Слова на букву gang-hydr (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву gang-hydr (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
GESTE
s. m. L'action et le mouvement du corps, et principalement des bras et des mains dans la déclamation, dans la conversation. Avoir le geste beau, noble, aisé. Avoir le geste ...
GESTES
s. m. pl. Belles, grandes, mémorables actions, principalement des généraux et des princes. Les gestes d'Alexandre, de Scipion. Les dits et gestes des anciens. Il est ...
GESTICULATEUR
s. m. Celui qui fait trop de gestes. Cet avocat parle assez bien, mais c'est un grand gesticulateur.
GESTICULATION
s. f. Action de gesticuler. Gesticulation ridicule.
GESTICULER
. v. n. Faire trop de gestes en parlant. Il parle assez bien, mais il gesticule toujours. Il gesticule trop. Il ne fait que gesticuler.
GESTION
s. f. Action de gérer, administration. Rendre compte de sa gestion. Le temps de sa gestion. Durant sa gestion. Avoir la gestion des biens d'une personne.
GIBBEUX
, EUSE. adj. (On prononce les B dans ce mot et dans le suivant.) T. didactique. Bossu, élevé. La partie gibbeuse du foie. Pétales gibbeux. Les parties gibbeuses de la lune ...
GIBBOSITÉ
s. f. T. de Médec. et d'Hist. nat. Bosse, courbure de l'épine du dos.
GIBECIÈRE
s. f. Espèce de bourse large et plate que l'on portait anciennement à la ceinture.  Il se dit aujourd'hui d'Une grande bourse, ordinairement de cuir, où les chasseurs ...
GIBELET
s. m. Petit foret dont on se sert pour percer une pièce de vin ou de quelque autre liquide qu'on veut déguster. Les essayeurs de vin ont toujours un gibelet dans leur ...
GIBELIN
s. m. Partisan d'une faction attachée aux empereurs, et opposée aux Guelfes, partisans des papes en Italie, dans les XIIe, XIIIeet XIVesiècles. La faction des Gibelins. Ce ...
GIBELOTTE
s. f. T. de Cuisine. Espèce de fricassée de lapins, etc. Gibelotte de lapereau.
GIBERNE
s. f. Partie de l'équipement d'un soldat, boite recouverte de cuir dans laquelle sont placées les cartouches et quelques menus objets pour l'entretien des armes.
GIBET
s. m. Potence où l'on exécute ceux qui sont condamnés à être pendus. Attacher à un gibet. Mener au gibet. Pendre au gibet. Dresser un gibet. Destiné au gibet. Condamné ...
GIBIER
s. m. Il se dit De certains animaux sauvages bons à manger, qu'on prend à la chasse. Un pays plein de gibier. Tuer du gibier. Une pièce de gibier. Manger du gibier. Gibier à ...
GIBOULÉE
s. f. Guilée, pluie grande, soudaine, de peu de durée, et quelquefois mêlée de grêle. Giboulée de mars.
GIBOYER
. v. n. Chasser, prendre du gibier. Aimer à giboyer. Il est familier.  Arquebuse à giboyer, Longue arquebuse dont on se sert pour tirer de loin.  Poudre à giboyer, Poudre ...
GIBOYEUR
s. m. Celui qui chasse beaucoup. C'est un grand giboyeur. Il est familier et peu usité.
GIBOYEUX
, EUSE. adj. Qui abonde en gibier. Parc giboyeux. Terre giboyeuse.
GIGANTESQUE
. adj. des deux genres Qui tient du géant. Taille gigantesque. Figure gigantesque. Des formes gigantesques.   Il se dit également Des animaux et des choses qui sont ...
GIGANTOMACHIE
s. f. T. d'Antiquité. On désigne par ce mot Le prétendu combat des géants de la Fable contre les dieux, et Les descriptions poétiques ou représentations pittoresques de ce ...
GIGOT
s. m. Cuisse de mouton séparée du corps de l'animal, pour être mangée. Un gigot tendre. Un gigot de bon goût. Manger un gigot. Mettre un gigot à la daube. GIGOTS, au ...
GIGOTTER
. v. n. Il se dit principalement D'un lièvre, ou d'un autre animal semblable, qui secoue les jarrets en mourant.  Il se dit encore Des enfants qui remuent continuellement ...
GIGUE
s. f. Terme populaire qui se dit pour Jambe, et qu'on emploie surtout au pluriel. Avec vos grandes gigues, vous empêchez tout le monde de se chauffer. Il ne se dit guère qu'en ...
GIGUE
s. f. T. de Musique. Sorte d'air dont le mouvement est vif et gai. Jouer une gigue.   Il se dit aussi d'Une danse faite sur cet air. Danser une gigue.
GILET
s. m. Sorte de veste courte, sans pans et sans manches, qui se porte sous l'habit ou la redingote. Gilet de piqué, de casimir, de cachemire. Les poches d'un gilet.   Il se ...
GILLE
s. m. (On ne mouille pas les L.) Nom d'un personnage du théâtre de la foire. Jouer les rôles de Gille, ou elliptiquement, Jouer les Gilles.   Il se dit quelquefois d'Un ...
GIMBLETTE
s. f. Petite pâtisserie dure et sèche, faite en forme d'anneau.
GINGAS
s. m. Toile de fil à carreaux bleus et blancs, que l'on emploie ordinairement pour faire les matelas.
GINGEMBRE
s. m. T. de Botan. Plante, espèce de balisier qui vient des Indes orientales, et dont la racine, appelée aussi Gingembre, est d'un goût approchant de celui du poivre. De la ...
GINGUET
, ETTE. adj. Qui a peu de force, peu de valeur ; court. Du vin ginguet. Un ouvrage bien ginguet. Un habit ginguet. Il est familier. Fig. et fam., Esprit ginguet, Esprit ...
GINSENG
s. m. T. de Botan. Plante qui croît dans la Tartarie et dans le Canada, et dont la racine, appelée du même nom, est tonique et stimulante. L'expérience n'a point confirmé en ...
