Слова на букву exce-gang (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву exce-gang (1564)

1 2 3 4 5 6 > >>
EXCEPTION
. s. f. Action par laquelle on excepte ; ou Ce qui n'est pas soumis à la règle. Faire exception de... Par exception. Sans exception. N'y a-t-il point d'exception ? Être dans ...
EXCEPTIONNEL
, ELLE. adj. Qui est relatif à une exception. Cette lot contient un article exceptionnel, une disposition exceptionnelle en faveur de telles personnes. Clause exceptionnelle. ...
EXCÈS
. s. m. Ce qui excède les bornes de la raison, de la justice, de la bienséance ; ce qui passe la mesure accoutumée, le degré ordinaire. Louer, blâmer avec excès. ...
EXCESSIF
, IVE. adj. Qui excède la règle, la mesure, le degré ordinaire ou convenable. Il se dit Des choses physiques et des choses morales. Un froid excessif. Une chaleur excessive. ...
EXCESSIVEMENT
. adv. À l'excès, avec excès. Il est excessivement gros. Boire excessivement. Louer excessivement. Maltraiter quelqu'un excessivement. Il est excessivement colère.
EXCIPER
. v. n. T. de Palais. Alléguer une exception en justice. Il n'est usité qu'avec la préposition de, suivie d'un complément qui indique sur quoi est fondée l'exception. ...
EXCIPIENT
. s. m. T. de Pharm. Il se dit Des liquides ou autres substances propres à dissoudre, à incorporer certains médicaments. L'eau, les confections, les électuaires sont ...
EXCISE
. s. f. Impôt établi sur la bière, le cidre et autres liqueurs, en Angleterre. C'est aussi Le nom du bureau où l'on perçoit cet impôt.
EXCISION
. s. f. T. de Chirur. Opération par laquelle on enlève, avec un instrument tranchant, des parties d'un petit volume. Faire l'excision d'une verrue, d'un polype, etc.
EXCITANT
, ANTE. adj. T. de Médec. Qui est propre à exciter, qui ranime les forces. Remède excitant. Potion excitante. On dit aussi, mais rarement, Excitatif, ive.   Il s'emploie ...
EXCITATIF
, IVE. adj. Voyez EXCITANT.
EXCITATION
. s. f. Action d'exciter, ou État de ce qui est excité. Il s'emploie surtout en Médecine. L'excitation d'un organe. Excitation générale. Excitation locale.
EXCITER
. v. a. Engager, porter à. Exciter quelqu'un à boire, à manger. Exciter au travail, à l'étude. L'exemple de ses ancêtres l'excite à se distinguer. Exciter les peuples à ...
EXCLAMATION
. s. f. Cri de joie, d'admiration, de surprise, d'indignation, etc. Faire une exclamation. Faire des exclamations, de grandes exclamations.   Point d'exclamation, Point figuré ...
EXCLURE
. v. a. ( J'exclus, tu exclus, il exclut ; nous excluons. J'excluais. J'exclus. J'exclurai. J'exclurais. Qu'il exclue. Que j'exclusse. Excluant. )  Renvoyer, retrancher ...
EXCLUSIF
, IVE. adj. Qui a force d'exclure. C'est une raison exclusive. Cela est exclusif. Un droit exclusif, exclusif de tout autre. Privilége exclusif.   Avoir voix exclusive dans ...
EXCLUSION
. s. f. Action d'exclure, acte par lequel on exclut. Donner l'exclusion à quelqu'un. Il opina pour l'exclusion. Quand on proposa un tel, toutes les voix allèrent à ...
EXCLUSIVEMENT
. adv. En excluant, en exceptant. Cet adverbe s'emploie quand on fixe une certaine étendue de temps ou de lieu, dans laquelle on ne veut point comprendre le dernier terme. ...
EXCOMMUNICATION
. s. f. Censure ecclésiastique par laquelle on est retranché de la communion de l'Église. Excommunication majeure, Celle qui retranche entièrement de la communion de ...
EXCOMMUNIER
. v. a. Retrancher de la communion de l'Église. On l'a menacé de l'excommunier. Le pape les avait excommuniés. L'évêque l'excommunia. EXCOMMUNIÉ, ÉE. participe. Il est ...
EXCORIATION
. s. f. T. de Chirur. Écorchure, plaie légère de la peau. Les excoriations dans des parties délicates sont très-douloureuses.
EXCORIER
. v. a. T. de Chirur. Écorcher la peau ou quelque membrane. La pierre l'a excorié dans le passage. On lui a excorié la vessie en le sondant. EXCORIÉ, ÉE. participe.
EXCRÉMENT
. s. m. Il signifie en général, Toute matière solide ou fluide qui sort du corps de l'homme ou des animaux, par l'effet d'une évacuation naturelle. Il se dit ...
EXCRÉMENTEUX
, EUSE ou *EXCRÉMENTIEL ou *EXCRÉMENTITIEL, ELLE. adj. T. de Médec. Qui tient de l'excrément. Tous les aliments ont deux parties, l'une nutritive ou nourricière, et ...
EXCRÉTEUR
. adj. m. T. de Physiologie. Il se dit Des vaisseaux et des conduits qui servent aux excrétions. Les vaisseaux, les conduits excréteurs. On dit aussi, Les vaisseaux, les ...
EXCRÉTION
. s. f. T. de Physiologie. Action par laquelle les fluides sécrétés sont poussés au dehors, ou portés dans les réservoirs où ils doivent séjourner. La transpiration se ...
EXCRÉTOIRE
. adj. Voyez EXCRÉTEUR.
EXCROISSANCE
. s. f. Espèce de tumeur qui se forme sur quelque partie extérieure du corps de l'homme ou de l'animal. Il lui est venu au visage une excroissance qu'il a fallu extirper. ...
EXCURSION
. s. f. Course au dehors. Il se dit particulièrement d'Une irruption sur le pays ennemi. Ils revinrent de leur excursion, emmenant des prisonniers et du butin. On le dit ...
EXCUSABLE
. adj. des deux genres Qui peut être excusé, qui est digne d'excuse, d'indulgence. Il est bien excusable. Il est fort excusable de s'être conduit ainsi. Cette faute n'est pas ...
EXCUSATION
. s. f. T. de Jurispr. Raison que quelqu'un allègue pour être déchargé d'une tutelle, ou de quelque autre charge publique. On se sert plus ordinairement aujourd'hui du mot ...
