. L'ouvrage est complétement achevé. Il a complétement réussi. Cet homme est complétement fou. Cela est complétement ridicule.
COMPLÉTER
. v. a. ( Je complète. Je compléterai. ) Rendre complet. Compléter un nombre, une somme. Compléter un régiment. Compléter un ouvrage dépareillé. Cette nouvelle perte a ...
COMPLÉTIF
, IVE. adj. T. de Gram. Qui sert de complément. Mot complétif. Phrase complétive. Il est peu usité.
COMPLEXE
. adj. des deux genres T. didactique, opposé à Simple. Il signifie, Qui embrasse plusieurs choses. Terme complexe. Idée complexe. Proposition complexe. L'action de ce poëme, ...
COMPLEXION
. s. f. Tempérament, constitution du corps. Bonne, mauvaise complexion. Robuste, faible, délicate, forte complexion. Complexion sanguine, bilieuse. Cela est contraire, ...
COMPLEXITÉ
. s. f. T. didactique. Qualité de ce qui est complexe. Complexité d'idées. La complexité d'une proposition.
COMPLICATION
. s. f. Assemblage, concours de plusieurs choses différentes. Il ne se dit guère qu'en parlant De crimes, de maladies, de malheurs. Cet homme a commis des vols et des ...
COMPLICE
. adj. des deux genres Qui a part au crime d'un autre. Il n'est point complice de ce crime. On a arrêté plusieurs personnes que l'on croit complices du même crime.   Il est ...
COMPLICITÉ
. s. f. Participation au crime d'un autre. Il y a complicité lorsque... La complicité est évidente, est prouvée. La complicité du même crime les avait liés l'un à ...
COMPLIES
. s. f. pl. T. de Liturgie cathol. La dernière des heures canoniales, laquelle se dit ou se chante après vêpres. Dire, chanter complies. Aller à complies.
COMPLIMENT
. s. m. Paroles civiles, obligeantes, flatteuses, par lesquelles on témoigne à quelqu'un le respect, l'affection, l'estime qu'on a pour lui, ou la part que l'on prend à ce qui ...
COMPLIMENTER
. v. a. Faire compliment, faire des compliments. Complimenter quelqu'un. Comme il passait par telle ville, le maire alla le complimenter. On l'envoya complimenter tel prince. On ...
COMPLIMENTEUR
, EUSE. adj. Qui fait trop de compliments. C'est un personnage fort complimenteur.   Il s'emploie aussi substantivement. C'est un grand complimenteur. Un complimenteur ...
COMPLIQUER
. v. a. Former un tout, un assemblage dont les parties, plus ou moins nombreuses, ont entre elles des rapports multipliés et difficiles à saisir. Vous avez trop compliqué ...
COMPLOT
. s. m. Mauvais dessein formé secrètement entre deux ou plusieurs personnes. Dangereux, détestable complot. Hardi complot. Infâme, horrible complot. Faire un complot, ou ...
COMPLOTER
. v. a. Faire un complot, conspirer. Ils ont comploté sa perte. Ils ont comploté sa mort. Ils complotèrent sa ruine. Ils avaient comploté de le voler.   Ils'emploie ...
COMPONCTION
. s. f. Douleur, regret d'avoir offensé Dieu. Grande componction. Véritable componction. Une vive componction de ses fautes. La componction de coeur est nécessaire pour la ...
COMPONENDE
. s. f. Composition qui se fait sur les droits dus à la cour de Rome, quand on veut obtenir quelque dispense, ou les provisions de quelque bénéfice. L'officier de la ...
COMPORTEMENT
. s. m. Manière d'agir, de vivre, de se comporter. Je ne connais pas bien ses comportements. Il est vieux.
COMPORTER
. v. a. Permettre, souffrir, en parlant Des choses. La médiocrité de son revenu ne comporte pas la dépense qu'il fait. L'occasion ne comportait pas tant d'étalage. Le sujet ...
COMPOSÉ
. s. m. Un tout formé de deux ou de plusieurs parties. Il se dit Des choses physiques et des choses morales. L'homme est un composé de corps et d'âme. Ce médicament est un ...
COMPOSÉES
. s. f. pl. T. de Botan. Nom d'une grande famille de plantes, dont les fleurs sont composées. Les composées. La famille des composées. On dit aussi quelquefois, au singulier, ...
COMPOSER
. v. a. Former, faire un tout de l'assemblage de plusieurs parties. Il se dit en parlant Des choses physiques et des choses morales. Composer un remède avec divers ingrédients. ...
COMPOSITE
. adj. des deux genres T. d'Archit. Il se dit De l'un des cinq ordres d'architecture, parce que cet ordre est composé du corinthien et de l'ionique. Ordre composite. ...
COMPOSITEUR
. s. m. Celui qui compose en musique. Un bon compositeur. C'est un savant compositeur, un habile, un grand compositeur.   En Jurispr., Amiable compositeur, Celui qui est chargé ...
COMPOSITION
. s. f. Action de composer quelque chose. Être occupé à la composition d'une machine. La composition des mots. Chef-d'oeuvre, inhabile, aujourd'hui, sont des mots formés par ...
COMPOSTEUR
. s. m. T. d'Impr. Instrument sur lequel le compositeur arrange les lettres, pour former des lignes toujours égales, d'après la longueur déterminée.
COMPOTE
. s. f. Espèce de confiture qu'on fait avec du fruit et peu de sucre, et qui est moins cuite que les confitures faites pour être gardées. Une compote de poires, de pommes, ...
COMPOTIER
. s. m. Plat creux dans lequel on sert des compotes de fruits. Compotier de porcelaine, de cristal.
COMPREHENSIBLE
. adj. des deux genres Concevable, intelligible, qui peut être compris, conçu, entendu. Cela n'est pas compréhensible. Un raisonnement qui n'est pas compréhensible. Voilà ...
