Слова на букву déma-effé (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву déma-effé (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
DEUXIÈMEMENT
. adv. En second lieu.
DÉVALER
. v. a. Faire descendre quelque chose. Dévaler du vin à la cave.   Il signifie aussi, Descendre, aller d'un lieu haut à un lieu bas. Dévaler les degrés. Dévaler une ...
DÉVALISER
. v. a. Voler, dérober à quelqu'un sa valise, ses hardes, ses effets. Il a trouvé au coin d'un bois des voleurs qui l'ont dévalisé. Des voleurs pénétrèrent chez lui, et ...
DEVANCER
. v. a. Aller, marcher en avant. Les éclaireurs devancent l'armée.   Il signifie aussi, Gagner le devant, arriver avant quelqu'un. Devancer quelqu'un à la course. Il a ...
DEVANCIER
, IÈRE. s. Prédécesseur ; celui, celle qui a précédé quelqu'un dans un emploi, dans une fonction, ou en quelque autre chose que ce soit. Je tiens cela de mon devancier, de ...
DEVANT
. préposition de lieu À l'opposite, vis-à-vis, en face. Se mettre devant quelqu'un pour lui barrer le passage. Regarder devant soi. Mettez cela devant le feu. Ôtez-vous de ...
DEVANTIER
. s. m. Tablier que portent les femmes du peuple. Elle portait des herbes dans son devantier. Il est vieux et familier.
DEVANTIÈRE
. s. f. Sorte de jupe fendue par devant et par derrière, que les femmes portent quand elles montent à cheval à la manière des hommes.
DEVANTURE
. s. f. T. d'Archit. Face antérieure. Il se dit particulièrement en parlant Des objets qui ne présentent qu'une façade. La devanture d'une maison.   Il se dit aussi Du ...
DÉVASTATEUR
, TRICE. adj. Qui dévaste. Un torrent dévastateur. Une armée dévastatrice.   Il se dit aussi substantivement. Les Espagnols furent les dévastateurs du nouveau monde.
DÉVASTATION
. s. f. Action de dévaster, ou Le résultat, l'effet de cette action. La dévastation des provinces de l'Occident fut causée par l'invasion des barbares. Ils mirent un terme ...
DÉVASTER
. v. a. Désoler, ravager, ruiner. Il se dit surtout en parlant D'un pays, d'un lieu ravagé par la guerre ou par quelque autre grand fléau. Les ennemis ont dévasté cette ...
DÉVELOPPÉE
. s. f. T. de Géom. On appelle ainsi La courbe par le développement de laquelle on peut supposer qu'une autre courbe est formée.
DÉVELOPPEMENT
. s. m. Action de développer, de se développer ; ou Le résultat de cette action. Il s'emploie au propre et au figuré. Le développement d'une pièce d'étoffe, d'une ...
DÉVELOPPER
. v. a. Ôter l'enveloppe de quelque chose, ou Déployer une chose enveloppée, pliée. Développer une tapisserie. Développer du drap, des habits. Développer un paquet de ...
DEVENIR
. v. n. (Il se conjugue comme Venir. ) Commencer à être ce qu'on n'était pas ; passer d'une situation, d'un état à un autre. Devenir grand. Devenir maigre. Devenir sage, ...
DÉVERGONDAGE
. s. m. Libertinage effronté, scandaleux.  On dit figurément, Dévergondage d'esprit, d'imagination.
DÉVERGONDÉ
, ÉE. adj. Qui mène publiquement une vie licencieuse, qui ne met aucune retenue dans son libertinage. Un jeune homme dévergondé. Cette fille est bien dévergondée. Il est ...
DEVERS
. préposition de lieu Du côté de. Il est allé quelque part devers Lyon. Il est d devers Toulouse. Il demeure en Languedoc, devers Montpellier. Il est vieux : aujourd'hui on ...
DÉVERS
, ERSE. adj. Il se dit, en termes d'Arts, De tout corps qui n'est pas d'aplomb. Ce mur est dévers.   Il est aussi substantif, comme dans cette phrase, Il faut marquer ce bois ...
DÉVERSER
. v. n. Pencher, incliner, devenir courbe. Un mur qui déverse. Une pièce de bois qui déverse.   Il est quelquefois actif, comme dans cette phrase, Déverser une pièce de ...
DÉVERSOIR
. s. m. Endroit de la conduite de l'eau d'un moulin, où l'eau se perd quand il y en a trop.
DÉVÊTIR
. v. a. (Il se conjugue comme Vêtir. ) On ne l'emploie guère qu'avec le pronom personnel, et il signifie, Se dégarnir d'habits. Il est dangereux de se dévêtir sitôt.   ...
DEVÊTISSEMENT
. s. m. T. de Jurispr. Dessaisissement. Le dévêtissement de ses biens en faveur de ses enfants.
DÉVIATION
. s. f. Mouvement, action par laquelle un corps se détourne de sa direction. J'ai descendu la rivière sans aucune déviation. Les déviations de la colonne vertébrale.   Il ...
DÉVIDER
. v. a. Mettre en écheveau le fil qui est sur le fuseau. Dévider le fil que l'on a filé.   Il signifie aussi, Mettre en peloton le fil qui est en écheveau. Elle a ...
DÉVIDEUR
, EUSE. adj. et s. Ouvrier, ouvrière qui dévide des fils, des laines, des soies, ou en pelotons, ou en écheveaux.
DÉVIDOIR
. s. m. Instrument dont on se sert pour dévider. Mettre un écheveau sur le dévidoir.
DÉVIER
. v. n. Se détourner, être détourné de sa direction. Dévier de son chemin. Quand la colonne vertébrale vient à dévier.   Il s'emploie aussi figurément. Il n'a jamais ...
DEVIN
, INERESSE. s. Celui, celle qui se donne pour prédire les événements qui arriveront et pour découvrir les choses cachées. Consulter les devins. Aller au devin. Les devins ...
DEVINER
. v. a. Prédire ce qui doit arriver ; ou découvrir, par des sortiléges, ce qui est caché. On ne saurait deviner l'avenir. Il prétendait deviner où était caché le ...
DEVINERESSE
. s. f. Voyez DEVIN.
DEVINEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui a la prétention de deviner. Il se dit principalement d'Une personne qui aime à juger, à connaître par voie de conjecture. C'est un beau ...
