Слова на букву déma-effé (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву déma-effé (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
DISCIPLINAIRE
. adj. des deux genres Qui concerne la discipline. Mesure disciplinaire. Peine disciplinaire.
DISCIPLINE
. s. f. Institution, instruction, éducation. Vous êtes sous la discipline d'un bon maître. Élevé sous une bonne discipline. Il y a des animaux capables de discipline.   ...
DISCIPLINER
. v. a. Former, habituer, assujettir à des règles convenues. Discipliner les gens de guerre. Discipliner une maison.   Il signifie aussi, Donner la discipline. Il fut ...
DISCOBOLE
. s. m. T. d'Antiq. Athlète qui faisait profession de l'exercice du disque ou du palet. Cette statue représente un discobole.
DISCONTINUATION
. s. f. Interruption, suspension, cessation, pour un temps, de quelque action ou de quelque ouvrage. Travailler à quelque chose sans discontinuation. La discontinuation des ...
DISCONTINUER
. v. a. Interrompre, suspendre, cesser pour un temps quelque action ou quelque ouvrage. Discontinuer un ouvrage, un bâtiment. Discontinuer ses études. Discontinuer de faire ...
DISCONVENANCE
. s. f. Défaut de convenance, de rapport, de proportion ; inégalité, différence. Il y a une grande disconvenance entre eux. Disconvenance d'âge, de qualité, d'humeur, ...
DISCONVENIR
. v. n. Ne pas convenir, ne pas demeurer d'accord d'une chose. Vous ne sauriez disconvenir qu'il ne vous ait parlé, ou qu'il vous a parlé. Vous ne sauriez disconvenir de ...
DISCORD
. s. m. Discorde. Être en discord. De longs discords. Il vieillit.
DISCORD
. adj. m. T. de Musiq. Qui n'est point d'accord. Un piano discord.
DISCORDANCE
. s. f. Vice de ce qui est discordant. Il se dit au sens physique et au sens moral. Discordance des sons, des couleurs, des parties d'un édifice. Discordance des esprits, des ...
DISCORDANT
, ANTE. adj. T. de Musique. Qui n'est point d'accord, ou qu'on ne peut que difficilement accorder. Voix discordante. Instrument discordant. Ton discordant. On dit dans un sens ...
DISCORDE
. s. f. Dissension, division entre deux ou plusieurs personnes. Une cruelle discorde. Perpétuelle discorde. La discorde se mit parmi eux. Semer la discorde. Nourrir, ...
DISCORDER
. v. n. T. de Musique. Être discordant.
DISCOUREUR
, EUSE. s. Grand parleur, grande parleuse. Il se dit surtout d'Une personne qui parle longuement de choses vaines, ou qui promet ce qu'elle ne tiendra pas. C'est un grand ...
DISCOURIR
. v. n. (Il se conjugue comme Courir. ) Parler sur une matière avec quelque étendue. Discourir d'une affaire, sur une affaire. Socrate passa le dernier jour de sa vie à ...
DISCOURS
. s. m. Suite, assemblage de mots, de phrases qu'on emploie pour exprimer sa pensée, pour exposer ses idées. Le discours familier, oratoire, soutenu, fleuri, etc. Dans le ...
DISCOURTOIS
, OISE. adj. Qui n'est pas courtois, qui est impoli. Il vieillit et ne s'emploie guère que dans ces locutions : Chevalier discourtois. Langage discourtois.
DISCOURTOISIE
. s. f. Manque de courtoisie, de politesse. Il vieillit.
DISCRÉDIT
. s. m. Diminution, perte de crédit. Il se dit Des personnes et Des choses, au propre et au figuré. Les billets d'un tel tombent dans le discrédit, en discrédit. Les lettres ...
DISCRÉDITER
. v. a. Faire tomber en discrédit. Discréditer une marchandise, un papier-monnaie. DISCRÉDITÉ, ÉE. participe, Papier discrédité. Actions de banque discréditées.
DISCRET
, ÈTE. adj. Avisé, prudent, judicieux, retenu dans ses paroles et dans ses actions, qui sait se taire et ne parler qu'à propos. Il est extrêmement discret. En sage et ...
DISCRÈTEMENT
. adv. D'une manière discrète, réservée. En user discrètement. Parler discrètement.
DISCRÉTION
. s. f. Réserve, retenue, circonspection dans les actions et dans les paroles. Agir, parler avec discrétion. Il a beaucoup de discrétion. Il n'a point de discrétion. Son ...
DISCRÉTIONNAIRE
. adj. T. de Palais. Il ne s'emploie guère que dans cette locution, Pouvoir discrétionnaire, Faculté donnée à un juge, et particulièrement au président d'une cour ...
DISCRÉTOIRE
. s. m. Lieu où se tiennent les assemblées des supérieurs ou supérieures de certaines communautés.
DISCULPER
. v. a. Justifier d'une faute imputée. Ses amis le disculpèrent de ce qu'on lui imputait. Cette dernière action l'a pleinement disculpé dans le public.   Il s'emploie ...
DISCURSIF
, IVE. adj. T. de Logique. Qui tire une proposition d'une autre par le raisonnement. L'homme a la faculté discursive. Il est peu usité.
DISCUSSIF
, IVE. adj. T. de Médec. Il se disait autrefois Des médicaments qu'on appliquait à l'extérieur pour dissiper des engorgements.
DISCUSSION
. s. f. Action de discuter, de débattre ; Examen, débat. Il n'est jamais embarrassé dans la discussion. Cela peut fournir matière à discussion. Cela est sujet à ...
DISCUTER
. v. a. Examiner, débattre une question, une affaire avec soin, avec exactitude, et en bien considérer le pour et le contre. Discuter un fait. Discuter un point de droit. Il ...
DISERT
, ERTE. adj. Qui parle aisément, et avec quelque élégance. Il est plutôt disert qu'il n'est éloquent. Il est fort disert. On dit aussi, Un discours disert.
DISERTEMENT
. adv. D'une manière diserte. Il a parlé disertement. Il est peu usité.