EXCUSE
. s. f. Raison que l'on apporte pour se disculper, ou pour disculper quelqu'un de ce qu'il a fait ou dit. Excuse légitime, valable, recevable. Excuse impertinente. Sotte, ...
EXCUSER
. v. a. Donner des raisons pour disculper quelqu'un d'une faute. Il l'a excusé auprès du roi. Il s'efforçait vainement de l'excuser.   Il signifie aussi, Recevoir, admettre ...
EXEAT
. s. m. (On prononce Mot pris du latin, et dont on se sert en français pour signifier, La permission par écrit qu'un évêque donne à un ecclésiastique son diocésain, ...
EXÉCRABLE
. adj. des deux genres Qu'on doit exécrer, dont on doit avoir horreur. Forfait exécrable. C'est un homme exécrable. Il a des moeurs et des opinions exécrables.   Il se ...
EXÉCRABLEMENT
. adv. D'une manière exécrable. Il s'est conduit exécrablement. Il versifie exécrablement.
EXÉCRATION
. s. f. Sentiment d'horreur extrême qu'on a pour quelqu'un ou pour quelque chose. Avoir en exécration. Cet homme m'est en exécration. Digne de l'exécration de tous les gens ...
EXÉCRER
. v. a. Avoir en exécration. Répandre de telles calomnies, c'est le moyen de vous faire exécrer. C'est un homme impitoyable ; aussi tout le monde l'exècre. Je l'exécrerai ...
EXÉCUTABLE
. adj. des deux genres Qui peut être exécuté, effectué. Ce projet n'est pas exécutable.
EXÉCUTANT
. s. m. T. de Musique. Musicien qui exécute sa partie dans un concert. Il y avait à ce concert vingt exécutants.
EXÉCUTER
. v. a. Effectuer, mettre à effet. J'exécuterai ce que j'ai promis. Exécuter un dessein, un projet, une entreprise. Cela est difficile à exécuter. Cela ne peut s'exécuter ...
EXÉCUTEUR
, TRICE. s. Celui, celle qui exécute. Je serai l'exécuteur de vos ordres. L'exécuteur de l'entreprise.   Exécuteur, exécutrice testamentaire, Celui, celle qu'un testateur ...
EXÉCUTIF
, IVE. adj. Il se dit Du pouvoir, de la puissance de faire exécuter les lois. Pouvoir exécutif. Dans plusieurs États, la puissance exécutive est séparée de la puissance ...
EXÉCUTION
. s. f. Action d'exécuter, de mettre à effet. L'exécution d'une entreprise, d'un dessein. Il n'est pas bon pour le conseil, mais il est excellent pour l'exécution. Cela ...
EXÉCUTOIRE
. adj. des deux genres T. de Jurispr. Qui peut être mis à exécution, ou Qui donne pouvoir de procéder à une exécution judiciaire. Les lois sont exécutoires en vertu de ...
EXÉGÈSE
. s. f. T. didactique. Explication, interprétation. Il ne se dit guère qu'en parlant D'explications grammaticales ou étymologiques sur le texte d'un ouvrage.
EXÉGÉTIQUE
. adj. des deux genres Qui sert à expliquer, à interpréter. Il ne se dit guère qu'en parlant D'explications grammaticales ou étymologiques. Commentaire exégétique. Notes ...
EXEMPLAIRE
. adj. des deux genres Qui donne exemple, qui peut être proposé pour exemple, qui peut servir d'exemple. Vertu, piété exemplaire. Vie exemplaire. Châtiment ...
EXEMPLAIRE
. s. m. Modèle, patron. Exemplaire de vertu. Exemplaire de chasteté. Dans ce sens, il est vieux. EXEMPLAIRE, se dit aussi Des livres, des gravures, des médailles, et ...
EXEMPLE
. s. m. Ce qui peut servir de modèle, ce qui peut être imité. Grand exemple. Bon exemple. Mauvais, dangereux exemple. Exemple singulier, inimitable. Exemple de vertu. ...
EXEMPT
, EMPTE. adj. (Le P ne se prononce point.) Qui par droit, par privilége, par nature, n'est point sujet à quelque chose, qui n'est point assujetti à quelque chose. Autrefois ...
EXEMPT
. s. m. (Le P ne se prononce point.) Il se disait, dans certaines compagnies de gardes, d'Un officier qui commandait en l'absence du capitaine et des lieutenants. Exempt des ...
EXEMPTER
. v. a. (Le P ne se prononce point.) Rendre exempt, affranchir. Exempter de tout impôt. Exempter quelqu'un de tutelle, de curatelle. Exempter du service militaire. Il s'est ...
EXEMPTION
. s. f. (Le P se prononce.) Droit, grâce, privilége qui exempte. Exemption d'impôts, de service. Exemption de toutes charges publiques. Autrefois on accordait, en certains ...
EXEQUATUR
. s. m. (On prononce Exé. ) T. emprunté du latin. Ordre ou permission d'exécuter. Mettre, signer l'exequatur. Il était fort usité dans la Pratique ancienne.  Il se dit, en ...
EXERCER
. v. a. Dresser, former, instruire à quelque chose par des actes fréquents. Exercer des soldats ; les exercer au maniement des armes, à manoeuvrer. Exercer des écoliers ...
EXERCICE
. s. m. Action par laquelle on exerce ou l'on s'exerce. Long, pénible, fréquent, continuel exercice. Cela ne s'apprend que par un long exercice. Il faut que je me remette en ...
EXÉRÈSE
. s. f. T. de Chirur. Opération qui consiste à extraire ou à retrancher du corps humain ce qui est étranger, nuisible ou superflu.
EXERGUE
. s. m. Petit espace réservé au bas du type d'une médaille pour y mettre une date, une inscription, une devise. L'exergue d'une médaille. On met d'ordinaire dans ...
EXFOLIATION
. s. f. T. de Chirur. Séparation des parties mortes qui se détachent d'un os, d'un tendon, d'un cartilage, d'une aponévrose, sous la forme de petites écailles ou de ...
EXFOLIER
(S'). v. pron. Il se dit D'un corps dont quelques parties se détachent sous la forme de feuillets ou de lames. Certains bois s'exfolient quand on les travaille.   Il se dit ...
EXHALAISON
. s. f. Ce qui s'exhale de quelque corps. Exhalaison douce, agréable. Une exhalaison maligne, pestilentielle. Exhalaison sulfureuse. Exhalaison sèche, humide. Exhalaison ...