COMPRÉHENSION
. s. f. Faculté de comprendre, de concevoir. Avoir la compréhension aisée, facile. Il est de dure compréhension.   Il signifie, dans le langage didactique, Connaissance ...
COMPRENDRE
. v. a. (Il se conjugue comme Prendre. ) Contenir en soi, renfermer en soi. L'univers comprend tout ce qui est. L'Europe comprend plusieurs grands royaumes. La France comprend ...
COMPRESSE
. s. f. T. de Chirur. Morceau de linge simple, ou plié en plusieurs doubles, qu'on applique sur l'ouverture de la veine, ou sur quelque partie blessée ou malade. Appliquer une ...
COMPRESSIBILITÉ
. s. f. T. de Physique. La propriété d'un corps qui peut être comprimé.
COMPRESSIBLE
. adj. des deux genres T. de Physique. Qui peut être comprimé. L'air est compressible, l'eau ne l'est pas.
COMPRESSIF
, IVE. adj. T. de Chirur. Qui sert à comprimer. Bandage compressif. Appareil compressif.
COMPRESSION
. s. f. Action de comprimer, ou L'effet qui est produit dans ce qui est comprimé. La compression de l'air. Une forte compression.
COMPRIMER
. v. a. Presser avec force, serrer de manière à réduire à un moindre volume. On comprime l'air dans un fusil à vent. Comprimer le bras avec un bandage.   Il signifie ...
COMPROMETTRE
. v. n. (Il se conjugue comme Mettre. ) Consentir réciproquement, par acte, de se rapporter sur les différends, les procès qu'on a ensemble, au jugement d'un ou de ...
COMPROMIS
. s. m. Acte par lequel deux ou plusieurs personnes promettent de se rapporter de leurs différends au jugement d'un ou de plusieurs arbitres. Faire un compromis. Passer un ...
COMPTABILITÉ
. s. f. (Le P ne se prononce ni dans ce mot ni dans les suivants.) Obligation de rendre compte ; ou La manière, l'action de rendre et d'établir des comptes. La comptabilité ...
COMPTABLE
. adj. des deux genres Qui est assujetti à rendre compte. Officier, agent comptable. Les receveurs sont comptables. Je ne veux point de place, d'emploi comptable.   Quittance ...
COMPTANT
. adj. m. Il n'est guère usité que dans ces locutions, Argent comptant, deniers comptants, Argent en espèces, argent compté sur-le-champ. Il a tant en argent comptant. Payer ...
COMPTE
. s. m. Calcul, nombre. Il sait le compte de son argent. On lui a donné le linge, la vaisselle par compte, en compte. Faire le compte du linge qu'on donne à la blanchisseuse. ...
COMPTE-PAS
. s. m. Voyez ODOMÈTRE.
COMPTER
. v. a. Nombrer, calculer. Compter de l'argent. Comptez combien il y a de personnes là. Compter l'heure. Compter les heures. Compter les voix. Compter les suffrages. Compter ...
COMPTOIR
. s. m. Il se dit, chez les marchands, d'Une sorte de bureau ou de table longue et étroite sur laquelle on étale la marchandise que l'acheteur demande, et où il y a ...
COMPULSER
. v. a. T. de Pratique. Prendre communication des registres, des minutes d'un officier public, en vertu de l'ordonnance du juge.  Il signifie aussi, en général, Examiner des ...
COMPULSOIRE
. s. m. T. de Pratique. Action de prendre communication des registres, des minutes d'un officier public, en vertu de l'ordonnance du juge. Demande à fin de compulsoire. ...
COMPUT
. s. m. T. de Chronologie. Il ne s'emploie qu'en parlant Des supputations de temps qui servent à régler le calendrier ecclésiastique. Le comput ecclésiastique.
COMPUTISTE
. s. m. Celui qui travaille au comput, et à la composition du calendrier.
COMTAT
. s. m. Comté. Il ne s'emploie que dans cette dénomination, Le comtat Venaissin, ou simplement, Le Comtat, Territoire enclavé dans la Provence, qui appartenait autrefois au ...
COMTE
. s. m. Celui qui est revêtu d'une certaine dignité supérieure à celle de baron. Comte de Toulouse, d'Artois, etc. Comte et pair. Comte du saint-empire. Comte palatin. Les ...
COMTÉ
. s. m. Titre d'une terre, en vertu duquel celui qui est seigneur de la terre porte la qualité de comte. Il y avait autrefois un comté de Champagne, un comté d'Artois, etc. ...
COMTESSE
. s. f. La femme d'un comte, ou Celle qui par elle-même ou de son chef possède un comté.
CONCASSER
. v. a. Briser et réduire en petites parties avec le marteau ou le pilon, quelque matière dure, comme le sucre, le poivre, etc. Concasser du poivre, de la cannelle. ...
CONCAVE
. adj. des deux genres Il se dit, par opposition à Convexe, D'une surface creusée sphériquement. Surface concave. Verres concaves. Miroir concave. Le ciel nous semble ...
CONCAVITÉ
. s. f. Le côté concave, le creux, la cavité d'un corps. La concavité d'un globe. Concavité profonde. Les concavités du cerveau, du crâne. Les concavités d'une ...
CONCÉDER
. v. a. Accorder, octroyer. Il ne se dit guère qu'en parlant De grâces, de droits, de priviléges, etc. Le roi avait concédé de grands priviléges à cette ville. Ce droit ...
CONCENTRATION
. s. f. T. de Physique. L'action de concentrer, ou L'état de ce qui est concentré. La concentration de la chaleur. La concentration des rayons solaires au foyer d'une ...
CONCENTRER
. v. a. T. de Physique. Réunir en un centre. Concentrer les rayons solaires.   En Chimie, Concentrer un liquide, Le dépouiller des parties d'eau qui ...