DEVIS
. s. m. Propos, discours, entretien familier. Joyeux devis. Dans ce sens, il est vieux. DEVIS, en termes d'Architecture, de Charpenterie, etc., Description ou état détaillé ...
DÉVISAGER
. v. a. Défigurer, déchirer le visage. Ce chat est méchant, il vous dévisagera. Quand cette femme-là est en furie, elle dévisagerait un homme.   Il s'emploie aussi avec ...
DEVISE
. s. f. Figure accompagnée de paroles, exprimant d'une manière allégorique et brève quelque pensée, quelque sentiment. Une des différences de la devise et de l'emblème, ...
DEVISER
. v. n. S'entretenir familièrement. Ils devisaient ensemble. Ils passèrent leur temps à deviser. Ce fut en devisant de la sorte que nous parvînmes à la ville. Il est ...
DÉVISSER
. v. a. Défaire, ôter les vis qui servent à retenir, à fixer une chose. Dévisser la platine d'un fusil. Cet outil sert à dévisser.   Il signifie également, Retirer, ...
DÉVOIEMENT
. s. m. (On prononce Dévoîment. ) Flux de ventre, diarrhée. Il a le dévoiement. Les raisins lui ont donné le dévoiement. DÉVOIEMENT, est aussi un terme d'Architecture, ...
DÉVOILEMENT
. s. m. Action de dévoiler. Il ne s'emploie guère qu'au figuré, et dans des phrases telles que celles-ci. Le dévoilement des mystères. Le dévoilement des figures du Vieux ...
DÉVOILER
. v. a. Hausser, relever le voile d'une femme. Il l'a dévoilée, malgré sa résistance. On l'emploie plus ordinairement avec le pronom personnel. Dans certains monastères, ...
DEVOIR
. v. a. ( Je dois, tu dois, il doit ; nous devons, vous devez, ils doivent. Je devais. Je dus. J'ai dû. Je devrai. Je devrais. Que je doive. Que je dusse. Devant. ) Être ...
DEVOIR
. s. m. Ce à quoi on est obligé par la raison, par la morale, par la loi, par sa condition, par la bienséance, etc. S'acquitter de son devoir. Remplir ses devoirs. S'imposer ...
DÉVOLE
. s. f. T. de certains Jeux de cartes, qui se dit Lorsque la personne qui fait jouer manque la vole. Il est opposé à Vole. Il pensait gagner, et il a fait la dévole, il est en ...
DÉVOLER
. v. n. T. de certains Jeux de cartes. Être en dévole.
DÉVOLU
, UE. adj. T. de Droit. Qui passe, qui est transporté d'une personne à une autre, qui est acquis, échu à quelqu'un en vertu d'un droit. La moitié affectée à la ligne ...
DÉVOLU
. s. m. Provision d'un bénéfice vacant par l'incapacité ecclésiastique de celui qui en est en possession. Avoir un bénéfice par dévolu. Prendre, obtenir un dévolu. ...
DÉVOLUTAIRE
. s. m. Celui qui a obtenu un dévolu.
DÉVOLUTIF
, IVE. adj. T. de Jurispr. Qui fait qu'une chose passe, est transportée d'une personne à une autre. Il se dit principalement D'un appel qui saisit de la connaissance d'une ...
DÉVOLUTION
. s. f. T. de Droit. Transport, transmission d'un bien, d'un droit, etc., qui se fait d'une personne à une autre en vertu d'un droit. Cette terre, cette seigneurie revint au ...
DÉVORANT
, ANTE. adj. Qui mange en dévorant. Lion dévorant. Bête dévorante.   Il signifie également, Qui consomme beaucoup, ou Qui excite à manger beaucoup et avidement. Estomac ...
DÉVORER
. v. a. Manger une proie en la déchirant avec les dents. Les bêtes l'ont dévoré. Il a été dévoré par les lions, par les tigres, etc. La Fable dit que Saturne ...
DÉVOT
, OTE. adj. Pieux, attaché aux pratiques religieuses. Être dévot. Les personnes dévotes. Les âmes dévotes. Les commencements de la vie dévote sont pleins d'épines, mais ...
DÉVOTEMENT
. adv. D'une manière dévote et pieuse. Prier Dieu dévotement. Entendre dévotement la messe.
DÉVOTIEUSEMENT
. adv. Dévotement. Il est vieux.
DÉVOTIEUX
, EUSE. adj. Dévot. C'est un homme fort dévotieux.
DÉVOTION
. s. f. Piété, attachement aux pratiques religieuses. Vraie dévotion. Fausse dévotion. S'adonner à la dévotion. Se mettre, se jeter dans la dévotion. Être dans la ...
DÉVOUEMENT
. s. m. (On prononce, et plusieurs écrivent, Dévoûment. ) Abandonnement aux volontés d'un autre, disposition à le servir en toute occasion. Il s'est donné à ce prince, à ...
DÉVOUER
. v. a. Vouer, consacrer, livrer sans réserve. Il a dévoué ses enfants au service de la patrie. Dévouer quelqu'un au mépris, à la haine, à l'exécration.   Il ...
DÉVOYER
. v. a. (Il se conjugue comme Employer. ) Détourner de la voie, du chemin. Ce guide l'a dévoyé. On l'emploie aussi avec le pronom personnel. Il ne savait pas le chemin, il ...
DEXTÉRITÉ
. s. f. Adresse de la main. Avoir de la dextérité, beaucoup de dextérité. Il joue des gobelets avec une grande dextérité.   Il se dit, figurément, de L'adresse de ...
DEXTRE
. s. f. La main droite, ou Le côté droit, le côté de la main droite. Assis à la dextre de Dieu, à la dextre du Tout-Puissant, à la dextre du Père. Il ne s'emploie que ...
DEXTREMENT
. adv. Avec dextérité. Il a fait cela fort dextrement. Il est vieux.
DEY
. s. m. Le chef de l'ancien gouvernement d'Alger. Le dey d'Alger était vassal du Grand Seigneur.
DIA
*  Mot dont les charretiers se servent pour faire aller leurs chevaux à gauche, comme ils se servent des mots Prov., fig. et pop., Il n'entend ni à dia, ni à huhau, On ne ...
DIABÈTE
. s. m. T. de Médec. Maladie qui est caractérisée par une excrétion très-abondante d'urine contenant une matière sucrée.
DIABÉTIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Qui tient du diabète. Affection diabétique. Flux diabétique.
DIABLE
. s. m. Démon, esprit malin, mauvais ange. Diable d'enfer. Être possédé du diable. Une tentation du diable. Chasser les diables. On prétendait qu'il avait fait un pacte ...
DIABLEMENT
. adv. Excessivement. Cela est diablement chaud. Voilà une femme diablement laide. C'est un homme diablement entêté. Il est très-familier.
DIABLERIE
. s. f. Sortilége, maléfice. Il se mêlait de diablerie. Il y a là de la diablerie.   Il se dit aussi Des prétendues possessions, des ensorcellements. La diablerie de ...
DIABLESSE
. s. f. Terme d'injure qui se dit ordinairement d'Une femme méchante et acariâtre. C'est une diablesse, une vraie diablesse. Cette femme est bien diablesse.   Une bonne ...
DIABLEZOT
*  Sorte d'exclamation du langage familier. Vous pensez qu'on doive vous croire, diablezot, Je ne suis point assez sot pour cela. Vous me conseillez de faire cela, ...
DIABLOTIN
. s. m. Petite figure de diable. Un tableau où on a représenté des diables et des diablotins qui tentent saint Antoine.   Il se dit figurément d'Un méchant petit enfant. ...
DIABOLIQUE
. adj. des deux genres Qui est du diable, qui vient du diable. Tentation diabolique. Suggestion diabolique.   Il se dit, au figuré, De tout ce qui est extrêmement ...
DIABOLIQUEMENT
. adv. Avec une méchanceté diabolique. C'est une chose diaboliquement inventée. C'est une calomnie forgée diaboliquement. Conjuration machinée diaboliquement.
DIACHYLON
. s. m. T. de Pharmacie. Emplâtre considéré comme résolutif, et dans lequel il entre des substances mucilagineuses. Diachylon simple. Diachylon composé. On écrit aussi, ...
DIACODE
. s. m. T. de Pharmacie. Sirop fait avec la décoction des têtes de pavots blancs. On dit quelquefois adjectivement, Sirop diacode.
DIACONAL
, ALE. adj. Qui appartient au diacre, qui a rapport au diacre. Fonctions diaconales.
DIACONAT
. s. m. Le second des ordres sacrés, ou l'office de diacre. Être promu au diaconat.
DIACONESSE
. s. f. Il se dit Des veuves et des filles qui, dans la primitive Église, étaient employées à certains ministères ecclésiastiques. Les diaconesses étaient chargées de ...
DIACRE
. s. m. Celui qui est promu au second des ordres sacrés. C'est au diacre à chanter l'évangile. Faire diacre à la grand'messe.
DIADELPHIE
. s. f. T. de Botan. Classe du système de Linné, qui comprend les plantes à plusieurs étamines réunies par leurs filets en deux corps distincts. La plupart des plantes ...
DIADÈME
. s. m. Sorte de bandeau qui était la marque de la royauté parmi les anciens, et dont les rois et les reines se ceignaient le front. Porter un diadème. Ceindre sa tête, ...
DIAGNOSTIC
. s. m. (Dans ce mot et dans le suivant, le G se prononce dur.) Partie de la médecine qui a pour objet de reconnaître, de distinguer les maladies ; ou L'action même de les ...
DIAGNOSTIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Il se dit Des signes d'après lesquels on peut établir le diagnostic d'une maladie. Les signes diagnostiques de la fièvre.   Il est aussi ...
DIAGONAL
, ALE. adj. T. de Mathém. Qui va d'un angle d'une figure rectiligne à l'angle opposé. Une ligne diagonale.   Il se dit substantivement, au féminin, de La ligne qui va d'un ...
DIAGONALEMENT
. adv. D'une manière diagonale. Une ligne qui coupe un plan diagonalement.
DIALECTE
. s. m. Langage particulier d'une ville ou d'une province, dérivé de la langue générale de la nation. La langue grecque ancienne a différents dialectes. Le dialecte ...
DIALECTICIEN
. s. m. Celui qui sait la dialectique, qui s'applique particulièrement à l'étude de la dialectique. Un profond dialecticien.   Il se dit aussi d'Un homme qui donne à ses ...
DIALECTIQUE
. s. f. Logique, art de raisonner. La dialectique était la première partie de la philosophie scolastique. Cela ne peut pas se soutenir en bonne dialectique.   Il se dit ...
DIALECTIQUEMENT
. adv. Selon les formes de la dialectique. Il raisonne dialectiquement.
DIALOGIQUE
. adj. des deux genres Qui a la forme du dialogue. Platon a donné à ses écrits la forme dialogique.
DIALOGISME
. s. m. L'art, le genre du dialogue ; ou L'emploi des formes du dialogue. Il est peu usité.
DIALOGISTE
. s. des deux genres Celui ou celle qui a fait un dialogue, des dialogues. Il est peu usité.
DIALOGUE
. s. m. Entretien, conversation. Ils ont eu un long dialogue ensemble. Je n'aime pas tous ces dialogues. En ce sens, il est familier.  Il se dit plus ordinairement de Certains ...
DIALOGUER
. v. n. Converser. Nous avons dialogué longtemps sans nous comprendre. Ce sens est familier.  Il se dit plus ordinairement Des personnages d'une pièce de théâtre, d'une ...
DIAMANT
. s. m. Pierre précieuse, la plus brillante et la plus dure de toutes. Mine de diamants. Diamant brut. Tailler un diamant. Diamant taillé. Diamant d'une belle eau. Ce ...
DIAMANTAIRE
. s. m. Ouvrier qui taille les diamants, et qui en fait trafic. On dit plus ordinairement, Lapidaire.
DIAMÉTRAL
, ALE. adj. Appartenant au diamètre. Il n'est guère usité qu'au féminin, et dans cette locution, Ligne diamétrale.
DIAMÉTRALEMENT
. adv. D'un bout du diamètre à l'autre. Les deux pôles sont diamétralement opposés l'un à l'autre.   Il se dit, figurément, Des personnes ou des choses qui sont tout ...
DIAMÈTRE
. s. m. Ligne droite qui va d'un point de la circonférence d'un cercle à un autre point, en passant par le centre. Le diamètre divise la circonférence en deux parties ...