DISETTE
. s. f. Manque de quelque chose nécessaire. Il se dit proprement en parlant Des choses essentielles à la vie. Disette de vivres. Grande disette. Cette longue disette causa bien ...
DISETTEUX
, EUSE. adj. Qui manque des choses nécessaires. Il a vieilli.
DISEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui dit. Diseur de bons mots. Diseur de nouvelles. Diseur de riens. Diseur, diseuse de bonne aventure. Diseur de sornettes. Diseuse de bagatelles. Il ne ...
DISGRÂCE
. s. f. Perte, privation des bonnes grâces d'une personne puissante. On ne sait d'où vient sa disgrâce. On ignore la cause, le sujet de sa disgrâce. Tomber en disgrâce. ...
DISGRACIER
. v. a. Cesser de favoriser quelqu'un, le priver de ses bonnes grâces. Le roi l'a disgracié. Son imprudence le fit disgracier. DISGRACIÉ, ÉE. participe, Un ministre, un ...
DISGRACIEUSEMENT
. adv. D'une manière disgracieuse.
DISGRACIEUX
, EUSE. adj. Qui est désagréable, fâcheux. Un homme disgracieux. Une aventure disgracieuse. Cela est bien disgracieux.
DISJOINDRE
. v. a. Séparer des choses qui étaient jointes. La sécheresse a disjoint les jantes de cette roue. On l'emploie aussi avec le pronom personnel. Ces ais, ces planches ...
DISJONCTIF
, IVE. adj. T. de Gram. Il se dit De toute conjonction qui, en unissant les membres de la phrase ou de la période, sépare les choses dont on parle, c'est-à-dire, qui unit ...
DISJONCTION
. s. f. T. de Procédure. Séparation. La disjonction de deux instances.
DISLOCATION
. s. f. Déboîtement, luxation d'un os.  En termes de Guerre, La dislocation d'une armée, La séparation des différents corps d'une armée, lorsqu'on les répartit dans ...
DISLOQUER
. v. a. Démettre, déboîter. Il se dit en parlant Des pièces d'une machine, ou des os qu'on fait sortir de leur place. Disloquer une machine. Disloquer les os. On l'emploie ...
DISPARAÎTRE
. v. n. Cesser de paraître, d'être visible, d'être aperçu. L'ange disparut après lui avoir parlé. Le fantôme a disparu à nos yeux. Les traces n'en ont point encore ...
DISPARATE
. s. f. Défaut très-sensible de rapport, de conformité, de parité ; ou L'effet, ordinairement désagréable, qui en résulte. Ses actions et ses discours forment une ...
DISPARITÉ
. s. f. Inégalité, différence qui se rencontre entre des choses qui se peuvent comparer. Il y a bien de la disparité, trop de disparité entre ces choses. La disparité est ...
DISPARITION
. s. f. Action de disparaître. La disparition d'une comète. La disparition subite de cette personne alarma sa famille.
DISPENDIEUX
, EUSE. adj. Qui exige beaucoup de dépense. Une entreprise dispendieuse. Un emploi dispendieux. Une maison dispendieuse.
DISPENSAIRE
. s. m. T. de Médec. Codex, livre qui traite de la manière de préparer les remèdes.  Il se dit aussi Des établissements de charité où l'on distribue gratuitement des ...
DISPENSATEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui distribue. Sage, juste dispensateur des bienfaits du prince. Bonne dispensatrice.
DISPENSATION
. s. f. Distribution. Sage dispensation. Juste dispensation. Dispensation des grâces, des récompenses.
DISPENSE
. s. f. Exemption, acte par lequel on dispense une personne de quelque chose. Dispense de la loi, de la coutume. Dispense de tutelle. Dispense d'âge. Dispense de bans. Dispense ...
DISPENSER
. v. a. Exempter de la règle ordinaire, faire une exception en faveur de quelqu'un ; ou simplement, Exempter de quelque chose une personne. Dispenser de la loi commune, de la ...
DISPERSER
. v. a. Répandre, jeter çà et là. Disperser les débris de quelque chose. Disperser de l'argent, des pièces de monnaie, etc.   Il signifie aussi, Séparer des personnes ...
DISPERSION
. s. f. Action de disperser, de se disperser, ou Le résultat de cette action. La dispersion des matériaux d'un édifice. La dispersion des rayons lumineux. La dispersion ...
DISPONDÉE
. s. m. T. de Versification grecque et de Versification latine. Double spondée. Voyez SPONDÉE.
DISPONIBILITÉ
. s. f. Qualité, état de ce qui est disponible. Il ne se dit qu'en parlant Des militaires qui ne sont point ou ne sont plus en activité de service, mais qui peuvent, au ...
DISPONIBLE
. adj. des deux genres Que l'on a à sa disposition, dont on peut disposer. Un revenu disponible. Une somme disponible. Les fonds disponibles. La moitié des officiers ...
DISPOS
. adj. m. Léger, agile. Il ne se dit proprement que Des hommes. On ne peut pas être plus dispos à son âge. Gaillard et dispos. Frais et dispos.
DISPOSER
. v. a. Arranger, mettre dans un certain ordre. L'architecte a bien disposé les appartements de cette maison. Dieu a disposé dans un ordre merveilleux toutes les parties de ...
DISPOSITIF
, IVE. adj. T. de Médec. Qui prépare, qui dispose à quelque chose. Remède dispositif. Il a vieilli.
DISPOSITIF
. s. m. T. de Droit. La partie d'une loi, d'un édit, d'une ordonnance, d'un arrêté, d'un jugement, d'un arrêt, etc., qui en contient les dispositions, par opposition Au ...
DISPOSITION
. s. f. Arrangement, situation. La disposition des parties du corps, des organes. La disposition des lieux était telle. La disposition des différentes parties d'un jardin, ...
DISPROPORTION
. s. f. Inégalité, disconvenance, manque de proportion entre différentes choses, ou entre les parties d'une même chose. Il y a une grande disproportion entre ces deux ...
DISPROPORTIONNÉ
, ÉE. adj. Qui manque de proportion, qui n'a pas de convenance. Leurs âges sont fort disproportionnés. Un mariage disproportionné. Ces partages sont bien disproportionnés. ...