CONCENTRIQUE
. adj. des deux genres T. didactique. Il se dit Des cercles ou des courbes qui ont un même centre. Ces deux cercles sont concentriques.
CONCEPT
. s. m. (On prononce le P dans ce mot et le suivant.) T. didactique. Idée, simple vue de l'esprit. Une abstraction n'est qu'un concept.
CONCEPTION
. s. f. Action par laquelle un enfant est conçu dans le sein de sa mère. Au temps de la conception de l'enfant. Depuis la conception jusqu'à l'enfantement. La fête de la ...
CONCERNANT
. participe présent du verbe Concerner, employé comme une sorte de préposition, dans le sens de Touchant, relativement à. Il se rapporte toujours à un substantif qui ...
CONCERNER
. v. a. Regarder, appartenir, avoir rapport à. Cela concerne vos intérêts. Voilà pour ce qui vous concerne. Cela concerne sa charge. Il n'ignore rien de ce qui concerne son ...
CONCERT
. s. m. Harmonie formée par plusieurs voix ou par plusieurs instruments, ou par une réunion de voix et d'instruments. Beau, agréable concert. Grand concert. Concert ...
CONCERTANT
, ANTE. s. Celui, celle qui chante ou joue sa partie dans un concert. Il y avait douze concertants.   Adjectiv., en Musiq., Symphonie concertante, Celle dans laquelle deux ou ...
CONCERTER
. v. a. Répéter ensemble une pièce de musique, pour la bien exécuter quand il en sera temps. C'est une pièce de musique qu'ils ont concertée ensemble.   Il est aussi ...
CONCERTO
. s. m. T. de Musique, emprunté de l'italien. Pièce de symphonie faite pour être exécutée par tout un orchestre, et dans laquelle un instrument joue seul de temps en temps ...
CONCESSION
. s. f. Le don et l'octroi qu'un souverain ou un seigneur fait de quelque privilége, de quelque droit, de quelque grâce, etc. Ce privilége est une concession de tel roi. Ils ...
CONCESSIONNAIRE
. s. des deux genres Celui ou celle qui a obtenu une concession.
CONCETTI
. s. m. pl. Mot emprunté de l'italien. Il se dit Des pensées brillantes et sans justesse. Ouvrage rempli de concetti.   Il s'emploie abusivement au singulier. Cette pensée ...
CONCEVABLE
. adj. des deux genres Qui se peut concevoir, comprendre. Je ne sais comment cela se peut faire, cela n'est pas concevable. Cela est-il concevable ? Cela est très-concevable. ...
CONCEVOIR
. v. a. (On le conjugue comme Recevoir. ) Il ne se dit proprement que D'une femme, et signifie, Devenir enceinte. La Vierge a conçu Notre-Seigneur par l'opération du ...
CONCHOÏDE
. s. f. (On prononce Conkoïde. ) T. de Géom. Espèce particulière de ligne courbe.
CONCHYLIOLOGIE
. s. f. (On prononce Conkiliologie. ) Partie de l'histoire naturelle qui traite des coquillages de mer, d'eau douce et de terre.
CONCHYLIOLOGISTE
. s. m. (On prononce Conkiliologiste. ) Celui qui s'occupe de conchyliologie, qui est savant en conchyliologie.
CONCHYTE
. s. f. (On prononce Conkite. ) Pierre qui ressemble à une coquille.
CONCIERGE
. s. des deux genres Celui ou celle qui a la garde d'un hôtel, d'une maison, d'un château, d'un palais, ou d'une prison. Le concierge, la concierge du château de... Le ...
CONCIERGERIE
. s. f. La charge et commission de garder un château, un palais, une maison, un hôtel. Il a la conciergerie, on lui a donné la conciergerie de tel château, de telle maison, ...
CONCILE
. s. m. Assemblée légitimement convoquée de plusieurs évêques de l'Église catholique, pour délibérer et décider sur des questions de doctrine et de discipline. ...
CONCILIABLE
. adj. des deux genres Il se dit Des choses qui peuvent se concilier. Ces qualités ne sont pas conciliables. Ce sentiment n'est pas conciliable avec tel autre. Ces deux ...
CONCILIABULE
. s. m. Assemblée de prélats hérétiques, schismatiques, ou illégitimement convoqués. Ce n'etait pas un concile, c'était un conciliabule.   Il se dit, par extension, ...
CONCILIANT
, ANTE. adj. Qui est disposé, qui est propre à concilier les esprits, les gens d'intérêts opposés. C'est un homme fort conciliant. Esprit, caractère conciliant. Des ...
CONCILIATEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui concilie, ou qui s'efforce de concilier, de mettre d'accord des personnes divisées d'intérêt ou d'opinion. Sage conciliateur. Saint Louis était ...
CONCILIATION
. s. f. Action de concilier, rapprochement de personnes qui étaient divisées. Travailler à la conciliation des esprits. Il a un esprit de conciliation. Il eut recours aux ...
CONCILIER
. v. a. Accorder ensemble des personnes divisées d'opinion, d'intérêt, ou des choses qui sont ou qui semblent être contraires. Le juge de paix s'est vainement efforcé de ...
CONCIS
, ISE. adj. Qui est court, resserré, qui fait entendre beaucoup de choses en peu de mots. Il ne se dit qu'en parlant Du style. Un style concis. Écrire en style concis, d'un ...
CONCISION
. s. f. Qualité de ce qui est concis. La concision du style. Tacite et Montesquieu sont des modèles de concision.
CONCITOYEN
, ENNE. s. Citoyen de la même ville, du même État qu'un autre. Être concitoyen de quelqu'un. C'est mon concitoyen. Vos concitoyens. Nous sommes concitoyens.