GIRAFE
s. f. T. d'Hist. nat. Quadrupède ruminant de l'intérieur de l'Afrique, qui a une très-grande taille, le cou et les jambes de devant fort longs, la croupe très-basse, la ...
GIRANDE
s. f. T. de Fontainier. Faisceau de plusieurs jets d'eau.  Il se dit également, en Pyrotechnie, d'Un assemblage de fusées volantes qui partent en même temps.
GIRANDOLE
s. f. Il signifie la même chose que Girande, surtout en termes d'Artificier. La girandole du château Saint-Ange.   Il se dit aussi d'Un chandelier à plusieurs branches que ...
GIRASOL
s. m. (L'S se prononce comme dans Soleil. ) Pierre précieuse chatoyante, sorte d'opale.
GIRATOIRE
. adj. des deux genres T. didactique. Il se dit D'un mouvement de rotation, et Du point autour duquel ce mouvement s'exécute. Mouvement giratoire. Point giratoire.
GIRAUMONT
s. m. (On écrit aussi, Giraumon. ) T. de Botan. Espèce de courge, qui porte un fruit bon à manger, auquel on donne le même nom.
GIROFLE
s. m. (Plusieurs disent, Gérofle. ) Sorte d'épicerie qui est à peu près de la figure d'un petit clou à tête. Le girofle n'est autre chose que le bouton des fleurs du ...
GIROFLÉE
. adj. f. Il ne s'emploie que dans cette locution, Cannelle giroflée, L'écorce du giroflier, lorsqu'elle est dans le commerce.
GIROFLÉE
s. f. T. de Botan. Genre de plantes crucifères, dont plusieurs espèces sont cultivées dans les jardins, à cause du parfum et de la beauté de leurs fleurs. Un bouquet de ...
GIROFLIER
s. m. T. de Botan. Arbre de la famille des Myrtes, qui porte le clou de girofle. Le giroflier croît dans les îles Moluques.
GIRON
s. m. Il se dit de Cet espace qui est depuis la ceinture jusqu'aux genoux, dans une personne assise. Cacher dans son giron. Cet enfant dormait dans le giron de sa mère. ...
GIRONNÉ
. adj. T. de Blason. Il se dit D'un écu où il y a quatre girons d'un émail, et quatre d'un autre. Il porte gironné d'argent et de gueules.
GIROUETTE
s. f. Pièce de fer-blanc ou d'autre matière fort mince, et ordinairement taillée en forme de banderole ou de flèche empennée, mise sur un pivot en un lieu élevé, de ...
GISANT
, ANTE. adj. Couché, étendu. Gisant dans son lit malade. Un cadavre gisant dans la poussière. Il ne s'emploie guère que dans les cas indiqués par ces exemples.
GISEMENT
s. m. T. de Marine. Il se dit de La situation des côtes de la mer. Les bons pilotes doivent connaître le gisement des côtes où ils veulent aborder. GISEMENT, en ...
GÎT
*  Troisième personne du présent de l'indicatif du verbe neutre Ci-gît. Formule ordinaire par laquelle on commence les épitaphes. Ci-gît un tel. Prov. et fig., C'est ...
GÎTE
s. m. Le lieu où l'on demeure, où l'on couche ordinairement. N'avoir point de gîte assuré. Un pauvre homme qui n'a pas de quoi payer son gîte.   Il se dit ordinairement Du ...
GÎTER
. v. n. Demeurer, coucher. Où gîtez-vous ? Nous avons été mal gîtés. Il est gîté fort à l'étroit. On l'emploie aussi avec le pronom personnel. J'ignore où il a été ...
GIVRE
s. m. Espèce de glace, de frimas qui s'attache aux arbres, aux buissons, etc. Les arbres étaient couverts de givre. Cette nuit il est tombé du givre.
GIVRE
s. f. Terme de Blason, qui signifie, Un serpent. Les Visconti ducs de Milan portaient une givre dans leurs armes.
GLABRE
. adj. des deux genres T. de Botan. Qui est sans poils, sans duvet. Tige, feuille glabre.
GLAÇANT
, ANTE. adj. Qui glace. Un froid glaçant. Une bise glaçante.   Il se dit aussi au figuré. Abord glaçant. Politesse glaçante.
GLACE
s. f. Eau congelée et durcie par le froid. Glace épaisse de deux doigts, d'un pied. Il a gelé à glace. Il a bien gelé, la glace porte. Passer la rivière sur la glace. ...
GLACER
. v. a. Il ne se dit proprement que De l'action par laquelle le froid fait congeler l'eau ou d'autres liquides. Le grand froid glace les rivières, glace le vin même. Faire ...
GLACEUX
, EUSE. adj. T. de Joaillier. Il se dit Des pierreries qui ont des glaces, ou qui ne sont pas absolument nettes. Diamant glaceux. Pierre glaceuse.
GLACIAL
, ALE. adj. Glacé, qui est extrêmement froid. Vent, air glacial. Il n'a point de pluriel au masculin.  Mer Glaciale, Mer qui est vers le pôle et qui est pleine de glaces. ...
GLACIALE
s. f. T. de Botan. Espèce de ficoïde dont les feuilles sont parsemées de vésicules transparentes. On l'appelle aussi Plante glacée, ou simplement Glacée.
GLACIER
s. m. Limonadier qui prépare et vend des glaces.
GLACIER
s. m. Grand amas de glace, qui couvre le sommet d'une haute montagne. Le glacier du Mont-Blanc est le plus remarquable de la Suisse.   Il s'emploie plus ordinairement au ...
GLACIÈRE
s. f. Grand creux fait en terre, ordinairement maçonné, voûté et recouvert de terre et de paille, dans lequel on conserve de la glace ou de la neige, pour rafraîchir les ...
GLACIS
s. m. Talus, pente douce et unie. Le glacis d'un étang.   En termes de Fortification, Le glacis de la contrescarpe, ou simplement, Le glacis, Pente douce qui part de la ...
