Слова на букву gang-hydr (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву gang-hydr (1564)

1 2 3 4 5 6 > >>
GANGUE
s. f. T. de Minéralogie, emprunté de l'allemand. Il se dit Des substances pierreuses ou autres qui accompagnent ou enveloppent les métaux dans le sein de la terre. Une mine ...
GANO
*  T. du Jeu de l'hombre, qui signifie, Laissez-moi venir la main.
GANSE
s. f. Cordonnet de soie, d'or, d'argent, etc., qui sert ordinairement à attacher un bouton. Une aune de ganse de soie.   On le dit plus souvent de Ce cordonnet, quand il sert ...
GANT
s. m. Partie de l'habillement, qui couvre la main, et chaque doigt séparément. Gants d'homme. Gants de femme. Porter des gants. Mettre ses gants. Ôter ses gants. Tailler ...
GANTELÉE
s. f. T. de Botan. Espèce de campanule qui est assez commune dans les bois.
GANTELET
s. m. Espèce de gant couvert de lames de fer par le dehors de la main, qui faisait autrefois partie de l'armure d'un homme armé de toutes pièces. Un coup de gantelet. Frapper ...
GANTER
. v. a. Mettre des gants. Il se dit en parlant D'une personne à qui l'on met, à qui l'on essaye des gants. Vous êtes bien difficile à ganter, votre main est fort grande. On ...
GANTERIE
s. f. L'art, le métier, ou le commerce du gantier.
GANTIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui fait ou qui vend des gants. La boutique d'un gantier.
GARANCE
s. f. T. de Botan. Plante de la famille des Rubiacées, dont l'espèce commune est cultivée en grand dans le midi de la France, à cause de ses racines, qui fournissent une ...
GARANCER
. v. a. Teindre en garance. Garancer une étoffe. Garancer de la laine. GARANCÉ, ÉE. participe
GARANT
, ANTE. s. Celui, celle qui répond de son propre fait ou du fait d'autrui. Tout homme est garant de ses faits et promesses. Je ne suis point garant de l'évènement. Cette ...
GARANTIE
s. f. Engagement par lequel on garantit. Il ne se dit guère qu'en matière de procès, d'affaires, et de négociation. Il lui a passé un acte de garantie. Il a vendu cet ...
GARANTIR
. v. a. Se rendre garant, répondre d'une chose, du maintien, de l'exécution d'une chose. Il ne se dit guère qu'en matière de procès, d'affaires, et de négociation. ...
GARBURE
s. f. T. de Cuisine. Espèce de potage épais fait de pain de seigle, de choux, de lard et autres ingrédients. La garbure est un mets des provinces du midi de la France. ...
GARCE
s. f. Il se dit, par injure, d'Une fille ou d'une femme débauchée et publique. C'est une expression libre et basse.
GARCETTE
s. f. T. de Marine. Tresse de bitord ou de fil de caret, plate, plus ou moins large, et terminée en pointe. Garcettes de ris. Donner des coups de garcette.
GARÇON
s. m. Enfant mâle, par opposition à Fille. Il a des filles et des garçons de son mariage. Cette femme est accouchée d'un garçon. Petit garçon. Jeune garçon. Grand garçon. ...
GARÇONNIÈRE
s. f. Jeune fille qui aime à hanter les garçons. C'est une petite garçonnière. Il est très-familier.
GARDE
s. f. Action ou commission de garder, de conserver, de défendre, de soigner, de surveiller quelqu'un ou quelque chose. Il m'a confié la garde de sa maison. Il lui a commis la ...
GARDE
s. m. Gardien, surveillant, conservateur. Quand il est immédiatement suivi du nom qui désigne la chose donnée en garde, on le joint à ce nom par un tiret. Garde des ...
GARDE-BOURGEOISE
s. f. T. de Jurispr. C'était, à l'égard des bourgeois, le même droit que celui de garde-noble à l'égard des nobles. Voyez GARDE-NOBLE.
GARDE-BOUTIQUE
s. m. On le dit de Tout objet que le marchand a depuis long-temps dans sa boutique, et qu'il ne peut vendre. Cette étoffe est un garde-boutique. Ces livres sont des ...
GARDE-CORPS
s. m. Il est synonyme de Garde-fou, et s'emploie surtout en termes de Marine.
GARDE-FEU
s. m. Grille de fer, ou plaque de fer-blanc, de tôle, etc., qu'on met devant une cheminée pour prévenir les inconvénients du feu.
GARDE-FOU
s. m. Balustrade, parapet ou barrière qu'on met au bord des ponts, des quais, des terrasses, etc., pour empêcher de tomber en bas. Il faudrait là un garde-fou. Mettre des ...
GARDE-MANCHE
s. m. Fausse manche que l'on met par-dessus la manche de l'habit, ou même de la chemise, quand on fait un travail qui peut les salir.
GARDE-MANGER
s. m. Lieu pour garder ou serrer de la viande et autres choses servant à la nourriture.  Il se dit aussi d'Une petite armoire formée ordinairement de châssis garnis de ...
GARDE-MEUBLE
s. m. Lieu où l'on garde des meubles. Il faut mettre cette tapisserie dans le garde-meuble. Le garde-meuble de la couronne, ou absolument, Le garde-meuble. Des garde-meubles.
GARDE-NOBLE
s. f. T. de Jurispr. Droit qu'avait le survivant de deux époux nobles, de jouir du bien des enfants, venant de la succession du prédécédé, jusqu'à ce qu'ils eussent ...
GARDE-ROBE
s. f. Chambre destinée à renfermer les habits, le linge, et toutes les hardes de jour et de nuit. Cet appartement est composé d'une antichambre, d'une chambre, d'une ...
GARDE-ROBE
s. m. Tablier de toile que mettent quelques femmes pour conserver leurs vêtements.
