Слова на букву gang-hydr (1564) Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)
На главную О проекте Обратная связь Поддержать проектДобавить в избранное

  
EN-DE-FR →  Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835) →  acre-ascl asia-bouf bouf-cham cham-cont cont-déma déma-effé effe-exce exce-gang gang-hydr hydr-kilo king-memb memb-offi offi-phil phil-puce puce-resp resp-silh sili-têta téta-vier


Слова на букву gang-hydr (1564)

< 1 2 3 4 5 6 >>
HISTORIEN
s. m. Celui qui écrit l'histoire, qui a écrit une histoire, des histoires. Bon historien. Historien digne de foi. Fidèle, sage historien. Les historiens anciens. Les ...
HISTORIER
v. a. Enjoliver de divers petits ornements. Ce lambris est trop nu, il faudrait un peu le faire historier. Son plus grand usage est au participe. HISTORIÉ, ÉE. participe, ...
HISTORIETTE
s. f. diminutif Récit de quelque aventure galante ou plaisante, ou d'autres choses de peu d'importance. Une petite historiette. Il nous a fait une jolie historiette. C'est un ...
HISTORIOGRAPHE
s. m. Celui qui est nommé par un brevet du prince pour écrire l'histoire du temps. Il n'y a plus d'historiographe de France, d'historiographe du roi.
HISTORIQUE
adj. des deux genres Qui a rapport, qui appartient à l'histoire. Style historique. Narration historique. Recueil historique. Éclaircissements historiques. Tableau, précis ...
HISTORIQUEMENT
adv. D'un style historique, en historien, sans aucun ornement étranger. Il est opposé à Oratoirement. Narrer une chose, un fait historiquement.   Il se dit aussi par ...
HISTRION
s. m. Il se disait, chez les Romains, de Toutes sortes d'acteurs, de comédiens, et particulièrement des pantomimes. On ne l'emploie, chez les modernes, que comme un terme de ...
HIVER
s. m. Celle des quatre saisons de l'année qui est la plus froide, et qui commence, selon les astronomes, vers le vingt-deux de décembre, et finit vers le vingt et un de mars. ...
HIVERNAGE
s. m. T. de Marine. Le temps que les bâtiments passent en relâche pendant la mauvaise saison. Passer son hivernage dans tel port.   Il se dit également d'Un port bien ...
HIVERNAL
, ALE adj. Qui appartient à l'hiver. Il n'est guère usité.
HIVERNER
v. n. Passer l'hiver, la mauvaise saison. Il se dit Des troupes, des navires. Les troupes hivernent dans tel pays. La flotte hiverna dans tels ports.   Il s'emploie avec le ...
HO
*  (H s'aspire.) Interjection qui sert tantôt pour appeler, tantôt pour témoigner de l'étonnement ou de l'indignation. Quand il est interjection d'étonnement ou ...
HOBEREAU
s. m. (H s'aspire.) Espèce de petit oiseau de proie.  Il se dit, figurément et par mépris, d'Un petit gentilhomme campagnard. Il n'y a que des hobereaux dans ce voisinage. ...
HOC
s. m. (H s'aspire.) Sorte de jeu de cartes. Jouer au hoc.   Au jeu du Hoc, les quatre rois, la dame de pique, le valet de carreau, et toutes les cartes au-dessus desquelles il ...
HOCA
s. m. (H s'aspire.) On appelle ainsi Un certain jeu de hasard. Jouer au hoca.
HOCHE
s. f. (H s'aspire.) Coche, entaillure. Il se dit plus ordinairement de La marque qu'on fait sur une taille pour tenir le compte du pain, du vin, de la viande, etc., qu'on prend ...
HOCHEMENT
s. m. (H s'aspire.) Action de hocher. Il ne se dit guère que dans cette locution, Hochement de tête.
HOCHEPIED
s. m. (H s'aspire.) Nom qu'on donne, en Fauconnerie, au premier des oiseaux qui attaque le héron dans son vol, ou qu'on jette seul après le héron pour le faire monter.
HOCHEPOT
s. m. (H s'aspire.) T. de Cuisine. Espèce de ragoût fait de boeuf haché, et cuit sans eau dans un pot, avec des marrons, des navets et autres assaisonnements. Un bon ...
HOCHEQUEUE
s. m. (H s'aspire.) T. d'Hist. nat. Sorte de petit oiseau, ainsi appelé parce qu'il remue continuellement la queue.
HOCHER
v. a. (H. s'aspire.) Secouer, branler. Il n'est guère usité que dans certaines phrases, telles que les suivantes : Hocher un prunier pour en faire tomber les prunes. Hocher ...
HOCHET
s. m. (H s'aspire.) Jouet qu'on met entre les mains d'un petit enfant, pour qu'il le porte à sa bouche et le presse entre ses gencives, pendant le travail de la dentition. Un ...
HOGNER
v. n. (H s'aspire.) Gronder, murmurer, se plaindre. Il est populaire et peu usité.
HOIR
s. m. Héritier. Il n'est guère usité qu'en termes de Pratique, et se dit ordinairement Des enfants, des héritiers en ligne directe. Ses hoirs et ayants cause. Hoirs ...
HOIRIE
s. f. T. de Pratique. Héritage, succession qui appartient à l'héritier. Accepter l'hoirie. Cela lui est acquis par droit d'hoirie. Donné en avancement d'hoirie.
HOLÀ
*  (H s'aspire.) Interjection dont on se sert pour appeler. Il est aussi adverbe, et signifie, Tout beau, c'est assez. Holà, ne faites pas tant de bruit.   Il est quelquefois ...