GLAÇON
s. m. Morceau de glace. Gros glaçon. La rivière charrie, elle est couverte de glaçons. Avoir les mains froides comme un glaçon.
GLADIATEUR
s. m. Celui qui, pour le plaisir du peuple, combattait sur l'arène, volontairement ou de force, contre un autre homme ou contre une bête féroce, avec une arme meurtrière. ...
GLAÏEUL
s. m. T. de Botan. Plante dont il existe un grand nombre d'espèces, et qui est ainsi nommée du mot latin Gladius (glaive), parce que ses feuilles sont longues, étroites et ...
GLAIRE
s. f. Sorte d'humeur visqueuse. Avoir l'estomac plein de glaires. Cette médecine lui a fait rendre des glaires. Des glaires teintes de sang. Avoir des glaires dans la vessie. ...
GLAIRER
. v. a. T. de Relieur. Frotter la couverture d'un livre avec une éponge trempée dans des blancs d'oeufs, pour y donner du lustre. GLAIRÉ, ÉE. participe
GLAIREUX
, EUSE. adj. Qui est de la nature de la glaire, qui est plein de glaires. Chair glaireuse. Les pieds de veau, les pieds de mouton sont glaireux. Humeur glaireuse. Matière ...
GLAISE
s. f. Sorte de terre grasse et compacte que l'eau ne pénètre point, et dont on se sert pour faire de la poterie, des batardeaux, pour enduire des bassins de fontaine, etc. ...
GLAISER
. v. a. Faire un corroi de terre glaise. Glaiser un bassin de fontaine.   Glaiser des terres, Engraisser avec de la glaise des terres maigres et sablonneuses. GLAISÉ, ...
GLAISEUX
, EUSE. adj. Qui est de la nature de la glaise. Les terres glaiseuses sont peu propres à la végétation.
GLAISIÈRE
s. f. Endroit d'où l'on tire de la glaise.
GLAIVE
s. m. Coutelas, épée tranchante. Il n'est guère usité qu'en poésie et dans le style soutenu. Il lui plongea son glaive dans le sein. Tout périt alors sous le tranchant du ...
GLAMA
s. m. T. d'Hist. nat. Voyez LAMA.
GLANAGE
s. m. Action de glaner. Le glanage n'est permis qu'après que les gerbes ont été levées.
GLAND
s. m. Le fruit que porte le chêne. Semer du gland. Ramasser du gland. Il y aura bien du gland cette année. Il n'y a pas cinquante glands sur ce chêne. Engraisser des ...
GLANDE
s. f. T. d'Anat. Partie spongieuse ou vasculaire, destinée à sécréter certaines liqueurs ou humeurs du corps. Les glandes du sein. Les glandes de l'aine. Une glande enflée. ...
GLANDÉ
, ÉE.. adj. T. d'Art vétérinaire. Il se dit D'un cheval qui a les glandes de dessous la ganache enflées, lorsqu'il est près de jeter sa gourme. Un cheval glandé. Une ...
GLANDÉE
s. f. La récolte du gland. La glandée fut abondante cette année-là.   Aller à la glandée, Aller ramasser des glands. Envoyer des cochons à la glandée, Les envoyer ...
GLANDULAIRE
. adj. des deux genres Terme d'Anatomie, synonyme de Glanduleux, euse.
GLANDULE
s. f. T. d'Anat. Petite glande. Les amygdales sont des glandules.
GLANDULEUX
, EUSE. adj. T. d'Anat. Qui a l'aspect, la forme ou la texture des glandes. Les mamelles sont des corps glanduleux. Tissu glanduleux. On dit aussi, Glandulaire.
GLANE
s. f. Poignée d'épis que l'on ramasse dans le champ après que le blé en a été emporté, ou que les gerbes sont liées. Grosse glane. Cette femme a fait tant de glanes dans ...
GLANER
. v. a. Ramasser des épis de blé après la moisson. Dans l'Ancien Testament, Dieu défend aux propriétaires de glaner leurs champs. Cette paysanne a glané plus d'un setier ...
GLANEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui glane. Il y a bien des glaneurs et des glaneuses dans ce champ. Les glaneurs ont recueilli assez de blé pour leur hiver.
GLANURE
s. f. Ce que l'on glane après la moisson faite.
GLAPIR
. v. n. Il ne se dit proprement que De l'aboi aigre des petits chiens, et des renards.  Il se dit, figurément, Du son aigre de la voix d'une personne quand elle parle ou ...
GLAPISSANT
, ANTE. adj. Qui glapit. Elle parla d'un ton glapissant. Une voix glapissante.
GLAPISSEMENT
s. m. Le cri des renards et des petits chiens quand ils glapissent. Il se dit figurément en parlant Des personnes.
GLAS
s. m. Le son d'une cloche que l'on tinte pour une personne qui vient d'expirer. Sonner le glas. Le glas funèbre.
GLAUCOME
s. m. T. de Médec. Maladie des yeux, où l'humeur vitrée devient opaque, et semble prendre une couleur glauque. Le glaucome n'est pas incurable, lorsqu'on y remédie de ...
GLAUQUE
. adj. des deux genres Qui est de couleur vert de mer, c'est-à-dire, d'un vert blanchâtre ou bleuâtre. Il s'emploie principalement en Botanique. Vert glauque. Les feuilles ...
GLÈBE
s. f. Mot tiré du latin, qui signifie, Une terre, un fonds. Les esclaves attachés à un domaine, à une métairie, chez les Romains, s'appelaient Esclaves de la glèbe, ...
GLÈNE
s. f. T. d'Anat. Cavité de moyenne grandeur creusée dans un os, et dans laquelle un autre os s'emboîte. La glène a moins de profondeur et de diamètre que le cotyle, ...
GLÉNOÏDALE
. adj. f. T. d'Anat. Il se dit De toute cavité qui sert à l'emboîtement d'un os dans un autre, lorsqu'elle a peu de profondeur et de superficie. Cavité, fosse ...
GLÉNOÏDE
. adj. T. d'Anatomie, synonyme de Glénoïdale. Fosse, cavité glénoïde.