DISPUTABLE
. adj. des deux genres Qui peut être disputé. Cette question est disputable. Cela n'est pas disputable.
DISPUTE
. s. f. Débat, contestation. Grande dispute. Ils sont toujours en dispute. Avoir dispute ensemble. Avoir dispute contre quelqu'un. Opiniâtre dans la dispute. La chaleur de la ...
DISPUTER
. v. n. Être en débat, avoir contestation. Disputer contre quelqu'un. Disputer ensemble. Il ne faut pas disputer des goûts. Ils disputent perpétuellement. Il aime à ...
DISPUTEUR
. s. m. Celui qui aime à disputer, à contredire. Grand disputeur. Ardent disputeur. Disputeur opiniâtre.   Il s'emploie quelquefois adjectivement. Cet homme est ...
DISQUE
. s. m. Sorte de palet que les anciens, dans leurs jeux et dans leurs exercices, jetaient au loin, pour faire paraître leur force et leur adresse. Lancer le disque. Un disque ...
DISQUISITION
. s. f. T. didactique. Examen, recherche exacte de quelque vérité dans les sciences. Se livrer à des disquisitions philosophiques, mathématiques, etc. Dans le langage ...
DISSECTION
. s. f. Action de disséquer un corps organisé, ou L'état d'un corps disséqué. Faire une dissection. Assister à une dissection. Dissection anatomique.
DISSEMBLABLE
. adj. des deux genres Qui n'est point semblable, qui est différent. Ces deux frères sont bien dissemblables. Ces deux caractères sont fort dissemblables. Qu'il est ...
DISSEMBLANCE
. s. f. Manque de ressemblance. Il y a une grande dissemblance entre ces deux frères, quoiqu'ils soient jumeaux. Dissemblance de forme.
DISSÉMINATION
. s. f. Action de disséminer, ou Le résultat de cette action. On ne l'emploie qu'au propre. La dissémination des graines.
DISSÉMINER
. v. a. Semer, éparpiller, répandre çà et là. Il se dit au propre et au figuré. Le vent dissémine les graines de certains végétaux. On dissémina les troupes dans les ...
DISSENSION
. s. f. Discorde, querelle causée par l'opposition, par la diversité des sentiments ou des intérêts. Cela causa de grandes dissensions dans l'État. Vivre en dissension. ...
DISSENTIMENT
. s. m. Différence de sentiments, d'opinions. Le dissentiment qui existe entre nous vient de ce que la question a été mal posée. Cette explication a fait cesser tout ...
DISSÉQUER
. v. a. T. de Chirur. Diviser et ouvrir les différentes parties d'un cadavre, ou quelque partie seulement, soit pour en étudier ou en démontrer la structure, soit pour ...
DISSÉQUEUR
. s. m. Celui qui dissèque. Il ne se dit guère qu'avec un adjectif. Un bon, un habile disséqueur. Disséqueur très-adroit.
DISSERTATEUR
. s. m. Celui qui disserte. Il ne se prend guère qu'en mauvaise part. C'est un ennuyeux dissertateur.
DISSERTATION
. s. f. Discours ou écrit dans lequel on examine soigneusement quelque matière, quelque question, quelque ouvrage d'esprit, etc. Savante, exacte, judicieuse dissertation. ...
DISSERTER
. v. n. Faire une dissertation. Il a savamment disserté sur ce point de chronologie. Disserter longuement et ennuyeusement.
DISSIDENCE
. s. f. Scission ; action ou état de ceux qui s'éloignent de la doctrine ou de l'opinion du plus grand nombre sur quelque matière. Dissidence d'opinions. L'assemblée ...
DISSIDENT
, ENTE. adj. Qui professe une doctrine, une opinion différente de celle du plus grand nombre. On l'emploie surtout en matière de religion et de politique. Secte, faction ...
DISSIMILAIRE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui n'est pas de même genre, de même espèce. Il se dit par opposition à Similaire. Parties dissimilaires, comme les os, les artères, ...
DISSIMULATEUR
. s. m. Celui qui dissimule. Ces hommes vieillis dans les cours, sont de profonds dissimulateurs. Il est peu usité.
DISSIMULATION
. s. f. Action de dissimuler, conduite de celui qui dissimule. Dissimulation artificieuse, perfide. La feinte est encore pire que la dissimulation. Une sage dissimulation.   ...
DISSIMULÉ
, ÉE. adj. Couvert, artificieux, qui ne laisse pas apercevoir ses sentiments, ses desseins. Homme dissimulé, profondément dissimulé. Esprit dissimulé. Caractère ...
DISSIMULER
. v. a. Cacher ses sentiments, ses desseins ; ou, par une conduite réservée, artificieuse, ne pas les laisser apercevoir. Dissimuler sa haine, son amour, sa douleur. Je ne ...
DISSIPATEUR
, TRICE. s. Dépensier, prodigue, qui dépense beaucoup. Un grand dissipateur. C'est un dissipateur, une dissipatrice.
DISSIPATION
. s. f. Évaporation, déperdition. Dans ce sens, il ne se dit guère qu'en parlant De ce qu'on appelait Esprits animaux. Ces docteurs dissertèrent sur la dissipation des ...
DISSIPER
. v. a. Disperser, écarter, défaire, détruire. Dissiper une armée. Le soleil dissipe les nuages, les brouillards, les ténèbres.   Il s'emploie figurément, dans le ...
DISSOLU
, UE. adj. Impudique, débauché. C'est un homme fort dissolu. C'est une femme très-dissolue. Dissolu dans ses moeurs. Dissolu dans ses paroles.   Il se dit aussi Des choses, ...
DISSOLUBLE
. adj. des deux genres T. de Chimie. Qui peut être dissous. Ce métal est dissoluble. La gomme est une substance dissoluble dans l'eau. On dit plus ordinairement, Soluble.
DISSOLUMENT
. adv. D'une manière dissolue. Vivre dissolument. Il est peu usité.
DISSOLUTIF
, IVE. adj. T. de Médec. et de Chimie. Qui a la vertu de dissoudre. Remèdes dissolutifs. On dit aussi, Vertu dissolutive. Il a vieilli.