HOLLANDER
v. a. (H s'aspire.) Il se dit De là préparation que l'on donne aux plumes à écrire, et qui consiste à les passer dans la cendre chaude, pour les dépouiller d'une ...
HOLOCAUSTE
s. m. Sorte de sacrifice parmi les Juifs, où la victime était entièrement consumée par le feu. Offrir en holocauste. L'autel des holocaustes.   Il se prend aussi pour La ...
HOLOGRAPHE
adj. Voyez OLOGRAPHE.
HOM
*  (H s'aspire.) Exclamation qui exprime le doute, la défiance. Hom ! il est encore bien jeune.
HOMARD
s. m. (H s'aspire.) Grosse écrevisse de mer. Pêcher des homards.
HOMBRE
s. m. Sorte de jeu de cartes qui nous est venu d'Espagne. Jouer à l'hombre. Faire une partie d'hombre. Une reprise d'hombre.   Il se dit également, à ce jeu, de Celui qui ...
HOMÉLIE
s. f. Discours fait pour expliquer au peuple les matières de la religion, et principalement l'Évangile. Les homélies de saint Chrysostôme sur saint Matthieu. Les homélies ...
HOMICIDE
s. m. Meurtrier, celui qui tue un homme. Il est dit dans l'Évangile, que ni les adultères, ni les fornicateurs, ni les homicides, n'entreront dans le royaume des cieux. Être ...
HOMICIDER
v. a. Tuer, commettre un homicide sur quelqu'un. Il est vieux. HOMICIDÉ, ÉE. participe
HOMMAGE
s. m. T. de Jurispr. féodale. Le devoir que le vassal est tenu de rendre au seigneur dont son fief relève. Rendre l'hommage. Faire la foi et hommage. Il fut reçu à rendre la ...
HOMMAGÉ
, ÉE. adj. T. de Jurispr. féodale. Qui est tenu en hommage. Terre hommagée.
HOMMAGER
s. m. T. de Jurispr. féodale. Celui qui doit l'hommage. On dit aussi, adjectivement, Vassal hommager.
HOMMASSE
adj. des deux genres Il ne se dit qu'en parlant D'une femme dont les traits, le son de voix, la taille, tiennent plus de l'homme que de la femme. Elle a le visage hommasse, la ...
HOMME
s. m. Animal raisonnable, être formé d'un corps et d'une âme. Dans ce sens, il se dit en parlant De l'un et de l'autre sexe, et on l'emploie souvent au singulier pour ...
HOMOCENTRIQUE
adj. des deux genres T. d'Anat. Il se dit Des cercles qui ont un centre commun, et que l'on nomme aussi Concentriques.
HOMOGÈNE
adj. des deux genres T. didactique. Qui est de même nature. Les parties homogènes. L'eau était regardée comme composée de parties homogènes.   Il signifie quelquefois, Qui ...
HOMOGÉNÉITÉ
s. f. T. didactique. Qualité de ce qui est homogène.
HOMOLOGATION
s. f. T. de Jurispr. Action d'homologuer. L'homologation d'un avis de parents. Poursuivre une homologation. Jugement d'homologation.
HOMOLOGUE
adj. des deux genres T. de Géom. Il se dit Des côtés qui, dans des figures rectilignes semblables, se correspondent et sont opposés à des angles égaux. Dans les triangles ...
HOMOLOGUER
v. a. T. de Jurispr. Il se dit Du juge qui donne à un acte fait par des particuliers la force d'un acte fait en justice. Homologuer une sentence arbitrate, une transaction de ...
HOMONYME
adj. des deux genres T. de Gram. Il se dit Des choses qui ont un même nom, quoiqu'elles soient de nature différente ; et plus ordinairement Des mots pareils qui expriment des ...
HOMONYMIE
s. f. T. de Gram. Qualité de ce qui est homonyme. L'homonymie des termes.
HOMOPHONIE
s. f. Concert de plusieurs voix qui chantent à l'unisson.
HONCHETS
s. m. pl. (H s'aspire.) Sorte de jeu d'enfants. Voyez JONCHETS.
HONGRE
adj. m. (H s'aspire.) Châtré. Il ne se dit que Des chevaux. Un cheval hongre.   Il s'emploie aussi substantivement. C'est un hongre. Il a deux beaux hongres. Un attelage de ...
HONGRER
v. a. (H s'aspire.) Châtrer. Il ne se dit qu'en parlant Des chevaux. Hongrer un cheval. Ce cheval est trop vicieux, il faut le hongrer. HONGRÉ, ÉE. participe
HONGROYEUR
s. m. (H s'aspire.) Ouvrier qui façonne le cuir appelé Cuir de Hongrie. Les tanneurs de Paris sont aussi hongroyeurs. On dit aussi, Hongrieur.
HONNÊTE
adj. des deux genres Vertueux, conforme à la probité, à l'honneur et à la vertu. Âme honnête. Coeur honnête. C'est un honnête homme. Un très-honnête homme. Il ne hante ...
HONNÊTEMENT
adv. D'une manière honnête. Il a toutes les significations de l'adjectif. Il faut vivre honnêtement avec tout le monde. Il l'a toujours aimée honnêtement. Elle s'est ...
HONNÊTETÉ
s. f. Conformité à l'honneur, à la probité, à la vertu. Des actions d'une grande honnêteté. L'honnêteté de son âme, de sa conduite. L'honnêteté de ses principes.   ...
HONNEUR
s. m. La gloire, l'estime, la considération qui suit la vertu, le courage, les talents. Acquérir de l'honneur. Vivre sans honneur. Il est dans un haut degré d'honneur. Vous y ...