DIANDRIE
. s. f. T. de Botan. Classe du système de Linné, qui renferme les plantes à deux étamines.
DIANE
. s. f. T. militaire et de Marine. Batterie de tambour qui se fait à la pointe du jour, pour éveiller les soldats ou les matelots. Battre la diane. En mer et dans les ports, ...
DIANTRE
. s. m. Mot très-familier dont on se sert pour éviter de prononcer le mot de Diable, et qui est tantôt une sorte d'imprécation, tantôt un signe d'étonnement, ...
DIAPALME
. s. m. T. de Pharmacie. Sorte d'emplâtre dessiccatif. Cérat de diapalme, Diapalme auquel on a donné la consistance d'un onguent en le mêlant avec le quart de son poids ...
DIAPASON
. s. m. T. de Musique. L'étendue des sons qu'une voix ou un instrument peut parcourir, depuis le ton le plus bas jusqu'au plus haut. Cet air sort du diapason de la voix.   Il ...
DIAPÉDÈSE
. s. f. T. de Médec. Éruption du sang par les pores.
DIAPHANE
. adj. des deux genres T. de Physique. Il se dit Des corps qui transmettent abondamment la lumière. L'air est plus diaphane que l'eau. Dans l'usage ordinaire, on l'emploie ...
DIAPHANÉITÉ
. s. f. T. de Physique. Il se dit de La faculté qu'ont certains corps de transmettre abondamment la lumière. La diaphanéité de l'air et des gaz.
DIAPHORÈSE
. s. f. T. de Médec., qui désigne Toute espèce d'évacuation cutanée, de transpiration.
DIAPHORÉTIQUE
. adj. des deux genres T. de Pharmacie. Il se dit Des remèdes qui excitent la diaphorèse, la transpiration. On l'emploie aussi comme substantif masculin. Administrer des ...
DIAPHRAGMATIQUE
. adj. des deux genres T. d'Anat. Qui a rapport au diaphragme. Artères diaphragmatiques. Veines diaphragmatiques. Nerfs diaphragmatiques.
DIAPHRAGME
. s. m. T. d'Anat. Muscle très-large et fort mince, situé à la base de la poitrine, qu'il sépare d'avec l'abdomen. Le diaphragme sert à la respiration. Il a reçu un ...
DIAPRER
. v. a. Varier de plusieurs couleurs. Il ne s'emploie guère qu'en poésie. DIAPRÉ, ÉE. participe, Il se dit aussi adjectivement. Les couleurs dont la nacre est diaprée. Les ...
DIAPRUN
. s. m. T. de Pharmacie. Sorte d'opiat ou d'électuaire dont on incorpore les ingrédients au moyen de la pulpe de pruneaux.
DIAPRURE
. s. f. Variété de couleurs. La diaprure des prés. Il est vieux.
DIARRHÉE
. s. f. T. de Médec. Dévoiement ; maladie caractérisée par des évacuations alvines liquides et fréquentes, et qui est ordinairement due à l'inflammation de l'intestin. ...
DIASCORDIUM
. s. m. (On prononce Diascordiome. ) T. de Pharmacie. Électuaire très-composé dans lequel entrent, en assez grande proportion, des feuilles de Scordium, espèce de ...
DIASTASE
. s. f. T. de Chirur. Écartement, séparation de deux os qui étaient contigus, et particulièrement du tibia et du péroné, du cubitus et du radius.
DIASTOLE
. s. f. T. de Physiologie. Mouvement de dilatation du coeur et des artères. Il se dit par opposition à Systole, qui désigne Le mouvement contraire. C'est par le mouvement de ...
DIASTYLE
. s. m. T. d'Archit. Manière d'espacer les colonnes en leur donnant trois diamètres d'entre-colonnement.
DIATHÈSE
. s. f. T. de Médec. Disposition particulière d'une personne à être souvent ou habituellement affectée de telle ou telle maladie. Diathèse cancéreuse, scorbutique, ...
DIATONIQUE
. adj. des deux genres T. de Musique. Qui procède par les tons naturels de la gamme. Chant diatonique. Genre diatonique.
DIATONIQUEMENT
. adv. T. de Musique. Suivant l'ordre diatonique.
DIATRAGACANTE
. s. m. T. de Pharmacie. Poudre composée adoucissante, dans laquelle il entre une assez grande quantité de gomme adragant : ce médicament est aujourd'hui peu employé.
DIATRIBE
. s. f. Dissertation critique. Il s'emploie principalement dans le genre polémique, et désigne Une critique amère et violente. On le dit aussi de Tout discours, de tout ...
DICHORÉE
. s. m. (On prononce Dicorée. ) T. de Versification grecque et de Versification latine. Pied composé de deux chorées ou trochées.
DICHOTOME
. adj. des deux genres (On prononce Dicotome. ) T. d'Astron. Il se dit De la lune, quand l'hémisphère qu'elle tourne vers la terre n'est qu'à moitié éclairé par le soleil. ...
DICHOTOMIE
. s. f. (On prononce Dicotomie. ) T. d'Astron. État de la lune quand la moitié seulement de son disque est éclairée par le soleil.
DICOTYLÉDONE
. adj. des deux genres T. de Botan. Il se dit Des plantes dont les semences ont deux lobes ou cotylédons. Les plantes, les végétaux dicotylédones. On l'emploie quelquefois ...
DICTAME
. s. m. Plante herbacée, espèce d'origan, qui est fort aromatique, et qui passait jadis pour un puissant vulnéraire. Les anciens ont dit que le cerf, blessé d'une ...
DICTAMEN
. s. m. (On prononce l'N.) T. dogmatique emprunté du latin, et qui n'est employé que dans cette phrase, Le dictamen de la conscience, Le sentiment intérieur de la conscience.
DICTATEUR
. s. m. Magistrat unique et souverain qu'on nommait extraordinairement à Rome, du temps de la république, en certaines occasions importantes, et seulement pour un certain ...
DICTATORIAL
, ALE. adj. Qui a rapport, qui appartient à la dictature. Pouvoir dictatorial. Autorité dictatoriale.
DICTATURE
. s. f. Dignité, pouvoir de dictateur. Exercer la dictature. Sylla abdiqua la dictature. La dictature n'était ordinairement conférée que pour six mois. Après la mort de ...