EXHALANT
. adj. et s. m. T. d'Anat. Il se dit De vaisseaux très-déliés qui servent à l'exhalation. Les vaisseaux exhalants. Les exhalants.
EXHALATION
. s. f. Action d'exhaler. Au moment de l'exhalation.   Il se dit particulièrement, en termes d'Anatomie, de La fonction par laquelle certains liquides sont répandus, sous la ...
EXHALER
. v. a. Pousser, envoyer hors de soi des vapeurs, des odeurs, des esprits, etc. Ces fleurs exhalent une douce odeur. Au printemps la terre exhale une sorte de parfum. Ces ...
EXHAUSSEMENT
. s. m. Élévation. Il ne se dit qu'en parlant De constructions, d'édifices. Donner de l'exhaussement à un mur. Les planchers de cette maison n'ont pas assez d'exhaussement.
EXHAUSSER
. v. a. Élever plus haut. Il ne se dit qu'en parlant De constructions, d'édifices. Exhausser un mur, une maison. Exhausser un plancher. EXHAUSSÉ, ÉE. participe, Un ...
EXHÉRÉDATION
. s. f. T. de Jurispr. Action par laquelle on exclut, on prive quelqu'un de l'hérédité, de l'héritage auquel il a droit, selon la loi ou la coutume. Il n'est guère usité ...
EXHÉRÉDER
. v. a. T. de Jurispr. Déshériter. Son père l'exhéréda. EXHÉRÉDÉ, ÉE. participe.
EXHIBER
. v. a. T. de Pratique. Représenter, montrer. Il se dit surtout en parlant Des actes, des pièces, etc., qu'on produit en justice. Exhiber un contrat. Exhiber ses titres. On a ...
EXHIBITION
. s. f. T. de Pratique. Action d'exhiber, de produire un acte, une pièce, etc. Après l'exhibition de son contrat. Faire une exhibition de pièces. Faire exhibition des ...
EXHORTATION
. s. f. Discours par lequel on exhorte. Sage exhortation. Forte, puissante exhortation. Votre exhortation sera sans effet. Il n'a pas besoin d'exhortation pour bien faire. Il ...
EXHORTER
. v. a. Exciter par le discours, tâcher de porter à quelque chose de bien. Exhorter ses troupes avant le combat. Exhorter à la paix, à l'union. Je l'ai fort exhorté à ...
EXHUMATION
. s. f. Action par laquelle on exhume. L'autorité ordonna l'exhumation du corps, pour qu'il fût visité.
EXHUMER
. v. a. Déterrer un corps mort. Il se dit surtout lorsqu'on procède par ordre de la justice, de l'autorité. On ordonna que le corps serait exhumé. On le fit exhumer.   Il se ...
EXIGEANT
, ANTE. adj. Qui est dans l'habitude d'exiger beaucoup ou trop de déférence, d'attentions, de concessions, etc. Vous êtes bien exigeant. Elle est trop exigeante. Se montrer ...
EXIGENCE
. s. f. Caractère ou prétention de celui qui exige, qui se montre exigeant. Il est d'une exigence insupportable, ridicule, d'une extrême exigence. Il pousse trop loin ...
EXIGER
. v. a. Demander quelque chose en vertu d'un droit légitime ou prétendu tel. Exiger le payement d'une dette. N'exiger rien au delà de ce qu'il faut. Cet impôt est aboli, ...
EXIGIBLE
. adj. des deux genres Qui peut être exigé. Ces droits ne sont plus exigibles. Une dette exigible. Cette dette est exigible en tout temps.
EXIGU
, UË. adj. Fort petit, modique. Il n'est guère usité que dans quelques phrases familières. Un repas exigu. La somme est fort exiguë. Il n'a qu'un revenu fort exigu.
EXIGUÏTÉ
. s. f. Petitesse, modicité. L'exiguïté de sa fortune l'oblige à beaucoup d'économie.
EXIL
. s. m. (On prononce l'L, mais sans la mouiller.) État de celui que l'autorité force à vivre hors du lieu, hors du pays où il habitait ordinairement. Long, fâcheux exil. ...
EXILER
. v. a. Envoyer en exil. On l'exila du royaume. Ils furent tous exilés.   Il signifie aussi, Reléguer. Il fut exilé en Sardaigne. Le prince l'exila dans telle ville.   ...
EXISTANT
, ANTE. adj. Qui existe. Toutes les créatures existantes. On a saisi tous les biens et tous les effets existants. Maintenir les traités existants.
EXISTENCE
. s. f. État de ce qui existe. L'existence de Dieu. L'existence des choses créées. Tout ce qui est au monde tient son existence de Dieu. L'existence d'un peuple, d'une nation. ...
EXISTER
. v. n. Être actuellement, avoir l'être. Toutes les créatures qui existent.   Il signifie encore simplement, Être, se trouver ou avoir lieu actuellement. Ce monument ...
EXOCET
. s. m. Poisson. Voyez MUGE.
EXODE
. s. m. Nom du second livre du Pentateuque, dans lequel Moïse a écrit l'histoire de la sortie des Israélites hors de l'Égypte.
EXOMPHALE
. s. f. T. de Chirur. Nom générique des différentes hernies de l'ombilic ou nombril.
EXOPHTHALMIE
. s. f. T. de Chirur. Sortie de l'oeil hors de son orbite.
EXORABLE
. adj. des deux genres Qui se laisse fléchir par les prières. Montrez-vous exorable à nos voeux. Il est peu usité.
EXORBITAMMENT
. adv. Excessivement, d'une manière exorbitante. Il dépense exorbitamment.
EXORBITANT
, ANTE. adj. Excessif, qui passe de beaucoup la juste mesure. Il est d'une taille, d'une grosseur exorbitante. Cette marchandise est d'un prix exorbitant. Dépense exorbitante. ...
EXORCISER
. v. a. Conjurer, se servir des paroles et des cérémonies de l'Église pour chasser les démons. Exorciser les démons.   Exorciser un possédé, Employer les exorcismes de ...
EXORCISME
. s. m. Paroles et cérémonies dont on se sert pour exorciser. Pendant que le prêtre faisait les exorcismes.
EXORCISTE
. s. m. Celui qui exorcise, qui fait les exorcismes. C'est plus particulièrement Le titre de ceux qui, par les fonctions de leur ordre, ont le droit d'exorciser. L'ordre ...
EXORDE
. s. m. Première partie d'un discours oratoire, laquelle sert ordinairement à se concilier l'attention et la bienveillance de l'auditeur. Cet exorde est trop long, est trop ...