GLETTE
s. f. Mot emprunté de l'allemand, et dont on se sert en français, dans l'affinage, pour désigner L'oxyde de plomb ou la litharge.
GLISSADE
s. f. Action de glisser involontairement, le mouvement que l'on fait en glissant. Faire une glissade. Il fit une glissade et tomba.
GLISSANT
, ANTE. adj. Sur quoi l'on glisse facilement. Le chemin, le pavé est fort glissant. Un pas glissant. Quand il y a du verglas, il fait bien glissant. Fig., C'est un pas ...
GLISSÉ
s. m. Pas de danse, qui consiste à passer le pied doucement devant soi, en touchant légèrement le plancher.
GLISSEMENT
s. m. Action de glisser. Il est peu usité.
GLISSER
. v. n. Il se dit Des choses qui coulent, que l'on fait couler sur une autre, ou le long d'une autre. Tenez le pied de l'échelle, de crainte qu'elle ne glisse. Ce châssis ne ...
GLISSEUR
s. m. Celui qui glisse sur la glace.
GLISSOIRE
s. f. Chemin frayé sur la glace, pour y glisser par amusement. Les enfants font des glissoires sur les ruisseaux gelés.
GLOBE
s. m. Corps sphérique, corps tout rond, sphère. Le centre d'un globe. Le diamètre d'un globe. La circonférence d'un globe. La superficie d'un globe. Le globe de la ...
GLOBULAIRE
s. f. T. de Botan. Genre de plantes qui tirent leur nom de ce que leurs fleurs sont ramassées en forme de petites boules.
GLOBULE
s. m. diminutif Petit globe, petit corps sphérique. Des globules d'eau. Les globules du sang. Du mercure qui se divise en globules.
GLOBULEUX
, EUSE. adj. Qui est composé de globules. Matière globuleuse.   Il se dit aussi De ce qui a une forme ronde, sphérique. Cette substance, vue au microscope, présente de ...
GLOIRE
s. f. L'honneur, l'estime, les louanges, la réputation que les vertus, le mérite, les grandes qualités, les grandes actions ou les bons ouvrages attirent à quelqu'un. Aimer ...
GLORIEUSEMENT
. adv. D'une manière glorieuse, qui mérite louange. Il s'est tiré glorieusement de cette affaire. Il est mort glorieusement.
GLORIEUX
, EUSE. adj. Qui s'est acquis, qui mérite beaucoup de gloire, beaucoup de louange et d'honneur. Il revient glorieux et triomphant. Cette glorieuse maison qui a donné tant de ...
GLORIFICATION
s. f. Élévation de la créature à la gloire éternelle. Il n'est guère usité que dans cette locution, La glorification des élus.
GLORIFIER
. v. a. Honorer, rendre honneur et gloire. Il ne se dit qu'en parlant De la gloire qu'on rend à Dieu. Glorifier Dieu. Notre-Seigneur soit loué et glorifié de tout. Dieu est ...
GLORIOLE
s. f. diminutif Vanité qui a pour objet de petites choses. Être sensible à la gloriole.
GLOSE
s. f. Explication de quelques mots obscurs d'une langue, par d'autres mots plus intelligibles de la même langue. Ce passage est plein de mots obscurs, il aurait besoin de glose. ...
GLOSER
. v. a. Faire une glose, expliquer par une glose. Les auteurs qui ont glosé la Bible. Il a glosé tel auteur.   Il signifie aussi, figurément et familièrement, Donner un ...
GLOSEUR
, EUSE. s. Celui, celle qui glose sur tout, qui interprète tout en mal. C'est un gloseur perpétuel. Une gloseuse insupportable.
GLOSSAIRE
s. m. Dictionnaire servant à l'explication de certains mots moins connus d'une langue, par d'autres termes de la même langue plus connus. Le vieux Glossaire. Les Glossaires de ...
GLOSSATEUR
s. m. Auteur qui a glosé un livre. Il s'emploie principalement dans cette locution, Les glossateurs de la Bible.
GLOSSITE
s. f. T. de Médec. Inflammation de la langue.
GLOSSOPÈTRE
s. m. T. d'Hist. nat. Dent de poisson pétrifiée. On a cru longtemps que les glossopètres étaient des langues de serpent pétrifiées.
GLOTTE
s. f. T. d'Anat. Nom d'une petite fente du larynx, par laquelle l'air qu'on respire descend et remonte, et qui sert à former et à modifier la voix.
GLOUGLOTER
ou GLOUGLOUTER. v. n. Il se dit Du cri des dindons. La poule piaule, le dindon glouglote.
GLOUGLOU
s. m. Le bruit que fait le vin ou quelque autre liqueur, lorsqu'on la verse d'une bouteille. Le glouglou de la bouteille. Il n'est guère usité que dans les chansons à boire.
GLOUME
s. f. T. de Botan. Voyez GLUME.
GLOUSSEMENT
s. m. Cri de la poule qui glousse.
GLOUSSER
. v. n. Il se dit proprement Du cri de la poule qui veut couver, ou qui appelle ses poussins. Une poule qui glousse.
GLOUTERON
s. m. T. de Botan. Nom que l'on a donné à la bardane.
GLOUTON
, ONNE. adj. Qui mange avec avidité et avec excès. Cet homme est fort glouton. Le loup est un animal glouton.   Il est aussi substantif. C'est un vilain glouton.   Il se ...
GLOUTONNEMENT
. adv. Avec avidité, avec gourmandise. Manger gloutonnement.
GLOUTONNERIE
s. f. Vice de celui qui est glouton. Cet homme est d'une gloutonnerie dégoûtante.
GLU
s. f. Matière visqueuse et tenace, avec laquelle on prend les oiseaux. L'écorce du houx fournit de la glu. Cette glu est bien forte. Un pot de glu. Prendre les oiseaux à la ...
GLUANT
, ANTE. adj. Qui est de la nature de la glu, visqueux. Il n'est rien de si gluant que la poix, que la gomme. Matière gluante. Sueur gluante. La décoction de guimauve est ...