DICTÉE
. s. f. Action de dicter un discours, une lettre, un devoir, etc. Écrire sous la dictée de quelqu'un. Ce commis, ce secrétaire écrit bien sous la dictée. Faire une dictée ...
DICTER
. v. a. Prononcer mot à mot une phrase ou une suite de phrases, pour qu'une ou plusieurs autres personnes l'écrivent. Dicter une lettre à son secrétaire. Un professeur qui ...
DICTION
. s. f. Élocution, cette partie du style qui regarde le choix et l'arrangement des mots. Diction élégante. Diction pure. Diction vicieuse.   Il signifie quelquefois, La ...
DICTIONNAIRE
. s. m. Vocabulaire, recueil de tous les mots d'une langue, rangés dans un certain ordre, et expliqués dans la même langue, ou traduits dans une autre. Dictionnaire français. ...
DICTON
. s. m. Mot ou sentence qui a passé en proverbe. Un vieux dicton. C'est un dicton populaire.   Il signifie quelquefois, Raillerie, mot plaisant et piquant contre quelqu'un. ...
DICTUM
. s. m. (On prononce Dictome. ) Mot emprunté du latin. Dispositif d'un jugement, d'un arrêt ; cette partie d'un jugement, d'un arrêt qui contient ce que le juge prononce et ...
DIDACTIQUE
. adj. des deux genres Qui est destiné à instruire, qui sert, qui est propre à l'enseignement. Ordre didactique. Termes didactiques. Langage didactique. Ouvrage didactique. ...
DIDACTIQUEMENT
. adv. D'une manière didactique. Il est peu usité.
DIDYME
. adj. des deux genres T. de Botan. Qui est formé de deux parties plus ou moins arrondies, et accouplées. Racine didyme. Les étamines de la mercuriale ont des anthères ...
DIDYNAMIE
. s. f. T. de Botan. Classe du système de Linné, qui renferme les plantes pourvues de quatre étamines, dont deux longues et deux courtes. Les labiées appartiennent à la ...
DIÉRÈSE
. s. f. T. de Gram. Division d'une diphthongue en deux syllabes. Les Latins disaient quelquefois par diérèse aulaï pour aulae. DIÉRÈSE, en termes de Chirurgie, se dit ...
DIÈSE
. s. m. (Anciennement on disait aussi, Diesis. ) T. de Musique. Signe formé de deux doubles barres croisées, qui se met, soit devant une note, pour indiquer qu'il faut la ...
DIÉSER
. v. a. T. de Musique. Marquer d'un dièse, ou Hausser d'un demi-ton. Il faut diéser cette note. DIÉSÉ, ÉE. participe, Note diésée.
DIÈTE
. s. f. Régime de vie propre à conserver ou à rétablir la santé. Il se dit surtout en parlant De la nourriture. On lui a ordonné une diète exacte. Diète lactée. Diète ...
DIÉTÉTIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Qui concerne la diète, le régime de vie propre à conserver ou à rétablir la santé. Régime diététique. L'emploi des moyens ...
DIÉTINE
. s. f. Diète particulière. Les diétines de Pologne.
DIEU
. s. m. L'Être suprême, créateur et conservateur de l'univers. Il s'emploie très-souvent d'une manière absolue et sans article. Il n'y a qu'un seul Dieu. Il ne saurait y ...
DIEUDONNÉ
. s. m. Surnom qu'on donne à quelques enfants, surtout à des fils de princes, dont on regarde la naissance comme un bienfait du ciel.
DIFFAMANT
, ANTE. adj. Qui diffame, qui est fait, qui est dit pour flétrir la réputation. Discours diffamant. Paroles diffamantes. Cela est bien diffamant.
DIFFAMATEUR
. s. m. Celui qui diffame par des paroles ou par des écrits. Diffamateur public. Insigne diffamateur. Lâche diffamateur.
DIFFAMATION
. s. f. Action de diffamer par des paroles ou par des écrits. La diffamation d'un honnête homme est un crime. Il n'a pu souffrir une si cruelle diffamation. Se rendre ...
DIFFAMATOIRE
. adj. des deux genres Qui diffame, qui est fait, qui est dit pour diffamer. Libelle diffamatoire. Écrit diffamatoire. Discours diffamatoire. Les faiseurs de libelles ...
DIFFAMER
. v. a. Décrier, chercher à déshonorer, à perdre de réputation. Il l'a diffamé partout. Il ne cesse de le diffamer. Il l'a diffamé bien à tort par ses écrits. On ...
DIFFÉREMMENT
. adv. D'une manière différente. Ils en parlent tous deux fort différemment. Je pense bien différemment. Il a raconté l'affaire différemment de ce qu'elle s'est passée. ...
DIFFÉRENCE
. s. f. Dissemblance. Grande, extrême différence. Différence notable, considérable, essentielle. Différence très-sensible. Légère différence. Il y a grande différence ...
DIFFÉRENCIER
. v. a. Distinguer, mettre de la différence. Cela sert à les différencier. Une bonne définition doit différencier le genre de l'espèce. DIFFÉRENCIER, en ...
DIFFÉREND
. s. m. Débat, contestation, querelle. Ils ont eu différend ensemble. Il faut leur laisser vider ces différends. Faire naître un différend. Apaiser, assoupir un ...
DIFFÉRENT
, ENTE. adj. Dissemblable, qui n'est point de même. Ce sont deux hommes bien différents. Ils sont différents d'humeur, de langage. Ils sont différents d'opinion, de ...
DIFFÉRENTIEL
, ELLE. adj. T. de Mathém. Qui procède par différences. Il est spécialement et presque uniquement usité pour caractériser Une sorte particulière de calcul qui considère ...
DIFFÉRENTIER
. v. a. T. de Mathém. Différentier une quantité variable, En prendre l'accroissement infiniment petit. DIFFÉRENTIÉ, ÉE. participe
DIFFÉRER
. v. a. Retarder, remettre à un autre temps. Différer une démarche, une affaire, la différer de jour en jour. Différer un payement. Cela ne peut se différer, ne peut ...
DIFFÉRER
. v. n. Être dissemblable, n'être pas de même. Ils diffèrent en un point, en cela. C'est en cela qu'ils diffèrent l'un de l'autre. Mon opinion diffère beaucoup de la ...