HONNIR
v. a. (H s'aspire.) Couvrir de honte, déshonorer. Il est honni partout. Ce mot est ordinairement familier. HONNI, IE. participe, La devise de l'ordre de la Jarretière en ...
HONORABLE
adj. des deux genres Qui fait honneur, qui attire de l'honneur et du respect. Être dans un poste honorable. Profession, condition, emploi, rang, caractère honorable. ...
HONORABLEMENT
adv. D'une manière honorable. Il a été reçu honorablement. Faire les choses honorablement. C'est un homme qui a toujours vécu honorablement, très-honorablement. Parler ...
HONORAIRE
adj. des deux genres Il se dit Des personnes qui, après avoir exercé longtemps certains emplois, certaines charges, en conservent le titre et les prérogatives honorifiques. ...
HONORAIRE
s. m. Ce que l'on donne à un avocat pour avoir plaidé ou écrit dans une cause. On l'emploie ordinairement au pluriel. J'ai donné tant à mon avocat pour ses honoraires.   Il ...
HONORER
v. a. Rendre honneur et respect. Honorer Dieu. Honorer les saints. Honorer les reliques. Honorer Dieu dans ses saints. Honorer son père et sa mère. Honorer ses supérieurs. ...
HONORES
(AD) [On prononce Honorèsse. ] Expression empruntée du latin, dont on se sert en français, dans le langage familier, en parlant D'un titre sans fonction et sans émoluments. ...
HONORIFIQUE
adj. des deux genres Qui procure des honneurs, des respects. Titre honorifique. Priviléges honorifiques.   Il se dit, particulièrement, Des droits qui appartenaient aux ...
HONTE
s. f. (H s'aspire.) Confusion, trouble, sentiment pénible excité dans l'âme par l'idée de quelque déshonneur qu'on a reçu ou qu'on craint de recevoir, ou qu'on aurait ...
HONTEUSEMENT
adv. (H s'aspire.) Avec honte et ignominie. Fuir honteusement. Mourir honteusement.
HONTEUX
, EUSE adj. (H s'aspire.) Qui a de la honte, de la confusion. N'êtes-vous pas honteux de vous être emporté de la sorte ? Ne sont-ils pas honteux de mener une telle vie ? ...
HÔPITAL
s. m. Maison de charité établie pour recevoir et traiter gratuitement les malades indigents. Hôpital général. Hôpital Saint-Louis. Hôpital de la Pitié. Administrateur ...
HOQUET
s. m. (H s'aspire.) Mouvement convulsif de l'estomac, qui se fait avec une espèce de son non articulé. Avoir le hoquet. Faire passer le hoquet. Faire perdre le hoquet.   ...
HOQUETON
s. m. (H s'aspire.) Sorte de casaque brodée que portaient les archers du grand prévôt, du chancelier, etc. Porter le hoqueton.   Il se dit aussi de La casaque que ...
HORAIRE
adj. des deux genres Qui a rapport aux heures, qui est mesuré par une heure, qui se fait par heure. Cercles horaires. Les lignes horaires d'un cadran. Mouvement horaire.
HORDE
s. f. (H s'aspire.) Peuplade errante ; troupe nombreuse d'hommes qui vivent en société, mais sans avoir d'établissement fixe. Des hordes de barbares fondirent sur l'empire ...
HORION
s. m. (H s'aspire.) Coup rudement déchargé sur la tête ou sur les épaules. Ce mot est vieux, et ne se dit plus qu'en plaisantant. Il a reçu un vilain horion.
HORIZON
s. m. T. d'Astron. et de Géographie. C'est, en chaque point de la surface terrestre, Le plan qui est tangent à cette surface et perpendiculaire à la verticale. Le plan de ...
HORIZONTAL
, ALE adj. Parallèle à l'horizon. Ligne horizontale. Plan horizontal. Cadran horizontal. Se mettre dans une position horizontale.
HORIZONTALEMENT
adv. Parallèlement à l'horizon. Un cadran placé horizontalement.
HORLOGE
s. f. Machine placée dans un endroit apparent de quelque édifice, et destinée à marquer et à sonner les heures. Une bonne horloge. Une grosse horloge. L'horloge d'une ...
HORLOGER
s. m. Celui qui fait, qui répare des horloges, des pendules, des montres. C'est un bon horloger. Des outils d'horloger. La boutique d'un horloger. Porter une montre chez ...
HORLOGERIE
s. f. Art de faire des horloges, des pendules, des montres. Entendre bien l'horlogerie. Des ouvrages d'horlogerie. Atelier d'horlogerie.   Il se dit aussi Des ouvrages ...
HORMIS
. préposition Il signifie la même chose que Hors dans le sens d'Excepté. Hormis deux ou trois. Tout y est entré, hormis tels et tels.
HOROGRAPHIE
s. f. Synonyme de Gnomonique. Voyez GNOMONIQUE.
HOROSCOPE
s. m. Observation qu'on fait de l'état du ciel au moment de la naissance de quelqu'un, et par laquelle les astrologues prétendent juger de ce qui doit arriver au nouveau-né ...
HORREUR
s. f. (On prononce les deux R.) Mouvement de l'âme accompagné de frémissement, et causé par quelque chose d'affreux, de révoltant ou de terrible. Je frémis d'horreur. ...
HORRIBLE
adj. des deux genres (On prononce les deux R.) Qui fait horreur, qui soulève, qui révolte. Laideur horrible. Objet horrible. Cela est horrible à voir, Cela est horrible. ...