GLUAU
s. m. Petite branche, petite verge enduite, frottée de glu pour prendre des oiseaux. Paquet de gluaux. Tendre des gluaux.
GLUER
. v. a. Frotter de glu. Gluer de petites branches pour en faire des gluaux.   Il signifie aussi, Poisser, salir avec quelque chose de gluant. Ces confitures lui ont glué ...
GLUI
s. m. Grosse paille de seigle dont on couvre les toits.
GLUME
s. f. T. de Botan. Il se dit Des paillettes ou écailles sèches qui forment l'enveloppe de chaque fleur des graminées, et qu'on nomme autrement Bâle.
GLUTEN
s. m. (On prononce EN comme dans Amen. ) T. d'Hist. nat., emprunté du latin. Matière qui sert à lier ensemble les parties qui composent un corps solide, tel que les pierres, ...
GLUTINATIF
. adj. Terme de Médecine, synonyme d'Agglutinatif. Voyez ce mot.
GLUTINEUX
, EUSE. adj. Qui est de la nature du gluten ; gluant, visqueux. Suc glutineux. Matière glutineuse.
GLYCONIEN
ou GLYCONIQUE. adj. m. T. de Versification grecque et de Versification latine. Vers composé d'un spondée et de deux dactyles. Un vers glyconien ou glyconique.
GLYPTIQUE
s. f. L'art de graver en pierres fines, soit en creux, soit en relief. La glyptique comprend l'art de graver en acier les poinçons et les coins des médailles.
GNOME
s. m. Nom que les cabalistes donnent à certains génies ou peuples invisibles, qu'ils supposent habiter dans la terre, où ils sont les gardiens des trésors, des mines, des ...
GNOMIDE
s. f. Femelle d'un gnome.
GNOMIQUE
. adj. des deux genres Sentencieux. Il se dit Des poëmes qui contiennent des maximes. Les Distiques de Caton sont un poëme gnomique.
GNOMON
s. m. T. d'Astron. Il se dit de Tout instrument qui marque les heures par la direction de l'ombre qu'un corps solide porte sur un plan, ou sur une surface courbe. Les cadrans ...
GNOMONIQUE
s. f. L'art de tracer des cadrans au soleil, à la lune et aux étoiles ; mais surtout des cadrans solaires sur un plan, et même sur la surface d'un corps donné quelconque. La ...
GNOSTIQUES
s. m. pl. Espèce d'hérétiques des premiers siècles de l'Église, qui se vantaient d'avoir des connaissances et des lumières surnaturelles.
GO
(TOUT DE). loc. adv. Librement, sans façon, ou Sans obstacle. Il est entré tout de go. Cela va tout de go. Il est populaire.
GOBBE
s. f. Sorte de composition en forme de bol, qu'on donne aux animaux pour les empoisonner.
GOBE-MOUCHES
s. m. T. d'Hist. nat. Oiseau qui se nourrit de mouches et d'autres insectes volants.  Il se dit également de Quelques plantes dont la tige visqueuse ou certaines parties ...
GOBELET
s. m. Vase à boire, rond, sans anse, et ordinairement sans pied, moins large et plus haut qu'une tasse. Gobelet d'or, d'argent, etc.   Il se dit absolument, chez le Roi, Du ...
GOBELINS
s. m. pl. Nom d'une célèbre manufacture de teinture et de tapisseries à Paris. La manufacture des Gobelins tire son nom de Gilles Gobelin, qui, sous François I er , ...
GOBELOTTER
. v. n. fréquentatif Buvotter, boire à plusieurs petits coups. On ne l'emploie guère qu'en mauvaise part. C'est un homme de crapule, qui n'aime qu'à gobelotter. Il est ...
GOBER
. v. a. Avaler avec avidité et sans savourer ce qu'on avale. Gober une huître. Gober une couple d'oeufs frais. Il est familier. Prov. et fig., Gober des mouches, Perdre le ...
GOBERGER
(SE). v. pron. Se moquer. Il se gobergeait de ces gens-là.   Il signifie aussi, Se divertir. Depuis deux jours, ils se gobergent à la campagne.   Il signifie encore, ...
GOBERGES
s. f. pl. Petits ais de bois qui se mettent en travers sur le bois de lit, pour soutenir la paillasse.
GOBET
s. m. Morceau que l'on gobe. Il est familier. Fig. et fam., Prendre un homme au gobet, Le prendre lorsqu'il y pense le moins. Il y avait des gens apostés qui le prirent au ...
GOBETER
. v. a. T. de Maçonnerie. Jeter du plâtre avec la truelle pour le faire entrer dans les joints des murs de moellon ou de plâtras. Gobeter un mur. GOBETÉ, ÉE. participe ...
GOBIN
s. m. Bossu. Un petit gobin. Il est familier et peu usité.
GODAILLER
. v. n. Boire avec excès et à plusieurs reprises. C'est un ivrogne, il ne fait que godailler. Il est populaire.
GODELUREAU
s. m. Jeune homme qui fait l'agréable et le galant auprès des femmes. On ne le dit qu'en mauvaise part. C'est un jeune godelureau. Il est familier.
GODENOT
s. m. Petite figure de bois ou d'ivoire qui représente un homme, et dont les joueurs de gibecière se servent pour amuser les spectateurs. Faire jouer godenot. Montrer ...
GODER
. v. n. Il se dit D'un vêtement qui fait de faux plis, soit parce que la coupe en est mauvaise, soit parce que les parties en sont mal assemblées. Voilà une manche qui gode. ...
GODET
s. m. Sorte de petit vase à boire, qui n'a ni pied ni anse. Boire dans un godet.   Il se dit aussi Des augets attachés à des roues, dont on se sert pour élever de l'eau.  ...
GODIVEAU
s. m. T. de Cuisine. Pâté chaud composé d'andouillettes, de hachis de veau, et de béatilles. On a servi un excellent godiveau. Pâté de godiveau.