GARDE-ROBE
s. f. Nom donné vulgairement à diverses plantes odorantes, telles que certaines armoises, qui éloignent ou font périr les insectes, et qu'on met, pour cette raison, parmi ...
GARDE-VUE
s. m. Sorte de visière, ordinairement garnie ou doublée de taffetas vert, qu'on place au-dessus des yeux, pour garantir la vue du trop grand éclat de la lumière. Porter un ...
GARDER
. v. a. Conserver une chose, l'empêcher de se perdre, de se gâter, etc. Ce vin-là est si délicat, qu'on ne pourra le garder. Dans les chaleurs on ne peut garder la viande, ...
GARDEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui garde. Il ne s'emploie que dans ces dénominations : Gardeur de cochons. Gardeuse de vaches. Gardeuse de dindons ; et autres semblables.
GARDIEN
, IENNE. s. Celui, celle qui protége ou qui est commis pour protéger quelqu'un ou quelque chose. Dieu est notre meilleur gardien. Vous êtes le gardien de nos droits, de nos ...
GARDON
s. m. Petit poisson blanc d'eau douce. Pêcher du gardon. Manger du gardon. Prov., Être frais comme un gardon, Avoir un air de fraîcheur et de santé.
GARE
. Impératif du verbe Garer, qui s'emploie par manière d'interjection, lorsqu'on avertit de se ranger, de se détourner pour laisser passer quelqu'un ou quelque chose. Crier ...
GARE
s. f. Lieu destiné, sur les rivières, pour y retirer les bateaux de manière qu'ils soient en sûreté, qu'ils soient à l'abri des glaces et des inondations, et ...
GARENNE
s. f. Lieu à la campagne, où il y a des lapins, et où l'on prend soin de les conserver. Lapin de garenne. Faire une garenne. Bonne garenne. Mauvaise garenne. Avoir droit de ...
GARENNIER
s. m. Celui qui a soin d'une garenne, qui a une garenne en garde. Un bon garennier.
GARER
. v. a. T. de Rivière. Faire entrer, et attacher, amarrer un bateau dans une gare. Garer un bateau.   Garer un train de bois, Le lier. GARER, avec le pronom personnel, se ...
GARGARISER
. v. a. Se laver la gorge avec de l'eau, ou avec quelque autre liqueur, en la faisant entrer le plus avant qu'il se peut, et en la repoussant à diverses reprises pour ...
GARGARISME
s. m. Liqueur faite exprès pour guérir le mal de gorge, en s'en gargarisant. Faire un gargarisme. Gargarisme excellent.   Il se dit aussi de L'action de se gargariser. Il a ...
GARGOTAGE
s. m. Repas malpropre, et viande mal apprêtée. Tout ce qu'on mange ici n'est que gargotage. Il est populaire.
GARGOTE
s. f. Petit cabaret où l'on donne à manger à bas prix. Tenir gargote. Méchante gargote. Ordinaire de gargote. Dîner à la gargote. Il ne prend ses repas que dans les ...
GARGOTER
. v. n. Hanter les méchants petits cabarets, les gargotes. Il ne fait que gargoter.   Il signifie aussi, Boire et manger malproprement. Ils sont là à gargoter.
GARGOTIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui tient une gargote. Prendre ses repas chez un gargotier.   Il se dit aussi, par mépris, de Tous les mauvais cabaretiers ou traiteurs, et de tous ...
GARGOUILLADE
s. f. Pas de danse. Le mot et la chose ont vieilli.
GARGOUILLE
s. f. L'endroit d'une gouttière ou d'un tuyau par où l'eau tombe, et qui est souvent orné d'une figure de dragon, de lion ou de quelque autre animal. La gargouille d'une ...
GARGOUILLEMENT
s. m. Bruit que fait quelquefois l'eau dans la gorge, dans l'estomac et dans les entrailles.
GARGOUILLER
. v. n. Ce terme n'est usité qu'en parlant De ce que font de petits garçons lorsqu'ils s'amusent à barboter dans l'eau. Des petits garçons qui ne font que gargouiller. Il ...
GARGOUILLIS
s. m. Bruit que fait l'eau en tombant d'une gargouille. Il est familier.
GARGOUSSE
s. f. T. d'Artillerie. Charge pour un canon, enveloppée de papier fort ou de serge, etc. Charger à gargousse. Une gargousse pour une pièce de vingt-quatre.
GARIGUE
s. f. Il se dit, en quelques provinces, Des landes ou terres incultes.
GARNEMENT
s. m. Mauvais sujet, libertin, vaurien. C'est un franc garnement. C'est un mauvais garnement. Il est familier.
GARNIR
. v. a. Fournir, pourvoir des choses nécessaires. Garnir une boutique, la garnir de marchandises. Garnir une maison, la garnir de meubles. Garnir une bibliothèque de livres, ...
GARNISAIRE
s. m. Celui qu'on établit en garnison chez les contribuables en retard, pour les obliger à payer. Envoyer, établir un garnisaire, des garnisaires chez quelqu'un.
GARNISON
s. f. coll. Il se dit Des troupes qu'on met dans une place, dans une forteresse pour la défendre contre l'ennemi, pour tenir le pays en respect, ou simplement pour y faire un ...
GARNITURE
s. f. Ce qui est mis à une chose pour la garnir, la compléter, l'orner. La garniture d'une chambre. La garniture d'une toilette. La garniture d'une épée. La garniture d'une ...
GAROU
s. m. Il n'est guère usité que dans l'expression Loup-garou. Voyez LOUP-GAROU.
GARROTTER
. v. a. Lier, attacher avec de forts liens. Il faut lier et garrotter ce prisonnier. Fig. et fam., Garrotter quelqu'un, Prendre toutes les précautions, tous les moyens ...
GARS
s. m. Garçon. Un jeune gars. Un grand gars. Il est familier.