DISSOLUTION
. s. f. Séparation des parties d'un corps naturel qui se dissout. La dissolution d'un composé. La dissolution des corps. La dissolution des végétaux, des matières animales. ...
DISSOLVANT
, ANTE. adj. Qui a la vertu de dissoudre. De ces acides, il faut prendre le plus dissolvant. C'est une des substances les plus dissolvantes. On dit de même, Vertu, qualité ...
DISSONANCE
. s. f. T. de Musique. Faux accord, relation d'un son à un autre avec lequel il n'est pas consonnant. La septième est une dissonance.   Sauver une dissonance, La faire ...
DISSONANT
, ANTE. adj. T. de Musique. Qui forme dissonance. Sons dissonants. Notes dissonantes. Intervalle dissonant.   Il signifiait aussi, Qui n'est point d'accord, qui n'est pas dans ...
DISSONER
. v. n. T. de Musique. Former dissonance. Deux notes qui dissonent entre elles.
DISSOUDRE
. v. a. ( Je dissous ; nous dissolvons. Je dissolvais. J'ai dissous. Je dissoudrai. Je dissoudrais. Dissous ; dissolvez. Que je dissolve. Dissolvant. ) Opérer la ...
DISSUADER
. v. a. Détourner quelqu'un de l'exécution d'un dessein, le porter à ne pas exécuter une résolution prise. Il avait quelque envie d'entreprendre ce voyage, mais ses amis ...
DISSUASION
. s. f. Effet des discours, des raisons qui dissuadent. L'orateur, dans le genre délibératif, a deux principaux objets, la persuasion et la dissuasion. Il est peu usité.
DISSYLLABE
. adj. des deux genres T. de Gram. Qui est de deux syllabes. Mot dissyllabe.   Il s'emploie aussi substantivement, au masculin. Ce vers est composé de dissyllabes.
DISSYLLABIQUE
. adj. des deux genres Il se dit Des vers dont tous les mots sont des dissyllabes, et Des vers qui n'ont que deux syllabes. Vers dissyllabique.
DISTANCE
. s. f. L'espace, l'intervalle d'un lieu à un autre, d'un objet à un autre. La distance des lieux. La distance d'une ville à l'autre. On doit, en écrivant, mettre une ...
DISTANT
, ANTE. adj. Éloigné. Ces deux villes ne sont distantes l'une de l'autre que de huit lieues.   Il se dit aussi en parlant Du temps. Ces deux époques ne sont pas fort ...
DISTENDRE
. v. a. T. de Médec. Causer une tension considérable. Son estomac est distendu par des gaz.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel. Quand la peau se distend. ...
DISTENSION
. s. f. T. de Médec. Tension considérable, comme est, par exemple, celle de l'estomac et de l'utérus quand des matières plus ou moins abondantes s'y accumulent. La ...
DISTILLATEUR
. s. m. (On ne prononce qu'une L dans ce mot et dans les quatre suivants. ) Celui qui fait des distillations. Il se dit particulièrement de Celui dont la profession est de ...
DISTILLATION
. s. f. T. de Chimie, de Pharmacie, etc. Action, opération par laquelle on sépare, à l'aide du feu, les principes volatils d'un corps d'avec ses principes fixes, les premiers ...
DISTILLATOIRE
. adj. des deux genres T. de Chimie, de Pharmacie, etc. Qui sert à distiller, propre aux distillations. Un vase distillatoire. Appareil distillatoire.
DISTILLER
. v. a. T. de Chimie, de Pharmacie, etc. Faire une distillation, des distillations ; ou Soumettre à la distillation. Distiller au bain-marie, au bain de sable, à feu nu. ...
DISTILLERIE
. s. f. Lieu où l'on fait des distillations en grand. Une belle distillerie.
DISTINCT
, INCTE. adj. Différent, séparé d'un autre. Ce sont deux choses entièrement distinctes. Il faut que les articles d'un compte soient bien distincts. Les étamines de cette ...
DISTINCTEMENT
. adv. Nettement, clairement, d'une manière distincte. Voir distinctement les objets. Il prononce, il parle distinctement. Il vous a déclaré son intention assez ...
DISTINCTIF
, IVE. adj. Qui distingue. Caractère, signe distinctif. Marque distinctive.
DISTINCTION
. s. f. Division, séparation. Écrire tout de suite, sans distinction de chapitres. Bible imprimée sans distinction de versets. Tout y est pêle-mêle sans distinction.   ...
DISTINGUER
. v. a. Discerner par la vue, par l'ouïe, ou par les autres sens. Il était si tard, qu'on ne pouvait plus distinguer les objets. Je le distinguai dans la foule. Distinguer un ...
DISTIQUE
. s. m. T. de Versification. On appelle ainsi Deux vers qui renferment un sens complet. Distique grec, latin, italien, français, etc. Voilà un beau distique. Ce distique a ...
DISTORSION
. s. f. État d'une partie du corps qui se tourne d'un seul côté par le relâchement des muscles opposés, ou par la contraction des muscles correspondants. Distorsion de la ...
DISTRACTION
. s. f. Démembrement, séparation d'une partie d'avec son tout. Dans cette acception, il ne s'emploie guère qu'en termes de Pratique. On a demandé distraction de cette terre. ...
DISTRAIRE
. v. a. (Il se conjugue comme Tirer, séparer une partie d'un tout, etc. Dans ce sens, il n'est guère usité qu'en termes de Pratique. De ces papiers, il en faut distraire ceux ...
DISTRIBUER
. v. a. Départir, répartir, partager. Distribuer une somme d'argent. Distribuer entre des créanciers le prix d'un immeuble vendu en justice. Distribuer des aumônes. ...
DISTRIBUTEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui distribue. Distributeur des grâces, des récompenses.
DISTRIBUTIF
, IVE. adj. Qui distribue, qui répartit. La justice distributive est celle qui ordonne des peines et des récompenses.   Il se dit, en termes de Grammaire et de Logique, par ...
DISTRIBUTION
. s. f. Action de distribuer, ou Le résultat de cette action. Distribution de vivres. Distribution du butin. Distribution des rôles d'une pièce de théâtre. Distribution du ...