GODRON
s. m. Certains plis ronds qu'on faisait autrefois aux fraises, et qu'on fait encore aux jabots de chemise, à certaines coiffures des femmes, etc. Dans ce premier sens, il a ...
GODRONNER
. v. a. Faire des godrons. Godronner de la vaisselle d'argent. Godronner une coiffure. Dans cette dernière phrase et autres semblables, il a vieilli. GODRONNÉ, ÉE. ...
GOËLAND
s. m. T. d'Hist. nat. Nom donné à certains oiseaux de mer qui sont de grandes mouettes.
GOËLETTE
s. f. T. de Marine. Bâtiment à deux mâts, du port de cinquante à cent tonneaux. Goëlette anglaise. Goëlette américaine.
GOËMON
s. m. Nom que l'on donne, en certains lieux, aux varechs ou herbes marines qui croissent le long des côtes, sur les rochers. Le goëmon pourri est un excellent engrais. Couper ...
GOÉTIE
s. f. (On prononce Goécie. ) Espèce de magie par laquelle on invoquait les génies malfaisants, pour nuire aux hommes. C'est l'opposé de Théurgie.
GOFFE
. adj. des deux genres Vieux mot emprunté de l'italien, pour signifier, Mal fait, malbâti, grossier, maladroit. Cet homme-là est goffe. Voilà une architecture bien goffe. ...
GOGAILLE
s. f. Repas joyeux. Faire gogaille. Être en gogaille. Il est populaire.
GOGO
(À). loc. adv. À son aise, dans l'abondance. Vivre à gogo. Être à gogo. Il est très-familier.
GOGUENARD
, ARDE. adj. Plaisant, railleur. Il se prend ordinairement en mauvaise part. Cet homme est goguenard. Être d'humeur goguenarde. Avoir l'esprit goguenard. Ton, air goguenard.   ...
GOGUENARDER
. v. n. Faire de mauvaises plaisanteries. Il ne fait que goguenarder. Ils riaient et goguenardaient ensemble. Il n'aime qu'à goguenarder. Il est familier.
GOGUENARDERIE
s. f. Mauvaise plaisanterie. Il ne répond que par des goguenarderies. Il est familier.
GOGUETTES
s. f. pl. Propos joyeux. Conter goguettes. Il est familier. Fam., Être en goguettes, être en ses goguettes, Être en belle humeur. Fam., Chanter goguettes à quelqu'un, Lui ...
GOINFRE
s. m. Celui qui met tout son plaisir à manger. C'est un goinfre. Il est populaire.
GOINFRER
. v. n. Manger beaucoup et avidement. Il est populaire.
GOINFRERIE
s. f. Gourmandise sans goût. Être adonné à la goinfrerie. Il est populaire.
GOÎTRE
s. m. Tumeur qui se forme au devant de la trachée-artère et du larynx. Le goître est endémique dans certaines vallées des Alpes. Les femmes sont en général plus ...
GOÎTREUX
, EUSE. adj. Qui est de la nature du goître. Tumeur goîtreuse.   Il se dit aussi De ceux qui sont atteints du goître. Les habitants de cette vallée sont presque tous ...
GOLFE
s. m. Partie de mer plus ou moins vaste, qui entre, qui avance dans les terres, et dont l'ouverture du côté de la mer est ordinairement fort large. Golfe de Venise, de ...
GOMME
s. f. Substance visqueuse qui découle de certains arbres, qui s'épaissit à l'air, et qui est soluble dans l'eau. Gomme de cerisier, de prunier, etc. Un écoulement de ...
GOMMER
. v. a. Enduire de gomme. Gommer de la toile, du taffetas.   Gommer une couleur, Y mêler un peu de gomme, afin que la couleur ait plus de corps, et qu'elle tienne mieux sur ...
GOMMEUX
, EUSE. adj. Qui jette de la gomme. Il y a dans ce pays beaucoup d'arbres gommeux et résineux.   Il signifie aussi, Qui est ou qui tient de la nature de la gomme. Suc ...
GOMMIER
s. m. T. de Botan. Arbre d'Amérique, espèce d'acacia qui donne beaucoup de gomme. Gommier blanc. Gommier rouge.
GOMPHOSE
s. f. T. d'Anat. Espèce d'articulation immobile, par laquelle les os sont emboîtés l'un dans l'autre, comme un clou et une cheville dans un trou : telle est l'insertion ...
GOND
s. m. (Le D ne se prononce pas.) Morceau de fer coudé et rond par la partie d'en haut, sur lequel tournent les pentures d'une porte. Il manque un gond à cette porte. Sceller ...
GONDOLE
s. f. Petit bateau plat et fort long, qui est particulièrement en usage à Venise pour naviguer sur les canaux, et qui ne va qu'à rames. GONDOLE, se dit aussi d'Un petit ...
GONDOLIER
s. m. Celui qui mène les gondoles. Les gondoliers de Venise sont fort adroits.
GONFALON
s. m. Bannière d'église à trois ou quatre fanons, qui sont des pièces pendantes. Il est principalement usité dans le Blason. On dit aussi, Gonfanon.
GONFALONIER
s. m. Celui qui porte le gonfalon. On a longtemps donné ce titre aux chefs de quelques-unes des républiques modernes d'Italie. On dit aussi, Gonfanonier.
GONFLEMENT
s. m. Enflure. Gonflement de rate. Gonflement d'estomac. Cela cause un gonflement à la peau.
GONFLER
. v. a. Rendre enflé, faire devenir enflé. Gonfler une vessie. Gonfler un ballon avec du gaz hydrogène. Un pigeon qui gonfle sa gorge. L'eau a gonflé cette éponge.   ...
GONIN
s. m. Il n'est usité que dans cette phrase populaire, C'est un maître gonin, C'est un fripon adroit et rusé. Voilà un tour de maître gonin. Il m'a joué cent tours de ...
GONIOMÈTRE
s. m. T. de Cristallographie. Instrument qui sert à mesurer les angles des cristaux naturels.