GARUS
s. m. (On prononce l'S.) Élixir dont on fait usage dans certaines affections de l'estomac. Le garus tire son nom de l'inventeur. On dit aussi, Élixir de Garus.
GASCON
s. m. On ne le met point ici comme un nom de nation, mais parce qu'il s'emploie, familièrement, dans le sens de Fanfaron, de hâbleur. Il se vante de telle et telle chose, ...
GASCONISME
s. m. Construction vicieuse usitée en Gascogne. Cela n'est pas français, c'est un gasconisme.
GASCONNADE
s. f. Fanfaronnade, vanterie outrée. Cet homme se vante d'avoir été à trente combats, mais c'est une gasconnade. Il se vante d'être fort riche, mais c'est une gasconnade, ...
GASCONNER
. v. n. Parler avec l'accent gascon, ou en imitant l'accent gascon.
GASPILLAGE
s. m. Action de gaspiller. Tout est au gaspillage dans cette maison. Il y a beaucoup de gaspillage dans cette administration. Quel gaspillage ! Il est familier.
GASPILLER
. v. a. Gâter, mettre en désordre. Gaspiller des papiers. Gaspiller du linge.   Il signifie aussi, Dissiper avec une folle prodigalité. Il a gaspillé son bien en peu de ...
GASPILLEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui gaspille. Il est familier.
GASTER
s. m. (On prononce l'R.) T. de Médec., emprunté du grec. Le bas-ventre, et quelquefois L'estomac.
GASTRALGIE
s. f. T. de Médec. Douleur d'estomac.
GASTRIQUE
. adj. des deux genres T. d'Anat. et de Médec. Qui appartient, qui a rapport à l'estomac. Artères gastriques. Nerfs gastriques. Liqueur, suc gastrique. Embarras gastrique.   ...
GASTRITE
s. f. T. de Médec. Inflammation de l'estomac. Gastrite aiguë. Gastrite chronique. Il est mort d'une gastrite.
GASTRONOME
s. m. Celui qui aime la bonne chère, qui connaît l'art de faire bonne chère. C'est un gastronome. C'est un habile, un fameux gastronome. Il est familier.
GASTRONOMIE
s. f. L'art de faire bonne chère. Il est très-versé dans la gastronomie. Il est familier.
GASTRONOMIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient, qui a rapport à la gastronomie.
GASTRORAPHIE
s. f. T. de Chirur. Suture qu'on fait pour réunir les plaies du bas-ventre.
GASTROTOMIE
s. f. T. de Chirur. Ouverture que l'on fait au ventre par, une incision qui pénètre dans sa capacité. L'opération césarienne est une espèce de gastrotomie.
GÂTE-ENFANT
. s. des deux genres Celui ou celle qui par excès d'indulgence gâte un enfant. C'est un vrai gâte-enfant, une vraie gâte-enfant. Il est familier.
GÂTE-MÉTIER
s. m. Celui qui, en donnant sa marchandise ou sa peine à trop bon marché, diminue le profit de son métier. Il ne se fait pas assez bien payer, c'est un gâte-métier. Il est ...
GÂTE-PÂTE
s. m. Mauvais boulanger, ou mauvais pâtissier.  Il se dit, figurément, de Celui qui fait mal ce qui est de son métier, de sa profession. Ce mot est familier.
GÂTEAU
s. m. Espèce de pâtisserie faite ordinairement avec de la farine, du beurre et des oeufs. Gâteau feuilleté. Acheter des gâteaux. Une part de gâteau. Le gâteau des Rois. ...
GÂTER
. v. a. Endommager, mettre en mauvais état, détériorer, donner une mauvaise forme, etc. La nielle a gâté les blés. La grêle a gâté les vignes. La petite vérole lui a ...
GATTILIER
s. m. T. de Botan. Genre de plantes, dont plusieurs espèces sont des arbrisseaux indigènes ou exotiques. L'agnus-castus est une espèce de gattilier.
GAUCHE
. adj. des deux genres Qui est opposé à droit. Il se dit, dans l'homme, Du côté où se font sentir les battements du coeur. Le côté gauche. La main gauche. Le pied gauche. ...
GAUCHEMENT
. adv. D'une manière contrainte, gênée, ou maladroite. Cet homme se présente gauchement. Il porte cela fort gauchement. Il s'est conduit gauchement dans cette affaire.
GAUCHER
, ÈRE. adj. Qui se sert ordinairement de la main gauche au lieu de la droite. Il est gaucher. Elle est gauchère.   Il est quelquefois substantif. C'est un gaucher, une ...
GAUCHERIE
s. f. Action d'une personne gauche, maladroite. Depuis huit jours que ce domestique est à mon service, il n'a fait que des gaucheries. Cet homme a fait une étrange gaucherie. ...
GAUCHIR
. v. n. Détourner tant soit peu le corps pour éviter quelque coup. Il aurait été blessé de ce coup, s'il n'eût un peu gauchi.   Il signifie, figurément et ...
GAUCHISSEMENT
s. m. Action de gauchir, ou Le résultat de cette action.
GAUDE
s. f. T. de Botan. Espèce de réséda dont les teinturiers se servent pour teindre en jaune.
GAUDE
s. f. Espèce de bouillie qu'on fait avec la farine du maïs ou blé de Turquie. On l'emploie souvent au pluriel. Un plat de gaudes. Il aime beaucoup les gaudes.
GAUDIR
(SE). v. pron. Se réjouir ; ou Se moquer. Se gaudir de quelqu'un. Il est vieux.
GAUDRIOLE
s. f. Propos gai, plaisanterie sur quelque sujet un peu libre. Dire une gaudriole. Conter des gaudrioles. Aimer la gaudriole.
GAUFRE
s. f. Rayon de miel, gâteau de miel. Manger une gaufre de miel. GAUFRE, se dit aussi d'Une espèce de pâtisserie mince et légère, cuite entre deux fers, et dont la ...