EXOSTOSE
. s. f. T. de Chirur. Tumeur qui se forme à la surface ou dans l'intérieur des os.
EXOTÉRIQUE
. adj. des deux genres Extérieur, public. Il se dit De la doctrine que les philosophes anciens professaient en public, par opposition à leur doctrine secrète. La doctrine ...
EXOTIQUE
. adj. des deux genres Étranger, qui n'est pas naturel au pays. Plantes, végétaux exotiques. Fig., Termes, usages, moeurs exotiques.
EXPANSIBILITÉ
. s. f. T. didactique. Qualité par laquelle les corps fluides tendent à occuper un plus grand espace.
EXPANSIBLE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui est capable d'expansion.
EXPANSIF
, IVE. adj. Qui a la force de dilater, ou Qui peut se dilater. Il y a dans l'air un principe expansif. Fluide expansif.   Il s'emploie figurément, au sens moral, comme dans ...
EXPANSION
. s. f. Action ou état d'un corps fluide qui se dilate. L'expansion de l'air par la chaleur. Fig., Avoir de l'expansion, Communiquer facilement ses sentiments. EXPANSION, ...
EXPATRIATION
. s. f. Action d'expatrier, de s'expatrier ; ou État de celui qui est expatrié.
EXPATRIER
. v. a. Obliger quelqu'un de quitter sa patrie, lui faire quitter sa patrie.  Il s'emploie plus communément avec le pronom personnel, et signifie alors, Abandonner sa ...
EXPECTANT
, ANTE. adj. Qui a droit d'attendre, d'espérer une place, un emploi ; qui a une expectative. Médecin expectant à l'Hôtel-Dieu.   Médecine expectante, Celle qui laisse ...
EXPECTATIF
, IVE. adj. Qui donne droit d'attendre, d'espérer. Il n'est guère usité que dans la locution, Grâce expectative. Les grâces expectatives que la cour de Rome donnait ...
EXPECTATIVE
. s. f. Espérance, attente fondée sur quelque promesse, sur des probabilités. Il n'a encore rien obtenu, mais il est toujours dans l'expectative. Il vit toujours dans ...
EXPECTORANT
, ANTE. adj. T. de Médec. Il se dit Des médicaments qui facilitent l'expectoration. Remèdes expectorants.   Il s'emploie aussi substantivement, au masculin. On lui a donné ...
EXPECTORATION
. s. f. Action d'expectorer. Ce remède facilite, provoque l'expectoration.
EXPECTORER
. v. a. Chasser, expulser par les crachats les humeurs grossières et visqueuses attachées aux parois des bronches et des vésicules pulmonaires. Expectorer des glaires.   Il ...
EXPÉDIENT
. s. m. Moyen de résoudre quelque difficulté, de surmonter un obstacle, de réussir dans quelque affaire. Trouvez-moi quelque expédient. C'est un homme d'expédient. Il est ...
EXPÉDIER
. v. a. Dépêcher, hâter l'exécution, la conclusion d'une affaire, d'une chose. Expédier une affaire. Expédier la besogne. Expédiez-moi cela au plus tôt.   Il signifie ...
EXPÉDITEUR
. s. m. T. de Commerce. Celui qui fait un envoi de marchandises. Ces frais sont à la charge de l'expéditeur.
EXPÉDITIF
, IVE. adj. Qui expédie promptement les affaires, la besogne dont il est chargé. C'est un homme expéditif en affaires. On lui a donné un rapporteur fort expéditif. Un ...
EXPÉDITION
. s. f. Action d'expédier, de hâter. Pour la plus prompte expédition des affaires, on lui adjoignit telle personne.   Il se dit, dans une acception particulière, pour ...
EXPÉDITIONNAIRE
. adj. et s. m. Il se dit, en termes de Commerce, de Celui qui est chargé par un autre de faire un envoi de marchandises, de celui qui fait habituellement des envois de ...
EXPÉRIENCE
. s. f. Épreuve qui se fait à dessein, ou par hasard. Des expériences de physique, de chimie. Faire des expériences sur la pesanteur de l'air, sur l'électricité, etc. ...
EXPÉRIMENTAL
, ALE. adj. Qui est fondé sur l'expérience. Physique expérimentale. Philosophie expérimentale.
EXPÉRIMENTER
. v. n. Vérifier par des expériences, éprouver par expérience. J'ai expérimenté la vertu de ce remède. J'ai cent fois expérimenté que la peur ne donne que de mauvais ...
EXPERT
, ERTE. adj. Fort versé en quelque art qui s'apprend par expérience. Il est expert en chirurgie. Il n'est pas fort expert dans cet art. Cette sage-femme est fort experte. ...
EXPERTISE
. s. f. T. de Jurispr. Visite et opération des experts ; ce qui a lieu dans un différend, lorsque le juge, ou les arbitres nommés par les parties, n'ayant pas une entière ...
EXPIATION
. s. f. Action par laquelle on expie un crime, une faute. Un si faible châtiment ne suffit pas pour l'expiation de ce crime. Il souffre tout avec patience pour l'expiation de ...
EXPIATOIRE
. adj. des deux genres Qui expie. Sacrifice expiatoire. La messe est un sacrifice expiatoire. OEuvre expiatoire.
EXPIER
. v. a. Réparer un crime, une faute. Expier ses péchés par ses prières, par ses larmes, par une longue pénitence. On lui a fait expier ses fautes par un long exil. ...
EXPIRANT
, ANTE. adj. Qui expire, qui est près d'expirer. Un malade expirant. Nous la trouvâmes expirante.   Il se dit quelquefois figurément. Flamme, lueur expirante. Un pouvoir ...
EXPIRATEUR
. adj. m. T. d'Anat. Il se dit Des muscles qui contribuent à l'expiration, en resserrant les parois de la poitrine. Muscles expirateurs.
EXPIRATION
. s. f. Échéance d'un terme dont on est convenu de part et d'autre. Il n'a plus que six mois jusqu'à l'expiration de son bail.   Il se dit aussi de La fin d'un certain temps ...
EXPIRER
. v. n. Mourir, rendre l'âme, rendre le dernier soupir. Le voilà qui expire. Il expira entre les bras de ses amis. Dès qu'il eut expiré. Il a expiré entre mes bras, dans ...
EXPLÉTIF
, IVE. adj. T. de Grammaire. Il se dit De certains mots qui entrent dans une phrase, sans être nécessaires au sens, mais qui servent très-souvent à exprimer avec plus de ...
