Слова на букву gang-hydr (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву gang-hydr (1564)

< 1 2 3 4 5 6 > >>
HARIDELLE
s. f. (H s'aspire.) On appelle ainsi Un mauvais cheval maigre. Vieille haridelle. Méchante haridelle. Piquer sa haridelle. Il est familier.
HARMONICA
s. m. Instrument de musique composé de cloches ou tasses de verre, de différents timbres, qu'on fait résonner en passant le doigt mouillé sur les bords, et qui rendent des ...
HARMONIE
s. f. Concours et accord de divers sons. Douce harmonie. Parfaite harmonie. Harmonie agréable. Merveilleuse harmonie. Harmonie céleste. L'harmonie des instruments. Les ...
HARMONIEUSEMENT
adv. Avec harmonie. Ils chantaient harmonieusement.
HARMONIEUX
, EUSE adj. Qui a de l'harmonie. Musique harmonieuse. Chant harmonieux. Voix harmonieuse. Langage harmonieux. Mots harmonieux. Vers harmonieux. Période harmonieuse.   Couleurs ...
HARMONIQUE
adj. des deux genres T. de Musique. Qui appartient à l'harmonie. Marche harmonique.   Il se dit, en termes d'Acoustique, Des sons considérés comme s'engendrant les uns les ...
HARMONIQUEMENT
adv. Suivant les lois de l'harmonie, ou suivant les rapports harmoniques des sons.
HARMONISTE
s. m. Musicien qui connaît les règles de l'harmonie. Ce compositeur est un grand harmoniste, un bon harmoniste.
HARNACHER
v. a. (H s'aspire.) Mettre le harnais à un cheval de trait. Harnacher les chevaux. HARNACHÉ, ÉE. participe, On le dit, tant Des chevaux de selle que des chevaux de trait. Un ...
HARNOIS
ou HARNAIS. s. m. (H s'aspire. Lorsqu'on parle des chevaux, Harnois ne se dit qu'en poésie ou dans le discours soutenu.) On appelait anciennement Harnois, L'armure complète ...
HARO
*  (H s'aspire.) Terme de Pratique dont on se servait, suivant la coutume de Normandie, pour faire arrêt sur quelqu'un ou sur quelque chose, et pour aller procéder ...
HARPAILLER
(SE). v. réciproque (H s'aspire.) Se quereller avec aigreur, avec indécence. Il est familier et vieux.
HARPE
s. f. (H s'aspire.) Instrument de musique à plusieurs cordes de longueur inégale, que l'on pince avec les deux mains. Jouer de la harpe. Pincer la harpe ou de la harpe. ...
HARPÉ
, ÉE. adj. (H s'aspire.) Ce mot n'est usité qu'en parlant D'un lévrier dont le corps a quelque ressemblance avec la forme d'une harpe, parce que son estomac est fort ...
HARPÉGE
s. m. Voyez ARPÉGE.
HARPÉGER
v. n. Voyez ARPÉGER.
HARPER
v. a. (H s'aspire.) Prendre et serrer fortement avec les mains. Il l'a harpé.   Il s'emploie aussi avec le pronom personnel, comme verbe réciproque. Ils se querellèrent ...
HARPER
v. n. (H s'aspire.) T. de Manége. Il se dit D'un cheval qui lève une des jambes de derrière plus haut que l'autre sans plier le jarret, ou qui les lève toutes deux en ...
HARPIE
s. f. (H s'aspire.) Monstre ailé et fabuleux, extrêmement vorace, qui avait un visage de femme, un corps de vautour, et des ongles crochus et tranchants. Les harpies étaient ...
HARPISTE
. s. des deux genres (H s'aspire. ) Celui ou celle qui sait jouer de la harpe. C'est un de nos harpistes les plus distingués.
HARPON
s. m. (H s'aspire.) Espèce de dard qui a une pointe tournante accompagnée de deux crocs recourbés, et dont on se sert ordinairement à la pêche des baleines, des cachalots, ...
HARPONNER
v. a. (H s'aspire.) Darder avec le harpon, accrocher avec le harpon. Harponner une baleine. HARPONNÉ, ÉE. participe
HARPONNEUR
s. m. (H s'aspire.) Pêcheur, matelot choisi pour lancer le harpon.
HART
s. f. (H s'aspire.) Espèce de lien fait d'osier, ou d'autre bois fort pliant, dont on lie les fagots, les bourrées, etc. Délier la hart d'un fagot.   Il se dit aussi de La ...
HARUSPICE
s. m. Voyez ARUSPICE.
HASARD
s. m. (H s'aspire.) Fortune, sort ; cas fortuit, imprévu. S'en remettre au hasard. S'abandonner au hasard. Donner, mettre quelque chose au hasard. C'est un pur effet du ...
HASARDER
v. a. (H s'aspire.) Risquer, exposer à la fortune, exposer au péril. Hasarder son argent au jeu. Hasarder tout son bien dans le commerce. Hasarder sa vie. Hasarder sa ...
HASARDEUSEMENT
adv. (H s'aspire.) Avec risque, avec péril, d'une manière hasardeuse. Il a entrepris cela bien hasardeusement.
HASARDEUX
, EUSE adj. (H s'aspire.) Hardi, qui hasarde volontiers sa personne, sa fortune, etc. Ce pilote est trop hasardeux. Un joueur hasardeux. Un marchand hasardeux. Un écrivain ...
HASE
s. f. (H s'aspire.) La femelle d'un lapin, d'un lièvre. Une hase pleine. Mettre des hases de lièvre dans une plaine.
HAST
s. m. Ce mot n'est guère usité que dans la locution, Arme d'hast, qui se dit de Toute arme emmanchée au bout d'un long bâton. La pique, la hallebarde, sont des armes d'hast. ...
HASTAIRE
s. m. T. d'Antiq. Soldat qui portait une arme d'hast, un javelot.
HASTE
s. f. (H s'aspire.) T. d'Antiq. Longue lance que portaient originairement les hastaires.  Il se dit particulièrement, en Numismatique, Du javelot sans fer, ou sceptre long, ...
HASTÉ
, ÉE. adj. (H s'aspire.) T. de Botan. Qui s'élargit subitement à la base en deux lobes aigus et divergents. Feuilles hastées.
