Слова на букву exce-gang (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву exce-gang (1564)

< 1 2 3 4 5 6 >>
FRONCEMENT
. s. m. Action de froncer, ou État de ce qui est froncé. Il se dit principalement en parlant Des sourcils. Le froncement des sourcils.
FRONCER
. v. a. Rider en contractant, en resserrant. Froncer le sourcil, les sourcils. Il en fronça le sourcil de chagrin, de colère. Froncer les lèvres. Cela fronce la peau.   Il ...
FRONCIS
. s. m. Les plis que l'on fait à une robe, à une chemise, etc., en les fronçant. Faire un froncis à une manche, à une jupe, à une robe d'enfant.
FRONDE
. s. f. Instrument, fait de corde ou de cuir, avec lequel on lance des pierres, et même des balles. David tua Goliath d'un coup de fronde. Les anciens avaient dans leurs troupes ...
FRONDER
. v. a. Jeter, lancer avec une fronde. Fronder des pierres.   Il s'emploie aussi absolument. De petits garçons qui s'amusent à fronder.   Il se dit, par extension, en ...
FRONDEUR
. s. m. Celui qui lance des pierres, des balles, avec une fronde. Les anciens avaient des frondeurs dans leurs armées. Les habitants des îles Baléares passaient pour être ...
FRONT
. s. m. La partie du visage qui est comprise entre la racine des cheveux et les sourcils. Grand front. Large front. Front élevé. Front ouvert. Front découvert. Front ...
FRONTAL
, ALE. adj. T. d'Anat. Qui a rapport ou qui appartient au front. La veine frontale. Les muscles frontaux. Nerf frontal. Os frontal, ou Coronal. Sinus frontaux.
FRONTAL
. s. m. T. de Chirur. Bandeau ou topique qu'on applique sur le front. Mettre un frontal pour apaiser le mal de tête. FRONTAL, s'est dit aussi d'Un instrument de torture, ...
FRONTEAU
. s. m. Sorte de bandeau applique sur le front. Il n'est guère usité qu'en parlant Des Juifs, qui avaient coutume de porter des bandeaux sur lesquels le nom de Dieu, ou ...
FRONTIÈRE
. s. f. Les limites, les confins d'un pays, d'un État, en tant qu'ils le séparent d'un autre pays, d'un autre État. L'armée était sur la frontière. Passer la frontière. ...
FRONTISPICE
. s. m. La face principale d'un grand bâtiment. Le frontispice d'un temple. Le frontispice de l'église de Saint-Pierre de Rome. Le frontispice du Louvre.   Il se dit aussi ...
FRONTON
. s. m. Ornement d'architecture qui est fait ordinairement en triangle, et qui se met au haut de l'entrée d'un bâtiment, au-dessus des portes, des croisées, etc. Le fronton ...
FROTTAGE
. s. m. Le travail de celui qui frotte. Le frottage d'un plancher. Le prix du frottage.
FROTTEMENT
. s. m. Action de frotter, action de deux choses qui se frottent. Électriser un corps par le frottement. Le frottement de l'essieu use le moyeu de la roue. Empêcher, ...
FROTTER
. v. a. Passer une chose sur une autre à plusieurs reprises, et en appuyant, en pressant. Frotter avec la main, avec les mains. Frotter fort. Frotter doucement, légèrement. ...
FROTTEUR
. s. m. Celui qui frotte les planchers, les parquets. Payer le frotteur.
FROTTOIR
. s. m. Linge dont on se sert pour se frotter la tête et le corps. Un frottoir de toile. Chauffer un frottoir.   Il signifie aussi, Le linge dont les barbiers se servent pour ...
FROUER
. v. n. T. de Chasse. Faire une espèce de sifflement à la pipée, pour attirer les oiseaux.
FRUCTIDOR
. s. m. Le douzième mois du calendrier républicain.
FRUCTIFICATION
. s. f. T. de Botan. Formation, production des fruits ; ou Le résultat, le produit de cette formation. Quand la fructification s'opère. L'époque de la fructification. ...
FRUCTIFIER
. v. n. Rapporter du fruit. Quand les terres sont bien fumées, elles en fructifient davantage.   Il se dit plus ordinairement au figuré, et signifie, Produire un effet, un ...
FRUCTUEUSEMENT
. adv. Avec fruit, utilement, avec progrès. Les missionnaires ont travaillé fructueusement en ce pays.
FRUCTUEUX
, EUSE. adj. Qui produit du fruit. Rameaux fructueux. Dans ce sens, il est poétique.  Il signifie figurément, Utile, profitable, lucratif. Un emploi fructueux. Une charge ...
FRUGAL
, ALE. adj. Qui se contente de peu pour sa nourriture, qui vit de choses communes. Il est extrêmement frugal. On dit dans un sens analogue, Vie frugale. Mener une vie frugale. ...
FRUGALEMENT
. adv. Avec frugalité. Vivre frugalement.
FRUGALITÉ
. s. f. Qualité de ce qui est frugal. Aimer la frugalité. Vivre avec frugalité. La frugalité rend le corps plus sain et plus robuste. La frugalité d'un repas.
FRUGIVORE
. adj. des deux genres Qui se nourrit de fruits, de végétaux. Les animaux frugivores.
FRUIT
. s. m. Production des végétaux qui succède à la fleur, et qui sert a leur propagation. Fruit sec. Fruit pulpeux. Fruit capsulaire. L'enveloppe d'un fruit. Les fruits d'un ...
FRUIT
. s. m. T. de Maçonnerie. Il se dit de La retraite ou diminution d'épaisseur qu'on donne à une muraille à mesure qu'on l'élève. Donner du fruit à une muraille. Il ne ...