CONCLAVE
. s. m. Le lieu où s'assemblent les cardinaux pour l'élection d'un pape. Dès que les cardinaux furent entrés dans le conclave, Les cardinaux s'enfermèrent dans le conclave ...
CONCLAVISTE
. s. m. Ecclésiastique qui s'enferme dans le conclave avec un cardinal. Les conclavistes ont certains priviléges en cour de Rome.
CONCLUANT
, ANTE. adj. Qui conclut, qui prouve bien ce qu'on veut prouver. Raison concluante. Argument concluant. Preuve concluante. Passage concluant.
CONCLURE
. v. a. ( Je conclus, tu conclus, il conclut ; nous concluons, vous concluez, ils concluent. Je concluais. Je conclus. J'ai conclu. Je conclurai. Je conclurais. Qu'il conclue. ...
CONCLUSIF
, IVE. adj. T. de Gram. Qui marque induction, conclusion. Donc est une conjonction conclusive.
CONCLUSION
. s. f. La fin d'une affaire, d'une délibération, etc. La conclusion d'un traité, d'une affaire. La conclusion d'un mariage. Il faut en venir à la conclusion. La conclusion ...
CONCOCTION
. s. f. T. de Médec. La digestion des aliments. On dit plus ordinairement, Coction.
CONCOMBRE
. s. m. Plante potagère qui produit des fruits allongés, presque cylindriques, dont la chair est ferme et succulente. Graine de concombre. Semer, planter des concombres. ...
CONCOMITANCE
. s. f. T. didactique. Coexistence, concours de deux ou de plusieurs choses. La concomitance de ces deux symptômes, dans une pareille maladie, est bien fâcheuse. La ...
CONCOMITANT
, ANTE. adj. T. didactique. Il se dit D'une chose qui en accompagne une autre, considérée comme principale. Symptômes, signes concomitants. Sons concomitants.   En ...
CONCORDANCE
. s. f. Convenance, accord. La concordance des divers témoignages ne laisse plus de doute sur la vérité du fait.   Il se dit plus particulièrement en parlant Des auteurs ...
CONCORDANT
. s. m. T. de Musique. Espèce de voix qui est entre la taille et la basse-taille, et qui peut chanter l'une et l'autre. Un beau concordant.
CONCORDAT
. s. m. Transaction, accord, convention. Il se dit en matières ecclésiastiques, et particulièrement de L'accord fait entre le pape et un souverain, concernant les affaires ...
CONCORDE
. s. f. Union de coeurs et de volontés, bonne intelligence entre des personnes. Entretenir la concorde. Maintenir la concorde. Rétablir la concorde. Les liens de la ...
CONCORDER
. v. n. Vivre en bonne intelligence. Ces deux hommes ne pourront jamais concorder.   Il s'emploie plus ordinairement au figuré, en parlant Des choses qui ont entre elles du ...
CONCOURIR
. v. n. (Il se conjugue comme Courir. ) Coopérer, produire un effet conjointement avec quelque cause, quelque agent. Il se dit Des personnes et des choses. Vous avez concouru ...
CONCOURS
. s. m. Action de concourir, de coopérer. L'humidité ne favorise la végétation que par le concours de la chaleur. Le concours de Dieu avec les créatures. Son concours m'a ...
CONCRET
, ÈTE. adj. T. de Logique. Il s'emploie principalement dans cette locution, Terme concret, Terme qui désigne une quantité considérée dans un sujet ; par opposition à ...
CONCRÉTION
. s. f. T. didactique. Action de s'épaissir. La concrétion du lait, de l'huile.   Il signifie plus ordinairement, La réunion de plusieurs parties en un corps solide. ...
CONCUBINAGE
. s. m. Commerce d'un homme et d'une femme qui ne sont point mariés, et qui vivent ensemble comme s'ils l'étaient. Concubinage public. Concubinage scandaleux.
CONCUBINAIRE
. s. m. Celui qui entretient une concubine. C'est un concubinaire, un concubinaire public.
CONCUBINE
. s. f. Celle qui, n'étant point mariée avec un homme, vit avec lui comme si elle était sa femme. Ce n'est pas sa femme, c'est sa concubine. Entretenir, avoir une concubine. ...
CONCUPISCENCE
. s. f. Inclination aux plaisirs illicites et sensuels. La concupiscence de la chair. La concupiscence des yeux. Regarder avec des yeux de concupiscence.
CONCUPISCIBLE
. adj. des deux genres T. de Philosophie scolastique. Il n'est guère usité que dans cette locution, Appétit concupiscible, Faculté par laquelle l'âme se porte vers ce ...
CONCURREMMENT
. adv. (On prononce Concurrament. ) Par concurrence. Ils briguaient concurremment cette charge.   Il signifie aussi, Conjointement, ensemble. Il faut que vous agissiez ...
CONCURRENCE
. s. f. Prétention de plusieurs personnes à la même chose. Ils briguaient le même emploi, et leur concurrence fit... Entrer en concurrence. Entrer en concurrence avec ...
CONCURRENT
, ENTE. s. Compétiteur, qui poursuit une même chose, et en même temps qu'un autre. Ils aspirent au même emploi, ils sont concurrents. Il a éloigné, écarté tous ses ...
CONCUSSION
. s. f. Il se dit, en général, Des exactions et malversations qui ont lieu dans l'administration ou la manutention des deniers publics. Concussion manifeste. Il est accusé, ...
CONCUSSIONNAIRE
. s. m. Celui qui fait des concussions. C'est un concussionnaire. Concussionnaire public. Adjectiv., Un ministre concussionnaire.
CONDAMNABLE
. adj. des deux genres (On ne prononce pas l'M dans ce mot et dans les suivants.) Qui mérite d'être condamné. Action condamnable. Il est condamnable dans sa conduite. Opinion ...