HORRIBLEMENT
adv. (On prononce les deux R.) D'une manière horrible. Cet homme est horriblement défiguré. Cette femme est horriblement laide. Il s'est horriblement conduit à mon égard. ...
HORRIPILATION
s. f. (On prononce les deux R.) T. de Médec. Frissonnement accompagné de froid, qui fait hérisser les poils.
HORS
*  (H s'aspire.) Préposition de lieu, servant à marquer exclusion du lieu et des choses qui sont considérées comme ayant quelque rapport au lieu. Elliptiq., Hors d'ici, ...
HORTENSIA
s. m. T. de Botan. Arbrisseau du Japon, qui est cultivé comme plante d'agrément : il porte des fleurs d'un rose tendre, qui naissent, à l'extrémité des rameaux, en ...
HORTICULTEUR
s. m. Celui qui s'occupe de perfectionner la culture des jardins.
HORTICULTURE
s. f. L'art de cultiver les jardins. Traité d'horticulture.
HOSPICE
s. m. Maison où des religieux donnent l'hospitalité aux pèlerins, aux voyageurs. L'hospice du mont Saint-Bernard.   Il se disait, particulièrement, d'Une petite maison ...
HOSPITALIER
, IÈRE adj. Qui exerce volontiers l'hospitalité. C'est un homme fort hospitalier. C'est un peuple doux et hospitalier.   Il s'est dit aussi De certains ordres militaires, ...
HOSPITALITÉ
s. f. Charité, libéralité qu'on exerce en recevant et logeant gratuitement les étrangers, les passants. Exercer l'hospitalité. L'hospitalité se trouve souvent parmi les ...
HOSPODAR
s. m. Titre de dignité qui se donne à certains princes vassaux du Grand Seigneur. L'hospodar de Valachie.
HOSTIE
s. f. On appelle ainsi Toute victime que les anciens Hébreux offraient et immolaient à Dieu. Hostie de paix. Hostie pacifique. Hostie vivante. Hostie immaculée. Immoler des ...
HOSTILE
adj. des deux genres Qui est d'un ennemi, qui annonce, qui caractérise un ennemi. Action, entreprise hostile. Des vues hostiles. Des projets, des procédés hostiles.
HOSTILEMENT
adv. En ennemi, en faisant des actes d'ennemi. Il entra hostilement sur les terres de ce prince.
HOSTILITÉ
s. f. Acte d'ennemi. Il se dit particulièrement Des agressions, des courses de gens de guerre, des pillages et des exactions qu'un prince ou un État souverain fait exercer ...
HÔTE
, ESSE. s. Celui, celle qui tient un cabaret, une hôtellerie, une auberge, etc., et qui donne à manger et à loger pour de l'argent. L'hôte de la Croix blanche. L'hôte ...
HÔTEL
s. m. Grande maison, demeure somptueuse d'une personne de qualité, d'un personnage éminent, d'un riche particulier. L'hôtel du duc de... L'hôtel du président de la ...
HÔTELIER
, IÈRE. s. Celui, celle qui tient hôtellerie. Un bon hôtelier.   Il se dit particulièrement, dans quelques abbayes, d'Un religieux chargé de recevoir et de nourrir les ...
HÔTELLERIE
s. f. Maison où les voyageurs et les passants sont logés et nourris pour leur argent. Grande hôtellerie. Être logé à l'hôtellerie. Il est allé descendre à cette ...
HOTTE
s. f. (H s'aspire.) Sorte de panier qui est ordinairement d'osier, et qu'on met sur le dos avec des bretelles, pour porter diverses choses. Hotte à porter de la terre, à ...
HOTTÉE
s. f. (H s'aspire.) Plein une hotte. Hottée de terre. Hottée de pain. Hottée de fruits. Hottée de vin.
HOTTEUR
, EUSE. s. (H s'aspire.) Celui, celle qui porte la hotte. En vendanges, le hotteur gagne le double des coupeurs. Il y a cent hotteurs qui portent tous les jours de la terre ...
HOUBLON
s. m. (H s'aspire.) Plante grimpante qui croît naturellement en Europe, et dont on fait principalement usage dans la composition de la bière. Planter des perches pour ...
HOUBLONNER
v. a. (H s'aspire.) Mettre du houblon dans une boisson. On a trop houblonné cette bière, on ne l'a pas assez houblonnée. HOUBLONNÉ, ÉE. participe
HOUBLONNIÈRE
s. f. (H s'aspire.) Champ planté de houblon. Une grande houblonnière. Entrer dans une houblonnière.
HOUE
s. f. (H s'aspire.) Instrument de fer, large et recourbé, qui a un manche de bois, et avec lequel on remue la terre en la tirant vers soi. Vigne labourée à la houe. Faire un ...
HOUER
v. a. (H s'aspire.) Labourer une terre avec la houe. Il faut houer cette terre, ce jardin.   Il est aussi neutre. Ce vigneron ne fait que houer toute la journée. HOUÉ, ...
HOUILLE
s. f. (H s'aspire.) Sorte de charbon de terre ; charbon fossile. Mine de houille. Tirer de la houille. Brûler de la houille. Un bateau de houille.
HOUILLER
adj. m. (H s'aspire.) T. de Géologie. Il se dit Des terrains qui renferment des couches de houille. Terrains houillers. Dépôt houiller.
HOUILLÈRE
s. f. (H s'aspire.) Mine de houille. Les houillères de la Belgique. Les houillères de New-Castle, en Angleterre.
HOUILLEUR
s. m. (H s'aspire.) Ouvrier qui travaille aux mines de houille.
HOUILLEUX
, EUSE adj. (H s'aspire.) T. de Géologie. Qui contient de la houille. Roche houilleuse.