HÂTE
s. f. (H s'aspire.) Précipitation, diligence, promptitude. La hâte, la grande hâte avec laquelle il fait toutes choses, est cause qu'il ne fait jamais rien de bien.   ...
HÂTER
v. a. (H s'aspire.) Presser, avancer, accélérer. Hâter son départ. Hâter son retour. Les pluies ont hâté la végétation. Hâter la maturité des fruits. Des travaux ...
HÂTEUR
s. m. (H s'aspire.) Officier des cuisines royales, dont l'emploi est d'avoir soin des viandes qui sont à la broche, et de faire qu'elles soient rôties à propos. Hâteur de la ...
HÂTIER
s. m. (H s'aspire.) Sorte de grand chenet de cuisine, qui a plusieurs crochets de fer, placés les uns au-dessus des autres, sur lesquels on appuie les broches pour les faire ...
HÂTIF
, IVE adj. (H s'aspire.) Précoce, par opposition à Tardif. Il se dit proprement, en termes de Jardinage, Des fruits, des fleurs, etc., qui viennent avant le temps ordinaire. ...
HÂTIVEAU
s. m. (H s'aspire.) Sorte de poire lisse et d'un jaune brun, qui mûrit des premières. Du hâtiveau. Une poire de hâtiveau. On le dit aussi Des pois hâtifs.
HÂTIVEMENT
adv. (H s'aspire.) Avant le temps ordinaire. Il ne se dit que Des fruits hâtifs et des fleurs hâtives. Il a l'art de faire venir des fleurs et des fruits plus hâtivement ...
HÂTIVETÉ
s. f. (H s'aspire.) Croissance hâtive. Il ne se dit que Des fruits, des fleurs et des plantes qui viennent avant le temps ordinaire. Le plus ou le moins de hâtiveté des ...
HAUBANS
s. m. pl. (H s'aspire.) T. de Marine. Gros cordages qui vont, en forme d'échelles, de la tête des mâts au bord du navire ou des hunes, où ils sont fixés avec la roideur ...
HAUBERGEON
s. m. diminutif (H s'aspire. ) Petit haubert. Prov. et fig., Maille à maille se fait le haubergeon, En travaillant peu à peu, mais constamment, à une chose, on parvient à ...
HAUBERT
s. m. (H s'aspire.) Sorte de cuirasse ancienne, ou de cotte de mailles.  En Jurispr. féodale, Fiefs de haubert, Fiefs qui obligeaient ceux qui les possédaient d'aller servir ...
HAUSSE
s. f. (H s'aspire.) Ce qui sert à hausser. Mettre une hausse à des souliers, à des bottes. Mettre des hausses aux pieds d'une table, d'une armoire, etc.   Il signifie ...
HAUSSE-COL
s. m. (H s'aspire.) Ornement imité d'une des pièces de l'ancienne armure ; petite plaque en forme de croissant et bombée, ordinairement de cuivre doré, que les officiers ...
HAUSSEMENT
s. m. (H s'aspire.) Action d'élever, de hausser quelque chose. Il se dit particulièrement Du mouvement qu'on fait des épaules, pour marquer de l'indignation ou du mépris. Il ...
HAUSSER
v. a. (H s'aspire.) Élever, exhausser, rendre plus haut. Hausser une muraille. J'ai fait hausser ma maison. Je l'ai haussée d'un étage.   Il signifie aussi, Lever en haut. ...
HAUSSIÈRE
s. f. (On écrit aussi, et même plus ordinairement, Aussière. ) Cordage qui est composé de trois ou quatre torons, et dont la grosseur varie de trois à six pouces. ...
HAUT
, HAUTE adj. (H s'aspire.) Élevé. Il est opposé à Bas et à Petit, et se dit D'un objet considéré par rapport à tous les autres objets du même genre, ou seulement par ...
HAUT-À-BAS
s. m. (H s'aspire.) Porte-balle, petit mercier qui porte sur son dos une balle où sont ses marchandises. Il est vieux.
HAUT-À-HAUT
s. m. (H s'aspire.) Cri de chasse que l'on fait pour appeler son camarade, et lui faire revoir la voie de son cerf pendant un défaut, ou pour l'appeler le matin au bois.
HAUT-DE-CHAUSSE
ou HAUT-DECHAUSSES. s. m. (H s'aspire.) La partie du vêtement de l'homme, qui le couvre depuis la ceinture jusqu'aux genoux. Mettre son haut-de-chausse. Au pluriel, ...
HAUT-FOND
s. m. (H s'aspire.) T. de Marine. Voyez BAS-FOND.
HAUT-LE-CORPS
s. m. (H s'aspire.) T. de Manége. Saut, bond que fait un cheval. Ce cheval fait des haut-le-corps.   Il se dit aussi, figurément et familièrement, Des premiers mouvements ...
HAUTAIN
, AINE adj. (H s'aspire.) Fier, orgueilleux. C'est un homme hautain. Une humeur hautaine. Avoir l'air hautain, la mine et les manières hautaines. Paroles hautaines. Ton ...
HAUTAINEMENT
adv. (H s'aspire.) D'une manière hautaine. Il est peu usité.
HAUTBOIS
s. m. (H s'aspire.) Instrument à vent et à anche, dont le ton est fort clair. Jouer du hautbois.   Il se dit aussi de Celui qui joue du hautbois. C'est un excellent hautbois. ...
HAUTE-CONTRE
s. f. (H s'aspire.) T. de Musique. Celle des quatre parties de la musique qui est entre le dessus et la taille ou ténor. Chanter la haute-contre. Une voix de haute-contre.   ...
HAUTE-TAILLE
s. f. (H s'aspire.) T. de Musique. Voix moyenne entre la taille et la haute-contre. Il a vieilli.
HAUTEMENT
adv. (H s'aspire.) Il n'est guère d'usage au propre ; mais au figuré il signifie, Hardiment, librement, résolument. Il ne le dissimula point, il le dit hautement. Je vous ...
HAUTESSE
s. f. (H s'aspire.) Titre qu'on donne au sultan. Un firman de Sa Hautesse.