GAUFRER
. v. a. Empreindre, imprimer de certaines figures sur des étoffes, avec des fers faits exprès. Gaufrer du drap, du velours. GAUFRÉ, ÉE. participe
GAUFREUR
s. m. Ouvrier qui gaufre les étoffes.
GAUFRIER
s. m. Ustensile de fer dans lequel on fait cuire des gaufres.
GAUFRURE
s. f. Empreinte que l'on met sur une étoffe en la gaufrant. La gaufrure de ce velours n'est pas agréable.
GAULE
s. f. Grande perche. Abattre des noix, des amandes, avec la gaule. GAULE, se dit aussi d'Une houssine dont on se sert pour faire aller un cheval. Faire aller un cheval avec ...
GAULER
. v. a. Battre un arbre avec une gaule, pour en faire tomber le fruit. Gauler un pommier, un noyer.   Gauler des pommes, des noix, des châtaignes, etc., Abattre des pommes, ...
GAULIS
s. m. T. d'Eaux et Forêts. Il se dit Des branches d'un taillis qu'on a laissées croître. Lier des gaulis.   Il se dit également, en termes de Vénerie, Des menues ...
GAULOIS
, OISE. adj. et s. Ce mot ne se met point ici comme un nom de nation, mais seulement parce qu'il est usité dans quelques phrases de la langue. Fam., C'est un vrai Gaulois, un ...
GAUPE
s. f. Terme d'injure et de mépris, qui se dit d'Une femme malpropre et désagréable. Ô la vilaine gaupe, la sale gaupe ! Il est très-familier.
GAURES
s. m. pl. Nom synonyme d' Infidèles, qu'on donne, dans la Perse et aux Indes, aux restes encore subsistants de la secte de Zoroastre, c'est-à-dire, aux ignicoles ou ...
GAUSSER
(SE). v. pron. Se moquer, railler. Il se gausse de tout le monde. Vous vous gaussez de moi. Il est populaire.
GAUSSERIE
s. f. Moquerie, raillerie. Il l'a dit par gausserie. Il est populaire.
GAUSSEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui a coutume de se gausser des autres. C'est un gausseur.   Il s'emploie aussi adjectivement. Elle est naturellement gausseuse. Il est populaire.
GAVION
s. m. Gosier. Il a mangé comme un loup, il en a jusqu'au gavion. On lui a coupé le gavion. Il est populaire.
GAVOTTE
s. f. Air de danse à deux temps, qui est composé de deux reprises, et dont le mouvement est quelquefois vif et gai, quelquefois tendre et lent. Jouer une gavotte.   Il se dit ...
GAYAC
s. m. Voyez GAÏAC.
GAZ
s. m. (On prononce le Z.) T. de Chimie. Il se dit de Tout fluide aériforme. L'air atmosphérique se compose de gaz oxygène, de gaz azote, et de gaz acide carbonique. Gaz ...
GAZE
s. f. Espèce d'étoffe fort claire, faite de soie ou de fil d'or et d'argent. Gaze de soie Gaze d'argent. Voile de gaze.
GAZÉIFIER
. v. a. T. de Chimie. Transformer en gaz. On l'emploie surtout avec le pronom personnel Se gazéifier. GAZÉIFIÉ, ÉE. participe
GAZÉIFORME
. adj. des deux genres T. de Chimie. Qui est à l'état de gaz, qui ressemble à un gaz.
GAZELLE
s. f. T. d'Hist. nat. Sorte de bête fauve, du genre des Antilopes, qui est plus petite que le daim, et qui est d'une grande légèreté. La gazelle est un animal d'Asie. ...
GAZER
. v. a. Mettre une gaze sur quelque chose.  Il signifie aussi figurément et familièrement, Adoucir, déguiser ce qu'il y aurait de trop libre, d'indécent dans un discours, ...
GAZETIER
s. m. Celui qui compose une gazette, qui publie une gazette. Il s'est fait gazetier. On ne le dit plus guère que par dénigrement, et il a été remplacé, dans l'usage ...
GAZETIN
s. m. Petite gazette. Les gazetins sont ordinairement manuscrits. Il est peu usité.
GAZETTE
s. f. Journal, écrit, périodique, contenant les nouvelles politiques, littéraires ou autres. Gazette de France. Gazette littéraire. Gazette politique. Lire la gazette, ...
GAZEUX
, EUSE. adj. T. de Chimie. Qui est de la nature du gaz. Fluide gazeux. Substance gazeuse.
GAZIER
s. m. Ouvrier en gaze.
GAZOMÈTRE
s. m. T. de Chimie. Instrument qui sert à mesurer la quantité de gaz employée dans une opération.  Il se dit, particulièrement, de L'appareil où l'on prépare le gaz ...
GAZON
s. m. Herbe courte et menue ; ou La terre qui est couverte de cette herbe. Semer du gazon. Gazon épais, touffu. Gazon fleuri. Un lit de gazon. Un siége de gazon. Un bastion ...
GAZONNEMENT
s. m. Action de gazonner, ou L'emploi qu'on fait des gazons pour quelque ouvrage.
GAZONNER
. v. a. Revêtir de gazon. Gazonner un bastion. Gazonner les bords d'un bassin. GAZONNÉ, ÉE. participe, Un parterre gazonné.
GAZOUILLEMENT
s. m. Petit bruit agréable que font les oiseaux en chantant, les ruisseaux en coulant. Le gazouillement des oiseaux. Le gazouillement d'un ruisseau.
GAZOUILLER
. v. n. Faire un petit bruit doux et agréable, tel que celui que font de petits oiseaux en chantant. On entend le soir les oiseaux qui gazouillent. Ce jeune serin commence à ...
GAZOUILLIS
s. m. Gazouillement. Il est vieux.
GEAI
s. m. Oiseau d'un plumage bigarré, qui est du genre de ceux auxquels on apprend à parler. Prov. et fig., C'est le geai paré des plumes du paon, se dit, par allusion à une ...