CONDAMNATION
. s. f. Jugement par lequel on condamne, ou par lequel on est condamné. Il y a eu condamnation contre lui. Prononcer condamnation. Il n'attend que sa condamnation. Condamnation ...
CONDAMNER
. v. a. Prononcer un jugement contre quelqu'un. Condamner un criminel. Condamner quelqu'un à mort, à la mort, aux travaux forcés, à la réclusion, au bannissement. Condamner ...
CONDENSATEUR
. s. m. T. de Physique. Instrument disposé de manière que l'électricité s'y accumule et s'y condense beaucoup plus qu'elle ne le ferait, dans le même espace et sous la même ...
CONDENSATION
. s. f. T. de Physique, qui se dit par opposition à Raréfaction, et qui signifie, L'action par laquelle un corps qui occupe actuellement un certain espace, est réduit à un ...
CONDENSER
. v. a. Resserrer dans un moindre espace. Le chaud raréfie les corps, le froid les condense. Il y a des instruments avec lesquels on condense l'air.   Il s'emploie aussi avec ...
CONDESCENDANCE
. s. f. Complaisance qui fait qu'on se rend aux sentiments, aux volontés de quelqu'un. Lâche, molle condescendance. Sage condescendance. Il faut de la condescendance dans le ...
CONDESCENDANT
, ANTE. adj. Qui condescend aux volontés de quelqu'un. Caractère condescendant. Il est peu usité.
CONDESCENDRE
. v. n. Se rendre, céder complaisamment aux sentiments, à la volonté de quelqu'un. Je ne puis condescendre à ce que vous souhaitez de moi. C'est une chose à laquelle il ne ...
CONDIMENT
. s. m. Vieux mot qui signifie, Assaisonnement, et qui est encore assez usité en termes d'Hygiène. Le poivre, le sel, l'ail, etc., sont des condiments.
CONDISCIPLE
. s. m. Compagnon d'étude, celui avec qui on étudie dans la même école, dans la même classe. Il a été mon condisciple. Nous étions condisciples, votre père et moi.
CONDITION
. s. f. La nature, l'état et la qualité d'une chose ou d'une personne. La condition des choses humaines est d'être périssables. La condition des princes les oblige à plus de ...
CONDITIONNEL
, ELLE. adj. Soumis à certaines conditions, subordonné à quelque événement incertain. Cette promesse n'est pas pure et simple, elle est conditionnelle. Notre traité, ...
CONDITIONNELLEMENT
. adv. A certaines conditions, à la charge de. Je ne vous ai promis cela, je ne me suis obligé à cela que conditionnellement. Il fut institué héritier conditionnellement. ...
CONDITIONNER
. v. a. Donner à une chose les qualités requises. Il s'emploie surtout dans le Commerce et dans les Arts mécaniques. Bien conditionner une étoffe. CONDITIONNÉ, ÉE. ...
CONDOLÉANCE
. s. f. Il n'est guère usité que dans ces locutions, Compliment de condoléance, lettre de condoléance, Compliment qui se fait, lettre qui s'écrit pour témoigner la part ...
CONDOR
. s. m. T. d'Hist. nat. Oiseau du Pérou, le plus grand que l'on connaisse : il a jusqu'à vingt-cinq pieds d'envergure.
CONDOULOIR
(SE). v. pron. Participer à la douleur de quelqu'un, témoigner qu'on prend part à son déplaisir. Se condouloir avec quelqu'un. Il ne s'emploie qu'à l'infinitif, et il est ...
CONDUCTEUR
, TRIGE. s. Celui, celle qui conduit. Moïse était le conducteur du peuple de Dieu. Conducteur de la jeunesse. Conducteur du troupeau. Le conducteur d'une barque. Le conducteur ...
CONDUCTION
. s. f. T. de Droit romain. Action de prendre à loyer.
CONDUIRE
. v. a. Mener, guider, faire aller. Il se dit en parlant Des personnes. Conduire quelqu'un. Conduire un aveugle. Conduire des voyageurs. Il prit des guides qui le conduisirent. ...
CONDUIT
. s. m. Tuyau, canal par lequel coule et passe quelque chose de liquide, de fluide, de l'eau, de l'air, etc. Conduit souterrain. Conduit de pierre ou de plomb. Le conduit ...
CONDUITE
. s. f. Action de conduire, de mener, de guider. Être chargé de la conduite d'un aveugle, de la conduite d'un convoi. La conduite d'un troupeau.   Être chargé de la ...
CONDYLE
. s. m. T. d'Anatomie, qui se dit en général de Toutes les éminences des articulations. Les condyles du fémur. Les condyles de la mâchoire. Etc.
CONDYLOME
. s. m. Excroissance de chair. Il se dit particulièrement de Celles qui proviennent d'une maladie vénérienne.
CÔNE
. s. m. T. de Mathém. La surface que décrit une ligne droite assujettie à passer toujours par un même point fixe, et obligée en outre de toucher toujours dans son mouvement ...
CONFABULATION
. s. f. Entretien familier. Ils étaient en confabulation. Il est vieux et ne se dit que par plaisanterie.
CONFABULER
. v. n. S'entretenir familièrement. Ils confabulaient ensemble. Il est vieux et ne se dit que par plaisanterie.
CONFECTION
. s. f. Il se dit, en général, de L'action par laquelle on fait, on exécute quelque chose. La confection d'un canal, d'un bâtiment, d'un chemin, etc.   Il se dit quelquefois ...
CONFECTIONNER
. v. a. Faire. Il se dit principalement dans les Arts et métiers. Confectionner une machine. Cet homme s'est chargé de faire confectionner l'habillement des troupes. ...
CONFÉDÉRATIF
, IVE. adj. Qui concerne une confédération ; où il y a confédération. Un traité confédératif. Une forme de gouvernement confédérative. Il est peu usité.