GONIOMÉTRIE
s. f. T. de Mathém. Art de mesurer les angles.
GONORRHÉE
s. f. T. de Médec. Écoulement par le canal de l'urètre, qui est dû le plus souvent à une affection vénérienne. Gonorrhée simple. Gonorrhée virulente.
GORD
s. m. Pêcherie composée de deux rangs de perches plantées dans le fond de la rivière, qui forment un angle, au sommet duquel est un filet où les deux rangs de perches ...
GORDIEN
. adj. m. Voyez NOEUD.
GORET
s. m. Petit cochon. La peau d'un goret. On ne le dit guère que par plaisanterie.
GORGE
s. f. La partie antérieure du cou. Il a la gorge enflée. Se couper la gorge avec un rasoir. Tenir quelqu'un à la gorge, lui serrer la gorge, le prendre à la gorge. Mettre, ...
GORGÉ
, ÉE.. adj. T. de Blason. Il se dit D'un lion, d'un cygne, ou autre animal, qui a le cou ceint d'une couronne dont l'émail est différent de celui de l'animal.
GORGE-DE-PIGEON
. adj. invariable Il se dit D'une couleur composée et mélangée, qui paraît changer suivant les différents aspects du corps coloré, comme celle de la gorge des pigeons. Du ...
GORGÉE
s. f. La quantité de liqueur que l'on peut avaler en une seule fois. Ce malade n'a pu prendre que deux gorgées de bouillon. Boire à petites gorgées.
GORGER
. v. a. Soûler, donner à manger avec excès. On les a gorgés de vin et de viandes. Gorger de la volaille.   Il signifie figurément, Combler, remplir ; et il ne se dit ...
GORGERETTE
s. f. Espèce de collerette servant à couvrir la gorge des femmes. Il est vieux.
GORGERIN
s. m. Pièce de l'armure qui servait autrefois pour couvrir et défendre la gorge d'un homme d'armes. GORGERIN, en termes d'Architecture, Partie du chapiteau dorique, ...
GORGONE
s. f. T. de Mythologie. Selon la Fable, il y avait trois Gorgones, Méduse, Euryale et Sthényo ; elles avaient le pouvoir de pétrifier ceux qui les regardaient.
GOSIER
s. m. La partie intérieure de la gorge, par où les aliments passent de la bouche dans l'estomac. Gosier large. Gosier étroit. Avoir le gosier écorché, le gosier tout en ...
GOSSAMPIN
s. m. T. de Botan. Espèce de fromager, grand arbre de la famille des Malvacées, qui croit dans les Indes, en Afrique et en Amérique. On le nomme ainsi parce qu'il a quelque ...
GOTHIQUE
. adj. des deux genres Qui vient des Goths, qui est fait a l'imitation des Goths. Il se dit surtout De l'architecture des monuments du moyen âge, et D'une écriture ancienne ...
GOUACHE
s. f. Genre de peinture où l'on emploie des couleurs détrempées avec de l'eau mêlée de gomme. Peindre à la gouache, à gouache. L'usage de la gouache est fort ancien. ...
GOUDRON
s. m. Matière noirâtre, liquide et gluante, que l'on retire des arbres résineux, en les faisant brûler, et qui est d'un grand usage dans la marine pour enduire les ...
GOUDRONNER
. v. a. Enduire ou imbiber de goudron. Goudronner un mât, des cordages, etc. GOUDRONNÉ, ÉE. participe, Toile goudronnée.
GOUET
s. m. T. de Botan. Voyez ARUM.
GOUFFRE
s. m. Abîme, trou large et profond. Gouffre profond, épouvantable. Dans les endroits de la rivière où l'eau tournoie, il y a d'ordinaire un gouffre. Tomber dans un gouffre. ...
GOUGE
s. f. Espèce de ciseau servant aux menuisiers, aux sculpteurs et à d'autres ouvriers.
GOUINE
s. f. Terme d'injure, qui se dit d'Une coureuse, d'une femme de mauvaise vie. C'est une vraie gouine. Il ne hante que des gouines. Il est bas.
GOUJAT
s. m. Valet d'armée. Les goujats de l'armée. Un petit goujat. Fam., Il a l'air d'un goujat, c'est un vrai goujat, etc., se dit D'un homme sale et grossier.
GOUJON
s. m. Petit poisson blanc qu'on prend ordinairement à la ligne. Pêcher du goujon. Des goujons frits. Un plat de goujons. Fig. et fam., Faire avaler le goujon à quelqu'un, ...
GOULÉE
s. f. Grosse bouchée. Il est bas, et ne se dit guère qu'en parlant D'un homme qui mange avidement de gros morceaux. Il n'en a fait qu'une goulée. Prov. et fig., Brebis qui ...
GOULET
s. m. Le cou d'une bouteille, ou de quelque autre vase dont l'entrée est étroite. En ce sens, il est vieux, et on ne dit plus que Goulot. GOULET, se dit maintenant, par ...
GOULETTE
s. f. Voyez GOULOTTE.
GOULOT
s. m. Le cou d'une bouteille, d'une cruche, ou de quelque autre vase dont l'entrée est étroite. Goulot étroit. Goulot trop large. Une bouteille qui a le goulot cassé.
GOULOTTE
s. f. T. d'Archit. Petite rigole pour servir à l'écoulement des eaux.  Il se dit aussi d'Un petit canal de pierre ou de marbre, qui a une pente douce, et qui est interrompu ...
GOULU
, UE.. adj. Qui aime à manger, et qui mange d'ordinaire avec avidité. C'est un homme extrêmement goulu. Le loup est un animal goulu. Le canard est un oiseau très-goulu.   ...
GOULÛMENT
. adv. Avidement. Manger goulûment.
GOUPILLE
s. f. Petite fiche, petite cheville de laiton ou d'autre métal, dont on se sert pour arrêter quelques parties d'une montre ou d'autres ouvrages semblables.