HOULAN
s. m. (H s'aspire.) Voyez UHLAN.
HOULE
s. f. (H s'aspire.) T. de Marine. Mouvement d'ondulation que les eaux de la mer conservent après une tempête, mais qui les agite sans bruit et sans former d'écume. Il y a de ...
HOULETTE
s. f. (H s'aspire.) Bâton que porte un berger, et au bout duquel est une plaque de fer faite en forme de gouttière, pour jeter des mottes de terre aux moutons qui ...
HOULEUX
, EUSE adj. (H s'aspire.) T. de Marine. Il se dit De la mer, lorsqu'elle est agitée par la houle. La mer est encore très-houleuse.
HOUPER
v. a. (H s'aspire.) T. de Chasse Appeler son compagnon. HOUPÉ, ÉE. participe
HOUPPE
s. f. (H s'aspire.) Assemblage de plusieurs filets de laine, de soie, etc., liés ensemble de manière à former un bouquet, une touffe, un flocon. La houppe d'un bonnet ...
HOUPPELANDE
s. f. (H s'aspire.) Sorte de vêtement large qui se met par-dessus l'habit. Houppelande grise. Houppelande de gros drap.
HOUPPER
v. a. (H s'aspire.) Faire des houppes. Houpper de la laine, La peigner. HOUPPÉ, ÉE. participe, En Botan., Graine houppée, Graine surmontée d'une houppe de poils.
HOURA
s. m. Voyez HOURRA.
HOURAILLER
v. n. (H s'aspire.) T. de Chasse. Chasser avec des hourets.
HOURAILLIS
s. m. (H s'aspire.) T. de Chasse. Meute de mauvais chiens de chasse.
HOURDAGE
s. m. (H s'aspire.) Maçonnage grossier de moellons ou de plâtras. On dit aussi, Hourdis.   Il signifie également, La première couche de gros plâtre qu'on met sur un ...
HOURDER
v. a. (H s'aspire.) Maçonner grossièrement, faire un hourdage. Hourder une cloison. HOURDÉ, ÉE. participe, Une cloison hourdée.
HOURDIS
s. m. (H s'aspire.) Voyez HOURDAGE.
HOURET
s. m. (H s'aspire.) On appelle ainsi Un mauvais petit chien de chasse. Il n'avait pour chiens de chasse que trois ou quatre hourets galeux.
HOURI
s. f. (H s'aspire.) Nom que les mahométans donnent aux femmes qui doivent contribuer aux plaisirs des élus, dans le paradis de Mahomet.
HOURQUE
s. f. (H s'aspire.) Sorte de navire hollandais à fond plat, dont l'avant et l'arrière sont arrondis. Comme cette espèce de bâtiment navigue fort mal, les marins donnent par ...
HOURRA
s. m. (H s'aspire. Plusieurs écrivent, Houra. ) Cri de joie que poussent les marins anglais, en l'honneur de leurs commandants, ou de quelque grand personnage qui visite un ...
HOURVARI
s. m. (H s'aspire.) Terme dont les chasseurs se servent pour faire revenir les chiens sur leurs premières voies, quand ils sont tombés en défaut.  Il se dit aussi, ...
HOUSARD
s. m. (H s'aspire.) Voyez HUSSARD.
HOUSÉ
, ÉE. adj. (H s'aspire.) Crotté, mouillé. Il est arrivé tout housé. Crotté, housé. Il est vieux.
HOUSEAUX
s. m. pl. (H s'aspire.) Sorte de chaussure de jambes contre la pluie et la crotte, comme sont les guêtres, etc. Il est vieux, et ne s'emploie que dans cette phrase proverbiale ...
HOUSPILLER
v. a. (H s'aspire.) Tirailler et secouer quelqu'un pour le maltraiter, pour le tourmenter. Il est toujours à le houspiller.   Il signifie figurément, Maltraiter quelqu'un ...
HOUSSAGE
s. m. (H s'aspire.) Action de housser.
HOUSSAIE
s. f. (H s'aspire.) Lieu où il croît quantité de houx.
HOUSSARD
s. m. (H s'aspire.) Voyez HUSSARD.
HOUSSE
s. f. (H s'aspire.) Sorte de couverture qu'on attache à la selle d'un cheval, et qui couvre la croupe. Housse de drap, de velours. Housse brodée d'or et d'argent.   Housse ...
HOUSSER
v. a. (H s'aspire.) Nettoyer avec un houssoir. Housser une tapisserie. Housser des meubles. Absolument, A-t-on balayé, houssé partout ? HOUSSÉ, ÉE. participe, Il se ...
HOUSSINE
s. f. (H s'aspire.) Verge, baguette de houx ou d'autre arbre, dont on se sert pour faire aller un cheval, ou pour battre des habits, des meubles, etc. Donner un coup de ...
HOUSSINER
v. a. (H s'aspire.) Battre avec une houssine. Faire houssiner ses habits.   Il signifie, figurément et familièrement, Battre quelqu'un avec violence. Il a été houssiné. Je ...
HOUSSOIR
s. m. (H s'aspire.) Balai de houx ou d'autre branchage, et le plus souvent de plumes. Donnez un coup de houssoir à ce tapis.
HOUSSON
s. m. (H s'aspire.) Voyez l'article suivant.
HOUX
s. m. (H s'aspire.) Arbre toujours vert, dont les feuilles sont luisantes et armées de piquants, et dont le fruit est une baie d'un très-beau rouge. Les houx viennent dans les ...
HOYAU
s. m. (H s'aspire.) Sorte de houe à deux fourchons, qui sert à fouir la terre.