DISTRIBUTIVEMENT
. adv. T. de Logique. Dans un sens distributif.
DISTRICT
. s. m. T. de Pratique ancienne. Étendue de juridiction. Un juge ne peut juger hors de son district. Fig. et fam., Cela n'est pas de mon district, Cela n'est pas de ma ...
DIT
. s. m. Mot, propos, maxime, sentence. Il ne s'emploie guère que dans les locutions suivantes : Un dit notable, remarquable, mémorable. Les dits et faits, les dits et ...
DITHYRAMBE
. s. m. Espèce de poëme lyrique qui se distingue de l'ode par un enthousiasme plus impétueux, et par l'irrégularité des mesures et des stances. Le dithyrambe était ...
DITHYRAMBIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient au dithyrambe, qui tient du dithyrambe. Poésie dithyrambique. Chant dithyrambique.
DITO
*  Mot invariable emprunté de l'italien. Il s'emploie dans les livres de commerce, dans les factures, etc., à peu près de la même manière que le mot latin Idem, lorsqu'on ...
DITON
. s. m. T. de Musique. Tierce majeure ou mineure, intervalle composé de deux tons, ou d'un ton et d'un semi-ton.
DIURÉTIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Apéritif, qui fait uriner. Remède diurétique. Le vin blanc est diurétique. Les racines d'asperges sont diurétiques.   Il se dit ...
DIURNAL
. s. m. Livre de prières qui contient l'office canonial de chaque jour, à l'exception des matines, et quelquefois des laudes. Diurnal romain. Diurnal à l'usage de Paris. ...
DIURNE
. adj. des deux genres D'un jour, ou De jour. Il se dit en Astronomie : Le mouvement diurne de la terre. Arc diurne (voyez ARC) ; et en Histoire naturelle : Plantes diurnes. ...
DIVAGATION
. s. f. T. de Jurispr. Action de laisser divaguer. La divagation des animaux malfaisants est punie d'une amende. DIVAGATION, dans le langage ordinaire, signifie, L'action de ...
DIVAGUER
. v. n. T. de Jurispr. Errer çà et là. Il se dit Des animaux féroces ou malfaisants, des fous et des furieux, livrés à eux-mêmes par l'imprudence ou la négligence de ...
DIVAN
. s. m. Terme employé dans le Levant pour désigner, Un conseil suprême, un tribunal, une assemblée de notables. Les divans se tiennent dans des salles autour desquelles ...
DIVE
. adj. f. Vieux mot qui signifiait, Divine.  Il se dit encore, substantivement, d'Une sorte de déesse subalterne, dans la mythologie orientale. Les dives et les péris.
DIVERGENCE
. s. f. T. de Géom. et d'Optique. Situation de deux lignes, de deux rayons, qui vont en s'écartant.  Il s'emploie aussi figurément, et se dit surtout en parlant Des ...
DIVERGENT
, ENTE. adj. T. de Géom. et d'Optique. Il se dit Des lignes, des rayons qui vont en s'écartant l'un de l'autre. Lignes divergentes. Rayons divergents.   Il s'emploie aussi ...
DIVERGER
. v. n. T. de Géom. et d'Optique. Il se dit Des lignes, des rayons qui vont en s'écartant l'un de l'autre. Ces deux lignes divergent. Une direction qui diverge d'une autre. ...
DIVERS
, ERSE. adj. Différent, dissemblable, qui est de nature ou de qualité différente. Ils sont de divers sentiments, d'opinions diverses. Les divers tempéraments. Les divers ...
DIVERSEMENT
. adv. En diverses manières, différemment. Les historiens en parlent diversement. On peut expliquer cela diversement. Cette nouvelle a été reçue diversement dans le monde. ...
DIVERSIFIER
. v. a. Varier, changer de plusieurs façons. Diversifier les mets. Diversifier les attitudes des figures dans un tableau. Diversifier ses études, ses exercices. Diversifier ...
DIVERSION
. s. f. Action par laquelle on détourne, on oblige à se détourner ; ou L'effet de cette action. Il se dit tant au propre qu'au figuré. Il est entré dans le pays ennemi ...
DIVERSITÉ
. s. f. Variété, différence. Diversité de religion, de vie, de fortune. Diversité d'objets, d'occupations, d'esprits, d'humeurs, d'opinions, etc. Il y a une très-grande ...
DIVERTIR
. v. a. Détourner, distraire. Divertir quelqu'un de ses occupations. Il avait tel dessein, je l'en ai diverti. En ce sens, il vieillit.  Il signifie plus ordinairement, ...
DIVERTISSANT
, ANTE. adj. Qui divertit, qui réjouit, qui récrée. Ce spectacle est fort divertissant. Esprit divertissant. Humeur divertissante. C'est un homme très-divertissant.
DIVERTISSEMENT
. s. m. Récréation, plaisir, amusement. Il se dit ordinairement d'Un plaisir honnête. La chasse est pour lui un grand divertissement. La musique est un divertissement fort ...
DIVIDENDE
. s. m. T. d'Arithm. Nombre à diviser selon la règle de division. Le dividende s'écrit à la gauche du diviseur, dont on le sépare par un trait. DIVIDENDE, en termes de ...
DIVIN
, INE. adj. Qui est de Dieu, d'un dieu ; qui appartient à Dieu, à un dieu. Les attributs divins. Une nature divine. La puissance divine. La providence divine. La bonté, la ...
DIVINATION
. s. f. Art prétendu de deviner, de prédire l'avenir. La divination a toujours été condamnée par l'Église.   Il se dit aussi Des moyens employés pour deviner et ...
DIVINATOIRE
. adj. des deux genres Il se dit De la science prétendue des devins, et Des choses qu'ils emploient pour mettre cette science en pratique. Art, science divinatoire. Baguette ...
DIVINEMENT
. adv. Par la vertu divine, par la puissance de Dieu, d'un dieu. Les prophètes divinement inspirés. La conception du Fils de Dieu a été opérée divinement dans le sein de ...