GÉANT
, ANTE. s. Celui, celle qui excède de beaucoup la stature ordinaire des hommes. Grand comme un géant. À pas de géant. Taille de géant. Stature de géant. La guerre des ...
GÉHENNE
s. f. Mot hébreu, qui se dit quelquefois, dans l'Écriture sainte, pour L'enfer. La géhenne de feu. Le feu de la géhenne.
GEINDRE
. v. n. Gémir, ou se plaindre à diverses reprises, et d'une voix languissante et non articulée. Il ne s'emploie guère que pour blâmer ceux qui se plaignent de cette sorte ...
GÉLATINE
s. f. Substance que l'on obtient sous forme de gelée, quand on traite les parties molles et solides des animaux par l'eau bouillante, et qu'on laisse refroidir la solution. ...
GÉLATINEUX
, EUSE. adj. Qui est de la nature de la gélatine, ou qui ressemble à la gélatine. Suc gélatineux. Substance gélatineuse.
GELÉE
s. f. Grand froid qui pénètre les corps et qui glace l'eau. Une forte gelée. Ce temps nous promet de la gelée. Il y a eu de grandes gelées cet hiver. Beaucoup d'oliviers ...
GELER
. v. a. Glacer, endurcir par le froid, pénétrer par un froid excessif. Le froid a gelé l'eau du bassin, a gelé jusqu'aux pierres. Le froid a gelé le vin dans les caves. ...
GÉLIF
. adj. m. T. d'Eaux et Forêts. Il se dit Des bois qui ont été fendus par les grandes gelées. Arbres gélifs.
GELINE
s. f. Poule ou poularde. Il est vieux.
GELINOTTE
s. f. Petite poule engraissée dans une basse-cour.  Gelinotte des bois, Espèce d'oiseau sauvage qui a beaucoup de ressemblance avec la perdrix, et dont la chair est fort ...
GÉLIVURE
s. f. T. d'Eaux et Forêts. Fente ou gerçure des arbres, causée par les grandes gelées. Cet arbre a des gélivures.
GÉMEAU
s. m. Jumeau. Il n'est usité qu'au pluriel, pour signifier, L'un des douze signes du zodiaque. Le signe des Gémeaux. Le soleil entre dans les Gémeaux au mois de mai.
GÉMINÉ
, ÉE.. adj. T. de Palais. Réitéré. Il s'est dit principalement dans ces locutions : Commandements géminés. Arrêts géminés. GÉMINÉ, en Botanique, se dit Des parties ...
GÉMIR
. v. n. Exprimer sa peine, sa douleur, d'une voix plaintive et non articulée. Je l'entendis gémir toute la nuit. Gémir de douleur.   Il se dit figurément Des plaintes ...
GÉMISSANT
, ANTE. adj. Qui gémit. Voix gémissante. D'un ton gémissant. Un peuple gémissant.
GÉMISSEMENT
s. m. Lamentation, plainte douloureuse. Le gémissement des blessés, des mourants. Un long gémissement. Le gémissement de la colombe. Pousser des gémissements.   Il se ...
GEMMATION
s. f. (On fait sentir les deux M, et l'E conserve le son qui lui est propre.) Développement des bourgeons, dans les plantes ligneuses et vivaces ; ou L'époque de ce ...
GEMME
. adj. m. Il se dit Des pierres précieuses, et Du sel qui se tire des mines. Des pierres gemmes. Du sel gemme.
GÉMONIES
s. f. pl. T. d'Antiquité. Lieu qui était destiné chez les Romains au supplice des criminels, et principalement à exposer leurs corps après l'exécution. Son cadavre fut ...
GÉNAL
, ALE. adj. T. d'Anat. Qui appartient aux joues. Les glandes génales.
GÊNANT
, ANTE. adj. Qui contraint, qui incommode. Cet homme est fort gênant. Sa conversation est gênante. Cet emploi exige une assiduité bien gênante.
GENCIVE
s. f. La chair qui est autour des dents, et dans laquelle les dents sont comme enchâssées. Gencives vermeilles, saines, fermes, etc. Affermir les gencives. Avoir les gencives ...
GENDARME
s. m. On appelait ainsi, anciennement, Un homme d'armes d'une compagnie d'ordonnance, qui était armé de toutes pièces, et qui avait sous ses ordres un certain nombre d'hommes ...
GENDARMER
(SE). v. pron. S'emporter mal à propos pour une cause légère. Pourquoi vous gendarmez-vous pour si peu de chose ? Il se gendarme mal à propos là-dessus. Il n'y a pas de ...
GENDARMERIE
s. f. coll. On comprenait autrefois sous ce nom Tout le corps des gendarmes et des chevau-légers des compagnies d'ordonnance, autres que les gendarmes et les chevau-légers de ...
GENDRE
s. m. Nom que l'on donne à un homme, par rapport au père et à la mère de la femme qu'il a épousée. C'est mon gendre. Prendre un gendre. Choisir quelqu'un pour gendre. ...
GÊNE
s. f. Torture, question, peine que l'on fait souffrir à quelqu'un pour l'obliger à confesser la vérité. Il souffrit la gêne sans rien avouer. La gêne est depuis ...
GÉNÉALOGIE
s. f. Suite énoncée, dénombrement des ancêtres de quelqu'un, ou des autres parents. Longue, grande, ancienne généalogie. Généalogie obscure. Faire une généalogie. ...
GÉNÉALOGIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient à la généalogie. Arbre généalogique. Degrés généalogiques. Histoire généalogique. Table généalogique.
GÉNÉALOGISTE
s. m. Celui qui dresse les généalogies, ou qui les fait. C'est un grand généalogiste. Généalogiste de l'ordre du Saint-Esprit. Les généalogistes ont fait beaucoup de ...