FRUITÉ
, ÉE. adj. T. de Blason. Il se dit Des arbres chargés de fruits d'un émail différent. D'argent à l'oranger de sinople fruité d'or.
FRUITERIE
. s. f. Lieu où l'on garde, où l'on conserve le fruit. Porter du fruit à la fruiterie. Serrer du fruit dans la fruiterie. En ce sens, on dit plus ordinairement, Fruitier.   ...
FRUITIER
, IÈRE. adj. Qui porte du fruit. Il n'est guère usité que dans les locutions, Arbre fruitier, jardin fruitier.
FRUITIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui fait métier et profession de vendre du fruit, des légumes, etc. La boutique d'un fruitier. Marchand fruitier. Marchande fruitière. Il s'est fait ...
FRUSQUIN
. s. m. Ce qu'un homme a d'argent et de nippes. Il a perdu tout son frusquin, son saint-frusquin. Il est populaire.
FRUSTE
. adj. des deux genres Il se dit D'une médaille, d'une monnaie effacée, altérée, ou défectueuse dans sa forme. Médaille fruste.   Il se dit également D'une pierre, d'un ...
FRUSTRATOIRE
. adj. des deux genres T. de Pratique. Fait pour frustrer, pour tromper, ou pour éluder, pour gagner du temps. Frais frustratoires. Acte frustratoire. Exception ...
FRUSTRATOIRE
. s. m. Boisson sucrée ou aromatisée qu'on prend quelquefois après le repas, pour faciliter la digestion. Un frustratoire fait de vin, de sucre et de cannelle. Prendre ...
FRUSTRER
. v. a. Priver quelqu'un de ce qui lui est dû, de ce qui doit lui revenir, ou à quoi il s'attend. Il m'a frustré de mes droits. Il a frustré ses créanciers. On l'a frustré ...
FUCUS
. s. m. (On prononce l'S.) T. d'Hist. nat., emprunté du latin. Il est synonyme de Varech.
FUGACE
. adj. des deux genres T. didactique. Il se dit, en Médecine, Des symptômes qui disparaissent aussitôt après s'être montrés. Symptômes fugaces. Frissons fugaces.   Il se ...
FUGITIF
, IVE. adj. Qui fuit ou qui s'est enfui, qui a pris la fuite. Un criminel fugitif. Un esclave fugitif. Errant et fugitif. On l'emploie aussi comme substantif. C'est un ...
FUGUE
. s. f. Morceau de musique, ou passage d'un morceau de musique, dans lequel différentes parties se suivent, se succèdent, en répétant le même sujet d'après des règles ...
FUIE
. s. f. Espèce de petit colombier. Il n'a point de colombier, mais il a une fuie.
FUIR
. v. n. ( Je fuis, tu fuis, il fuit ; nous fuyons, vous fuyez, ils fuient. Je fuyais. Je fuis. J'ai fui. Je fuirai. Je fuirais. Fuis, qu'il fuie. Que je fuisse. Fuyant. ) ...
FUITE
. s. f. Action de fuir. Fuite honteuse. Être en fuite. Prendre la fuite. Mettre en fuite. Il n'y avait de salut que dans la fuite. Sa retraite fut une fuite. Une prompte ...
FULGURATION
. s. f. T. de Chimie, synonyme d' Éclair, dans la coupellation de l'argent, de l'or.
FULIGINEUX
, EUSE. adj. T. didactique. Qui ressemble à de la suie, qui est couleur de suie. On ne le dit guère que De certaines vapeurs grossières chargées d'une espèce de crasse ou ...
FULMINANT
, ANTE. adj. Qui lance la foudre, qui est armé de la foudre. Jupiter fulminant.   Il se dit, en termes de Chimie, de Certaines compositions ou préparations qui détonent ou ...
FULMINATION
. s. f. T. de Chimie. Détonation subite, explosion d'une matière fulminante. FULMINATION, est aussi un terme de Droit canon, qui signifie, L'action par laquelle on publie ...
FULMINER
. v. n. T. de Chimie. Il se dit Des matières fulminantes lorsqu'elles font explosion. Cette composition, cette poudre fulmine au moindre choc. La moindre pression la fait ...
FUMAGE
. s. m. Opération par laquelle on donne une fausse couleur d'or à l'argent filé, en l'exposant à la fumée de certaines compositions. Défendre le fumage.
FUMANT
, ANTE. adj. Qui fume, qui jette de la fumée ou quelque vapeur. Tison fumant. Cendres fumantes. Des viandes fumantes.   Fumant de sang, Plein, couvert d'un sang qui fume ...
FUMÉ
. s. m. T. de Graveur en caractères. Épreuve d'un poinçon ; empreinte que l'on fait sur une carte avec le poinçon d'une lettre noirci à la flamme d'une bougie, pour ...
FUMÉE
. s. f. Vapeur plus ou moins épaisse qui sort des choses brûlées, ou extrêmement échauffées par le feu. Fumée épaisse. Fumée noire. Fumée puante. La fumée qui ...
FUMER
. v. n. Jeter de la fumée. Le volcan fumait encore. L'encens fumait sur les autels. Ce bois n'est pas sec, il fume beaucoup.   Cette chambre fume, cette cheminée fume, se ...
FUMERON
. s. m. Morceau de charbon de bois qui, n'étant pas assez cuit, jette encore de la flamme et beaucoup de fumée.
FUMET
. s. m. Vapeur qui s'exhale de certains vins et de certaines viandes, et qui frappe agréablement l'odorat et le goût. Ce vin a un bon fumet. Le fumet d'une perdrix. Un faisan ...