HUARD
s. m. (H s'aspire.) Nom d'oiseau, synonyme d' Aigle de mer ou Orfraie.
HUBLOT
s. m. (H s'aspire.) T. de Marine. Petit sabord, petite ouverture carrée qu'on perce dans la muraille d'un vaisseau, pour donner du jour et de l'air à l'entrepont.
HUCHE
s. f. (H s'aspire.) Grand coffre de bois, dont on se sert principalement pour y pétrir le pain, et pour le serrer. La huche au pain. Pétrir du pain dans la huche.   La ...
HUCHER
v. a. (H s'aspire.) Appeler à haute voix ou en sifflant. Il est vieux, et n'est plus guère usité qu'à la chasse. HUCHÉ, ÉE. participe
HUCHET
s. m. (H s'aspire.) Cornet avec lequel on appelle ou on avertit de loin.
HUE
*  (H s'aspire.) Mot dont se servent les charretiers pour faire avancer les chevaux, et particulièrement pour les faire tourner à droite. Ils emploient de même les termes ...
HUÉE
s. f. (H s'aspire.) Le bruit que des paysans assemblés pour une battue font après le loup, soit pour le faire lever, soit pour le pousser vers les chasseurs.  Il se dit, ...
HUER
v. a. (H s'aspire.) Faire des huées après le loup. Huer le loup.   Il se dit, figurément, Des cris de dérision qu'une réunion de gens fait contre quelqu'un. À peine ...
HUETTE
s. f. Voyez HULOTTE.
HUGUENOT
, OTE. s. (H s'aspire.) Sobriquet que les catholiques de France donnèrent autrefois aux calvinistes.  Il se dit aussi adjectivement. Le parti huguenot. La faction huguenote. ...
HUGUENOTE
s. f. (H s'aspire.) T. de Cuisine. Petit fourneau de terre ou de fer avec une marmite dessus, propre à faire cuire quelque chose à peu de frais.  Il se dit aussi d'Un ...
HUGUENOTISME
s. m. (H s'aspire.) Doctrine, profession de la religion réformée. Voyez HUGUENOT.
HUHAU
*  (H s'aspire.) Voyez HUE .
HUI
. Adverbe de temps servant à marquer Le jour où l'on est. Ce mot est vieux, et ne s'emploie qu'en style de Pratique. Ce jour d'hui, ou en un seul mot, Cejourd'hui, les chambres ...
HUILE
s. f. Nom donné à des substances inflammables, ordinairement liquides, qui sont de deux sortes : les huiles grasses, douces ou fixes ; et les huiles volatiles ou ...
HUILER
v. a. Oindre, frotter avec de l'huile. Huiler une serrure. Huiler des ressorts, afin qu'ils aillent bien. Huiler du papier à châssis. Huiler du papier pour copier plus ...
HUILEUX
, EUSE adj. Qui est de nature d'huile, gras, onctueux. Substance huileuse. Baume huileux.   Il signifie aussi, Qui est comme imbibé ou frotté d'huile. Avoir les cheveux ...
HUILIER
s. m. Espèce de vase destiné à contenir les burettes où l'on met l'huile et le vinaigre qu'on sert sur la table. Huilier d'argent. Huilier d'ébène. Huilier de cristal. ...
HUIS
s. m. Vieux mot qui signifie, Forte, et qui n'est plus guère usité qu'au Palais, dans la locution, À huis clos, À portes fermées et sans que le public soit admis. Audience ...
HUISSERIE
s. f. Assemblage de pièces de bois qui forment la baie, l'ouverture d'une porte. Poteau d'huisserie.
HUISSIER
s. m. Officier dont la principale charge est d'ouvrir et de fermer la porte du cabinet, de la chambre du roi, etc. Huissier du cabinet. Huissier de la chambre. Huissier de ...
HUIT
adj. (H s'aspire.) Nombre pair contenant deux fois quatre. Le T ne se prononce point quand le mot Huit est suivi immédiatement d'un mot qui commence par une consonne. Huit ...
HUITAIN
s. m. (H s'aspire.) Petite pièce de poésie composée de huit vers ; ou Stance de huit vers, dans un plus long ouvrage.
HUITAINE
s. f. coll. (H s'aspire) Nombre collectif de huit ou environ. Il n'est guère usité qu'en parlant De jours. Nous avons passé chez lui une huitaine de jours, ou simplement et ...
HUITIÈME
adj. des deux genres (H s'aspire.) Nombre ordinal de huit. Le huitième siècle. Il a la huitième place. Il est le huitième, elle est la huitième sur la liste. Il arriva le ...
HUITIÈMEMENT
adv. (H s'aspire.) En huitième lieu. Sixièmement, septièmement, huitièmement.
HUÎTRE
s. f. Mollusque de mer à coquille bivalve irrégulière. Huître à l'écaille. Pêcher des huîtres. Manger des huîtres. Une cloyère d'huîtres. Une douzaine d'huîtres. ...
HULAN
s. m. (H s'aspire.) Voyez UHLAN.
HULOTTE
ou HUETTE. s. f. (H s'aspire. ) Espèce de hibou, de gros oiseau nocturne. Le cri de la hulotte est triste.
HUMAIN
, AINE adj. Qui est de l'homme, qui concerne l'homme, qui appartient à l'homme en général. Le genre humain. L'espèce humaine. Le corps humain. L'esprit humain. L'entendement ...
HUMAINEMENT
adv. Suivant la portée, la capacité, le pouvoir de l'homme. Cela est humainement impossible. On ne saurait humainement faire davantage. Humainement cela ne se peut faire.   ...