DIVINISER
. v. a. Reconnaître pour divin, mettre au rang des dieux. Les païens divinisaient les héros. Auguste fut divinisé.   Il signifie figurément, Exalter, préconiser outre ...
DIVINITÉ
. s. f. Essence divine, nature divine. La divinité du Verbe.   Il se prend aussi pour Dieu même. Honorer la Divinité. Nier la Divinité, ne point reconnaître la Divinité, ...
DIVIS
. s. m. Il est opposé à Indivis. Posséder par divis, Posséder par suite d'un partage. Il est peu usité.
DIVISER
. v. a. Partager, séparer réellement ou fictivement une chose en deux ou plusieurs parties. Diviser un corps, les parties d'un corps avec un instrument tranchant. Diviser un ...
DIVISEUR
. s. m. T. d'Arithm. Nombre par lequel on en divise un plus grand. Quand on divise cent par dix, dix est le diviseur, et cent est le dividende. Le plus grand commun diviseur de ...
DIVISIBILITÉ
. s. f. T. didactique. Qualité de ce qui peut être divisé. La divisibilité de la matière.
DIVISIBLE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui peut être divisé. Plusieurs philosophes disent que la matière est divisible à l'infini. Ce nombre n'est pas exactement divisible ...
DIVISION
. s. f. Séparation réelle ou fictive, partage. La division des parties d'un corps. La division d'un régiment en bataillons, d'un bataillon en compagnies. Les experts ...
DIVISIONNAIRE
. adj. m. De division. Il ne s'emploie guère que dans ces dénominations :  Inspecteur divisionnaire, Celui qui est chargé d'une inspection dans une certaine étendue de ...
DIVORCE
. s. m. Rupture légale du mariage du vivant des époux. Le divorce était en usage parmi les Juifs et parmi les Romains. Demander le divorce. Demande en divorce. Divorce par ...
DIVORCER
. v. n. Faire divorce. Ils ont divorcé. Elle a divorcé d'avec lui. DIVORCÉ, ÉE. participe, Homme divorcé, femme divorcée, Homme, femme qui a fait divorce.
DIVULGATION
. s. f. Action de divulguer, ou État d'une chose divulguée. La divulgation d'un secret.
DIVULGUER
. v. a. Rendre public ce qui n'était pas su. Divulguer un secret. Une heure après que la nouvelle fut arrivée, on la divulgua par toute la ville, elle fut divulguée ...
DIX
. adj. numéral des deux genres Nombre pair qui se compose de deux fois cinq, et qui suit immédiatement le nombre neuf. L' X se prononce comme un Z devant une voyelle. Dix ...
DIXIÈME
. adj. des deux genres (On prononce Dizième. ) Nombre ordinal de Dix. Le dixième jour. La dixième fois. J'étais le dixième.   La dixième partie, ou substantivement, Le ...
DIXIÈMEMENT
. adv. (On prononce Dizièmement. ) En dixième lieu.
DIXME
. s. f. Voyez DÎME.
DIZAIN
. s. m. (On écrivait autrefois Dixain, ainsi que Dixaine et Dixenier. )  Ce qui est composé de dix parties. Il se dit principalement Des pièces de poésie et des stances ou ...
DIZAINE
. s. f. Total de choses ou de personnes composé de dix. Une dizaine d'écus. Une dizaine de personnes. Compter par dizaine. Le chapelet est composé de cinq dizaines. Autrefois ...
DIZEAU
. s. m. Il se dit d'Un tas de dix gerbes, de dix bottes. Un dizeau.
DIZENIER
. s. m. (On dit aussi, Dizainier. ) Chef d'une dizaine, ou qui a dix personnes sous sa charge. C'était autrefois Le nom de certains officiers de ville. Les quarteniers, les ...
DOCILE
. adj. des deux genres Qui a de la disposition à se laisser conduire et diriger. Naturel docile. Esprit docile. Humeur docile. Enfant docile. Rendre docile. Être docile. Un ...
DOCILEMENT
. adv. Avec docilité. Écouter docilement. Recevoir docilement un conseil.
DOCILITÉ
. s. f. Qualité par laquelle on est docile, disposition naturelle à se laisser diriger. Il a une grande docilité. Cet enfant est d'une docilité exemplaire. Il reçoit mes ...
DOCIMASTIQUE
ou *DOCIMASIE. s. f. T. de Métallurgie. Art d'essayer en petit les minerais, pour connaître la qualité et la quantité des métaux qu'ils contiennent. La docimastique ...
DOCTE
. adj. des deux genres Savant, érudit. Un docte jurisconsulte. Un docte antiquaire.   Il s'applique également Aux choses. Un livre docte. De doctes leçons. De doctes ...
DOCTEMENT
. adv. Savamment, d'une manière docte. Traiter doctement une matière.   Ironiq., Il nous a prouvé doctement les vérités les plus triviales.
DOCTEUR
. s. m. Celui qui est promu, dans une université, au plus haut degré de quelque faculté. Docteur en théologie. Docteur en droit. Docteur en médecine de la faculté de ...
DOCTORAL
, ALE. adj. Appartenant au docteur. Robe doctorale. Bonnet doctoral. Fig. et dans un sens de critique, Ton doctoral, morgue doctorale, etc., se disent Du ton tranchant, de ...
DOCTORAT
. s. m. Degré, qualité de docteur. Il est parvenu au doctorat.
DOCTORERIE
. s. f. Acte qu'on fait en théologie pour être reçu docteur.
DOCTRINAIRE
. s. m. Prêtre ou clerc séculier de la Doctrine chrétienne, père de la Doctrine chrétienne. On dit aussi, adjectivement, Un prêtre doctrinaire.
DOCTRINAL
, ALE. adj. T. de Théol. Il se dit Des avis, des sentiments que les docteurs, les universités, donnent en matière de doctrine, de morale, etc. Avis doctrinal. Jugement ...
DOCTRINE
. s. f. Savoir, érudition. Grande doctrine. Profonde doctrine. Doctrine consommée. Cet homme a beaucoup de doctrine. Ce livre est plein de doctrine.   Il signifie plus ...