FUMETERRE
. s. f. T. de Botan. Plante fort commune dans les champs, très-amère, et souvent employée en médecine comme tonique. Sirop, extrait de fumeterre. Le suc de la fumeterre ...
FUMEUR
. s. m. Celui qui a l'habitude de prendre du tabac en fumée. C'est un grand fumeur. Une réunion de fumeurs.
FUMEUX
, EUSE. adj. Qui envoie des vapeurs à la tête. Du vin fumeux. La bière de ce pays est extrêmement fumeuse.
FUMIER
. s. m. Paille qui a servi de litière aux chevaux, aux bestiaux, et qui est mêlée avec leur fiente. Ôter le fumier d'une écurie. Faire pourrir du fumier. Le fumier ...
FUMIGATION
. s. f. T. de Chimie et de Médecine. Action de répandre dans un lieu la fumée d'une substance odorante, la vapeur d'un liquide, ou un gaz quelconque. Faire des fumigations ...
FUMIGATOIRE
. adj. T. de Médec. Il s'emploie dans cette locution, Boîte fumigatoire, Boîte qui contient les objets nécessaires pour secourir, au moyen de fumigations, les noyés et les ...
FUMIGER
. v. a. T. de Chimie. Exposer un corps à la fumée d'un ou de plusieurs autres corps qui brûlent. FUMIGÉ, ÉE. participe
FUMISTE
. s. m. Ouvrier dont la profession est d'empêcher que les cheminées ne fument. Un bon fumiste.
FUNAMBULE
. s. m. Danseur de corde. Théâtre de funambules. On ne le disait autrefois qu'en termes d'Histoire ancienne.
FUNÈBRE
. adj. des deux genres Qui appartient aux funérailles. Ornements funèbres. Pompe funèbre. Honneurs funèbres. Oraison funèbre. Convoi funèbre. Appareil funèbre. Chant ...
FUNÉRAILLES
. s. f. pl. Obsèques et cérémonies qui se font aux enterrements. Funérailles magnifiques. Funérailles pompeuses. Funérailles superbes. Faire les funérailles de quelqu'un. ...
FUNÉRAIRE
. adj. des deux genres Qui concerne les funérailles. Frais funéraires.
FUNESTE
. adj. des deux genres Malheureux, sinistre, qui porte la calamité et la désolation avec soi. Événement funeste. Mort funeste. Voyage funeste. Conseil funeste. Entreprise ...
FUNESTEMENT
. adv. D'une manière funeste. Cela arriva le plus funestement du monde. Il est peu usité.
FUNGUS
. s. m. Voyez FONGUS.
FUNIN
. s. m. T. de Marine. Nom générique des cordages blancs, ou faits de fil non goudronné, qui servent aux grands appareils employés dans les opérations des ports. On dit ...
FUR
. s. m. Il n'est usité que dans la locution Au fur et à mesure, ou À fur et mesure, qui s'emploie en termes de Pratique et d'Administration, comme conjonction, comme ...
FURET
. s. m. Petit animal du genre des Martres, dont on se sert pour prendre des lapins, et qui va les chercher dans leur terrier. Chasser avec le furet. Chasser au furet. Prendre ...
FURETER
. v. n. Chasser au furet. Fureter dans une garenne. Aller fureter. On dit aussi, activement, Fureter une garenne, un bois, un terrier.   Il signifie figurément, Fouiller, ...
FURETEUR
. s. m. Celui qui chasse aux lapins avec un furet.  Il se dit, figurément et familièrement, de Celui qui fouille, qui cherche partout. Quel ennuyeux fureteur !   Il se ...
FUREUR
. s. f. Rage, manie, frénésie. Il est devenu fou, et de temps en temps il lui prend des accès de fureur. La fureur est une cause d'interdiction. Quand il entre en fureur. ...
FURIBOND
, ONDE. adj. Qui est sujet à de grands emportements de fureur, de colère. Un homme furibond. Une femme furibonde.   Il se dit également De celui dont les traits, les ...
FURIE
. s. f. Fureur qui éclate avec violence, grand emportement de colère. Entrer en furie. Se mettre en furie. Être en furie. Plein de furie. Quand sa furie sera passée.   Il ...
FURIEUSEMENT
. adv. Avec furie. Il n'est guère usité dans ce sens.  Il se dit, au figuré, pour Prodigieusement, extrêmement, excessivement. Il est furieusement grand. Il est ...
FURIEUX
, EUSE. adj. Qui est en fureur, en furie. Il est devenu furieux. C'est un fou furieux. Il était furieux de cette résistance. Un peuple furieux demandait leur tête. Tigre ...
FUROLLES
. s. f. pl. Exhalaisons enflammées qui paraissent quelquefois sur terre et sur mer.
FURONCLE
. s. m. Espèce de petit flegmon très-douloureux, qui a son siége dans la peau, et qu'on appelle vulgairement Clou. Il lui est venu un furoncle à l'aisselle, au dos, etc. ...
FURTIF
, IVE. adj. Qui se fait à la dérobée, en cachette. Entrer d'un pas furtif. Un regard furtif. Une oeillade furtive. Des amours furtives. On dit dans un sens analogue, Une ...
FURTIVEMENT
. adv. À la dérobée. Entrer furtivement. S'en aller furtivement.
FUSAIN
. s. m. T. de Botan. Arbrisseau qui vient naturellement le long des haies, et dont le bois sert à faire des fuseaux, des lardoires, etc., ou s'emploie, réduit en charbon, ...
FUSAROLLE
. s. f. T. d'Archit. Petit ornement taillé en forme de collier sous l'ove des chapiteaux.