DIFFICILE
. adj. des deux genres Qui est malaisé, qui donne de la peine. Un travail difficile. Une opération difficile. Une entreprise difficile, difficile à exécuter. Cette ...
DIFFICILEMENT
. adv. Avec difficulté, avec peine. Vous ne passerez par ce chemin que difficilement. Il entend, il parle difficilement. Il compose difficilement. Il marche difficilement. On ...
DIFFICULTÉ
. s. f. Ce qui rend une chose difficile, pénible. La difficulté d'une opération. La difficulté des chemins, des passages. Ce travail est pour lui sans difficulté.   Il se ...
DIFFICULTUEUX
, EUSE. adj. Qui se rend difficile sur tout, qui allègue des difficultés, qui fait des difficultés sur toutes choses. C'est un homme fort difficultueux. C'est un esprit ...
DIFFORME
. adj. des deux genres Laid, défiguré, qui n'a pas la figure, la forme ou les proportions qu'il devrait avoir. Visage difforme. Jambe difforme. Cela le rend tout difforme. Ce ...
DIFFORMER
. v. a. Changer, gâter, altérer la forme. Il s'emploie surtout en parlant De monnaies et autres choses semblables. Difformer une médaille. On ordonna que ces coins fussent ...
DIFFORMITÉ
. s. f. Défaut très-apparent dans la forme, dans les proportions. Cela fait une grande difformité. Les loupes, la bosse, sont des difformités. Les difformités de la taille. ...
DIFFRACTION
. s. f. T. d'Optique. Phénomène qui s'opère quand les rayons lumineux passent très-près des limites des milieux où ils se meuvent, en sorte qu'ils semblent se diviser et ...
DIFFUS
, USE. adj. Verbeux, prolixe, trop abondant en paroles. Il s'applique Aux personnes, et Au discours, aux ouvrages d'esprit. Cet avocat plaide bien, mais il est diffus. Un ...
DIFFUSÉMENT
. adv. D'une manière diffuse. Il parle diffusément.
DIFFUSION
. s. f. T. de Physique. Il se dit Des fluides, et signifie, L'action de se répandre, ou L'état de ce qui est répandu. Diffusion de lumière, de la lumière. La diffusion du ...
DIGASTRIQUE
. adj. T. d'Anat. Il se dit De certains muscles qui ont deux portions charnues ou comme deux ventres attachés bout à bout. Le muscle digastrique de la mâchoire ...
DIGÉRER
. v. a. Faire la digestion des aliments qu'on a pris. Digérer les viandes, les aliments. On l'emploie aussi absolument. Il a l'estomac faible, il ne digère pas bien.   Il ...
DIGESTE
. s. m. Recueil des décisions des plus fameux jurisconsultes romains, composé par ordre de l'empereur Justinien, qui leur donna force de loi. Les lois du Digeste. Le Digeste ...
DIGESTEUR
. s. m. T. de Chimie. Vase dans lequel on peut élever l'eau à une haute température sans qu'elle bouille. L'eau s'échappe avec un très-grand bruit de la marmite ou ...
DIGESTIF
, IVE. adj. Il se dit, en termes d'Anatomie, De ce qui sert à la digestion. Les organes digestifs. L'appareil digestif. Les facultés digestives.   Il se dit, en Médecine, ...
DIGESTION
. s. f. Élaboration, coction des aliments dans l'estomac. Faire digestion. Cela aide à la digestion, trouble, empêche la digestion. Ces viandes sont de facile, de difficile, ...
DIGITAL
, ALE. adj. T. d'Anat. Qui appartient aux doigts. Artères, veines digitales. Nerfs digitaux.   Impressions digitales, Légères dépressions qu'on observe à la face interne ...
DIGITALE
. s. f. T. de Botan. Genre de plantes, ainsi nommées parce que leur fleur approche de la figure d'un dé à coudre. Digitale blanche. Digitale pourprée.
DIGITÉ
, ÉE. adj. T. de Botan. Découpé en forme de doigts. Feuilles digitées.
DIGNE
. adj. des deux genres Qui mérite quelque chose. Il se prend en bien et en mal. Digne de louange, de récompense. Digne d'estime, de confiance. Digne de mépris, de punition. ...
DIGNEMENT
. adv. Selon ce qu'on mérite. Je ne vous en saurais remercier dignement, assez dignement. Il a été dignement récompensé.   Il signifie aussi, Convenablement, très-bien. ...
DIGNITAIRE
. s. m. Celui qui est revêtu d'une dignité. Les grands dignitaires de l'État.
DIGNITÉ
. s. f. Élévation, grandeur, majesté, noblesse qui impose ; gravité noble qui inspire l'admiration ou commande le respect, les égards. Il se dit Des personnes et des ...
DIGRESSION
. s. f. Ce qui dans un discours est hors du principal sujet. Digression ennuyeuse. Longue digression. Courte digression. Digression agréable. Faire une digression. Se perdre ...
DIGUE
. s. f. Amas de terre, de pierres, de bois, etc., pour servir de rempart contre l'eau, et principalement contre les flots de la mer. Faire une digue. Ouvrir une digue. Rompre la ...
DILACÉRATION
. s. f. Action de dilacérer, déchirement. Il ne se dit guère qu'en termes de Chirurgie.
DILACÉRER
. v. a. Déchirer quelque chose, mettre en pièces avec violence. Il ne se dit guère qu'en termes de Chirurgie. DILACÉRÉ, ÉE. participe
DILAPIDATEUR
, TRICE. adj. Qui dilapide, qui dépense follement. Ministre dilapidateur.   Il s'emploie aussi comme substantif. C'est un dilapidateur.
DILAPIDATION
. s. f. Dépense excessive et désordonnée. La dilapidation des finances de l'État.
DILAPIDER
. v. a. Dépenser avec excès et avec désordre. Ce ministre a dilapidé les finances. DILAPIDÉ, ÉE. participe
DILATABILITÉ
. s. f. T. de Physique. Faculté que possèdent tous les corps, de pouvoir, sans se désagréger, admettre des variations plus ou moins étendues de distance entre les ...
DILATABLE
. adj. des deux genres T. de Physique. Qui est susceptible de dilatation. L'air est extrêmement dilatable.
DILATANT
. s. m. T. de Chirur. Il se dit Des corps qui servent à dilater ou à tenir libres et béantes certaines ouvertures naturelles, accidentelles ou artificielles. Les sétons, les ...