GÊNER
. v. a. Incommoder, contraindre les mouvements du corps. Sa cuirasse le gêne beaucoup. Cette femme a un corset qui la gêne. Ce soulier me gêne. Nous étions bien gênés ...
GÉNÉRAL
, ALE. adj. Universel, ou qui est commun, applicable à un très-grand nombre de personnes ou de choses. Assaut général. Chasse générale. Procession générale. Concile ...
GÉNÉRALAT
s. m. Dignité de général. Être promu au généralat.   Il se dit aussi Du temps que dure le généralat. Pendant le généralat d'un tel.   Il signifie plus ordinairement, ...
GÉNÉRALE
s. f. T. de Guerre. Batterie de tambour par laquelle on donne l'alarme aux troupes, soit lorsque l'ennemi approche, soit à l'occasion d'un incendie ou d'une révolte. Battre ...
GÉNÉRALEMENT
. adv. Universellement, en général, communément. Opinion généralement reçue, généralement approuvée. Ce bruit est généralement répandu. Un homme généralement aime, ...
GÉNÉRALISATION
s. f. Action de généraliser.
GÉNÉRALISER
. v. a. Rendre général. Généraliser une idée, un principe, une méthode. On l'emploie quelquefois avec le pronom personnel. Un principe, une idée qui se généralise dans ...
GÉNÉRALISSIME
s. m. Celui qui commande dans une armée, même aux généraux. Tel prince est généralissime des armées du roi. Il était généralissime, et avait sous lui tels et tels ...
GÉNÉRALITÉ
s. f. Qualité de ce qui est général. Cette proposition dans sa généralité est fausse. Elle a trop de généralité. GÉNÉRALITÉS, au pluriel, se dit Des discours qui ne ...
GÉNÉRATEUR
, TRICE. adj. Qui engendre, ou Qui appartient à la génération. Le principe générateur. Puissance génératrice. Organe générateur. Fig., Principe générateur, ...
GÉNÉRATIF
, IVE. adj. Qui a rapport à la génération. Faculté, vertu générative.
GÉNÉRATION
s. f. Action d'engendrer, de produire son semblable. Traité de la génération des animaux. Propre à la génération. Inhabile à la génération. L'acte de la génération. ...
GÉNÉREUSEMENT
. adv. D'une manière noble, généreuse. En user généreusement. Pardonner généreusement. Traiter quelqu'un généreusement.   Il signifie aussi, Libéralement. ...
GÉNÉREUX
, EUSE. adj. Magnanime, de naturel noble. Homme généreux. Femme généreuse. Un ennemi généreux. Se montrer généreux. Âme généreuse. Coeur, caractère généreux.   Il ...
GÉNÉRIQUE
. adj. des deux genres T. didactique. Qui appartient au genre. Terme générique. Nom générique. Différence générique. Caractères génériques.
GÉNÉROSITÉ
s. f. Magnanimité, grandeur d'âme. Il agit ainsi par pure générosité. La générosité de son caractère. Exercer sa générosité. Montrer sa générosité. Ce fut entre ...
GENÈSE
s. f. Nom du premier des livres de l'Ancien Testament, dans lequel Moïse a écrit l'histoire de la création du monde et celle des patriarches. Le premier chapitre de la ...
GENESTROLLE
s. f. T. de Botan. Espèce de genêt, plante aussi nommée Genêt ou herbe des teinturiers, parce qu'on s'en sert pour teindre en jaune.
GENÊT
s. m. T. de Botan. Genre de plantes légumineuses, qui renferme un grand nombre d'arbrisseaux et d'arbustes, la plupart à fleurs jaunes. Genêt d'Espagne. Genêt à balais. ...
GENET
s. m. Espèce de cheval d'Espagne entier. Monté sur un genet d'Espagne.
GÉNÉTHLIAQUE
. adj. des deux genres Il se dit Des poëmes ou des discours composés sur la naissance d'un enfant. La quatrième églogue de Virgile adressée à Pollion, est un poëme ...
GENETTE
s. f. T. d'Hist. nat. Espèce de civette, dont la peau s'emploie en fourrures.
GENETTE
*  (À LA). loc. adv. On ne l'emploie que dans cette phrase, Aller à cheval à la genette, Aller à cheval avec les étriers fort courts. Les Turcs vont à cheval à la ...
GENÉVRIER
s. m. T. de Botan. Genre de plantes conifères, qui comprend une vingtaine d'arbres ou d'arbrisseaux toujours verts. L'encens est produit par une espèce de genévrier. Voyez ...
GÉNIE
s. m. L'esprit ou le démon, soit bon, soit mauvais, qui, selon l'opinion des anciens, accompagnait les hommes depuis leur naissance jusqu'à leur mort. Bon génie. Mauvais ...
GENIÈVRE
. s. m. Nom vulgaire du Genévrier commun, arbuste odoriférant dont les feuilles sont cylindriques, un peu longues, et pointues par le bout, et qui porte, comme le laurier, ...
GÉNISSE
. s. f. Jeune vache qui n'a point porté. Génisse blanche. Génisse noire .
GÉNITAL
, ALE. adj. T. didactique. Qui sert à la génération. Vertu, faculté génitale. Parties génitales. Organes génitaux .
GÉNITIF
. s. m. T. de Gram. Il se dit, dans les langues où les noms se déclinent, Du cas qui sert principalement à marquer appartenance, dépendance. Génitif singulier. Génitif ...
GÉNITOIRES
s. m. pl. Testicules, parties qui servent à la génération dans les mâles. Il se dit Des hommes et des animaux. Couper les génitoires. On a cru autrefois que le castor, ...
GÉNITURE
s. f. Ce qu'un homme a engendré. Ainsi un père en montrant son fils dit, Voilà ma géniture, ma chère géniture. Il est vieux, et ne se dit plus que par plaisanterie.