CONFÉDÉRATION
. s. f. Ligue, alliance entre des États indépendants. Se joindre, s'unir par confédération. Il y a confédération entre ces trois États, entre ces trois souverains. ...
CONFÉDÉRER
(SE). v. pron. Se liguer ensemble, s'unir par confédération. Se confédérer avec quelqu'un. Ils se sont confédérés. Les nobles polonais se confédérèrent. ...
CONFÉRENCE
. s. f. La comparaison que l'on fait de deux choses, pour voir en quoi elles s'accordent, et en quoi elles diffèrent. La conférence des ordonnances, des coutumes. Conférence ...
CONFÉRER
. v. a. Comparer deux choses pour juger en quoi elles s'accordent, et en quoi elles diffèrent. Il se dit particulièrement Des lois, ordonnances, coutumes, matières de ...
CONFERVE
. s. f. T. de Botan. Nom générique de certaines plantes aquatiques et marines, qui sont capillaires, articulées ou cloisonnées.
CONFESSE
. s. La confession qu'on fait au prêtre. Il n'a point de genre, et ne s'emploie que précédé de l'une des prépositions à ou de. Aller à confesse. Être à confesse. ...
CONFESSER
. v. a. Avouer, demeurer d'accord. Confesser la vérité. Confesser ce qui en est. Il est vrai, je le confesse. Il a confessé sa faute, son crime. Appliqué à la question, il ...
CONFESSION
. s. f. Aveu, déclaration que l'on fait de quelque chose. Confession sincère, franche, ingénue. Confession forcée, extorquée. Vous demeurez d'accord par votre propre ...
CONFESSIONNAL
. s. m. Siége ou espèce de niche de boiserie où le prêtre se met pour entendre en confession le pénitent qui est à genoux à l'un des deux côtés, sur une espèce de ...
CONFIANCE
. s. f. Espérance ferme en quelqu'un, en quelque chose. Avoir confiance, prendre confiance, une grande confiance, une ferme confiance, une extrême confiance en quelqu'un. ...
CONFIANT
, ANTE. adj. Disposé à la confiance. Cet homme n'est pas assez confiant. Un caractère confiant. Une âme confiante.   Il signifie aussi, Présomptueux. C'est un homme bien ...
CONFIDEMMENT
. adv. En confidence. Je vous dis cela confidemment.
CONFIDENCE
. s. f. Communication d'un secret. Faire une confidence, des confidences à quelqu'un. Un échange de confidences. Recevoir des confidences. Nous fûmes obligés de le mettre ...
CONFIDENT
, ENTE. s. Celui, celle à qui l'on confie ses plus secrètes pensées. C'est son confident. C'est sa confidente. Achate était le confident d'Énée. Il était le confident de ...
CONFIDENTIAIRE
. s. m. Celui qui tient un bénéfice par confidence. C'était un confidentiaire. Il fut déclaré confidentiaire.
CONFIDENTIEL
, ELLE. adj. T. de Négociation. Qui se dit, qui se fait en confidence ; par opposition a Officiel. Avis confidentiel. Note confidentielle.
CONFIDENTIELLEMENT
. adv. D'une manière confidentielle, en confidence. Cela m'a été dit confidentiellement, et non pas officiellement.
CONFIER
. v. a. Commettre quelque chose à la fidélité, au soin, à l'habileté de quelqu'un. Confier un dépôt. Je vous ai confié ce que j'avais de plus précieux et de plus ...
CONFIGURATION
. s. f. T. didactique. La forme extérieure d'un corps, l'ensemble des surfaces qui le bornent et lui donnent une figure particulière. La différente configuration des corps. ...
CONFIGURER
. v. a. Figurer l'ensemble. Il est peu usité. CONFIGURÉ, ÉE. participe
CONFINER
. v. n. Toucher aux confins d'un pays, d'une terre, etc. La France confine avec l'Espagne. Les terres qui confinent à la forêt.   Il est aussi actif, et signifie, Reléguer ...
CONFINS
. s. m. pl. Les limites, les extrémités d'un pays, d'un territoire. Sur les confins du royaume, de la province. Régler les confins d'un État. Les confins d'un diocèse. ...
CONFIRE
. v. a. ( Je confis, tu confis, il confit ; nous confisons, vous confisez, ils confisent. Je confisais. Je confis. J'ai confit. Je confirai. Confis. Que je confise. Confisant. ) ...
CONFIRMATIF
, IVE. adj. Qui confirme. L'arrêt confirmatif du jugement. Lettres patentes confirmatives d'un privilége.
CONFIRMATION
. s. f. Ce qui rend une chose ferme et stable. La confirmation d'un jugement, d'un arrêt. Obtenir des lettres de confirmation. Confirmation de priviléges, de droits, de ...
CONFIRMER
. v. a. Rendre plus ferme, plus stable. Il ne s'emploie qu'au figuré. Les persécutions ne servirent qu'à confirmer l'Église naissante.   Il signifie plus ordinairement, ...
CONFISCABLE
. adj. des deux genres Qui est sujet à confiscation. Toute marchandise de contrebande est confiscable. Toute marchandise qui doit payer des droits, et qui n'a point été ...
CONFISCANT
. adj. T. de Jurispr. féodale. Sur qui il pouvait échoir confiscation. Une communauté qui possédait une terre sans avoir payé les droits d'amortissement au roi, et ceux ...
CONFISCATION
. s. f. Action de confisquer, adjudication au fisc. La peine de la confiscation des biens a été abolie, en France, par la charte constitutionnelle. Le bannissement ...
CONFISEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui fait et vend des confitures, des conserves, des dragées, et toutes sortes de sucreries. Un excellent confiseur. Une excellente confiseuse. Marchand ...