HAUTEUR
s. f. (H s'aspire.) Dimension d'un corps en tant qu'il est haut. La hauteur d'une montagne, d'un clocher. Grande hauteur. La hauteur d'un mur. Une palissade, un mur à ...
HAUTURIER
, IÈRE adj. (H s'aspire.) Ancien terme de Marine, qui s'employait dans ces deux locutions : Pilote hauturier, par opposition à Pilote côtier, Pilote qui sait se conduire en ...
HÂVE
adj. des deux genres (H s'aspire.) Pâle, maigre et défiguré. Avoir le visage hâve. Il était horriblement hâve.
HAVIR
v. a. (H s'aspire.) Il se dit en parlant De la viande, lorsqu'on la fait rôtir à un grand feu, qui la dessèche et la brûle par-dessus, sans qu'elle soit cuite en dedans. Le ...
HAVRE
s. m. (H s'aspire.) Il se disait autrefois d'Un port de mer quelconque. Havre assuré. Surgir au havre. Gagner le havre. Sortir du havre. Havre d'entrée. Havre de barre. Havre ...
HAVRE-SAC
s. m. (H s'aspire.) Sac de peau dans lequel chaque fantassin renferme les effets à son usage, et qui se porte sur le dos à l'aide de deux bretelles. Le havre-sac d'un soldat. ...

*  (H s'aspire.) Interjection qui sert principalement à appeler. HÉ, se dit également, soit pour avertir de prendre garde à quelque chose : Hé ! qu'allez-vous faire ? ...
HEAUME
s. m. (H s'aspire.) Casque, habillement de tête d'un homme d'armes. Il est vieux, et ne s'emploie plus que dans le Blason.
HEBDOMADAIRE
adj. des deux genres Qui se renouvelle chaque semaine. Recueil, journal hebdomadaire. Publications hebdomadaires.
HEBDOMADIER
s. m. Celui qui est en semaine, dans un chapitre ou dans un couvent, pour faire l'office et y présider.
HÉBERGE
s. f. T. de Palais. Le point jusqu'où un mur est censé être commun entre deux bâtiments contigus et de hauteur inégale.
HÉBERGER
v. a. Recevoir chez soi, loger. Il nous hébergea. Nous avons été mal hébergés. Il est familier. HÉBERGÉ, ÉE. participe
HÉBÉTER
v. a. Rendre stupide. La trop grande rudesse des maîtres est capable d'hébéter les enfants, de leur hébéter l'esprit. L'ivrognerie l'a tout hébété. HÉBÉTÉ, ÉE. ...
HÉBRAÏQUE
adj. des deux genres Qui appartient aux Hébreux. Il se dit surtout par rapport à la langue. La langue hébraïque. Caractères hébraïques. Phrase hébraïque. Grammaire ...
HÉBRAÏSANT
s. m. Nom que l'on donne aux savants qui s'attachent particulièrement à l'étude de la langue hébraïque et du texte hébreu de l'Écriture. C'est un bon hébraïsant. ...
HÉBRAÏSME
s. m. Façon de parler propre et particulière à la langue hébraïque.
HÉBREU
s. m. Langue hébraïque. Il sait l'hébreu parfaitement. Fig. et fam., Ce que vous dites est de l'hébreu pour moi, vous me parlez hébreu, Je n'entends rien à ce que vous ...
HÉCATOMBE
s. f. Sacrifice de cent boeufs, ou de plusieurs animaux de différente espèce, que faisaient les anciens. Offrir une hécatombe. Apaiser le ciel par des hécatombes.
HECTARE
s. m. Nouvelle mesure agraire ou de superficie qui contient cent ares et qui surpasse de très-peu deux arpents anciens, à la mesure de vingt-deux pieds pour perche. Une ...
HECTIQUE
adj. f. T. de Médec. Il se dit D'une fièvre lente et continue, accompagnée d'une diminution progressive de l'embonpoint et des forces. Fièvre hectique essentielle. Fièvre ...
HECTISIE
s. f. T. de Médec. État de ceux qui ont la fièvre hectique.
HECTOGRAMME
s. m. Nouvelle mesure de poids qui contient cent grammes, et qui équivaut à peu près à trois onces deux gros et onze grains, ancienne mesure. L'hectogramme est le dixième ...
HECTOLITRE
s. m. Nouvelle mesure de capacité qui contient cent litres ou environ sept boisseaux et sept dixièmes, ancienne mesure. Deux cents hectolitres de blé, de vin.
HÉGIRE
s. f. Terme pris de l'arabe, où il signifie, Fuite. Il se dit, parmi nous, de L'ère des mahométans, qui commence à l'époque où Mahomet s'enfuit de la Mecque. La ...
HEIDUQUE
s. m. Volontaire esclavon, ou Fantassin hongrois. On donnait autrefois ce nom, en France, à Certains domestiques qui étaient vêtus à la hongroise, et qui portaient la ...
HEIN
*  (H s'aspire.) Interjection familière dont on accompagne quelquefois une interrogation, ou une phrase qui exprime l'étonnement. Voulez-vous, hein ? Hein, que dites-vous ...
HÉLAS
. Interjection de plainte Hélas ! que deviendrons-nous ? Hélas ! ayez pitié de moi. Hélas ! quel malheur ! que je vous plains !   Il s'emploie quelquefois, ...
HÉLER
v. a. (H s'aspire.) T. de Marine. Appeler, faire un cri à la rencontre d'un navire, pour demander d'où il est, où il va, ou pour faire d'autres questions à l'équipage. ...
HÉLIANTHE
s. m. T. de Botan. Genre de plantes de la famille des Composées, auquel appartiennent le tournesol et le topinambour.
HÉLIANTHÈME
s. m. T. de Botan. Genre de plantes, dont l'espèce la plus connue porte des fleurs d'un jaune luisant disposées en épi.
HÉLIAQUE
adj. T. d'Astron. Il se dit Du lever et du coucher d'un astre, lorsque ces phénomènes s'opèrent à une époque de l'année où le soleil se trouve abaissé sous l'horizon ...
HÉLIASTES
s. m. pl. T. d'Antiq. grecque. Nom que portaient, à Athènes, Les membres d'un tribunal très-nombreux, dont les assemblées, tenues en plein air, commençaient au lever du ...