DILATATEUR
. s. m. T. de Chirur. Instrument dont on se sert pour ouvrir et dilater une plaie, pour agrandir une ouverture. Il y a plusieurs espèces de dilatateurs.
DILATATION
. s. f. T. didactique. Action de dilater, de se dilater ; ou L'état de ce qui est dilaté. La dilatation d'une membrane. La dilatation d'une plaie. La dilatation de l'air. ...
DILATATOIRE
. s. m. Voyez DILATATEUR.
DILATER
. v. a. Élargir, étendre. Dilater une plaie. La chaleur dilate les pores. La tristesse resserre le coeur, mais la joie le dilate.   Il se dit particulièrement, en Physique, ...
DILATOIRE
. adj. des deux genres T. de Procédure. Qui tend à prolonger un procès, à retarder le jugement. Exception dilatoire. Moyen dilatoire.
DILAYER
. v. a. Différer, remettre à un autre temps. Dilayer un payement. Dilayer un jugement, etc. Il est vieux, et ne se dit qu'en parlant D'affaires.  Il est quelquefois ...
DILECTION
. s. f. T. de Dévotion. Amour, charité. La dilection du prochain. DILECTION, est aussi un terme dont le pape et l'empereur d'Autriche se servent en écrivant à certains ...
DILEMME
. s. m. (On prononce Dilème. ) Sorte d'argument qui contient deux ou plusieurs propositions différentes ou contraires, dont on laisse le choix à l'adversaire, pour le ...
DILIGEMMENT
. adv. Promptement, avec diligence. Travailler diligemment. Il est venu fort diligemment.   Il signifie aussi, Avec soin, exactement. J'ai recherché, examiné diligemment. Ce ...
DILIGENCE
. s. f. Promptitude, prompte exécution. Travailler avec diligence, en diligence, en grande diligence. Aller en diligence. User de diligence.   Faire diligence, faire grande ...
DILIGENT
, ENTE. adj. Prompt à ce qu'il fait ; qui se dépêche, qui fait ou qui va vite. Valet diligent. Ouvrière diligente. Messager diligent. Courrier diligent.   Il signifie ...
DILIGENTER
. v. a. Hâter, presser. Il faut diligenter cette affaire, l'impression de ce mémoire.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel dans le sens d'Agir avec diligence. ...
DILUVIEN
, IENNE. adj. Qui a rapport au déluge. En examinant les montagnes, on y reconnaît les traces des eaux diluviennes.
DIMANCHE
. s. m. Le premier jour de la semaine, qui est consacré particulièrement aux pratiques de la religion chrétienne, et qu'on appelle aussi quelquefois Le jour du Seigneur. Le ...
DÎME
. s. f. La portion des grains, des vins, des fruits, etc., qui se payait à l'Église, ou au seigneur du lieu, et qui en était ordinairement le dixième. Payer la dîme. Lever ...
DIMENSION
. s. f. Étendue des corps. Un corps solide a trois dimensions, la longueur, la largeur, et la profondeur ou la hauteur. Il a pris toutes les dimensions de ce bâtiment. ...
DÎMER
. v. n. Lever la dîme. Dîmer dans un champ. Dîmer sur un quartier de vigne. Dîmer au pressoir.   Il signifie aussi, Avoir droit de lever la dîme en un lieu. Cet ...
DÎMEUR
. s. m. Celui qui était commis pour recueillir les dîmes. Dîmeur de tel lieu.
DIMINUER
. v. a. Amoindrir, réduire quelque chose, en retrancher une partie. Il s'applique tant Aux choses physiques qu'aux choses morales. Diminuer l'épaisseur d'une planche. ...
DIMINUTIF
, IVE. adj. Il se dit De tout mot qui a une signification plus faible ou plus adoucie que celui dont il est formé par l'addition d'une certaine terminaison. Fillette, ...
DIMINUTION
. s. f. Amoindrissement, rabais, retranchement d'une partie de quelque chose. Grande diminution. Diminution considérable. Diminution de taxe. Diminution de prix. Faire ...
DIMISSOIRE
. s. m. Lettres par lesquelles un évêque consent qu'un de ses diocésains soit promu à la cléricature ou aux ordres par un autre évêque. Donner un dimissoire. Obtenir un ...
DIMISSORIAL
, ALE. adj. Il n'est usité que dans cette locution, Lettres dimissoriales, Lettres qui contiennent un dimissoire.
DINANDERIE
. s. f. coll. Il se dit de Toutes sortes d'ustensiles de cuivre jaune. La dinanderie tire son nom de Dinant, ville de la Belgique.
DINDE
. s. f. La femelle du dindon, appelée autrement Poule d'Inde. Une dinde aux truffes, farcie de truffes. Manger de la dinde.   Il se dit quelquefois abusivement Du coq ...
DINDON
. s. m. Gros oiseau de basse-cour, dont la chair est très-estimée. Employé au pluriel, il se dit tant Des mâles que Des femelles. Garder les dindons. Un troupeau de dindons. ...
DINDONNEAU
. s. m. Petit dindon ou petite dinde. Les dindonneaux sont difficiles à élever.
DINDONNIER
, IÈRE. s. Gardeur, gardeuse de dindons. DINDONNIÈRE, se disait quelquefois, figurément et par dénigrement, d'Une demoiselle de campagne.
DÎNÉE
. s. f. Le repas ou la dépense qu'on fait à dîner dans les voyages, tant pour les personnes que pour les chevaux. Il nous en a coûté tant pour la dînée.   Il signifie ...
DÎNER
. v. n. Prendre un repas vers le milieu ou vers la fin du jour. Nous avons bien dîné, mal dîné. Dîner chez soi. Dîner en ville. On ne dîne guère, à la ville, que vers ...
DÎNER
. s. m. (Quelques-uns écrivent, Dîné .) Repas qu'on fait vers le milieu ou vers la fin du jour. Faire un bon dîner. Grand dîner. Dîner splendide, magnifique. J'étais ...
DÎNETTE
. s. f. Petit repas, ordinairement simulé, que des enfants font entre eux ou avec une poupée. Faire la dînette . Il est familier.
DÎNEUR
. s. m. Celui qui est d'un dîner. J'étais un des dîneurs .  Il se dit aussi de Celui dont le repas principal est le dîner. Je suis dîneur, je ne soupe point .  Il ...