FUSEAU
. s. m. Petit instrument de bois de la longueur d'environ un demi-pied, qui est arrondi partout, renflé à son milieu, fort menu par les bouts, et dont les femmes se servent ...
FUSÉE
. s. f. Le fil qui est autour du fuseau, quand la filasse est filée. Vider une fusée. Sa fusée est bien embrouillée. Prov. et fig., Démêler une fusée, Débrouiller ...
FUSELÉ
, ÉE. adj. En forme de fuseau. Il ne s'emploie guère que dans ces locutions : Colonne fuselée, Colonne dont le fût est un peu renflé vers le tiers de sa hauteur. Doigt ...
FUSER
. v. n. T. didactique. S'étendre, se répandre. Il se dit particulièrement Des sels qui se liquéfient par l'action de la chaleur. Le salpêtre fuse lorsqu'il est sur les ...
FUSIBILITÉ
. s. f. T. didactique. Qualité de ce qui est fusible, ou Disposition à se fondre.
FUSIBLE
. adj. des deux genres Qui peut être fondu, liquéfié. Tous les métaux sont fusibles. Le plomb est très-fusible.
FUSIFORME
. adj. des deux genres T. de Botan. Qui a la forme d'un fuseau, c'est-à-dire, qui est allongé, renflé au milieu, et aminci aux deux extrémités. Racine fusiforme. Le ...
FUSIL
. s. m. (On ne prononce point l'L.) Petite pièce d'acier avec laquelle on bat un caillou pour en tirer du feu. Pierre à fusil. Battre le fusil. Mèche à fusil.   Il se dit ...
FUSILIER
. s. m. Soldat qui a pour arme un fusil. Il se dit principalement Des simples soldats qui forment les compagnies du centre, par opposition Aux grenadiers et aux voltigeurs. Une ...
FUSILLADE
. s. f. Décharge de plusieurs fusils, dans un combat, dans un exercice militaire, etc. Une vive fusillade. Le bruit de la fusillade.
FUSILLER
. v. a. Tuer à coups de fusil. Il ne se dit guère qu'en parlant D'une personne condamnée à être passée par les armes. On a fusillé trois déserteurs.   Il s'emploie ...
FUSION
. s. f. Fonte, liquéfaction. La fusion des métaux. Quand le métal entre en fusion. Mettre de l'or en fusion. Quand la fusion est complète.   Il se dit quelquefois, ...
FUSTE
. s. f. T. de Marine. Sorte de bâtiment long et de bas bord, qui va à voiles et à rames. Une fuste légère. Il est vieux.
FUSTET
. s. m. T. de Botan. Espèce de sumac dont le bois, jaunâtre et veiné, sert en médecine et pour la teinture.
FUSTIGATION
. s. f. Action de fustiger. La fustigation était autrefois le supplice des coupeurs de bourses.
FUSTIGER
. v. a. Battre, frapper à coups de fouet. Il fut condamné à être fustigé. Il faisait fustiger ses esclaves pour la moindre faute. Il faut le fustiger. FUSTIGÉ, ÉE. ...
FÛT
. s. m. Le bois sur lequel est monté le canon d'un fusil, d'une arquebuse, d'un pistolet, etc. Le fût d'une arquebuse, d'un pistolet, etc. On dit dans un sens analogue, Le ...
FUTAIE
. s. f. Bois, forêt composée de grands arbres. Une futaie. Une jeune futaie. Une vieille futaie. Une belle futaie. Laisser monter un bois en futaie. Une futaie de chênes, de ...
FUTAILLE
. s. f. Vaisseau de bois à mettre le vin ou d'autres liqueurs. Futaille vide. On appelle Futaille en botte, Les douves et les fonds préparés et non assemblés ; et Futaille ...
FUTAINE
. s. f. Étoffe de fil et de coton. Futaine à grain d'orge. Acheter de la futaine. Brassière de futaine. Camisole de futaine. Futaine à poil.
FUTÉ
, ÉE. adj. Fin, rusé, adroit. Cet homme est futé. Elle est bien futée. C'est un futé matois. Il est familier.  En termes de Blason, il se dit D'une javeline ou autre ...
FUTÉE
. s. f. Espèce de mastic composé de sciure de bois et de colle-forte, propre à boucher les fentes et les trous des pièces de bois.
FUTILE
. adj. des deux genres Frivole, qui est de peu de conséquence, de peu de considération. Raisons futiles. Argument futile. Discours futiles. Un talent futile. Des écrits ...
FUTILITÉ
. s. f. Caractère de ce qui est futile. La futilité de ce raisonnement. La futilité d'esprit.   Il signifie aussi, Chose futile. Ce livre n'est plein que de futilités. ...
FUTUR
, URE. adj. Qui est à venir. Le temps futur. Les races futures. Les biens de la vie future. C'était comme un présage de sa grandeur future. L'incertitude des choses futures. ...
FUTURITION
. s. f. T. didactique. La qualité d'une chose future, en tant que future.
FUYANT
, ANTE. adj. T. de Peinture. Il se dit De tout ce qui, comparé à un autre objet, paraît s'enfoncer dans le tableau. Les parties fuyantes d'un tableau.   En Perspective, ...
FUYARD
, ARDE. adj. Qui s'enfuit, qui a coutume de s'enfuir. Animaux fuyards. Troupes fuyardes.   Il est aussi substantif, et il se dit principalement, au pluriel, de Gens de guerre ...
G
. s. m. Lettre consonne, la septième de l'alphabet, qu'on nomme Gé, suivant l'appellation ancienne et usuelle, et Ge, suivant la méthode moderne. Un grand G. Un petit g.  ...