GOUPILLON
s. m. Aspersoir, petit bâton au bout duquel il y a des soies de cochon, et qui sert à l'église pour prendre de l'eau bénite, et pour la répandre sur les objets qu'on ...
GOURD
, OURDE. adj. Qui est devenu comme perclus par le froid. Il n'est guère usité qu'au féminin, et en parlant Des mains. Avoir les mains gourdes. Fig. et fam., Il n'a pas les ...
GOURDE
s. f. Monnaie d'argent, qu'on nomme plus ordinairement Piastre.
GOURDE
s. f. Calebasse, courge séchée et vidée, dont les soldats, les pèlerins, etc., se servent pour porter de l'eau, du vin ou quelque autre boisson. Avoir sa gourde pleine. ...
GOURDIN
s. m. Gros bâton court. Des coups de gourdin. Il prit un gourdin et lui en donna plusieurs coups. Il est populaire.
GOURE
s. f. Terme de Droguiste, qui se dit de Toute drogue falsifiée.
GOUREUR
s. m. Celui qui falsifie les drogues.  Il se dit aussi de Celui qui trompe dans un petit commerce, dans un échange. Ne faites pas de marché avec lui, c'est un goureur. Ce mot ...
GOURGANDINE
s. f. Coureuse, femme de mauvaise vie. C'est une franche gourgandine. Il est très-familier.
GOURGANE
s. f. Petite fève de marais qui est douce et de bonne qualité.
GOURGOURAN
s. m. Étoffe de soie travaillée en gros de Tours, et qui vient des Indes.
GOURMADE
s. f. Coup de poing. Il lui donna deux ou trois gourmades. Une gourmade dans les dents, sur le nez. Il est familier.
GOURMAND
, ANDE. adj. Qui mange avec avidité et avec excès. Il est extrêmement gourmand. Une femme gourmande. Un oiseau gourmand. Le brochet est un poisson fort gourmand.   Il ...
GOURMANDER
. v. a. Réprimander avec dureté, avec des paroles rudes et impérieuses. Souffrez-vous qu'on vous gourmande ? Vous l'avez gourmandé comme s'il était votre valet. Il est ...
GOURMANDISE
s. f. Vice de celui qui est gourmand. Gourmandise insatiable. Le péché de gourmandise. Satisfaire sa gourmandise.
GOURME
s. f. Il se dit Des mauvaises humeurs qui surviennent aux jeunes chevaux. C'est un poulain, il n'a pas encore jeté sa gourme. On l'a fait travailler trop jeune, la gourme lui ...
GOURMER
. v. a. Mettre la gourmette à un cheval. Il faut gourmer ce cheval plus court. Si un cheval n'est gourmé, il ne se ramène pas bien. GOURMER, signifie aussi, familièrement, ...
GOURMET
s. m. Celui qui sait bien connaître et goûter le vin. Bon gourmet. Les plus fins gourmets y seraient trompés.
GOURMETTE
s. f. T. de Manége. Petite chaînette de fer qui tient à un des côtés du mors d'un cheval, et qu'on accroche à l'autre côté en la faisant passer sous la ganache. La ...
GOUSSAUT
ou GOUSSANT. s. m. T. de Manége. Cheval court de reins, et dont l'encolure et la conformation annoncent de la force.  Il s'emploie aussi comme adjectif. Un cheval goussaut.
GOUSSE
s. f. T. de Botan. Cosse, enveloppe des graines, des semences dans les plantes légumineuses. Gousse allongée. Gousse de pois. Gousse de fève. Les gousses n'ont que deux ...
GOUSSET
s. m. Le creux de l'aisselle. Se frotter le gousset avec de la poudre d'alun.   Il se dit plus ordinairement de La mauvaise odeur qui vient du gousset. Sentir le gousset.   ...
GOÛT
s. m. Celui des cinq sens par lequel on discerne les saveurs. Le sens du goût. Avoir le goût bon, le goût fin, le goût sûr, le goût exquis, le goût mauvais, le goût ...
GOÛTER
. v. a. Exercer le sens du goût sur ce qui a de la saveur. Il goûte bien ce qu'il mange. Boire du vin lentement, afin de le mieux goûter. Il avale sans goûter.   Il ...
GOÛTER
. v. n. Manger légèrement entre le dîner et le souper. Il fait ses quatre repas : il déjeune, il dîne, il goûte, il soupe. Donnez à goûter à ces enfants.
GOÛTER
s. m. Petit repas qu'on fait entre le dîner et le souper. On lui a donné des confitures et du fruit pour son goûter. Il ne faut point donner de viande aux enfants pour ...
GOUTTE
s. f. Petite partie d'une chose liquide. Petite goutte. Grosse goutte. Goutte d'eau, de vin, de bouillon, d'huile, d'encre, de suif, etc. Ce vin se conservera bon jusqu'à ...
GOUTTE
s. f. Maladie qui affecte particulièrement les articulations, et qui est caractérisée par la douleur, la rougeur et le gonflement de ces parties. Goutte chaude. Goutte ...
GOUTTELETTE
s. f. diminutif Petite goutte de quelque liqueur. Je n'en pris qu'une gouttelette. Une petite gouttelette. Il est peu usité.
GOUTTEUX
, EUSE. adj. Qui est sujet à la goutte. Il est bien goutteux. Il est devenu goutteux. Il n'y a guère de femmes goutteuses.   Il se dit aussi substantivement. Un goutteux.
GOUTTIÈRE
s. f. Petit canal par où les eaux de la pluie coulent de dessus les toits. Gouttière de bois, de plomb. On préfère maintenant les tuyaux de descente aux gouttières.   Il ...
GOUVERNAIL
s. m. Pièce de bois attachée à l'arrière d'un vaisseau, d'un navire, d'un bateau, et qui sert à le gouverner, à le faire aller du côté qu'on veut. Tenir le gouvernail ...
GOUVERNANCE
s. f. Juridiction qui existait autrefois dans quelques villes des Pays-Bas, et à la tête de laquelle était le gouverneur de la place. La gouvernance d'Arras. de Lille, etc.

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.017 c;