GENOU
s. m. Partie du corps humain qui joint la cuisse avec la jambe par devant. L'os du genou. Avoir les genoux souples, les genoux faibles, les genoux fermes, les genoux tremblants. ...
GENOUILLÈRE
s. f. La partie de l'armure qui servait autrefois à couvrir le genou.  Il signifie aussi, La partie de certaines bottes qui couvre le genou. Les écuyers et les postillons ...
GÉNOVÉFAIN
s. m. Chanoine régulier de Sainte-Geneviève.
GENRE
s. m. Il se dit, en général, de Ce qui est commun à diverses espèces, de ce qui renferme plusieurs espèces différentes. Sous le genre d'animal, il y a deux espèces ...
GENT
s. f. Nation, race. En ce sens, il ne s'emploie au singulier que dans la poésie familière. La gent qui porte le turban, Les Turcs, la nation des Turcs. La gent moutonnière, ...
GENT
, ENTE. adj. Gentil, joli. On ne s'en sert aujourd'hui qu'en imitant le style de nos vieux poëtes. Une fille au corps gent. La gente pucelle.
GENTIANE
s. f. T. de Botan. Genre de plantes vivaces, qui sont la plupart indigènes. La racine de la grande gentiane est tonique.
GENTIL
. adj. m. Païen, idolâtre. Il était fils d'un père gentil et d'une mère chrétienne.   Il est plus ordinairement substantif, et ne s'emploie guère alors au singulier. ...
GENTIL
, ILLE. adj. Joli, agréable, mignon, gracieux, qui plaît, qui a de l'agrément, de la délicatesse. Il est gentil. Un gentil enfant. Elle est bien gentille. Ses enfants ...
GENTILHOMME
s. m. (La lettre L se mouille dans ce mot et dans les suivants. Au pluriel on y ajoute une S après l'L, Gentilshommes ; et cette S se prononce, mais l'L ne se prononce point.) ...
GENTILHOMMERIE
s. f. La qualité de gentilhomme. On ne fait pas grand cas de sa gentilhommerie. Il est familier et ne se dit que par dénigrement.
GENTILHOMMIÈRE
s. f. Petite maison de gentilhomme à la campagne. Une jolie gentilhommière. Ce n'est pas une grande maison, ce n'est qu'une gentilhommière. Il est familier.
GENTILITÉ
s. f. coll. Les nations païennes. Toute la gentilité.   Il se dit aussi pour signifier, La profession d'idolâtrie. Il reste encore des marques de gentilité dans ce ...
GENTILLÂTRE
s. m. Il ne se dit que par plaisanterie et par mépris, d'Un petit gentilhomme dont on fait peu de cas.
GENTILLESSE
s. f. Grâce, agrément. La gentillesse d'un enfant. Il a de la gentillesse dans l'esprit, dans les manières.   Il se dit aussi de Certains tours de souplesse agréables. Il a ...
GENTIMENT
. adv. Joliment, d'une manière gentille. Cet enfant est gentiment habillé.   Il s'emploie plus ordinairement en plaisantant et par une espèce de dérision. Ainsi pour se ...
GÉNUFLEXION
s. f. Acte du culte religieux, qui se fait en fléchissant le genou. Faire une génuflexion devant le saint sacrement. Il fit plusieurs génuflexions.
GÉOCENTRIQUE
. adj. des deux genres T. d'Astron. Qui appartient à une planète vue de la terre. Lieu géocentrique. Latitude géocentrique.
GÉODÉSIE
s. f. Partie de la géométrie qui enseigne à mesurer et à diviser les terres. Traité de géodésie.
GÉODÉSIQUE
. adj. des deux genres Qui a rapport à la géodésie. Opérations géodésiques.
GÉOGNOSIE
s. f. Terme d'Histoire naturelle, synonyme de Géologie.
GÉOGRAPHE
s. m. Celui qui sait la géographie, qui écrit sur la géographie. C'est un grand géographe, un bon géographe, un savant géographe.   Ingénieur-géographe, Celui qui ...
GÉOGRAPHIE
s. f. Science qui enseigne la position de toutes les régions de la terre, les unes à l'égard des autres, et par rapport au ciel, avec la description de ce qu'elles ...
GÉOGRAPHIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient à la géographie. Description géographique. Cartes géographiques. Dictionnaire géographique.
GEÔLAGE
s. m. (Dans ce mot et dans les trois suivants, on prononce Jô. ) Droit qu'on paye au geôlier à l'entrée et à la sortie de chaque prisonnier. Droit de geôlage. Payer le ...
GEÔLE
s. f. Prison. Les droits de la geôle. Le maître de la geôle. Registre de la geôle.   Il se dit plus ordinairement de La demeure du geôlier. Aller à la geôle.
GEÔLIER
s. m. Celui qui garde les prisonniers, le concierge de la prison.
GEÔLIÈRE
s. f. La femme du geôlier.
GÉOLOGIE
s. f. T. d'Hist. nat. Science qui a pour objet la connaissance de la forme extérieure du globe terrestre, de la nature des matériaux qui le composent, de la manière dont ...
GÉOLOGIQUE
. adj. des deux genres T. d'Hist. nat. Qui a rapport à la géologie. Recherches géologiques.
GÉOLOGUE
s. m. T. d'Hist. nat. Celui qui est savant en géologie, qui s'occupe de géologie. Un habile géologue.
GÉOMANCE
ou GÉOMANCIE. s. f. Art prétendu de deviner par des points que l'on marque au hasard sur la terre ou sur du papier, dont on forme des lignes, et dont on observe ensuite le ...
GÉOMANCIEN
, IENNE. s. Celui, celle qui pratique la géomancie.
GÉOMÉTRAL
, ALE. adj. Il se dit D'un dessin d'architecture qui donne la position, la dimension et la forme exacte des différentes parties d'un objet, d'un ouvrage, abstraction faite des ...