G-RÉ-SOL
*  Ancien terme de Musique, par lequel on désignait le ton de sol. Le ton de g-ré-sol. Cet air est en g-ré-sol.
GABARE
s. f. Il se dit de Certaines embarcations qui vont à voile et à rames, et qui servent à naviguer sur les rivières, à charger et à décharger les bâtiments, etc. La ...
GABARIER
s. m. Le maître ou patron d'une gabare.  Il se dit aussi, quelquefois, Des portefaix qui chargent et déchargent les gabares.
GABARIT
s. m. T. de Marine. Modèle de construction sur lequel les charpentiers travaillent, en donnant aux pièces de bois qui doivent entrer dans la composition du bâtiment, la ...
GABATINE
s. f. Il ne s'emploie que dans cette locution familière et peu usitée, Donner de la gabatine à quelqu'un, Le tromper, lui en faire accroire.
GABELAGE
s. m. Espace de temps que le sel doit demeurer dans le grenier avant que d'être mis en vente.  Il signifie aussi, Certaine marque que les commis des greniers mettent parmi le ...
GABELER
. v. a. Faire sécher du sel dans les greniers de la gabelle pendant un temps convenable. Gabeler du sel. GABELÉ, ÉE. participe
GABELEUR
s. m. Homme employé dans la gabelle.
GABELLE
s. f. Il se disait autrefois de L'impôt sur le sel. Ferme des gabelles. Receveur des gabelles. Les aides et gabelles.   Il signifiait aussi, Le grenier où l'on vendait le ...
GABIER
s. m. T. de Marine. Il se dit Des matelots qui se tiennent dans les hunes, et qui sont chargés spécialement de visiter et d'entretenir le gréement. On prend pour gabiers les ...
GABION
s. m. Espèce de panier en forme de tonneau, qu'on remplit de terre, et dont on se sert dans les siéges pour couvrir les travailleurs, les soldats, etc. Faire des gabions. ...
GABIONNER
. v. a. Couvrir avec des gabions. Gabionner une batterie. GABIONNÉ, ÉE. participe
GÂCHE
s. f. Pièce de fer percée, dans laquelle entre le pêne de la serrure d'une porte. Attacher une gâche. Lever une gâche.   Il se dit aussi Des anneaux de fer qui sont ...
GÂCHER
. v. a. Détremper, délayer. Il ne se dit qu'en parlant Du mortier ou du plâtre que l'on délaye pour maçonner. Gâcher du plâtre. Gâcher du mortier. Gâcher lâche. ...
GÂCHETTE
s. f. T. d'Armurier. Morceau de fer que la détente d'un fusil fait partir.  Il se dit aussi de La petite pièce d'une serrure qui se met sous le pêne.
GÂCHEUR
s. m. Ouvrier qui gâche le mortier, le plâtre.  Il se dit, figurément et populairement, d'Un homme qui travaille mal, négligemment, sans goût. Cet ouvrier n'est qu'un ...
GÂCHEUX
, EUSE adj. Détrempé d'eau, bourbeux. Chemin gâcheux. Terres gâcheuses.
GÂCHIS
s. m. Ordure, saleté causée par de l'eau, ou par quelque autre chose liquide. Un grand gâchis. Voilà du gâchis. Le dégel cause bien du gâchis.   Il se dit, figurément ...
GADE
s. m. T. d'Hist. nat. Genre de poissons qui renferme plusieurs espèces estimées pour la délicatesse et la saveur de leur chair, tels que le merlan, la morue, la lotte. ...
GADOUARD
s. m. Celui qui tire la gadoue et la transporte. Voyez VIDANGEUR.
GADOUE
s. f. La matière fécale qu'on tire des fosses d'aisances. La gadoue est un engrais.
GAFFE
s. f. Perche munie d'un croc de fer à deux branches, dont l'une est droite et l'autre courbe. Pousser un bateau au large avec la gaffe.
GAFFER
. v. a. Accrocher quelque chose avec une gaffe. GAFFÉ, ÉE. participe
GAGE
s. m. Nantissement, ce que l'on met entre les mains de quelqu'un pour sûreté d'une dette. Prêter sur gages. Mettre des pierreries en gage. Sa montre est en gage. Retirer un ...
GAGE-MORT
s. m. Voyez MORT-GAGE.
GAGER
. v. a. Parier ; convenir avec quelqu'un, sur une contestation, que celui des deux qui sera condamné, payera à l'autre une somme ou quelque autre chose. Je gagerais cent ...
GAGERIE
s. f. T. de Pratique. On appelle Saisie-gagerie, Une simple saisie de meubles sans transport, qui se fait sans condamnation, sans permission du juge, et même sans obligation ...
GAGEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui gage, ou qui est dans l'habitude de gager souvent. Un grand gageur. Un gageur perpétuel. Il est familier et peu usité.
GAGEURE
s. f. (On prononce Gajure. ) Promesse que les personnes qui gagent se font réciproquement de payer ce dont elles conviennent en gageant. Faire une gageure. Faire gageure ...
GAGISTE
s. m. Celui qui est gagé de quelqu'un pour rendre certains services, sans être domestique. Gagiste de théâtre. Gagiste de bas choeur.
GAGNAGE
s. m. Pâtis, pâturage, lieu où vont paître les troupeaux et les bêtes fauves. Il y a de beaux gagnages dans ce pays. Les bêtes entrent dans les gagnages, reviennent du ...
GAGNANT
s. m. Celui qui gagne au jeu, à la loterie. Il est du nombre des gagnants. Les gagnants et les perdants.   Il est aussi adjectif. Billet, numéro gagnant.