HUMANISER
v. a. Rendre bon, humain ; civiliser. Le commerce des Européens humanisa ces peuples sauvages.   Il signifie aussi, familièrement, Rendre plus traitable, plus favorable. Il ...
HUMANISTE
s. m. Celui qui étudie les humanités dans un collége. Il se dit aussi, mais ordinairement avec une épithète, de Celui qui sait, qui enseigne les humanités. C'est un ...
HUMANITÉ
s. f. Nature humaine. Les faiblesses de l'humanité. JÉSUS-CHRIST s'est revêtu de notre humanité. Il a pris notre humanité. L'humanité de JÉSUS-CHRIST. La sainte humanité ...
HUMBLE
adj. des deux genres Qui a de l'humilité. Être humble devant Dieu. Ceux qui sont véritablement humbles ne s'offensent point des mépris d'autrui. JÉSUS-CHRIST a dit : ...
HUMBLEMENT
adv. Avec des sentiments d'humilité. Se prosterner humblement devant Dieu. S'approcher humblement de la sainte table. Recevoir humblement les réprimandes. Souffrir humblement ...
HUMECTANT
, ANTE adj. Qui humecte. Il n'est guère usité qu'en parlant Des aliments et des boissons qui rafraîchissent. Donner des choses humectantes à un malade, à un homme d'un ...
HUMECTATION
s. f. Action d'humecter ; action des médicaments humectants.
HUMECTER
v. a. Rendre humide, mouiller. Humecter la terre. La rosée humecte la terre. Des larmes humectaient ses paupières.   Il signifie aussi, Rafraîchir, en parlant Des ...
HUMER
v. a. (H s'aspire.) Avaler quelque chose de liquide en retirant son haleine. Humer un bouillon. Humer un oeuf. Humer une couple d'oeufs frais.   Humer l'air, humer le vent, ...
HUMÉRAL
, ALE adj. T. d'Anat. Qui appartient, qui a rapport au bras ou à l'humérus. Muscle huméral. Artère humérale.
HUMÉRUS
s. m. (On prononce l'S.) T. d'Anat., emprunté du latin. L'os du bras, depuis l'épaule jusqu'au coude.
HUMEUR
s. f. Toute substance fluide qui se trouve dans un corps organisé. Humeur subtile. Humeur grossière. Humeur visqueuse. Il découle de cet arbre une humeur visqueuse. Les ...
HUMIDE
adj. des deux genres Qui est d'une substance aqueuse, qui tient de la nature de l'eau. Il est opposé à Sec, et ne s'emploie guère qu'en poésie. L'humide élément, L'eau. ...
HUMIDEMENT
adv. Il n'est guère usité que pour signifier, Dans un lieu humide. Être logé humidement.
HUMIDITÉ
s. f. Qualité de ce qui est humide. L'humidité de la terre, de l'air, du temps. L'humidité du cerveau. Un lieu bas, sujet aux humidités de l'air et de la terre.
HUMILIANT
, ANTE adj. Qui humilie, qui mortifie, qui cause de la confusion, de la honte. Cela est humiliant. C'est une chose bien humiliante pour son amour-propre. C'est une chose bien ...
HUMILIATION
s. f. Action par laquelle on s'humilie, on est humilié ; ou État d'une personne humiliée, mortifiée. Je n'ai pu le voir dans une si grande humiliation sans lui pardonner. ...
HUMILIER
v. a. Abaisser, mortifier, donner de la confusion. Dieu humilie les superbes. Humilier l'orgueil, la fierté, l'audace de quelqu'un. On l'a humilié. Il a été bien humilié. ...
HUMILITÉ
s. f. Vertu qui nous donne le sentiment de notre faiblesse, qui réprime en nous les mouvements de l'orgueil. Grande humilité. Profonde humilité. L'humilité est le fondement ...
HUMORAL
, ALE adj. T. de Médec. Qui a rapport aux humeurs. Vice humoral. Fièvre humorale.
HUMORISME
s. m. T. de Médec. La doctrine des médecins humoristes. L'humorisme n'a presque plus de partisans.
HUMORISTE
adj. des deux genres Qui a souvent de l'humeur sans sujet, qui est difficile à vivre. Un homme, une femme humoriste. Dans ce sens, il est familier. HUMORISTE, se dit aussi Des ...
HUMUS
s. m. (On prononce l'S.) T. didactique, emprunté du latin. Terre végétale. Une couche d'humus. L'humus est ordinairement en plus grande quantité dans les vallées que sur les ...
HUNE
s. f. (H s'aspire.) T. de Marine. Sorte de plate-forme élevée qui est en saillie autour des mâts, et sur laquelle, quand on est en mer, on fait monter ordinairement un ...
HUNIER
s. m. (H s'aspire.) T. de Marine. Voile qui se place au mât de hune. Grand hunier. Petit hunier.
HUPPE
s. f. (H s'aspire.) Oiseau de la grosseur d'un merle, qui a une petite touffe de plumes sur la tête.  Il se dit aussi de La touffe de plumes que portent cet oiseau et ...
HUPPÉ
, ÉE. adj. (H s'aspire.) Il ne se dit proprement que Des oiseaux qui ont une huppe sur la tête. Alouette huppée.   Il se dit, figurément et familièrement, D'une personne ...
HURE
s. f. (H s'aspire.) Nom que l'on donne à la tête de quelques animaux, particulièrement lorsqu'elle est coupée. Une hure de sanglier. La hure d'un saumon, d'un brochet. ...
HURHAU
*  (H s'aspire.) Voyez HUE .