EXPLICABLE
. adj. des deux genres Qui peut être expliqué. Ce passage est explicable, n'est pas explicable. Il s'emploie le plus ordinairement avec la négation.
EXPLICATEUR
. s. m. Celui qui fait aux spectateurs l'explication d'une chose exposée à la curiosité publique. L'explicateur d'une ménagerie, d'un panorama.
EXPLICATIF
, IVE. adj. Qui explique le sens de quelque chose. Commentaire explicatif. Notes explicatives.
EXPLICATION
. s. f. Discours par lequel on explique ce qui est obscur, difficile à comprendre, extraordinaire ou singulier. L'explication qu'un professeur fait des écrits qu'il a ...
EXPLICITE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui est clair, formel, distinct, manifeste. Volonté explicite. Foi explicite. Clause explicite.
EXPLICITEMENT
. adv. T. didactique. En termes clairs et formels. Cela n'est pas explicitement énoncé dans l'acte.
EXPLIQUER
. v. a. Éclaircir un sens obscur, rendre un discours intelligible, ou faire connaître la cause, le motif d'une chose qui paraît extraordinaire, bizarre, inconcevable. ...
EXPLOIT
. s. m. Action de guerre signalée et mémorable. Exploit militaire. Bel exploit. Grand exploit. Glorieux exploit. Il s'est signalé par ses exploits. Il s'est rendu fameux ...
EXPLOITABLE
. adj. des deux genres Qui peut être saisi et vendu par justice. Garnir un appartement, une maison de meubles exploitables.   Il signifie aussi, Qui est en état de pouvoir ...
EXPLOITANT
. adj. m. T. de Pratique. Qui fait des exploits. Huissier exploitant par tout le ressort de la cour royale.
EXPLOITATION
. s. f. Action d'exploiter des biens, des terres, des bois, etc. L'exploitation d'un domaine, d'une terre. Cette ferme a de beaux bâtiments d'exploitation Une grande ...
EXPLOITER
. v. n. Faire quelque exploit. Dans cette acception, qui a vieilli, il ne se dit que par plaisanterie. Vraiment vous avez bien exploité.   Il signifie ordinairement, Faire et ...
EXPLORATEUR
. s. m. Celui qui va, qu'on envoie à la découverte dans un pays, pour en connaître l'étendue, la situation, etc.  Il se dit aussi de Ceux que l'on envoie secrètement ...
EXPLORATION
. s. f. Action d'explorer Leurs explorations n'ont pas été poussées plus loin.
EXPLORER
. v. a. Examiner, visiter. Il ne se dit guère qu'en parlant D'un pays, où l'on va à la découverte. Il voulut explorer ces contrées. Les mers que ce navigateur a ...
EXPLOSION
. s. f. Éclat, bruit, mouvement subit et impétueux que produisent le volcans, la poudre à canon, l'or fulminant et les mélanges de salpêtre et de soufre lorsqu'ils ...
EXPORTATION
. s. f. T. de Commerce et de Douanes. Action d'exporter. Faire des lois contre l'exportation des matières premières, contre l'exportation des grains. Permettre l'exportation ...
EXPORTER
. v. a. T. de Commerce et de Douanes. Transporter hors d'un État des produits du sol ou de l'industrie. Exporter des grains, des eaux-de-vie, des étoffes, etc. EXPORTÉ, ÉE. ...
EXPOSANT
, ANTE. s. T. de Jurisprudence et d'Administration. Celui, celle qui expose un fait, qui expose ses droits, ses prétentions dans une requête ou dans quelque autre acte ...
EXPOSÉ
. s. m. Récit d'un ou de plusieurs faits et des circonstances qui les ont accompagnés. Dans ce mémoire, l'exposé des faits n'est pas exact. Exposé sommaire, rapide, ...
EXPOSER
. v. a. Mettre en vue. Exposer en spectacle à tout le monde. Exposer un corps mort, l'exposer sur un lit de parade. Exposer des tableaux. À cette cérémonie, on exposa les ...
EXPOSITION
. s. f. Action par laquelle une chose est exposée, mise en vue ; ou État de la chose ainsi exposée. L'exposition du saint sacrement. L'exposition des reliques. L'exposition ...
EXPRÈS
, ESSE. adj. Qui est énoncé d'une manière si formelle, si positive, qu'il ne reste aucun lieu de douter. Cela est en termes exprès dans le contrat. La loi est expresse sur ...
EXPRÈS
. adv. À certaine fin ; à dessein, avec intention. Il a fait bâtir cet appartement exprès pour recevoir ses amis. Il est venu tout exprès pour demander cet emploi. Il le ...
EXPRESSÉMENT
. adv. En termes exprès. Cela est énoncé expressément dans le contrat. Je lui avais commandé, défendu expressément de faire telle chose.
EXPRESSIF
, IVE. adj. Qui exprime bien ce qu'on veut dire, ce qu'on veut faire entendre. Ce terme me semble bien expressif. Cette façon de parler est expressive. Un langage expressif. Un ...
EXPRESSION
. s. f. Action par laquelle on exprime le suc, le jus de quelque chose. Le suc des herbes s'obtient de trois manières, par expression, par infusion, par décoction. Huiles ...
EXPRIMABLE
. adj. des deux genres Qui peut être exprimé. Cette pensée n'est pas exprimable en vers. Cela n'est pas exprimable. Il n'est pas exprimable combien nous avons souffert. On ne ...
EXPRIMER
. v. a. Tirer le suc, le jus d'une chose en la pressant. Exprimer le suc d'une herbe, le jus d'une orange, d'un citron. EXPRIMER, signifie aussi, Manifester, représenter ...
EXPROPRIATION
. s. f. T. de Jurispr. Action d'exproprier. Expropriation pour cause d'utilité publique.
EXPROPRIER
. v. a. T. de Jurispr. Priver quelqu'un d'une propriété immobilière, soit pour cause d'utilité publique et moyennant une indemnité, soit par voie de saisie. Les ...
EXPULSER
. v. a. Chasser quelqu'un d'un lieu, d'un pays où il était établi, dont il était en possession. On l'expulsa de sa maison, de sa terre, de son bénéfice. Ils furent ...
EXPULSIF
, IVE. adj. T. de Médec. Il s'est dit autrefois Des remèdes que l'on croyait propres à pousser les humeurs vers la peau, comme les diaphorétiques et les sudorifiques. ...