HÉLICE
s. f. T. de Géom. et d'Archit. Ligne tracée en forme de vis autour d'un cylindre. Un escalier en hélice est composé de marches qui tournent avec une même inclinaison ...
HÉLICON
s. m. Montagne de Béotie, qui était consacrée à Apollon et aux Muses, et dont les poëtes emploient le nom dans certaines phrases figurées. Ainsi on dit, Il est au sommet ...
HÉLIOCENTRIQUE
adj. des deux genres T. d'Astron. Il se dit Du lieu où paraîtrait une planète, si elle était vue du soleil, c'est-à-dire, si l'oeil de l'observateur était au centre du ...
HÉLIOSCOPE
s. m. T. d'Astron. Lunette destinée à regarder le soleil, et garnie à cet effet d'un verre coloré d'une teinte sombre, pour affaiblir la trop grande vivacité de la ...
HÉLIOTROPE
s. m. T. de Botan. Genre de plantes qui contient une cinquantaine d'espèces : les plus connues sont l' Héliotrope du Pérou, fort recherché à cause de l'odeur suave de ...
HÉLIX
s. m. T. d'Anat. Le grand bord, le tour de l'oreille externe. La rainure de l'hélix.
HELLANODICES
ou HELLANODIQUES. s. m. pl. T. d'Antiq. grecque. Officiers qui présidaient aux jeux Olympiques.
HELLÉBORE
s. m. Voyez ELLÉBORE.
HELLÉBORINE
s. f. Voyez ELLÉBORINE.
HELLÉNIQUE
adj. des deux genres T. d'Antiq. grecque. Qui appartient à la Grèce. Il s'emploie particulièrement dans cette locution, Corps hellénique, La confédération que formaient ...
HELLÉNISME
s. m. Tour, expression, manière de parler empruntée du grec, ou qui tient au génie de cette langue. Les Grecs faisaient des hellénismes en parlant latin, comme nous faisons ...
HELLÉNISTE
s. m. Nom qui, chez les anciens, désignait en même temps les Juifs d'Alexandrie, les Juifs qui parlaient la langue des Septante, les Juifs qui s'accommodaient aux usages des ...
HÉLOSE
s. f. T. de Médec. Renversement des paupières avec convulsion des muscles de l'oeil.
HELVÉTIQUE
adj. des deux genres Qui appartient à la nation suisse. Corps helvétique. Cantons helvétiques. Diète helvétique. Constitution helvétique.
HEM
*  (H s'aspire.) Interjection dont on se sert pour appeler. Hem, hem, venez çà.
HÉMATITE
s. f. Sanguine, mine de fer d'un rouge brun. On dit aussi adjectivement, Pierre hématite.
HÉMATOCÈLE
s. f. T. de Chirur. Tumeur formée par un épanchement plus ou moins considérable de sang dans le scrotum.
HÉMATOSE
s. f. T. de Physiologie. Sanguification, action ou fonction naturelle par laquelle le chyle se convertit en sang.
HÉMATURIE
s. f. T. de Médec. Pissement de sang.
HÉMÉROCALLE
s. f. T. de Botan. Genre de plantes liliacées, dont le nom, qui en grec signifie Beauté d'un jour, vient de ce que la plupart des espèces, et notamment l' Hémérocalle ...
HÉMI
*  Mot qui commence plusieurs termes de sciences et d'arts, et qui signifie Demi.
HÉMICYCLE
s. m. Demi-cercle. Il se dit principalement d'Un lieu formé en amphithéâtre, pour une assemblée d'auditeurs et de spectateurs.
HÉMINE
s. f. T. d'Antiq. Mesure de capacité chez les Romains. Traité de l'hémine.
HÉMIPLÉGIE
ou HÉMIPLEXIE. s. f. T. de Médec. Paralysie de la moitié du corps.
HÉMIPTÈRES
adj. et s. m. pl. T. d'Entomologie. Nom d'un ordre d'insectes qui comprend tous ceux dont la bouche est en suçoir, et dont les élytres sont en partie coriaces et en partie ...
HÉMISPHÈRE
s. m. La moitié d'une sphère. Il se dit principalement de La moitié du globe terrestre. L'hémisphère supérieur. L'hémisphère inférieur. Hémisphère austral. ...
HÉMISPHÉRIQUE
adj. des deux genres Qui a la forme d'une moitié de sphère, d'un hémisphère.
HÉMISTICHE
s. m. La moitié d'un vers héroïque ou alexandrin. Il y a une césure, un repos à la fin du premier hémistiche.
HÉMOPTOÏQUE
adj. des deux genres T. de Médec. Qui crache du sang, qui est atteint d'hémoptysie.
HÉMOPTYSIE
s. f. T. de Médec. Crachement de sang, hémorragie de la membrane muqueuse qui tapisse les voies aériennes, le larynx, la trachée-artère et les bronches.
HÉMORRAGIE
s. f. T. de Médec. Écoulement du sang hors des vaisseaux qui doivent le contenir, avec ou sans rupture de leurs parois. Mourir d'une hémorragie. Après qu'on lui eut coupé ...
HÉMORROÏDAL
, ALE adj. T. de Médec. Il se dit Des vaisseaux sanguins de l'anus, qui est le siége des hémorroïdes. Veine hémorroïdale. Artère hémorroïdale. Vaisseaux hémorroïdaux. ...
HÉMORROÏDES
s. f. pl. T. de Médec. Tumeurs arrondies et douloureuses qui se forment au pourtour de l'anus, et qui ordinairement laissent échapper de temps à autre une certaine quantité ...
HÉMORROÏSSE
s. f. Il se dit de La femme malade d'un flux de sang, qui fut guérie en touchant la robe de Notre-Seigneur. Notre-Seigneur guérit l'hémorroïsse. L'hémorroïsse de ...
HÉMOSTATIQUE
adj. des deux genres T. de Médec. Il se dit Des remèdes qui arrêtent les hémorragies.  Il se prend aussi substantivement, au masculin.
HENDÉCAGONE
adj. des deux genres T. de Géom. Qui a onze angles et onze côtés. Figure hendécagone.   Il est aussi substantif masculin. Un hendécagone régulier.