DIOCÉSAIN
, AINE. s. (Les voyelles IO font deux syllabes dans ce mot et dans le suivant. ) Celui, celle qui est du diocèse. Diocésain de Paris, d'Orléans, etc. Les mandements d'un ...
DIOCÈSE
. s. m. Certaine étendue de pays sous la juridiction d'un évêque. Grand diocèse. Le diocèse de Paris. Faire la visite d'un diocèse. Diocèse bien réglé. Il y a tant de ...
DIOECIE
. s. f. T. de Botan. Classe du système de Linné, qui renferme les plantes dont les fleurs mâles sont sur un pied et les fleurs femelles sur un autre. La mercuriale, le ...
DIOÏQUE
. adj. des deux genres (Les voyelles IO font deux syllabes, dans ce mot et dans les suivants.) T. de Botan. Il se dit Des plantes qui appartiennent à la dioecie. Plantes ...
DIONÉE
. s. f. T. de Botan. Plante remarquable par l'extrême irritabilité de ses feuilles, dont les lobes, garnis de poils, se rejoignent quand un insecte vient s'y poser, et le ...
DIONYSIAQUES
. s. f. pl. T. d'Antiq. Fêtes, chez les Grecs, en l'honneur de Bacchus.
DIOPTRIQUE
. s. f. T. de Physique. Partie de l'optique, qui détermine les directions que prennent les diverses parties des faisceaux lumineux, après qu'ils ont traversé des surfaces et ...
DIPHTHONGUE
. s. f. T. de Gram. Syllabe qu'on prononce en faisant entendre, d'une seule émission de voix, le son de deux voyelles, comme ie, ui, oui, dans Ciel, nuit, fouine.   Il se ...
DIPLOMATE
. s. m. Celui qui est versé dans la diplomatie, qui s'occupe de diplomatie, ou qui est dans la diplomatie. Un habile diplomate. Cet événement trompa les calculs des ...
DIPLOMATIE
. s. f. Science des rapports mutuels, des intérêts respectifs des États et des souverains entre eux. Étudier la diplomatie.   Il se dit aussi, collectivement, de Ces ...
DIPLOMATIQUE
. s. f. Art de reconnaître les diplômes ou chartes authentiques. La diplomatique a été bien perfectionnée dans le dernier siècle. La diplomatique donne lieu à de ...
DIPLOMATIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient, qui a rapport à la diplomatique. Recueil diplomatique.   Il signifie aussi, et plus ordinairement, Qui appartient, qui a rapport à la ...
DIPLÔME
. s. m. Chartre, titre, acte public. On ne le dit guère que De chartres, d'actes, de titres anciens émanés de princes ou de seigneurs, et relatifs à des privilèges, à des ...
DIPTÈRE
. s. m. Il se dit, en Histoire naturelle, Des insectes à deux ailes, tels que les cousins et les mouches. L'ordre des diptères. On l'emploie quelquefois adjectivement. Insectes ...
DIPTYQUES
. s. m. pl. Registre où l'on inscrivait, chez les anciens, les noms des consuls, des magistrats, etc., et qui était formé de plusieurs tablettes de bois, d'ivoire, etc., se ...
DIRE
. v. a. ( Je dis, tu dis, il dit ; nous disons, vous dites, ils disent. Je disais ; nous disions. Je dirai, tu diras, il dira ; nous dirons. Je dirais. Dis. Que je dise. Que ...
DIRECT
, ECTE. adj. Droit, qui ne fait aucun détour. Mouvement direct. Chemin direct. Voie, route directe. En ligne directe.   Il s'emploie aussi figurément. Attaque directe. ...
DIRECTE
. s. f. T. de Féodalité. L'étendue du fief d'un seigneur direct. Cette maison était dans la directe d'un tel.
DIRECTEMENT
. adv. Tout droit, en ligne directe, sans faire de détour. Aller directement. Je vais me rendre directement à Paris.   Il s'emploie souvent au figuré. Aller directement à ...
DIRECTEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui conduit, qui administre. Le directeur d'une entreprise, d'un ouvrage, d'une affaire. Directeur de la Banque. Le directeur d'une compagnie ...
DIRECTION
. s. f. Conduite, action de celui qui dirige, qui règle. Sous la direction d'un tel. Être préposé à la direction de certains travaux. Prendre la direction de quelque ...
DIRECTOIRE
. s. m. Conseil ou tribunal chargé d'une direction publique. Le directoire fédéral de la Suisse.   Directoire exécutif, ou simplement, Directoire, Conseil de cinq ...
DIRECTORIAL
, ALE. adj. Qui appartient à un directoire. Pouvoir directorial. Puissance directoriale.
DIRIGEANT
, ANTE. adj. Qui dirige. Il ne s'emploie guère que dans cette dénomination, Ministre dirigeant, Ministre chargé du gouvernement en l'absence du chef de l'État.
DIRIGER
. v. a. Conduire, régler. Diriger des travaux, une compagnie, une maison religieuse, une entreprise, un théâtre. Diriger quelqu'un dans un travail. Diriger les études d'un ...
DIRIMANT
, ANTE. adj. T. de Droit canon. Il se dit De ce qui emporte la nullité d'un mariage. Empêchement dirimant.
DISCALE
. s. f. T. de Commerce. Déchet dans le poids d'une marchandise, produit par l'évaporation de son humidité, La discale d'une botte de soie qui est séchée.
DISCERNEMENT
. s. m. Distinction qu'on fait d'une chose d'avec une autre. On ne saurait faire de si loin le discernement des couleurs.   Il signifie plus ordinairement, La faculté de bien ...
DISCERNER
. v. a. Distinguer un objet d'avec un autre, le voir distinctement. L'obscurité de la nuit empêche de discerner les objets. À l'aide du microscope, on discerne les plus ...
DISCIPLE
. s. m. Celui qui apprend d'un maître quelque science ou quelque art libéral. C'est mon disciple. Exercer, instruire ses disciples.   Il se dit également de Celui qui suit ...
DISCIPLINABLE
. adj. des deux genres Docile, capable d'être discipliné, aisé à discipliner. Cet homme n'est pas disciplinable. L'éléphant est de tous les animaux le plus disciplinable. ...

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.027 c;