DOCUMENT
. s. m. Titre, preuve par écrit, renseignement. Vieux documents. Anciens documents. Titres et documents. Un document précieux. Recueillir les documents qui peuvent servir à ...
DODÉCAÈDRE
. s. m. T. de Géom. Corps solide régulier dont la surface est formée de douze pentagones réguliers.
DODÉCAGONE
. s. m. T. de Géom. Figure rectiligne qui a douze côtés. Dodécagone régulier.
DODÉCANDRIE
. s. f. T. de Botan. Il se dit de La classe du système de Linné qui renferme les plantes dont les fleurs ont douze étamines.
DODINER
(SE). v. pron. Avoir beaucoup de soin de sa personne. Ce paresseux ne fait que se dodiner. Il est familier et peu usité. DODINER, s'emploie comme neutre en termes ...
DODO
. s. m. Mot du langage familier, dont on se sert en parlant aux enfants, et qui n'est guère usité que dans ces phrases : Faire dodo, Dormir. Aller à dodo, Aller dormir, ...
DODU
, UE. adj. Gras, potelé, qui a beaucoup d'embonpoint. Il est dodu. Cette femme est dodue. Des pigeons dodus. Il est familier.
DOGARESSE
. s. f. La femme d'un doge.
DOGAT
. s. m. La dignité de doge, ou La durée de cette dignité. Le dogat de Venise était à vie. Le dogat de Gênes était de deux ans.
DOGE
. s. m. On appelait ainsi Le chef de la république de Venise, et Celui de la république de Gênes. Le doge de Venise, de Gênes. Le palais des doges.
DOGMATIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient au dogme, qui concerne le dogme ; et plus ordinairement, par extension, Qui est consacré, usité dans l'école. Terme dogmatique. Style ...
DOGMATIQUEMENT
. adv. D'une manière dogmatique, selon les règles de l'école. Traiter une matière dogmatiquement.   Il signifie aussi, D'un ton décisif et sentencieux. Parler ...
DOGMATISER
. v. n. Enseigner une doctrine fausse ou dangereuse. Il se dit principalement en matière de Religion. Il dogmatise. Il se mêle de dogmatiser. Il fut défendu de dogmatiser.   ...
DOGMATISEUR
. s. m. Celui qui a l'habitude de prendre un ton dogmatique. Il se dit toujours en mauvaise part. C'est un grand dogmatiseur.
DOGMATISTE
. s. m. Celui qui établit des dogmes, qui dogmatise.
DOGME
. s. m. Point de doctrine, proposition ou principe établi, ou regardé comme une vérité incontestable. Il se dit surtout en matière de Religion et de Philosophie. Les ...
DOGRE
. s. m. T. de Marine, emprunté du hollandais Dogger-boot. Bâtiment de commerce qui sert ordinairement à la pêche du hareng et du maquereau, dans la Manche et dans les mers ...
DOGUE
. s. m. Espèce de chien ordinairement gros et fort, qui a le museau noir et écrasé, les lèvres épaisses et pendantes, et dont on se sert pour garder les maisons, les ...
DOGUIN
, INE. s. Mâle et femelle de petits dogues.
DOIGT
. s. m. (On ne prononce point le G.) Chacune des parties mobiles et distinctes qui terminent la main ou le pied de l'homme. Doigts longs, courts, menus, etc. Les cinq doigts de ...
DOIGTER
. v. n. T. de Musique. Placer, poser, faire agir les doigts, selon une certaine méthode, sur l'instrument dont on joue. Il se dit surtout en parlant Des instruments à touches ...
DOIGTIER
. s. m. Ce qui sert à couvrir un doigt. Un doigtier de cuir. Un doigtier de linge.
DOIT
*  T. de Commerce. Voyez DEVOIR .
DOL
. s. m. T. de Jurispr. Tromperie, fraude. Sans dol ni fraude. Il y a eu dol dans le contrat.
DOLCE
. adv. T. de Musique, emprunté de l'italien. Il sert à indiquer une expression douce dans l'exécution.
DOLÉANCE
. s. f. Plainte. Il est principalement usité au pluriel. Faire ses doléances. Conter ses doléances. De grandes doléances. DOLÉANCES, se disait autrefois Des demandes ou ...
DOLEMMENT
. adv. D'une manière dolente. Parler dolemment. Il est familier.
DOLENT
, ENTE. adj. Triste, affligé, plaintif. On ne l'emploie guère que par moquerie. Il est toujours dolent. Un visage dolent. Une mine dolente. Un ton dolent. Une voix dolente. ...
DOLER
. v. a. Aplanir un morceau de bois, le rendre uni, ou le réduire à l'épaisseur convenable avec la doloire. Il faut doler ces planches. Ces douves n'ont pas été bien ...
DOLIMAN
. s. m. Robe longue, ouverte par devant, qui se met par-dessus les autres vêtements, et qui est en usage chez les Turcs.
DOLLAR
. s. m. Monnaie des États-Unis, dont le cours ordinaire du commerce fixe la valeur à cinq francs, terme moyen.
DOLMAN
. s. m. Veste de hussard dont les manches restent pendantes, et qui n'est retenue sur les épaules que par un cordon. Mettre son dolman.
DOLOIRE
. s. f. Instrument de tonnelier à lame très-large, qui sert à unir le bois ou à le réduire à l'épaisseur convenable. Aplanir le bois avec une doloire. Tailler des douves ...
DOM
*  Titre d'honneur qui vient du latin Dominus (Seigneur), et que l'on joint aux noms propres des membres de certains ordres religieux, tels que les bénédictins et les ...
DOMAINE
. s. m. Possession, propriété d'une chose réputée Bien. Il y a plusieurs manières d'acquérir le domaine d'une chose. Cela est du domaine d'un tel. Celui qui payait le cens ...
DOMANIAL
, ALE. adj. Qui est du domaine de l'État ou de la couronne. Biens domaniaux. Droit domanial. Rentes domaniales.
DÔME
. s. m. Ouvrage d'architecture en forme de coupe renversée, qui surmonte un grand édifice ; et, par extension, Tout autre ouvrage de même forme. Le dôme d'une église. Le ...