GAGNE-DENIER
s. m. On appelle ainsi Tous ceux qui gagnent leur vie par le travail de leur corps, sans savoir de métier. Ceux qui travaillent sur les ports à décharger le bois ou à le ...
GAGNE-PAIN
s. m. Ce qui fait subsister quelqu'un, ce dont il se sert principalement pour gagner sa vie, son pain. Le rabot d'un menuisier est son gagne-pain. La truelle d'un maçon est ...
GAGNE-PETIT
s. m. Rémouleur, celui dont le métier est d'aller par les rues pour aiguiser des couteaux, des ciseaux, etc. C'est un gagne-petit. Faites venir ce gagne-petit.
GAGNER
. v. a. Faire un gain, tirer un profit. Un bon ouvrier peut gagner tant par jour. Il a gagné cent mille francs sur sa charge. Une si forte somme ne se gagne pas en un jour. On ...
GAGUI
s. f. Fille ou femme qui a beaucoup d'embonpoint et qui est fort enjouée. C'est une grosse gagui. Il est populaire.
GAI
, GAIE adj. Qui a de la gaieté. Un homme gai. Humeur gaie. Esprit gai. Être gai. Rendre gai. Se tenir gai. Devenir gai. Avoir l'esprit gai, l'oeil gai, un air gai et ...
GAÏAC
s. m. Arbre d'Amérique, dont le bois est dur, pesant et résineux. Le bois de gaïac est un bon sudorifique. Résine ou gomme de gaïac.
GAIEMENT
ou GAîMENT. adv. Avec gaieté, joyeusement. Vivre gaiement. Aller gaiement. Chanter gaiement.   Il signifie aussi, De bon coeur. Faire gaiement quelque chose. Ces troupes ...
GAIETÉ
ou GAîTÉ. s. f. Joie, allégresse, belle humeur. Avoir de la gaieté. Perdre toute sa gaieté. Reprendre sa gaieté. Montrer de la gaieté. Témoigner une grande gaieté. ...
GAILLARD
, ARDE adj. Gai, joyeux avec démonstration. Il est toujours gaillard. Une humeur gaillarde. Une mine gaillarde.   Il se dit quelquefois Des discours, des propos un peu ...
GAILLARD
s. m. T. de Marine. Élévation qui est sur le pont supérieur d'un vaisseau, à la proue et à la poupe. Le gaillard d'avant. Le gaillard d'arrière. Les deux gaillards. ...
GAILLARDE
s. f. Espèce de danse qui n'est plus en usage depuis longtemps. Danser une gaillarde. Danser la gaillarde.   Il se dit aussi Des airs sur lesquels on dansait la gaillarde. ...
GAILLARDE
s. f. Caractère d'imprimerie, qui est entre le petit romain et le petit texte, et qui a une force de corps de huit points ou à peu près.
GAILLARDEMENT
. adv. Joyeusement, gaiement. Vivre gaillardement.   Il se dit aussi pour Légèrement, hardiment, témérairement. Il a fait cela gaillardement, un peu gaillardement. Il ...
GAILLARDISE
s. f. Gaieté. Il n'est guère usité que dans ces phrases familières : Il a fait cela par gaillardise, par pure gaillardise. Ce n'est qu'une gaillardise.   Il se dit aussi ...
GAILLET
s. m. T. de Botan. Voyez CAILLE-LAIT.
GAÎMENT
. adv. Voyez GAIEMENT.
GAIN
s. m. Profit, bénéfice, lucre. Gain considérable. Petit gain. Gain médiocre. Gain illicite. Gain honnête. Travailler pour le gain. Faire à moitié de gain. Entrer avec ...
GAÎNE
s. f. Étui de couteau, ou de quelque autre instrument servant à couper, à percer, etc. Tirer un couteau de la gaîne, hors de la gaîne. La gaîne d'une paire de ciseaux. ...
GAÎNIER
s. m. Ouvrier qui fait des gaînes, des étuis.
GAÎNIER
s. m. T. de Botan. Arbre de la famille des Légumineuses, originaire des pays chauds, que l'on cultive dans les jardins à cause de la beauté de sa fleur, et qui est ainsi ...
GAÎTÉ
s. f. Voyez GAIETÉ.
GALA
s. m. Terme qui signifie, dans plusieurs cours, Fête, réjouissance. Un jour de gala. Un habit de gala. La cour a été en gala.   Il se dit quelquefois, familièrement, d'Un ...
GALAMMENT
. adv. De bonne grâce. Il a fait galamment toutes les choses dont on l'a prié.   Il signifie aussi, D'une manière galante. Il s'est conduit galamment envers toutes les dames. ...
GALANT
, ANTE adj. Qui a de la probité, civil, sociable ; qui a des procédés nobles. C'est un galant homme, vous pouvez lui confier vos intérêts. Il s'est tiré de cette ...
GALANTERIE
s. f. Qualité de celui qui est galant ; agrément, politesse dans l'esprit et dans les manières. Cet homme a de la galanterie dans l'esprit. Il met de la galanterie dans ...
GALANTIN
s. m. Homme ridiculement galant auprès des femmes. Il fait le galant, et n'est qu'un galantin. Il est familier.
GALANTINE
s. f. T. de Charcuterie. Sorte de mets fait avec de la chair de dindon désossée et lardée, ou avec de la chair de veau qu'on assaisonne de fines herbes et d'autres ...
GALANTISER
. v. a. Être ridiculement galant auprès des femmes. Galantiser des dames. Il est vieux et familier. GALANTISÉ, ÉE. participe
GALAXIE
s. f. T. d'Astron. Nom de la voie lactée.