HENDÉCASYLLABE
adj. des deux genres (L'S se prononce fortement.) Il se dit Des vers de onze syllabes. Il n'y a guère de vers hendécasyllabes qu'en latin et en italien. On les appelle aussi ...
HENNIR
v. n. (H s'aspire. On prononce Hanir. ) Il se dit Du cheval quand il fait son cri ordinaire. Ils furent découverts parce qu'un cheval se mit à hennir. Un cheval qui hennit ...
HENNISSEMENT
s. m. (H s'aspire. On prononce Hanissement. ) Le cri ordinaire du cheval. Le bruit des trompettes et le hennissement des chevaux.
HÉPAR
s. m. Nom que les anciens chimistes donnaient au foie de soufre ou sulfure alcalin.
HÉPATIQUE
adj. des deux genres T. d'Anat. et de Médec. Il se dit Des parties qui appartiennent au foie, et De certaines affections qui ont leur siége dans le foie. Veines hépatiques. ...
HÉPATIQUE
s. f. T. de Botan. Il se dit de Certaines plantes acotylédones, formées d'une membrane herbacée et rampante, qui croissent en général dans les lieux humides. La famille des ...
HÉPATITE
s. f. T. de Médec. Inflammation du foie. Hépatite aiguë. Hépatite chronique.
HÉPATITE
s. f. Pierre précieuse, ainsi nommée parce qu'elle est de la couleur du foie.
HEPTACORDE
s. m. T. de Musiq. Il se dit de La lyre ou cithare à sept cordes des anciens.  Il se dit aussi d'Un système de sons composé de sept notes, tel que la gamme.
HEPTAGONE
adj. des deux genres T. de Géom. Qui a sept angles et sept côtés. Une figure heptagone.   Il est aussi substantif masculin. Un heptagone régulier.   Il se dit ...
HEPTAMÉRON
s. m. Ouvrage composé de parties distribuées en sept journées. L'Heptaméron de la reine de Navarre. L'Heptaméron rustique.
HEPTANDRIE
s. f. T. de Botan. Classe du système sexuel de Linné, qui renferme les plantes dont la fleur a sept étamines.
HÉRALDIQUE
adj. des deux genres Qui a rapport au blason, aux armoiries. Il ne s'emploie guère que dans ces locutions, Science héraldique, art héraldique.
HÉRAUT
s. m. (H s'aspire.) Officier d'un prince ou d'un État souverain, dont l'emploi principal est de faire certaines publications solennelles, certains messages importants, et qui ...
HERBACÉ
, ÉE. adj. T. de Botan. Il se dit, par opposition à Ligneux, Des plantes dont la tige est tendre et périt après la fructification. Plante herbacée. Tige herbacée.   De ...
HERBAGE
s. m. Toutes sortes d'herbes ; mais, en ce sens, il n'est usité que dans quelques phrases. Toutes sortes d'herbages. Vivre d'herbages.   Il signifie plus ordinairement, ...
HERBE
s. f. Plante herbacée, toute plante vivace ou annuelle qui perd sa tige dans l'hiver. Herbe médicinale. Herbe vénéneuse. Herbes vulnéraires. Herbes odoriférantes. Herbes ...
HERBEILLER
v. n. T. de Chasse. Il se dit D'un sanglier qui va paître l'herbe. Le sanglier a herbeillé ici.
HERBER
v. a. Exposer sur l'herbe. Herber de la toile, des cheveux, etc. HERBÉ, ÉE. participe
HERBETTE
s. f. diminutif L'herbe courte et menue de la campagne. Il ne se dit guère qu'en poésie et dans le style pastoral. Danser sur l'herbette.
HERBEUX
, EUSE adj. Il se dit Des lieux où il croît de l'herbe. Clairière herbeuse.
HERBIER
s. m. Collection de plantes desséchées et mises entre des feuilles de papier. Un herbier des plantes d'Amérique. Il a un bel herbier, un herbier très-riche.   Il se dit ...
HERBIÈRE
s. f. Vendeuse d'herbes. Herbière des halles.
HERBIVORE
adj. des deux genres T. d'Hist. nat. Il se dit en général Des animaux qui se nourrissent de substances végétales, et plus particulièrement De ceux qui paissent l'herbe des ...
HERBORISATION
s. f. Action d'herboriser ; promenade, course que l'on fait dans l'intention de recueillir des plantes. Ce botaniste a fait de fréquentes herborisations aux environs de ...
HERBORISÉ
, ÉE. adj. Synonyme peu usité d'Arborisé. Voyez ARBORISÉ.
HERBORISER
v. n. Aller dans les champs recueillir des herbes, des plantes, soit pour apprendre à les connaître ou pour en former des collections, soit pour les employer aux usages ...
HERBORISEUR
s. m. Celui qui herborise. Une troupe d'herboriseurs. Il est familier.
HERBORISTE
s. m. Celui qui connaît les simples. C'est un grand herboriste. Il est peu usité en ce sens.  Il se dit plus ordinairement de Celui qui vend des simples, des herbes ...
HERBU
, UE. adj. Couvert d'herbe. Un chemin herbu. Un champ herbu. Un pré fort herbu.
HERCOTECTONIQUE
s. f. Art de fortifier les places, de retrancher un camp, un poste, etc.
HERCULE
s. m. Nom d'un demi-dieu de la Fable, célèbre par sa force et par ses travaux. Il n'est mis ici qu'à cause de l'emploi qu'on en fait, dans le langage familier, en parlant ...
HÈRE
s. m. (H s'aspire.) Terme familier qui se dit par dérision d'Un homme sans mérite, sans considération, sans fortune. On ne l'emploie guère que dans la locution, Pauvre ...
HÈRE
s. m. (H s'aspire.) Espèce de jeu de cartes qui se joue entre plusieurs personnes, et où il n'y a qu'un seul des joueurs qui gagne. On appelle aussi ce jeu l' As qui court.
HÉRÉDITAIRE
adj. des deux genres Qui se transmet, qui vient par droit de succession. Possessions héréditaires. Part héréditaire. Biens héréditaires.   Il se dit particulièrement Des ...