EXPULSION
. s. f. Action d'expulser d'un lieu, d'un pays, d'une compagnie. L'expulsion des Maures coûta bien du temps à l'Espagne. Depuis l'expulsion des Juifs. L'assemblée demanda son ...
EXPURGATOIRE
. adj. Nom que l'on donne au catalogue des livres dont la publication et la vente sont défendues, à Rome, jusqu'à ce qu'ils aient été purgés et corrigés ; en quoi ils ...
EXQUIS
, ISE. adj. Excellent en son espèce, très-bon. Vin exquis. Viande exquise. Des mets exquis, d'un goût exquis.   Il signifie aussi, Qui est fait, travaillé dans la plus ...
EXSUCCION
. s. f. T. didactique. Action de sucer, d'absorber par la force de succion. Il y a dans la racine des plantes une sorte d'exsuccion.
EXSUDATION
. s. f. T. de Physique et de Médecine. Action de suer. Certaines maladies amènent de fortes exsudations.
EXSUDER
. v. n. T. de Physique et de Médecine. Sortir en manière de sueur. Le sang exsude quelquefois par les pores.
EXTANT
, ANTE. adj. T. de Pratique. Qui est en nature. Tous les effets de la succession qui sont extants. Il vieillit.
EXTASE
. s. f. Ravissement d'esprit, suspension des sens causée par une forte contemplation de quelque objet extraordinaire ou surnaturel. Longue extase. Être en extase. Avoir des ...
EXTASIER
(S'). v. pron. Être dans une sorte d'extase, être saisi d'une vive admiration. On ne peut entendre cette belle musique sans s'extasier. Il s'extasie sur les moindres détails ...
EXTATIQUE
adj. des deux genres Qui est causé par l'extase. Ravissement extatique. Transport extatique.
EXTENSEUR
. adj. m. T. d'Anat. Il se dit Des différents muscles qui servent à étendre. Les muscles extenseurs du bras, des doigts. Ils sont opposés aux Fléchisseurs.   Il s'emploie ...
EXTENSIBILITÉ
. s. f. T. didactique. Qualité de ce qui est extensible. L'extensibilité de l'or est très-grande. Chaque espèce de métal a son degré différent d'extensibilité.
EXTENSIBLE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui peut s'étendre, qui peut être étendu. L'or est le plus extensible des métaux.
EXTENSIF
, IVE. adj. T. didactique. Qui étend, qui fait effort pour étendre. Force, puissance extensive.
EXTENSION
. s. f. Étendue. Extension en largeur, longueur et profondeur.   Il se dit aussi de L'action d'étendre un corps, de lui faire acquérir plus de surface. L'or est ...
EXTÉNUATION
. s. f. Affaiblissement extrême, grande diminution de forces. Il est dans une grande exténuation.   L'exténuation d'un crime, d'un fait, etc., L'adoucissement dans ...
EXTÉNUER
. v. a. Causer un grand affaiblissement. Ses débauches l'ont exténué. Sa maladie l'a exténué. On l'emploie aussi avec le pronom personnel. Il s'exténue à force de ...
EXTÉRIEUR
, EURE. adj. Qui est au dehors. Les parties extérieures du corps. La forme extérieure. La face extérieure d'un bâtiment. Les ornements extérieurs d'un palais.   Il signifie ...
EXTÉRIEUREMENT
. adv. À l'extérieur, au dehors. Cette maison est assez belle extérieurement. Il veut qu'on le croie honnête homme, mais il ne l'est qu'extérieurement. Ce n'est ...
EXTERMINATEUR
. adj. Qui extermine. L'ange exterminateur tua tous les premiers-nés d'Égypte. Le glaive exterminateur.   Il est aussi substantif. Hercule fut l'exterminateur des monstres et ...
EXTERMINATION
. s. f. Destruction entière, anéantissement. L'extermination d'un peuple. Leur extermination fut dès lors résolue. Ils travaillaient à l'extermination du paganisme. Avoir ...
EXTERMINER
. v. a. Détruire, faire périr entièrement. Il menaçait de l'exterminer, lui et toute sa race. Exterminer les loups d'une forêt. Exterminer une troupe de voleurs, de ...
EXTERNAT
. s. m. Institution, école où l'on ne reçoit que des élèves externes.
EXTERNE
. adj. des deux genres Qui est, qui paraît au dehors ; ou Qui vient du dehors. Il s'emploie surtout dans le langage médical. Maladie externe. Le mal n'est pas externe, on ...
EXTINCTION
. s. f. Action d'éteindre ; ou État de ce qui s'éteint, de ce qui est éteint. L'extinction du feu. Extinction complète.   À l'extinction des bougies, des feux. Espèce de ...
EXTIRPATEUR
. s. m. Celui qui extirpe. On ne le dit guère au propre. Un grand extirpateur d'hérésies. Extirpateur des vices. Il est peu usité.
EXTIRPATION
. s. f. Action d'extirper, de déraciner. Il ne se dit guère qu'en parlant De certaines excroissances, de certaines tumeurs qui ont comme des racines. L'extirpation d'un ...
EXTIRPER
. v. a. Déraciner. Il se dit proprement en parlant Des mauvaises herbes, lorsqu'on les déracine de telle sorte, qu'elles ne puissent plus revenir. Il y a de mauvaises herbes ...
EXTORQUER
. v. a. Tirer, obtenir par force, par violence, par menaces, par importunité, etc. Extorquer de l'argent à quelqu'un. On lui a extorqué sa signature. À force ...
EXTORSION
. s. f. Exaction violente, concussion. Il a été puni pour ses extorsions.
EXTRACTIF
, IVE. adj. Qui marque extraction. Il ne s'emploie guère qu'au féminin, et dans cette locution, Particule extractive. De est quelquefois particule extractive.
EXTRACTION
s. f. Action d'extraire. L'extraction des sels. On obtient cette substance par extraction. L'extraction des métaux, des minéraux. C'est dans les mines du Pérou que se fait ...
EXTRADITION
. s. f. Action de livrer, de remettre un criminel, un homme prévenu de crime, au gouvernement étranger dont il dépend et qui le réclame. Il s'était réfugié en pays ...
EXTRADOS
. s. m. T. d'Archit. La surface convexe et extérieure d'une voûte. Il est opposé à Douelle, qui désigne La surface intérieure et concave, appelée aussi quelquefois ...
EXTRADOSSÉ
, ÉE. adj. T. d'Archit. Il ne s'emploie guère que dans cette locution, Voûte extradossée, Voûte dont le dehors n'est pas brut, c'est-à-dire, dont le parement extérieur ...