HURLEMENT
s. m. (H s'aspire.) Le cri prolongé que fait le loup, et que fait aussi quelquefois le chien. On entendait toute la nuit le hurlement des loups. Le hurlement des chiens. Les ...
HURLER
v. n. (H s'aspire.) Il se dit Des loups et des chiens lorsqu'ils font un cri prolongé. On entend les loups hurler. Ce chien a hurlé toute la nuit. Prov. et fig., Il faut ...
HURLUBERLU
s. m. Terme familier, qui signifie, Inconsidéré, brusque, étourdi. C'est un hurluberlu. Agir en hurluberlu.
HUSSARD
s. m. (H s'aspire.) Cavalier hongrois. On donne aujourd'hui ce nom aux soldats des corps de cavalerie légère dont l'uniforme ressemble à celui de la cavalerie hongroise. ...
HUTTE
s. f. (H s'aspire.) Petite loge faite grossièrement avec de la terre, du bois, de la paille, etc. La hutte d'un berger. La hutte d'un pauvre paysan. Des huttes de sauvages. ...
HUTTER
(SE). v. pron. (H s'aspire.) Faire une hutte pour se loger. À peine les soldats eurent-ils le temps de se hutter. Ils se huttèrent comme ils purent. En parlant Des soldats, ...
HYACINTHE
s. f. Plante. Voyez JACINTHE. HYACINTHE, se dit aussi d'Une pierre précieuse qui est ordinairement d'un jaune tirant sur le rouge. Hyacinthe d'Orient. Hyacinthe d'Allemagne. ...
HYADES
s. f. pl. T. d'Astron. Assemblage d'étoiles placées sur le front du Taureau céleste. Les anciens croyaient que le lever et le coucher des Hyades étaient toujours ...
HYBRIDE
adj. des deux genres Qui est né, provenu de deux espèces différentes. Les mulets sont des animaux hybrides. Il se dit plus souvent Des plantes que des animaux. Plante hybride. ...
HYDATISME
s. m. T. de Médec. Bruit causé par la fluctuation d'un liquide renfermé dans un abcès.
HYDRAGOGUE
adj. des deux genres T. de Médec. Il se dit Des médicaments auxquels on attribuait la propriété de faire écouler la sérosité épanchée dans les différentes cavités du ...
HYDRATE
s. m. T. de Chimie. Nom générique Des corps composés d'eau et d'un autre corps, tels qu'un oxyde métallique. La pierre à cautère est un hydrate de potasse. Les oxydes ...
HYDRATÉ
, ÉE. adj. T. de Chimie. Qui est combiné avec l'eau. Minerai de fer hydraté.
HYDRAULIQUE
adj. des deux genres Il n'est guère usité qu'en parlant De la science, de l'art qui enseigne à conduire et à élever les eaux, ou Des machines qui servent à cet objet. ...
HYDRE
s. f. Nom donné par quelques auteurs à une sorte de serpent qui vit dans les rivières et dans les étangs. Les hydres mangent le petit poisson.   Il se dit plus ...
HYDROCÈLE
s. f. T. de Médec. Tumeur due à l'accumulation de la sérosité dans le tissu cellulaire du scrotum, ou dans quelqu'une des enveloppes du testicule et du cordon ...
HYDROCÉPHALE
s. f. T. de Médec. Hydropisie de la tête. Hydrocéphale chronique. Hydrocéphale aiguë.
HYDROCHLORATE
s. m. T. de Chimie. Nom générique des sels formés d'acide hydrochlorique et d'une base quelconque. Hydrochlorate d'ammoniaque. Hydrochlorate de morphine, de quinine. On ...
HYDROCHLORIQUE
adj. T. de Chimie. Il se dit D'un acide gazeux formé de parties de chlore et d'hydrogène égales en volume. L'acide hydrochlorique. On le nomme aussi, Acide muriatique.
HYDROCOTYLE
s. f. T. de Botan. Genre de plantes ombellifères, dont plusieurs espèces croissent dans les lieux humides ou marécageux. Voyez Écuelle-d'eau.
HYDRODYNAMIQUE
s. f. Science du mouvement, de la pesanteur et de l'équilibre des fluides.
HYDROGÈNE
s. m. T. de Chimie. Générateur de l'eau. Il ne se dit que de La substance aériforme autrefois connue sous le nom d' Air ou de Gaz inflammable, et dont la combinaison avec ...
HYDROGÉNÉ
, ÉE. adj. T. de Chimie. Qui est combiné avec de l'hydrogène.
HYDROGRAPHE
s. m. Celui qui est versé dans l'hydrographie.
HYDROGRAPHIE
s. f. Connaissance ou description des mers ; Art de naviguer. L'hydrographie enseigne à pointer les cartes, à diriger les routes, à faire des observations astronomiques, ...
HYDROGRAPHIQUE
adj. des deux genres Qui appartient à l'hydrographie. Description hydrographique. Carte hydrographique.
HYDROLOGIE
s. f. Partie de l'histoire naturelle qui traite des eaux et de leurs différentes espèces.
HYDROMEL
s. m. Sorte de breuvage fait d'eau et de miel. Faire de l'hydromel. L'hydromel est adoucissant et laxatif.   Hydromel vineux, Hydromel qui a éprouvé une espèce de ...
HYDROMÈTRE
s. m. Instrument qui sert à mesurer la pesanteur, la densité, la vitesse ou la force des fluides.

< 1 2 3 4 5 6 >>

© en-de-fr.com.ua - EN-DE-FR 2009-2017 Информация публикуется на сайте для ознакомительного процесса.
 
Выполнено за: 0.026 c;