HÉRÉDITAIREMENT
adv. Par droit d'hérédité. Tenir, posséder héréditairement une terre, une charge.
HÉRÉDITÉ
s. f. T. de Jurispr. Droit de recueillir la totalité ou une partie des biens qu'une personne laisse à son décès. Accepter l'hérédité. Renoncer à l'hérédité. ...
HÉRÉSIARQUE
s. m. Auteur d'une hérésie, chef d'une secte hérétique. Luther et Calvin sont des hérésiarques.
HÉRÉSIE
s. f. Doctrine contraire à la foi, erreur condamnée par l'Église en matière de religion. L'hérésie d'Arius. L'hérésie de Luther. L'hérésie de Calvin. Enseigner, ...
HÉRÉTICITÉ
s. f. T. dogmatique. Qualité d'une proposition opposée à la foi catholique. Il faut être théologien pour apercevoir l'héréticité de cette proposition.
HÉRÉTIQUE
adj. des deux genres Qui appartient à l'hérésie. Proposition hérétique. Dogme hérétique.   Il se dit aussi De celui qui professe, qui soutient quelque hérésie, qui ...
HÉRISSER
v. a. (H s'aspire.) Dresser. Il se dit proprement Des animaux qui dressent leur poil ou leurs plumes. Le lion hérisse sa crinière, quand il est irrité. Ce coq hérisse les ...
HÉRISSON
s. m. (H s'aspire.) Petit quadrupède dont la peau est toute couverte d'une sorte de poil long, dur, piquant et fort hérissé. Le hérisson se met tout en un peloton, tout en ...
HÉRISSONNÉ
, ÉE. adj. (H s'aspire.) T. de Blason. Il se dit D'un chat ou d'un autre animal ramassé et accroupi.
HÉRITAGE
s. m. Ce qui vient par voie de succession. Recueillir l'héritage de ses pères. Il n'en a eu que quelques tableaux pour tout héritage. Faire un grand héritage, Le ...
HÉRITER
v. n. Recueillir une succession. Il hérita de son oncle. Vous pourrez hériter d'un tel.   Il signifie aussi, Devenir propriétaire d'une chose par droit de succession. Cet ...
HÉRITIER
, IÈRE. s. Celui, celle que la loi appelle à recueillir une succession, qui hérite ou qui doit hériter de quelqu'un. Héritier naturel, légitime, institué, ...
HERMAPHRODISME
s. m. T. didactique. Réunion des deux sexes dans un seul individu.
HERMAPHRODITE
s. m. Il se dit d'Une personne qui a les deux sexes. Il n'y a point de parfaits hermaphrodites.   Il se dit aussi De certains animaux ; et alors il s'emploie plus ordinairement ...
HERMÉNEUTIQUE
adj. des deux genres T. de Philologie. Qui interprète. Il ne s'emploie guère que dans cette locution, L'art herméneutique, L'art d'interpréter les livres sacrés. On dit ...
HERMÈS
s. m. (On fait sentir l'S.) T. de Sculpt. Gaîne portant une tête de Mercure. Les anciens plaçaient des hermès dans les carrefours.
HERMÉTIQUE
adj. des deux genres Il s'est dit, en termes d'Alchimie, De ce qui avait rapport à la science du grand oeuvre, c'est-à-dire, aux recherches et à la connaissance de la ...
HERMÉTIQUEMENT
adv. T. de Chimie et de Physique. Il se dit De la manière de boucher un vase, qui consiste à le sceller de sa propre matière, par le moyen du feu. Un vaisseau scellé ...
HERMINE
s. f. Petit animal blanc, du genre des Martres, dont le poil est très-fin, et qui a le bout de la queue noir. Peau d'hermine.   Il se dit égaiement de La fourrure que l'on ...
HERMINÉ
, ÉE. adj. T. de Blason. Il se dit Des pièces dont le fond est d'argent moucheté de noir. Il porte de gueules à la croix herminée.
HERMINETTE
s. f. Voyez ERMINETTE.
HERMITAGE
s. m. Voyez ERMITAGE.
HERMITE
s. m. Voyez ERMITE.
HERNIAIRE
adj. des deux genres (H s'aspire.) T. de Chirur. Qui appartient, qui a rapport aux hernies. Sac herniaire. Tumeur herniaire. Bandage herniaire.   Chirurgien herniaire, ...
HERNIE
s. f. (H s'aspire.) T. de Chirur. Tumeur molle, ordinairement élastique, sans changement de couleur à la peau, située à la circonférence ou à la surface de l'une des ...
HERNIOLE
s. f. T. de Botan. Petite plante à fleurs verdâtres, qu'on appelle aussi Turquette.
HERNUTES
s. m. pl. (H s'aspire.) Sectaires chrétiens qui forment entre eux une espèce de société religieuse, et qui se distinguent par une grande pureté de moeurs. Les hernutes ...
HÉRODIENS
s. m. pl. Sectaires juifs dont il est fait mention dans l'Évangile de saint Matthieu et dans celui de saint Marc.
HÉROÏ-COMIQUE
adj. des deux genres Qui tient de l'héroïque et du comique. Il se dit Des poëmes ou autres ouvrages d'esprit. Le Lutrin est un poëme héroï-comique.
HÉROÏDE
s. f. Épître en vers composée sous le nom de quelque héros ou personnage fameux. Les héroïdes d'Ovide. L'héroïde de Didon à Énée, par Gilbert.
HÉROÏNE
s. f. Femme courageuse, qui a de l'élévation et de la noblesse dans les sentiments, dans la conduite. C'est une héroïne.   L'héroïne d'un conte, d'un roman, d'une pièce ...
HÉROÏQUE
adj. des deux genres Qui appartient au héros, ou à l'héroïne. Vertu héroïque. Courage héroïque. Actions héroïques. Sentiments héroïques. Patience héroïque.   Il ...
HÉROÏQUEMENT
adv. D'une manière héroïque. Il s'est comporté héroïquement le jour de l'action.
HÉROÏSME
s. m. Ce qui est propre et particulier au héros, et qui en fait le caractère. Un acte, un trait d'héroïsme. Cette action est au-dessus de la vertu commune, c'est de ...