EXTRAIRE
. v. a. (Il se conjugue comme Traire. ) Tirer, séparer, par quelque opération chimique, une substance simple ou composée, d'un corps dont elle faisait partie. Verser de ...
EXTRAIT
. s. m. Substance qu'on a extraite d'une autre par quelque opération chimique. Extrait de guimauve. Extrait de Saturne.   Il signifie aussi, Ce qu'on tire de quelque livre, ...
EXTRAJUDICIAIRE
. adj. des deux genres T. de Pratique. Il se dit Des actes et significations qui ne sont point relatifs à un procès actuellement pendant en justice. Acte, sommation ...
EXTRAJUDICIAIREMENT
. adv. Par acte extrajudiciaire, dans la forme extrajudiciaire.
EXTRAORDINAIRE
. adj. des deux genres Qui n'est pas selon l'usage ordinaire, selon l'ordre commun ; qui est au-dessus de l'ordinaire. Séance, audience extraordinaire. Par voie ...
EXTRAORDINAIREMENT
. adv. D'une façon contraire à l'usage, à la règle ordinaire, à l'ordre accoutumé. Il n'était pas sur l'état, mais il a été payé extraordinairement. Les circonstances ...
EXTRAPASSER
. v. a. T. de Peinture. Voyez STRAPASSER.
EXTRAVAGAMMENT
. adv. D'une manière extravagante. Il s'habille extravagamment. Il se conduit extravagamment. Il est peu usité.
EXTRAVAGANCE
. s. f. Bizarrerie, folie. Il n'y a pas moyen de le guérir de son extravagance. J'ai pitié de son extravagance.   Il signifie aussi, Action extravagante, discours ...
EXTRAVAGANT
, ANTE. adj. Fou, bizarre, fantasque, qui est contre le bon sens, contre la raison. Il se dit Des personnes et des choses. C'est un homme extravagant. Quelle femme ...
EXTRAVAGUER
. v. n. Penser et dire des choses où il n'y a ni sens ni raison. Il a le cerveau blessé, voyez comme il extravague. Il a une fièvre qui le fait extravaguer.
EXTRAVASATION
ou EXTRAVASION. s. f. T. de Médec. et d'Hist. nat. Action, mouvement d'un liquide qui s'extravase. L'extravasation du sang, de la bile, de la séve.
EXTRAVASER
(S'). v. pron. T. de Médec. Il se dit Du sang et des humeurs qui sortent des vaisseaux destinés à les contenir, et qui se répandent sous la peau, ou dans certaines autres ...
EXTRAVASION
. s. f. Voyez EXTRAVASATION.
EXTRÊME
. adj. des deux genres Qui est tout à fait au bout, tout à fait le dernier. L'extrême limite. L'extrême frontière.   Il signifie plus ordinairement, Qui est au dernier ...
EXTRÊME-ONCTION
. s. f. Il se dit Du sacrement qui se confère en appliquant les saintes huiles sur un malade en péril de mort. Il a reçu, on lui a donné, on lui a porté ...
EXTRÊMEMENT
. adv. Grandement, beaucoup, au dernier point. Extrêmement beau. Extrêmement laid. Extrêmement sage. Extrêmement méchant. Il vous aime extrêmement. Il dépense ...
EXTREMIS
(IN). loc. adv. empruntée du latin. À l'article de la mort. On l'emploie surtout en Jurisprudence. Disposition de dernière volonté faite in extremis, ou Disposition in ...
EXTRÉMITÉ
. s. f. Le bout d'une chose, la partie qui la termine. Les deux extrémités d'une ligne. L'extrémité d'un corps. L'extrémité des doigts. Couper l'extrémité des cheveux. Il ...
EXTRINSÈQUE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui vient de dehors. Maladie qui est due à des causes extrinsèques.   En termes de Monnaie, Valeur extrinsèque, Valeur que la loi, que ...
EXUBÉRANCE
. s. f. Surabondance, abondance inutile. Exubérance de végétation.   Il se dit quelquefois au figuré. Exubérance de mots, d'images, d'idées.
EXUBÉRANT
, ANTE. adj. Surabondant, superflu.
EXULCÉRER
. v. a. T. de Médec. Causer un commencement d'ulcération. L'arsenic exulcère les intestins. Les substances caustiques exulcèrent la peau. EXULCÉRÉ, ÉE. participe
EXUTOIRE
. s. m. T. de Médec. Cautère, vésicatoire, toute ulcération produite et entretenue par l'art.
F
. s. m. et f. Lettre consonne, la sixième de l'alphabet. Lorsqu'on l'appelle Effe, suivant la prononciation ancienne et usuelle, le nom de cette lettre est féminin : Une F ...
F-UT-FA
*  Ancien terme de Musique, par lequel on désignait Le ton de fa. La clef de f-ut-fa. Le ton de f-ut-fa. Cet air est en f-ut-fa.
FA
. s. m. T. de Musique. La quatrième note de la gamme d'ut. C'est aussi Le nom du signe qui représente cette note. Fa naturel. Fa dièse. Cet air est dans le ton de fa, est ...
FABAGO
. s. m., ou FABAGELLE. s. f. T. de Botan. Plante dont les feuilles épaisses ressemblent à celles du pourpier, et qui passe pour vermifuge. Le fabago, que l'on appelle aussi ...
FABLE
. s. f. Apologue, récit dans lequel on cache une vérité, une moralité sous le voile de quelque fiction. Les fables d'Ésope, de Phèdre, de la Fontaine. La fable du Loup ...
FABLIAU
. s. m. Sorte de poëme, de conte en vers, qui était fort à la mode dans les premiers âges de la poésie française. Les anciens fabliaux.
FABRICANT
. s. m. (Quelques-uns écrivent, Fabriquant. ) Celui qui fabrique ou qui fait fabriquer. Un fabricant de soieries, d'étoffes de soie, d'étoffes de coton, de laine, etc. Un ...
FABRICATEUR
. s. m. Celui qui fait, qui fabrique quelque chose. Il ne se prend qu'en mauvaise part, et ne se dit guère au propre que dans ces phrases : Fabricateur de fausse monnaie. ...
FABRICATION
. s. f. L'art de fabriquer ; L'action de fabriquer, ou Le résultat de cette action. La fabrication des étoffes de laine, des soieries. La fabrication des chapeaux. La ...
FABRICIEN
ou FABRICIER. s. m. Celui qui est chargé d'administrer la fabrique d'une église. On le nomme plus ordinairement Marguillier.