CONFISQUER
. v. a. Adjuger au fisc pour cause de crime ou de contravention aux lois, aux ordonnances. On confisqua tous ses biens. On confisque les marchandises de contrebande.   Dans ...
CONFITEOR
. s. m. (On prononce Confitéor. ) Prière que font les catholiques avant que de se confesser, à la messe, et en d'autres occasions. Dire son confiteor.
CONFITURE
. s. f. Fruits confits, racines confites au sucre ou au miel. Bonne confiture. Excellente confiture. L'abricot fait une bonne confiture. Il s'emploie plus ordinairement au ...
CONFITURIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui vend des confitures. C'est un confiturier, un marchand confiturier.
CONFLAGRATION
. s. f. T. didactique. Embrasement général. La conflagration d'une planète, du globe terrestre, etc. Il annonça que le monde finirait par une conflagration universelle. ...
CONFLIT
. s. m. Choc, combat. Rude conflit. Sanglant conflit. Le conflit de deux armées. Dans ce sens, il est vieux.  Il se dit quelquefois figurément. Le conflit des intérêts, des ...
CONFLUENT
. s. m. L'endroit où se joignent deux rivières. Cette ville est bâtie au confluent de deux rivières. Le confluent de la Seine et de la Marne.
CONFLUENT
, ENTE. adj. T. de Médec. Il se dit D'une éruption de boutons, de taches, de pustules, etc., qui se touchent et se confondent. Petite vérole confluente, dont les boutons ...
CONFLUER
. v. n. Il se dit en parlant De la réunion de deux grands cours d'eau. La Dordogne conflue avec la Garonne. Ces deux rivières confluent au-dessous de telle ville.
CONFONDRE
. v. a. Réunir, mêler, brouiller plusieurs choses ensemble. Il se dit tant au sens physique qu'au sens moral. Dans le chaos, tous les éléments étaient confondus. Deux ...
CONFORMATION
. s. f. Manière dont une chose est conformée. Il se dit plus particulièrement Des corps organisés. La conformation des parties d'un corps. La conformation des organes. Une ...
CONFORME
. adj. des deux genres Qui a la même forme, qui est semblable. La copie est conforme à l'original. Ces écritures sont conformes. Ces deux choses sont entièrement conformes. ...
CONFORMÉMENT
. adv. D'une manière conforme. Il faut procéder conformément à telle loi, à telle ordonnance. Conformément à tel jugement, il a été procédé à... Vivre conformément ...
CONFORMER
. v. a. Rendre conforme. Conformer sa vie, ses actions à la doctrine de l'Évangile. Conformer ses sentiments à ceux de quelqu'un.   Il s'emploie aussi avec le pronom ...
CONFORMISTE
. s. des deux genres Celui ou celle qui fait profession de la religion dominante en Angleterre. On y appelle par opposition Non-conformistes, Tous ceux qui sont d'une autre ...
CONFORMITÉ
. s. f. Rapport entre les choses qui sont conformes. Il y a une conformité parfaite entre ces deux choses. La conformité d'une chose avec une autre. Conformité d'arrêts, de ...
CONFORT
. s. m. Secours, assistance. Donner aide et confort. Il est vieux.
CONFORTANT
, ANTE ; ou CONFORTATIF, IVE. adj. T. de Médec., synonymes de Fortifiant, qui est plus usité. Un remède confortant ou confortatif. On dit aussi, substantivement : Un ...
CONFORTATION
. s. f. Corroboration, action de fortifier, état de ce qui est fortifié. Un estomac affaibli a besoin de confortation. Cela est bon pour la confortation des nerfs. Il n'est ...
CONFORTER
. v. a. Fortifier, corroborer. Cela conforte l'estomac, conforte le cerveau.   Il signifie aussi, figurément, Encourager, consoler. Conforter les affligés. Conforter les ...
CONFRATERNITÉ
. s. f. La relation, le rapport qu'il y a entre les personnes d'une même compagnie, d'un même corps. À cause de la confraternité. En considération de la confraternité.
CONFRÈRE
. s. m. Chacun de ceux qui composent une confrérie, une compagnie de personnes associées pour quelque exercice de piété. Les confrères du saint sacrement.   Il se dit ...
CONFRÉRIE
. s. f. Compagnie de personnes associées pour quelques exercices de piété. La confrérie du saint sacrement. Marguillier de confrérie. Bâtonnier de confrérie.
CONFRONTATION
. s. f. Action de confronter des personnes les unes aux autres. Il ne se dit qu'en Matière criminelle, en parlant ou Des témoins que l'on confronte à un accusé, ou Des ...
CONFRONTER
. v. a. Mettre des personnes en présence les unes des autres, pour voir si elles conviendront de quelque fait dont il s'agit. Confronter deux personnes ensemble.   Il se dit ...
CONFUS
, USE. adj. Confondu l'un avec l'autre, brouillé, mêlé ensemble sans ordre. Le chaos n'était qu'un assemblage confus des éléments. Amas confus.   Il se dit ...
CONFUSÉMENT
. adv. D'une manière confuse. Des meubles entassés confusément. J'en ai entendu parler confusément.
CONFUSION
. s. f. Désordre, mélange confus, embrouillement. Il se dit Des choses physiques et des choses morales. Il a tout brouillé, il a mis tout en confusion. Il y a bien de la ...
CONFUTATION
. s. f. Voyez RÉFUTATION.
CONGE
. s. m. Mesure des anciens pour les liquides. Le conge romain était une mesure empruntée des Grecs.
CONGÉ
. s. m. Permission d'aller, de venir, de s'absenter, de se retirer. Donner congé à un soldat, lui donner congé pour un temps, lui donner un congé absolu. Congé de ...
CONGÉABLE
. adj. des deux genres T. de Jurispr. Il s'est dit autrefois D'un domaine dans lequel le seigneur pouvait toujours rentrer. Il se dit encore, par extension, D'un domaine ...