HÉRON
s. m. (H s'aspire.) Grand oiseau de l'ordre des Échassiers, qui a le bec fort long et les jambes fort hautes, et qui vit principalement de poisson. Un faucon dressé pour le ...
HÉRONNEAU
s. m. diminutif (H s'aspire. ) Petit héron.
HÉRONNIER
, IÈRE adj. (H s'aspire.) T. de Fauconnerie. On appelle Faucon héronnier, Celui qui est dressé à la chasse du héron ; et Oiseau héronnier, Celui qui est sec, vite, et ...
HÉRONNIÈRE
s. f. (H s'aspire.) Lieu où les hérons se retirent et font leurs petits. On a fait une héronnière dans ce parc, dans cette forêt.
HÉROS
s. m. (H s'aspire.) Nom donné, dans l'antiquité païenne, à ceux qui passaient pour être nés d'un dieu ou d'une déesse, et d'une personne mortelle. Les héros de la Fable. ...
HERPES
s. f. pl. On appelle Herpes marines, Certaines matières que la mer jette sur ses rivages. L'ambre gris, l'ambre jaune, sont des herpes marines.
HERSAGE
s. m. (H s'aspire.) Action de herser.
HERSE
s. f. (H s'aspire.) Instrument de labourage, qui a d'un côté divers rangs de dents, lesquelles, étant tournées vers la terre, servent à rompre les mottes d'une terre ...
HERSER
v. a. (H s'aspire.) Passer la herse dans un champ, pour en rompre les mottes après qu'il a été labouré, ou pour recouvrir les grains qu'on y a semés. On n'a pas hersé ce ...
HERSEUR
s. m. (H s'aspire.) Celui qui herse.
HÉSITATION
s. f. Incertitude dans l'énonciation. Réciter sans hésitation, sans la moindre hésitation. Parler, répondre avec hésitation. Ses fréquentes hésitations fatiguaient ...
HÉSITER
v. n. Ne pas trouver facilement ce qu'on veut dire, soit que cela vienne de crainte, d'un défaut de mémoire, ou du peu de netteté d'esprit. Il n'avait pas bien appris son ...
HÉTÉROCLITE
adj. des deux genres T. de Gram. Qui s'écarte des règles communes de l'analogie grammaticale. Nom, adjectif hétéroclite.   Il signifie, figurément et familièrement, ...
HÉTÉRODOXE
adj. des deux genres T. dogmatique. Qui est contraire aux sentiments reçus dans la religion catholique. Il est opposé à Orthodoxe. Docteur hétérodoxe. Opinion ...
HÉTÉRODOXIE
s. f. T. dogmatique. Opposition aux sentiments orthodoxes. Il est suspect d'hétérodoxie. On ne saurait nier l'hétérodoxie de cette proposition.
HÉTÉROGÈNE
adj. des deux genres T. didactique. Qui est de différente nature. Corps composé de parties hétérogènes. Éléments hétérogènes.   Il s'emploie quelquefois au figuré. ...
HÉTÉROGÉNÉITÉ
s. f. T. didactique. Qualité de ce qui est hétérogène.
HÉTÉROSCIENS
s. m. pl. T. de Géographie. On donne ce nom aux habitants des zones tempérées, qui à midi ont leur ombre de côté différent : savoir, les habitants de la zone ...
HETMAN
s. m. Titre de dignité chez les Cosaques. Hetman des Cosaques.
HÊTRE
s. m. (H s'aspire.) Grand arbre de la famille des Amentacées, dont l'écorce est lisse, et qui porte une sorte de fruit appelé Faîne. Bois de hêtre. Bûches de hêtre. À ...
HEUR
s. m. Bonne fortune, chance heureuse. Il est satisfait, puisqu'il a l'heur de vous plaire. Ce vieux mot n'est plus guère usité que dans le proverbe suivant : Il n'y a ...
HEURE
s. f. Espace de temps qui fait la vingt-quatrième partie du jour naturel. On divise ordinairement le jour en deux parties, de douze heures chacune, la première commençant à ...
HEUREUSEMENT
adv. D'une manière heureuse. Être né heureusement. Être heureusement né. Jouer heureusement. Échapper heureusement d'un péril. Je l'ai rencontré fort heureusement. ...
HEUREUX
, EUSE adj. Qui jouit du bonheur, qui possède ce qui peut le rendre content. Tous les hommes veulent être heureux. Il n'y a que la vertu qui puisse rendre un homme heureux. Ils ...
HEURT
s. m. (H s'aspire.) Choc, coup donné en heurtant contre quelque chose. Éviter le heurt. Le heurt de deux vaisseaux qui se choquent. Le heurt d'un vaisseau contre un rocher. Le ...
HEURTER
v. a. (H s'aspire.) Choquer, toucher, ou rencontrer rudement. Heurter quelqu'un. Un crocheteur l'a heurté en passant, l'a heurté rudement. Il m'a heurté avec le meuble ...
HEURTOIR
s. m. (H s'aspire.) Le marteau dont on se sert pour frapper à une porte. Envelopper le heurtoir d'une porte avec du linge. Ce mot a vieilli ; on dit, Marteau.
HEXAÈDRE
adj. des deux genres T. de Géom. Qui a six faces. Ce sel cristallise en prismes hexaèdres.   Il s'emploie aussi comme substantif masculin, et se dit particulièrement d'Un ...
HEXAGONE
adj. des deux genres T. de Géom. Qui a six angles et six côtés. Une citadelle hexagone. Un plan hexagone. Un bassin hexagone. Une figure hexagone.   Il est aussi substantif ...
HEXAMÈTRE
adj. des deux genres T. de Versification grecque et de Versification latine. Il se dit Des vers qui ont six pieds ou six mesures. L'Iliade et l'Énéide sont en vers ...
HEXANDRIE
s. f. T. de Botan. Classe du système sexuel de Linné, qui comprend les plantes dont la fleur a six étamines.
HEXAPLES
s. m. pl. Ouvrage publié par Origène, qui contient, en six colonnes, six versions grecques du texte hébreu de la Bible ; savoir : la version des Septante, celles ...