FABRIQUE
. s. f. Construction d'un édifice. Il ne se dit guère qu'en parlant Des églises. Un fonds destiné pour la fabrique d'une église paroissiale.   Il signifie aussi, en parlant ...
FABRIQUER
. v. a. Faire certains ouvrages suivant les procédés d'un art mécanique. Fabriquer de la monnaie. Fabriquer des draps. Fabriquer des étoffes de soie, des chapeaux, des bas, ...
FABULEUSEMENT
. adv. D'une manière fabuleuse. Cette histoire est écrite fabuleusement.
FABULEUX
, EUSE. adj. Feint, controuvé, inventé. Cela est fabuleux. Livre fabuleux. Histoire, narration fabuleuse.   Il se dit particulièrement De ce qui appartient, de ce qui a ...
FABULISTE
. s. m. Auteur qui a écrit des fables. Ésope est un des plus anciens fabulistes connus. Le devoir d'un fabuliste est d'instruire en amusant.
FAC-SIMILE
. s. m. (On prononce Similé. ) Expression empruntée du latin, qui se dit de La copie, de l'imitation exacte, imprimée ou gravée, d'une pièce d'écriture, d'une signature, ...
FAÇADE
. s. f. Il se dit d'Un des côtés d'un bâtiment, d'un édifice, lorsqu'il se présente au spectateur, ou lorsqu'il décore une place, une rue, etc. La façade du côté de la ...
FACE
. s. f. Visage. Dans le style sérieux, il n'est guère usité que lorsqu'on parle de Dieu : Dieu détourne sa face du pécheur. Devant la face du Seigneur. Etc. ; ou en ...
FACÉ
, ÉE. adj. Il ne s'emploie guère que dans cette locution familière et peu usitée, Être bien facé, Avoir le visage plein et une belle figure. Voilà un homme bien facé.
FACER
. v. a. T. du Jeu de la bassette. Amener pour face une carte qui est la même que celle sur laquelle un joueur a mis son argent. Il m'a facé d'abord. J'ai été facé trois ...
FACÉTIE
. s. f. (TI se prononce CI dans ce mot et dans ses dérivés.) Bouffonnerie, plaisanterie de paroles ou de gestes, pour divertir, pour faire rire. La facétie déplaît quand ...
FACÉTIEUSEMENT
. adv. D'une manière facétieuse. Il nous a conté cela facétieusement.
FACÉTIEUX
, EUSE. adj. Plaisant, qui divertit, qui fait rire. Un homme très-facétieux. Un esprit facétieux. Il a le ton facétieux. Un conte facétieux. Une histoire facétieuse.
FACETTE
. s. f. Diminutif Petite face, l'un des côtés d'un corps qui a plusieurs petits côtés. Diamant taillé à facettes. Avec un microscope, on découvre plusieurs facettes dans ...
FACETTER
. v. a. T. de Lapidaire. Tailler à facettes un diamant, une pierre précieuse. FACETTÉ, ÉE participe, Une pierre bien facettée produit un bel effet.
FÂCHER
. v. a. Mettre en colère, indisposer fortement. Il ne faut fâcher personne. C'est un homme qu'il ne faut point fâcher, qu'il est dangereux de fâcher. Prenez garde de le ...
FÂCHERIE
. s. f. Mécontentement, déplaisir, chagrin. Cette fâcherie ne durera pas. Il y a un peu de fâcherie entre eux. Il est familier.
FÂCHEUX
, EUSE. adj. Qui fâche, qui donne du chagrin. Fâcheux accident. Fâcheuse nouvelle. Mal fâcheux. Rencontre fâcheuse. Fâcheuse condition. Il est dans un fâcheux état. ...
FACIAL
, ALE. adj. T. d'Anat. Qui appartient, qui a rapport à la face. Nerf facial. Veine faciale. Angle facial : voyez ANGLE.
FACIENDE
. s. f. Cabale, intrigue. Il ne se dit qu'en mauvaise part. Ils sont tous deux de même faciende. Il est de la faciende d'un tel. Ce mot est vieux.
FACILE
. adj. des deux genres Aisé, qui ne donne point de peine ; qu'on peut faire, qu'on peut exécuter sans peine. Calcul facile. Opération facile. Il n'y a rien de si facile. ...
FACILEMENT
. adv. Aisément, avec facilité, sans peine. Faire facilement toutes choses. Vous en viendrez à bout facilement. Il parle, il écrit, il peint facilement. Il cède bien ...
FACILITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est aisé à faire, à employer, etc. Cela est de la plus grande facilité. La facilité d'un expédient, d'un moyen. La facilité d'une méthode.   ...
FACILITER
. v. a. Rendre facile. Faciliter les moyens de réussir. Faciliter l'exécution d'une entreprise. Cela facilite la digestion. Faciliter le passage à des troupes. FACILITÉ, ...
FAÇON
. s. f. Manière dont une chose est faite, ou la forme qu'on lui a donnée. La façon de cette étoffe est belle. La façon en est nouvelle. C'est une façon d'habit toute ...
FACONDE
. s. f. Vieux mot qui signifie, Éloquence, facilité à parler d'abondance. N'admirez-vous pas cette faconde ?   Il se prend plus souvent aujourd'hui en mauvaise part, et ...
FAÇONNER
. v. a. Travailler une chose, lui donner une certaine façon, une certaine forme. Vous avez bien mal façonné cela. Façonner grossièrement quelque chose. Façonner un tronc ...
FAÇONNIER
, IÈRE. adj. Qui fait trop de façons, qui est incommode par trop de cérémonies, par trop d'attention et de circonspection dans de petites choses. Que vous êtes ...
FACTEUR
. s. m. Faiseur. Il ne se dit en ce sens que de Ceux qui font, qui fabriquent des instruments de musique. Facteur d'instruments. Facteur d'orgues. Facteur de pianos.   Il ...
FACTICE
. adj. des deux genres Qui est fait ou imité par art. Il se dit par opposition à Naturel. Ce bézoard n'est point naturel, il est factice. Cinabre factice. Pierre factice. ...
FACTIEUX
, EUSE. adj. (TI se prononce CI dans ce mot et dans les deux suivants.) Qui excite ou cherche à exciter des troubles dans un État, dans une ville, dans une société ; ou Qui ...
FACTION
. s. f. Le guet que font successivement les soldats d'un poste. Une sentinelle est ordinairement de faction pendant deux heures. Faire faction. Être en faction. Son caporal ...

1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.019 c;