DOMERIE
. s. f. Nom que prenaient autrefois certaines abbayes qui étaient des espèces d'hôpitaux.
DOMESTICITÉ
. s. f. Condition d'une personne qui est au service d'une autre. Ce témoin n'a pas été reçu à déposer en faveur de son maître, à cause de la domesticité.   Il se dit ...
DOMESTIQUE
. adj. des deux genres Qui est de la maison, qui appartient à la maison ; ou Qui a rapport au ménage, à l'intérieur de la famille. Économie domestique. La vie domestique. ...
DOMESTIQUEMENT
. adv. En qualité de domestique, à la manière d'un domestique. Servir quelqu'un domestiquement.   Il signifie aussi quelquefois, Familièrement. Il vit domestiquement avec ...
DOMICILE
. s. m. La demeure d'une personne, le lieu qu'elle a choisi pour son habitation ordinaire, et où elle a fixé son principal établissement. On l'emploie surtout en termes de ...
DOMICILIAIRE
. adj. des deux genres Qui concerne le domicile. On ne l'emploie guère que dans cette locution, Visite domiciliaire, Visite faite dans le domicile de quelqu'un par autorité ...
DOMICILIER
(SE). v. pron. T. de Jurispr. Prendre une habitation fixe dans un lieu. Ce verbe était autrefois d'usage à ses temps composés. Il s'est domicilié dans cette ville. On ne ...
DOMINANT
, ANTE. adj. Qui domine, qui a la prépondérance, qui prévaut. Il se dit au propre et au figuré. Parti dominant. Religion dominante. Passion dominante. Humeur dominante. ...
DOMINANTE
. s. f. T. de Musiq. La note qui fait la quinte au-dessus de la note tonique ou fondamentale. Dans le ton d 'ut, sol est la dominante. La tonique et la dominante déterminent le ...
DOMINATEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui domine, qui s'arroge une grande autorité, qui exerce un grand empire. Dominateur de l'univers. Les dominateurs des nations. Cette nation fut ...
DOMINATION
. s. f. Puissance, empire, autorité souveraine. Il se dit tant au propre qu'au figuré. Domination tyrannique, injuste, absolue. Vivre sous la domination française, anglaise, ...
DOMINER
. v. n. Commander souverainement, avoir une puissance absolue. Alexandre domina sur l'Asie. Ce peuple, cette puissance domine sur les mers.   Il signifie aussi, tant au propre ...
DOMINICAIN
, AINE. s. Religieux, religieuse de l'ordre de Saint-Dominique.
DOMINICAL
, ALE. adj. Qui appartient au Seigneur. On l'emploie surtout dans ces deux locutions : L'oraison dominicale, le Pater, prière que Notre-Seigneur enseigna à ses disciples. ...
DOMINO
. s. m. Camail noir que les ecclésiastiques portent aux offices, pendant l'hiver. Les prêtres ont quitté leur domino. On dit plus ordinairement, Camail.   Il se dit aussi ...
DOMINOTERIE
. s. f. Nom que l'on donnait autrefois à Toutes sortes de papiers marbrés et autres papiers colorés, et que l'on donne encore Aux papiers imprimés de diverses couleurs, qui ...
DOMINOTIER
. s. m. Marchand de dominoterie.
DOMMAGE
. s. m. Perte, détriment, préjudice. Grand, notable dommage. Causer du dommage. Cela me porte dommage. Cela lui fait dommage de cent mille francs. Faire du dommage. Recevoir ...
DOMMAGEABLE
. adj. des deux genres Qui cause, qui apporte du dommage. Dommageable au public. Cette entreprise lui a été fort dommageable.
DOMPTABLE
. adj. des deux genres (Dans ce mot et dans les trois suivants, on ne fait pas sentir le P, et OM se prononce ON.) Qu'on peut dompter, qu'on peut adoucir. L'adresse rend ...
DOMPTE-VENIN
. s. m. T. de Botan. Plante ainsi nommée parce qu'on la regardait autrefois comme un préservatif contre les venins. Le dompte-venin est une espèce d'asclépias.
DOMPTER
. v. a. Subjuguer, réduire sous son obéissance, vaincre, surmonter. Dompter une nation. Dompter des peuples. Hercule dompta les monstres.   Il se dit aussi en parlant Des ...
DOMPTEUR
. s. m. Celui qui dompte. Hercule est appelé le dompteur des monstres. Dompteur des nations. Il ne se dit point absolument.
DON
. s. m. Présent, gratification qu'on fait à quelqu'un. Faire un don à quelqu'un. Lui faire don de quelque chose. Les dons faits à une église, à un hospice. Recevoir un ...
DON
*  Titre d'honneur particulier aux nobles d'Espagne et de Portugal, et qui se met ordinairement devant le nom de baptême de celui à qui on le donne. Don Juan de Tolède. Don ...
DONATAIRE
. s. des deux genres T. de Jurispr. Celui ou celle à qui on a fait une donation.
DONATEUR
, TRICE. s. T. de Jurispr. Celui, celle qui a fait une donation.
DONATION
. s. f. Don qui se fait par acte public. Donation entre-vifs. Donation à cause de mort. Donation pure et simple. Donation conditionnelle. Donation irrévocable. Faire une ...
DONATISTE
. s. m. Nom d'anciens schismatiques, dont le chef était l'évêque Donat, et selon lesquels il n'y avait plus d'Église qu'en Afrique. Le schisme des donatistes commença en ...
DONC
. Conjonction qui sert à marquer la conclusion d'un raisonnement. Il respire, donc il vit. Je pense, donc j'existe.   On l'emploie également Pour marquer toute autre ...
DONDON
. s. f. Femme ou fille qui a beaucoup d'embonpoint et de fraîcheur. Une grosse dondon. Une bonne grosse dondon. Il est familier.
DONJON
. s. m. Partie la plus forte et la plus élevée d'un château, et qui est ordinairement en forme de tour. Le donjon de Vincennes. Un vieux donjon.   Il se dit, par extension, ...
DONJONNÉ
, ÉE. adj. T. de Blason. Il se dit Des tours ou châteaux qui ont des tourelles.

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.020 c;