GALBANUM
s. m. (On prononce Galbanome. ) Espèce de gomme tirée d'une plante du même nom. Fig. et fam., Donner du galbanum, vendre du galbanum, Donner à quelqu'un de fausses ...
GALBE
s. m. T. d'Archit. Contour que l'on donne ordinairement au fût d'une colonne, à une feuille d'ornement, à un vase, à un balustre, etc. Le galbe de la colonne est agréable. ...
GALE
s. f. Maladie cutanée et contagieuse, caractérisée par une éruption de vésicules transparentes à leur sommet, qui se développent principalement au pli des articulations, ...
GALÉ
s. m. T. de Botan. Genre de plan tes amentacées, dont les espèces les plus remarquables sont le Galé odorant, qui croît en Europe dans les endroits marécageux, et l' ...
GALÉASSE
ou GALÉACE. s. f. T. de Marine ancienne. Vaisseau d'une construction particulière, qui allait à voiles et à rames comme une galère, mais qui était beaucoup plus grand. Les ...
GALÉE
s. f. T. d'Impr. Espèce de planche carrée avec un rebord, où le compositeur met les lignes à mesure qu'il les compose.
GALÉGA
s. m. T. de Botan. Genre de plantes légumineuses, qui renferme un grand nombre d'espèces, toutes exotiques, à l'exception d'une seule (la Rue de chèvre ), qui croit ...
GALÈNE
s. f. T. de Minéralogie. Combinaison naturelle de soufre et de plomb, qui se divise en cubes, lorsqu'on la casse. On l'appelle, en Chimie, Sulfure de plomb. La galène sert ...
GALÉNIQUE
. adj. des deux genres T. de Médec. Il se dit De la manière de traiter les maladies suivant les principes de Galien. La méthode, la doctrine galénique.
GALÉNISME
s. m. T. de Médec. La doctrine de Galien.
GALÉNISTE
s. m. T. de Médec. Sectateur de Galien. La secte des galénistes. On dit aussi, adjectivement, Médecin galéniste.
GALÉOPSIS
s. m. (On prononce l'S finale. ) T. de Botan. Nom donné à plusieurs espèces de plantes, et particulièrement à une labiée qu'on appelle aussi Chanvre bâtard.
GALER
(SE). v. pron. Se gratter. Il ne fait que se galer. Ce mot est populaire.
GALÈRE
s. f. T. de Marine. Sorte de bâtiment long et de bas bord, qui va ordinairement à rames et quelquefois à voiles avec des antennes, et dont on se servait beaucoup autrefois sur ...
GALERIE
s. f. Pièce d'un bâtiment beaucoup plus longue que large, où l'on peut se promener à couvert. La grande galerie du Louvre. Faire une galerie. Se promener dans une galerie. ...
GALÉRIEN
s. m. Celui qui est condamné aux galères, forçat. Conduire les galériens. La chaîne d'un galérien. Prov., Souffrir comme un galérien, mener une vie de galérien, Avoir ...
GALERNE
s. f. Vent entre le nord et l'ouest ; nord-ouest. Un vent de galerne. La galerne donne de ce côté. Il ne s'emploie guère que dans certaines parties de la France.
GALET
s. m. Il se dit de Certains cailloux polis et ronds, qui se trouvent en plusieurs endroits sur le bord de la mer. Une plage couverte de galets.   Il s'emploie très-souvent au ...
GALETAS
s. m. Logement pratiqué sous les combles, et ordinairement lambrissé de plâtre. Petit galetas. Être logé au galetas. Chambre en galetas. Lambrisser un galetas.   Il se ...
GALETTE
s. f. Espèce de gâteau plat, que l'on fait ordinairement quand on cuit le pain. Manger de la galette. Galette au beurre.   Il se dit aussi, dans la Marine, Des pains de ...
GALEUX
, EUSE. adj. Qui a de la gale, qui a la gale. Cet enfant est si galeux, qu'il fait peur. Chien galeux. Brebis galeuse. Prov. et fig., Il ne faut qu'une brebis galeuse pour ...
GALHAUBAN
s. m. T. de Marine. Il se dit de Longs cordages qui servent à étayer latéralement les mâts de hune et de perroquet, et qui descendent de la tête de ces mâts jusqu'au ...
GALIMAFRÉE
s. f. Espèce de fricassée composée de restes de viande. Faire une galimafrée.
GALIMATIAS
s. m. Discours embrouillé et confus, qui semble dire quelque chose, et ne dit rien. Tout son discours n'est que galimatias. Tout ce qu'il dit, tout ce qu'il écrit n'est que ...
GALION
s. m. T. de Marine. Il se dit Des grands bâtiments de charge que l'Espagne employait autrefois pour les voyages aux colonies d'Amérique, et qui servaient principalement à ...
GALIOTE
s. f. Espèce de petit bâtiment qui va à rames et à voiles. Une galiote de Tunis, de Maroc.   Galiote à bombes, Bâtiment de moyenne grandeur, très-fort de bois, dont on ...
GALIPOT
s. m. Résine solide qu'on tire du pin par incision.
GALLE
s. f. T. de Botan. Il se dit de Certaines excroissances qui viennent sur les tiges et les feuilles de plusieurs plantes, par l'extravasation de leurs sucs, ce qui arrive ...
GALLICAN
, ANE. adj. Français. Il n'est guère usité que dans ces locutions : Le rit gallican. L'Église gallicane. Les libertés de l'Église gallicane.
GALLICISME
s. m. Construction propre et particulière à la langue française, contraire aux règles ordinaires de la grammaire, mais autorisée par l'usage. Les bonnes gens sont aisés à ...