HIATUS
s. m. (On prononce l'S.) T. emprunté du latin. Sorte de bâillement produit par la rencontre, par la succession immédiate de deux voyelles. Il désigne particulièrement La ...
HIBOU
s. m. (H s'aspire.) Espèce d'oiseau nocturne. Tous les oiseaux en veulent au hibou, poursuivent le hibou de leurs cris. Fam., C'est une retraite de hiboux, un nid de ...
HIC
s. m. (H s'aspire.) Mot familier qui se dit Du noeud ou de la principale difficulté d'une affaire. Voilà le hic. C'est là le hic.
HIDALGO
s. m. Titre que prennent en Espagne les nobles qui se prétendent descendus d'ancienne race chrétienne, sans mélange de sang juif ou more. Un noble hidalgo. Les hidalgos. ...
HIDEUSEMENT
adv. (H s'aspire.) D'une manière hideuse. Il est hideusement laid. Hideusement défiguré.
HIDEUX
, EUSE adj. (H s'aspire.) Difforme à l'excès, très-désagréable à voir, affreux et repoussant. Un monstre hideux. Un visage hideux. Une femme hideuse. Cela est hideux à ...
HIE
s. f. (H s'aspire.) Sorte d'instrument dont on se sert pour battre, pour enfoncer le pavé, et qu'on appelle autrement Une demoiselle.   Il se dit aussi d'Une autre sorte ...
HIÈBLE
s. f. T. de Botan. Espèce de sureau dont la tige est herbacée.
HIER
adv. de temps Il se dit Du jour qui précède immédiatement celui où l'on est. Hier au soir. Hier au matin. Hier matin. Il partit hier. Il n'est parti que d'hier, que du ...
HIÉRARCHIE
s. f. (H s'aspire.) On appelle ainsi L'ordre et la subordination des différents choeurs des anges. La hiérarchie céleste. La hiérarchie des anges. Les anges de la première ...
HIÉRARCHIQUE
adj. des deux genres (H s'aspire.) Qui est de la hiérarchie, qui appartient à la hiérarchie. Ordre hiérarchique. État hiérarchique. Gouvernement hiérarchique.
HIÉRARCHIQUEMENT
adv. (H s'aspire. ) D'une manière hiérarchique. L'Église a toujours été gouvernée hiérarchiquement.
HIÉRATIQUE
adj. des deux genres Qui concerne les choses sacrées, qui appartient aux prêtres. Il ne se dit que De certains caractères égyptiens, d'une écriture dont on pense que les ...
HIÉROGLYPHE
s. m. Caractère, figure qui contient quelque sens mystérieux. Il s'applique particulièrement Aux caractères de ce genre dont les anciens Égyptiens se servaient dans les ...
HIÉROGLYPHIQUE
adj. des deux genres Qui appartient à l'hiéroglyphe. Caractère hiéroglyphique. Figure hiéroglyphique. Symbole hiéroglyphique.
HIÉRONIQUE
adj. des deux genres T. d'Antiq. Il se dit De certains jeux qui se célébraient chez les Romains en l'honneur des dieux.  Il se dit aussi, substantivement, de Ceux qui avaient ...
HIÉROPHANTE
s. m. T. d'Antiq. Titre du prêtre qui présidait aux mystères d'Éleusis et de quelques autres temples de la Grèce, et qui enseignait les choses sacrées aux initiés.
HILARITÉ
s. f. Joie douce et calme. Une physionomie pleine d'hilarité. Son visage a de l'hilarité.   Il se dit aussi d'Une gaieté subite, inattendue. Cet incident causa de ...
HILE
s. m. T. de Botan. (H s'aspire.) Espèce de cicatrice que porte une graine, et qui indique le point par lequel elle tenait à la plante qui l'a produite. Le hile d'une fève, ...
HIPPIATRIQUE
s. f. Art de connaître et de guérir les maladies des animaux, et en particulier celles des chevaux.
HIPPOCENTAURE
s. m. Animal fabuleux qu'on suppose être moitié homme et moitié cheval. On l'appelle plus ordinairement Centaure.
HIPPOCRAS
s. m. Voyez HYPOCRAS.
HIPPOCRÈNE
s. f. Fontaine du mont Hélicon, qui était consacrée aux Muses, et que, selon la Fable, le cheval Pégase avait fait jaillir d'un coup de pied. On ne met ici ce mot qu'à ...
HIPPODROME
s. m. Lieu, cirque disposé pour les courses de chevaux et de chars. Il se dit surtout en parlant Des exercices et des jeux publics de l'antiquité. Parcourir l'hippodrome. Un ...
HIPPOGRIFFE
s. m. Animal fabuleux qu'on suppose être un cheval ailé, dont la tête ressemble à celle d'un griffon.
HIPPOLITHE
s. f. Pierre jaune qui se trouve dans la vésicule du fiel, dans les intestins et dans la vessie du cheval.
HIPPOMANE
s. m. Il se disait, chez les anciens, de La liqueur blanchâtre qui s'écoule des parties génitales de la jument lorsqu'elle est en chaleur, et à laquelle on attribuait une ...
HIPPOPOTAME
s. m. T. d'Hist. nat. Gros quadrupède amphibie, qui n'habite que les grands fleuves de l'Afrique.
HIRONDELLE
s. f. Oiseau de passage, qui paraît ordinairement au printemps, qui fait son nid dans les cheminées, sous les combles, etc., et qu'on ne voit plus en hiver. Petite ...
HISPIDE
adj. des deux genres T. de Botan. Couvert de poils rudes et épars. Tige hispide.
HISSER
v. a. (H s'aspire.) Élever, hausser. Il se dit surtout en termes de Marine. Hisser une voile. Hisser son pavillon.   Il s'emploie quelquefois avec le pronom personnel, dans ...
HISTOIRE
s. f. Récit d'actions, d'événements, de choses dignes de mémoire. Histoire universelle. Histoire générale. Histoire particulière. Histoire ancienne. Histoire moderne. ...
HISTORIAL
, ALE adj. Qui marque quelques points d'histoire. On ne le trouve guère que dans quelques phrases qui ont vieilli. Le Miroir historial de Vincent de Beauvais.

< 1 2 3 4 5 6 > >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.020 c;