CONGÉDIER
. v. a. Renvoyer quelqu'un, lui donner ordre de se retirer. Il a congédié ses domestiques. Congédier des troupes. Congédier un ambassadeur. L'assemblée fut congédiée. Il ...
CONGÉLATION
. s. f. Action par laquelle le froid durcit les liquides. La congélation de l'eau est plus ou moins prompte, suivant le degré du froid. La congélation du mercure. ...
CONGELER
. v. a. Il se dit De l'action par laquelle le froid durcit les liquides. Le grand froid congèle l'eau.   Il signifie aussi, Figer, coaguler. On a cru longtemps que certains ...
CONGÉNÈRE
. adj. des deux genres T. d'Hist. nat. Qui est du même genre qu'un autre. Plantes congénères. Animaux congénères.   En Anat., Muscles congénères, Ceux qui concourent à ...
CONGÉNITAL
ou CONGÉNIAL, ALE. adj. T. de Médec. Il se dit Des maladies qu'on apporte en naissant. Affections congénitales. Hernie congénitale.
CONGESTION
. s. f. T. de Médec. Accumulation plus ou moins rapide d'un ou de plusieurs liquides dans une partie quelconque du corps. Congestion sanguine.
CONGIAIRE
. s. m. T. d'Antiq. Distribution extraordinaire que les empereurs faisaient faire au peuple romain, en argent ou en denrées.
CONGLOBATION
. s. f. T. de Rhétorique. Accumulation de plusieurs preuves, de plusieurs arguments, pour démontrer une même proposition.
CONGLOBÉ
, ÉE. adj. T. d'Anat. Il se dit De plusieurs glandes réunies qui n'en font qu'une, dont la surface est unie. Glandes conglobées. Cette dénomination a vieilli : on dit ...
CONGLOMÉRER
. v. a. T. de Physique. Mettre ensemble, amasser. CONGLOMÉRÉ, ÉE. participe, Il se dit adjectivement, en termes d'Anatomie, Des glandes amassées en pelotons, et réunies ...
CONGLUTINATION
. s. f. T. didactique. Action par laquelle une chose est rendue gluante et visqueuse, ou Le résultat de cette action. La conglutination du sang, des humeurs.
CONGLUTINER
. v. a. T. didactique. Rendre une liqueur gluante et visqueuse. On a prétendu que certains poisons conglutinaient le sang. CONGLUTINÉ, ÉE. participe
CONGRATULATION
. s. f. Action de congratuler. Congratulation publique. Compliment de congratulation. On ne le dit plus guère qu'en plaisantant, et on se sert ordinairement du mot ...
CONGRATULER
. v. a. Féliciter quelqu'un, se réjouir avec lui de quelque bonheur, de quelque avantage qui lui est arrivé, et lui en faire compliment. Il l'a congratulé sur la naissance ...
CONGRE
. s. m. Poisson de mer semblable à une anguille. Congre noir. Congre blanc. Couper un congre par tronçons.
CONGRÉGANISTE
. s. des deux genres Celui ou celle qui est d'une congrégation laïque, dirigée par des ecclésiastiques réguliers ou séculiers.
CONGRÉGATION
. s. f. Compagnie, corps de plusieurs personnes religieuses ou séculières, vivant sous une même règle. Congrégation régulière. Congrégation séculière. Congrégation ...
CONGRÈS
. s. m. Assemblée de plusieurs ministres de différentes puissances, qui se sont rendus dans un même lieu, pour y conclure la paix, ou pour y concilier les intérêts de ...
CONGRÈS
. s. m. Épreuve de la puissance ou de l'impuissance des gens mariés, que l'on faisait, dans certaines occasions, par ordre de justice, en présence de chirurgiens et de ...
CONGRU
, UE. adj. Suffisant, convenable. Il n'est guère usité que dans cette locution du langage dogmatique, Grâce congrue, et dans les suivantes :  Portion congrue, Pension ...
CONGRUITÉ
. s. f. Convenance. Il se dit particulièrement, en Théologie, de L'efficacité de la grâce de Dieu qui agit sans détruire la liberté de l'homme.
CONGRÛMENT
. adv. D'une manière correcte. Il ne parle point élégamment, mais il parle congrûment. Il est vieux, et ne s'emploie guère que par plaisanterie. Fig., Parler congrûment ...
CONIFÈRE
. adj. des deux genres T. de Botan. Il se dit Des végétaux dont le fruit est un cône, tels que le pin, le sapin, etc. Plantes, arbres conifères.   Il s'emploie aussi comme ...
CONIQUE
. adj. des deux genres Qui a la figure d'un cône. Miroir conique. Cadran conique. Un moule de forme conique.   Il signifie aussi, Qui appartient au cône. Sections ...
CONJECTURAL
, ALE. adj. Qui n'est fondé que sur des conjectures. Ce n'est qu'une preuve conjecturale. La médecine est une science conjecturale, un art conjectural.
CONJECTURALEMENT
. adv. Par conjecture. Il ne parle de cela que conjecturalement.
CONJECTURE
. s. f. Jugement probable, opinion que l'on fonde sur quelques apparences touchant une chose obscure et incertaine. Forte conjecture. Faible, légère, vaine conjecture. ...
CONJECTURER
. v. a. Inférer, juger sur des probabilités, par conjecture. On m'a dit telle chose, et de là je conjecture sa perte. Ce que je conjecture de là, c'est... Je conjecture ...
CONJOINDRE
. v. a. Joindre ensemble. Il ne se dit guère qu'en parlant De mariage. Conjoindre par mariage. Il ne faut pas que l'homme sépare ce que Dieu a conjoint. CONJOINT, OINTE. ...

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.028 c;