GALLINACÉS
s. m. pl. T. d'Hist. nat. Ordre d'oiseaux qui comprend la plupart des oiseaux de basse-cour, tels que les poules, les dindons, les paons, les faisans, etc.
GALLIQUE
. adj. m. T. de Chimie. Il se dit D'un acide particulier qu'on prépare en exposant l'infusion de noix de galle à l'air. L'acide gallique produit un précipité d'un beau ...
GALLIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient aux anciens Gaulois ou Galls. Poésies galliques. Les peuplades galliques.
GALLON
s. m. Mesure anglaise, de capacité, pour les liquides. Le gallon vaut à peu près quatre litres et demi. Un gallon de bière.
GALOCHE
s. f. Espèce de chaussure de cuir que l'on porte par-dessous les souliers, pour avoir le pied sec. Une paire de galoches.   Il se dit aussi d'Une chaussure dont le dessus ...
GALON
s. m. Tissu d'or, d'argent, de soie, de fil, de laine, etc., qui a plus de corps qu'un simple ruban, et que l'on met au bord ou sur les coutures des vêtements, des meubles, ...
GALONNER
. v. a. Orner ou border de galon. Galonner un habit. GALONNÉ, ÉE. participe, Un habit galonné sur toutes les coutures. Un chapeau galonné.   Il est tout galonne, se dit ...
GALOP
s. m. (On ne prononce pas le P.) La plus élevée et la plus diligente des allures du cheval, qui n'est proprement qu'une suite de sauts en avant. Un cheval qui va au galop. qui ...
GALOPADE
s. f. Action de galoper. Ce cheval a la galopade fort belle.   Il se dit aussi d'Un certain espace qu'on parcourt en galopant. D'ici là il n'y a qu'une galopade.   Faire une ...
GALOPER
. v. n. Aller le galop. On le dit également Du cheval et du cavalier. Un cheval qui galope bien, qui galope sur le bon pied, qui galope sur les hanches. Un cheval qui galope ...
GALOPIN
s. m. Petit garçon que l'on envoie çà et là pour différentes commissions. Il m'a envoyé un galopin. C'est un petit galopin. Il est familier.  Il se dit particulièrement, ...
GALOUBET
s. m. T. de Musique. Petite flûte à trois trous, et de deux octaves plus élevée que la flûte traversière.
GALUCHAT
s. m. Peau d'une espèce de raie, qu'on emploie pour couvrir des boîtes, des étuis, des fourreaux d'épée, etc. Galuchat à gros grains. Galuchat à petits grains. Un couteau ...
GALVANIQUE
. adj. des deux genres T. de Physique. Qui appartient, qui a rapport au galvanisme. Fluide galvanique. Expériences galvaniques. Appareil, pile galvanique.
GALVANISME
s. m. T. de Physique. Nom donné à une classe de phénomènes électriques, qui consistent en des excitations musculaires produites, dans les substances animales, par le ...
GALVAUDER
. v. a. Maltraiter quelqu'un de paroles, le réprimander avec aigreur ou avec hauteur. En ce sens, il a vieilli.  Il signifie aussi, Déranger, mettre en désordre, gâter. ...
GAMBADE
s. f. Espèce de saut sans art et sans cadence. Faire une gambade. Faire des gambades. Jamais homme ne fut si leste et si gai, il faisait mille gambades. Ce mot est ...
GAMBADER
. v. n. Faire des gambades. Il gambade sans cesse. Il ne fait que gambader.
GAMBILLER
. v. n. Remuer les jambes de côté et d'autre, lorsqu'on est assis ou couché. Il ne se dit guère que Des enfants. Ce petit garçon ne peut rester tranquille, il ne fait que ...
GAMBIT
s. m. T. du Jeu d'échecs. On dit, Jouer le gambit, Lorsque, après avoir poussé le pion du roi ou celui de la reine deux pas, on pousse encore celui de leur fou deux pas.
GAMELLE
. s. f. Sorte de grande écuelle de bois ou de fer-blanc qui est en usage sur les vaisseaux et dans les armées, et dans laquelle plusieurs matelots ou plusieurs soldats ...
GAMIN
s. m. Petit garçon. Il est populaire, et se dit ordinairement, par mépris, Des petits garçons qui passent leur temps à jouer et à polissonner dans les rues.
GAMME
s. f. La suite des sept notes principales de la musique, disposées selon leur ordre naturel, dans l'intervalle d'une octave. Les sept notes de la gamme. Commencer la gamme. ...
GANACHE
s. f. La mâchoire inférieure du cheval.  Ce cheval est chargé de ganache, il a la ganache lourde, pesante, se dit D'un cheval qui a l'os de la mâchoire inférieure fort ...
GANER
. v. n. T. du Jeu de l'hombre. Laisser aller la main.
GANGLION
s. m. T. d'Anat. Nom donné à divers organes qui ont l'apparence de petits pelotons, de glandes ou de noeuds, et dont on ignore en général les fonctions. Ganglions ...
GANGRÈNE
s. f. (On prononce Cangrène. ) Mortification totale de quelque partie du corps, qui s'étend quelquefois avec rapidité. Avoir la gangrène. La gangrène gagne. Il a une ...
GANGRENER
(SE). v. pron. Se corrompre en sorte que la gangrène se forme. Cette jambe va se gangrener. Si on ne remédie à cette plaie, elle se gangrènera dans vingt-quatre heures. ...
GANGRÉNEUX
, EUSE. adj. Qui est de la nature de la gangrène. Sang gangréneux. Ulcère gangréneux.

< 1 2 3 4 5 6 >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.030 c;