GÉOMÉTRALEMENT
. adv. D'une manière géométrale. Un dessin tracé géométralement.
GÉOMÈTRE
s. m. Celui qui sait la géométrie. Excellent géomètre. Arpenteur-géomètre.   Il signifie, dans une acception plus étendue, Mathématicien. Newton fut un grand ...
GÉOMÉTRIE
s. f. Science qui a pour objet tout ce qui est mesurable, les lignes, les superficies, les corps solides. La géométrie est le fondement des autres parties des mathématiques. ...
GÉOMÉTRIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient à la géométrie. Méthode géométrique. Démonstration géométrique. Proportion géométrique.   Esprit géométrique, Esprit qui ...
GÉOMÉTRIQUEMENT
. adv. D'une manière géométrique, d'une manière exacte et rigoureuse. Cela est démontré géométriquement. Procéder géométriquement.
GÉORGIQUE
s. f. Il ne se dit guère qu'au pluriel, et en parlant Des ouvrages qui ont rapport à la culture de la terre. Les Géorgiques de Virgile.
GÉRANIUM
s. m. (On prononce Géraniome. ) T. de Botan. Genre de plantes qu'on nomme aussi Bec-de-grue : il renferme un très-grand nombre d'espèces, cultivées la plupart dans les ...
GÉRANT
s. m. Celui qui gère, qui administre pour le compte d'autrui. Établir un gérant à l'exploitation d'un domaine dont les animaux et les ustensiles ont été saisis. Le ...
GERBE
s. f. Faisceau de blé coupé. Lier en gerbe. Faire des gerbes. Lier des gerbes. Entasser des gerbes. Battre des gerbes.   Il s'est dit absolument Des gerbes que l'on ...
GERBÉE
s. f. Botte de paille où il reste encore quelque grain. Gerbée de froment. Il faut donner de la gerbée à ces chevaux. Ces chevaux ne sont nourris que de gerbées.
GERBER
. v. a. Mettre en gerbe. Il faut gerber ce froment.  GERBER, signifie aussi, Mettre dans une cave, dans un cellier les pièces de vin les unes sur les autres. Pour faire ...
GERBOISE
s. f. T. d'Hist. nat. Genre de mammifères rongeurs qui ont les pattes de devant fort courtes, et dont la queue est garnie de poils longs à son extrémité.
GERCE
s. f. L'un des noms vulgaires des teignes qui rongent les étoffes.
GERCER
. v. a. Faire de petites fentes ou crevasses à la peau. Il se dit en parlant Des lèvres, des mains, du visage et autres parties du corps, dont la peau est fendue par le vent, ...
GERÇURE
. s. f. Il se dit Des fentes qui se font à certaines parties du corps, et principalement de Celles que le froid ou la bise fait aux lèvres et aux mains. Pommade bonne pour les ...
GÉRER
. v. a. Gouverner, conduire, administrer. Il a géré longtemps les affaires d'un tel. Il a mal géré ses affaires. Gérer une tutelle. Gérer un domaine. Gérer un ...
GERFAUT
s. m. Oiseau de proie du genre des faucons, dont on se sert à la volerie. Tiercelet de gerfaut. Le gerfaut a le bec et les jambes bleuâtres.
GERMAIN
, AINE. adj. Il se joint ordinairement avec Cousin ou Cousine ; et il se dit De deux personnes qui sont sorties des deux frères ou des deux soeurs, ou du frère et de la ...
GERMANDRÉE
s. f. T. de Botan. Genre de plantes labiées, composé d'un très-grand nombre d'espèces, parmi lesquelles on distingue la Germandrée aquatique, ou Scordium, qui passe pour ...
GERMANIQUE
. adj. des deux genres Qui appartient aux Allemands, à l'Allemagne. Constitution germanique. Le corps germanique. Droit germanique.
GERMANISME
s. m. Façon de parler propre à la langue allemande.  Il se dit aussi Des façons de parler empruntées à la langue allemande et transportées dans une autre langue. Cet ...
GERME
s. m. T. de Physiologie et d'Histoire naturelle. Il se dit Des rudiments d'un nouvel être, encore adhérent à la mère et non développé par la fécondation. Féconder un ...
GERMER
. v. n. Il se dit Des semences, des racines bulbeuses ou tubéreuses qui poussent leur germe au dehors. Le blé commence à germer. Le blé a germé dans la grange. L'humidité ...
GERMINAL
s. m. Le septième mois du calendrier républicain.
GERMINATION
s. f. T. de Botan. Il se dit Du premier développement des parties qui sont contenues dans le germe d'une semence. La chaleur et l'humidité avancent la germination des ...
GÉROFLE
s. m. Voyez GIROFLE.
GÉRONDIF
s. m. T. de Grammaire latine. Il se dit Des cas du participe passif en dus, lorsqu'on les emploie comme cas de l'infinitif. Il y a trois gérondifs : le gérondif en di, le ...
GERZEAU
s. m. L'un des noms vulgaires de la nielle, plante qui croît parmi les blés et qui leur est très-nuisible.
GÉSIER
s. m. Le second ventricule de certains oiseaux qui se nourrissent de grains, comme les poules, les pigeons, etc. Le gésier d'une poule.
GÉSINE
s. f. Vieux mot, pour dire, Les couches d'une femme, ou Le temps qu'elle est en couche. Être en gésine.   En termes de Palais, Payer les frais de gésine.
GÉSIR
. v. n. Vieux mot. Voyez GÎT.
GESSE
s. f. T. de Botan. Genre de plantes légumineuses, dont quelques espèces sont cultivées comme fourrage, et même comme aliment. Semer des gesses. Les semences de la gesse ...
GESTATION
s. f. Sorte d'exercice en usage chez les Romains, qui consistait à se faire porter en chaise ou en litière, à se faire traîner rapidement dans un chariot ou dans un ...

1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.018 c;